Profitez des offres Memoirevive.ch!
Angoulême 2010, l’application iPhone et la sélection (partie 1/2)

Bonjour à tous!

Aujourd'hui, je pensais vous parler d'AppVault Pro, un multi-utilitaires (lampe de poche, convertisseur, niveau de la batterie, niveau, traduction, et plein d'autres) qui se présente sous une forme particulière, à savoir de la même façon que la page principale de votre iPhone, sauf qu'on ne lance pas des applications en touchant les icônes, mais des mini-utilitaires.

Pourquoi ai-je changé d'avis?

Parce-qu'il n'y a rien à tester, c'est tellement simple! Je vous recommande donc fortement cette application. Sur son site, vous trouverez un résumé des 25 utilitaires que comprend l'application, avec captures d'écran.

Mais je disais donc, changement de programmes, on va parler d'Angoulême!

Angoulême, ville qui abrite le plus grand festival de BD international, je pense que beaucoup d'entre vous en ont déjà entendu parler. Cette année, il se tiendra du 28 au 31 janvier, pour sa 37ème édition.

Mais est-ce que vous savez quels prix y sont remis?

Non?

Ca tombe bien, moi non plus!

Je me suis donc renseigné, et voici comment les prix de ce grand festival sont attribués. Il faut tout d'abord savoir que les prix sont remis parmi trois sélections, listées ci-dessous.

Sélection Officielle

Elle compte 58 albums.

Comment sont-ils choisis? Ils doivent déjà avoir été publié en langue française (attention, pas venir de pays francophone, juste être disponibles en français) entre décembre 2008 et novembre 2009. Ils doivent ensuite avoir plu à un jury de 7 membres.

Une fois ces 58 albums nominés, encore faut-il choisir le gagnant - ou plutôt les gagnants comme nous le verrons plus bas.

Pour ça, on prend un autre jury de 7 membres, le Grand Jury, et on leur demande de choisir parmi cette sélection les 7 albums qui recevront un Fauve. Pourquoi 7? Tout simplement parce-qu'il y a 7 Fauves à remettre. En voici la liste :

  • Fauve d'Or - Prix du Meilleur Album
  • Fauve d'Angoulême - Prix Spécial du Jury
  • Fauve d'Angoulême - Prix de la Série
  • Fauve d'Angoulême - Prix Révélation
  • Fauve d'Angoulême - Prix Regards sur le monde
  • Fauve d'Angoulême - Prix de l'Audace
  • Fauve d'Angoulême - Prix Intergénérations

On découvrira le gagnant de chacune des catégories le 31 janvier...

Mais il se passe autre chose avec cette sélection officielle, en interaction avec le public, afin d'élire l'album qui remportera le Fauve Fnac - SNCF - Prix du Public.

Le public peut donc voter via diverses plate-formes (sites web ou alors via une application iPhone) pour son album préféré.

Le 30 janvier à 20.00 heure, tout s'arrête. Les 5 albums ayant récolté le plus de voix sont remis dans les mains d'un nouveau jury de 7 personnes, jury composé celui-ci de simples fans (ou pas d'ailleurs, mais ça serait quand même étonnant) de BD (4 sont recrutés par la Fnac et la SNCF par divers moyens tandis que 3 sont choisis sur place, au festival).

Sélection Patrimoine

Là c'est bien plus simple! 8 albums sont sélectionnés par un jury, on les donne au Grand Jury (le mêm dont j'ai parlé plus haut, celui qui élit les 7 gagnants des Fauves), ils choisissent un vainqueur, il remporte le Fauve d'Angoulême - Prix du Patrimoine, et on remballe!

Sélection Jeunesse

Ca n'est pas très compliqué ici non plus : 20 albums, un jury d'enfants de 9 à 14 ans pour un prix : le Fauve d'Angoulême - Prix Jeunesse.

Les présentations faites, passons donc en revue la Sélection Officielle, avec un rapide résumé des BDs et quelques captures d'écran.

La Sélection Officielle en détails

Comme dit avant, il y a deux solutions pour voter pour les BDs, mais aussi pour les découvrir, à savoir :

L'un comme l'autre vous présenteront une petite description des albums, et les 5 premières pages, animées grâce à la technologie Ave!Comics, qu'on connaît bien sur Cuk.ch.

