Profitez des offres Memoirevive.ch!
Après la MacBundleBox, voici MacHeist !

 

Après vous avoir parlé du Bundle de chez MacBundleBox il y a 3 semaines, je vous propose aujourd’hui un article sur l’autre grand ‘‘éditeur’’ de bundle : MacHeist.

Je décrirais MacHeist comme étant un mélange entre MacBundleBox et le site d’énigmes en ligne Ouverture-Facile. En effet, MacHeist ne vous propose pas uniquement des bundles, mais aussi des... énigmes.

Pour le MacHeist qui se termine actuellement (la troisième édition), on a donc eu droit, au cours des dernières semaines, à 6 énigmes, appelées des missions (réparties en 3 nanoMission et en 3 missions ‘‘complètes’’). Ces missions vous permettent, si vous les réussissez, de gagner des applications payantes, rien de moins ! Mais aussi, comme si ça ne suffisait pas, de gagner des ‘‘bons’’ qui vous permettront d’avoir des réductions sur le bundle final (payant lui), qui a justement lieu ces jours-ci.

Pour participer à ces énigmes, vous devez être inscrit sur le site MacHeist. Une fois inscrit, rien de plus simple : vous recevrez un mail à chaque nouvelle énigme. À ce moment-là, rendez-vous donc sur le site où vous recevrez déjà une application gratuite (le cadeau de début de mission !) et où une vidéo vous attendra.

En effet, MacHeist propose dans ses énigmes une vraie histoire, où vous êtes des agents secrets, qui effectuent plein de missions en rapport avec l'univers Apple. La vidéo permet donc de planter le décor de cette mission.

Ensuite, à vous de vous débrouiller pour résoudre les énigmes (à savoir cependant que le forum du site donne beaucoup d’aide, voir parfois les réponses) et gagner quelques applications !

Mais aujourd'hui, nous allons parler de ce qui arrive après toutes les énigmes : le bundle. Comme dit plus haut, si vous êtes forts en énigmes, vous pourrez obtenir des réductions sur le prix final, sinon, vous payerez le prix plein : 39 $ (à la place des 950.75 $ demandés si vous achetiez chaque application une à une chez son éditeur respectif) pour, au mimimum 10 applications (les 950.75 $, c'est la valeur totale, si tout est débloqué).

Sur ces 39 $, 25 % seront reversés à l’association caritative de votre choix. Eh oui, c’est vous qui choisissez! Votre choix devra se faire entre Action Against Hunger (association contre la faim et le manque d’eau potable dans le monde), AIDS Research Alliance (AIDS est l'abréviation anglaise du SIDA), Alliance for Climate Protection (association dont le but est de sensibiliser la population et de trouver des solutions vis-à-vis du réchauffement climatique), Direct Relief International (association qui fournit des soins médicaux aux rescapés de catastrophe, d'accidents, de meurtres, de guerres civiles ou plus simplement aux personnes pauvres), Humane Society International (société de protection des animaux), The Nature Conservancy (protection des espaces naturels en voie de disparition, comme les forêts ou les mers), Save the Children (association pour aider les enfants dans le besoin partout dans le Monde), Save Darfur (sensibilisations et actions contre le génocide au Darfour), Prevent Cancer Foundation (prévention, sensibilisation et diverses actions pour toutes les populations contre le cancer) ou World Wildlife Fund (plus connu sous le nom du WFF, l’association pour la protection des animaux et des espaces naturels).

Il faut maintenant que je précise que, sur les 14 applications, une est offerte gratuitement en page d'accueil, même pour les personnes n’achetant pas le bundle, et même pour les non-membres du site! Une autre ne sera donnée qu’aux 25‘000 premiers acheteurs du bundle, tandis que les quatre dernières requirent un minimum de vente non dévoilé.

Je termine par vous préciser que l'offre dure jusqu'à mardi prochain.

Faisons maintenant le tour de ces 14 applications...

 

EventBox


EventBox est l’application gratuite dont je parlais ci-dessus. Elle est dédiée aux accros des réseaux sociaux - ça commence bien, ce n’est pas mon cas! Elle propose de faire dans une application (très bien intégrée à Mac OS X Leopard d’ailleurs) tout ce que l’on peut faire dans des réseaux sociaux via son navigateur Internet. Plutôt que de vous énumérer tous ces sites sociaux, voici ce que vous affiche l’application au premier lancement :

image

Ensuite, vous pouvez, apparemment, vous loguer sur ces différents sites, les parcourir, poster des commentaires, recevoir des commentaires, envoyer des photos, etc. Je dis ''apparemment'', car je ne vous cache pas que je n'utilise aucun de ces réseaux sociaux! La seule fonction que j'ai donc pu tester est celle des flux RSS :

image

Bref, l'application m'a l'air très bien faîte et, vu qu'elle est disponible gratuitement (à la place de 15 $ en temps normal), je ne peux que vous conseiller de l'installer si vous fréquentez quelques réseaux sociaux!

 

Big Bang Board Games

 

Étant donné mon horrible lenteur à rédiger cet article, et cette application (24.95 $ en temps normal) n'étant disponible que pour les 25'000 premiers acheteurs du bundle, ça ne me sert plus à rien de la tester, vu qu'en ce samedi, les 25'000 ventes ont déjà été largement dépassées. Je m'en excuse!

Mais bon, je vous rassure aussi, l'application n'était pas la plus formidable du bundle (elle a quand même obtenu le Apple Design Award 2004, mais ce que je voulais dire, c'est que ça n'était pas la plus formidable vis-à-vis de son utilité). Elle vous propose en fait de jouer à 7 jeux de société très connus (Dames, Échecs, Reversi, Mancala, Backgammon, Puissance 4 et Tic-Tac-Toe), soit pour vous ou soit en ligne. Le point (très) positif de l'application est son intégration à Mac OS X Leopard (vous pouvez inviter des autres joueurs avec iChat, votre Carnet d'adresses et Mail, écouter de la musique iTunes, etc.).

L'application se présente sous la forme de plusieurs petites applications rangées dans un dossier. Il y en 7 - une par jeu. J'ai testé pour vous le Puissance 4 :

image

En conclusion, je dirais que c'est très sympa, que le rendu en 3D est très bon, bref, très sympa quand personne ne veut jouer avec vous à la maison et que vous n'avez rien à faire d'autre. Le seul problème est, qu'au démarrage de l'application, chez moi, la boule arc-en-ciel tournante était toujours là pendant une bonne dizaine de secondes...

À signaler quand même que l'application était livrée avec ''Freebies!'', une application qui comprend aussi plusieurs dossiers :

  • Un lot de fond d'écran
  • JARED, la plus idiote des applications qui m'ait été donné de voir (un smilies qui reste au milieu de votre écran, et chante une chanson idiote... ), livré avec son widget, si c'est pas malheureux!

image

  • Think, une application qui rend votre écran tout noir, sauf pour la fenêtre que vous avec sélectionnée (ça sert à se concentrer normalement... bof, pas convaincu personnellement, mais peut-être que pour les pros de la photo ou de la vidéo...)
  • WingNuts, petite application qui sert à changer la résolution de votre moniteur

 

iSale

 

iSale vous permet de gérer vos enchères eBay d'une main de maître. C'est une application absolument formidable même que... je n'utilise pas eBay! Vous allez commencer à croire que je fais exprès, mais non, étant en Suisse, Ricardo est plus répandu pour les ventes aux enchères online qu'eBay (en tout cas en Suisse Romande).

