Profitez des offres Memoirevive.ch!
OffMaps: des cartes géographiques hors ligne pour iPhone

Le GPS présent sur l’iPhone présente un seul désavantage: son utilisation passe principalement par une application (“Plans”) qui nécessite une connexion Data pour fonctionner.

Certes, il existe des applications qui utilisent le GPS pour positionner l’utilisateur, mais pas vraiment d’équivalent à l’application officielle qui puisse être utilisée hors ligne. À l’heure où nos abonnements offrent des quotas de données proche d’un illimité, a-t-on vraiment besoin d’une telle application? La réponse est un grand OUI, car lorsque l’on accède au réseau de données depuis l’étranger, les opérateurs chargent la facture comme des fous.

Pour illustrer ce propos: en Suisse, et sans achat préalable d’un quota spécial-pays-étrangers, on paye 10 à 14 CHF (6.60 à 9.30 EUR) par mégas de données. C’est juste énorme!

C’est clairement pour occuper un trou béant laissé par Apple qu’existe OffMaps. Cette application permet d’afficher des cartes, de positionner l’utilisateur sur celles-ci, et tout cela sans accès au réseau de données. Pourquoi est-ce que cette fonction n’a pas été incluse par Apple dès le départ? Aucune idée… mais réjouissons-nous: maintenant, c’est possible!

OffMaps

L’installation est triviale, comme souvent avec les applications pour iPhone. Une fois lancée, l’application présente le lieu par défaut: Cupertino… ou le dernier lieu visité. On commence alors par choisir un lieu à afficher, en tapant le nom de la ville dans le champ en haut. L’application affiche alors une vue de très haut:

image

Autre possibilité: laisser OffMaps localiser le lieu où l’on se trouve, grâce au bouton en haut à droite.

Une fois le lieu affiché, on peut soit utiliser OffMaps comme l’application Plans, c’est-à-dire en accédant au réseau, soit télécharger la carte pour un usage hors ligne. En tapant sur le bouton du milieu, avec la flèche pointant vers le bas, on doit sélectionner la zone à télécharger. S’affichent alors les options de téléchargement. On peut décider de ne télécharger qu’une vue imprécise, mais légère, ou télécharger un maximum de niveau de zooms, au prix d’un téléchargement plus lourd:

imageimage

Le téléchargement se termine: on peut alors naviguer sur la carte sans accès réseau.

image

Les cartes qui sont affichées proviennent de OpenStreetMaps, une sorte de Wikipedia de la carte géographique. On y trouve les noms des rues, mais aussi les arrêts de transports en communs et certains restaurants. On peut ajouter nous-mêmes des points sur la carte, qui seront ensuite sauvegardés et disponible en local uniquement. Dommage que l’on ne puisse pas envoyer directement des lieux à OpenStreetMap…

OffMaps permet aussi de localiser l’utilisateur. La précision n’est par diabolique, à ce que j’ai pu tester jusqu’à maintenant. Un anneau bleu apparaît autour du point identifié par OffMaps, pour montrer l’incertitude… qui oscille entre 100 et 200 mètres…

Attaquons maintenant un point crucial: combien d’espace faut-il pour stocker ces cartes? Le site de OffMaps affiche quelques mesures, comme 60 Mo pour Paris ou 75 Mo pour San Francisco avec un niveau de détail maximum. Je rappelle ici que nous parlons de cartes, et pas de photos satellites: c’est donc normal de voir des chiffres relativement bas.

Étant sur le point de repartir au Japon, c’est la ville de Kyoto qui m’intéresse le plus. Dans ce cas précis, OffMaps annonce 131.2 Mo, pour un total de 9372 images. Quelle que soit la taille de votre iPhone ou iPod Touch, 130 Mo pour une ville entière, c’est très raisonnable.

