Profitez des offres Memoirevive.ch!
FreshMill, le moulin qui vient du froid

Cuk est un lieu de rencontre unique.

Il regroupe des amateurs, des spécialistes, des passionnés.
Et c’est aussi le fan Club d’un éthique syndic éclectique helvétique qui pratique l’informatique et qui nous accepte près de lui.
On y trouve des humeurs sérieuses ou futiles, des essais, le retour d’expérience d’utilisateurs divers.
C’est ainsi que nous avons pu trouver des essais du dernier MBPro , du Leica M8 , du Nikon DX3 , mais aussi du rasoir Core-4DoncPasDuo à couper dans les coins, de l’aspirateur qui va dans les mêmes lieux tout seul, de la tondeuse miracle.

Aujourd’hui, en avant-première mondiale, je voudrais vous présenter l’outil tout autant miracle qui va transformer la vie de la cuisinière (ou du cuisinier).
Cet instrument est en présérie, et il vient de remporter la médaille d’or au concours Lépine , après avoir été lauréat du “télé achat de M6”, ce qui augure bien d’un futur ensoleillé pour sa diffusion.

Il s’agit du FreshMill®.

De quoi s’agit-il, donc pour les néophytes ?

Tout d’abord, il faut savoir que ma merveilleuse Madame Saluki est toujours à l’affût des outils à l’ergonomie la meilleure pour ses besoins tant personnels que familiaux. Certaines armoires sont pleines, non seulement de ses chiffons (euh…robes et ensembles de créateurs au talent souvent méconnu) mais aussi des trucs et machins de la mort qui tue, accumulés au fil des passages devant de trop bons camelots…Vous savez, ceux qui ont parfaitement assimilé le TTE non illustré.

image

En voici le meilleur exemple.

Ensuite, elle a déniché un produit miracle (oui, 3 fois “Miracle” et pourquoi pas 3 fois Je t’aime. Je ne crains pas la répétition.) qui permet de conserver toute la saveur et le parfum des herbes culinaires fraîches.
Vous avez une botte de persil blottie au fond du frigo, et au bout de quelques jours elle a perdu la plupart de ses qualités organoleptiques.
Les malins achètent des herbes congelées, mais deux ou trois passages de saupoudrage au dessus d’un plat en cours de cuisson suffisent à faire un bloc de glace inattaquable, sauf au piolet.

Il s’agit de congeler vos herbes immédiatement après achat ou cueillette, de pouvoir les râper selon besoin et de les conserver ainsi.

image

Voici l’engin.

image

Ôtons le couvercle et le bouchon inférieur.

image

Le corps et la contre-platine se retirent.

Démonstration en images.

Sachant qu’un petit croquis vaut mieux qu’un long discours, que dire alors d’une série de photos ? Prenons l’exemple du persil, mais pour paraphraser Okazou, “d”autres herbes sont possibles”.
N’y voyez aucune incitation à des consommations illicites de feuilles pentalobées

image

Madame Saluki prend une botte de persil.

Il convient de couper les herbes mais non pas de les hacher: les herbes hachées avant conservation perdent une partie de leur parfum et de leur goût si l’on procède de la sorte.

image

Facile !

Pour éviter de retrouver un glaçon géant, il faut veiller à sécher sommairement les herbes avant de les découper (un passage par l’essoreuse à salade est un must, à la fois élégant et efficace !).

image

Le démontage de l’engin est à la portée de tout un chacun.

image

On écarte la contre-platine de la râpe…

image

…en la dévissant.

image

La râpe est rapprochée du corps.

image

L’ensemble est ensuite introduit dans la base.

Il est temps d’introduire les herbes. Il s’agit de les tasser un peu mais pas trop, sinon la congélation va en faire un bloc impossible à râper.

image

En deux tentatives, Madame Saluki aura trouvé le bon compromis pour régler la pression de la contre-platine.

image

La contre-platine coulisse en cliquetant sur la vis de compression.

