Profitez des offres Memoirevive.ch!
Que la couleur numérique soit …

Les quadragénaires (et plus) qui fréquentent ces lieux et s'adonnent à la prise de vue photographique ont tous, sans aucun doute, fait leurs débuts dans l'argentique. Et mis à part quelques poussières de pourcent d'entre eux, leur relation à la couleur se limitait à choisir la marque et la sensibilité du film (négatif ou inversible). Pour ce qui me concerne, c'étaient du Kodachrome jusqu'à 100 ISO, Ektachrome 400 parfois poussé à 800 et de l'Ektar (en toute petite quantité) pour le négatif. Une fois exposés, départ vers le labo qui se débrouillait avec les couleurs.

Le passage au numérique a radicalement changé la donne. Là où votre seule préoccupation était de cadrer et d'exposer correctement, vous êtes maintenant responsable du rendu des couleurs, de la balance de blancs, de l'histogramme calé à droite, etc. J'en passe et des meilleurs.

A moins que, prolongeant votre attitude "argentique", vous vous contentiez d'un tout automatique et d'envoyer vos cartes par la borne la plus proche au labo qui vous retournera vos clichés. Il paraît que cette attitude est celle de près des 90% des "photographes" et si tel est votre cas, sautez cette chronique, elle ne vous concerne pas.

Ayant définitivement abandonné mes EOS 10 et 50, je me suis mis à fréquenter les forums spécialisés pour en apprendre le maximum sur cette nouvelle technique. Et là, grosse déception : mises à part les galeries-critiques qui ne m'intéressent guère, les sujets se limitent à des discussions sur mon Konica qui est meilleur que ton Canikon, quel objectif dois-je prendre pour un safari en Corrèze, etc.

Pourtant trois sujets reviennent comme des leitmotivs dans quasiment tous ces forums :

  1. comment être sûr de conserver mes oeuvres magistrales pour les générations futures ?
  2. mais cette balance des blancs, qu'est-ce que c'est ?
  3. on ne fait de vraies photos que si on a un écran calibré !

Vous remarquerez que le petit 3 n'est pas une interrogation : c'est un dogme, une vérité révélée. Alors, n'en déplaise à Chichille, je vais commenter ces trois sujets.

La sauvegarde de vos oeuvres

Cette interrogation revient régulièrement et les réponses données pourraient laisser penser qu'une épidémie de paranoïa aiguë s'est répandue sur toute la planète photographique plus rapidement que la grippe porcine. Dialogue pas si imaginaire :

  • Mes photos en raw sur mon disque dur, sur ma Time Machine (pour les utilisateurs Mac) et sur un disque dur clone externe conservé dans un endroit différent et bien protégé des voleurs. Le tout complété par les meilleures travaillées avec LR/Aperture et exportées en TIFF, toujours sur les 3 disques puis sur un CD/DVD. Mais comment être sûr que dans dix, vingt, cinquante ans, on pourra toujours lire les raw, tiff, cd, dvd ??? - grave question existentielle.
  • Dites-moi, les quadras et plus, vos négatifs et vos diapositives, vous en aviez combien de copies ? Et vous les conserviez dans votre coffre à l'UBS, par crainte que l'appartement prenne feu ou que les voleurs s'en emparent ?
  • ce ne sont pas mes photos qui intéresseraient les voleurs éventuels, mais leur support : les disques durs.
  • OK, mais je ne crois pas qu'ils s'intéressent aux CD.
  • Les CD, ce n’est pas fiable
  • Parce que les négatifs et les diapositives, vous êtes sûr que c'est fiable. Et bien je peux vous dire que j'ai des diapositives de 50 ans qui sont absolument irrécupérables : couleurs complètement passées.

Que l'on veuille protéger ses oeuvres parce qu'elles sont la mémoire des événements vécus ou l'expression d'un sentiment ressenti, très bien et normal. Que l'on en fasse un thème qui frise l'obsession me paraît quand même disproportionné.

La balance des blancs

Le sujet bateau par excellence. Mais si vous avez lu la chronique de Zit, ce sujet n'a plus aucun secret pour vous et vous vous promenez en permanence avec votre Lastolite dans le sac photo. Non?.. non! Alors, puisque vous vous refusez à faire ce qu'on vous dit, vous avez donc le choix entre trois techniques :

  1. photographier en jpeg avec balance de blanc automatique... bonjour les dégâts !
  2. photographier en raw et vous fier à LR ou Aperture pour définir la BB
  3. photographier en raw et choisir votre BB selon la technique empirique : le pif (en l'occurrence l'oeil - ne confondons pas les sens).

On va oublier la technique nº 1 pour se consacrer aux 2 et 3 à partir d'un exemple qui au départ n'était pas prévu pour cette rubrique, mais qui va parfaitement l'illustrer. Voici donc une photo, prise en raw et livrée ci-dessous telle que dématricée par LR

Original

Quelques ajustements plus tard, voici ce que cela donne

Traitement

Comme vous pouvez le constater, LR a fixé la T° de la BB à 4850. Ce n'est pas trop mal, mais ayant l'original sous les yeux, la couleur est trop chaude : ma petite rose est blanche ! Que faire ?

Continuons d'utiliser la technique n°2 et fions-nous aux indications de LR : ma rose étant à l'ombre, je choisi la T° correspondante

Ombre

Ouche, ma rose blanche (qui n'est pas de Corfou, mais d'Epidaure) est devenue toute jaune. Pas vilaine, mais pas réelle.

Un 2e essai avec le réglage "lumière naturelle" à 5500 nous rapproche un peu plus de la réalité et la tentative avec la pipette nous amène à 4750 ce qui est le mieux que peut faire LR. Alors, je me décide à appliquer la technique n° 3 (le pif) et, l'original sous les yeux, je règle ma BB pour finir à ça :

Final

Comme vous pouvez le constater, la T° qui correspond à la réalité est de 4370, c'est-à-dire à peine un peu plus qu'un tube fluorescent !

Cette petite expérience me pose donc un problème : alors que LR prévoit une BB en lumière naturelle à 5500° et à l'ombre à 7500, moi, je dois la régler à l'ombre à 4370. Il y a comme qui dirait un défaut !

Mais finalement, ma rose blanche, elle est vraiment blanche pour vous ?

Si je vous pose cette question, c'est que je vis actuellement une situation qui sur le plan lumineux est particulièrement traumatisante. J'ai dû subir au début de cette année l'opération - relativement classique à mon âge - de la cataracte. En général, on opère les deux yeux, parfois simultanément, plus souvent à un mois d'intervalle. Malheureusement, des complications imprévues ont repoussé la seconde opération si bien que je vis depuis plusieurs mois avec un oeil opéré et un oeil normal. Et là, le choc : savez-vous que la lumière blanche, mais alors, vraiment blanche existe . De l'oeil gauche, j'ai l'impression que toutes les lampes de la maison ont été remplacées par des phares au xénon, alors que de l'oeil droit, Ambiance retrouve la vie dans une belle lumière dorée.

Comme nous avons un cerveau particulièrement efficace, ma rose blanche est d'une blancheur Perxxl à gauche et dorée à droite. La conjonction de ces deux informations me donne le résultat final que vous avez ci-dessus. Et vous, vous êtes oeil gauche ou oeil droit ?

