Profitez des offres Memoirevive.ch!
Flashcards ! Mnemosyne en détail (1/3)

1. Introduction

Avant toute chose, il convient de définir ce qu’est une carte visuelle (flashcard en angliche). Je ne sais pas si c’est également le cas chez vous (en Suisse romande ou ailleurs), mais le canton du Jura a introduit l’apprentissage par carte visuelle pour les langues, et principalement pour l’allemand ; ce système est surtout utilisé lors des années de collège (7e, 8eet 9eprimaire).

Le principe repose sur un système de mémorisation par répétition espacée : dans un premier temps, les mots de vocabulaire sont écrits sur des cartes cartonnées (un côté en français, l’autre en allemand pour notre exemple) ; dans un second temps, l’écolier apprend les cartes et les range dans les différents compartiments : un compartiment 1, où il rangera les cartes sur lesquelles il bute (qu’il révisera donc régulièrement), un compartiment 2, où il classera celles qu’il connaît un peu mieux (qu’il révisera donc moins régulièrement), et ainsi de suite. Le principe, qui repose notamment sur le système de Leitner, est de travailler en priorité les cartes les moins faciles :

 

 

Le système de mémorisation par répétition espacée à l'aide de cartes visuelles

Le système de mémorisation par répétition espacée, à l'aide de cartes visuelles

et de lutter ainsi contre l’inévitable courbe de l’oubli :  

La forme générale d'une courbe de l'oubli

Courbe de l'oubli "typique" lors la mémorisation d'une nouvelle information

L’ennui de ce système, c’est que souvent les collégiens classent les cartes non pas par niveau d’apprentissage, mais souvent par genre (der - die - das) ou par type de mot (nom - verbe - adjectif). Dommage. Enfin, bon, je connais, je l’ai aussi fait. 

Les logiciels que je vais présenter ci-après ne font “qu’informatiser” le système des cartes visuelles. Et l’apprentissage par répétition espacée est gérée par l’ordinateur. Pas de triche possible. 

 

2. Les principaux logiciels

Il existe quelques logiciels qui permettent l’apprentissage par répétition espacée, à l’aide de cartes visuelles informatisées. 

Nous allons nous intéresser de près à trois d’entre eux : Anki, Mnemosyne et Cram. Il s’agit pour moi des principaux “leaders” en la matière, sous Mac OS X en tout cas. Comme nous le verrons par la suite, Anki et Mnemosyne sont libres et multiplateformes, alors que Cram est payant et ne tourne que sous Mac OS. 

Notons au passage que Super Memo (je n’ai pas trouvé de version pour Mac) est un peu la référence ancestrale (c’est à dire depuis dix ans, au plus...) dans le domaine. 

Il existe bien d’autres logiciels, mais la plupart ne fournissent pas un bon suivi de l’apprentissage ou ne fonctionnent pas à l’aide de cartes visuelles.  

Aujourd’hui, nous allons donc étudier Mnemosyne.

 

3. Mnemosyne en détail

Mnemosyne est un logiciel libre ; le projet Mnemosyne est en cours d’élaboration depuis maintenant quatre ans. L’algorithme sur laquelle repose le logiciel (c’est à dire le coeur de la gestion par répétition espacée) est basée sur celle de Super Memo. Chaque utilisateur est libre d’améliorer le logiciel et de participer également à la base de données de cartes visuelles ; le site recense les principales collections disponibles que chacun peut également importer, nous y reviendrons tout à l’heure. 

L’interface du logiciel est très simple : sur l’image ci-après, on remarque que la barre d’outils (en haut de la fenêtre) comporte cinq boutons : le premier permet d’ajouter une carte, le second d’éditer une carte en cours de lecture, le troisième de la supprimer ; les deux derniers boutons permettent quant à eux d’afficher respectivement la gestion du jeu de cartes et les statistiques. La partie inférieure de la fenêtre comprend un espace réservé à la question (ici une photo de plante) et un autre pour la réponse (le nom qui correspond). En bas se trouvent les différentes notes que vous attribuez à votre réponse, en fonction que vous la sachiez très bien ("5") ou pas du tout ("0"). L’ordinateur calcule alors la fréquence à laquelle il doit vous montrer cette carte : de quelques minutes (pour les "0") à plusieurs jours (pour les "5"). 

