Profitez des offres Memoirevive.ch!
RunKeeper, le compagnon de vos sorties sportives

Des sportifs se cachent-ils parmi les lecteurs de cuk.ch?

Soyons honnêtes: l’application du jour concerne tous les sportifs, des plus modestes aux plus chevronnés. Son but est simple: coacher le sportif avant, pendant et après son activité.

Cette application, c’est RunKeeper, pour iPhone.

La base

La fonctionnalité de base de RunKeeper, c’est de tracer le trajet et la vitesse du sportif. Imaginons que l’on parle de course à pied: il s’agit d’activer l’application au début de la course, et de la désactiver après.

Une fois l’application lancée, on voit cette interface:

image

On voit des affichages de vitesse et de durée en haut puis, dessous, le nombre de minutes par kilomètres et la distance totale parcourue.

La ligne au milieu est en fait un graphique qui va se remplir au fur et à mesure de la course. Il va signaler, par des barres verticales, la vitesse moyenne minute par minutes.

Enfin, sous les boutons, on voit la force du signal GPS. Il est conseillé de chercher un signal “fair” ou “good” au minimum et un avertissement est affiché si l’on tente de lancer une activité avec un signal “poor”.

Le signal GPS est un point très sensible de cette application: s’il est mauvais, tout tombe par terre, puisque tout est basé sur ce signal. Il faut donc désactiver le Wifi (connu pour gêner la reception GPS) et lancer l’activité hors d’un bâtiment, là où la réception est bonne.

En cours de route

RunKeeper offre plusieurs fonctions très pratiques durant l’activité.

Tout d’abord, la musique. Lorsque je vais courir, j’aime écouter de la musique. RunKeeper permet de sélectionner une playlist d’iTunes et va automatiquement lancer ou arrêter la musique avec l’activité. Notez qu’on peut lui indiquer de passer la liste en mode séquentiel ou aléatoire.

RunKeeper va aussi, à intervalle régulier et configurable, baisser le son de la musique et prononcer quelques statistiques, comme la durée totale, la distance totale et la vitesse moyenne de la course. Personnellement, je le laisse prononcer ces infos toutes les 5 minutes. Il peut également le faire tous les kilomètres, ou à la demande.

Petite parenthèse: RunKeeper n’est évidemment pas fait uniquement pour de la course à pied. Chaque activité peut se voir assigner un type de sport, parmi lesquels ont trouve le vélo, la marche, le ski, etc… Dans le cas de longues randonnées, il peut être intéressant d’envoyer des petits status en cours de route. RunKeeper permet de faire cela, sous forme de texte et de photo géotaggée. On peut ainsi prendre des photos de son avancement durant une randonnée en montage.

RunKeeper peut aussi servir de coach pendant la course. Pour cela, une interface permet de créer un programme de course et la voix de l’application avertira l’utilisateur aux moments opportuns. Un exemple concret, avec l’un des programmes pré-installés.

image

On voit ici que le but est de courir une minutes à bonne vitesse, puis une minutes et demi lentement, et cela 8 fois de suite. L’activité débutera par un échauffement de 5 minutes avant de lancer le programme proprement dit. Durant la course, le coureur entendra une voix lui dire: Second intervalle, une minutes et demi de course lente. Génial, non? Pour rendre les choses plus flexibles, notez qu’il est possible de créer des intervalles de temps mais aussi de distance: 500m lentement, 1km vite, etc…

Après la course

Une fois la course terminée, RunKeeper peut afficher un résumé, et la carte du trajet effectué:

image

Mais il y a mieux: l’application peut envoyer l’activité sur le site web de RunKeeper, qui est une petite merveille. Voici la même activité, affichée sur le site de RunKeeper:

image

On y voit le trajet, et un graphique intéressant, puisqu’il affiche la vitesse et la dénivellation. Pour les cas où le GPS est moins précis, il est possible de modifier le trajet après coup, directement sur le site, pour garder des distances précises.

Les activités peuvent être publiques ou privées, selon que l’on souhaite partager ses exploits avec d’autres sportifs, ou simplement avec ses compagnons de randonnées.

Et le reste…

Que dire de plus?

