Profitez des offres Memoirevive.ch!
« Il est trop tard pour être pessimiste… »

Depuis environ cinq ans, je ne regarde plus d’images qui bougent, plus envie, tout juste une ou deux étapes de montagne du tour de France (paske c’est bien filmé ;o).

Á l’instant, après avoir lu cet article de Rue89, j’ai eu envie d’aller voir de quoi il s’agissait.

image

On peut voir le film, je cite Rue 89 :

  • Gratuitement sur le Web, pendant dix jours sur YouTube
  • Dans 184 salles en France et aussi dans 130 pays
  • A la télé sur France2 ce vendredi à 20h35
  • En projection géante – à Paris ce sera sur le Champ de Mars vendredi à 22h00
  • En DVD

Bon, c’était hier, donc, pour la télé et le Champ de Mars, c’est râpé, mais pour YouTube, c’est ici que ça se passe.

Lancement global en cette journée mondiale de l’environnement.

Il y a évidemment le site du film, un autre site, goodplanet.org avec un forum, des infos, des images, de la pub pour « Home, le livre », goodplanet qui est en fait une fondation dont le but est d’essayer de faire avancer les choses.

Car le film est un long (une heure trente) documentaire sur notre planète, sa jeunesse, et les misères que lui fait subir l’homme depuis quelques temps. On y voit beaucoup de bien belles images faites depuis un hélicoptère, et un commentaire (qui a dit laconique ?) nous explique deux ou trois choses… Je n’ai pas appris grand chose, la lecture quotidienne de cuk m’a déjà informé sur de nombreux sujets traités, mais le message passe à mon avis plutôt bien, sobre (quoique le texte, dit par Yann Arthus Bertrand, aurait peut–être eu plus de force dit par un acteur… chacun son métier !).

On pourra être gêné par le phynancier principal de la chose, le groupe PPR, voire, le producteur, un certain Luc Besson, voire la sortie deux jours avant les élections européennes, ici, Libé publie une chronique au vitriol...

Mais comme YAB le répêêêêêêêêêête à la fin du film :

« Il est trop tard pour être pessimiste… »

Sinon, rien à voir du tout, mais, justement à cause des élections, la foire à la photo de Bièvres, c’est la semaine prochaine, le samedi 13 et le dimanche 14, j’essayerais pour ma part d’y être le dimanche à partir de 8h, je porterais un TShirt cuk ;o)...

Bin voilà, c’est tout. Et j’y vais de la question rituelle © Mââââme P :

Et vous, vous en pensez quoi, de ce film ?

117 commentaires
1)
bgc
, le 06.06.2009 à 00:26
[modifier]

Pour Libé, il faut lire les 34 (ou plus) réactions des lecteurs.

Dommage que YAB parle de “l’homme” qui pollue et pas des “quelques” hommes qui polluent dans le seul but du profit. Mais il laisse cette réflexion au spectateur, et ce n’est pas plus mal. Il montre des choses.

On ne pourra pas dire : “On ne savait pas”.

Souhaitons que les enfants reçoivent bien le message et prennent conscience.

2)
Saluki
, le 06.06.2009 à 00:26
[modifier]

Et vous, vous en pensez quoi, de ce film ?

Rien.
paske je ne l’ai pas encore vu. Je viens de rentrer et j’ai vérifié que ma freebox l’avait bien enregistré.

Je me le garde au chaud.

Pour ce qui est d’être « gêné » par le mécénat de PPR, c’est pourtant un triple avantage :
• ils paieront moins d’impôts ;°)
• c’est mieux que le film sorte plutôt que ne sorte pas faute de financement;
• et puis comme Pinault a fait fortune initiale dans le négoce de bois exotiques, je crois donc à la vertu de la rédemption. Double ;°) comment fait-on? Comme ça : ;°))) ?

3)
Saluki
, le 06.06.2009 à 00:30
[modifier]

Dommage que YAB parle de “l’homme” qui pollue et pas des “quelques” hommes qui polluent dans le seul but du profit.

Sauf que tout le monde pollue plus ou moins sauf quelques peuplades isolées, et encore…

4)
ToTheEnd
, le 06.06.2009 à 01:22
[modifier]

Dommage que YAB parle de “l’homme” qui pollue et pas des “quelques” hommes qui polluent dans le seul but du profit.

Mais quelle réflexion. Encore quelqu’un qui pense que le problème, c’est quelques-uns et non tout le monde… en plus, j’ai trouvé symptomatique de lire que “les enfants reçoivent bien le message et prennent conscience”. Ouais… vivement que la prochaine génération nous sauve… on est bien parti.

Exprès pas sorti ce soir pour voir cette affaire et j’ai trouvé excellent… un bon résumé avec un fil conducteur “simple” du début à la fin qui devrait être compris par la plupart. Comme d’hab, les images sont époustouflantes…

T

5)
Okazou
, le 06.06.2009 à 06:37
[modifier]

Yann Arthus-Bertrand est un de ces hérauts indispensables au réveil ou à l’éveil de l’humanité. Il s’adresse à tous. Il est sincère, sans nul doute, et ce film participe d’un travail qu’il mène depuis longtemps. Plus efficace pour l’information sur la crise écologique qui s’empare de la planète que la plupart de ses collègues, il est un des maillons d’une longue chaîne qui commence au niveau du citoyen conscient des dangers et qui court jusqu’aux scientifiques spécialisés. Seuls les gouvernants (Obama fait un effort, semble-t-il mais le système générateur de mort est toujours en place) sont hors du jeu avec des faux-semblants comme le fumiste Grenelle de l’environnement dont on risque d’attendre longtemps qu’il développe au réel seulement le dixième de ce qu’il prétendait porter.

Alors même si Le canard enchaîné de la semaine nous apprend qu’Arthus-Bertrand vit très bien des retombées des ventes de produits dérivés de son travail, on ne peut guère lui en tenir rigueur. Il fait travailler une équipe avec lui.

Le papier de Libération est un vaste tissu de conneries. L’auteur fait un caca nerveux et tire tous azimuts sans le moindre sens des réalités. Lorsqu’on reproche à Arthus-Bertrand ses heures d’hélicoptère, on atteint des sommets de bêtise. La Sécurité civile aussi fait voler chaque jour des dizaines d’hélicoptères pendant des heures. La Sécurité civile d’Arthus-Bertrand englobe la planète. C’est pas assez ?

Bien sûr, il serait idiot de penser que l’homme est l’animal à proscrire de la planète tant les dégâts qu’il y cause sont funestes. Ce n’est pas du tout le point de vue d’Arthus-Bertrand qui aime les hommes comme il aime le reste de la planète. Il suffit d’aller visiter son site si l’on veut s’en convaincre. Le bon point de vue sur l’homme et la nature est de commencer à ne pas les séparer. L’homme est de la nature, au même titre que tout autre organisme vivant. Point.

Quant à éclairer les responsabilités, il ne fait pas de doute que le destructeur c’est l’homme occidental et la perversité de ses désirs (sa connerie profonde, son indécrottable égocentrisme). L’ennemi véritable de la nature, et donc de l’homme, c’est bien le consommateur occidental qui restera inscrit dans l’histoire comme l’homo cretinus accompli.

Haro sur le consommateur ! Stérilisons-le ! C’est que ça a une descendance bien appliquée à consommer comme papa et maman, cette engeance ! Il est urgent de détruire le moule.

Blague à part, les travaux d’Arthus-Bertrand sont multiples et observent une constante de beauté et de simplicité. Il est photographiquement zen, ce gars-là, l’épure, y’a pas mieux ! J’ai une faiblesse particulière pour son travail sur le bétail et ses maîtres appelé : Bestiaux. (Photographies/Portraits d’animaux/Bestiaux). Simplement magnifique.

Merci, zit, de nous rappeler cette journée particulière consacrée à la Terre.


Un autre monde est possible.

6)
Ishar
, le 06.06.2009 à 07:31
[modifier]

Bon, j’ai tenté de regarder ce film : j’ai tenu 1/2 heure et je n’irai pas plus loin.

Qui peut croire un seul instant qu’une daube pareille changera quoi que ce soit dans la manière de vivre des occidentaux ? Tout au plus Yann Arthus Bertrand, l’hélicologiste de service, aura donné envie à d’autres de suivre son exemple : passer l’essentiel de son temps à se balader en hélicoptère et en avion d’un bout à l’autre de la planète, payé par quelques pollueurs ayant très bien compris comment se racheter une virginité verte pour pas cher.

Voilà, les masses verront ce film et après ? Une prise de conscience larmoyante et puissante (le commentaire cucu, la musique tripante), nous sommes des salauds d’occidentaux et après quoi ? Rien comme d’habitude ou alors une petite envie d’aller se recueillir trois semaines dans ces magnifiques paysages qu’on nous montre, avec Easy Jet ça devrait pas trop grever le budget… Ce film ? un appel au voyage pendant que les paysages sauvages existent encore.

Al Gore a-t-il sauvé la planète avec son film ? Non. YAB ne ferra pas de miracle non plus. La démarche n’est même pas nouvelle : voyez ou revoyez Koyaanisqatsi, un film datant d’une époque où il n’était pas nécessaire de lourdement commenter, les images suffisent à elles-mêmes ou alors la réflexion n’est plus notre fort. Entre temps il y a eu un autre hélicologiste : Hicolas Nulos l’inventeur de l’écologie pub.

” Il est trop tard pour être pessimiste ” Encore une phrase que l’on va entendre partout mais qui ne veut pas dire grand chose. Je dirais qu’il est trop tard pour communiquer l’idée d’une planète en perdition. A moins de vivre en parfait ermite je ne vois pas ce que ce film pourrait nous apprendre de nouveau. Ceux qui se sentent concernés sont au courant et pour les autres, ce n’est pas un film de plus qui changera leur comportement. Mais voilà, aujourd’hui on communique au lieu d’agir, on palabre au lieu de faire. L’écologie ça ne se politise pas, ça ne se communique pas, ça s’enseigne, ça s’apprend, et surtout ça se pratique au quotidien.

YAB, revient sur terre, revend ton hélico et montre nous comment agir pour que demain soit meilleur… ah, y a moins d’argent pour ça et c’est plus difficile ? Tu m’étonnes.

7)
ysengrain
, le 06.06.2009 à 08:19
[modifier]

YAB a un mérite: il est intellectuellement honnête et utilise les moyens qu’il connaît bien pour illustrer son propos. A sa place, (et personne ne m’a rien demandé) j’aurais fait de même.

Ce propos est il discutable (l’homme détruit la Terre). A mon avis, non, il a raison. YAB combat aux côtés des gens du GIEC qui, je le rappelle, ont eu le Prix Nobel pour leurs travaux sur le réchauffement climatique. Des exemples ? Le passage du Nord Ouest américain ouvert, les glaces des pôles qui fondent, la forêt amazonienne détruite à X% (je ne sais pas).

Que peut-on reprocher à YAB ? L’hélico ? il s’en sert depuis 25 ans et dit rembourser le bilan carbone systématiquement. Pinault ? Je n’aime pas beaucoup les gens de la trempe de ce monsieur, mais à choisir entre Pinault et rien, je choisis Pinault (c’est un peu comme au 2 è tour de la présidentielle française qui avait laissé face à face Le Pen et Chirac. Personne n’a hésité, on a voté Chirac). Besson vous gêne ? moi pas. tant mieux s’il participe à ce combat tout en continuant à pisser de la pellicule ridicule.

Enfin, et ce n’est certainement pas fortuit ou anodin: vous n’ignorez pas que le monde traverse traverse une colossale crise financière. Que le corollaire en est que General Motors et Chrysler sont KO, et que Ford ne va pas si bien. Ne serait-ce pas l’occasion d’un «nouveau départ» ?

Alors merci Yann et salut à Françoise. Ceux qui connaissent Yann sauront de qui je parle.

8)
François Cuneo
, le 06.06.2009 à 08:23
[modifier]

Okazou, alors là…

Pour une fois, je suis entièrement d’accord avec toi. Parfait.

Et merci pour l’image de la protection civile à propos de l’utilisation de l’hélicoptère, j’ai maintenant un argument de choc à répondre à ceux qui critiquent le Monsieur. J’essayais de justifier la chose avec plein de raisons, mais là, c’est du tout cuit, merci.

Ishar, peut-être que si tu avais regardé le film jusqu’à la fin, tu aurais vu que YAB est tout sauf larmoyant.

Qu’il montre qu’il y a encore un sacré espoir si on fait gaffe.

Tu crois que c’est bon, les gens savent déjà tout? Certainement pas.

Heureusement que des films comme celui-ci existent, comme celui d’Al Gore, et j’espère qu’il y en aura d’autres, pour enfoncer le clou.

J’ai imposé à Basile de regarder ce film. Le côté forcé a duré deux minutes, ensuite, il a été scotché, jusqu’au bout.

Je précise que je l’ai regardé en HD sur un écran de 107 cm (ben j’ai presque honte maintenant), et que les images sont tout simplement époustouflantes.

Ce type est un génie au service de l’environnement.

Alors merci Yann Arthus Bertrand pour cette oeuvre d’art tellement utile.

9)
yvouf
, le 06.06.2009 à 08:42
[modifier]

Merci Ishar. Bonne analyse meme si tu n’as pas vu l emission intégralement. Ceci dit et pour tous, on fait quoi maintenant, concrétement?

10)
ToTheEnd
, le 06.06.2009 à 08:43
[modifier]

j’ai tenu 1/2 heure et je n’irai pas plus loin […] A moins de vivre en parfait ermite je ne vois pas ce que ce film pourrait nous apprendre de nouveau.

Ah… ben tu vois, si tu avais regarder cette pub jusqu’au bout, tu aurais vu des solutions, des pistes, des espoirs, des alternatives, etc. mais comme d’hab, c’est plus facile de venir critiquer l’hélico, la couleur des chaussures et le fait que le mec utilise un Canon plutôt qu’un Nikon.