La fenêtre principale de Mnemosyne

La fenêtre principale de Mnemosyne

 

3.1. Création d’une carte mémoire

Lorsque vous cliquez sur la première icône de la barre d’outil (Ajouter des cartes), une fenêtre de création s’ouvre. Vous pouvez alors concevoir la question et lui faire correspondre la réponse correcte. Ainsi, pour du vocabulaire d’allemand, par exemple :

La conception d'une carte visuelle à l'aide de l'éditeur

La fenêtre de création de carte visuelle

La note initiale donne au logiciel une indication sur votre connaissance de la carte vous venez de créer. En général, puisque vous créez une carte mémoire, c’est justement parce que vous ne connaissez pas la réponse et que vous souhaitez vous exercer. Choisissez donc "0" comme note initiale.

Il est également possible d’insérer des images et même des formules Latex. Pour les images, il faut passer par la case HTML, comme dans l’exemple de l’édition pour la carte du Solanum capsicarpum :

La boîte d'édition pour la carte "solanum capsicastrum" (exemple ci-dessus)

La fenêtre d'édition d'une carte visuelle (Solanum capsicarpum, voir plus haut)

 

3.2. Autres fonctionnalités

Mnemosyne permet également de ranger les cartes en catégories (par exemple pour séparer le vocabulaire d’allemand et d’anglais) ; lors de la répétition, il est ensuite possible d’activer ces catégories, pour n’apprendre que certaines d’entre elles. 

La fonctionnalité "Carte vice-versa" permet d'étudier la carte "par les deux côtés", c'est à dire : de français en allemand, respectivement d'allemand en français pour l'exemple d'une carte de vocabulaire. 

La boîte de configuration de Mnemosyne est quant à elle très simple : vous pouvez y choisir la police d’écriture des cartes ainsi que le nombre de nouvelles cartes avec la note "0" à apprendre chaque jour (très utile pour planifier les révisions). Et c’est à peu près tout...

Notons également la présence de l’outil de statistiques, qui vous permet de suivre vos progrès et d’observer les différentes notes attribuées à vos réponses. Et de voir aussi le nombre de “trous blancs” que vous avez eu sur une carte.

L'outil de statistiques pour la carte "solanum capsicarpum"

L'outil statistique pour la carte visuelle courante

Comme mentionné plus haut, il est en outre possible d’importer des paquets de cartes créées par d’autres utilisateurs ; pour ce faire, il suffit de télécharger le paquet sur le site (au format HTML) et de l’ouvrir ensuite à l’aide du logiciel : 

Importation d'un paquet dans Mnemosyne

L'importation de nouveaux paquets de cartes disponibles sur le site

 

3.3. Conclusion

J’ai utilisé le logiciel Mnemosyne durant six mois et je pense que son principal point fort est sa simplicité d’utilisation. Un peu trop simple même, parfois... Son interface graphique est jolie et adaptée à Mac OS X ; sa liberté d’utilisation (et sa gratuité) sont aussi un avantage. Surtout pour les étudiants comme moi...

La version française comporte malheureusement de nombreuses erreurs ou absences de traduction. On pourrait aussi souhaiter un outil de création de carte un peu plus développé, permettant par exemple d'éviter le passage par le code HTML (que je ne maîtrise pas très bien) pour l’insertion d’image. 

Anki et Cram feront l'objet d'une étude ultérieure, vraisemblablement dans les prochains mois. 

Merci pour votre lecture et à bientôt. 

14 commentaires
1)
Modane
, le 23.07.2010 à 07:15
[modifier]

Très intéressant, ce type de logiciel! Quelque chose me dit que ça va m’être très utile…

2)
djtrance
, le 23.07.2010 à 08:05
[modifier]

Je plussoie!

Très bon article et de surcroît, logiciel qui peut s’avérer très utile…!

Merci :)

3)
jjardoino
, le 23.07.2010 à 08:05
[modifier]

Oui, l’article est intéressant aussi. Mais il le serait encore plus, puisque la version française est évoquée, s’il donnait des pistes pour la mettre en oeuvre. J’ai cherché dans les préférences une option pour avoir l’interface en français, j’ai fouillé (peut-être mal) le site de l’auteur pour le cas où il y aurait des paquets de langues pour l’interface, mais je n’ai rien trouvé. Mais, comme les captures d’écran de l’article affichent une interface francisée, il doit bien exister quelque chose quelque part…

Edit : en fait j’ai trouvé comment procéder dans la documentation. J’avais mal cherché :-)

Cela dit, ce n’est pas vraiment trivial, je pense aux utilisateurs débutants à qui on pourrait présenter Mnemosyne comme une application simple et accessible et qui ne vont pas forcément penser qu’il faut éditer un fichier, fichier qu’il faut déjà trouver…

4)
benoit
, le 23.07.2010 à 09:21
[modifier]

Je ne connaissais pas cette méthode qui aurait pu m’être fort utile durant mes années scolaires. Mais y-a-t-il parmi vous des utilisateurs qui pourraient nous faire des retours personnels sur l’efficacité par rapport aux méthodes classiques. Existe-t-il des stats là-dessus ?