Cette dernière question va me permettre de sauter à pieds joints dans le troisième thème de cette chronique : le premier commandement de la religion de la couleur numérique.

Ton écran souvent tu calibreras et toujours très soigneusement !

Avant d'entrer dans le vif du sujet, une petite digression : il m'est absolument impossible de calibrer mon 24" : je n'ai pas trouvé de calibre assez grand pour qu'il passe à travers. Je peux calibrer des oeufs, des fraises, des pommes, mais pas mon écran. Alors, plutôt que de le calibrer, essayez plutôt de l'étalonner - fin de la digression.

Ce premier commandement réveille en moi mes tendances anarcho-agnostiques et me fait poser la question : Pourquoi ?

Réponses le plus généralement données :

  1. parce que si tu veux faire imprimer tes photos par le labo, l'écran calibré te donnera les couleurs exactes des clichés que tu recevras,
  2. parce que les couleurs de tes photos seront exactement celles que verront toutes les personnes qui les visionneront par internet ou sur leur télé.
  3. parce que seul un écran calibré te donnera les vraies couleurs de ta photo

Ah oui ! ... Vous y croyez, vous ?

Point 1
Tous les forums bruissent des hurlements du genre : mes photos reçues de Phoxxxx sont toujours trop sombres/trop claires/avec une dominante verdâtre/jaunâtre/rosâtre (biffer la mention inutile) et pourtant j'ai calibré très soigneusement mon écran avec ma sonde Spyyy. Et après avoir très soigneusement développé votre image en TIFF 16 bits dans l'espace colorimétrique ProPhoto RVB, vous les envoyez au labo en 8 bits sRVB à 80% et espérez obtenir le même résultat que sur votre écran, qu'il soit étalonné ou pas ? Bon, c'est vrai les hasards miraculeux, cela existe.

Question subsidiaire : mis à part pour des raisons professionnelles, pourquoi imprimez-vous encore des photos ? Certes cela m'arrive de temps en temps - disons 0.5 à 1% de la production retenue et sur mon imprimante avec le papier que j'ai choisi et dont j'ai trouvé le profil ICC correspondant sur le site du fabricant. Un iMac étalonné avec le logiciel interne (gamma 2.2) et Shades à 75% de la luminosité minimum de l'iMac et le tour est joué.

Point 2
Les couleurs de photos que verront ceux qui les regardent seront celles que leur donnera leur écran (d'ordinateur ou de télévision). Si leur écran est étalonné comme le vôtre, ils verront vos couleurs, sinon, ils verront leurs couleurs. Et à combien estimez-vous le nombre de personnes ayant étalonné leur écran de la même manière que le vôtre : 1 pour 10.000 peut-être et je suis sans doute très optimiste.

Point 3
Les vraies couleurs de la photo ?

Lightroom Alors, dites-moi, pourquoi LR vous offre-t-il toutes ces possibilités : choisir la nuance, la saturation et la luminosité de toutes les couleurs de telle manière que la photo que vous développez corresponde aux couleurs que vous voulez lui donner, pas aux vraies couleurs. Et ceci que votre écran soit étalonné ou pas.

Personnellement, le seul étalon que je trouve valable, c'est votre oeil (gauche ou droit !). Sauf cas exceptionnels, les photos sont vos photos. Elles doivent correspondre aux souvenirs ou aux émotions qu'elle évoquent pour vous. C'est pour cela d'ailleurs que vous déclenchez en raw et que vous utilisez LR, Aperture ou tout autre dématriceur pour les développer.

Pour illustrer ce propos, une dernière photo :

Antilles
Une petite plage guadeloupéenne : une vraie carte-postale

Croyez-vous vraiment que les couleurs que vous voyez correspondent exactement aux couleurs réelles. D'ailleurs, celles que je vois ne sont sans doute pas non plus réelles : elles correspondent au souvenir que j'ai de cette petite plage et je les ai choisies en fonction du plaisir que me procure la vision de cette photo. Vous verrez peut-être le ciel trop foncé (oeil droit) ou trop clair (oeil gauche). Pour moi, avec mes deux yeux, il correspond au souvenir que je veux en avoir.

En conclusion, quel que soit l'état de votre écran, développez vos photos telles que VOUS voulez les avoir, en n'oubliant pas, peut-être, de temps en temps que

La Terre est bleue comme une orange
(Paul Eluard)
66 commentaires
1)
Tof
, le 20.05.2009 à 00:48
[modifier]

Bon. Excellente chronique pleine d’humour. Mais tout ça ne me dit pas quel objectif prendre pour mon safari en Corrèze.

2)
Saluki
, le 20.05.2009 à 00:57
[modifier]

Et moi, qui dois me faire opérer d’une cataracte, quelle température auré-je par la suite ?

3)
Claude Mouginé
, le 20.05.2009 à 06:28
[modifier]

Bonjour à tous,

Enfin quelqu’un qui ose écrire tout haut ce que certains (dont je suis) pensent tout bas… Merci Hervé !

Mais il est vrai que je fait, moi aussi, partie de ces vieux crabes qui sont tombés dans l’argentique lorsqu’ils étaient petits, et qui même, pour certains d’entre eux, ne juraient que par le noir et blanc, l’odeur d’hyposulfite dans la salle de bains et les épreuves pendues au fil comme de vulgaires torchons de cuisine…

Allez, bonne journée à tous, et encore merci, Hervé, pour cet article d’une fulgurante objectivité…

4)
THG
, le 20.05.2009 à 07:10
[modifier]

Eh bien , en tout cas, je constate encore que beaucoup d’utilisateurs de Lightroom n’ont pas saisi comment fonctionne la balance des blancs dans ce logiciel et, surtout, commettent l’erreur de comparer les valeurs affichées aux références de monsieur-tout-le-monde (le tungstène, le néon ou la lumière du jour en valeurs Kelvin bien définies). Et ce qui me surprend, c’est que l’auteur de ces lignes, ne trouvant pas la solution à son problème de BdB, puisqu’il ne comprend pas comment fonctionne l’outil, finit sur une pirouette (demerden-sie sich) :-) Je pense qu’il est temps que je me penche sur un tuto consacré à ce point particulier.

Quant au point n° 3 sur les vraies couleurs… mauvais exemple puisque l’outil HSI est justement là pour saturer ou désaturer donc, par principe, on modifie les couleurs (on s’éloigne donc de celles de la scène vues par les yeux du photographe).

Autre principe qui a la vie dure : les logiciels des fabricants d’appareils montrent les vraies couleurs. Faux. Ils essayent de reproduire, pour les Raw, le traitement et la saturation des JPEGs boîtiers traités en interne. Et, bien évidemment, c’est le fabricant en question qui décide que le jaune ou le rouge sera comme ça et pas autrement…

Cdlt, Gilles.

5)
ysengrain
, le 20.05.2009 à 08:11
[modifier]

Sans être un expert, j’approuve les dires de Gilles, mais quand on ne maîtrise pas, on fait comme le dit Hervé. Donc dès que Gilles aura publié son ‘tuto” ce sera encore plus compliqué qu’avant ?

