Profitez des offres Memoirevive.ch!
Les ordinateurs Apple, équipés de Mac Os X, n’ont pas de virus!

Virus, vraiment, pas de virus ?

La vérité semble difficile à admettre voire incroyable mais depuis maintenant presque 8 ans, la communauté Mac peut vivre sans le sempiternel logiciel d’antivirus sur son ordinateur ! Et oui, Mac Os X n’est pas sujet à l’épidémie permanente de son cousin Windows. Sur Mac, on a 0 (zéro) virus.

Vérité d’autant plus difficile à faire accepter car les idées reçues sont nombreuses allant du « il y a moins de virus sous Mac » (dixit un expert de l’émission grand public « De quoi j’me mail » sur RMC) au ton compatissant « Mais oui, mais oui, il n’y a pas de virus sous Mac ».

Même dans les rangs des rédacteurs cuk, la division règne ! Allant du « Les virus sont à nos portes » d’Olivier Pellerin incitant vivement à s’équiper d’antivirus au « Des virus ? Ils en voient partout » de Saluki dénonçant l’inutilité totale des antivirus1! La vérité est peut-être entre les deux, avec un François Cuneo qui est rassuré par un antivirus qui peut être utile dans certains cas .

Jean-André Deledda pour Cuk.ch
Jean-André Deledda, pour Cuk.ch

Espèrons qu’Olivier Pellerin me pardonne cette ré-utilisation de l’illustration de son article…

Merci Microsoft qui :

  • après avoir réussi à faire croire que la règle pour un logiciel était de s’installer alors que ce devrait être l’exception ;
  • après avoir réussi à convaincre qu’un disque dur devait être défragmenté tout comme l’on fait le nettoyage de printemps alors que l’ordinateur devrait se débrouiller tout seul ;
  • après avoir réussi à faire accepter à l’utilisateur que si un logiciel plantait ou s’il perdait ses données, cela était sa faute du fait d’une utilisation anormale ;

Désormais, Microsoft a réussi à convaincre la quasi-totalité du grand public, des soi-disant experts et les journalistes, que les virus sont à l’ordinateur ce que les problèmes d’incompatibilité sont à l’informatique : un mal nécessaire !

Conversation avec une amie, venant d’acheter un Mac (qui se reconnaitra si elle passe par là et qui, je l’espère, me pardonnera d’emprunter notre conversation pour l’exemple) :

Elle : Je crois que j’ai un virus sur mon Mac
Moi : Non, ne t’inquiète pas, il n’y en a pas
Elle : Si, si, j’en ai un.

Après discussion, il s’avère qu’elle s’est fait piéger par un faux site d’alerte de virus incitant à installer une application et à payer pour éradiquer un faux virus. N’ayant rien fait de tout ça, je lui dis que tout va bien et de ne pas s’inquiéter.

Elle : Oui mais à l’avenir pour être protégée, je voudrai un antivirus…
Moi : Tu n’en as pas besoin, il n’y a pas de virus.
Elle : Ok, mais si j’en veux un quand même ?
Moi : Ok, si tu insistes, tu as des gens comme Intego ou alors des gratuits comme ClamXav (sic).

Voilà, tout est dit. On ne peut plus lutter. Les gens veulent un antivirus même s’il n’y a pas de virus ! Oh, oui, je vous entends, là-bas au loin me dire, mais si, mais si, il y a des virus…

Tout d’abord entendons-nous bien sur ce qu’est un virus, il s’agit d’un programme qui va assurer sa prolifération de façon autonome sur votre ordinateur et qui pourra être à même de lancer une action (généralement malveillante) sans l’approbation de l’utilisateur. (Voir Wikipedia)

Alors forcément, sur cette base, difficile de trouver autre chose que des articles théoriques pour se faire peur ! Les tentatives les plus abouties font des dégâts limités au dossier utilisateur et n’arrivent pas à se reproduire, les moins bonnes demandent le mot de passe utilisateur pour s’installer ! Il ne s’agit donc pas de virus mais au pire de Cheval de Troie. En clair, aucun risque d’être contaminé en ouvrant les fichiers reçus par un ami connu.

Certes, si l’on prend en compte les failles logicielles (ex : Safari), les Pac2 (ex : Faux site Ebay), les spywares (ex : GoogleApps), les rootkits (ex : Sony ), on n’est pas à l’abri de perdre des données, de se faire voler… Mais, sauf à enlever tout pouvoir à l’utilisateur (on ne peut raisonnablement pas protéger l’utilisateur contre lui-même), Mac Os X intègre de plus en plus de recommandation utilisateur et de protections (Alerte à l’ouverture de fichiers téléchargés, Mot de Passe requis à chaque action dangereuse, certification des applications…).

Exemple d’une des menaces les plus dangereuses sur Mac Os X : Trojan latestpics.tgz

Oui, mais bon, si je veux quand même un antivirus ?

Bien que les menaces soient faibles et que l’on ne peut pas objectivement parler de virus, on peut néanmoins souhaiter bénéficier d’un antivirus pour se prémunir de ces éventuels dangers. Les solutions gratuites comme payantes ont déjà été présentées ici et notre chef bien aimé est, sauf erreur, un fier utilisateur de Virus Barrier.

Liste des solutions Antivirus principales pour Mac :

Pour paraphraser Lionel de Macbidouille, le Mac, la seule plateforme qui a plus de logiciel antivirus que de virus connus !

Autre avantage revendiqué et plus crédible, éviter d’être un porteur sain en transférant par email des fichiers contaminés (word/excel par exemple) inoffensifs sur Mac mais destructeurs sur PC. Cet avantage prend tout son sens pour les utilisateurs Mac qui ont fait le choix d’utiliser en parallèle Windows maintenant que cela est possible.

Aussi, même si je rejoins l’avis de nos confrères Macbidouille soulignant l’absence de virus et d’utilité d’un antivirus (ici , ou encore ici ), je ne peux pas nier son intérêt dans les cas particuliers décrits ci-dessus. D’ailleurs pour Windows, je vous recommande des solutions gratuites qui sont éprouvées (Antivir , Avast ).

Et si jamais ?

Youpi! Bonne nouvelle! Pas de virus sur Mac, très peu de menaces réelles voire aucune en naviguant sur Internet ! Qu’attendons-nous pour le crier sur tous les toits ? Clamer cet avantage à ceux qui doutent de l’intérêt de passer au Mac ?

Et bien, il faut croire que la superstition nous conduit à dire que si, si, on a plein de virus sur Mac! Pour vivre heureux vivons cachés et ne crions pas trop fort notre bonheur présent qui pourrait disparaitre en quelques secondes en attirant l’attention des méchants pirates chinois ou russes !

