Profitez des offres Memoirevive.ch!
L’iPho(to)ne

Tous les possesseurs d'iPhone vous le diront : c'est une petite merveille cet engin. Rendez-vous compte, vous pouvez :

  • relever et écrire vos courriels n'importe où
  • commander des fleurs pour l'anniversaire de Madame dont il vous a rappelé que c'est le jour
  • dans la foulée, trouver le restaurant 3 étoiles le plus proche et vous y conduire
  • lire les principaux articles de votre journal préféré : Le Monde ou 20 Minutes, au choix
etc. etc.

tout cela en écoutant vos derniers tubes préférés.

Et, en plus, vous pouvez téléphoner et prendre des photos !

Cette dernière possibilité pourtant est celle dont on parle le moins. Pourquoi ? Parce qu'il a été décidé dès le départ que l'appareil photo de l'iPhone était un appareil pourri qui n'arrivait pas à la cheville de la concurrence. C'est vrai que face aux 5 Mpx, le zoom et le flash du Samsung, notre iPho(to)ne ne fait pas le poids. Mais s'est-on posé la question de savoir pourquoi Apple s'est contenté d'un appareil qui aurait fait merveille il y a six ou sept ans.

En ma qualité de béotien en marketing, je vais essayer une réponse : parce que cet argument n'est pas porteur pour la population visée par Apple qui a sans doute estimé que la classe moyenne technophile qui constitue son fond de commerce, si elle est intéressée par la photo, était déjà équipée, pour les amateurs éclairés, de reflex, ou, pour les autres, de compacts haut de gamme. Et donc, que ce petit engin ne pouvait constituer qu'un gadget. Et tant qu'à faire, autant que ce gadget ne vienne pas augmenter substantiellement les dimensions, le poids ou le prix de l'engin. Donc, dans l'esprit d'Apple, c'est un petit appareil qu'on porte toujours sur soi et qui permet d'immortaliser l'instant fugace dans de pas trop mauvaises conditions quand on n'a pas tout son matériel à portée de la main.

Mais est-il vraiment tellement pourri cet appareil photo? Dites-moi, 2 Mpx, soit 1600x1200 pixels, cela nous donne quand même des photos imprimées 10x15 cm en 280 dpi, soit une qualité qualifiée d'excellente par toutes les maisons qui impriment des photos numériques.  Et des fichiers jpeg d'environ 350 Ko, c'est déjà assez lourd à envoyer (d'accord, on ne parlera pas de MMS).

Pour essayer de m'en convaincre, j'ai saisi l'occasion d'une des promenades quotidiennes avec ma chienne pour prendre quelques photos dans les conditions définies au début : saisir l'instant fugace sans plus. Voici donc mes premiers essais en vous priant d'excuser le cadrage : je n'ai pas l'habitude des écrans du type Live View ayant toujours pris mes photos l'oeil rivé au viseur.

chou

Un chou rouge dans le champ de mon voisin, le maraîcher

chardon

Des chardons qui annoncent déjà l'automne

fleur

Une petite fleur des prés mise en valeur par un soleil couchant

Et pour terminer, quelques semaines plus tard, sur le ferry nous emmenant en Grèce (vous me direz que là, j'aurais pu sortir mon 350, mais voilà, cela fait tellement souvent qu'on fait le trajet que je ne le sors plus de la voiture - de nouveau, saisir l'instant fugace quand on n'a pas son "gros" matos sous la main).

soleil

Ces photos sont des copies d'écran envoyées par courriels. Le fond noir est destiné à vous donner l'impression exacte de ce vous voyez sur l'écran. A remarquer : l'iPhone prend les photos au format 4x3, mais, en mode portrait, il les présente au format 2x3 donc légèrement recadrées. Bizarre, vous avez dit bizarre !

Si vous voulez voir les "vraies" photos, légèrement redimensionnées pour qu'elles puissent s'inscrire dans un écran normal (tous les écrans ne font pas 1600 pixels en hauteur !), il vous suffit de cliquer dessus.

