Profitez des offres Memoirevive.ch!
Prise en main du Canon EOS 5D Mark II

MISE A JOUR DE 7H45 (j'ai rajouté des photos hautes sensibilités retraitées avec DxO en fin d'article)

 

Après presque 3 ans de bons et loyaux services, mon 5D est retourné dans la boutique ou je l’ai acheté, et je suis rentré à la maison avec le Mark II.

Voici mes impressions, au bout d’un mois passé avec lui. Et sans rentrer dans un test exhaustif, vous aurez droit à quelques photos en hautes sensibilités.

Beaucoup de tests sont disponibles sur le Web. Je vous recommande celui de Jean-François Vibert, chez macetphoto.com.

Pour les specs techniques, direction le site de Canon

Au déballage du Mark II, pas de dépaysement, la taille et l’encombrement sont similaires. A part le sigle « Mark II » en bas à droite de l’appareil (sous le bouton de test de profondeur de champ, toujours aussi bien placé).

image

Et l’écran, plus grand. C’est en l’allumant que les plus grosses différences se font voir  - un affichage superbe et très lisible, même en extérieur - des menus très ergonomiques, avec des codes couleurs pour s’y retrouver et une manipulation plus intuitive.

image

image

L'écran passe de 2,5 à 3 cm de diagonales, mais c'est surtout en résolution qu'il gagne puisqu'on a désormais 920,000 pixels (contre 230,000). 

Le viseur offre un peu plus de couverture: 98% contre 96%. J'avoue que la différence m'a pas sauté aux yeux.

image

Les Modes de prise de vue

Les différents modes ont évolués.

image

On a désormais droit à trois modes configurables, et un mode « carré vert bis » , assez proche du « carré vert ».

Pour rappel, le carré vert, c’est le mode automatique. On cadre et l’appareil fait le reste : Pas de mémorisation ou de correction d’expo, pas de choix du collimateur de focus, juste le cadrage. Sur le 5D, il n’était possible que de faire du JPEG. On peut désormais faire du RAW également.

Mais à quoi ça sert me direz vous ? J’en entends certain « c’est bien la peine d’acheter un 5D pour vouloir faire du « point and shoot ». Va donc t’acheter un 1000D ».

Je ne m’en sers pas souvent, car je privilégie plutôt le mode Av, voir le mode P (et le mode Tv pour de la photo d’action). Mais des fois, je n’arrive pas à trouver le bon réglage, et je n’ai pas toute la journée (du genre voyage organisé, ou bien une fête ou un événement). Hé bien, dans ces cas là, je n’ai pas honte de dire que je passe en « tout auto ». Que celui qui ne l’a jamais fait me jette la première pierre, ou plutôt le premier caillou (un 400mm f/2.8 de préférence).

Avec le mode bis, on peut agir sur l'ouverture et l'exposition en spécifiant sur l'écran arrière si veut un fond plus ou moins flou et une image plutôt claire ou plutôt sombre. L'appareil ajuste alors les paramètres.

image

On peut aussi choisir le style d'image, juste en appuyant sur un bouton. Plus pratique que de naviguer dans les menus.

image

Les formats d'enregistrement

On est gâté. Un écran propose de choisir séparément les paramètres pour le RAW et pour le JPEG. On peut donc mixer à foison.

Pour le JPEG, nous avons déjà l’habitude de pouvoir choisir le taux de compression et la qualité.

Pour le RAW, c’est un peu nouveau : on peut avoir le plein format (25Mo pièce) ou bien des modes réduits, notamment avec un format autour de 10 millions de pixels. Ca peut être utile pour gagner de la place sur la carte mémoire, pour accélérer le post traitement (un photographe qui fait des photos destinées à être publiées principalement sur un blog pourra choisir ce format intermédiaire qui lui permettra tout de même de faire du traitement sur le RAW). A voir à l'usage.

Parmi les autres changements, le nettoyage du capteur, qui est déjà apparu sur d’autres modèles de la gamme Canon depuis la sortie du 5D. C’est pratique, on va pas se le cacher, même si on peut vivre sans.

 

LiveView

Le gros changement c’est le LiveView. Ah que c’est bien de pouvoir (enfin ?) rivaliser avec un compact d’entrée de gamme. Autant pour un compact, la visée à bout de bras parait facile, autant cette méthode me parait assez peu naturelle sur un réflex. J’ai un peu de mal à m’y faire. Notamment parce qu’un Mark II avec un gros caillou (au hasard 70-200 IS f/2.8), ca pèse plus de 2,5Kg et qu’à bout de bras c’est bien moins confortable que quand on le tient bien contre soi.

image

Pour ma part, je pense limiter l’usage du LiveView dans quelques cas bien particuliers, comme la macro (sur trépied), surtout quand c’est une fleur ou un insecte au raz du sol et qu’on se casse le dos à essayer de regarder dans le viseur.