Et puis, il faut être honnête, avec la croissance des parts de marché du Mac, les virus et autres cochonneries vont proliférer sur notre plateforme ! Cette idée reçue est bien entendue fausse et je ne peux résister à citer Vric pour son argumentation construite :

« (…) on peut envisager d’un point de vue théorique un rapport entre la part de marché d’une plate-forme et la part de marché de malveillance qu’elle subit. Effectivement, toutes choses égales par ailleurs, ça semblerait logique.

Mais ce qui est parfaitement idiot, c’est d’en déduire ou de supposer que “toutes choses sont égales par ailleurs”, car ce n’est pas le cas : personne ne prétend que la faible part de portes blindées défoncées à coups de pied tient à leur rareté par rapport aux moustiquaires en toile et balsa.

(…) dans la vraie vie les assurances imposent des serrures 5 points parce que toutes les portes ne se valent pas, toutes les serrures ne se valent pas, et que ça n’a rien à voir avec le taux de criminalité constaté ou sa répartition. Et devinez quoi: ce qui vaut pour les portes et les fourchettes vaut pour les ordinateurs et les programmes. Tous ne se valent pas.

Ce qui fait qu’un dispositif est meilleur qu’un autre pour un usage tient à sa conception et sa réalisation, par exemple le simple fait qu’on ait cherché à l’adapter à cet usage.

Or la sécurité, sous Windows comme sous Mac OS avant X, tout le monde s’en foutait: les 2 ont été développés comme des systèmes mono-utilisateur sur lesquels il n’y avait aucune raison d’empêcher le donc unique utilisateur de faire certaines choses, car alors qui s’en serait chargé? (…)

C’est absolument, totalement, parfaitement différent de tous les unix et apparentés: conçus dès l’origine comme intrinsèquement multi-utilisateurs et connectés (…) La “sécurité” obtenue est le résultat structurel de cette approche technique du fonctionnement du système.

Cela en fait intrinsèquement des systèmes plus difficiles à compromettre. Pas impossibles, mais plus difficiles. C’est structurel et parfaitement indépendant des parts de marché.

La part de marché est un sujet intéressant, mais un argument indéfendable. Concernant les virus le rapport n’a jamais été démontré et les faits ont même parfois montré le contraire, les coquins: sur les serveurs web, le parc installé est à très forte majorité d’Apache sous unix et le parc visé et cassé par virus à une écrasante majorité (voire exclusivité?) de MS IIS sous Windows (il y a des “attaques” d’autres types et des virus pour routeurs matériels, mais quelqu’un a-t-il eu vent de virus ciblant des serveurs web non-MS?)

Or personne n’a prétendu que c’est parce que moins il y a de part de marché, plus il y a de virus, évidemment. (...) »

Mac Os X repose sur un noyau BSD de type Unix qui est connu pour sa haute sécurité. Les systèmes Linux/Unix qui existent depuis des décennies et qui sont utilisées massivement par l’industrie ont très peu de virus. Mac Os X est une porte blindée là où Windows est une porte en bois avec trois verrous.

Demain sera peut être fait de quelques virus sur notre plateforme Mac et c’est dommage. Mais cela ne viendra pas du fait d’avoir affirmé pendant des années qu’il n’y a pas de virus ni même cela ne remettra pas en cause la supériorité dans ce domaine des Unix comparativement aux centaines de virus/malware de Windows !

Bref, libre à vous de vivre dans la peur de demain, moi je vis dans la sérénité d’aujourd’hui : pas de surcout lié à un antivirus, pas de ralentissement inutile, pas de réinstallation impossible (Merci Blaster). Alors, je dis haut et fort, vive le Mac sans virus !

Pas de virus : l’argument n. 1

Il aura fallu attendre longtemps mais finalement Apple a osé faire une publicité pour mettre en avant sa supériorité sur le PC Windows de base dans la contamination face au malware, virus et autres joyeusetés !

N’oublions pas que l’argument majeur de switch est l’absence de virus et, bien souvent, on se noie dans des comparaisons stériles Os X / Vista alors qu’une seule phrase suffit : « Avec Os X, oublie les virus ».

Conclusion

Le but de cette tirade ? Et bien, marre d’entendre ou de laisser dire cette contre vérité sur les virus.

Pourquoi redire ce qui a déjà été dit sous une autre forme ? Car le temps passe et on oublie. Car contre les émissions, les articles et les messages laissant entendre qu’il y a des virus sur Mac ou que le Mac n’est pas plus sécurisé que Windows, il est important de le dire, de le redire et de le dire encore pour éviter que la vérité se perde.

Pourquoi se « vanter » de l’absence de Virus ou de la « supériorité technique » du système Mac sur le système Windows ? On est un site Mac, ou bien ? ;)

1 Ah, tiens, on me souffle dans mon oreillette que, dans un moment d’absence, Saluki a craqué et a acheté une licence Virus Barrier! Le traitre!

2 Les Pièges A Cons

59 commentaires
2)
Sparhawk
, le 24.04.2008 à 00:44
[modifier]

Tout à fait d’accord, d’autant plus qu’un antivirus n’est vraiment efficace que pour les virus connus. Un nouveau virus apparaît et il y a de fortes chances que votre antivirus n’y voie que dalle si vous avez le malheur d’être dans les premiers touchés. D’autre part, un antivirus “sévère” qui scanne chaque opération ralentit considérablement la bécane. Je suis amené à travailler sur un pc d’entreprise, datant de 4 ans et qui se révèle parfois extrêmement lent comparé à mon ancien Mac datant de la même époque (genre 2-3 x plus lent). Je soupçonne que l’antivirus est la cause de ce ralentissement. C’est ce qui me fait rire dans les benchmarks Mac/PC: le benchmark PC devait être fait avec l’antivirus, car dans des conditions réelles, dans l’écrasante majorité des cas, un antivirus sera toujours présent sur le PC alors que c’est l’inverse sur le Mac.

3)
406
, le 24.04.2008 à 01:41
[modifier]

n’oubliez pas d’activer votre mot de passe root quand même. c’est un minimum

4)
Gr@g
, le 24.04.2008 à 07:06
[modifier]

et il paraît que la rougeole progresse en Suisse. Sur la part des macusers, quel risque a-t-on d’être infecté? ;o)

ok, je sors….

6)
Fabien Conus
, le 24.04.2008 à 07:47
[modifier]

En matière de sécurité sur Mac, le plus grand danger se situe entre l’écran et le dossier de la chaise.

