Profitez des offres Memoirevive.ch!
BusyCal: un iCal… en beaucoup mieux!

Suite à de nombreux problèmes de synchronisation avec tout ce que j'avais utilisé avant, j'avais juré de rester fidèle à iCal puisque ce dernier est compatible avec à peu près tout dans le monde Apple.

Simplicité, ergonomie parfois pénible, mais bon, au moins, j'avais la paix.

Jusqu'à ce que je découvre tout d'abord BusySync, dont je vous ai longuement parlé ici. Cet utilitaire vous permet de partager vos agendas via Bonjour avec toutes sortes de finesses (voir l'article), et d'être parfaitement synchronisé avec un agenda Google.

Or BusySync utilise les services de synchronisation d'Apple, sans jamais m'avoir posé le moindre problème depuis que nous l'utilisons à la maison.

Depuis quelques mois, BusySync continue son petit bonhomme de chemin, mais l'éditeur a décidé d'aller plus loin, et de proposer sa solution BusyCal, un vrai iCal, avec tous les désavantages du calendrier Apple en moins.

BusyCal, c'est quoi?

Comme je l'ai écrit plus haut, BusyCal est un agenda, gestionnaire de tâche, tout comme iCal, mais en plus ergonomique.

De plus, BusyCal permet de partager ses calendriers en lecture-écriture, en lecture seulement, ou même garder des calendriers bien à soi.

Cette partie de mise en commun des agendas, c'est la même que celle que j'ai déjà décrite dans BusySync, dans cet article.

Vous pouvez vous y référer, je ne vais pas y revenir, sauf pour vous rappeler qu'un calendrier peut être publié, protégé, édité par plusieurs utilisateurs, que la synchro se fait également avec Google (je l'ai déjà dit) et que tout changement fait hors ligne se synchronise dès que les postes dédiés se retrouvent sur le même réseau, et ce en quelques secondes, en tâche de fond.

image

Ce qui m'intéresse dans cet article, c'est ce qui fait la différence entre BusyCal et iCal.

D'abord, voici la fenêtre principale de BusyCal. Vous m'excuserez d'avoir un peu tout flouté. Je ne vais pas commencer à créer des calendriers pour beurre, pas le temps de jouer à ça. Mais mes données ne regardent que moi, et je tiens également à respecter la vie privée de ceux qui apparaissent dans mon agenda. Pas besoin que tout le monde sache qu'ils avaient rendez-vous à telle date avec moi, ne serait-ce que pour qu'ils n'aient pas honte.

image

Bon, en fait, ce n’est pas terrible tout ce flou, je vais vous montrer aussi une fenêtre complète, tirée du site de l'éditeur, pour que vous puissiez vraiment vous faire une idée.

image

Comme cela saute aux yeux, les éléments graphiques viennent égayer votre agenda. La météo est affichée à 5 jours, avec la possibilité d'entrer très précisément votre lieu de base. J'ai même trouvé mon village de 172 âmes, c'est dire! Les données de météo sont livrées par AccuWeather.com.

Vous avez certainement remarqué aussi que les phases de lune sont également de la partie.

Il est également possible de glisser une image quelconque sur un rendez-vous, et de voir sa vignette automatiquement ajoutée soit dans le rendez-vous (vue jour ou semaine), soit dans le coin en haut à gauche du jour dans la vue mois.

image

image

image

Trois vues affichant les graphismes. Un peu gadget? Peut-être et alors, c'est sympa!

Remarquez qu'un graphique peut également être flottant, et qu'en ce cas, il est possible de choisir sa taille et son taux de transparence.

Vous pouvez encore ajouter des notes à votre calendrier (des stickies), ce qui peut être assez pratique (je ne parle pas bien évidemment des notes dans les rendez-vous, qui elles, comme dans iCal, sont toujours présentes.

image

Un sticky est associé à un événement, et peut apparaître simplement d'un clic (le curseur se transforme en loupe) lorsqu'on passe sur sa vignette.

Notons encore qu'un événement peut recevoir des tags. Je n'utilise pas encore beaucoup cette fonction toute nouvelle pour moi au niveau des événements, mais il faut que je me force à le faire, puisque les tags sont véritablement un plus dans d'autres domaines. Je ne vois pas pourquoi ils ne peuvent pas être intéressants dans un agenda.

image

Il est possible d'entrer les tags via le menu contextuel…

image

ou de les entrer directement dans le panneau de contrôle (pour autant qu'on ait activé leur affichage, voir plus loin).

