Profitez des offres Memoirevive.ch!
Lightroom 2, version officielle, c’est grand…

J'avais prévu un article sur Evernote.

Pas le temps.

Pas le temps non plus de faire un test complet de la mort qui tue sur le programme qui a fait que je n'avais pas le temps d'écrire un article sur Evernote.

Parce que pour une fois, j'aimerais avoir le temps de l'essayer tranquillement, sans penser toujours à "ça, il faut que je relève dans l'article de vendredi".

Ce logiciel dont je vous parle, et qui fait l'objet de ce court article (oh, ben pas si court finalement… impossible de ne pas se laisser bouffer), que j'attendais pour la rentrée, et qui coucou, qui voilà, a fait un petit bonjour mardi matin de bonne heure, évidemment, vous l'aviez reconnu, c'est Lightroom 2.

image

Je répète que le grand spécialiste de Lightroom, c'est Gilles (que je remercie au passage pour sa disponibilité lorsque je lui pose des questions par mail, ainsi que pour sa relecture de cet article, pour voir si je ne disais pas trop d'âneries, c'est tout de même joli, la collaboration…), donc allez voir chez lui et surtout sur son forum si vous vous posez plein de questions sur ce logiciel signé Adobe.

Ce que j'ai simplement à dire, moi, et que Gilles n'ose peut-être pas exprimer sur son site, parce qu'il se doit de rester le plus neutre possible dans ce domaine, c'est que ce logiciel concurrent, Aperture, est enfoncé sur à peu près tout par Lightroom 2.

Certes, il reste à Aperture sa table lumineuse, et sa capacité de créer de très beaux livres, fonctions qui manquent toujours à Lightroom, dans sa dernière mouture.

Pour le reste…

Et le problème pour Aperture, c'est que le reste est le plus important!

La retouche locale, non destructive

Ce que nous attendions depuis longtemps, et qui était déjà disponible avec la version 2 beta publique d'Adobe Photoshop Lightroom, c'était la correction locale.

image

Vous cliquez sur le pinceau (flèche rouge, dans la beta, j'avais l'impression que ce pinceau était une barre de serviette à douche, ici, c'est mieux!) et…

image

Miracle! Les outils disponibles qui s'affichent ne sont actifs que sur un masque que vous dessinerez comme bon vous semble (voir plus bas).

Vous me direz: mais ça fait longtemps que tous les programmes peuvent faire de la correction locale boudiou!

Certes.

Même Aperture a pu le faire officiellement avant Lightroom.

Mais là où le logiciel d'Adobe fait fort, c'est que contrairement à tous les autres logiciels (à part Capture NX 1 et 2 et ses U-Points), et donc contrairement à Aperture, c'est que cette retouche locale sur Lightroom 2 est

  • totalement non-destructrice
  • totalement paramétrable (puisque l'on peut dessiner le masque au pinceau, ce qui n'est pas le cas d'un U-Point qui lui par exemple est toujours de forme circulaire)
  • et surtout, qu'elle ne passe pas par un fichier Tif f tellement lourd

En effet, vous continuez à travailler avec votre fichier RAW, et toutes les modifications que vous faites, vous les faites sous forme de description sur l'original. Vous n'avez toujours qu'un fichier images (plus un petit fichier XML pour chaque version de l'image que vous créez).

Alors que dans Aperture, tant que vous ne faites que des modifications générales sur l'image, c'est tout pareil, mais dès que vous passez par des plug-ins ou des retouches locales, vous p assez par une deuxième image bien lourde obligatoire.

Adobe fait exactement ce dont j'ai toujours rêvé.

Aperture pas encore.

Point barre.

Je vais prendre un exemple tout simple de cette correction locale.

Je clique donc sur "le pinceau qui ressemblait à une barre de douche dans la version beta 2 mais qui va mieux maintenant" (voir plus haut).

Soit l'image suivante de Mika, prise à 1600 ISO, avec un Nikon D60, objectif 18-200.

image

J'aime beaucoup l'expression de Mika, malheureusement, son visage est un peu sous-exposé.

Comme solution jusqu'à ce jour (à part passer par Photoshop, Capture NX2, Aperture ou LightZone, mais dans ce cas, l'image de base avec son descriptif XML n'était pas visible dans le catalogue, il fallait un deuxième fichier image, je sais, je me répète, parce que c'est tellement important), c'était de monter l'exposition de toute la photo, ce qui donne ceci (j'exagère un peu, pour être plus parlant).

image

L'exposition du visage est meilleure, mais les ombres qui sont belles au départ deviennent moins noires, l'image perd un peu de sa magie (si tant est qu'elle en ait, moi je trouve, mais vous pensez ce que vous voulez). Flèche rouge: réglage général poussé de l'exposition, flèches vertes, les ombres qui montent parallèlement à tout le reste, ce qui est regrettable.

Donc le rêve, ce serait quoi? De monter l'exposition uniquement sur le visage. Et garder le reste comme il est, puisque je trouve la lumière assez belle.

C'est ce que permet désormais Lightroom 2.

image

Je viens de dessiner un masque, (qui peut être agrandi, partiellement effacé et dont on voit la portée en tapant la touche O), qui représente une correction de l'exposition locale sur le visage de 1.64 IL (ce qui est beaucoup, je sais).

image

Avant-après…

 

Et finalement, après avoir ajouté un deuxième effet "clarté" sur les yeux, et diminué l'exposition sur le projecteur, j'obtiens ceci (en deux minutes, sans sortir de LightRoom):

image

Les corrections locales disponibles sont les suivantes:

image

J'ai un peu l'impression d'avoir, avec Lightroom, le beurre et l'argent du beurre. C'est juste un peu dommage de ne pas voir la correction de bruit locale.

Parce que comprenez bien: je peux créer autant d'images que je le désire pour test, avec des corrections locales différentes pour chacune d'elles, je n'ai en fait qu'un original (le NEF ou RAW si vous préférez) et autant de fichiers textes qui ne pèsent que j'ai de copies virtuelles. Les corrections sont appliquées à la volée. Tout c ela en profitant d'un catalogueur qui va me… cataloguer et m'afficher mes copies virtuelles comme s'il s'agissait d'images originales.

Lorsque je voudrais exporter pour publication une des copies virtuelles, je n'y verrai que du feu: le programme prendra cette copie (en fait l'original, en appliquant les corrections indiquées dans le fichier texte associé à la volée) et c'est tout.

Oui, le beurre et l'argent du beurre (sauf qu'il va tout de même falloir payer la mise à jour hein, voir ce que j'ai d'ailleurs à dire des prix en fin d'article).

Pour plus de renseignements sur cette correction locale, vous pouvez vous rendre ici, sur Questions Photo, où Gilles vous montrera plus en détails comment procéder.

D'autres nouveautés, d'importance

Dans le module bibliothèque, on a beaucoup critiqué le fait qu'une partie des mots-clés étaient situés à gauche des images, l'autre à droite.

Désormais, tout est à droite, ce qui est plus cohérent, et facilite grandement le travail soit de marquage, soit de filtrage.

image

Cela dit, au niveau de la recherche, le nouveau gestionnaire de recherche justement est une petite merveille.

image

La puissance de ce gestionnaire est impressionnante. Et surtout, il est possible de faire des recherches multicritères tellement plus simplement qu'avant!