Ce que cette pub essaie de faire comme n’importe quelle pub, c’est de communiquer (aïe aïe aïe) que ça va mal, qu’il faut agir et que des solutions existent. La pub tente de rendre aware le macaque qui sommeil en nous pour qu’il réalise qu’il est en train de scier la branche sur laquelle il est assis.

Par contre, ce que la pub évite soigneusement (comme toutes les pubs) de dire, c’est qu’il faudra changer… les modes de production d’énergie évidemment (ça c’est dit), mais surtout notre consommation endémique (c’est dit mais d’une façon plus louvoyante).

Dire que je trouve ce genre de réaction emmerdante au possible et bien représentative d’une certaine frange de la population qui ne voit que les problèmes serait un euphémisme. La réalité, c’est que ce type de réaction me fait chier comme un bidon de pétrole répandu sur ma terrasse!

T

11)
ToTheEnd
, le 06.06.2009 à 08:49
[modifier]

Ceci dit et pour tous, on fait quoi maintenant, concrétement?

Dois-je comprendre que le film (pub) ne te met pas sur la voie?

Pour commencer, tu peux changer tes habitudes et analyser tes différentes consommations d’énergie. Déplacement, chauffage, électricité, etc. Ensuite tu peux véhiculer et convaincre les autres de faire de même (un boulot à plein temps si tu veux bien faire). Enfin, faire pression sur tes élus pour qu’ils optent pour une autre politique et ce, même si c’est plus cher… et qu’ils ne seront plus élus!

T

12)
Jonathan
, le 06.06.2009 à 09:05
[modifier]

Eh bien désolé Ishar, mais je pense exactement le contraire ! Car moi c’est un film qui m’a “réveillé” il y a une vingtaine d’année: Jonathan Livigston le goéland. 2 ans après je revendais ma voiture et j’achetais un vélo et un AG !

Ce film, comme d’autres films ou livres, fera tilt à certaine personne, qui réagirons et ce “réveillerons” de leurs égocentrisme pour chercher à comprendre, à ce comprendre. Et ça, c’est cadeau !

On commence à sentir enfin un mouvement dans la bonne direction, et ça ca fait du bien ! Je pense par contre que notre mode de consommation et certe idot mais ce qui pose le plus de problème, c’est avant tout la surpopulation ! Pas celle que l’on croit, mais celle qui est née de nôtre égocentrisme et qui nous fait croire que cette terre et juste là pour nous, à nous, et qui fait que chaque minute en Suisse, par exemple, il y a un mètre carré qui disparaît sous le béton ! Nous ne laissons tout simplement plus la place aux autres formes de vie autres que la nôtre. C’est la permière chose à corriger et arrêter cette course en avant pour une question débile d’ “AVS”, et donc de fric. Ce petit morceau de papier qui n’existe que dans nos têtes mais qui fait tant de dêgats dans le réel !

Et qu’importe si on entend cettre phrase “il est trop tard pour être pessimiste” partout, tout le temps ! Elle ne gênera que ceux qui ne veulent en aucun cas ce remettre en question ! Garder à tout prix son petit confort perso etc. et surtout ne rien changer. Rien que ça, c’est déjà un signe ! Ca permettra à certains de ce rendre compte qu’ils sont devant un mirroir et que l’image qu’ils perçoivent, les déranges !

Merci Zit pour cet article !

13)
unna
, le 06.06.2009 à 09:17
[modifier]

j’ai trouvé que les images superbes d’esthetique déservaient totalement le commentaire. Comment prendre conscience des dégâts lorsque l’on nous montre de très très belles images? comme exemple je citerai les magnifiques plans de lavage des sables bitumeux canadiens. Des images sublimes de formes et de couleurs mais des dégâts écologiques effroyables qui n’étaient pas palpables visuellement. De plus je n’ai vu l’humanité que de loin et la violence de la misère extrême n’a été montrée que fugitivement.

Le décalage était trop grand entre les images et le commentaire. Le canal visuel prenait le pas sur l’auditif et l’empêchait d’exister.

14)
JPO1
, le 06.06.2009 à 09:20
[modifier]

Un autre monde est possible.

J’espère que nous n’avons pas attendu YAB pour le savoir. Ou alors chaque génération a-t-elle besoin d’un gourou pour le redécouvrir ?

Ma génération a sucé la moelle des (et une mince partie a participé aux) mouvements Survivre et vivre, qui avait été fondé par nos maîtres en sciences (c’est l’alors jeune génération qui avait ajouté vivre à survivre) et ceux tournant autour des idées de La Gueule ouverte. L’un des fondateurs, Alexande Grothendiek, nous a montré par l’exemple que l’on pouvait mener une vie scientifique intense, une vie tout court, en restant fidèle à ses idées, merci à lui. Je doute que les gourous actuels en fasse de même, YAB comme les autres.

Depuis dix ans je dirige une petite entreprise de transports maritimes côtiers, activité grande consommatrice d’énergie fossile. Une grosse part de mon action a résulté en la baisse de 20% de notre consommation, cette année j’escompte encore une baisse de 3%. Evidemment mes soucis écologiques rejoignent ici mes soucis de maîtrise des coûts, ici à courts termes. C’est une des leçons que j’ai tiré de Survivre et vivre : on peut faire des économies à court et long terme si on se soucie de l’environnement, et donc investir à meilleur escient. Le long terme surtout est parlant : si on calcule dans le long terme le prix d’un kWh d’électricité produit par une centrale nucléaire celui-ci est infini.

Excusez-moi d’être aussi confus, il y a longtemps que je ne me suis pas exprimé par écrit sur le sujet du respect de notre écosystème, ce que j’ai à en dire a été dit, ce que j’ai à écrire a été écrit. Et là ma réaction sur un sujet si profond est un peu rapide.

En bref je ne doute pas que le film de YAB soit plein d’images magnifiques et qu’il aura énormément de succès, elles seront aussi vite oubliées que vues. Par contre je doute vraiment que YAB soit un bon gourou du respect de l’environnement, il ne le respecte pas lui-même (à mon avis bien sûr). Je ne lui jette pas la pierre, nous sommes trop nombreux à faire comme lui. Aussi il ne faut pas s’extasier sur autre chose que le beauté des photos. Mais ça on peut en voir d’autres,et qui coûtent moins cher en émission de gaz à effet de serre.

15)
colonel moutarde
, le 06.06.2009 à 09:21
[modifier]

Ceci dit et pour tous, on fait quoi maintenant, concrétement?

Rien, parce que à notre pauvre niveau, on n’arrivera jamais a se battre contre la cupidité et la “profitation” de quelques uns. Mais soyez rassuré, le problème va se régler tout seul d’ici 2 ou 3 générations. A force de lui faire bouffer et respirer des saloperies, l’Homme devient inexorablement stérile. La planète existe depuis plus de 4 milliards d’années, qu’est ce que c’est d’attendre 50 ans de plus ?

16)
6ix
, le 06.06.2009 à 09:21
[modifier]

J’ai vu le film en salle, et il faut dire que je l’ai bien apprécié, tant pour ses images que pour son discours.

Les réactions comme Ishar me feront toujours sourire: forcément que lorsque l’on s’attaque à un tel sujet, le ton est quelque peu moralisateur. Forcément que l’on ne traite qu’une partie d’une problématique immense, et forcément qu’on ne va pas tout changer avec un film ou un discours!

Mais alors quoi? Ne rien faire, rester dans son coin? Faire attention soi-même n’empêche pas de vouloir faire changer les idées autour de soi!

Tout ne changera pas du jour au lendemain, et faire bouger les grosses industries super-puissantes n’est pas chose aisée. Mais demain ces industries seront dirigées par les jeunes d’aujourd’hui. Si ceux-ci ne se souviennent qu’un tant soit peu qu’ils ont la capacité d’agir, ce sera déjà un geste de plus.

Alors ni YAB ni Al Gore ne vont sauver le monde, mais ton discours encore moins Ishar!

La prochaine fois, avant de dire que quelque chose est nul, regarde au moins jusqu’au bout, c’est la moindre des choses!

Dommage que YAB parle de “l’homme” qui pollue et pas des “quelques” hommes qui polluent dans le seul but du profit

Le discours est clair dès le départ: il s’adresse à « toi, homo sapiens », toi parmi les 7 milliards d’individus, car chacun a sa responsabilité.

Et si ce genre d’action s’adresse à tout le monde et garde donc toujours un ton quelque peu moralisateur et alarmant, je n’ai pas de peine à croire que les personnes derrière tout ça font également leur possible pour dialoguer avec l’industrie et tenter de mettre en place certaines règles. Mais bien sûr, tout ceci, on le voit moins…

j’ai trouvé que les images superbes d’esthetique déservaient totalement le commentaire.

Personnellement je l’ai pris autrement: ces images magnifiques ne risquent bientôt de n’être visibles plus que sur un écran ! D’où la nécessité de bouger les choses. Voir la banquise fondre pratiquement à vue d’oeil, les forêts disparaître en un claquement de doigts emportant toute la biodiversité qu’il y avec, cela fait assez mal. Non?

17)
Caplan
, le 06.06.2009 à 09:23
[modifier]

Depuis qu’on parle de Home, ça me fait penser à la fin du film Soleil Vert. Juste avant d’être euthanasié, on projette à un homme (E.G. Robinson) des images de la Terre “avant”. Ça me fiche un peu des frissons.

On peut voir ce film ICI en VO et en qualité pourrie.

Milsabor!

18)
alarache
, le 06.06.2009 à 09:27
[modifier]

C’est bien beau tout ça, mais le commentaire commence par: “Les scientifiques nous disent que nous avons 10ans pour changer nos modes de vie”

En 10ans que vont avoir fait les téléspectateurs?? 20% auront changé de logement: combien pour un habitat sain, neutre voir à énergie positive?? 50% auront changé de voiture pour quasi le même modèle, combien auront changé leur mode de déplacement aidé par un vrai bon efficace déplacement collectif ?

NON, on a 10ans pour changer le CAC 40: – transformer l’agriculture et donc la production éloignée, transformée de l’autre côté du globe puis qui revient prémachée dans notre assiette – que Total transforme son économie basée sur les autres énergies – que Lafarge arrête de fournir du béton pour les stupides immeubles qu’on construit encore en 2008: la semaine dernière chez des amis, très très belle journée ensoleillé et le soir j’avais froid!! chez eux, tout neuf immeuble, honteux – que les industries pétro chimiques arrêtent de produire des insecticides, des engrais, des cosmétiques… – que Veolia mette en place les vrais techniques les moins chères et les plus efficaces: magnifique site sur la gestion autonome de l’eau: http://www.eautarcie.com/index.html tout est dit, ça coûte un dixième des plans en marche mais…. c’est pas assez cher mon fils… – qu’on arrête de nous vendre chez casto des meubles de jardin avec du bois de Borneo – qu’on arrête de nous vendre des baskets Puma qui craquent au bout d’un seul été – qu’on arrête de faire des défilés à coûts de millions que je sache ça ne fait pas progresser sur les nouveaux textiles du futurs si tenté qu’on en ait besoin – que la Fnac arrête de vouloir refourguer à ma mère un nouveau téléviseur plat, le sien fonctionne très bien mais il est gros “ouh, la honte!” même pas HD narf! Bref c’est à PPR et ses 88 000 collaborateurs de radicalement se remettre en question, les consommateurs auront un vrai choix et suivront

Jusqu’ici le consommateur est bien trop soumis aux pubs pour arrêter les effets de l’hyperconsommation occidentale. Certes, un noyau fait les bons gestes et essai tant bien que mal de bien faire; mais concrètement quelle alternative immédiatement disponible à tous avons nous pour le logement, les déplacements et les énergies?….

J’agit, mon vote agit je pense mais tant que le vrai pouvoir, les multinationales n’auront pas réellement agit et non fait du greenwashing, tout continue en plus vite… donc le film n’aura pas servit à grand chose…

Mes petits gestes? mon powerbook date de janvier 2005: pas de snow leopard pour moi, mon téléphone portable de mars 2007: pas d’iPhone pour moi, mon iPod est un mini, mon appareil photo un Ixus pété réparé au cambodge au coin de la rue (confié à mon père en voyage): pas de reflex pour moi, mon rasoir électrique craque de partout il date de 1999, ma Polo date de 97 je consomme du 5L4 au cent certes elle pollue plus qu’une 2009 mais on verra le jour où je changerai on ne peut blamer les vieilles voitures qui sont subies faute d’argent face au consommateur qui a le choix et qui prend un modèle neuf plus cher qui émet du 220g de CO2 au km…. Et la pub qui me demande de tout renouveler et les journaux qui font du chantage à l’emploi: consommer pour eux….

19)
levri
, le 06.06.2009 à 10:46
[modifier]

Je n’ai pas regardé malgré les nombreux conseils amicaux pour ce faire.

– J’aurais du installer une TV

– Je me méfie des trucs bénéficiant d’un gros battage médiatique et/ou “incontournables”, par pur esprit de contradiction je les contourne …

– J’en ai marre des trucs superficiels qui ne m’apprennent rien, des machins où le message final est “il faudrait faire quelque chose” et finalement ne génèrent que des conversations de bistro.

Peut être le visionnerai je dans quelques temps, il est disponible en plusieurs langues sur les sites torrent …

Concernant les commentaires :

@ 5. Okazou : Concernant les hélicos de la sécurité civile, je serais curieux de savoir le nombre de rotations occasionnées par les bobos qui se la jouent “nature” et commettent des imprudences, ou par les adeptes de “sports extrêmes” qui se font leur cinéma … mais pas sans filet.