Et pour la photo sur trépied de manière plus générale. D’autant qu’on peut grossir avec une loupe sur l’écran pour faire la mise au point.

 

La Vidéo

Je dois vous faire un aveu. Même si je fais des photos (et de la Photo) depuis le milieu des années 70, j’ai longtemps préféré la vidéo, bien plus vivante. C’est d’ailleurs le montage vidéo qui m’a attiré au Mac au début du millénaire, avec la sortie d’iMovie et puis iDVD. J’ai eu un Sony, puis un Panasonic, avec tri capteur CCD (pour la qualité).

Depuis la sortie des réflex numériques, et l’achat de mon 300D en 2003, je suis un peu repassé de l’autre côté de la Force.

Je dois aussi vous avouer que j’ai longtemps lorgné sur les caméscopes Canon à objectif interchangeable, le XL2 notamment. Les caméscopes amateurs ont plusieurs défauts : lenteur de mise au point, piètre qualité en basse lumière et grande difficulté à jouer avec la profondeur de champ comme au cinéma.

Vous savez, ces scènes ou la mise au point alterne entre le premier personnage et le deuxième personnage, en fonction de celui qui parle. J’ai vu les premiers films faits avec le Mark II, notamment celui de Vincent Laforêt et un autre, dont j’ai entendu parler sur le blog de Jean-François Vibert, macetphoto, le film du saut à ski.

L’avantage du Mark II sur un caméscope standard (amateur), c’est la qualité de l’image (liée à l’optique bien sur), et la possibilité de jouer avec la profondeur de champ. J’ai fait quelques tests avec le 50mm f/1.4, quel pied.

En plus, pas besoin de dérusher, on récupère un beau fichier Quicktime sur la carte mémoire (prévoir une carte rapide), qu’on peut importer dans iMovie et monter comme un fichier standard.

La qualité du son n’est pas terrible, à cause d’un micro assez petit. Mais c’est comparable à un caméscope d’entrée de gamme à mon avis.

Alors, le Mark II ne remplacera pas mon petit caméscope pour la plupart des occasions, car comme pour le mode LiveView, c’est un peu fastidieux et fatiguant. On doit tenir l’appareil, puis appuyer sur un bouton en haut à gauche pour activer le LiveView. Et ensuite, il faut appuyer sur le bouton SET (celui au milieu de la roue crantée) pour lancer ou arrêter l’enregistrement (ar le déclencheur sert à prendre une photo bien sur….) Et si vous voulez zoomer, ben c’est évidemment à la main que ça se fait, avec la bague de l’objectif. Bref, sur trépied, ce sera nettement plus confortable. Ou alors faut avoir 2 paires de bras pour pouvoir tout faire.

Mais bon, pour essayer de faire des films un peu plus « artistique » plutôt que de filmer le mariage de la cousine ou les premiers pas du fiston, ça me donne vachement envie d’essayer. Avec un trépied, quelques objectifs, et de la carte mémoire. Le film de Vincent Laforêt utilise un certain nombre d’optiques, notamment un 85mm f/1.2, et le résultat donne un rendez-vous « cinéma » et pas « vidéo ». A confirmer lors de prochains tests.

Voila, la prise en main est terminée, je vais maintenant prendre vos questions. Oui, vous là bas au fond

- Est-ce qu’il est mieux que le 5D ?

Cela dépend comment on définit « mieux ». Il a une cadence un poil plus rapide, il monte très haut dans les ISO, il a le mode LiveView et la vidéo, mais est ce qu’il est mieux ? Le 1D Mark II était plus perfectionné que le 1D, et le 1D Mark III ést plus performant que le 1D Mark II. Encore heureux que le nouveau modèle soit « mieux » 

Question suivante ? - Est-ce qu’il faut revendre son 5D pour passer au Mark II ? C’est vous qui voyez… Les conseilleurs ne sont pas les payeurs. Force est de constater que le 5D continue de faire d’excellentes photos, malgré la sortie du Mark II. Par ailleurs, on le trouve en occasion autour de 1000 euros, ce qui permet pour le prix d’un 5D Mark II neuf (autour de 2500 euros), d’avoir un 5D et d’acheter un très beau caillou (70-200 f/2.8, 85mm f/1.2, 24-70 f/2.8) car de même qu’on ne monte pas de pneus rechapés sur une Porsche, il vaut mieux avoir de bonnes optiques pour tirer le maximum du capteur.

Question suivante ? Oui, François.

- Comment compares-tu la qualité des images obtenues par rapport au 5D ?