Les préférences de l’application sont basiques: elle permettent de choisir l’unité métrique utilisée, d’effacer les données stockées (entièrement, ou par zones) et de forcer le mode hors ligne, pour s’assurer qu’aucun accès réseau n’est effectué.

image

Conclusion
OffMaps est vraiment utile. Non seulement elle vous fera économiser une somme considérable à l’étranger, mais en plus elle fait son travail efficacement, simplement, et son interface limpide permet une prise en main immédiate.

Que lui manque-t-il? La navigation en mode paysage, par exemple… ou encore une localisation vraiment précise. Ce premier point devrait être corrigé dans la version 1.1, qui doit sortir sous peu… par contre, le second point est moins évident. Est-ce l’application qui interprète mal les coordonnées reçues? Ou est-ce le GPS de l’iPhone qui est à côté de la plaque? J’ai tendance à penser que le problème vient de l’application…

OffMaps coûte 3.30 CHF, 2.39 euros… un rapport qualité prix imbattable :-)

Bonne journée à tous!

20 commentaires
1)
François Cuneo
, le 12.05.2009 à 07:16
[modifier]

Merci Sébastien.

Très utile.

Un peu sur le même sujet, j’ai renoncé à Paris à géotaguer mes photos, parce que justement il fallait passer par le réseau.

J’ai une option d’abonnement qui me permet d’avoir le Méga à 3 francs, mais c’est tout de même juste énorme.

Alors tes cartes sont intéressantes, c’est clair.

2)
Philob
, le 12.05.2009 à 08:15
[modifier]

Merci beaucoup

Mes beaux-parents habitent en France, ça me sera très utile et même ici, c’est quand même plus rapide en utilisation “carte routière sommaire” (il m’arrivait de charger une carte avec Plan et ensuite de faire une copie d’écran pour pouvoir l’utiliser hors ligne, ta solution est quand même plus souple), il faut dire que je viens de déménager et que je ne connais pas encore les recoins de ma nouvelle région.

PS : Par contre François, j’ai cru que le couple GPSRecorder (qui enregistre les données GPS hors connexion) et HoudahGeo pouvait faire l’affaire?

3)
cerock
, le 12.05.2009 à 08:46
[modifier]

Effectivement c’est très intéressant comme appli… et je ne pensais même pas que ça existait.

@François, je me suis rendu compte a Annecy le week-end dernier, que GPSRecorder ne fonctionnait pas sans échange de data (qui était désactivé chez moi) C’est quand même étrange, car la puce GPS devrait se suffire a elle même. Je suis d’ailleurs un peu “triste” de ce point, car pour ma part c’est souvent à l’étranger que j’aime géotagger mes photos (je vais donc garder mon GPS tracker Sony, même moins précis). D’autant plus que lors de mon dernier voyage au canada, je suis resté 4 jours sans avoir accès au réseau cellulaire. Cela mériterait presque de regarder avec l’auteur pour voir si ces échanges de données sont vraiment obligatoire (et surtout quel traffic ils engendrent)

P.S. Edit, je me suis trompé de nom sur GPSRecorder (et pas GPS tracker)

4)
JeMaMuse
, le 12.05.2009 à 09:25
[modifier]

Chez Orange, le méga est à CHF 8.- à l’étranger, même sur leur propre réseau ! CHF 8’000.- le giga !!!

GPSRecorder ne fonctionne pas avec le réseau désactivé, contrairement à ce que dit son auteur

Et merci pour cet article sur les cartes “offline” !

5)
Philob
, le 12.05.2009 à 09:38
[modifier]

Après vérification iTrail enregistre les données GPS sans connexion (sauf à la fin si l’on veut les envoyer par mail) et les stock sur l’iPhone.

Maj. correction orthographique

6)
cerock
, le 12.05.2009 à 09:43
[modifier]

@JeMaMuse

C’est vrai que c’est bizzare, car il dit que cela est censé fonctionner même en mode avion. Je vais écrire un mail a l’auteur pour lui poser la question. 8’000 le Go > Tu as de la chance, avec mon abo swisscom, je suis a 15’000.- le Go ;) Le pourquoi du mode Données à l’étranger sur OFF (J’y suis pas assez pour prendre une option plus interessante et il y a souvent des WiFi…)

@Philob

Comment fais-tu pour le vérifier ? (C’est pas que je ne te crois pas, c’est juste que cela m’intéresse)

8)
ysengrain
, le 12.05.2009 à 10:19
[modifier]

Avis à la population cukienne:

En Français Le mot Connexion s’écrit comme je l’ai fait et non Connection comme on le lit trop souvent.

