Profitez des offres Memoirevive.ch!
iPad et iPhone, encore deux petits détails

Tout a déjà été dit sur l'iPad.

Je lui ai déjà reproché deux ou trois choses ici, je ne vais pas revenir dessus, visiblement, il comble l'attente de nombreux futurs utilisateurs qui n'en peuvent plus de n'avoir que des images de la chose à se mettre sous la dent.

Juste au passage, pour ceux qui pensent que je suis technophile et que je craquerai dans quelques mois: d'abord, on a le droit de changer, et d'imaginer qu'un éventuel vide intérieur ne sera plus comblé par un appareil électronique ou un gadget quelconque. Ensuite, lorsque l'iPhone est sorti, pour une année d'abord aux USA, j'ai tout de suite eu envie d'en avoir un, parce qu'il correspondait à ce que j'attendais depuis des années: un téléphone qui fonctionne enfin tout à fait nativement avec mon Mac, et qui pourrait être ainsi totalement synchronisé en tout, en particulier au niveau des contacts et de mon agenda.

Certes, avant, j'avais un Palm Treo, mais qui souvent me posait des problèmes, justement au niveau de la synchronisation.

Là, l'iPhone allait enfin résoudre tous mes problèmes, avec la facilité et la simplicité que nous connaissons chez Apple.

Donc, j'ai eu une très forte envie de l'acheter très vite, et il a fallu toute ma sagesse légendaire (je pense que j'étais déjà en train d'évoluer) pour ne pas céder à l'importation grise pendant la première année, sachant que je n'aurais pas d'abonnement data prévu pour la chose.

Il y a deux ans ou presque, lorsque l'iPhone est sorti en Suisse, j'ai été l'un des premiers à l'acquérir, ce qui au passage m'avait valu le record de commentaires sur Cuk, puisque nous avions dépassé les 500 contributions si je me rappelle bien.

Mais là, avec l'iPad, je ne ressens pas la même envie.

J'insiste tout de même sur le fait que je regrette vraiment que ce ne soit pas MacOSX qui ait été choisi pour piloter la tablette. Déjà le fait que le système choisi soit monotâche, bon, passons. Mais le fait de ne pas avoir mes outils préférés sur un ultraportable me dérange profondément.

J'en sais quelque chose. On pourrait me présenter le meilleur outil de traitement de texte (qui commence par La et qui finit par Tex?), le meilleur metteur en page, je ne l'utiliserais pas s'il était incompatible avec ProLexis ou Antidote.

Donc là, déjà… je coince.

Mais il y a autre chose: j'ai un iPhone tout simple, le 3G, sans le S. Je ne sais pas si avec le S, ça va mieux, mais les synchronisations de l'iPhone avec iTunes, ça ne va pas vite pas vite. Certes, il y a d'énormes progrès depuis l'arrivée de la version 2.2 si je me rappelle bien (quelle horreur c'était, avant!) mais la sauvegarde par exemple reste bien longue. Et je n'ai que 10 Gb (même pô) sur le petit machin.

Alors sauvegarder 60 Gb, synchroniser tout ça, je me fais un peu de souci. J'espère qu'ils auront bien accéléré le processus.

Mathieu (Besson, oui, celui de Pommea de l'époque) me disait il y a deux jours que depuis qu'il sait que l'iPad va sortir, il a déjà imaginé je ne sais combien de situations où cet ap pareil allait lui être indispensable.

Eh bien moi pas, désolé.

Déjà que j'ai dû passer au sac à main pour avoir l'iPhone, je ne vois pas où je mettrai l'iPad.

Parce que de mon MacBook Pro, j'en aurai toujours besoin.

29 commentaires
1)
yfic17
, le 08.02.2010 à 00:17
[modifier]

Il faut attendre pour savoir ce que cela vaudra. Je n’ai pas encore d’avis sur cet iPad, mais je le verrai bien pour des élèves en remplacement de bouquins. Mais il doit y avoir d’autres utilisations possibles que nous n’imaginons pas encore.