Honnêtement, je ne le trouve pas tellement pourri, cet iPho(to)ne. Certes, on n'en ferait pas une exposition à l'Elysée de Lausanne de ces photos, mais elles sont parfaitement montrables (sur papier comme sur écran), même si un petit passage par un logiciel de retouches devrait encore les améliorer, processus qui est parfaitement courant pour TOUTES les photos numériques.

Mais même si on peut imaginer les transférer sur son Mac pour leur faire subir un photoshoping ou un lightrooming, cela ne correspond pas à la philosophie qui doit nous permettre d'avoir dans notre iPhone immédiatement une belle photo qu'on peut envoyer à ses amis pour leur faire partager ce moment fugace. Ayant pratiqué le noir et blanc et la diapositive pendant 40 ans, je pouvais difficilement me contenter du piqué pas si mauvais, mais bof, bof..

Début août donc, je me suis intéressé aux applications disponibles pour la photographie sur l'Appstore. Il y en avait à l'époque une vingtaine dont une seule pouvait prétendre à satisfaire mes souhaits d'amélioration. l'Appstore propose maintenant plus de 350 applications dédiées à la photographie.

J'ai donc acheté Picoli (en promotion actuellement à CHF 2.20 dans l'attente d'une mise à jour) qui fait peu de chose, mais les fait bien et de façon très simple.

picoli-1 picoli-2

Après les jolies roses de l'écran de lancement du programme, une petite tape sur le + en haut à gauche et Picoli vous demande ce que vous voulez faire : Sauver l'image que vous venez de travailler, choisir une image de votre photothèque pour la travailler ou prendre une photo que vous allez travailler.

Une fois l'image chargée dans Picoli, la tape s'effectue cette fois en haut à droite et on vous propose une série d'actions

picoli-6

picoli-3
picoli-4 picoli-5

Au bas de l'image apparaît une barre d'état qui vous indique l'importance de la retouche que vous voulez effectuer. Une fois satisfait, il vous faut valider en tapotant la photo ou effacer la retouche en tapant sur la X qui est apparue en bas à gauche. Lorsque vous avez terminé toutes les retouches, il ne vous reste plus qu'à sauver votre photo. Important : Picoli n'écrase pas la photo originale : il crée une copie. Vous pouvez donc avoir autant de copies que vous voulez avec des retouches toutes différentes pour des effets différents et avoir toujours à disposition l'original.

Vous avez certainement remarqué que pour cette présentation, j'ai choisi ma petite fleur des prés présentée précédemment. Un petit peu de contraste et de netteté et la revoici :

fleurpicoli

Si vous avez pris la peine de la voir en vraie grandeur, vous avez pu constater que son passage par Picoli l'a nettement boosté sur le plan du piqué, MAIS a diminué sa résolution de moitié, soit 800 x 600 pixels !!!! Plus question d'impression papier évidemment.

En faisant un petit tour sur l'Appstore pour voir ce qui pourrait remplacer Picoli, j'ai repéré Photogene, sorti en décembre, soit quatre mois après Picoli. Il semble présenter plusieurs caractéristiques intéressantes que ne possède pas Picoli, comme la possibilité de recadrage... mais, mais, selon les commentaires, la photo retouchée est également sauvée en basse résolution. Si quelqu'un l'a utilisé, je suis preneur pour ses commentaires.

En conclusion, je dirais :

  • l'appareil photo de l'iPhone ne mérite pas le mépris que certains lui marquent si on accepte ce pourquoi il a été créé : un petit compact toujours disponible pour saisir le moment fugace qui se présente alors qu'on ne dispose pas de matériel.
  • si on s'en tient à une utilisation "électronique" de ses photos, un petit passage par un logiciel de retouche dédié à l'iPhone peut être utile si on veut leur donner un peu de punch.
  • si on veut une impression papier, on doit de toute façon transférer ses photos sur un ordinateur et alors, autant utiliser l'original et le passer par un logiciel comme Photoshop ou Lightroom.

