Profitez des offres Memoirevive.ch!
Photo Mechanic pour classer vos photos, par Françoise Neyroles

Françoise Nayroles (Soizic) a déjà écrit un article pour Cuk.ch. Il s'agissait de Passer d'Excel à Numbers, que vous pouvez lire ici.

Elle récidive aujourd'hui, et nous offre de faire le tour en sa compagnie de Photo Mecanic, un logiciel qui vaut visiblement le détour.

Merci beaucoup Françoise, je vous cède avec plaisir la parole.

Photo Mechanic pour classer vos photos, par Françoise Nayroles

J’ai cherché un remplaçant à mon catalogueur de photo iViewMediaPro dont j’étais satisfaite depuis des années. Il n’est plus maintenu, a été racheté par Microsoft qui le revend trois fois plus cher sous un autre nom.

J’ai donc écumé les forums, et les revues, j’ai téléchargé une dizaine de logiciels en démonstration qui sont passés à la poubelle au bout de quelques heures sinon quelques minutes. Amateurs d’iPhoto, cet article n’est pas pour vous!

Un entrefilet signalait l’arrivée aux USA d’un petit nouveau pour Mac; il ferait fureur là-bas, serait adopté par les professionnels et commencerait à apparaître en Europe. Un prix raisonnable (150 $ soit environ 120 €) et la possibilité de l’essayer en démonstration.

Préambules prometteurs, j’ai chargé, j’ai testé, j’ai acheté, Jules César en jupon!

 

PRÉSENTATION

À l’ouverture, le centre de la fenêtre est vide; à gauche le navigateur déploie l’arborescence de vos disques; au dessus la zone des favoris où vous pouvez glisser vos dossiers habituels depuis le navigateur pour les trouver plus vite.

Cliquez deux fois sur un de vos dossiers photos. Les vignettes s’affichent à belle vitesse sur mon iMac 2,16 Gh.

image

Aie aie aie! Vous aurez remarqué, c’est en anglais; très dur pour moi, surtout pour le fichier d’aide; ils ne sont déjà pas drôles en français… je décide donc d’y aller au maximum à l’intuition et de réserver mes efforts linguistiques aux cas graves.

LA BARRE d’OUTILS

image

Nous trouvons essentiellement:

image

un curseur pour changer la taille des vignettes.

Deux menus déroulants, pour choisir l’ordre de présentation:

image

menu déroulant pour choisir l’ordre de présentation

image

Pour restreindre l’affichage aux photos “choisies, marquées, non marquées”. Cocher la case “reverse” inverse l’ordre des vignettes.

image

Ce n’est pas pour nous; il me semble que c’est une possibilité d’envoyer des photos ailleurs, peut-être dédié aux Américains?

image

Usage évident mais j’avoue ne pas l’avoir essayé!

image

C’est un “petit spotligth” qui ne cherche que les photos dont le nom comprend la chaîne de caractères tapée. Ce que je trouve remarquable est qu’il les cherche sur tous les disques et affiche les vignettes; utile pour retrouver l’emplacement d’un original ou d’une sauvegarde; celui de la photo choisie, mise en évidence dans un cadre blanc, figure sur la barre du bas.

image

Ce tableau montre l’affichage après une recherche

 

image

Chaque clic, accentue ou non les couleurs; une horreur sur écran calibré! Je le fais disparaître de la barre grâce au menu “View Customize Toolbar…”.

 

AU TRAVAIL

Première déception: je ne peux pas regarder deux dossiers à la fois, alors qu’ iView permettait l’affichage direct de toute une arborescence.

Devrais-je abandonner mes habitudes de classement? À savoir les catégories amis, famille, nature, animaux, jardin, tourisme, NB, divers chacune d’elle divisée en dossier annuels amis-02, amis-03 ……

Un coup d’œil sur le dossier NEF-08, c’est-à-dire mes archives Raw de l’année, soit 508 fichiers pesant chacun environ 12 Mo. C’est un moins rapide mais tout de même bluffant; même pas le temps d’envisager de se faire un petit café.