Il est encore possible de donner un style à un événement (gras, couleur, taille, police):

image

Il est même possible de copier-coller les styles.

image

Alors voilà.

Tout ce que je viens de vous décrire, vous allez me dire que ce sont des détails.

Certes, mais ce sont des détails que j'adore.

Passons maintenant à ce qui fait que je ne pourrais plus me passer de BusyCal!

Un panneau d'info rmation tellement pratique

 

iCal, pour éditer un rendez-vous, lorsqu'on fait un double clic sur l'événement, ça vous donne ça:

image

Il faut encore cliquer sur "Modifier" pour atteindre une zone de dialogue peu ergonomique à mon goût. Les versions d'iCal d'il y a quelques années étaient bien mieux pensées. Eh oui, le neuf n'est pas toujours mieux que l'ancien.

Dans BusyCal, nous avons à faire avec un panneau d'information qui peut être plus ou moins complet, selon les choix que nous faisons.

image

Ces choix, nous les faisons ici:

image

Mais que l'on choisisse peu ou beaucoup de champs, de toute manière, un panneau d'information, c'est tellement plus facile à gérer que cette fenêtre surgissante dans iCal!

Il est même possible de changer l'intitulé d'un événement directement "dans le texte".

Tout ce que pouvait faire iCal "avant" en gros!

Une vue liste, ça semble pourtant évident!

iCal n'intègre pas vraiment de vue "Liste", si ce n'est en passant par une recherche. Il faut le faire tout de même!

Heureusement, BusyCal nous offre cette vue, avec bien évidemment les vues "Jour-semaine-mois".

image

Désolé une nouvelle fois, je vous montre, par discrétion, une capture d'écran de l'éditeur.

Notez que dans cette vue, il est possible d'ajouter des notes stylées à l'aide d'un traitement de texte simple, mais complet à ce niveau.

Enfin, un petit menu permanent permet de voir ses événements de la journée (1), et ses tâches à faire (2).

image

En conclusion

J'ai essayé pas mal d'agendas dans ma vie.

J'étais revenu à iCal, regrettant parfois son ergonomie et sa trop grande simplicité.

Ici, j'ai tout: le partage d'agenda, l'ergonomie, les fonctions avancées, la synchronisation parfaite avec iCal (qu'est-ce que c'est rare!), donc avec Omnifocus, avec l'iPhone, avec toute application qui sait tirer parti de la base iCal.

Le seul reproche que je pourrais faire à BusyCal, c'est son prix.

49 $, c'est tout de même assez cher. Cela dit, dès que vous êtes deux, la licence familiale à 79 $ vaut vraiment la peine, puisque justement, le but serait de partager les calendriers.

Bref, un très chouette programme, qui va certainement évoluer plus vite que le programme d'Apple.

24 commentaires
1)
Olivier06
, le 19.03.2010 à 00:19
[modifier]

Un autre reproche peut-être (à part son prix) : it’s in English !! :-(

3)
Ishar
, le 19.03.2010 à 02:59
[modifier]

Hello François,

Merci pour ton test.

Je vois que tu utilises toujours Contactizer Pro et que tu n’as pas réussi à te débarrasser des “Conflits BusySync” qui reviennent sans cesse dans iCal. Utilisant les mêmes programmes que toi je n’ai jamais trouvé de solution et devais nettoyer régulièrement iCal de tous ces rendez-vous gris à double et à triple. J’avais acheté Contactizer Pro croyant pouvoir enfin mettre de l’ordre dans mon emploi du temps et pouvoir gérer un peu plus finement l’organisation de mon travail. C’est le contraire qui c’est produit, je perdais du temps à tenter d’utiliser au mieux ce programme dont la philosophie brouillonne ne m’a jamais convenu. Je ne dis pas que Contactizer est mauvais mais il fait partie de ces softs qui ont un parti-pris de base : ça convient ou ça ne convient pas.

Il y a quelques mois j’ai acheté pour mon travail un mac mini serveur et j’ai activé le système de serveur et de partage des calendriers CalDav. Ça fonctionne très bien et je partage mon calendrier sur mon mac et mon iPod avec celui de ma copine sans aucun problème. C’est la moindre des choses. Contactizer Pro ne reconnait pas le standard CalDav et l’éditeur ne prévoit pas changer de stratégie pour l’instant : c’est assez incompréhensible d’autant que sa solution de partage maison est inefficace. Un calendrier partagé n’est visible que tant que l’ordinateur source est allumé et en réseau. J’ai donc abandonné sans regret Contactizer.

