Profitez des offres Memoirevive.ch!
Geotagons nos photos avec GPSRecorder et HoudahGeo

Il m'arrive parfois de regarder les photos que j'ai prises il y a quelques années.

Eh oui, de temps en temps, j'ai une crise de nostalgie et je regarde vers "avant".

Et il se trouve que "avant", eh bien ça fait de plus en plus de temps…

Ce qui fait qu'il m'arrive, plus souvent qu'à mon tour, de ne plus savoir où une photo a bien pu être prise.

Pourtant, je sais bien que le GPS existe, et qu'il est désormais intégré à certains appareils.

Sauf que tant mes Nikon que mon Leica ne l'ont pas.

J'ai donc décidé de faire le pas, et j'ai commandé un GPS pour les reflex Nikon.

image

Ne partez pas en courant si vous n'avez pas de boîtier Nikon, ce n'est pas l'objet du test, bien au contraire!

Quand j'ai vu la chose, je me suis dit que c'était tout de même pas mal pensé: le petit truc est alimenté par l'appareil, et se branche soit sur la griffe du flash, soit sur la sangle, mais… mais que bon, il fallait le brancher, le débrancher lorsqu'on voulait mettre sur un autre boîtier, et qu'en plus, il n'était bien entendu pas compatible avec mon Leica.

Je me suis alors dit que j'allais rendre le GPS illico, ce que j'ai fait, et prendre un truc un peu plus universel, du genre Jobo.

D'un autre côté, j'avais déjà repéré depuis longtemps le logiciel HoudahGeo, dont je parle plus bas. Ce dernier va taguer vos images à partir des données d'un GPS quelconque. Il peut très bien communiquer avec plein de petits GPS qui vont lui donner les données, mais pas avec l'iPhone qui, vous ne l'ignorez pas, intègre une puce GPS dans sa version 3G.

Il me fallait donc un petit GPS capable de communiquer avec le programme, soit directement, soit via un fichier historique au format standardisé GPX.

Et puis j'ai réfléchi, et je me suis dit: c'est tout de même dingue, avoir toute la  journée un GPS avec soi, dans l'iPhone, et devoir en acheter un autre: ça aurait été tout de même vachement bien qu'un petit programme puisse venir à ma rescousse sur l'Appstore.

Et vous savez quoi? J'y suis allé voir.

Eh oui.

Et j'ai tapé GPS dans le petit champ de recherche en haut, et suis tombé sur cette petite merveille qu'est GPSRecorder, oeuvre du Français Cyril Godefroy.

Ce logiciel, il fait exactement ce que je voulais qu'il fasse, soit un fichier GPX (entre autres), et en plus, il le fait pour 3 francs et 30 centimes, j'imagine (je ne peux pas le savoir) environ deux euros.

GPSRecorder, il trace votre itinéraire

GPSRecorder est un logiciel qui a une fonction très simple:il trace votre itinéraire, tant qu'il est en fonction.

Si vous ne bougez pas, GPSRecorder enregistre une fois un point, et puis c'est tout, mais dès que vous vous déplacez, il crée des enregistrements et note les coordonnées des endroits que vous traversez. Les fichiers d'historique peuvent être longs, on s'en fiche, c'est du texte.

Et tout ce texte, tous ces enregistrements mis bout à bout, ça vous donne un fichier au format… au format? Mais oui, au format GPX! Dingue non?

Comment il fonctionne?

D'abord, GPSRecorder a besoin que vous activiez la puce GPS de l'iPhone. Si ce n'est pas le cas, il vous propose de le faire pour vous.

image

Ensuite, vous faites un petit réglage pour dire quand vous voulez que les points soient enregistrés. Il est peut-être inutile que le programme écrive des coordonnées situées trop loin de la réalité, parce que le GPS ne peut pas vous atteindre, et que les antennes GSM ne donnent pas votre position avec assez de précision.

image

Vous cliquez simplement sur "Commencer à enregistrer ma position", vous mettez votre iPhone dans la poche, et vous le laissez se mettre en veille.

image

En effet, même dans ce cas, le programme continue à enregistrer vos déplacements.

Par contre, et c'est important de le savoir, j'ai fait quelques tests, et j'ai remarqué ce qui suit:

  • dès que vous quittez le programme pour une raison ou une autre (mais en particulier pour faire autre chose avec votre iPhone), l'enregistrement s'arrête;
  • vous pouvez écouter votre iPod pour autant que vous les ayez lancés avant de commencer à enregistrer
  • vous pouvez recevoir un téléphone sans problème, par contre pas en passer un vous-même. Encore une fois, le développeur n'y est pour rien, c'est une des grosses limites de l'iPhone, ce côté monotâche.
  • l'autonomie diminue bien évidemment par rapport à un iPhone sur lequel on a désactivé la localisation GSM.

