Profitez des offres Memoirevive.ch!
Les toilettes, le lavabo, les poubelles et l’évier de la cuisine
A seize ans, j'avais le sentiment que ma mère était animée par trois « passions ».

La première consistait à m'interdire, avec constance, de sortir le week-end avec mes copines « je t'assure, Nathalie, elle a le droit d'aller en disco, pourquoi pas moi, c'est dégueulasse »; la seconde était de me répéter, toujours avec constance, que si je voulais un jour avoir la chance de choisir mon métier, je devais obtenir de bons résultats à l'école. La troisième, je la résumerais par « nettoyer ». Il me semblait que ma mère était une obsédée du chiffon et du balai, de l'aspirateur et de l'eau de javel. Et je m'étais promis que le jour où j'aurais enfin ma propre « piaule », je ne serais pas comme elle.

A dix-huit ans, j'ai goûté aux plaisirs cumulés de sortir, souvent, très tard, dans un tas d'endroits plus ou moins mal famés et d'avoir ma propre chambre en co-location à environ quatre cent kilomètres de ma famille.

Durant les premiers mois de cette « liberté » tant attendue, j'ai écumé toutes les boîtes de nuit et les bars les plus divers avec, bien sûr, une préférence pour les moins bien fréquentés, et j'ai boudé avec obstination le balai, le chiffon, l'aspirateur et l'eau de javel. Je mangeais pour ainsi dire à même le frigo, incapable de me cuisiner des repas « corrects » mais convaincue d'être enfin « cool ».

Un « matin », sur le coup de midi, accusant une sévère gueule de bois et quelques heures de « blanc » dans mes souvenirs de la soirée de la veille, j'ai réalisé qu'un évier débordant de vaisselle sale, l'absence de café faute d'avoir fait des achats et une poubelle exhalant une odeur nauséabonde ne constituaient pas un réel signe d'indépendance.

J'ai donc empoigné aspirateur et chiffon pour procéder à un nettoyage digne de ce nom, tant des toilettes que du sol de la cuisine, pour le plus grand plaisir de ma colocataire qui, elle, accusait quelques semestres de plus que moi au compteur et qui attendait patiemment que ma première euphorie se calme : se sont enchaînés lessives et rangement, poubelles à sortir et frigo à remplir correctement. Parce que mon confort méritait bien cette entorse à mes « principes » d'étudiante qui est de toutes les soirées et qui connaît tous les lieux de débauche.

Quelques années plus tard, j'ai constaté que la première tâche dont les gens autour de moi voulaient se défaire une fois un revenu régulier assuré, c'était le ménage, comme si nettoyer le miroir de la salle de bain ou l'évier de la cuisine était une tâche indigne pour un jeune licencié en économie ou une assistante de direction, surtout si tri- ou quadrilingue. Ce qui avait comme conséquence que ces personnes engageaient une « femme de ménage » parce qu'ils avaient « mieux à faire que de perdre du temps avec ces besognes peu gratifiantes » « ouais, elle bosse bien, elle peut bien, au prix où je la paie mais bon, parfois, c'est pas top »...

J'ai ainsi souvent oscillé entre envie de moi aussi me débarrasser de cette corvée et habitude prise de nettoyer personnellement la « saleté » que j'avais occasionnée en vivant dans un endroit. Sans jamais franchir le pas de confier mes poubelles à autrui.

Aujourd'hui, si je suis en principe largement aidée dans ces tâches ménagères par une jeune fille au pair – du moins lorsqu'elle ne se trouve pas trop « dommage » pour faire ce que ses parents faisaient sans qu'elle ne s'en rende compte -, je passe encore et toujours beaucoup de temps à ranger, nettoyer, laver. Généralement en maugréant – « et dire que je pourrais lire un trépidant arrêt du tribunal fédéral au lieu de me plier en deux au dessus de la cuvette des toilettes » – mais avec un certain plaisir malgré tout.

Parce que, ne riez pas, j'ai fini, au fil des années, par trouver bien des vertus à ce ménage.

Tout d'abord, je me suis rendue compte que je préparais mieux mes examens dans un endroit décent et que le café, dans une tasse propre, était meilleur que dans un récipient encrassé par des breuvages successifs, ensuite parce que le fait de faire briller un lavabo me permettait de calmer mon esprit parfois en proie à des réflexions auxquelles je ne trouvais pas de solutions : maîtriser son environnement peut procurer une espèce de calme que les questionnements sans fin n'apportent évidemment pas. Dans les crises les plus sévères, il m'est arrivé de ranger mes tupperware par ordre de grandeur, notamment pour ne pas me confronter à un deuil ou à une douleur que l'inaction aurait rendu par trop évident.

J'ai évidemment été tentée, durant une décennie, de faire de cette répartition des tâches ménagères le coeur de mon combat de « féministe » (de pacotille, les grandes avancées en matière d'égalité ayant été obtenues par toutes ces femmes qui sont aujourd'hui grands-mères ou arrières-grands-mères): « si je descends les poubelles, toi, tu dois laver les casseroles après le repas, y a pas de raison que je me farcisse tout le boulot toute seule ». Mais j'ai fini par nettoyer aussi les casseroles le jour où je me suis rendue compte que, égalité des sexes « hin oder her », je n'avais pas l'intention d'apprendre à contrôler l'huile de la voiture ou de percer des trous avec une « mèche pour béton » pour suspendre un tableau : comme je confiais ces corvées sans hésitation à l'homme avec lequel je vivais, il était équitable que je range la cuisine.

Devenue mère à mon tour, j'ai constaté que pour moi, vivre dans un appartement propre et généralement rangé était une façon, certes discrète et très peu « glamour », de prendre soin de ma famille. Et, comme ma mère il y a plus de vingt ans, je passe probablement, aux yeux de Junior et de Mini, pour une passionnée de la serpillère (la fameuse « panosse » en Suisse) et de l'aspirateur; la seule nouveauté est le fait que je trie nos déchets, considération qui n'avait pas cours à une certaine époque.

Aujourd'hui, si je comprends qu'on puisse ne pas trouver de plaisir à nettoyer son appartement, je regrette que si souvent, on considère si peu les personnes qui s'en chargent tout au long de l'année, à domicile ou dans les entreprises : ces travailleurs de l'ombre ne contribuent-ils pas aussi très largement à notre bien-être, qu'il soit privé ou professionnel ?

Alors, dites-moi, chez vous, qui se charge du ménage ?

122 commentaires
1)
Nept
, le 20.10.2008 à 00:30
[modifier]

Moi, mais il faut dire que comme je vis seul, je n’ai pas la possibilité de refiler la patate à Madame… Pour ce qui est de la considération, les personnes qui font le nettoyage sur mon lieu de travail y ont droit, au même titre que ceux qui font le même boulot que moi, mes subordonnés, les techniciens etc. A la condition de le faire correctement, comme tous les autres.

2)
ToTheEnd
, le 20.10.2008 à 00:36
[modifier]

Je pourrais aussi avoir un potager pour avoir des légumes dans mon jardin, mais ça m’ennuie et je n’ai pas la main verte (ou la patience, faut voir). Je pourrais aussi m’acheter une machine à coudre et faire mes vêtements moi-même (aider par Saluki pour les tissus et par un aveugle pour l’assemblage). Je pourrais aussi faire le ménage comme un pro…

Mais je l’avoue, pour toutes ces choses, je fais appel à d’autres que moi… ce n’est pas pour autant que je ne considère pas tous ces gens, au contraire (en plus, ma femme de ménage m’informe de tous les potins du quartier… pour le même prix, j’ai donc une journaliste!).

T

3)
levri
, le 20.10.2008 à 01:36
[modifier]

Chez moi, on pourrait dire que je me charge du ménage, mais il faut reconnaître que je ne suis pas un acharné, et je déconseillerais fortement à mes invités de “manger par terre”. ;)

Je ne vois vraiment pas le côté “déshonnorant” de la chose, à une époque ou j’avais besoin d’un boulot dans la journée, j’ai même travaillé dans une entreprise de nettoyage.

4)
PSPS
, le 20.10.2008 à 04:41
[modifier]

Célibataire par défaut et ne disposant pas des ressources nécessaires à l’emploi, même sporadique, de personnel spécialisé, je pratique les joies du ménages tous les samedis matins.

Tranche de vie entre parenthèses que le concept du podcast a rendu supportable : je profite de ces quatre heures de supplice hebdomadaire pour écouter à la file les épisodes des mes émissions de radio favorites, mon iPod nano G3 pendu autour du cou…

5)
THG
, le 20.10.2008 à 06:15
[modifier]

Contrairement à certains ici qui utilisent des robots à priori pas capables de laver dans les coins – ils se reconnaîtront – et bien qu’ayant badiné dans une autre conversation à propos d’une charmante aide en porte-jaretelles, nous nous partageons les tâches ménagères, bien que tout soit irrégulier à cause de nos horaires de travail décalés. Il est vrai que lorsqu’on se laisse aller – j’ai passé mon WE à faire des trads au lieu de passer l’aspi – ce n’est pas forcément un bon exemple pour les enfants.

6)
crocro
, le 20.10.2008 à 07:29
[modifier]

e n’avais pas l’intention d’apprendre à contrôler l’huile de la voiture ou de percer des trous avec une « mèche pour béton » pour suspendre un tableau : comme je confiais ces corvées sans hésitation à l’homme avec lequel je vivais, il était équitable que je range la cuisine.

Le marché me semble… équitable: vaisselle quotidienne contre vidange annuelle :-)

7)
Philob
, le 20.10.2008 à 08:04
[modifier]

Je dois dire un grand merci à ma maman, qui ayant elle-même vécu une injustice terrible dans sa jeunesse (famille paysanne, 7 enfants, 3 garçons qui ne foutaient rien et 4 filles esclaves ménagères, à 16 ans obligée de travailler “en saison” pour amener de l’argent à la maison); elle nous a éduqué, ma soeur et moi, dans la plus parfaite égalité. J’ai donc appris toutes les tâches ménagères, j’ai même fait du “point de croix” avec une voisine qui nous gardait de temps en temps et je suis devenu un féministe pur et dur malgré les quolibets de mes camarades couillus qui étaient encore un siècle en retard.

Actuellement, je suis fier de pouvoir discuter chiffons, produits de lessive ou de nettoyage; je viens de m’acheter un nouveau fer à repasser (tout simple, mais un peu plus léger que l’ancien), car c’est moi qui repasse la lessive généralement.