Est-ce que tu utilises Contactizer avec BusyCal ? Les conflits sont-ils toujours présents ?

Bonne journée.

4)
François Cuneo
, le 19.03.2010 à 06:39
[modifier]

Hello!

Je n’utilise plus Contactizer.

Et je n’ai plus le moindre conflit de synchronisation.

Cela dit, Contactizer a peut-être évolué, je ne sais pas.

5)
FMter
, le 19.03.2010 à 06:59
[modifier]

Compatible avec Ical et donc Omnifocus ? C’est dire que tu utilises à nouveau Omnifocus ?

6)
Philob
, le 19.03.2010 à 07:47
[modifier]

J’utilise BusyCal depuis sa sortie (avant j’avais aussi BusySync) et j’en suis totalement satisfait, c’est l’outil idéal entre mes calendriers sur Gmail, mon iPhone et mon Ordi, je n’ai plus jamais eu de soucis.

Il me semble que ma synchronisation se fait par MobileMe ? Enfin, ça fonctionne et c’est l’essentiel.

Merci François, car je n’ai jamais fait attention à la possibilité d’utiliser des Tags, je vais essayer.

Au fait sur mon iPhone j’utilise SaiSuke à la place du Calendrier, c’est un peu la même chose, parfaitement compatible avec ICal, mais plus cool avec surtout la possibilité d’afficher une semaine entière.

7)
jibu
, le 19.03.2010 à 08:24
[modifier]

J’ai lorgné sur Busycal (je t’en avais d’ailleurs parlé) mais vu la jeunesse du truc j’ai préféré attendre un signe > merci de l’avoir donné :-) Une remarque, si vous utilisez mobileme, il faut faire attention de ne pas l’avoir activé sur deux poste synchronisé par Busycal > ça risque de mettre la pagaille sinon. Encore une remarque concernant ical cette fois, on peut cocher l’option dans prefs>avancé “Demander avant d’envoyer les changements aux événements” ainsi on peut éditer les modification directement sans devoir cliquer sur modifier.

8)
jibu
, le 19.03.2010 à 08:32
[modifier]

Philob: ça à l’air sympa Saisuke, mais il ne synchronise pas avec mobileme et ical… juste google cal

9)
Goldevil
, le 19.03.2010 à 08:51
[modifier]

Etant un ancien switcher je me souviens de ma déception lors de la découverte de iCal que je trouvais presque inutile. Apple a tellement travaillé l’ergonomie dans plein d’endroit et iCal me semblait vraiment trop limité. Le calendrier de Outlook (MS Office sous Windows) est tellement plus avancé.

Avec mon iPod Touch, même déception. Les calendriers de mon Psion Série 5 ou de mes Sony Clié (sous PalmOS) étaient tellement plus efficaces.

J’ai toujours trouvé cela incompréhensible. D’autant plus que sous iPhoneOS, si j’ai bien compris, Apple ne permet pas à un autre programme de s’interfacer avec le calendrier.

Merci pour l’article, très intéressant.

10)
Sebus
, le 19.03.2010 à 08:58
[modifier]

Bonjour, Avec le protocole CalDAV, j’ai une synchro en écriture+lecture entre : – Google Calendar – iCal (sur mon iphone) – Lightning (sur Thunderbird PC) – et pas tester mais j’imagine aussi sur iCal de MacOSX ?

… bon il faut avoir un compte Google Calendar, c’est peut-être là que le bât blesse…

11)
Philob
, le 19.03.2010 à 09:09
[modifier]

Jibu : tu as raison, mais comme j’utilisais google cal avant de posséder un iPhone, cela ne me dérange pas. À croire qu’une synchronisation simple et efficace, multi plateformes et multiappareils ne fonctionne qu’en passant par Google ( pour le moment cela ne me gêne pas , mais …. ).

12)
GGete
, le 19.03.2010 à 09:44
[modifier]

Pour info, depuis Snow Leopard, on a le retour de l’Inspecteur (menu Édition > Afficher l’inspecteur).

Sinon, Busycal, j’ai testé, mais j’ai pas plus accroché que ça, je l’ai trouvé un peu too much en fait. Enfin je sais pas, y’a un truc qui me gêne dedans, impossible de dire quoi. Je sais, c’est un très mauvais argument que de ne pas en avoir ;-)

13)
Guillôme
, le 19.03.2010 à 10:05
[modifier]

(…)Avec mon iPod Touch, même déception. Les calendriers de mon Psion Série 5 ou de mes Sony Clié (sous PalmOS) étaient tellement plus efficaces. J’ai toujours trouvé cela incompréhensible. (…)

Totalement d’accord avec tout le commentaire de Goldevil.