Cela dit, j'ai trouvé comment utiliser le logiciel de manière efficace au cas où je devrais passer un coup de fil.

Mon but c'est quoi en fait? C'est qu'au moment où je prends mes photos, je puisse retrouver mes coordonnées. Rien de plus simple alors, je rappelle le programme commencé quelques heures plus tôt et interrompu à ma dernière étape, je recommence à enregistrer mes coordonnées, et j'arrête à nouveau le programme une fois qu'il a repéré où je suis.

Une fois votre itinéraire effectué, vous arrêtez l'enregistrement, définitivement ou provisoirement.

Vous tapotez sur "Précédents" (notez bien que vous pouvez changer le nom de tous les itinéraires, pour qu'ils soient plus parlants), et vous retrouvez votre itinéraire en bas de la liste.

Vous cliquez dessus, et vous voyez graphiquement ce que vous avez fait comme petit tour.

image

Deux options s'offrent à vous: soit vous reprenez l'enregistrement, soit vous exportez votre itinéraire.

L'exportation, par mail

L'exportation ne peut pas être plus facile à mettre en oeuvre: vous donnez une adresse mail valide au logiciel, et vous envoyez la chose.

image

Quelques secondes après, vous recevez un mail, qui vous propose deux fichiers joints.

image

Le premier au format KML, qui, lorsqu'on double-clique sur lui, ouvre GoogleEarth, et dessine votre itinéraire.

image

Le deuxième, au format GPX, c'est celui qu'il me fallait pour entrer dans HoudahGeo.

Conclusion à propos de GPSRecorder

D'abord, Cyril est très réactif. Je lui ai signalé un gros bug, il a été corrigé immédiatement, même si il faut passer par la validation Apple qui nous fait perdre quelques jours.

Le programme est désormais hyper stable.

Nom d'une pipe, cet iPhone est extraordinaire, et ce n'est pas que grâce à Apple. Les développeurs sont formidables aussi.

GPSRecorder est tout ce qu'il me fallait.

Notez qu'une autre application du même auteur fait un peu le même travail, mais manuellement, il s'agit de "Lieux" (2.20 CHF, à peine plus d'un Euro j'imagine). Avec cette application, vous enregistrez où vous êtes avec un gros bouton, et lorsque vous le voulez, vous exportez la liste.

Passons maintenant à la deuxième partie de cet article

HoudahGeo, pour tirer pleinement parti de GPSRecorder (ou de tout autre générateur d'historique GPS)

GPSRecorder a enregistré les données GPS sous forme d'un fichiers GPX (pour ce qui nous intéresse ici). Il faut maintenant retrouver à quoi elles correspondent, ces données.

Pour ce faire, un programme est simplement parfait: il s'agit de HoudahGeo.

Que doit faire ce genre de programme?

En fait, il va d'une part regarder les heures auxquelles ont été prises les images, et les associer aux coordonnées dans le fichier GPX, puisque toutes ces coordonnées sont elles-mêmes associées à une heure précise.

Voyons comment cela fonctionne.

Lorsqu'on lance HoudahGeo, celui-ci vous prend en main immédiatement.

Première étape, zone rouge, on importe les images.

Ceci peut se faire de différentes manières. Soit on indique au programme un dossier source, soit on profite des capacités de HoudahGeo de lire directement les librairies iPhoto, Lightroom et Aperture.

image

Ici, une librairie Lightroom. La version que j'ai dans les mains corrige un bug qui faisait que les photos de la librairie étaient mélangées. J'espère que cette beta sera finalisée au moment ou vous lirez ces lignes.

Personnellement, je préfère charger les images directement sur la carte à l'aide d'un lecteur ad hoc. Ainsi, elles seront importées dans Lightroom, ou Aperture, ou encore iPhoto déjà taguées, même s'il est tout à fait possible de pratiquer après coup.

Notez que le programme vous propose de tenir compte d'une éventuelle différence de réglage d'horloge entre votre GPS et l'appareil de photo.

image

Une fois les images importées, celles ne comportant pas coordonnées sont marquées en rouge.

image

Notez que les RAW reconnus par MacOSX sont compatibles, tout comme tous les JPEG bien évidemment. Dommage qu'Apple traîne pareillement les pieds pour mettre à jour les boîtiers. Ainsi, pas possible de travailler avec mon Digilux Leica en RAW (GPSPhotoLinnker, voir plus bas, ne fait pas mieux).

Il vous faut maintenant passer à l'étape jaune: soit charger un fichier GPX (ou dialoguer avec un périphérique GPS reconnu).

Aucun problème, je charge le fichier que je me suis envoyé précédemment avec GPSRecorder.

Quelques secondes après, mes images sont taguées avec les coordonnées.

image

Le programme vous propose de passer dans le mode vert, soit l'export.

Pourtant, je vous conseille de rester dans l'étape jaune, et de cliquer sur le bouton Reverse.