Je suis incitée à envisager des regroupements sérieux, mais je commence prudemment à mélanger des copies de photos dans un dossier ”essai” et je m’intéresse aux renseignements possibles et aux tris qui leur sont liés.

Ce qui m’importe en premier lieu est de retrouver mes catégories. Les mathématiciens savent que les catégories sont telles qu’un élément ne peut appartenir qu’à une seule catégorie. Je veux retrouver cette notion qui m’a permis un jour de récupérer toutes mes photos que je venais de mettre à la poubelle par un concours de circonstance incroyable mais vrai. J’avais pu grâce aux catégories les remettre sans difficulté dans les bons dossiers. Mais quelle émotion!

 

LES CHAMPS ATTACHES A LA PHOTO

J’ouvre dans le menu image, IPTC Stationnary Pad pour voir les champs proposés:

image

Beaucoup trop de champs pour mon modeste travail. Oublions momentanément le contenu de Caption, j’y reviendrai plus loin.

Les champs cochés sont prêts à être appliqués, les autres restent en mémoire (comme “hiver” qui ne servira pas, il provient d’un autre traitement). Une fois le champ écrit, on peut le mettre en mémoire et le rappeler plus tard avec la flèche de droite:

image

 

TRI PAR CHAMP

La commande “find” nous donne le tableau complet:

image

ou sa forme condensée:

image

Les photos trouvées sont encadrées de blanc, il faut afficher “selected” pour n’afficher qu’elles. J’apprécie la recherche dans tous les champs, car je suis capable de mettre le nom d’une ville dans “city”, mais aussi dans “country” si je pense à ses alentours.

Un ordre “find and replace” existe également.

.

COMMENT APPLIQUER LES CHAMPS

Première méthode:

La commande du menu Image IPTC Stationery Pad affiche le tableau des champs: une fois vos valeurs enregistrées, l’autre commande Apply IPTC Stationery Pad to Photos applique les informations aux photos sélectionnées dans le dossier.

image

Le passage de la souris sur une vignette montre des sigles aux quatre coins. Un clic sur le “i” affiche les IPTC sous une autre forme:

image

Deuxième méthode:

image

On utilise la partie de la zone précédente. Elle permet de copier les IPTC de la première photo après modification éventuelle, de les sauver et de passer à la photo suivante (ou précédente); paste et save-flèche si on colle les IPTC, flèche seule si on veut simplement passer à la photo suivante.

J’ai donc pu appliquer un IPTC général avec la catégorie “amis” aux photos.

J’ai voulu ensuite distinguer les patronymes. Les “Martin” ont fait de nombreux séjours chez nous, avec le tri par date je trouverai leurs photos par paquets successifs et la seconde méthode sera fort agréable.

J’affiche les seuls “Martin”, je marque leurs vignettes, je reprends tout, j’affiche les non marquées et je suis prête à étiqueter les “Dupont”. Le travail restant à faire se réduit comme peau de chagrin! Un peu laborieux au début mais l’aisance vient très vite.

 

LES VARIABLES PRÉDÉFINIES

Retournons au premier tableau des champs, nous trouvons un choix pour Caption:

image

qui se traduit sur mes photos récentes par:

image

Les symboles se trouvent en cliquant sur le bouton “variables”; la liste est impressionnante!

 

RENOMMER SES PHOTOS

Je choisis toujours pour mes photos un titre parlant, dès le début du travail, afin d’avoir le même sur le RAW et le JPEG. J’avais une série charmante sur la visite d’un bébé hérisson dans mon jardin. Je décide de changer les noms des huit photos, avec et la date et un numéro de séquence respectant la chronologie. Je sélectionne mes photos en ordre chronologique et j’appelle “rename photos”:

image

J’ai pu mélanger une chaîne de caractères avec des symboles trouvés en cliquant sur Variables; cliquez deux fois, le symbole choisi se place dans le nom au point d”insertion.

Attention aux séquences si vous souhaitez repartir de 1, car à défaut il garde la dernière valeur en mémoire.