Dommage que les curseurs permettant de définir une fourchette de temps aient disparu. Ils étaient pourtant bien pratiques pour définir une période (par exemple, d'avril à juillet 2008. Bon, il est possible de définir une période en sélectionnant plusieurs dates dans le gestionnaire, mais c'est tout de même moins parlant que ce qui était proposé avant. Cela dit, il s'agit d'un détail.

L'apparition des dossiers intelligents est également enfin de la partie. Pas tant qu'ils me manquaient, mais c'était un reproche que les utilisateurs d'autres programmes faisaient à Lightroom. 

Tout comme la gestion de deux écrans. Elle est au rendez-vous maintenant. Mieux, le deuxième écran peut être simulé dans une deuxième fenêtre. Il est ainsi possible de voir dans une fenêtre (ou sur un deuxième écran donc) la bibliothèque des images, et dans l'autre, le module de développement.

Un plus certain, qui rend le travail plus facile (le film fixe en bas de l'écran n'étant pas toujours des plus pratiques).

image

Autre nouveauté attendue: le fait de pouvoir travailler avec plus d'un éditeur externe (en plus de Photoshop).

C'est possible maintenant. Il suffit d'aller dans les préférences de Lightroom, de choisir l'onglet "Editeur externe", et de créer autant de paramètres que désiré.

image

Ces paramètres se retrouveront ensuite dans le menu "Photos".

image

Notez que cette arrivée du "autant d'éditeurs externes que j'en ai envie" nous est offerte au moment où l'on peut presque… se passer de tout autre éditeur. C'est un peu paradoxal!

L'intégration de Photoshop est encore plus élaborée qu'avant puisqu'il est possible d'ouvrir dans ce dernier des photos Lightroom en tant qu'objets dynamiques, et de recevoir les corrections du calque de l'objet dynamique dans Lightroom (cette fois, un fichier au format PSD est créé), et au besoin de rappeler le PSD qui aura conservé son calque de réglage, pour le modifier. Je vous laisse découvrir ici le tutorial de Gilles à ce sujet, sur le site Le Monde de la Photo. C'est impressionnant parce qu'ici aussi, sur la copie, les modifications sont non destructrices, puisque le calque de réglage reste éditable.

Ah, puisque nous en sommes à parler "logiciels", j'ajoute qu'Adobe Photoshop Lightroom 2 est une application 64 bits (regardez la figure 1 de cet article si vous ne me croyez pas!). si votre ordinateur est compatible, n'oubliez pas d'aller décocher l'option "Ouvrir en 32 bits", dans les informations de l'application(pomme-i dans le Finder).

image

Au niveau de la qualité du rendu, je note une amélioration avec les boîtiers Nikon. Il faut dire que Lightroom avait bien besoin de revoir son interprétation des fichiers NEF, qui éétaitdécevante dans la version précédente.

De nouveaux profils sont disponibles ici (double-cliquez pour les installer).

Ensuite, sélectionnez une image et vous verrez les profils disponibles pour votre appareil dans l'onglet "Etalonnage de l'appareil de photo"

image

image

Les deux premiers profils sont les anciens CameraRAW.

Le troisième est le remplaçant de CameraRAW 4.4, qui améliore les tons chairs, selon l'éditeur.

Suivent les profils disponibles, ici pour le D3.

Ils sont censés être la reproduction de ce que fait Capture NX au niveau du rendu colorimétrique.

Alors niveau colorimétrique justement, il me semble qu'en effet, Lightroom 2 soit très près de ce que fait NX2. Par contre, ces profils colorimétriques ne touchent… que la colorimétrie:-). Par exemple, dans l'exemple ci-dessous…

image

À gauche, le rendu NX2, à droite, celui de Lightroom 2

Cette image n'a bien entendu aucun intérêt artistique, elle n'est là que pour vous montrer les différences au niveau colorimétrie entre le logiciel dédié Nikon, et Lightroom. Joil travail, chers développpeurs, Et quelle amélioration par rapport à la v1.x!

Et si jamais ces profils ne vous suffisent pas, Adobe Photoshop Lightroom propose au téléchargement un éditeur de profils, qui vous permet de vous approcher au plus près de vos désirs. Comme je ne connais toujours pas vraiment les miens, je n'ose pas toucher cette chose-là.

Toujours en ce qui concerne les nouveautés, je signalerai le fait de pouvoir travailler avec d'énormes fichiers (jusqu'à 65'000 pixels de côté) la possibilité de créer un effet de vignettage (pour "fermer" l'image) même sur une photo recadrée.

La gestion de la disposition d'une impression est également améliorée, puisqu'il est possible de déplacer les cellules par exemple manuellement, ou d'ajouter une photo sur une page d'un simple clic sur un bouton de format (voir flèche rouge dans la figure suivante).

image

Seule une image par page est disponible, il s'agit donc d'optimiser, par exemple pour un mariage, différents tirages d'une même photo sur une page. La deuxième photo sélectionnée sera affichée selon le même modèle sur la page suivante.

Chaque mise en page peut devenir bien entendu un modèle, réutilisable au besoin.

Les autres nouveautés de Lightroom, je vous laisse en prendre connaissance ici.

 

En conclusion

Évidemment, vous l'avez compris, je suis épaté par cette nouvelle version de Lightroom.

Les nouvelles fonctions (pour moi, la correction locale, la nouvelle recherche, la possibilité de travailler avec plus d'un éditeur externe, et la vision simultanée du module bibliothèque et du module développement sont les plus importantes, mais il y a tout le reste), associées au fait que le programme est toujours aussi agréable à utiliser, et rapide, surtout lorsqu'il s'agit de développer les images pour les publier (quelques secondes pour passer d'un RAW à un JPEG, à comparer avec les presque deux minutes faire de même chez DXO) révolutionnent ma manière de travailler.

Je précise que je n'utilisais pas trop la version beta 2 de Lightroom, n'étant pas sûr de pouvoir réutiliser mes données ensuite (ce en quoi j'avais tort, mon catalogue de test a été parfaitement repris dans la v2 officielle, tout comme, bien sûr, et ce en quelques secondes, mon catalogue principal de plus de 20'000 images de la v1), ce qui explique que les progrès sont pour moi très importants.

Pour moi, il est plus que jamais le meilleur tout en un, je l'ai dit en introduction.

C'est également le meilleur correcteur d'images intrinsèquement, mis à part CameraRaw qui lui ne pratique pas encore la retouche locale de Lightroom, mais sait très bien la lire, ne serait-ce que parce qu'il est capable de travailler localement, là où le photographe le désire (DXO travaillant par exemple sur les zones également, mais de manière automatique, l'utilisateur ne pouvant pas dire là où il veut intervenir.

Les prix:

Version complète: 445 francs TTC sur le store suisse (297.80 € sur le store français)

Mise à jour depuis la 1.0: 175 francs TTC (voire 165 si l'on prend l'option téléchargement) sur le store suisse (118 € TTC sur le store français)

À comparer avec les 99 $ sur le site américain pour la mise à jour, et 299 $ pour la version complète. Il y a des gens qui se fichent du monde tout de même. Cela dit, peut-être qu'on peut acheter sur le site américain sans problème, puisqu'il semble qu'une version française soit disponible…

Si c'est le cas, oserais-je vous proposer de ne pas vous priver? Moi je l'aurais fait, si j'avais vu cette option avant de faire ma mise à jour…

MAJ de 11h48: eh non, ça ne marche pas sur le store américain, à moins d'avoir une base et une carte émise là-bas… Dommage!