8)
ReReX
, le 24.04.2008 à 08:13
[modifier]

Juste une ou deux remarque. Je rencontre assez fréquemment la présence de “virus macro” word (encore M$). J’ai vu il y a longtemps une cliente faire tremper sa disquette dans un bol d’alcool pour la nettoyer d’un virus.

10)
Philob
, le 24.04.2008 à 08:22
[modifier]

Dans l’institution où je travaille nous avons dû installer sur tous les postes (une quinzaine de Mac) des antivirus, justement pour la raison évoquée plus haut du porteur sain.

Chaque ordinateur est utilisé tour à tour par plusieurs utilisateurs et chacun vient avec sa clé usb et ses fichiers travaillés à la maison ou pendant les cours, presque tous sur PC.

Après vérification nous avons constaté que la plupart de ces fichiers étaient porteurs de virus et nous ne pouvions pas laisser “repartir” ceux-ci chez nos partenaires avec des virus; ça fait pas très pro de recevoir un message du style : “ Pouvez-vous me renvoyer votre fichier sans virus, car il a été bloqué par mon logiciel de courriel”.

Mais, avant l’installation des antivirus, je n’avais jamais connu de blocages ou de difficultés sur nos ordinateurs, malgré une circulation intense de fichiers “virusés”.

Par contre, je n’ai pas l’impression que les antivirus sur Mac (Intego) ont ralenti nos ordinateurs ? Existe-t-il des tests sur l’influence d’un antivirus (Mac) sur la rapidité de nos ordinateurs ?

11)
fxprod
, le 24.04.2008 à 08:43
[modifier]

un virus en wallon est une personne âgée de l’ex urss…

déjà sorti.

12)
406
, le 24.04.2008 à 08:47
[modifier]

@pilote.ka dans tiger, ça consiste à aller dans ses utilitaires, lancer “Gestionnaire NetInfo”, menu sécurité. activer compte root et choisir un mot de passe bien dur avec chiffre et lettre (ne pas mettre le même que le compte admin). ça prend 20 secondes et ça permet de bloquer une éventuelle prise de contrôle à distance comme celle qui était raconté dans svm mac y’a 2 mois.

13)
François Cuneo
, le 24.04.2008 à 09:04
[modifier]

Et qu’en est-il d’un mac que l’on fait fonctionner sous windows?

Peut-il être infecté?

Oui bien sûr, la partie PC peut être infectée. C’est pour ça qu’il faut installer Avast sur son système Windows, qu’il soit sous BootCamp, ou sur une machine virtuelle de type Parallels ou VMware.

Mais ce n’est QUE Windows qui sera vérolé. Le Mac restera intact pour sa partie OSX.

16)
alec6
, le 24.04.2008 à 09:17
[modifier]

J’ai lu récemment sur MacGénération ou LogicielMac qu’IBM songeait sérieusement à équiper son personnel de… Macintosh et avait commencé l’expérience sur une vingtaine de collaborateurs équipés de Mac Book. Il semblerait que 18 sur 20 soient enchantés par la migration, ne regrettant finalement que l’inadaptation de certains logiciels au monde Mac (bureautique je présume).

17)
THG
, le 24.04.2008 à 09:23
[modifier]

J’adhère assez à l’histoire du porteur sain.

Pour ma part, j’ai bien entendu protégé mon XP sous VMWare Fusion avec l’excellent Avast!

Même si le Mac est épargné, je pense qu’il faut quand même rester sur ses gardes.

Gilles.

18)
406
, le 24.04.2008 à 09:24
[modifier]

@lindes. c’est bien pour cela que j’ai précisé “tiger” pour léopard, c’est dans les utilitaires “utilitaire d’annuaire”, menu édition

19)
thierry
, le 24.04.2008 à 09:34
[modifier]

Pour la partie virus, il me semble que les Mac sont aussi sensibles aux macro virus tournant sous MS Office pour ses utilisateurs, ou me gourre-je ?

Quant au problème de fragmentation mentionné, il ne s’agit pas d’une légende urbaine et MS n’a pas eu à convaincre qui que ce soit de quoi que ce soit… Les systèmes de fichiers ne sont pas égaux face aux problèmes de fragmentation et, surprise surprise, ceux gérés par Windows (FAT, NTFS dans une moindre mesure) sont réputés plus sujets aux problèmes de fragmentation que les filesystems Unix. Il suffit de faire tourner un défragmenteur sérieux sur un disque installé depuis un long moment sur une machine Windows qui mouline beaucoup de fichiers pour s’en convaincre…

20)
Saluki
, le 24.04.2008 à 10:01
[modifier]

Hé là!

Je ne suis pas un traître, mon bon Ami. Je suis simplement vacataire dans mon Ecole d’Ingénieur et consultant confronté à des rapports de stage, mémoires de fin d’études et, pire, rapports de missions de collègues consultants.

Je ne veux pas être “porteur sain”. c’est pourquoi j’ai profité de l’offre bundle liée à Personal BackUp qui me proposait Virus Barrier. Et c’est incroyable le nombre de merdes (vraies ou fausses, je n’en sais rien) qu’il a détecté dans les documents M$Word reçus et que je devais retransmettre à l’un ou l’autre.

A propos, O. Pellerin ne t’en voudra nullement de ton dessein pour le dessin de J.-A. Deledda: il accompagnait mon article… Bien entendu, loin d’être fâché, je me réjouis de ce comportement inscrit dans la durabilité: le recyclage. Je suis sûr que J.-A. est de cet avis.

21)
Guillôme
, le 24.04.2008 à 10:03
[modifier]

Merci pour vos commentaires :)

Pour la partie virus, il me semble que les Mac sont aussi sensibles aux macro virus tournant sous MS Office pour ses utilisateurs, ou me gourre-je ?

En pratique, ce n’est pas le cas car les macro virus font appel à des commandes systèmes (effacement de fichier par exemple) qui ne sont pas compatibles avec le Mac ou inexistantes dans le langage VBA Mac. Le Mac n’est donc pas concerné par les Macro Virus qui donneront au mieux un message d’erreur d’exécution du code vba.

Et puis avec MS Office 2008 sans VBA, la question ne se pose même plus désormais!

Quant au problème de fragmentation mentionné, il ne s’agit pas d’une légende urbaine et MS n’a pas eu à convaincre qui que ce soit de quoi que ce soit…

Comme tu le noteras, je ne nie pas l’existence de la fragmentation mais je mets en avant que l’ordinateur devrait se débrouiller tout seul! Faire défragmenter le disque manuellement par l’utilisateur est une aberration.

MS est un spécialiste de “Voilà la procédure pour pallier le problème qui est normal” au lieu de “Voilà la solution qui corrige le problème qui ne devrait pas exister”.

