Profitez des offres Memoirevive.ch!
TomTom progresse, et le service Live est un vrai plus

Je vous ai parlé il y a cinq ans de mon enthousiasme pour le TomTom Go.

image

Bon, ceci est la seule image originale de ce test, les autres sont tirées du site de TomTom.

Ce GPS, le premier compatible pour Mac, a véritablement changé ma manière de voyager.

Il faut vous dire que depuis cinq ans, je mets à jour régulièrement mes cartes, mais également le système d'exploitation du TomTomGo original, et ce, via le logiciel maison TomTom Home.

image

Le logiciel TomTom Home, ici connecté au 950.

Je ne dis pas, j'ai parfois eu de gros soucis, en particulier lorsque j'arrivais à ras la carte mémoire, et qu'il fallait que je passe sur une autre.

Finalement, après quelques plantages il y a deux ans, j'ai réussi à tout mettre sur une 2Gb, et depuis, je n'ai plus eu de problème.

Mais tout joli qu'il soit, le TomTom Go original souffrait de quelques défauts:

  • au départ, vu la taille des cartes mémoire, il n'était pas possible de programmer un voyage d'une ville de Suisse vers une autre en France. Heureusement, ce défaut a été résolu plus tard par l'achat d'une carte de l'Europe de l'Ouest qui intégrait ces deux pays;
  • le TomTom mettait parfois plusieurs minutes (plus de 5 souvent) pour trouver les satellites; il fallait même le poser en plein air (parfois, pas toujours) pour qu'il accroche ces derniers;
  • dans le même ordre d'idée, le TomTom peinait à retrouver le signal en sortant d'un tunnel;
  • derrière le parebrise de ma Clio, athermique, il n'y avait qu'un tout petit endroit où le signal n'était pas perturbé (juste derrière la fenêtre prévue pour les cartes à télépéage). La réception dans cette voiture posait de gros problèmes dans certaines rues, alors que tout allait bien dans l'Espace.
  • ce TomTom ne pouvait pas profiter des nouveaux services Live offerts (c'est une façon de parler) par le fabricant.

Ces défauts sont-ils corrigés?

Je vais vous répondre, ayant reçu pour mon anniversaire un TomTom 650, que jai testé deux jours, et changé pour un détail finalement pour un TomTom 950.

image

Le TomTom 650

image

Le TomTom 950… Ne cherchez pas la différence, extérieurement, ils sont pareils.

D'abord, pourquoi ne pas utiliser mon iPhone avec une application TomTom?

Oui, l'application TomTom pour iPhone n'a pas l'air trop mal.

image

Mais quand on compte le prix du logiciel, le prix du support, finalement, on arrive pratiquement au prix d'un petit TomTom.

Et puis, j'aime écouter mon iPhone en voiture, éventuel lement téléphoner (oui, oui, à l'arrêt, c'est mieux), sans avoir à quitter l'application.

Donc finalement, je préfère avoir un GPS dédié pour la voiture, même si en tant que piéton, il est plus pratique d'avoir un tout-en-un, je l'admets.

Les gros progrès des nouveaux TomTom Live

Commençons par les progrès au niveau de la réactivité.

Les deux TomTom (650 Live et 950 Live) retrouvent le signal, après allumage, au bout d'au maximum 30 secondes, la plupart du temps en bien moins de temps que ça.

C'est un vrai plus, et c'est dû en partie au fait que le TomTom mémorise la position des satellites au niveau de son logiciel lorsqu'on le met à jour, pour les quelques semaines suivantes, avec un système appelé QuickGPSFix.

Malheureusement, ces mises à jour font partie des services Live, dont je parle plus bas. Je n'ai pas pu tester ce que donne la réactivité au niveau de l'allumage sans ce QuickGPSFix, désolé. Mais avec en-tout-cas, le moins que l'on puisse dire, c'est que c'est efficace.

Au niveau réception, comme je l'ai écrit, l'ancien se perdait parfois dans la Clio, à cause de son parebrise athermique, et nous mettait dans le pré (virtuellement).

Tant le 650 que le 950 (que j'ai depuis trois semaines) ne perdent jamais le signal, même dans ma petite Renault.

Et quel bonheur de pouvoir le fixer en deux secondes (même pas) à son support à ventouse, qui tient très bien collé au parebrise. Pouvoir enlever ou poser son TomTom en moins de deux secondes, c'est important, puisqu'il vaut mieux l'emmener avec soi lorsqu'on quitte sa voiture, pour éviter quelques tentations.

