Profitez des offres Memoirevive.ch!
Routard et Lonely Planet: les guides de voyages pour iPhone

Lors de la sortie de l’iPhone, lorsqu’il a été annoncé que l’appareil serait équipé d’une puce GPS, j’ai immédiatement pensé à une utilisation: utiliser la géolocalisation lors de voyages à l’étranger. Visiter une ville avec, dans la poche, un guide complet et des directions précises pour aller d’un monument à un restaurant par exemple.

Ces dernières années, mon épouse et moi sommes allés au Japon 2 fois, en Afrique du Sud, à Barcelone plusieurs fois, à Hong Kong, à Prague… et à chaque fois (à part peut-être pour Barcelone… nous y allons depuis 10 ans, on commence à connaître), nous avions avec nous un guide de voyage, souvent de la marque Lonely Planet. Et à chaque fois, j’ai maudit les opérateurs téléphoniques pour les tarifs incroyables qu’ils appliquent au surf à l’étranger. En Suisse, les opérateurs proposent des options spéciales pour le surf à l’étranger. La situation devient meilleure, mais si on “s’oublie” un peu, les mégas s’additionnent et la facture peut monter très vite.

J’ai même testé une application qui permet de télécharger à l’avance des cartes géographiques, pour pouvoir les utiliser “hors ligne” après coup, une fois arrivé à destination. Pour info, il s’agissait de la ville de Kyoto et l’application testée était OffMaps.

Il existe maintenant une excellente alternative à ce “bricolage”: des guides officiels de Lonely Planet et du Routard sont sortis, et leur qualité est vraiment au rendez-vous.

Prenons un exemple: le CityGuide Lonely Planet de Barcelone [lien iTunes]. Je vais vous décrire cette application, et la comparer avec celle du Routard [lien iTunes ] également consacrée à Barcelone.

imageimage

L’application, vendue 6.60 CHF sur l’AppStore Suisse, contient le livre en entier… et en anglais. Personnellement, ça ne me pose pas de problème, mais cela dirigera certaines personnes vers le guide du Routard, disponible en français pour le même prix.

Le guide du Routard ne contient pas vraiment de textes longs et précis comme celui de Lonely Planet.

imageimage

Par contre, les catégories que l’on trouve sur la capture de droite, ci-dessus, contiennent de nombreuses informations intéressantes, sur le coût de la vie, les spécialités culinaires, quelques descriptions des différents quartiers, etc… Les informations nécessaires sont là. Le Routard offre une section absente du Lonely Planet: les itinéraires. Des balades sont décrites, selon le temps que l’on va passer dans la ville, avec les points les plus intéressants à voir, et l’ordre le plus pratique pour les visiter.

Mais passons immédiatement à la section la plus importante de ces applications: les cartes et l’affichage des lieux intéressants. Là, les deux applications font un travail remarquable. J’insiste sur un point important ici: ces deux applications sont conçues pour être utilisées sans téléchargement de données. Les cartes sont dans l’application, et seule la puce GPS est utilisée pour vous localiser.

imageimageimage

Captures tirées de l’application Lonely Planet

Les deux applications offrent un système de recherche et de filtrage pour n’afficher qu’un type de points intéressants. On peut ainsi n’afficher que les restaurants aux alentours. L’application de Lonely Planet cache ces filtrages: la carte affichée est donc plus grande.

imageimageimage

Captures tirées de l’application du Routard

Personnellement, je préfère l’affichage des cartes de l’application Lonely Planet. Cela dit, les cartes du Routard ne sont pas mauvaises. Elles ont même une fonction supplémentaire: n’afficher que les points d’un quartier choisi. Honnêtement, je ne vois pas l’intérêt… quel avantage par rapport à zoomer sur la carte et n’afficher qu’un quartier?

Dans les deux applications, les points affichés sur la carte sont des liens vers des petits articles. Pour les lieux touristiques, on trouve les prix d’entrée, horaires et une petite description.

imageimage

Lonely Planet à gauche, Routard à droite

Les deux applications permettent de créer des listes de favoris, avec les lieux que l’on souhaite visiter. Avantage au Routard sur ce point: on peut ajouter facilement des notes personnelles liées aux lieux marqués sur la carte.

Parmi les autres fonctions disponibles, le guide du Routard prend un peu d’avance: un mode “réalité augmentée” est disponible. Depuis la Suisse, difficile de tester cette fonctionnalité, mais sachez qu’elle existe. Ce guide offre aussi une carte de métro. On pourrait argumenter que la carte générale de Lonely Planet affiche aussi les stations de métro, mais honnêtement: une carte spécifique est très pratique.

Conclusion

Ces deux applications sont très réussies. Elles permettent de profiter du GPS de son iPhone sans se soucier des données téléchargées.

Si je devais n’en choisir qu’une, je prendrai sans doute le guide du Routard. Mais honnêtement, pour 6.60 CHF pièce: je prends les deux! :-)

Bonne journée à tous!

11 commentaires
1)
Alexandre
, le 10.08.2010 à 00:57
[modifier]

en effet, les guides Lonely Planet pour l’iPhone sont vraiment bien: j’ai ceux de Varsovie, Manchester et Londres. Biens réalisés, pratiques

Mais attention aux frais d’itinérance…

2)
No-the-turtle
, le 10.08.2010 à 07:16
[modifier]

Merci pour ces informations, je viens justement de télécharger les neuf guides du Routard qui étaient gratuits dernièrement, et je me ferai une joie d’utiliser celui sur Marrakech bientôt ! C’est une bonne nouvelle que de pouvoir éviter ces frais d’itinérance quand je l’utiliserai, c’est un vrai fléau …

3)
Sébastien Pennec
, le 10.08.2010 à 07:35
[modifier]

Mais attention aux frais d’itinérance…

Justement non, ces applications peuvent être utilisées avec l’iPhone déconnecté! Tu peux aller dans les préférences de l’appareil, et vérifier que les datas sont désactivées à l’étranger (c’est le réglage par défaut) et l’application doit tout de même te localiser.

