Profitez des offres Memoirevive.ch!
Antidote Mobile, ProLexis 5.1, DicoMalin 2, Petit ProLexis 3.1

Les deux éditeurs concurrents que sont Diagonal (pour ProLexis) et Druide (pour Antidote) continuent à nous offrir des outils qui nous permettent à la fois de faire moins de fautes dans nos écrits, et à la fois de parcourir des outils de référence d'une richesse époustouflante toujours plus facilement.

Donc en vrac, voici ce qu'ont été les derniers rebondissements depuis nos derniers articles sur le sujet.

Antidote Mobile, la puissance d'Antidote, dans l'iPhone

image

Alors ça!

Vous retrouver avec, dans un petit boîtier de quelques dizaines de grammes (bon, allez, 133 grammes), le contenu de dix dictionnaires riches et complets, associés à autant de guides, qui vous rappelleront avec précision les règles de notre belle langue (qui dit au fond que je ferais bien de m'y référer plus souvent?)… qui n'en a pas rêvé?

Ces dictionnaires, je vous les ai détaillés ici.

image

Les dictionnaires en question. Tiens au fait, qu'est-ce qui a bien pu me faire chercher le mot "crise" moi… Non, vraiment, je ne vois pas… Crise… Quelle crise? Hein ToTheEnd!:-)

Notez que vous savez combien d'entrées pour chaque dictionnaire sont répertoriées, en regardant les nombres à droite. C'est clair, simple, que voulez-vous de plus, hmmm?

Je ne vais pas tout vous réexpliquer maintenant, vu qu'en gros, nous avons à faire avec pratiquement le même contenu sur iPhone que sur Mac. Lisez l'article dont je vous parle, c'est vite fait.

Sachez simplement que l'interface pour iPhone d'Antidote Mobile correspond aux canons d'Apple. On retrouve les qualités et les défauts que l'on rencontre sur ce petit appareil avec tous les programmes. Il faut entrer dans une arborescence par plusieurs clics et revenir en arrière pour se retrouver au début.

image

Un exemple de définition: la lecture est agréable, même en mode "portrait".

image

Notez la présence des flexions et de l'indice de fréquence du mot dans la langue.

C'est simple, facile, mais des fois, on aimerait aller plus vite, sauter une ou deux étapes. J'insiste sur le fait que ce n'est pas Antidote en particulier qui est visé, mais tous les programmes iPhone, qui doivent d'ailleurs (ce n'est pas forcément leur faute) obéir à ce que veut Apple.

Sinon, pas de validation possible pour l'éditeur, et adieu l'installation officielle.

Mais tout est fait pour votre confort. Ainsi, dans les guides, vous naviguez dans un index par glissement du doigt dans la colonne des lettres à droite, ou vous faites une recherche via l'interface habituelle dédiée, au clavier pour tout ce qui est recherche de mot dans les dictionnaires.

image

L'index du guide de référence.

Vous pouvez passer d'un dictionnaire à l'autre sans passer par l'écran de liste (en fait ce que je demandais plus haut) en glissant le doigt d'un coup sec vers la gauche ou vers la droite. Cela dit, je ne sais jamais sur quel dictionnaire je vais tomber, donc je préfère repasser par l'écran de liste.

Il est possible de consulter Antidote en mode portrait, mais aussi en mode paysage.

image

Donc, nous avons ces dictionnaires, ces guides, ces liens hypertextes (tous les mots dans une définition par exemple peuvent être cliqués, pour le "passer en vedette" et l'ausculter sous les coutures des dix dictionnaires), ces cooccurrences, ces synonymes, définitions et j'en passe, tout ça en permanence sous la main, ce qui nous permet en tout temps de trouver en quelques secondes tout ce qu'on voudrait savoir sur un mot.

image

image

L'un des dictionnaires les plus étonnants d'Antidote: les cooccurrences, bien présentes sur l'iPhone

Sans parler du conjugueur toujours bien pratique…

image

Et bien sûr du guide de référence très riche lui aussi.

image

J'ai déjà beaucoup parlé dans mes articles précédents du contenu des dictionnaires, de très haute tenue.

Voici un petit rappel de la richesse que l'on retrouve dans l'iPhone (données éditeur):

image

 

Je précise que quelques semaines avant Antidote, c'est Ultralingua qui avait sorti sa première gamme de dictionnaires (dont certains traducteurs). J'avais installé Ultralingua de la langue française, bien réalisé d'ailleurs.