Au fait, écoute comme ça sent une drôle de couleur. ;o))))

6)
Blues
, le 20.05.2009 à 08:21
[modifier]

Merci Hervé pour tous ces “tuyaux”…

A propos de colorimétrie, un peu moins photo et plus traitement PAO, quelques petits tuyaux persos sur le réglages des softs Abode orientés print numérique (CMJN / PostScript) afin d’arriver à un résultat +ou- correct en sortie. Un pdf à donwloader PAO: Concordance couleurs, impressions

7)
Leo_11
, le 20.05.2009 à 08:21
[modifier]

Enfin quelqu’un qui ose déclarer haut et fort qu’il est inutile d’étalonner son écran… j’avais peur d’être le seul sur cette planète à penser ceci… Merci… ça rassure…

… écoute comme ça sent une drôle d’odeur…

Dans la même veine… « écoute cette odeur comme elle est carrée… »

8)
Caplan
, le 20.05.2009 à 11:09
[modifier]

Merci Hervé pour cette dédramatisation!

Regardez ICI comme les Kodachromes étaient magnifiques dans leurs “fausses couleurs”!

Milsabor!

9)
Blues
, le 20.05.2009 à 11:30
[modifier]

Pour les kodachromes “magnifiques”… Hum, il aura bien fallu à un moment les re-transférér (= les numérisér) pour qu’ils passent de leur version originale dia-argentique à la version visible sur ces sites = digital-numérique … Donc à ce stade une fois “convertis-digitalisés”, rien ne dit qu’ils représentent la réalité (vision argentique à travers le film diapo)… Car après leur scan-conversion et profilage, toutes retouches post-numérisation étant autorisées-possibles. Moralité, seul un comparatif entre le dia originel et sa version digitalisée sur un écran top-calibré permettrait de juger.

10)
François Cuneo
, le 20.05.2009 à 11:45
[modifier]

J’ai commencé à me poser des questions lorsque j’ai étalonné (:-)) mes deux écrans avec la même sonde, et remarqué qu’ils ne donnent pas du tout la même couleur!

Merci Hervé.

Gilles, je t’attends avec ton tuto!

11)
popey
, le 20.05.2009 à 12:01
[modifier]

Sur la plupart des sujets techniquement poussés, on peut trouver des exagérations. Je me rappel, quand j’avais étudié les systèmes home cinéma avant de m’équiper, j’avais trouvé sur des forums des gens qui conseillaient très sérieusement l’utilisation de cables gainées d’eau … vendu plus de 100 euros le mètre, en jurant que la différence était flagrante.

Ma position sur ce genre de choses : si on part du minimum syndical, on pourra amméliorer sensiblement la situation en appliquant quelques règles. Au fur et a mesure que la situation s’amméliorera, les étapes suivantes apporteront une ammélioration de plus en plus subtile.

Comme j’ai l’impression de ne pas être clair du tout, je vais prendre un exemple.

  • Je prend une photo avec mon 300D d’un bonhome de neige éclairé par un lampadaire qui a une lumière jaune/orange (photo n°1). Le résultat est vraiment médiocre en terme de couleurs.
  • Pour amméliorer ça, je prend une photo en gros plan d’une surface de neige subissant le même éclairage, et je dis à mon appareil d’utiliser cette photo pour la balance des blancs (photo n°2). Ca ne coute rien, et bon sang, le résultat est vraiment meilleurs.
  • Maintenant, je pourrai probablement faire encore mieux, en utilisant un système dédié à la balance des blanc (photo n° 3). Ca me coûterai beaucoup plus chère (infiniement plus chère en fait, étant donné que la solution précédente était gratuite), le résultat serai probablement meilleurs, mais la différence entre la photo 2 et la 3 serait moins flagrante que entre la 1 et la 2.

Tout ça pour en arriver à cette conclusion : le seul point interessant est de trouver la solution qui satisfasse mes besoins / mes envies, et qui reste raisonnable.

C’est la fameuse recherche du juste milieu qui revient quasi quotidiennement dans la vie de tous les jours, appliquée cette fois à de la technologie).

12)
Hervé
, le 20.05.2009 à 12:18
[modifier]

A l’ami THG, grand Gourou lightroomien qui applique à la lettre le 2e commandement de la religion d’obédience LR :
Aucune critique de LR tu ne toléreras, car parfait il est, absolument

Etant physicien, je n’ai aucun problème à comprendre la colorimétrie des couleurs ni à maîtriser la balance de blanc. Mais, je me fiche éperdument de savoir comment LR travaille, ce qui m’intéresse, c’est le résultat. Pour ce qui me concerne, je crois avoir été clair : je travaille en raw, je règle ma BB avec la pipette et ajustement manuel si je le trouve nécessaire. Alors, pourquoi LR me propose-t-il 7500 ° pour une photo prise à l’ombre ? Et si ce n’est pas cela qu’il veut dire, alors, qu’il le dise autrement !

Bon. Excellente chronique pleine d’humour. Mais tout ça ne me dit pas quel objectif prendre pour mon safari en Corrèze.

Je te conseille le SIGTAMCANIK 15-400/1.8 LAPO : tu n’en voudras plus d’autre !

13)
nicos
, le 20.05.2009 à 12:49
[modifier]

très intéressant. Oui, le demerdenziziche est parfois bien pratique, surtout, comme noté par l’auteur, quand on doit maintenant faire face à un nombre incroyable de réglage (ne pas oublier de descendre les ISO quand on a de nouveau de la lumière, par exemple. Chaque fois ca m’arrive, je me retrouve sur la plage avec un réglage à 1600iso, et plein d’images bruitées)

Bref, j’ai 2 questions. Un, j’aimerais bien avoir un peu plus d’explication sur l’histogramme groupé à droite: pourquoi à droite? pourquoi groupé? comment on y a arrive? deux, Meme en jpg on peut ne pas utiliser la BdB automatique. Est-ce juste pour pouvoir retoucher sans perte après qu’il vaut mieux utiliser le RAW?

Merci

Et comme disait mon grand père, ca saute aux yeux comme un coup de pied au cul…

nicos

14)
Franck Pastor
, le 20.05.2009 à 13:48
[modifier]

Bruit, balance de blancs, calibrage, raw, dématriçage… Gnéééé ? Et il y en a ici qui me reprochent de faire dans l’ésotérisme avec LaTeX !

Mais c’est bien le même problème : tant que vous n’êtes pas initié à tel ou tel thème, un article là-dessus vous paraîtra écrit par un Martien.

Quelqu’un peut-il me conseiller une référence genre « La photo numérique pour les nuls », si ça existe, pour que je fasse au moins semblant de comprendre quelque chose la prochaine fois ? :-) D’autant que j’ai depuis six mois un bon motif pour me mettre vraiment à la photo : ma fille :-) La plus simple et claire possible, la référence, tant qu’à faire : je pars quasi de zéro.

16)
Franck Pastor
, le 20.05.2009 à 14:26
[modifier]

Merci Hervé. J’aurais dû me douter qu’il existait dans cette collection :-)

Et si tu l’as eu toi-même en main, peux-tu me dire si c’est un bon bouquin sur le sujet ?

17)
PECourtejoie
, le 20.05.2009 à 15:00
[modifier]

Gilles, je crois que tu n’as pas suivi le point de vue de Hervé quand au point 3: il dit justement que les vraies couleurs ne sont qu’une question de goût, et que l’outil HSI permet de les changer comme l’on veut. Sur ce point, vous êtes donc d’accord!

Pierre-Etienne

18)
filfly
, le 20.05.2009 à 15:19
[modifier]

Hervé, merci pour ce texte tout simplement génial! Ta conclusion est tellement juste.

