Profitez des offres Memoirevive.ch!
Le Macintosh SE/x, ou le « media center » le plus sexy du monde!

Un Mac, un vrai, il doit être beige « platinium » et avoir une pomme arc-en-ciel. Oh, l’aluminium et le polycarbonate ont leur charme, mais que voulez-vous: je suis resté croché à mes premières amours, que je vous ai contées ici. Du coup, lorsque j’ai réfléchi à mettre un ordinateur dans notre salon pour servir de « media center », comme disent poétiquement les francophones, mon choix s’est naturellement porté sur une machine élégante, puissante, moderne, fiable et polyvalente, bien qu’un tout petit peu « old school »: le Macintosh SE (vingt-deux ans d’âge, un tout grand cru!). Mais il est vrai que pour enregistrer la télévision, lire des DVD et des films en haute définition, partager une bibliothèque iTunes et assurer la sauvegarde Time Machine de deux autres machines, les huit valeureux mégahertz du processeur Motorola 68000 d'origine étaient à la peine… Alors j’ai sorti mon tournevis du dimanche, et je me suis mis en tête de voir ce qu’il était possible de faire avec cette machine.

C’est le récit de cette expérience que je vous propose aujourd’hui, sous ce titre aguicheur dont le seul but est évidemment d’attirer le chaland. Cette présentation sera agrémentée comme il se doit de quelques photos plus ou moins esthétiques, ainsi que d’une courte réflexion sur le bien-fondé d’avoir un ordinateur dans le salon et un rapide tour d’horizon de deux logiciels indispensables pour utiliser un Mac comme media center: Remote Buddy pour tout faire avec une télécommande Apple, et Boxee, logiciel très prometteur qui se pose en alternative survitaminée à FrontRow pour accéder à tous nos media. 

image

Le Macintosh SE/x

Les plus perspicaces l’auront compris tout-de-suite, il s’agit, grossièrement, d’un Mac Mini et d’un écran LCD de 8,4 pouces dans le boîtier d’un vénérable Macintosh SE. Tout a commencé quand je suis tombé par hasard sur cette page: des Japonais avaient mis un Mac Mini dans un boîtier de Macintosh SE/30, en modifiant un écran CRT de 9 pouces noir et blanc afin de le connecter en VGA au Mini. J’ai trouvé ça super rigolo, et le projet de faire pareil a commencé à me trotter dans la tête. En googlant de ci de là, j’ai trouvé pas mal de projets similaires, dont les résultats passent du plus abject au plus réussi, au nombre desquels on peut citer:

Au vu de ces liens, j’ai lancé un fil sur le forum pour récolter des suggestions, et j’ai établi mon « cahier des charges »: 

  • il me fallait un Macintosh SE (pour des raisons principalement affectives);
  • il fallait un double affichage sur un écran « interne » et sur une télé, pour que l’objet puisse avoir une utilité concrète en tant qu’« Apple TV » rétro;
  • il fallait que l’objet, une fois fini, ressemble le plus possible au Mac SE d’origine;
  • il fallait que les modifications soient réalisables par un handicapé du fer à souder doté de deux mains gauches comme moi, et avec un budget raisonnable.

Pour le « donneur », c’était facile: je possédais deux exemplaires du SE, tous deux avec des maladies de vieillesse. En jouant du tournevis, j’ai aisément pu rapatrier tous les organes sains dans un boîtier, et vider l’autre. Tout ce qui restait a soit été recyclé dans le Macintosh SE/x, soit stocké comme pièces de rechange. Que les âmes sensibles soient rassurées. aucun Mac n’a donc inutilement souffert pour ce projet!

image

Le petit et l’écran

Épineuse question que celle de l’écran « interne » à intégrer. A mon humble avis, une bonne partie du charme des Macs compacts est due à leur petit écran bombé noir et blanc de 9 pouces, et le principal défi consistait pour moi à ne pas bousiller ce charme. J’ai cherché pas mal de temps avant de trouver ce modèle d’écran LCD de 8,4 pouces de marque Hami, visiblement réputé pour sa facilité à être démonté et intégré n’importe où. J’ai trouvé le mien neuf pour 90 Euros sur eBay. 

