Profitez des offres Memoirevive.ch!
PIM: 10 ans avec Psion 5mx, Palm m505 et Tx, Sony P910 et iPhone

Vous trouverez ici, la signification de l'acronyme PIM

Depuis que je dirige un service de néphrologie et hémodialyse, je suis obsédé par mon organisation personnelle:

- Les rendez-vous avec des consultants, des collègues pour administrer l'établissement, les congrès ... 

- Les tâches à accomplir pour le suivi des patients qui sont de multiples sortes.

- la gestion du temps

- La base de contacts qui comprend aussi les patients, des collègues, des services, entreprises, laboratoires.

pour la gestion des humains ou des entités impliquées.

Surtout ne rien oublier, ne rien omettre quand il y va de la vie et de la qualité de vie des gens qui me font confiance: pré-occupation permanente.

Avant que je devienne "the boss", j'ai exercé dans différents services hospitaliers dont l'organisation suffisamment structurée autour d'une équipe nombreuse me mettait à l'abri de cette préoccupation.

Comme chacun d'entre nous, j'ai longtemps utilisé un agenda-calepin papier et des milliards de post-it et autres papiers scotchés. Le carnet d'adresses changeait de "location" chaque année, sous réserve que j'achète le même modèle d'agenda, sinon j'étais dans l'obligation de recopier le contenu du carnet d'adresses, occupation peu passionnante, s'il en fut.

Assez rapidement, je fais l'achat d'un dictaphone de poche, afin de prendre des notes à la volée.

Ce modèle a fonctionné tant bien que mal, avec tout de même, des rendez-vous manqués (dont un au ministère de la Santé), des tâches perdues/non exécutées parce que non réalisées au jour prévu, et une fois la page de l'agenda tournée, elle n'est plus visible, surtout dans le fouillis de prise de notes et de ratures innombrables , appositions de Tippex dont j'étais coutumier. Quant aux tâches répétitives, comment les gérer convenablement, sans rien oublier ?

L'agenda ne me quittait jamais, toujours prêt à être consulté ou à recevoir une nouvelle information, sinon une rature ou un "pâté". 

J'ai vécu quelques déboires avec les notes sonores enregistrées, en raison de la propension incroyable des micro-bandes magnétiques à se casser ou s'emmêler définitivement; plus tard, la panne de piles des enregistreurs numériques a effacé bon nombre de notes.

 

image


Progressivement et avec l'apparition des "bidules électroniques", j'ai perçu la nécessité d'évoluer. Et ce d'autant que dès 1978 a surgi dans ma vie, celle que je n'oublierai jamais:

HP-41-C


image

 

La mienne fonctionne toujours, sur piles (plus de batteries rechargeables). Avec elle, je me suis familiarisé avec le monde de la rigueur en programmant comme un fou des modèles mathématiques pour des médicaments ou la gestion journalière des problèmes techniques des séances d'hémodialyse.

Psion 5mx

A partir de 1991, Psion lance successivement les Series 3 (3 3a 3c 3MX et Siena), puis en 1997, le Series 5 et enfin le Series 5MX, véritable ordinateur miniature pour lequel je me décide... mais au prix fort: En 1999, je le paie un peu plus de 760€. Une carte CF de 16 Mo d'extension mémoire vaut 170€.


image

Prêt à fonctionner dès l'ouverture du clavier, il utilise 2 piles assurant jusqu'à 50 heures d'autonomie, on touche les icônes avec le stylet fourni, mais ça marche aussi au doigt; curieusement, je n'utilise pratiquement que le stylet, pourtant encombrant.

Voici l'écran d'accueil.

 

image

 

L'écran n'est pas en couleur, mais rétro-éclairé, le clavier est excellent malgré sa taille réduite et ne rompt pas avec les "traditions" de saisie du moment.