Si vous ne le faites pas, vous n'aurez que les coordonnées de taguées dans vos fichiers. Cela peut suffire en partie (je ne trouve pas mais bon, certains diront que ça va comme ça) si vous importez ensuite vos photos dans iPhoto 09.

En effet, ce dernier gère le géotagage, mais de manière un peu fruste dans les EXIF, un peu moins lorsqu'on est en ligne.

Ainsi, voici ce qu'affiche iPhoto avant que l'on procède au Reverse (mais après avoir exporté les coordonnées dans les photos, bien évidemment):

image

image

C'est bien, mais la région seulement et le pays sont clairement indiqués, pas la ville.

Lightroom quant à lui sera capable d'afficher sur GoogleMaps l'endroit correspondant aux coordonnées, mais n'intégrera rien d'autre que ces dernières en EXIF.

image

En vert, les coordonnées, qui sont bien là, en bleu, le petit bouton qui mène à GoogleMaps, et en rouge, les données manquantes puisqu'on n'a pas encore cliqué sur "Reverse"

Idem pour Aperture, j'imagine, sauf qu'à ce stade, je n'ai même pas été fichu de trouver ou étaient entrées les coordonnées. En revanche, j'ai bien vu les champs IPTC Ville, région et pays totalement vides.

Raison pour laquelle je vous propose vraiment de cliquer dans tous les cas sur ce bouton "Reverse"

image

image

image

Vous avez le choix entre GoogleMaps et GeoName, je choisis personnellement le premier

Vous choisissez ensuite parmi quelques options ce que vous préférez (j'écris directement dans les fichiers, et si les photos sont importantes pour vous, demandez une copie, les images seront doublées dans un dossier de votre choix ensuite).

image

Votre travail est maintenant terminé, vous pouvez importer les images là où vous le voulez.

Dans Lightroom, aucun problème, les données sont là.

image

Dans Aperture aussi (mais il manque la région, je ne sais pas où elle est allée se cacher).

image

Par contre, iPhoto continue à imposer sa propre interprétation des coordonnées.

Conclusion à propos de HoudahGeo

HoudahGeo est pour moi la solution la plus fiable, la plus rapide, et la plus complète.

Nonobstant, une solution gratuite (enfin, pas tout à fait gratuite puisque vous pouvez faire un don) est à votre disposition si vous le souhaitez. Il s'agit de GPSPhotoLinker.

Ce dernier a beaucoup de qualités, mais par exemple, dans le cadre de mes photos à Chavannes-près-Renens, affiche selon la première méthode de tagage "Renens", et avec la deuxième "Chavannes". Or Renens n'est pas Chavannes, et des Chavannes, il y en a tout plein en Suisse, et même dans le Canton de Vaud.

image

Le programme fonctionne un peu de la même manière que HoudahGeo, même s'il est par certains côtés plus fouillis que ce dernier, et parfois, peu stable.

Seul HoudahGeo, associé à la méthode GoogleMaps, a trouvé les bonnes étiquettes à mettre dans le champs.

Cela dit, HoudahGeo vous est facturé 30 $. Mais, en plus d'être pour moi le plus précis,  il vous permet d'exporter vos images sur différents sites, permet la navigation dans les librairies iPhoto, Aperture et Lightroom, est compatible avec tout plein de GPS, et se trouve être à mon avis mieux fini que son équivalent gratuit.

À vous de voir si les atouts de HoudahGeo valent la dépense.

Conclusion finale

Nom d'une pipe, pour 3.30 si vous vous contentez de GPSPhotoLinker, voire 33 francs au pire si je compte GPSRecoder et HoudahGeo, je dispose d'un système GPS fiable et bien fichu, pratique, pour ne plus oublier où j'ai bien pu prendre telle ou telle photographie.

Encore une bonne raison de plus d'avoir un iPhone. Ah oui, parce qu'il le faut aussi, celui-là!

 

49 commentaires
1)
cerock
, le 20.03.2009 à 07:20
[modifier]

Vous cliquez simplement sur “Commencer à enregistrer ma position”, vous mettez votre iPhone dans la poche, et vous le laissez se mettre en veille.

C’est une des question que je me posais sur ce petit soft iphone (je l’avais repéré) Est-ce qu’il marche bien en étant dans la poche ? Mais je crois que tu as répondu partiellement a ma question lol

J’utilise actuellement le Sony GPS-CS1 qui fonctionne bien, mais dont je dois récupéré les données depuis fusion (depuis Leopard, car il fonctionnait très bien avec tiger) Alors pour 3.30 cela m’intéresse fortement.

Je confitme que Houada Geo est une super application… et je viens de voir qu’il y a du avoir des mise a jour depuis le temps que je l’ai acheté… je n’ai pas toute les fonction décritent ici… Je sens que je vais aller contôller tout ça.