J’aime les tâches ménagères qui sont des respirations fantastiques et aussi qui me permettent de me rappeler que le sol est bas. J’ai un immense respect pour toutes les personnes qui font des travaux “vils”, généralement les travaux les plus utiles qui soient (j’ai bien plus de respect pour le concierge de l’institut où je travaille que pour n’importe quel banquier, il faut dire que je suis allergique aux cravates).

En plus, en nettoyant, j’ai appris qu’une des choses les plus importantes à apprendre à mon fils, était de ne jamais pisser debout dans des toilettes, mais bien de s’assoir. C’est tout aussi important pour éviter de “saligotter” partout que pour rester humble et ne pas se poser la question : est-elle assez grande ?

Car la “grandeur” ce n’est pas d’avoir la plus longue, mais bien d’avoir du respect pour l’autre.

J’ai envie de lancer une pétition pour que ToTheEnd soit obligé de nettoyer une fois par mois son intérieur, faire les “à font” tout seul; je me demande après combien de mois on verrait un changement perceptible dans ses “humeurs” sur CUK ?

8)
Madame Poppins
, le 20.10.2008 à 08:17
[modifier]

Philob

Diantre que je suis sensible au fait de pisser assis, non pas que je le fasse debout mais la période de “grâce”, avec mes deux garçons, a cessé le jour où l’aîné a commencé l’école : dès cet instant, il a voulu faire comme ses copains, ce qui n’a pas manqué d’être copié par Mini qui parvient à grand peine à atteindre la cuvette…. Inutile de dire que le résultat est…. comment dire…. poisseux et peu précis…

Crocro, ajoute au contrôle de l’huile le changement d’ampoules, les prises à modifier, les meubles à monter ou démonter, les mises à jour informatiques notamment et tu constateras que le marché est relativement équitable ;-)

9)
Madame Poppins
, le 20.10.2008 à 08:20
[modifier]

TTE, la comparaison avec la machine à coudre ne marche pas. En effet, il est largement reconnu que le fait de savoir coudre nécessite une formation, plus ou moins large, tandis que le ménage serait à la portée de tous et toutes. Et les légumes, là aussi, ne devient pas qui veut jardinier. Mais la question mérite d’être posée : le fait de nettoyer toi-même aurait-il réellement un impact sur tes humeurs ? ;-)

11)
fxprod
, le 20.10.2008 à 08:53
[modifier]

Voici un texte d’un chanteur wallon William Dunker, ce texte a été traduit pour les non-initiés

le titre en wallon “El mambo dèl loke à rloktér”

“à écouter avant de lire la traduction veuillez excuser la mauvaise qualité de lenregistrement je n’y suis pour rien

Ne venez pas dire que c’est sale ça

Ne venez pas dire que c’est souillé

Ne venez pas dire que c’est sale ça

J’l’ai nettoyé, maintenant c’est propre

J’ai même passé le torchon à torchonner

Dans toutes les pièces de la maison

Ne venez pas dire que ça ne brille pas

Ne venez pas me dire ça, n’est-ce pas…

Je fiche votre tête dans ce vieux seau

Pour faire des bulles de savonnée

Regardez, tout luit comme un soleil

Je ne suis pas natif de Jumet-Mallavée.

J’aime le bon Monsieur Propre

Et chaque jour je ne pense qu’à lui,

On me surnomme bien Marie Frotte-frotte

Je ne puis vivre dans la saleté

J’aime brosses et raclettes,

Torchons à torchonner et savonnettes

Vous savez, je suis la fée du logis,

Je fais déjà mon samedi le jeudi.

Je suis content dans les cuves de savonnée,

Je suis bien aise dans les lessives,

Maintenant il n’y a plus de lessiveuse mécanique,

Mais pour ma machine automatique,

Je ne voudrais pas changer mon tonneau de poudre

Contre deux autres…

Vous savez, je suis la fée du logis,

Je ne puis vivre dans la saleté

12)
Amely
, le 20.10.2008 à 09:17
[modifier]

Alors chez moi c’est une tâche que je fais seule, je rechigne toujours à m’y mettre mais une fois que ça brille y a une certaine satifaction. je pense que l’homme peut donner un coup de main de temps en temps, le mien fait quelques fois la vaisselle mais sans que je lui demande, il commence ses journées à 5h et ne rentre pas avant 19h je trouve donc normal que moi, qui suis au plus tard rentrée à 18h je participe plus au tâche ménagère, j’ai plus de temps. Si je n’ai pas trop de temps j’empreinte le Roomba de ma maman ;-)

13)
Tom25
, le 20.10.2008 à 09:23
[modifier]

Ma femme se charge du ménage courant, et je lui donne un coup de main les fois où on le fait plus à fond, c’est à dire quand on déménage :•))) .
Non je déconne, de temps à autre je fais les chiottes au burin (calcaire), les coins des pièces, les siphons, les joints de portes et de fenêtres, sous les meubles, etc. Ah, et le bureau aussi, le bureau et la matériel informatique c’est moi.
Le bricolage et l’entretien auto c’est moi également.
Il est vrai que ça vide la tête, et que contrairement à d’autres boulots on voit tout de suite le résultat, et on est sûr qu’il est là. J’ai remarqué que plus on attendait, plus c’était sale, et plus on voyait le résultat. Donc mieux on se sentait après avoir lavé. Du coup je prends bien soin de ma crasse pour mes déprimes, mais je n’ai pas eu de coup de blues depuis plusieurs mois, plusieurs années même. Enfin si, mais pas assez fort pour user mon joker de crasse, alors je le garde. :•) .

Et effectivement pour reprendre une idée écrite plus haut, concernant la crise, je crois que ce n’est pas de ne plus pouvoir s’acheter le dernier MacPro dont certains ont peur, mais de devoir retourner à ces tâches bassement … basses tout court.

14)
François Cuneo
, le 20.10.2008 à 09:35
[modifier]

Vous me les brisez avec votre “pissez assis”.

Si je n’aime pas poser mes fesses sur le cuvette des autres, je peux en profiter en tant qu’homme, ou bien?

Et je fais gaffe, en général, je ne fais pas à côté.

Bon, pour le ménage, quand on est en vacances, c’est nous.

Sinon, c’est nous et une dame qu’on paie pour ça.

Ce n’est pas une question de penser “travail dévalorisant”, juste une question de temps.

15)
François Cuneo
, le 20.10.2008 à 09:41
[modifier]

J’ai envie de lancer une pétition pour que ToTheEnd soit obligé de nettoyer une fois par mois son intérieur, faire les “à font” tout seul; je me demande après combien de mois on verrait un changement perceptible dans ses “humeurs” sur CUK ?

Pas très sympa ça, comme remarque… surtout sans le moindre petit smiley qui aurait pu adoucir la chose.

16)
François Cuneo
, le 20.10.2008 à 09:41
[modifier]

J’ai envie de lancer une pétition pour que ToTheEnd soit obligé de nettoyer une fois par mois son intérieur, faire les “à font” tout seul; je me demande après combien de mois on verrait un changement perceptible dans ses “humeurs” sur CUK ?

Pas très sympa ça, comme remarque… surtout sans le moindre petit smiley qui aurait pu adoucir la chose.

17)
tyranael
, le 20.10.2008 à 09:45
[modifier]

Chez nous, on a également une femme de ménage. Rien de snob, juste une économie de temps. Le but étant de pouvoir profiter de nos week-end. De plus ça nous pousse à avoir l’appart rangé de manière impeccable au moins une fois par semaine (le jour de passage de notre femme de ménage…). Avant on avait tendance à se laisser aller et notre appart ne ressemblait plus à grand chose assez rapidement malgré tout. Du coup les apéros impromptus avec les amis étaient source de stress :-) Petit bonus: je suis sûr que notre chat m’aime plus maintenant que ce n’est plus moi qui utilise la grosse-machine-qui-fait-du-bruit :-)

18)
ysengrain
, le 20.10.2008 à 09:48
[modifier]

tandis que le ménage serait à la portée de tous et toutes.

Je ne crois pas. une formation basique, certes est nécessaire. Il n’y a qu’à écouter les commentaires quand je m’y mets.

Chez nous, une “faisant quasiment partie de la famille” est à l’oeuvre depuis une vingtaine d’années. Elle fait partie de notre environnement familial, vient garder chat et chien (et la maison !!) quand nous nous absentons.

19)
fxprod
, le 20.10.2008 à 10:06
[modifier]

Vous me les brisez avec votre “pissez assis”.

c’est à portée de toutes les bourses….

20)
ToTheEnd
, le 20.10.2008 à 10:16
[modifier]

TTE, la comparaison avec la machine à coudre ne marche pas. En effet, il est largement reconnu que le fait de savoir coudre nécessite une formation, plus ou moins large, tandis que le ménage serait à la portée de tous et toutes.

Tu rigoles, 2 bouts de linge et je te fais une robe haute couture:

Et puis j’ai déjà vu des gens qui ne savent pas faire la vaisselle et encore moins frotter là où il y a des taches.

Enfin, je signale que je n’ai pas toujours eu les moyens de me payer ce genre de services…

T

21)
Madame Poppins
, le 20.10.2008 à 10:17
[modifier]

:-))))) oh punaise, TTE, ça, c’est de la robe : je me demande si elle fait souvent le ménage, cette dame ! C’est la preuve que certaines, un rien les habille !

22)
Leo_11
, le 20.10.2008 à 10:19
[modifier]

A la maison c’est Mme Booboo qui se charge des corvées du ménage…

Je ne sais pas faire fonctionner un aspirateur et en plus ça me fait peur (je suis comme les chats ou le chien…) de toute façon à chaque fois que je m’y suis essayé, elle est repassée derrière… alors par économie de temps et d’énergie je la laisse faire :•D

Par contre j’aime bien faire le repassage… ok, je sais pas faire fonctionner la machine à laver non plus, mais le fer ne me fait pas peur… et pis c’est moi qui range la vaisselle et qui nettoie la cuisine après les repas…

23)
alec6
, le 20.10.2008 à 10:40
[modifier]

Ha ! une humeur comme dame Poppins en a le secret !

Pisser assis… je vois que je ne suis pas le seul à pratiquer et à l’imposer à mes gamins. C’est de toutes façon une tradition familiale initiée par mon paternel.