On commence (les BDs sont triées par ordre alphabétique, en enlevant le déterminant)?

1. L'affaire des affaires, tome 1 : l'Argent Invisible

Scénario : Denis Robert et Yan Lindingre / Dessin : Laurent Astier / Editions : Dargaud / Lien vers le site Prix du Public pour lire les premières pages

Commençons avec une capture d'écran pour vous montrer l'interface web :

image

Passons à l'histoire, à savoir du 100% réel, c'est à dire le rôle de Denis Robert (scénariste de la BD, donc) dans les fameuses affaires Clearstream.

N'ayant absolument pas suivi les affaires Clearstream, il m'est impossible de me prononcer sur le scénario.

Quand au dessin, il est simple, en noir et blanc, et montre les visages des protagonistes de l'affaire, avec peu de décors.

image

2. Allegretto deprimoso

Scénario et dessin : Romain Dutreix / Editions : Fluide Glacial / Lien vers le site Prix du Public pour lire les premières pages

A nouveau un dessin minimaliste en brun et blanc (dans l'histoire présentée en ligne, pour le reste, il y a apparemment de la couleur). La première histoire disponible en ligne (puisqu'il ne s'agit pas d'une histoire suivie, mais de plusieurs ensembles de planches) parle d'un pauvre blues-man qui ne convint pas ses producteurs... ils ont beau le rendre aveugle, sourd, lui couper les jambes et même les mains, rien n'y fait! Mais, quand il meurt, SDF, il deviendra disque d'or "grâce" au producteur qui avait gardé des enregistrements...

image

Les autres histoires ont l'air plus drôles encore...

Enfin, moi, en tout cas, quand je lis un résumé qui m'annonce un professeur du nom de Sato-Mazo qui aurait une méthode d'acupuncture particulière, des valses viennoises d'Adolf Bretzel ou un pathétique individu du nom de Adalbert von Karabjanstein, ça me paraît assez drôle!

image

Image coupée

En plus, je suis bon public pour ce genre de blagues!

3. Alpha...Directions

Scénario et dessin : Jens Harder / Editions : Actes Sud / Lien vers le site Prix du Public pour lire les premières pages

Une idée assez folle, à savoir faire rentrer dans une BD de 350 pages l'histoire de l'univers!

Pour ça, pas de longs textes, mais des planches remplies de dessins en vert et blanc (décidément, en 3 BDs on aura vu toutes les nuances) dont certains sont repris d'oeuvres connues. Exemple avec le passage qui montre les premiers insectes :

image

Bref, ça m'a l'air d'être une excellente idée, avec une excellente réalisation. A savoir que la BD s'arrête aux premiers hommes et que deux suites sont prévues.

image

A noter que la BD n'est pas disponible sur l'application iPhone, pour une raison qui m'échappe totalement.

4. L'Ancien Temps, tome 1 : Le Roi n'embrasse pas

Scénario et dessin : Joann Sfar / Editions : Gallimard / Lien vers le site Prix du Public pour lire les premières pages

Joann Sfar est le réalisateur du film Gainsbourg, qui sort, je crois, ces jours au cinéma. Mais il est surtout dessinateur. Donc, dès qu'il avait un peu de temps pendant le tournage du film, il dessinait (souvent le soir, puisque, comme il l'a dit dans une inerview, il ne peut pas dormir sans avoir dessiné de la journée).

Et ça donne ça :

image

Un style heroic-fantasy, sans ce qu'il appelle le "folklore celto-pénible", pour parler d'un héros "pas plus intelligent que le lecteur" accompagné d'un serpent, qui est amoureux (le héros, pas le serpent hein) d'une "femme-renarde", tout cette histoire sur un fond sous forme de débat ayant pour thème la religion. Les quelques citations sont tirées de cette très sympathique interview.

image

Bref, ça donne envie d'en découvrir plus, même que je dois reconnaître que je ne suis pas un grand fan du style de dessin de Joann Sfar.

5. Au Rallye

Scénario et dessin : Pierre Place / Editions : Warum / Lien vers le site Prix du Public pour lire les premières pages

Une BD sans cases, c'est original, ça rend bien, mais c'est plus embêtant pour les animateur de chez Ave!Comics.