Merci!!

19)
THG
, le 20.05.2009 à 15:57
[modifier]

A l’ami THG, grand Gourou lightroomien qui applique à la lettre le 2e commandement de la religion d’obédience LR : Aucune critique de LR tu ne toléreras, car parfait il est, absolument

Euh, je crois que tu n’as pas bien compris.

Désolé que tu le prennes si mal mais la question ici n’est pas Lightroom mais le fait que tu échaffaudes un discours visiblement basé sur une méconnaissance du logiciel. Dans ton exemple, tu ne parles pas une seule fois de la teinte, tu ne t’étonnes pas que les valeurs de températures les plus élevées ont le curseur jaune, et les plus basses le curseur bleu, sans parler du fait de shooter une image pas facile à équilibrer, totalement dénuée de référence (blanc ou gris), sans une aide extérieure (simple feuille de papier blanc…) et aussi, au passage, sans donner d’indice sur le profil en service dans le panneau étalonnage…

Oui, c’est vrai, Lightroom propose une approche du travail très visuelle, c’est d’ailleurs ce que tu démontres ici.

Quant à tes remarques sur ma soi-disant attitude de gourou, je pourrais te retourner la question de savoir s’il est possible d’oser critiquer un écrit du grand Hervé…

20)
THG
, le 20.05.2009 à 16:14
[modifier]

D’autre part, même si je suis contre le discours des ayatollahs du calibrage d’écran, et que je partage totalement ton approche concernant le rendu de ton écran et de celui des autres, tu ne peux pas non plus nous faire un cours en essayant de nous expliquer que l’outil BdB de X ou Y est foireux, alors que ton écran est dans les choux (sans parler de Shades qui réduit à néant tout espoir de voir des couleurs correctes).

22)
cerock
, le 20.05.2009 à 16:31
[modifier]

@Hervé, Je suis assez d’accord avec ton approche… y comprit pour les meilleurs impression chez soit, mais a la grande différence de l’époque argentique, c’est que les utilisateurs actuelles ne font plus tirer leurs photos dans des labos, a l’époque (sauf pour les diapos), pour chaque film, le film était le support et les photos étaient sous forme de tirage papier qui était gardé dans un album et/ou distribuer à la famille et aux amis, donc en cas de malheur, tout n’étais pas perdu, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui.

Quand je travaillais dans un centre de services, j’ai souvent eu des clients qui sont venu me voir pour essayer de récupérer des données sur leur disque dur… mais quand le disque est vraiment en panne cela coûte très chère (et le risque de panne d’un HDD est quand même bien supérieur au risque d’incendie). J’ai une cliente qui a perdu toute les photos de ses deux enfants (de la naissance a leur 2/4 ans), elle n’avait aucun tirage papier (et bien j’étais triste de ne rien avoir pu faire. Mise a part lui conseiller des entreprises spécialisées). J’en ai une autre que j’ai pu “dépanner” en récupérant les photos effacer de la carte mémoire de leur nouveau compact numérique. Ce n’était pas des photos vitale, mais quand même importante a leur yeux (et d’autre que la maman n’est pas prête d’oublier ;-)

Tout cela pour dire qu’il faut quand même être prudent.

@Franck… La seul chose a savoir est que le moteur de TeX, n’est pas le meilleure pour dématicier un fichier RAW ;-)

Non je plaisante, d’abord toute mes félicitations pour ta fille !!! J’imagine qu’elle a six mois, comme cela si on ce croise a une cukday, mon petit bonhomme de 8,5 mois aura une petite copine de son âge ;-)

Pour un bon livre, j’ai adoré le livre des photographes du National Géographic (l’ancienne version -> mais j’imagine que la nouvelle est semblable) Il donne une bonne idée générale sans trop entrer dans les détails… moi j’ai adoré mais je pense que ce n’est pas le cas de tous… En gros il faut le feuillter avant.

Autrement dans un thême plus familiale, j’ai bien aimer celui-ci (qui n’est pas spécialisé dans les bébés)Photographie : Portraits et scènes familiales

23)
Seb_Abric
, le 20.05.2009 à 16:51
[modifier]

Bonjour,

Hervé,

Je me demande si l’utilisation du curseur Vibrance ne biaise pas un peu tes essais…

D’un coté, je me moque complètement de la température indiquée par le logiciel.

Pourquoi imprimer ces photos ?

Justement pour que ceux a qui je les montre voient les mêmes couleurs que moi (sauf s’il n’ont qu’un oeil…)

Amicalement

Seb

24)
Hervé
, le 20.05.2009 à 17:11
[modifier]

@cerock
Que ce soit bien clair : je n’ai jamais dit qu’il ne fallait pas avoir de copies de ses photos, comme de tout son disque dur d’ailleurs : backup régulièrement tu effectueras ! Mais de là à en faire 3 plus 3 des fichiers travaillés, il y a de la marge !

25)
THG
, le 20.05.2009 à 17:17
[modifier]

Hervé, en panne d’arguments ? Seb a raison, tu échaffaudes tes théories sur un exemple dont on voit qu’il a déjà été pas mal trafiqué (tonalité Auto ?). Alors, sois sérieux et reprends tes captures d’écran…

26)
zit
, le 20.05.2009 à 17:26
[modifier]

Point N°1 :

;^D bien d’accord, pour une meilleure conservation dans le temps, mieux vaut passer à la gravure sur marbre, voire, sur platine…

Point N°2 :

8–( Non, non, non, pas tripoter BB ! Assassin ! D’abord, une rose, c’est rose, c’est pas blanc… non, mais !

Point °3 :

Moi non plus, je ne suis pas très enthousiaste pour la calibration de mes écrans, ni pour l’étalonnage, d’ailleurs : je ne suis pas photograveur !

Voilà un bon moyen d’avoir une image neutre : ramener le triangle noir et le triangle blanc au pied de la petite montagne, dans chacune des couches (R,V et B), sans regarder l’image, juste l’histogramme, en général, ça fonctionne parfaitement et on a une image impeccable (sauf dominante souhaitée) même sur l’écran le plus pourri de la terre… Les gourous de la calibration n’ont qu’à bien se tenir…

nicos, l’histogramme groupé à droite est indispensable pour les élections, pour ça, il faut un bon chien qui obéit au doigt et à l’œil (appelons le TF1, par exemple) afin de ramener le troupeau dans la partie droite, là où il est plus facile à tondre…

z (qui n’aime pas les chiens, je répêêêêêêêêête : par contre, j’ai toujours deux magnifiques chats à distribuer en région parisienne)

27)
Seb_Abric
, le 20.05.2009 à 17:29
[modifier]

@ Zit, Moi, j’ai des chiens..;qui aiment les chats (miam,miam..).

Je plaisante ;-)

28)
Hervé
, le 20.05.2009 à 17:50
[modifier]

D’abord, une rose, c’est rose, c’est pas blanc… non, mais !

Comment ça les roses sont pas blanches : je conteste.La preuve

Par contre, merci pour le truc des curseurs (en PS – faudra que je voie cela en LR).

Pour les chiens et chats, ici, j’ai un chien et environ 10 chats à nourrir.

29)
zit
, le 20.05.2009 à 18:02
[modifier]

Comment ça les roses sont pas blanches : je conteste.

