Profitez des offres Memoirevive.ch!
Test du Silensor d’Erkan

Oui je sais.

Certains vont être scandalisés.

Voilà qu'on ne parle pas de Mac, encore une fois.

Eh bien voulez-vous que je vous dise?

Ça m'est bien égal, puisque je mets en balance l'énervement de quelques lecteurs ronchons avec l'amour fou et dévoué de milliers de femmes de lecteurs après que leur compagnon chéri aura lu cet article et suivi mes bons conseils.

Alors voilà.

Comme dirait notre ami "Le Chat": "Si j'avais un peu d'humilité, je serais vraiment parfait".

Quoique…

J'ai quand même un défaut en plus de ce léger manque: il paraît (mais je n'ai pas de preuves hein), que je ronfle la nuit.

16 ans que Madame Cuk me supporte comme ça. Jamais, paraît-il, pas une seule nuit, il n'est arrivé que ce ronflement cesse.

Certes, il peut être plus ou moins fort, en particulier selon la quantité de ce que j'ai bu le soir, mais ce ronflement est là, quoi que je fasse. Même si je ne bois pas, ce qui est plus fréquent qu'on ne le croit.

Bon.

Alors voilà quoi.

Je ronfle.

Ben qu'est-ce que tu veux que j'y fasse, c'est comme ça. Certes il y a des opérations qui atténuent les choses, mais les copains qui l'ont subie me disent que leur femme n'a pas vraiment vu la différence.

Donc bon, j'étais parti pour ronfler encore comme ça jusqu'à la fin de ma vie, et Madame Cuk s'était fait une raison (je crois).

Ce qui a commencé à me gêner un peu plus, c'est que depuis quelques années, Madame Cuk me disait qu'elle se rendait compte que je faisais pas mal d'apnées du sommeil (pour les spécialistes, je suis donc touché par le SAOS, soit le syndrome des apnées obstructives du sommeil).

Vous savez, quand on arrête de respirer pendant un temps plus ou moins long.

Pendant ces apnées, le cerveau n'est plus vraiment oxygéné semble-t-il.

Ce qui fait que: 

  • vous vous réveillez souvent plus fatigué que lorsque vous vous êtes couché
  • vous avez des problèmes de maux de tête pendant la journée
  • vous rencontrez de très gros soucis au niveau de la concentration
  • et j'en passe.

Il se peut que vous ayez à choisir un ou deux éléments de la liste, moi, ce n’est pas dur, je les avais tous.

À cela s'ajoutait des clignotements dans les yeux, et finalement, parfois, l'incapacité à lire un simple texte à l'écran.

Pas gai hein?

Pas gai.

À force de "Tu vas finir par aller voir un médecin?" asséné presque quotidiennement par Madame Cuk, j'ai fini par aller en voir un.

Faut dire que le fait de finir ma vie en dormant avec un appareil à oxygène (j'avais entendu parler de cette solution plus souvent qu'à son tour) ne me réjouissait pas vraiment.

Ce médecin m'a envoyé chez un pneumologue, qui m'a mis à disposition pour la nuit un petit machin qu'on pince (doucement sur le doigt), qu'on scotche pour qu'il ne tombe pas, et que l'on relie à une sorte de petit appareil qui enregistre à la fois les battements du cœur et le taux d'oxygénation du sang (ne me demandez pas comme la chose sait cela rien qu'en touchant mon doigt).

Résultat des courses?

5.9 apnées du sommeil de l'heure, ce qui est un peu au-dessus de ce qui est acceptable.

Et voilà, fin de l'introduction, j'en arrive à la solution proposée.

Silensor d'erkondent, le propulseur mandibulaire

La solution à mon problème proposée par mon médecin? Un propulseur mandibulaire Silensor, de la firme allemande Erkodent.

image

Je vous rassure, cette image est tirée du site d'Erkan. Et puis d'abord, ma dentition est bien plus régulière, non mais…

Voici ce que dit la société suisse de pneumologie à ce propos:

Traitement par propulseur mandibulaire

Les propulseurs mandibulaires constituent une alternative de traitement pour les patients souffrant d'un SAOS (syndrome des apnées obstructives du sommeil) qui ne supportent pas la thérapie standard avec un appareil de type CPAP. Les propulseurs mandibulaires donnent de bons résultats surtout dans les cas de SAOS de gravité légère à moyenne. Le soir au coucher, l'appareillage dentaire est fixé sur la denture supérieure et inférieure de manière à provoquer une prognathie. L'agrandissement de l'espace pharyngé postérieur ainsi obtenu permet de réduire les apnées/hypopnées et le ronflement.
Le traitement par propulseur mandibulaire devrait être instauré par le pneumologue en association avec un orthodontiste. Un examen dentaire/orthodontique approfondi avant le début du traitement, suivi de contrôles à intervalles réguliers (au moins une fois par année), s'impose pour éviter d'éventuelles répercussions dommageables sur l'articulation temporo-mandibulaire et sur la dentition.

