Profitez des offres Memoirevive.ch!
Après un billet sur les toilettes (notamment)…
Pendant les premiers mois de vie de mes enfants, j'ai pensé que le silence était bon signe : "bébé a le ventre plein, les fesses au sec et dort du sommeil du juste, je suis une mère épanouie".

Peu de temps après, j'ai compris que le silence était bien au contraire mauvais signe, du moins la preuve que Bambin était en train de faire une bêtise. La première de Junior a consisté à remplir méthodiquement la cuvette des toilettes avec le papier, qu'il déchirait avec bonheur, le regardant d'abord s'imprégner d'eau puis couler, pour finalement former une masse relativement compacte. Je suis intervenue au moment crucial où il avançait sa petite main potelée pour tirer la chasse, "arrête, tu vas tout boucher !" J'en ai été quitte pour plonger la mienne, de main, dans la cuvette pour récupérer le magma ainsi formé.

Bref, vous l'avez compris, il y a des choses qui ne doivent pas finir dans les toilettes (peu importe que l'on fasse pipi debout ou assis). Et si d'aventure, vous avez déjà pris la peine de lire les recommandations des différents fabricants, vous savez que parmi ces choses figurent les protections dites sobrement "périodiques".

Parce que, forcément, ces machins gonflent lorsque immergés dans l'eau. D'où l'apparition d'un autre fabricant, très heureux : celui qui vend les petits sachets dans lequel nous autres, femmes, sommes supposées mettre les tampons, serviettes et autres protège-slips avant de les jeter dans la poubelle.

Si le tampon hygiénique a rendu de fiers services à des générations de femmes - ne serait-ce que parce que faire du free climbing avec une serviette hygiénique entre les jambes est probablement impossible, regardez -, force est d'admettre que les deux ont un point commun : leur côté pas du tout écologique.

En effet, il semblerait qu'une femme utilise, au cours de sa vie, entre 10'000 et 15'000 tampons ou serviettes : je vous laisse calculer la quantité de produits, substances, emballages, émission de CO2 qui en découlent, c'est vertigineux, d'autant plus que les fabricants ne peuvent pas s'empêcher d'emballer le tout puis de sur-emballer en sachet individuel chaque protège-slip et chaque serviette.

Si certaines femmes ont été séduites par l'argument "plus naturel", j'ai été pour ma part convaincue par l'affirmation "plus écologique" lorsque j'ai acheté, sur le net, une mooncup.

Autant vous le dire : le jour où ma commande est arrivée et que j'ai tenu la "chose" entre mes mains, j'ai failli décider que je n'étais pas concernée par la protection de l'environnement...

Ben oui, la première vision de "l'engin" surprend beaucoup (c'est un euphémisme) et, pour être vraiment honnête, je me suis grattée la tête pour savoir comment j'allais bien pouvoir positionner cette fameuse mooncup... Heureusement, cette manipulation s'est avérée plus simple que prévue, une fois le pliage en forme de "c" maîtrisé, ce qui ne s'est toutefois fait qu'au prix d'un certain sentiment de solitude dans les toilettes "mais oui, Junior, j'arrive, inutile de tambouriner contre la porte"... Et, puisque j'en suis aux détails, le recours à la mooncup est devenu carrément simple dès l'instant où j'ai aussi compris qu'il fallait couper, sans hésiter, une bonne partie de la tige supposée être utilisée pour extraire la protection une fois pleine.

Un test digne de ce nom supposerait que j'aie utilisé la mooncup dans toutes les situations possibles et imaginables : malheureusement, je ne fais pas de free climbing, encore moins d'équitation et je ne me souviens pas de la dernière fois que j'ai fait du ski !

En revanche, pour qui jongle simplement entre enfants, boulot et sorties avec les copines, la mooncup est idéale, à condition de vivre dans un environnement dans lequel Femme se trouve, à intervalles réguliers - à savoir toutes les cinq heures environ - dans des toilettes qui sont équipées d'un lavabo. Parce que, forcément, la mooncup, une fois "pleine", il faut la rincer. Et ça, ce n'est juste pas possible lorsque les toilettes, publiques ou professionnelles, ont un lavabo commun pour toutes les cabines : je me verrais mal sortir avec, à la main, un truc en silicone "pardon Madame, je ne fais que rincer mon sang menstruel avant que vous ne vous laviez les mains" pour retourner, dignement, la remettre "en place" après. Toutefois, en quelques 24 mois d'utilisation, je ne me suis jamais trouvée dans la rocambolesque nécessité d'exposer ainsi une partie de mon intimité, ceci d'autant moins que la mooncup peut contenir jusqu'à 30 ml de sang (= environ un tiers du sang perdu lors des règles).