@ 6. Ishar : bien vu le trip Easy Jet pour se la jouer “retour à la nature” :P

Je suis peut-être de mauvais poil ce matin, mais ça fait au moins cinquante ans que des gens sont conscients de notre impact sur l’éco système (je parle de gens “normaux”, pas d’écologistes “professionnels”) et ça a continué à aller de mal en pire, alors un film de plus, qu’est ce que ça peut changer ? retarder de trois mois l’acquisition du nouveau mobile ? d’un an le renouvellement du nouvel ordi, appareil photo ou canapé ? inciter à mettre sa voiture parfaitement fonctionnelle à la casse pour acheter un nouveau “véhicule propre” ?

Il faut espérer au mieux que l’impact ne sera pas totalement nul, et qu’il donnera une certaine conscience à ceux qui n’en avaient toujours pas, mais j’ai bien peur qu’il ne fasse qu’inciter à consommer les produits estampillés “verts”.

J’écoute Sauvez La Mère Planète de Clearlight sur l’album Rapsodies pour la Planète Bleue

20)
Blues
, le 06.06.2009 à 11:34
[modifier]

Qu’est-ce qu’ils sont cons les êtres humains … toujours à vouloir réparer le mal après qu’il soit fait.

Au point où on en est, soyons égoïstes et continuons à nous amuser comme des fous, de toute façon c’est cuit :-\

Blues qui apparemment s’en tape (mais qui, au fond, fait beaucoup d’efforts à lui tout seul dans son coin, parce que justement il n’a pas en envie d’être “trop” pessimiste)

21)
ysengrain
, le 06.06.2009 à 11:50
[modifier]

Pour ceux qui ne sont pas encore convaincu: vous n’avez pas quelque chose au fin fond de vous qui vous dit que la Terre que vous allez laisser à vos enfants sera un «cadeau» empoisonné ?

22)
Blues
, le 06.06.2009 à 12:08
[modifier]

Trop facile de se cacher derrière des paroles et des commentaires !

Aux actes : quelques solutions-exemples (que perso j’applique) pour réduire son impact … Comme c’est difficile de ne pas faire d’omelette sans casser des œufs, il faut partir du principe qu’on est ok de diminuer son confort perso (= c’est pour le bien tous)

– laisser tomber son deuxième véhicule (pour les familles qui en ont 2) et prendre régulièrement les transports publics ou le vélo. Dans le même esprit, supprimer tout trajet inutile – non-obligatoire avec le véhicule restant

– abolir le sèche-linge (pour les gens qui en ont 1) car confort inutile… il suffit de le laisser sécher à l’air libre

– avez-vous échangé toutes vos ampoules électriques normales pour des économiques ? D’ailleurs pour le réseau électrique il y a pleins de combines-efforts à faite : multiprise/ master-slave avec interrupteur pour tout couper (pour éviter les stand-by de comsommer), éteindre régul. les lumières après avoir quitté une pièce, etc… etc…

– abolir le(s) congélateur(s) et manger “frais”… Autre soluce : dans le temps les gens mettaient en conserve, ça allait très bien aussi

– ne changez pas d’ordi et autre gadgets électriques/électronique tous les 2 ou 3 ans, mais tous les 5 ans par ex (c’est mon cas autant pour mon APN que mon ordi et autres gadgets et je projète d’acheter les suivants d’occasion – et tant pis si je suis “has been”)

– descendre de 3 à 4 degrés son chauffage en général et carrément le couper entre-saison, pas de besoin de vivre en tee-shirt, un bon pull et le tour est joué (18-19 degrés ça roule)

Etc… etc… et bien sur et surtout éduquer nos enfants dans ce sens et (éventuellement) essayer de convaincre vos amis/connaissances à faire des efforts, du moins ceux qu’ils ont envie de consentir.

23)
Tom25
, le 06.06.2009 à 14:17
[modifier]

Ben vingt Dieux !!! Le film est sorti hier et vous l’avez déjà tous vu ?! Il y avait du foot hier, et comme je rentrais de 2 jours de réunion et que j’en avais plein la tête j’ai dormi devant ces sportifs, pendant que mon lecteur/enregistreur faisait son boulot. Je regarderai plus tard.

Je continue de penser que seuls les coûts de productions feront changer les choses. On fait des économies d’énergie car celle-ci devient chère. Elle devient chère car elle devient rare. Nos politiques, au lieu de nous faire croire qu’ils vont trouver du pognon sous le sabot d’un cheval pour bâtir tel ou tel truc, devraient équilibrer les choses. Ils le font un peu avec le bonus éco pour les bagnoles, le crédit d’impôt sur le chauffage éco, etc. mais c’est trop peu. Et il faudrait surtout mettre ça en place pour les industries, un aller retour en Chine devrait être taxer, pas pour des raisons de main d’œuvre, mais pour des raisons écologiques.

On parle toujours d’agir individuellement, mais si on hésite une seule seconde pour des raisons idéologique à exploiter tel mètre carré de terrain, c’est trop tard, on se sera fait griller la politesse par notre voisin qui l’exploitera, lui. C’est donc bien à un niveau politique que ceci se réglera. Ou alors soit par ce qu’il n’y aura plus de m2 à exploiter, soit par ce que ça ne sera plus rentable.

24)
levri
, le 06.06.2009 à 14:32
[modifier]

@ Tom25 : l’idéalisme et le simple bon sens existent aussi !

Tout le monde ne doit pas se sentir obligé d’agir en mouton et reproduire des modèles de consommation ridicules !

25)
Tom25
, le 06.06.2009 à 14:38
[modifier]

Oh mais je le fais, je l’ai déjà dit maintes fois, je ne cherche pas forcément à trouver des boulots hyper payés (et hyper prenants car en souvent ça va de paire). J’ai un peu plus de temps libre, travaille moins, gagne moins, et donc consomme moins.
Hein ?! Quoi ??? Comment ça je fais allusion à un certain discours politique ?

A quoi bon gagner plus si ce n’est pour consommer plus ?
Quoique si, aujourd’hui il y a une autre bonne raison, pour épargner afin de renflouer les banques avec du « vrai » pognon :•) .

26)
coacoa
, le 06.06.2009 à 15:32
[modifier]

J’ai regardé le film hier aussi (version anglaise lue par Glenn Close). J’ai lu le billet de Libé. Et ça me déprime.

L’arrogance en lieu et place de l’intelligence. C’est tellement symptomatique.

Certains tirent des sonnettes d’alarme, d’autres leur tirent dessus, et c’est comme ça avant chaque catastrophe.

Parfois je me dis que nous sommes quand même très très très cons.

27)
Inconnu
, le 06.06.2009 à 15:50
[modifier]

De bien belles images comme dans le livre « La Terre vue du ciel » sauf que là elles bougent.
Un conseil à ceux qui ne l’ont pas encore vu : coupez le son, la musique est hyper gonflante et en plus il y a un type qui raconte des horreurs pour vous casser le moral.
Tout ça pour vendre des T-shirts bio Gucci à 140 euros.
:-(

28)
filfly
, le 06.06.2009 à 16:12
[modifier]

Blues :

100% d’accord avec toi. Il existe des solutions simples, qui permettent déjà d’agir. Cela peut sembler n’être qu’une minuscule goutte d’eau, assurément. Et si nous renoncions, ne serait-ce que un petit peu, à notre individualisme? Globalement, je dis bien globalement, nous sommes tous dans le même panier, “condamnés” à se débrouiller sur cette Terre, ensemble. (aïe aïe aïe, désolé pour les ””…)

29)
ysengrain
, le 06.06.2009 à 16:19
[modifier]

Un conseil à ceux qui ne l’ont pas encore vu : coupez le son, la musique est hyper gonflante et en plus il y a un type qui raconte des horreurs pour vous casser le moral.

C’est ce que tu diras à tes enfants quand ils te demanderont des comptes sur ce que tu et nous avons fait de notre planète ? Le fond ou la forme ?

30)
Blues
, le 06.06.2009 à 17:52
[modifier]

Qui se rappelle des dimanches sans voiture en Suisse dans les années 70 (lors du choc pétrolier) ?

Voici une belle initiative afin que tout le monde participe à l’effort (mais y’a t’il une réelle une volonté politique toutes les excuses sont bonnes à vouloir l’appliquer ? (perso je trouve qu’une fois par saison c’est trop peu, une fois par mois, voir +, sauf en période estivale dues au migrations vacancières serait top)

Vous allez construire une maison familiale ? Un beau projet : et pourquoi ne pas vous intéresser à une construction à base de matériaux recyclés et naturels (sans pousser jusqu’au “tout bio”). Perso c’est en partie ce que j’ai fait il y a 17 ans !

Mot clé dans le moteurs de recherches : Earthship (Les earthships sont des habitations destinées à l’autoconstruction, dans le but d’édifier des logements respectant la nature à moindre coût)

une petite video

Blues NB: qui n’a pas forcement (encore) envie de voir le film dont on parle ici = un jour peut-être juste parce que les images Yann Arthus Bertrand sont toujours magiques (et rien à battre du message que lui, Besson, et les “autres” essayent de nous faire passer)

31)
M.G.
, le 06.06.2009 à 18:10
[modifier]

Bon, j’ai tenté de regarder ce film : j’ai tenu 1/2 heure et je n’irai pas plus loin.

C’est trop facile et c’est bien l’argument qui m’horripile au possible…

Me rappelle ce que pensait Jean-François Revel de « ces critiques qui s’arrogent le droit de critiquer un livre après en avoir lu la quatrième de couverture ».

Qui peut croire un seul instant qu’une daube pareille changera quoi que ce soit dans la manière de vivre des occidentaux ?

Ah ! Un anti-occidental primaire. J’aime aussi.

YAB élève le débat au niveau de l’Homme et c’est l’aspect le plus positif de sa démarche.

En termes de pollution et de gaspillage des ressources, aucune population n’a le monopole de l’auto-destruction ! Tout est question d’éducation, de mentalité et de volonté sociale, avec un seul leitmotiv « Ta liberté s’arrête là où commence celle des autres ».

Sinon, comment expliquer que dans un pays comme le Sénégal on assiste d’un côté à une pollution débridée qui frôle l’outrage à la dignité humaine pendant que les villages de Casamance sont toujours d’une propreté exemplaire ?

C’est d’ailleurs en Casamance qu’une opération de reconstitution de la Mangrove a débuté avec succès, lancée par un seul homme sans moyens financiers mais grâce à un investissement humain massif, typique de ce que peuvent réaliser les Casamançais quand ils sont concernés.

Il n’est de richesse que de l’Homme !

Quelle peut être la contribution de chacun ?

Souvenez-vous de la phrase inscrite dans le préambule du code d’une des premières versions du Système Mac : « Que le dernier qui quitte cette pièce n’oublie pas d’éteindre la lumière en partant ».

32)
Ishar
, le 06.06.2009 à 18:45
[modifier]

Tout d’abord je voudrais présenter mes excuses à TTE : je suis sincèrement désolé que mes réflexions provoquent chez lui des problèmes digestifs ou salissent sa terrasse, ce n’était pas le but, vraiment (ou alors je n’ai pas compris de quelle réaction tu parles en 10). Ceci dit tu as raison de souligner que le problème de cette pub (comme les autres) et des discours politiques écolos cachent le noeud du problème : il va falloir changer de comportement et vite, s’attaquer au confort et à la consommation, autrement dit décroître et cesser de se multiplier comme des lapins. Et du coup c’est moins cool que la simple prise de conscience. “J’y pense et puis j’oublie, c’est la vie” Antoine.

6ix, je ne pense pas que le discours doivent être moralisateur, accusateur oui, sans fard oui. Là ça ne me plaît pas du tout clairement. Je vous propose un autre film stigmatisant le comportement de l’Homo sapiens : l’île aux fleurs (http://video.google.com/videoplay?docid=-8867512033765032709). Le budget est minimal, le montage et le commentaire amusant. Le message lui est terrifiant. 12 minutes suffisent, pas besoin d’hélico, de gros sous et surtout pas besoin de bailleurs de fonds à la mentalité discutable. Bien-sur personne n’organisera de diffusion mondiale, d’événement médiatique : ce film n’est pas “propre sur lui”.

A Blues, voilà, c’est exactement ça, courage t’es pas tout seul.

MG : moi un anti-occidental ? Ah bon !

YAB compense le bilan CO2 de ses vols en hélico ? Il dit comment ? Il devrait pourtant savoir ce spécialiste que le temps n’est plus à la compensation mais à l’amélioration, à la diminution.

Et si ce film provoque un changement mondial des comportements plus sincères et plus tangibles que les conférences de Rio, Johannesburg, Montréal, que les protocoles de Kyoto et autres alors je serais heureux de m’être trompé, mais depuis le temps je le vois venir l’Humain avec ses prises de consciences.

33)
Blues
, le 06.06.2009 à 18:55
[modifier]

Je vous raconte ma petite histoire:

Nous habitons un trou perdu dans la forêt, donc loin de tout transports. Jusqu’en décembre 2008 nous avions 2 véhicules (1x papa, 1x maman), effectivement vu où on habite et surtout vu que l’on avait 4 enfants à “transbahuter” pour leurs activités diverses, cette redondance semblait plus justifiée que pour d’autres familles.

