Profitez des offres Memoirevive.ch!
Les tics, les toc, les habitudes, les usages
Qu'on soit bien d'accord : en principe, j'aime mes semblables. Non pas les avocats, hein, les gens, tout simplement. Mais aujourd'hui, j'ai besoin de râler un petit coup : ça va me permettre de terminer l'année sans ulcère, paraît que c'est pas bon de refouler son énervement.

Ce qui déclenche mon courroux? Une habitude, un tic, un toc ou un usage, je ne sais pas comment il faut qualifier cela (l'important n'est d'ailleurs pas là) : qu'est-ce que ça m'agace lorsque les gens, donc mes semblables non avocats, me demandent à longueur d'année, à longueur de mois, à longueur de semaine, parfois même à longueur de journée "alors, ça va?".

Attention, ce "ça va?" est traître puisqu'il connaît différentes variantes, toutes aussi pénibles : "ça boume?" pour qui veut faire "djeune" (en passant juste pour un has-been complet), "ça gazouille?" pour celui qui aimerait être original ou, pire encore "tu vas bien?", ce qui montre l'a-priori selon lequel, oui, forcément, on va bien même lorsqu'en fait, non, on ne va pas bien du tout.

Mais reprenons depuis le début.

Cette question, en apparence anodine - "ça va?", quoi de plus innocent - pourrait représenter une tentative de contact social amical.

Sauf que... pour qu'il y ait contact social réel (et j'insiste sur le "réel"), il ne faut pas
a) être pendu au téléphone portable au moment où l'on pose la question
b) passer sans s'arrêter à côté de la personne que l'on vient d'interroger ainsi
c) continuer la conversation avec son interlocuteur sans attendre la réponse de celui / celle que l'on vient d'interpeller.

En outre, il faut impérativement
a) laisser le temps à l'autre de réfléchir une petite seconde,
b) être prêt à entendre un "non, ça ne va pas" et non pas tolérer uniquement un "oui, merci, super bien !"
c) éviter de répondre "oui, moi aussi, génial" alors que l'autre n'a rien demandé du tout !

De toute façon, la question est à plus d'un titre inutile. Tout d'abord, parce qu'en présence des douze autres membres du groupe de travail, forcément, Charlotte, elle ne va pas répondre, elle est trop timide et va sortir le rituel "bien, merci et toi?". De plus, pour qui a un minimum le sens de l'observation, il y a des éléments qui ne trompent pas : la valise, version Horst Tappert, est rarement bon signe, du moins lorsqu'elle est accompagnée du cheveu gras et d'une tendance à porter le même jeans durant six semaines avec un tee-shirt douteux. Attention, la cerne peut, à elle seule, être au contraire signe que là, le copain, il est amoureux, il en a perdu le sommeil. Ainsi, pour pouvoir se passer du "ça va?", il faut donc réellement regarder ses semblables, hein, pas juste l'écran de son agenda électronique ou son portable... (on me fait signe, l'agenda et le téléphone seraient une et même chose?).

Donc, en résumé et pour faire court, le "ça va?", j'aime bien quand les gens l'utilisent, dans certaines circonstances et avec une certaine parcimonie : je déteste lorsque le "ça va?" devient aussi automatique que l'envoi, par l'administration cantonale, de bordereaux d'impôts...

Pendant que j'y suis, autant continuer à râler (finalement, je constate que ça fait un bien fou, faut juste que je fasse attention à ne pas m'habituer!) et confesser qu'il y a trois autres choses qui me vrillent les nerfs chez les gens.

La première, c'est le "attendre sur". Non, non et encore non, en français, on n'attend pas sur (sauf Joe Dassin qui attend sur la colline), on attend quelqu'un, éventuellement quelqu'une mais quand on attend, c'est sûr, on n'est pas (encore) sur, même si ça peut venir par la suite... Le fait que l'Allemand, l'Autrichien ou certains Belges attendent "sur" et donc "auf" ne change rien au fait que le francophone attend un complément d'objet direct et rien d'autre, merci.

Ensuite, autant l'avouer, je ne supporte pas d'entendre "je suis allé à Paris il y a trois ans en arrière". Parce que, forcément, ça ne peut pas être "en avant" et que, partant, la tournure est "pléonasmatique", "il y a" étant forcément passé, donc "en arrière". Il y a trois ans, basta, ça va bien comme ça, à nouveau merci (mais pas pour les chocolats).

Et pour terminer, le sommet, le truc qui peut me bousiller un trajet en train, un voyage en avion, une conférence, un film, une soirée au restaurant : les gens qui, au lieu de se moucher, reniflent! Il y a ceux qui reniflent toutes les six secondes, il y a ceux qui le font même sans s'en rendre compte mais de façon très "sonore" - le lectorat de cuk est fin, je lui passerai les détails - et il y a les gens qui reniflent, tout penauds de ne plus avoir de mouchoirs sous la main (remarquez, sous le nez serait plus adéquat). Depuis que je suis devenue mère, il est rare que je n'aie pas, dans mon sac, des mouchoirs, que je peux alors tendre, le sourire compréhensif, à mon voisin (de table, de train, de concert). Il m'arrive aussi parfois de changer de place mais cela n'est pas forcément chose aisée, d'autant que le type qui est à côté de la place encore vacante, on dirait bien qu'il tousse tout le temps... Entre toux et rhume, mon coeur balance...