Ah ah… Un propulseur mandibulaire…

Bon ben en voiture Simone, on va essayer.

Première étape, prise des empruntes en bouche, pour permettre la fabrication parfaitement adaptée des deux "gouttières".

Pas de problème particulier bien sûr, et une petite semaine plus tard, les deux prothèses sont à disposition.

Petit essai, même pas besoin de réglage.

Mais je sens que ça va être pompon.

Parce qu'il faut que j'explique:

Vous mettez la première gouttière par-dessus la mâchoire supérieure, et la seconde par-dessus la mâchoire inférieure, sachant que les deux gouttières sont reliées entre elles par deux languettes rigides.

Ces languettes sont réglables en atelier (faut donc en ce cas passer par le SAV!), et c'est elles qui vont plus ou moins forcer la mâchoire inférieure à passer devant la mâchoire supérieure.

 

Une impression surprenante

Première nuit…

Bon ben tchô bonne hein chouchou, je mets mon machin!

Faut avoir pensé à avoir embrassé Madame avant…

Parce qu'après, faut oublier.

Faudrait même faire en sorte de n'avoir plus rien à dire.

Et même à faire en sorte d'avoir éteint la lumière, pour pas que la dame ne vous voie.

Et puis voilà quoi, il faut dormir.

Et si vous avez le nez bouché, alors vous oubliez aussi. Parce que respirer par la bouche devient pratiquement impossible, en tout cas sur plus de trente secondes d'affilée.

Moi j'ai du bol (comme ça vous saurez tout), j'ai un peu tout le temps le nez bouché, sauf au lit, où tout se libère.

Première nuit sans trop de problèmes, sauf qu'en me réveillant, je sentais une belle douleur au niveau des dents supérieures, poussées en arrière. Un peu comme quand j'étais petit et que je mettais un appareil dentaire.

Et puis j'ai essayé de fermer la bouche.

Et là les rires! Impossible, les dents du dessus touchaient celles du dessous…

Sans compter un autre inconvénient: bonjour les douleurs articulaires au niveau des attaches de mâchoires… Oh purée, pendant deux semaines, je ne pouvais pratiquement pas mâcher du côté droit.

Maintenant, trois semaines après, ça va mieux.

Je n'ai (presque) plus mal, et tout s'est un peu stabilisé me semble-t-il.

 

Mais alors, c'est efficace ou bien?

Plutôt deux fois qu'une!

Ma femme me l'a confirmé au réveil (quand j'essayais de fermer la bouche et que je n'y arrivais pas, suivez un peu): tu n'as pas ronflé une minute cette nuit, rien, zéro.

Heu… et des apnées chérie, j'en ai fait?

Non non, il ne me semble pas. Par moment, je me demandais même si tu étais là me dit-elle.

Cela fait trois semaines maintenant donc (un peu plus au moment où vous lirez ces lignes).

Trois semaines de silence pour Madame, mais surtout (personnellement, sale égoïste, c'est surtout ma santé qui m'intéresse), trois semaines pendant lesquelles mon cerveau n'a pas pris de jeton dans la tronche, à force de ne pas recevoir d'oxygène.

Je ne vous dirais pas ici que tout va mieux pour moi dans ma vie. Par contre, j'ai moins de problèmes pour me concentrer le matin, je me réveille un peu plus frais, et je n'ai plus eu de problèmes de lecture.

Tout cela ne prouve pas encore que les apnées sont terminées pour moi, mais bon, tout de même, j'ai bien l'impression que le problème est réglé.

Faudrait que je redemande le petit machin à mettre sur le doigt pour être sûr…

 

Au fait, combien ça coûte?

Le Silensor d'Erkadent est une solution relativement peu onéreuse. On m'avait souvent parlé de propulseurs mandibulaires coûtant plus de 1700 francs (plus de 1100 €), parfois remboursés par les assurances.