Depuis 2 ans nos enfants ont tranquillement quitté le cocon familial, j’ai donc désiré me passer de mon (2ème) véhicule. Les réflexions et les préparatifs m’ont pris une année. Pendant ce temps j’ai passé des annonces pour essayer de co-voiturer, que neni ! (fichtre que les gens sont égoïstes – ou alors je ne suis pas tombé sur les bons). Finalement je me suis me suis dit qu’avec les transports publics cela irait très bien… d’abord avec des phases tests (1 trajet boulot = d’abord à pied, ensuite en bus, ensuite en train, ensuite en métro et finalement le dernier bout à pied)…

Donc, tout ce bazar m’a pris une année (il s’agissait aussi de se préparer psychologiquement, décrocher de 30 ans de confort c’est pas évident). Mais ce qui m’a le plus déprimé, c’est les réactions de mon entourage : mes collègues, ma femme, mes connaissances / amis se sont tous donné le mot pour me décourager ! Pourquoi toi? t’as vu où t’habites, dans ton cas c’est pas justifié; Tu n’y arrivera pas; T’es un con d’écolo; Ca sert à rien, etc… etc… (Heum, ma femme avait surtout peur que je lui pique régulièrement sa voiture)

Hé bien finalement, comme je suis une forte tête, je me suis tout de même lancé : depuis fin 2008 j’ai vendu ma voiture et j’ai acheté un abonnement de transports publics. Cela fait donc 6 mois et demi que ça dure et cela se passe très bien et je ne pense revenir en arrière !

Ah si… tout de même quelques désavantages (auxquels on s’habitue)

– j’ai perdu 4 heures par semaine (par rapport à avant – donc sur ma qualité de vie)

– mon organisation/timing au travail doit coller à mes horaires de transports, ce qui fait que je suis un peu décalé par rapport à mes collègues = (des fois ça “jase” un peu)

– la promiscuité aux heures de pointe dans les transports publics (pas toujours évident)

Voilà … La moralité de l’histoire ? : quand on veut on peut !

34)
coacoa
, le 06.06.2009 à 19:09
[modifier]

Je vous propose un autre film stigmatisant le comportement de l’Homo sapiens : l’île aux fleurs

Ah oui ! A voir absolument !!!

35)
levri
, le 06.06.2009 à 19:13
[modifier]

@ 33- Blues : ce serait quand même plus simple d’habiter près du lieu de travail et des “activités” de la progéniture (4, c’est pas ça qui fera baisser la surpopulation). :D

Je pensais regarder le film, puisqu’on en parle ici, mais comme d’ici lundi le sujet sera épuisé, je ne suis plus certain de me donner cette peine. Je me demande si ce genre de film ne sert pas surtout à se donner bonne conscience et à promouvoir l’industrie labellisée “verte” …

Je me demande aussi si une décroissance basée sur notre modèle de consommation actuelle suffira ou s’il ne faudrait pas chercher d’autres modèles de vie en société …

J’écoute Glad To Say (Change The World) de Gong sur l’album Magick Brother

36)
Migui
, le 06.06.2009 à 19:28
[modifier]

Désolé, moi, ces histoires de changements climatiques, ça me gonfle.

Il y a en fait 3 aspects à la question:

1) Y a-t-il un changement climatique?

2) Si oui, est-il dû à l’homme?

3) Si oui, quelles sont les réponses qu’on peut y apporter?

4) Si non, à qui profite le crime?

La réponse à la question 1 est déjà soumise à controverse. Mais supposons que la réponse soit “oui”.

La réponse à la question 2 n’est pas évidente du tout: les changements climatiques ont toujours existé, ils sont de toute façon minimes à l’échelle humaine, et il est très peu probable que l’homme en soit responsable!

Les réponses (ou pseudo-réponses) apportées à ces changements supposés d’origine humaine sont tout aussi ridicules: jetez vos vieilles fenêtres pour des fenêtres mieux isolantes (bonjour l’énergie pour fabriquer les nouvelles!) et après avoir envoyé votre voiture vieille de 5 ans en Afrique, achetez-vous une nouvelle bagnole qui consomme 1 litre de moins au 100 km! Oubliez surtout que votre vieille voiture va (encore) polluer en Afrique. Mais non, en fait, ne réfléchissez pas trop!

Tout ça profite donc a un certain nombre de secteurs industriels, ainsi qu’à des bobos hélicologistes dans le genre YAB ou Nicolas Hulot. Qui ont les temps de siroter un bon apéritif entre deux vols… en hélico, bien entendu!

Non, vraiment, je ne crois pas à votre montage!!! Et si le coeur vous en dit, vous pouvez toujours visiter le lien suivant sur l’excellent site “alerte-environnement.fr”: Home, le film qui agace.

Je ne suis pas prophète, mais je prédis que l’écologie va un jour se retourner contre ceux qui l’ont mise ainsi en avant!

37)
Tom25
, le 06.06.2009 à 19:29
[modifier]

Je viens de finir de regarder le film indiqué par Ishar, et je suis du même avis que coacoa.

Si un homme qui n’a pas une rolex à 50 ans est un homme qui a raté sa vie. Que dire d’un homme qui, à 50 ans, bouffe les restes des porcs ?

Un jour, lors d’un repas, j’ai dit que je serais sans doute prêt à voter pour un type qui prélèverait 100, 200, voire 500 € supplémentaires sur nos impôts pour que ces images ne soient plus qu’un lointain mauvais souvenir. On m’a répondu que je n’avais qu’à donner cette somme mais surtout ne pas voter pour un homme qui appliquerait cette politique.

On en revient à chacun qui fait sa petite bonne action dans son coin, sans réellement connaître la porté de son sacrifice.

38)
Blues
, le 06.06.2009 à 19:32
[modifier]

@ levri : ouaip, c’est clair, c’est la solution idéale au niveau “énergie grise” et perte de temps. mais quand on est proprio et surtout que l’on habite un endroit magique dont est amoureux (c’est mon cas)… pas évident. Faut aussi penser que l’on peut à tout moment perdre son travail (ou simplement changer d’entreprise) et là, déménager à chaque fois, c’est pas le nirvana.

Ecologiquement le travail @home ou télé-travail est la solution idéale (quand c’est possible)… Il y a bien des années on nous l’annonçait comme la solution d’avenir… mais les cas restent rares dans nos contrées (manque de confiance des patrons ?)

39)
Tom25
, le 06.06.2009 à 20:10
[modifier]

Je bosse à domicile … et ai fait 50 000 bornes l’année passée ! Et encore, sans compter le train et les km avec les collègues !

En général, ceux qui bossent à domicile rayonne sur un large secteur, et essaye d’habiter dans ce secteur.

Migui, posons la question dans l’autre sens, la planète ne se réchauffe pas, ou l’homme n’en est pas responsable. Doit on continuer ainsi ? De toute façon, certaines personnes profitent bien plus des ressources que d’autres, donc il faut changer quelque chose !

Ensuite, ceux qui font le pari que l’activité de l’homme n’est en rien responsable dans ce qui se passe ne sont pas ceux qui en subiront le plus les conséquences. Au pire, j’achèterai une clim pour ma résidence principale. Au pire du pire, le sous-sol de ma villa secondaire en bord de mer sera inondé ! Le prix du riz au kg va doubler ? tripler ? décupler ? Que donc qu’j’en ai à foutre ! Ca représente même pas le dixième de mon budget.
Le hic, c’est que ça représente plus que le budget de certaines familles. Celles-là s’interrogent. Mais elles ne font rien de plus. Pour cause, elles ne risquent pas de vendre leur 4×4.

40)
François Cuneo
, le 06.06.2009 à 20:28
[modifier]

Je ne suis pas prophète, mais je prédis que l’écologie va un jour se retourner contre ceux qui l’ont mise ainsi en avant!

Pas prophète, non, en effet, mais UDC peut-être?

Allez, on va perdre encore un peu de temps avec les questions 1 et 2 de ton post…

41)
bgc
, le 06.06.2009 à 23:17
[modifier]

Mais quelle réflexion. Encore quelqu’un qui pense que le problème, c’est quelques-uns et non tout le monde… en plus, j’ai trouvé symptomatique de lire que “les enfants reçoivent bien le message et prennent conscience”. Ouais… vivement que la prochaine génération nous sauve… on est bien parti.

C’est ça aussi qui fait le charme de Cuk qu’il y ait un personnage comme Tte, tellement il est le plus intelligent, tellement il sait tout mieux que les autres, tellement il n’a aucun respect pour la pensée des autres, tellement il méprise ceux qui ne pensent pas comme lui, tellement il est le seul à connaître LA vraie vérité, tellement il devine ce que les autres “pensent”, tellement il se défoule ici en agressant les pauvres petits vermisseaux qui osent exprimer des idées qui ne correspondent pas à la vérité absolue qu’il détient,

“vivement que la prochaine génération nous sauve… on est bien parti”

Tu l’as dit, Charlie

42)
Blues
, le 07.06.2009 à 00:36
[modifier]

@ Migui 36 … Y a-t-il un changement climatique… changements supposés d’origine humaine

Avec des raisonnements comme les tiens on va avancer c’est sur. Une jolie parade afin de se “dé-responsabiliser” ou de ne pas culpabiliser (d’ailleurs nous sommes tous responsables du simple péquin à la grosse multinationale). J’espère juste que ce genre de pensée n’est pas représentative d’une majorité (quoique…)

Ton discours est celui d’il y a 10 ou 15 ans quand on essayait de se voiler la face alors qu’on se doutait déjà; il me semble que depuis, les preuves sont établies, la prise de conscience est entrain de se faire et la course contre la montre a commencé (si va s’en sortir, ça c’est autre chose -> dommage pour notre descendance).

Maintenant que tous les ploucs, la pub, les multinationales foncent dans l’histoire… A. on ne peux pas les en empêcher … 2. autant ça si ça peut aider la majorité à se réveiller. Ok, on pourrait faire mieux qu’agacer (comme ce film). De toute façon autant que ce soit les “stars” (YAB, Hulot, Gore) que l’inconnu qui en parle, la “masse” les écoutent eux, et en plus ça fait du bruit (on dit bien : en bien ou mal autant qu’on en parle).

Moi aussi je ne suis pas prophète, par contre je m’estime visionnaire, et je pense que d’ici peu on va apprendre (durement pour certains) à dé-consommer et avoir moins de confort. c’est triste d’avoir bouffé toutes les ressources… Je répète ce que j’ai dit en 20 : Qu’est-ce qu’on est cons les êtres humains ! (je me mets et vous met tous dans les coupables)

43)
Jar Jar
, le 07.06.2009 à 00:59
[modifier]

J’ai également eu beaucoup de mal à regarder ce film jusqu’à la fin. Comme cela a déjà été mentionné, il y a un tel décalage entre les images, tellement « esthétisantes », et le commentaire que les premières l’emportent sur le second. Qui peut me redonner les 10 chiffres clés mentionnés dans le commentaire ? J’ai trouvé également que le commentaire manquait d’impact, de précision, de détails ? En fait, je n’arrive pas à définir ce qui me gêne. YAB l’a dit lui-même lors du débat qui a suivi la projection du film, il a fait en premier le montage des images, puis il a collé un commentaire, sans avoir initialement de scénario. Il me semble qu’il dit des « lieux communs », sans parler des vrais problèmes. La planète n’est pas en danger. Elle va très bien, merci. Elle s’en tape de son réchauffement. Le vivant s’en sortira, quelle que soit sa forme. Elle en a vu d’autre depuis des milliards d’années. Ce qui est en jeux ici, c’est la survie du mode de vie de l’homme occidental, voire de l’homme tout court. Il ne suffit pas de changer 10 ampoules pour changer quoi que ce soit. Ce n’est pas des éoliennes ou le solaire (les énergies renouvelables de manière générale) qui vont nous sauver, car tout ceci est un problème d’échelle. Je vous invite à relire l’article publié sur Cuk et à (re)visionner les cours donnés par Jean-Marc Jancovici.

44)
Migui
, le 07.06.2009 à 07:55
[modifier]

Pas prophète, non, en effet, mais UDC peut-être?

Avec des raisonnements comme les tiens on va avancer c’est sur. Une jolie parade afin de se “dé-responsabiliser” ou de ne pas culpabiliser (…) Ton discours est celui d’il y a 10 ou 15 ans quand on essayait de se voiler la face

Je ne fais pas de politique et je n’ai aucune raison de me voiler la face (pourquoi le ferais-je?). Je ne me sens non plus coupable de rien!

Je suis scientifique et j’essaye de raisonner, rien de plus. S’il est vrai que certaines réserves (le pétrole notamment) diminuent, il est certain que nous trouverons des alternatives.

Attention, je n’ai jamais dit que nous devions pour autant consommer pour consommer. Mais pas en tout cas en fonction de cette nouvelle religion écologique!

46)
levri
, le 07.06.2009 à 10:35
[modifier]

Je suis scientifique et j’essaye de raisonner, rien de plus. S’il est vrai que certaines réserves (le pétrole notamment) diminuent, il est certain que nous trouverons des alternatives.

Heu … c’est fort peu scientifique ça ! limite ça relève de la foi, la sagesse populaire dirait que “tu vends la peau de l’ours avant de l’avoir tué” ou que tu fais des “plans sur la comète”.

Sans parler science ou écologie, quelle est la valeur d’une société basée sur la consommation et le gaspillage ?

Des changements climatiques naturels sont survenus précédemment, mais ils étaient étalés dans le temps, et la planète ne supportait pas sept milliards d’humains.

Les ressources naturelles sont finies et tu reconnais toi même qu’à court terme il risque d’y avoir pénurie pour certaines.

La bio-diversité est en train de dégringoler dramatiquement du seul fait de l’humain, à ma connaissance la planète n’a jamais connu de périodes où tant d’espèces disparaissaient en un laps de temps si court …

Tu ne te voiles pas la face, tu appliques simplement la méthode Coué … :D

J’écoute Mind Ecology de Shakti with John McLaughlin sur l’album Natural Elements

47)
ToTheEnd
, le 07.06.2009 à 11:35
[modifier]

bgc: LA vérité ne m’est pas plus acquise qu’à toi… j’ai tout simplement réagi par rapport à la phrase qui est un véritablement dédouanement sur la “conscience” de la prochaine génération. Si on ne fait rien maintenant mais qu’on attend que la prochaine génération agisse, c’est vraiment mal barré. Maintenant si tu trouves ça “supérieur”, ce n’était pas le but… mais comme YAB ne parle pas à la prochaine génération, mais à nous.