Pour illustrer le point 1 et 3, voici une dernière photo. Ou plutôt une série de photos prises il y a quelques jours. Temps gris, lourd et un léger crachin. Et soudain, un trou dans les nuages, un éclat de soleil et un magnifique arc-en-ciel complet. Le temps de sortir l'iPhone, de prendre 4 photos en mode portrait et tout a disparu.

A la maison, je transfère ces photos dans Autopano, un petit coup de saturation et de netteté dans Lightroom (je n'utilise pratiquement plus PSE) et voici ce que cela donne (avec mes excuses pour avoir tronqué le haut de l'arc-en-ciel, mais comme je l'ai dit précédemment, j'ai davantage l'habitude du viseur et en plus, il fallait protéger l'engin du crachin car, paraît-il, cela craint l'eau cette petite bête.

Arc-en-ciel

Moralité : j'étais très heureux d'avoir mon iPhone à disposition et j'espère que vous non plus, n'aurez plus honte de le sortir pour prendre LA photo.
26 commentaires
1)
marsupilami2
, le 27.01.2009 à 00:10
[modifier]

Ben zut, les coordonnées GPS du chou m’envoient dans l’océan !

2)
GG
, le 27.01.2009 à 00:14
[modifier]

Article intéressant, et qui relativise effectivement la non-qualité de l’appareil photo de l’iPhone.

Personnellement, il me va très bien comme appareil d’appoint, d’autant que je ne suis pas un photographe génial, loin de là ;-) En revanche, un truc qui tue particulièrement, c’est de pouvoir envoyer une photo dans une galerie MobileMe sur Internet en quelques clics, si on a évidemment un abonnement MMe. Et franchement, ceux à qui je fais la démo sont carrément scotchés. Si on ajoute à cela les possibilités de logiciels comme Comic Touch, ben on a finalement une très jolie solution de diffusion d’images en ligne, extrêmement rapide… Et du coup, les 2 Mp font sens, puisqu’une photo dans une qualité supérieure serait bien plus longue à transférer.

3)
raphael
, le 27.01.2009 à 00:31
[modifier]

J’ai été moi même assez surpris par la qualité des photos que l’on peut faire. Voici un exemple de photo faite avec l’iPhone: Coucher de Soleil sur Kaua’i Je dois quand même avouer que ce jour là, j’ai regretté de ne pas avoir mon reflex.

Raphael

4)
ToTheEnd
, le 27.01.2009 à 00:41
[modifier]

Et des fichiers jpeg d’environ 350 Ko, c’est déjà assez lourd à envoyer (d’accord, on ne parlera pas de MMS).

Sauf erreur, quand une photo est envoyée par MMS, elle est redimensionnée par le système pour atteindre 20 ou 30KB…

T

5)
Ishar
, le 27.01.2009 à 05:32
[modifier]

Bonjour,

On ne fait pas tous des photos pour les mêmes raisons, dans le même but. Je suis depuis longtemps un admirateur de Marcel Imsand. Ses photos sont pleine de poésie, de gaieté ou de tristesse ou encore tout simplement belles. Elles me racontent des histoires, je ressens quelque chose en les regardant. C’est ce genre de photos que j’aime. Vous comprendrez donc mon désarroi et ma frustration quand je regarde mes “oeuvres” ;-)

Pour faire ce genre de photos, pas besoin de haute technologie mais un minimum de liberté d’action quand-même, pouvoir choisir sa focale, son diaphragme et sa vitesse ce que ne permet absolument pas l’iPhone.

Houla, attendez, je ne suis pas en train de dire que l’iPho(to)ne – jolie trouvaille Hervé – est nul parce qu’on ne peut pas changer l’objectif, ce n’est pas le but de cet appareil. Ce que je dis par contre c’est que je n’aurai jamais aucun plaisir à prendre une photo avec un iPhone. Un couché de soleil c’est beau, un arc-en-ciel aussi mais je prétends qu’on ne peut pas “rendre” la magie de cet instant avec un iPhone. En regardant les photos de l’article je ne vois qu’une bouillie de pixels qui ne me parle pas. Je vois un choux dont certaines feuilles sont brûlées par la lumière, une fleur floue, et une photo d’arc-en-ciel plate, pixelisée à mort et ça me gâche tout mon plaisir. Un peu comme écouter une symphonie sur le mini haut-parleur d’un téléphone portable : la mélodie est bien là mais tout ce qui fait la beauté de l’oeuvre n’est pas transcrit. On est très loin de Marcel Imsand, beaucoup trop loin.