 

Une petite récompense: la visite du bébé hérisson (un extrait)

image

 

COMPATIBILITÉ AVEC D’AUTRES LOGICIELS

Inutile de travailler ainsi s’il faut rester enchaîné à un seul logiciel.

J’ai testé quelques champs: Caption, headline, keywords, Object Name, Catégory, City. Je retrouve bien les valeurs à partir avec ViewNX de Nikon. Donc je présume que ce doit être pareil pour les autres.

Les étoiles sont reconnues, il suffit de cliquer sur l’un des cinq points sous la photo pour les mettre mais les marques de couleur sont perdues ainsi que les marques.

 

DIVERSES REMARQUES

Onglets: chaque zone de travail est placée dans un onglet:

image

Dommage que le sigle de suppression soit à gauche alors qu’il est à droite dans firefox; le 8 de tourisme indique que 8 photos y sont sélectionnées.

Diaporama

On le trouve dans “image preview” ou en cliquant deux fois sur une photo. On avance à son rythme avec les flèches du clavier ou de la fenêtre, on quitte ce mode “Preview” avec la touche “ESCAPE”.

 

CONCLUSION

Photo Mechanic est un excellent logiciel, très complet; un peu difficile au premier abord par sa complexité, mais chacun devrait trouver rapidement une façon de travailler selon ses besoins. Mon seul regret est cette façon de travailler dans un seul dossier à la fois; et je n’ose pas vraiment mettre des milliers de photos dans un seul dossier… mais simplifier progressivement une organisation conçue du temps où la mémoire était chère et les ordinateurs lents, me semble bon.

Je n’ai pas tout exploré car je n’ai ce logiciel que depuis un mois.

Merci pour votre patience.

Françoise Nayroles

 

29 commentaires
1)
huguesh
, le 19.03.2009 à 01:27
[modifier]

Me réjouis de l’essayer, étant un utilisateur assidu de iView Media Pro. Juste une petite remarque: un lien vers le site du développeur…

2)
ElGeko
, le 19.03.2009 à 07:51
[modifier]

J’étais aussi un (gros) utilisateur de IVMP, que j’ai donc largué dès la découverte de (l’énorme) bouse qu’en avait fait M$. Du coup, étant utilisateur de Photoshop (quelle originalité!) j’ai donc aussi Bridge, fourni avec. Je m’y suis mis sérieusement, j’en avais un peu marre de passer, tous les 5 ans, de Portfolio à “Machin” à IVMP à “Truc”… les catalogueurs d’images sont si nombreux sur le marché.

Bref, Bridge… impec! Gratuit (enfin… si on a Photoshop évidemment), super complet (il propose les même choses que celui testé ici par Françoise et même plus) mais il faut changer un peu ses habitudes —certes— comme utiliser des mots-clefs (tags) plutôt que des classement par dossiers, par exemple… En fait, un peu comme on utilise GMAIL plutôt qu’un client Mail “traditionnel”. (pour moi, les TAGS/étiquettes sont l’avenir du classement plutôt que les dossiers en fait).

Bref, maintenant, ayé… j’ai mes habitudes sous Bridge (et j’en ai encore à acquérir ne l’utilisant que depuis quelques mois) et je pense que celui-ci est assez pérenne, ce qui me rassure un peu car c’est un élément à prendre en compte, de nos jours.

Merci tout de même pour ce test, Françoise, il permet de comparer… on ne sait jamais n’est-ce pas?! ;)

3)
THG
, le 19.03.2009 à 08:21
[modifier]

PhotoMechanic est un produit très professionnel et très bien fait. C’est le logiciel le plus proche de l’excellent Breeze Browser pro qui n’existe hélas que sur PC.

Néanmoins, attention à la politique tarifaire et aux mises à jour majeures presque aussi couteuses que la licence originale, qui ne le destine pas à l’amateur.

En tout cas, c’est un très bon outil de derushage, ultra rapide, idéal pour ceux qui ont de gros volumes de production. Si ce n’est pas le cas, laissez tomber. Des outils comme Lr, Aperture, Bridge sont largement suffisants.

