Profitez des offres Memoirevive.ch!
De la basse, vous dis-je!

Je ne sais pas si c'est une bonne nouvelle, mais je reprends la basse. Vous l'attendiez tous, bien sûr, je le savais... Mais c'est vrai, j'ai remis les doigts dessus et et le son m'a piégé, comme une trappe douillette où tomber...

C'est vrai aussi que j'ai commencé par être bassiste, il était une fois, pendant des années, avant de me perdre un peu.

J'ai commencé jeune. À seize ans, j'étais déjà un musicien aguerri. J'en mangeais, peu, certes, je n'ai jamais eu gros apétit, ce qui m'arrangeait, mais j'en mangeais. L'époque était à l'aventure, et on trouvait facilement de quoi jouer, et des groupes sympathiques.

Puis sont arrivés les temps désagréables où, l'apétit augmentant, il a fallu jouer d'autres choses appointées. Pas toujours inintéressantes mais rarement satisfaisantes. J'ai donc mis ma basse au clou, et là a commencé l'errance. Nouveau métier, salaires, congés payés, retraite, assurances sociales, un monde de découvertes rien que pour moi.

Mais la musique est ainsi : elle ne lâche pas ceux qu'elle a conquis. On ne m'a pas "vu dans le Vercors, sauter à l'élastique..." mais à la Stratocaster jouer du Chicago Blues. Ou encore devant Logic faire des arrangements. Trip-hoper les samples, looper un son n'étant pas faire une fausse note.

Des années sont passées, et la sensation d'une latence, d'un lag, d'un gap s'est affirmée. Une impression de creux, de vide, de manque dans une vie par ailleurs bien remplie et confortable.

Et puis la basse... Je l'ai toujours trouvée au milieu de mon chemin. Toujours dans mes jambes? Toujours là...

ARGAN: Je dis que cette fois, ce serait plutôt pop-rock.

TOINETTE: Vous ne jouez plus de basse?

ARGAN: De la basse?

TOINETTE: Oui. Que faites-vous?

ARGAN: Je joue de temps en temps des chansons dans ma tête.

TOINETTE: Justement, de la basse.

ARGAN: Il me semble plutôt que j'écris des chansons.

TOINETTE: À la basse.

ARGAN: J'ai quelquefois des arrangements sympas.

TOINETTE: À la basse.

ARGAN: Je sens parfois des accords de piano.

TOINETTE: De la basse!

ARGAN: Et quelquefois il me prend des riffs dans les doigts, comme si c'était des crampes.

TOINETTE: De la basse. Vous avez appétit à ce que vous jouez?

ARGAN: Oui, Monsieur.

TOINETTE: De la basse. Vous aimez à écouter un peu de funk?

ARGAN: Oui, Monsieur.

TOINETTE: De la basse. Il vous prend un petit pas de groove après la boisson, et vous êtes bien aise de sourire?

ARGAN: Oui, Monsieur.

TOINETTE: De la basse, de la basse, vous dis-je!

(Extrait : tirade de la basse,  Le Bassiste Imaginaire)

Et alors?...

Alors, je suis allé sur Google regarder un peu ce qui se faisait en Jazz Bass Fender. Mon élue... Je visite, je compare, pfouiouiou qu'est qu'il y en a!... Je retourne voir un peu partout, je finis sur eBay, je tombe sur celle de mes rêves, à un prix abordable. En quatre temps trois mouvements, j'aborde donc, je prends langue, et j'achète. Voilà : c'est fait!... J'attends la livraison.

 

image
C'est elle...

Le seul problème, c'est que... Plus tard, je vais sur You Tube. Tiens? Un encart de pub pour un magasin de guitares. Eh?!... C'est bien la première fois que je vois des pubs pour des Jazz Bass Fender?!

Je vais sur un autre un de mes sites habituels. Tiens?! Oh! Des Jazz Bass à vendre!... Un autre? Ça alors?! Des Fender Jazz Bass!... Des Jazz Bass partout! Le monde est envahi de Jazz Bass! Bass attacks!

Vite! Pomme Q! Et reprenons notre souffle... Que se passe-t-il?... Je le sais maintenant : c'est sûr, il y a quelqu'un qui me surveille. Pour me vendre des Basses Fender. À chaque fois que j'ouvre ma porte au réseau. Depuis ma recherche de la basse perdue. Traqué!...

La basse! La basse, vous dis-je!... Mais j'y pense... Google search... Et si j'avais cherché à acheter autre chose, une chose, cette fois, réellement intime? Si je m'étais renseigné sur un sujet sensible? Et si Google faisait fichier commun avec je ne sais qui?

Non... Bien sûr que non!... Bien sûr?... Que non?...

16 commentaires
1)
djtrance
, le 16.06.2010 à 08:20
[modifier]

Super! Je me réjouis d’écouter un de tes futurs morceaux :)

Concernant les recherches, ils se servent des cookies pour se souvenir de tes recherches précédentes, et de ce fait te proposer des liens en conséquent. Généralement, vider les cookies, hiatoriques et compagnie résolvent ce “problème”, ou alors activer la navigation privée!

2)
6ix
, le 16.06.2010 à 08:48
[modifier]

Article très sympa, et quel plaisir ce doit être de retrouver tout le plaisir et la motivation nécessaire pour reprendre un instrument !

Quant à Google… le but est justement de cibler ce que veut l’utilisateur, et apparemment, tu en veux, de la basse. ;-)

3)
zit
, le 16.06.2010 à 08:51
[modifier]

Ah, moi, c’était les percus, recco–recco, guiro, bongos, djembe, sourdo… les voisins appréciaient beaucoup (ils m’accompagnaient, pas très en rythme, il est vrai, en tapant du balais sur leur plafond ;o).