Migui: des civilisations qui ont disparu ou qui se sont effondrées à cause de l’épuisement de ressources; ce n’est pas de la science fiction. C’est déjà arrivé.

La bio-diversité est en train de dégringoler dramatiquement du seul fait de l’humain, à ma connaissance la planète n’a jamais connu de périodes où tant d’espèces disparaissaient en un laps de temps si court …

Une petite précision: la Terre et ses habitants ont déjà connu des changements brusques, rapides et dévastateurs. Toutefois, ils étaient vraisemblablement liés à des événements extraordinaires (astéroïdes, activités volcaniques, etc.). Aujourd’hui, le risque, c’est que l’humanité sera probablement responsable de sa perte… c’est ça qui est nouveau.

T

48)
6ix
, le 07.06.2009 à 11:49
[modifier]

Je suis scientifique et j’essaye de raisonner, rien de plus.

Ah ah !

Un scientifique se pose des questions et n’accepte pas simplement ce qu’il entend. C’est vrai. Alors…

Non, vraiment, je ne crois pas à votre montage!!!

… n’a pas grand-chose à voir avec une réaction scientifique! Crois ce que tu veux, ça n’y changera rien, les fait sont là ! On peut discuter des chiffres exacts, réfléchir à plusieurs causes possibles, mais ça paraît clair, jamais les humains n’ont autant « bouffé » tout ce qu’il pouvait, quitte à se bouffer eux-même.

Si dans 200 ans l’homme aura tenté d’agir autrement et qu’en fait il n’en est pas la cause, les générations futures diront « merci d’avoir essayé! ». On n’aura rien perdu! Sinon? Elle ne pourront rien dire, elles ne seront plus là…

Que ce film plaise ou non, qu’il touche ou non, le but est « simplement » que chacun prenne conscience de ce qui s’offre à lui, qu’il fasse en sorte que les prochains puissent bénéficier des mêmes ressources que lui.

Mieux vaut prévenir que guérir, tout simplement… Et encore, à se demander si on n’est pas déjà dans la phase de guérison!

49)
jeje31
, le 07.06.2009 à 11:49
[modifier]

Des changements climatiques naturels sont survenus précédemment, mais ils étaient étalés dans le temps

Imaginez une brusque baisse de température moyenne, touchant l’Europe occidentale : hiver rigoureux, la Seine et la Tamise sont gelées plusieurs semaines chaque hiver, été frais (une vingtaine de degrés maximum). En quelques années, ce changement climatique s’installe.

Dans ce cas, les savants du GIEC, les gardiens du temple auraient la preuve de leurs assertions et hypothèses : la fin du monde serait probablement annoncée.

Pas de panique : tout cela s’est passé au XVIIème siècle, a duré une bonne cinquantaine d’année et jamais personne n’a réussi à m’expliquer pourquoi l’Homme n’y était pour rien.

50)
levri
, le 07.06.2009 à 12:04
[modifier]

@ TTE : J’avais bien précisé “du fait de l’humain”, et je ne me souviens pas d’événements naturels ayant entraîné des changements aussi rapides au niveau planétaire.

@ jeje31 : on parle de changement planétaire … le réchauffement planétaire pourrait stopper le Gulf Stream par exemple, ce qui ferait que le climat à partir du Nord de la Loire deviendrait comparable à celui du Canada (en gros), donc localement au niveau de l’Europe du Nord on aurait très brusquement un climat plus froid, alors que globalement il y aurait un réchauffement planétaire. Il n’est pas question de “fin du monde”, mais de fin d’un monde, et encore une fois il y a 7 milliards d’humains sur Terre, ça fait une sacrée différence.

51)
jeje31
, le 07.06.2009 à 12:26
[modifier]

@ 50. Levri Certes, certes : je m’interroge sur les causes d’un tel changement, manifestement pas d’origine anthropique.

Et je persiste : aujourd’hui, les journalistes et scientifiques en mal de sensationnel et de budget nous diraient “On vous l’avait bien, maintenant c’est trop tard et irréversible” …

Ceci dit, je suis évidemment d’accord pour casser cette attitude consumériste, ce partage inégal des richesses et ce manque d’anticipation face aux manques inévitables des ressources d’origine fossile.

52)
Timekeeper
, le 07.06.2009 à 12:44
[modifier]

(quoique le texte, dit par Yann Arthus Bertrand, aurait peut–être eu plus de force dit par un acteur… chacun son métier !)

Au cinéma, le film dure 2 heures et c’est Jacques Gamblin qui raconte. Un acteur donc. Un vrai de vrai.

53)
Tom25
, le 07.06.2009 à 13:30
[modifier]

Comme Migui, je ne me sens responsable de RIEN ! Je BOSSE MOI MÔÔÔSIEUR, je GAGNE ma vie MOI MÔÔÔSIEUR, je PAYE mes IMPÖTS MOI MÔÔÔSIEUR !

Que les terres de tous ces cons se déchessent je n’en ai rien à foutre, z’ont qu’à les irriguer !

Ce n’est pas parce que j’achète des vêtements en coton que je suis responsable de la disparition de la mer d’Aral. Ce n’est pas parce que je roule au pétrole que …

Si individuellement nous ne sommes pas complètement responsables de tous ces problèmes, nous le sommes en groupe. Le nier tout simplement ou même en expliquant que c’est notre économie de marché qui veut ça m’agace.

Si on prend toutes ces mesures pour RIEN, qu’aura t’on perdu ?
Si on ne prend pas ces mesures mais qu’elles étaient effectivement nécessaires, qu’aura t’on perdu ?

En tout cas, entre des gars comme Blues ou Levri qui vivent au fond d’une grotte avec 3 bougies et d’autres qui s’en foutent car irresponsables, pardon, non responsables, il y a un grand trou.

54)
levri
, le 07.06.2009 à 14:10
[modifier]

@ Tom25 : charrie pas quand même ! j’ai aussi des côtés High Tech, je n’ai rien contre la technologie, mais j’évite ce que je considère comme inutile, et je ne suis pas la mode, je la fais (c’est ce que je dis aux gosses quand on parle de fringues de marques par rapport à ma manière de me vêtir).

… et puis y’a grotte et grotte, j’avais des copains qui avaient une maison troglodyte aux Canaries, c’était pas mal du tout ! … et pourquoi 3 bougies ? une seule suffit ! :P

Pour le coton, c’est pas si pire, le bambou est très fashion, sa culture a un impact écologique moindre … mais la transformation en textile a un impact énorme, sous nos latitudes il serait plus judicieux de remettre à la mode le lin et le chanvre.

Je pense qu’on pourrait utiliser 10 fois moins de textiles si on se vêtait en fonction des besoins, qu’on ne jetait pas un vêtement dès qu’il est “démodé”, un peu délavé ou qu’il a un accroc.

J’écoute Take Your Clothes Off When You Dance de Frank Zappa sur l’album We’re Only In It For The Money

55)
Okazou
, le 07.06.2009 à 16:53
[modifier]

« et pourquoi 3 bougies ? une seule suffit ! :P »

Tom-25 voulait dire trois bougies par mois.

56)
levri
, le 07.06.2009 à 17:35
[modifier]

@ Okazou : faut pas charrier non plus, je ne dors pas beaucoup, la nuit j’aime lire, pour ça je préfère un petit halogène. Pour les activités plus physiques traditionnellement pratiquées la nuit, la lueur de la lune ou du soleil me suffisent. :D

57)
Okazou
, le 07.06.2009 à 18:38
[modifier]

levri, tu trouveras, pour ta lecture du soir, des petites lampes LED qui répondent parfaitement à cet usage. Consommation : 1 W/h.

59)
Papa Bib
, le 07.06.2009 à 18:51
[modifier]

Eh oh! Mes jolis messieurs qui parlez si bien avec la main sur le cœur et lancez de si jolis propos, que faîtes-vous devant vos ordinateurs qui consomment de watts? Ne feriez-vous pas comme l’hélicologiste en consommant pour dire qu’il faut moins consommer….

60)
jibu
, le 07.06.2009 à 19:05
[modifier]

Magnifique ce film, j’en ai entendu parler à la radio mais je n’y ai pas trop prêté attention; suite à cet article, je suis aller voir le film… en fait je le regarde pour la 3e fois avec mes gamins, ils adorent ! Bon ils comprennent ce qu’on comprend à 3 et 5 ans … Un certain nombres de commentaires à cet article font un peu peur quand même… je veux dire que je suis tétanisé plutôt. C’est à ce demander si l’Homme mérite de vivre, je crois qu’on aura prochainement la réponse.

61)
Tom25
, le 07.06.2009 à 19:17
[modifier]

Je blaguais Levri, mais tu fais parti de ceux qui font de gros effort de ce coté.

Papa Bib, effectivement, nos ordinateurs consomment, et leur fabrication a consommé, mais nous parlons ici de gros abus. De loisirs fortement énergivore, et surtout (pour ma part en tout cas) de production en dépit du bon sens au nom de la sacro sainte économie.

Et entre nous, ce ne sont ni les films de Yann Arthus Bertrand, ni les émissions de Nicolas Hulot qui me donnent le plus d’espoir, c’est que cette économie se casse la gueule.

D’ailleurs ça aussi tiens, si on n’avait rien à se reprocher, pourquoi notre économie s’est elle cassée la gueule ?

62)
nowall
, le 07.06.2009 à 19:21
[modifier]

Très beau film que ce HOME,images superbes, textes bien écrits… Juste dommage que Y-A Bertrand se l’ait joué perso au niveau du commentaire. Il n’est pas acteur et ça s’entend: son phrasé est monotone, vide d’émotions et sa voix un peu nasillarde… Un André Dussolier ou Pierre Arditi en voix off auraient magnifié le sujet! Hormis ce gros bémol, le résultat est superbe

63)
ToTheEnd
, le 07.06.2009 à 19:37
[modifier]

Ceci dit, pour tous ceux qui trouvent que les images sont trop belles pour refléter un “problème”, je les invite à voir quelques images de champignons atomiques ou quelques photos de photographes de guerre…

La beauté d’une image n’enlève rien à la tragédie qu’elle véhicule, au contraire.

T

64)
Anne Cuneo
, le 07.06.2009 à 19:43
[modifier]

Je suis entre deux courses, j’ai juste pris le temps de regarder le film, sur l’immense écran d’un ordinateur. Presque comme au cinéma ;-) Tout d’abord merci à Zit d’avoir rappelé l’événement, sinon à force de courir, je l’aurais loupé.

Je vois que le débat est vif, et malheureusement je ne l’ai parcouru qu’en vitesse, je n’ai pas le temps de tout lire. Je vais donc donner mon impression brut de coffrage, sans essayer de m’insérer dans un débat qui me dépasse.

Pendant les 5 premières minutes du film, j’ai eu des doutes – et puis soudain j’ai été prise par ce terrible catalogue. Bien sûr on sait déjà tout ça, mais c’est toujours pareil: un élément ici, un élément là, c’est une chose, tous les éléments ensemble, cela crée une réalité nouvelle.

J’ai pris conscience de la pollution, de la dégradation de la planète, il y a trente ans, lorsque ma vie (qui n’avait pas encore atteint ce Dante appelle “son milieu”) a failli être fauchée par un cancer dont on m’a expliqué les origines par (en bonne partie) la pollution agricole et de l’atmosphère (je vivais sur une rue très passante). Depuis lors, je sais tout ce que dit ce film, je le répète partout, et ce n’est que maintenant que je constate qu’on commence à le dire très généralement.

Je suis donc très satisfaite de voir mon cri “Au secours” répercuté enfin, après Al Gore, par Home, qui nous montre la beauté de notre planète, la manière dont nous l’exploitons, et donne ensuite, après avoir dit au secours, le vrai cri de guerre. Pas de plainte sur un “meilleur temps” passé, mais un sonore: IS EST TROP TARD POUR DESESPERER. Maintenant, il faut agir.

Je pense, comme certains commentaire, que s’il y a de grands responsables, nous sommes aussi tous, en plus petit, mais tout de même…, co-responsables, et si nous faisons de petites choses individuelles, il arrive un moment où elles peuvent devenir de grandes choses collectives.

Je suis donc très contente de ce film: il ne m’a pas réveillée, parce que j’étais déjà réveillé, mais il a bien résumé la situation – et la manière exemplaire dont il est diffusé ajoute à la démonstration.

65)
Anne Cuneo
, le 07.06.2009 à 19:48
[modifier]

Juste dommage que Y-A Bertrand se l’ait joué perso au niveau du commentaire. Il n’est pas acteur et ça s’entend: son phrasé est monotone, vide d’émotions et sa voix un peu nasillarde…

C’est aussi le reproche que je fais au film, il ne sait pas bien mettre les accents à l’endroit où ils «portent» le plus, et ça engendre une certaine monotonie – mais on finit par oublier.

66)
alec6
, le 07.06.2009 à 23:03
[modifier]

C’est beau la société du spectacle !

Un truc m’emm… c’est d’une manière générale la culpabilisation des individus face à ce problème … ou à d’autres problèmes d’ailleurs (chômage, santé, sécu et j’en passe), alors que la solution pour être efficace doit être politique (on parle aujourd’hui de gouvernance, ça fait plus mieux, mais ce n’est peut-être pas par hasard !). En d’autres termes, la solution doit être imposée, par le haut, par des choix de politiques énergétiques (la Taxe chère à Jancovici ou à Hansen), par des choix de société : cesser de construire des pavillons, des lotissements, des aéroports, des routes, cesser de parler de croissance et de relance…

On ne veut pas ? L’Etat c’est mal ? les marchés sont “efficients” ? La somme des bons sens et des intérêts particuliers fera l’intérêt général ? alors soit ! mais il ne faudra pas venir se plaindre !!