Dans la mesure où une mooncup peut être utilisée pendant dix ans, son prix d'une quarantaine de francs suisses est très vite amorti et me semble raisonnable.

J'ai constaté, en préparant cet article, que selon certains fabricants, la mooncup devrait être stérilisée, recommandation qui ne m'a pas convaincue, notamment parce que je ne vois pas l'intérêt de stériliser une chose qui ne peut être maintenue stérile avant son utilisation. Et avant que vous ne le pensiez, le regard gogenard, oui, d'autres "choses" pas du tout stériles sont introduites dans un vagin, sans que celui-ci ne s'en porte mal....

D'ailleurs, le même fabricant propose, comme autre méthode de nettoyage, de la placer dans le lave-vaisselle : franchement, je ne me vois pas coincer ce petit objet entre une assiette tachée de sauce au curry et une cuillère contenant un reste de mousse au caramel ! A mon avis, il est suffisant de laver la mooncup soigneusement avec de l'eau très chaude et un savon doux.

Et puisque les lecteurs de cuk sont principalement des hommes, il y a autre chose qui ne devrait pas finir dans les toilettes : les préservatifs. J'ai cru comprendre qu'eux aussi pouvaient occasionner un déplacement du plombier pour qui n'a pas la main "bricoleuse". Malheureusement, je n'ai pas trouvé de moyen équivalent et écologique pouvant remplacer le préservatif.

Tant pis parce que, bon, vous l'admettrez avec moi, je ne pouvais pas décemment terminer le présent billet avec une question du genre "utilisez-vous un moyen de contraception écologique ?"

J'opte donc plus sobrement pour "quelle sera la réaction des femmes autour de vous lorsque vous leur parlerez de la mooncup ?"

47 commentaires
1)
levri
, le 03.11.2008 à 00:20
[modifier]

La mooncup je connaissais, je pense que j’avais vu ça lors d’une recherche sur un site écolo… mais je ne suis pas vraiment concerné par son utilisation. ;)

Pour ta question du jour, il faut que je pense à placer le sujet au fil d’une conversation, je n’en ai pas encore eu l’occasion ou si je l’ai déjà fait je ne m’en souviens plus.

2)
fxprod
, le 03.11.2008 à 00:30
[modifier]

mooncup ou coupe de la lune…… inventif les fabriquants!!!

Je me souviens de la soeur d’un copain de classe qui trouvait que les tampons lui faisaient très mal, elle n’osait pas demander à son père médecin le pourquoi de ses douleurs, après lecture du mode d’emploi elle s’est rendue compte qu’elle mettait le carton avec…

3)
XXé
, le 03.11.2008 à 01:02
[modifier]

Ah, tes billets sont toujours aussi excellents !

Personnellement pas concerné, je vais bien entendu faire suivre le lien vers cet article.

Je me posais d’ailleurs précisément la même question que toi : quelles vont être les réactions à sa lecture ?

À suivre…

Malheureusement, je n’ai pas trouvé de moyen équivalent et écologique pouvant remplacer le préservatif.

Euh, et pour eux, le lave-vaisselle ?…

4)
Okazou
, le 03.11.2008 à 06:50
[modifier]

Vu sur le site du fabricant :

« 30CMM101-10 A – par lot de 10 (soit 23,90 € à l’unité) 239.00 »

Pour vendre par lot de 10 un produit dont la durée de vie atteint 10 ans, il ne faut viser que les centenaires (et plus) !

5)
Madame Poppins
, le 03.11.2008 à 07:02
[modifier]

XXé :-))) et tu le repasses pour qu’il soit à nouveau “plié” comme il faut avant usage ?

Okazou,le lot de 10, c’est pour le phénomène “je teste un nouveau truc et autant entraîner mes copines dans la combine et rire avec elles, donc je fais une commande pour ma voisine, ma copine, ma collègue, ma soeur, ma tante, ma marraine etc…” !

6)
François Cuneo
, le 03.11.2008 à 07:19
[modifier]

Bon.

Pourvu que ma femme ne lise pas cet article.:-)

Non parce que le coup du lave-vaisselle, je m’excuse, mais j’ai de la peine.

Et pour le rinçage dans le lavabo… non, je ne préfère pas imaginer.