Grrrr…

Ah, encore une chose. Vous voulez que je vous dise? Je ne sais même pas comment je faisais quand j'arrivais à la maison avec des dizaines, voire des centaines d'images, que je les éditais rapidement dans iView de l'époque pour voir celles que je jetais, que je reprenais les images restantes pour les travailler dans un éditeur (recadrage, correction d'exposition et j'en passe), pour les réimporter ensuite (à double bien sûr, sous forme d'un fichier JPEG en gardant les RAW) dans iView.

Cela me semble d'un autre temps, tellement lointain.

Un peu comme quand je pense qu'un jour, je n'avais pas Internet.

Pourtant c'était… il y a à peine un an et demi en ce qui me concerne.

Ben oui, c'est seulement en février 2007 que j'ai réellement commencé à travailler avec Lightroom, et que j'ai enfin compris les bienfaits d'un tout en un, qui travaille de base avec les fichiers RAW (mais aussi tous les autres hein, qu'on se le dise).

Et vous, c'est quand que vous y passez?

Allez, version d'essai pleinement fonctionnelle 30 jours, c'est ici.

64 commentaires
1)
barijaona
, le 01.08.2008 à 04:45
[modifier]

Bonjour,

Sauf erreur de ma part, Lightzone a été le pionnier de la retouche locale non destructive, avec son mode Région qui peut être activé avec tous les outils de correction.

Les fichiers _lzn.jpg sont très petits et peuvent être multipliés à loisir, mais chacun d’entre eux permet de reconvertir le RAW original en pleine résolution.

Donc, je m’étonne que vous dites qu’à part Capture NX, c’est une exclusivité Lightroom 2… D’autant plus étonnant que Lightzone apparaît parmi la liste de vos éditeurs externes :-)

2)
Stilgar
, le 01.08.2008 à 05:01
[modifier]

Je pense qu’il y a eu un petit mélange au niveau des prix.

Sinon, si une version d’évaluation est toujours disponible, je vais essayer (mais j’avoue être très habitué et aimer Aperture).

3)
François Cuneo
, le 01.08.2008 à 06:49
[modifier]

barijaona, j’utilise LightZone depuis la v1.

En effet, le programme fait de la correction locale non destructive, mais comme NX, il faut passer par une copie TIFF si l’on veut la cataloguer avec ses corrections.

5)
jeeper
, le 01.08.2008 à 06:57
[modifier]

Le seul problème de cette course à la performance, c’est l’apprentissage ! Entre DxO, Lightroom et Aperture (pour ne citer qu’eux), nous sommes maintenant gratifiés d’une nouvelle version de l’un d’entre eux à peu près tous les 3 mois (le cycle d’évolution de chacun étant de 9 à 12 mois). De logiciels simples et conviviaux (iView), nous sommes passés à de vrais traitements professionnels qui se rapprochent de Photoshop, et pour celui qui comme moi manque de temps … je dois avouer avoir du mal à suivre. Même si je reconnais avec intérêt les progrès considérable des uns et des autres, j’ai décidé de rester sur Aperture simplement pour essayer de maîtriser correctement au moins l’un d’entre eux, sans me disperser. Sachant qu’Aperture 3 sera sans doute plus performant que Lightroom 2, avant que sa version 3 ne reprenne le dessus, et DxO 6 … ;o) Learning curve, c’est toute la question ! Qu’en pensez-vous cher enseignant ?

6)
pter
, le 01.08.2008 à 06:59
[modifier]

Lightroom fait envie, mais est-ce bien raisonnable lorsque l’on a déjà Aperture? (pour un petit photographe amateur qui tire en Jpeg 10 photos par mois et ce sur sur son old canon…). Vais attendre une upgrade de l’appareil photo d’abord…en tout cas, merci pour le test.

7)
François Cuneo
, le 01.08.2008 à 07:14
[modifier]

jeeper, j’en pense qu’Aperture n’a jamais été plus fort que Lightroom, sauf sur la gestion des livres et sa gestion des deux écrans.

Et puis, je trouve que la simplicité de Lightroom (1 ou 2) est étonnante. Il est bien plus facile à utiliser qu’un Photoshop associé à CameraRaw.

Aperture v2.X est “simple” à utiliser aussi d’ailleurs. Mais même en v2.x je lui préférais Lightroom 1.4. Sa retouche locale n’a rien à voir avec celle de LR v2.

8)
François Cuneo
, le 01.08.2008 à 07:15
[modifier]

pter, si tu es content avec Aperture, reste avec lui, c’est tout de même un excellent programme, qu’on se le dise!:-)

9)
ysengrain
, le 01.08.2008 à 07:26
[modifier]

Un peu comme tout le monde, en numérique, j’ai “bourlingué” entre Photoshop que je ne comprends toujours pas (ne riez pas vous autres, nous sommes semblables); DxO qui m’a cassé les pieds parce que protection, ne s’ouvre pas, sudo update prebinding et autres plantages, enfin et surtout le volume des fichiers générés; PhaseOne qui est tellement Robinson Crusoe; J’ai fini par adopter Lightroom et ne plus en sortir.

Je débute l’exploration de LR2. Existe-t-il une possibilité de créer des cadres ?

10)
François Cuneo
, le 01.08.2008 à 07:53
[modifier]

Oui, avec un plug-in, mais je ne me rappelle plus lequel.

Ou alors un cadre simple de type épaisseur x points, d’une seule couleur, intégré au module d’impression.

11)
Alain Le Gallou
, le 01.08.2008 à 08:01
[modifier]

Je suis passé à Lightroom 2. J’ai noté une plus grande rapidité d’affichage, même avec l’affichage sur deux écrans 20 pouces, c’est plus rapide que la V1.4 avec un seul écran.

Pas trouvé de bug, sauf, si vous utilisez un fichier clavier personnel, dans ce cas plus de raccourcis clavier.

Pour le prix, si vous ne digérez pas le prix double pour l’Europe. En attendant l’alignement du prix US-Europe, vous pouvez étendre la période d’évaluation, comme l’indiquaient les commentaires de macgéné dans leur annonce. Ou faites comme moi, j’ai un Mac OS X tout US, je fais l’économie des bugs de francisation et des prix doublés. Pénalité, il faut travailler dans la langue du Klu-Klu-Klan.

12)
François Cuneo
, le 01.08.2008 à 08:11
[modifier]

Je relis ce matin, et je vois les scories apportées par le nouveau système intégré à notre admin, qui permet d’écrire en WYSIWYG. Bon, on va repasser par Textile:-)

En attendant, mes excuses pour les lecteurs de la nuit, là, j’ai tout repassé dans DreamWeaver et utilisé le code HTML standard.

Cela dit pour mes amis rédacteurs!

13)
THG
, le 01.08.2008 à 08:26
[modifier]

Quelque chose me frappe assez fréquemment quand je lis des commentaires liés à un article sur les logiciels. En effet, je suis souvent étonné de voir le nombre de personnes qui utilisent des tonnes de logiciels – iView, Photoshop, DxO, Lightroom ou Aperture, etc…

Personnellement, je pense que c’est une erreur et il vaut mieux se concentrer à fond sur un nombre restreint de softs pour en tirer le maximum et effectivement avoir un peu de productivité.

En général, je recommande d’assimiler en priorité un logiciel comme Lightroom ou Aperture et de bien connaître également celui du fabricant de l’appareil photo.

En tout cas, bravo pour cet article concis et frais. Moi qui passe mon temps à écrire sur ce sujet, ça fait plaisir de lire quelqu’un d’autre ;-)

Gilles.