67)
Saluki
, le 08.06.2009 à 00:17
[modifier]

Je suis allé voter.
440 km aller et retour.

Pas en train, il aurait fallu la journée et la gare n’est pas chez moi.

C’est bien ou c’est mal ? Je ne sais plus.

68)
Okazou
, le 08.06.2009 à 06:24
[modifier]

« 1 W/h ??? »

Tu aurais préféré 1 Wh (1 W*h) ? Quand on sait, on explique. On peut même aller jusqu’à pondre une contribution sur les unités de mesures internationales. On se couchera moins idiot.

NB : Un ? suffit à marquer l’interrogation.

69)
Okazou
, le 08.06.2009 à 06:41
[modifier]

« Un truc m’emm… c’est d’une manière générale la culpabilisation des individus face à ce problème … ou à d’autres problèmes d’ailleurs (chômage, santé, sécu et j’en passe), alors que la solution pour être efficace doit être politique »

Tu sais, cher alec6, comme je partage ton point de vue sur la mise en avant de la politique pour attaquer les problèmes et leur trouver des solutions. Malheureusement, le politique (un « professionnel » qui pense d’abord à se faire réélire), pour lui faire prendre ses responsabilités, a besoin d’être poussé au cul par l’expression de l’opinion des citoyens, sinon, il ne bouge pas. C’est pourquoi il faut jouer à tous les niveaux sur les problèmes cruciaux. L’utilisation de l’image est ce qui touche le plus directement et le plus complètement les gens. Huit millions de téléspectateur l’autre soir regardaient Home sur France2.

Ce film a fait mouche au point qu’après le succès de la liste écologiste aux Européennes, on (des candidats d’autres listes) donne comme une explication à son succès (de la liste) cette diffusion. L’effet de la projection serait-il à ce point foudroyant ?

En tout cas, ce film fait bien avancer le schmilblic et c’est très bien ainsi.


Un autre monde est en marche.

71)
Tom25
, le 08.06.2009 à 09:50
[modifier]

Okazou, l’unité d’énergie est le joule J. Une quantité d’énergie est contenue dans une pile électrique, l’eau d’un barrage, le réservoir d’essence d’une voiture, etc. .
Après, on consomme (ou fourni) cette énergie plus ou moins vite, c’est la puissance : le watt W.
Un watt est la quantité d’énergie (joule) consommée (ou fournie) en 1 seconde : 1 W = 1 J/s.

Pour les aliments, on parle de calories pour valeur énergétique. Mais c’est la même chose que des joules, sauf que ce n’est pas la même quantité d’énergie. 1 calorie = 4,186 joule.

Donc pour le cas de Levri, tu devrais parler de watt uniquement, puisque tu ne sais pas combien de temps il va lire. Si Levri lit pendant 1 heure, il aura consommé 1 watt x 1 heure = 1 joule/s x 3600 s = 3600 W.

On est bien d’accord qu’il pourrait lire 10 fois moins longtemps avec une ampoule qui consomme 10 fois plus pour le même résultat.

Pour info, cette unité joule étant peu pratique et trop petite vu ce qu’on consomme, on a inventé le kWh.
C’est 1 kW consommé pendant 1 heure. Donc 1 kWh = 1000 W x 3600 s = 1000 J/s x 3600 s = 3 600 000 J.

Pour info, mais j’en ai déjà parlé ici, sur mon site je me suis amusé à faire le rapprochement entre la production d’énergie d’un homme, à comparer avec ce qu’on consomme.
100 gr de pâte contiennent 1 520 000 joule, soit 1 520 000 J / 3 600 000 J/kWh = 0,42 kWh.
Le rendement d’un homme étant de 10 % (transformation énergie bouffe en énergie mécanique), un homme transforme 100 gr de pâte en 0,042 kWh.
Donc à chaque fois qu’on consomme 1 kWh en allumant notre télé, avec notre frigo, en prenant un véhicule, on consommerait 100 g / 0,042 kWh = 2,38 kg/kWh de pâtes si on produisait l’énergie nécessaire à la force de nos mollets (et encore, faut tenir la forme pour faire ça de manière continue).

Je prends des pâtes mais ce n’est pas une matière première, je devrais prendre des pommes ou des légumes, bien moins énergétique.
Tout ça pour donner une idée de la quantité d’équivalent nourriture que l’on consomme avec nos déplacements etc.

72)
alec6
, le 08.06.2009 à 10:20
[modifier]

Qu’une majorité d’individus dits politiques soit des carriéristes cumulards ne fait pas l’ombre d’un doute, mais stigmatiser le clampin de base en faisant croire que passer 3mn de moins sous la douche ou acheter des ampoules dites “basse consommation” est le même foutage de gueule que celui qui consiste à dire qu’il faut “moraliser les marchés” et que le sens civique de tout ce beau monde fera le reste pour le bonheur de l’humanité ! Amen…

Je ne rêve pas pour autant d’une dictature, mais tant que l’humanité ne se sera pas débarrassé des superstitions multiples qui nous emm… depuis des millénaires comme les religions (toutes !), les grilles du loto, et autre madame Irma, tant qu’il restera des imbéciles pour se “griser” de vitesse dans ou sur leur tas de ferraille allac, pour traîner leur quatre pneus dans des chemins qui seraient si bien sans eux, tant qu’une majorité d’entre eux se planteront la canette dans une pogne, la zapette dans l’autre pour admirer des milliardaires jouer à la baballe entourés de leurs copains milliardaires à lunettes noires sous la pluie ou le soleil de l’ouest parisien… alors… nous seront pour longtemps mal barrés !

Acrimonie, misanthropie… oui sûrement, mais dans le merdier qui nous attend je ne vois nulle part le moindre soupçon d’espoir. On se croirait dans une tragédie grecque, dont on sait dès le départ qu’elle finira mal (L’espoir, ce sale espoir… Créon à Antigonne – Anouilh).

Il n’y a peut-être pas beaucoup d’espoir, mais des gens brillants qui expliquent simplement la crise financière actuelle. Paul Jorion est à la finance ce que Jancovici est à l’énergie.

La vidéo est par là

74)
Kermorvan
, le 08.06.2009 à 10:55
[modifier]

@Tom25

Oui, un humain moyennement nourri dissipe dans l’environnement une puissance approximativement équivalente à 100 watts (comme le signale Jancovici). Si le watt correspond à une puissance dissipée d’un joule par seconde, c’est aussi ce que dissipe une résistance parcourue par un courant d’un ampère sous une tension d’un volt : cohérence des unités. Le watt est défini comme la puissance d’une force de un newton qui se déplace d’un mètre par seconde. Le Newton est la force capable d’accélérer une masse d’un kilogramme d’un mètre par seconde. Reste à définir le kilogramme, le mètre, et la seconde. Tout ça se trouve sur Wikipedia.

(edit): Jancovici (au bout d’une heure et trois minutes de son premier cours à l’école des mines) présente ce calcul élémentaire, toutes unités converties : la dose journalière de 2000 calories alimentaires équivaut à 2,5kWh, tandis que 18 tonnes de terre remontées d’un mètre (masse x accélération de la pesanteur x hauteur) représentent une dépense énergétique de 0,05kWh). Il ajoute qu’un litre d’essence fournit environ 10kWh.

76)
Kermorvan
, le 08.06.2009 à 11:41
[modifier]

En effet, un autre monde est en marche :

1) à cette élection européenne, les conservateurs ont écrabouillé les socialistes, qui ont perdu une soixantaine de sièges, tandis que monte l’extrême droite opposée à l’Europe

2) ce sont les prémisses des régimes autoritaires à venir ; feu de paille des écologistes, nourris du laminage des socialistes et des centristes ; de deux choses l’une : soit ils se dégonfleront à la moindre difficulté, pour revenir au niveau du score de Dominique Voynet (2%), soit ils éclateront en partisans et adversaires de la collaboration avec la droite gouvernementale

3) du fait de la crise financière, conjoncture de récession, nous n’avons encore rien vu, le chômage va augmenter, voir le lien fourni par Alec6 vers Paul Jorion

4) à plus long terme, l’augmentation du coût de l’énergie réduira notre confort, ce qui sera perçu comme insupportable : tout sauf ça, ce sera la réaction ; autrement dit, que le tiers-monde crève, et que l’on fasse quelques guerres pour contrôler l’accès aux ressources en voie de raréfaction

5) ensuite, les migrations de population vont s’amplifier, l’Europe s’en protègera, nécessairement, par des moyens que nous connaissons trop bien; chacun pour sa peau, et sauve qui peut

6) enfin, qui sait ce que produiront les modifications climatiques ?

77)
levri
, le 08.06.2009 à 11:55
[modifier]

Les éclairages LED testés jusqu’à ce jour ne me donnaient pas satisfaction, j’évite de me précipiter sur les solutions à la mode, parfois il est préférable d’attendre un peu.

78)
Anne Cuneo
, le 08.06.2009 à 12:25
[modifier]

Il n’y a peut-être pas beaucoup d’espoir, mais des gens brillants qui expliquent simplement la crise financière actuelle. Paul Jorion est à la finance ce que Jancovici est à l’énergie.

La vidéo est par là

Merci alec6! Mille fois merci!

J’ai cliqué sur cette vidéo par curiosité, je ne connaissais pas Paul Jurion, je voulais regarder juste une minute. Je suis restée rivée toute l’heure que ça a duré, je ne l’ai pas vue passer. Entre ça et Home, moi ça me motive…Les explications de Paul Jurion sont simples et éclairantes, mais il y en a tellement, et tellement différentes du discours dominant qu’il va falloir que je regarde une deuxième fois.

Encore merci.

79)
djtrance
, le 08.06.2009 à 13:21
[modifier]

Quel débat! Il y a plein de bonnes choses (et de moins bonnes…) qui rendent tout cela intéressant, enfin… Je l’ai vu hier, ce film, avec ma femme, qui a exactement dit la même chose qu’un commentaire: “Et maintenant, que faisons-nous?”

A notre petite échelle (elle et moi), nous trions le plus possible les déchets, nous privilégions pour de courtes distances nos pieds, ou nos VTT par exemple… L’énergie, c’est pareil, on a je crois moins de 30 francs par mois d’électricité et pourtant, nous avons tout le “confort” qu’il faut…

Alors oui, ce film fait réfléchir, mais il faudrait que tous le monde s’y mette, une bonne foi pour toute! Et que ceux qui ont un comportement “exemplaire” continue…

80)
Kermorvan
, le 08.06.2009 à 13:41
[modifier]

Sur Rue89, vous avez accès à une collection de vidéos de « Parlons net ».

Il me semble que le titre qu’ils donnent à l’entrevue avec Paul Jorion n’est pas correct. Paul Jorion a dit que le dollar était foutu, pas le capitalisme.

Comme pour Jancovici, les textes mis en ligne ne servent pas à grand-chose. Tout le monde a beau savoir lire, ça ne sert à rien. Par contre, voire un orateur, cela emporte la conviction. Pourtant, il y a beaucoup plus dans les textes écrits. C’est cette fascination pour l’oral et l’image qui fait la force des meneurs de peuples.

Tout ça n’est rien à côté de la gloire de Roger Federer, qui soulève l’émotion des foules, hein ! Alors, lorsque l’homme providentiel se pointera, qu’est-ce que ce sera ?

P.S. Jancovici explique très bien que ceux qui croient être les plus écologiques, les plus propres, sont en réalité ceux qui polluent le plus.

81)
Kermorvan
, le 08.06.2009 à 14:20
[modifier]

Je ne résiste pas au plaisir de vous distraire, au cas où vous ne sauriez pas.

Nicolas Sarkojy récite devant un parterre de ministres et de journalistes la leçon que ses conseillers lui ont préparée ; il fait étalage de sa culture littéraire ; c’est ainsi qu’il cite les «roujon-macquart» ; personne ne relève, cet homme est craint ; il itère, et réitère. La presse n’en parle pas, ou si peu. Cependant, c’est là…

83)
Okazou
, le 08.06.2009 à 17:10
[modifier]

>Tom25-71

Merci pour cette excellente explication, Tom25, tu devrais enseigner.
Contrairement à toi je ne suis pas ingénieur et watts, joules et ampères ne sont que de vieux souvenirs d’école que je n’ai guère eu l’occasion d’utiliser dans la vie courante. Quand ça s’est trouvé, eh bien je repiquais quelque part les U=RI ou autre formule nécessaire à régler le problème du jour et puis, basta ! comme disent nos amis corses.

84)
Okazou
, le 08.06.2009 à 17:11
[modifier]

> alec6-72

Il ne s’agit pas de « stygmatiser le clampin de base » mais d’informer le citoyen lambda. Tout le monde n’est pas logé à la même enseigne, chacun prête un intérêt d’un degré différent aux problèmes qui nous occupent, et tout le monde n’appréciera pas comme toi les conférences de Jancovici. Or il faut que tout le monde soit informé, condition minimale (hors action dictatoriale) pour que les actions politiques puissent s’enclencher en étant acceptées (c’est ainsi que la démocratie pratique). C’est en cela que le niveau d’information offert par Arthus-Bertrand est l’indispensable chaînon pour toucher le plus grand nombre. Jancovici est tout aussi indispensable à l’autre bout de la chaîne pour répondre aux arguments contraires avec de la matière, de la raison.

Quant à l’espoir, c’est un merveilleux moteur, certainement pas un handicap. L’homme doit avoir des rêves et des projets ; qu’il les réalise ou pas, il sait qu’il peut espérer les réaliser et c’est ce qui compte. Reste alors à la raison de le convaincre d’agir. C’est ainsi que les différents piliers de l’information, quelle que soit la forme qu’ils empruntent et le niveau qu’ils occupent, peuvent servir de déclencheur à la raison de l’homme pour engager l’action.