Enfin, merci pour ce test, Génial comme d’hab

2)
François Cuneo
, le 20.03.2009 à 08:20
[modifier]

Oui, dans la poche, je trouve qu’il fonctionne bien. En fait, le le mets dans une poche de ma sacoche.

La seule chose: attendre “à l’air libre” que la précision soit à 17 m. Ensuite, c’est bon.

3)
Caplan
, le 20.03.2009 à 08:38
[modifier]

Ouf! Enfin une manière toute simple de prendre des photos! ;-)

Bon, je vais faire un tour à 46°31’00.24”N 6°34’38.73”E, un très joli coin:

Milsabor!

5)
Philob
, le 20.03.2009 à 09:08
[modifier]

Super découverte, j’avais déjà GPSRecorder, mais pour une autre utilisation et je suis content de découvrir cette nouvelle application très intéressante.

Juste un petit rappel, n’oubliez pas de contrôler l’heure de votre appareil photo, surtout avec l’horaire d’été qui arrive bientôt.

Merci François pour cet excellent article.

6)
Inconnu
, le 20.03.2009 à 09:57
[modifier]

Pas mal, je ne vais pas acheter un iPhone rien que pour ça, par contre le bidule Jobo m’a l’air intéressant.
Pour les adeptes de Lightroom il y a un plug-in de tri par proximité
Joli coin Caplan, en voici un autre , le lien vers Google Maps est créé automatiquement par Expresion Media à partir des Exifs

7)
lolopb
, le 20.03.2009 à 10:11
[modifier]

Merci pour ce test. Je viens de recevoir mon GPS Solmeta pour le D200 mais, si l’on veut, il a le même défaut que le Nikon (mais il est moins cher, cela dit), il faut le connecter à l’appareil en permanence (mais je n’en ai qu’un).

Sinon, pour l’iPhone, j’utilise la version lite de Motion X-GPS qui est gratuite et permet aussi d’enregistrer et d’envoyer des fichiers GPX.

Merci pour l’article

8)
prq
, le 20.03.2009 à 10:13
[modifier]

Bonjour,

Article très intéressant. Possesseur d’un GPS de voiture Tomtom (un 720Go si je me souviens bien), je voudrais savoir si quelqu’un sait s’il existe la possibilité dans le Tomotom d’enregistrer un parcours comme avec l’iPhone (que je n’ai pas).

Merci

Prq

9)
François Cuneo
, le 20.03.2009 à 11:11
[modifier]

Haddock, tu ne vas pas acheter un iPhone rien que pour ça, mais ça fait une raison de plus! Et il commence à y en avoir un peu beaucoup, de raisons d’acheter un iPhone!

10)
zit
, le 20.03.2009 à 12:11
[modifier]

Super test François, merci. Ça a l’air vraiment pratique et facile.

Bon, une raison de plus pour un ail Phaune, mais le côté “téléphone” de la chose ne m’intéresse absolument pas… zut !

z (zut, je répêêêêêêêêêêête : et rezut)

11)
Matkinson
, le 20.03.2009 à 12:48
[modifier]

Léger hors sujet que je vais faire là. Mais.. Ah les GPS et OS X…. Tout un bonheur. Ca fait des mois que j’investigue les logiciels de carto et de communication avec les GPS. Ben franchement, c’est un peu la dèche sur OS X. :-/ Et c’est pas souvent que je trouve quelque chose à redire à OS X.

Il y a bien GPSBabel qui permet de récupérer des données d’un GPS et de les convertir (et encore… pas tous les GPS du marché, genre le mien par exemple), GPSMacPro (60$, qui n’a pas de version d’essai, mais remboursable sous qq jours si je me souviens bien), mais autrement l’offre est réellement réduite, sans compter que les logiciels des fabricants comme Magellan et Garmin doivent se compter sur les doigts d’une seule main. La solution : VMWare et consorts, sauf pour ceux qui sont encore sur PPC. Dommage tout de même, ça fait bien plaisir de pouvoir retracer les randos quand on rentre.

13)
Philob
, le 20.03.2009 à 15:12
[modifier]

J’ai aussi un peu galéré, mais j’ai trouvé passablement de logiciels : TrailRunner, RubiTrack, LoadMyTrack et on peut directement importer les fichiers GPX dans Swiss Map (pour retracer les randos) Il n’y a plus qu’à les essayer.

14)
BigEdison
, le 20.03.2009 à 16:32
[modifier]

Excellent test comme d’habitude, ca faisait longtemps que je cherchais à faire la même chose mais sans avoir le temps (ni la motivation). C’est clair, limpide, du vrai cuk :-)

15)
François Cuneo
, le 20.03.2009 à 19:18
[modifier]

Alors merci pour la remarque “ça faisait longtemps que je cherchais à faire la même chose mais sans avoir le temps ni la motivation”!