À ce sujet, TomTom ne livre plus ses GPS avec un étui. Il faut l'acheter à part, d'autres fabricants proposent d'ailleurs des étuis pas chers et efficaces. Mais quel plaisir d'avoir un appareil tellement plus plat que le précédent, qui n'était pas très pratique à prendre dans une veste ou dans un sac!

image

Tiens d'ailleurs, puisque je parle de la forme, l'écran plat 4.3 pouces, au format 16.9 est fort agréable, et toujours lisible, même en conditions difficiles. Les traces de doigts sont certes visibles l'écran éteint, mais allumé, on ne les voit plus. Les 224 grammes que pèse l'engin ne vous gêneront pas trop, où que vous le rangiez.

De plus, mais ça, c'est bien normal, l'alimentation 12V est connectée au support, ce qui fait que l'appareil reste toujours chargé.

Ah, au fait! Plus de chargeur pour le TomTom (contrairement au Go de l'époque): le 950 est livré avec une petite baie qui permet de le garder debout, reliée à l'ordinateur par l'USB, et qui se charge de faire les transferts entre le GPS et votre Mac, tout en permettant de le recharger.

Le 650 n'est livré qu'avec un cordon USB, ce qui tous comptes faits me semble presque plus pratique, le cordon prenant moins de place que le support dans ma serviette.

Au niveau réception, les TomTom 650 et 950 ne se perdent plus jamais, même dans des rues étroites.

Par contre, il me semble qu'un léger retard au niveau de l'affichage de notre position est plus perceptible "qu'avant". Rien de grave, mais parfois un poil énervant.

Si j'ai échangé le 650 contre un 950, c'est principalement parce que ce dernier (en plus des cartes du Canada et des USA dont je n'ai strictement rien à faire) dispose d'un système permettant de savoir assez exactement où l'on se trouve, dans un tunnel.

Il semblerait, si j'ai bien compris, que ce 950 soit doté de capteurs de mouvements, et qu'au bout de quelques kilomètres, le GPS (qui connaît toujours votre vitesse hors tunnel), se calibre tout seul avec les mouvements dus à l'accélération et au freinage de votre véhicule. Ainsi, il sait toujours à quelle vitesse vous roulez dans les tunnels, et donc, il sait où vous vous situez dans ces derniers.

J'ai pu tester (bon, pas dans le Gothard, mais dans des tunnels assez longs): le résultat est probant.

Comment? Qu'est-ce qu'on en a à fiche de savoir où l'on en est dans les tunnels?

On voit que vous ne roulez pas par exemple à Neuchâtel, où la traversée de la ville est souterraine, avec plein de sorties dans tous les sens.

Et ce qu'il y a de beaucoup mieux qu'avec le TomTom Go original, c'est que le signal est de toute manière retrouvé deux ou trois secondes après la sortie du tunnel. Sur ce point très précis (du signal retrouvé en sortie de tunnel donc), le 650 est au même niveau.

Autre petit plus des nouveaux Tom-tom: la vision améliorée, qui nous donne une image assez précise de certains endroits un peu difficiles, comme certaines sorties d'autoroute.

image

Mais attention: je croyais que j'allais voir cette sortie comme si j'y étais, et que le tout serait animé. Or ce n'est pas le cas. Le système a un certain nombre de cas d'école, qu'il vous montre au moment d'arriver à l'endroit fatidique. Mais il s'agit tout de même d'une image "générique" qui ne bouge pas le temps de passer plus loin. Il est toujours possible de tapoter l'écran pour que l'animation 3D (ou 2D) normale réapparaisse.

Cela dit, je pense que le système apporte un certain confort supplémentaire à l'aide à la conduite.

TomTom Live, un service payant, mais très utile, et tous les jours!

En plus des mises à jour des cartes dont j'ai parlé plus haut, TomTom nous propose un pack "Live", qui offre un certain nombre d'avantages.

image

Le plus important de ces avantages, c'est HD Traffic.

En collaboration avec les opérateurs de différents pays, comme la Suisse, la Belgique et la France, TomTom analyse la vitesse des véhicules en "observant" les déplacements des Natels (téléphones mobiles) transportés par vous et moi. Si à un endroit limité à 120 km/h, plein de téléphones ne se "déplacent" qu'à 20 km/h, c'est bien qu'il y a un problème.