Alors bien-sûr si le but de la photo est de montrer à madame la tête de son collègue de travail (ou le contraire), l’iPhone peut le faire et s’en sort certainement très bien. Mais si c’est pour faire les même photos que le patron d’ici depuis le sommet de la Dent de Vaulion, l’iPhone il vaut mieux oublier, ce que je fais sans regret, car madame se fout éperdument de la tête de mes collègues ;-)

Pas besoin de se fâcher hein ! Je ne dit pas que l’appareil photo de l’iPhone est tout pourri, mais qu’il ne correspond pas du tout à ce que j’attends d’un appareil de photo.

ps : puisqu’on parle photo, suite à une série ratée (une de plus) lors d’une soirée, j’ai commandé le flash SB900 de Nikon. Première conséquence : le budget photo de cette année est méchamment attaqué. Deuxième conséquence : je me suis réconcilié avec les photos au flash, ce truc est génial.

6)
Inconnu
, le 27.01.2009 à 06:38
[modifier]

Bon, il a moins de pixels que mon 5D Mark II mais je suis très satisfait de la qualité des photos prises avec l’iPhone. Et puis, c’est vrai, moins de pixels = moins de temps de transmission (et encore heureusement qu’on a pas une facturation au volume transmis…)

7)
ysengrain
, le 27.01.2009 à 07:17
[modifier]

Les photos prises avec des téléphones sont aux appareils photo ce qu’est le mp3 à la Hifi.

8)
Yip
, le 27.01.2009 à 08:00
[modifier]

Ça y est, les puristes sont en train d’envahir les commentaires ;-)

Hervé a pourtant bien précisé sa position vis à vis des “qualités” des photos des APN…

Comme lui, j’ai un Reflex (450D) que je cherche à apprivoiser, mais comme je ne me trimballe pas en permanence avec, dans certains (rares) cas, je me dépanne avec mon iPhone. Il s’agit bien de dépannage, pas d’art bon sang ! Je vois bien la différence avec les 2 MP de mon premier Ixus qui faisait des photos bien meilleures quand je l’ai acheté en 2001.

Sinon pour aller encore dans le même sens qu’Hervé, je viens de lire ça chez MacPlus : http://www.macplus.net/magplus/depeche-21599-l-iphone-sert-aussi-de-scanner comme quoi on arrive à faire des choses avec ce petit truc tout pourri :-)

9)
ptit tom
, le 27.01.2009 à 08:51
[modifier]

Un seul gros gros défaut pour moi à cet appareil photo: Que de mal pour prendre du texte en photo… C’est ma principale utilisation (couplée avec evernote), avec un iPhone de première génération, et c’est en gros une catastrophe… Par exemple

J’attends le suivant en espérant que ça s’améliorera à ce niveau.

tom

10)
François Cuneo
, le 27.01.2009 à 08:58
[modifier]

Merci!

En fait, je vais l’essayer plus souvent cet iPho(to)ne.

Je suis sûr que DxO dans une année va intégrer le rendu de l’iPhone dans son Film Pack :-)

Et je suis sûr que dans dix ans, il y aura une niche pour des photographes qui voudront ne prendre que des images faites avec cet appareil, comme on voit maintenant des nostalgiques du Polaroïd.

11)
tofman
, le 27.01.2009 à 09:19
[modifier]

Même si l’Iphone n’est pas vraiment un appareil photo (il en est même loin, je sais de quoi je parle c’est mon métier), dans le monde où nous vivons, il joue parfois ce rôle:http://www.iphon.fr/post/2009/01/16/L-iPhone-twitter-propose-les-premieres-images-de-l-airbus-echoue-dans-l-hudson A noter qu’elle a aussi fait la couv de 2 quotidien US. (je sais plus lesquels) Quand au plaisir de faire des photos avec ça, ben oui il est nul. Chris

13)
svenjick
, le 27.01.2009 à 10:15
[modifier]

Je trouve l’article biaisé: toutes les photos ont été prises dans la nature en plein jour. Essayez autre-chose et vous comprendrez votre douleur!