2)
archeos
, le 08.02.2010 à 00:39
[modifier]

Clairement, ce produit n’est pas destiné aux technophiles, qui sont toujours insatisfaits, mais à ceux qui ont un netbook et qui souhaitent développer son usage : lecture de textes plus facile, utilisation tactile plus agréable que le trackpad, cuisine, etc. Ces gens là n’ont pas besoin du multitâche.

3)
Zallag
, le 08.02.2010 à 01:01
[modifier]

L’intuition de certains visionnaires leur permet parfois d’imaginer une solution à des problèmes qui n’existaient pas avant (ou n’avaient pas été considérés comme en étant, pour être plus précis). C’est ce qu’on dit parfois dans le monde de la psychiatrie. Le Docteur Knock, ou « Le triomphe de la médecine » (1923), de Jules Romains, représente en littérature une situation de ce type. Pourquoi n’y en aurait-il pas pas en informatique ? Il ne reste qu’à découvrir ou créer ces besoins, maintenant que leur solution existe…

4)
jp
, le 08.02.2010 à 08:24
[modifier]

Comme le dit Steve lui même, l’iPad n’est pas un outil de production mais de consommation de media. Je le trouve parfait dans ce rôle, petite consultation internet, un ou deux mail, lire un bout de livre, … mais pas pour commencer à faire de la mise en page ou développer des images en RAW. L’iPad est une nouvelle sorte de machine :)

5)
Modane
, le 08.02.2010 à 08:32
[modifier]

Pour ma part, le champ de distorsion de réalité d’Apple commence à s’émousser : j’y suis de moins en moins sensible. Peut-être est-ce que je fréquente plus assez le monde PC? Après tout : “Les gens se fatiguent de tout, même du bonheur.”

Même moi?!….

6)
ptit tom
, le 08.02.2010 à 08:39
[modifier]

Soit dit en passant, moi qui ait eu le premier iphone puis le 3GS, je ne l’imagine pas au quotidien sans mobileme et sa synchronisation invisible (sauf pour la musique bien sûr). Certes ça fait un coût en plus, mais je ne pourrais pas m’en servir comme agenda et comme carnet d’adresses s’il fallait que je le branche toutes les heures…

Pour l’iPad on verra, mais je le vois plus comme un dispositif pour aller sur internet affalé sur un canapé ou dans un lit, et en ce sens à mon avis il va faire un malheur. Et ça m’étonnerait franchement qu’on soit obligé de le synchroniser pour l’utiliser!

tom

7)
Le Corbeau
, le 08.02.2010 à 08:47
[modifier]

pour le prix d’un ultra portable, voire d’un portable, on a droit a un grospod sur lequel ne peuvent être installées que des applications qui ont eu la chance de plaire à apple. Si c’est juste pour lire des médias, autant avoir un truc du type lecteur DVD

8)
cerock
, le 08.02.2010 à 09:03
[modifier]

Je vois aussi l’iPad, comme petite machine pour aller sur internet depuis son canapé au coins du feu. Pour lire un journal en pdf sans être au bureau sur son iMac, et pour montrer des photos des dernières vacances a ses amis venu souper a la maison.

Maintenant, a mon avis, dans cette optique la, il manque clairement une webcam pour faire du skype avec des amis, et a voir si présent ou non, la possibilité d’imprimer une lettre vite tapée sous page (pas un gros document) sur son imprimante WIFI

9)
Blues
, le 08.02.2010 à 09:10
[modifier]

…il a déjà imaginé je ne sais combien de situations où cet appareil allait lui être indispensable.

Moi aussi, mais pas dans l’état actuel car pas à maturité… dans 2 générations éventuellement en espérant qu’Apple tienne compte de tous les apports et correctifs (dont le multitâche) qui vont assurément dans le futur en faire un appareil extra. Et comme les photocopieurs ne vont pas se gêner, on pourrait penser que les prix vont baisser d’ici-là.

