Profitez des offres Memoirevive.ch!
Le Canon 7D en tournage fiction

Je connais bien Pascal Sentenac; nous travaillons souvent ensemble à Gobelins, l'école de l'image. En plus d'être chef-opérateur, c'est un homme de goût très pragmatique quant à la captation des images et à leur utilisation.

Depuis quelques temps, nous nous préoccupions du tournage "boitiers". Les Canon et Nikon deviennent des caméras très efficaces. Et il se trouve que Pascal, chef-op "Louis Lumière", entièrement élevé à la pellicule, à la dure, donc, a franchi le pas, et s'est équipé d'un 7D.

Il vient de tourner une fiction avec son matériel, et comme il est pédagogue dans l'âme, et très amical, il nous a fait la gentillesse de nous envoyer ses impressions.

Je lui ai dit que vous seriez certainement intéressés par l'expérience et il a accepté que ces impressions vous soient transmises. Les voici, telles quelles.

image
Pascal Sentenac

Chers amis,

J'ai dormi un peu (ah les tournages de nuit! ) et le tournage est terminé; mes idées sont plus claires.

Voici donc un compte rendu plus complet sur l'utilisation des boîtiers photo en fiction et plus particulièrement le 7D de chez Canon.

Ce texte est surtout destiné au Formateurs Gobelins. J'ai élargi un peu sa diffusion à ceux dont je pensais que le sujet pouvait les intéresser. Pardon, par avance, à ceux qui n'y trouvent aucun intérêt.

Si par contre vous voyez des gens que le sujet peut intéresser, n'hésitez pas. Plus on est de fous... (NDLR : çà, c'est vous! ;)

Particularités des tournages fiction

1) La technique est secondaire, ce sont les acteurs qui comptent. Donc impossibilité du moindre problème technique ou il faut le résoudre vite.

2) Le point est fait par un assistant opérateur: le point est en manuel. Le système d'autofocus est déconnecté. Le boîtier est en programme manuel: tous les choix techniques (point, diaph, vitesse d'obturation) sont décidés par le chef opérateur et non par les systèmes d'automatismes ( ah mais !).

3) Il faut un système de visée correcte, réglable et orientable. Des retours vidéo fiables au niveau de la colorimétrie pour le réalisateur.

Ceci étant posé, voici tous les défauts d'un boîtier photo pour ce genre de tournage, critiques dans le but, bien sur, de trouver des solutions techniques pour l'utiliser en fiction. Car la taille du capteur (profondeur de champ), la qualité et le prix des optiques (piqué de l'image), son adaptabilité en fonction des tournages (caméra discrète ou très visible pour rassurer techniquement les acteurs, le client et la production) en font un concurrent très sérieux à certaines caméras notamment celles avec un capteur 2/3 de pouces.

La technique...

J'ai rencontré, lors du tournage, quelques problèmes de fiabilité technique du 7D (le boîtier est neuf). Le principal problème: la surchauffe. Il faut parfois l'éteindre 2 mn pour que le témoin disparaisse. La mise à jour Firmware Canon résoudra-t-elle le problème ? Plusieurs fois le boîtier s'est mis en erreur 80 à l'allumage (problème de carte ???). Il faut enlever la batterie puis la remettre. OUF ! On a eu, l’ assistant et moi, un peu peur...

Les optiques

Les optiques Canon modernes sont d'excellente qualité. Mais leur système d'auto-focus font que la course de point est très réduite. Pour l'assistant cela devient trop précis. De plus, certaines ne reviennent pas sur les marques lors d'un changement de point rapide. (17-55. F 2,8). Préférer les focales fixes ou mieux les vieilles optiques 24*36. Elles n'ont pas d'autofocus, ont une course de point importante et couvrent largement le capteur du 7D (moins d'aberrations) en plus elles sont moins chères... En contre partie, il vous faudra jongler avec les bagues d'adaptation.

