Profitez des offres Memoirevive.ch!
La façon de le dire, le fond, et la forme, sur un air de gigue.

J'ai toujours eu une grande tendresse pour l'Irlande, les Irlandais, et leur culture. Chez eux, j'aime tout, des lutins et farfadets aux centres d'appels de hotlines informatiques, en passant par le bodhran, la Kilkenny, le golf et la pêche au saumon dans les vertes pâtures. L'idée que j'ai de l'Irlande est qu'elle est sensible, et que son hymne devrait ressembler à la dernière ballade d'adieu du dernier elfe sur la dernière lande, un jour où la pluie et le soleil se mêlent sur les vertes collines. Illusion!...

image
Ceci n'est pas un Irlandais!

Quel étonnement fut donc le mien quand on m'apprit que ce peuple rouquin et impulsif avait opposé un refus très net à une proposition fédératrice dont il profite déjà très largement: le traité européen.

Baste!... La réputation largement répandue d'un éthylisme abusif et national en serait il la cause? Y avait il distribution gratuite de tickets de course, ce jour de vote? Nul ne sait.

En analyse politique, je ne vaux que mon pesant de cacahouètes. Mais je crois avoir tout de même trouvé la raison de ce refus irlandais: outre le fait d'avoir été les seuls à avoir la possibilité de la voter, cette constitution de substitution, et donc de la refuser, ce sont des poètes... Je m'explique...

image
Ceci n'est pas un Irlandais... Ou bien?...

C'est bien connu : l'Irlandais est humain, fraternel et romantique. Aussi, je pense que si on lui avait présenté la chose sous un angle un peu plus poétique, un peu plus sensible, il aurait dit oui. On aurait pu mieux choisir la formulation.

On aurait pu lui proposer un truc, euh... Chiadé!... Avec de gros morceaux de belles idées dedans... Essayons!... Hum!... Je me lance... Constitution Européenne, première!... Clap!

"Le peuple européen proclame solennellement son attachement aux Droits de l'homme et aux principes de la souveraineté nationale tels qu'ils ont été définis par la Déclaration de XXXX, confirmée et complétée par le préambule de la Constitution de XXXX, ainsi qu'aux droits et devoirs définis dans la Charte de l'environnement de XXXX.

En vertu de ces principes et de celui de la libre détermination des peuples, la République Européenne offre aux territoires d'outre-mer qui manifestent la volonté d'y adhérer des institutions nouvelles fondées sur l'idéal commun de liberté, d'égalité et de fraternité et conçues en vue de leur évolution démocratique.

ARTICLE PREMIER. L'Europe est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances. Son organisation est décentralisée. Etc."

Ah ben voilà! Là, je l'ai bien vu, l'Irlandais!... Il a levé un sourcil interrogateur... Ca ressemble à une belle idée de Constitution, çà!... C'est que ça a de la classe!... Il y a du "démocratique", de la "liberté", de l'"égalité", de la "fraternité" et tout et tout!

Il frémit, l'Irlandais, il frémit!... Il fouille déjà dans sa poche pour voir s'il n'aurait pas gardé le bulletin Oui quelque part!... Mais non: c'est déjà pris! C'est le préambule de la constitution française... Dommage... Trouvons autre chose...

image
Ceci n'est pas un Irlandais non plus...

Constitution Européenne, deuxième... Clap!

"Nous, le Peuple de l'Union Européenne, en vue de former une Union plus parfaite, d'établir la justice, de faire régner la paix intérieure, de pourvoir à la défense commune, de développer le bien-être général et d'assurer les bienfaits de la liberté à nous-mêmes et à notre postérité, nous décrétons et établissons cette Constitution pour une Union Européenne."

Alors, çà c'est du préambule!... Ca nous en bouche un coin!... Ce lyrisme, cet Idéal Fraternel... Non?... Pas de la petite bière, çà!... Un préambule de pro!... Vous avez noté la "postérité"? Les "bienfaits"... la "liberté"?... Wow!... Là, l'Irlandais est debout, fiévreux, cherchant l'urne d'un oeil humide et volontaire!