Tous ces renseignements (en plus que de nombreux autres, comme la vitesse des autres TomTom, et les infos-routes) sont centralisés en Hollande, qui met à jour toutes les trois minutes l'état des routes.

image

Vous savez, en regardant à droite de votre TomTom, où sont les problèmes sur votre route, et combien de retard chaque bouchon va vous causer.

image

Je fais tous les jours un trajet entre Orbe et Lausanne, sur une autoroute en pleins travaux.

Je peux vous dire que le système est extrêmement fiable. De nombreuses fois, j'ai pu prévoir un bouchon plusieurs kilomètres à l'avance, et savoir pour combien de temps j'en avais.

Mieux: l'autre jour, TomTom m'a averti que j'allais avoir 14 minutes de retard si je prenais l'autoroute, et qu'il me proposait un parcours alternatif qui allait me faire gagner 4 minutes.

Vraiment, je trouve ça génial.

Seul défaut: TomTom Live, passés les trois mois gratuits, coûte 14.95 par mois (c'est moins cher si l'on achète par année, environ 11 francs par mois).

Que désire TomTom (à part nous demander de l'argent à long terme)?

Que l'on utilise TomTom plus seulement pour partir en vacances, mais au contraire au quotidien.

C'est ce que je fais désormais, et j'en suis très heureux.

Cela dit, TomTom Live, c'est aussi:

  • QuickGPSFix, la technologie dont j'ai parlé plus haut et qui vous permet de retrouver les satellites GPS beaucoup plus rapidement, dommage que ce service n'aille pas de soi, et fasse partie de ce bundle:
  • une recherche Google assez étonnante: j'ai tapé par exemple "Dentiste" à Chavannes, et je sais instantanément (enfin, au bout de 30 secondes de recherche) où sont les dentistes les plus proches de ma localisation. Idem avec "supermarché", ou tout ce qui vous vient à l'esprit;

image

Oui bon, d'accord, je n'ai pas trouvé comment éviter le bouton magnétoscope de l'animation.

  • une comparaison des prix des carburants, que je n'ai d'ailleurs pas pu tester, puisque dans ma région (en Suisse?) ce service n'est pas disponible;
  • un service "météo" à 5 jours (bof… Je l'ai déjà sur Mac et sur iPhone… mais bon, il est là).

Les points négatifs

Il reste quelques points négatifs que j'aimerais bien voir "réglés" un jour:

  • d'abord, l'écran est tactile, mais pas comme un iPhone. Combien de fois ai-je fait une "pichenette" pour faire défiler l'écran, alors que ça ne fonctionne pas. Il faut cliquer sur des flèches pour faire défiler les pages;
  • un compte TomTom Home ne sait gérer qu'un seul appareil. Si vous avez deux TomTom, eh bien il vous faut deux adresses e-mails! Pire, j'ai lié mon TomTom 650 le premier soir avec un nouveau compte: impossible de le changer avec le nouveau 950, il faut attendre 6 mois pour le faire;
  • il est toujours impossible de créer un itinéraire avec de nombreuses étapes sur l'ordinateur, il faut passer par le système intégré au TomTom, qui n'est pas très pratique;
  • si TomTom est le plus ergonomique des GPS, de l'avis de tous, il reste certains progrès à faire pour être vraiment simple;
  • le clavier est un peu lourdingue: souvent, plus souvent que sur l'iPhone, on pèse sur la mauvaise touche;
  • je prends un exemple: sur mon autoroute quotidienne, 16 km sont limités depuis un mois à 80 km/h au lieu de 120 km/h. Le TomTom ne me le fait pas savoir. Remarquez, vu que j'en ai jusqu'en novembre avec cette limitation, je peux moi-même le signaler à TomTom… Faudra que j'y pense.

En conclusion

Le prix des TomTom a incroyablement baissé. L'offre du 650 revient 299 francs suisses (divisez par 1.5, même pas pour savoir combien ça fait en €), le 950, qui offre surtout la gestion des tunnels améliorée, et les cartes USA Canada coûte plus de 150  francs suisses de plus. Je rappelle que mis à part le support USB absent sur le 650, les deux GPS sont équivalents sur les autres points.

Mais même en rapport avec le 950 Live, le TomTom vaut largement son prix. Sans doute parce que TomTom a compris, comme les fabricants d'imprimantes, que l'argent, ils allaient le gagner avec le service surtout.

Mais bon.