Mais bref, revenons-en à l'application. Comme je le disais, elle est formidable, je n'ai jamais vu une application aussi bien intégrée au monde Apple. En effet, en plus de l'application, vous aurez droit à un widget pour votre Dashboard et à une application gratuite pour votre iPhone (qui permet, en plus de contrôler ses enchères, de prendre une photo et de l'envoyer directement dans l'application).

Mais ne nous emportons pas, et regardons plutôt ce que vous pouvez faire avec cette application. iSale vous permet donc, comme déjà dit, de gérer vos enchères sur ebay. De les gérer, mais aussi de les créer, en faisant de toutes belles pages de vente. Sans compter l'intégration de l'application avec votre Carnet d'adresses et avec Mail (pour reconnaître immédiatement vos acheteurs et ne plus mélanger les adresses), avec PayPal (pour contrôler vos paiements), enfin bref, avec tout je crois, même Facebook! Elle est de plus certifiée par eBay.

Bon, passons à l'exemple pratique maintenant. On va dire que je vais vendre... euh... ben, comme d'habitude, l'exemple, c'est François, alors on va vendre Monsieur François Cuneo ! Je commence par choisir un thème (parce que j'ai choisi de faire ma nouvelle enchère via un modèle pré-créé). Et je vous le dis, il y a le choix dans les thèmes! Après, on remplit nos catégories, comme d'habitude : prix, détails de l'objet, catégorie (j'ai hésité là, finalement je t'ai mis sous moniteur Apple...). Et finalement, ça donne ça :

image

Ensuite, on fait la mise en page de ce qui apparaîtra sur eBay, dans la zone de texte :

image

Et on continue en regardant l'aperçu :

image

Bref, on va arrêter là (je ne vais quand même pas le mettre en vente!), mais je pense que vous l'aurez compris, iSale, c'est vraiment excellent pour les personnes qui utilisent eBay, et qui n'ont plus envie de s'embêter :

  • avec l'éditeur de texte online
  • à écrire des mails à plein d'adresses différentes
  • à contrôler son PayPal
  • à se connecter sans arrêt pour contrôler ses enchères (le widget est tellement bien)
  • à ne plus savoir à qui envoyer quels objets sans se tromper d'adresses

En tant que consciencieux rédacteur de Cuk (eh oui...) je me dois de vous signaler que, sur mon ordi, j'ai eu pas mal de ralentissement accompagnés de la fameuse roue multicolore qui tourne...

Enfin bref, iSale (en français en plus, je n'avais pas précisé) en reste très sympathique! Prix d'origine : 39.95 $.

 

Picturesque

 

Picturesque, qui vous coûterait normalement 34.95 $, est une application, en français elle aussi, qui servira à modifier vos photos. Oui, mais pas ''modifier'' dans le sens Photoshop ou Gimp, non, dans un tout autre style... Vous pourrez en effet ''incliner-perspective'' votre photo, lui rajouter un cadre ou un reflet, etc. Pour l'exemple, nous allons prendre une photo de Fr... non, quand même! On va prendre une de mes photos, de Monument Valley.

image

Ouais, du calme, ça vient !

image

C'est bon, il est content... Bon, maintenant, passons à la perspective (il y a déjà du reflet, c'est un effet mis de base, qu'on peut régler plus tard) :

image

Ensuite, si on s'amuse un peu avec tous les réglages disponibles :

image

Puisque Leopard ne permet pas de capturer deux fenêtres à la fois et vu que je n'avais pas encore testé LittleSnapper à ce moment-là, je vous mets ici une des fenêtres qui permettent de régler les différentes caractéristiques :

image

Bref, vous l'aurez compris, Picturesque est très simple à utiliser, et permet de faire des choses très sympathiques.

 

SousChef

 

MacHesit le sous-titre tout simplement : Your Digital Cooking Assistant. Rien que ça! Cette application (30 $ normalement), vous l'aurez compris, stockera vos recettes. Il y a donc de base une base (haha!) de données de recettes en ligne (en anglais) dans lesquelles vous pourrez puiser, mais vous pourrez aussi ajouter les vôtres, les partager en ligne avec d'autres internautes, etc. SousChef ''gère'' aussi les ingrédients de vos recettes. Vous pourrez ainsi entrer les ingrédients qui se trouvent dans votre cuisine, et SousChef trouvera une recette à faire avec. Et si jamais vous manquez d'un ingrédient, dîtes-là à SousChef, qui essaiera de trouver une solution tout seul, comme un grand! Et ensuite, quand vous vous mettez aux fourneaux, vous pouvez basculer en mode plein écran. La présentation est très simple, une grande police blanche sur fond noir, pour que vous puissiez bien lire, même depuis loin. VoiceOver peut aussi lire la recette... mais malheureusement, il ne parle qu'anglais. On peut aussi envoyer des recettes à ses amis, par mail, où envoyer des recettes vers son blog.

Passons à l'exemple... j'ai des pommes, je veux faire quelque chose à la pomme!

image

Le Caramelized Apple Cheesecake me plaît bien (enfin, c'est dans l'exemple, parce qu'en vrai, je ne suis pas sûr que ce soit le cas...), je l'ajoute donc dans ma librairie par glisser/déposer. C'est-à-dire que, du web, je le transfère dans la librairie de l'application. 

De là, je peux ensuite faire tout ce que j'ai décrit plus haut. Pour exemple, voici une capture d'écran du mode plein écran :

image

Vous pouvez également changer les quantités, créer vos propres recettes, etc.

On dira que cette application pour cordons bleus est plutôt moyenne, surtout qu'elle est en anglais. Je ne vois pas tellement l'avantage de cette application par rapport à une recherche Google et un doc' Pages ! Bref, complètement inutile selon moi.

 

World of Goo

 

Le nom vous aura peut-être mis la puce à l'oreille : World of Goo (20 $) est un jeu. Mais un jeu d'un genre un peu particulier. Explications en images :

image

Voici le menu principal. Très bref :

  • un bouton pour gérer les différents joueurs
  • un pour les crédits
  • un pour quitter
  • les différents chapitres accessibles dans l'espèce de planète en haut à gauche

image

Voici le premier niveau. Vous avez un tas de créatures rondes - des Goo. Si vous en prenez une et que vous la tirez (ce que je fais sur l'image), vous voyez des traits jaunes apparaître. En relâchant la souris, ils deviendront noirs et définitifs (pas de possibilités de revenir en arrière plus tard). Vous l'aurez compris, le but du jeu est ''d'assembler'' ces petites créatures pour faire en sorte de passer des obstacles. ici, un gouffre :

image

On croirait étudier des molécules et atomes !

image

Le but final est d'atteindre le robinet. Et, pour gagner, il faut que le robinet ''aspire'' un minimum de vos créatures (8 dans ce niveau, c'est écrit en bas). Attention donc à ne pas faire de constructions trop farfelues ne laissant pas assez de créatures pour réussir le niveau!

image

Changement de niveau et de décor, mais le principe reste le même...

image

L'écran de fin de niveau, qui vous indique ce qu'a aspiré le robinet et le temps que vous avez mis.

image

On se fait encore un petit niveau ? Pour ceux qui n'auraient pas compris donc, cette capture montre les différents niveaux à faire pour réussir un chapitre (sur cette capture, j'ai déjà fait 2 niveaux).

image

Sur certains niveaux, la lecture des panneaux d'explications peut s'avérer fort utile.

image

Ici par exemple, il ne fallait non pas aller directement vers le robinet : on manquait de créatures pour réussir. Il fallait en fait d'abord descendre, pour réveiller ce tas de créatures (il n'en reste qu'une petite partie endormie sur la capture). En effet, au contact d'amies, les Goo paresseuses se réveillent, ce qui vous permet de finir votre niveau.