L’image ci-dessus a un double avantage: elle vous permet aussi de voir la résolution en “petit RAW de 2784×1856” pour faire le pendant “de jour” à l’article de lundi sur les photos de soirée.

Pour mettre le bébé au congélateur, il faut lui clipser les deux bouchons, supérieur et inférieur.

image

Ainsi, il n’y aura pas formation de givre à l’intérieur.

Direction le congélateur qui est le lieu de stockage permanent.

image

En bas ou en haut suivant les modèles de double-porte !

L’utilisation en est fort simple :

image

Il suffit de savoir tourner dans le sens horaire, pour obtenir un magnifique ciselage des herbes !

Plusieurs couleurs sont disponibles, (oui, c’est une incitation notoire à la surconsommation) ce qui permet de différencier les herbes contenues.

image

L’emballage contient aussi des pastilles qui permettent d’identifier les différents contenus.

Conclusion

Si l’herbe est peut-être plus verte dans le pré voisin, elle sera chez vous toujours fraîche !
Si vous voulez en savoir plus, c’est par là.

C’était aussi une suite illustrée de mon commentaire à l’humeur où je louais les qualités du 24-105 livré (sans promo spéciale) avec mon Eos 5D MkII. Il est couplé, ici au flash 580 Ex II.
Un bon essai complet, en particulier pour le maniement de la vidéo que je n’ai toujours pas vraiment compris, c’est par là.

Ah ! Je vois qu’on vient d’annoncer la mise en ligne le 2 juin d’une mise à jour du firmware par Canon.

image

La preuve, par iFawn interposé.

Enfin, j’ai pris sur mon précieux temps de travail, avec six heures de décalage horaire, une empreinte carbone non-négligeable, pour écrire cette humeur et particulièrement pour prêter attention (j’ai relu trois ou quatre fois…) à ce qui a été écrit ici.

image

Où l’on voit le désordre, dès potron-minet, de mon bureau (hélas) temporaire…

image

…la preuve de l’empreinte carbone, mais aussi l’insuffisante vitesse de la prise de vues en rafale (3,9 i/s) pour ce qui se voudrait du reportage sportif.

Et j’espère être ainsi retombé sur mes pieds de l’”Esprit Cuk” en vous faisant, aussi, un florilège des humeurs publiées ici, mais vues ou filtrées selon ma polarisation personnelle ;°)

26 commentaires
1)
Saluki
, le 28.05.2009 à 00:12
[modifier]

Désolé, mais je n’ai compris que ce soir dans un des derniers commentaires à l’humeur du jour comment faire

ceci : «

et ceci : »

Je promets de faire attention à l’avenir.

2)
Okazou
, le 28.05.2009 à 06:27
[modifier]

Ils sont tellement beaux nos chevrons que ce serait bien dommage de les mettre au rancart.

Quant à ta machine à congeler et râper les herbes (qui ne t’ont rien fait !), Saluki, je ne suis pas sûr du tout qu’elle soit promise à un avenir brillant et durable. Pour ma part, j’ai une religion (si, si !) : du frais, du frais et encore du frais. Pas de congélateur (sauf pour les crèmes glacées) et un frigo presque vide.

Si je pouvais avoir un jardin je serais le plus heureux des hommes.

3)
François Cuneo
, le 28.05.2009 à 07:23
[modifier]

Salut Saluki!

Merci pour ces petites choses qui sont bien sympathiques!

Okazou, t’as pas toujours du persil frais, ou alors, tu le fais venir d’Afrique du Sud?:-)

J’ai regardé pour acheter, mais visiblement, c’est moins simple dès qu’on n’habite pas la France Métropolitaine.

6)
Saluki
, le 28.05.2009 à 09:12
[modifier]

Où est-ce ?

Juliana Airport, St Marteen. Le plus impressionnant, c’est le décollage: la plage est « nettoyée » par le souffle des réacteurs. (As-tu vu que j’ai compris le truc: « » ?)