5)
Inconnu
, le 19.03.2009 à 09:08
[modifier]

Merci pour ce test. J’en ai souvent entendu parler de ce soft, mais je suis converti à iView Media Pro (Merci Mr Vibert), qui même dans sa version “Microsoft” me rend de fabuleux services pour éditer, classer et indexer ma bibliothéque.

6)
guru
, le 19.03.2009 à 09:13
[modifier]

Je comprend mal que cette quête du logiciel “classeur” n’aboutisse pas automatiquement à Lightroom qui me semble être le couteau suisse le plus efficace actuellement.
Outre les facilités énormes de recherche, le fait qu’il soit associé à Camera Raw et donc qu’il lise les fichiers raw, sa polyvalence permet aussi de gérer les appels à PhotoShop, à DXO etc.
Je ne doute pas que PhotoMecanic soit un logiciel intéressant mais il ne me semble pas apporter plus de choses (même plutôt moins) que Lightroom.
Mais peut-être ai-je raté quelquechose?
En tous cas, merci pour l’article Françoise!

7)
Alain Le Gallou
, le 19.03.2009 à 09:29
[modifier]

Je me pose quand même la question de savoir à partir de quelle quantité faut-il avoir un iViewMediaPro ou Photo Mechanic. J’ai tendance à penser qu’il faut mieux payer le double pour un Lightroom ou un Aperture et avoir beaucoup plus de fonctions en particulier tout le volet de correction. D’autant plus que THX nous met en garde sur le coût régulier des mises à jour Photo Mechanic.

A ce sujet de politique commercial, Adobe semble assez proche de celle d’Apple, soit de très peu protéger son logiciel pour avoir une extension de temps de test plus long que les officiels 30 jours. Il suffit avant d’installer Lightroom de mettre la date de votre Mac à ce que vous voulez dans le futur. Je ne peux pas croire qu’Adobe ne soit pas au courant. Je suis persuadé d’Adobe le fait exprès, car c’est une bonne manière de pénétrer le marcher, et d’avoir une base d’utilisateur plus grande que les concurrents, sachant que nombreux finirons par acheter. J’ai acheté, après test, Lightroom sur une promotion à 200€ et n’ayant pas dix mille photos je n’ai pas de soucis de performance, et j’ai en plus toutes les fonctions de corrections.

8)
Odolyte
, le 19.03.2009 à 09:40
[modifier]

Pour infos, PHOTOSHELTER est un service en ligne américain qui permet d’avoir son portfolio customisé en ligne et de pouvoir vendre ses photos au travers de leur plateforme. Le service est payant mais de bonne facture.

9)
Inconnu
, le 19.03.2009 à 09:49
[modifier]

J’ai moi-même été affligé du passage d’iView chez M$ mais je suis surpris que tu te plaigne du prix d’Expression Media en proposant un produit plus cher. EM ne coûte que 99 $ en mise à jour et ils sont très souples sur la notion de mise à jour.
EM 1 marchait moins bien qu’iView mais EM 2 a rétabli la situation et apporté les mots-clés hiérarchiques, ce qui me permet l’interopérabilité avec Lightroom que j’utilise aussi.
Je reste avec EM pour deux raisons :
– la rapidité
– la facilité de créer une galerie web, sur ce point Lightroom est inutilisable

Orophoto

10)
A.DOU
, le 19.03.2009 à 10:00
[modifier]

Programme pouvant aussi, aider les photographes numériques boulimiques, je cite IMAGEINGESTER PRO. Celui-ci permet de ” vider ” ses cartes en toute sécurité ( copie possible sur plusieurs supports avec comparaison ), renommer les fichiers, remplir des champs et éventuellement transfert dans la base de LIGHTROOM et ouverture de celui-ci automatiquement. A tester …

11)
Hervé
, le 19.03.2009 à 10:04
[modifier]

Je suis entièrement d’accord avec tous ceux qui disent que LR fait très bien tout cela et évidemment, beaucoup plus. MAIS, nous sommes ici entre “amateurs experts” de photos qui travaillons essentiellement en Raw et “développons” ensuite nos photos. Or, 95% des photographes sont des amateurs de jpeg et presqu’autant de compacts. Eux n’utiliseront sans doute jamais LR et tout ce qu’ils demandent, c’est un moyen de cataloguer et de retrouver leurs photos.