Malgré le fait que je n'aie joué que très peu de temps à ce jeu (15 minutes je pense), j'ai trouvé que World of Goo était un jeu sympathique. Un peu répétitif (quoi que, d'après les images que j'ai vu de la suite, il y a quelques obstacles que l'on peut déplacer via des ballons, etc.), et aux graphismes que je n'apprécie personnellement pas, mais sympathique pour y jouer un petit moment. À signaler qu'un mode multi-joueur est débloqué dès le deuxième niveau complété.

Le seul reproche que je peux y faire est que, en quittant l'application et en retournant sur le bureau de Mac OS Leopard, toutes mes icônes qui étaient si bien rangées se sont retrouvées tout éparpillées. Je n'ai aucune idée d'où ça vient, mais ce qui est sûr, c'est que c'est bien embêtant quand, comme moi, on range bien son bureau (enfin, son bureau virtuel, parce que mon bureau réel est bien moins bien rangé!).

 

PhoneView

 

PhoneView, une application dédiée à votre iPhone (ou iPod Touch), coûte 19.95 $ en temps normal. À son premier lancement, elle se présente comme ça :

image

Ah ben oui, forcément. Problème : je n'ai pas d'iPhone. Du coup, certaines fonctions resteront bloquées pour moi, avec mon ''pauvre'' iPod Touch. Mais, pour vous, je ferais état de ces fonctions un peu plus bas...

image

Voilà, comme ça, c'est mieux. Eh oui, vous voyez bien, il y a une section ''Disk''. Malheureusement, cette section ne sert pas à pouvoir visionner des documents sur votre iPhone comme j'osais presque l'espérer. Elle sert en fait à stocker des documents sur votre iPhone, comme sur une clé USB donc. Attention cependant, vous pourrez seulement décharger votre clé USB sur des ordinateurs ayant eux aussi PhoneView! 

Sinon, on trouve le mode contact :

image

La seule option disponible est celle d'ajouter un contact de votre iPhone dans le Carnet d'adresses (pour ceux qui ne synchronisent pas via iTunes). Ici, le mode notes :

image

Eh oui, je prends des notes pour des adresses mail et des sites web, je sais, c'est honteux! L'option en plus cette fois-ci est celle de pouvoir éditer ses notes. Rien à signaler sinon. Passons au mode musique :

image

Pour moi, c'est complètement inutile, mais pour ceux qui n'aiment pas iTunes et qui préféreront écouter leur musique sur leur Mac mais en la laissant stockée sur leur iPhone... pas convaincu du tout pour ma part. Je vous épargne les modes vidéo, podcasts, etc., pareils à celui-ci. Il ne reste plus que le mode photo :

image

Pour ceux qui n'ont pas beaucoup d'espace sur leur disque dur de leur Mac, pourquoi pas, mais pour moi, une fois de plus, je n'en vois pas l'utilité...

Vous l'aurez compris, pour moi, l'application est d'une grande inutilité... mais je n'ai pas d'iPhone! En effet, les fonctions pour possesseurs d'iPhone sont très sympathiques : possibilité de voir directement les photos prises par votre précieux et de les exporter dans un dossier du Mac, possibilité de voir tous vos appels et d'archiver cette liste et possibilité de voir tous vos envois SMS et d'archiver. Très sympathique donc. Conclusion : à réserver aux possesseurs d'iPhone, et pas d'iPod Touch.

 

LittleSnapper

 

Un de ces fameux utilitaires de prise de capture d'écran, à 39 $ en temps normal! Autant vous dire que, au début, je n'étais pas très chaud... Et pourtant, ce n'est pas si mal...

Bref, au premier lancement, un logo vient directement s'imbriquer dans votre barre de menu du Finder. Je teste donc directement la première fonction (Snap Web Adress from Safari) sur l'article Cuk du jour. Et là, l'importation dans LittleSnapper est très lente... mais après :

image

Oui, bon, on clique pour agrandir :

image

Comme vous le voyez, la qualité est très bonne.

image

Ah oui, ça c'est très drôle, on peut faire des flèches, mettre du texte, enfin, s'amuser quoi (ou travailler parfois...)!

Une autre option proposée par le menu contextuel de la barre de menu du Finder, c'est ''Open Current Website in LittleSnapper'' :

image

De là, vous pouvez sélectionner la zone à capturer.

À part ça, l'application est très soignée, et vous permet de bien classer vos captures. Elle permet également d'envoyer ces captures directement sur un FTP depuis l'application, ou de les exporter.

Tout ça, c'est très bien, mais moi je reste fidèle aux fonctions de captures intégrées à Mac OS X Leopard. Chose positive justement, ces fonctions sont intégrées dans LittleSnapper, dans la barre de menu du Finder. Ainsi, à la place des fameux ''pomme + shift + 3'' pour tout l'écran, ''pomme + shift + 4'' pour sélectionner une zone, ou ''pomme + shift + 4 + espace'' pour sélectionner une fenêtre, vous pourrez cliquer intuitivement sur une fonction qui porte un vrai nom dans la barre de menu du Finder. A vous de voir, mais moi, je préfère la ''geekitude'' en continuant à mémoriser les raccourcis clavier...

 

Acorn

 

Acorn (49.95 $) est certainement une des applications de retouches photos / graphisme les plus simples que j'aie vue... et elle est pourtant autant puissante que Gimp (mais payante, c'est vrai). Ça, c'est ce que vous affiche Acorn au démarrage :

image

Simple, sobre, joli : parfait - et c'est encore mieux avec ce magnifique fond d'écran de chez Desktotopia! Dois-je vous mettre une capture d'écran de Gimp pour comparer ?

Bon, je ne vais pas vous tester une application de retouche d'images, tout le monde connaît le principe, je vais juste me permettre de lister les différentes pages d'outils qu'offre l'application (vous les voyez dans la fenêtre de droite, colonne de gauche).

 

  • Move : Quatre outils. Un pour déplacer l'image sur son calque, un pour se déplacer (quand on a une grande image), un pour zoomer, un pour rogner l'image.
  • Select : Cinq outils de sélections : pour les rectangles, pour les ronds / ovales, le lasso (pour le dessin à main levée), le polygone (vous cliquez des points qui se relient automatiquement entre eux) et ''magic'' (sélection automatique par l'application des points alentours de mêmes couleurs que le point que vous cliquez). Ainsi que plus des réglages auxquels je ne comprends malheureusement rien!
  • Draw : Toutes les sortes de lignes et de traits que vous voulez pour dessiner ou peindre à main levée (enfin, avec la main sur la souris c'est mieux quand même!)
  • Erase : Pour peindre au cutter. Enfin bref, comprenez plutôt que ça sert à enlever la couleur de la photo pour voir ce qu'il y a en dessous.
  • Flood Fill : Pour remplir une surface d'une couleur unie.
  • Gradient : Pour les amis des dégradés...
  • Text : À votre avis ?
  • Shape : Pour dessiner plusieurs formes de surfaces dans un nouveau calque

 

Calque ? Eh oui, Acorn gère aussi les calques!

Tout ce que je vous ai énuméré ci-dessus, ce sont les options ''basiques''. En effet, dans la fameuse barre du Finder, vous trouverez un menu déroulant qui vous proposera un bon nombre de filtres. Et en cherchant dans les autres menus déroulants, vous trouverez encore quelques options.

Bref, pour moi, Acorn est une superbe application, qui vaut bien ses 49.95 $... et étant donné que le bundle coûte 39 $, vous ferez une très bonne affaire.