14)
superpantoufle
, le 01.08.2008 à 09:42
[modifier]

À la bonne heure! Je finissais par me demander si tu avais vu passer cette mise-à-jour, François… :-)

Merci pour cette mise en bouche! Frustrant, je rentre de vacances, et j’ai catalogué toutes mes images en v. 1. Je vais reprendre tout ça!

@jeeper et pter: pourquoi ne pas choisir parmi ce qui est dispo le logiciel qui vous convient et apprendre à en tirer parti? C’est clair qu’en changeant d’éditeur tous les trois mois, ça fait baisser la courbe de productivité…

15)
Guillôme
, le 01.08.2008 à 09:49
[modifier]

Un peu comme quand je pense qu’un jour, je n’avais pas Internet.

Pourtant c’était… il y a à peine un an et demi en ce qui me concerne.

L’enchainement m’a fait bien rire… heureusement qu’il y avait le texte après pour comprendre que ça ne fait pas 1 an et demi seulement que tu as Internet!

Bon sinon, pas grand chose à dire vu que je ne suis toujours pas passé au numérique…

Allez-y moquez-vous, mais comme le dit THG tout est une question de temps et de productivité…

Je patauge encore dans le nouveaux XCode 3, je viens d’acquérir FCE 4.x pour mes montages dont j’aimerai bien faire le tour…

Alors, Ligthroom + appareil raw, on va patienter un peu :D

16)
Alain Le Gallou
, le 01.08.2008 à 10:11
[modifier]

@Guillôme : Il y a une version xCode 3.1 disponible

@pter Tu peux revendre Aperture. Il y a de la demande.

@superpantoufle : Tu n’as rien à reprendre Lr2 le fait pour toi.

18)
Saluki
, le 01.08.2008 à 10:40
[modifier]

Je ne voudrais pas doucher ceux qui essaient d’acheter sur le store américain.

Pour avoir le français, il °vaut mieux° avoir une adresse au Canada, par exemple, et qu’elle corresponde à l’adresse de facturation de votre carte bancaire.

Note: ça vaut sans doute le coup d’avoir un compte là-bas, tant que le gap Euro-Dollar le joue autant.

19)
Hervé
, le 01.08.2008 à 10:46
[modifier]

J’utilise LR depuis la toute première version 1.0 puisque ma machine de l’époque ne permettait pas d’installer Aperture. C’était déjà pas mal, mais certaines photos avaient besoin de faire un petit détour par Lightzone ou Noise Ninja (surtout celles qui sortaient du scanner de diapositives).

J’utilise la version bêta de LR 2 depuis sa mise à disposition publique et je dois dire que depuis lors, je n’ai plus souvenir d’avoir ouvert LZ. Il restait quelques petits bugs qui m’énervaient, notamment dans la gestion des IPTC, mais cela semble s’être arrangé avec la version officielle (que j’ai immédiatement téléchargée évidemment, même pas en version démo – la démo je l’ai depuis près de 4 mois je crois). Pas encore eu le temps de faire le tour des dernières nouveautés – les retouches locales étaient déjà disponibles dans la version bêta, mais les nouveaux filtres gradués dont François ne parle pas sont absolument géniaux.

Cela dit, François, j’ai payé ma version “suisse” 165.- CHF et pas 175.- : pas de TVA???? Le courrier venait de Dublin, peut-être est-ce la raison.

Je suis allé vérifier : j’ai bien acheté à 165.- sur le store suisse, mais c’était la version téléchargée. La facture mentionne TVA = 0%. Est-ce cas pour les achats de logiciels sans support matériel ?

20)
Olympe
, le 01.08.2008 à 10:50
[modifier]

Toujours sur iView depuis sa sortie et sur Gimp depuis 4 ans. N’étant plus pro et ayant baisser mon activité photo à une peau de chagrin, le passage sur un tout en 1, n’est pas encore pour tous de suite, mais grâce à toi Guillaume, mon choix est fait (si un jour…), je crois que cette fois Lighthroom est bon ;-)

Le besoin de productivité est différent chez les et les autres… côté photo j’ai fini par perdre une grosse partie de ce besoin et ce n’est pas un mal (économique et temps investi), mais il vrai que quelque soit ses besoins, la maîtrise d’un outil unique ne peut être qu’au détriment de la connaissance d’une poignée d’outil. Et surtout inversement naturellement…

21)
corso
, le 01.08.2008 à 11:11
[modifier]

P’tite question, j’ai effectué la mise à jour et je me retrouve avec Lightroom 1 et lightromm 2 dans le dossier application. Est-ce normal ?

22)
Hervé
, le 01.08.2008 à 11:22
[modifier]

P’tite question, j’ai effectué la mise à jour et je me retrouve avec Lightroom 1 et lightromm 2 dans le dossier application. Est-ce normal ?

Tout à fait normal, tu as une licence de mise à jour, mais c’est une toute nouvelle application qui s’installe. La version 1 ne sert plus à rien puisque la version 2 peut convertir automatiquement tes catalogues vers. 1, ce qui n’était pas le cas de la version 2 beta !

Chez moi, LR 1 est passé à la poubelle, je n’aime pas conserver les applis inutiles.

23)
corso
, le 01.08.2008 à 11:29
[modifier]

Et qu’est-ce que tu as mis à la poubelle ? Uniquement l’appli et l’ancien catalogue ou y a-t-il autre chose ?

24)
Leo_11
, le 01.08.2008 à 11:35
[modifier]

Ne voulant pas acheter PhotoShop car bien trop cher, je me suis mis à essayer PS Elements 6 et je dois avouer que ça me plaît bien… j’hésitais à l’acheter mais maintenant je pense que je vais quand même évaluer LR puisque j’ai compris des trucs sur PSE (je ne lis pas les modes d’emplois…)

Merci François pour cette info capitale…

p.s. j’ai essayé de passer par le store Ricain… ben évidemment, lorsque tu y mets ton adresse mail il te dis que tu es enregistré en Suisse… et pour recréer un compte ‘faut adresse, tél, etc… et je ne connais pas le format des Zip codes ou des tél’s de par là bas moi… :`(((

25)
Hervé
, le 01.08.2008 à 11:39
[modifier]

@corso

L’appli et l’ancien catalogue puisque LR 2 l’a reconstitué en version 2. Je ne suis pas passé par AppZapper partant du principe que comme c’est une “mise à jour” la nouvelle version a peut-être besoin de certaines informations contenues dans les Applications Support. Mais comme sans doute les 3/4 des Mac users qui veulent se débarrasser d’une application se contentent de la mettre à la poubelle sans se préoccuper des petits fichiers qui traînent à droite et à gauche, je ne crois pas que cela change grand chose.

27)
François Cuneo
, le 01.08.2008 à 11:48
[modifier]

Vous savez quoi?

Quelque part, je suis soulagé que le store américain nous jette… J’aurais vraiment encore plus eu l’impression de m’être fait avoir!:-)

Donc comme tous les européens, Adobe nous prend pour des cons niveau des prix (rapport US/€). On a tellement l’habitude…

28)
Leo_11
, le 01.08.2008 à 11:57
[modifier]

Ben la page de téléchargements des versions d’évaluation n’est pas disponible… surchargé le serveur ???