Exemple criant : Avec Word, MS a inventé la fonction de récupération de documents corrompus! Une aberration. MS devrait garantir la non corruption des documents Word lors de l’enregistrement et pas la capacité à récupérer un document corrompu par un enregistrement pourri de Word!

22)
Guillôme
, le 24.04.2008 à 10:07
[modifier]

Hé les gars! Je n’ai aucun antivirus depuis plus d’un an.

Je progresse hein?!:-)

Incroyable!!!!

23)
Guillôme
, le 24.04.2008 à 10:08
[modifier]

En matière de sécurité sur Mac, le plus grand danger se situe entre l’écran et le dossier de la chaise.

C’est clair, j’ai failli tuer mon clavier, une fois, en renversant mon verre!

:D

24)
rolando
, le 24.04.2008 à 10:15
[modifier]

Aucun antivirus depuis 14 ans.

Un PC est un jour passé à la maison. 5’ et il était infecté et bloqué. 5’ plus tard, il a été débranché à tout jamais.

Aucun PC à la maison, même pour mes enfants qui le demandent avec insistance. Aucune autorisation possible de l’administrateur de la maison ;-))

Les machines sont faites pour nous servir, pas nous asservir. J’ai la chance de travailler dans un domaine où le Mac est plus répandu que le PC, j’ai donc le bonheur de pouvoir vivre comme si le monde PC n’existait même pas.

25)
Pepar
, le 24.04.2008 à 10:43
[modifier]

Si vous regardez sous windows, il y a depuis plus d’un an très peu d’annonces catastrophes sur des nouveaux virus. Avant c’était facilement une fois par mois. Ça n’empêche que l’anti virus et l’anti spyware restent obligatoires sur Windows et dans un contexte professionnel mixte sur Mac.

La “simple” destruction de données intéresse moins maintenant et ce qui se développe beaucoup c’est le phishing qui a une portée rémunératrice beaucoup plus profitable.

Et là Windows ou OsX et leurs anti virus n’y peuvent pas grand chose (à part bloquer l’accès aux faux sites web répertoriés) il s’agit purement et simplement d’arnaques et c’est notre bon vieux cerveau qui est mis à l’épreuve.

26)
Sadique de la forêt
, le 24.04.2008 à 10:54
[modifier]

Juste pour vous faire part de ma petite expérience en matière d’antivirus:

Donc, ça fait 3 ans maintenant que j’utilise un PC. Les 2 premières années, j’ai acheté le Norton (75.- sauf erreur). Avec la dernière version que j’ai installé, mon ordi est devenu si mou du genou que quasi inutilisable. Je songeais sérieusement à m’en débarrasser quand on m’a conseillé de remplacer Norton par Avast. Ben je l’ai fait, et vous me croirez ou non, mais mon PC n’a jamais été aussi rapide (pour info, il est équipé d’un processeur centrino M735 de 1,7 GHz).

A part ça, je n’ai jamais de ma vie rencontré de problème de virus.

Cela dit, je commence sérieusement à avoir envie de passer sur Mac, mais les logiciels que j’utilise pour mon boulot ne veulent que du windaube…

Que faire donc? Suis-je définitivement prisonnier du grand méchant Bill?

27)
Alain Le Gallou
, le 24.04.2008 à 11:08
[modifier]

Aucun antivirus chez moi depuis mon premier SE30, soit depuis 19 ans.

Et pas l’intention d’en acheter un pour palier aux acheteurs de PC sous window. C’est leur problème, même si un fichier avec virus transite par mon Mac. Depuis quand la Poste est responsable du contenu des colis qu’elle transporte.

En général, je transforme les fichiers .doc que je reçois en PDF pour transmission. Néanmoins si, je reçois un fichier word avec virus, et que je transmets en .doc. Au mieux si plainte du receveur, je l’adresserai au créateur du fichier. Et les jours où je suis d’humeur badine, je rajouterais “bien fait pour vous”.

28)
Tartopom
, le 24.04.2008 à 11:31
[modifier]

Aucun antivirus depuis que je suis sur Internet et sur Mac, soit 1997. Jamais eu le moindre problème.

Par contre j’ai eu la grippe 3 fois, et 2 gastro. Mon corps fonctionne sous Windows, c’est sûr.

30)
Nouwanda
, le 24.04.2008 à 12:01
[modifier]

La stabilité et l’absence de virus, c’est ce qui m’a fait passer sous mac il y a 3 ans. Et depuis bah j’utilise mon ordinateur sans avoir à m’en occuper.

Nouwanda

32)
zit
, le 24.04.2008 à 12:53
[modifier]

L’année dernière, je suis allé passer 5 jours en Bretagne, dans les côtes d’Armor. Dans le train du retour, une discussion s’engage avec ma voisine, à qui je dis que je n’ai eu qu’un jour de pluie, que tout ce qu’on dit sur la Bretagne et la pluie, c’est pas vrai. Ce à quoi elle m’a répondu: “Surtout, ne le dites à personne, qu’il fait beau en Bretagne, ils viendraient tous…”

Bin le mac, c’est pareil, même si on dit qu’il fait soleil, personne n’y croit! ;o)

…ou me gourre-je ?

J’aime beaucoup ;–D

z (sinon, c’est marrant, ce matin, à la médecine du travail, j’ai eu le rappel du tétanos, je répêêêêêête: même pas mal)

33)
Filou53
, le 24.04.2008 à 12:53
[modifier]

Apparemment, Avast, gratuit sur PC est… payant sur Mac !

Ironie du sort ?

Comme c’est un luxe ‘inutile’ (???), il coûte ‘plus’ cher ;-)

34)
François Cuneo
, le 24.04.2008 à 13:05
[modifier]

A part ça, je n’ai jamais de ma vie rencontré de problème de virus.

Cela dit, je commence sérieusement à avoir envie de passer sur Mac, mais les logiciels que j’utilise pour mon boulot ne veulent que du windaube…

Bon.

La question se pose. Si ton boulot ne te permet que de travailler sur PC, tu devrais peut-être y rester.

Maintenant, je me pose la question: est-il possible de les remplacer? Si la gestion de ta ferme passe par un logiciel Windows, c’est certainement non.

Sinon…

Pour ta bureautique personnelle, tu trouveras tout sur Mac, et si un ou deux petits logiciels te manquent, Parallels ou vMWare feront tourner Windows dans une fenêtre, et tu y auras accès quand tu en auras besoin.

C’est dur de voir un aussi beau Mac en Municipalité hein!:-)

Cela dit, j’hésite toujours à faire switcher les gens. Après, tu te sens responsable si les choses ne se passent pas tout à fait aussi bien que prévu.