Avec un microscope, ou plutôt une loupe :)

Plus sérieusement, il y a une différence. Encore faut-il la mesurer. Quand j’ouvre mes fichiers sur l’écran, ça ne me saute pas aux yeux. C’est bien à la loupe qu’on cherche et qu’on trouve la différence. La transition du flou au net est superbe, comme sur le 5D, ce qui est l’apanage des capteurs plein format. Mais je n’ai pas pris de claque dans la gueule en ouvrant les fichiers. Pour quelqu’un qui a un 5D (ou un autre plein format), ce ne sera pas la claque. Pour celui qui vient d’un réflex à « petit capteur », je pense que la claque sera forte. D’ailleurs, je me souviens, l’été dernier, avoir repris le 5D après 2 mois d’abandon (pour le 1D Mark II) et j’ai pris la grosse claque en ouvrant les fichiers. Et pourtant le 1D, c’est un APS-H, donc à peine une conversion de 1,3. Ces 8 millions de pixels supplémentaire, c’est surtout du confort, pour avoir la possibilité de recadrer sans perdre (trop) de résolution.

Ah oui tiens, au fait, voici les photos en haute sensibilité dont je vous ai parlé en début d'article. Elles sont ici

J'en ai mis une en 6400 ISO et deux autres en 25600 ISO (oui, ving cinq mille six cent....).

Et en lieu et place de crop, il est possible d'afficher la photo en haute résolution en cliquant sur original.

image

Plus 2 photos prises en conditions normales, à 200 ISO. La première avec un 70-200 f/2.8

et la seconde avec un 17-40 f/4

MISE A JOUR de 7h45

Voici 2 photos retraitées avec le tout nouveau DxO 5.3, qui supporte le Mark II. D'abord une à 6400 ISO

et une à 25 600 ISO

 

Cliquez sur l'image pour aller sur la galerie et choisir l'affichage en taille originale (attention, le JPEG ci-dessus pèse 15,9 Mo).

Ca nettoie plutôt bien le bruit, avec les réglages par défaut, non?

La suite des questions (et mes réponses) en commentaire.

53 commentaires
1)
fxc
, le 28.01.2009 à 00:22
[modifier]

Un peu hors sujet mais ceux qui aimaient imovie ancienne mouture ont intérèt à le télécharger sur clubic car apple a décidé de le retiré de son site….

2)
Le Zolive
, le 28.01.2009 à 01:20
[modifier]

Mammia, ça va changer de mon 20D, ça, madame… ;-) Merci Renaud pour ta prise en main, ça donne des indications intéressantes notamment pour les hautes sensibilités. J’ai juste quelques doutes sur le traitement interne, au niveau de la photo à 25600 ISO, traitée ou non. Par hasard, aurais-tu un exemple traité avec DxO? La comparaison devrait être intéressante…

4)
THG
, le 28.01.2009 à 06:23
[modifier]

J’hésite toujours à remplacer mon 5D par le 5D MkII, n’ayant pas été vraiment convaincu par le gain réel en qualité d’image, notamment à haute sensibilité. La résolution est là, certes, mais attention aux possesseurs de iMac et petites configs : je vous garantis que votre machine va vite se retrouver à genoux, quel que soit le logiciel de développement.

5)
François Cuneo
, le 28.01.2009 à 06:37
[modifier]

Merci pour cette première partie Renaud!

Et THG, pour être très franc, puisque l’on parle d’être à genoux, j’en connais un qui l’est pas mal, rien qu’avec un D700 et 25000 images.

Oui, Lightroom me pose tout de même pas mal de problèmes sur mon Mac. Il y a des lenteurs rien que dans le module bibliothèque, qui n’affectent pas seulement LR, mais toute ma machine.

J’ai pensé que les fuites mémoires réparées dans la 2.3 ça allait arranger les choses, mais non…

Ce qui est marrant, c’est qu’après avoir installé la 2.2, ça allait mieux, et puis ça s’est dégradé.

Si je vide le cache CR, ça va mieux un moment, très court, et puis ça repéclote.

Et pourtant j’ai optimisé ma base plus souvent qu’à son tour…

Alors c’est vrai qu’avec 21MP par image… je n’ose pas imaginer!

6)
Inconnu
, le 28.01.2009 à 06:41
[modifier]

Le Zolive: je vais poster des photos avec DxO dans quelques minutes

7)
THG
, le 28.01.2009 à 07:02
[modifier]

Je pense très sincèrement que nous allons tous devoir faire un bond en avant dans la puissance des machines… que ce soit Lightroom ou n’importe quel soft de traitement d’images.

La fuite de mémoire de 2.2 n’a rien à voir avec le comportement global, elle se manifeste en utilisant la retouche locale et la cache dédiée, et en exportant des images contenant des masques de retouche locale.

8)
François Cuneo
, le 28.01.2009 à 07:22
[modifier]

Mais alors… Explique-moi pourquoi Lightroom freine toute ma machine, même lorsqu’il n’est pas en train de travailler.

Pourquoi je dois parfois redémarrer le Mac.