Vous l'aurez deviné en guise de conclusion, je passe avec certitude une très mauvaise journée lorsque les gens me disent "alors, ça va? tu viens ou quoi, on n'attend plus que sur toi (renifle d'un air vexé), c'était déjà la même chose il y a une semaine en arrière, grouille-toi"!

Et vous, qu'est-ce qui vous met de mauvais poil?

48 commentaires
1)
fxprod
, le 29.12.2008 à 00:22
[modifier]

Cette question, en apparence anodine – “ça va?”, quoi de plus innocent – pourrait représenter une tentative de contact social amical.

“cà-va” contraction anodine dites-vous de “comment allez-vous” plus polie à notre époque qu’au temps plus ancien ou tous étaient relativement constipés et utilisaient cette question pour s’enquérir des problèmes intestinaux de leur congénères.

imaginez-vous à notre époque:

question:”comment allez-vous?

réponse:”cela fait une semaine que …….. ( je laisse le lecteur continuer la réponse)

Ce qui me met de très mauvaise humeur, les gsm qui sonnent partout

les bouffeurs de popcorn, buveurs de coca qui font des grands SluuuuuurP dans les cinémas, les mêmes qui bien sur utilisent leur portables dans les salles obscures.

Ne le dites à personnes mais lorsque sur le trottoir j’en vois un avec son bidule qui lit un sms, en général je le percute et bien croyez moi il ne s’en rend même pas compte… imaginez-vous en voiture le danger de ce type de c….

2)
Mirou
, le 29.12.2008 à 00:27
[modifier]

Je suis un râleur professionnel alors quand on me demande si ça va, je réponds systématiquement: “mouais, on fait aller…” à la manière de ma grand-mère quand elle avait les os qui “sifflaient”.

Et ce qui m’agace? De un les gens qui pensent que répondre autre chose que “ça va bien merci et toi?” est choquant, et de deux ceux qui me reprochent de râler tout le temps….

3)
coacoa
, le 29.12.2008 à 00:30
[modifier]

Quelqu’un qui ouvre un (feu) Sanagol bien emballé dans son plastique pendant une projection au cinéma.

Un portable qui sonne pendant une représentation de théâtre alors qu’il a été demandé de bien vouloir les éteindre.

Mais le pire, c’est la poignée de main molle. C’est terrible. Pas grave, pas important, mais insupportable !

4)
Hervé
, le 29.12.2008 à 00:31
[modifier]

Dans le genre “attendre sur”, j’ai horreur de “regarder le paysage depuis ma fenêtre”. On regarde de sa fenêtre depuis une heure !!!

5)
archeos
, le 29.12.2008 à 00:35
[modifier]

me connecter sur cuk le soir du 28 et me rendre compte que l’humeur du 29 a déjà 4 commentaires !

6)
Phyleas
, le 29.12.2008 à 00:44
[modifier]

Chère Mme Poppins, j’aime beaucoup lire vos billets et c’est rarement que je réagis à mes nombreuses lectures. J’ai failli le faire pour celui sur les “amis” un sujet qui me tient à coeur. Là, je franchis le pas, m’obligeant en passant à m’enregistrer sur une base de données, pour m’exprimer sur un sujet que je connais bien. Mon métier m’amène à me retrouver confiné pendant plusieurs semaines avec mes congénères (ce ne sont pas des avocats non plus) et donc à supporter les défauts de chacun. Je suis d’accord sur le fait que certaines choses peuvent être horripilantes, mais en définitive, et à force de tolérance réciproque, car nous avons aussi des défauts pour ceux qui nous entourent, la seule chose qui soit importante, c’est le respect de l’autre. Les gens devenant de plus en plus nombrilistes, ils pensent que le monde leur appartient et ils en arrivent à ne plus rien respecter, ni la nature, ni leur voisin, ni leur collègue, plus rien à part eux-même (et encore…). Donc voilà ce qui me met en rogne, c’est quand une personne n’en respecte pas une autre. La base de la vie en communauté. Bien sûr, les “y z’ont ka” et les “croivent” continueront d’écorcher mes oreilles, mais c’est bien peu de choses, tant que Robert ne leur donnera pas raison !

7)
Pierre-G
, le 29.12.2008 à 01:23
[modifier]

Je vais pas trop râler contre les avocats, mon dernier usage d’un de ces personnages m’a rapporté une somme rondelette, mais il a mis le temps afin de facturer suffisamment, au moins maintenant je lis le CO et le CC plus souvent ;-}

Ma soeur renifle tout le temps, comme elle a 60 ans, je ne dis plus rien et passe par dessus en mettant cela sur le compte d’un TOC, ça ne lui en fait qu’un de plus, les autres je leur propose un mouchoir, j’en ai toujours un paquet sur moi.

Pour le “Ça va?”, comme ça ne va pas souvent bien, je ne réponds plus depuis longtemps, de toute manière mon interlocuteur s’en bat l’anse, ceux qui connaissent ne me posent jamais la question.

Sinon, en avance tous mes voeux Madame Poppins, et c’est sincère !

8)
François Cuneo
, le 29.12.2008 à 02:06
[modifier]

Ce que je ne supporte pas…

C’est ne pas arriver à dormir, malgré un demi stilnox…

Et que quand je demande “ça va?” on me réponde “Oui” ou “non”, mais qu’on n’ajoute pas “Et toi” ou “Et vous”.