Bin, sinon, ça s’appellerai des blanches, pas des roses…

z (la langue est bien précise, je répêêêêêêêêêêêête : une mauve, c’est mauve, une rose, c’est rose (voire éventuellement Sélavy), un fuchsia, c’est fuchsia, une orange, c’est orange !)

30)
Hervé
, le 20.05.2009 à 18:13
[modifier]

Elève Zit, vous me copierez cent fois :
La terre est bleue comme une orange

Hervé, en panne d’arguments ? Seb a raison, tu échaffaudes tes théories sur un exemple dont on voit qu’il a déjà été pas mal trafiqué (tonalité Auto ?). Alors, sois sérieux et reprends tes captures d’écran…

Il est impayable, ce Gilles. Non seulement il ne comprend pas ce qu’il lit (voir commentaire 17), mais en plus en disant que je règle ma balance de blancs en fonction de mon ressenti, il me parle de tonalité et de traficage de photo pour échafauder des théories. Qui doit rester sérieux ???

31)
THG
, le 20.05.2009 à 19:33
[modifier]

Bon eh bien il va falloir mettre les choses au point.

Je pense que ton article est un ramassis de non-sens issus de ton incompétence notoire dans le domaine et, comme tu en es frustré, tu accuses le reste du monde (les logiciels, le calibrage, le numérique, les gourous ou que sais-je etc.) au lieu de reconsidérer ta façon de travailler qui est à la rue.

Tu as voulu jouer ton petit rebelle contre l”establishment numérique”. Bien joué, mais c’est nul, ça tombe à plat.Et le fait de ne faire que des attaques personnelles à la place de véritables arguments démontrent ton niveau.

Bien sûr, tout le monde est libre de s’exprimer, mais là, franchement…

Merci quand même de m’avoir reboosté sur mon projet déjà ancien de tuto sur la balance des blancs.

33)
François Cuneo
, le 20.05.2009 à 23:50
[modifier]

Gilles, Hervé, ne vous énervez pas.

Gilles, encore une fois, Lightroom n’est pas en cause. Comme tous les autres, il nous offre les outils, excellents, mais c’est vrai que ce n’est pas simple.

Et je le répète, j’attends ton tuto sur ce sujet avec impatience.

Parce qu’avec tout ce que j’ai lu, tous les articles, les bouquins, et tout et tout, je n’ai moi-même pas toujours compris.

Enfin, pour Franck, mais nom de dzou, je n’en ai pas assez présenté, des bouquins simples pour comprendre tout ça?;.)

34)
loic
, le 21.05.2009 à 00:28
[modifier]

Ben dis donc… je ne fréquente pas les forums spécialisés, mais je pense que je ne serais pas très loin de m’y sentir chez moi! 1. je pense que les sauvegardes sont importante, non pas pour infliger aux générations futures mes soit-disant chefs-d’œuvre, mais pour avoir une chance de les regarder après le crash probable de tout ou partie de mon ordinateur.

2. balance des blancs et raw obligatoire? Je prends de photos en jpg, je me fie à l’écran de mon appareil, varie la BdB lors de la prise de vue, et parfois passe en BdB manuelle, avec quelques ajustements dans… iPhoto! Pour la balance des blancs manuelle, c’est pas forcé de prendre un papier blanc ou gris, des fois les résultats sont meilleurs en orientant l’objectif vers une lampe. THG peut me dire que je ne comprends rien à l’outil, l’expérience est permise.

3. je ne trouve pas top de regarder les photos sur écran, je les fais imprimer par des labos parce que les imprimantes sont sources de frustrations (ça sèche, ça bourre…) et coûtent plus cher. Donc, mes réglages au pif à l’écran, j’aimerais qu’ils ne bougent pas trop à l’impression. Donc, je calibre mon écran. Mais c’est vrai que la même sonde ne donne pas toujours le même résultat, même sur deux écrans de même marque.

Jpg, iPhoto… en fin de compte, je ne trouverai sans doute pas ma place dans les forums spécialisés.

35)
crocro
, le 21.05.2009 à 08:41
[modifier]

@Zit : Juste une remarque sur Photoshop

http://img.skitch.com/20090520-q1xq8xrce5k6jj1mim496ew7qd.jpg

Voilà un bon moyen d’avoir une image neutre : ramener le triangle noir et le triangle blanc au pied de la petite montagne, dans chacune des couches (R,V et B), sans regarder l’image, juste l’histogramme, en général, ça fonctionne parfaitement et on a une image impeccable (sauf dominante souhaitée) même sur l’écran le plus pourri de la terre… Les gourous de la calibration n’ont qu’à bien se tenir…

Il suffit de maintenir la touche Option enfoncé lorsque l’on déplace les curseurs:

Avec celui de qauche, l’image est remplacé par un fond de la couleur de la couche choisie et on voit apparaitre les tons les plus foncés foncés en noirs, il suffit de s’attêter à cet endroit là.

Avec le curseur de droite l’image est remplacée par un fond noir; le déplacement du curseur fait apparaitre les tons les plus clairs en blancs, il suffit de s’arrêter à cet endroit là.

C’est encore plus précis que le réglage au pied de la courbe, et permet de choisir finement les effets désirés.

On fait pareil pour les trois couches et c’est tip top.

D’autres astuces rapides avec les couches dans Photoshop là:

http://blog.aube-nature.com/?2008/12/07/301-photoshop-calques-options-de-fusion-masquage-reglage

36)
AleX54
, le 21.05.2009 à 10:53
[modifier]

Il est vrai que toutes ces manipulations techniques, en plus d’être compliquées, sont coûteuses en temps.

De sorte que, à moins d’être un professionnel, beaucoup finissent par laisser l’appareil se débrouiller.

Pour ma part quand j’ai un bonne photo à la base, je fais 2-3 manip simple.

Le blanc en indiquant une zone blanche sur la photo (pipette), la saturation des couleurs pour plus de pèche et la netteté (un peu mais pas trop). Éventuellement un recadrage.

Après, soit je ne sais pas faire, soit je n’ai pas le temps.

Donc vivement une chaîne d’appareils auto calibrés.

37)
soizic
, le 21.05.2009 à 18:02
[modifier]

A mon tour de donner mon avis sur les trois points.

Premier point : Je doute que les générations futures aient vraiment besoin de voir mes photos, mais enfin, admettons.Un photographe de métier assure que la meilleure sauvegarde est le papier, couché à plat dans une pièce obscure et climatisée. N’ayant pas de vrais trésors, je me contente de quatre sauvegardes ( 2 mac et leurs disques respectifs de sauvegarde).

Deuxième point : la BB. Il est vrai qu’en général il suffit de la mettre sur “ensoleillé” ce qui marche le mieux. Mais par deux fois il m’a fallu travailler dur sur les photos, faute de réglage approprié : l’exposition de tapisseries d’une amie, tout était jaune, une horreur (néon ?), et une rue ancienne enterrée pour laquelle je n’ai pu retrouver que vaguement les bonne couleurs. Je sais que pour la photographie industrielle, il est impératif de régler la BB pour l’exactitude des couleurs. Imaginez la vache qui rit en charolaise… Je reconnais que c’est peu important pour la photo d’amateur.