14)
CHD
, le 27.01.2009 à 10:25
[modifier]

C’est sur qu’une petite correction des aberrations chromatiques et de la distorsion (façon DXO) serait un vrai plus, du moins si le processeur n’est pas trop lent et surtout si le bruit “pouvait” être préalablement diminué sans trop de perte… L’idéal serait un capteur nettement moins sensible aux sources de bruit… Par exemple, en diminuant le nombres de pixels afin de minimiser l’impact du bruit photonique… (rohh la vielle rengaine du photographe grincheux !! ) Mais vu que la concurrence propose des photophones avec deux fois plus de pixels, le choix d’Apple est peut-être un bon compromis (information / bruit). Ce serait intéressant de pouvoir comparer avec ce qu’il se fait dans les autres marques, donc avis aux heureux possesseurs ;)

15)
Hervé
, le 27.01.2009 à 10:51
[modifier]

Je trouve l’article biaisé: toutes les photos ont été prises dans la nature en plein jour. Essayez autre-chose et vous comprendrez votre douleur!

Bon, ben voilà ma cousine dans un restaurant thaïlandais avec vraiment peu de lumière. Un souvenir que j’aurais raté

17)
ggkrail
, le 27.01.2009 à 13:52
[modifier]

Merci pour Picoli et Photogene. Il est vrai que les photos en extérieur de paysage ou d’objets fixes rendent bien, mieux que ce à quoi je m’attendais en tout cas. Par contre pour gérer le mouvement (mes enfants qui jouent par exemple) ou l’absence de bonne luminosité, mieux vaut oublier d’après mon expérience. Le recours à un bon pocket ou à un reflex s’impose assez vite dans ces cas-là. Suis volontiers preneur d’autres applications photo pour notre iPho(to)ne, avec quelques commentaires de ceux qui ont testé.

18)
CHD
, le 27.01.2009 à 15:20
[modifier]

A propos de flickr, il y a le Camera Finder . C’est vrai que pour les hauts ISO, c’est pas un D3 :-)

PS: @ svenjick: j’aime bien ton coup de crayon (où comment reporter la faute sur le pauvre taille crayon ;-) )

19)
XXé
, le 27.01.2009 à 16:00
[modifier]

Bah… Moi je rejoins Hervé.

C’est sûr que c’est pas un “vrai appareil”, c’est un truc qui sert à dépanner.

Et même si sur le Sony Truc ou le Nokia Machin il y a un appareil qui fait de meilleures photos, le but premier de l’Ail Faune (coucou ‘tit Faon ;-) ) c’est pas de remplacer un reflex.
Ah oui, le flash… Sur un tel objet, est-ce que ça ne relève pas là non plus du gadget ? Sur mon Canon, j’ai un Speedlight 420 EX. C’est trèèèès loin au-dessus de n’importe quel flash intégré aux téléphones. Eh bien, même lui me semble nettement insuffisant dès que la pièce fait plus de 25 m2.
Alors, flash sur l’iPhone ou pas, ça ne va pas changer ma vie :-)

Didier

PS : j’adore regarder des gens prendre au flash, de préférence avec un tout petit appareil, une scène située à 50 ou 100 m d’eux ;-) Ou mieux : les feux d’artifices ! :-D
J’en ai même vu prendre un paysage de montagne au flash (au bas mot, 5 km de distance, le sommet visé). Il m’a assuré que sans ça, la photo serait noire… :-P
PS du PS : je ne l’ai pas détrompé. Je sais : je suis un vilain garnement… O:-)

20)
Hervé
, le 27.01.2009 à 16:54
[modifier]

Les feux d’artifice au flash et les matches de football … super efficace. Par contre, sortir le flash pour un fill in en plein soleil… tu n’as vraiment aucune connaissance élémentaire de la photographie :-)(

21)
Krynn
, le 27.01.2009 à 18:42
[modifier]

Bonjour,

Certes, on n’en ferait pas une exposition à l’Elysée de Lausanne de ces photos

Je tiens a préciser que cette résolution est largement suffisante pour apparaitre dans ce musée. Pour preuve, nous leur avions transmis une photo, prise aux pays-bas, d’un mouton qui à été projetée pour l’exposition tous photographes Cette photo à été faite avec une caméra de 1.2M de pixel.