9)
PSPS
, le 29.12.2008 à 05:25
[modifier]

Ce que je ne supporte plus depuis quelques temps déjà : les nuisances sonores non obligatoires !

Que ma petite voisine du dessous (quelques mois…) me réveille en hurlant au milieu de la nuit me parait inévitable et je l’accepte comme une bienheureuse évidence. C’est la vie.

Mais que son grand frère (quinze ans) ne sache pas régler le volume de son appareillage HiFi à un niveau acceptable pour le voisinage me fait parfois désespérer de la maxime chrétienne : “Ne fais pas aux autres ce que tu ne souhaiterais pas qu’on te fasse”.

Quoique… Sont déjà tous sourds !

10)
ptisuix
, le 29.12.2008 à 08:50
[modifier]

Bonjour, et merci pour le billet. Ce que je ne supporte pas ? Les phares à brouillard, devant, derrière, par tous les temps. Les phares à brouillard, c’est par 50m de visibilité ! (les poignées de main molles, c’est pas terrible non plus ;-)

Et en français, le “visiter sa cousine” est aussi bien que l’attente sur elle ;-)

Bonne fin d’année 2008, et que la joie demeure.

P.

11)
quark
, le 29.12.2008 à 08:52
[modifier]

En fait, moi, j’veux dire, ce qui m’énerve, c’est vrai que c’est les gens qui disent “en fait” toutes les dix secondes. Donc en fait, c’est vrai que le vocabulaire est devenu d’une pauvreté affligeante, j’veux dire, et c’est ça qui est important, en fait. J’veux dire, quoi, c’est vrai que c’est ça qui est important. En fait.

NB: Z’avez remarqué, y en a d’autres… Je pourrais allonger, mais ça m’énerve. En fait.

12)
Menalb
, le 29.12.2008 à 09:24
[modifier]

Madame Poppins, maintenant que votre “coup de gueule” vous a rasséréné, pourriez-vous me faire l’amitié de me préciser ce que vous appelez “une” cerne car Antidote me dit ceci :

Nom masculin ◆ Cercle bleuâtre qui entoure parfois l’œil, une plaie, une contusion. Les cernes sous les yeux peuvent être un signe de fatigue. ◆ Trace circulaire laissée sur étoffe par une tache mal nettoyée. ◆ Cerne annuel ou cerne : chacun des cercles concentriques visibles sur la section d’un tronc d’arbre et représentant la couche de bois produite en une année. Le nombre de cernes indique l’âge d’un arbre.

Je vous souhaite, ainsi qu’à tous les lecteurs de Cuk, une merveilleuse année 2009.

13)
Kermorvan
, le 29.12.2008 à 09:28
[modifier]

Voici une mesure, simplifiée mais fiable, de la qualité d’un (une) politicien (cienne). Comptez le nombre de phrases qui commencent par “Je crois que” ou “Je pense que”. Suivant ce critère les champions sont Claude Allègre et Ségolène Royal. À l’opposé, vous trouverez Michel Rocard et Hubert Védrines: il énoncent des faits.

(edit: c’est Védrine, sans s)

14)
Kermorvan
, le 29.12.2008 à 09:44
[modifier]

Dans d’autres sociétés, la question n’est pas de savoir si vous êtes allé à la selle, mais si vous avez mangé.

15)
rolando
, le 29.12.2008 à 10:06
[modifier]

Pour le moment, ce qui m’énerve passablement, c’est de vivre dans un pays où pour avoir un Premier Ministre, il faut nommer un type de force.

16)
pilote.ka
, le 29.12.2008 à 10:13
[modifier]

Il y a “Ça va?” et puis il y a “Ça va”. Il faut insister sur la différence qui est subtile et néanmoins très technique

À noter que le “rien ne va plus” trouve ses origines dans les pays médit…

je sors un p’tit moment

17)
Caplan
, le 29.12.2008 à 10:40
[modifier]

les gens qui, au lieu de se moucher, reniflent! Il y a ceux qui reniflent toutes les six secondes, il y a ceux qui le font même sans s’en rendre compte mais de façon très “sonore”

Ha ben là, passe une fois dans ma classe en hiver pendant un test ou une activité silencieuse! C’est un concert de reniflements continus! Tu n’y survivrais pas! ;-)

On a dû faire venir l’infirmière pour leur expliquer comment on se mouche! La démission des parents, c’est aussi ça… :-/

Milsabor!

18)
Madame Poppins
, le 29.12.2008 à 11:08
[modifier]

fxprod, les portables qui sonnent partout, tout le temps, c’est une nuisance d’autant plus pénible à supporter que tous sont équipés de la fonction silence !

Mirou, râler, ça a des vertus, je l’ai constaté en écrivant ce billet : continue donc de le faire, tu t’évites des cheveux blancs et des ulcères !

Coacoa, j’ai consommé des tonnes de Sanagol mais jamais au ciné ou au spectacle : toujours à l’école ! Dommage qu’ils soient “feu”, changer l’emballage aurait suffi !

Hervé, ça m’a tout de suite fait penser à “ah, t’as une jolie vue depuis ta chambre d’hôpital, cette vue sur le cimetière, c’est très joli”… Et faut avoir rien à faire pour avoir le temps de regarder depuis une heure, non ?

archeos, paraît que le temps passe toujours plus vite qu’on ne croit !