Mais non: c'est pris aussi! Les Etats Unis d'Amérique... Alors, là, on peut vraiment pas. Ils bouderaient, les Américains, et nous considèreraient de haut, avec "c'est pas du jeu!" inscrit en vert dans le noir des Ray Ban comme dans Matrix, le doigt sur le bouton Folamour. Dommage aussi, donc, parce que là, sûr qu'il votait oui, l' Irlandais...

image
Ceci n'est encore pas un Irlandais ...

Alors?...

Ben alors, je sèche, maintenant. Y'a plus qu'à reprendre l'ancien, et le retravailler un peu, peut être... Allez, je vous le lis...

Traité d’Union Européen dite “Constitution”

Article A

Par le présent traité, les Hautes Parties Contractantes instituent entre elles une Union européenne, ci-après dénommée «Union».

Le présent traité marque une nouvelle étape dans le processus créant une union sans cesse plus étroite entre les peuples de l'Europe, dans laquelle les décisions sont prises le plus près possible des citoyens.

L'Union est fondée sur les Communautés européennes complétées par les politiques et formes de coopération instaurées par le présent traité. Elle a pour mission d'organiser de façon cohérente et solidaire les relations entre les États membres et entre leurs peuples.

image
Ceci n'est pas le cousin O' Riley...

Article B

L'Union se donne pour objectifs:

- de promouvoir un progrès économique et social équilibré et durable, notamment par la création d'un espace sans frontières intérieures, par le renforcement de la cohésion économique et sociale et par l'établissement d'une union économique et monétaire comportant, à terme, une monnaie unique, conformément aux dispositions du présent traité;

- d'affirmer son identité sur la scène internationale, notamment par la mise en œuvre d'une politique étrangère et de sécurité commune, y compris la définition à terme d'une politique de défense commune, qui pourrait conduire, le moment venu, à une défense commune;

- de renforcer la protection des droits et des intérêts des ressortissants de ses États membres par l'instauration d'une citoyenneté de l'Union;

- de développer une coopération étroite dans le domaine de la justice et des affaires intérieures;

- de maintenir intégralement l'acquis communautaire et de le développer afin d'examiner, conformément à la procédure visée à l'article N paragraphe 2, dans quelle mesure les politiques et formes de coopération instaurées par le présent traité devraient être révisées en vue d'assurer l'efficacité des mécanismes et institutions communautaires.

Les objectifs de l'Union sont atteints conformément aux dispositions du présent traité, dans les conditions et selon les rythmes qui y sont prévus, dans le respect du principe de subsidiarité tel qu'il est défini à l'article 3 B du traité instituant la Communauté européenne.

Allo?...

Oui?... Que dis tu, François? Je suis fou d'en mettre aussi long? Y'en a encore 987 pages!... Tous les lecteurs sont partis? Non non, il en reste un qui lit, là! Et je suis d'accord avec lui, et avec les Irlandais : c'est pas retravaillable, çà... Pas retravaillable du tout... Faut tout refaire... Pour les Irlandais!... Et les poètes!...

image
Bon. D'accord. Ceci est un Irlandais.

33 commentaires
1)
levri
, le 03.07.2008 à 00:21
[modifier]

… et pour l’ambiance je vous joue quelques Jigs : The hare in the corn, The frost is all over, The gander in the Pratie hole, tout ça par Planxty sur l’album Cold Blow And The Rainy Night

4)
Alain Le Gallou
, le 03.07.2008 à 07:22
[modifier]

Des l’ “ARTICLE PREMIER. L’Europe est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. ”, l’Ireland vote contre. Je vous rappelle que c’est un pays calotin qui a refusé l’avortement à une jeune fille violée.

5)
pilote.ka
, le 03.07.2008 à 08:24
[modifier]

Des l’ “ARTICLE PREMIER. L’Europe est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. ”, l’Ireland vote contre. Je vous rappelle que c’est un pays calotin qui a refusé l’avortement à une jeune fille violée.