Autre gros problème, c'est que les zooms photo ne tiennent pas le tirage (optique). Si on peut exclure le ZOOM en fiction il faudra quand même re- vérifier le point à chaque changement de focale. Par contre la fonction agrandissement dans la visée est géniale pour faire le point sur un acteur. C'est la mort du décamètre en fiction.

La profondeur de champ très réduite me fait préférer le 7D au 5D. Rappelons que le capteur du 7D a déjà la taille d'une fenêtre de caméra 35 mm. Avec le 5D vous allez souffrir au point et le prix des optiques plein format est double... À méditer.

Système de visée...

image
C'est là!...

Le gros problème du boîtier, c'est la visée. Il est pour moi exclu de viser sur un moniteur en fiction. Il faut un viseur. J'ai ajouté une loupe à l'arrière, ce qui fait un super viseur couleur. Mais celui-ci n'est pas orientable (encore un effort monsieur Canon) et on se retrouve vite couché par terre avec un torticolis en plus. D'où notre idée de rajouter un viseur Caméra.

Là les problèmes commencent...

Dès que l'on branche quelque chose sur la sortie HDMI, on perd la visée arrière. On peut se brancher en PAL mais on n’a plus de sortie HD pour le monitoring.

Bon allez on se penche sur le problème avec Olivier Convers, l'assistant opérateur et on trouve en location le movie tube (10000 euros à l'achat !!!): Un viseur de cam, une sortie PAL en plus pour le moniteur. Un viseur mais pas de sortie HD. Encore un effort et on rajoute 2 convertisseurs un HDMI-SDI et un SDI-PAL et on se retrouve avec le viseur en Pal et 2 Sorties SDI pour le monitoring plateau. Ca y est, on a une vraie caméra.

Mais il faut alimenter tout ce petit monde sur batteries (pas les même tensions d'alimentation) et bonjour la forêt de câbles et les faux contacts qui vont avec. De plus l'image sur le moniteur n'est pas terrible. Passage dans les convertisseurs ou sortie du 7D qui n'est pas en 1920*1080 et qui est en 60 hertz ???. Bref, personnellement je me cale sur mon Mac portable dont je connais bien l'écran même si l'image est "strobée" pour cause de sortie USB. Bientôt une Tablet Apple ou Archos... J'ouvre une souscription, n'hésitez pas!...

Voici la pub et la réalité de l'engin...

image
La pub...

image
En vrai...

Mais bon ça marche, même si Olivier sur le tournage a eu quelques frayeurs.

Depuis nous avons trouvé un système maison pour 1000 euros environ qui permet de faire la même chose en moins compliqué. Nous le testerons sur un prochain tournage. Mais chut c'est notre petit système à nous...

CONCLUSION

En résumé, ce n'est pas un choix économique qui fait choisir le 7D car avec les accessoires, on arrive au prix de location d'une 900R SONY par exemple ( 2000 euros pour 10 jours de tournage avec négociation serrée directeur de production) mais c'est, contrairement à ce qu'on pourrait croire, un choix esthétique qui nous a fait choisir ce type de matériel.

Une chose est certaine : la caméra n'a plus d'importance économiquement. Elle a techniquement une durée de vie de 2 ans environ. Il faut investir dans les accessoires: Viseur followfocus cage de caméra etc... C'est la Red qui a amorcé la tendance. Tous les regards se tournent déjà vers L'Alexa de chez ARRI et vers la prochaine Panasonic à capteur 4/3 pouce. Pour l'anecdote, pour un plan où on n’avait pas de place, on a sorti le boîtier de sa cage. Tout le monde a regardé le machin en s'esclaffant: "c'est ça la caméra ?"

Une boite vient de démonter le miroir du 7D pour mettre des optiques 35 mm monture PL (Zeiss GO etc...) Ce boîtier est dispo à la location sur Paris. Je l'ai essayé. C'est très intéressant. On peut aussi changer le firmware (magic lantern) pour avoir un Zébra, le contrôle du son, etc... Mon avis, c'est que tout cela devient ridicule, car en fait, on va dépenser une fortune pour un boîtier qui vaut 1400 euros. Il vaut mieux acheter ou louer une RED ou L'Alexa de chez ARRI.