Phyleas, je suis ravie que l’un de mes billets vous ait amené à sortir de votre réserve ! Et si je vous rejoins, la tolérance étant essentielle, il me semble quand même que parfois, nos semblables pourraient faire un effort et.. se moucher !

Pierre-G, votre soeur ignore probablement quelle patience vous avez ! Et merci pour vos voeux, on a toujours besoin de voeux, surtout si sincères !

François, l’autre demi Stilnox, il était où ? Si j’avais su, on aurait pu se lancer un coup de fil, je ne dormais pas non plus !

PS, je ne sais pas pourquoi mais comme vous, le bruit m’indispose de plus en plus alors que lorsque j’avais 20 ans, je fuyais le silence ! Courage, l’ado devrait parvenir a) à un âge où il quittera ses parents, b) à un certain respect pour autrui.

Je reviens, à plus !

19)
Leo_11
, le 29.12.2008 à 11:09
[modifier]

Ha ben là, passe une fois dans ma classe en hiver pendant un test ou une activité silencieuse! C’est un concert de reniflements continus!

Ha ! Lorsque c’est comme ça dans une de mes classes… je, à choix selon l’humeur du moment, apporte un mouchoir ou un papier au(x) fautif(s) ou (et c’est la honte suprême pour le fautif) lui dit bien haut pour tous entende bien évidemment “BON APPETIT” et en règle générale les bruits se font tout-à-coup beaucoup plus discrets…

20)
Amely
, le 29.12.2008 à 11:11
[modifier]

moi ce qui m’agace, c’est mon homme qui se rase une fois par semaine mais ça tombe toujours quand je viens de nettoyer le lavabo et la salle de bain et y a des poils qui restent même si il rince à l’eau. grrrr. Si seulement ça pouvait rester propre 2 jours.

21)
levri
, le 29.12.2008 à 11:26
[modifier]

@ 13-Kermorvan : la répétition des “je crois que” et des “je pense que” peut être énervante chez un animal politique (et même chez l’humain de base), mais la certitude absolue me fait bien plus peur ! toute “vérité” n’a de validité que dans un cadre de références donné.

@ 15-rolando : Je trouve ça plutôt bien qu’un premier ministre doive être nommé de force, on devrait même employer cette méthode pour tous les postes électifs … ;)

Pour répondre à la question de Mââme Poppins, peu de choses me mettent de mauvais poil (chacun ici a su apprécier mon humeur constante), au “comment ça va” de circonstance, je répond par un “pas plus pire” non moins circonstancié, ou par une analyse circonstanciée de mon état psychologique du moment (ça peut durer des heures, et à la prochaine rencontre il y a de fortes chances pour qu’on ne me pose plus la question).

Pour les maniérismes de langage, en général j’essaye de faire fi de la forme et de privilégier le fond, si ça devient insupportable, je demande poliment à mon interlocuteur de limiter l’usage immodéré du mot qui m’excite …

J’écoute Words d’It’s A Beautiful Day sur l’album Choice Quality Stuff…Anytime

22)
Franck Pastor
, le 29.12.2008 à 11:51
[modifier]

Pour le moment, ce qui m’énerve passablement, c’est de vivre dans un pays où pour avoir un Premier Ministre, il faut nommer un type de force.

Il n’est d’ailleurs pas encore Premier ministre, Herman, seulement « formateur ».

Ça tombe bien, en ce moment ce qui m’énerve le plus ce sont les querelles communautaires belges que les médias rapportent complaisamment. À croire que sans ça ils n’auraient rien à dire…

Sinon, dans la vie courante, rien de bien original, ce qui me fout en rogne ce sont les bruits aigus pendant que je travaille. Particulièrement ceux des mobylettes à pots trafiqués.

23)
fxprod
, le 29.12.2008 à 12:34
[modifier]

Ça tombe bien, en ce moment ce qui m’énerve le plus ce sont les querelles communautaires belges que les médias rapportent complaisamment. À croire que sans ça ils n’auraient rien à dire…

nous avons les hommes politiques que nous méritons….

24)
benoit
, le 29.12.2008 à 12:47
[modifier]

J’ai du mal à supporter les gens qui ne se rangent pas à droite sur un escalator. C’est bête mais çà m’énerve !

25)
Inconnu
, le 29.12.2008 à 16:31
[modifier]

Et bien moi ce que je ne supporte pas, c’est les gens qui te répondent n’importe quoi plutôt que de dire : “Je ne sais pas, je vais me renseigner”.

26)
alec6
, le 29.12.2008 à 16:44
[modifier]

“Salut ça va?”… une expression vide de sens comme beaucoup d’autres. Ce n’est pas bien grave ! Comme le rapportent Fxprod et Lévri tout cela a rapport au caca à tel point que dans certains pays on demande “Comment faites vous ?” “How do you do?”. Bon Passons, c’était pour étaler ma culture, mais tant que ça tient sur la tartine… ;-)

Connais pas l’expression “attendre sur”, jamais entendu en France… je suis peut-être sourd.