29)
François Cuneo
, le 01.08.2008 à 12:32
[modifier]

Quelque chose me frappe assez fréquemment quand je lis des commentaires liés à un article sur les logiciels. En effet, je suis souvent étonné de voir le nombre de personnes qui utilisent des tonnes de logiciels – iView, Photoshop, DxO, Lightroom ou Aperture, etc…

Personnellement, je pense que c’est une erreur et il vaut mieux se concentrer à fond sur un nombre restreint de softs pour en tirer le maximum et effectivement avoir un peu de productivité.

Gilles, je suis bien d’accord avec toi.

Mais en ce qui me concerne, je suis obligé de tous les utiliser régulièrement et d’en faire le tour pour savoir de quoi je parle…

Mais mes photos, c’est avec Lightroom que je les “travaille”.

30)
THG
, le 01.08.2008 à 13:25
[modifier]

Oui, le fait d’être rédacteur est une situation différente, of course.

Quant à moi, voulant sortir un peu de Lightroom, je viens d’essayer pour la première fois un petit bijou de logiciel qui je pense va devenir mon deuxième dada du point de vue rédac ;-)))

31)
Hervé
, le 01.08.2008 à 13:56
[modifier]

je viens d’essayer pour la première fois un petit bijou de logiciel qui je pense va devenir mon deuxième dada du point de vue rédac ;-)))

Je ne sais pas si c’est le même, Gilles, mais personnellement, je suis en train d’essayer Pixelmator et je crois bien que Photoshop Element va se retrouver dans les oubliettes. D’autant de PSE ne travaille qu’en 8 bits alors que Pixelmator travaille avec les 16. En plus, je l’ai acheté en bunddle avec 10 autres pour 50 $

32)
Lou
, le 01.08.2008 à 15:07
[modifier]

… je suis en train d’essayer Pixelmator et je crois bien que Photoshop Element va se retrouver dans les oubliettes.

Ben moi, personnellement, c’est fait… Qu’est-ce que ça peut être lourd Photoshop Element et à l’ouverture, et au traitement ! Une vraie tortue à côté de Pixelmator ! Et je ne parle même pas de l’interface !

Bon, à côté de ça, chez Adobe, ils arrivent à nous pondre de trucs comme Lightroom qui sont tout bonnement incroyables et je ne parle pas de version 2 que je vais m’empresser d’essayer suite aux conseils de François et de Gilles (n’oubiez pas d’aller voir son superbe site !).

33)
Droopy
, le 01.08.2008 à 15:24
[modifier]

Lightrom me tente, mais le problème c’est que j’ai 8000 photos dans Expression média (anciennement iview) et elles ont toutes des identifiants tels Nom des personnes, lieu, événements etc. Or il me semble que ces infos s ont impossibles à retrouver, importer dans Lightrom. A moins que je n’ai pas été sur les bons réglages d’import.

34)
superpantoufle
, le 01.08.2008 à 15:59
[modifier]

@legallou #16: j’espère bien que LR2 sait reprendre un catalogue LR1 in extenso, c’est la moindre des choses! :-) je disais juste que si j’avais su que LR2 sortait, j’aurais attendu avant de faire tout ce boulot pour profiter du confort de la nouvelle version.

Sinon je viens d’essayer d’acheter la mise-à-jour sur le store américain, mais peine perdue. Mon login a été jeté aussi sec. J’ai même poussé jusqu’à créer un nouveau compte chez Adobe en mentant effrontément en prétendant habiter aux Zétazunis, et ils m’ont cru, jusqu’à l’étape où j’ai dû entrer l’adresse de facturation de ma carte de crédit… :-(

Du coup je vais épuiser le mois d’essai avant de me décider à cracher au bassinet, parce que ça reste cher!

35)
THG
, le 01.08.2008 à 17:16
[modifier]

Droopy, je n’utilise pas iView mais je crois qu’il gère les métadonnées XMP. Pourquoi n’essayes-tu pas juste avec quelques photos, pour voir si les mots-clés sont transférés?

Et de venir nous le dire, of course :-)

(Malheureusement, je n’aurai pas le temps d’essayer moi-même ces prochains jours).

36)
Alain Le Gallou
, le 01.08.2008 à 17:22
[modifier]

@superpantoufle : Pour l’introduction pure, j’ai pas noté de grande différence, à part peut être le deuxième écran pour faire le tri avec comparaison, que je fais avec GraphicConverter avant LR, donc j’ai la même procédure en V1 et V2. Tu as probablement peu perdu.

Pour les US il te faut une adresse sur place compléte avec banque locale. Pour sûr, tout le monde ne traverse pas régulièrement la grande mare, au point d’avoir un visa illimité comme moi. Je suspect, sans preuve absolue, que cela peut aussi bloquer sur ton adresse email en .CH ou .FR. Le domaine personnel en .com est peut être nécessaire, et encore mieux le copain PC sur place pour achat. (PC pour qu’il n’en ait pas besoin lui même du logiciel). Bonne chance. A demain.

37)
François Cuneo
, le 01.08.2008 à 18:09
[modifier]

J’avais noté à un endroit comment je m’en étais sorti pour passer mes mots-clés iView vers LR.

Je ne sais plus où, pas le temps de rechercher maintenant.

Mais il y a des moyens! Je sais, je l’ai fait!

38)
Tony
, le 01.08.2008 à 18:13
[modifier]

…c’est que ce logiciel concurrent, Aperture, est enfoncé sur à peu près tout par Lightroom 2

Il ne faut rien exagérer non plus. AP avait la plupart des nouvelles fonctions de LR depuis longtemps. Par ailleurs, il est mieux intégré à OS X si l’on a besoin du Media Browser sur d’autres applications. En termes de vitesse de traitement, léger avantage à LR, mais la différence n’est pas énorme. Les retouches non destructives des nouveaux outils me donnent l’impression que l’ordi mouline un peu par moment, mais c’est bien pratique effectivement. Je ne sais pas ce que Apple avait en tête lors de l’implémentation des retouches localisées, mais j’imagine qu’ils ont voulu faire vite et ça donne l’outil Dodge & Burn. Mais, il y a tout de même un outil de retouche qui s’appeler “Retoucher” et qui est non-destructif. Seulement, il n’est pas aussi complet et puissant que LR c’est bien clair, à Apple de faire le nécessaire pour ajouter ce qui manque.

Toujours est-il que j’attends de voir les éditeurs externes pour LR pour savoir comment les retouches non-destructives vont êtres gérées et à ce moment on dira que LR “enfonce” AP.

39)
Inconnu
, le 01.08.2008 à 18:24
[modifier]

Pour passer les mots-clés d’iView à LR il suffit de les exporter vers les fichiers dans iView, LR les récupere à l’import. Le souci vient de tout le reste que iView gère mieux que LR : personnes, champs personnalisés, catégories.

40)
THG
, le 01.08.2008 à 18:39
[modifier]

Il ne faut rien exagérer non plus. AP avait la plupart des nouvelles fonctions de LR depuis longtemps.

Alors, ça, ça se discute ! Je me rappelle du buzz que faisait Aperture avec les 100 nouvelles fonctions, dont 90 % existaient déjà dans Lr (genre…importation des images en 2 étapes). Et le softproofing… parlons en. Un softproofing sans pouvoir choisir le type de rendu reste une fonction basique sans aucun intérêt pour le pro (ça plait à l’amateur).

Lightroom 2.0 est fait par des gens qui sont profondément impliqués dans l’image. Apple fait du marketing (oui Adobe aussi mais le jour où Apple communiquera ouvertement avec ses clients, on en rediscutera). Les nouveautés de Lightroom : retouche locale en raw, outils de colorimétrie, etc… sont dictées par les demandes des photographes qui veulent des solutions réellement pour eux, pas de la poudre aux yeux.