Bon, je sais, c’est hors sujet, mais il s’agit d’un mot que nous utilisons beaucoup et il n’y a par son emploi aucun risque d’erreur d’accord de participe passé avec une conjugaison de l’auxiliaire avoir.

Arrêtez de taper, je sors !!!

9)
Alain Le Gallou
, le 12.05.2009 à 10:37
[modifier]

Suite à l’article, je viens d’acheter OffMaps, et testé sur les trois villes proches de chez moi qui m’intéressent : Brest, Morlaix, Lannion. Je les ai chargés avec le maximum de détail et utilisé offline, ayant un iPhone 1er génération.

Morlaix, Lannion inutilisable, car il y a peu de détail (des quartiers entiers sans aucun tracé de rue), et un nom de rue sur 50 rues. Brest il y a toutes les rues avec leurs noms.

Faut-il en déduire que seules les grandes villes sont correctes.

Pire, je suis sur la carte de Brest. Je demande à aller à ma “current location”. J’ai un message de confirmation, je confirme et plus rien. Aucun bouton de OffMaps ne réagit. Mon iPhone est bloqué. Même, le bouton marche arrêt ne répond pas. Je vous laisse pour faire le reset de mon iPhone.

10)
Hervé
, le 12.05.2009 à 11:14
[modifier]

Comme je suis très patient, j’attends que TomTom s’installe sur l’iPhone. Comme aucun voyage hors Europe est programmé pour le moment, le GPS de la voiture suffit à mon bonheur.

11)
Sébastien Pennec
, le 12.05.2009 à 11:58
[modifier]

François, TTE: vous avez raison, les options spéciales réduisent le coup de beaucoup… mais ça reste un prix élevé à mon avis. Un appareil comme l’iPhone est fait pour utiliser largement ses possibilités online… je me réjouis donc que les opérateurs s’arrangent entre eux pour offrir des prix plus abordables pour le roaming data… ou peut-être suis-je naïf :-)

Alain: c’est vrai que je n’ai pas essayé avec des petits villages… à tester avant, donc, en visitant les cartes online.

12)
Filou53
, le 12.05.2009 à 13:07
[modifier]

Merci pour le test.

J’étais aussi très emballé par cette application pour mon iPod Touch.

Hélas, si ma petite ville ( 200.000 habitants quand même) figure dans les plans, c’est absolument inutilisable ! “Ma” rue notamment apparaît un peu dans tous les coins (vous avez dit célébrité ;-)

Espérons que cela ira en s’améliorant, mais à court terme, pas d’achat pour moi.

13)
JeMaMuse
, le 12.05.2009 à 13:34
[modifier]

@cerock (6)

Merci de poser la question à l’auteur, sympa.

Le tarif de CHF 8’000.-, c’est pour le 3G sur leur PROPRE réseau à l’étranger (en l’occurence, j’ai testé à Lyon). Pour du roaming avec un autre opérateur, j’ose pas imaginer….

14)
Lou
, le 12.05.2009 à 19:50
[modifier]

@ Cerock et JeMaMuse

Je rentre de Malte et j’ai pu géotagger toutes mes photos avec GPSrecorder sans être connecté au réseau DATA.

Aucun problème si ce n’est l’emplacement dans lequel se trouve l’iPhone. Il faut tout de même que la paroi du contenant ne soit pas trop épaisse… La poche de chemise, bien, mais la paroi hyper épaisse du sac photo Crumpler, pas top pour la puce GPS !