Je me disais, c’est tout de même étrange.

Moi, il y a deux semaines, je serais tombé sur ce genre d’articles, j’aurais sauté de joie. Pas parce qu’il est bien fait, je ne dis pas ça, mais parce qu’il y a deux semaines, je n’osais pas me lancer dans ce truc, ça me semblait compliqué, même si j’avais envie.

Et en fait, ce que j’essaie de montrer, c’est que non, c’est tout simple, et c’est génial.

C’est tellement génial (pas le test, le système) que 14 commentaires, ça me tue, tout simplement.

Je refais ma crise, je sais, mais ça ne donne qu’une envie, c’est tout plaquer.

Pas parce que l’on ne s’est pas extasié sur le test, j’insiste, mais parce qu’on pourrait parler de je ne sais quoi de révolutionnaire, et bon, ben voilà quoi, pas ou très peu de réactions.

Cela dit, merci à la dizaine de personnes qui ont réagi.

16)
Modane
, le 20.03.2009 à 22:41
[modifier]

Je confirme, François, c’est super! Et très utile, avec tout ce temps qui passe! Je me demande si ce ne serait pas bien pour classer les rushes?…

17)
fxc
, le 21.03.2009 à 00:05
[modifier]

Je refais ma crise, je sais, mais ça ne donne qu’une envie, c’est tout plaquer.

c’est pitet aussi que certains d’entre-nous n’ont pas la même motivation et personnellement je m’en moque de savoir au m près ou j’ai fait une photo, il suffit d’indiquer le lieu dans les métadonnées et cela me parlera plus que,”tiens j’ai fait une photo à 46°31’00.24”N 6°34’38.73”E,(merci caplan)

18)
XXé
, le 21.03.2009 à 01:20
[modifier]

Je refais ma crise, je sais, mais ça ne donne qu’une envie, c’est tout plaquer.

Mééééeuuuh !
Nan patouplaquer !
Laisse nous le temps de lire l’article (je sais, je m’y prends tard mais comme dit le proverbe “Vieux motard…” ) !
Je viens de le faire il y a 5 mn et j’ai eu envie de réagir : cette méthode est superbe effectivement, à un détail près : il faut encore faire plein de choses.
Je sais bien que ce ne sont pas des choses très compliquées mais pour un fainéant de naissance comme moi, c’est encore trop.
Ok, je vais le faire tout de même parce que je n’ai pas d’autre méthode. Mais je rêve que mon iPhone soit capable de relever tout seul constamment ma position (même si ça peut choquer l’envie d’anonymat de certains, ce que je comprends bien) et que les données GPS soient “pushées” vers un de mes ordis. Plus tard quand j’importerai mes photos, iPhoto/Aperture/autre devrait se débrouiller pour 1) se rendre compte qu’un fichier GPX existe et correspond aux photos qu’il contient et 2) me tager celles-ci sans mon aide comme un grand.
Là oui, je serai vraiment content.

Bon, en attendant, un grand merci François pour cet article qui va me permettre enfin de géolocaliser mes photos, même si c’est pas aussi automatique que la part fainéante qui sommeille en moi (normal :-) ) le souhaiterait.

Didier

19)
CHD
, le 21.03.2009 à 01:21
[modifier]

Pour ceux qui n’ont pas de GPS il a des softs pour dépanner tels que Geotagger (qui nécessite une bonne mémoire des lieux ainsi que Google Earth).

Sinon mes parents utilisent un Nikon P6000 dont le GPS n’est pas trop mal même si les limitations techniques (taille de l’antenne, consommation électrique, …) inévitables avec un compact font que la sensibilité (ciel voilé, couvert végétal, …), la séparation des sources (milieu urbain, …), le rafraichissement (de l’ordre de la minute) sont très en retrait de ceux d’un GPS de terrain.

20)
François Cuneo
, le 21.03.2009 à 07:51
[modifier]

Mais fxc, tu n’as pas lu!

Ce n’est pas possible!

Moi non plus, les longitudes et latitudes ne m’intéressent pas. La méthode vous propose justement d’indiquer automatiquement (j’ai bien compris xxé que tu voudrais que ce soit encore plus automatique, je suis sûr qu’on y viendra, tu as raison) OÙ et sous forme de MOTS là où la photo a été prise.

Exemple montré: Chavannes-près-Renens, Vaud, Suisse.

Et ça bon dieu, c’est génial non?

Ne faites pas toujours vos pénibles avec le progrès:-)

Et ça ne coûte pratiquement rien (2 € si tu prends le logiciel gratuit pour faire le lien, 20 € si tu prends le payant), du moment que tu as un iPhone.