J’en ai d’ailleurs fait récemment un picto pour placer dans les chiottes de l’atelier. Vous pouvez le télécharger ici.

24)
levri
, le 20.10.2008 à 10:51
[modifier]

j’ai appris qu’une des choses les plus importantes à apprendre à mon fils, était de ne jamais pisser debout dans des toilettes, mais bien de s’assoir

Faut pas charrier non plus, il serait plus judicieux de lui apprendre à retrousser son prépuce et à viser, éventuellement à nettoyer lui-même ses erreurs de trajectoire, ce qui améliorerait vraisemblablement son adresse !

Autre chose, pour un garçon il est plus hygiénique de pisser debout, à moins qu’il n’y ait un lavabo dans les toilettes, et que tu ne lui apprennes à se nettoyer le gland après avoir uriné (à l’eau pure). Un garçon peut être “féministe” sans devoir se transformer en fille, il faut accepter les différences.

Crois tu sincèrement que ton fils ne se posera pas la “question de la taille”, juste parce que tu lui as appris à uriner assis ? cela témoignerait d’une naïveté certaine, la taille ça fait partie des choses à expliquer.

Pour le reste je suis d’accord sur le fait qu’un garçon doit être capable de faire des trucs traditionnellement réservés aux filles

@ 18-Ysengrain : oui une petite formation nettoyage ne peut être que profitable, une simple observation de comment fait “quelqu’un qui sait” peut suffire, mais il peut être intéressant de comparer la technique des pros par rapport à celle des “ménagères”.

@ 23-alec6 : il faut venir sur cuk, d’obédience Suisse pour entendre parler de l’obligation de pisser assis pour les garçons ! … on en apprend tous les jours… maintenant, j’aimerais bien qu’on m’explique les avantages supposés de la chose !

25)
Saluki
, le 20.10.2008 à 10:55
[modifier]

@2 TTE

Si tu veux un coup de main pour choisir des étoffes, en ces temps, faisons de l’échange marchandise: tu me diras peut-être où mettre mes noisettes à l’abri des banquiers.

Je viens de vivre quelques jours chaloupés avec les queubans pour mettre un peu de souplesse dans les finances de la boîte. J’ai rencontré des hommes (et des femmes) préoccupés de la mauvaise image qu’ils avaient de leur métier en général et préoccupés de trouver des solutions à nos problèmes.

Ils ne m’ont pas pris ma montre pour me donner l’heure comme je le redoutais. Et j’ai les lignes que je voulais.

Pour en venir au sujet du jour, nous ne refusons pas l’aide de notre femme de ménage: elle repasse à merveille mais est un peu souillon par ailleurs: elle ne fait que ce qui se voit. Pas question qu’elle soulève d’elle-même un tapis pour aspirer dessous …

Moralité les “ménages en grand” comme disait ma maman, nous nous les tapons à deux, Madame Saluki et sa meilleure victime.

26)
Tom25
, le 20.10.2008 à 11:04
[modifier]

Ouais, cette histoire de pisser assis me surprend. Ce n’est pas la première fois que je lis ça sur Cuk. Je pisse debout la journée, assis le soir car je suis fatigué et ça m’évite d’avoir à allumer la lumière (car ça me réveille encore plus, sinon je reste en état de somnolence).
Le respect c’est de viser juste, quelque soit la méthode employée. Mais imposer une méthode me choque.
Ou alors il s’agit d’un handicap de la femme ? Et dans notre immense mansuétude nous les hommes devons nous imposer ce même handicap par compassion ? A ce compte on va bouffer de la viande avariée tous les mois afin de les soutenir dans leur mal au ventre dû aux règles ?

27)
Madame Poppins
, le 20.10.2008 à 11:07
[modifier]

Tom25, chic alors, dans ce cas-là, on pourra vous tromper lorsque vous choperez le démon de midi ou le démon de minuit, juste histoire de vous soutenir ? ;))) Je sais, c’est nul, je –>

28)
Gr@g
, le 20.10.2008 à 11:16
[modifier]

ah chez nous, d’habitude, c’est moi qui m’occupe: – de l’aspirateur – du panossage – des WC – du dépoussiérage – de la lessive – du repassage (que j’adore faire en regardant des dvd, le home cinema à fond, ça dérange personne, mais du coup, je repasse plus lentement, car souvent le nez relevé des tissus)

Ma femme s’occupe: – des “à fond” – de la cuisine (à laver et à créer des petits plats) – des lavabos, douche, baignoire – des plantes.

Maintenant, avec l’arrivée d’un p’tit bout (qui aura 2 mois cette semaine), cela change un peu les choses…

J’ai étonné ma mère il y a quelques années lorsque j’ai répondu à sa question: “que veux-tu pour Noël” “un aspirateur sans sac et un nouveau fer à repasser”! ;o) Parce qu’étant petit, elle était plutôt adepte du “je fais parce que l’autre ne fait pas comme moi je le veux”, je n’ai donc jamais participé aux tâches ménagères, ni mon père d’ailleurs. C’est en vivant seul 1 année que j’ai pris ces habitudes.

Aussi, ma grand-mère paternel a fait sa carrière de travailleuse comme femme de ménage, j’ai donc un très grand respect pour ces employés exploités à faire les tâches d’entretien de la maison.

29)
alec6
, le 20.10.2008 à 11:23
[modifier]

@ lévri… les avantages de pisser assis ? Un chiotte qui ne pue pas, c’est pas mal non plus, a fortiori chez soi ! Accessoirement plus agréable quand on doit obligatoirement s’assoir !

30)
levri
, le 20.10.2008 à 11:35
[modifier]

hey Maame Poppins, le démon dont tu parles n’est plus une exclusivité masculine ! et il n’y a plus que les tenants de “l’amour romantique” qui considèrent que ce soit un écart (tromper, tout de suite les gros mots). :)

Sérieusement, cette manie de vouloir “l’égalité” forcée pour tous est vraiment ridicule, il y a des différences, et c’est ça qui est planant, la majorité des tentatives égalitaristes mène juste à un nivellement par le bas et à la frustration.

@ Gr@g : s’il y a salaire en rapport avec le travail fourni, je ne voie pas en quoi il y aurait “exploitation” pour le personnel ménager.

@ alec6 : je ne voie pas pourquoi un chiotte puerait parce qu’on pisse debout, tu n’as pas appris à viser quand tu étais petit ? … à moins que tu n’aies été bien élevé, et que tu n’aies appris qu’il était “sale de se toucher le pénis”, alors effectivement pisser sans les mains ou avec des moufles demande d’avantage d’adresse… de toute façon comme je l’ai déjà dit, si on est maladroit il n’est pas interdit d’essuyer.

31)
Caplan
, le 20.10.2008 à 12:09
[modifier]

Pisser assis… je vois que je ne suis pas le seul à pratiquer…

Oui. D’ailleurs, ta devise, c’est: “Pisser assis et mourir debout!” ;-)

Milsabor!

32)
fxprod
, le 20.10.2008 à 12:23
[modifier]

c’est à portée de toutes les bourses….

excusez-moi, je crois que je me suis trompé de fil de discussion (:D

33)
THG
, le 20.10.2008 à 12:32
[modifier]

Moi je suis pour le pipi assis. En étant debout, même si on fait attention, il y a toujours un risque de pas bien viser.

Et, pour reprendre Desproges, c’est plus pratique quand on a un porte-jarretelles :-)

34)
Leo_11
, le 20.10.2008 à 13:03
[modifier]

je ne voie pas pourquoi un chiotte puerait parce qu’on pisse debout, tu n’as pas appris à viser quand tu étais petit ? … à moins que tu n’aies été bien élevé, et que tu n’aies appris qu’il était “sale de se toucher le pénis”, alors effectivement pisser sans les mains ou avec des moufles demande d’avantage d’adresse… de toute façon comme je l’ai déjà dit, si on est maladroit il n’est pas interdit d’essuyer.

Levri… ou bien tu es de mauvaise foi ou bien tu ne regardes pas bien ce qu’il se passe… pour ton information, lorsque tu urines debout il y a de toute façon des giclures et ces petites gouttelettes ont la désagréable tendance à se faufiler dans les moindres petites fentes… tout particulièrement sous le support de la lunette… et à la longue ça sent forcément… et pour le nettoyage des maladresses, à moins que tu ne démontes à chaque passage dans cet endroit la dite lunette tu n’y arriveras jamais…

35)
levri
, le 20.10.2008 à 13:17
[modifier]

Enfin ! y a t il une raison à ce truc de pisser assis ? une question d’éducation, une mode spécifiquement Suisse ? jusqu’à présent je n’avais jamais entendu parler de ça.

mmm, j’ai trouvé une raison possible : si on est obèse, il est possible de perdre de vue son pénis, ce qui gêne la visée… j’ai bon ? (explication valable également pour d’autres problèmes médicaux)

@ Leo_11 : pas de mauvaise foi, juste curieux, quand tu urines assis, tes micro-gouttelettes se glissent tout aussi facilement sous la lunette, le rebord de la cuvette, ainsi que sur tes fesses dénudées.

On parle de nettoyage, dans presque toutes les toilettes il y a une brosse à WC, c’est bien d’apprendre à l’utiliser. Pour les maniaque de la “propreté” il est même possible de laisser un peu d’eau de Javel dans le fond du support de brosse.

PS : les lunettes bien faites sont faciles d’accès, et donc à nettoyer.

36)
Philob
, le 20.10.2008 à 13:36
[modifier]

D’abord, je tiens à m’excuser pour la “pique” lancée à TTE; il est évidant que pour moi il s’agissait d’une boutade et je n’ai pas l’habitude des émoticones. Je n’ai absolument rien contre TTE, au contraire, j’aime ses humeurs et j’adore la confrontation.

Comme Leo_11, je pense que malgré un entrainement intensif et de nombreuses compétitions, il n’est pas possible de pisser sans faire d’éclats en étant debout.

Une amie a fait installer un pissoir dans ses toilettes, car elle avait deux garçon et son mari, donc 3 zizis; ainsi ils pouvaient pisser debout sans trop salir, les pissoir étant justement construits pour éviter les éclaboussures (ce qui n’est absolument pas le cas des wc). Et comble du perfectionnement il y avait même un couvercle à se pissoir ( je crois que le couvercle n’y est plus, car son mari, un matin, mal réveillé, s’est soulagé en oubliant de soulever le couvercle; oui il a du s’acheter une nouvelle paire de pantoufles).