image

En construisant un cadre autour de la dalle, et en recouvrant les parties métalliques avec une feuille de mousse noire, j’ai pu simplement visser mon écran dans les pas de vis originaux et l’illusion était presque parfaite. Je me suis approché encore un peu plus de la « perfection » (quel bien ça fait, de se jeter autant de fleurs!) en découpant au Dremel la face avant du moniteur d’origine et en la glissant devant mon montage, malheureusement au détriment de la luminosité. Mais ce petit écran n’est de toute façon là que pour le plaisir, alors qu’importe!

image

image

image

Le boîtier

Coup de bol: en posant simplement le Mac mini sur le châssis métallique du SE et en le collant contre la façe avant de celui-ci, je me suis rendu compte que la fente du lecteur optique arrivait pile à hauteur de l’une des fausses fentes de ventilation, entre les deux ouvertures pour les lecteurs de disquettes. Extérieurement, je n’ai donc eu que deux modifications à faire subir au boîtier du SE: un petit coup de Dremel pour élargir cette fente et laisser passer les CD/DVD, et un petit coup de perceuse à l’arrière pour faire passer une tige métallique pour atteindre le bouton d’alimentation du Mini. J’ai aussi fait un gros trou pas beau sur le dessus du boîtier, que je regrette amèrement. En effet je projetais d’y faire un dock à iPod, mais le projet a fait long feu: trop étroit pour l’iPhone!

A l’intérieur, par contre, j’ai dû pas mal jouer de la scie à métaux pour dégager l’espace nécessaire au Mini. J’ai pu garder l'interrupteur d’origine, auquel j’ai simplement branché un bloc multiprises pour alimenter directement les transformateurs du Mini et de l’écran. C’est pas spécialement élégant, mais ça marche du tonnerre! J’ai également gardé la carte analogique du SE, soigneusement nettoyée de tous ses transistors, pour servir de support à la multiprise et à la carte électronique de l’écran. L’alimentation du Mini est logée sous le châssis , à l’emplacement de la carte-mère du SE. 

image

image

La connectique

Pour que le Mini puisse servir de media center, il fallait qu’il puisse être branché sur une télévision. Or jusqu’à leur dernière révision (qui les a vu équipés d’un port Mini DVI et d’un port Mini DisplayPort), il était de notoriété publique que les Mini n’avaient qu’une seule sortie vidéo de type DVI, et ne pouvaient pas afficher d’images sur deux écrans en même temps, si ce n’est avec des solutions moyennement satisfaisantes comme celle-ci. J’ai d’abord essayé de « splitter » le signal vidéo en deux avec un câble VGA en Y, mais la qualité était infâme et ça ne permettait que de la recopie vidéo. C’est Kensington qui m’a sauvé la mise en commercialisant un appareil génial, le Dual Monitor Adapter. Il s’agit d’un petit boîtier qui crée, pour autant que les pilotes idoines soient installés, une sortie vidéo supplémentaire via USB. C’est à cet adaptateur que j’ai branché mon écran « interne », et la sortie DVI standard du Mini restait libre pour être connectée à la télévision avec un câble DVI <-> HDMI. 

Pour le reste, j’ai essayé tant que faire se peut de respecter l’aspect visuel du SE en déportant les ports du Mini (hub USB, FireWire, Ethernet, audio optique), et en trouvant d’occasion un boîtier Griffin iMate qui dote le Mini d’un port ADB pour utiliser les claviers et souris d’origine du SE, reconnus sans aucun problème par OS X. J’ai encore dû tâtonner un peu avant de trouver où placer le panneau de commande de l’écran, dont j’avais impérativement besoin pour pouvoir l’allumer et l’éteindre facilement. En sacrifiant le bouton de sélection des sources vidéo, j’ai pu le faire rentrer au millimètre près dans l’emplacement prévu pour les cartes d’extensions du SE, directement accessible sur la face arrière sans faire d’autre trous dans le boîtier.

Il restait pas mal de place disponible… alors je me suis dit que ça serait drôle de pouvoir toujours utiliser le Macintosh SE/x pour lire des disquettes! J’ai désossé un lecteur de disquettes USB qui prenait la poussière dans un tiroir, et lui ai donné l’occasion de reprendre agréablement du service…  

image

image

Il ne me restait ensuite plus qu’à tenter de faire tenir le plus proprement possible tous ces câbles à l’intérieur de cet espace restreint. Et en comparant avec mon SE d’origine, je suis assez rassuré de constater que je ne m’en suis pas trop mal tiré!

image

image

Bilan intermédiaire: à quoi ça sert, ces bêtises?!?