En tout cas, pour comparer Acorn à Gimp, ce que je peux vous dire, c'est que Gimp a disparu de mon Dock au profil de Acorn. Et c'est tout juste si il n'a pas fini à la corbeille! Son seul avantage est qu'il est en français. Rien que son temps de lancement (avec X11 à lancer...) joue déjà beaucoup en sa défaveur.

 

Kinemac

 

Alors là, on passe aux choses sérieuses! Kinemac, une application d'animations 3D, coûte normalement, à elle seule, 299$. Autant dire qu'en payant le bundle 39$, c'est une sacrée affaire!

Par contre, je ne vous cache pas que ce type d'application est bien trop complexe pour moi. Je vous propose ici une capture d'écran d'un exemple fourni avec l'application :

image

Je pense que vous comprendrez mes difficultés! Si vous avez envie de voir ce que vous pourrez faire après quelques mois (années ?) de formation, allez jeter un oeil ici. C'est très impressionnant!

Bref, je reviendrai vous parler de cette application dans 10 ans, quand j'aurai compris comment ça fonctionne! Par contre, pour les professionnels, je pense que l'application doit être un ''must''...

 

WireTap Studio

 

A 69 $, voici la première des applications qui était bloquée au début du bundle. Elle est déjà débloquée actuellement. Et, pour enregistrer un peu sa voix, c'est bien mieux que GarageBand!

Bref, voici ce qui permet d'enregistrer :

image

Le truc très sympathique, c'est que, en plus de pouvoir choisir votre source entre le micro intégré, un micro externe ou la sortie interne de votre Mac (ce que ne fait pas GarageBand à ma connaissance), vous pouvez aussi enregistrer une sortie interne d'une seule application. Vous pourrez donc ainsi enregistrer une conversation iChat tout en écoutant de la musique...

image

Ah oui, ça c'est sympa aussi. Depuis les préférences systèmes, vous pouvez en effet appliquer plein d'effets à votre voix. Certains donnent un effet bien sympathique (tandis que d'autres... c'est pas trop ça!).

image

Ah là, je viens de m'enregistrer un petit coup, et je tente (et je réussirai) d'enlever un ''euh...'' qui s'est malheureusement glissé entre deux mots...

image

Voici la fenêtre principale. Comme vous le voyez (en bas), si vous sélectionnez un son, vous pouvez directement enregistrer votre son sur votre disque dur, un serveur ou sur votre iDisk, mais aussi l'envoyer par courrier, par Bluetooh, l'envoyer vers votre iPod / iPhone ou sur iTunes. Mais l'application vous propose aussi d'autres sympathiques fonctionnalités, comme la possibilité d'enregistrer à retardement (pour ne pas louper une émission radio par exemple).

Attention cependant, l'application ne peut pas être comparée à Audacity : elle fait très bien son boulot (enregistrer des sons) mais ne possède pas énormément de fonctions de retouches de sons - ce n'est pas son but, elle propose juste ce qu'il faut.

Bref, un bon utilitaire de plus dans le bundle.

 

BoinxTV

 

Cette application (199 $) n'est pas encore débloquée à l'heure où j'écris ce test. Mais espérons qu'elle le soit, parce que c'est une très bonne application!

Elle sert en fait à créer vos propres reportages ou journaux télévisés. On dit toujours qu'une capture vaut mieux que 1'000 mots :

image

Comme vous le voyez, l'interface est très complexe. À droite, l'aperçu de ce que je suis en train d'enregistrer (je me suis caché, eh oui...). Au centre, tous les effets. Ca va du logo de la chaîne jusqu'au bandeau défilant en passant par les caméras (possibilité d'en mettre plusieurs), bref, c'est la grande classe. Grâce à un simple clic sur le bouton rouge ''Live'', vous pouvez activer ou non une fonction en étant en tournage. Vous êtes la régie et le présentateur quoi! Et dans la colonne de gauche, les réglages. On peut vraiment tout régler, c'est fort impressionnant.

Je suis sûr que l'on pourrait faire des choses vraiment super avec cette application... mais pas en deux jours ! Bref, ce que je peux vous dire, c'est que cette application est une merveille bien rodée, où tout est paramétrable, et que si vous souhaitez vous lancer dans des petits reportages que vous présenterez, ce sera le top!

 

The Hit List

 

Une application pour les gens qui ont beaucoup à faire! Capture :

image

C'est un vrai ''papier'' où l'on peut ajouter ses tâches et tout ce que l'on a à faire. Exemple :

image

Jusque-là, c'est facile. Après, comme vous le voyez, on peut mettre des petits ''vus'' quand on a fini. Et si on a besoin de se souvenir de beaucoup de détails, on peut changer de vue pour voir ceci :

image

On peut même ajouter des dossiers depuis ce mode. Et si on complète les champs des dates, ensuite, on peut passer à la présentation par date, avec quelque chose comme ça :

image

On peut aussi trier nos actions par dossiers. Bref, on peut donc faire pas mal de choses, et ça permet d'éviter de coller plein de post-its sur sa machine Apple si design! Bon, par contre, il faut dire que je ne mettrais jamais 69.95 $ pour une application comme celle-ci. Mais vu qu'elle est intégrée dans le bundle...

 

Espresso

 

On va terminer par une application pour vos sites web (80 $ normalement). Inutile de vous dire que je n'ai pas eu le temps de développer un petit site web! Mais, heureusement, j'ai un site internet, fait sous iWeb. Bref, voici ce que ça donne en l'ouvrant sous Espresso :

image

Et on bascule en version preview :

image

Ah mais c'est super ça! Maintenant je sais que, le jour où j'aurai le courage d'apprendre à coder, j'aurai une excellente application pour vérifier le rendu de mes lignes de codes, et pour me mettre en couleur ces lignes de code afin de mieux me repérer (enfin, si l'application est débloquée d'ici mardi 7 avril). Et, en plus, l'application est capable de publier directement votre site web sur votre FTP. Et l'application a l'air d'être très bien travaillée, très ergonomique, grâce à de nombreuses fonctions bien trouvées. Bref, à nouveau, une très bonne application.

 

Remerciements et conclusion

Et voilà, c'est terminé ! J'espère que le test vous a plu.

Pour ma part, mon avis sur ce bundle est plutôt positif : de très bonnes applications pour la plupart. Il est vrai qu'il y a pas mal d'applications destinées aux professionnels, mais en même temps, cela permet d'avoir des logiciels à la pointe dans son disque dur, et de pouvoir un jour, qui sait, s'en servir!

Sinon, du côté des remerciements, j'aimerais remercié François, qui, et pour la deuxième fois, m'a laissé écrire un article alors que je me suis annoncé seulement une semaine avant la publication (remarquez, ça aurait été dur de faire autrement).

NDLR: c'est moi qui te remercie cher Warrik.

J'essaierai bien sûr de répondre à toutes vos questions.

NDLR bis: j'aimerais ajouter un petit mot à propos de ce bundle. J'ai personnellement acheté ce dernier dès qu'il est sorti. Il se trouve que pour l'instant, plusieurs centaines (milliers?) de clients ont eu des problèmes, dont je fais partie. Je n'ai pas reçu par exemple tous mes programmes (en fait seulement trois, dont un attend d'être débloqué). D'autres se sont vus ponctionner plusieurs fois leur commande via PayPal.

Peut-être vaut-il la peine d'attendre encore quelques jours que tout rentre dans l'ordre. Je ne doute pas une seconde que MacHeist va corriger les problèmes inhérents à un succès auquel ils ne s'attendaient pas, mais bon, un homme ou une femme prévenu(e) en vaut deux.