21)
cerock
, le 21.03.2009 à 08:23
[modifier]

Et je confirme…. c’est un vrai bonheur. Pas tellement pour les photos que l’on prend par ici. Mais quand on part en vacance. A l’époque la solution iPhone n’existait pas (encore), je me suis acheter le GPS Sony après mon voyage en Irlande. Quand on fait le Connemara, il est impossible de dire avec certitude ou toutes les photos ont été prisent… même 2 jours après (on sait la région bien sur, le lieu plus ou moins exacte, mais impossible de dire quel lac c’est) Du coup, pour le voyage au Canada, j’avais le GPS. Ce qui est génial, ce n’ai pas d’avoir le lieu en xx’xx’xx° yy’yy’yy° ni même le nom de la ville (il y a eu de gros progret entre houdahgeo 1 et 2 -> en plus la mise a jour a l’air gratuite) qui est intéressant, mais moi je trouve génial de pouvoir cliquer sur un liens et de se retrouvé avec google maps avec le lieu de la photo pointé.

A part ça, si il fait beau demain, je vais faire une petite ballade, et je testerais en parallèle GPSRecoder et le Sony GPS-CS1

22)
Gr@g
, le 21.03.2009 à 08:30
[modifier]

C’est tellement génial (pas le test, le système) que 14 commentaires, ça me tue, tout simplement.

Je refais ma crise, je sais, mais ça ne donne qu’une envie, c’est tout plaquer.

Pas parce que l’on ne s’est pas extasié sur le test, j’insiste, mais parce qu’on pourrait parler de je ne sais quoi de révolutionnaire, et bon, ben voilà quoi, pas ou très peu de réactions.Cela dit, merci à la dizaine de personnes qui ont réagi.

Ben, pour ma part, je réagis à la réaction.

Le test est très bien, comme d’hab, mais n’étant ni un “sérial photographeur”, ni un gps-addict, ces trouvailles ne m’intéresse pas actuellement, n’en voyant pas l’utilité. D’autant plus que (attention, je vais dire un gros mot) je suis un adepte du jpg et d’iPhoto (pas taper!!!) qui me conviennent très bien dans ma classification.

Par contre, vu que je lis (presque) tout même quand ça m’intéresse moins, la fois où cela pourra être utile, je saurais où venir chercher des infos.

Voila, un commentaire de plus, pas forcèment très utile, mais je n’aime pas voir le Boss faire ses crises…

23)
bof
, le 21.03.2009 à 09:02
[modifier]

Pour ceux qui n’ont pas d’iphone j’utilise houdageo avec un globalsat bt-335 qui est moins cher que l’ipod et qui a une autonomie de 7 heurs

Super article

24)
gscb
, le 21.03.2009 à 09:26
[modifier]

Bonjour François,

J’ai bien pris note de ton article que je trouve super, pour infos, je suis un adepte quotidien de cuk depuis des années, j’ai acheté les 3 soft, Houdahgeo, Gpsrecorder et Lieux. Je les trouve très bien et pratique.

Merci François

25)
XXé
, le 21.03.2009 à 10:20
[modifier]

sous forme de MOTS là où la photo a été prise.

Exemple montré: Chavannes-près-Renens, Vaud, Suisse.

Et quand tu es en montagne, par exemple, tu veux qu’il te mette quoi ? “Mont Blanc, versant sud, 3ème crevasse à gauche en partant de la dernière marmotte” ? :-D

Sérieusement, c’est vrai que nommer le lieux est mieux que voir ses coordonnées. Mais, comme Cerok, je trouve super de pouvoir localiser la photo sur une carte. Bref, l’un n’empêchant pas l’autre, ça devient cool :-)

Didier

26)
ptisuix
, le 21.03.2009 à 10:55
[modifier]

Pour ajouter un commentaire (Car ce n’est pas parce que je n’en fait jamais que je ne lis pas cuk.ch tous les matins).

1) un demi-heure après la lecture, GPSRecorder était installé sur le nifaune. Et hier soir, lors d’une sortie avec descente en luge au schwarzsee, j’ai laissé le GPS en route (plus le retour à la maison) pour voir ce qu’il me donnait. En gros, 3h30. En fait un test pour regarder la consommation du bidule GPS. Pas de problème (j’en en plus fait 2 téléphones et envoyé 2 photos par mail) de ce côté là. 2) Il faut que je relise en détail le manipulation de HoudahGeo pour me lancer :-)

Juste un petit regret sur la prise des coordonnées: idéal quand on est à pieds (ou en luge :-). Mais intervalle trop long dès que l’on roule.

Et merci encore pour tous ces tests et humeurs que je dévore chaque matin, et qui doivent prendre un temps fou à chaque rédacteur ! Merci à vous de prendre sur votre temps libre pour nous faire profiter de vos expérience.

Bon week-end ensoleillé.

P.