D’où l’utilité de ce genre de logiciels. Ceci dit, Je viens de voir l’annonce concernant la mise à jour d’un autre “pur” catalogueur ayant pour nom Atomic Viewer qui paraît assez intéressant à 59 € (-30% en promo pour le moment). J’ai chargé la démo pour le principe, mais je n’abandonnerai pas LR !

12)
ysengrain
, le 19.03.2009 à 10:55
[modifier]

Merci Soizic-Françoise pour ce beau papier. Je ne connaissais pas Photo Mechanic. Intéressant. Comme d’autres je resterai fidèle à LR.

Petite question personnelle, les photos des chapitaux romans et de la crypte, c’est où ?

Merci.

14)
François Cuneo
, le 19.03.2009 à 12:21
[modifier]

A tous ceux qui ne voient pas ce que ce genre de programmes peut apporter par rapport à Lighroom…

LA VITESSE!

Je ne dis pas: LR est très rapide pour développer les RAW. Mais se déplacer dans une bibliothèque de plus de 20’000 images, c’est insupportable.

Donc ces catalogueurs ont leur intérêt. Comme Atomic Viewer qui me plaît bien.

Mais dès qu’on bosse avec le RAW, hors Bridge, Aperture ou Lightroom (ma solution), je ne vois pas de salut!

Merci Françoise, j’ai rajouté le lien vers l’éditeur.

15)
Costi
, le 19.03.2009 à 16:42
[modifier]

Il faut bien distinguer les browsers (comme PhotoMechanic, Bridge) des * catalogueurs* (IVMP, Lightroom, Aperture). Les browsers donnent une vue “instantanée” des images, alors que la classification faite dans les catalogueurs est durable.

Pour ma part je préfère Nikon Capture NX2 à Lightroom pour le développement des RAW, et je ne tiens pas à utiliser IVMP. Donc j’utilise PhotoMechanic pour trier mes photos, les renommer etc., et pour envoyer celles que j’ai sélectionnées à Capture NX2. Je n’utilise pas de catalogueur pour l’instant.

Les développeurs de PhotoMechanic sont en train de travailler sur un catalogueur… à suivre !

16)
Nihao
, le 19.03.2009 à 16:54
[modifier]

Comme le dit Herve,Atomic View a l’air sympa ou ViewNX de Nikon pas trop mal non plus (gratuit)

17)
THG
, le 19.03.2009 à 20:06
[modifier]

LA VITESSE!

Voilà, François (ainsi que Costi) est un des rares dans cette discussion à avoir saisi l’intérêt et le but de Photo Mechanic.

Mais un nouveau concurrent se profile à l’horizon : le retour d’ACDSee dans sa version pro sur Mac. Enfin !

18)
Droopy
, le 19.03.2009 à 22:17
[modifier]

Tout cela est intéressant, mais hélas aucun de ces logiciels ne récupère les données EXIF enregistrées avec i vieuw média pro maintenant Expression média. Par exemple, vous avez identifié les personnes qui sont sur une photo et avez synchronisé les annotations, c’est à dire que le logiciel a enregistre ces données dans les informations de la photo. Cela vous permet de voit toutes les photos ou il y a Marcel ou Tata Jacqueline. Mais essayez de récupérer ces infos aussi bien avec lightroom qu’avec Aperture, c’est impossible. Au mieux vous aurez une case avec non pas un nom, mais tous les noms des personnes de la photo. C’est pourquoi je sui toujours sur Expression média, qui n’a absolument pas évolué depuis son rachat par Microsoft. Et pour conclure, à Apple expo, sur le stand de Microsoft, il a fallu un quart d’heure et plusieurs interlocuteurs pour qu’ils apprennent qu’il y avait chez eux un logiciel qui s’appelait “Expression média”, mais personne ne le connaissait et pouvait répondre à des questions le concernant. Sans commentaire !