Mais Antidote est immensément plus riche, pour pratiquement le même prix.

D'ailleurs, j'utilise Ultralingua comme dictionnaire français allemand (un deuxième module à acheter dans ce programme) maintenant, mais plus jamais comme dictionnaire de la langue française.

C'est Antidote qui est mon outil de référence sur ce bel iPhone, qui devient chaque jour un peu plus outil à tout faire.

Ah, encore un truc rigolo: vous secouez l'iPhone, et vous tombez sur la fenêtre suivante…

image

Une manière de naviguer et de découvrir de nouvelles notions!

Et la correction orthographique sur iPhone, elle est là?

Eh bien non!

Je rappelle qu'Apple ne laisse pas les applications empiéter sur une de leurs collègues. Dans ces conditions, je ne vois pas trop comment Antidote pourrait corriger le texte dans une note écrite dans un autre programme.

Peut-être quand le copier-coller sera de la partie sur iPhone (au fait, il vient celui-là ou bien?).

Première conclusion, et ce à propos d'Antidote Mobile

Bref, du très beau travail réalisé par Druide.

Et toute cette richesse pour 22 francs suisses (15.99 €), et 83 Mb de moins sur votre iPhone. Mais tout cela n'est rien en regard de ce que vous apporte cette merveilleuse petite application.

Vous avez un iPhone?

Vous devez acheter Antidote Mobile.

C'est tout, c'est simple.

Et pour Mac, Antidote RX?

Actuellement, pas grand-chose à dire de plus que ce que j'avais écrit ici à propos de la version RX, et là à propos de la dernière mise à jour excellente en V7.

Je suis persuadé (disons que je crois savoir) qu'une V8 va sortir bientôt. Elle devrait supporter OpenOffice.org V3 (Antidote supporte depuis longtemps les versions précédentes sous X11).

Je vous en dirai deux mots.

Et chez Diagonal, sur Mac?

DicoMalin 2

J'avais déjà parlé du DicoMalin 1.

Voici déjà le DicoMalin 2, bien plus moderne d'aspect et plus agréable au niveau utilisation.

Et tellement abordable financièrement: 19 €, ce n'est vraiment pas cher pour un produit pareil, comme je vais essayer de vous le montrer.

DicoMalin est en plus offert avec le Petit ProLexis (mais pas avec le grand). Il s'intègre parfaitement avec ces deux membres de sa famille, même s'il peut se comporter sans problème comme une application autonome.

Diagonal nous propose depuis longtemps un dictionnaire puissant et modulaire: Myriade.

Myriade est assez onéreux. Et Diagonal a pensé que mettre à disposition un dictionnaire plus simple, mais néanmoins très complet, pouvait intéresser un certain nombre d'utilisateurs qui ne voient pas l'utilité d'un correcteur.

Raison de l'arrivée de Dico Malin, puis de Dico Malin 2.

Ce nouveau dictionnaire est d'une simplicité à toute épreuve, et se trouve être ludique en plus, voyez plutôt.

Vous lancez Dico Malin et vous tombez sur une fenêtre qui contient tout ce que peut vous offrir le logiciel, d'un seul tenant.

image

Pour un mot donné, le dictionnaire vous offre (ici, pour le mot "lieu":

  • La carte d'identité

image

  • La définition proprement dite, présentée clairement

image

 

  • Autour du mot qui est lui-même divisé en trois onglets:

image

les locutions…

image

Les expressions…

image

Les mots composés

 

  • Les synonymes et les antonymes (ici pour le mot "ancien")

image

  • Le conjugueur

image

 

Ces différents modules peuvent être atteints en scrollant dans la fenêtre, ou en cliquant sur leur représentation dans la barre d'outils.

image

Pour vous faire une idée de la différence de contenu et de présentation au niveau définition entre DicoMalin 2 (à gauche) et Antidote (à droite):

image

Il est pour moi clair que si Myriade a toujours un certain retard au niveau de la présentation par rapport à Antidote, DicoMalin n'a plus rien à envier à ce dernier.

Le côté ludique de DicoMalin

DicoMalin 2 reprend l'aide aux jeux offerte par Le Petit Pro Lexis.