Mais bon, comme en général ça se passe bien justement…

Et puis… Je suis là si jamais… Mais pas pour les programmes hein, c’est un petit peu le problème, il faudra racheter:

  • l’équivalent bureautique (à moins de passer sur de l’OpenSource
  • un VMware
  • une licence Windows (quoique je pense que tu peux mettre la tienne, même si MS n’aime pas
  • et un Mac bien sûr, ce qui reste assez cher (même si le rapport q/p est excellent, il n’y a pas vraiment de bas de gamme. De toute façon, je ne veux pas de Municipal dans mon équipe avec un Mac bas de gamme (d’ailleurs, c’est la dernière fois que tu amènes cet énaaaauuuuuuôôôrme machin qu’on appelle un PC je crois à la Muni!)

Avast est payant sur Mac (et m’a foutu un bronx pas possible, j’ai essayé pour voir) pour ce qui concerne le Mac, (il me semble que tu as compris que tu n’en as pas besoin), mais gratuit pour protéger la partie Windows.

35)
Anne Cuneo
, le 24.04.2008 à 15:18
[modifier]

Bon, alors, les gars, j’ai bien compris?

(petite voix)

J’ai vraiment pas besoin de renouveler ma licence Virus Barrier???

J’ai acheté Dr Norton pour rien par le passé?

(Re-petite voix, encore plus petite en fait)

Bon, ben, si vous le dites…

PS Moi non plus, je n’ai jamais eu de probleme de virus, mais depuis l’achat de mon SE 30 (1987), j’ai toujours eu un antivirus, just in case…

37)
fxprod
, le 24.04.2008 à 16:16
[modifier]

Comme quoi j’y peux rien, c’est familial!

virus congénital….. inguérissable

38)
Diego
, le 24.04.2008 à 16:29
[modifier]

Presque hors sujet et toujours prosélytique …

Aujourd’hui sort la nouvelle version d’un autre OS qui ne connait pas les virus : Ubuntu LTS 8.04 “Hardy Heron”. Là, il n’est pas question de savoir si l’on paye ou non l’antivirus, mais de savoir si l’on paye ou non l’OS.

J’apprécie particulièrement la bannière qui défile ce jour sur la homepage de Ubuntu :

All operating systems include stuff you’ll never use

For exemple, Ubuntu 8-04 LTS includes an easy unistall feature

We know, totally redundantUbuntu, you’ll never go back

39)
Crifan
, le 24.04.2008 à 16:51
[modifier]

legallou là où il y a un problème, de mon point de vue, c’est quand un utilisateur Mac crée un document avec une suite Office infectée et le transmet à un utilisateur travaillant sur PC. Ça m’est arrivé, et bien je n’étais pas fier.

40)
Okazou
, le 24.04.2008 à 18:28
[modifier]

« J’adhère assez à l’histoire du porteur sain. »

Moi pas. Encore une fois, on marche sur la tête.

Celui qui a « inventé » cette formule de « porteur sain » est un sacré petit malin vendeur de soupe. Un minimum de réflexion suffit, généralement, à répondre à ce genre de type.

Tous les utilsateurs Windaube ont un antivirus. Tous. Cela signifie que lorsqu’ils reçoivent un fichier, d’une quelconque provenance, celui-ci est contrôlé par leur antivirus. Au nom de quelle logique devrions-nous, utilisateurs de Mac OS X, nous suréquiper (chèrement) de logiciels inutiles sous le prétexte que nous faisons transiter des fichiers vérolés d’un PC Win (protégé) vers un autre PC Win (protégé) ? Et en prime, il faudrait se sentir coupable de ne pas le faire ? Ouaf !

À moins de nous apprendre que les logiciels antivirus installés sur les PC Windaube sont inefficaces – et encore, les nôtres le seraient aussi ! – il est donc parfaitement inutile d’engraisser les éditeurs de tels logiciels qui ne sont d’ailleurs jamais blanc-bleu puisqu’ils continuent de vouloir nous vendre un produit qu’ils savent être totalement inutile sur nos systèmes d’exploitation. La seule pensée qui les habite est de nous faire les poches.

Quand un virus – un seul ! – sera détecté sur Mac OS X, d’une part il n’y aura aucun antivirus pour le détecter (et pour cause !) et d’autre part il y aura un tel tapage médiatique (bien délirant) que nous ne pourrons l’ignorer. Time Machine sauvera alors nos données. Il est donc parfaitement inutile aujourd’hui de se soucier d’un tel événement.


Le monde n’est pas une marchandise…
… et il ne faudrait pas prendre les enfants du canard pour des Bons Dieux sauvages. (ou l’inverse…)

41)
Alain Le Gallou
, le 24.04.2008 à 19:43
[modifier]

Crifan, là, je te comprends. Je ne me sentirai “pas fier” comme tu dis, si c’était moi, qui avait créé le fichier. Mais, comme tous les logiciels Microsoft sont interdits chez moi, cela ne peut pas m’arriver. Un jour, comme cela, j’ai fait un blocage devant l’hégémonie naissance de Billou. Et, comme, j’ai constaté que je pouvais facilement me passer de tous les logiciels de Microsoft, j’ai cultivé avec soin mon blocage.

Et vous ne pouvez pas imaginer avec quelle jubilation, lorsque qu’un ami, ou pas, avec son Windows crashé ou vérolé, me dit “Alain, toi qui connaît l’informatique…..”. Alors, je prends mon air le plus triste incluant un léger rictus sadique parfaitement visible pour répondre “Désolé, mais je suis informaticien de métier, je n’utilise pas Windows ”, parfois j’ajoute “je touche jamais à cela, cela me donne des boutons”.

Il y a peu un ami qui vit à bord de son bateau était fort heureux que la capitainerie du port a installé une borne wifi. Mais impossible de se connecter avec son portable PC Windows. Cela faisait deux semaines qu’il essayait. Il avait très envie de voir ses mails. Profitant d’une bouf à son bord, j’ai fait un lapin à la moutarde et une mousse au chocolat, et pour tester la portée du wifi j’ai apporté mon MacBook Air. Vous me voyez venir. Sortir un MacBook Air de son enveloppe, c’est déjà un coup de Jarnac pour un utilisateur PC. Et en plus connexion immédiate sans rien faire avec Camino. Airport a trouvé la borne automatiquement. Et, pour en rajouter, j’ai sorti un iPhone jailbraké, je fais aussi un blocage sur wanamouu-orange, qui s’est connecté avec son mini Safari directement. Au dernière nouvelle, son PC est trop vieux avec un trop vieux Windows. Amusant. N’est-ce pas !