Le 5mx comprend tout ce dont j'ai besoin au plan logiciel:

- un gestionnaire de contacts,

- un agenda avec gestion d'événements répétifs, de tâches répétitives,

- un calepin, 

En sus, j'ai droit à

- un traitement de textes complet,

- un tableur remarquable d'efficacité,

- un lecteur d'e mail, 

- un programme de navigation Web un peu limite (mais en 1999 ...),

- une calculatrice de base et scientifique,

- un dictionnaire,

- un environnement de programmation (OPL),

- un gestionnaire de fiches/bases de données très efficace,

- un magnétophone,

- une horloge gérant de multiples alarmes,

- un logiciel de dessins,

- un logiciel de communication,

- un navigateur web (fourni dans le CD d'installation du logiciel de communication PC bureau - Organiser),

- les ports de communication série et infrarouge permettent d'imprimer "vers" les imprimantes équipées d'un tel port et enfin un port d'extension Compact Flash. 

Voici une copie d'écran de l'agenda


image


La présentation est claire, dans un même écran tâches et événements sont présents.

Une copie d'écran du carnet d'adresses maintenant:


image


L'application Alarme m'a rendu de gros services. Elle gère les répétitions.


image

 

J'ai pu envoyer et recevoir des e mails et des fax avec un modem infra rouge Psion , fonctionnant aussi sur piles; donc une ligne téléphonique, et le tour est joué.


image


J'enregistre des mémos sonores grâce à "Magnétophone".


image

 

Le 5mx est surpuissant dans ses fonctionnalités, assez rapide.

Bilan d'utilisation: je suis pleinement satisfait dans ce que je voulais obtenir; en sus, le traitement de texte, le tableur, une petite gestion de fichier etc... sont très pratiques et compatibles avec ... un PC. L'obtention des mêmes données sous Mac, nécessite un peu d'acrobaties, mais "ça le fait".

Je comprends que l'agenda papier ne m'est plus nécessaire, je ne fais plus de rature, je ne consomme plus ni Post it ni Tippex, tout est lisible, propre. Je ne rate aucune des tâches à accomplir, ne perd aucune adresse, j'honore tous les rendez-vous.

Je suis pleinement heureux du 5mx pendant plusieurs mois, très grande stabilité, fiabilité, jusqu'à ce que ....la nappe qui joint le clavier à l'écran se rompt, maladie génétique de cette bécane, une fois, 2 fois, 3 fois. Et Psion France ne fait pas cadeau de la réparation - échange de pièces (130 €). Cette maladie chronique entame un peu la confiance que j'ai dans cette machine, je finis par douter, et plus, puisque Psion annonce se retirer en 2001.

Il me faut une substitution, et en 2002, je me tourne vers un 

Palm m505

 

image


J'apprends l'écriture "Graffiti" appropriée à l'écran en deux jours (il n'y a plus de clavier, sinon virtuel).

L'écran est en couleur.

Pour 680 €, j'entre dans le monde du "sans clavier", par la porte d'un gros boulot: je dois exporter/importer tous les événements et tâches un par un via les ports infra-rouges respectifs. Curieusement, je parviens à récupérer le carnet d'adresses en une seule manoeuvre. En complétant quelques achats, je retrouve assez rapidement un environnement identique à celui du 5mx: j'achète un traitement de texte, Wordsmith, compatible avec Word, j'installe HandBase, très puissante base de données,  et le dictionnaire Vidal, tout va bien ....sauf que ... Je n'ai plus de clavier, mais ... je gagne une parfaite compatibilité avec le Mac grâce à Palm Desktop qui est synchronisée avec le Palm.

Accessoirement, les données sont vraiment synchronisables avec Outlook sur le PC. La gestion PIM me convient bien, ce qui est essentiel à mon fonctionnement. Il y a tout de même un manque essentiel: la prise de notes sonores. Et là, ça coince sévère: le m505 n'a pas de micro !! Heureusement les forums chauffent déjà  le web et apparemment la seule solution réside dans un ajout: le dictaphone numérique de Govox; une plaque de plastique marron fumé se glisse grâce à une tige dans le réceptacle ad hoc du Palm. Revers de la médaille: l'ensemble ne rentre plus dans l'étui que j'ai acheté. Et les piles de l'objet ne préviennent pas quand elles sont épuisées de préférence en fin de journée quand j'ai enregistré 62 notes !!! 


image


L'écran finit par me paraître trop petit, et l'exécution étant plus que lente, je m'offre 18 mois après un Palm Tx au processeur de 315 MHz, Wifi, bien plus de mémoire, grand écran, etc.


image


Tout va plus vite, oh que oui, mais les plantages graves, graves aussi. Palm est sous la pression de Windows mobile et fait n'importe quoi. L'OS 5.4 est d'une instabilité plus que "stable".