Ici par-exemple, ça ne rend pas très bien ce que doit être la page papier :

image

Et si on réduit la fenêtre, c'est encore pire :

image

On vous montre d'abord un coin en détail, avant de zommer d'un côté et de l'autre, bref, c'est vraiment pas terrible.

Sur iPhone, là c'est la catastrophe générale, impossible d'avoir une vue d'ensemble de la page, et c'est bien dommage!

Passons plutôt à la BD en elle-même.

Il s'agit d'une histoire parlant des clients d'un bar nommé "Le Rallye". Bar situé dans une banlieue, où les clients, immigrés ou alcooliques, racontent leur quotidien.

image

J'aime beaucoup le style "sans cases", et les premières pages donnent envie d'en découvrir plus sur tous les clients de ce bar un peu miteux...

6. Aujourd'hui n'existe pas

Scénario et dessin : Ancco / Editions : Cornélius / Lien vers le site Prix du Public pour lire les premières pages

L'auteur, Ancco, a 19 ans et est Coréenne. Elle dessine donc, dans un style très manga, les histoires qu'elle a vécue dans son pays, adolescente, en 10 petites histoires.

image

On a là un sacré candidat pour le prix Regards sur le monde (ou Révélation), et ça serait amplement mérité!

image

7. Billy Brouillard : Le don de trouble vue

Scénario et dessin : Guillaume Bianco / Editions : Soleil / Lien vers le site Prix du Public pour lire les premières pages

L'histoire du jeune Billy Brouillard, qui a découvert son chat, Tarzen, mort, et qui est intrigué par ce "monde des ténèbres".

image

Au milieu de cette histoire dessinée humoristiquement, des pages d'encyclopédie non moins humoristique, et même quelques poèmes. Tout ça, comme le dit la description officielle, dans un style très Tim Burton.

image

Une histoire dont j'ai du mal à deviner la suite avec les premières pages (je serais incapable de dire jusqu'à la combientième page je suis allé, puisque toutes les pages sont numérotées comme étant la treizième!), mais qui m'a fait sourire.

Là aussi, j'aimerais bien connaître la suite!

8. Blast, tome 1 : Grasse Carcasse

Scénario et dessin : Manu Larcenet / Editions : Dargaud / Lien vers le site Prix du Public pour lire les premières pages

Impossible de donner un avis avec les pages données en ligne. En effet, à part un homme au long nez assis devant un mur tagué et une statue de l'île de Pâques, on ne découvre rien.

image

Je me permet donc de copier le résumé du site Prix du Public :

Un homme est en garde à vue et deux flics le cuisinent. En douceur, sinon il risque de se verrouiller.

L’homme s’appelle Polza Mancini, il a 38 ans, il est obèse et, avant de tout quitter pour tailler la route en direction de l’île de Pâques, il était écrivain. Maintenant, il est en garde à vue parce qu’il a fait quelque chose à Carole Oudinot, quelque chose de grave. Les flics sont là pour essayer de comprendre, et Polza se raconte, tranquillement.

Tout a commencé le jour où il a vu son père mourant. C’est là qu’est arrivé le premier blast…

Techniquement, le blast est l’effet que provoque une explosion sur l’organisme. Son blast à lui, c’était dans la tête, et ça l’a « modifié ». Explication que les flics, plutôt portés sur la rigueur des faits, ont du mal à gober : « Rhololo ! Les conneries… ». S’ensuit un huis clos fascinant, d’où l’on s’évade au gré des souvenirs de Polza. Nous ne sommes qu’au début d’une série qui comportera cinq albums, et le lecteur arrivé à la dernière page reste collé au mur, tant la tension est forte.

Car tout Larcenet est dans Blast :  intelligence, hypersensibilité, émotion poignante, humour de sauvetage. Si on ajoute à ça un dessin magnifique, porté par la violence et les douceurs du noir et blanc, on sait déjà que Blast relève de l’exceptionnel.

Je suis d'accord, le dessin est parfait :

image

Sachez que, dû à la grandeur des cases, la pluspart sont coupées sur l'iPhone, et c'est vraiment dommage...