Troisième point : le calibrage d’écran. Novice mais travaillant avec un club, j’ai calibré l’écran de mon iMac avec leur sonde (Spyder 2 ou 3, j’ai oublié). Très peu de changement sur ce mac. Beaucoup plus sur les écrans de PC d’après les autres. Ce que je peux dire c’est que ma photo sur l’écran du club (PC) était bien et que l’impression sur Epson 3800 a été quasi parfaite (papier avec profil). Un copain n’a pas reconnu sa photo, les draps étaient devenus …roses ! Il n’avait rien calibré. J’ai donc pensé que c’était bien de calibrer. D’accord, mes statistiques sont plus que réduites !

Dernier point : les possibilités de LR (ou des autres logiciels) Pourquoi ? Et pourquoi pas ? Personnellement je ne m’en sers pas car je fais ce travail en RAW avec Capture NX. 1) Je trouve qu’il est souvent nécessaire de rectifier les saturations. 2) Ce sont des outils d’interprétation fabuleux pour qui veut travailler le ressenti plutôt que la vision exacte.

THG a tout à fait raison ; les apn interprètent au mieux (disent-ils) le résultat. C’est très amusant de prendre une photo RAW (NEF) et de demander à Capture NX de l’interpréter comme : paysage, portrait, saturé, standard ou neutre ! On n’a jamais la même photo alors les vraies couleurs…

Le problème des “vraies couleurs” n’est pas encore posé entièrement, car avez-vous vu votre photo faite en RVB avec un logiciel l’interprétant en sRBV ? Adieu les rouges…

38)
THG
, le 21.05.2009 à 22:10
[modifier]

Gilles, Hervé, ne vous énervez pas.

Gilles, encore une fois, Lightroom n’est pas en cause. Comme tous les autres, il nous offre les outils, excellents, mais c’est vrai que ce n’est pas simple.

Sorry pour mon retour tardif.

Il n’y a évidemment pas de raison de s’énerver et j’ai parfaitement saisi l’approche d’Hervé et je suis d’accord pour dire que les couleurs qui comptent sont celles de nos souvenirs à la prise de vue.

Dans le même esprit, j’ai toujours détesté les écrans calibrés 5200 K, donnant un jaune pisseux alors que, dans mes souvenirs, l’image était saturée et contrastée.

Quant à la “critique de Lightroom”, sorry, mais c’est bien lui qui a laissé entendre ma prétendue position par rapport aux critiques. Mais, bon passons, l’incident est clos en ce qui me concerne.

Juste une petite chose en passant : n’oubliez pas que Lightroom est capable de lire une donnée “propriétaire” des différentes marques de boîtiers.

Laquelle ?

Celle de la balance des blancs, justement.

39)
Pierre-G
, le 22.05.2009 à 01:03
[modifier]

Juste un ou deux points à compléter, voire corriger, tout d’abord il y a pas mal de monde qui imprime, en tous cas au vu des collègues qui cherchent à m’emprunter ma sonde de calibrage d’imprimante ;-}

Pour la question de l’écran, j’ai déjà regardé des photos que je connais bien sur des écrans lambda, le résultat est vraiment de la bouse, donc si on fait un étalonnage d’écran même à l’oeil, cela devient nettement mieux.

A la prise de vue en raw, on prend simplement une photo de la jauge Whibal par exemple, et ensuite dans le logiciel de dématriçage il suffit de se servir de cela pour avoir une bdb parfaite.

Concernant le boîtier, on l’étalonne aussi, il suffit d’une jauge adéquate et on obtient un profil pour les logiciels de traitement d’image, cela peut se faire pour chaque type d’éclairage d’ailleurs.

Et au final me diras-tu, eh bien cela donne une photo conforme exactement à ce que tu as vu, mais pas forcément celle que tu désires voir…

Et si on la met en ligne, ne pas oublier de penser à nos pauvres amis pécéistes, effectivement la mettre en sRVB, mais si c’est bien fait, normalement on ne voit pas de différence sur nos Mac.

40)
THG
, le 22.05.2009 à 07:03
[modifier]

Et si on la met en ligne, ne pas oublier de penser à nos pauvres amis pécéistes, effectivement la mettre en sRVB, mais si c’est bien fait, normalement on ne voit pas de différence sur nos Mac.

Ah oui ? Et peux-tu étayer tes propos ? Parce que ça, c’est des affirmatons sans aucun sens.

41)
soizic
, le 22.05.2009 à 08:08
[modifier]

@THG

Pas d’accord ! Le problème est aussi valable sur les mac ou plutôt l’était avec l’ancienne version de Firefox qui interprétait les photos en sRVB.

Il y a eu un post pour les photos d’okapi, il y a un an environ. Il postait en RVB et sa photo vue simultanément sur un mac avec Safari et Firefox présentait des différences de couleur très marquées dans les rouges et les violets.C’est Nicolini qui a signalé le fait. (Depuis le nouveau Firefox s’est adapté, il lit les exif et en tient compte).

Pendant un certain temps par méfiance de débutante, je gardais les deux versions RVB et sRVB de mes photos. Aucune différence sur l’écran du mac. Mais il faut toujours envoyer par mail ou sur le web la version sRVB. Je garde donc le sRVB et le TIF pour mes impressions avec LR.

42)
François Cuneo
, le 22.05.2009 à 09:19
[modifier]

En parlant de Balance des blancs, je dois dire qu’autant je suis content de mon Leica, autant mes deux Nikon (D300 et D700) ne sont pas terribles.

Trop jaune tout ça. Et le D3 idem.

Oui, je ne comprends pas qu’un petit compact (bon, un peu cher tout de même) soit à ce point meilleur à ce niveau que deux gros reflex, appartenant à l’une des marques les meilleures au monde, avec certainement le meilleur savoir-faire.

43)
Pierre-G
, le 22.05.2009 à 09:59
[modifier]

Un peu impoli quand même…

Ah oui ? Et peux-tu étayer tes propos ? Parce que ça, c’est des affirmatons sans aucun sens.

ont été confirmées par Soisic que je remercie, cela te suffit? J’ai eu d’ailleurs plusieurs fois cette remarque sur mon site photo avec les premières images du début, mais que j’ai eu la flemme de reprendre, c’est très facile de comparer, je n’ai pas essayé avec Linux, ce serait intéressant de voir si il affiche le RVB en natif.

Pour le Nikon François, le fabricant des jauges d’étalonnage de boîtiers prend précisément cette marque pour illustrer la valeur de l’opération, sans aucun doute pour cette même raison.

44)
Leo_11
, le 22.05.2009 à 10:06
[modifier]

… autant mes deux Nikon (D300 et D700) ne sont pas terribles…

Attention le chef va tout bientôt changer de matos… ;•D

45)
Pierre-G
, le 22.05.2009 à 10:17
[modifier]

Je n’ai pas voulu remuer le couteau dans la plaie, mais le fabricant de la charte cite Minolta puis Sony pour la restitution des couleurs très précise Léo… ;-)

46)
François Cuneo
, le 22.05.2009 à 12:03
[modifier]

Un peu impoli quand même…

Je comprends que tu le prennes comme ça, mais THG est juste un peu brusque, pas impoli!:-)

Attention le chef va tout bientôt changer de matos… ;•D

Ben disons que ce n’est pas encore fait, et pas près de l’être.

Mais je me surprends plus souvent qu’à mon tour de délaisser tout ce gros matos pour le Leica.

Je ne comprends pas comment un si petit machin peut être (à mon avis) toujours juste, alors que Nikon est très souvent faux.

