Profitez des offres Memoirevive.ch!
Histoire de l’art: Poussin et l’essor du transport aérien

image

Nicolas Poussin: L'essor du transport aérien.

Dans l'Antiquité, les transports individuels ou collectifs se résumaient à la marche à pied, au char à bœufs ou au bateau à voile. Sur ce document peint par Nicolas Poussin, on peut néanmoins voir les débuts du transport aérien.

Paul de Tarse, une célébrité de l'époque, s'offre un voyage aérien. Aucun moteur n'ayant été inventé à l'époque, la compagnie Angelus fournissait trois anges à chaque passager, qui était ainsi transporté dans la ville de son choix. Dans son habituel souci documentaire, Poussin nous montre que, comme à notre époque, les voyageurs n'avaient pas le droit d'emporter avec eux certains objets. Ainsi, Paul de Tarse a dû laisser au sol son épée, pour une évidente question de sécurité et un livre, vraisemblablement en raison de son poids excessif. On notera aussi que le décollage a lieu alors que le ciel est bien bouché, ce qui prouve que la navigation aux instruments existait déjà. Encore une révélation pour qui sait observer les trésors de la peinture classique.

24 commentaires
4)
Le Corbeau
, le 02.08.2010 à 08:18
[modifier]

je suis désolé, mais cette chronique mensongère est orientée par le lobby aéronautique.
On voit très bien qu’il s’agit d’une trainée de pollution due au décollage et non du mauvais temps. D’ailleurs, tout est ensoleillé…

6)
Hervé
, le 02.08.2010 à 11:27
[modifier]

3 anges … C’est la business class.

Y en a d’autres qui ont dû utiliser une échelle !!

L’échelle de Jacob – Murillo

7)
Caplan
, le 02.08.2010 à 12:20
[modifier]

Merci à tous!

3 anges … C’est la business class.

Y en a d’autres qui ont dû utiliser une échelle !!

L’échelle de Jacob – Murillo

Oui, mais il s’agit d’un vol de nuit. Dans ce cas, pour assurer le coup, on utilisait une échelle. Ce n’était pas forcément meilleur marché.

9)
Modane
, le 02.08.2010 à 13:06
[modifier]

On peut noter que l’aéronautique connaissait à cette époque une certaine popularité. Ici, deux débutants peinent à maîtriser leur deltaplane à la Kermesse Aéronautique de Saint Louis de Chaussecourte.

10)
fxc
, le 02.08.2010 à 13:08
[modifier]

Cuk est entré dans l’ère de la folie délicieuse!

et pi ça nous change des questions du lundi, d’ailleurs essequon vous en pose nous des questions.

12)
ysengrain
, le 02.08.2010 à 13:58
[modifier]

Quelqu’un pourrait-il m’expliquer pourquoi on voyageait pieds nus à cette époque ?

Question apparemment complexe qui, pourtant a une réponse simple. La construction des aéroports, et en particulier des pistes de décollage-atterrissage était, à cette époque, particulièrement délicate – Roger !! Les anges !!. On recommandait donc aux aéronautes de rester pieds nus afin de ne pas abimer le revêtement de la piste.

Seconde hypothèse, car ce n’en n’est qu’une: Quand on est de Tarse) , il faut avoir le pied léger

13)
al1
, le 02.08.2010 à 14:59
[modifier]

C’est d’ailleurs à cette période d’industrialisation de l’élévation qu’on a commencé à pratiquer l’élevage d’anges heureux, et sur cette image c’est eux … qu’on voit.

14)
PSPS
, le 02.08.2010 à 16:00
[modifier]

Quelqu’un pourrait-il m’expliquer pourquoi on voyageait pieds nus à cette époque ?

Peut-être parce qu’en ces temps reculés, on prenait exemple sur les mouches de Bofflens ?

15)
henrif
, le 02.08.2010 à 16:23
[modifier]

Ca me fait bien plaisir de découvrir que nos voisins suisses sont adeptes de l’Almanch Vermot et de ses calembours au ras du tapis (volant !).

Ayant appris dans les dernières chroniques cukiennes qu’il était impossible de photographier avec un compact ou qu’il fallait investir des sommes faramineuses pour photographier un chardon dans un champ, je désespérai de me sentir exclu par cette élite helvète!

Mais, moule à gaufre de Bachibouzouk, aujourd’hui les pendules sont remises à l’heure, grand merci Caplan !

PS : sur le tableau, le livre resté au sol à côté du cutter grande taille est bien évidemment le Coran (ouaf, ouaf !!).

16)
ysengrain
, le 02.08.2010 à 16:48
[modifier]

L’expert Paulinien Michel Onfray vient de recevoir un lien vers ce billet “plus que Paulinien”

17)
al1
, le 02.08.2010 à 17:53
[modifier]

ysengrain, tu peux me dire le rapport entre le tarse gaminet* de Paulo-le-Pharigo et la masse gratinée* du brûlotier médiatique ?

  • A lire absolument : Grimace ratatinée en rime à grasse matinée (de Boby Lapointe)
18)
ysengrain
, le 02.08.2010 à 18:05
[modifier]

Le brûlotier médiatique est entre autre connu pour s’être engagé dans la voie athée. Le moins qu’on puisse dire c’est qu’il y a sérieusement égratigné les oeuvres de Paulo-le-Pharigo; 1 ère raison

Seconde raison, je ne vois pas pourquoi un ignare comme Onfray ne profiterait pas des écrits Paulo-cukiens

19)
Caplan
, le 02.08.2010 à 18:36
[modifier]

Le brûlotier médiatique est entre autre connu pour s’être engagé dans la voie athée. Le moins qu’on puisse dire c’est qu’il y a sérieusement égratigné les oeuvres de Paulo-le-Pharigo

Ah oui! Sur cette page, Onfray le descend en flammes. Paul, victime de la DCA!

21)
jeeper
, le 03.08.2010 à 09:58
[modifier]

Voler en stationnaire, sans hélicoptère, en silence, sans émission de Co2 …. le rêve … Et là, plus d’écolos pour nous vouer aux gémonies !

23)
Saluki
, le 07.08.2010 à 02:44
[modifier]

À la réflexion, et après avoir examiné scrupuleusement l’image, on peut noter que le passager (de la pluie , qui ne saurait tarder) n’a pas attaché sa ceinture pendant le décollage: un pan pend sur la gauche…

24)
zit
, le 08.08.2010 à 17:46
[modifier]

T’es sûr que c’est bien un ciel couvert ?

On dirait plutôt les gaz d’échappement des anges…

z ( ça sent le souffre… je répêêêêêêêêêêêêêête : aïïïïeuuuuu, non, pas l’oreille ! ;o)