Enfin bref, une fois de plus, je serais curieux de découvrir la suite...

9. Blessure d’amour-propre

Scénario et dessin : Martin Veyron / Editions : Dargaud / Lien vers le site Prix du Public pour lire les premières pages

BD sous forme plus "classique", du coup, ça rend bien en version iPhone.

Côté scénario, si j'ai bien compris, l'auteur de la BD, Marc Veyron, a écrit il y a quelques années une BD intitulée L'amour propre (ne le reste jamais très longtemps) qui parlait d'un homme spécialiste du point-G (comme le décrit très bien le résumé officiel, la zone géographique "féminine" (pourquoi entre ", c'est une bonne question!) susceptible de provoquer des orgasmes effarants).

image

Dans cette BD, une "fausse" (tiens, je m'y mets moi aussi) suite en quelque-sorte, une journaliste demande à Marc Veyron, l'auteur de L'amour propre (ne le reste jamais très longtemps) de l'aider à écrire un article sur le point G.

image

Ca n'est pas la journaliste que l'on voit ici, mais la femme de Martin Veyron puisque l'extrait ne va pas jusqu'à la rencontre avec la journaliste.

En résumé, l'auteur écrit une BD dans laquelle il se met en scène en tant qu'auteur d'une BD qu'il a vraiment écrit dans la vraie vie, sans être autobiographique dans cette seconde BD. Je suis très clair non?

10. Britten et Associé

Scénario et dessin : Hannah Berry / Editions : Casterman / Lien vers le site Prix du Public pour lire les premières pages

La preuve qu'une BD d'origine non francophone peut participer, puisque celle-ci a été publié en Angleterre avant d'être traduite en français.

L'histoire : un détective privé en à marre des affaires de couple - les seules qui sont confiées à son agence.

image

Il décide donc de ne plus bouger de son lit avant d'avoir une "vraie" (et hop, encore une fois!) affaire.

Heureusement, une femme demande à l'agence d'enquêter sur le soi-disant suicide de son mari, elle qui est persuadée qu'il s'agit d'un meurtre.

image

Enquête au programme, avec en plus, paraît-il, de l'humour british...

11. Commandant Achab, tome 1

Scénario : Stéphane Piatzszek / Dessin : Stéphane Douay / Editions : Soleil / Lien vers le site Prix du Public pour lire les premières pages

Histoire plutôt simple ; Karim, jeune policier, est muté au 36, Quai des Orfèvres.

Son père, policier lui aussi, est mort on ne sait comment.

image

Revenos à Karim qui, pour sa première affaire, devra faire équipe avec un policier que l'on devine, dans les premières pages, plutôt fou. Peut-être est-il fou, mais il est surtout un ancien ami du père de Karim...

image

Comme je le disais, il est un peu fou, au point d'avoir un bureau rangé à l'extrême (ou pas) et d'être très sérieux derrière son bureau (ou pas encore une fois).

L'histoire me plaît bien, le dessin aussi, je vais très certainement l'acheter!

12. Dix petits insectes

Scénario : David Cali / Dessin : Vincent Pianina / Editions : Sarbacane / Lien vers le site Prix du Public pour lire les premières pages

Dessin très particulier, j'aime bien :

image

Du côté de l'histoire, c'est un clin d'oeil aux Dix Pettis Nèges d'une certaine Agatha Christie... 10 insectes se rendent dans un manoir situé sur une île, tous pour des raisons différentes (vous en découvrirez deux ci-dessous), et ils disparaissent les uns après les autres...

image

De l'humoristique, du policier, un graphisme original, j'aime beaucoup!

13. Droit du sol

Scénario et dessin : Charles Masson / Editions : Casterman / Lien vers le site Prix du Public pour lire les premières pages

Au début de la BD, on découvre des personnages sur un petit bateau à destination de Mayotte. Ils viennent des Comores, et cherchent évidemment à avoir une vie meilleure sur Mayotte qui appartient à la France.

image

D'après le résumé officiel (puisque les premières pages ne vont pas jusque-là), le bateau ne va jamais arriver à destination...

image

Un dessin simple (je ne suis pas fan) et une histoire qui est aussi bien partie pour gagner le prix Regards sur le monde.