Cela dit, j’ai lu tout le mode d’emploi que tu as lié, c’est vrai que si ça marche, c’est tout bonnement incroyable…

Et si ça peut m’éviter d’aller acheter des tampax à la Migros, quand ma femme m’y envoie…

Je ne sais pas pourquoi, c’est la honte de la mort qui tue!

Pour ta question, je vais te répondre dans quelques jours.

Merci pour cet article!

Mesdames, n’hésitez pas à commenter.

8)
ysengrain
, le 03.11.2008 à 08:16
[modifier]

Il est peu fréquent, voire jamais, d’observer d’assister, publiquement (sauf qu’on est entre nous, non) au traitement d’un tel sujet. Bravo de l’avoir fait avec autant d’assurance(s ?). Dans un temps, où enfin, on se préoccupe de l’empreinte écologique que nous laissons sur la planète, voici un bon (?) début.

je me verrais mal sortir avec, à la main, un truc en silicone “pardon Madame, je ne fais que rincer mon sang menstruel avant que vous ne vous laviez les mains” pour retourner, dignement, la remettre “en place” après

Vous vous rendez compte les garçons à quoi nous échappons ?

9)
monmac
, le 03.11.2008 à 08:57
[modifier]

Ça alors, quelle découverte! Je ne manquerai pas de faire suivre l’info aux copines. Mais j’entends déjà leurs réactions… C’est que ça nous mets face à nos conditionnements socio-culturels moderne du vite fait que j’te jette. Le moindre geste supplémentaire, fut-il pour la bonne cause, nous coûte.

Non parce que le coup du lave-vaisselle, je m’excuse, mais j’ai de la peine.

Encore un exemple de conditionnement… ça nous paraît crade, pourquoi? Alors qu’on mets dans nos assiettes de la viande et des œufs, en d’autres mots du sang et des ovules.

Merci pour l’article.

10)
mrG
, le 03.11.2008 à 09:18
[modifier]

Salut Madame Poppins,

La Mooncup/Divacup/ etc. m’était déjà connue : ma moitié l’utilise à satisfaction.

Bonne idée d’en parler …

g

11)
Tom25
, le 03.11.2008 à 09:18
[modifier]

oui, d’autres “choses” pas du tout stériles sont introduites dans un vagin, sans que celui-ci ne s’en porte mal….

Si tu pouvais répéter ça à me femme, qu’elle arrête de m’obliger à stériliser ma “chose” dans un seau d’eau bouillante auquel elle a ajouté 8 bouchons d’eau de Javel.
:•D

Je crois que l’avantage du jetable, c’est qu’on n’a pas à toucher les parties salles. C’est ce qui rebute beaucoup de femme je pense. C’est du sang, moins désagréable à laver que les couches non jetables mais quand même.

C’est vrai qu’on en revient aux “règles” de la société. On ne doit pas transpirer, ni chier, ni péter, et ni saigner. On peut aller pisser, c’est la seul chose qu’on ose encore avouer. Je n’ai jamais vu personne se lever de table (lors d’un repas, d’une réunion ou autre) et dire “je vais changer mon tampon” ou “je vais chier”, on dit “je vais aux toilettes” en laissant sous entendre que c’est pour le petite commission.
Bon, il est vrai en même temps que tout le monde s’en fout de se qu’on va y faire. Mais on n’est tout de même gêné si ça a été un peu long, on se dit qu’ils vont deviner que la “commission” n’était pas si petite.

12)
THG
, le 03.11.2008 à 09:21
[modifier]

Bon, ben, vu la grande ouverture constatée sur ce site, Mme Poppins va-t-elle oser être la 1ere à nous parler de toys, puisqu’on en trouve maintenant au rayon hygiène des supermarchés… et même des compatibles ipod (cf le site crazyphonic…) ???

13)
alec6
, le 03.11.2008 à 09:49
[modifier]

Chapeau bas !

Voilà un article digne de Cuk.ch ! Après les dérives eschatologiques de certains, ici ou , nous voilà ramenés à des contingences scatologiques bien terrestres et humaines.
C’est la vie ! et Cuk un vrai cercle socratique ! Bravo et merci M’ame Poppin’s.

Quant au préservatif… j’ai bien mieux ! le jus de pomme !

14)
ysengrain
, le 03.11.2008 à 10:01
[modifier]

@ Tom 25

A méditer: Un élément m’a interloqué au cours de mes études médicales. Aujourd’hui, il est très sérieusement d’actualité: les femmes vierges n’ont JAMAIS de cancer de col de l’utérus. Des chercheurs se sont posé la question. Le cancer de l’utérus est généré par un virus, le papillomavirus. L’actualité ? la vaccination proposée aux jeunes filles.