Un exemple ? À la première mise en route, le CD d'installation m'invite à faire une mise à jour par téléchargement sur Internet. Cette mise à jour, qui est peut-être un firmware, mais je ne le saurai jamais, plante au point que je dois faire un Reset complet ... une fois ... deux fois ... trois fois, et j'abandonne. La hotline Palm est débordée et donc inaccessible, le forum ne répond pas. Mmhhh ! Palm, pas bon !!

Néanmoins, je persévère en installant tout ce dont j'ai besoin et peux commencer à travailler: grâce à PalmDesktop j'ai récupéré toutes mes données sans effort.

En bricolant un peu, j'ai réussi à adapter mon dictaphone.

Mais la maladie génétique du plantage persiste encore et encore et toujours et insiste d'autant  plus lourdement que j'ai installé un système GPS Via Michelin auquel le Tx présente une idiosyncrasie très marquée (je l'ai un peu cherché, non ?).

Ayant autre chose à faire que de gérer sans cesse "le machin", je me sépare de cette bête à emm.. 3 mois après l'achat.

Décidément, Psion arrête, Palm va si mal que ...je n'ai pas de chance. Un temps, je songe aux Clié de Sony, qui met aussi la clef sous la porte des PDA. Je me dis que ce type de matériel est en train de mourir...

En 2005, on commence à voir des smartphones mais ils sont presque exclusivement sous Windows et ça, Meudame, Môssieur, pas dans ma famille !! Je n'ai pas d'autre choix qu'un Symbian. 

SonyEricsson P910i 

 

image

 

Acheté à l'été 2006, je perçois quelques déconvenues concernant le PIM: pas de gestion répétitive des tâches, pas de présentation commune aux événements et tâches, ce que je n'avais lu nulle part. Rapidement j'achète Agendus de Iambic qui est une formidable machine d'intégration: événements, tâches (avec répétitions), carnet d'adresse, e mail, SMS, téléphone et, et, la météo via Internet. Un HÉNAURMMME manque: pas de copier-couper-coller !! ( François ;----(((((((( )

 

image


En revanche, attribuer une tâche à un contact, patient ou autre est d'une déconcertante facilité, de même pour un rendez-vous.

J'ai installé le dictionnaire Vidal

Un défaut ....... ............. ............ tout est .......... ..........hyper .............lent.............

Le P910i est très stable, je ne crois pas l'avoir vu se bloquer en 28 mois. La synchronisation ne peut se faire qu'avec le monde PC sur Outlook, heureusement, j'ai Parallels.

Enfin, en novembre 2008, j'achète un 

iPhone 3G.

Tout le monde connait ici grâce aux différents billets de François et autres les capacités de l'iPhone.

Néanmoins, je trouve que la gestion PIM présente des lacunes assez surprenantes

Pas de recherche au sein du calendrier

Impossibilité de regarder l'ensemble Contact-Calendrier-tâches comme un entité permettant d'attribuer un événement/une tâche à un membre du carnet d'adresses

Pas de gestion des tâches du tout d'ailleurs !!! 

Pas de notes sonores

Ergonomie perfectible: aller à une date précise sans toute sorte de multiples manipulations.

J'achète après quelques hésitations liées à la synchronisation, via Internet, des données concernant nommément des patients, Toodledoo qui gère les tâches, et vraiment très bien. Un "plug-in" installé dans iCal permet de voir l'ensemble des tâches de Toodledoo et les événements. Je résous le problème de confidentialité des données qui transitent par Internet concernant les patients en codant les saisies.

Pour les notes sonores, j'ai acheté iTalk dont l'ergonomie n'est pas parfaite, mais qui permet grâce à un complément iTalkSync d'envoyer sans complications les enregistrements dans le Mac.