Tout ça alors que j’ai changé de machine, changé de système, largement assez de mémoire…

Ce n’est pas simplement une lenteur à la DXO qui ne va pas vite, mais ne pose pas de problème autrement, c’est un bug à la Parallel Desktop, qui me faisait exactement la même chose en v3.

Il y a un truc qui fonctionne mal. Pourquoi il reste parfois bloqué une minute sur un chargement d’image, alors qu’à la suivante, c’est trois fois moins long, et à la suivante, j’ai à nouveau 1 minute d’attente… Pourquoi lorsque je redémarre, ça va mieux cinq minutes…

Cela dit, ce n’est pas vraiment le sujet du jour. Sauf qu’il faudra bien des progrès en effet pour supporter des appareils de plus de 20MP, sachant que tous vont y venir.

9)
Inconnu
, le 28.01.2009 à 07:38
[modifier]

François: est ce que des développeurs de DxO sont pas allés bosser chez Adobe par hasard? En tout cas, le retraitement des RAW du Mark II dans DxO 5.3 est très rapide, mais bon j’ai un MacBook tout neuf avec 4Go de RAM. Ceci explique certainement cela. Sur le Core Duo 1 avec “seulement” 2Go de RAM, c’était bien plus lent.

10)
THG
, le 28.01.2009 à 07:40
[modifier]

Ben je sais pas. Je l’utilise sur un iMac, un MacBookPro et même un vieux PC et je ne constate pas de ralentissement global de la machine. Faudrait voir ce que dit la console si tu as un plantage ou un gel, mais là, je ne suis pas expert.

Les appareils de 15 ou 20 MP, oui, ça va faire mal. Mieux vaut y réfléchir avant d’investir, si on en a vraiment besoin, notamment si on n’envisage pas de changer d’ordi.

Tu as déjà fait 25000 images avec ton D700 ? Mazette…

11)
Inconnu
, le 28.01.2009 à 07:46
[modifier]

THG: facile: 5000 photos de Corinne 5000 photos de Juliette 5000 photos de Basile 10 000 photos des chats

Pour ma part, j’ai du faire 70,000 photos avec le 5D en 2 ans et 9 mois…

Mais je n’ai pas de chats, et un seul enfant :)

12)
Inconnu
, le 28.01.2009 à 07:47
[modifier]

Bon, ça y est, j’ai mis deux photos retraitées avec DxO (réglage par défaut). Faudrait pouvoir comparer avec ce que donne le D3, retraité par DxO. Ou le D700.

13)
THG
, le 28.01.2009 à 07:49
[modifier]

En tout cas, le retraitement des RAW du Mark II dans DxO 5.3 est très rapide

J’ai procédé à une série de tests hier avec des fichiers de 5D MkII, DxO 5.3.2 vs Lr 2.3 RC. On se plaint du manque de réactivité de Lr, mais DxO n’est pas mieux : l’affichage de l’image dans la fenêtre principale est long et, surtout, le processus d’exportation est épouvantablement long.

Pas de secret : gros fichiers, petites machines, flux de travail 16 bits, etc, etc…

PS : Renaud, as-tu traité des images 6400 ISO dans DxO ? A ma grande surprise, les résultats n’étaient pas franchement supérieurs à Lr, malgré son moteur de développement vieillissant.

En ce qui concerne le nombre de photos, mes activités rédactionnelles limitent sérieusement le temps que je peux consacrer à la prise de vue, hélas. C’est à se demandser s’il ne vaut pas mieux shooter en JPEG qualité M1 ou M2 et ne se servir que de Picasa 3… :-)

14)
Philippe G
, le 28.01.2009 à 07:50
[modifier]

Pour un exemple de mélange de vidéo et de photos prises à basse lumière avec le canon 5d Mk II: Concert ARES

Extrait d’un concert à la cathédrale de Lausanne éclairé uniquement avec des bougies… Bien sûr, un trépied et un micro externe sont indispensables (NB: mon trépied n’a pas de tête vidéo, les pannings sont donc assez saccadés).

Philippe

15)
ysengrain
, le 28.01.2009 à 07:52
[modifier]

Je n’ai pas de 5D mkII, mais un 20D. Est-il légitime de vouloir tant de “haute définition” que celles (oui celles) fournies par un 5D mkII, un Sony A900 ou un D3 mk II. Sommes nous, nous amateurs “éclairés” dans un tel besoin. Quand je vois les résultats obtenus par un full format à 12 MP, je me dis que c’est suffisant. Vous êtes plusieurs à dire que ce niveau de définition là, et à le montrer (François, Gilles, Jean Christophe) est suffisant. J’ai un boîtier Canon avec un 24-70 L et un 70-200 L. Si je n’avais pas ces optiques, j’achèterai un D700 et finirai ma vie avec. Si je veux mieux que ce je possède, je me dois d’acheter un 5D mk II car je ne me sens pas de racheter un boîtier autre que FF

16)
Inconnu
, le 28.01.2009 à 07:57
[modifier]

THG: je n’utilise pas Lightroom, je ne peux pas parler de sa réactivité. En ce qui concerne DxO, je parle du traitement (quand tu appuie sur “démarrer”), pas de l’affichage et de l’interface, qui pourraient, c’est vrai, être plus véloces.