Un truc qui m’insupporte ? Devoir expliquer des trucs qui me semblent évidents et perdre du temps en démonstrations, en exemples, périphrases et autres circonvolutions… que ce soit dans le cadre du boulot ou dans un cadre plus trivial. J’ai arrive parfois à avoir la sensation d’être un extraterrestre. Non que mon idée ou remarque me semble géniale, mais d’attendre un contre exemple ou un argument pour faire évoluer le schmilblick qui ne vient pas. Yapas… Je n’ai pas l’âme enseignante !

Ha si ! dans les expressions courantes, un tic m’est pénible : “j’ai pris le bonnet à ma sœur” au lieu de “j’ai pris le bonnet de ma sœur”. On a dû me traumatiser avec ça étant petit !!

Et pour finir… Je veux que le gouvernement…” Le tic du tocard bling bling en service, me donne des boutons !

27)
imadmax
, le 29.12.2008 à 16:56
[modifier]

C’est marrant parce qu’en lisant les humeurs ou commentaires des autres on réalise qu’il y a plein de choses qui énervent. Il suffit d’être pendulaire Lausanne-Genève pour en avoir une série. Avec un copain nous voulions écrire des sketches : – ne pas laisser descendre les gens du train à la gare avant de monter (surtout que les premiers à monter auront de toutes façons une place…) – écouter son iPod en partageant sa musique avec les 50 autres personnes (dans quelques années il y aura de nombreux sourds) – faire son trajet Lausanne-Genève (ou vice-versa) en parlant au téléphone et en partageant sa vie intime avec le wagon – écrire des SMS avec le son des touches ou tester les sonneries – ne pas se mettre à droite dans l’escalator et bloquer tout le monde (surtout qu’on passe pour un abruti si on demande pardon)

Après il y a la série de fautes insupportables et que de plus en plus de personnes font : – c’est la soeur à Pierre – c’est nous qu’on a fait ça – celle-là-là (qui n’est pas la même que celle-là…) et j’en passe, mais celles-ci sont fréquentes… Et puis, comme dit quark, tout les tics de language (en fait, effectivement, ou bien, etc…)

Et pour finir, les gens qui ne pensent pas aux autres, qui pensent comme Leo di Caprio qu’ils sont les rois du monde, par ex. en se mettant au milieu des passages, en roulant lentement sur la file de gauche (<- celle-là je l’avais presque oubliée…).

Bon, il faut garder des munitions pour s’énerver l’année prochaine, parce que ça fait du bien !!! (on pourrait créer un groupe sur Facebook ;-)

Sur ce, bonne année 2009 !!

28)
ysengrain
, le 29.12.2008 à 17:10
[modifier]

Je suis dans le courroux, la ire, la colère, je suis exaspéré: une compagnie d’assurance à laquelle j’ai payé une cotisation scrupuleusement, en temps et en heure, qui est censée me fournir une assistance 24h sur 24, où que je me trouve m’a manquée. Ce matin, alors que je parcourais la campagne tourangelle par un soleil superbe, au milieu des routes serpentant dans les marais de l’Indre, avec ma belle à mes côtés … pfuitt, j’ai tout de suite compris qu’une réanimation urgente pour mon automobile était nécessaire, j’ai patienté une fois 20 minutes, une autre fois 17 minutes en compagnie d’une musique (de très mauvais goût) interrompue par une voix confiturée “groupe XYZ, bonjour, nous mettons tout en oeuvre pour vous répondre, un membre de VÔTRE équipe va vous prendre en charge”, et puis, et puis rien, pas de réponse.

Voilà ce qui me met de mauvais poil: le manquement à la parole, quel que soit l’engagement, verbal, contractuel, épistolaire.

Autre sujet d’agacement: je suis le témoin par mon métier du manque fréquent d’hygiène; combien de gens sales, qui puent et pas seulement des “gens de peu”.

Une petit dernier: l’autorité vaine et arrogante de certains politiques ou de dirigeants d’entreprise. Je connais tout particulièrement une Zezette qui ne passera pas le prochain contrôle anti dopage tant les cristaux de connerie sont nombreux dans ses urines.

29)
Migui
, le 29.12.2008 à 17:33
[modifier]

Puisqu’on parle d’erreurs, petites ou grosses, pourrais-tu corriger le “pléonasmatique” par le mot en vrai français: pléonastique? Bonne année 2009 à tous les cukiens!

30)
tavril
, le 29.12.2008 à 18:00
[modifier]

je ne suis de loin pas une lumière en français, mais un truc m’aggace particulièrement également, c’est le “un espèce” …. non “UNE espèce” ! même si derrière espèce on parle de quelque chose de masculin …. c’est dingue le nombre de fois qu’on l’entend, surout les journalistes à la télé.

31)
fxprod
, le 29.12.2008 à 18:31
[modifier]

Et vous, qu’est-ce qui vous met de mauvais poil?

pour ma part c’est aussi ce type de question revenant dans chaque billet de mâââââme Poppins m’obligeant à réfléchir un lundi matin (:D.

poussez pas je connais la sortie

bong aie qui a fermé la porte!!!!

32)
mff
, le 29.12.2008 à 18:49
[modifier]

Çà va mme Poppins ?

C’est évident c’est un code d’approche Les chiens se reniflent lorsqu’il se rencontre ;)

Tiens je dis n’importe quoi ;)

Allez zou…….Respires par le ventre et ne réponds pas…. presque personne , sans doute, ne s’en apercevra ;)

– Bon alors pour répondre à peut près à la question du jour…… actuellement ce qui me ZZZzzzzzz’énerve

– la folie furieuse de la consommation à Noël (je sais je ne suis pas drôle)

– les gens rivé à leur téléphone portable

– les cons (tout au moins ceux que je ressens comme tel)

Et puis je n’irais pas plus loin!