Et y-a-t-il une version avec un gros gant de boxe qui vous envoie un énorme bourre-pif en cas de mauvaise réponse ?

Benoit

5)
Modane
, le 23.07.2010 à 09:39
[modifier]

“qui vous envoie un énorme bourre-pif en cas de mauvaise réponse “

Je ne sais pas si un logiciel fait çà, mais j’ai connu un prof qui… ;)

6)
dafffyl
, le 23.07.2010 à 10:41
[modifier]

Bonjour,

Connaissez-vous un équivalent pour iPhone? Voire mieux, un programme qui permettrait d’éditer ses flashcards sur OSX et les synchroniser pour les consulter sur notre mobile pommé? Là ce serait vraiment le TOP OF THE POP! ;-)

Ami Cukien bonne journée!

Dafffyl le belge

7)
MichelZin
, le 23.07.2010 à 11:01
[modifier]

Bonjour,

Sur Mac OS X, il y a aussi Ebbinghaus qui a l’air pas mal:

_http://christian-kienle.de/Ebbinghaus/ _ Malheureusement, il est payant et en anglais!

MichelZin

8)
Tony
, le 23.07.2010 à 11:32
[modifier]

Connaissez-vous un équivalent pour iPhone? Voire mieux, un programme qui permettrait d’éditer ses flashcards sur OSX et les synchroniser pour les consulter sur notre mobile pommé? Là ce serait vraiment le TOP OF THE POP! ;-)

A priori Cram offre cela mais c’est en anglais.

9)
François Cuneo
, le 23.07.2010 à 13:56
[modifier]

Merci pour cet article.

Ce système de cartes est en effet très intéressant pédagogiquement parlant, quel que soit le logiciel.

10)
AdMem
, le 23.07.2010 à 16:57
[modifier]

Bonjour à tous,

Merci pour vos impressions positives. En bref :

@jjardoino : Effectivement, le changement de la langue pose problème. Depuis le temps que je l’ai configuré, je ne me rappelle plus comment j’ai fait… Cependant, je ne crois pas avoir édité de fichier pour ce faire. Il doit donc y avoir un autre moyen… À voir.

@benoit : Pour le gant de boxe, cherche plutôt un “vrai” prof ! ;-)

@dafffyl : Pour la version iPhone, il faut plutôt utiliser Anki ou Cram… J’en parlerai prochainement.

Bonne fin de semaine à tous.

11)
efix
, le 27.07.2010 à 14:19
[modifier]

Je suis étonné de ne pas voir le couple Provoc/iVocabulary dans la liste des solutions listées. À l’époque où j’ai du basculer mes cartes depuis mon Nokia vers l’iPhone, c’est le seul couple logiciel sur Mac OS X et iPhone que j’avais trouvé – et qui marche très bien. http://iphone.chbeer.de/en/iVocabulary/

http://www.arizona-software.ch/provoc/

Merci pour le tests des autres logiciels.

12)
zit
, le 28.07.2010 à 07:46
[modifier]

Merci AdMem, je ne connaissais pas du tout cette méthode qui m’aurais bien aidé quand j’ai tenté d’apprendre les Hiragana et les Katagana !

Je vais tout de suite en parler à junior, qui a plus de courage que son père…

z (vivement la suite, je répêêêêêêêêête : et encore merci)

13)
AdMem
, le 29.07.2010 à 12:17
[modifier]

Bonjour,

Réponses un peu retardées, j’étais en vacances…

@efix : J’ai testé Provoc, je le trouve un peu limité (au vocabulaire notamment). Quant à iVocabulary, je ne connais pas. Pourquoi pas ?

@zit : Hiragana et Katakana, peut-être. Evitons cependant Hara-kiri… ;-)

À bientôt.

14)
Nihao
, le 04.09.2010 à 13:40
[modifier]

En tout cas merci, je ne connaissais pas la méthode et bien que j’ai fini depuis plusieurs années mes études, ne pouvant pas me passer d’apprendre je trouve l’idée pas mal du tout. Bref un grand merci !