17)
Inconnu
, le 28.01.2009 à 07:58
[modifier]

ysengrain: garde ton 5D si tu ne trouves pas ton intérêt de passer au Mark II. Il fait de superbes photos, surtout avec les objectifs que tu as.

18)
THG
, le 28.01.2009 à 07:58
[modifier]

Oui, Ysengrain, tu n’as pas tort.

J’essaye de remplacer mon 1D MkII par un 50D, non pas pour les pixels mais pour avoir un appareil plus compact, pour shooter sans complexes à 800 – 1600 ISO (le 1D MkII n’est pas très bon dans cette plage et j’en ai besoin) et, finalement, parce que le crop 1.6x me dispense de virer mon 300 /2.8 pour un 400 hors de prix.

Quant au 5D, le papy se porte bien et je ne le remplacerait que si ma boîte me le paye (comme elle l’avait fait auparavant, d’ailleurs).

19)
Inconnu
, le 28.01.2009 à 08:00
[modifier]

Philippe G: le résultat est magnifique, merci pour le lien. De beaux cailloux (le 35 1.4………) Par contre, il faudrait mettre un peu d’huile sur la rotule du trépied, j’ai l’impression que ça bloquait un peu pendant les panos :)

20)
THG
, le 28.01.2009 à 08:00
[modifier]

Pour la vélocité, on attend tous de pied ferme Bibble 5, qui, de ce point de vue est exceptionnel.

24)
THG
, le 28.01.2009 à 08:38
[modifier]

Bon, petite remise de pendule à l’heure, à l’attention de ceux qui geignent sur la lenteur de Lightroom ;-)

Exportation de 3 photos .cr2 de 5D MkII vers le bureau, aucune retouche ni correction, redimensionnées à 1024 points, 72 dpi, JPEG 100 %, sRVB :

DxO 5.3.2 : 8 minutes.

Lr 2.3 RC : 1 minute 09 secondes.

Etonnisch, nein ?

25)
jerobeg88
, le 28.01.2009 à 09:09
[modifier]

Pour ma part, l’argument live view est prépondérant, tout autant que le capteur plein format. Car, passionné d’astronomie, faire la mise au point par le viseur sur les étoiles, et manuellement (car je fais de la photo au foyer du télescope) ce n’est pas simple. (J’ai un 350D) Donc un 5D Mark II, si j’avais les moyens, pourquoi pas !

Pour ceux que ça intéresse, voici quelques photos astronomique ;-)

http://jerome.alleyn.net/Astronomie/Astro/photos.html

26)
Le Zolive
, le 28.01.2009 à 10:45
[modifier]

@ysengrain : Je me suis posé un peu la même question que toi (un 20D, un 70/200 f:2,8 IS, un 24/105 IS, un 100, un 10/22, etc. et (surtout, enfin pour moi) une imprimante de format A2.

Si tu ne fais jamais de recadrage, rien ne t’empêche d’utiliser le 5MkII en s-Raw au lieu du Raw, cela fait gagner du temps de traitement et de la place de stockage… Un peu comme acheter une voiture un peu plus puissante mais marcher à la même vitesse qu’avant (par contre plus de couple pour dépasser, notamment dans les côtes bien pentues…)

@Renaud : merci pour les DxO, et effectivement, le temps fait assez peur. D’un autre côté, il reste pour moi une référence, notamment au niveau traitement des distorsions, je n’ai pas trouvé de remplaçant, par contre du coup il interdit par cette lenteur les grosses séances de shooting avec remise de Dvd “immédiate”, ce qui peut-être parfois gênant suivant les prestations.

Un ps : suis bien content que DxO traite les photos issues de mon G9, le résultat est assez étonnant, et du coup je le garde encore plus avec moi, même en prestation! :-)

27)
Le Zolive
, le 28.01.2009 à 10:47
[modifier]

@Renaud : euh, je n’arrive pas à visionner ta vidéo ce matin, est-ce normal?

28)
levri
, le 28.01.2009 à 11:07
[modifier]

30 000 photos par an ? ce n’est plus de la photo, c’est du mitraillage ! Quel est le principe ? dans le tas vous espérez qu’il y en aura une “regardable”, j’imagine le temps pour trier les vues !

29)
THG
, le 28.01.2009 à 11:09
[modifier]

par contre du coup il interdit par cette lenteur les grosses séances de shooting avec remise de Dvd “immédiate”, ce qui peut-être parfois gênant suivant les prestations.