En ce qui concerne « les 3 ans en arrière » ….. C’est un Helvétisme, ou une vaudoiserie je ne sais pas, pour ma part beaucoup de Vaudoiserie m’énerve mais cela fait partit de la culture du terroir, donc je la respecte. Beaucoup trouve le parlé Vaudois “savoureux” sans doute….sans doute…..mais je n’arrives pas à m’y m’habituer à cette « saveur »:( elle m’énerve, ceci dit uniquement pour continuer à traiter le sujet

Snife :((((((

Du coup tiens je renifle un bon coup !

33)
JeMaMuse
, le 29.12.2008 à 19:18
[modifier]

Ce qui m’énerve particulièrement, c’est les possesseurs de 4×4, incapables de les garer, ou alors incapables de faire 10 mètres à pieds.

Sur la deuxième photo, les 2 4×4 ne roulent pas, ils sont parqués !

34)
Madame Poppins
, le 29.12.2008 à 21:15
[modifier]

ptisuix, “visiter sa cousine”, j’adore ;-)))) quant aux feux, il m’arrive d’oublier de les éteindre, je plaide donc coupable !

quark, dans certaines situations de stress, je sais que j’utilise à répétition des expressions précises. Heureusement, oufff, “en fait” n’en fait pas partie ;-)

Menalb, trois choses : merci, j’ignorais totalement que “cerne” est masculin; la seconde, c’est que par chance, en général, les cernes se “propagent” sous les deux yeux, donc pluriel ;-) Quant à Antidote, je ne l’ai pas mais que me proposerait-il pour “(…) coup de gueule qui vous a rasséréné”, sachant que Madame Poppins est une femme ?

Kermorvan, j’ai honte, je n’ai jamais entendu parler de H. Védrines…. faut que je consulte google ! Mais je ne doute pas du fait que certains sont très forts pour vous assommer avec des vérités, tandis que d’autres vous fatiguent avec des “croyances”.

rolando, je pense que si vous viviez sous le joug d’un dictateur, vous seriez fort aise d’avoir des “valses hésitation” avec un gouvernement qui doute…

pilote.ka ;-)))

Caplan, j’aimerais en effet bien une fois être “stagiaire”, juste histoire de me rendre compte si aujourd’hui les élèves sont aussi infects avec leurs profs que je ne l’ai été, dans quel cas tous les enseignants auraient toute ma compassion !

Leo_11, mais pour combien de temps ? Chasse le naturel, il revient au galop !

Amely, mince, z’avez épousé Mister ? ;-)

Levri, qu’est-ce que j’aimerais pouvoir écouter un développement sur ton état psychologique… ça doit être hilarant ! Ca m’a fait penser au scribe de Jamel, dans Astérix, c’était tellement drôle !

Franck Pastor, une mobylette trafiquée, un bruit aigu ? Je vais te présenter la fille de ma copine : quand elle hurle, ça, c’est un bruit aigu….

benoit, parisien ?

supercopieur, il est vrai que les rares médecins qui m’ont dit “je ne sais pas, j’appelle un confrère”, du coup, j’ai eu confiance le jour où ils m’ont dit “là, je suis sûr”.

alec6, ce qui compte, c’est que la tartine ne tombe pas car c’est jamais du bon côté ! Pour ma part, j’ai l’âme relativement enseignante : ça dépend pour qui et pour quoi !

imadmax, le “je parle de ma vie intime dans un train bondé”, c’est un des trucs qui me glace le sang ! Courage pour les trajets quotidiens !

ysengrain, attends, t’es rentré à pied ? Non, plus sérieusement, la musique en version “les quatre saisons six foix”, c’est à faire perdre foi en l’humanité !

migui, je pourrais, bien sûr, le site le permet techniquement mais comme le jour où j’ai parlé de sandales lassées au lieu de lacées, je vais… assumer et laisser ! Mais merci, j’ignorais l’existence du terme “pléonastique” !

tavril, “un” espèce de ? non, attends, on dit “un” cerne ;-) mais “une” espèce de…. franchement !!!

fxprod, là, ouff, j’ai une solution : t’ouvres plus les billets du lundi en quinzaine ! T’as vu, le billet du 24, pas de question !

mff, la folie de la consommation, je suis comme toi, ça m’énerve mais…. j’y ai (partiellement) contribué en achetant trop de cadeaux à mes enfants !

JeMaMuse, faut effectivement le voir pour y croire et la précision n’est pas inutile ! Grosse voiture, petite…. ?

35)
alec6
, le 29.12.2008 à 21:36
[modifier]

Effectivement m’ame Poppins, j’avais remarqué que tu avais l’âme d’enseignant(e) que je n’ai pas ! On ne peux pas avoir toutes les qualités…

Ceci dit, lorsque quelqu’un ne comprends pas on a toujours tendance à faire porter la responsabilité sur celui qui justement a du mal à saisir, alors que l’erreur est parfois et même souvent du côté de celui qui explique. Est-ce un travers typiquement français ?