Levri, merci pour le rappel de ces leçons d’hygiène, qu’il est tout à fait possible de faire assis et même en utilisant une serviette humide en plus.

37)
alec6
, le 20.10.2008 à 13:49
[modifier]

Enfin ! y a t il une raison à ce truc de pisser assis ? une question d’éducation, une mode spécifiquement Suisse ? jusqu’à présent je n’avais jamais entendu parler de ça.

Mais je pisse en France moi monsieur !

Mouhai… très drôle Caplan ! Hi hi hi hi hi !

38)
tyranael
, le 20.10.2008 à 13:49
[modifier]

Concernant le questionnement de levri quant à la cause profonde sur le fait de s’asseoir, je pense que c’est effectivement une différence culturelle “de type germanique”. c’est un concept tout à fait connu en Suisse allemande et lors de mes stages en Allemagne, j’ai super souvent entendu de la part de mes coloc le fameux “sitzen statt spritzen” (traduction “s’asseoir au lieu d’éclabousser”, mais ça le fait pas en français).

est-ce que qqn peut valider ceci ?

39)
Inconnu
, le 20.10.2008 à 13:52
[modifier]

Cuk est décidément plein de surprises, aujourd’hui on a droit à la polémique la plus ouf du siècle donc je me dois de prendre position : il est à mon avis plus simple de rester debout pour pisser dans le lavabo ou l’évier.

40)
levri
, le 20.10.2008 à 14:08
[modifier]

@ Philob : ça mériterait presque une étude scientifique, mais pour peu que le prépuce soit rétracté et avec un minimum d’entraînement il est possible d’atteindre une certaine précision et de trouver une trajectoire générant un minimum d’éclaboussures.

La quasi totalité des pantalons ont une fermeture éclair ou des boutons, il est plus rapide d’utiliser cette facilité plutôt que de se déculotter totalement. Bon y’en a aussi qui se plaisent tellement dans les latrines, qu’ils y passent des plombes et y installent même des étagères de livres, dans ce cas je comprend qu’uriner assis soit plus reposant.

@ alec6 : tu es peut-être en France, mais tu es aussi peut-être l’exception qui confirme la règle ;)

@ tyranael : ça, c’est de la réponse valide, donc ce serait culturel.

@ Haddock : pas de gros mots ! pas de polémique, juste une question sur les différences d’habitudes et leur provenance. Comme je le disais je suis d’accord avec toi, debout c’est plus simple. Chacun peut choisir sa manière préférée, mais pour l’éducation des enfants, je trouve qu’il est mieux d’expliquer les deux et leur laisser le choix.

@ alec6 : il te faut pas grand chose pour te marrer. Mourir debout, quelle fierté ! D’un autre côté, mourir est une chose (très) transitoire et avant d’être mort, il peut y avoir un (très) bref moment ou l’on est en train de mourir et encore debout… mais mourir couché, c’est plus reposant quand même… :)

41)
Madame Poppins
, le 20.10.2008 à 14:22
[modifier]

Bon, c’est maintenant clair, net et sans appel : cuk est essentiellement fréquenté par des hommes. Qu’ils pissent debout ou assis, finalement, peu m’importe. Je sais que (presque) toutes les femmes préfèrent que les toilettes qu’elles nettoient soient fréquentées par des hommes qui pissent assis ET qui ensuite baissent le couvercle desdites toilettes.

Alors, ce couvercle, vous le fermez ? Et qui change le rouleau de papier devenu vide ?

43)
Inconnu
, le 20.10.2008 à 14:36
[modifier]

Et qui change le rouleau de papier devenu vide ?

Ça c’est un mystère de l’existence, il doit y avoir des petits lutins qui le font pendant qu’on dort. Je pense que ce sont les mêmes qui remplissent le frigo.

44)
Tom25
, le 20.10.2008 à 15:06
[modifier]

François !!!! J’avais nettoyé mon Mac ! Je n’ai plus qu’à tout recommencer, il est plein de postillons !

Pour les éclaboussures, faut faire le test : Rouler une feuille de papier, pisser à travers le tube et voir s’il est pleins de gouttelettes. Les vaches pissent en régime très turbulent (éclaboussures), personnellement je suis plutôt proche du régime laminaire (le jet reste uniforme).

45)
Amely
, le 20.10.2008 à 15:13
[modifier]

Messieurs vous apprendrez qu’en pissant assis avec les genoux à hauteur de la cuvette on se vide mieux la vessie et que pour nous les femmes plus touchées par les infections urinaires c’est important que la vessie se vide bien. le mien pisse assis parce que sinon 15 min debout avec la bd ou le journal dans les mains je vois pas comment il ferait. le mystère du rouleau ben chez nous c’est l’homme qui y pense

46)
alec6
, le 20.10.2008 à 15:25
[modifier]

@ Lévri… je dois être un peu mazo mais je reconnais avoir un sens de l’auto dérision très poussé ! On peut me traiter de tous les noms, je m’en contre fout. Si c’est Caplan qui fait la blague, il y a encore moins de problèmes.
Certains comprendrons peut-être que je puisse sortir des trucs sur eux sans pour autant vouloir blesser. Simplement pour faire réagir ! sachant que si on me faisait les mêmes “blagues”, je resterais de marbre…

A part ça je change les rouleaux vides et incite mes enfants à faire de même, quant au ménage, lorsque j’ai les moyens donc du boulot et pas de temps, je paye qqu’un pour le faire. Sinon je fais très souvent à manger avec beaucoup de plaisir, leur mère le faisant surtout par nécessité. J’ai d’ailleurs énormément de copains qui font à bouffer tous les jours et dont les compagnes ne touchent qu’exceptionnellement les gamelles. Voire jamais pour certaines.

Et ça se passe en France… si si !

47)
François Cuneo
, le 20.10.2008 à 15:49
[modifier]

J’espère que le filtre Swisscom ne va pas chercher des mots comme “pisser” pour savoir s’il interdit ou pas la vue des sites depuis les écoles vaudoises…

Si c’est le cas, on est mal. Disons surtout moi…

48)
Antoche
, le 20.10.2008 à 15:52
[modifier]

Le fait de pisser assis diminue fortement, paraît-il, les problèmes de prostate.(je viens de faire asseoir la moitié des lecteurs). Il est à noter que l’endroit où je me soulage influence largement mon choix de posture.

Pissons debout, pissons assis, mais non de bleu pissons dans le trou!

49)
levri
, le 20.10.2008 à 16:05
[modifier]

@ alec6 : mais non t’es pas maso… mais associer la fierté de pisser assis à celle de mourir debout, il fallait que je resitue ;)

J’ai googlé un peu pour voir, et le questionnement du “pisser assis” est très présent sur la toile, surtout sur les forums féminins.

D’après une intervenante “Cette technique très prisée, en Norvège et en Suède vient en fait d’une idée féministe Américaine des années 70.”

D’autres commentaires me laissent dubitatifs, ci après quelques exemples :

“Ma soeur à élevée ses 3 fils dans cet esprit. Esprit de respect et de tolérance pour les femmes. Je suis convaincue, que bientôt tous les hommes, urineront assis. C’est une évolition appréciable.”

“J’ai appris a mon fils, à uriner assis alors qu’il avait 12 ans. Il en a aujourd’hui 22, et tout se passe tres bien. Il urine TOUJOURS assis. L’aprentissage se fait sur simple demande en tête à tête. Cette forme de castration, est de nos jours bien assimilée par les hommes.”

“Dans un soucis d’égalité homme-Femme; mes deux fils urinent assis. Méthode que je leure ai inculquée et qu’ils continnuent à appliquer. Ils vivent tout deux avec moi. Le plus jeune à 19, le plus agé 28ans.”

Chacun trouve l’évolution où il peut, les mères dans l’intimité trouvent normal de “castrer” leurs fils, et comme on l’avait déjà dit pisser assis est un grand pas en avant pour l’égalité des sexes…

@ Antoche : pour la prostate, tous le monde n’a pas l’air d’accord, n’ayant pas de problème de ce côté je ne dirai rien, mais ça fait partie des causes médicales évoquée précédemment.

@ François : le mot pisser n’est pas vulgaire, c’est du bon vieux Français, il me semble.

50)
ToTheEnd
, le 20.10.2008 à 16:28
[modifier]

Ouais… un peu effarant ces commentaires mais assez drôles si on les prend au 22ème degré! Je pense que dans ma future maison, je vais construire des chiottes unisexe… soir une salle d’eau pour homme où il sera possible d’uriner n’importe comment et n’importe où… et une pour les femmes et ses copines…

Après, vu que je mange des trucs différents, je ferai deux cuisines… et deux salles à manger. Et puis pour la chambre, vu que je préfère dormir sur le ventre, il faudra probablement 2 chambres à coucher.

Bref, on va vivre séparément et se voir pour procréer dans une clinique!!!

T

51)
fxprod
, le 20.10.2008 à 16:45
[modifier]

une salle d’eau pour homme où il sera possible d’uriner n’importe comment et n’importe où…

De préférences en carrelages du sol au plafond avec des cibles et surtout pour nettoyer au karcher……

52)
Franck Pastor
, le 20.10.2008 à 17:07
[modifier]

Je viens de lire les commentaires qui précèdent, et j’ai encore du mal à en croire mes yeux… Only in cuk.ch!

53)
Alain Le Gallou
, le 20.10.2008 à 17:19
[modifier]

Sur la pelouse en visant les mauvaises herbes.

Et la nuit, avant de ce coucher, en regardant les étoiles avec une pensée pour Brel.

54)
levri
, le 20.10.2008 à 17:19
[modifier]

@ Franck Pastor : si nous étions incapables de nous poser des questions objectives sur nos petites habitudes et les petites choses de la vie, nous serions peu crédibles en abordant des sujets plus cruciaux. :)

Only cuk ? quand même pas !

@ Alain Le Gallou : surtout pas les mauvaises herbes ! il parait qu’à moins d’avoir certaines maladies, l’urine est stérile et fait un très bon engrais !

55)
Alain Le Gallou
, le 20.10.2008 à 17:30
[modifier]

@levri Oui l’urine est stérile, tu peux même la boire sans danger. Mon médecin me l’avait confirmé.