Cela dit, quel magnifique Bundle! Donc n'attendez pas trop longtemps non plus, dans dix jours, ce sera trop tard.

Merci Warrik de nous l'avoir détaillé si vite! (FC)

 

NDLR (fin): J'ai toutes mes licences qui ont fini par arriver. Ouf! Il a fallu trois jours pour résoudre mon problème, mais tout est rentré dans l'ordre en ce qui me concerne.

44 commentaires
1)
Michael42
, le 28.03.2009 à 00:58
[modifier]

Merci pour ce compte-rendu très intéressant. A noter que Don McAllister ( screncastonline ) que l’on retrouve durant la présentation ” officielle ” sur le site de Macheist propose cette semaine un plus long screencast ( 45 minutes ) de présentation : ScreencastOnline pour le retrouver ( en anglais ). Si le propriétaire des lieux n’y voit pas d’inconvénients, je me permets de rajouter mon lien de filiation : Lien de filiation ( jeux ) et Koingo utility package si deux personnes achètent le bundle par ce lien ( Merci !!! )

NDLR: désolé Michael42, voir commentaire 4.

Quant aux applications, Littlesnapper et WireTap Studio sont déjà pleinement utilisées :-)

2)
Michael42
, le 28.03.2009 à 01:01
[modifier]

J’oubliais … aucun problème pour recevoir les licences de mon côté ( ni de côté du prélèvement Paypal ). Il y avait déjà quelques soucis l’année dernière mais tout s’était réglé ( voir les archives du forum de Macheist ).

3)
XXé
, le 28.03.2009 à 01:05
[modifier]

Ouah !
Impressionnant ton billet, bravo !

MacHeist fait régulièrement des trucs sympas. Le problème, c’est qu’au bout du compte, on a tellement d’applications qu’on finit par s’y perdre.
Mais je ne vais pas cracher dans la soupe : ce genre d’opération va faire plein d’heureux… :-)

Didier

4)
François Cuneo
, le 28.03.2009 à 08:09
[modifier]

J’ai demandé à l’auteur de cet article de ne pas mettre de lien “de filiation” sur cet article, pour qu’on ne puisse pas nous accuser d’avoir un intérêt particulier à écrire cet article.

Donc pas d’accord par rapport à son travail que le premier commentaire fasse exactement ce que je lui ai demandé de ne pas faire.

Je retire le lien, désolé Michael42.

6)
janpyer
, le 28.03.2009 à 11:09
[modifier]

Je devais acheter WireTap Studio pour 69 $. J’ai bien évidemment craqué pour le bundle à 39 $ qui,non seulement me fait économiser 30$ ,mais aide une association caritative.

Encore svp Mr Mac Heist

7)
pat3
, le 28.03.2009 à 16:13
[modifier]

Ça faisait quelques jours que je lorgnais dessus (depuis son annonce, en fait), et là j’ai craqué, principalement pour Little Snapper (vu ce que je fais tous les jours avec RapidWeaver, j’ai une confiance sans borne en ce que fait RealMac Software, et les tests de LittleSnapper que j’ai lu donne bien envie d’utiliser cette application). L’appli seule est au prix du Bundle, avec Picturesque, Acorn et WireTap Studio, sans compter PhoneView, je crois que c’est de nouveau une bonne affaire (et pourtant, je m’étais juré que stop, les bundles, ça suffisait!).

Autant la macbox m’avait laissé de marbre, autant là…

Reste à attendre que BoinxTV se débloque, et je serais comblé.

Tout de même: les bundles (MacHeist et MacUpdate), c’est tout simplement ce qui m’a réconcilié avec l’achat de logiciels, parce qu’enfin on trouve utile à un prix raisonnable. Depuis, l’AppStore est passée par là, qui a fixé de nouveaux seuils au prix de logiciels, et à nouveau, j’achète des logiciels dont je me sers, plutôt que de “trouver” des numéros de série pour des logiciels dont je ne me servais pas.

Un exemple au hasard: Photoshop, l’usine à gaz par excellence, pour mon usage. Après l’avoir essayé trois ou quatre fois, je me rends à l’évidence: ça ne correspond pas du tout à mes besoins. En trois bundles (150 euros), j’ai tous les logiciels de présentation, modification, retouche, PAO et animation dont j’ai besoin: ArtText et BannerZest (Bundle MU3), PulpMotion et SwiftPublisher (MU2), PhotoPresenter, Graphic Converter et Intaglio (MU1), Pixelmator et VectorDesigner (MH2).

Et je ne parle pas de RapidWeaver, qui a fait de moi un webmestre alors que je suis une bille en html, et de quelques autres applications que j’utilise tous les jours (de LittleSnitch à Browseback en passant par iWow…

Vive le bundle, moi-je dis

8)
Patjay68
, le 28.03.2009 à 17:06
[modifier]

Pour moi, c’est un excellent bundle cette fois, et je n’ai pas hesité longtemps à le prendre, dès le départ en fait. Vivement que les autres applis se libèrent… Ps : je n’ai eu aucun problème non plus avec la récup des applis et licences.

9)
LC475
, le 28.03.2009 à 17:07
[modifier]

C’est bien que cuk parle de ce bundle dont je me pose la question de l’achat depuis sa sortie. Je pourrais éventuellement trouver une utilisation exceptionnelle à Kinemac et BoinxTV mais s’ils ont l’air puissants, ces logiciels ne semblent pas évidents à appréhender. Et puis, qu’apporte Acorn par rapport à LiveQuartz qui est gratuit ? De la même façon, qu’apporte LittleSnapper par rapport à Skitch ? Enfin, est-ce que WireTapStudio apporte quelque chose par rapport à SoundStudio dont j’ai une licence depuis le dernier bundle MacUpdate ? En tous les cas, merci pour cet article et vos éventuelles réponses ;)

10)
Warrik
, le 28.03.2009 à 17:18
[modifier]

@ Michael42 : La vidéo est sympathique, en effet. Sinon, pour les applications bonus, de tout de façon, il me semble qu’on ne manque pas grand-chose…

@ XXé : Merci :) Après, il est clair qu’il faut gérer ses applications, et avoir une bonne mémoire quand on commence à en avoir un bon petit nombre (90 pour ma part). Bref, tout est question, une fois de plus, de l’usage que l’on fait de son Mac je pense.

@ janpyer : En effet, tu rentabilises ce bundle le plus souvent avec une seule application, c’est impressionnant! Vraiment un excellent bundle.

@ pat3 : 100 % d’accord avec toi, pour tout ce que tu dis. Les bundles, je craquerai toujours je crois!

@Patjay68 : C’est vrai que ça stagne les ventes en ce moment, vivement que ça reparte :)

P-S : J’en ai même pas parlé à François, mais bref, je vous le demande quand même, ça ne devrait pas déranger le patron:) Est-ce que ça vous intéresserait un petit article quand il y a des nouvelles missions sur MacHeist ? Avec une traduction de l’énigme, des aides pour la résoudre et un test des applications gratuites à gagner ? Bref, il faut en parler avec le patron pour les questions pratiques, ce n’est pas sûr que ça se fasse, c’est juste un petit sondage :)

11)
Warrik
, le 28.03.2009 à 17:26
[modifier]

@ LC475 : Arf, on s’est juste loupé :)

Pour Kinemac et BoinxTV, on est bien d’accord. D’ailleurs, vous l’aurez tous remarqué dans le test, je ne sais absolument pas se servir de ces applications! Je pense qu’elles sont à la pointe de l’excellence (c’est jolie comme expression :D), mais je ne m’en servirai pas, en tout cas pas dans les prochains mois.