27)
Hervé
, le 21.03.2009 à 11:08
[modifier]

Personnellement, j’ai installé Trailer et GPSPhotoLinker, mais pas encore eu le temps de les essayer. Je vais peut-être essayer les deux systèmes

28)
Basil
, le 21.03.2009 à 12:13
[modifier]

Bonjour, merci pour cet article. Je suis très intéressé par le taguage GPS des photos. Je réalise fréquemment des treks de 10 à 15 jours en autonomie. C’est pourquoi je cherche une solution pas trop énergivore pour taguer les photos. L’iphone n’est clairement pas approprié à cet usage. Avez-vous des solutions à proposer ? Cordialement

Basil

29)
yfic17
, le 21.03.2009 à 15:57
[modifier]

Très bon article et test (je viens de le lire, n’ayant pas eu le temps avant).

J’aimerai me lancer, mais 1) je n’ai pas le téléphone pommé ; 2) je n’ai pas de gps.

Il va falloir que j’investisse, mais j’ai d’autres achats en vue (nouveau appareil photo et nouveau matériel astronomique). Bon, j’attendrai un peu.

30)
superpantoufle
, le 21.03.2009 à 18:43
[modifier]

Alors un p’tit commentaire en vitesse, mais c’est bien parce que le Boss a fait sa crisette. François, je fais partie des (nombreux, j’en suis sûr!) lecteurs pour qui la rédaction d’un commentaire ne fait vraiment pas partie des réflexes, à moins d’avoir une contribution au débat à apporter.

J’ai lu ton article hier matin en buvant mon café, comme presque tous les matins. J’ai installé GPSRecorder sur l’iPhone et GPSPhotoLinker sur le Mac dans les minutes qui ont suivi, comme à chaque fois qu’on logiciel présenté m’intéresse a priori. Grâce à toi j’ai vécu ma journée à double: une fois en vrai, une fois sur Google Earth à revivre mon parcours… :-)

Et c’est très bien, tout ça! Mais sur l’article, j’ai pas grand chose d’autre à dire que: « cool, super article, merci beaucoup! ». Et comme c’est pas hyper constructif, je m’abstiens… Je pense que les gens commentent à partir du moment où ils sont vraiment interpellés et qu’ils ont quelques choses à dire. Réjouis-toi: ta crisette m’a interpellé, du coup tu as suscité mon commentaire!

31)
François Cuneo
, le 21.03.2009 à 20:36
[modifier]

Ah ben tout de même!:-)

Superpantoufle, je comprends ce que tu dis.

Mais il me semble que lorsqu’on a un truc qui change notre façon de retrouver nos photos, qui permet un truc aussi important que de se souvenir de où on l’a prise (j’en suis tellement incapable, c’est la honte), on ne peut dire que “vive la révolution”, ou n’importe quoi d’autre, mais montrer son enthousiasme quoi!

32)
coacoa
, le 21.03.2009 à 23:48
[modifier]

“Vive la révolution !”

Voilà. Pas grand chose à rajouter, je fais pas de photos (mais pas du tout du tout).

34)
THG
, le 22.03.2009 à 08:26
[modifier]

Merci François pour cet article. Ayant un peu galéré pour la géolocalisation sous OS X, j’en suis arrivé à la même conclusion que toi : HoudahGeo et troquer mon iPhone Edge contre un 3G ;-)

35)
Karim
, le 22.03.2009 à 09:57
[modifier]

on ne peut dire que “vive la révolution”

Encore une dérive politique sur cuk, diront certains.

Au détour d’un article des plus technologique, apparemment empreint d’une bienveillante neutralité suisse, surgit le redoutable agitateur révolutionnaire, Cuk le rouge.

Hasta la victoria sempre !

36)
Mirou
, le 22.03.2009 à 13:30
[modifier]

:-) Vive la révolution !

Je lis toujours Cuk avec la même passion qu’avant. Je n’ai jamais beaucoup commenté, parce que ce que j’ai à dire n’est pas toujours intéressant, et c’est comme ça, quand j’ai rien à dire, je me tais.

Mais en plus ce qui a changé ces derniers temps, c’est: – Je lis cuk le plus souvent sur mon iPhone, le format du site convient tout à fait. – Mais commenter depuis l’iPhone c’est l’horreur. D’une part parce que j’arrive toujours pas écrire sans fautes depuis ce machin, d’autre part parce que je ne sais jamais où va se trouver le champ de commentaire, vu que sur l’iPhone, il gicle n’importe où. – Entre les LinkedInd, Facebook et autres blogs en veux-tu, en voilà, je “dois” morceler mon temps sur le net qui n’est pas totalement extensible…

Mais j’ai bien compris et je ne vais plus l’oublier. Ce qui paie le rédacteur (et Patron d’ici), c’est avant tout les remerciements et les louanges ! Comptez sur moi !

Merci pour ce test !

