Profitez des offres Memoirevive.ch!
Lectures estivales

Ça va finir par devenir une tradition. Presque tous les étés, je vous propose une petite sélection de bandes dessinées que j'ai particulièrement appréciées ces derniers temps.

Lulu Femme Nue

Je vais commencer par un superbe diptyque d'Étienne Davodeau : Lulu Femme Nue.

image

J'ai beau chercher sur ce site, je constate avec effroi que je ne vous ai jamais parlé d'Etienne Davodeau.

Auteur de "Chute de Vélo", du "Constat", de "La Gloire d'Albert", d'"Anticyclone" ou encore de "Ceux qui t'aiment", Étienne Davodeau est un poète de la vie quotidienne. Ses héros ne sont ni exceptionnels, ni parfaits, ni détestables, ils sont vrais.

"Lulu Femme Nue" ne fait pas exception à cette règle. Lulu est une mère au foyer qui en a assez de cette vie monotone, de son mari beauf et de son quotidien ennuyeux. Elle décide donc de tout plaquer sur un coup de tête.

Au fil des deux albums, on découvre via le récit de ses proches ce qu'il est advenu de cette femme, des rencontres qu'elle a faites, des choses qu'elle a vécues.

On ne peut s'empêcher de s'attacher à cette femme, de l'envier et à la fois de vouloir la sermonner et on tourne page après page pour savoir comment tout ça va finir. Et Davodeau mène son scénario de main de maître, parvenant à glisser un suspens terrible dans une histoire pourtant assez banale.

C'est un petit chef-d'oeuvre, probablement son oeuvre la plus touchante.

J'en profite pour vous montrer un entretien avec Étienne Davodeau qui a été réalisé par Zoom La Rue dans lequel il explique son intérêt pour les vrai gens, pour les événements de la vie :

Blast

Ce n'est pas la première fois que l'on parle de Manu Larcenet sur ce site.

Je l'avais fait il y a 6 ans, pour vous présenter "Le Retour à la Terre". Série humoristique décrivant de manière plus ou moins (plutôt moins que plus) autobiographique l'installation à la campagne de Manu et Mariette, tout droit venus de la ville.

François avait également parlé de cet auteur lors de la présentation du "Combat Ordinaire", autre série sur un ton cette fois beaucoup plus sérieux, même s'il présente des similitudes dans les interrogations.

Dernièrement est sorti "Blast". Faisant partie de la sélection officielle du festival d'Angoulême, Warrick vous en avait brièvement parlé, mais sans donner plus de détails.

image

image: bdgest.com

"Blast" raconte l'histoire improbable (quoique) de cet homme énorme, accusé d'un meurtre et qui se fait cuisiner par deux flics. Il entreprend alors de raconter sa vie.

Ce premier tome est époustouflant et on piaffe d'impatience de découvrir la suite.

Le dessin tout d'abord est magnifique. Manu Larcenet est un torturé, un gars qui fait les choux gras des psy, mais bon sang qu'est-ce que c'est beau ! À force de recherche et de tâtonnements, il est parvenu à un style de dessin à la fois épuré et tellement puissant qu'on ne peut pas ne pas apprécier (enfin, si on peut, mais c'est vraiment dommage).

En outre, le scénario est génial, on se demande bien où il va, ce qu'il veut nous dire… mais nous serons obligés d'attendre la suite pour ça.

Notes de Boulet

J'ai peut-être inconsciemment gardé le meilleur pour la fin, même si tout ce dont je parle ici est excellent, mais il est vrai que j'ai un faible pour ces "Notes" de Boulet.

Plutôt auteur de bandes dessinées pour enfants (Raghnarok, Womoks), bien qu'il ait dessiné un album de la génialissime série Donjon, Boulet s'est attaqué depuis 2004 à un blog dessiné.

Il est rapidement devenu un incontournable de la blogosphère de la BD, au côté de Lewis TrondheimPénélope Bagieu ou de YodaBlog.

En 2008, il se décide à publier les dessins du blog sous forme papier, en ajoutant évidemment un peu de contenu. C'est ainsi que naît le premier tome des "Notes" : Born to be a larve.

image

image: bdgest.com

Suivront trois autres albums, dont le dernier est sorti en avril 2010 :

image

image: bdgest.com

Que dire, sinon qu'avec ces albums, le fou rire est garanti. Boulet fait preuve d'une maîtrise graphique étonnante, passant d'un style à l'autre comme si de rien n'était, tantôt en noir et blanc, tantôt en couleur, voire même en couleur directe.

