Profitez des offres Memoirevive.ch!
DiceTown

Dice Town est un jeu de plateau créé par Bruno Cathala (oui, oui, le même que Mow) et Ludovic Maublanc.

image

Dans une ville du far-west appelée Dice Town, il vous faudra redoubler de fourberie, de pots de vin et de stratagèmes pour être l’homme le plus puissant de la ville. Pour cela, il faudra réussir à récupérer les pépites d’or à la mine, braquer la banque au bon moment, récupérer des parcelles de terre rentables et aussi soudoyer le shérif.

Et pour gagner des points, rien de mieux que de le jouer aux dés, mais pas n’importe quels dés, 5 dés de poker !

Mais comment ça ? me direz-vous… Je vais vous l’expliquer.

Le plateau

Le plateau représente différents lieux dans la ville.

image

© lerepaire

  • La mine d’or : La personne qui possède le plus de 9 de pique remporte autant de pépites que de 9. Par exemple, j’ai 3 dés avec des 9 de pique, je gagne donc 3 pépites
  • La banque : La personne qui possède le plus de 10 de coeur remporte l’argent de la banque
  • Le General Store (le magasin) : La personne qui possède le plus de valets prend autant de cartes bonus qu’elle a de valet. Elle choisit parmi toutes les cartes reçues celle qu’elle veut garder. Ces cartes sont des points bonus pour la fin du jeu ou des cartes actions à jouer en cours de partie.
  • Le Saloon : La personne qui possède le plus de dames (évidemment !) peut prendre autant de cartes qu’elle a de dames dans la main d’un autre joueur. Elle les regarde, choisit l’une des cartes et rend le reste.
  • Le Shérif : La personne qui possède le plus de rois devient le shérif
  • Le Town Hall (la mairie) : La personne qui a la plus forte combinaison de poker reçoit une parcelle de terrain. En plus, pour chaque as faisant parti de la combinaison, elle reçoit un terrain supplémentaire.
  • Le Dr BadLuck : Vous n’avez pas eu de chance et vous n’avez rien gagné à ce tour de jeu ? Allez faire un tour chez le docteur BadLuck. Il vous permettra de récupérer des parcelles ou des cartes et surtout de récupérer de l’argent ou des pépites des autres adversaires !

Les lancés de dés

Chaque joueur possède 5 dés avec sur les faces : un as de pique, un 10 de coeur, un 9 de pique, un valet, une dame et un roi.

image

Avec votre gobelet, vous allez mélanger les dés (attention si bébé dort dans la pièce à côté, ce sera fichu !) et regarder discrètement sous le gobelet pour voir votre résultat.

Vous pouvez garder gratuitement un dé sous le gobelet. Si vous en gardez plus, il vous faudra payer 1 dollar pour chaque dé supplémentaire gardé.

image

Regardez la technique : on cache son argent dans le gobelet (ce sont les billets verts qui dépassent) et on regarde discrètement les dés

L’argent que vous payez va dans la diligence (sur le plateau), ce sera l’argent qui sera ensuite amené à la banque.

Les dés que vous gardez vous permettent de faire les combinaisons dont on parlait avant (le plus de valets, etc.).

Tous les joueurs révèlent en même temps les dés et paient si besoin. Puis, on recommence avec les dés restants.

Dès qu’un joueur a gardé tous ses dés, les autres joueurs peuvent relancer une dernière fois et on regarde les majorités et les combinaisons.

Ambiance far-west

Tout est fait pour vous immerger dans une ambiance far-west ! Les illustrations de Pierô sont superbes. Les personnages (les girls, le shérif, ...), les lieux (la diligence, le saloon, ...) sont bien imaginés et l’action possible dans un lieu correspond très bien à l’image qu’on s’en fait (les parcelles à la mairie, les pépites dans la mine, ...). Bref, le thème colle vraiment très bien aux mécanismes du jeu.