42)
Alain Le Gallou
, le 24.04.2008 à 19:51
[modifier]

J’adhère avec Okazou. Je ne développe pas, Okazou l’a très bien fait, et surtout il faut que je me dépêche, avant que l’un de vous le fasse, car c’est trop facile, et de dire “Je n’adhère pas à ce concept d’achat d’un antivirus okazou”.

43)
Raff
, le 24.04.2008 à 20:15
[modifier]

Euh… 403, il ne faut SURTOUT PAS activer le compte root. S’il n’est pas activé par défaut, c’est justement parce que son existence est dangereuse (un compte root piraté donne accès à TOUT).

44)
Sadique de la forêt
, le 24.04.2008 à 21:00
[modifier]

Hé ho François, faut pas pousser quand même! Mon énorme machin est certainement plus léger que ta grosse dalle en alu!

Cela dit, tu as bien cerné mon problème. Mon ordi est utilisé à 80% pour la gestion de mon exploitation. Et les logiciels dont j’ai besoin ne tournent qu’avec Windoze.

Mais si j’avais plus de temps pour utiliser un ordinateur pour me divertir, alors sûrement que je serais déjà sur Mac. Autant dire que c’est pas prêt d’arriver…

Pis tu sais, des fois, sans savoir pourquoi, un appareil, plus il a de défauts et plus on s’y attache (un peu comme à une femme quoi)… Alors moi, mon Acer, je l’aimeu quand mêmeuu!

45)
Romain
, le 24.04.2008 à 21:56
[modifier]

Bonsoir, je n’ai pas vraiment le temps de lire tout l’article ni les commentaires, mais je tiens à faire part de mon expérience, qui va un peu en contradiction avec l’article (du moins sa conclusion): j’ai été victime d’une expérience ressemblant fortement à un virus: Je clic sur un lien qui a été en réalité piraté et me fait bifurquer vers un site vraiment pas très catholique comme on dit chez nous, et là un fichier se télécharge (sans mon avis bien sur ^^ ) et lance le terminal, et patatra vlà tit pas qu’apparaît une séries de fenêtres contenant des lignes de commandes qui prennent ton mon écran… a coup de pomme+Q je tente d’arrêter ce mal et rien n’y fait… Je dois redémarer internet, coupé l’ordi, redémarrer et vider certains dossiers (ne me demandez plus lesquels, je ne sais plus)… Ca met arriver par 2 fois… Au final je n’ai rien constaté de perdu, mais pour une personne n’ayant pas certains réflexes, ce genre d’expérience peut mal finir… Quelqu’un a t il eu déjà cette expérience? En tout cas, mac reste à l’abris pour l’instant, et tout ce que j’espère c’est que ça dure…

PS: Conseil aux utilisateur windows: n’ouvrez simplement pas les fichiers de contacts inconnus, tout ce qui semble être un lien ou l’explication est donnée en anglais, si vous avez msn, faite toujours une vérification en vers votre contact si celui-ci vous envoie un lien sans contexte (un bonjour, au cours d’une discussion…) soyez prudent, maintenant ça commence à être en français… Sous windows il est parfaitement possible de fonctionner SANS anti-virus, que ce soit sous vista ou XP… Le bon sens est pour moi le meilleur des anti virus… Ah oui j’oubliais, n’utilisé pas outlook ou un logiciel qui télécharge vos e mail sur votre ordinateur, allez sur le site du fournisseur (windows live mail, skynet, google, yahoo…) pour les consulters ;-)

En matière de sécurité sur Mac, le plus grand danger se situe entre l’écran et le dossier de la chaise.

Plus vrai que ça, tu meurs ! Merci pour cette phrase qui risque vite de devenir culte ;-)

Bonne soirée a tous ;)

PS2: (ah mon ancienne console…) heuu oui, arrêtez de mettre Microsoft avec ce $ car dans le genre je me fais du fric sur les gens, apple reste très fort… N’oubliez pas que Bill Gates est parti de rien pour créer le premier logiciel OS utilisé dans le monde, même si celui est loin de la perfection (ce dont linux est le plus proche) lui y est arrivé…

PS3: Ah oui encore, j’ai un truc vraiment vraiment inquiétant: mon mac s’allume tout seul la nuit !!! non je suis pas fou, je ne l’ai pas programmé pour qu’il le fasse… c’est peut être pas un virus, mais je crois encore moins en l’existence de fantôme… quelqu’un a une idée?

46)
Inconnu
, le 24.04.2008 à 23:04
[modifier]

arrêtez de mettre Microsoft avec ce $ car dans le genre je me fais du fric sur les gens, apple reste très fort… N’oubliez pas que Bill Gates est parti de rien pour créer le premier logiciel OS utilisé dans le monde, même si celui est loin de la perfection (ce dont linux est le plus proche) lui y est arrivé…

Et je te rappelle que c’est Apple qui a inventé l’ordinateur à interface graphique et à souris, que Microsoft a repris beaucoup (trop) de choses émanant d’Apple et les a commercialisées à moindre prix, d’où le succès… Apple se fait du fric, certes, mais ne vend pas des OS pourris. ;)

Sinon, question bête : c’est quoi un anti-virus ? Un vaccin contre la grippe ? Si oui, chui po vacciné alors… Est-ce grave docteur ?

48)
fcois
, le 24.04.2008 à 23:24
[modifier]

Je suis d’accord avec Raff : si Apple rend l’utilisation du compte root peu accessible et inactif par défaut, c’est pour en réserver l’usage à ceux qui en ont vraiment besoin (utilisateurs avancés, unix sous terminal…). Si le compte root n’est pas activé, c’est encore plus sûr qu’un mot de passe, même complexe.

49)
6ix
, le 25.04.2008 à 07:47
[modifier]

N’oubliez pas que Bill Gates est parti de rien pour créer le premier logiciel OS utilisé dans le monde

Pas vraiment justement! Afin d’arriver à MS-DOS, Microsoft a racheté QDOS pour pas grand-chose. Pour Windows, comme le dit François Charlet, Microsoft s’est largement insipiré d’Apple. Cela dit, si Apple a bien commercialisé l’ordi à interface graphique avec souris, il faut dire merci Xerox, qui aura inventé une quantité incroyable de choses pour l’informatique, sans jamais se rendre compte de leur potentiel

n’oubliez pas d’activer votre mot de passe root quand même. c’est un minimum

Activer le mdp root signifie surtout activer le compte root, qui ne l’est pas par défaut. La question maintenant est donc de savoir s’il est mieux d’activer ce compte ou non simplement par sécurité.