Tout d’abord, la batterie de l’iPhone est passablement sollicitée. Pas d’inquiétude, le blog de RunKeeper relate l’experience de l’un des leurs ayant couru un marathon avec son application… on peut donc utiliser le logiciel durant plusieurs heures sans soucis. D’autant plus que l’on peut mettre le téléphone en veille (via le bouton en haut à droite) durant le parcours pour économiser la batterie. Néanmoins, l’un des gros points faibles du téléphone revient en force ici.

Ensuite, il faut parler de l’aspect communautaire. Depuis le début, RunKeeper offre des forums sur lesquels les utilisateurs et les développeurs peuvent débattre des futures fonctions. En fait, plusieurs des fonctions avancées du logiciels ont démarré sur le forum, par une simple demande d’un utilisateur. Et lorsque l’on voit la cadence à laquelle les nouvelles versions sortent, on peut dire que personne ne paresse dans cette équipe! Le blog des auteurs est d’ailleurs une jolie lecture: on y voit une petite entreprise qui se construit et qui affiche ouvertement ses doutes et décisions.

Pas encore convaincu? Sachez donc qu’il existe deux versions de RunKeeper. La première, gratuite, offre les fonctions de base présentées dans cet article. La version Pro, vendue 11 CHF, soit 7.99 euros. Elle offre en plus les programmes vocaux, l’intégration avec l’iPod et l’envoi de status en cours de route.

Bonne journée à tous!

19 commentaires
1)
jeje31
, le 28.09.2009 à 08:46
[modifier]

Bonjour,

merci pour cet intéressant article. Vivement que j’ai mon iPhone :-)

Une remarque néanmoins : j’utilise pour ma part le kit Nike+ avec un iPod Nano (je crois d’ailleurs qu’il ne fonctionne pas avec l’iPhone) et je me demande s’il est si facile que cela de courir avec un iPhone qui est quand même plus encombrant.

2)
nathalex
, le 28.09.2009 à 08:57
[modifier]

J’utilise aussi RunKeeper depuis le printemps dernier et j’en suis vraiment très très satisfait !! Je dois dire que c’est sans doute grâce à lui que j’ai autant couru ces derniers temps et rien que ça, c’est inestimable !!

3)
Franck Pastor
, le 28.09.2009 à 09:01
[modifier]

Moi mon sport, c’est le cyclisme. Mais écouter de la musique en faisant du vélo ? Je vois en effet de plus en plus de candidats au suicide qui le font. Non merci vraiment, pas pour moi !

4)
brab
, le 28.09.2009 à 09:22
[modifier]

J’utilise Trailguru pour ceci, qui semble être identique à la version gratuite et qui lui aussi est gratuit. Cela serait intéressant de comparer les deux …

5)
nathalex
, le 28.09.2009 à 09:23
[modifier]

@Franck : rien ne t’oblige à écouter de la musique en même temps !! Ça fonctionne très bien sans musique et en plus, ça doit économiser de la batterie ! ;o) Tu glisses ton iPhone dans ta poche et quand tu rentres chez toi, tu voies ton parcours sur une carte, là où tu as été un peu moins bien… Tu as une synthèse hebdomadaire, mensuelle de tes sorties et tout et tout !!

6)
Franck Pastor
, le 28.09.2009 à 09:34
[modifier]

Nathalex, oui, je sais, sauf que je n’ai pas d’iPhone, c’est un engin un poil trop cher pour mes moyens actuels ;-). En fait je réagissais à ce passage :

Tout d’abord, la musique. Lorsque je vais courir, j’aime écouter de la musique. RunKeeper permet de sélectionner une playlist d’iTunes et va automatiquement lancer ou arrêter la musique avec l’activité. Notez qu’on peut lui indiquer de passer la liste en mode séquentiel ou aléatoire.

Pour la course à pied, OK, mais à vélo…

7)
Guillôme
, le 28.09.2009 à 09:52
[modifier]

j’utilise pour ma part le kit Nike+ avec un iPod Nano (je crois d’ailleurs qu’il ne fonctionne pas avec l’iPhone)

L’iPhone 3GS inclut la fonction Nike+ en logiciel dans l’iPhone, donc c’est compatible avec le kit Nike+.