Alain Le Gallou

Quel rapprochement stupide. Faudrait que tu te relises à tête reposée avant de poster des propos aussi débiles. À moins que ce soit de l’humour complètement déplacé.

Modane écrit comme si la nouvelle constitution était une évidence à laquelle il est impossible d’échapper. La preuve que non.

D’autre part la Pologne est aussi contre et pas mal de peuples voteraient contre s’ils avaient l’occasion de s’exprimer directement.

6)
ysengrain
, le 03.07.2008 à 08:35
[modifier]

“D’autre part la Pologne est aussi contre ” Que nenni !! Le Parlement Polonais a voté pour, mais le “Le Pen Président de la Pologne” qui a le dernier mot dans ce pays a dit non.

7)
Le Corbeau
, le 03.07.2008 à 08:36
[modifier]

Effectivement, la pologne est contre, elle avait demandé la première fois à ce qui soit fait explicitement état de la chrétienneté des pays membres…

10)
Modane
, le 03.07.2008 à 09:41
[modifier]

comme si la nouvelle constitution était une évidence à laquelle il est impossible d’échapper

Pour moi, il est évident que cette constitution n’en est pas une. C’est un traité économique dévoyé. Mais j’ai appris à la communale qu ‘un peuple est cimenté par les symboles de son pays. Qu’on les raille ou les révère, il y a nécessité à l’hymne, au drapeau, au texte fondateur. L’objet est donc de travailler ces symboles pour réellement créer une Europe des peuples.

Le drapeau bleu à étoiles me plait bien. Je l’ai vu à toutes les façades lors de la passation de présidence, et j’en avais une sensation très positive.

Que l’hymne européen soit dédié à la joie me convient parfaitement. Un texte fondateur proclamant que l’Union se dévouera d’abord au bonheur de son peuple me paraitrait compléter heureusement le tableau.

Et si en plus ça commençait par “Nous, le Peuple”…. Alors là…

12)
Inconnu
, le 03.07.2008 à 09:51
[modifier]

Ma vision de la chose :

L’Europe devrait se concentrer sur des choses plus urgentes (économie, émigration, écologie, etc.) que de tenter de faire un traité qui fera la même chose qu’en Suisse : trop de démocratie tue l’efficacité et ralentit toujours les procédures. Et puis, j’ai lu quelques pages de ce traité, c’est un sacré bordel, et incompréhensible qui plus est.

13)
Emilou
, le 03.07.2008 à 10:05
[modifier]

L’absence totale de pédagogie, de sens de la communication, de psychologie, de messages d’espoir de nos élus européens ou de leurs conseillés ont eu raison d’un oui de l’Irlande. Quel dommage ! Bravo pour l’article Modane.

14)
Alias
, le 03.07.2008 à 10:25
[modifier]

Le plus étonnant dans cette affaire c’est que les Irlandais se montrent à présent anti-européens alors que c’est la nation qui a sans doute le plus bénéficié économiquement des mannes et des exemptions de l’UE. Pensez à Cork par exemple….

15)
Guillôme
, le 03.07.2008 à 10:28
[modifier]

Dommage de ne pas citer les sources des images… à moins qu’elles soient libres? En tout cas, on peut les retrouver ici sans indication de source non plus…

Sinon, sur cette humeur, tout à fait d’accord… Demander l’avis d’un peuple après avoir opéré sans le consulter et espérer qu’il fasse le béni-oui-oui en une semaine sur un texte qui demanderait des mois de lecture et de compréhension…

16)
AleX54
, le 03.07.2008 à 10:54
[modifier]

L’Europe devrait se concentrer sur des choses plus urgentes (économie, émigration, écologie, etc.) que de tenter de faire un traité qui fera la même chose qu’en Suisse : trop de démocratie tue l’efficacité et ralentit toujours les procédures. Et puis, j’ai lu quelques pages de ce traité, c’est un sacré bordel, et incompréhensible qui plus est.