Pour ce cas, pas d’autre choix que faire comme certains pros qui n’ont pas le choix à cause de leur production : les photo-journalistes ou les filmeurs en station de ski : shooter en JPEG, qualité moyenne et faire en sorte que ça soit exploitable en sortie de boîtier… pour ces gens, pas question de faire de la retouche locale ou renforcer la netteté des yeux et recadrer à tout va…

30)
Guillôme
, le 28.01.2009 à 11:48
[modifier]

Je suis perdu avec l’humeur de hier.

Donc au final, on a des meilleurs photos avec le EOS 5D Mark II qu’avec l’iPhone, c’est ça?

31)
ysengrain
, le 28.01.2009 à 11:51
[modifier]

Si tu ne fais jamais de recadrage, rien ne t’empêche d’utiliser le 5MkII en s-Raw au lieu du Raw, cela fait gagner du temps de traitement et de la place de stockage… Un peu comme acheter une voiture un peu plus puissante mais marcher à la même vitesse qu’avant (par contre plus de couple pour dépasser, notamment dans les côtes bien pentues…)

Oui, mais pour ça un 5D tout court à 12MP est suffisant, ou tout autre capteur plein format à 12-14 MP. Et puis le s-Raw est il un “format plein format” ?

Je propose de lancer une pétition mondiale pour dire à Canon de continuer le 5D ou bien de concocter un 5D mk 1,5

32)
Philippe G
, le 28.01.2009 à 11:58
[modifier]

Il vaut la peine de relever qu’avec la qualité de l’écran et la possibilité d’agrandir 10X le point de son choix, le Live View permet de contrôler très précisément le focus, en particulier lorsque le l’on travaille avec une très faible profondeur de champ. J’emploie cette possibilité essentiellement lorsque je travaille sur trépied, mais c’est même utilisable à la main si la composition est stable. Le Live View sur 5d MkII est beaucoup plus utile que sur le 40D.

33)
Blues
, le 28.01.2009 à 13:51
[modifier]

Dans son “étude”, Vibert nous dit qu’il vaudrait mieux avoir les 2 types de reflex = un full frame et un APS-C standard (fact. x 1.5 ou 1.6) et moi qui rêve d’un full frame à 100%, je n’arrive pas à comprendre quelles sont ses motivations ou déductions (ce flou me turlupine). En bref, à part le peu de choix en optiques 100% ou les prix haut, quels seraient les désavantages à ne posséder qu’un full frame ?

34)
ysengrain
, le 28.01.2009 à 14:01
[modifier]

quels seraient les désavantages à ne posséder qu’un full frame ?

De ce que je lis, le poids de l’équipement est souvent cité ainsi que la taille des fichiers à post traiter

35)
Tony
, le 28.01.2009 à 14:15
[modifier]

@Blues, Il y a aussi le fait qu’un capteur 35mm cadre… en 35mm. De ce fait, si on veut des téléobjos qui “vont” loin, il faut de la grosse artillerie. De part son recadrage 1.5/1.6, l’APS-C fait cadrer (schématiquement) un 200mm comme un 300mm (gain de poids donc et prix d’achat moindre à ouverture équivalente). Pour la macro aussi si on souhaite avoir des zones de netteté élargies à ouverture identique, l’APS-C est plus pratique car sa plage de netteté sera plus grande (rapport de sa taille et l’optique utilisée). Le capteur électronique 35mm est aussi bien plus exigeant avec les optiques et mettra en évidence plus facilement les défauts, surtout sur les bords (vignetage, aberrations, manque de piqué).

De l’autre côté, le 35mm offre déjà des viseurs plus confortables, une gamme optique plus importante pour le grand-angle, plus de résolution et moins de bruit, des transitions flou-net moins abruptes.

36)
Blues
, le 28.01.2009 à 14:37
[modifier]

En bref, dans mon cas rien de grave ? car si je n’avais qu’un full frame :

1. pour le poids je préfèrerai de toute façon un petit compact APN de qualité/de poche (évent. un Leica/Panasonic) comme deuxième appareil, plutôt qu’un deuxième reflex

2. téléobjos … je suis un fan de grand-angle entre 20 et 35 mm. (et je n’emploie aucune focale au-dessus de 80 ou 100 mm)

3. La macro c’est pas mon truc non-plus

Pour le reste des remarques, apparemment rien d’important ? (je ne suis pas un “pougnet”)… donc si je passe au full 100% (et s’il n’en fallait qu’un ce serait le D700) je ne risque pas de regretter de larguer mon “vieux” D70 ?

37)
Tony
, le 28.01.2009 à 15:12
[modifier]

En dehors peut être du poids, je doute qu’un instant tu puisses regretter de passer d’un D70 à un D700.

PS: Quand tu parles de 100%, c’est bien au niveau viseur? Parce que pour cela, il n’y que les D3(x), EOS 1Ds, Alpha 900 qui le propose. Le D700 se situe autour des 93-95%.