Comment avec mon Leica en RAW, je ne retouche jamais la balance des blancs, même en intérieur, alors qu’avec mon Nikon j’ai toujours envie de le faire.

J’ai demandé à mon revendeur favori chez Photo Grancy, il dit que plein de pros se plaignent de la dominante jaune chez Nikon.

Et peut-être qu’un pro arrive à la corriger par défaut, pas moi. Il y a des moments où je ne sais plus où j’en suis, c’est fatigant.

Mais pour le reste, j’adore toujours autant mes Nikon!

47)
François Cuneo
, le 22.05.2009 à 12:05
[modifier]

Cela dit, on a eu un jour un frapadingue de Minolta (un intégriste de ceux qui font peur, et qu’on a fini par foutre dehors) qui disait que Minolta était vraiment le meilleur au niveau du rendu des couleurs et de très loin. Ce que confirme visiblement Pierre-G dans son post 45.

Et pas étonnant que Sony suive Minolta, ce sont les mêmes ingénieurs!

48)
zit
, le 22.05.2009 à 13:08
[modifier]

Merci, crocro, bon truc ! en fait c’est la même chose que la fonction “double seuil” de Capture NX…

z (bon, justement, je cherche un D700 d’occaze, je répêêêêêêêêête : tu me préviens, hein, François ? ;^)

49)
THG
, le 22.05.2009 à 15:15
[modifier]

Impoli, moi ? C’est celui qui dit qui est…

Parler de pauvres pécéistes à propose de la restitution des couleurs est pour moi un discours d’intégriste Mac qui, sous prétexte d’avoir un ordi à la pomme, semble penser que ses couleurs sont correctes dans son navigateur Web.

En attendant, que je sois sur mon PC ou mon Mac, sur le même écran, une image sRVB publiée sur ma galerie a exactement la même tête…

Arrêtez de faire croire que les PC sont à la rue en ce qui concerne les couleurs. Il y a exactement les mêmes outils que sur Mac, et les problèmes – ainsi que les solutions – sont les mêmes sur les deux plates-formes.

50)
Pierre-G
, le 22.05.2009 à 17:16
[modifier]

Je ne suis pas intégriste THG, simplement je passe d’un ordinateur à l’autre, et sans plug-in adéquat, FF ne peut pas afficher convenablement par exemple, IE sur les quelques bécanes de bureau que j’ai été obligé d’employer ne passe pas non plus, ce n’est pas de moi, simplement de fréquenter de nombreux forums photo où on m’a gentiment demandé de passer au sRVB, ce que tu n’as pas bien compris vu ton dernier post, c’est que c’est le RVB qui pose problème sur PC. A l’affichage pour l’utilisateur lambda, les PC ont aussi du mal avec certains RAW que nous ouvrons soit dans Aperçu, soit dans coup d’oeil sur Léopard. C’est clair que si tu vas sur l’ordi des pointures photo tu n’auras pas de soucis, ils sont tous sur Mac…

51)
THG
, le 22.05.2009 à 21:44
[modifier]

Pierre-G, pour commencer, la vaste majorité des photographes est sur PC, désolé… Pourquoi ? Parce que c’est moins cher et que tout le monde n’a pas la culture Mac – ou s’en contre-fout, tout simplement…

Je ne vois pas en quoi le sRVB pose un problème sur PC… vu que c’est une norme PC à laquelle le monde Mac a également du se plier. Tout comme Snow leopard adoptera enfin la norme gamma 2.2… imposée par le PC sur le 1.8 de l’époque – révolue – de la domination du Mac dans le monde de la publication (dans les années 90).

Ton discours est celui d’un mac-addict. Je comprends parfaitement ta passion pour le Mac, mais, en face, il y a aussi des choses intéressantes et des utilisateurs sérieux.

Avec les années, je me suis dépassionné pour la palte-forme. J’ai 3 Mac à la maison, mais je travaille aussi sur PC, avec le même bonheur, la même efficacité et la même qualité…

52)
Pierre-G
, le 23.05.2009 à 02:13
[modifier]

Je vois que tu ne lis pas convenablement les explications que l’on te donne THG, limite agaçant à la longue, je répète une dernière fois, on te dit que c’est le RVB qui pose problème sur PC, et qu’il faut poster en sRVB pour qu’ils n’aient pas de problème d’affichage. Il s’agit d’une norme avec un gamut nettement plus restreint, mais qui ne se voit qu’à l’impression si c’est bien travaillé.

Et je crois aussi que tu confonds ceux qui font des photos, et le photographe du coin de ta rue qui fait les mariages, lui est généralement sur PC ;-)

Il faut arrêter de classer les gens de cette manière, j’ai un ordinateur HP sur Mandriva, simplement parce que quasiment donné, mais je ne suis pas spécialement un macaddict, seulement quelqu’un qui n’aime pas s’embêter avec un ordinateur.

53)
THG
, le 23.05.2009 à 09:47
[modifier]

C’est toi qui ne comprends rien.

A ton avis, si on poste en sRVB sur PC, alors on poste en quoi sur Mac ? En espace couleur de la planète Mars ? Profite de cette tribune pour nous expliquer noir sur blanc POURQUOI ça pose un problème sur PC. Tu es au courant qu’il n’y a pas d’espace RVB mais des espaces RVB ? Evidemment, sur Linux, la gestion des couleurs, c’est de la science fiction, je comprends.

On voit bien que tu n’y connais rien quand tu prétends que la majorité des photographes pros sont sur Mac. C’est faux, archi faux. Oui, beaucoup sont sur Mac, il y a un vrai retour du Mac, mais c’est loin d’être la majorité. Et relis ce que tu as écrit : c’est toi qui catégorise.

Et en passant, le photographe du coin de la rue, c’est quoi, c’est pas un pro ? Juste une merde qui ne mérite pas un minimum de respect ?

54)
CHD
, le 23.05.2009 à 20:06
[modifier]

Le profil sRGB IEC 1966-2.1 est simplement devenu le standard par défaut et permet par conséquent de ne pas (trop) avoir à se préoccuper de la chaîne de couleur. Cependant son gamut (environ 35% du visible) est parfois insuffisant. Dans ce cas, il est conseillé de travailler dans un espace de couleur, absolu ou non, ayant un gamut plus étendu tel que l’Adobe RGB 1998 (50% du visible) ou le ProPhoto RGB (90% du visible), etc. Comme le 8 bit est déjà limite en sRGB, il devient nécessaire de passer en 16 bit afin de compenser la diminution de la résolution de couleur qu’entraîne l’élargissement du gamut. Tout comme le Jpeg, le sRGB est un standard à la fois limité et dépassé mais qui reste indétrônable. L’exportation finale en sRGB est donc utile pour s’assurer que la fonction de transfert utilisée pour visionner sera acceptable même si l’écran n’est pas parfaitement calibré et même si le browser ne gére pas la colorimétrie, tout simplement parce que c’est celle que Windows utilise par défaut (et qui avoisine un gamma de 2.2). Ainsi le rendu de l’image ne sera pas (trop) pâlichon bien que les couleurs affichées ne seront quand même pas exactes si le profil colorimétrique de l’écran diffère du sRGB… et que ce petit détail mesquin n’est pas pris en compte par le browser.