Nous retrouvons

  • le solutionneur de mots croisés

image

Vous cliquez sur l'icône du solutionneur (en rouge), vous entrez les lettres connues (en bleu), et vous voyez la ou les solutions dans un tiroir à droite.

  • les jeux de lettres

image

Ici, les anagrammes, mais vous avez aussi les jeux suivants:

image

Mais aussi…

DicoMalin 2, c'est aussi l'option "Fouiller", qui permet de trouver des mots correspondant à certaines contraintes:

image

image

Enfin, sachez que DicoMalin, comme tout instrument de recherche qui se respecte, est doté d'un historique qui vous rappellera ce que vous avez "visité" pendant la session ouverte.

En conclusion à propos de DicoMalin 2

Les utilisateurs de ProLexis et du Petit ProLexis auront du plaisir à installer DicoMalin qui en plus d'être une application autonome, s'intégrera à leur correcteur préféré (tellement bien d'ailleurs que, comme je l'ai écrit plus haut, DicoMalin est offert avec Le Petit ProLexis).

Certes, par rapport à Myriade qui peut être beaucoup plus spécialisé si vous achetez les modules dédiés, DicoMalin est plus tourné vers le grand public.

Mais avec une grande clarté au niveau de la présentation, et une grande qualité au niveau du contenu.

L'hypertexte est partout présent, comme il se doit.

Il devrait faire un malheur auprès de ceux qui veulent avoir un outil d'aide à la rédaction toujours à portée de main, et très abordable financièrement.

Je rappelle que ce logiciel ne coûte que 19€.

Le "contenu" de DicoMalin:

Ah, j'oubliais: pour ceux qui ont souffert à ce niveau avec Myriade, toutes les définitions de DicoMalin sont copiables (avec leur mise en forme) dans votre texteur préféré. Idem pour les synonymes ou antonymes.

ProLexis 5.1 s'ouvre un peu plus et progresse encore

Au niveau correction orthographique, ProLexis passe en version 5.1.1 depuis cette semaine.

Vous savez que l'interface de ProLexis a toujours été pour moi un plus certain. La correction multiple des erreurs, la rapidité époustouflante, cette liste des erreurs, je reste persuadé qu'il s'agit là du moyen le plus efficace et le plus rapide de corriger des erreurs sur un long document. Cela dit, c'est mon avis, d'autres préféreront peut-être une interface du genre Petit ProLexis ou Antidote qui corrige directement dans le texte, en suivant des soulignements de couleur.

Pour moi, le plus grand progrès de cette version 5.1.1, c'est ça:

image

Eh oui! ProLexis est désormais compatible avec le module traitement de texte d'OpenOffice.org version 3.0.

Il semblerait que l'adaptation n'a pas été simplissime, mais le résultat est là: la correction fonctionne aux petits oignons, et se montre plus rapide qu'avec Word.

Cette compatibilité avec OpenOffice est importante pour ProLexis certes, mais aussi pour OpenOffice 3.0 qui en devient d'autant plus crédible.

Pensez: il devient possible d'utiliser l'un des tout bons programmes de corrections en français avec ce programme, plus rien ne nous retient de produire des textes avec lui.

Mais ProLexis 5.1.1 ne s'arrête pas à cette ouverture. Il devient compatible avec Quark XPress 8.

Malheureusement pas encore avec InDesign CS4, mais laissons déjà ce programme sortir en français début novembre, et nous verrons certainement très vite une adaptation se faire pour ce logiciel (toutes les anciennes versions d'inDesign étant soutenues par ProLexis.

Word et Entourage 2008 sont évidemment de la partie également.

Et au niveau correction proprement dite?

ProLexis progresse. Certes, le progrès ne saute pas aux yeux (je pense que l'on ne verra plus de vraie révolution, au point où l'on en est), mais force est de constater qu'au fur et à mesure des versions, il détecte tranquillement toujours quelques erreurs de plus.

Voici quelques exemples de nouvelles détections qu'il est capable de faire depuis la version 5.1 (exemples tirés du site de l'éditeur).

image

Les autres améliorations sont (je cite):

  •  Amélioration des détections verbales, des confusions infinitifs/participes passés, et des confusions futures/conditionnelles.
  • Possibilité de choisir les règles d'élision sur « lorsque », « puisque » et « quoique ».
  • Dictionnaire de français enrichi de centaines d'entrées liées à l’actualité géopolitique, au langage Web et sportif mais aussi ajout de néologismes et des nouveaux mots 2009 (fuiter, hype, probiotique, slameur), de québécismes, belgicismes et d'helvétismes (ah, même des helvétismes!).