Le Macintosh SE/x trône fièrement dans notre salon depuis l’été dernier, à côté d’une télé Sony Bravia 32 pouces « HD ready » achetée en soldes juste après l’Euro. J’ai eu maintes fois l’occasion d’en parler sur le forum et j’espère sincèrement ne pas avoir gonflé trop de monde avec cette présentation, mais deux ou trois contributeurs de Cuk.ch ont beaucoup insisté pour que je le fasse. Du coup cet article est aussi l’occasion d’un bilan intermédiaire sur l’utilité - pour moi! - d’avoir un ordinateur dans le salon. Parce que comme je l’ai dit plus haut, à part pour le plaisir nostalgico-ludique, le Macintosh SE/x en l’état ne sert strictement à rien. Son écran est misérablement trop petit pour pouvoir utiliser sérieusement la moindre application (800 x 600), et là n’était vraiment pas le but. Il tire sa légitimité de sa présence à côté de la télé, ou du moins c’est ce que je prétends à mon épouse, qui n’apprécie pas aussi bien que moi à sa juste valeur l’élégance du design informatique d’Apple des années 80. Mais ça, c’est une autre histoire. 

Un media center dans le salon, est-ce bien raisonnable?

Ce terme, très à la mode depuis que nous sommes, paraît-il, entrés dans l’ère de la « convergence numérique », désigne un appareil (par exemple l’Apple TV) et / ou un logiciel (par exemple FrontRow) qui sert de trait d’union entre les différents appareil qui squattent habituellement un salon (TV, chaîne hi-fi, console de jeux), les ordinateurs de la maison et internet. Comme son nom l’indique, son but est de rendre accessibles facilement et en un seul endroit tous les media diffusés par ces appareils (télévision, films, vidéo, musique, photos, etc.). Et de ce côté-là, mon bricolage tient toutes ses promesses: il enregistre la télé via le câble à l’aide d’un boîtier EyeTV 250+ d’ElGato, il stocke et partage sur le réseau notre bibliothèque iTunes intégrale, et il puise le cas échéant photos et vidéos sur l’ordinateur de Madame et sur le mien. 

C’est très chouette et ça marche du tonnerre, mais à l’usage je suis bien forcé d’admettre que notre utilisation se borne le plus souvent à celle que nous faisions en son temps du bon vieux magnétoscope VHS, à savoir programmer des enregistrements d’émissions télé lorsque nous sommes absents ou lorsqu’on regarde autre chose. Avec évidemment la souplesse et le confort en plus de pouvoir « zapper » les pubs ou de mettre l’émission sur pause quand on va chercher une bière au frigo!

J’ai donc un sentiment assez mitigé quant à l’utilité réelle du media center, mais qui est sans aucun doute plus dû à notre utilisation encore très traditionnelle (et sporadique) de la télé et des films qu’au concept lui-même, qui est assez génial.

L’immense avantage d’utiliser un ordinateur comme Media Center plutôt qu’une Apple TV ou un autre boîtier du même genre, c’est évidemment qu’on est pas limité par le logiciel. Mais s’il faut un clavier et une souris pour le piloter, c’est clair qu’on perd le principal avantage du salon par rapport au bureau, qui est de pouvoir piloter ce qu’on veut voir en pianotant benoîtement sur les touches d’une zapette tout en étant vautré dans un canapé. J’ai trouvé deux perles que je vous encourage vivement à découvrir: Remote Buddy pour tout faire avec une Apple Remote (quand elle n’est pas paumée sous les coussins) ou un iPhone / iPod Touch, et Boxee pour rassembler élégamment tous vos médias, et plus encore. Les deux paragraphes qui suivent ne sont évidemment pas des tests selon les traditionnels critères cukiens, mais plutôt des mises en bouche, pour la bonne et simple raison que je n’utilise aucun de ces deux logiciels depuis assez longtemps pour avoir pu m’en faire une idée objective. 