Enfin de là à “à stériliser ma “chose” dans un seau d’eau bouillante auquel elle a ajouté 8 bouchons d’eau de Javel” …

15)
levri
, le 03.11.2008 à 10:11
[modifier]

@ THG : ouh la la, un article sur les toys risquerait de tourner au surréalisme ! y’a des trucs vraiment incroyables !

Sinon ça semble se vulgariser, un Allemand de 20 ans m’avait même raconté que sa mère lui avait offert son premier toy pour ses 12 ans…

@ François, Tom25 et ah-mac : on en revient toujours à la même chose, les conditionnements acquis qui voudraient nous faire nier l’existence de certaines choses…

16)
Mirou
, le 03.11.2008 à 13:49
[modifier]

Moi, j’aurais aimé voir la tête de François quand vous lui avez proposé le sujet !

Citation de François Cuneo

Non parce que le coup du lave-vaisselle, je m’excuse, mais j’ai de la peine.

Encore un exemple de conditionnement… ça nous paraît crade, pourquoi? Alors qu’on mets dans nos assiettes de la viande et des œufs, en d’autres mots du sang et des ovules.

Oui.. mais non…

17)
XXé
, le 03.11.2008 à 13:51
[modifier]

XXé :-))) et tu le repasses pour qu’il soit à nouveau “plié” comme il faut avant usage ?

Pourquoi faire ? Ça se garde sur soi, non ??? On le remet donc tout de suite…

:•)

Et si ça peut m’éviter d’aller acheter des tampax à la Migros, quand ma femme m’y envoie…
Je ne sais pas pourquoi, c’est la honte de la mort qui tue!

Tiens, c’est marrant ça… Moi sincèrement, ça ne me fait ni chaud ni froid… Comme d’en parler d’ailleurs, même si j’ai été agréablement surpris qu’on puisse faire un tel article sur ce sujet.
Mais bon, et toujours sincèrement et sérieusement, de la part de Ma’ame Poppins, ça ne me surprend pas.

suffit d’en mettre trois ainsi tu as tjrs celui du milieu qui est propre…

Bon sûr, mais c’est bien sang !!! :-D

Mme Poppins va-t-elle oser être la 1ere à nous parler de toys

Chais pas pourquoi mais j’ai l’impression que ce sujet est bien moins sensible/tabou que celui du tampon recyclable… Me trompè-je ?
Bon, de là à offrir un sex toy (levri 15) à un gamin de 12 ans…

Quant au préservatif… j’ai bien mieux ! le jus de pomme !

? ? ? T’arrives à te “l’enrober” dans du jus de pommes, toi ? ? ?
:-D

Didier

PS : tiens, je viens de voir que 2 ”? ?” sans espace entre eux mettent le texte en italique… Décidément, on en apprend tous les jours avec Ma’âme Poppins, même qu’elle ne le fait pas forcément exprès ! :-D

18)
levri
, le 03.11.2008 à 14:33
[modifier]

@ XXé : Je ne pense pas que le sujet des toys (accessoires sexuels) soit moins sensible que l’actuel sujet (hygiène écolo), quand à en offrir à un gamin de 12 ans, ça m’avait surpris, mais bon, ça dépend du gamin… et des parents, mais c’est quand même moins pire que de le menacer des flammes de l’enfer et de lui faire croire que “ça rend sourd” (ou aveugle si l’on en croit nos amis anglo-saxons).

27)
Madame Poppins
, le 03.11.2008 à 16:41
[modifier]

je vous passe le blabla des deux types qui discutent contraception, l’un estimant que le préservatif n’est pas utile parce que sa femme se met debout sur une brique de jus de pommes pour faire l’amour avec lui et que, juste avant d’éjaculer, il lance son pied dans la brique, ce qui fait tomber sa femme…. ok, elle n’est pas “fine fine” et elle se “raconte” mal par écrit.

bon, alors, vos femmes, copines, amies, cousines, soeurs, elles en pensent quoi de la mooncup ?

les toys, je vais devoir faire l’impasse, j’y connais rien ! Remarquez, si cuk a un budget pour que je teste, c’est Mister qui va être content !

Finalement, Mirou, ce qui est notamment génial avec François, c’est qu’il n’a pas hésité à publier un tel sujet !