Je crois que l’Europe s’occupe déjà suffisamment d’économie; L’urgence serait plutôt qu’elle s’occupe d’autre chose. De démocratie par exemple, mais vraiment.

Je suis d’accord avec Modane :

bq% Modane%. Pour moi, il est évident que cette constitution n’en est pas une. C’est un traité économique dévoyé. %% :

18)
Marcolivier
, le 03.07.2008 à 13:13
[modifier]

Le présent traité marque une nouvelle étape dans le processus créant une union sans cesse plus étroite entre les peuples de l’Europe, dans laquelle les décisions sont prises le plus près possible des citoyens.

“Union toujours plus étroite entre les peuples et l’Europe, (…) les décisions sont prises le plus près possible des citoyens”.

C’est très bien, mais c’est très hypocrite. La preuve, lorsqu’une décision est soumise au processus démocratique, mais que le peuple ne suit pas l’avis des “experts-en-notre-bien-à-tous”, alors le peuple est infantilisé et méprisé. Dans les pays démocratiques, je ne connais pas de processus aussi peu transparent et démocratique que celui du machin européen. D’ailleurs, la démocratie n’est-elle pas avant tout une aspiration du peuple (avant d’être celle des experts cités plus haut)?

Enfin, c’est un point de vue de Suisse…

19)
Service Technique N
, le 03.07.2008 à 14:27
[modifier]

L’ information données aux Irlandais:

People die for your freedom VOTE NO

won’t listen you, won’t see you, won’t hear you. VOTE NO

Et en même temps toute l’ économie s’ écroule……….

I think that’s was better to vote yes…… but no……….

20)
Inconnu
, le 03.07.2008 à 14:36
[modifier]

pêche au saumon dans les vertes pâtures

Tu as du abuser de la Kilkenny, à moins que ce soit la Guinness, ou pire : Paddy, Jameson, Tullamore Dew, Powers, Bushmills, Tyrconnell ?

21)
Okazou
, le 03.07.2008 à 17:22
[modifier]

Merci, Modane, pour ce texte fin, élégant et drôle, d’une légèreté si profonde.

N’est démocrate que celui qui accepte que le choix des autres peut s’imposer contre ses propres vues. Lorsque cela arrive, il en prend acte et cela ne l’empêche pas, le vote effectué, de continuer à faire partager son point de vue, de continuer à chercher à convaincre, à gagner les autres à ses idées.

Rappelons la règle du jeu au sujet du texte mis au vote dans l’Union européenne : Le texte doit être approuvé par tous les pays concernés pour être mis en application.

La plupart des pays de l’Union, pour des raisons qui leur sont propres, ne disposent pas du référendum comme moyen d’expression démocratique. D’autres pays disposent du référendum mais choisissent de ne pas y faire appel pour ce texte (par exemple la Grande-Bretagne ou le Danemark). L’Espagne, le Luxembourg, les Pays-Bas, l’Irlande et la France, en revanche, peuvent demander au peuple de s’exprimer par la voie référendaire, sur certains sujets importants et c’était l’occasion sur ce traité.

Quand le peuple hollandais et le peuple français refusent, par référendum, le texte sur le Traité constitutionnel européen (TCE), l’oligarchie* au pouvoir à Bruxelles, poussée par les lobbies libéraux, n’a de cesse que d’annuler l’expression de leur vote démocratique et de promettre, au vote des parlements, cette fois, un texte allégé. On sait que le texte ne fut pas allégé : devenu Traité de Lisbonne, il fut soumis au vote du peuple irlandais qui l’a logiquement rejeté.

Or, lorsque le peuple irlandais rejette cette version bis du même TCE, la première et unanime réaction des libéraux qui nous gouvernent est d’appeler à continuer dare-dare la ratification du traité ; la deuxième réaction est de menacer l’Irlande d’éjection de l’Union ; la troisième d’accuser les Irlandais d’ingratitude, de les traiter d’anti-européens.