Remote Buddy, pour tout faire avec six boutons

image

Il semblerait que la petite Apple Remote ne soit plus distribuée avec les Macs neufs, et c’est bien dommage. Je trouve la mienne très pratique (quoique facile à perdre), et je l’utilise souvent pour piloter iTunes à distance. Et Remote Buddy est un Shareware à 20€ (malheureusement en anglais seulement) qui lui donne des ailes! Il est capable de tirer parti de toutes sortes de télécommandes infrarouges, USB et Bluetooth, y compris celles fournies avec les boîtiers EyeTV, mais je n’en ai pas essayé d’autres que l’Apple Remote et ses six boutons.

image

Quand Remote Buddy est lancé (automatiquement au démarrage sur le Macintosh SE/x!), on l’appelle avec la touche Menu de la télécommande, et son interface apparaît dans ce style « Smoke » très en vogue par les temps qui courent. Par défaut, Remote Buddy vient avec un certain nombre de « comportements » prédéfinis pour la plupart des applications courantes, qu’il fait exécuter à l’application lorsqu’on appuie sur les boutons de la télécommande (par exemple play/pause dans iTunes, diapo suivante/précédente dans Keynote, commencer le diaporama dans iPhoto, etc). On peut naturellement configurer ses propres comportements pour des applications spécifiques. Mais il ne s’arrête pas là, puisqu’il permet aussi de naviguer dans l’arborescence du Finder et de complètement piloter le Mac à distance, au besoin même en dirigeant le pointeur et en entrant des lettres au clavier, toujours avec les seuls six boutons de l’Apple Remote. Une utilisation efficace de Remote Buddy suppose évidemment qu’il soit bien configuré pour n’afficher que les logiciels dont on a besoin, mais il est déconcertant de facilité et très efficace!

image

image

image

image

Dans ma configuration, il me sert surtout à naviguer entre iTunes, EyeTV et Boxee, à piloter ces logiciels et à mettre le Mac en veille ou à l’éteindre. Et ça tombe bien, parce que les « comportements » par défaut d’EyeTV et de Boxee sont parfaits!

Boxee, ou un FrontRow aux hormones

image

Boxee est un logiciel de « media center » open-source et gratuit, alternative « gonflée à bloc » à FrontRow et à d’autres logiciels de ce type gratuits ou commerciaux sous Windows ou Linux. Il se présente comme une interface adaptée au visionnement sur grand écran et à la navigation à la télécommande plutôt qu’à la souris, qui rassemble en un seul endroit tout type de media stocké sur l’ordinateur, partagés sur le réseau local ou diffusés sur des sites internet comme YouTube.

Boxee est encore loin d’être un produit fini, puisque ses développeurs lui revendiquent le statut de version Alpha, et des nouvelles versions sortent à un rythme soutenu (la dernière date d’ailleurs de hier après-midi, pendant que je rédigeais ces lignes, et je n’ai malheureusement pas encore eu le temps de l’essayer). Mais depuis que la mode des services web en perpétuelle version Bêta s’est généralisée, on dirait que la phase Alpha publique est la nouvelle tendance. Mais Boxee reste un produit en développement, et il lui arrive de quitter inopinément, même si je l’ai trouvé globalement plutôt stable. Son téléchargement est gratuit et accessible à tous, moyennant la création d’un compte sur le site boxee.tv. Il en existe une version pour Linux, et une version pour Windows sera mise en test public prochainement. 

Tout comme FrontRow, Boxee permet d’accéder aux dossiers de media stockés sur l’ordinateur (Images, Musique, Séquences), aux films achetés sur l’iTunes Store (pour autant qu’on habite dans un pays où c’est possible, grrrrrr…), aux podcasts et aux célèbres bandes-annonces d’Apple (Ouf!). Un gros regret (qui sera sans doute comblé dans une prochaine version!): l’intégration avec les iApps n’est pas encore excellente. Boxee navigue sans problème dans les bibliothèques iTunes, mais pas encore bien dans les bibliothèques iPhoto. Ce qui lui faudrait, c’est intégrer un module comme iMedia Browser, et ça serait parfait!

image

Mais là où Boxee, même en version Alpha, dépasse largement FrontRow, c’est dans sa gestion des sources en ligne: de la même manière que l’on navigue facilement dans sa propre musique, ses propres images et ses propres vidéos, on navigue dans les contenus musicaux photo et vidéo de Last.fm, Pandora, flickr, Picasa, CNN, Joost, YouTube, Hulu, etc… C’est génial!