10)
Droopy
, le 08.02.2010 à 09:26
[modifier]

Bonjour à tous,

Mon cher François, cela fait des années que tu te bats, et moi aussi, avec les synchros. On a connu bien des galères avec le Tréo et les softs de Ruben. On en a perdu des données à ce temps là. Et encore maintenant il n’existe rien, en terme de gestionnaire d’agenda et de carnet d’adresse, qui soit à la hauteur de la réputation d’Apple. Mais lorsque tu dis que la synchro de ton iPhone est longue alors que tu n’as que 10 Go de données, là je ne suis pas d’accord. Bien que long ne veut rien dire. C’est comme dire cher ou grand. Par rapport à quoi ? Je viens de synchroniser mon iPhone. Ce week end, j’ai fait le ménage, et il y a pas mal de choses qui ont changées. Des musiques en moins, d’autres en plus. Quelques Podcast. Des MAJ d’appli, etc. Mon carnet d’adresses comprend 1372 fiches de 16 champs chacune. J’ai 14 Go de zique avec 2248 morceaux. Mon iPhone est plein au 2/3 environ sur ses 32 Go. La synchro a pris exactement 43 secondes. Personnellement je ne trouve pas cela très long, en tous les cas bien moins long que ce que nous avons connu avant avec les autres softs ou matériels.

Enfin, c’est juste mon avis.

Bonne journée.

11)
Franck Pastor
, le 08.02.2010 à 09:46
[modifier]

On pourrait me présenter le meilleur outil de traitement de texte (qui commence par La et qui finit par Tex?)

Bien sûr ! Merci pour le clin d’œil :-)

Pour l’iPad, je rejoins moi aussi ptit tom :

Pour l’iPad on verra, mais je le vois plus comme un dispositif pour aller sur internet affalé sur un canapé ou dans un lit, et en ce sens à mon avis il va faire un malheur.

Mais qu’il y puisse y avoir tant de gens à vouloir débourser autant de $$$ pour ce genre d’usage, ça me sidérera toujours.

12)
ysengrain
, le 08.02.2010 à 10:08
[modifier]

Tout en étant assez hésitant, les arguments de François me touchent et le commentaire de Droopy ne m’est pas étranger, j’essaie de prendre un peu de recul avant de me décider.

Apple qui, on le sait tous n’est pas une entreprise philanthropique a besoin de gagner de l’argent en occupant le terrain. Comment ? La situation à laquelle Apple doit faire face est de faire obstacle aux netbooks qui à 300 € pour les plus performants captent une clientèle. Entre 300 € et le 1er prix d’un MBP, il y a un créneau. Mais il est difficile pour Apple de faire un “MBA” (MacBook Amateur) et faire évoluer l’iPhone vers un écran plus grand ne peut qu’aboutir au concept de l’iPad. Tous les commentaires l’ont dit: c’est un iPhone qui ne téléphone pas (sauf évolution vers la VoIP – acquise en connexion wifi – et en voie de l’être en 3G) mais avec un grand écran. Ce n’est pas un “MBA”, c’est un iPad.

Non, il n’a pas de multitâches, mais vous remarquerez qu’il n’y aura sans doute pas de multitâches sur Windows 7 mobile

Et puis… François tu en as vraiment besoin ? Rares sont les situations de manque sur l’iPhone.

Quant aux synchronisations, avec Apple elles sont toujours fiables, et pas trop lentement.

13)
Alain Le Gallou
, le 08.02.2010 à 10:30
[modifier]

C’est une très bonne chose que l’iPad ne fonctionne pas avec Mac OS X, sinon l’iPad ne serait qu’un sous MacBook.

L’iPod, l’iPhone, l’iPad sont basés sur un changement de paradigme profond, l’abandon de la souris pour le multi-touch. Tout ne pouvant pas être fait en un jour, la V1 de l’iPad est donc limitée en utilisation. Ce qui lui offre néanmoins déjà une niche de marché important. Pour les besoins en programme, il faudra donc attendre deux ans pour avoir la majorité de nos applications adaptée à l’iPad, dans l’esprit de iWork de l’iPad V1. C’est-à-dire pas un portage, mais une adaptation. À cette date, je remplacerais mon MacBook Air pas un iPad.

14)
jeje31
, le 08.02.2010 à 10:40
[modifier]

Et puis… François tu en as vraiment besoin ? Rares sont les situations de manque sur l’iPhone.

Je suis assez d’accord. Je ne vois pas en quoi le mono-tâche est un problème sous l’iPhone. Peut-être que je ne connais pas d’applications pour lesquelles c’est bloquant mais à mon niveau, pouvoir consulter le carnet d’adresses ou une autre appli en téléphonant me suffit largement.