Mon intervention était juste pour faire un clin d’oeil, au vue de votre discussion trop sérieuse, et à une chanson de Brel sur le sujet.

56)
tyranael
, le 20.10.2008 à 17:33
[modifier]

Je confirme l’urine semble être un très bon engrais. Tout au moins celle des différents chiens de mes parents. On aperçoit toujours dans leur gazon des “touffes” de verdure nettement plus grandes et flamboyantes que le gazon moyen…

Maintenant il s’agit de tenter l’analogie canine-humaine. Nous ne levons pas la patte, mais je ne pense pas que ça ait un impact sur la qualité du produit fertilisant…

57)
benoit
, le 20.10.2008 à 17:56
[modifier]

C’est fou çà !

Madame Poppins dans son humeur écrite avec cette classe et cette élégance qui la caractérise, évoque une ou deux fois les toilettes mais sans y attacher plus d’importance qu’à la cuisine ou la salle de bains. Et la question posée était “Qui fait le ménage ?”. Très vite la question disparait et l’on peut lire pratiquement une thèse sur ” Des avantages et inconvénients de la posture verticale au vidage de vessie”.

Et c’est cela qui est terrible. Moi qui ne m’étais jamais posé la question, toujours debout, je vais me trouver face à un problème existentiel lors de mon prochain passage au “petit coin”. Assis…debout…telle est la question. Le temps que je trouve la bonne réponse, si je la trouve…bonjour l’état des toilettes.

58)
benoit
, le 20.10.2008 à 18:04
[modifier]

surtout pas les mauvaises herbes ! il parait qu’à moins d’avoir certaines maladies, l’urine est stérile et fait un très bon engrais !

Alors je dois être très malade. J’ai fait le test cet été dans mon jardin. Je dessinais des figures géométriques le soir avant de me coucher, toujours au même endroit. En 15 jours la figure était visible de tous, l’herbe étant brulée aux endroits visées. Je ne m’en suis pas vanté et certains se posent sans doute encore la question sur l’origine certainement extra-terrestre de ces mystérieuses figures

59)
Leo_11
, le 20.10.2008 à 18:07
[modifier]

Alors, ce couvercle, vous le fermez ? Et qui change le rouleau de papier devenu vide ?

Oui je pisse assis car je suis un éééénnnnnooooorrrrrmmmmmeeee flémard… je n’ai même pas besoin de viser et contrairement à ce que Levri déclare il est beaucoup plus facile de se déculotter lorsque les pantalons ont des boutons… car déboutonner un jeans sans commencer par celui de la taille c’est quelque peu galère…

En plus je ferme la lunette ET le couvercle… je n’aime vraiment pas voir les toilettes avec leur bouche béante

60)
Leo_11
, le 20.10.2008 à 18:16
[modifier]

Alors je dois être très malade. J’ai fait le test cet été dans mon jardin. Je dessinais des figures géométriques le soir avant de me coucher, toujours au même endroit. En 15 jours la figure était visible de tous, l’herbe étant brulée aux endroits visées. Je ne m’en suis pas vanté et certains se posent sans doute encore la question sur l’origine certainement extra-terrestre de ces mystérieuses figures

Non, non tu n’es en rien malade… l’urine est effectivement en engrais (urée donc une des nombreuses formes d’azote qui est l’élément qui fait pousser les plantes) mais pur elle a tendance à brûler avant d’être bénéfique… car :

1° en règle générale l’urine est acide et les plantes n’aiment pas ça sur leur feuillage

2° trop concentré

3° l’urée doit être dégradée en nitrate par les bactéries du sol pour être assimilable par les plantes

c’est d’ailleurs pour ça que lorsqu’un chien urine dans le gazon le centre de la mouillure (ça se dit comme ça ???) est brûlé et le bord est vert intense…

61)
Tom25
, le 20.10.2008 à 18:30
[modifier]

benoit fait des figures de plusieurs dizaine de mètres carré en pissant sans se déplacer ?!
Alors soit il y a de la pression, soit …

Je suis un peu abasourdi par les exemples cités par Levri. Qu’on engueule une personne qui ne respecte pas les autres en dégradant ou salissant, c’est normal. Mais là ?! Lui imposer une posture ! Non franchement ça m’énerve. Les hommes font en moyenne 10 à 15 cm de plus que les femmes, on doit marcher voûter ou peut-on se tenir droit ? Non parce que s’il y a des hommes qui profitent de pisser debout pour tout saloper les toilettes, il y en a qui profitent de leur taille et de leur force pour martyriser les femmes.
Pis franchement, il m’arrivait d’aller dans les toilettes des dames pour accompagner mes filles lorsqu’elles étaient petites, c’est à croire que la plupart des femmes pissent debout aussi !

62)
Tom25
, le 20.10.2008 à 18:31
[modifier]

L’urine est chaude aussi non, et l’eau chaude est un bon désherbant je crois.

63)
Leo_11
, le 20.10.2008 à 18:45
[modifier]

Effectivement Tom… mais bon pour que ça soit efficace il faut quand même plus que 37° pour dégrader les molécules végétales…

65)
coacoa
, le 20.10.2008 à 19:52
[modifier]

Voilà, on il suffit qu’on s’absente un moment et hop, tout le monde en profite…

Quand on pisse de rire, on doit le faire debout ou assis ?

66)
Leo_11
, le 20.10.2008 à 20:00
[modifier]

Alors là Alec… t’as une de ces pression… mais y’a quand-même des giclures en haut à gauche…

67)
Madame Poppins
, le 20.10.2008 à 20:01
[modifier]

:-)))))

Arrêtez, c’est pas sérieux, ça ! François a raison, les moteurs de recherche, avec le nombre de “pisser”, ça va nous amener de “drôles” de lecteurs-trices…

Finalement, j’en arrive à la conclusion que le bouchon du tube de dentifrice ne divise plus les couples, que tout le monde le referme et que plus personne ne laisse traîner de chaussettes qui devraient, par la vue de l’esprit, aller seules dans la corbeille de linge sale….

Après la guerre (de 39), ma grand-mère, allemande, a souffert d’une espèce d’excéma sur les mains; elle a uriné sur ses mains et en quelques jours, tout a disparu (bon, pas les mains mais les plaques rouges) : faut croire que l’industrie pharmaceutique se moque de nous lorsqu’elle nous vend des crèmes hors de prix pour ce genre de problème !

Vous connaissez la plaisanterie : un matin de janvier, Hillary Clinton aperçoit une insulte écrite avec de l’urine, dans la neige devant la maison blanche. L’enquête du FBI a apporté une bonne et une mauvaise nouvelle : la bonne, c’est que l’urine était celle de Bill; la mauvaise, c’est que l’écriture était celle de Monica…

A bientôt, bonne soirée

68)
Tom25
, le 20.10.2008 à 20:10
[modifier]

Et le monde a rit de Bill car c’était écrit Arial taille 9 !
Mais tout un chacun a, du coup, reconnu les talents et l’adresse de Monica.
:•)))

70)
Tom25
, le 20.10.2008 à 20:12
[modifier]

Je profite vite d’en être à ce numéro de commentaire pour demander à Mme Poppins :
“Alors ? à quand un humeur sur le sexe ? (relation j’entends)”.

Edit : Ahhhhh Caplan, tu me casse tout mon coup là, tu m’as piqué mon n° !

71)
Leo_11
, le 20.10.2008 à 20:15
[modifier]

Essayez la recherche “Pisser debout” avec Google image… hors mis les sites de cul y’a une floppée d’images qui montrent des filles qui pissent debout… vous enviez les mecs ???

Je vais tout de même continuer à pisser assis, c’est plus confortable…

72)
Madame Poppins
, le 20.10.2008 à 20:38
[modifier]

Avocate-stagiaire, je jouais au défi avec mes petits camarades : chiche que t’es pas cap’ de placer XXX (mettez un mot débile) dans ta prochaine plaidoirie…. Et je vous assure, “girafe” dans une procédure en divorce ou “étoile filante” dans une procédure en lésions corporelles graves, c’est pas de la tarte… Mais une humeur sur le “sexe (relation j’entends)”, là, c’est too much pour moi, je doute être capable de le relever. Mais… je vais y songer quand même, on ne sait jamais….

Allez, à dans quinze jours !

73)
levri
, le 20.10.2008 à 20:44
[modifier]

Bon en résumé chacun a le droit d’uriner comme il veut, mais il doit laisser les lieux propres, et non il n’y a pas de complot pour nous obliger à pisser assis ;)

@ Tom25 : wai, 70, ça le fait pas ! :D

@ Maame Poppins : toi, la romantique, parler de sexe ?

74)
Tom25
, le 20.10.2008 à 21:04
[modifier]

Et honte à nous si on n’écrit pas plus de commentaires dans l’humeur sur les relations sexuelles qu’ici. On va dire que sur Cuk, à part faire des dessin dans les champs en urinant …
On passera pour des vieux qui gambergent sur des problèmes métaphysiques, de faits de sociétés, pissss c’est tout ! :•) .

75)
Saluki
, le 20.10.2008 à 21:08
[modifier]

wai, 70, ça le fait pas ! :D

Ce n’est pas comme 72 (eh oui, 69 plus la TVA au taux agricole ça fait le compte…)

Pipi, caca, popo sur cuk, c’est la preuve que la pétition pour le maintien du FW dans les Macs Bouc ça ne remue pas les foules.

Il fait nuit. Il est temps de prendre les vessies pour des lanternes…

C’est vrai, on n’y voit goutte…

76)
levri
, le 20.10.2008 à 21:18
[modifier]

@ Saluki : la pétition pour le FW, c’est moi qui avait donné l’adresse je pense… donc ça n’empêche pas, et non c’était pas pipi, caca, popo, juste une interrogation sur une pratique universelle de l’humanité, et même plusieurs fois par jour. C’est vrai que certains se sentent un peu gênés et en revienne au langage bébé… :)

78)
FiBo
, le 20.10.2008 à 21:55
[modifier]

Mmmhh, il semble bien que, par rapport à la question de Mme Poppins, qui était :

Alors, dites-moi, chez vous, qui se charge du ménage ?

le fil de discussion aurait un peu glissé, n’est ce pas ?