7)
Diego
, le 28.05.2009 à 09:23
[modifier]

L’idée est excellente, François, si tu trouves comment commander la bête, tu me dis ! J’ai aussi en principe mes herbettes au congélo (persil et ciboulette en particulier), mais c’est vrai qu’à la 2-3e utilisation, ça devient galère.

Je me demande : est-ce que le contenu ne dégèle pas trop vite ? Il faut probablement mouliner rapidement et remettre le moulin au froid de suite, non ?

<totalement hors sujet> Mon employeur vient de m’affubler d’un nouveau fil-à-la-patte nommé Blackberry Bold, et horreur, malheur, le rendu de cuk sur la navigateur est une catastrophe (et je ne peux même pas lire les commentaires (et encore moins commenter) ! Mais que fait la police ? (et le W3C ?) ! </totalement>

8)
Hervé
, le 28.05.2009 à 09:28
[modifier]

Si on arrive à passer une commande groupée sur Suisse, je suis aussi partant !

J’en ai marre de mettre à la poubelle la moitié de la botte de persil parce que j’en utilise pas tous les jours !

9)
Franck Pastor
, le 28.05.2009 à 09:29
[modifier]

Désolé, mais je n’ai compris que ce soir dans un des derniers commentaires à l’humeur du jour comment faire

ceci : «

et ceci : »Je promets de faire attention à l’avenir.

Ces combinaisons sont données dans les commentaires de mon article, mais j’aurais sans doute dû les inclure dans l’article lui-même. Je vais le faire tout de suite…

10)
cerock
, le 28.05.2009 à 09:53
[modifier]

Ca a l’air le pied cet engin… Je suis aussi partant si vous voulez faire une commande groupée pour la Suisse ;-)

Autrement quelqu’un connait-il leur prix de livraison vers le pays de la raclette et du chocolat ?

11)
Saluki
, le 28.05.2009 à 10:56
[modifier]

J’ai demandé à ce qu’on vous informe des prix et possibilité de livraison en Helvétie.

12)
henrif
, le 28.05.2009 à 11:04
[modifier]

Mais Cuk est devenu une émission de Web Achat ou quoi !?

Congeler le persil… c’est pas vrai, quoi, non ça pousse dans un pot sur le balcon, dans le jardin, votre maraîcher vous en offre avec vos légumes. Il se garde dans un verre d’eau, si vraiment vous n’arrivez pas à le consommer dans les quelques jours, vous le hachez et le gardez au frigo .

Mais alors là, le mettre dans un gadget en plastique au fond du congel à côté des sacs de légumes congelés.

Tiens au lieu de perdre une heure à mettre à jour le firmware de ceci ou l’OS de cela, descendez au marché et remontez du persil frais…

15)
Saluki
, le 28.05.2009 à 12:40
[modifier]

(le persil) si vraiment vous n’arrivez pas à le consommer dans les quelques jours, vous le hachez et le gardez au frigo .

C’est exactement la justification de l’appareil: en trois jours de frigo tu perds la quasi-totalité des qualités du persil. En fait, l’exemple du persil est mal choisi, car beaucoup de celui que nous consommons nous est « donné » par le maraîcher, comme tu le signales. Pour autant, la botte qui a servi aux photos coûtait 3 € sur le marché de la Place des Fêtes, à Paris. Ça fait cher pour assaisonner une salade.

Le bon coup c’est pour des herbes culinaires plus rares qui, elles, sont vendues au prix d’un œil.

16)
Madame Poppins
, le 28.05.2009 à 14:17
[modifier]

Madame Saluki a-t-elle toujours les ongles aussi magnifiquement peints ou était-ce juste pour les besoins du reportage ?

Le reste, je commente pas, je sais pas cuisiner et la seule idée d’avoir un pot avec du persil sur mon balcon me fait peur ! Plus sérieusement, bien sûr qu’on peut acheter des herbes fraîches mais franchement, pourquoi aller un jour sur deux au magasin (marché etc) quand le temps libre est déjà si court et la place dans le congélateur suffisante ?

Ysengrain, la seule “mûre”, c’était moi, hier soir, à force d’entendre Diego faire des tests (notamment de sonnerie) sur cet appareil !