Pour Acorn VS LiveQuartz, Acorn gagne haut la main. Déjà pour l’ergonomie, Acorn est vraiment impressionnant de ce pont de vue. Mais pour les fonctions aussi! LiveQuartz ne propose aucun filtre, et Acorn est deux fois plus complet dans toutes les fonctions, Bref, aucune hésitation pour ma part (bon, LiveQuartz est gratuit, c’est vrai).

Pour Skitch VS LittleSnapper, je ne sais pas, ça m’a l’air sensiblement pareil. Sauf que je préférerai toujours utiliser les outils de capture de Mac OS X Leopard allié à… Acorn, par-exemple!

Et pour SoundStudio VSWireTapStudios, aucune idée, je laisse répondre les pros du son.

12)
François Cuneo
, le 28.03.2009 à 23:03
[modifier]

Tout de même: les bundles (MacHeist et MacUpdate), c’est tout simplement ce qui m’a réconcilié avec l’achat de logiciels, parce qu’enfin on trouve utile à un prix raisonnable.

Ce n’est pas un prix raisonnable. C’est simplement donné.

Il se trouve que vu le nombre, les développeurs s’en sortent. Mais sinon, ce serait juste invivable pour eux, s’ils faisaient un prix pareil hors bundle (imaginez qu’il doivent recevoir un ou deux dollars par bundle vendu, si ça c’est raisonnable…) ils seraient simplement cuits.

13)
nic
, le 28.03.2009 à 23:29
[modifier]

touche pas à jared! c’est mitique! ;-)

je me souviens de ça dans les années ‘90, ça circulait par email, système 8 ou 9… excellent! et ça existe encore, c’est drôle. j’avais même mis la chanson à mon mariage, il fallait bien une valse :-D

ciao, n

14)
Goldevil
, le 29.03.2009 à 12:45
[modifier]

J’ai eu aussi des problèmes avec l’achat du bundle mais maintenant presque tout est résolu.

Pour info, Winguts qui est fourni avec BBBGames ne sert pas à changer la résoluion mais c’est un petit jeu d’arcade assez sympa. J’ai déjà eu Wingnuts2 avec un autre bundle et je dois dire que je m’était bien amusé avec.

Je suis accros aux bundles et ce principe m’a permis de découvrir des applications devenues indispensables pour moi et que je n’aurai jamais essayé en d’autres circonstances. En général je considère que je n’ai pas le temps de tester les versions d’essai de certaines applications mais si je les ai achetées dans un bundle, évidemment je prends le temps et cela me permets de mieux comprendre les qualités de certaines applications.

16)
Warrik
, le 30.03.2009 à 12:11
[modifier]

@ François Cuneo : Peut-être que c’est simplement donné, en attendant…

Il y a un mois, je voyais Acorn, je me disais : ’’C’est bien mieux que LiveQuartz, mais alors, 49.95 $, quand même, c’est très très cher!’’ et je restais avec LiveQuartz.

Je vois un bundle à 39$, avec pleins de superbes applications, je me dis ’’Waw, ça c’est rentable pour moi!’’. Et j’achète, sans hésitations.

Mais alors François, comment font les développeurs d’applications gratuites ? Pourtant, ils travaillent tout autant (voir plus) que des développeurs d’applications payantes. C’est pour ça que je n’achète aucune application hors bundle, tout simplement. Je préférerai les applications gratuites.

@ nic : Honte à moi, je ne connaissais pas Jared :D

@ Goldevil : Arf, j’ai même pas essayé Winguts, j’ai juste vu l’écran de lancement, et je me suis dit… Désolé!

@ Caplan : Arf, c’est malin ça :)

17)
François Cuneo
, le 30.03.2009 à 12:54
[modifier]

Je me réjouis que des plombiers, des électriciens, des enseignants, des médecins, des épiciers, des conducteurs de bus, des balayeurs de rue, des avocats, des directeurs d’école, travaillent gratuitement aussi.

Et quand la bouffe sera gratuite en plus, les ordinateurs aussi, les bagnoles et l’essence, alors on pourra se poser la question du gratuit, et de se demander comment font ceux qui développent des applications gratuites.

Pour l’instant, l’informatique est aussi un métier. Et il mérite d’être payé.

Warrik, tu feras de l’informatique gratos tout le temps quand tu auras fini tes études d’informaticien?

18)
Blues
, le 30.03.2009 à 15:12
[modifier]

La gratuit ou le pas cher dévalorisant … Dans plusieurs métiers, ça devient ou c’est devenu comme cela, presque une normalité…

Du côté de la PAO (et j’en sais quelque chose) au niveau créativité-construction du fichier (voir même impression), depuis l’avènement des PC/Mac, la majorité des gens sont hyper fiers de créer-faire leur docs eux-mêmes… que dois-je-dire le jour où je dois passer leur fichier sous presse ? Eh, bien, depuis 15 ans je m’y suis habitué et voilà tout ! (même si fichier incompatible = faut tout de même imprimer et le client ne veut pas comprendre pourquoi cette plus-value pour un fichier qui “devrait” fonctionner, alors que le client a tout fait tout seul et que soit-disant ça devrait “rouler” puisque sa jet d’encre @home peut l’imprimer)… là je ne parle pas d’esthétisme, car rien qu’en vidant ma BAL on découvre de “saintes horreurs”… comme dit plus haut, je vis avec !

La marche arrière semble impossible pour pas mal d’objets-métiers… moralité pour l’avenir faut choisir un métier ou les casses-prix ne pourront jamais vous faire de concurrence ;-) Quelques exemple où la main de l’homme expérimenté est ou sera irremplaçable : chaudronnier, verrier, médecin, etc…

Ce n’est pas évident… pour l’informatique aussi, surtout avec les excellents “bricoleurs du dimanche” qui se passionnent à développer de super programmes en dehors de leurs heures (officielles … qui leur permettent de vivre décemment)… Après, qu’ils aient envie de les offrir ou de demander “si peu” que cela parait ridicule… perso, ça me parait difficile d’émettre un jugement… Juste pas juste ?

La discussion pourrait donc être longue pour ne pas finir sur grand chose (car dépendant des types “d’objets” ou du genre de métiers dévalorisés). —

19)
nic
, le 30.03.2009 à 15:50
[modifier]

là on va hors sujet, mais, blues, je ne suis pas tout à fait d’accord avec toi. je suis graphiste de formation et ça m’arrive de devoir préparer des documents que une secrétaire a “créé” avec word et ses pict art et que l’imprimeur a refusé en lui disant que ça devait passer par un graphiste qui confectionne un document convenablement. comme le document devait être imprimé, elle a fait appel à un graphiste. voilà. l’imprimeur avait sûrement quelqu’un chez lui qui aurait pu faire ce boulot, mais il a refusé. j’ai de l’estime pour son comportement.

pour être cohérent, j’aurais du refuser et prétendre de faire la “création” aussi.

malheureusement on est de plus en plus pollué par du graphisme de secrétaire! (je n’ai rien contre les secrétaires! c’est juste le principe de: chacun son métier)

il faut comprendre que graphiste ce n’est pas juste quelqu’un qui sait utiliser indesign! non, il y a plus que ça.

ciao, n

20)
filament
, le 30.03.2009 à 15:53
[modifier]

L’informatique est déjà mon métier (en tant que technicien supérieur) et le sera à une autre échelle quand j’aurais fini ma formation actuelle.