Quant à la synchro, sans atteindre les 43 secondes de Droopy, le temps est raisonnable selon moi (2 minutes en général avec transfert de podcasts).

16)
pat3
, le 08.02.2010 à 10:43
[modifier]

Juste sur le multitâche…

Ysengrain tu m’as dévancé! Mais le monotâche est clairement un choix stratégique: tu fais une chose, puis l’autre, et tu reviens à la première, et tu n’encombres pas le processeur avec. Avec le multitâche, viendront les blocages et les bugs. Sur l’iPhone, le multitâche ne m’a jamais manqué. Mais, pour mon usage, j’imagine bien une collaboration entre un outil de prise de notes et une enregistreuse, pour par exemple enregistrer la conférence que j’écoute en prenant des notes, pour pouvoir revenir plus tard sur des moments précis (si en plus je peux indexer l’audio à la volée, hein, M. Jobs…)

Et comme dit François, ce n’est pas un ordi de travail. Je suis en train de fignoler mon cours de mercredi, avec des ajouts dans la préAO Keynote, et une préparation pour fluidifier la post-prod pour en faire un podcast après enregistrement du cours. Je pense que je ne ferais pas ça sur un iPad (mais je fais toujours ce genre de préparation dans un bureau, à tête reposée, sans être dérangé, pas au café ni dans les transports), mais en revanche, je sortirais mon iPad dans le métro, même debout, pour relire ma présentation, débusquer les coquilles à la dernière minute, ou modifier une transition. Et j’en profiterai pour lire un article de… Cuk avant d’aller donner mon cours en centre ville. Et je donnerais mon cours dessus, et dans le métro retour, j’entrerais les dernières modifs avant de synchroniser chez moi et de passer à GarageBand ou un autre pour postproduire le podcast et le mettre en ligne.

Ce sera plus une liseuse multimédia, et une correctrice de média qu’un outil de production… sauf si des applications de reconnaissance d’écriture viennent à se développer… Là, ça deviendra aussi une preneuse de notes (et c’est déjà, potentiellement, une preneuse de notes vocales.

Ceci dit, si iWork avait existé sur l’iPhone, je l’aurais déjà acheté et utilisé pour les mêmes fonctions; Apple sait attirer les gens vers leur nouvel appareil en lui donnant les applications qui permettent d’en visualiser immédiatement l’usage…

Enfin, l’iPhone: par chance, j’en ai eu un professionnellement (un 3G dont la 3G était bloquée, soit dit au passage, ce qui en réduisait pas mal l’usage, même si j’étais très souvent dans un lieu avec wifi) sinon je pense que je ne l’aurais pas acheté, du moins pas aussi tôt; en revanche, une fois rendu le téléphone de boulot, je n’ai pas imaginé une seconde ne pas en racheter un, tellement j’en avais intégré l’usage au quotidien. Et pourtant, je n’en avais pas tellement rêvé au départ (trop cher, avec un forfait très au-dessus de mes besoins, et aussi trop cher). Je l’imaginais un peu comme un super Palm Treo, et c’est plutôt la convergence téléphone+PDA qui me faisait rêver.

Depuis, je pense que l’iPhone a débridé mes usages mobiles, ce qui fait que l’iPad est reçu dans un environnement propice, avec des usages pré-intégrés.

17)
Guillôme
, le 08.02.2010 à 10:52
[modifier]

Déjà le fait que le système choisi soit monotâche, bon, passons.

Le système iPhone OS n’est absolument pas monotache. Il est multi tache.

Simplement, Apple n’autorise pas (ou seulement dans des conditions très strictes) les développeurs à définir leur application comme étant multitache.

Par contre Apple s’autorise à faire du multi-tache :

  • La téléphonie qui est par nature multi-tache (on peut téléphoner et consulter son agenda par exemple);
  • L’application musique qui est multi-tache (on peut lancer sa musique en parallèle d’une autre application)
  • Certains processus qui sont gérés en multi-tache (alertes, réception de mails…)

Rien ne dit qu’Apple ne va pas assouplir sa position sur l’iPad avec un iPhone OS 4 uniquement pour l’iPad et qui sera multitache.