Pour les prix de ProLexis, je vous laisse voir ici. Vu que ce n'est pas vraiment simple de vous résumer la chose, en rapport avec les bundles proposés.

Le Petit ProLexis 3.1.1

Notez que Le Petit ProLexis 3.1.1 profite également des améliorations décrites ci-dessus pour son grand frère.

Ce dernier est accompagné (pour le même prix) de Dico Malin 2 (voir plus haut), un plus certain pour ce logiciel.

N'ayant pas installé Le Petit ProLexis sur ma machine (je ne vois pas l'utilité d'avoir ProLexis 5.1.1 ET Le Petit ProLexis sur la même machine mais je l'avais testé en version 3 ici), je ne me prononcerai pas sur les avancées du programme au niveau interface.

Sachez simplement que Le Petit ProLexis est "d'usine" compatible désormais directement avec Word et Entourage 2008 et OpenOffice Writer 3.0.

Qu'il était très rapide lorsque je l'ai essayé en version 3, qu'il l'est visiblement resté aussi (donné pour une correction de dix pages à la seconde… encore faut-il passer sur les erreurs ensuite!).

Le prix du Petit ProLexis est de 99 €. Un prix à mettre en relation avec les 109 € d'Antidote.

Conclusion finale

Pour l'iPhone, c'est clair, je l'ai dit, il ne faut pas hésiter une seconde, Antidote Mobile est le programme qu'il vous faut. Une vraie merveille dont je ne saurais plus me passer.

Pour le Mac, c'est différent.

Pour un usage professionnel sur les documents très longs, ProLexis me semble au niveau des correcteurs celui qui reste le plus efficace.

Pour des documents plus courts, Le Petit ProLexis ou Antidote RX suffisent largement.

Remarquez qu'Antidote est aussi efficace sur les documents longs, mais rien que le fait qu'il ne corrige pas les erreurs multiples (ce qui arrive tout le temps dans ce genre d'écrits) me pose un problème.

Maintenant, à choisir entre Le Petit ProLexis et Antidote RX, qui corrigent tous les deux diantrement bien, qui sont accompagnés d'excellents documents de références (guides, dictionnaires), mon coeur balance.

Pour moi c'est simple, j'utilise ProLexis et Antidote, qui sont complémentaires.

Mais vous, qui devez choisir peut-être entre les deux programmes de base…

Quel dommage que les deux éditeurs ne proposent pas de version d'essai, que vous puissiez vous rendre compte de celui qui vous plaît le plus…

En plus, je suis persuadé qu'après avoir essayé une version de trente jours, vous ne pourriez plus vous passer de votre préféré.

Vraiment, je ne comprends pas cette absence de version démo.

Mise à jour de vendredi 31 octobre 2009 à 17h15: vous trouverez une version démonstration du Petit ProLexis 3.1 sur cette page, en haut à gauche. Mesdames et Messieurs les responsables d'Antidote, vous savez ce qu'il vous reste à faire!

Reste DicoMalin 2 qui fera votre bonheur pour 19 €, si vous voulez profiter d'excellents dictionnaires de référence, mais pas d'un correcteur.

Ah, j'oubliais Myriade, que je n'utilise pratiquement plus, préférant Dico Malin 2 ou les dictionnaires d'Antidote. Myriade vous sera utile si vous avez besoin d'un dictionnaire spécifique (juridique, médical, ou l'atlas mondial), mais il date un peu au niveau de l'interface. Je lui préfère largement les deux autres dans la vie de tous les jours.

Au final, pfouh… c'est dur des fois, d'avoir le choix!

 

 

32 commentaires
3)
Caplan
, le 31.10.2008 à 08:24
[modifier]

autant de guides, qui vous rappelleront avec précision les règles de notre belle langue (qui dit au fond que je ferais bien de m’y référer plus souvent?)…

Je ne suis pas au fond! ;-)

Milsabor!

5)
Tony
, le 31.10.2008 à 09:12
[modifier]

Très bon outil de rédaction Antidote, je rêve qu’un jour Druide fasse un équivalent pour la langue de Shakespeare.