19)
mff
, le 19.03.2009 à 23:05
[modifier]

’avais essayé bridge aussi, mais je suis allergique aux logiciels qui mettent des fichiers supplémentaires un peu partout.A chacun ses goûts! Cordialement.

Il y a quelques années je m’étais aperçu que Bridge mettait des photos quelque part dans l’ordinateur ce qui prenait de la place sans le vouloir

Actuellement sous une autre version, je n’arrive pas à me rappeler où il les stockait sans nous consulter ? je cherche et ne trouve pas.

Merci :)

Merci de me le rappeler :)

20)
Inconnu
, le 20.03.2009 à 12:06
[modifier]

Droopy, ton commentaire est assez confus, je vais essayer de clarifier.
EM gère 3 types de données :
– les EXIFs, renseignées par l’appareil photo, elles contiennent les paramètres de prise de vue et la date qui seule est modifiable
– les données IPTC, conformes au standard du même nom : lieu, mots-clés, légende, etc.
– les données propres à EM : champs personnalisés, personnes
Tous les logiciels de gestion, qu’ils soient simples visualiseurs comme Bridge ou catalogueurs comme EM ou Lightroom, gèrent les EXIFs et les IPTCs.
Pour résoudre les problèmes d’interopérabilité il suffit de n’utiliser que ces deux types de données. J’ai créé par exemple une hiérarchie de mots-clés “Personnes” où j’ai transféré par glisser-déposer les Personnes d’EM et les ai donc aussi maintenant dans Lightroom. C’est même mieux qu’avant puisque hiérarchique.

21)
zit
, le 20.03.2009 à 15:49
[modifier]

Merci soizic pour ce test, c’est une option qui me semble intéressante, vu que je n’utilise ni Bridge ni l’ail troume, ni expression machin, mais plutôt GraphicConverter ou View NX, et que je ne renseigne jamais, honte à moi, les IPTC.

Je me contente de ranger les images dans des dossiers et ça fonctionne très bien comme ça, certainement parce que je fait assez peu de photos numériques et que j’ai une pas trop mauvaise mémoire/organisation, maintenant, je ne pas que c’est pas bien, au contraire, ça me tente, mais je n’y pense pas…

z (qui va y venir, je répêêêêêêêêêêêête : un jour, peut–être…)

22)
soizic
, le 21.03.2009 à 12:03
[modifier]

Merci pour vos commentaires fort éclairés, on voit que nous sommes entre spécialistes ! Et vous m’apprenez beaucoup. Je vais répondre à tous, bien sérieusement, quel travail !

Ysengrain Il s’agit de l’abbatiale de Cruas, plus célèbre hélas par le nucléaire, en Ardèche pas loin de Montélimar. L’intérieur est une splendeur, mais attention la crypte ne se visite qu’avec l’office de tourisme. Je vais mettre une ou deux photo dans le forum. L’extérieur est beau mais desservi par la grisaille et par le fait que l’abbatiale est sous le niveau de la rue. Voir Google pour les détails.

Guru Comme j’ai un Nikon, camera raw ne m’intéresse pas du tout (je l’ai encore…) car Capture NX est très supérieur pour mes formats. Je travaille essentiellement avec la trilogie Nikon : transfert, viewNX et Capture. Transfert est épatant car il vide ma carte automatiquement sur mes deux disques. J’ai encore besoin de PS à cause du tampon et pour corriger de temps en temps quelques déformations. J’utilise lightroom pour l’impression, il est vraiment formidable. Mais là encore des fichiers supplémentaires, ou dans l’autre option, la panique dès que je déplace mes photos. Je me sers très très rarement des corrections de LR.

Alain Je garde environ mille photos par an, depuis 4 ans, donc les dix mille ne sont plus très loin. François a raison pour la rapidité. Il y a aussi le plaisir de jouer avec un logiciel très bien fait, mais c’est très personnel.