C 'est rassurant car notre métier de chef OP reste prépondérant face à celui du directeur de production en ce qui concerne l'image. Il n'est pas certain que les petites sociétés de production et amateurs éclairés qui ont acheté ce boîtier sachent l'équiper pour une ergonomie en tournage complexe. Et puis, il faut quand même éclairer, cadrer et même choisir une esthétique cohérente pour le film. Comme d'habitude ce n'est pas le matériel qui fait tout seul l'image comme, en lisant et regardant les blogs sur internet, on pourrait le croire...OUF !

Si vous voulez en savoir plus sur le tournage en cours: http://www.trilogiedeslimbes.com/ ou vous pouvez faire un petit tour sur mon site : http://www.sentenac.org/ où les news vous tiennent au courant des tournages en cours, notamment avec le 7D. Et puis bientôt les premières séquences montées que je ne manquerai pas de vous faire partager."

Pascal Sentenac

image

image
Style...

NDLR : Les photos ne sont pas de très bonne qualité : le 7D étant occupé, elles ont été prises avec l'iPhone. Sauf les dernières, évidemment! Mais je crois que cela se remarque...

14 commentaires
1)
pioum
, le 19.05.2010 à 06:41
[modifier]

très intéressant. juste pour faire remarquer que c’est Alexa de Arri et pas Alexia

2)
doew
, le 19.05.2010 à 07:29
[modifier]

Merci pour cet article intéressant. Le point de vue du professionnel dans une utilisation plus poussée est toujours enrichissant…

4)
zit
, le 19.05.2010 à 08:28
[modifier]

Passionnant.

Ça renforce mon impression que les reflex avec fonction vidéo sont beaucoup plus proches du cinéma qu’un caméscope : la qualité est bien supérieure, mais les contraintes techniques aussi ! (et l’article, c’est normal, n’évoque même pas la prise de son…)

Ce qui est incroyable, c’est la réactivité des fabricants d’accessoires pour pallier les défauts d’ergonomie de ces boîtiers…

z (qui a dit « usine à gaz » ? je répêêêêêêêêêêête : c’est quand même plus simple, la photo !)

5)
Roger Baudet
, le 19.05.2010 à 09:14
[modifier]

Passionnant, merci Modane.

Assez étonnant : les chefs opérateurs “old génération” (élevés à la pellicule) crochent beaucoup plus sur ces nouveaux boîtiers “photo” que sur des caméras numériques, à l’exception de la “Red”, bien sûr.

J’ai eu un son de cloche similaire à l’article de la part d’un copain réalisateur. Mais répétons ce qui est dit dans l’humeur : ces appareils ne deviennent utilisables pour un film que s’ils sont armés d’une multitude d’accessoires. La caméra numérique standard n’a pas trop de soucis à se faire, elle a encore de beaux jours devant elle.

6)
ToTheEnd
, le 19.05.2010 à 16:39
[modifier]

Tout ça est très intéressant et bein que ça ne soit pas mon domaine, ça m’intéresse vu que je me suis aussi amusé à faire des trucs (totalement amateur, bien entendu) avec mon 5DII…

J’étais récemment à une gonfle Canon et il a beaucoup été question de la vidéo dans le futur pour les boîtiers… Canon (et les autres) peuvent faire beaucoup de progrès et rapidement mais pour le moment, les constructeurs ne savent pas si la fonction vidéo est un luxe, voire un gadget, ou si le marché est réellement demandeur.