38)
Blues
, le 28.01.2009 à 15:34
[modifier]

non pour moi 100% c’est le capteur / l’échelle de valeur de l’objectif, donc pour un 24 = un vrai 24 mm. (je traduis donc full par 100%) comme avec l’argentique. Donc sans fact. d’agrand. de X 1.6 ou X 1.5 comme sur les APS-C standard.

Oui je sais qu’il faut se payer le très haut de gamme pour que dans le viseur on puisse voir “la totale” (le 100% de ce qui ce qui sera au final sur mon image), mais ça (les 93-95%) je l’accepte sans probl.

39)
François Cuneo
, le 28.01.2009 à 16:40
[modifier]

Bon, petite remise de pendule à l’heure, à l’attention de ceux qui geignent sur la lenteur de Lightroom ;-)

Exportation de 3 photos .cr2 de 5D MkII vers le bureau, aucune retouche ni correction, redimensionnées à 1024 points, 72 dpi, JPEG 100 %, sRVB :

DxO 5.3.2 : 8 minutes.Lr 2.3 RC : 1 minute 09 secondes.Etonnisch, nein ?

Au niveau export, rien à dire. LR est hyper rapide, mais en fait moins aussi que DxO.

Cela dit je répète, il est hyper rapide.

Par contre, pour la navigation, ou pour travailler les images, bonjour les ralentissements!

41)
Blues
, le 28.01.2009 à 19:31
[modifier]

Toutes les photos avec un Canon ont été faites avec un EOS 40 D, les Nikon, quand à elles avec un D300

Hors gag ;-) On parle dans ce sujet-ci de FullFrame, les appareils employés par Zit sont des “APS-C standard” (D40 et D300), je ne sais donc pas si les problèmes dont nous parle Zit s’appliquent aussi à des optiques dédiées au FF et placées sur ce type d’appareil ? (j’avoue que je n’ai pas tout lu)

43)
THG
, le 28.01.2009 à 20:35
[modifier]

Par contre, pour la navigation, ou pour travailler les images, bonjour les ralentissements!

Oui, peut être, mais avec quelle machine, quel processeur, la RAM, les applications ouvertes, etc ?

44)
ysengrain
, le 28.01.2009 à 21:20
[modifier]

À François et À THG

J’ai un MacBook Pro avec 2 Go, un disque 320 Go 7200 t, LR 2.2 En général, quand je me sers de LR2, Mail et Safari sont ouverts. Je traite les RAW d’un EOS 20D (8 Mo). Je n’ai pratiquement jamais observé de ralentissement. La seule fois où j’ai observé un ralentissement concernait le traitement d’un RAW d’Hasselblad, transmis par un ami. Le fichier pesait dans les 35Mo

François, je me demande si ta bécane n’a pas un “truc”. As tu essayé de réparer les autorisations ? As tu vérifié que le disque ne nécessitait pas de réparation ?

45)
THG
, le 28.01.2009 à 21:47
[modifier]

Pendant mon séjour – studieux – au Club med la semaine dernière, j’ai pu bosser sans difficulté avec mon MacBook Pro, 2 Go de RAM, avec mon catalogue et mes images stockés sur un mini disque dur WD en FireWire 800.

Par contre, rien à faire, les fichiers de 5D MkII handicapent les applications, et pas seulement Lr.

46)
François Cuneo
, le 28.01.2009 à 22:57
[modifier]

Tout et en ordre sur mon Mac Ysengrain, et ce n’est pas le seul avec lequel j’ai eu des problèmes.

Encore une fois, avec deux ou trois mille images, ça baigne. Mais avec 25’000, c’est autre chose…

Et non au fait, ce ne sont pas 25’000 images du Nikon D700, mais de tous les RAW que j’ai faits depuis quelques années.

47)
Tony
, le 28.01.2009 à 23:35
[modifier]

J’ai de légers ralentissements sur des images où des corrections locales sont appliquées (surtout les filtres dégradés et dès qu’il y a une dizaine de tampons) où l’on voit les curseurs ramer un peu (quelques 14’000 images dans la bibliothèque, référencées).

Mais il est clair qu’avec déjà un simple G10, je sens une belle différence de rapidité par rapport à des fichiers de 30D, c’est inéluctable (sur Mac Pro).

François, tu devrais essayer de faire des tests en mode 32 ou 64bits, il peut y avoir des différences même si en théorie les bugs du mode 64bits sont réglés.

48)
mikélé
, le 29.01.2009 à 01:42
[modifier]

François, tu devrais utiliser Aperture ! ;-)

C’est une plaisanterie bien sûr, sachant à quel point tu es attaché à LightRoom, mais pour ton information, j’ai 85000 photos numériques (depuis 2000) dont environ 24000 NEFs de mon D300 et 2000+ RAWs d’autres appareils divers (20D, 40D, D40X).