Franchement, cet engin est génial.

Je l'utilise au quotidien, et il m'a en un mois rendu de très grands services.

Prévoir les bouchons, éviter peut-être des accidents, est-ce que ça ne vaut pas 11 francs par mois?

Je ne sais pas. Je me pose la question.

32 commentaires
2)
Saluki
, le 26.03.2010 à 00:47
[modifier]

Oui, bof…

Quand au bout de l’autoroute A5, au péage des Éprunes, il n’y a plus de route pour aller à Paris, heureusement que tu penses à aller tout droit ;°)

Quand il te dit de faire demi-tour au milieu d’un itinéraire habituel, tu commences à jurer (Pourquoi l’utiliser dans un itinéraire habituel ? Parce qu’il donne l’heure d’arrivée)

Il ne connaît toujours pas la 4 voies après Epinal, construite il y a belle lurette…

Dans la banlieue parisienne, heureusement que j’ai toujours une bonne vieille carte, il ne connaît vraiment pas son chemin, en dehors des grands axes qu’il connaît à peu près correctement.

Et ce n’est pas parce qu’un de mes collègues a installé des voix exotiques : sarde, serbo-croate, que ça justifie le prix de l’abonnement.

3)
Antoche
, le 26.03.2010 à 06:25
[modifier]

derrière le parebrise de ma Clio, athermique, il n’y avait qu’un tout petit endroit où le signal n’était pas perturbé … alors que tout allait bien dans l’Espace.

c’est normal, dans l’Espace tu es vachement plus près des satellites…

pas de GPS pour moi, tout à la carte. déjà ça occupe les autres passager de la voiture et quel plaisir, lors des erreurs d’itinéraire, de découvrir des lieux et des paysages que nous aurions jamais vus si l’on avait suivit bêtement les consignes d’une voix certes charmante, mais qui, pour l’avoir entendue dans une voiture de location, m’a tapé sur les nerfs au bout de 100 km.

un exemple: me rendant au center parc de Sologne, sans GPS, j’ai soudain vu sur la gauche de l’autoroute une colline avec un village au dessus que je n’aurais pas visité si j’avais suivi les consignes de la demoiselle. Heureusement pour moi, c’était le village de Sancerre avec juste derrière celui de Chavignol. Ce détour fût un vrai plaisir gustatif.

4)
François Cuneo
, le 26.03.2010 à 07:06
[modifier]

Saluki, en tout cas en Suisse, il connaît bien même les toutes petites routes.

Antoche, alors si vraiment tu aimes te perdre, en effet, le GPS n’est pas fait pour toi:-)

fxc: je n’ai pas parlé des radars, parce que ce système est interdit chez nous, et qu’il est retiré du TomTom, ce qui a même amené un retour de tous les GPS en magasins il y a deux ou trois ans, suite à une plainte en haut-lieu.

5)
Fabrice_
, le 26.03.2010 à 08:19
[modifier]

Ha Tomtom … il en a fait des progrès depuis la version 2 que j’avais sur un iPaq (ha non y a un i mais ça n’a rien à faire avec la pomme). Bon ceci dit je l’ai viré (heu j’ai viré mon HTC pour prendre un iPhone), zou remplacé par Navigon et pourquoi ? Comme bien décrit dans l’article le cout prohibitif de l’option Live qui chez Navigon coûte 15€ (ou quelque chose approchant) mais c’est du one shot. Donc Navigon sur iPhone (puisque j’aime bien le tout en un ; voyageant beaucoup train, avion, voiture de location ça me permet d’avoir un téléphone, un gps et un iPod le tout avec une seule fiche de connection) c’est très bien et y a pas de quoi se ruiner.

Bon Navigon ce n’est pas non plus la panacée il y a des améliorations à apporter mais c’est aussi bien, aussi clair que TomTom … en moins cher.

Ha oui les cartes ? heu moi aussi j’aime bien me perdre mais ma femme non surtout quand on s’engueule parce qu’elle sait pas lire la carte… Ha c’est pas facile tous les jours d’être un homme ! Mauvaise foi ? qui a dit mauvaise foi ?