6)
tenesseew
, le 31.10.2008 à 09:24
[modifier]

Comble pour un article qui veut nous faire faire moins de fautes:

Alors ça!

Vous retrouver avec, dans un petit boîtier

vous retrouveZ prend un Z, non?

:-)

7)
François Cuneo
, le 31.10.2008 à 09:24
[modifier]

Et moi donc!

ProLexis le fait (mais pas sur la grammaire malheureusement).

Je rêve que l’un ou l’autre ou les deux le fassent, au niveau syntaxique également.

8)
Caplan
, le 31.10.2008 à 09:46
[modifier]

vous retrouveZ prend un Z, non?

Là, je prends la défense de François. Il s’agit de (se) retrouver avec le contenu de dix dictionnaires. Donc infinitif.

Milsabor!

9)
monmac
, le 31.10.2008 à 09:56
[modifier]

Quelle bonne idée de faire le point sur les dicos. J’ai moi-même hésité longuement… puis acheté un (Petit ProLexis)… puis l’autre (Antidote)… Finalement, j’ai conservé Antidote. Pourquoi? Parce que je n’en fait pas un usage quotidien et je trouve que le Petit ProLexis prend trop de place avec son menu global et le ralentissement du lancement des applications Cocoa comme Mail, Safari ou TextEdit. Pas moyen de sélectionner l’intégration du Petit ProLexis dans l’une ou l’autre de ces applis.Il faut supprimer manuellement le module correspondant.

Mais grâce à l’article de François, je réalise qu’avec le Petit ProLexis, j’ai aussi le DicoMalin… je vais voir si je peux l’installer lui tout seul. Merci.

10)
Anne Cuneo
, le 31.10.2008 à 09:58
[modifier]

l y a aussi le Grand Robert qui vient de paraître. Enfin!!!

Ça va plaire à Anne, cette nouvelle!

Youououououpiiiiiiiiiii!

Vous êtes sûrs?

Où? Où?

Sur le site du Robert, il n’en est pas question.

11)
François Cuneo
, le 31.10.2008 à 10:05
[modifier]

Caplan: je déclare une trêve puisque tu as parfaitement répondu à ma place.

Et les correcteurs ont fait leur travail en ne me signalant pas la chose.

Cela dit, il reste certainement des fautes, mais pas là.

Comme quoi, le comble n’est pas là où on pensait qu’il se trouvait!:-)

14)
Franck Pastor
, le 31.10.2008 à 10:39
[modifier]

Perso j’ai tiqué sur la phrase ci-dessous :

Mais ProLexis 5.1.1 ne s’arrête pas à cette ouverture. Il devient compatible avec QuarkXPress
8.

Et l’espace insécable entre Xpress et 8, alors ? ;-) Et d’ailleurs, il n’y aurait pas une espace entre Quark et Xpress ? OK, ce sont des trucs qu’Antidote ou autre ne peut pas repérer ;-)

Moi je dis qu’en matière de correction orthographique ou grammaticale, on ne peut pas faire l’économie de la relecture par des tiers. Même si le Robert, Antidote ou ProLexis rendent effectivement de fiers services.

15)
Inconnu
, le 31.10.2008 à 11:00
[modifier]

J’utilise Antidote RX en permanence comme correcteur ou comme dico, c’est vraiment un outil extraordinaire. J’attends avec impatience le test du Grand Robert par Anne, en attendant j’ai toujours l’ancien sous OS 9 car deux choses manquent à Antidote : l’étymologie et la phonétique. J’espère qu’il n’y a pas une protection alacon comme le Petit Robert.
J’ai quand même bondi de ma chaise en lisant cet article : “Solutionneur” est un barbarisme.

16)
Anne Cuneo
, le 31.10.2008 à 11:36
[modifier]

J’attends avec impatience le test du Grand Robert par Anne, en attendant j’ai toujours l’ancien sous OS 9 car deux choses manquent à Antidote : l’étymologie et la phonétique.

Je ne manquerai pas prochainement de vous en parler, puisque j’aurai le Grand Robert en main mardi ou mercredi.