Et en conséquence, ce sondage a reçu beaucoup moins de réponses que la pétition pour le FW sur les nouveaux petits maquebouques …

Pour répondre à cette question, donc, c’est moi qui fait la vaisselle (le plus souvent), les poubelles (en général), qui passe l’aspirateur (toujours), mais rarement les courses et jamais le repassage. Par ailleurs, je change les ampoules, je plante les clous et je fais aussi les mises à jour de MacOS X (mais ça, ce n’est pas une corvée !).

@ alec6 : dingue, en effet !!! et c’était debout ou assis (dans un ULM) ?

79)
levri
, le 20.10.2008 à 22:00
[modifier]

@ alec6 : séduction ? le truc qui fait que des gens se peinturlurent, se couvrent de colifichets, et se déguisent pour tromper sur la marchandise ? (y’a aussi l’option grosse bagnole ou gadget qui en jette)

Bon, je fais du mauvais esprit, je >

80)
Madame Poppins
, le 20.10.2008 à 23:01
[modifier]

En outre, les lecteurs de cuk ayant bonne mémoire, je ne peux pas leur faire le billet du <string> une deuxième fois !

Moralité, je crois bien que “punaise” était plus simple à placer dans une affaire de droit foncier rural…

81)
Crunch Crunch
, le 21.10.2008 à 00:02
[modifier]

Je suis célibataire. Je fais donc TOUT le ménage. Sauf, depuis 1 semaine, l’aspirateur !!!

Sa c’est mon iRobot, Roomba 530, qui le fait !!! J’adore trop le voir travailler pour moi. Merci, en tout cas, à toutes les personnes, qui ont fait les cobayes, et rédigé de superbes tests, ici sur cuk :-) LE TEST

Merci, aussi à toi “Madame Poppins”, pour cette jolie “humeur”, tout en franchise et délicatesse !

Perso, cela fait 10 ans que j’ai quitté le foyer parental. Et je commence à apprécier un appart propre :-)

Si je puis me permettre. Quel âge as-tu “Madame Poppins” ? Moi j’en ai 32… Bonne nuit.

83)
mrG
, le 21.10.2008 à 09:30
[modifier]

Salut,

Chez moi je fais le ménage, la vaisselle (celle qui ne va pas dans la machine), vide la machine, fait la lessive, cuisine, plie le linge, le range, perce les trous, fais la peinture, change le lit, etc …

Ma copine est un peu une angoissée qui n’a pas encore compris à quel point ces tâches sont à al fois gratifiante (quand ça brille on se dit c’est moi qui l’ai fait …) et reposante pour l’esprit (j’ai la même formation de base que toi et travaille dans la recherche, les tâches ménagère sont mon oasis même si c’est toujours dur de s’y mettre parceq qu’on voudrait faire autre chose).

voilà … je dis merci pour l’humeur …

G

84)
Smop
, le 21.10.2008 à 13:11
[modifier]

Hé François, mais comment donc as-tu réussi à créer cet esprit Cuk si unique en son genre ? Je viens de passer quarante minutes de franche rigolade en lisant tous les commentaires de l’humeur de Mam’ Pop’. C’est ça qui est fabuleux sur Cuk, réunir TTE et Okazou, passer de La Vermine à LaTeX et du D60 à Tokyo. Il faut le lire pour le croire, et bien des webmestres doivent en baver de jalousie !

Pour recoller un peu au sujet, moi j’ai un truc qui m’a toujours sidéré chez bon nombre de mecs : le fait qu’ils ne se lavent pas (au moins) les mains après leur passage aux toilettes…

86)
Smop
, le 21.10.2008 à 13:51
[modifier]

@ Levri : C’est marrant, en validant mon commentaire précédent, j’avais eu la quasi certitude que si quelqu’un relèverait mon propos, ce serait bien toi !

Peu importe ce qu’affirme Tatoufaux, que l’urine soit stérile ou pas, l’idée d’en avoir sur les mains ne m’excite pas beaucoup. Et encore moins s’il s’agit de partager celle des autres ! Pas plus que de passer la nuit avec une fille qui sente la pisse, la sueur, les pieds ou ayant une mauvaise haleine. Aurais-je la faiblesse d’être le seul ici à préférer l’idée et l’odeur – même subjective – du “propre” ?

87)
Madame Poppins
, le 21.10.2008 à 14:55
[modifier]

Smop

Il est clair que je préfère un homme qui sent bon le sable chaud plutôt que la chaussette pas fraîche. Et comme toi, même si je sais que l’urine n’est pas “dégueu” en soi, je trouve adquéat de se laver les mains avant de sortir des toilettes, sans pour autant y consacrer douze plombes, je ne passe pas en salle d’opération ensuite.

Mais tu ne nous dis pas qui passe l’aspirateur chez vous… Et si tu descends les poubelles….

89)
levri
, le 21.10.2008 à 15:02
[modifier]

@ Smop : j’ai juste pas pu résister ! :D

Tu étais certain que je relèverais ? tu sais, ce n’est pas pour le plaisir de systématiquement contredire les autres, mais j’aime bien moi-même me poser des question sur le “pourquoi” on fait tant de choses “parce que”, alors que si on gratte un peu, on se rend compte qu’on agit comme ça par simple habitude culturelle ou autre.

Je ne sais pas si ce site a “raison” (bien que cet article bénéficie de la mention “scientifiquement prouvé”), mais parlant de ménage, j’ai l’impression qu’on voudrait faire plus attention à la propreté des toilettes qu’à celles de nos couverts, assiettes etc dont personne n’a proposé la désinfection avant usage, alors que ces ustensiles baignent dans une atmosphère saturées de bacilles divers.

Notre notion de la propreté n’est elle pas par moment compulsive ? et ce que tu considères comme l’odeur du “propre”, n’est ce pas tout simplement celle des détergents ? n’avons nous pas des à-priori culturels déterminant ce qui est sale ou propre ? ;)

Je ne voudrais pas d’avantage faire l’apologie de la crasse que celle de la propreté stérile et irraisonnée.

Edit et PS : je préfère passer la nuit avec un mec qui “pue” la sueur qu’avec un ramolli du ciboulot, si l’odeur est agressive je peux toujours proposer un “câlin baignoire”, alors que je ne suis pas équipé pour l’amélioration des qualités cérébrales…

91)
ToTheEnd
, le 21.10.2008 à 15:45
[modifier]

Tout à fait d’accord avec Smop! Tatoufaux porte bien son nom puisque bon nombre de maladies ou parasites peuvent vivre sur et autour de la kékette…

Si un camarade médecin pouvait venir nous en toucher deux mots, ça serait avec plaisir!

T

92)
levri
, le 21.10.2008 à 15:52
[modifier]

@ TTE : c’est vrai qu’on engueule les gosses parce qu’ils pissent à côté, mais qu’on “oublie” de leur apprendre comment on se nettoie le pénis…

… et bon nombre de virus, bactéries et parasites peuvent vivre à peu près partout…

Ne pas confondre nos à-priori avec la réalité objective.

93)
Saluki
, le 21.10.2008 à 17:19
[modifier]

Eh bien je vais aller un peu à contre-sens.

Il serait plus intelligent de se laver les mains avant de sortir Le Serpent de Mer pour micter car bien souvent les mains laborieuses sont plus dégueu que la coquette.

94)
Madame Poppins
, le 21.10.2008 à 17:26
[modifier]

Je suis fort disposée à croire que l’urine, c’est “propre” mais je l’avoue, le test du bol de cacahuètes m’a un peu “refroidie” quand même !

Levri, je ne suis pas certaine que pour une nuit torride, j’en veuille vraiment aux compétences intellectuelles du mec ;-) mais sur le principe, t’as absolument raison : il n’y a rien de pire que la bêtise (enfin, si, la méchanceté mais c’est une autre affaire).

95)
dpesch
, le 21.10.2008 à 18:19
[modifier]

De 1638 à 1715, Louis XIV à vécu presque 77 ans, à 4 jours près. Il a frôlé la mort (saints sacrements compris) à 3 ou 4 reprises dont au moins deux à cause de maladies. Il mangeait énormément, bien plus que nous ne mangeons aujourd’hui et des aliments dont on n’assurait pas tellement la chaîne du froid ! On pissait et chiait partout à Versailles ; les dames ne se posaient pas trop la question du “debout ou assis” : il n’y avait pas de “commodités” dans cet ultra moderne palais… Ce roi a usé et abusé de nombreuses dames de son entourage qui devaient être porteuses de pas mal “petites bestioles”. On dit qu’il ne s’est lavé qu’une fois durant sa longue existence. Heureusement, les odeurs ne sont pas classées “monuments historiques”.

La semaine dernière, un jeune homme de trente-sept ans est mort en quelques heures dans un hôpital parisien, là-même où il avait, quelques années plus tôt, ramassé des staphylocoques dorés qui lui ont coûté une jambe…

Je ne prétends pas qu’il ne faut plus se laver (je me douche chaque matin et me lave les mains plusieurs fois par jour !). Mais trop d’hygiène ne nous fragilise-t-il pas ?

Pour répondre à Mme Poppins, je ne suis pas un assidu de la serpillière (la “loke à rloktér” de fxprod et la “panosse” suisse), mais il m’arrive de temps en temps de m’en servir. Je passe l’aspi et le “vaporetto” de temps à autre, idem pour la vaisselle (enfin, ce qui n’entre pas dans la machine !). Je ne fais qu’exceptionnellement du repassage. Par contre, j’entretiens beaucoup la maison (bricolages divers, renouvellement des peintures, électricité, débouchages des WC, lavabos, douches, etc…, j’entretiens les bagnoles (vidanges, etc…) et j’entretiens les Macs. Mais, ni ma compagne, ni moi, ne sommes des acharnés du ménage. Cependant, cela ne pue pas dans nos toilettes malgré le fait que je n’ai pas encore tranché sur la méthode assis ou debout : j’improvise l’une ou l’autre en fonction du moment, de ma tenue vestimentaire, de mon humeur… Mais, malgré le fait que je sois sensible à l’écologie, je tire toujours la chasse d’eau ! Le jardin peut aussi être arrosé à l’occasion, surtout l’été… C’est pour un sondage ? Ah! oui, on fait un “à fond” tous les six mois. A deux…

96)
pioum
, le 21.10.2008 à 18:34
[modifier]

@dpesch : Oui enfin l’espérance de vie en 1650 n’était pas celle de maintenant quand même. Je rejoins Saluki pour ce qui est de se nettoyer les mains avant de sortir popole. Pour ce qui est de se nettoyer les mains après dans les toilettes publiques, vu que je vais rechopper les mêmes saloperies en poussant la porte en sortant. ou bien en me séchant avec un de ses sèches mains qui marchent jamais comme on veut, ou encore avec ces serviettes déroulantes…je vois pas trop l’intérêt.