Odolyte Merci pour l’explication au sujet de PHOTOSHELTER

Haddock J’ai autrefois acheté iViewM après un article de F.Cuneo. Il m’a influencé pour des tas d’autres choses et toujours en bien. Alors quand il s’est plaint de l’adaptation EM, j’ai décidé que NON ! Réaction viscérale, nous sommes comme ça , les femmes…

Costi J’avoue ne pas bien saisir la différence entre un “browser” (dire que j’ai trouvé “brouteur” comme traduction, sympa quand on voit des chèvres et des vaches de sa fenêtre…) et un catalogueur. Pour le reste je travaille comme toi.

Droopy Je pense que tu fais erreur et Zit t’a donné les bonnes explications.

Zit Ma mémoire a toujours été minable, j’essaye de compenser par une bonne organisation

Il me reste donc à essayer : IMAGEINGESTER PRO Atomic Viewer ACDSee

“l’ail troume”, ma sœur va adorer, elle qui consomme des ouates sur le oueb…

Reste une question à FRANçOIS : 5000 photos dans le même dosssier, ça te paraît raisonnable ?

Merci à tous pour vos réponses.

23)
mff
, le 21.03.2009 à 12:06
[modifier]

Soizic: Te rappel tu ou Bridge dépose des photos dans l’ordinateur ,sans demander l’avis à personne? Merci

24)
Costi
, le 21.03.2009 à 16:34
[modifier]

Soizic : Un browseur (visualiseur ? navigateur ? butineur ?) te permet de voir les photos telles qu’elles sont sur le disque dur, mais d’une fois à l’autre ne se souvient pas de leur organisation, tu dois le pointer” vers le dossier que tu veux explorer.

Un catalogueur, en revanche, comporte une base de données, et te permet d’organiser tes photos en catégories, par années, etc. (éventuellement indépendamment de leur organisation sur le disque), de leur attribuer des mots-clés, etc., et se souvoent d’une fois à l’autre de l’organisation que tu leur as donnée (puisqu’il s’agit d’une base de données).

25)
soizic
, le 21.03.2009 à 19:03
[modifier]

Merci Costi. Je comprends que j’aimais la base de données d’ iView. Pour Ph Mechanic, je me suis demandée où il mettait ses renseignements ! En fait il récrée à chaque fois, mais il vavraiment très vite.

“Butineur” est plus joli que “brouteur” !

26)
GATTACA
, le 23.03.2009 à 22:24
[modifier]

Pour ma part, je suis toujours avec iView Media Pro. Version 3.1.1. Et j’en suis grandement satisfait. A tel point que je n’arrive pas à trouver de remplaçant qui lui arrive à la cheville. Je n’ai pas l’impression que lightroom soit vraiment un équivalent digne de ce nom (bien que je lui reconnais beaucoup de qualité, mais certainement pas celle d’être un catalogueur. Aussi je me demandais quel logiciel les photographes professionnels, les agences de presses, les agences de photos, les banques d’images ou toutes autres structures gérant des milliers d’images utilisent comme logiciels pour cataloguer leurs photos. Si quelqu’un à quelques éléments de réponses, ou même des noms de logiciels, je suis preneur. Merci

27)
soizic
, le 24.03.2009 à 08:30
[modifier]

GATTACA, j’ai commencé à avoir des plantages avec iView 3.1.3 sous léopard. Je suis d’accord avec toi sur sa qualité inégalable pour le moment.

28)
GATTACA
, le 24.03.2009 à 15:06
[modifier]

C’est bien pour ça que pour l’instant je reste avec iView 3.1.1, mais je me doute que le temps passant, sa compatibilité avec les OS à venir sera de plus en plus hasardeuse. D’où mon interrogation sur les catalogueurs utilisés par les pro.

29)
choupeta666
, le 29.09.2016 à 11:24
[modifier]

Bonjour
J’utilise Photo Mechanic en général sur mac. Je l’ai installé sur un pc mais je suis surprise de ne pas avoir la même fenêtre d’Autocomplete settings. Qqn peut-il m’aider à ce sujet ?
Merci d’avance