Comme ces planches proviennent d'un blog, cela peut paraître un peu désordonné, mais pourtant, on dévore ces recueils avidement en se fendant la poire.

Si avec tout ça, vous vous ennuyez pendant ces vacances, alors franchement je ne sais plus quoi faire !

10 commentaires
1)
Jaxom
, le 15.07.2010 à 07:10
[modifier]

Merci bien pour ces critiques, je ne connaissais pas Lulu, je dérangerai ma libraire :-) pour voir.

Concernant Boulet, je me suis depuis longtemps abonnés à son blog. C’est bien vrai que je prend toujours un grand plaisir à le lire (l’épisode avec la Vierge fluorescente me revient toujours en tête avec une grande joie).

2)
jibu
, le 15.07.2010 à 08:15
[modifier]

ça donne envie ces bds, merci bien. Vue qu’on a plus de librairies dignes de ce nom à Porrentruy, est-ce qu’on trouve ces livres en version numérique? Je n’ai pas d’ipad, mais c’est par curiosité.

3)
Fabien Conus
, le 15.07.2010 à 10:43
[modifier]

Jibu: je ne pense pas que tu puisses les trouver en version digitale. Bien sûr tu peux aller sur le blog de Boulet pour lire ses notes, mais les autres, il faut à ma connaissance passer par la version papier.

Pourquoi pas par Amazon ou ExLibris ?

4)
jibu
, le 15.07.2010 à 10:52
[modifier]

c’est claire qu’on peut par amazon mais la pièce “bibliothèque” deviens très difficile d’accès avec ma femme qui achète des bouquins par palettes… en + c’est au grenier, c’est loin :-)

5)
Philob
, le 15.07.2010 à 14:47
[modifier]

Et malheureusement le blog de Boulet et tout en Flash ! Donc exit iPad et iPhone.

6)
Benoit Launay
, le 15.07.2010 à 15:54
[modifier]

Juste un petit mot pour dire que le blog de Boulet est accessible sans flash dans une version simplifiée (mais les planches sont accessibles donc tout va bien).

bouletcorp sans Flash

7)
François Cuneo
, le 15.07.2010 à 22:50
[modifier]

Alors je vais courir acheter Lulu Femme Nue.

Un sujet qui m’interpelle particulièrement depuis quelque temps…

Blast, je l’ai acheté quand il est sorti. C’est géant. Mais c’est vraiment sombre hein…

Et Notes, je te fais confiance, je vais essayer de le trouver aussi.

Cela dit, j’ai à l’école une bibliothèque géniale (un grand merci à ses deux responsables) avec tout plein de BD, c’est grand. J’ai de quoi lire pour toutes les vacances.

8)
Guillôme
, le 16.07.2010 à 20:46
[modifier]

Gare à toi Fabien, je viens d’acheter les 4 volumes de Notes pour mes vacances!

Merci en tout cas pour ton humeur, moi aussi je suis un fan de Larcenet!

Et de Gotlib.

Quoique Aya de Abouet c’est super.

Mais que dire du chef d’oeuvre “Le Tueur” de Jacamon et Matz?

Et dans le gras qui tâche, j’avoue que j’ai un faible pour Vuillemin et Edika ^^

Et taniguchi? Et van hamme? Et Rabaté?

Raaah y’a trop de trucs bien en livres ;)

9)
Fabien Conus
, le 20.07.2010 à 15:52
[modifier]

Taniguchi, j’en ai parlé ici même: http://www.cuk.ch/articles/2048

Van Hamme, que dire…. capable du pire comme du meilleur, capable de démolir une série pourtant culte (Thorgal, XII) sur l’autel du fric, capable de traits de génies (Le grand pouvoir du Chninkel). Je pense que se retraire de la BD lui fera (et nous fera) le plus grand bien.

Rabaté, oui, rien à dire, c’est très bon.

10)
Guillôme
, le 06.08.2010 à 10:17
[modifier]

Merci Fabien pour m’avoir fait découvrir les Notes de Boulet ;)

Je retrouve le désordre, l’humour et la folie des Dingodossiers de Gotlib et Goscinny ou encore du monument qu’est Rubrique à Brac!

A croire que Boulet a été influencé par Gotlib!

Bref, je dévore actuellement ces Notes et je trouve la maitrise du dessin de Boulet tout simplement étonnante!

Merci Fabien :)