6)
cerock
, le 26.03.2010 à 08:29
[modifier]

J’ai acheté mon GPS tomtom en 2007 pour aller au canada. J’avais acheter l’avant dernière génération de carte USA/canada en liquidation a 30.- ;) Mais j’ai aussi des problème pour trouver les GPS dans ma Renault. Par exemple l’été passé, je suis parti au Tessin, le GPS a fonctionné parfaitement de Sion jusqu’à Locarno (j’avait pu introduire des étapes pour passer par le Nufenen plutôt que par le Simplon, nickel) Par contre une fois arriver au lac majeur, signal soudainement perdu. Nous nous somme arrêter, j’ai passé 15 bonnes minutes pour essayer de lui faire retrouver les satelites, mais que dalle… Ce qui est cool, c’est que jusqu’au lac majeur je connaissais le chemin (j’avais mis le GPS plus pour savoir combien de km restait a faire) par contre pour trouver l’hotêl… et bien démerde toi tout seul ;-) Ca m’a tellement énervé que depuis j’imprime mes google maps avant de partir et le gps est resté dans sa fourre depuis juin 2009 !

Par contre au Canada dans une Buick, aucun soucis de signal. Ahhh les renault, si j’avais su il y a 5 ans, je serais parti sur une autre marque. (je ne dis pas cela uniquement a cause du gps… le fait que ma boite automatique déconne après 5 ans et 80’000 km est beaucoup plus frustrant)

P.S. Au canada, c’était même très drole… virage à droite dans 98km (j’avait jamais vu ça avant)

7)
Alain Le Gallou
, le 26.03.2010 à 09:25
[modifier]

J’ai un vieux Tomtom One. Ne faisant pas de grand trajet en voiture, je l’utilise qu’en approche finale pour trouver une adresse. J’en suis satisfait. Je n’ai eu qu’un seul problème. C’était après une non-utilisation de plusieurs trimestres, il ne voulait pas démarrer. J’ai dû m’arrêter sur le bas-côté, et faire une init.

PS : Pour Fabrice je compatis, ayant une 205 automatique qui va avoir sa majorité (21 ans) cette année et aucun souci de boîte automatique, ni de détection GPS, bien que mon Tomton n’est pas sur ventouse sur la vitre, mais plus bas attaché par un support sur la grille du chauffage. Sur ma deuxième voiture, le Tomtom est encore plus bas, attaché par un support personnel à la boîte à gant. Il semble que l’achat d’une voiture passe par un test Tomtom avant.

8)
Jaxom
, le 26.03.2010 à 10:05
[modifier]

@François

Pour créer un itinéraire sur l’ordinateur, il existe une solution. J’ai un Tomtom Rider pour ma moto et j’aime faire de grandes ballades. Il est hors de question que je prépare un itinéraire de 400 à 500 km passant par plein de petites routes et des cols depuis le Tomtom.

Bon, après ce teaser, je dois décevoir. Je n’ai plus le nom en tête du programme. Je me rappelle juste qu’il n’est qu’en italien (ça ne devrait pas être un souci pour François, non ?).

Dès que je serai de retour chez moi, je vous donne l’info

9)
Emilou
, le 26.03.2010 à 10:30
[modifier]

François, je pressens dans un proche avenir avoir le même problème que toi concernant le remplissage de ma carte SD. Aurais-tu la gentillesse, que je sais énorme chez toi, de me donner, si cela est possible, la procédure pour faire basculer mes données Tom Tom, sans risque, sur une autre carte SD plus volumineuse en octets cette fois. D’avance je t’en remercie. PS : j’ai sur ma nouvelle scenic le tomtom carminat qui est tout simplement génial

10)
benoit
, le 26.03.2010 à 11:05
[modifier]

C’est comme pour le reste, le GPS c’est chacun sa petite expérience. Ayant pris un TomTom One suite à l’article de François, cette petite merveille est toujours dans ma voiture et fonctionne nickel.

Bien sûr quelques petits défauts mais quel bonheur lorsque l’on est seul en banlieue parisienne. Il m’a toujours conduit là ou je lui demandais. Je l’utilise comme un outil professionnel, pas comme un objet de loisir.

Il m’a aidé un jour ou étant presque à sec dans un endroit que je ne connaissais pas, pour trouver une pompe à essence.

Je ne regrette en rien cet achat

12)
fxc
, le 26.03.2010 à 13:21
[modifier]

addendum à mon premier com.

Ne pas utiliser safari pour copier sur votr gps les données radars mais firefox ou mozilla.

Pour le patron d’ici, les suisses vont de temps en temps en france et la connaissance des endroits ou les radars sont positionnés peut être utile, en plus elle est gratos.