36)
zit
, le 29.12.2008 à 22:06
[modifier]

Pas grand chose ne me met de mauvais poil… J’ai le poil soyeux (quoique de plus en plus rare sur le haut) et l’oeil vif… ;o)

Nonobstant, je partage l’aversion de fxprod pour les téléphones portables, encore plus quand ils sont utilisés comme “Guetto Blaster” dans le RER, Arghhh, ce son aigrelet… Autant j’adore la musique, mais là, ça faitiep !

Sinon, oui, les gars au milieu de l’escalator, le connard qui tourne à droite sans clignotant (et sans regarder dans le rétro s’il n’y a pas un cycliste, hein !), en fait (moi, c’est “toutafait” qui m’énerve ;o), c’est le manque de respect qui me gonfle…

z (qui écoute le dernier Jeff Beck, je répêêêêêêêête : une tuerie !)

37)
Madame Poppins
, le 29.12.2008 à 23:19
[modifier]

Alec6, je t’assure, Madame Poppins est une femme, tu peux enlever les parenthèses. Et oui, j’ai longtemps cru que j’étais nulle en maths : j’ai fini par piger, devenue (à temps partiel) formatrice, que c’était mon prof qui était un naze : c’est trop facile de mettre la faute sur celui qui ne comprend pas. Re-ceci dit, t’as en effet mille autres qualités, c’est certain !

Zit, c’est mignon, un homme qui devient chauve ;-)

38)
fxprod
, le 30.12.2008 à 00:15
[modifier]

fxprod, là, ouff, j’ai une solution : t’ouvres plus les billets du lundi en quinzaine ! T’as vu, le billet du 24, pas de question !

Je lis tout sur cuk même les trucs ou on parle politique…….

Zit, c’est mignon, un homme qui devient chauve ;-)

Enfin une connaisseuse….. grâce à zit j’me sens moins seul

J’étais sorti, j’y retourne.

39)
Smop
, le 30.12.2008 à 02:04
[modifier]

Avec un sujet pareil, pas d’étonnement à voir la ruée de commentaires ! D’ailleurs, en les lisant, je me sens (aussi) moins seul. Merci M’am Pop’ ;-)

Cela dit, j’essaie de prendre un peu de recul, car il y a 25 ans, je n’étais pas le dernier à faire ou à dire ce que je trouve débile aujourd’hui…

J’ai cependant toujours aussi peu de sympathie pour, en vrac et entre autres, ceux qui commencent une phrase par “de mon temps”, les “ça va comme un lundi” et pour terminer … les “bonne année” de principe.

40)
tryphon
, le 30.12.2008 à 13:38
[modifier]

Ceci est ma première intervention sur le site de Cuk.ch, et à cette occasion, permettez-moi de vous saluer toutes et tous. C’est toujours un plaisir de vous lire.

Ca fait un bon moment que je voulais faire une entrée en matière et comme le sujet m’inspire… Voici une liste non exhaustive de ce qui m’énerve au plus haut point :

– Les cons qui prennent les espaces publics pour les décharges du même nom tout ça parce qu’ils sont trop fainéants pour faire dix mètres jusqu’à la poubelle la plus proche.

– Les abrutis qui roulent dans de grosses cylindrées germaniques et pensent que le “ priority kit “ leur a été livré en standard. Si vous êtes si pressés le matin, levez-vous plus tôt !

– Le dégueulasse “ anonyme “ qui se sent, sans jeu de mots, obligé de laisser une trace brunâtre de son passage au petit coin. Non ! Le goupillon n’est pas réservé qu’aux offices religieux : qu’on se le dise une fois pour toute, non d’une pipe !

– L’emmerdeur “ inconnu “ qui, ayant lancé 100 copies de son rapport de 50 pages en recto-verso au format A3 sur la photocopieuse oublie systématiquement de remettre les paramètres de la machine sur des valeurs plus pragmatiques.

– Le “ remugle humain “ qui, au bureau ou dans les transports en commun, vous retourne l’estomac dès le lundi matin avec ses miasmes odorants de dessous de bras ou de pieds ou pire…

– Les pensionnés qui ne trouvent rien d’autre à faire que de rester plantés dans les allées du supermarché, le samedi à huit heure du matin, à faire la causette et à bloquer le passage des gens qui n’ont que le samedi pour accomplir leurs corvées hebdomadaires.

– Les expressions du genre : “ On m’a dit que “, “ Je suis pas informaticien, moi !”, “ Je suis nul en informatique. “, “ Ca va ? Comme un lundi ! “, “ Ca va ? C’est vendredi ! ”, “ Il faut qu’on “, “ Y plus qu’à “, “ Je dirais qu’euh… “. Ad nauseam, etc.

Je finirais en disant que je suis loin d’être parfait moi-même et qu’on est toujours le con ou l’emmerdeur d’un autre. La liberté des uns s’arrête là où commence la liberté des autres, n’est-ce pas ? Ne l’oublions surtout pas.

Whouah, ça fait du bien, je me sens tout ragaillardi !

41)
alec6
, le 30.12.2008 à 18:04
[modifier]

@ Maam Poppins, je sais bien que tu es une femme, nous nous sommes même croisés en septembre 2007 à la dernière Cuk Day, mais c’est mon côté torturé de l’orthographe qui m’a fait poser des parenthèses car si tu as “une âme d’enseignante”, je devrais de mon côté avoir “une âme d’enseignant”… tortueux, je sais !