Je pense qu’il faut cesser une bonne fois de dénigrer les petits efforts contre les gros. Tout est bon et à prendre. Dépenser moins d’électricité et d’eau, moins dépenser d’énergie de chauffage et mesurer ses dépenses d’énergie dans les transports, tout cela témoigne déjà, non seulement d’une conscience des problèmes mais aussi d’un premier engagement dans l’action.

Alors, bien sûr, s’imaginer que l’on va vers de vraies solutions durables en changeant ses lampes tout en conservant soigneusement le système économique qui nous a menés au bousbir que nous subissons, même en amendant ce système, c’est du franc délire et c’est exactement là que nous en sommes en ce moment même. Mais là encore, ceux qui aujourd’hui font ces petits efforts au quotidien sont tout à fait capables de comprendre la cohérence nécessaire des choix à effectuer pour changer réellement les choses. À ceux qui le peuvent d’expliquer.

Le stade de la prise de conscience, tous milieux confondus y compris celui des politiques, étant désormais atteint, il faut remettre de la politique dans la société; Il faut cesser de mettre la charrue devant les bœufs et remttre le politique au-dessus de l’économie. Nos représentants politiques doivent aujourd’hui choisir le système économique qui conviendra le mieux au règlement des problèmes qui nous occupent.

Amen.

85)
Okazou
, le 08.06.2009 à 17:15
[modifier]

> Kermorvan-76

Mon analyse des votes d’hier est assez différente de la-tienne.

D’abord, le grand vainqueur de l’élection sont les abstentionnistes. Près de 60 % des inscrits n’ont pas voté. Plus de 26 millions de citoyens n’ont pas choisi de représentants. C’est absolument colossal. Qu’est-ce que ce parlement, déjà incapable de proposer des lois, dispose comme légitimité démocratique ? Nibe.

Cela signifie clairement que pour ces 26 millions de Français (idem pour les autres pays européens) l’Europe qu’on leur refile, il n’y tiennent pas vraiment. Ils ne la reconaissent pas. Ils ne s’y reconnaissent pas. Elle leur est étrangère voire hostile.

Ensuite, deux groupes politiques ont progressé nettement.
– Les Verts ont reçu, en plus de l’expression de leurs électeurs naturels, les voix de ceux qui ne veulent pas voter UMP, celles de ceux qui ne sont pas assez niais pour se laisser pièger par le trop malin Bayrou mais de ceux aussi qui ne veulent pas voter à gauche, que ce soit pour le PS ou la gauche radicale.
Aux Verts de continuer leur action pour retenir ces électeurs peu déterminés.

– La gauche radicale obtient plus de 12 % des suffrages ce qui la place à quatre petits points des Verts et du PS.

L’inconnue, qui sera dévoilée au fil du temps, c’est bien sûr la volonté des Verts de remplacer le système économique actuel. C’est au pied du mur qu’on attend le maçon.

Le grand perdant est le PS. Une fois encore. En 2002, la politique libérale de Jospin le fait disparaître du paysage politique. La leçon ne fut pas comprise. En 2005, le Projet de constitution libérale de l’UE soutenu par le PS fut clairement rejeté par l’électorat de gauche. La leçon ne fut pas retenue. Hier, le PS voit ses électeurs se diriger vers des listes rejetant l’économie libérale, Verts et gauche radicale. La leçon sera-t-elle retenue avant que le PS ne disparaisse dans les oubliettes de la vie politique hexagonale ou redresseront-ils enfin la barre vers la gauche ?

Bayrou ? Grosse claque à son ego. On ne tire pas sur une ambulance.

Je te trouve bien catastrophiste, Kermorvan. Tu t’es levé du pied gauche ?

86)
alec6
, le 08.06.2009 à 17:43
[modifier]

Qu’est-ce que ce parlement, déjà incapable de proposer des lois, dispose comme légitimité démocratique ? Nibe.

Là je te trouve très optimiste, nos édiles n’en ont rien à faire de leur légitimité. Ils sont élus. Point. Et pour l’essentiel ça suffit à leur égo.

87)
alec6
, le 08.06.2009 à 17:52
[modifier]

@ O-84

Tu n’as pas tort bien sûr, mais le pervers de l’histoire c’est le désengagement des Etats et des entreprises qui nous désignent comme les responsables quand ce sont eux les coupables. Coupables de nous refiler des paquets de biscuits avec trois emballages en moyenne, mais on NOUS demande de trier leurs saloperies, coupables de continuer à construire des lotissements, coupables de ne cesser de supprimer les petites lignes de trains en nous culpabilisant de prendre trop la bagnole… La liste est longue.

Attention néanmoins, je n’en veux pas pour autant à YAB, je crois le bonhomme honnête et me fout pas mal qu’il passe sa vie dans un hélicoptère. Le lui reprocher serait mesquin et stupide.

88)
Kermorvan
, le 08.06.2009 à 18:23
[modifier]

Pour répondre à une question adressée à mon pied gauche.

Ma défiance envers « la gauche » date de 1956, élections gagnées par le « front républicain » en France sur la promesse de paix en Algérie, vote des pleins pouvoirs à Guy Mollet (y compris par le parti communiste), et ce qui s’en est suivi, à savoir le pire de la guerre d’Algérie, l’entreprise de Suez, la fin de la quatrième république sous menace de guerre civile ; je n’ai plus jamais été déçu, je fus vacciné ; de Gaulle est arrivé au pouvoir suivant un schéma qui n’est pas sans rappeler celui de Pétain, l’abdication d’un parlement.

Nous sommes bien informés des difficultés à venir, il n’est plus l’heure de se droguer aux mirages des lendemains enchanteurs. Pour s’instruire, il est préférable d’écouter (ou mieux : lire) nos deux J, Jancovici et Jorion, pas les candidats aux sièges de députés, quels qu’ils soient.

P.S. Les abstentionnistes on voté, comme les autres  : ils ont voté « merdre ». La « gauche radicale » n’existe pas, c’est un conglomérat, pas un parti de gouvernement, aucun espoir de ce côté. Quand aux sociaux-démocrates, s’ils ont été flingués, ce n’est pas seulement en France. Le spectacle continue.

(edit) En Ile-de-France, par rapport à l’élection européenne de 2004, le PS a perdu environ 12 points, et l’UMP en a gagné 12.

89)
Ellipse
, le 08.06.2009 à 20:15
[modifier]

Je reprends un peu le propos de Kermorvan et je vous invite plutôt à voir :

“Let’s make money”

un documentaire d’Erwin Wagenhofer (Autriche)

91)
alec6
, le 09.06.2009 à 09:46
[modifier]

Pour rebondir sur ce que dit Kermorvan, je vous enjoins encore une fois à visionner la vidéo de Paul Jorion. Une chose importante y est dite dans les 2 premières minutes à propos des élections européennes… Paul s’y étonne du peu d’opposition aux partis au pouvoir qui représentaient 47% des intentions de vote lors de l’interview et qui cumulent effectivement 44,2% des votes en France. La majorité en question étant, vous l’aurez deviné, l’association du PS et de l’UMP !

Le plus étonnant est l’absence de réaction des journalistes présents autour de la table… Sont-ils bien élevés au point de se concentrer sur le sujet (l’économie) ou sidérés (!) par cette “révélation” ?

92)
Okazou
, le 09.06.2009 à 17:25
[modifier]

« La « gauche radicale » n’existe pas, c’est un conglomérat, pas un parti de gouvernement, aucun espoir de ce côté. »

Ce qui m’intéresse n’est pas la poltique comme tu la vois. Ce qui m’intéresse ce sont les mouvements d’électeurs vers les courants, les propositions politiques. Les électeurs qui se déplacent, pas ceux qui se fixent. La dynamique de l’expression des opinions, pas leur conservation.

Cohn-Bendit rappelait fort justement que les électeurs n’appartiennent à personne. En cela, que la gauche radicale existe ou pas (idem pour les Verts européens) est secondaire. Ce qui compte et qu’il faut voir, sous peine de ne pouvoir correctement évaluer ce qui est en train de se passer dans notre vie, ce sont les électeurs qui ont fait le choix de l’un ou l’autre courant de la gauche radicale. Ils existent, eux, ceux qui ont choisi d’exprimer leur intérêt pour ce qui, selon toi, n’existe pas. Ils représentent plus de 12 % des votes exprimés, seulement 4 % de moins que le PS.

Sachant cela, que va choisir de faire le PS alors qu’il sait qu’une part importante de ses électeurs habituels a choisi cette fois les Verts et la gauche radicale ? Collomb, Valls et d’autres, qui représentent la part la plus libérale du PS sont déjà en train de vouloir tirer la couvertue encore plus vers la droite.

Et si l’on veut encore chercher une différence importante entre ton point de vue et le mien on peut dire que ce qui m’intéresse c’est le réel, la réalité de la politique dans ce pays. Pour l’instant, le PS existe. Je ne peux nier cette existence et n’en pas tenir compte, je suis démocrate. Alors ce que va devenir ce parti qui, que tu le veuilles ou non, imprime très concrètement la force de son point de vue (ou son absence de point de vue) sur la société française, ce qu’il va devenir, les choix qu’il va faire, me concerne.

93)
pilote.ka
, le 09.06.2009 à 17:29
[modifier]

Qui peut croire un seul instant qu’une daube pareille changera quoi que ce soit dans la manière de vivre des occidentaux ? Tout au plus Yann Arthus Bertrand, l’hélicologiste de service, aura donné envie à d’autres de suivre son exemple : passer l’essentiel de son temps à se balader en hélicoptère et en avion d’un bout à l’autre de la planète, payé par quelques pollueurs ayant très bien compris comment se racheter une virginité verte pour pas cher.

C’est vraiment une critique d’un esprit obtus qui pense que la générosité, le bénévolat sont des perversions.

J’ai été touché par ce film malgré quelque longueurs. Après l’avoir vu je me suis rendu compte de la responsabilité de l’homme dans la destruction des ressources terrestres (20% des hommes utilisent 80% des ressources terrestres) il était utile de disposer d’un hélicoptère pour nous montrer ça.

94)
Okazou
, le 09.06.2009 à 17:38
[modifier]

Je te suis, pilote.ka

Mon message à ishar :
So, what ?

Quand tu as dis ça, tu n’as rien dit. Du vent.

95)
zit
, le 09.06.2009 à 19:18
[modifier]

Houlla ! je m’absente un moment, et vlan, plein de commentaires, un samedi en plus…

Bon, je vais essayer d’apporter mon grain de sel.

bgc, malheureusement, c’est bien « l’homme » qui pollue, et pas seulement « quelques hommes, dans le but du profit ». C’est toi, c’est moi, c’est elle, c’est lui, c’est on, c’est nous, c’est vous, c’est aussi elles et eux. Évidemment, certains polluent plus, beaucoup plus, sans scrupules, mais le problème ne pourra être réglé que par une prise de conscience individuelle de chacun.

Saluki, alors, tu l’as vu, maintenant ? pour ce qui est du « mécénat » de PPR, j’avoue que ma première réaction a été une moue pincée, mais en y repensant, hormis les points que tu évoques, je ne peux qu’être admiratif du talent de YAB dans ce domaine là aussi : amener un de ceux qui sont (discrètement, il est vrai) montrés du doigt, à phynancer le projet, je trouve ça vraiment très fort. Il est rarissime qu’un artiste sache aussi bien se vendre. En général, c’est même incompatible, et c’est ça qui doit beaucoup déranger chez lui : un « véritable » artiste « doit » crever dans la misère, sinon, ça n’est qu’un aigrefin, idée reçue profondément enracinée dans l’inconscient collectif et bien difficile à dépasser (j’en sais quelque chose, je lutte presque quotidiennement contre, à titre personnel : je répugne à essayer de vendre mon « art », ça veut dire, entrer en compétition avec d’autres artistes et affirmer, scander, hurler : « je suis le meilleur, le plus génial, le plus beau », et rien ne me dégoûte plus que l’esprit de compétition, à la base de tous les maux décrits dans le film, justement).

Ravi d’avoir réussi à mettre T et O d’accord sur un sujet, en cuisine, ça s’appelle une émulsion (mélanger l’eau et la matière grasse, genre mayonnaise, béarnaise… ;o).

Ishar, je suis « presque » d’accord avec toi, je pense qu’il faut voir le film en entier pour que le « presque » soit remplacé par « pas du tout ». J’étais assez sceptique au début, mais, même si ce film n’est pas « la » solution, il en fait partie : il faut que tout le monde (occidental) change son mode de vie parce que ça n’est plus possible (en fait, ça ne l’a jamais été, on voit bien où l’on en est aujourd’hui), et ce film participe à une prise de conscience collective IN–DIS–PEN–SABLE. Ce film ne t’apprends rien de nouveau, dis–tu, mais il ne s’adresse pas à toi, il s’adresse à la fameuse « ménagère de moins de cinquante ans », c’est bien une pub, qui cherche, comme toutes les pub, à remplir des cerveaux disponibles.

ysengrain, je suis tout à fait d’accord, YAB est intellectuellement honnête, et il met tout ce qui est en son pouvoir pour faire passer son message (en plus de son véritable talent pour faire des images sublimes).

yvouf, concrètement, maintenant, on fait ce qu’on peut pour changer de mode de vie, et essayer d’expliquer à son entourage, au plus de gens possible, que c’est la seule solution. L’individu seul ne peut rien, mais tous les individus ensemble…

Pour que les multinationales plient, c’est très facile : il suffit de ne plus leur acheter leur daube, et on voit que ça va très vite (qui a dit General Motors ?). La solution passe par chacun de nous, qui sommes tous les con–sommateurs qui nourrissent ces dinosaures, rien n’est plus fragile qu’un dinosaure qui n’a plus rien à manger…

T, désolé pour ta terrasse, je crois que le mieux, pour les tâches de pétrole, c’est le beurre ;o).