Puis, j’ai eu le malheur d’acheter une cuica, vu comme ça, ça a l’air formidable, non ? mais le problème, c’est que d’une part, ça sonne assez fort, et d’autre part, il est très facile de faire des fausses notes, un peu comme la descendance d’un saxophone et d’un violoncelle… Vous imaginez ? bin non, c’est bien pire que ça !

Et tout seul, dans ma chambre à astiquer/pincer la petite baguette, produisant des sonorités effroyables, je n’ai pas tenu longtemps, et je suis passé à la photo…

Mais quand je vois (et entends) passer une batucada, ça me donne des envies de retendre la peau de ce petit instrument pour les accompagner…

Quand à la basse, Graham Maby est mon chou–chou (grande tournée des petites salles de France à l’automne de JJ, YAISSSSSE !)…

z (gougueule ne veux que ton bien, je répêêêêêêêêête : Aie confiance…)

PS: reportage sur Joe Jackson à voir dimanche à 17h sur Arte…

5)
MatthieuQ69
, le 16.06.2010 à 09:04
[modifier]

Hello, Selon un marchand de sons de Lyon, il y a un grand retour aux Precision. Du coup, les jazz bass se revendent à la pelle … Salutations

6)
Chichille
, le 16.06.2010 à 09:12
[modifier]

De mon temps (oulala!), on agissait «en deux temps trois mouvements», mais, bon, question de tempo sans doute… ;-)

Quant à Big Brother, il ne passe pas par moi. Enfin, j’essaie…

7)
Guillôme
, le 16.06.2010 à 11:29
[modifier]

Quant à Big Brother, il ne passe pas par moi. Enfin, j’essaie…

Mon petit doigt me dit que tu es en IP dynamique chez Neuf, que tu vis en France vraisemblablement proche du 92 et qu’il y a de fortes chances que ton ip soit du type 84.97.x.y ou 86.71.x.y…

Big Brother is watching you, mon cher Michel ;)

8)
Chichille
, le 16.06.2010 à 11:40
[modifier]

Proche du 92 ? Euh… À combien près ?

Mais comme je l’ai dit, j’essaie…

Bon, disons que j’évite l’utilisation de Google, que j’interdis autant que possible les affichages intempestifs, que je suis les conseils de djtranse… Mais j’admets que j’utilise un téléphone portable, une carte Navigo (à ce sujet quelqu’un-de-bien-placé m’a affirmé que, certes, on pouvait, en théorie, savoir qui avait pris le métro et où et quand, mais que c’était si lourd et si compliqué que la police y avait renoncé), deux cartes Visa, que je porte ni faux nez ni fausse moustache (donc repérable par les caméras de télésurveillance). Bref, ma vie privée est assez publique. Mais ce n’est pas la seule.

Au fait, est-ce quelqu’un est au courant des aventures de Benjamin Biolay ?

9)
Guillôme
, le 16.06.2010 à 11:51
[modifier]

Proche du 92 ? Euh… À combien près ?

Dans un rayon de 5 km par rapport à boulogne billancourt je dirai ^^, j’ai bon?

une carte Navigo

Moi j’ai choisi la carte Navigo Découverte . Tu la paies 5 Eur mais pas besoin de prélèvement automatique, pas besoin de donner son identité… Bref, Navigo Découverte c’est la version anonyme imposée par la CNIL du Pass Navigo ;)

A demander à un guichet Ratp, bien entendu ils évitent d’en faire la pub ;)

10)
Chichille
, le 16.06.2010 à 12:01
[modifier]

Pour Boulogne, ah, non ! c’est un peu court, jeune homme ! comme disait l’autre.

Pour Navigo Découverte, la personne-bien-placée dont à laquelle que je causais précédemment m’a affirmée que je pouvais faire l’économie de mes 5 euros, précisément parce que les données fournies par les Navigo ordinaires étaient trop compliquées à utiliser.

11)
406
, le 16.06.2010 à 13:40
[modifier]

surement encore des cookies criteo chez toi. c’est une véritable plaie, ce truc.

12)
Saluki
, le 16.06.2010 à 16:10
[modifier]

J’ai déjà posé la question, mais n’ai point eu de réponse.

Naguère, il fut donné un “truc” génial : verrouiller un fichier, l’hébergeur de cookies de safari. Une fois que l’on a les cookies de cuk, voire de sa banque…, on verrouille. Tous les cookies entrent, tu quittes Safari et ne restent que les cookies que tu as accepté avant verrouillage.

J’ai perdu ce réglage quand j’ai mis à jour soit le système soit Safari et …je suis en manque.

Quant à la basse, quel bonheur !

13)
François Cuneo
, le 16.06.2010 à 16:25
[modifier]

Je dis toujours que si j’avais dû refaire ma vie musicalement, j’aurais fait de la basse.

La batterie c’est bien, mais c’est chiant à ranger. La basse, pouf, tu la mets dans sa housse et elle est belle.

Et puis on dit toujours que le bassiste est le plus con du groupe après le batteur. Donc je serais monté socialement…

Dites, j’ai fait pas mal de violon. C’est vrai qu’un violoniste peut jouer de la basse très facilement?

16)
Modane
, le 16.06.2010 à 19:41
[modifier]

Et puis, c’est bien connu : les chanteuses sortent avec les guitaristes, mais rentrent avec les bassistes!