Par incurie, je n’avais pas revendu le premier iBook, resté sous OS 9 parce qu’il n’a pas assez d’espace mémoire ou disque, et pas assez de vitesse pour OS 10. J’ai donc travaillé autant que possible près de lui, puisque mon Grand Robert 1.0 s’y trouve et je ne l’ai plus ailleurs depuis que Intel nous empêche d’ouvrir OS 9 et que ma bêtise m’a fait détruire ou presque mon portable avec l’ancienne puce à un moment où ils avaient disparu de la vente.

Je viens de traduire un livre dont j’aurai à vous parler, généralement à la fin d’une traduction je hais le texte avec lequel je viens de cohabiter si longtemps, mais cette fois c’est tout le contraire, il est super même après coup ;-). Bref, souvent j’étais en route, je n’avais pas accès au Grand Robert, et il m’a vraiment beaucoup manqué. Rien ni personne ne donne les synonymes et ne stimule les associations d’idée comme le Grand Robert. J’ai Antidote avec ses super dictionnaires, les Trésors de la langue française informatisés, le Petit Robert même. Il arrive toujours un moment où je me trouve coincée, et là seul le Grand Robert vient à mon secours.

Je me réjouis donc. A suivre.

Mon blog: Ecriture

17)
François Cuneo
, le 31.10.2008 à 13:32
[modifier]

Franck, avec ProLexis par exemple, aucun problème pour relever les espaces sécables à remplacer par des insécables.

Le problème avec le Tinyfi ou je ne sais plus quoi que j’utilise souvent dans notre interface, c’est que PL ne fonctionne pas avec. Donc bon… je n’ai pas corrigé ces erreurs. Cela dit, je vais repasser sur Textile je pense, et là, ça fonctionne.

18)
Franck Pastor
, le 31.10.2008 à 14:19
[modifier]

Franck, avec ProLexis par exemple, aucun problème pour relever les espaces sécables à remplacer par des insécables.

Même ceux du genre de l’exemple que j’ai relevé ? Pour les insécables à placer avant une ponctuation haute, ou une unité physique, ça ne me surprend pas, mais pour le reste, je serai impressionné, si c’est exact.

20)
François Cuneo
, le 31.10.2008 à 17:04
[modifier]

Ah, on me signale dans mon oreillette que Le Petit ProLexis est disponible en version démo!

C’est: ici, en haut à gauche.

Je mets à jour l’article.

21)
Biblio
, le 31.10.2008 à 18:31
[modifier]

François, tu es tellement convaincant, je le télécharge et l’achèterai plus que probablement. J’en étais resté à un des premiers Petit Robert- qui m’avait assez déçu, mais là, il y a moyen de s’amuser!

22)
VN99
, le 31.10.2008 à 20:12
[modifier]

Une petite question, est-ce possible d’utiliser Antidote ou (Petit) Prolexis afin d’insérer les tirets conditionnels, appelés aussi césures conditionnelles ou soft hypen dans la totalité d’un document.

Je voudrais formater un texte comme un e-book et j’aimerais bien pouvoir utiliser cette fonctionnalité, mais je n’ose pas imaginer le travail manuel que ça représente et le nombre d’erreurs potentielles.

23)
VN99
, le 31.10.2008 à 20:19
[modifier]

Ah, si seulement le Robert pouvait sortir une version DVD de ça , ainsi que les e-books de ça et ça… mais bon, faut pas rêver non plus.

24)
François Cuneo
, le 31.10.2008 à 20:47
[modifier]

Je ne sais pas VN.

Faudrait que j’essaie.

Peut-être que si les éditeurs nous lisent (et je sais qu’ils le font)… Une petite réponse?

25)
Anne Cuneo
, le 31.10.2008 à 23:15
[modifier]

Ah, si seulement le Robert pouvait sortir une version DVD de ça

J’ai longtemps été persuadée qu’il était impossible qu’ils ne le fassent pas. Mais on l’a souvent dit sur ce site et je ne peux que le répéter: la politique éditoriale de Robert est parfois difficile à comprendre.

Cela dit, il y a tout de même quelque chose qui fait pas mal office d’histoire des mots: les Trésors informatisés de la langue française. Tu peux le consulter gratis en ligne ici , on peut par ailleurs acheter le CD et l’installer sur son disque dur, pour les fois où on n’est pas en ligne. Cela coûte certes 79 €, mais c’est remarquable, je m’en sers souvent. Il a été conçu pour l’OS 10.3, mais un patch permet de l’utiliser avec la version la plus récente du système.