Et pourtant je passe des heures à développer bénévolement…

Pourquoi quelque chose de gratuit serait moins bon ? Il faut tout de même voir qu’en informatique le gratuit est souvent lié à l’open sources, et ce de façon très logique. Si je veux faire payer il faut que les gens aient des raisons de payer, donc qu’ils n’aient pas les sources pour ne pas compiler eux même mon application.

Mais alors pourquoi se battre pour l’open source ? Pour permettre d’améliorer au fur et à mesure une application, et ce par tout informaticien qui passe et qui en a besoin. Pour savoir précisément ce que fait le programme afin de se mettre à l’abri de comportements malsains (présents sur toute OS propriétaire par exemple).

Tiens encore une bonne raison : pour faciliter les standars et les normes. Prenons l’exemple du web puisque nous sommes dessus : Flash est propriétaire, très peu de choses sont ouvertes, il n’est donc actuellement pas possible d’en faire un standard. Quelle importance ? Et bien tout handicapé ne pourra profiter d’un site en flash… Dommage non ?

Bref… je sais qu’il y a des sujets à troll là dedans, mais ce n’est pas là dessus que je veux insister. Ma synthèse sera :

Oui je fais du gratuit, pour permettre d’améliorer les choses globalement (en terme de qualité, d’accessibilité et d’honnêteté). Désolé de rester utopiste.

Et ça ne m’empêche pas de vivre en parallèle de mon métier.

Quand à l’exemple sur les plombiers, électriciens, enseignants, médecins, épiciers etc etc… Je n’ose même pas le relever, tellement il est évident que le bénévolat est absolument inutile. C’est vrai on se porterait tellement bien sans cuisinier aux Restos du coeur, sans médecin dans des associations pour des personnes qui n’ont pas accès aux soins etc… On sait tous très bien que puisqu’à ce moment ils mettent leurs compétences bénévolement, c’est qu’à ce moment là elles sont inutiles.

22)
Blues
, le 30.03.2009 à 16:10
[modifier]

nic, je ne ne cite aucun cas précis, c’est un avis généraliste, juste pour dire : que dans mon métier (aussi) les choses ont bien changés, et que je fais avec… on s’habitue à tout ! pas de nostalgie, ou si peu = on est bien obligés de s’adapter (NB: chez nous on corrige les fichiers non conformes -> ready for print OF7, cela à un tarif horaire très sympa, juste pour ne pas perdre le client) voilàààààà ….

23)
Warrik
, le 30.03.2009 à 21:29
[modifier]

@ François Cuneo : Tu ne m’as sûrement pas compris. Je ne te parle pas d’applications genre Photoshop ou Kinemac. Je parle d’applications ’’simples’’. J’ai pris l’exemple de Acorn et de LiveQuartz. Acorn a, comme fonctions en plus, des filtres, et quelques autres petites fonctions. Il coûte 49.95 $, LiveQuartz est gratuit. Alors, tu crois que c’est ces filtres qui ont pris plusieurs jours de travail, ceci coûtant 49.95 $ ? Je ne pense pas. Comment a fait le développeur de LiveQuartz alors ? Ben il l’a fait gratuitement, de nui, à côté de son travail : et ça, c’est vraiment sympa. Je ne vois pas pourquoi je donnerais plus de 3 $ au développeur de Acorn ?

@ Blues : Euh moui, pas tout à fait d’accord pour la PAO mais bon :)

@ nic : On dévie un peu là :D

@ filament : Tout à fait d’accord, surtout sur le dernier paragraphe.

24)
Inconnu
, le 30.03.2009 à 23:15
[modifier]

Ça n’avance plus des masses… Encore 7 jours pour atteindre 400’000$… :(

26)
pat3
, le 31.03.2009 à 07:22
[modifier]

François, on n’est résolument pas d’accord sur la question des logiciels. Outre les arguments de Filament que je trouve excellents, je dirais aussi que chaque fois qu’on met l’industrie du logiciel en parallèle à une activité matérielle, on fait fi de la spécificité du logiciel. Quand on paie sa baguette chez le boulanger,on paie une baguette unique qu’on est seul à manger. Maintenant, imagine que le boulanger vende la même baguette à 1000 personnes. On serait vite fondé à trouver la baguette un peu chère (déjà que…), et d’autres boulangers, voyant le gagne-pain (c’est le cas de le dire ;-), oui je sais, la “ficelle” est un peu grosse) augmenter exponentiellement, se trouveraient bien aise de proposer la baguette à beaucoup moins cher, sachant que chaque baguette est multipliée par mille. Vite fait: au lieu de 1000 baguettes à 80 centimes d’euros chacune (fichtre, 8000 euros, is my boulanger rich?), si je fais la baguette à 8 cts, mais une baguette pour 1000 personnes, je touche 800 euros avec une seule baguette.

Ben l’industrie du matériel, c’est ce que fait notre boulanger traditionnel, et l’industrie du logiciel, c’est le calcul de notre boulanger virtuel.

Donc, quand tu me dis tout travail se paie, je te dis oui, mais tout travail fait une fois pour être vendu des milliers, millions de fois ne se paie pas comme un travail fait une fois pour un seul usage.

Continuons: après que mes boulangers aient découvert les joies du virtuel, ils découvrent les peines de la saturation de l’offre; tous les boulangers se sont mis à la baguette à 8cts, puis 6, puis 5, puis à la baguette offerte à l’achat d’un croissant, jusqu’à ce qu’un boulanger découvre qu’en offrant la baguette, il fait venir plein de clients dans sa boutique, et que sur les 1000 clients qui entrent, 300 repartent avec autre chose, qu’ils ont payé. Ben voilà, on est entré dans l’ère de la baguette gratuite, mais mon boulanger continue à bien vivre – certes, différemment du “bon vieux temps”. Le combat va maintenant se mener sur l’offre des produits de la boutique, ou sur la valeur ajoutée des produits avec lesquels une baguette est offerte. Ainsi, si je suis gourmand, je vais systématiquement acheter mon millefeuille chez ce boulanger, qui m’offre toujours avec une baguette, plutôt que chez celui qui offre une baguette gratuite, mais qui ne fait pas de millefeuille.

[vous avez évidemment noté que c’est une “bouche sucrée” qui parle]

J’oubliais une autre donnée de l’industrie de l’immatériel qui doit être prise en compte, non deux: le temps, et l’espace. Mon boulanger, faut qu’il soit sur mon trajet pour que j’achète chez lui, ou proche de chez moi, ou qu’il fasse un pain tellement bon que je prend le temps de faire un détour pour acheter le pain chez lui. Mais mon boulanger virtuel, lui, il frappe à ma porte, comme tous ses collègues.

Plus encore: il est devant ma porte jour et nuit, à me proposer du pain, des croissants, et je ne sais quoi d’autres, à l’envi, voire plus; du coup, je pinaille, je vais vers l’offre la plus alléchante, la plus riche, la plus chatoyante, que sais-je.

Et c’est là qu’on en arrive au bundle: je préfère le panier à 50 euros, avec pain, pâtisseries, viennoiseries, chocolats et sandwichs, que le seul sandwich à 50 euros, même si c’est seulement lui qui m’intéresse dans un premier temps (mais je me dis que non seulement j’ai mon déjeûner, mais aussi mon goûter et mon dessert pour le prix d’un sandwich). Ce sandwich est vraiment excellent, mais avant mon panier, je pouvais choisir entre cet excellent sandwich et un bon, un moyen, un pas très bon; à la différence de mon excellent sandwich, ces trois derniers étaient gratuits. Pire: il m’arrivait même de trouver d’excellent sandwich gratuit.