39)
François Cuneo
, le 22.03.2009 à 16:27
[modifier]

Cuk le rouge n’attend pas des louanges sur ce qu’il écrit, juste qu’on montre de l’intérêt pour les technologies proposées!:-)

Merci pour vos photos, je les avais oubliées celles-là.:-)

40)
guru
, le 22.03.2009 à 20:01
[modifier]

Putain c’est pas parce qu’on ne commente pas qu’on n’apprécie pas… Allez François, c’était très bien, un peu complexe mais très bien.
Bisous!

41)
THG
, le 22.03.2009 à 21:00
[modifier]

Les photos N&B de François ci dessus me laissent perplexe, car il me semble qu’il avait pourtant testé un rasoir électrique de la mort qui tue il n’y a pas si longtemps que ça…

Je me demande si François n’est pas en réalité un groupe de personnes…

43)
THG
, le 22.03.2009 à 22:20
[modifier]

:-)

Bon, sinon, j’ai tenu pour la 1ere fois de ma vie, hier, un D3X et un 14-24 f/2,8.

Dommage que je ne joue pas au loto…

44)
Nian
, le 22.03.2009 à 22:57
[modifier]

François, un grand merci: je n’avais pas encore osé m’aventurer dans le “géotagging” tant mes recherches m’ont rapidement frustré par le coût, complexité et absurdité des solutions. Absurde, parce que je suis sûr qu’au plus tard dans quelques années, quand les puces GPS seront intégrées aux appareils, nous n’aurons plus besoin de tout cet attirail et ces astuces logicielles et materielles pour identifier par clic dans LR ou je ne sais quel logiciel, où auront été prisent ces photos.

Je comprends très bien ta petite crise… Et oui, je fais parti de ceux qui auront une phototèque d’avant l’article de François et une d’après. Et même que je me demande comment géo-tagguer “a peu près” d’anciennes photos (dans Lightroom).

Et puis j’ai une raison de plus pour renouveler mon forfait iPhone après un an d’abonnement chez T-Mobile pour en obtenir un avec GPS (la première génération ne l’ayant pas encore). On trouve toujours de bonnes raisons… Mais celle ci en vraiment une ;-)

45)
THG
, le 23.03.2009 à 08:14
[modifier]

Nian, pour geolocaliser tes anciennes images (je déteste geotagger autant que derawtiser), il suffit de les importer dans HoudahGeo puis de les pointer avec Google Earth ou Google Maps. Ne pas oublier de mettre à jour les métadonnées dans Lr avec la commande “lire les métadonnées à partir du fichier”.

46)
François Cuneo
, le 27.03.2009 à 05:48
[modifier]

Ah ben tiens Gilles, je me demandais (faudrait simplement que j’essaie) si le fait de mettre à jour les métadonnées à partir de l’original écrasait notre travail sur l’image (recadrage, améliorations, etc…).

47)
E.T.22
, le 20.04.2009 à 16:36
[modifier]

François, je reviens tardivement sur cet article pour te dire que une fois de plus j’ai suivi tes conseils et que j’en suis pleinement satisfait. Cette façon de géotaguer ses photos fonctionne parfaitement bien.

Saurais-tu me dire ? ;-)

Je vais en Italie (de France) bientôt, et j’ai bien compris qu’il est très dangereux pour le portefeuille d’utiliser internet, mail… et GPS sur l’iPhone “à l’étranger”. Le coup du GPS c’est vraiment dommage !! ça perd vraiment de son intérêt, enfin bref. Ma question portait sur GPS Recorder, penses-tu qu’il fonctionnera en Italie si je n’active pas l’option “Données à l’étranger” ? et s’il fonctionne quid de ma facture ?

Merci pour tout.

Eric

48)
ptisuix
, le 03.06.2009 à 10:50
[modifier]

Réponse à 47 E.T.22 :

Je me posais la même question. La réponse est: oui, ça fonctionne sans accès. Seuls sont absent les exports mails et la carte quand on regarde.

Je reviens de l’étranger, avec un accès aux données coupé (pas fou): GPS Recorder fonctionne sans problème. Il envoie juste un message d’erreur quand on veut aller sur une série déjà enregistrée (pour continuer l’enregistrement, par exemple) pour signaler qu’il ne trouve pas de connexion.

F.

49)
pelerin
, le 08.04.2010 à 21:49
[modifier]

Merci pour cet excellent test. Je viens d’essayer aujourd’hui avec des photos prises à Neuf-Brisach (F) – un site du “Réseau Vauban”. Le TOP !

Je testais l’appli “Trails” sur l’iPhone qui est à mon avis encore meilleure que “GPSRecorder” que je possède également. Ce qu’il y a de bien avec les fichiers GPX créés, c’est qu’ils peuvent être utilisés, entre autres, par “HoudahGeo”, mais également par “SwissMap” (cartes de la Suisse au 25’000) ou par “TrailRunner” par exemple. D’une pierre au moins deux coups !