17)
Kermorvan
, le 28.05.2009 à 15:43
[modifier]

j’ai compris le truc

Et maintenant, il faut s’entraîner, «  » «  » «  » «  » «  » «  » «  » …

Quand aux fines herbes, le congélateur est incontournable l’hiver.

18)
Okazou
, le 28.05.2009 à 16:55
[modifier]

« Okazou, t’as pas toujours du persil frais, ou alors, tu le fais venir d’Afrique du Sud?:-) »

Je ne sais pas pour la Suisse (climat continental de montagne) mais en Bretagne (climat océanique avec Gulf stream incorporé) le persil pousse toute l’année. Il y a déjà des figues de belle taille (pas encore mûres) dans un figuier en bas de chez moi.

D’ailleurs, s’il est un plat de saison en hiver c’est bien le pot-au-feu. Comment ferait-on son bouquet garni avec cette machine ? En râpant le persil congelé ? Le thym, c’est à l’année qu’il pousse (en ce moment il est en fleur, la meilleure période), le laurier aussi. Comme le préconise henrif-12, une jardinière sur le balcon (à l’intérieur en hiver), tu fais pousser ce que tu veux et c’est un bonheur.

Quant aux autres herbes, il est raisonnable de jouer les plats de saison. Pas de cuisine méridionale en hiver mais dès que le basilic et l’estragon (plante d’origine sibérienne) repoussent, alors on change les recettes et les plats.

Un conseil en or pour conserver un bouquet de persil une semaine sans dégradation au frigo : placer le bouquet dans un de ces sacs transparents que l’on connaît bien, en chasser l’air, rouler le sac sans serrer et zou ! Idem pour les feuilles de céleri et la menthe.


Une alimentation adaptée à la saison est possible.

19)
levri
, le 28.05.2009 à 19:30
[modifier]

Pareil qu’Okazou, des jardinières sur la terrasse ou poussent thym, persil, ciboulette, estragon, menthes, citronelle etc. Pas besoin de réfrigérateur, je coupe en fonction des besoins, les légumes locaux de saison presqu’exclusivement entraînent le choix des menus …

21)
zit
, le 29.05.2009 à 14:50
[modifier]

Le problème, c’est que de nombreuses herbes ne supportent pas du tout la congélation : la coriandre perd toute saveur et parfum, la menthe et la verveine citronelle itou, les feuilles noircissent, enfin, une catastrophe… Je crois qu’en plus, les herbes que l’on trouve congelées dans le commerce sont légèrement lyophilisées au cours de leur surgélation (congélation en dessous de -40°).

La seule “herbe” que je conserve au congélateur est la feuille de limonier (citron vert), très charnue, elle conserve (en grande partie) ses propriétés organoleptiques, l’estragon n’est pas trop mal non plus, mais après ce que je viens de lire…

z (Et j’ai évidemment, en saison, de la ciboulette, du basilic, de la menthe, de la sauge et du persil sur le balcon, et thym laurier et romarin toute l’année, je répêêêêêêêêêête : depuis l’année dernière, en plus, trois jardinières de roquette pour réveiller les papilles –et les mamilles– ;^)

PS : le persil frisé servant à la démonstration de l’article s’utilise pour décorer, frais, le persil à hacher est le persil plat, celui qui a le plus de goût…

22)
fxc
, le 29.05.2009 à 15:09
[modifier]

Overdose d’estragon

en lisant trop vite j’ai compris esturgeon,

la confiture qui a le goût de poisson,

je fus surpris à la lecture

je reviens de vacances c’est dur.

la lecture

23)
levri
, le 29.05.2009 à 16:21
[modifier]

le persil à hacher est le persil plat, celui qui a le plus de goût…

Bien évidemment … aussi appelé persil simple, c’est celui là que je cultive en jardinière. ;)

26)
Gros-Louis
, le 30.05.2009 à 11:43
[modifier]

Bonjour

Merci pour le lien vers mon blog, cela m’a permis de découvrir cet univers :o)

GL On Line