Après presque 6 mois d'utilisation quotidienne intensive, je constate que j'aimerais  pour l'iPhone, l'autonomie du Psion 5 mx et, clairement, on en est loin; la formidable gestion PIM intégrée au sein du même logiciel d'Agendus (que selon toute vraisemblance Iambic ne sortira pas contrairement à des informations antérieures), le couper-copier-coller (qui devrait arriver avec la version 3 de l'iPhone OS, cet été).

Malgré ces restrictions, je m'arrange très bien avec ce bel objet. L'accès Internet partout me permet d'accéder à des bases de données médicales nombreuses, le Vidal a développé une version iPhone très très imparfaite au plan ergonomique, par exemple, les liens internes sont non fonctionnels; mais je m'en arrange. A toutes fins utiles, je vous en signale le libre accès. On pourra tout à fait consulter le Vidal avec Safari sans iphone, il suffit dans le menu Développement de Safari de choisir comme Agent Utilisateur : "Mobile Safari 1.1.3 - iPhone", sinon le site est ne sera accessible qu'à l'iPhone.

En conclusion, 10 ans de fonctionnement PIM ont fait que ces "electronic gears" m'ont apporté de la rigueur. Avec eux, je me suis libéré du "il faut que je pense à", puisque les outils en ma possession le font pour moi. J'utilise encore des Post it (cf le post scriptum 2)

Si je devais choisir entre tous les modèles possédés, je dirais que j'ai adoré le Psion 5mx qui me donnait tout ce dont j'avais besoin et surtout de manière naturelle et tellement simple.

Avez-vous eu une expérience similaire ?

 

P.S. 1 Histoire de décaler un peu le propos, je vous engage à aller lire un petit texte absolument délicieux ici relatif aux adhésifs Postit et au Scotch, en cliquant au dessus de la grosse flèche noire


image

P.S. 2 un peu de réflexion n'abîme pas les neurones, mais non, mais non. Je vous propose aussi d'aller voir ici.

22 commentaires
1)
Bilbo
, le 06.05.2009 à 02:55
[modifier]

Hormis le P910i dont la lenteur m’avait rebutée, j’ai suivi à peu près le même cheminement. Aujourd’hui, j’ai un iPhone et … un Palm TX à la ceinture. Je ne saurais me passer d’Agendus et l’iPhone a des manques criants en terme d’agenda et de gestion des contacts. Je vais sans doute tester un Blackberry dans pas longtemps.

Au fait, l’une des toutes premières applications que j’ai achetée sur mon iPhone fut i41CX+ ;)

À+

2)
François Cuneo
, le 06.05.2009 à 07:20
[modifier]

Comme Bibo, j’ai fait un peu le même chemin que toi en “oubliant” le P910i. Par contre un gros passage aussi sur le Newton, qui était bien rigolo, à défaut d’être vraiment efficace.

Eh bien pour moi, le premier qui tient la route, c’est l’iPhone.

Au niveau de la gestion des contacts, Bento vient d’arriver, ça devrait t’aider Bibo, et bientôt, va sortir l’application pour iPhone de Contactizer, ce sera parfait j’imagine, s’ils attaquent directement la base des contacts (comme sur Mac) et la base des événements (comme bientôt sur Mac) d’Apple, plutôt que synchroniser avec leurs propres données.

Merci Ysengrain pour ce rappel un peu nostalgique.

3)
Leo_11
, le 06.05.2009 à 08:23
[modifier]

Joli historique… merci…

Après le papier que j’avais la méchante tendance à oublier de consulter, je me suis mis au(x) Tréo(s) qui m’ont rendu de fiers services… depuis 7 ans maintenant je n’ai plus besoin de ce genre de truc’s iCal et MenuCalendarClock me suffisent amplement… mais… peut-être vais-je changer de voie ce qui m’obligerait à nouveau d’être un peu plus indépendant par rapport à ma machine… dès lors je ne sais pas vers quoi je vais me tourner… iPhone (éventuellement la 3ème série… à l’heure actuelle il ne me branche pas trop…), y’a ce Nokia qui me tente… je ne sais pas…

4)
alec6
, le 06.05.2009 à 10:01
[modifier]

Du carnet à l’ifaune… le parcours d’un homme heureux quoi…
J’avoue n’avoir ni l’un ni l’autre, ma sédentarité se contente des bidules du Mac… mon disque mou faisant le reste.