13)
FraggyFred
, le 26.03.2010 à 14:00
[modifier]

Bonjour et merci pour le test

De mon côté, j’ai fais Montpellier / Cap Nord à moto avec un TonTon One Europe. Je n’imagine pas faire ce même voyage avec des cartes papier ! Ceci dit, le Tomtom a une autonomie ridicule (bien que vendu comme autonome – première arnaque) la batterie se vide, même le TT éteint – deuxième arnaque. Cela est ultra NUL et RIDICULE. C’est nul car n’importe quel autre appareil électronique (iPod, APN …) est capable de garder la charge pendant des mois et c’est ridicule car la durée de vie de la batterie (non amovible) dépend du nombre de cycle de recharge et que ce “problème” va donc considérablement diminuer la durée de vie d’un truc vendu plus de 1000 Francs Français

Pour finir sur une note plus positive, je reste émerveillé qu’un petit truc comme ça puisse me permettre de me balader un peu partout dans le monde !

Bonne route à tous

14)
Iris
, le 26.03.2010 à 15:38
[modifier]

Comment rendre fou un tom tom?

En empruntant un col avec des virages en épingles-à-cheveux: le nôtre n’arrêtait pas de répéter “Faites demi-tour dès que possible” à chaque contour du Nufenen…

15)
cerock
, le 26.03.2010 à 17:28
[modifier]

@Iris Ca ne devait pas être un tomtom, car le mien aucun problème au Nufenen. A moins que tu ne lui avait pas dit ton intention de passer par là.

17)
Migui
, le 26.03.2010 à 20:44
[modifier]

J’ai un TomTom 750 GoLive depuis quelques mois.

Que dire? Satisfait et déçu. Bien entendu, il ne vous emmènera pas à Rome si vous voulez aller à Paris. Ouf!

Mais la première fois que je l’ai déballé, j’ai effectué la mise à jour immédiatement, puis il m’a envoyé sur une grand-route qui était fermée…depuis 6 mois!

Ensuite, je trouve l’interface peu intuitive, j’ai toujours du mal à m’y retrouver.

Enfin, je ne comprends pas clairement ce qui est gratuit et ce qui est payant, je trouve les explications de leur site peu claires.

Je ne serais donc pas étonné qu’une autre marque soit globalement meilleure que TomTom.

19)
Phil7
, le 27.03.2010 à 01:44
[modifier]

Bonjour,

personnellement, j’ai opté pour Navigon sur iPhone. Je branche l’iPhone sur l’autoradio (via USB) et je lance la lecture de la musique depuis l’autoradio. Pendant ce temps là, Navigon suit la route et met la musique en sourdine le temps de me dire ce que je dois faire. Je trouve cela super pratique.

Seul souci: l’iPhone est parfois un peu faible côté réception signal. Le support Tomtom est-il vraiment efficace de ce point de vue? Peut-il être utilisé avec le logiciel Navigon?

Phil

20)
ahd
, le 27.03.2010 à 07:25
[modifier]

Le support tomtom pour iphone est super pratique, il améliore vraiment la réception des satellites grâce à une puce plus puissante, il fait kit main-libre (fonctionne nickel) et on peut le brancher sur l’autoradio à travers une prise jack. Mais tu ne pourras plus le brancher en usb… Et il fonctionne avec tout les logiciels de navigation, il faut juste installer un petit soft gratuit “tomtom car kit tool” Et en plus, il recharge l’iphone.

21)
zit
, le 27.03.2010 à 08:25
[modifier]

J’avoue être tenté depuis que je sais que ça existe par ça :

mais 429 € (plus cher que mon beau vélo) pour un besoin épisodique, c’est encore beaucoup…

z (et puis, j’aime bien les cartes, moi, je répêêêêêêêêête : et puis, j’aime bien errer aussi…)

22)
Tom25
, le 27.03.2010 à 08:32
[modifier]

J’ai un Garmin Nuvi depuis plusieurs année, le hard (l’appareil lui même) est plutôt bien, il capte bien les satellites, est solide, etc. Le soft (logiciel) par contre est plutôt nul. Régulièrement il m’amène sur des routes de campagne ou je passe des km à racler l’herbe du milieu de la route avec mon bas de caisse. La saisie d’un adresse est pitoyable, aucune aide à la saisie, et une erreur de lettre et faut tout recommencer.

Et quant au Coyote (avec un seul t ;•) ), je viens d’en acheter un. Et là c’est exactement l’inverse. L’appareil en lui même semble très fragile, fait à la vas vite et mal fini. Le logiciel par contre est super, très intuitif, et bien fait.