La preuve

Alors vous imaginez, une photo de 2M pixel, c’est du luxe.

22)
Blues
, le 27.01.2009 à 20:34
[modifier]

je ne le trouve pas tellement pourri, cet iPho(to)ne

Perso, je ne suis pas content des images produites (mais je n’ai que le iPhone V1), de même tous les gens que je connais qui ont le 3G, sont tout aussi mécontents de leur photos, car comme tu le dis si bien : il n’arrive pas à la cheville de la concurrence = il ne fait pas le poids. et à mon avis la réz de 2 Mp n’a rien à avoir (d’autre avec la même réz font bien mieux), pour moi c’est plutôt lié à une optique de M… :-[ (Apple aurait du s’allier avec un meilleur fournisseur – surtout au prix où est vendu leur mobile iTruc). Ok ça dépanne j’suis d’acc. et cela peut suffire.

Les seuls cas où il s’en sort pas si mal (à mon humble avis) c’est en lumière naturelle avec si possible avec un bon apport de soleil. Mais bon si on veut des “bonnes” images, vaut mieux avoir un vrai petit APN en plus sur soi (même face au “bons” mobile de la concurrence). Perso je suis anti-hybride = je préfère un outil adapté à chaque situation.

23)
henrif
, le 27.01.2009 à 22:27
[modifier]

480×640 brut de pixels sortis d’un QuickTake 100 de 15 ans d’âge. C’était une petite merveille cet engin et en plus on ne pouvait pas téléphoner avec !

24)
Tony
, le 28.01.2009 à 12:30
[modifier]

Je viens de voir une application assez intéressante pour l’iPhone qui imite ces appareils à quatre objectifs pour les “enfants”. Pour Sfr 2.20, c’est assez ludique et permet de faire quelques effets amusants.

25)
zit
, le 28.01.2009 à 16:02
[modifier]

Le dernier téléphone que j’ai acheté, j’ai dit à la vendeuse :

“N’importe lequel du moment qu’il ne fait pas de photos !”

z (mais il n’a pas l’air si pourri, cet appareil, je répêêêêêêêêêête : et non, je n’ai pas d’ail faune)

26)
maxim
, le 03.02.2009 à 00:36
[modifier]

Merci pour ce compte rendu.

Appareil photo Les photos ne sont pas du tout mauvaises pour leur taille. Il y a plus d’une personne qui pourrait sans doute confirmer ici, que de mettre 5 Mpx sur un capteur “minus” d’un “photophone”, n’améliorera pas la qualité des photo. La limite de diffraction étant généralement déjà atteinte depuis longtemps vu que la taille des photodiodes est minuscule, l’appareil ne “produit plus de détails” et on se retrouve avec une sorte de bouillie de pixels.

GPS J’entends par contre, ici et là, que l’iPhone 3G (tout comme les autres mobiles disposant d’un GPS embarqué) souffrirait de la petitesse de son antenne GPS pour l’empêcher de fonctionner correctement dans un véhicule en mouvement — surtout en ville au milieu d’immeubles élevés — ceci en raison des accords avec les consortiums qui produisent les GPS pour véhicules tel Gremlin ou l’excellent TomTom que j’ai eu l’occasion d’utiliser.

De plus je n’ai pas vu dans les démo d’iPhone 3G, de logiciel d’aide à la navigation (comme le TomTom justement) qui vous indique à l’avance par une voix enregistrée, que vous devrez changer de direction au prochain carrefour…

…si quelqu’un pouvait confirmer!

Cordialement.