55)
Menalb
, le 24.05.2009 à 09:35
[modifier]

J’ai le privilège de connaître Hervé depuis plus de quarante ans, j’ai très souvent apprécié son honnêteté, sa probité, sa générosité. Je suis outré des commentaires de THG, de son agressivité et de la grossièreté crasse dont il fait preuve dans son commentaire No 31.

Il serait grand temps que le boss d’ici mette un terme aux scandaleux propos que j’ai honte de lire dans une tribune habituellement de bonne tenue. THG n’a plus rien à faire dans la confrérie CUK.

57)
François Cuneo
, le 24.05.2009 à 17:57
[modifier]

Menalb, d’abord, nous ne sommes pas une confrérie.

Antidote: “Confrérie”

  • Association pieuse de laïcs.
  • [Vieilli] Corporation, association.

Même en allant voir du côté de corporation ou d’association, ça ne joue pas.

Je ne suis pas propriétaire non plus des écrits des commentateurs.

Il me semble que le commentaire 12 d’Hervé, qui suivait un commentaire tout à fait de bonne tenue de THG (no 4), commentaire 12 donc qui disait ceci:

A l’ami THG, grand Gourou lightroomien qui applique à la lettre le 2e commandement de la religion d’obédience LR : Aucune critique de LR tu ne toléreras, car parfait il est, absolument

… n’était pas très sympathique non plus.

Il a légèrement mis le feu aux poudres.

Visiblement, le fait que je n’aie pas mis de l’ordre comme tu dis fait qu’Hervé nous quitte…

Moi, je le regrette, comme je regrette d’ailleurs que THG soit parti il y a deux ans pour des raisons un peu équivalentes.

J’en ai marre des problèmes d’ego.

Je sais, c’est un peu dur, mais c’est comme ça.

Je ne suis pas papa qui dois sans-cesse mettre de l’ordre dans la maison.

Cela dit, je ne doute pas une seconde de la probité d’Hervé, encore une fois, je regrette son départ, mais c’est comme ça.

58)
Pierre-G
, le 25.05.2009 à 08:32
[modifier]

Je ne pense pas, Menalb, qu’il faille se mettre martel en tête pour un personnage de cet acabit, comme tu peux le constater il a des problèmes communicationnels et recourt volontiers aux grossièretés, ce qui dénote un mal-être courant sur les forums où il n’y a pas à apparaître face à ses contradicteurs. La preuve en est par le post de CHD qui lui a cloué le caquet, il règle ses comptes ainsi, je regrette aussi la décision d’Hervé si elle se maintient, son article ouvrant le débat de manière très intéressante, car il risque, lui, de ne pas revenir, si comme tu le décris il possède ces qualités, il n’a donc pas besoin de ce genre de propos pour s’affirmer. Je comprends la décision du chef de ne pas intervenir, il n’est pas là pour servir d’arbitre à des situations causées comme il le dit si bien, par les problèmes d’ego de chacun. Le plus simple est donc de ne pas intervenir ni de répondre aux provocations parfois puériles de certains intervenants ;-)

59)
ToTheEnd
, le 25.05.2009 à 11:00
[modifier]

Pas de panique, Hervé a déjà souvent annoncé son départ…

Pour le reste, le thème était intéressant et j’ai eu quelques problèmes cet hiver avec des photos de ski… LR fait un assez bon boulot en “automatique” et les blancs ressemblent presque à du “blanc neige” à la fin mais ce n’est pas exactement ça et le reste des couleurs est assez mou…

THG: vu que le sujet en intéresse plus d’un, ne pourrais-tu pas faire un tuto de A à Z mais en y intégrant quelques explication du pourquoi du comment sur les différentes étapes?

Si oui, pour quand penses-tu avoir cette affaire prête?

T

60)
Hervé
, le 25.05.2009 à 12:43
[modifier]

Pas de panique, Hervé a déjà souvent annoncé son départ…

Désolé de te décevoir : Hervé est bien parti !

61)
THG
, le 25.05.2009 à 13:26
[modifier]

THG: vu que le sujet en intéresse plus d’un, ne pourrais-tu pas faire un tuto de A à Z mais en y intégrant quelques explication du pourquoi du comment sur les différentes étapes?

Si oui, pour quand penses-tu avoir cette affaire prête?

J’y pense très sérieusement mais il faudra d’abord que je finisse d’autres projets en cours. Pas avant plusieurs semaines en tout cas.

J’ai bien entendu l’intention d’expliquer le pourquoi du comment.

62)
Chichille
, le 25.05.2009 à 17:42
[modifier]

N’en déplaise à Chichille, je vais commenter ces trois sujets.

Mon bon disciple,

J’arrive un peu tard, n’ayant guère internetisé ces derniers jours. Mais soyez rassuré, même a postériori, votre article est tout à fait honorablement conçu. Il traite d’un sujet unique (le numérique pour les has been), en soulignant trois aspects particuliers et néanmoins intéressants de ce sujet. Je n’ai rien à redire à ce sommaire.

Pour la flagellation, vous avez de toute façon eu droit à un traitement de choc par THG dont le gamut paraît parfois un peu restreint, comme le dit (presque) Pierre-G. En ce qui me concerne, votre texte m’agrée tout à fait.

…………………………………………………………………………………………………………….

Remarque qui n’a rien à voir :

A quelques-uns qui ont causé ici dans le poste : depuis le 14, les choses n’ont pas beaucoup avancées côté panaméen de Cuk, dites donc, dites donc.

63)
François Cuneo
, le 25.05.2009 à 20:18
[modifier]

Mais moi je l’ai trouvé très intéressant aussi cet article d’Hervé, et je suis même assez d’accord avec lui. Cela dit, je méconnais certainement les finesses de Lightroom aussi.

65)
Blues
, le 26.05.2009 à 20:12
[modifier]

Avec les années, je me suis dépassionné pour la palte-forme. J’ai 3 Mac à la maison, mais je travaille aussi sur PC, avec le même bonheur, la même efficacité et la même qualité…

il y a un vrai retour du Mac, mais c’est loin d’être la majorité.

Perso, là, je ne suis pas tout à fait ok … utilisant professionnellement et journalièrement les 2 plates-formes (dans des domaines approchants le sujet et d’autres : traitement d’images, colorimétrie, scan, PAO, proof vers presse of7, etc… bref, pour tout ce qui a rapport à des images/objets à traiter et/ou à imprimer). Eh bien il faut être honnête, le PC dans ce domaine précis c’est pas (toujours) le pied, faut avouer que le Mac est tout de même un peu plus précis, mais surtout sans ennuis (sans parler d’ergonomie système-os, de virus et .dll mal emmanchées qui foutent la m… là l’OS fait la différence), pour moi, mes collègues, mes amis dans le même type de job (même ceux qui sont sur PC), le PC c’est pas avec le même bonheur ou la même efficacité, ça c’est sur. Par contre, ok le Mac est encore et toujours un “outil” trop cher, ça on est d’accord. Donc la qualité dans ce cas c’est secondaire, ça c’est selon le portemonnaie de chacun, ce qui est bien la “vraie” raison pour laquelle une majorité de gens bossent sur PC… Franchement si le prix d’achat du hardware était identique (ainsi que la disponibilité des softs à pirater >:o ) je me demande si la majorité des gens dans nos domaines proches ne bosseraient pas sur Mac? Moi je pense que si !