Si le compte root n’est pas activé, certains diront qu’il est possible de le faire en connaissant le mdp d’un administrateur, et d’avoir donc le contrôle total sur la machine. Mais étant donné qu’il est possible de pratiquement tout faire depuis un compte administrateur (commande sudo), où est le réel intérêt pour le hacker de créer en plus un compte root?

Pour activer le compte root, beaucoup recommandent par simplicité d’entrer le même mot de passe pour ce compte que son propre compte utilisateur; dans ce cas, totalement inutile, mieux vaut ne pas l’activer alors!

Il vaudrait mieux donc donner un autre mot de passe et l’oublier complètement, en passant par un compte administrateur (commande sudo) pour les opérations demandant des autorisations.

Pour résumer, le fait de “donner un mdp root est un minimum”, je n’en suis pas certain pour une machine privée, je demande à voir.

50)
Service Technique N
, le 25.04.2008 à 09:23
[modifier]

Pourquoi Leopard n’ a pas de Virus?

Normal les Virus sont incompatible avec cet OS comme bien d’ autres applications.

CQ (cuk) FD utiler Win……something.

51)
Tom25
, le 25.04.2008 à 09:45
[modifier]

J’ai activé le compte root sur mes Macs Leopard (avec un autre mot de passe que le mien administrateur) parce qu’un jour j’ai eu besoin du compte root pour corriger un problème sur mon vieux Mac sous Panther. Mais c’est très rare les problèmes comme ça, c’est vrai.

J’utilise, car j’ai localisé en Français, ClamXav. Il ne bouffe rien (en ressources) et ne me gêne pas. Et au moins on a un logiciel gratuit, simple, et qui tourne bien pour la cas où. Donc je serai prêt. Quand je vois le nombre d’emails que je reçois de personnes me demandant comment faire telle ou telle chose avec mes logiciels, je me dit que l’auteur de ClamXav, le pauvre, verra sa boîte email exploser le jour où un virus, ou un semblant de virus, apparaîtra sur Mac. Rien n’empêche de voir comment il fonctionne.
Je parle souvent de ClamXav lorsqu’on parle de virus. Mais ce n’est pas tellement par rapport aux virus que je dis ça, c’est par rapport aux utilisateurs. Mes quelques programmes sont freewares, et si je suis heureux de recevoir des emails à leur sujet parce que ça veut dire qu’ils sont utilisés, je commence à en avoir plein le cul des personnes qui me posent des questions sans même avoir cherché 5 minutes ni même lu les 6 lignes d’aide. Ce que je veux dire, c’est que ClamXav est un FREEWARE, que son auteur n’est au service de personnes, et que si aujourd’hui vous n’avez aucune questions à lui poser sur le fonctionnement de son logiciel, alors qu’il aurait le temps d’améliorer son programme dans le sens de votre question si elle est fondée, il ne faudra pas venir l’emmerder le jour ou le monde Mac s’affolera suite à l’annonce (vrai ou non) d’un virus. Ce jour là il vous faudra payer pour un logiciel.
J’ai aidé ce gars parce que je me suis dit que le jour où on parlera de virus sur Mac, je téléchargerai son logiciel. Donc je l’ai fait de suite. Et non seulement je lui ai traduit, mais je lui ai testé, et fais apporté quelques modif.
J’espère que tous ceux qui ont écrit que l’auteur de ClamXav s’est cassé le cul pour rien lui enverront un don de 100 € le jour où ils téléchargeront son logiciel sous la pression d’un virus.

52)
Guillôme
, le 25.04.2008 à 10:12
[modifier]

mais je tiens à faire part de mon expérience, qui va un peu en contradiction avec l’article (du moins sa conclusion)

Pas vraiment le temps de lire tout ton commentaire mais je ne pense pas que ça vienne en contradiction de mon article…

J’espère que tous ceux qui ont écrit que l’auteur de ClamXav s’est cassé le cul pour rien lui enverront un don de 100 € le jour où ils téléchargeront son logiciel sous la pression d’un virus.

Tel n’est pas le but de mon humeur et je ne pense pas avoir exprimé cela. Quant au choix de développer un logiciel gratuit, à l’auteur de l’assumer et ne pas se plaindre si des gens sans scrupules critiques puis téléchargent ensuite…

53)
Tom25
, le 25.04.2008 à 10:59
[modifier]

Oui je sais Guillôme, on en a déjà parlé par email. Mais je vois le développement FreeWare un peu comme du développement communautaire. Là je pique ma colère car de plus en plus de gens voient ça comme un service, mais un service gratuit. Ca fait plusieurs fois que je passe à deux doigts de tout envoyer chier et de tout virer de mon site, ou de mettre en page cachée, ou de verrouiller mes logiciels par code tout en laissant FreeWare (d’envoyer un code de déverrouillage sur simple demande par email).
Je ne discute pas le fait qu’un antivirus soit inutile sur Mac. Je discute la passivité de certaines personnes qui s’attendent à ce qu’un développeur de FreeWare passent des nuits blanches à répondre aux centaines d’emails qu’il recevra le jour J.
Je dis qu’il faut assumer, et que j’espère que ces gens ne se permettrons pas d’écrire à l’auteur de ClamXav le jour où ils auront téléchargé son soft parce qu’il y a eu une alerte aux virus. J’espère qu’ils ne s’imaginent pas qu’il est là, au garde à vous, à attendre.
Ce n’est pas ton article que je critique, je le trouve très bien. J’insiste sur le fait qu’on peut attendre un service d’un truc payant, mais pas d’un gratuit. Ca me fout en rogne d’imaginer le nombre d’emails qu’on recevra le jour où on parlera virus sur Mac. Des gens pressés qui voudront une réponse dans l’heure. Si on veut du gratuit en antivirus c’est aujourd’hui qu’il faut se poser des questions, si on veut du payant on se les posera le jour J.

Mais te concernant Guillôme, je ne me fais aucun soucis sur ta capacité à appréhender rapidement l’utilisation de n’importe quel logiciel.

54)
Tom25
, le 25.04.2008 à 11:23
[modifier]

Ah oui j’oubliais, tu écris “les spywares (ex : GoogleApps)”. Je ne suis pas fan de Google, mais j’utilise Google Earth pour repérer mes clients en France, voir le maillage du réseau. Qu’envoit l’application comme info à Google ? N’est ce pas interdit ? Il me semble que si, alors si c’est de notoriété publique que les GoogleApps sont des spywares, pourquoi laisse-t’on faire ?

55)
Raff
, le 25.04.2008 à 11:35
[modifier]

Si on a besoin d’agir en root, il suffit de lancer le terminal dans une session d’administrateur, et d’écrire: “sudo ” suivi de l’instruction et entrée, puis de mettre son mot de passe. Si on a besoin d’écrire de nombreuses instruction, alors on tape “sudo -s” (entrée), puis son mot de passe, et là, le terminal affiche “root >” en invite. quand on a terminé, on tape “exit (entrée)”, et on revient à l’invite normale.