Mais c’est en même temps souvent frustrant pour les Suisses (et j’imagine aussi pour tous les non-Étazuniens): Boxee ne propose pas directement de contenu, mais ne fait que rendre accessible ce qui est proposé sur ces sites. Du coup l’internaute se heurte régulièrement à des alertes qui stipulent que tel contenu n’est malheureusement pas légalement disponible dans son pays pour des questions de droits de distribution. Dommage, mais logique!

Un mot rapide encore sur la qualité de l’image, qui n’est pas au rendez-vous pour les vidéos en ligne. Boxee n’y est pour rien, mais toute personne qui a déjà visionné une vidéo de YouTube en plein écran sur un écran HD ou presque sait que ce n’est pas terrible… Mais il y a de l’idée, et la qualité ne cesse de s’améliorer!

Pour conclure…

Je ne regarde pour ainsi dire jamais la télévision, et j’hésite à m’en désabonner chaque fois que je vois passer une facture pour le câble ou la redevance. Et objectivement, le fait d’avoir bricolé un beau media center dans mon salon n’y a rien changé. Mais ce n’est pas là que se situait l’enjeu. Je me suis fait très plaisir en bricolant le Macintosh SE/x, et j’ai appris énormément de choses, malgré mes deux mains gauches. Et ça, c’est pas rien!

Le Mac Mini, même lorsqu’il n’est pas emballé dans un costume « vintage », est une merveilleuse petite machine qui a complètement sa place dans un salon, à côté du Home Cinema et de la console de jeux. Personne ne sait quelle est la vision d’Apple pour la suite, mais des rumeurs persistantes, avant la dernière révision du Mini, annonçaient sa « fusion » avec l’Apple TV. Je ne sais pas sur quoi ces rumeurs étaient fondées, mais je suis persuadé qu’il y a là une grosse carte à jouer et que l’appareil qui naîtrait de ce mariage serait… presque aussi sexy que le Macintosh SE/x!

 

17 commentaires
1)
ysengrain
, le 08.04.2009 à 08:32
[modifier]

S’il n’y avait pas des Sylvain et autres, cette journée commencerait beaucoup plus tristement.

Merci.

C’est génial.

2)
Roger Baudet
, le 08.04.2009 à 08:44
[modifier]

Tiens, amusant, j’avais prévu d’écrire une Humeur sur le MacMini comme “MediaCenter” ! Et bien, c’est fait, et dans un Mac “vintage” en plus !

Beaucoup d’utilisateurs de ces petits Macs l’ont achetés pour gérer leurs fichiers audio et vidéo. J’ai franchi le pas dernièrement et dois bien constater que c’est un gros plus quand on a une importante banque de données image et son.

Une question posée à tous : je n’ai pas encore trouvé le logiciel idéal pour regarder mes photos de manière aussi simple que mes séquences vidéo avec “FrontRow”. iPhoto est en effet trop “hermétique ” comme logiciel de gestion (impossibilité de déplacer la banque de donnée et accès compliqué depuis un autre logiciel). Alors, si quelqu’un a une idée…

3)
cyril_ne
, le 08.04.2009 à 09:18
[modifier]

Juste pour info , j’utilise Plex(www.plexxapp.com) comme media center dans mon mac et j’en suis conquis … la version 0.7 est vraiment stable et plu rapide et parametrable que front row !

4)
Caplan
, le 08.04.2009 à 10:16
[modifier]

Bravo SP!

Moi qui bricole volontiers, ce qui m’épate le plus, c’est les gens qui ont la présence d’esprit de photographier les étapes de leur travail à mesure qu’ils avancent. Manifestement, je ne suis pas multitâches et je n’arrive pas à faire les deux en même temps…

Milsabor!

6)
Inconnu
, le 08.04.2009 à 11:24
[modifier]

Comme Cyril_ne, j’utilise aussi Plex, qui est vraiment génial. :)

Je peux même regarder des épisodes de SouthPark gratuitement ! :)

7)
Alexandre
, le 08.04.2009 à 11:46
[modifier]

la semaine dernière j’ai acheté un mac mini, pour le transformer en mediacentre aussi… cette humeur tombe bien… même si je trouve que front row se débrouille bien, je vais tester plex et boxee pendant ce week-end prolongé…

une question: comment envoyer le son du mac mini vers la TV ou la stereo? y a-t-il une autre solution que la prise casque?