14. Dungeon Quest, tome 1

Scénario et dessin : Joe Daly / Editions : L'association / Lien vers le site Prix du Public pour lire les premières pages

Une autre BD mystérieusement absente de l'application iPhone...

N'empêche que la BD est vraiment délirante, j'aime!

L'histoire parle d'un jeune qui en a marre de ses devoirs, de la télé et de sa vie trop commune, et qui s'en va à l'aventure.

image

Mais cette histoire vraiment banale est surtout l'occasion de faire une parodie des jeux de rôle. Pas de nains, de gnomes ou d'orcs ici, mais ce garçon qui a, lui aussi, son inventaires d'objets et ses quêtes à accomplir...

image

Ca a l'air bien délirant, je suis fan d'avance!

15. Eightball

Scénario et dessin : Daniel Clowes / Editions : Cornélius / Lien vers le site Prix du Public pour lire les premières pages

Dungeon Quest était l'oeuvre d'un Sud-Africain, Eightball est c'est celle d'un Américain.

Le style me fait penser à du Gotlieb, et ça n'est pas pour me déplaire :

image

A savoir qu'il s'agit, comme pour Gotlieb, de petites histoires, ici publiées dans un magazine du nom de... Eightball.

Dans la première de ces histoires, celle qui est disponible en ligne, deux amis à la terrasse d'un café discutent des femmes qui passant dans la rue... et pas beaucoup ne leur conviendraient!

image

Moi je trouve ça pas mal du tout en tout cas!

16. Les Enfants du Capitaine Grant

Scénario et dessin : Alexis Nesme / Editions : Delcourt / Lien vers le site Prix du Public pour lire les premières pages

Adaptation du roman de Jules Verne, les personnages ont ici des têtes d'animaux, ce qui donne un graphisme très sympathique à l'histoire :

image

L'histoire, vous la connaissez peut-être : un riche et sa jeune femme naviguent sur leur bateau, construit afin de faire voyage madame, avec leur équipage.

Ils trouvent un requin (enfin, ils pêchent un requin plutôt), auquel ils ouvrent le ventre (une charmante coutume de marins apparemment), et ils y trouvent une bouteille de vin, avec, à l'intérieur, un message indiquant un naufrage... Les voilà donc partis à la recherche du navire et de ces (éventuels) survivants!

image

Ca a l'air sympa, bien fait, le dessin est très joli, une fois de plus, j'aime bien.

 

17. L’Épervier, tome 7 : La Mission

Scénario et dessin : Patrice Pellerin / Editions : Soleil / Lien vers le site Prix du Public pour lire les premières pages

Le début d'un nouveau cycle de la fameuse série L'Epervier.

Ce qui est sûr, c'est que le dessin est toujours d'une qualité irréprochable :

 

image

Apparemment le message tatoué sur le type que l'on voit dans l'extrait va, par la suite, déclancher une énorme chasse à l'homme.

image

Evidemment, c'est l'Epervier qui s'en chargera...

 

J'ai déjà lu les deux premiers tomes de l'Epervier, et tout ça me donne envie de vite acheter les autres... et celui-ci!

18. La Génèse

Scénario et dessin : Robert Crumb / Editions : Denoël Graphic / Lien vers le site Prix du Public pour lire les premières pages

Ne cherchez pas cette BD d'origine américaine dans votre iPhone, elle n'y est pas!

Alors, plus haut, on a eu un historique de la Terre façon scientifique... voici maintenant la façon religieuse.

image

On a donc ici un travail d'illustration d'un texte existant.

image

Donc je n'aime pas trop le style de dessin, et je ne suis pas croyant. Donc ça n'est vraiment pas la BD pour laquelle je voterais!

19. George Sprott : 1894-1975

Scénario et dessin : Seth / Editions : Delcourt / Lien vers le site Prix du Public pour lire les premières pages

C'est l'histoire de George Sprott, comme le titre l'indique.

Qui est-il?

Un présentateur TV d'une petite chaîne locale canadienne, qui présente des émissions sur l'Arctique.

image

On nous raconte donc l'histoire de ce présentateur, qui a, comme je le comprends via les premières pages, loupé sa vie.