Ou rien ne dit non plus qu’Apple ne va pas autoriser progressivement le multitache pour des applications par nature faites pour fonctionner en parallèle (messagerie instantanée, voip, encodage vidéo, plug-in safari…).

18)
Goldevil
, le 08.02.2010 à 11:09
[modifier]

Je trouve le iPad très sympa… mais pas pour moi. Je compte en offir un à mes parents, voire deux (chacun le sien). Ils ont un iMac (le troisième depuis le premier iMac “boule”), mais je dois encore régulièrement venir pour arranger des choses, les aider à ouvrir certains fichiers… Leurs besoins sont très limités (email, tableur, traitement de texte) et Mac OS X reste quelque chose d’assez technique pour eux. La hiérarchie du système de répertoire ou encore l’ouverture de plusieurs documents simultanés mènent à de la confusion.

En résumé, le iPad est bien pour eux mais il a certaine limitations ennuyantes pour un power user comme François ou moi.

Autre chose par rapport au multitâche. Il ne faut pas confondre le multitâche de l’utilisateur et de l’OS. iPhone OS est très multitâche car il peut jouer de la musique, recevoir un appel ou des notifications en même temps qu’une application principale. Mais moi, je ne suis pas multitâche, je ne sais pas taper une lettre au clavier et surfer à la souris en même temps. Ma femme me dit que je ne suis qu’un homme mais je pense sincèrement que nous sommes tous essentiellement monotâche. On n’a qu’une seule application qui a le focus en même temps, un seul curseur de souris, un seul clavier. Réfléchissez à quelles applications font du traitement pendant que vous travaillez sur une autre applications. De gros traitements photoshop? De rendering 3D? Mais cela reste une exception. La plupart du temps une application attend une interaction de l’utilisateur.

Par contre le switch des tâches doit être très rapide. Comme une application prend du temps à se charger, il faut que le switch entre applications ouvertes soit rapide.

Sur iPhone OS, le multitâche est limité mais certains fonctions de base sont tout de même possible (notifications). Mais le gros avantage est que les applications sauvegardent leur état et sont souvent capable de rétablir cet état très vite lors du lancement. Est-ce que le temps de switch d’application est si lent? Cela dépend des applications mais c’est souvent assez rapide. En gros, c’est un peu comme si MacOSX “gèlerait” les applications qui ne sont pas au premier plan.

Ce qui manque c’est la possibilité de voir l’affichage des autres applications même celles qui ne sont pas actives. On ne parle pas de multitâche mais simplement de pouvoir visualiser le contenu d’une page Web pendant que l’on est en train de taper un article sur le même sujet dans Pages. L’écran de l’iPad est assez grand pour gérer un multifenêtrage, même basique. Il faudrait un genre de fonction exposé ou que le dock de l’iPhone affiche également l’écran des applications et pas seulement leur icone.

En réfléchissant, ce que je trouve qui manque vraiment dans le iPad c’est : – L’affichage des écrans des applis non ouvertes. – Un port Secure Digital car même 64Go cela peut être trop léger pour les amateurs de vidéo. N’oublions pas que l’écran est plus grand et donc que les vidéos sont plus grosses.

Le reste (multitâche, webcam, téléphonie…) est pour moi pas très important pour ce type d’appareil.

19)
Pepar
, le 08.02.2010 à 11:46
[modifier]

Moi qui n’ai qu’un iPod Touch je vois bien l’iPad le concurrencer.

la grosse limite du Touch c’est que la connexion au web n’est possible qu’à proximité d’une connexion wifi. Hors beaucoup d’applis ont besoin de cette connexion web. Donc, bien souvent, c’est à la maison le plus pratique (1)… et là l’écran est quand même un frein à côté du Mac qui trône pas loin.

(1) : par exemple à mon boulot il n’y a accès qu’à une borne orange qui nécessite un abonnement téléphonique auprès d’une liste d’opérateurs ou bien l’achat de temps de consultation. Mais bouygues m’a envoyé ballader (“depuis chez vous c’est suffisant”). En complément, la zone de couverture n’atteint ni mon bureau, ni la cafette, ni le restau d’entreprise…

Et dehors des macdo et de quelques quick, c’est encore assez rare de trouver un spot réellement gratuit, on retombe rapidement sur le pb du spot orange.