J’ai bien aimé la petite histoire du Post-it et du Scotch. Merci.

5)
Guillôme
, le 06.05.2009 à 10:58
[modifier]

Parcours ressemblant pour ma part et expérience similaire :

Un carnet électronique de Texas Intrusment (100 contacts maxi avec un numéro par contact) dont je n’ai plus la référence.

Puis, un Palm IIIx, le premier couleur abordable.

Puis, un Palm Zire 72 que j’utilise toujours d’ailleurs.

Et là, l’attente pour choisir un successeur… Palm Pre, iPhone, Nokia, Google Phone?

6)
Matkinson
, le 06.05.2009 à 11:03
[modifier]

Quand j’étais étudiant, je faisais mon geek en herbe avec une HP48GX. Dans ma classe y avait les concours de ceux qui calculaient le plus vite entre une HP et le pendant chez TI (la 92 si je me souviens bien, l’espèce de grosse brique bleue). Qq années plus tard, je me suis trouvé un Sony Clié, le TH55. Super beau, la grande claaasse, et avec les add-ons de Sony, plutôt bien fichus. Beau à tel point qu’on avait peur de le manipuler et de le faire tomber, donc résultat il sortait pas souvent du cartable. Plus tard, j’ai changé pour un TX. Là c’était quand même pas mal du tout je trouvais. Avec MissingSync pour le Mac, ça jouait bien (à condition d’avoir PILE POIL les mêmes catégories de calendrier, sinon c’était capillotraction intensive et hurlements assurés). Et puis en fait ça été rendu obsolète dès que j’ai acheté sur un coup de tête un iPod Touch. Pas l’iPhone, non, parce que je préfère les bons petits natels qui se glissent partout genre les petits Nokia. Donc un iPod. Et ça marche impec.

Mais… (ben oui il y a un mais)… Pareil, on a peur de le faire tomber. Non pas que je sois particulièrement maladroit ou que j’aie deux mains gauches mais voilà. Quand la parano est là, ben c’est Murphy et sa loi qui débarquent. Il va tomber c’est sûr. J’ai donc trouvé un autre modèle absolument incassable, et à contre-courant de la tendance actuelle. Un Moleskine v2.0 ! Version souple, très légère, et un contact vraiment top dans les doigts. Et puis ça peut tomber sans pb. :-)

7)
ysengrain
, le 06.05.2009 à 11:35
[modifier]

Quand la parano est là, ben c’est Murphy et sa loi qui débarquent. Il va tomber c’est sûr.

“Anything can go wrong will, it’s not a matter of “if”, it’s a matter of when”. Michael Reichmann – The Luminous Landscape

8)
Franck Pastor
, le 06.05.2009 à 12:41
[modifier]

Si je devais choisir entre tous les modèles possédés, je dirais que j’ai adoré le Psion 5mx qui me donnait tout ce dont j’avais besoin et surtout de manière naturelle et tellement simple.

Un de mes amis a acheté un Psion (je ne sais pas quel modèle) vers la même période que toi, autour de 1998-99. Il ne s’en est jamais séparé depuis, il fonctionne toujours à merveille.

Pour ma part, iCal et le Carnet d’adresses me suffisent. Pour le moment ?

9)
Madame Poppins
, le 06.05.2009 à 13:05
[modifier]

Mon premier agenda était le modèle “scolaire”, fourni alors par le département de l’instruction publique. Il avait deux bugs : il n’allait que de août à fin juin, donc pas moyen de noter des trucs durant les vacances d’été et il n’acceptait que “maman gère les week-ends, donc pas de cases pour cette période”. Bon, ok, c’était logique, j’avais 7 ans.

Ensuite, j’ai reçu l’agenda universitaire, très sympa, avec une journée par page. Ce qui m’amenait parfois à me rendre deux fois à la même place la même semaine, juste parce que je n’avais pas eu une vision d’ensemble de la semaine. Bref, j’ai fini par quitter les bancs de la fac.