Ce qui est intéressant, c'est la mise en page pas commune :

image

Je dois avouer que ça ne m'a pas spécialement plu, même que la mise en page est originale et plutôt sympathique.

Conclusion

Je vous présenterai les 39 autres BDs la semaine prochaine.

Mais, dîtes-nous tout :

Quelle BDs de la sélection avez-vous lu? Lesquelles sont des chefs-d'oeuvres? Lesquelles vous tentent?

A la semaine prochaine!

8 commentaires
1)
zeiram
, le 21.01.2010 à 08:26
[modifier]

Pour Alpha… directions : chaque chapitre a sa propre teinte, tout n’est pas en vert. Et la série totale sera en quatre tomes : c’était prévu en trois, mais l’auteur s’est rendu compte qu’il n’arriverait pas à raconter toute l’histoire humaine (donc le tome bêta, puisque gamma sera une projection dans le futur) en un seul tome et a dû le séparer en deux.

Pour répondre à la question, voici les BDs que j’ai lues parmi celles citées ici : L’affaire des affaires, Alpha… directions, Blast, Britten et associé, Le droit du sol, Eightball, Les enfants du Capitaine Grant, George Sprott.

À mon avis et dans cette liste (je n’ai pas regardé la sélection complète), Alpha… directions est très nettement le chef d’œuvre de l’année, avec Blast en deuxième position (mais résultat serré). Alpha est incroyable, il arrive à rendre toute cette odyssée de la vie passionante et pleine de suspens. Et le graphisme qui lie croyances et planches scientifiques est simplement sublime (par exemple cette planche ).

Dans la catégorie jeunesse, c’est sans hésitation pour Les enfants du capitaine Grant. La qualité de dessin et de mise en couleur est simplement époustouflante.

(édité pour corriger des fautes de frappe qui me faisaient mal aux yeux)

2)
Jaxom
, le 21.01.2010 à 08:49
[modifier]

Je n’ai lu que “L’Ancien Temps”. J’ai trouvé très bon, comme souvent avec Sfar. Mais quand Sfar dit qu’il n’y a pas le folklore celto-pénible, je ne serais pas aussi catégorique. On sent bien présent un héritage préchrétien européen dans cette histoire. Mais c’est vrai qu’il n’est pas pénible. J’attend les albums suivants pour voire comment cette histoire va avancer et, entre autre, cette relation entre la veille croyance et la nouvelle religion.

Dans ce qui m’intéresse il y a “Blast”. J’en ai entendu beaucoup de bien, je veux voire par moi-même.

3)
fxc
, le 21.01.2010 à 08:50
[modifier]

Merci pour ce billet intéressant par contre j’ai voulu acheter appvault et cela ne charge pas, le site me signale qu’il n’est pas sur mon store et ensuite me renvoie sur le store us qui ne l’a pas non plus, vraiment zarbi, si qlq à la soluce, un grand merci.

4)
Ellipse
, le 21.01.2010 à 10:38
[modifier]

LUTES Jason, Berllin : Ville de fumée, Delcourt, 2009

J’attends avec impatience le dernier tome.

5)
Kermorvan
, le 21.01.2010 à 17:38
[modifier]

Sur le site de Lindingre (http://lindingre.com/), vous pouvez lire ceci :

« Le Prix France Info de la Bande dessinée d’actualité et de reportage 2010 a été décerné à L’Affaire des affaires de Denis Robert, Yan Lindingre et Laurent Astier, aux éditions Dargaud »

6)
Caplan
, le 21.01.2010 à 17:54
[modifier]

LUTES Jason, Berlin : Ville de fumée, Delcourt, 2009

J’attends avec impatience le dernier tome.

Ben moi, j’ai harcelé mon libraire pendant des années en lui demandant la date de parution du tome 2 et maintenant que je l’ai lu, je suis un peu déçu. Je n’y ai pas retrouvé le même plaisir qu’au tome premier. Faut peut-être que je le relise plusieurs fois…

Milsabor!

8)
colonel moutarde
, le 22.01.2010 à 16:16
[modifier]

Blast, of course !

Larcenet arrive à passer du frivole au franchement noir, d’un style à l’autre. Il n’y a rien à jeter, il y a un Larcenet pour tous les moments de la vie. Larcenet est un génie ! Vive Larcenet !