20)
lnk
, le 08.02.2010 à 12:50
[modifier]

Je rejoins Prepar. La plupart des autres commentateurs ont un iPhone, un MacBook pro, une machine de bureau… L’iPad n’est probablement pas pour eux. Mais je n’ai pas d’iPhone (parce que j’utilise peu le téléphone portable et que les abonnement iPhone sont chers, j’ai un portable basique avec une mobicarte), pas encore d’iPod Touch parce l’écran est vraiment petit (j’ai un ipod classique antédiluvien, rien à voir). L’iPad pourrait être vraiment intéressant pour moi (j’attends de voir quand même, en particulier sur les possiblités d’impression…).

Combien sommes-nous d’utilisateurs de cette zone intermédiaire, ni tout à fait “power users” très équipés, ni non plus personnes âgées peu à l’aise avec les ordinateurs? Beaucoup, à mon avis.

21)
Guillôme
, le 08.02.2010 à 15:08
[modifier]

Réfléchissez à quelles applications font du traitement pendant que vous travaillez sur une autre applications. De gros traitements photoshop? De rendering 3D? Mais cela reste une exception. La plupart du temps une application attend une interaction de l’utilisateur.

Sur un ordinateur de bureau, le multi-tache est devenu monnaie courante :

  • Copie de fichiers / Synchronisation / Sauvegarde
  • Compression / Décompression / Encodage / Gravure
  • Messagerie instantanée / Voip / Réception mail / Flux RSS
  • Envoi/Réception en FTP
  • Téléchargement P2P, Bit torrent ou direct en http
  • Écoute de radio ou de musique en streaming via FStream, Itunes ou un navigateur
  • Analyse de virus pour ceux qui en ont un
  • Multi-tache indispensable pour le programmeur qui a besoin de éditer/compiler/débugger/tester un programme en simultané

Non, la question n’est pas si le multi-tache est utile ou pas.

La question est plutôt si le multi-tache est indispensable pour le type d’usage que représente un iPhone ou un iPad?

Et si non, est-ce que le mono-tache offre un gain substantiel (batterie, rapidité, sécurité) par rapport au multi-tache sur ce type d’appareil?

22)
François Cuneo
, le 08.02.2010 à 16:04
[modifier]

Comme l’écrit Guillôme, écouter la radio sur iPhone (via Wifi bien sûr) et devoir l’arrêter pour faire un calcul avec la calculette, je trouve ça vraiment très moderne!:-)

24)
Goldevil
, le 09.02.2010 à 09:56
[modifier]

@ Guillôme : je suis d’accord avec toi.

Certaines fonctions multitâche sont plus ou moins mis à disposition sur l’iPhone : Synchro, notification email & MI, musique. D’autres ne sont pas vraiment utiles sur iPhone (compilation, gravures, antivirus).

Il reste une séries de fonctions qui pourraient être intéressantes en multitâche mais ce n’est pas vraiment rédhibitoire pour antant. Ce n’est pas avec un iPad que mes parents vont faire du P2P, de la compression ou de la programmation. Ils ne le font déjà pas sur Mac.

Finalement c’est même peut-être cela qui différencie le plus mon utilisation de celle de mes parents. Je lance souvent plusieurs choses en même temps alors que mes parents s’occupent d’un seul logiciel à la fois. Ils ferment “la fenêtre des emails” avant de “lancer la fenêtre d’internet”. Traduction : on ne lance pas en même temps Thunderbird et Safari ;-)

25)
jvi
, le 09.02.2010 à 12:51
[modifier]

Sur l’iPad.

Je viens de parcourir les 24 commentaires précédents, et je suis étonné de voir que personne ne parle de la lecture de livres ou d’articles scientifiques d’une commodité sans commune mesure avec celui (Kindle ?) qu’utilisait une passagère dans le train ce matin.

Imaginez : vous emmenez en vacances une centaines de livres que vous n’avez pas lu ou que vous aimez relire…

Imaginez : toute la bibliographie que vous collationnez depuis n années disponible, avec les livres précédents.