97)
fxprod
, le 21.10.2008 à 19:52
[modifier]

et des aliments dont on n’assurait pas tellement la chaîne du froid ! On pissait et chiait partout à Versailles

et puis il faut manger épicé…… mais pas nécessairement en même temps

P.S suis content de moi cela fait 2 jours que j’essaye de la placer celle-là

98)
levri
, le 21.10.2008 à 20:02
[modifier]

Mais trop d’hygiène ne nous fragilise-t-il pas ?

Que voilà une bonne question, certains médecins avec qui j’ai eu l’occasion d’en parler sembleraient abonder en ce sens, presque tous les gosses sont allergiques à quelque chose actuellement, quand j’étais gosse, la plupart ignoraient même le sens de ce mot. Je ne me souviens pas avoir vu un gosse bien crade des pieds à la tête et avec des vêtements déchirés… mais arborant un grand sourire.

… Mais les pédiatres (encore une profession totalement ignorées il y a quelques décennies) vont prescrire des “calmants” aux gosses “hyperactifs” (çà aussi c’est nouveau)

Une réflexion d’un médecin que j’estime et avec qui il m’arrive de discuter de choses et d’autres : “un gosse, ça doit être maigre et hyperactif, sinon c’est qu’il est malade” … est ce un dinosaure ?

Un autre médecin à une maman qui s’inquiétait de la stérilisation des biberons (des toubibs j’en connais plein) lui a fait remarquer que son gosse était en train de sucer des cailloux non stérilisés, et qu’il ne s”en portait pas plus mal.

Il ne faudrait pas confondre propreté et hygiène avec la stérilisation maniaque de son environnement (y compris le mental).

99)
Tom25
, le 21.10.2008 à 20:18
[modifier]

la nuit avec une fille qui sente la pisse, la sueur, les pieds ou ayant une mauvaise haleine.

Si tu veux une fille qui n’ait aucun de ces défauts, et qui en plus ait des qualités comme l’intelligence et l’humour, il t’en faudra au moins 6.
Ohhhh, je n’ai pas pu m’empêcher de tomber dans les blagues de beau’f.

Je me lave les mains avant de sortir popole si elles sont sales (bricolage jardinage etc.) et après si elles sont propres au départ. Comme disait toujours un copain, ceux qui se lavent les mains après, c’est parce qu’ils ont la b… sale. Ceux qui se les lavent avant, ils l’ont propre.

Je suis assez d’accord avec Levri sur nos habitudes sur l’odeur, la propreté etc. Mais de toute façon, et là je rejoins l’humeur d’Alec6, il arrivera un temps où on fera beaucoup plus de choses à pieds ou à vélo. Faire les courses, aller au boulot, sortir au ciné. Et on se rendra alors compte que la petite ligne droite toute plate qui amène en ville, ben elle n’est pas si courte, et en léger faux plat, et que le déo machin il est inefficace contre l’effort.

Mme Poppins je suis choqué, CHOQUÉ ! Je n’en reviens pas ! Que toi tu rêves de nuits torrides avec un écervelé ! Alors ça, ça m’en bouche un coin. Mais ça veut dire que j’ai le début d’une chance alors, si tu n’attaches pas grande importance aux capacités intellectuelles. Je marque un point :•) .

100)
levri
, le 21.10.2008 à 20:53
[modifier]

@ Tom25 : arrête de te rabaisser, je suis certain que ton Q.I est équivalent à celui de certains qui se la pètent intello, tu t’imagines pas que tous le monde a son ticket d’entrée à Mensa ! mais con ou pas, avec Maame Poppins je doute de tes chances, elle est monogame et tenante de l’amour romantique… quoique y’a des fois, vu certains commentaires je me demande…

Pour les nuits torrides avec écervelé, le rayon sex toys offre pas mal de choix, et limite c’est plus sain. ;)

Pour les odeurs etc, il y a aussi une forte pression consumériste qui joue. Je l’ai déjà dit je préfère quelqu’un qui pue (raisonnablement) la transpiration que quelqu’un qui pue le déodorant.

101)
alec6
, le 21.10.2008 à 22:15
[modifier]

@ Levri : Mon toubib m’a dit la même chose à propos de mes gamins : maigres et hyperactif… d’ailleurs nous n’allons plus voir de pédiatre depuis longtemps… ils sont plus cher et ne soignent pas mieux les mioches !

A propos des odeurs, je n’ai JAMAIS utilisé le moindre déodorant sous les bras ou ailleurs, ne me savonne que l’essentiel au savon de Marseille, sauf exception après une activité extraordinairement salissante (une fois par an ?). Et je ne pue ni la sueur ni le déodorant, ni le parfum ni l’après rasage.

Quant au lavage de main, on dit dans les usines que les ouvriers se lavent les mains avant quand les cadres se les lavent après…

102)
levri
, le 21.10.2008 à 22:37
[modifier]

@ alec6 : voir le pédiatre c’est la certitude d’avoir des enfants malades (en tout cas t’es parti pour un RdV mensuel jusqu’à l’adolescence) c’est une profession qui ne se justifie qu’en milieu hospitalier, avec un très bon niveau de spécialisation pour les maladies graves spécifiques à l’enfance.

Pour l’hygiène je pense qu’on est d’accord, vulgaire savon de Marseille et eau, toutes les autres saloperies sont potentiellement génératrices d’allergies,(l’occasion de payer le pédiatre). La sueur fraîche ça ne pue pas ! (en tout cas moins que les déodorants).

Un vieux méccano à qui j’avais demandé des tuyaux sur les meules, m’avais posé cette question : “tu sais à quoi on reconnaît un bon meccano ?”, évidemment je n’avais pas trouvé, et il m’avait répondu : “le bon, c’est celui qui nettoie tout (le moulin et ses mains) avant de démonter un moteur.” … je ne sais si c’est dans l’esprit de ce que voulaient dire tes ouvriers, mais bon…

103)
ToTheEnd
, le 21.10.2008 à 23:34
[modifier]

@ TTE : c’est vrai qu’on engueule les gosses parce qu’ils pissent à côté, mais qu’on “oublie” de leur apprendre comment on se nettoie le pénis… … et bon nombre de virus, bactéries et parasites peuvent vivre à peu près partout… Ne pas confondre nos à-priori avec la réalité objective.

Mais c’est les médias qui l’ont dit… ça ne serait pas juste?

T

104)
Smop
, le 21.10.2008 à 23:52
[modifier]

Mais tu ne nous dis pas qui passe l’aspirateur chez vous… Et si tu descends les poubelles….

Je n’ai pas répondu parce que je pense être atypique donc mon avis n’est pas représentatif, mais puisque tu insistes : ayant horreur des détails logistiques du quotidien, bricolage compris, je me suis toujours arrangé pour avoir le moins possible de contraintes. Cela se traduit par préférer les appartements aux maisons, le minimalisme de la décoration et de l’ameublement à la japonaise, les repas généralement pris à l’extérieur et ainsi de suite. Pour le peu qui reste, c’est partagé suivant l’humeur du moment. Je dois avouer que rêve depuis toujours de vivre à l’hôtel et ne rien posséder que je ne puisse emmener dans un sac de voyage !

Notre notion de la propreté n’est elle pas par moment compulsive ? et ce que tu considères comme l’odeur du “propre”, n’est ce pas tout simplement celle des détergents ? n’avons nous pas des à-priori culturels déterminant ce qui est sale ou propre ? ;)

C’est possible, mais pourquoi refuser cet “héritage culturel” ? Après tout, le goût et l’odeur sont des vecteurs de plaisir subjectif. A Tahiti, où la propreté corporelle fait l’objet d’une valorisation extrême, les Français sont vus comme des gens sales. Ici, on dit d’eux qu’ils “ne se baignent pas” (comprendre : ne se douchent pas plusieurs fois par jour), les Tahitiens faisant grand usage de l’eau douce. Quant aux vahinés, rarissimes sont celles qui ne sentent par la fleur de tiaré (à partir de laquelle on fait le monoï). A l’opposé, j’ai eu une copine en Australie qui aimait l’odeur de sueur chez les mecs, trouvant cela plus viril. Pour ma part, je n’utilise plus d’eau de toilette ni d’après-rasage depuis bon nombre d’années, au profit du savon, mais d’un autre côté je préfère souvent les filles maquillées et parfumées. Comme quoi, il faut vraiment de tout pour faire un monde…

105)
levri
, le 22.10.2008 à 01:58
[modifier]

@ 103 TTE : tout à l’heure je parlais avec un médecin de tout ça, il me disait qu’un parent apprenant la propreté du pénis à ses enfants risquait de se retrouver chez les flics, je suppose que quelque pisse-copie trouverait matière à titre accrocheur… ;)

@ Smop : un héritage il vaut mieux regarder à deux fois, et ce n’est pas parce qu’on hérite qu’on doit accepter. Effectivement le goût, les couleurs et tout ça c’est subjectif, mais je trouve toujours intéressant d’essayer de comprendre ce qui nous fait réagir, et d’essayer d’expérimenter et de comprendre ce qui ne nous est pas habituel.

Pour les filles maquillées, si tu préfères le toc au naturel, tu fais ce que tu veux, mais n’essaye pas de me prouver que c’est mieux, pareil pour uriner assis, je m’en tape tant qu’on essaye pas de me prouver que c’est dégueu de faire autrement, ou d’en faire un mode imposé avec une argumentation qui ne tient pas la route.

106)
Smop
, le 22.10.2008 à 04:04
[modifier]

un héritage il vaut mieux regarder à deux fois, et ce n’est pas parce qu’on hérite qu’on doit accepter.

Sur ce point, tu prêches un convaincu. Il n’en reste pas moins qu’un héritage reste un héritage, et qu’on le veuille ou non, il nous formate, ne serait-ce qu’à titre de référence pour aller dans la direction opposée.