15)
ToTheEnd
, le 12.05.2009 à 21:23
[modifier]

Un appareil comme l’iPhone est fait pour utiliser largement ses possibilités online… je me réjouis donc que les opérateurs s’arrangent entre eux pour offrir des prix plus abordables pour le roaming data…

Mmhhh… j’aimerais connaître les chiffres qui se cachent derrière cette réjouissance. Tu parles de ce problème comme si tous les matins, 7.2 millions de péquins estampillés CH passaient les frontières et passaient des coups de fil…

A la louche, je dirais que 5% des Suisses voyagent régulièrement… dont 0.0000012% sont munis d’un iPhone. Vu comme ça, le prix de la prestation est élevé mais en même temps, elle s’adresse à une frange de la population qui, si elle ne peut pas se passer de cette petite brique, ferait mieux de consulter que de payer!

Blague à part, le problème est tout de même limité…

T

16)
jpg
, le 12.05.2009 à 22:16
[modifier]

Selon le Larousse “connection” est un mot français (n. f.) qui signifie “filière de la drogue”. Avec l’iPhone n’est-on pas aussi proche du domaine de l’addiction?

JPG

17)
JeMaMuse
, le 12.05.2009 à 23:24
[modifier]

@Lou (14)

Je ne suis pas sûr qu’il s’agisse de l’emplacement même de l’iPHone. Aux US, iPHone dans la main, j’ai attendu longtemps avant que quelque chose se passe, mais rien. Idem à Montréal. Je vais refaire un test … en Suisse, avec 3G éteint…. on verra.

18)
Sébastien Pennec
, le 13.05.2009 à 06:29
[modifier]

TTE,

Pas de chiffres… Je ne parle pas de passer les frontières pour téléphoner, mais simplement du fait que ce téléphone fait exploser l’utilisation du net mobile chez les utilisateurs. Là dessus, je crois qu’on sera d’accord, sans que j’accompagne cette assertion de chiffres :) Et, du coup, quand ces mêmes utilisateurs sont à l’étranger, ils ont plus “besoin” du net qu’avant, parce qu’ils ont Maps et Wikipedia dans la poche, chose qu’ils n’imaginaient pas utiliser avant d’avoir ce téléphone.

Là,on ne parle pas de “ne pas pouvoir se passer du téléphone”, c’est un terme bien trop fort. Mais c’est pratique et confortable d’avoir internet dans sa poche quand on va à l’étranger. Je me réjouis donc du moment où on pourra accéder au réseau DATA à l’étranger sans trop réfléchir, comme on on le fait maintenant en Suisse.

Cela dit, je t’accorde que la situation touche un tout petit nombre de personnes.

19)
Anne Cuneo
, le 14.05.2009 à 11:52
[modifier]

Je viens de faire un tour chez OffMaps, et je ne comprends pas bien: le programme Maps qui est livré avec mon iPod Touch fait exactement cela: on cherche l’endroit où on veut aller lorsqu’on a une connexion, et puis lorsqu’on est en route, on reconsulte, et on peut feuilleter dans ses recherches. C’est très précis à chaque fois, où que l’on soit, et ça m’a rendu bien des services!

20)
Sébastien Pennec
, le 14.05.2009 à 18:56
[modifier]

Hello Anne,

Si je ne me trompe pas, le logiciel “Plans” permet certes d’afficher une image, mais pas de naviguer hors ligne.

Tu peux chercher un endroit, afficher le plan, quitter l’application et, lorsque tu la relances, le même plan est encore disponible. Par contre, si tu essaies de zoomer, naviguer à gauche ou à droite, tu auras besoin d’un accès au réseau… n’est-ce pas? En tous cas, c’est ce comportement que j’ai observé sur la version iPhone de “Plans”. Ça serait étonnant que les deux appareils aient des logiciels différents, mais on ne sait jamais :)

Avec OffMaps, tu peux télécharger une région entière (je viens de le faire pour la ville de Kyoto + ses alentours) puis naviguer autant que tu veux sur ce que tu as téléchargé, sans devoir accéder au réseau pour récupérer des nouvelles données.