Le matériel est aussi très joli et original (dommage que la couleur des dés parte un peu vite).

image

Un fond d’écran pour l’ordinateur. Vous en trouverez d’autres sur le site du jeu

Une mention spéciale pour le personnage du shérif. Il peut lors d’égalité dans un lieu départager les joueurs. Par exemple, si deux joueurs se disputent les pépites avec deux dés “9 de pique”, le shérif décide quel joueur remporte la mise.
Avant que le shérif fasse son choix, les joueurs peuvent le soudoyer de toutes les manières possibles : lui offrir des pépites, de l’argent, des parcelles, des bisous… Ce que vous voulez, on vous dit !
En plus, lors du dernier tour, celui qui est shérif gagne 5 points supplémentaires.

La fin du jeu

Le jeu se termine quand il n’y a plus de pépite à la mine ou qu’il n’y a plus de parcelle. Le joueur qui a gagné le plus de points remporte la partie (1 pépite = 1 point, 2 dollars = 1 point, les points des parcelles et des cartes bonus).

En conclusion

Dice Town est un jeu accessible au plus grand nombre (dès 8 ans). Il est très fluide et dès le premier tour de jeu, vous aurez compris de quoi il en retourne.

Il vous faudra savoir prendre des risques et bluffer (“mais oui, shérif, acceptez ma proposition”). Il faudra aussi accepter les sales coups des autres joueurs, mais rassurez-vous, c’est facile vu que le rire est présent durant toute la partie.

Quelques liens

  • Le site du jeu : très joliment fait avec des explications et des illustrations très claires. Des fonds d’écrans et des présentations des auteurs. Les images de cet article sont principalement tirées de ce site.

2 à 5 joueurs, 45 minutes, dès 8 ans, env. 30 €

6 commentaires
1)
jeanbinus
, le 18.06.2009 à 08:40
[modifier]

Yesss ! C’est un des articles que j’adore voir arriver sur cuk. Les jeux. Et cette fois, c’est dans les péchés capiteux que nous sommes entraînés. Je sens que l’on va bien rigoler.

Merci !

Quant l’iPhone, ne serait-ce pas J-1 ! Ça aussi ça va être chic!

2)
Franck Pastor
, le 18.06.2009 à 09:13
[modifier]

Tsss, on aura tout vu : un jeu basé sur la corruption du représentant de la loi ! Mais où va-t-on ? :-)

3)
Fabien Conus
, le 18.06.2009 à 11:23
[modifier]

Je confirme que ce jeu est vraiment drôle.

Il est suffisamment facile d’accès pour être joué par n’importe quelle tranche d’âge, ce qui en fait un jeu idéal en famille.

Nul besoin de savoir jouer au Poker pour jouer à ce jeu, soit dit en passant.

4)
Puzzo
, le 18.06.2009 à 15:40
[modifier]

Merci pour vos commentaires.

jeanbinus, ça me fait tout particulièrement plaisir car le public de cuk n’est pas forcément le plus intéressé à des articles sur les jeux de société. J’apprécie de savoir que ce n’est pas inutile.

N’hésite pas si tu testes certains des jeux présentés à donner ton avis et à me contredire !

5)
Franck Pastor
, le 18.06.2009 à 15:48
[modifier]

jeanbinus, ça me fait tout particulièrement plaisir car le public de cuk n’est pas forcément le plus intéressé à des articles sur les jeux de société. J’apprécie de savoir que ce n’est pas inutile.

C’est toujours le même problème : la plupart de ceux à qui ça plaît ne posteront pas un commentaire pour le signaler. En général, les gens commentent en masse quand quelque chose leur déplaît dans l’article, ou pour contribuer à la polémique si l’article en déclenche une. Or cet article est très plaisant et n’est pas du tout sujet à polémique.

Mais, commentaires ou pas, j’en redemande de tes articles, et bien d’autres aussi mais qui ne le diront pas ici !