28)
THG
, le 03.11.2008 à 16:55
[modifier]

En tout cas, j’aurai appris qq chose aujourd’hui, car je ne connaissais pas du tout le mooncup. Merci.

Pour que Mme Poppins puisse tester quelques toys je propose une levée (hem, si j’ose m’exprimer ainsi) de fonds pour financer l’opération.

;-)

29)
Tom25
, le 03.11.2008 à 17:26
[modifier]

Ma femme est consciente du coté écologique et reconnaît devoir s’y mettre à ce MoonCup, mais elle avoue être un peu rebutée.

Quant au sextoy, elle en a un gros de 75 kg auquel elle aimerait bien retirer les piles de temps à autre, pour avoir la paix.

Sinon il n’y a guère qu’à ma femme que j’oserai parler de MoonCup, je serais un peu gêné d’en parler à mes sœurs, à ma mère etc.

30)
coacoa
, le 03.11.2008 à 17:29
[modifier]

Je serais un peu gêné d’en parler à mes sœurs, à ma mère etc.

Hahaha !

En lisant cette phrase, j’ai imaginé en parler avec ma mère… Un frisson m’a parcouru l’échine…

31)
alec6
, le 03.11.2008 à 17:34
[modifier]

Je ne connaissais pas cette version, m’ame Poppins, mais une autre plus politiquement correcte…

Le jus de pomme ne doit pas se boire avant…

ni après…

ni pendant…

mais à la place ! un peu comme l’anti virus internet à l’oxygène actif… qui consiste à débrancher physiquement son ordi du réseau !

C’est beaucoup moins drôle… je sais. Mais je n’ai pas la prétention d’être drôle !

32)
levri
, le 03.11.2008 à 17:46
[modifier]

Bah, la blague de la brique de jus de pomme, c’est quand même un peu lourd, la “version à boire” est un peu légère…

Certains toys laissent rêveur (regardez les vues de profil)

33)
alec6
, le 03.11.2008 à 18:17
[modifier]

@ Levri… ce ne sont que des “objets dard” comme dirait Marcel Duchamp.

Étant donné 1. La chute d’eau, 2. Le gaz d’éclairage

35)
MarcOS
, le 03.11.2008 à 21:31
[modifier]

Au sujet du cancer du col de l’utérus, la vaccination contre le papillomavirus est gratuite en belgique pour les filles de moins de 16 ans. La question de savoir s’il fallait aussi vacciner les garçons a été abordée. Mais le papillomavirus n’est pas mortel et un garçon, comme vous le savez, ne risque pas d’avoir un cancer au col de l’utérus.

J’ai demandé au médecin de vacciner mes deux plus jeunes filles.

Bien à vous,

Marc S. Limelette

très sérieusement d’actualité: les femmes vierges n’ont JAMAIS de cancer de col de l’utérus. Des chercheurs se sont posé la question. Le cancer de l’utérus est généré par un virus, le papillomavirus. L’actualité ? la vaccination proposée aux jeunes filles.

36)
Puzzo
, le 03.11.2008 à 21:41
[modifier]

Je ne me pose pas la question du Mooncup étant donné qu’il me serait impossible de l’utiliser au boulot pour les raisons que tu indiques (lavabo commun à toutes les toilettes). Déjà quand je me brosse les dents et qu’une collègue entre, je me sens gênée, alors je n’ose pas imaginer.

Je dois quand même dire que j’ai été très contente d’être réglée lorsque l’applicateur de tampon se démocratisait… du coup, cette mooncup ne me tente que très moyennement même si je suis consciente de mon mauvais impact écologique une fois par mois…

Ceci dit, je ne connaissais pas du tout. Merci Madame Poppins!

37)
Smop
, le 03.11.2008 à 23:17
[modifier]

Il est intéressant de noter à quel point certains choix strictement personnels, dans le sens où ils n’engagent que la personne qui les fait, peuvent déclencher des débats passionnés. Je me souviens d’une discussion très animée de deux copines, l’une adepte des tampons et l’autre des serviettes hygiéniques. C’est tout juste si la première ne qualifiait pas la seconde de “souillon baignant dans son sang” ! Autre fois, autres protagonistes, j’ai assisté à une joute verbale quasi idéologique autour de l’utilisation de la pilule contre celle du stérilet. À croire qu’il n’existe qu’une seule et unique vérité !

