Profitez des offres Memoirevive.ch!
La nostalgie de Dieu, c’est génial.

Très vite ce jour, pour remplacer un article manquant.

Ça fait plusieurs semaines que j'ai envie de vous en parler: la nostalgie de Dieu, de Marc Dubuisson, aux éditions Diantre! est disponible sur iPhone et sur Mac, via Ave-Comics dont je vous ai parlé il y a peu.

image

Cette nostalgie de Dieu, au dessin épuré comme à la manière de "La linea" (je ne sais pas si vous vous souvenez de ces dessins animés géniaux mettant en scène un personnage qui faisait partie intégrante d'une ligne), est complètement surprenant au niveau "humour".

Vous avez un désespéré qui, au bord du gouffre, s'adresse à Dieu.

image

Le chapitre 1 de l'histoire…

Ce dernier est d'un cynisme absolu et en même temps d'une drôlerie complètement délirante, pourtant tellement pleine de bon sens…

On ne voit jamais de Dieu que son phylactère.

Au fil du temps, le désespéré va mieux, et Dieu… Mais bon, je ne vais pas non plus vous dévoiler la fin du livre 1 non plus.

Cette BD est donc disponible en papier, tout comme elle l'est au format électronique. Je conseille sur iPhone la lecture horizontale, particulièrement adaptée au style de cases.

Franchement, je vous recommande la chose, tellement ça fait du bien!

Et pour ceux qui ne peuvent attendre le livre II, vous pouvez le découvrir chaque dimanche sur le blog de l'auteur. Il y en a déjà un sacré paquet en ligne.

Dans ce deuxième livre, vous le verrez, Dieu est en pleine psychanalise…

J'adore.

20 commentaires
1)
Okazou
, le 03.12.2009 à 06:22
[modifier]

Mesurons l’écart qui nous sépare, nous Européens et peut-être même nous Européens francophones, de bien d’autres populations qui vivent pourtant le même temps que nous.

Notre liberté de pensée, et notre liberté d’expression, sont telles que nous pouvons nous permettre de nous attaquer de front au dieu des trois religions monothéistes.

Veillons à sauvegarder cette liberté. Le meilleur moyen pour le faire c’est de la renforcer. Cette BD constitue un des moyens à employer pour aller toujours plus loin dans la liberté.

2)
Lou
, le 03.12.2009 à 08:18
[modifier]

Merci d’avoir partagé cette découverte… C’est énôôôrme ! J’adore !

3)
dbregnard
, le 03.12.2009 à 08:28
[modifier]

Magnifique épilogue au précédent débat, Okazou, ou subtile tactique pour le continuer ici? (dans les deux cas de figure, j’achète).

4)
Tom25
, le 03.12.2009 à 09:00
[modifier]

Vous ferez moins les fiers quand Dieu ouvrira les portes de l’enfer pour vous faire payer vos blasphèmes !

5)
alec6
, le 03.12.2009 à 09:47
[modifier]

Bon… je pose dieu et je retiens tout !

Calcul basique…

(Et merci pour cette découverte François.)
6)
bgc
, le 03.12.2009 à 10:24
[modifier]

A Tom 25

Par définition ( en principe) Dieu est bon :-), donc il respecte la liberté de penser de chacun. Ceux qui font croire à la vengeance d’un Dieu, s’en servent pour asservir en fabricant la peur. A chacun de “compenser” ses erreurs.

On est même libre de se servir de Cuk.ch comme vitrine (gratuite) pour vendre ses produits par internet :-)

Et François Cuneo l’accepte, car il et bon :-)

Merci François pour cette découverte de Marc Dubuisson

9)
Chichille
, le 03.12.2009 à 15:56
[modifier]

Vous ferez moins les fiers quand Dieu ouvrira les portes de l’enfer pour vous faire payer vos blasphèmes !

Tout beau ! mon bon Tom, tout beau ! Si vous aviez lu les saintes écritures selon Boris Vian, vous connaitriez ces versets qui détruisent à jamais vos menaces incongrues et réduisent vos malédictions, anathèmes et autres fatwahs à ce qu’elles doivent être : le néant !

Je cite :

Ma femme a cogné si dur cett’ fois-là Qu’on a trépassé l’ soir même et voilà Qu’on se r’trouve au paradis vers minuit Devant Monsieur Saint Pierre Il y avait quelques élus qui rentraient Mais sitôt que l’on s’approche du guichet On est r’foulés et Saint Pierre se met à râler

Alors j’ai dit

On n’est pas là pour se faire engueuler On est v’nus essayer l’auréole On n’est pas là pour se faire renvoyer On est morts, il est temps qu’on rigole Si vous jetez les ivrognes à la porte Il doit pas vous rester beaucoup d’ monde Portez-vous bien, mais nous on s’ barre Et puis on est descendus chez Satan Et là-bas c’était épatant!…

10)
alec6
, le 03.12.2009 à 16:53
[modifier]

… C’ qui prouve qu’en protestant
Quand il est encore temps
On peut finir par obtenir des ménagements !