Le mien, fait sur mesure (on en trouve des génériques mais je n'ose pas m'imaginer les problèmes que doivent rencontrer leurs porteurs) revient beaucoup moins cher: 475 francs suisses (environ 300 €).

 

En conclusion

Le plus difficile, pour moi, c'est d'aller à la Migros et d'acheter une boîte de 60 pastilles effervescentes pour nettoyer les appareils dentaires de la marque… Cukident (c'est vrai je le jure). Faut assumer hein, quand on n'a même pas une seule carie à 50 balais… Mais ce type de nettoyage est nécessaire, la salive étant acide et pouvant attaquer à la longue la matière de Silensor.

Faut dire aussi qu'il est un peu plus agréable le soir de mettre dans sa bouche un truc tout propre et bien désinfecté.

Cela dit, c'est un peu embêtant de se dire que normalement, la chose va vous accompagner tout au long de votre vie.

Ouais, c'est vrai ça, ce n’est pas tous les jours rigolo de vieillir.

Quoi? Comment? Il y a des jeunes qui sont atteints de SAOS?

Ah ben vous êtes gentils, vous me rassurez.

24 commentaires
1)
Saluki
, le 01.05.2009 à 00:13
[modifier]

SEIZE ANS !

Soixante quatre saisons que Madame Cuk supporte TheBossPatron d’Ici. Exactement la même dose pour Madame Saluki. En plus des lunettes S†arck…

Belle journée à tous !

2)
Pierre-G
, le 01.05.2009 à 01:20
[modifier]

Si jamais je vous passe une adresse d’un spécialiste du sommeil pour ceux qui ont des soucis d’apnée, le Docteur Stanley Zagury à Lausanne, spécialiste notamment du RLS pour ceux qui connaissent, maladie qui me permet malgré moi de vous faire ce commentaire à une heure où tout le monde dort ;-)

3)
ysengrain
, le 01.05.2009 à 09:32
[modifier]

Mais ce type de nettoyage est nécessaire, la salive étant acide et pouvant attaquer à la longue la matière de Silensor.

Pas tout à fait juste. La salive, c’est un des éléments de la bouche, mais c’est surtout pour se débarrasser du “reste” que le nettoyage est impératif.

Le “reste 1”: des bactéries plus que s’il en pleuvait. La bouche malgré une hygiène buccale “d’enfer” contient toujours des restes alimentaires; Si, si, juste dans les sillons entre les gencives et les dents, sous la langue, etc …

Le “reste 2”: la salive contient des composants protéiques. La dégradation des protéines sous l’effet des bactéries ….

Donc, de la même manière que l’hygiène bucco-dentaire est impérative, tout élément séjournant dans la bouche doit être traité de même.

En revanche, François, je suis assez surpris que tu ne fasses pas mention des conseils qui ont dû t’être donné de “prendre conscience” de la transformation temporaire liée au port du “machin” qui génère des contractions musculaires douloureuses.

Enfin, la genèse du ronflement liée au sommeil repose sur un phénomène physiologique simple: le sommeil s’accompagne de manière indissociable d’une perte totale du tonus musculaire. Dans le pharynx, le voile du palais s’affaisse et l’orifice représenté par la base de la langue en bas, le voile du palis en haut se rétrécit, et ceci d’autant plus que la tête est fléchie, position naturelle s’il en est durant le sommeil (la perte du tonus musculaire !!!). Le passage de l’air dans l’orifice rétréci est plus difficile et produit le ronflement.

Un autre traitement a été proposé il y a quelques années mais a été abandonné en raison de son inconfort: si on positionne la tête complètement en arrière, le voile du plais est plus tendu et s’affaisse beaucoup moins sous l’effet de la perte du tonus musculaire. L’orifice de passage de l’air est plus ouvert. Cette position est d’ailleurs toujours utilisée lors des anesthésies générales.