Ensuite, j’ai eu le modèle “super looké”, mais qui ne se fermait pas, le modèle de poche, oÙ fallait avoir des amis dont le prénom ne dépasse pas “Tim”, sinon, y avait plus assez de place pour écrire. J’ai eu le modèle “géant”, où je pouvais TOUT noter mais comme il était très grand et encombrant, je ne le prenais jamais avec moi. Moralité, il est resté vide.

J’ai eu le modèle “agenda de femme”, avec plein de belles phrases – proverbes – citations chaque semaine : ça donnait un genre mais c’était pas le mien.

Bref, là, j’ai le modèle “supermarché”, pas cher mais pratique, avec un bouton pression pour le fermer, la possibilité d’acheter des recharges pour les années à venir.

Comment ça, je suis hors sujet ?

10)
ysengrain
, le 06.05.2009 à 14:26
[modifier]

Comment ça, je suis hors sujet ?

Pas du tout, absolument pas. Et c’est justement, (bon, d’accord, c’est dans le sous-texte), ce que j’ai voulu dire: Quelle qu’en soit la conception, il y a toujours un aspect de l’organisation personnelle qui n’entre pas dans le groupe “événement, tâches répétitives ou non” relié ou non à un contact. Et ça, avec un Moleskine, un Filofax ou toute autre marque tu peux toujours t’accrocher.

Les agendas papiers doivent tous avoir été conçus par “Uncle Ben’s”. Pourquoi ? Parce que ça ne colle jamais.

11)
Matkinson
, le 06.05.2009 à 15:15
[modifier]

Ah non mais moi c’est un Moleskine pages blanches. Imbattable. Les applications, c’est top. On peut écrire, faire des tableaux, des dessins. On peut aussi déchirer des pages pour les insérer plus loin, ou pour en faire des avions (petits). Parfait exemple de système multi-tâches !

Bon OK je sors… :-)

13)
Goldevil
, le 06.05.2009 à 16:54
[modifier]

Après un passage par le filofax papier, j’ai commencé avec un Psion Série 5 (pas MX). Je trouve aussi que c’est une machine formidable et tout ce que j’ai eu après a toujours été pensé pour se rapprocher du concept du Psion S5.

Après qu’il soit tombé en panne à cause du problème du câble en nappe qui casse, j’ai eu un Sony Clié TX SJ30 (Palm OS 4.1), un Sony Clié UX 50 avec un vrai petit clavier (Palm OS 5.2) et maintenant … un carnet Moleskine.

J’ai fait des choses incroyables avec mon S5 en connection IR avec mon portable Ericsson SH888: – commander du matériel informatique par email au milieu d’une prairie dans les Ardennes belges. – Administrer à distance le serveur Unix d’un client dans ma voiture (garée)

Je cherche encore désespérément une machine de remplacement idéale :-(

14)
Patjay68
, le 06.05.2009 à 17:17
[modifier]

Pour les nostalgiques d’Agendus ( j’en fais partie ), on trouve Pocket Informant, très connu dans l’univers Windows Mobile. Un version lite gratuite est aussi dispo sur l’AppStore, pour ceux qui voudraient l’essayer.

15)
Filou53
, le 06.05.2009 à 18:57
[modifier]

Sujet passionnant !

Je cherche aussi la solution miracle…

Après un bref essai Psion, puis un Palm Zire dont la batterie est morte, je viens de passer à l’iPod Touch.

Pas évident cependant car si à la maison, le Mac règne en maître incontesté, au bureau hélas, je dois me taper Windaube ;-(

Une solution compatible outils Mac (calendrier, adresses …) et PC semble hélas relever du fantasme absolu.

Si au moins Bento passait sur PC…

16)
ysengrain
, le 06.05.2009 à 18:58
[modifier]

Pocket Informant ne synchronise pas avec iCal.

J’ai assez fait d’acrobaties entre mes “bidules” et mon Mac pour être synchro pour ne plus jouer à l’apprenti sorcier.

Le système PIM d’Apple qu’il s’agisse de l’iPhone ou du Mac est loin d’être parfait, mais il existe. Souhaitons, comme le citait François que Contactizer apporte la solution un peu plus proche de l’idéal.