Ayant acheté DxO dernièrement (j’en suis ravi question résultat photographique, beaucoup moins question ergonomie), j’ai changé mon workflow pour ne plus “travailler” que les JPEGs générés par DxO (corrections standard) en toute première étape. La réduction est significative puisque je passe de 15-16 Mo à environ 4 Mo (JPEG qualité 95%, artefacts non visibles). Dès lors, j’archive mes NEFs sur un disque externe et je les “oublie”. Et la vitesse de manipulation dans Aperture s’en retrouve “boostée”.

Quand je dis “j’oublie”, c’est en fait jusqu’au jour où DxO annonce des progrès majeurs et que j’éprouve le besoin de redévelopper certaines de mes photos 4 et 5 étoiles.

Voila, si ça peut t’aider.

49)
THG
, le 29.01.2009 à 08:27
[modifier]

Je connais des utilisateurs de Lightroom qui ont jusqu’à 200.000 images dans leur catalogue et qui n’ont pas de soucis de performances. J’en ai moi même 27000 et si c’est ta machine qui ralentit globalement, il y a forcément quelque chose ailleurs. Faudrait que j’ouvre un fil à ce propos sur mon forum pour voir.

Par contre, au bout de 11 mois sur Mac, je constate que la réactivité d’OS X est en chute libre… Mais, bon, on est largement off topic.

50)
THG
, le 29.01.2009 à 08:35
[modifier]

Pour revenir au sujet, je dois avouer que j’ai été assez déçu des images que j’ai pu faire avec le 5D MkII à des sensibilités autour de 3200 – 6400. C’est parfaitement utilisable, bien sûr mais loin d’être aussi propre que le D3 et, surtout, le gros, très gros problème, c’est le banding et ça c’est impossible à éliminer.

51)
CHD
, le 29.01.2009 à 12:45
[modifier]

C’est vrai que 20 MP en RVBA 16 bits cela fait déjà 150 Mio à caser dans la RAM (et bien plus si l’on travail en RAW). Alors, pour peu qu’il y ai une bonne dizaine d’opérations dans la pile de l’historique, c’est déjà 2 Gio qui sont nécessaires (en plus du reste de l’application, des autres applications et du système d’exploitation), du moins sans solliciter le disque dur. Au delà, tout dépendra du processeur et du système d’exploitation. La limite théorique est de 4 Gio pour une application 32-bit et 16 Eio pour une application 64-bit. Sauf qu’en pratique, c’est plus compliqué. Par exemple, les versions 32-bit d’XP et de Vista limitent les applications à 2 Gio (pour un total de seulement 3 Gio, et ce même avec un Core 2 Duo). Autre exemple, Leopard, limite les applications 32-bit à 4 Gio (normal) et celles 64-bit à 16 Tio (raisonnable), mais mieux vaut avoir plus de 4 Gio de RAM, parce que la mémoire virtuelle c’est bien mais c’est encore mieux sans swaping ;). Et bien sûr, pour peu que l’application soit programmée avec les pieds, une fois que sa limite est atteinte, elle plante gentiment :).

52)
zit
, le 29.01.2009 à 14:35
[modifier]

Merci pour ce survol. Bien que je ne supporte toujours pas l’ergonomie des Canon, j’admets un petit mieux pour celui–là. Et pour ce qui est de la qualité d’image, ce que j’en ai vu est magnifique, une grande douceur et une grande finesse dans les détails, le modelé… Pour peux que les optiques soient à la hauteur, parce que sinon, bin ça craint.

Mais, je suis bien d’accord avec ceux qui évoquent avec scepticisme l’envolée des pixels : pour quoi faire ? Un 12 MP permet des A2 corrects, ça n’est déjà pas très courant, comme format. Bon, on peut recadrer, la belle affaire ! On peut aussi travailler en plus basse définition, heuuu, ouiiiii, bieeeeen sûûûûûûr…

Quand à mes tiroirs à dossiers suspendus pour les diapos, voire même mes classeurs pour les négatifs, ils s’ouvrent toujours aussi bien, il faut juste que j’en rachète un de temps en temps (bon, oui, d’accord, ça encombre un peu ;o).

Sinon, les histoires de zoom à focale très variables sont aussi valables avec un capteur 24×36, si j’ai fait le test avec des petits capteurs, c’est juste à cause des 18–200 qui n’existent pas dans ce format (et franchement, je crains qu’un 28–200 ou autre 28–300 ne montre très rapidement ses limites avec ce type de boîtier)

z (vive la photo, je répêêêêêêêêêête : et vive les photographes)

53)
mikélé
, le 30.01.2009 à 02:24
[modifier]

Ben moi je trouve que beaucoup de pixels, c’est très bien pour les diaporamas Pan & Zoom !

En même temps 12 MPix, cela me suffit amplement pour ça. Car 6-8 MPix, c’est déjà trop peu.