Le contenu du texte, dont personne ne veut (on sait que la grande majorité des peuples européens l’auraient rejeté s’ils avaient pu s’exprimer par référendum), n’est jamais remise en cause. Il est tellement bon, ce texte… Pis ! La règle du jeu démocratique est bafouée, le contrat de départ qui stipulait que seul l’accord unanime sur le texte pouvait lui donner vie, ce contrat est unilatérallement rompu. La démocratie est bafouée. Ceux qui gouvernent l’Europe se révèlent être des tricheurs.

Les peuples qui votent NON sont-ils contre l’Europe, comme on les en accuse ? Ne seraient-ils pas plutôt les Européens et les démocrates les plus exigeants ?

  • Oligarchie : petit groupe d’individus ou classe sociale restreinte et privilégiée qui détient le pouvoir.
    Ici, c’est la Commission européenne (un gouvernement de l’Europe qui n’a pas été élu par le peuple), entraînée par Barroso, ancien maoïste ayant viré sa cuti vers le libéralisme le plus absolu. D’une erreur à l’autre. Les rangs libéraux sont truffés d’anciens maos. Ce sont aussi les très puissants lobbies des affaires, stationnés de manière permanente à Bruxelles, dont le rôle est de faire oublier à nos élus que c’est nous qu’ils représentent, pas ces lobbies. N’oublions pas, enfin, que les députés européens élus à peu près démocratiquement par le peuple n’ont qu’un pouvoir restreint. Par exemple, ils ne peuvent proposer les lois. C’est la Commission non élue et toute puissante qui détient seule ce pouvoir. En clair, on ne nous laisse voter que pour des représentants sans pouvoir réel, les libéraux ont écarté tout risque de perte de contrôle du pouvoir. Ecce Europa !


Une autre Europe est possible. Au service des peuples.

22)
Modane
, le 03.07.2008 à 18:01
[modifier]

> Haddock : Le saumon, c’est bien ce truc roux avec des cornes?…. :)

> Guillôme : Tu as bien raison et j’ai cherché partout où je pouvais (j’adore ces dessins!), mais je n’ai trouvé nulle part le nom de leur auteur. Lançons le concours! Le premier qui trouve gagne un un chaudron d’or, à aller chercher au pied de l’arc en ciel, bien entendu!

23)
levri
, le 03.07.2008 à 21:05
[modifier]

Cha m’énerve tout autant ! Je connais ces dessins également, mais je serais incapable de situer leur auteur …

Bon je fourni The rainbow interprété par Martin Carthy & Dave Swarbrick sur l’album Prince Heathen, et je laisse un généreux donateur fournir le chaudron d’or …

24)
Modane
, le 03.07.2008 à 21:43
[modifier]

Ca y est! À moi le chaudron! Je suis riche!… Ces illustrations sont tirées du livre “Les Fées” de Brian Froud et Alan Lee, chez Albin Michel.

Enfin… Je crois… Ca ressemble…

25)
Médard
, le 03.07.2008 à 21:58
[modifier]

Y’a pas à dire, c’est un troll de première grandeur…

Normal, vous direz, au pays des lutins, fées, et toussa®

;-)

26)
levri
, le 03.07.2008 à 22:09
[modifier]

Fécilitations Modane !!!

J’ai dû avoir cet album sous les mains, ça commençait à m’enerver grââve d’être incapable de trouver l’origine de ces charmants personnages.

Je n’avais pas de chaudron disponible, mais c’est de bon cœur que je t’envoie Scattered Gold par Robin Williamson & His Merry Band sur l’album Live In Bath 1978, de toute façon c’était facile, il suffisait de suivre l’arc en ciel précédent.

NB : la balayette et le ramasse poussière ne sont point fournis, à charge pour toi de faire le ménage.