Subir l’arrogance et la suffisance de certaines personnes d’Apple au salon de la photo ou à des démos l’année dernière m’a suffit et m’en a dit long…

Ce qui n’enlève rien aux qualités d’aperture qui reste un redoutable concurrent.

41)
Tony
, le 01.08.2008 à 19:00
[modifier]

Sauf erreur de ma part, Adobe ne savait pas trop quoi faire avec le projet LR jusqu’à ce que Apple sorte Aperture et là, soudainement, une bêta publique sort pour concurrencer Apple. Grand bien leur a fait d’ailleurs pour améliorer et répondre aux besoins comme tu dis Gilles.

Apple et Adobe ne font pas exactement le même type de business, mais se retrouvent en concurrence dans l’image et la vidéo. On sait très bien que Apple est vouée au culte du secret, c’est ainsi, ça fait aussi leur succès, tout pourra changer un jour qui sait. Maintenant, juger une entreprise de plusieurs milliers de personnes parce que tu es tombé sur ce type de personne me semble difficile.

Tu es impliqué dans les tests des versions non publiques de LR il me semble, d’autres le sont sans doute avec Aperture seulement ne peuvent pas forcément en parler et ne sont pas forcément situés en Europe. Parce qu’il y a l’image que l’on peut avoir d’Apple et la réalité des choses.

Bref, de toute façon, c’est bien la concurrence et faut relativiser un peu l’impact en termes de CA sur les deux sociétés de ces logiciels, c’est assez microscopique.

43)
barijaona
, le 01.08.2008 à 20:12
[modifier]

barijaona, j’utilise LightZone depuis la v1.

En effet, le programme fait de la correction locale non destructive, mais comme NX, il faut passer par une copie TIFF si l’on veut la cataloguer avec ses corrections.

Je dois être un peu bouché, mais je ne suis pas…

Je n’ai jamais ressenti le besoin de cataloguer un TIFF avec Lightzone… Il suffit de garder côte à côte les fichiers RAWs et les fichiers lzn.jpg. Ces derniers contiennent la description des corrections, exactement comme un fichier XML, ou les fichiers .LZN des versions 1 et 2 de Lightzone… Il ne faut pas se laisser abuser par le fait que ces fichiers lzn.jpg contiennent aussi un aperçu JPEG, fort utile certes, mais finalement assez secondaire…

Exporter en TIFF n’a de sens que si l’on veut faire des retouches supplémentaires dans un autre logiciel…

Dans mes rêves, j’imagine qu’un jour tous ces logiciels parlent un langage commun de description des corrections, permettant à l’un de reprendre et de comprendre ce qu’a fait l’autre, ce qui permettrait de rester non destructif de bout en bout…

44)
barijaona
, le 01.08.2008 à 20:33
[modifier]

François, je vous invite à regarder à l’intérieur d’un fichier lzn.jpg avec un éditeur hexadécimal… On y retrouve des données fort intéressantes au format XML…

Plus concrètement, lorsqu’on rouvre un tel fichier avec le logiciel, on retrouve les calques de réglage et leurs régions.

45)
THG
, le 01.08.2008 à 21:26
[modifier]

Sauf erreur de ma part, Adobe ne savait pas trop quoi faire avec le projet LR jusqu’à ce que Apple sorte Aperture et là, soudainement, une bêta publique sort pour concurrencer Apple.

Je pense que tu es très mal informé, le projet de Lightroom ayant démarré fin 2002… basé sur des projets aussi avancés que divers d’un utilitaire photo de Jeff Schewe et de Kai’s Power Tools pour l’interface…

Dans des projets comme Final Cut Pro ou Aperture, Apple ne crée pas mais achète des compétences…nuance.

Adobe est le standard de l’industrie de l’image, point barre. Et ils sont très “aware” de ce qui se passe autour..

46)
François Cuneo
, le 02.08.2008 à 00:51
[modifier]

barijaona: Ok, alors je vous demande: comment faire pour qu’un fichier NEF corrigé par Lightzone soit affiché dans Lightroom avec ses corrections, sans passer par le Tiff. Je ne vais tout de même pas cataloguer le JPEG qui sert de descriptif ou bien oui?

Non, c’est comme avec NX, Lightzone est très bien, mais pour travailler une ou deux images. Pour éditer une série d’images, au retour d’un reportage, NX et LightZone sont autrement plus pénibles que Lightroom il me semble.

47)
THG
, le 02.08.2008 à 08:20
[modifier]

En ayant suivi une discussion de Tom Hogarty à propos de LightZone et de son système de retouche locale, il avait fait remarquer que les corrections, au-delà d’un certain niveau, avaient tendance à ruiner l’image. Et il est vrai que si LightZone était une bonne idée sur le papier, le développment s’est considérablement ralenti et les algorithmes sont tout simplement mauvais. Essayez de récupérer un fond de ciel lumineux, les résultats sont risibles. Dommage, car le potentiel était bon. D’ailleurs, on retrouve le zone system dans le plugin Nik Silver Efex Pro.

48)
A.DOU
, le 02.08.2008 à 10:27
[modifier]

Je pense que, s’ il faut conseiller UN programme photo, c’ est manifestement LIGHTROOM ! Pour différentes raisons : sa convivialité, ses performances et c’ est un produit ADOBE ! Si demain, je suis forcé de passer sur PC, je récupère mes bibliothèques. Ceci dit, j’ aurais bien des difficultés de ne plus utiliser ni DXO, ni LIGHTZONE. Ce dernier m’ aide énormément même pour du packshot ( articles divers ). J’ ai survolé SYLKIPIX et j’ y trouve un outil intéressant de correction des perspectives que je ne trouve pas ailleurs. Quelqu’ un connaît-il la même fonction, ailleurs ? Et merci à tous, pour toutes ces infos !

49)
Tony
, le 02.08.2008 à 11:43
[modifier]

Je pense que tu es très mal informé, le projet de Lightroom ayant démarré fin 2002… basé sur des projets aussi avancés que divers d’un utilitaire photo de Jeff Schewe et de Kai’s Power Tools pour l’interface…

À quel moment ai-je dit qu’ils avaient fait Lightroom après AP ?! Je sais très bien que le projet date depuis plus longtemps que la sortie commerciale d’ AP. Je dis juste que la sortie de AP leur a permis de trouver un débouché à leur projet et ils ont profiter aussi du marketing d’Apple à ce niveau.

AP v.1 n’était pas une réussite, mais crois-tu qu’un logiciel comme AP se fait aussi en 2 mois sans qu’il y ait des tests externes à l’équipe de développement ? Ou alors, ils ont la science infuse chez Apple, ce dont je doute.

Dans des projets comme Final Cut Pro ou Aperture, Apple ne crée pas mais achète des compétences…nuance.

Et alors ? Adobe a fait quoi déjà récemment avec Macromedia ? Ou HP avec Compaq, etc. C’est du business et de la stratégie commerciale, l’important c’est les résultats.

Microsoft aussi est un standard de l’industrie des OS, cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas d’autres choix.

Tout ceci pour dire que les phrases du genre “cela enfonce l’autre” ne veulent rien dire d’autant plus qu’il s’agit de logiciels en continuelle évolution et des avancées sont possibles chez les deux. Ca me fait penser à ce qui se passe côté matériel photo.