11)
Chichille
, le 03.12.2009 à 16:56
[modifier]

Protestant, protestant… Hmmm… Il n’y aurait pas là un sursaut de religiosité chez toi ?

Personnellement, c’est “épatant” que j’avais retenu. Ni Calvin ni Luther n’ont jamais dû employer ce mot-là.

12)
Saluki
, le 03.12.2009 à 18:44
[modifier]

Histoire de circonstance:

Si, allongé dans ton cercueil, tu te rends compte qu’on essaie de visser le couvercle, c’est que tu es toujours vivant.

Pïerre Deproges

13)
oliv
, le 03.12.2009 à 19:02
[modifier]

Eh bien moi, ce n’est pas ce dieu là que j’ai rencontré. Celui que j’ai rencontré, je l’ai d’abord cherché, seul au fond de l’esclavage de la drogue et des angoisses. Celui qui s’est révélé, ma dit: J’ai payé pour tes erreurs. Il me l’a prouvé en me délivrant (gratuitement :)) dans l’heure de mes dépendances et mes angoisses. Il n’est pas venu avec des mots menaçants, il ne m’a pas insulté, ni dénigré. Ses actions accompagnent ses paroles et il ne ment jamais. Cela fait 24 ans que je marche avec ce Dieu là. Je n’ai pas un seul jour regretté ce choix.

Rien à voir avec le “dieu” de ce livre “la nostalgie de Dieu”.

J’aimerai vous mettre l’eau à la bouche……Cherchez ce Dieu là. Pour le reste, je ne m’inquiète pas, il (Dieu) vous répondra.

PS: si si, Dieu a de l’humour, mais il n’a pas besoin de se moquer, de parler grossièrement ou de faire des gags en dessous de la ceinture. On peut rire de plein d’autres choses :)

Voir les BD de Alain Auderset

14)
Inconnu
, le 03.12.2009 à 19:13
[modifier]

J’adore ce style, j’adore déjà cette BD ! Merci cher CukBoss ! :-)

15)
Chichille
, le 03.12.2009 à 19:13
[modifier]

@ oliv

Combien de malheureux qui ont vécu et sont morts dans des conditions ignobles, indignes, sans qu’aucun dieu ait jamais rien fait pour eux ?

A l’époque d’Apostrophes, Bernard Pivot demandait parfois à ses invités «Que diriez-vous à Dieu si vous le rencontriez ?», moyennant quoi il obtenait quelques réponses bien planplan qui n’allaient pas perturber le téléspectateur-lecteur potentiel. Eh bien moi, je lui dirais : «T’as pas honte ? Tu sais tout, tu peux tout, et tu laisses le monde dans cet état».

Camus est à la mode (plutôt tant mieux, même si un thuriféraire comme Sarkozy n’est pas absolument indispensable), lui qui disait : «Rien de saurait justifier la mort d’un enfant».

Heureusement qu’il y a quelques êtres humains pour essayer d’améliorer les choses.

16)
THG
, le 03.12.2009 à 23:00
[modifier]

Merci, François, pour ce petit moment de bonheur et d’humour, notamment dans cette première planche dans laquelle je t’ai finalement reconnu, au vu de ce désenchantement général dont tu sembles faire preuve depuis quelques mois maintenant ;-)

A+,

Gilles.

17)
Inconnu
, le 04.12.2009 à 11:34
[modifier]

Dommage, il semblerait que le projet ne continue pas… Lu sur le blog de :

[…] la fin du Complexe de Dieu, qui sonnera par la même occasion la fin du projet Nostalgie de Dieu.

18)
Chichille
, le 04.12.2009 à 13:33
[modifier]

dans laquelle je t’ai finalement reconnu

C’est bien Lui qui cause en haut droite ? (à droite ! c’est tout Dieu, ça !).

19)
Bernard
, le 05.12.2009 à 13:27
[modifier]

@ oliv Merci pour ta contribution et je souhaite que tu puisse marcher encore longtemps avec Dieu. Se sentir aimé et soutenu par Dieu est une grande aide dans la vie.

20)
anartendre
, le 06.12.2009 à 23:56
[modifier]

Loin de moi l’envie de reprocher une croyance à quiconque tant mon amour de la liberté me pousse à la tolérance et à comprendre que l’homme à besoin de se raccrocher à quelque chose lors de graves difficultés mais souvent Dieu est invoqué pour asseoir la domination de la “caste” dirigeante. Que penser des devises “Got mit uns” et “In god we trust” dont chacun retrouvera les propriétaires respectifs.

Dieu ou pas n’est pas le problème mais bien ce que les hommes en font. Et si vos dieux (le simple fait de le mettre au pluriel et en minuscules me vaudra l’excommunication et une fatwa) étaient si grands et si puissants que craindraient-ils d’un dessinateur armé d’une redoutable arme de destruction massive nommée plume calligraphique ?