4)
Jérémie
, le 01.05.2009 à 09:57
[modifier]

25 balais, et des apnées du sommeil depuis plusieurs années. Ronflements et compagnie, je connais. Pas encore traité complétement, mais il y a du mieux… depuis que je traite mes allergies. Ben ouais, allergies aux accariens (notamment, puisque je suis polyallergique. Je vous épargne la liste), avec le nez planté dans un oreiller qui vous accompagne depuis quelques années, ça pardonne pas. Donc, traitement complet (un anti-hystaminique, un vaso-dillatateur en inhalateur, et un spray nasal), plus mesures d’erradications (housse de matelas anti-accariens, literie synthétique) et hop, ma vie à changé. Ce qui a changé? Je peux monter le petit-chêne sans m’arrêter, et je suis même pas transpirant en arrivant. Si, si, je vous jure que ça change. Et je me lève plus frais, je me concentre plus facilement, je suis plus vite d’attaque (avant, il fallait pas compter sur moi avant 10h30…).

Un vrai changement. Et je me réjouis que la désensibilisation commence.

Ce que je veux dire par là, c’est que les causes peuvent être multiples, et que ça vaut vraiment la peine de voir pour un traitement.

Merci François pour cet article nécessaire, sans être ni dramatisant, ni chiant à mourir comme le peuvent être les publications sur le sujet.

5)
Madame Cuk
, le 01.05.2009 à 09:57
[modifier]

Avant, ma vie c’était ça:

Alors, je me disais souvent ça

Et maintenant, ma vie c’est enfin ça:

Alors MERCI Erkan, MERCI!!!

7)
François Cuneo
, le 01.05.2009 à 10:12
[modifier]

Faudra que je te montre comment faire un lien ma chérie.

(MAJ de quelques secondes plus tard: ouah, t’as corrigé toute seule, excuse-moi!)

ysengrain, en fait, c’est mon ORL (le premier médecin) qui m’a conseillé en premier de mettre un propulseur, suite aux examens du pneumologue qui était lui-même arrivé aux mêmes conclusions.

Mais c’était en particulier à l’ORL de me dire ce qui allait en être. Et normalement, en Suisse, en tout cas dans le canton de Vaud, faut passer par un dentiste. Mais ce dernier a été “oublié” et je suis allé directement chez le technicien dentiste (ce qui est normalement formellement interdit chez nous).

Et très franchement, je dois bien avouer qu’il y a un manque par cette voie. Les choses auraient dû être faites autrement, et en fait personne ne m’a rien dit.

Heureusement que mon ex-femme est dentiste, et que j’ai tout de même pu lui poser quelques questions.

8)
Blues
, le 01.05.2009 à 10:15
[modifier]

Perso je dors bien en général, mais mon épouse me disait que je ronflait… Bon il faut dire qu’elle ne s’entendait pas (puisqu’elle ronfle aussi) c’était donc d’un échange de bruitage qu’il s’agissait. Moralité, depuis que chacun sait que l’autre, au niveau critiques, on se fout la paix mutuellement et tout baigne !

Ce bidulle : – je pense que c’est tout aussi efficace pour ceux qui grincent des dents ?

– et pour ceux qui ont une prothèse, ils doivent l’enlever pour mettre le bidule à la place ? ou il se met par dessus le tout ?

9)
XXé
, le 01.05.2009 à 10:33
[modifier]

Cukident

Merci pour cet éclat de rire du matin :-D

Bon 1er mai à tous.

Didier

10)
XXé
, le 01.05.2009 à 10:36
[modifier]

La bouche malgré une hygiène buccale “d’enfer” contient toujours des restes alimentaires; Si, si, juste dans les sillons entre les gencives et les dents, sous la langue, etc …

Chouette, y a du rab !!!

:-P

:-D

11)
XXé
, le 01.05.2009 à 10:39
[modifier]

Sinon, on peut dormir debout. Mais c’est une autre histoire… ;-)

:-D

Didier

13)
alarache
, le 01.05.2009 à 10:59
[modifier]

Tout d’abord MERCI mister Cuneo! La lecture de cuk.ch est bien plus agréable et surprenante chaque jour que n’importe quelle revue! ;)

En France également seul le chirurgien dentiste est habilité à prescrire et évaluer ce “dispositif médical surmesure” qu’il fera réaliser dans un laboratoire de prothèse.

Mais il faut avouer que les formations sur le sujet débutent mais ça va très vite se faire savoir surtout lorsque l’on voit l’efficacité et la bonne image qu’en diffuse les utilisateurs.

Pour info: la salive n’est pas acide, c’est elle qui permet justement de lutter contre l’acidité des sodas et de tamponner le pH.

@Blues: pour les grincements de dents (qui peuvent être audible par le partenaire de lit) on confectionne des gouttière bien plus simple et sans propulsion mandibulaire.