50)
bernut
, le 02.08.2008 à 13:10
[modifier]

Remarque au sujet des U Point de LR2 qu’on peut ovaliser grâce au pinceau : avec NX2 ou NX, on arrive au même résultat en dupliquant une ou plusieurs fois un U point, et en plaçant les duplications à côté du U point initial. C’est quasiment aussi rapide et tout aussi efficace.La correction locale de l’image s’applique ensuite de la même manière et avec la même intensité à tous les U point créés.

51)
zit
, le 03.08.2008 à 10:14
[modifier]

Merci pour ce test, François.

Mais je ne craquerais pas, même pas envie de l’essayer : l’interface demi–deuil “pro–classe” me déplais, et surtout, c’est du A.daube,

le standard de l’industrie de l’image, point barre.

Microsoft aussi est un standard de l’industrie des OS, cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas d’autres choix.

A.daube “est” le Minimou de l’image, même suffisance et même attitude arrogante vis à vis de la concurrence comme des clients, ça me suffit largement pour me donner envie d’aller voir ailleurs.

D’ailleurs, NX2 permet des correction sélectives très simples puisqu’on peut, avec le pinceau, étendre ou diminuer la zone d’application d’un U–Point, et ce, avec tous les outils…

z (zut, encore pas d’accord avec THG, je répêêêêêêêête : nothing personnal… ;o)

52)
giampaolo
, le 03.08.2008 à 18:48
[modifier]

Je nage probablement à contre-courant. J’utilise aussi LR2 (acheté il y a 4 jours), mais je ne fais aucune correction avec ce logiciel sauf dans un seul cas bien limité. Faisant essentiellement de la photo en studio, j’importe tous mes fichiers RAW dans LR, fais le tri, élimine tout ce qui ne m’intéresse pas. Renomme dans LR tous les fichiers restants avec un nom qui a du sens, les corrige en surface donc niveau bibliothèque (exposition, balance des blancs, etc) et j’exporte le tout en jpg de résolution moyenne. J’envoie le tout à la cliente photographiée qui choisit 10-20 photos à sa convenance. Ces 10 à 20 photos sont ensuite derawtisées puis ouvertes et traitées une à une avec PS amélioré de quelques plugin’s incontournanbles pour moi. Le tout est enregistré en tiff et recatalogué dans LR. Les 10-20 photos retouchées sont ensuite reenregistrées en jpg haute résolution non compressées pour les clientes (qui ne veulent jamais du tif!) Donc pour ce que je fais, la V1 me suffisait parfaitement, mais la LR2 est un progrès réel. Je suis de l’avis qu’il faut utiliser un minimum de logiciels mais de les maîtriser: donc pour la photo LR et PS. DxO et compagnie…. bye, bye. Je ne peux pas m’imaginer retoucher, corriger une image sans calques, masques, etc si performants dans PS. L’essentiel c’est que chacun définisse ses besoins et exploite à fond son ou ses rares logiciels dédiés à l’image. LR2 est excellent Aperture 2 est excellent aussi. Il suffit de choisir et d’y rester fidèle.

53)
fxprod
, le 03.08.2008 à 21:13
[modifier]

A.daube “est” le Minimou de l’image, même suffisance et même attitude arrogante vis à vis de la concurrence comme des clients, ça me suffit largement pour me donner envie d’aller voir ailleurs.

tu quoque mi fili……

personnellement installé en test vendredi matin et viré ce dimanche, c’est bien j’ai économisé 300 euros.

J’explique ma démarche, si une photo n’est pas bonne au premier regard je ne vais pas chipoter dessus, direction poubelle point.De plus adobe a toujours cette maladie de l’usine à gaz, quand feront ils des logiciels vraiment simple, ceci va profondément déplaire à certains pour qui si il n’y a pas pleins de menus, sous menus, boutons etc. trouveront que le logiciel est mauvais. De plus malgré la technologie embarquée dans vos appareils coûteux, vos photos demandent tant de travail de post-traitement pour moi cela frise le ridicule; peuvent pas être bonne dès la prise de vues….. à ce prix.

54)
levri
, le 03.08.2008 à 22:56
[modifier]

De plus malgré la technologie embarquée dans vos appareils coûteux, vos photos demandent tant de travail de post-traitement pour moi cela frise le ridicule; peuvent pas être bonne dès la prise de vues…..

Là, j’aurais tendance à abonder !

La photo c’est un peu comme le tir sportif, ou le tir à l’arc Zen, l’important n’est pas de toucher la cible, mais de bien tirer, et on doit être surpris par le coup qui part.

Pour faire court, il serait bien de connaître suffisamment la technique pour se permettre de l’oublier, la photo devrait se faire dans la tête, et au moment du déclenchement ce devrait être une affaire oubliée … et quand elle est faite, elle ne devrait plus être à faire … elle est bonne … ou pas !

J’écoute Zen de Mother Gong sur l’album Eye

55)
Hervé
, le 03.08.2008 à 23:37
[modifier]

J’aurais été assez d’accord avec fxprod et levri, mais il y a de gros MAIS. En argentique, on avait trois paramètres à disposition : ISO – ouverture – vitesse. Le reste appartenait à l’oeil du photographe , comment il “voyait”, il “sentait” sa photo, la lumière qu’il voulait saisir, etc. Techniquement, c’était relativement simple, toutes les complications venaient de l’artistique.

En numérique, la situation se complique. Toutes les contraintes artistiques sont toujours là, évidemment, mais les contraintes techniques sont beaucoup plus importantes, ne serait-ce que la dynamique limitée des capteurs ou la fameuse balance de blancs. Dans ces conditions, le plus simple est de travailler en raw, puis de lever les contraintes techniques dans un bon logiciel de dématriçage. Et pendant qu’on y est, pourquoi pas aussi corriger les petites erreurs artistiques qu’on a pu commettre : cela évite de faire 3 ou 4000 km pour reprendre une photo qu’on a en partie ratée !

56)
François Cuneo
, le 03.08.2008 à 23:45
[modifier]

levri et fxprod, vous me faites rigoler, vraiment.

Et en noir et blanc, ils faisaient quoi les tireurs? Le masquage, ça n’existait pas peut-être?

Allez, s’il vous plaît…

57)
fxprod
, le 03.08.2008 à 23:55
[modifier]

Et en noir et blanc, ils faisaient quoi les tireurs? Le masquage, ça n’existait pas peut-être?

Allez, s’il vous plaît…

cela coûtait deux mains quelques fils de fer avec des pastilles + ou – grandes, nul besoin d’ordinateurs coûteux et de logiciels compliqués. Et même avec un agrandisseur basique style supositoire à éléphant cela le faisait…

, ne serait-ce que la dynamique limitée des capteurs ou la fameuse balance de blancs

films lumière du jour et films tungstène. quand à la dynamique limitée des capteurs, les ingés sont pas foutus de faire illimitée cette dynamique.

58)
levri
, le 04.08.2008 à 00:08
[modifier]

… et en N&B, on ne masquait pas systématiquement …

J’écoute 5 Black Notes and 1 White Note de Robert Wyatt sur l’album Ruth Is Stranger Than Richard

59)
Stilgar
, le 04.08.2008 à 10:08
[modifier]

Quelques tests de la bête… Et je tombe sur une anomalie (sous max OSX, c’est ok sous XP) tellement basique que cela en est proprement impensable !!!