Je ne vais pas faire un compte rendu de la discussion mais en gros, plusieurs pros qui commencent à tirer la langue avec ce qu’ils reçoivent comme paiement pour leur travail se demandent si la vidéo ne serait pas une bonne valeur ajoutée. Mais à ce stade, plusieurs “pros” de la vidéo sont intervenus pour dire que la vidéo demandait des moyens importants mais pas seulement au niveau technique, mais surtout humain avec sa spécificité: son, image, montage, etc. etc. etc.

Pour du travail professionnel avec un film à la clé qui a pour ambition de finir dans un cinéma ou peut être à la télévision, je pense qu’on va continuer de travailler sur ce modèle.

Par contre, pour les nouveaux moyens de diffusion comme l’iPad et les changements importants qui devront s’opérer dans les médias en général, je pense qu’il y aura un nivellement par le bas (comme toujours) et que les moyens seront beaucoup plus limités. Pour info, cette année, plus de 50% du trafic web aux USA se fera sur des appareils “mobiles”… soit des appareils limités d’un point de vue qualitatif.

Autrement dit, avoir une vidéo nickel avec un son studio pour finir sur du Flash ou HTML5, c’est un peu absurde.

Dans 5 à 10 ans max, les appareils photos “pro” offriront certainement des images d’une qualité équivalente à des caméras “pro” pour 80% des besoins.

Pour étayer ce que je dis, il est intéressant de savoir que le dernier épisode de la saison 6 du Dr House a été entièrement tournée avec un 5DII et des objectifs de la gamme L… et ce truc a été vu par +10 millions de personnes. Je me rends bien compte que dans ce cas, l’équipe devait être conséquente… mais si les boîtes de prod s’essaient à ça, ce n’est pas pour rien.

Maintenant, on est bien d’accord pour dire que la technique n’est qu’un petit aspect d’un film ou autre… néanmoins, en rendant toujours plus attractif le prix de ces appareils, on permet à toujours plus de “créatifs” d’avoir accès à des moyens complètement hors de prix il y a encore 5 ou 10 ans.

T

7)
Modane
, le 19.05.2010 à 16:57
[modifier]

Je plussoie, TTE. Le marché se scinde en deux parties distinctes : d’un côté, très haut de gamme, le cinéma numérique, de l’autre les moyens du crossmedia.

Pour ceux qui ne connaissent pas l’Alexa, c’est ICI…

8)
ToTheEnd
, le 19.05.2010 à 17:37
[modifier]

Je connaissais RED mais pas ARRI… mais avec un prix qui démarre à 60k pour l’Alexa… je ne suis pas surpris de ne pas connaître!

T

9)
Modane
, le 19.05.2010 à 18:09
[modifier]

Ce genre de matériel ne se pratique qu’en location. Ou alors c’est que tu as fait un beau coup sur l’or ou le dollar! ;)

10)
Caplan
, le 19.05.2010 à 18:23
[modifier]

Pour étayer ce que je dis, il est intéressant de savoir que le dernier épisode de la saison 6 du Dr House a été entièrement tournée avec un 5DII et des objectifs de la gamme L…

L comme Lupus?

11)
Modane
, le 19.05.2010 à 22:24
[modifier]

Une dernière précision : Stéphane Isidore, le preneur de son, ajoute que le 7D était dé-synchrone de trois images environ par rapport au clap. Un point à surveiller…

12)
THG
, le 20.05.2010 à 09:02
[modifier]

Non seulement l’épisode final de la dernière saison de Dr House a été shootée au 5D MkII, mais il semblerait que la prochaine saison sera entièrement filmée de cette manière.

14)
Farid Maougal
, le 27.12.2014 à 20:30
[modifier]

Bonsoir cher monsieur Sentenac, je viens d’être appelé à tourner un film avec un canon 7D et je suis perplexe bien que je ne suis pas à mon premier long métrage !
J’ai lu votre article sur ce produit et j’ai fait la part des choses.
Je voudrais vous demander de bien vouloir me guider vers une vidéo en français qui puisse m’expliquer clairement l’utilisation de la vidéo du canon 7D.
Merci d’avance et bonne continuation