Pour revenir au sujet, comme tous le monde ici, je n’apprécie pas beaucoup, bel euphémisme, les déjections canines sur les trottoirs “so french” ! N’ayant pas beaucoup d’accointances avec la gente canine, je me retiens de shooter dans l’un de ces quadrupèdes quand je croise un petit modèle tous les matins. Pour les gros éléments, je sais me retenir plus aisément ! Les maîtres sont évidement les premiers coupables et j’imagine avec délices leur tête coincée dans un pilori au ras du sol pour la journée comme au moyen âge… Il y a un mieux “à la capitale”, mais nous sommes encore loin du compte !

Pour finir avec les expressions, j’avoue ne pas trop me formaliser avec ça, même si certaines ne sont pas ma tasse de thé, je m’amuse donc à en inventer ou en importer… histoire de faire l’intéressant sûrement !
J’aime bien compter “à la suisse ou à la belge” ie avec des septante, octante et autres nonante, c’est bien plus logique et joli ! A “merci beaucoup” j’aime bien répondre “de rien beaucoup”, ça m’amuse bien, mais rarement mon interlocuteur ! plus fort encore, j’avais des copains qui prenaient un malin plaisir à mettre des rimes et des alexandrins partout… question d’habitude !

42)
Franck Pastor
, le 30.12.2008 à 18:54
[modifier]

J’aime bien compter “à la suisse ou à la belge” ie avec des septante, octante et autres nonante,

Attention, tous les Belges (les francophones, bien sûr) disent « quatre-vingt » ;-), comme les Suisses de Genève, et les Suisses du canton de Vaud disent « huitante ». Pour les autres cantons suisses romands, je ne sais pas comment ça se répartit. Je me demande d’ailleurs d’où vient ce « octante ». De certains patois ?

43)
Leo_11
, le 30.12.2008 à 19:31
[modifier]

… grâce à zit j’me sens moins seul…

Ben moi aussi j’me sens moins seul tout à coup…

…et les Suisses du canton de Vaud disent « huitante »

Heu y’a beaucoup de vaudois qui disent “quatre-vint” mais “huitante et un”… La langue française parfois…

44)
Madame Poppins
, le 30.12.2008 à 22:08
[modifier]

Smop, comme quoi, il n’y a que les “cons” qui ne changent pas d’avis et oui, on est forcément toujours le “con” de quelqu’un ! Et je suis comme toi : le “ça va comme un lundi”, c’est terrible et souvent, je me retiens de dire “si t’étais au chômage, ça serait mieux ?” (je sais, c’est nul mais bon…).

Tryphon, bienvenue ! Un billet pour râler un petit coup, ça a des vertus, à n’en point douter ! Et je me suis sentie moins seule en te lisant : combien de fois me suis-je retrouvée avec des documents imprimés sur des copies transparentes parce que la dernière personne avant moi n’avait pas enlevé les feuilles en trop….

alec6, un jour, j’oserai donner un coup de pied à une saucisse sur pattes dont le propriétaire trouve tellement amusant qu’elle pisse contre le vélo de mon fils…

Franck Pastor, je n’avais jamais entendu “octante”, je dois être belge ;-)

Leo_11, moralité, un billet pour râler, ça remonte le moral ! Et j’ai effectivement entendu bon nombre de Vaudois dire huitante et un mais quatre-vingt, étrange !

Allez, à l’année prochaine, et comme on dit en allemand “ich wünsche Euch einen guten Rutsch!”, à bientôt.

45)
fxprod
, le 30.12.2008 à 22:28
[modifier]

“ich wünsche Euch einen guten Rutsch!”

bernois, zurichois, saint-gallois mon traducteur comprend pas bien!!!!

je re re re re sort.

un bon réveillon à tous

46)
Franck Pastor
, le 30.12.2008 à 22:32
[modifier]

Ça m’évoque littéralement en néerlandais « Ik wens jullie een goede rust » (je vous souhaite un bon repos)

Vu le contexte, « Rutsch » signifierait plutôt « Réveillon », évidemment.

Fin de la minute linguistique !

47)
Madame Poppins
, le 30.12.2008 à 22:42
[modifier]

Ayant grandi avec cette expression et l’ayant entendue durant des années, je ne me suis jamais interrogée sur son sens “profond” mais pour moi, “Rutsch” signifie “passage” (littéralement “glissement”) vers la nouvelle année : faut dire que le champagne, quand on le verse mal, il finit toujours sur le sol et le sol, mouillé, il glisse et quand on glisse, on se casse la figure ! Bref, après mûre réflexion, ça veut dire “ne buvez pas trop le 31, le 1er pourrait vous voir vous étaler sur le sol de la cuisine et à nos âges, un col du fémur cassé, c’est des mois et des mois de handicap” ! ;-)))

Allez, je retourne… à ma tisane à la fleur d’oranger ! La seule chose que je risque avec elle, c’est de me brûler !

48)
crocro
, le 31.12.2008 à 17:42
[modifier]

Les gros 4 4 teutons, japonais ou autres.

Les fumeurs qui jettent leurs cendres , et le mégot, par leur fenêtre de bagnole, surtout si c’est un gros 4 4 teuton, japonais ou autre.

Les flics jamais ceinturés dans leur voiture, mais eux fument rarement en conduisant :-)