LR est incapable de faire des filtres sur le nom des fichiers !!!! Je donne un exemple concret. J’ai pour habitude de nommer mes photos de la façon suivante : aaaammjj_hhmmss_Texte. Lorsque je fais un filtre de type texte sur le nom de fichier contient xxx, il ne trouve rien. Idem pour les dossiers intelligents.

Dommage, mais le reste est bien même si je garde une préférence pour le rendu AP pour mon antique boitier (G3).

Si quelqu’un a une idée, je suis preneur.

60)
François Cuneo
, le 04.08.2008 à 22:13
[modifier]

fxprod, les bains, les papiers, les produits, l’agrandisseur, c’était gratos?

La facilité de faire les mêmes choses en numérique, ça ne compte pas?

Moi, me foutre dans une salle de bains pendant trois heures, j’aimais bien, mais ça me prenait des plombes de tout installer.

Maintenant, je peux tout faire, et même en couleur.

Alors mon choix est vite fait.

Et je ne comprends pas ton énervement contre le numérique, alors que tu en fais.

Je ne comprends pas ton énervement contre des programmes qui ne font que faire ce qu’on pouvait faire avant, mais plus facilement.

Peut-être (mais là, je sais que je touche un point sensible, je te connais), parce que ça enlève un certain nombre de privilèges à certains…?

61)
fxprod
, le 05.08.2008 à 00:33
[modifier]

Je ne comprends pas ton énervement contre des programmes qui ne font que faire ce qu’on pouvait faire avant, mais plus facilement.

Je fais du numérique et pardon mais cela m’emmerde profondément, j’ai l’impression que les fabricants nous prennent pour des vaches à lait et veulent nous l’enfoncer bien profond, vont bientôt fournir la vaseline. Je ne comprend pas qu’avec la technologie embarquée il y ait encore besoin de logiciels multiples, divers et variés.

62)
fxprod
, le 05.08.2008 à 07:43
[modifier]

SUITE DU POST PRECEDENT…

LE SYSTEME REFUSAIT CATEGORIQUEMENT D'ENVOYER LA TOTALITE DU TEXTE, LES LOIS DE L'INFORMATIQUES SONT IMPENETRABLES.

L’utilisateur actuel compte des pixels, des sensibilités isos, possède une boutonite maladive et fait toujours les mêmes photos…. j’en ai rien à cirer qu’il y ait du film ou un capteur dans ce que j’utilise, pour moi ce n’est qu’un outil comme un autre, il doit faire ce que je lui demande c’est tout et surtout ne pas passer un temps fou à corriger ce qui devrait l’être à la base et pour ce faire j’ai un couvercle de nutella dans mon sac ainsi que ma vieille lunasix.

Tout le monde devient photographe il suffit d’aller voir des photos de mariages sur le net pour s’en convaincre, ils font tous sauf deux ou trois exceptions la même chose et les mêmes photos jours après jours, il n’y a que les mariés qui changent….. heureusement i

Ton merveilleux nikon d3 serra obsolète dans deux ans, ton macbook dans deux mois, l’imprimante est dépassée et tous les ans ils vous font recracher au bassinet because une nouvelle version d’un logiciel qui sort et qu’il faut acquérir au plus vite sous peine de passer pour un hasbeen etc….. Sorry mais tant qu’il y aura des personnes(et là je suis poli) pour jouer ce jeu, ils auraient bien tord de ne pas en profiter.

on fait beaucoup de photos, le digital c'est le paradis.

        
on fait beaucoup de photos Le digital c'est l'enfer.


63)
François Cuneo
, le 06.08.2008 à 08:45
[modifier]

Encore une fois, les photos de mariage, à part des exceptions, comme tu dis, n’ont pas attendu le numérique pour être toutes pareilles.

Encore une fois également, le film, en particulier noir et blanc, demandait des corrections au développement.

Quant au côté obsolète des appareils, il faut dire que les progrès d’une version à l’autre sont faramineux, encore maintenant. Un D3 est juste 2 fois mieux d’un D2X (je le sais, je l’ai eu), sur plein de niveaux (pas tous, c’est vrai).

Avec les appareils argentiques, on était arrivé au max de ce qu’on pouvait faire. Ce qui évoluait beaucoup, c’était les films! Et changer un film, c’était dix euros. Là, faut changer la technologie embarquée et le capteur pour arriver à faire tout pareil.

Mais les choses vont se calmer.

J’imagine que lorsque mon D4 aura un anti-poussière correct (le D3 n’en a même pas, et c’est vraiment une honte), je pourrai, vu les autres progrès qui le caractériseront, me dire que je peux suivre la course, ou continuer avec le même appareil cinq ou dix ans, et faire aussi bien voire mieux que ce que je faisais pendant dix ans avec un Nikon F4, F5 ou F6, un un Canon EOS 1v.

On voit déjà que d’une certaine manière, la course au pixel tient au passé (même si Nikon et Sony vont nous sortir un 24MP), on va arriver il me semble au max de ce que l’on peut faire avec un appareil très bientôt en numérique, comme on le faisait en argentique.

64)
bernut
, le 09.08.2008 à 11:03
[modifier]

Je suis d’accord avec giampaolo quand il dit qu’il faut chercher à exploiter au mieux le logiciel de traitement d’images qu’on a choisi. J’ajouterai qu’il en est de même pour le matériel de prise de vue.

Exemple : je possède un Nikon D300 , très bon pour la plupart des cas de lumière et jusqu’à 1600 ASA. Le D700 vient de sortir. Il fait encore mieux et sans post traitement. Mais pour ce qui me concerne, le tandem Nikon D300 – Capture NX2 , bien exploité, me permet d’obtenir ( si je le veux ) le rendu d’image que je souhaite , jusqu’au tirage sur papier, dans la plupart des cas de lumière même difficile. Alors je suis l’évolution du progrès avec intérêt mais pas au point de succomber aux sirènes de la dernière nouveauté ( tant mieux pour mon porte feuilles de simple amateur “expert” qui ne vit pas de ses images et pour lequel un achat n’est pas un investissement à rentabiliser )

Capture NX2 est performant, mais un peu lourdingue par rapport à d’autres logiciels. Qu’à cela ne tienne. Dans un dossier d’images, je décide de mener mon traitement d’image jusqu’au bout ( sur lequel je peux revenir après sauvegarde et fermeture comme je veux ensuite vu qu’il est non destructif ) seulement sur une sélection très restreinte d’images ( auxquelles je mets une étiquette d’ailleurs pour faciliter le tri, via l’explorateur ), pour le plaisir du post traitement et d’essayer de tirer le meilleur parti d’un fichier d’image qui contient vraiment beaucoup d’infos valorisables , les autres, soit je les jette, soit je les laisse en NEF tel quel, soit j’en fait des duplis en jpeg redimensionnés avec retouches minimalistes dessus, pour une mise en ligne ou pour montrer à mes proches ou mon entourage , bien moins exigeants que moi sur la qualité de l’image. Comme ça , tout le monde y trouve son compte.

Bref, la retouche “aux petits oignons” sur des NEF triés sur le volet, c’est un espace personnel et occasionnel d’extrême exigence, un loisir auquel je m’adonne de temps à autres parmi d’autres loisirs…. et je n’oublie pas qu’avant tout , pour moi comme pour mon entourage, le vrai plaisir de la photo, c’est d’appuyer sur le déclencheur, et de fixer pour longtemps des occasions photographiques uniques , ou des beaux voyages, ou encore des souvenirs affectifs divers…