27)
Modane
, le 03.07.2008 à 22:28
[modifier]

Aucun mérite… C’est mon elfe de maison qui me l’a rappelé! Mais merci pour l’or éparpillé! :)

28)
levri
, le 03.07.2008 à 22:45
[modifier]

Aaaah je vois que tu as entendu l’ Elf Call (sur Commoners Crown) il est bien utile à la maison d’avoir The Elf Knight (The Journey), mes Seven Hundred Elves (Now We Are Six) commencent à prendre de la place … Merci Steeleye Span. :D

30)
zit
, le 04.07.2008 à 08:11
[modifier]

Ahhhh ! La Guiness, c’est bon, ça !

C’est d’ailleurs mon plus grand regret de ne plus porter la moustache : quand la mousse bien compacte de la Guiness imprègne profondément cette pilosité faciale, et qu’après avoir reposé le verre, on continue à téter sa moustache pour s’en tirer une pinte… Mmmmmmm.

z (merci Modane, je répêêêêêête: merci l’Irlande !)

31)
Inconnu
, le 04.07.2008 à 10:20
[modifier]

Ah l’Irlande, quel beau pays. mais cela fait longtemps que je n’y suis pas retourné. 15 ans environ. Je me demande si j’aurai une claque en voyant le changement qu’a du être l’Europe pour eux. J’espère que non.

Très bien l’article. Ce serait pareil pour nous? (français). La constitution européenne n’est rien d’autre qu’un traité économique prônant le tout libéral. Peu de place dans ces conditions aux poètes.

32)
Okazou
, le 04.07.2008 à 17:39
[modifier]

« Je me demande si j’aurai une claque en voyant le changement qu’a du être l’Europe pour eux. »

Le modèle économique sensé avoir propulsé l’Irlande vers les sommets n’a pas pour habitude de répartir équitablement la richesse produite. Cela signifie en clair qu’aujourd’hui, en cet été 2008, en Bretagne-Sud, les Irlandais sont quasi absents alors qu’ils sont d’ordinaire, en avant-saison, les touristes les plus nombreux.

Il faut bien se garder d’accepter pour argent comptant ce que prétend la presse (au fait, à qui appartient-elle ?) au sujet des Irlandais qui se seraient enrichis. Jamais l’écart n’a été aussi important en Irlande entre les classes aisées (qui se sont bien rempli les poches) et les classes moyennes-basses et les classes populaires dont le travail a enrichi le pays et qui sont laissés pour compte. Parlez des loyers à un Irlandais puis demandez-lui à quelle part de son salaire correspond son loyer et vous aurez une petite idée de ce qu’il vit. La consommation est en panne en Irlande, elle risque d’être en berne avant longtemps. De 10 % de croissance il y a 10 ans, l’Irlande est descendue à 5,3 % l’an dernier et ça continue de dégringoler.

On le sait peu, car la presse n’en parle guère, mais la récession guette l’Irlande en 2008 où les prévisions les plus sérieuses affichent -0,4 % de croissance pour le PIB et également -0,4 % pour le PNB.

Dans ces conditions, il n’est pas étonnant de ne pas voir d’Irlandais cet été en Bretagne et il est encore plus compréhensible que les Irlandais refusent une Europe qui enrichit les riches et se moque de ceux qui produisent la richesse.


Une autre Europe est souhaitable.

33)
Tom25
, le 05.07.2008 à 17:48
[modifier]

Et béh ça ne donne pas le moral tout ça. Après de longues hésitations, quelques discussions et autant de revirements de positions j’avais voté oui à l’époque (je suis Français) mais je n’étais pas déçu que le non passe.

Ce que je trouve dommage, c’est qu’une chose, une idée, qui devrait être super, qui pourrait, qui devrait amener pleins de bonnes choses, soit détournée par les personnes dont parle Okazou.

Personne n’y comprend rien, peu de gens ont tout lu, mais la plupart ont l’impression de se faire enfler (excusez le terme) depuis que l’Europe est en marche. Plus ça va et plus on a des doutes sur ce que ça va amener et surtout à qui.

Je m’excuse d’être égoïste mais je vais me regarder le nombril et me demander : “Bon, jusque là, qu’est ce que ça m’a amené à MOI ?”.