C’est l’état de l’industrie de l’immatériel:il y a de la place pour tout le monde, mais pour se faire une place, il faut se distinguer des autres, parce qu’il y a beaucoup, beaucoup de monde, 7j/7, et devant ta porte. Ce qui rend le métier de développeur plus difficile que celui de plombier, parce qu’un mauvais plombier près de chez soi et disponible, c’est toujours mieux qu’un bon plombier libre dans trois mois, parce qu’il est bon et qu’il habite à 50 km…

27)
zit
, le 31.03.2009 à 10:39
[modifier]

Merci, Warrik, je n’avais pas vu passer cette offre, je crois que je vais m’y intéresser de près, c’est vrai que les bundles, c’est attractif.

Ahh, le gratuit… Tout–à–fait de l’avis de filament et de pat3, d’ailleurs, François, je crois connaître un site internet suisse gratuit, qui propose des articles et tests de qualité, exhaustifs et sans une page de pub, alors que certains canards “spécialisés” regorgent de tests partiels, partisans, voire de publi–reportages qui n’en portent même pas le nom, le tout saupoudré (inondé) de septante pour–cent de pub (y faut bien vivre, ma brave dame…), et, ah, oui, j’oubliais, payant, aussi…

z (comment ça, c’est pas pareil ? je répêêêêêêêêêêêête : ah–bin–oui, c’est des professionnels !)

28)
François Cuneo
, le 31.03.2009 à 11:57
[modifier]

Pourquoi quelque chose de gratuit serait moins bon ?

Est-ce que j’ai dit ça? Pas du tout! Mais quand dans ton métier, tu devras aussi faire du gratuit (pas seulement dans tes loisirs comme tu l’expliques), eh bien ce sera un peu la m…

Et Warrik, le fait que l’application soit compliquée ou simple ne change rien à l’affaire.

Quant au panier du boulanger de pat3, évidemment que je l’aime bien aussi, je l’ai même acheté. Je ne suis pas maso, c’est clair!

Seulement la comparaison de dire que le gars qui va chez le boulanger pour prendre une baguette gratuite parce qu’il va automatiquement prendre autre chose (les prix d’appel, on n’a pas attendu l’informatique pour les mettre en avant) ne tient pas.

Parce qu’avec le système comme il va, l’autre chose devra être gratuite très bientôt, et le boulanger ne pourra plus rien vendre pour vivre.

Zit: oui je sais, il y a une légère contradiction avec cette histoire de Cuk.ch.

30)
Patjay68
, le 03.04.2009 à 15:15
[modifier]

allez allez allez, ça avance pas mal. Encore un peu plus de 50000 brouzoufs et on choppe les softs promis ;-)

31)
Czarci
, le 03.04.2009 à 17:54
[modifier]

Et en plus, maintenant, on a Delicious Library inclus !

32)
Patjay68
, le 03.04.2009 à 18:14
[modifier]

oui mais uniquement avec twitter il me semble, ce qui n’est pas le cas de tout le monde :-/

33)
François Cuneo
, le 04.04.2009 à 08:07
[modifier]

Je n’entrerai pas sur Twitter rien que pour avoir ces deux programmes. Faut pas prendre les gens pour des pigeons non plus.

Et cela même si Twitter est gratuit.

Soit ils nous le donnent, soit ils ne nous le donnent pas, mais cette manière détournée de nous pousser à passer sur Twitter m’agace fortement.

34)
Patjay68
, le 04.04.2009 à 10:27
[modifier]

tout a fait d’accord avec ça, à mes yeux aucun twitter ou autre facebook ne vaut un soft.

35)
Inconnu
, le 05.04.2009 à 11:10
[modifier]

Twitter ou pas Twitter, on est presque à 400’000$ ! (397’000$ pour être précis.)

Alors, z’attendez quoi ? :)

36)
Patjay68
, le 05.04.2009 à 12:28
[modifier]

Un nouveau soft a été ajouté, un RSS assez original, basé sur le principe du journal. Il a l’air pas mal du tout, je me réjouis de l’utiliser plus en avant.

37)
Inconnu
, le 05.04.2009 à 12:48
[modifier]

A part l’interface qui est plutôt originale, Times n’est pas aussi bon et complet que NetNewsWire (qui est gratuit). Il subit même souvent quelques lenteurs dues à son interface dynamique, ce qui est dommage…

38)
Patjay68
, le 05.04.2009 à 13:41
[modifier]

Ca y est, BoinxTV est libre d’atterrir dans nos disques dur. Par contre, il faudra 100’000 de plus pour débloquer le reste. Possible en deux jours ????

40)
Warrik
, le 05.04.2009 à 14:25
[modifier]

Eh ben, les commentaires continuent par ici :)

@ Timekeeper : Très amusant, en effet, mais ça peut aussi être très pro :D

@ pat3 : Tout à fait d’accord avec toi sur tous les points. J’aime tellement avoir ce ’’panier d’applications’’ pour un prix si raisonnable… sinon, c’est bien simple, je cherche du gratuit, que ça leur plaise ou non à ces développeurs !

@ zit : Et c’est dans ton exemple qu’on voit que le gratuit peut-être autant bon que le payant, voir meilleur :) D’où ma volonté de me refuser à payer des applications au prix excessif.

@ François Cuneo : Première phrase : Tu nous donnes un peu la confusion là :) Je comparais plus haut Acorn et Livequartz. Le premier est fait par un développeur professionnel, et coûte 39$. Le deuxième est fait par un développeur amateur, qui fait ça comme loisir. Pourtant, les deux se valent (à quelques petites choses près). Pourquoi je devrais payer le professionnel de ces 39 $ au lieu de les ’’offri’’ à celui qui fait ça par passion ? Ben ça, je ne sais pas :) Deuxième phrase : Ben si, bien sûr, entre un LiveQuartz réalisable par un ’’amateur’’ et un Photoshop sur lequel plusieurs centaines de personnes travaillent…

@ Michael42 : Et c’est pour ma part le pire jeu que je n’aie jamais vu, les graphismes sont juste horrible, heureusement que c’est cadeau, c’est une honte de payer pour ça je trouve !

@ Patjay68 : Allez les gens, achetez :D

@ Czarci, Patjay68 et François Cuneo : Personnellement, je vais m’inscrire sur Twitter en donnant une adresse mail ’’spam’’. Ca va me faire gagner deux applications et ne pas m’envahir ma boîte mail, où est le problème alors ?

@ Patjay68 : Espérons !

41)
Czarci
, le 06.04.2009 à 10:17
[modifier]

@ Warrik : donner un compte “spam” pour m’inscrire sur Twitter, c’est précisément ce que j’ai fait. Et en dehors de ce “bundle”, ça m’a déjà permis d’obtenir 3 logiciels chez MacHeist. Dont Typinator, certes en une version dont les mises à jour ne sont assurée que 3 ou 6 mois, je ne sais plus, mais quand même.

Alors là, pour Delicious Library, il n’y a rien qui me gêne.

42)
Patjay68
, le 06.04.2009 à 11:29
[modifier]

Oh mais j’ai la nette impression que ça s’accélère, et qu’on pourrait tout a fait avoir les softs qui restent. Wait and see…

43)
Patjay68
, le 06.04.2009 à 17:17
[modifier]

Voilà. déblocage intégral, à vos modems ;-) … Par contre ça broute un peu pour activer le serial d’Espresso, pour l’instant…

44)
Inconnu
, le 06.04.2009 à 21:49
[modifier]

Mouarf, je me suis fait avoir. J’y croyais pas une seule seconde et là, MacHeist pulvérise tout. ^^

The Hit List n’est pas aussi bien qu’escompté, et Espresso attendra un peu avant de faire ses preuves…