4)
Puzzo
, le 10.08.2010 à 09:42
[modifier]

Salut Sébastien,

Merci pour cet article. Nous avons également téléchargé les guides du routard qui étaient gratuits voilà quelques jours.

Une petite question : qu’en est-il des mises à jour ? Quand j’achète un guide du routard papier, je n’achète jamais la nouvelle édition du bouquin… ce serait un gros avantage de la version électronique de pouvoir récupérer gratuitement les mises à jour.

A bientôt,

Puzzo

5)
Sébastien Pennec
, le 10.08.2010 à 09:58
[modifier]

Hello Puzzo :)

Sur les guides Lonely Planet, il y a eu des mises à jour techniques uniquement, si mes souvenirs sont bons.

Ces mises à jour seraient sans doute payantes… j’imagine mal ces deux entreprises offrir ce que tu dois normalement acheter… Et comme il n’y a pas d’in-app purchase prévus dans ces applications actuellement, ça sera sans doute sous la forme d’une nouvelle application, genre “City Guide Barcelone 2011”.

Deux autres points qui me viennent à l’esprit:

– Vu le prix plutôt bas de ces applications (par rapport à l’achat du guide papier), ça ne serait pas du vol de nous obliger à en acheter une autre pour avoir la mise à jour

– Est-ce que beaucoup de gens ont vraiment besoin des mises à jour de ces guides? On parle d’une personne qui irait régulièrement au même endroit, et qui malgré le temps aurait toujours besoin d’un guide… et l’endroit devrait évoluer assez vite pour justifier la mise à jour… si un guide est vieux d’une année ou deux, le seul truc que tu perds, c’est les adresses de bar et restaurants à la mode du temps T qui ont changé en T+1, mais les musées et points d’intérêt sont les mêmes…

Donc pour te répondre: je pense qu’il n’y aura pas de mise à jour gratuite du contenu de l’application…

6)
François Cuneo
, le 10.08.2010 à 11:09
[modifier]

Merci Séb!

D’une manière générale, ces frais d’itinérance me rendent fous, même avec l’option “Etranger” qui fait passer le Mgb à 3 francs (si je ne me trompe pas).

Du coup, je coupe les DATA à l’étranger, et n’utilise pas mon iPhone comme je le devrais, par exemple pour lire Cuk. Cela dit, quel bien ça fait de ne pas être sur Internet pendant une semaine…

C’est pas croyable!

7)
Sébastien Pennec
, le 10.08.2010 à 11:43
[modifier]

Je coupe aussi toujours les datas à l’étranger, et j’utilise des coins wifi dans des bars, restos, etc…

Ce qui est marrant, c’est que de me couper d’Internet quand je suis en vacances, ça ne me pose trop de problèmes… mais en dehors des périodes de vacances, il ne faut pas me couper mon accès! :-)

8)
Macmaniac
, le 11.08.2010 à 12:29
[modifier]

Moi je dis qu’un routard avec un iPhone, ce n’est plus tout à fait un routard !

Et comment qu’on fait quand on est à la ramasse, qu’on a fait du stop toute la journée, qu’on arrive dans un bled à 22 heures, et que l’iphone est déchargé, hein ?

Vous imaginez l’iPhone remplacer tous ces vieux guides du routard qu’on a accumulé sur les étagères, cornés, abimés, déchirés, tachés, avec les avis qu’on s’était juré d’envoyer à la rédaction au retour… on fera comment ? On mettra l’iPhone sur l’étagère en souvenir ?

Et les billets de bus, les entrées au musée, les vieux billets de banque, ça se range où, dans l’iphone ?

Ô Tempora, Ô mores !

Ouin, je veux mon Guide avec du vrai papier ! ;-))

9)
Jaxom
, le 12.08.2010 à 10:22
[modifier]

Je reviens du Japon. Je n’ai pas utilisé de guides sur l’iPhone, mais j’avais préparé Offmaps. Par contre j’ai remarqué que mon 3G avait beaucoup de peine à me localiser avec les datas déconnectés. J’ai fait le test quand j’ai pu me connecter à un Wifi, le gps a alors fonctionné presque immédiatement.

Est-ce que quelqu’un a également remarqué ceci, où le 3GS et le 4 ont été amélioré sur ce plan ?

PS : il y a extrêmement peu de Wifi au Japon. Que ce soit public ou même dans les quartiers d’habitation. Leurs forfaits mobiles doivent y être pour quelque chose.

10)
Zedwarf
, le 17.08.2010 à 16:25
[modifier]

Je vous recommande également les guides mTrip (1 gratuit par jour en ce moment) qui ont une approche originale par rapport aux Lonely / Routard / Petit Futé : ils comportent un générateur de parcours (on indique ce que l’on souhaite voir : musées, lieux touristiques, etc…, et du temps dont on dispose), ainsi qu’une très forte présence de la réalité augmentée. Je trouve ces guides particulièrement utiles et bien faits lorsque l’on est sur place.

Mais pour moi, le guide parfait sur iPhone n’existe toujours pas. Idéalement, il devrait reprendre 3 fonctions :

– préparation au voyage : informations historiques, culture, à savoir, etc… ==> sorte d’ebook

– planification pratique : fonction mTrip, parfaite de ce point de vue, avec choix des hôtels, resto, etc…

– une fois sur place : cartes, descriptifs, suggestions d’itinéraires, audio-guide, mini-GPS, réalité augmentée, plan interactif des transports en commun, etc…

En gros, une combinaison Lonely-Routard-Petit Futé-mTrip !