Et tout ça avec la possibilité de mises à jour partout…

Si je l’achète, c’est bien pour ça, le reste (à part les photos, certainement magnifiques là-dessus), je m’en fiche un peu…

Mais ce n’est que mon avis.

26)
ToTheEnd
, le 09.02.2010 à 14:59
[modifier]

Je viens de parcourir les 24 commentaires précédents, et je suis étonné de voir que personne ne parle de la lecture de livres ou d’articles scientifiques d’une commodité sans commune mesure avec celui (Kindle ?) qu’utilisait une passagère dans le train ce matin.

En fait on a déjà abondemment parlé de cette “fonctionnalité” mais vu la nature de l’écran… personne n’est convaincu pour le moment que l’iPad sera un excellent livre électronique.

Le fait de ne pas intégrer un moyen simple de modifier l’éclairage entre un mode “surf sur le web” et “lecture” me laisse perplexe. Bien sûr, on pourra certainement passer par les préférences pour modifier ça mais c’est naze comme approche.

Bref, je suis certain que beaucoup attendent de pouvoir l’essayer et ainsi voir de leur yeux cette affaire avant de l’acheter car si l’objet doit servir à la lecture à 90%… je ne suis pas convaincu que ce soit l’arme absolue.

T

27)
Karim
, le 09.02.2010 à 16:17
[modifier]

En fait on a déjà abondemment parlé de cette “fonctionnalité” mais vu la nature de l’écran… personne n’est convaincu pour le moment que l’iPad sera un excellent livre électronique.

Le fait de ne pas intégrer un moyen simple de modifier l’éclairage entre un mode “surf sur le web” et “lecture” me laisse perplexe. Bien sûr, on pourra certainement passer par les préférences pour modifier ça mais c’est naze comme approche.

J’ai également compris que ce qui fait l’intérêt du kindle c’est que la lecture avec ce truc se rapproche beaucoup de celle d’un livre et ne fatigue pas les yeux, précisément parce que l’écran n’est pas rétro-éclairé comme l’est celui d’un ordi (ou de l’ipad…). Mais je me demande du coup ce qui fatigue réellement : le rétro-éclairage lui-même, ou une luminosité inadaptée (abstraction faite de la taille du texte ou de la définition de l’écran) ?

28)
ToTheEnd
, le 09.02.2010 à 16:35
[modifier]

Mais je me demande du coup ce qui fatigue réellement : le rétro-éclairage lui-même, ou une luminosité inadaptée (abstraction faite de la taille du texte ou de la définition de l’écran) ?

Visiblement, un des principaux problèmes, c’est le rétro-éclairage qui assez violent sur l’iPad car ce dernier est équipé d’un écran LED… en plus avec cette technologie IPS qui est sensée permettre un angle de vision assez large dès fois que tu brûles tous les livres à la maison et que tu obliges toute ta famille à lire l’iPad en même temps. Cette fonction me semble absurde… même pour regarder un film en 4/3 (débile) à plusieurs pour peu que ça tente du monde!.

Le Kindle utilise un écran monochrome avec une couleur dite “liquide”… très douce à la lecture. Qu’il fasse jour ou nuit, l’écran n’agresse pas les yeux alors qu’à l’inverse, c’est une supputation de ma part à ce stade, l’écran de l’iPad est plus agressif.

Je ne vois pas ce “lecteur électronique” s’imposer auprès de gros lecteurs car l’écran ne me semble pas adapté à des lectures prolongées… et à des conditions de luminosité changeantes.

On sera fixé d’ici 2 mois… mais je trouve bête qu’encore une fois, Apple se la joue “c’est comme ça et ça ira très bien pour tout le monde”! Steve a bien accepté d’avoir des boutons pour le volume sur ce machin… et il ferait bien d’en ajouter un ou deux autres qui permettraient de changer la “nature” de l’éclairage de l’écran pour ceux qui veulent lire sans se flinguer les yeux.

T

29)
Chichille
, le 10.02.2010 à 17:22
[modifier]

Lâchement piqué à un lecteur de Télérama :

« Jean Sarkozy a perdu l’Epad, Nicolas peut toujours lui offrir l’iPad, personne n’y trouvera rien à redire…»