17)
fxc
, le 06.05.2009 à 19:06
[modifier]

personnellement je fais un noeud dans mon mouchoir: avec les tissus cela fonctionnait pas mal mais depuis le passage au tout papier cela déchire, le papier donnant un avantage je peux écrire dessus, mais alors interdiction de ce moucher sous peine de perte de données sans oublier les traces de bic sur le pif(:D

18)
Anne Cuneo
, le 08.05.2009 à 22:31
[modifier]

J’ai fait exactement le même itinéraire, avec en plus, entre deux, le Newton, que je ne pardonne toujours pas Steve Jobs d’avoir abandonné! Malheureusement, on ne peut plus rien faire avec lui depuis le passage à OS X, on ne peut plus synchroniser. C’était un vrai ordinateur de poche, il aurait suffi delui adjoindre un clavier (dans le couvercle, par exemple). Bref.

Je voudrais te dire que tu te trompes lorsque tu dis

Pas de notes sonores

La possibilité des notes sonores est parfaitement là. Tu télécharges (gratis) iTalk Recorder, et tu m’en donneras des nouvelles. Je n’ai pas d’IPhone, «seulement» l’iPod touch, et là il faut acheter un casque muni de micro (dans les 20 €, 35 francs), et c’est parti. J’ai enregistré un entretien d’une heure dont j’avais besoin pour le boulot, le micro était au milieu de la table avec l’iPod, on s’entendait, ça a 240 Mb d’espace – mais bon, une fois que tu n’en as plus besoin, tu effaces. Je pense qu’avec l’iPhone le micro du téléphone suffit, mais le micro/casque est probablement de meilleure qualité.

19)
ysengrain
, le 09.05.2009 à 07:15
[modifier]

@ Anne

Pour les notes sonores, j’ai acheté iTalk dont l’ergonomie n’est pas parfaite, mais qui permet grâce à un complément iTalkSync d’envoyer sans complications les enregistrements dans le Mac.

Dont acte

20)
Sergueï
, le 18.05.2009 à 21:09
[modifier]

Bonsoir,

votre article, rencontré par hasard, est des plus documentés et passionnant… La conclusion est sans appel : moi-même, qui pourtant n’ai pas du tout les mêmes besoins, après avoir possédé nombre de téléphones et ordinateurs portables dernier cri + un Pocket PC Mio P550, pour le GPS, en ai eu un jour plus qu’assez du manque d’autonomie de tous ces appareils-gadgets. C’est pourquoi, après m’être suffisamment informé, je crois, j’ai décidé de m’offrir récemment… un PSION 5 MX Pro, acquis sur le marché de l’occasion à 45 euros ! A l’usage, on n’a pas fait mieux encore : un vrai clavier, une autonomie record, et sur piles ordinaires, s’il vous plaît ! Même mon PC portable actuel n’arrive pas à la hauteur : trop lourd, trop lent au démarrage, et évidemment impossible à transporter dans une poche… Et contrairement à mes craintes initiales sur la capacité de ces machines, je peux transporter toute une bibliothèque avec moi grâce aux cartes compact flash qu’on peut désormais se procurer dans toutes sortes de capacités. En résumé, vive le PSION !

21)
psionforever
, le 18.09.2009 à 18:02
[modifier]

Collectionneur de tous les modèles Psion de 1984 (Organiser One) à 2000 (netBook Classic), depuis que le SAV Psion n’existe plus en France, je répare les nappes des modèles Psion 3mx 3c Psion 5mx et Series 5 ainsi que le remplacement de pièces cassées (charnières 3mx 3a par exemple) sur un nombre de modèles (3a, Revo, netBook, Series 5mx, Series 3mx…)

Je remplace aussi les batteries des Revo par des batteries de 1100 mAh qui donnent une meilleure tenue dans le temps.

J’ai également un grand nombre de machines d’occasion proposées avec garantie 6 mois (nappe d’origine) ou 1 an (nappe neuve). Voir http://www.PsionForever.eu

Amoureux des Psion, machines indémodables , performantes, productives, allumage instantanné, économe en énergie, posez vos questions à PsionForever psionforever@gmail.com—Web: http://www.PsionForever.eu

Psionnement vôtre, PsionForever