Profitez des offres Memoirevive.ch!
Dicomalin pour IPhone devient Dixel, et collabore avec Le Robert

 

Nous sommes gâtés sur iPhone au niveau des dictionnaires.

J'ai déjà testé Antidote Mobile ici, et DicoMalin à cet endroit (tiens, c'est le même article en fait, je comparais les deux produits) et dis tout le bien que je pensais de ces deux dictionnaires sur iPhone.

Il se trouve que depuis un peu plus d'une semaine, Dicomalin est devenu Dixel, suite à une collaboration entre Le Robert et Diagonal.

image

À ma grande honte, je dois préciser que je ne connaissais pas Dixel, qui est, si j'ai bien compris, une sorte de version familiale du dictionnaire "Le Robert", en papier donc, avec tout plein d'illustrations et avec une liaison vers un site Internet, offerte pendant 4 ans à l'achat du Dixel (pfouh, lourd ce paragraphe, mais j'ai de la peine ne serait-ce qu'à être clair dans ma tête).

Nous disions donc: une version papier, une version Internet, ne manquait qu'une version iPhone, qui soit toujours disponible, avec ou sans connexion Wifi, avec ou sans 3G, que même qu'avec elle, consulter un dictionnaire prend des plombes.

Eh bien plutôt que réinventer la roue, Le Robert s'est glissé dans Dicomalin, qui a une interface vraiment bien pensée (ça, nous le savions déjà). C'est plutôt une bonne idée non?

Cela dit, je ne suis pas tout à fait au clair par rapport aux différences au niveau des définitions dans ces ouvrages du même éditeur, n'ayant ni Le Robert dans sa dernière version papier, ni le Dixel en ma possession.

image

et ceci pour la version iPhone:

image

Peu importe: le contenu est tout simplement impressionnant, et permettez-moi de ne pas faire le décompte moi-même.

Le dictionnaire des noms propres est tout à fait bienvenu, et donne passablement de détails sur l'entrée recherchée pour un dictionnaire mobile, en général un peu plus étoffé que ce qu'offre Antidote à ce niveau.

image

Je regrette tout de même qu'une recherche sur une ville ne montre aucun lien vers une carte de sa région ou de son pays.

En règle générale d'ailleurs, comme dans Antidote, le côté "multimédia" est malheureusement absent de Dixe Mobile, même ne serait-ce que via des liens vers le web, ce qui éviterait de prendre trop de place su votre petit appareil.

Dommage, surtout que la version "papier" est un dictionnaire semble-t-il joliment illustré. Il ne s'agit donc  pas selon moi en version "mobile" d'un dictionnaire à proprement parler "encyclopédique" ce qui n'enlève rien à ses qualité au niveau de l’aide à la rédaction.

J'ai déjà parlé dans le test précédent dédié à Dicomalin de la qualité de l'interface. Je ne vais donc pas y revenir si ce n'est pour vous préciser que la recherche d'un mot même mal orthographié est encore plus simple, et que les liens vers les autres définitions sont partout présents. Il suffit de tapoter l'écran de son iPo sur n’importe quel mot.

image

im  g_tag(9854#IMG_0242)

Un très beau conjugueur de verbes est également de la partie

Je vous ai également déjà parlé du côté ludique du programme, avec ses jeux Bigram et Anagram.

image

Je crois que je vous ai tout dit également sur l'assistant de mots croisés.

image

J'ai parlé encore du module "Découverte" du logiciel dans ce même article.

Mais là, je me suis un peu loupé à l'époque, ne voyant pas le côté poétique de la chose. En effet, les développeurs vous proposent une cueillette de mots, qui, au gré de vos pensées, peuvent être simplement touchés du doigt, arrivant d'on ne sait où, et ainsi déposés dans un panier récoltant votre cueillette.

image

L'image est assez belle n'est-ce pas? Et vous ne partez pas immédiatement dans une explication du mot. Vous l'avez quand vous cliquez sur ledit panier. Vous retournez ensuite à la cueillette en cliquant sur un filet à papillons.

image

Joli non?

Et un super moyen de feuilleter un dictionnaire, comme certains aiment tant le faire en "vrai", en tournant les pages.

D'ailleurs, une fois dans le panier, on se promène d'une définition à l'autre un peu en tournant les pages, par glisser-déposer.

Un très joli dictionnaire donc, qui plus est vraiment peu onéreux puisqu'il ne coûte que 9.90 francs suisses (6.99 €).

À la fois ludique, culturel et poétique, il a certainement sa place sur votre iPhone ou votre iPad.

En fait, je dirais même que ce genre de produits, c'est ce qui fait que mon iPhone, je ne voudrais l'échanger pour rien au monde.

5 commentaires
1)
Guillôme
, le 05.03.2010 à 00:27
[modifier]

Merci François pour le test.

Une question, l’assistant de mots croisés, il met combien de temps pour un mot de 9 lettres avec lettres manquantes au début et à la fin, comme dans ton exemple, pour te proposer les solutions? C’est instantané? Quelques secondes?

2)
ysengrain
, le 05.03.2010 à 07:52
[modifier]

Sur recommandation d’un ami, qui l’avait essayé, j’ai acheté Dicomalin. C’est très très bon.

Je n’ajouterai rien à ce qu’a dit François sinon, comme on dit chez les djeun’s: je plussoie.

3)
Caplan
, le 05.03.2010 à 08:25
[modifier]

Bigre! Cet article nous permet de girouetter maestoso entre des nombres sesquialtères admissibles et un certain prophétisme conservé dans le formaldéhyde. Sans négliger les meurt-de-faim hospitalisés pour une affection de l’endoplasme, bien entendu…

Milsabor!

5)
Mathieu Besson
, le 05.03.2010 à 14:21
[modifier]

la recherche d’un mot même mal orthographié est encore plus simple

Est-ce que tu peux donner un exemple?

Car pour moi, Antidote reste le roi incontesté dans ce domaine, loin, très loin devant Le Robert ou le Larousse .

Par exemple, recherche “cajot” dans les trois dicos. Antidote te trouve immédiatement et en premier “cageot”, le Robert te trouve “canot”, et le Larousse… ne te suggère rien du tout (il faut orthographier correctement le mot pour le trouver, invraisemblable!).

Je subodore qu’Antidote est le seul à faire en plus une recherche phonétique, ce qui est tout bonnement génial. Je prends souvent l’exemple de “rédhibitoire” pour montrer la force de leur algorithme de recherche. Même en tapant “raiddibittoir”, Antidote s’en sort! Il vaut largement ses 22 francs (contre 9.90 le Robert, et 6.60 le Larousse).

Ils sont trop forts, chez Druide!

Pour moi: la force, pour un dico, c’est la puissance et la facilité de la recherche, avant la qualité du contenu lui-même.