Puisque nous aussi, pauvres mâles, avons des “contraintes de fabrication”, je veux bien parier qu’un sujet sur le rasoir électrique contre le rasoir mécanique, contre le rasoir “coupe-choux”, contre le port de la barbe, serait très polémique ;-)

Pour répondre à la question posée, j’ai demandé hier soir son avis à une demoiselle et elle n’a franchement pas été convaincue, préférant ses tampons. Pour ma part, c’est le côté pratique qui me laisse dubitatif. Ne vous arrive-t-il jamais d’avoir envie d’une partie de jambes en l’air non “planifiée” ? Dans une voiture, dans un coin sombre d’une boîte de nuit, dans une entrée d’immeuble, sur la moquette du bureau, sur la plage, voire même dans un lit… Un tampon, c’est vite retiré, enrobé dans un Kleenex et oublié. Avec une Mooncup, ça me semble plus compliqué, non ?

38)
fxprod
, le 03.11.2008 à 23:22
[modifier]

Puisque nous aussi, pauvres mâles, avons des “contraintes de fabrication”, je veux bien parier qu’un sujet sur le rasoir électrique contre le rasoir mécanique, contre le rasoir “coupe-choux”, contre le port de la barbe, serait très polémique ;-)

fait une recherche “gilette” sur ce site et tu verras que cela a déjà été fait, notre bon “patron d’ici” en garde un souvenir impérissable.

Comme je suis d’une humeur joyeuse aujourd’hui et que j’ai pas envie que tu cherches c’est là

41)
Tom25
, le 04.11.2008 à 09:01
[modifier]

Mme Poppins est en train d’amener doucement sa prochaine humeur ;•) .

Les “coups dans les coins sombres” sont quand même plus rare quand la femme a ses règles non ? Des envies dans des lieux insolites arrivent, et il arrive aussi de faire l’amour pendant les règles. Mais les 2 en même temps … ça complique un peu plus les choses.

J’ai eu ouïe dire une fois que la science avait les moyens d’empêcher les femmes d’avoir leur règle, mais qu’on ne le faisait pas parce que ??? (je ne sais plus).

42)
Smop
, le 04.11.2008 à 09:29
[modifier]

J’ai eu ouïe dire une fois que la science avait les moyens d’empêcher les femmes d’avoir leur règle, mais qu’on ne le faisait pas parce que ??? (je ne sais plus).

Cela n’a rien d’exceptionnel et autant que je sache, sans danger. Plusieurs méthodes existent, dont la plus évidente est d’enchaîner les plaquettes de pilule contraceptive. J’ai partagé plusieurs années le quotidien d’une fille qui faisait ça avant de passer au stérilet hormonal et qui n’a jamais eu le moindre problème.

43)
Madame Poppins
, le 04.11.2008 à 09:42
[modifier]

Ce qui empêche bon nombre de femmes de recourir notamment au stérilet mirena, qui peut avoir comme conséquence la suppression des règles, c’est l’aspect psychologique : pour beaucoup de femmes, il y a la représentation (totalement) fausse que le sang va “s’accumuler” et que le fait qu’il ne soit pas évacué par les règles est mauvais. En outre, d’autres femmes ont besoin d’avoir leurs règles pour réaliser que leur corps fonctionne correctement.

Médicalement, la suppression des règles est possible.

Quant à mon prochain billet, il va être nettement moins drôle que les “coups dans les coins sombres”…

44)
alec6
, le 04.11.2008 à 10:48
[modifier]

@ Smop, Tom25 et d’autres… dois je rappeler l’efficacité ABSOLUE du jus de pomme comme moyen contraceptif ? Plus de problème de coins sombres ou baignés de lumières !

45)
zit
, le 04.11.2008 à 19:18
[modifier]

Heuuuu, J’AIME PAS LE JUS DE POMME !

Quand à la coupe de la lune, la seul femme avec qui j’oserais aborder le sujet, bin, on va parler d’un sujet qui fâche moins…

z (En tout cas, merci Mâââââââme P, je répêêêêêêêêêête : à la première occasion, j’en parle à mes voisines ;o)

46)
Nouwanda
, le 04.11.2008 à 19:40
[modifier]

Pour ma part, je trouve que le coté “règle tous les mois” à un coté rassurant, ne serait ce que pour être sûr que la pilule est efficace.

Nouwanda

47)
Madame Poppins
, le 05.11.2008 à 01:04
[modifier]

Rassurant pour qui, Nouwanda ? Pour la femme ou…. pour l’homme qui ne veut pas d’enfant ?

Bon, Zit, bois du jus de poire !