Pour les filles maquillées, si tu préfères le toc au naturel, tu fais ce que tu veux, mais n’essaye pas de me prouver que c’est mieux …

Je t’invite à noter que j’ai utilisé le pronom personnel je et l’adverbe souvent, pour bien marquer qu’il s’agit de mon point de vue, lui-même n’étant pas une règle absolue. Je n’ai aucun désir de te prouver quoi que ce soit. Je ne doute pas qu’il existe des hommes qui pissent debout et qui préfèrent les filles naturelles, ni maquillées ni épilées. Si tu en fais partie et que tu y trouves ton bonheur, c’est très bien ;-)

… pareil pour uriner assis […]

Pour ce qui est de pisser assis, puisque cette question semble intéresser tout le monde, moi je trouve que ça réduit le risque d’en mettre à côté, surtout lorsqu’on est très grand. Mais bon, dans les lieux publics, c’est franchement pas hygiénique. L’idéal serait sans doute d’avoir dans ses toilettes urinoir, vasque et bidet – voire peut-être même une douche.

107)
Tom25
, le 22.10.2008 à 09:55
[modifier]

Je sais que Mme Poppins est une romantique et qu’elle est amoureuse de son homme. C’est pour ça que je me permets ce genre d’humour avec elle.
Et je blaguais aussi pour l’humeur sur le sexe, c’est assez délicat comme article. Rares sont ceux qui n’ont pas de blessures de ce coté là, et les blessures les plus intimes étant les plus profondes… Et si on ne cause pas de cet aspect là on va tomber dans le grivois. Mais bon, vu ton talent Mme Poppins, peut-être sauras-tu comment aborder cette humeur.

Concernant le maquillage, j’ai toujours dit que je préférais les femmes natures, mais je dois reconnaître qu’un peu de maquillage bien placé et bien appliqué pourrait … comment dire … peut m’exciter !

On nous dit de préférer les douches aux bains pour économiser l’eau, et voilà t’y pas qu’un passe pour des dégueux parce qu’on ne prend qu’une douche par jour. Ce qui est déjà trop d’après les dermatologues il me semble.

108)
levri
, le 22.10.2008 à 11:10
[modifier]

Je t’invite à noter que j’ai utilisé le pronom personnel je et l’adverbe souvent, pour bien marquer qu’il s’agit de mon point de vue

J’avais noté, peut-être aurais je dû adoucir avec un smiley, c’était juste une manière de dire que je ne partageais pas ton goût même nuancé par le souvent, mais ma tournure de phrase manquait d’élégance…

Il n’en reste pas moins qu’un héritage reste un héritage, et qu’on le veuille ou non, il nous formate, ne serait-ce qu’à titre de référence pour aller dans la direction opposée.

Je suis d’accord, l’important pour moi est d’en être conscient, et de ne pas réagir à mon environnement par automatisme non compris.

je blaguais aussi pour l’humeur sur le sexe, c’est assez délicat comme article. Rares sont ceux qui n’ont pas de blessures se ce coté là, et les blessures les plus intimes étant les plus profondes… Et si on ne cause pas de cet aspect là on va tomber dans le grivois.

Bien souvent certains ont fait remarquer que cuk était fréquenté par la crème, je ne vois pas en quoi parler d’une partie de l’anatomie serait délicat, si tu parles de la pratique, c’est quand même une activité universellement pratiquée aussi bien pour le plaisir que pour la procréation, tomber dans le grivois serait une manière de prouver son incapacité à aborder un sujet tellement commun qu’il permet même la surpopulation, une manière d’essayer de nier la réalité. Sommes nous tellement peu sûr de notre sexualité que nous soyons incapable d’aborder le sujet lucidement ?

109)
Madame Poppins
, le 22.10.2008 à 13:03
[modifier]

Tom25, j’avais compris, pour l’humour et comme j’adore l’humour… mais pour le billet sur le sexe, je cogite quand même…. sans pour autant trouver “l’accroche” mais bon, on ne sait jamais….

110)
levri
, le 22.10.2008 à 13:13
[modifier]

@ Maâme Poppins : pour l’accroche je te fais confiance, en général tu t’en sors plutôt bien… ;)

111)
dpesch
, le 22.10.2008 à 15:06
[modifier]

je cogite quand même…. sans pour autant trouver “l’accroche” mais bon, on ne sait jamais….

Assis ou debout ?

Bon, je sors ;-)))

113)
levri
, le 22.10.2008 à 17:20
[modifier]

il y a bien plus de possibilité que ça dans le KamaSutra

Il y a surtout la possibilité de le lire, le Kama Soutra est un traité métaphysique, il parle (entr’autre) du plaisir physique comme clef pour atteindre la divinité.

Évidemment la pseudo version illustrée n’ayant rien à voir avec le texte original est plus largement connue, et c’est elle qu’on cite généralement avec un petit éclat égrillard au coin de l’œil… :P

114)
Saluki
, le 22.10.2008 à 20:13
[modifier]

Il y a surtout la possibilité de le lire

Il existe une version pour Palm, le PalmaSutra

C’est l’application que Madame Saluki regrette le plus après son switch vers l’iFaune (copiright Alec6)

115)
Saluki
, le 22.10.2008 à 20:15
[modifier]

Il y a surtout la possibilité de le lire

Il existe une version pour Palm, le PalmaSutra

C’est l’application que Madame Saluki regrette le plus après son switch vers l’iFaune (copirijete Alec6)

116)
Smop
, le 22.10.2008 à 20:44
[modifier]

Il existe une version pour Palm, le PalmaSutra

Sur l’iPhone, il est possible d’installer le lecteur de “livres électroniques” Stanza puis de télécharger le Kama Soutra de Vâtsyâyana (Feedbooks). Il figure d’ailleurs en tête des livres en français les plus populaires ;-)

Je ne doute cependant pas qu’un iPhoneSutra soit rapidement disponible sur l’App Store !

117)
Tom25
, le 22.10.2008 à 20:54
[modifier]

Mais comment ça marche ? Il faut mémoriser les positions ou on garde son joujou électronique à la main et on tapote tout en tripotant ?
:•) .

118)
levri
, le 22.10.2008 à 21:28
[modifier]

ça ne doit pas être si évident que ça pour trouver quelque chose de correct… suite à un rapipe “Google” on trouve plein de “Kama Soutra de Vâtsyâyana”… mais par quelqu’un d’autre avec en général un sous titre aguicheur, et des “versions intégrales” de 100 pages avec illustrations.

C’est le genre de bouquin sur lequel il faut mieux se renseigner pour trouver le nom d’une édition décente avant d’acheter. Le mien date de 1968 et il y a 535 pages sans illustration, ça me parait curieux.

119)
dpesch
, le 22.10.2008 à 23:21
[modifier]

C’est l’application que Madame Saluki regrette le plus après son switch vers l’iFaune

Mais, peut-être, joue-t-il l”Après-Midi d’iPhone” ?

Mais comment ça marche ? Il faut mémoriser les positions ou on garde son joujou électronique à la main et on tapote tout en tripotant ?

Je ne possède pas ce beau joujou, mais je crois savoir qu’on peut le secouer pour obtenir certains effets. J’ignore s’il a un mode vibreur

Je suis déjà dehors… :-)

120)
zit
, le 24.10.2008 à 01:06
[modifier]

Ouah ! débordé cette semaine, j’avais raté ça, je viens de me faire tout le fil et j’ai apprécié à sa juste valeur.

Pour répondre à la question du jour, j’adore passer la panosse (en fait on a un balais avec des fils), je fait beaucoup la cuisine, et la vaisselle me délasse, je sais faire marcher une machine à laver et étendre le linge (par contre, vu que je fait des plis là où il ne devrait pas y en avoir, je suis interdit de repassage). Pour ce qui est des tâches “masculines”, je ne m’occupe pas de la voiture, vu qu’on n’en a pas (mais un entretien bicyclette de temps en temps), tout ce qui est bricolage m’éclate grave.

Concernant les mictions (impossibles, je ne comprends pas que personne ne l’aie faite, celle là), je debout, mais avec remords, c’est vrai que même si l’on vise bien, la hauteur de la chute favorisera la projection de gouttelettes… Quand au lavage des mains, c’est un préambule indispensable, et non un dénouement, depuis que j’ai vu “Détective”, de Godard, “je me lave les mains avant de pisser, parce que j’ai les mains sales”…

Pour ce qui concerne “l’hygiène”, je rejoins (comme souvent) Levri, et je vais même plus loin : LES BACTERIES SONT NOS AMIES !

z (quand au “sent–bon”, POUERCK ! je répêêêêêête : et les phéromones, alors, c’est pour les chiens ?)

121)
levri
, le 24.10.2008 à 01:42
[modifier]

@ Zit : wai un balais avec des fils ça doit être ce que j’appelle un balais de fainéant, j’ai aussi, avec le seau et le support pour essorer le dit balais. ;)

Sinon j’ai toujours fait la cuisine, les conserves, surgelés et autres plats préparés sont bannis, et d’aucuns apprécient même mes improvisations culinaires (pas le choix c’est ça ou se mettre à la diète), j’ai horreur de faire la vaisselle, donc je lave au fur et à mesure.

Je sais faire la lessive, comme je n’aime pas repasser, les vêtements se défrippent sur moi, mais exceptionnellement je peux manier le fer.

Je bricole, mais une nécessité impérieuse agrémentée du feeling adéquat aidera au démarrage parfois laborieux.

122)
Médard
, le 24.10.2008 à 21:23
[modifier]

Génial, ce fil ;-)))

Tu devrais faire un “poll*”, François !

Ah, les toilettes, universel sujet de récriminations féminines… Euh, j’oubliais la salle d’eau après une douche ;-)))

N’empêche, quand on a vu une “conseillère” pour la consultation des jeunes enfants (chaipa si ça se fait en Suiiiiisse ?) de notre garçon de deux ans, c’était pour savoir s’il pissait (euh, urinait) debout !

Sinon, il faut installer un urinoir et un petit lavabo dans les toilettes, je pense, si on a les moyens…

Et un petit miroir de courtoisie, pour les dames se refaire une beauté (j’ai dégotté une petite armoire très simple à brico-dépôt) ; et aussi pour les hommes se raser de plus près, et enlever les poils disgracieux !

Tiens, une idée de thème de discussion, les dames aident-elles les messieurs pour enlever ces poils de nez, d’oreille ? Je n’aurais pas l’incongruité de supposer l’inverse ;-)

  • sondage, in french in the text, mais on va penser qu’il s’agit de sonde rautre chose…