Si l’on a déjà une prothèse (ce qui arrive à des gens bien avant 50ans même en France…), l’empreinte sera faite sans les prothèses et les gouttières adaptées à la bouche, aux gencives et dents résiduelles.

14)
Nept
, le 01.05.2009 à 11:14
[modifier]

La pince sur le doigt, ça s’appelle un “oxymètre de pouls”. Ca fonctionne grâce à des LEDs qui émettent deux longuers d’onde lumineuse différentes (dans le rouge et l’infrarouge), laquelle lumière passe à travers le doigt et est récupérée par des capteurs sensibles de l’autre côté. Et les variations d’intensité de la lumière permettent de mesurer le pouls (car le sans dans les artères, pulsant au rythme du coeur, forme une couche plus épaisse au moment du battement cardiaque). Pour mesurer l’oxygène, ça compare l’absorption de la lumière sur les deux longueurs d’onde : l’hémoglobine AVEC de l’oxygène n’absorbe pas ces lumières de la même façon que quand elle ne porte pas (ou porte moins) d’oxygène.

En espérant avoir pu t’éclairer…

15)
fxc
, le 01.05.2009 à 12:40
[modifier]

Ca fonctionne grâce à des LEDs qui émettent deux longuers d’onde lumineuse différentes (dans le rouge et l’infrarouge),

En espérant avoir pu t’éclairer…

c’est malin, cela ne doit pas faire beaucoup de candélas…

16)
François Cuneo
, le 01.05.2009 à 13:20
[modifier]

Merci Nept!

Je pense à part ça que je n’ai pas bien compris ce que me disais le technicien dentiste qui m’expliquais que le seul problème de ce propulseur est qu’il est sensible à l’acidité de la bouche, et qu’il faut donc absolument le nettoyer avec des bons produits.

Cela dit, je vais chercher je pense aujourd’hui une petite boîte à ultra-sons qui fera encore du meilleur travail, toujours avec la petite pastille.

18)
Inconnu
, le 01.05.2009 à 17:09
[modifier]

Certes il y a des opérations qui atténuent les choses, mais les copains qui l’ont subie me disent que leur femme n’a pas vraiment vu la différence.

Il y a comme un malentendu.

Tu as raison de signaler l’apnée du sommeil, c’est en effet le principal danger, le bruit n’étant qu’un inconvénient qu’on peut résoudre facilement avec la solution d’alec6 ou celle du coup de coude dans les côtes.

19)
Nept
, le 01.05.2009 à 17:27
[modifier]

c’est malin, cela ne doit pas faire beaucoup de candélas…

Ben en fait, dans une certaine pénombre, ça éclaire quand même pas mal (si la pince à doigt n’est pas étanche)

Et de rien François.

21)
Sparhawk
, le 01.05.2009 à 22:19
[modifier]

Merci François de nous avoir fait part de cette expérience somme toute très intime. J’ai aussi tendance à ronfler, je ne sais pas si je fais de l’apnée, cela est plutôt apparu suite à une prise de poids. Grâce à toi, je vais me coucher en ayant appris quelque chose, et c’est sûr que s’il s’avère un jour que je ressente les mêmes symptômes, je ferais une petite recherche sur Cuk pour retrouver cet article.

23)
mff
, le 02.05.2009 à 21:15
[modifier]

:)))))))))))))))

On en apprends sur Cuk!

L’on peut y constater aussi que Mme Cuk est d’une patience à tout épreuvessssssssssssssss

boire et marier la dite boissons avec des tranquillisants à éviter sous peine de concurrence aux locomotives ancienne.

Le docteur Sobel ( Lausanne) connaît bien le problème, (de même que celui de la mort accompagnée)

zaguri (Lausanne) vous coiffe de beaux bigoudis et ainsi paré vous fait faire un bel enregistrement de votre sommeil.

Voilà j’ai mis mon grain de sel ;)

Edit de Franck : j’ai rectifié la phrase « boire et marier la dite boissons… ». Il y avait une espace placée au début de cette phrase, ce qui avait pour effet de la tronquer complètement. Sans doute un des effets secondaires de Textile…

24)
Tartopom
, le 29.05.2009 à 09:59
[modifier]

Bonjour, ça date un peu comme article, mais… j’aimerais savoir, avec 3 semaines de recul, si cet appareil vous a permis de diminuer le nombre d’apnées du sommeil?

Je suis un peu concerné… Merci!