Et effectivement, je ne comprends pas pourquoi Apple a une application calendrier aussi minable sur l’iPhone! C’est pas comme s’ils ne bénéficiaient pas de pouvoir regarder ce qui avait été fait par les autres.

Pourquoi réinventer la roue? Pourquoi un calendrier aussi mauvais sur iPhone? J’avoue ne pas comprendre non plus.

14)
Guyst
, le 19.03.2010 à 10:40
[modifier]

Bonjour à tous, Je suis aussi à la recherche du Graal des calendriers depuis un certain temps. Mon cahier de charges : – pouvoir lire/écrire depuis plusieurs ordinateurs à la fois par internet, pas seulement en LAN (exit busycal ?) – pouvoir partager des calendriers avec d’autres personnes (notament un calendrier familial) – gérer les VToDo (Tasks, Tâches) de la même façon (exit googlecalendar ?) – si possible gratuit

Je suis tombé sur Chandler Hub qui a l’air pas mal du tout, à part en ce qui concerne le partage de calendriers par plusieurs utilisateurs, qui peut se faire en lecture seulement. Vous me direz, il suffit alors de créer un compte familial à part. Effectivement, cela marche très bien. On peut gérer tout cela depuis iCal, mais aussi depuis leut propre application desktop, qui vous permet alors en plus de gérer vos tâches et rendez-vous à la “GTD” (Getting Things Done), avec une liste des choses faites, à faire, et à faire plus tard. Leur serveur héberge vos calendriers au format CalDAV, qui est donc accessible à tout autre application qui se respecte et qui utilise ce protocole.

Franchement, allez jeter un oeil, cela a l’air très prometteur. (http://chandlerproject.org/)

Quelqu’un a-t-il du recul avec ce service, et pourrait nous dire si tout marche bien. Pour moi, en 1 mois d’utilisation, c’est Nickel…

Bien à vous tous, G

PS : je viens de me rendre compte qu’il fait en plus lecteur mails IMAP, pour que tout soit au même endroit. Bonne idée, non ?

Il semble que l’on peut en fait très facilement partager des calendriers, en lecture ou en lecture+écriture

On peut héberger chez soi très facilement leur serveur “Cosmo” pour que nos données restent à la maison. Un peu plus geek, mais à peine.

15)
zit
, le 19.03.2010 à 14:33
[modifier]

Typiquement le logiciel dont je n’ai pas l’usage, ayant tellement peu de choses à me souvenir que ma petite caboche suffit…

Si vraiment j’ai un truc à ne pas oublier, je mets du ruban adhésif sur la clef de chez moi, comme ça, dès que je rentre, je règle ça…

Mais, sinon, François, tu en dis trop… ou pas assez, dans ton floutage :

Démasqué ! le rendez–vous avec Super Vilain ;o)

z (enfin chacun est évidemment libre de ses fréquentation, je répêêêêêêêêêêêête : et puis quand on est dans la politique…)

16)
Droopy
, le 19.03.2010 à 19:04
[modifier]

François dit: Je n’utilise plus Contactizer.

Ce qui est déroutant avec François, c’est qu’il encense un logiciel, puis tout d’un coup ne s’en sert plus, mais ne dis pas pourquoi.

Alors il parle d’un autre, et nous donne envie de l’acheter, etc etc.

Sacré François.

17)
François Cuneo
, le 20.03.2010 à 01:06
[modifier]

Je n’ai pas encensé Contactizer, j’ai fait un test sur lui, après l’avoir utilisé plusieurs mois.

Il se trouve, comme je l’ai dit, que j’ai connu avec lui plusieurs problèmes de synchronisation majeurs.

Donc j’ai arrêté.

Cela ne veut pas dire que le produit n’est pas bon. Il l’est d’ailleurs (bon). Je dois éviter de tirer des conclusions d’un problème personnel sur un site lu par 7’000 personnes et quelques centaines en moyenne par jour.

18)
Raff
, le 20.03.2010 à 11:17
[modifier]

Ça fait effectivement un certain temps que je l’utilise, et c’est vraiment un logiciel très riche et pratique.