8)
Roger Baudet
, le 08.04.2009 à 13:06
[modifier]

Oui Alexandre, il y a une autre solution. Tu peux utiliser la sortie optique du Mac mini. Tu peux également acheter un convertisseur USB-audio. Mais pour avoir testé le convertisseur du Mac mini avec des modèles externes comme la Mbox de Digidesign, je peux te dire que la carte audio de la petite boîte est tout à fait correcte.

9)
Sylvain Pellet
, le 08.04.2009 à 13:34
[modifier]

Merci!

@Caplan: tu rigoles? J’ai tout démonté le week-end passé juste pour prendre les photos… Note qu’il m’arrive régulièrement de prendre des photos quand je démonte un truc, mais c’est pour pouvoir le remonter ensuite…

©cyril_ne et François: Plex est chouette, je l’avais installé un moment. Plus stable et plus complet que Boxee, dans mon souvenir. Mais je trouvais l’interface chargée et moins intuitive…

@alexandre: comme l’a dit Roger, la meilleure qualité viendra sans doute de la sortie optique (même port que la sortie écouteurs, il faut juste un « jack » optique), pour autant que ta télé ou ta chaîne aient une entrée optique.

10)
Inconnu
, le 08.04.2009 à 14:19
[modifier]

Oui c’est vrai qu’il faut pas mal naviguer pour arriver à ce qu’on veut dans Plex. Mais tout est relativement logique, vraiment stable. Bref, FrontRow est aux oubliettes. :)

11)
zit
, le 08.04.2009 à 15:59
[modifier]

Bravo !

Ça c’est un vrai CukGadget dans toute sa splendeur, d’ailleurs, j’ai un SE récupéré dans une benne dont je pensais aussi faire quelque chose…

z (mais pas un MediaChose, vu que je ne regarde pas la tévé, je répêêêêêêêêête : enfin, ça serait sympa que j’arrive à regarder à nouveau des images qui bougent…)

12)
6ix
, le 08.04.2009 à 17:58
[modifier]

Une question posée à tous : je n’ai pas encore trouvé le logiciel idéal pour regarder mes photos de manière aussi simple que mes séquences vidéo avec “FrontRow”. iPhoto est en effet trop “hermétique ” comme logiciel de gestion (impossibilité de déplacer la banque de donnée et accès compliqué depuis un autre logiciel). Alors, si quelqu’un a une idée…

Si tu parles de déplacer iPhoto Library n’importe où, c’est tout à fait possible. Il est d’ailleurs tout autant possible d’avoir plusieurs bibliothèques de photos. Pour cela, appuie sur Alt en lançant iPhoto; tu pourras alors définir un autre emplacement pour ta bibliothèque ou en créer une nouvelle. Peu connu mais parfois très pratique…

13)
Roger Baudet
, le 08.04.2009 à 18:39
[modifier]

Mais 6ix, ne t’avait-on jamais dit que tu es un petit génie. J’ai essayé “Alt-click” et iPhoto me demande très poliment si je veux créer une nouvelle bibliothèque.

Ah, que c’est émouvant. Comment donc nos ancêtres ont-ils pu vivre sans un Mac ?

14)
Alexandre
, le 08.04.2009 à 21:57
[modifier]

merci pour les réponses. je pense que je vais rester avec la prise casque, car ma TV n’a pas d’entrée audio digitale.

15)
henrif
, le 08.04.2009 à 23:42
[modifier]

J’adore les bricolages pour la beauté du geste et qui ne servent presque à rien ! Juste une réserve sur la barrette 220 à l’intérieur du boîtier, pas trop l’état de l’art. Le design du SE a vieilli, mais normal, le design c’est jamais qu’une mode déguisée sous un mot anglais. Nous aussi avons vieilli ;-)

16)
Joelc
, le 09.04.2009 à 21:03
[modifier]

Eh bien bravo! Superbe travail, heureusement que j’ai pas de mac compact HS… Mes macs sont tous en forme…ou presque!