23)
fxc
, le 27.03.2010 à 09:07
[modifier]

J’ai un Garmin Nuvi depuis plusieurs année, le hard (l’appareil lui même) est plutôt bien, il capte bien les satellites, est solide, etc. Le soft (logiciel) par contre est plutôt nul. Régulièrement il m’amène sur des routes de campagne ou je passe des km à racler l’herbe du milieu de la route avec mon bas de caisse. La saisie d’un adresse est pitoyable, aucune aide à la saisie, et une erreur de lettre et faut tout recommencer.

même problème en Champagne l’année passée, heureusement la fenêtre de la voiture était fermée, le bidule a volé dans l’habitacle et a été remplacé dans la 1/2 heure (juste le temps de trouver une boutique) par un tomtom one.

J’ai retiré le t excessif à coyote, merci.

24)
Zallag
, le 27.03.2010 à 10:40
[modifier]

Prévoir les bouchons, éviter peut-être des accidents, est-ce que ça ne vaut pas 11 francs par mois?

Je ne sais pas. Je me pose la question.

Fais comme moi, avec mon échelle de petites dépenses discutables, dont l’expresso est l’unité.

Est-ce que c’est excessif de boire entre trois ou quatre expressos par mois ? Est-ce que je me poserais des questions pour le faire ? Ma conclusion, dans ce cas de figure, serait que mon budget, même hebdomadaire, y survivrait.

25)
Jaxom
, le 27.03.2010 à 11:18
[modifier]

Jaxom Essayer le programme Tyre

Mais ce programme est pour Windows. Le mien est le seul que j’ai trouvé pour Mac.

26)
Tom25
, le 27.03.2010 à 16:37
[modifier]

fxc. Et AVANT les GPS, à la vieille époque où souvent les maris conduisaient et étaient guidés par leur femme qui tenaient la carte, que se passait-il quand Madame se trompait ? Seulement

ou

ou carrément

.

J’ai beaucoup hésité à donner le Garmin et à prendre le GPS Coyote Nav2, ou encore le TomTom mais j’ai lu que même s’ils annonçaient un partenariat avec Coyote ils étaient loins d’être aussi bien renseignés en Live.

27)
fxc
, le 27.03.2010 à 18:28
[modifier]

fxc. Et AVANT les GPS, à la vieille époque où souvent les maris conduisaient et étaient guidés par leur femme qui tenaient la carte, que se passait-il quand Madame se trompait ?

oulahhhhh, je me souviens il y a qlq années quand je filmais le tour de France des ancêtres automobiles, l’organisateur avait oublié de me donner la moitié des parcours, j’avais les raliements et pas les chronométrés; si ma voiture de l’époque roule tjrs elle doit encore résonné des jurons et autres gros mots proférés, avec ma compagne tenant les cartes routières qui n’osait plus ouvrir la bouche, belle ambiance intra-autos.

28)
François Cuneo
, le 27.03.2010 à 21:28
[modifier]

Zallag, le problème, c’est qu’à force de compter en cafés, on commence à en boire beaucoup!

En plus je n’aime pas ça:-)

Sinon, merci Jaxom, je vais regarder. Et merci aussi à josiffert, mais c’est vrai que son programme n’est que pour Windows.

29)
pelerin
, le 30.03.2010 à 11:54
[modifier]

J’ai tenté le truc de Jaxom avec RouteView. J’ai cru comprendre qu’il fallait, via le Finder, copier le fichier ”.itn”… dans le dossier “itn” du TomTom.

Mais après ? Comment exactement lire ce fichier par le TomTom ? Je n’ai pas trouvé… :-(

30)
Jaxom
, le 30.03.2010 à 12:09
[modifier]

J’ai pas mon TomTom sous les yeux, mais de mémoire en effet, il faut copier le fichier .itn dans le dossier du TomTom.

Ensuite une fois le gps allumé, tu affiches les menus, et tu devrais avoir (en tout cas c’est comme ça sur le Rider) “Préparer un itinéraire” (il n’est pas sur la 1re page que l’on voit en haut de l’article), puis là-dedans tu auras “Charger un itinéraire”. Ca t’affiche la liste des itinéraires dans le TomTom.

L’été passé j’avais préparé toute une semaine de ballade à l’avance avec même quelques itinéraires de secours.