8)
Arnaud
, le 28.09.2009 à 10:58
[modifier]

Pour ma part, j’utilise le combo Nike+/iPod nano (niveau bleu :-), solution legere et moins fragile a mon gout. Ceci dit, j’ai egalement utilise SportTracker sur Nokia qui, comme RunKeeper, utilise le GPS au lieu d’un capteur dans la chaussure (Nike+). Amities, Arnaud

10)
Sébastien Pennec
, le 28.09.2009 à 11:26
[modifier]

Salut à tous, merci pour vos commentaires!

jeje31: l’iPhone peut se mettre dans une poche et attaché au bras. C’est ce que je fais, et c’est très pratique…

Frank: faire du vélo avec de la musique, ce n’est pas une bonne idée, j’en conviens. Mais comme le dit nathalex, tu n’es évidemment pas obligé de le faire… je connais une personne qui utilise RunKeeper à vélo, sans musique, et ça se passe très bien.

Le passage que tu cites parle de course à pied, et du côté pratique de ne pas devoir aller dans l’appli iPod, cliquer play, puis lancer RunKeeper. Ce dernier s’en charge tout seul, si on le lui demande :)

11)
jeje31
, le 28.09.2009 à 13:29
[modifier]

RunKeeper peut aussi servir de coach pendant la course. Pour cela, une interface permet de créer un programme de course et la voix de l’application avertira l’utilisateur aux moments opportuns.

C’est étonnant, sur leur site web, cette fonction semble être réservée à la version Pro. Qu’en est-il exactement ?

12)
Joël (exGlimind)
, le 28.09.2009 à 17:05
[modifier]

Salut,

J’utilise actuellement la version “lite” donc gratuite.

En effet, il n’y a pas le coach vocal. Il faut aussi démarrer l’iPod avant… Par contre l’interfaçage avec le site web est parfait.

Je l’utilise en courant, à vélo et en bateau, c’est juste génial ce soft. En plus l’export en fichier .gpx marche tip top.

Une appli + qui me motive à faire mon sport hebdomadaire !

14)
Sébastien Pennec
, le 28.09.2009 à 18:38
[modifier]

jeje31: c’est effectivement réservé à la version Pro… ce que j’essaie d’expliquer à la fin de l’article :)

Modane: si seulement! :-)

16)
jeje31
, le 28.09.2009 à 21:03
[modifier]

ce que j’essaie d’expliquer à la fin de l’article :)

Mea culpa : je n’avais pas fait le lien entre le coach et les “programmes vocaux”.

17)
Totophe
, le 28.09.2009 à 22:08
[modifier]

attention de ne pas détruire l’iphone avec la sueur. La qualité de la housse est essentielle, elle assure l’étanchéité, l’été il fait chaud et on transpire pas mal quand on courre pour les autres saisons c’est moins vrai. Perso, je considère que rien ne vaut un garmin forunner ou équivalent.

18)
fap76
, le 28.09.2009 à 22:23
[modifier]

Hello,

Merci pour cet article sur une application que j’utilise depuis quelques mois :-)

Et j’ai appris plusieurs choses…

Tiens, il est possible d’avoir des commentaires audio ? Tiens, pleins de trucs que je ne connaissais pas ??

Ah tiens, j’ai donc pas la version pro !! Suis-je bête, et hop que je dépense un peu d’argent pour un programme qui le mérite vraiment !!

Je l’ai testé en rando, en course à pied et ne vélo, ben j’ai été très séduit pour les 2 premiers, un peu moins pour le vélo, car il avait un peu de mal à attraper les signaux GPS, donc le parcours ne ressemblait pas vraiment au parcours effectué.

Mais en dehors de ce détail (je ne l’utilise plus en vélo), je le trouve vraiment très sympa, et leur site internet indispensable !! :-)

19)
marcdiver
, le 28.09.2009 à 22:36
[modifier]

Merci pour cet article ! Voici deux semaines je me suis offert un garmin forerunner 305. Ca fonctionne vraiment bien, je me réjouis de tester ce que vaut le GPS sur Morat Fribourg, car mes parcours d’entraînement sont variés et non mesurés. Si qqn pouvait tester le GPS de l’iphone sur une course mesurée, je serais curieux de connaître les résultats.