Jonathan, oui, tout à fait ça.

unna, YAB ne sait pas faire d’images laides, c’est justement le commentaire qui remet en perspective. Quand à la « violence de la misère extrême », il la montre, c’est un corollaire de son propos, il ne montre pas non plus nos esclaves travaillant à l’autre bout de la planète pour produire les « biens de consommation » de notre quotidien, il montre les porte containers qui les transportent…

z (ah puis là, le viens de passer un long moment sur http://www.eautarcie.com, je répêêêêêêêêête : passionnant, ce lien, alarache…)

I’ll be back…

96)
ToTheEnd
, le 10.06.2009 à 09:21
[modifier]

zit: mais je suis convaincu que moi et O voulons beaucoup de choses communes… le problème, comme toujours, réside dans le détail ou comment on parvient à concrétiser les idées.

T

97)
Tom25
, le 10.06.2009 à 10:07
[modifier]

TTE, comment peux-tu savoir que tu partages certaines idées avec l’agent O puisque tu ne le lis même plus depuis des lustres ? :•D .

Tom, qui vient de laisser sa voiture chez son concessionnaire suite à un rappel de ce dernier pour palier un défaut de conception. Et ben dans la zone commercial, j’ai regardé le nombre de magasin qui vivent de l’automobile. Il y a VAG, Mercedes, Ford, Feu Vert, Midas, Speedy, … et les autres concessionnaires ne sont vraiment pas loin. Il y a 2 problèmes avec la bagnole tant décrié, 1 – Par quoi la remplacer, 2 – Que faire faire à ceux qui vivent de la bagnole ? De la solution du 1 découlera sans doute la solution du 2, mais ce n’est pas si évident.

99)
Okazou
, le 10.06.2009 à 15:14
[modifier]

« Il y a 2 problèmes avec la bagnole tant décrié, 1 – Par quoi la remplacer, 2 – Que faire faire à ceux qui vivent de la bagnole ? De la solution du 1 découlera sans doute la solution du 2, mais ce n’est pas si évident. »

Il ne faut aborder le problème du côté de la voiture qui est dans ce système économique un objet de consommation (l’erreur aujourd’hui de Sarkozy, Obama et les autres politiques dans la panique) mais de celui de l’homme et de ses besoins en matière de transport.

Nous avons besoin de nous déplacer, les marchandises ont besoin d’être déplacées. Quels sont les meilleurs moyens de réaliser ces déplacements ? Sur les mers, dans les airs et sur terre. Sur terre, dans les zones denses de populations et dans les campagnes.

Lorsque nous aurons commencé à apporter des réponses à ces problèmes, alors il restera à imaginer la transition pour y parvenir sans provoquer de dégâts sociaux.

C’est un peu ce qu’a fait Blues-33 au niveau individuel. Imaginons ça au niveau global.

100)
alec6
, le 10.06.2009 à 16:02
[modifier]

Damned !l’agent O vient de dire ce que j’allais exprimer en lisant ces nouvelles interventions (Tom, Zit…).
Le problème n’est pas la bagnole, mais le transport. Dans ce sens la voiture devient UNE solution, mais n’est pas LA solution comme on nous le fait croire depuis des lustres.

Le prix du baril qui vient de repassera aujourd’hui au dessus des 70$, alors que la consommation en mai n’a jamais été aussi basse depuis longtemps (81mb/j) mettra tout le monde d’accord dans qq années. Normalement, la spéculation accentue la tendance et la “loi” de l’offre et de la demande fait le reste. Il se trouve néanmoins que les dernières découvertes de champs pétroliers n’ont rien de mirifique comme on pourrait nous le laisser croire, d’autant que le ratio “énergie dépensée/énergie produite” est de moins en moins favorable. Si les techniques existent (ou sont à développer) pour extraire du pétrole dans des conditions extrêmes, le coût énergétique de cette extraction est et sera de plus en plus élevé.
La notion de “pic pétrolier” est à prendre dans ce sens : fin du pétrole bon marché.

à suivre…

101)
Okazou
, le 10.06.2009 à 16:20
[modifier]

« Damned !l’agent O vient de dire ce que j’allais exprimer en lisant ces nouvelles interventions (Tom, Zit…). »

Cool, man !

On peut dire que chaque fois que l’on aborde les problèmes du point de vue de l’homme et en voulant servir l’homme, non plus du point de vue de la finance et pour servir la finance, on peut imaginer des solutions à ces problèmes. Le problème aujourd’hui, c’est la financiarisation de la vie. Ça ne marche pas.

ToTheEnd va encore dire que je me répète depuis des années. Il a raison.


Un autre monde est possible. Pour l’homme et son environnement.

103)
levri
, le 10.06.2009 à 21:37
[modifier]

@ Kermovan : ce truc n’est qu’un autre exemple de comment monter en épingle le superficiel pour éviter de s’attaquer aux sujet vraiment sérieux …

Parmi les sujets d’actualité passionnants :

Le film Home n’aurait pas injustement favorisé les écolos, malgré les assertions de certains partis.

Les verts ont fait un score étonnant, malgré la pédophilie avérée de Danny le Rouge …

J’écoute I Don’t Even Care de Frank Zappa sur l’album Meets The Mothers Of Prevention

104)
alec6
, le 10.06.2009 à 22:38
[modifier]

J’hésite à digresser sur internet, mais me retiendrai cette fois.

Retour à nos moutons donc…

Je n’avais pas vu le film en entier lors du message de Zit… l’ayant enregistré, je l’ai visionné dans son intégralité avec l’un de mes héritiers hier soir.

Ma première impression en est renforcée, voire…
Ce film est totalement insupportable de mièvrerie et de philosophie de bazar. Le syllogisme l’y dispute à l’arnaque télévisuelle… c’est beau comme une réclame TV pour un katkat, une banque, les assurances Machin, les saucisses Herschmoll ou les Centrales Nucléaires bidule !
La fin en est particulièrement affligeante façon “happy-end” le trémolo dans la voix, histoire de nous déculpabiliser un peu…

“Il est trop tard pour être pessimiste” ou l’aphorisme flop ! Les 80 000 collaborateurs de PPR vous remercient, le premier de la liste tout particulièrement !

105)
ToTheEnd
, le 11.06.2009 à 09:49
[modifier]

Je me réjouis de voir un jour A6 réaliser quelque chose… avec toutes ses remarques qui ne font que rappeler la réalité à chaque fois, on serait sûrement sur le cul par le résultat.

Les derniers rapports BP sont sortis… chiant à lire mais intéressant à plus d’un titre.

T

107)
alec6
, le 11.06.2009 à 11:05
[modifier]

Désolé TTE de ne pas être écologiquement correct en ne participant pas à la messe de François Pinault chantée par YAB et Luc Bessons réunis. La diatribe de l’écrivain russe parue dans Libé est bien mieux écrite que ma prose, mais le fond est le même.

Merci néanmoins pour le lien vers les chiffres de BP, ils se recoupent avec les tableaux de l’AIE (c’était à désespérer sinon !) et montrent effectivement un début de pic en 2007. Les prospectives de Fatih Birol de l’AIE toujours, sont assez éclairantes, il ne manque d’ailleurs pas d’humour, le bougre.
Voici l’un des schémas que l’on trouve sur son rapport de novembre 2008 :

Ce qui est joli dans le schéma est la partie en bleu ciel et la remarque de son auteur (j’ai rajouté les lignes verticales pour marquer les années)

108)
alec6
, le 11.06.2009 à 12:20
[modifier]

Cher TTE, pour répondre à ta question sur ce que je réalise ou pas…

  • voila 20 ans que je n’ai plus de voiture avec néanmoins 3 enfants de 8, 9 et 11 ans (certes il n’y a qu’à Paris qu’on puisse s’en passer et j’ai la chance d’y travailler).
  • nous nous déplaçons à pied, à vélo, en métro, en train, en louant une voiture une fois l’an quand il est impossible de faire autrement, de toute façon conduire m’emm-biiiiiip !
  • depuis toujours je mange plus ou moins bio et très peu de viande…
  • je répare, transforme, récupère… jamais acheté d’aspirateur, de télé, de miroir, très peu de mobilier (tout est dans la rue !)… rarement des vêtements (idem ppour les gamins dont les fringues passent de l’un à l’autre et de copains en copains et en “récup’ fringues” du coin (à l’exception des godasses !).
  • etc
    Je n’en tire aucune gloire et ne me fais pas d’illusion sur l’aspect “exemplaire” passant pour un imbécile depuis longtemps déjà.

En revanche je me réjouis quand :

  • la mairie de Paris a décidé, de ne plus désherber le pied des arbres (c’est tellement plus beau, ne coûte rien et rend service à l’arbre), de répandre du BRF (bois raméal fragmenté) dans ses jardins publics, ne désherbe plus les trottoirs qu’à la binette…
  • des immeubles de mon quartier sont isolés par l’extérieur.
  • on limite la vitesse dans certaines rues à 20km/h
  • j’apprends que le maire d’un quelconque patelin a décidé de ne plus construire de nouvelles routes et de nouveaux lotissements et modifie son PLU pour autoriser un COS (coefficient d’occupation des sols) à 2 ou plus et non plus à 0,5 ou moins (surface bâtie vs surface terrain)
  • j’apprends qu’une ancienne ligne de chemin de fer va être remise en service (j’attends encore !)

Évidement tout cela n’est pas très photogénique et je connais plein de gens qui ont adoré Home mais qui ne supportent pas les trottoirs herbeux du XXe ardt…

Alors désolé encore une fois mais le loukoum audiovisuel de vendredi soir… c’est trop.

109)
ToTheEnd
, le 11.06.2009 à 13:50
[modifier]

Je n’ai pas posé de question et je ne t’avais pas demandé une liste mais je sens comme un besoin de justification…

Ceci dit, joli auto-goal en faisant 3 gosses… combien tu paries qu’aussi économe votre/leur vie sera, ils pollueront plus qu’un type qui aime pas l’herbe autour d’un arbre, qui roule en Cayenne et fait du ski tous les weekends mais qui égoïstement aura 1 gosse, voire 0??

Alors ta vie de carmélite de la récup ainsi que la liste que tu dresses, elle est bien jolie mais écologiquement parlant, elle ne vaut pas mieux que ce film que tu critiques.

Je suis prêt à prendre un autre pari: YAB changera plus de choses avec son film et éveillera plus de consciences que tes plaintes et que le ruskov de Libé.

Et heureusement, c’est tout ce qu’on lui souhaite. Alors qu’à toi et au ruskof…

Enfin, tu te réjouis du train… c’est bien mais c’est encore une fois une vision limitée du problème écologique que eux aussi occasionnent (énergétiquement parlant, c’est à peine 3x mieux qu’une bagnole et encore, je suis gentil!). Mais je vais pas te faire un cours maintenant, tu as certainement déjà des critiques à faire… pardon, je voulais dire “rappeler la réalité…”.

T

110)
ToTheEnd
, le 11.06.2009 à 14:15
[modifier]

Assez indigeste.

Pour aider à la digestion et pour peu que tu comprennes l’Anglais, je recommande l’introduction qui émane du CEO de BP, Tony Hayward… et en particulier l’avant-dernier paragraphe:

Our data confirms that the world has enough proved reserves of oil, natural gas and coal to meet the world’s needs for decades to come. The challenges the world faces in growing supplies to meet future demand are not below ground, they are above ground. They are human, not geological.

Heu… c’est la fin qui compte donc hein… pas le début.

T

112)
alec6
, le 11.06.2009 à 23:19
[modifier]

Confirmant ta grande habitude, TTE, tu verses dans l’invective personnelle et le mépris autosuffisant !

Ciao tout le monde !

113)
Tom25
, le 12.06.2009 à 17:51
[modifier]

Je suis d’habitude bien plus d’accord avec Alec6 qu’avec TTE, mais … cette fois je dois avouer comprendre un peu TTE.

Alec6 a fait des sacrifices qui ne lui coûtent pas vraiment car comme il le dit lui même de toute façon ça l’emmerde. TTE a fait d’autres sacrifices qui ne lui coûte pas trop non plus (enfin c’est ce que j’avais cru comprendre dans un autre sujet mais je ne suis pas sûr).

Bref, tout ça pour dire que si nous devons tous faire quelques sacrifices, rien de dit que nous devons tous faire les mêmes.

Je vais relire le paragraphe en anglais post 110 de TTE une troisième fois et me faire assister par Google Translate pour être sûr d’avoir compris.
On manque de ressource humaine ? On manque d’humains ?

114)
ToTheEnd
, le 12.06.2009 à 20:07
[modifier]

Alors une traduction humaine pour T:

Nos données confirment que le monde a suffisamment de réserves prouvées de pétrole, gaz naturel et charbon pour répondre aux besoins du monde pour les décennies à venir. Les défis que le monde affronte dans la demande croissante de biens pour répondre à la demande future ne sont pas sous terre, elles sont sur la terre. Elles sont humaines, pas géologique.

C’est plus clair comme ça?

T

116)
Tom25
, le 13.06.2009 à 10:03
[modifier]

Ca me fait un peu penser à une manière politique de noyer le poisson. Et qu’il y ait de ressource pour le monde entier pour les décennies à venir, sans doute, mais de ressources accessibles ???

117)
ToTheEnd
, le 08.10.2009 à 12:07
[modifier]

Pour info, le premier film de Nicolas Hulot sort cette semaine et il s’appelle Le Syndrome du Titanic

La thématique est évidemment l’écologie mais au-delà, c’est avant tout un regard sur nous, l’être humain et sa façon de vivre.

Je vois déjà ceux qui ne font rien à part quelques trucs à une échelle personnelle (et encore) venir critiquer cette oeuvre qui touchera probablement quelques millions de personnes.

T