26)
VN99
, le 31.10.2008 à 23:39
[modifier]

Anne, merci beaucoup, mais j’ai TLFI pratiquement depuis le jour où la version Mac est sortie. Et pourtant, je me retiens chaque fois quand je passe devant le “Dictionnaire historique de la langue française”. Je me suis juré de ne plus acheter de dictionnaires papier, car je n’ai plus de place dans mon studio, mais alors plus du tout, et pourtant je sens que je vais finir par craquer ;-)))

Quant à deux autres livres, je pense qu’ils se marient bien avec l’idée que je me fais des livres électroniques. On ne les lit, certes, pas tous les jours ni de façon linéaire non plus, mais souvent une envie irrésistible nous prend de lire quelques pages. Et du coup on est content de les retrouver sur son iPhone ou Sony Reader.

27)
Inconnu
, le 01.11.2008 à 00:04
[modifier]

Ce qui m’énerve avec Antidote, c’est que je ne l’ai pas, et que si je le veux, je dois l’acheter en magasin… ^^

Pas de démo, pas d’achat via Internet… Peu pratique leur solution !

28)
pter
, le 01.11.2008 à 00:18
[modifier]

Acheté, essayé, adopté. La version iPhone est tellement géniale (je découvre antidote) que je vais me le prendre pour le mac aussi. Merci CUK !

29)
Anne Cuneo
, le 01.11.2008 à 07:15
[modifier]

je me retiens chaque fois quand je passe devant le “Dictionnaire historique de la langue française”

Je l’ai acheté, moi, le jour où il est sorti pratiquement. J’ai eu la chance de trouver un exemplaire dont 3 pages (pas le texte) étaient déchirées et je l’ai payé moins cher, mais c’était cher. Et c’est encombrant. Et super utile, si par hasard je suis près de lui. Le problème, c’est que je ne suis pas si souvent que ça près de lui. Raison pour laquelle je me dis que comme ce dictionnaire a été certainement mis au point par ordinateur, il doit être possible d’en faire un CD à vendre. Dans l’interface du Robert, par exemple. Eh bien non…

30)
Inconnu
, le 01.11.2008 à 11:11
[modifier]

Et pourtant, je me retiens chaque fois quand je passe devant le “Dictionnaire historique de la langue française”. Je me suis juré de ne plus acheter de dictionnaires papier, car je n’ai plus de place dans mon studio

Il y a une version brochée qui ne prend pas beucoup de place :

31)
Albert einstein
, le 02.11.2008 à 18:55
[modifier]

Merci à vous (et à nos cousins québécois) de vous préoccuper de la langue française comme vous le faites. Les jeunes français feraient bien d’en faire autant. Les mémoires professionnels que je corrige sont catastrophiques (jusqu’à 10 fautes par page à bac +4 ou 5). Le pire est qu’ils sont l’œuvre de futurs enseignants.

Dans un article sur Antidote je me souviens avoir lu une phrase qui m’a marquée et convaincue d’acheter un correcteur orthographique. Je viens de la retrouver: “Le fait de faire un minimum de fautes d’orthographe, quand on peut, c’est une simple manière de respecter son lecteur.” Je pense souvent à cette phrase lorsque je vais sur le site de Macbidouille (que j’aime bien comme tout utilisateur Mac). L’orthographe de Lionel est une catastrophe… (contrairement au niveau technique de son site). Il n’y a pas un jour sans qu’un article contienne des fautes d’orthographe et de grammaire énormes. (Je ne parle pas d’absence de pluriel, de faute d’accord, etc) Exemple lu cette semaine: Les développeurs vont pouvoir s’entre aider”… Il est vrai que cela interpelle le lecteur. Ainsi, on en oublie le contenu du texte.

PS: Le premier lien du texte “Ces dictionnaires, je vous les ai détaillés ici, ” ne marche pas. Il renvoie à l’adresse http://www.cuk.ch/3161u lieu de http://www.cuk.ch/articles/3161

32)
VN99
, le 02.11.2008 à 21:50
[modifier]

Haddock, je n’ai vraiment plus de place, à chaque fois je dois virer quelque chose si je veux en acheter une autre ;-)))

De plus, un dictionnaire n’est utile que s’il est constamment sous la main… ce qui veut dire de nos jours qu’il est informatique car nous ne nous déplaçons plus sans nos ordinateurs.