Je n’ai que survolé l’article, mais je ne crois pas avoir lu la fonctionnalité d’affichage de la vue semaine sur 2 semaines à la fois (avec possibilité de supprimer les we)! c’est TRÈS pratique pour gérer une organisation qui ne se limite pas à la semaine en cours, et faire le lien entre la fin de la semaine et le début de la suivante!

19)
tralupa
, le 21.03.2010 à 11:45
[modifier]

Surtout quelques améliorations “cosmétiques” au regard d’iCal. Rien de vraiment révolutionnaire pour un prix tout de même assez conséquent ! Je n’ai pas trouvé la manière de mettre des “stciky”. Y a-t-il possibilité d’ajouter un semainier (indiquant les n° de semaine) comme c’est le cas dans iCal ?

20)
aladdinsane
, le 21.03.2010 à 17:58
[modifier]

Je te remercie, François, de m’avoir mis sur la piste de BusyCal, car je rencontrais de multiples problèmes de synchronisation Ical→ Google calendar →iPhone→ Pocket Informant (mon calendrier principal sur iPhone).

Et j’ai aussi testé Contactizer Pro, qui a multiplié les problèmes de synchronisation.

Je teste BusyCal depuis vendredi et j’ai enfin une excellente synchronisation ! Merci Busy !!

Vais-je l’acheter ? J’aimerais bien, mais comme tout le monde ici, le prix me semble exorbitant pour un calendrier relativement simple, même s’il est performant, stable et qu’il a une fonction originale (sticky).

21)
François Cuneo
, le 21.03.2010 à 18:06
[modifier]

Je suis d’accord qu’il est très (trop) cher, je l’ai dit d’ailleurs dans l’article.

Mais quand on emploie tous les jours 25 fois un programme, on est près à payer le 49$.

Pour les stickies, il faut les introduire par le menu “File”, commande “New sticky”.

22)
pat3
, le 22.03.2010 à 20:37
[modifier]

D’accord avec ceux qui trouvent iCal limité. Longtemps sur PalmDesktop, j’ai mis du temps à m’en défaire, jusqu’à ce que sois obligé de passer à Entourage (synchro Exchange, avant iPhone OS 3.0); là, j’ai pu tester le calendrier partagé, mais dans un contexte où le calendrier était tellement chargé et mouvant qu’aucune des fioritures que tu présentes n’aurait été possible. Souci, le calendrier se synchronisait avec l’iPhone en mode monocolor, sans possibilité de distinguer par la couleur les types d’événement; vu le boulot, ça n’était pas bien grave.

Puis retour “à la normale” au boulot, et passage à iCal; j’ai retrouvé les calendriers différents avec bonheur et compris ce qui m’avait dérouté au début d’iCal, alors que j’étais sur PalmDesktop: les calendriers sont des catégories exportables et synchronisables séparément (on est borné, des fois). Là, tout baigne avec mon iPhone. Et je suis ensuite tombé sur l’accessoire hyper utile (acheté dans un bundle, pas utilisé parce que je n’utilisais pas iCal: MenuCalendarClock iCal; le nom n’est pas très élégant, mais qu’est-ce que le logiciel est efficace!! Exit WClock, en PPC, qui me permettait d’avoir un calendrier rapide dans la barre des menus (à la place de l’horloge Apple), et surtout, accès au calendrier mensuel, aux tâches (ou pas) et à la journée en cours, et possibilité d’ouvrir un calendrier sans ouvrir iCal, d’ajouter de nouveaux événements et tâches par raccourci clavier… Il n’y a pas les détails intéressants que tu montres, François, mais pour moi c’est ultra efficace, sans que j’ai à me soucier d’autres choses que de remplir et suivre le calendrier. Pour le reste, même si les détails que tu proposes me séduisent, pour ce qui est d’un agenda, je veux m’en tenir à le remplir… et à le suivre! Pas à m’en occuper, si tu comprends ce que je veux dire.

Quant au prix… pfou… C’est le prix d’un bundle MacUpdate, ça? ;-) Ceci dit, s’il est un jour dans un bundle, ce sera un argument en faveur du bundle, mais pour l’instant, pas au delà…

23)
jibu
, le 07.04.2010 à 08:52
[modifier]

Je suis dans la période de test de 30 jours avec ce logiciel; j’ai trouvé un manque assez pénible: la recherche; elle est nul ou j’ai rien compris… il trouve 10 fois moins de choses que ical.

24)
naoned
, le 01.05.2010 à 23:32
[modifier]

La version 1.3 qui devrait sortir dans une semaine inclura les traductions française et allemande.