Comme ça, pas besoin d’activer le compte root!

56)
Guillôme
, le 25.04.2008 à 12:37
[modifier]

Qu’envoit l’application comme info à Google ?

A priori, ta version de l’OS, ton type d’ordi, ta qualité de connexion, ce que tu consultes de façon anonyme… mais rien ne dit que ce n’est pas plus…

N’est ce pas interdit ?

Non, le logiciel est gratuit, c’est une contrepartie. Cela est indiqué dans la licence que tu acceptes mais que personne ne lit de 12 pages en caractères 8.

Ce qui est plus contestable, c’est que l’espion commun aux applications s’installe d’office sans possibilité de le désinstaller. Je l’ai repéré avec LittleSnitch et j’ai viré cet agent en me mettant en root ce qui me permet d’utiliser les applis Google sans être “espionné”.

Il me semble que si, alors si c’est de notoriété publique que les GoogleApps sont des spywares, pourquoi laisse-t’on faire ?

Effectivement, c’est bizarre…

Alors que dès que Microsoft met un identifiant unique dans ses fichiers Word, qu’un éditeur de Shareware met un espion… on crie au loup, là rien…

Mais, l’enjeu est moins grand puisque le logiciel est gratuit, on ne risque pas d’être identifié comme pirate du logiciel google… Alors, après, la vie privé, c’est un concept de plus en plus flou pour la plupart des gens qui te diront fièrement “Pourquoi ne pas être enregistré/surveillé/traqué/filmé, si tu n’as rien à te reprocher?”

Mais là, je dérape, ça va partir en politique :D

57)
Guillôme
, le 25.04.2008 à 12:43
[modifier]

Je discute la passivité de certaines personnes qui s’attendent à ce qu’un développeur de FreeWare passent des nuits blanches à répondre aux centaines d’emails qu’il recevra le jour J.

Il faudrait aussi discuter de la passivité du développeur qui accepte de répondre à toutes les sollicitations jusqu’à péter les plombs alors qu’au final, il aurait pu dire non ;)

En fait, le piège quant on fait du gratuit, c’est qu’on est fier de contribuer à la communauté, de savoir son travail utile… et résultat c’est la spirale où le plaisir se transforme en contrainte et en vrai travail non payé…

Bref, les gens ne changeront pas (en moyenne sur la masse), c’est au développeur de gratuit de se préserver ;)

Regarde Eric Bachard, le développeur de Open Office Mac, qui a pété les plombs car il était pas remboursé de ses déplacements, qu’il n’avait aucun remerciement pour ce qu’il faisait…

Et oui, lui aussi, il s’est trop investi et il a eu mal quand il n’a pas eu de retour… Il semble qu’il ait pris du recul et que désormais il s’occupe à nouveau du projet de façon plus distante et sereine.

Savoir dire non est à mon sens le plus dur quant on fait du gratuit. Et tu sais quoi? Le plus surprenant, c’est que la première fois que tu dis non, et bien personne ne te le reproche!

58)
Tom25
, le 25.04.2008 à 13:11
[modifier]

Ouais c’est un problème d’apprendre à dire non. Je suis en train :-))) .

Je n’ai pas littleSnitch, mais si tu te souviens quel est le fichier Google à virer je serai heureux de connaître le path qui y mène, que je le vire moi aussi.

Ou alors j’achète LittleSnitch dont j’entends le plus grand bien. Mais je l’avais testé et ça m’avait gavé le paramètrage, mémoriser toutes les applis ayant le droit de se connecter.

Quant à ma vie privé, je n’ai aucune raison de cacher que je me torche le cul avec du papier rose double épaisseur, mais de là à le diffuser aux quatre vents…

Ce me fait penser à l’enregistrement que demandent certains logiciels gratuits (ce que justement je ne veux pas faire, sauf quand je pique ma colère), le marché de la base de données d’email semble lucrative. Et là encore ça m’énerve, car je donne mon email dans mes programmes (pour retour de bugs, et les tant espérés remerciements ;-) ), mes spams ont explosé depuis que deux de mes logiciels marchent un peu. Une centaine par jour ! Mon email est donnée sur certains sites qui référencent mes softs. Certains utilisateurs Windows (car 3 de mes softs tournent sous Windows) ont dû se faire pirater leur carnet d’adresses par un virus. Tiens d’ailleurs, voilà une bonne raison pour nous MacUsers de protéger les Windowsiens des virus, c’est d’éviter qu’il se fassent pirater leur carnet d’adresses contenant notre email.

59)
Barzi
, le 01.05.2008 à 07:39
[modifier]

Celui qui a « inventé » cette formule de « porteur sain » est un sacré petit malin vendeur de soupe. Un minimum de réflexion suffit, généralement, à répondre à ce genre de type.

Je ne suis pas d’accord. Depuis deux ans, j’ai un antivirus sur mon Mac et sur mon serveur (sous OSX Server). Et si je me suis équipé, c’est justement pour cause d’une mauvaise expérience. Le milieu de l’éducation dans lequel j’évolue (massivement sur Mac) a dû faire face il y a deux ans à une attaque de virus… Mac OSX n’étant pas en cause, puisqu’il s’agissait d’un tout vieux macro-virus Office. Ce dernier était encore actif sous Office 2004. Il ne faisait plus vraiment de dégâts, mais rendait le comportement d’Office assez aléatoire. Mais surtout le virus se dupliquait sur tous les fichiers ouverts. Comme nous travaillons dans une architecture clients-serveur dans mon école, et que nous nous mettons de nombreux fichiers à disposition, très vite la plupart des collègues ont été infectés. Outre les impacts sur le fonctionnement d’Office (peu important et supportable), nous avons vite été confronté à un problème: impossible d’envoyer par mail un document Word depuis un Mac. Ces documents étant infectés, les mails étaient la plupart du temps simplement refusé par l’antivirus du serveur de réception. Ce qui n’est pas très pratique en pleine préparation d’examens et d’échanges massifs de fichiers entre collègues de plusieurs établissements.

J’ai donc acheté Virus Barrier, désinfecté tous les collègues (aux quatre coins du canton). Il tourne maintenant sur ma machine et me permet de détecter d’éventuels fichiers Office infectés sur le serveur.

J’ai essayé Avast sur mac au moment de sa sortie. Bilan: Mac OSX définitivement planté, réinstallation. Quand un antivirus fait plus de dégât qu’un virus, on parle d’une infection nosocomiale?