Profitez des offres Memoirevive.ch!
Deviendrions-nous paranoïaques? Ou le sommes-nous déjà?

Mes essais sur TimeMachine (voir cet article de lundi) ont fait que je suis en train de revoir totalement ma stratégie de sauvegarde.

image

Jean-André Deledda, pour cuk.ch. Merci!!!

En effet, pour l’instant, j’ai deux sauvegardes TimeMachine de mon ordinateur portable:

  • une Time Machine (via Airport) à la maison
  • une autre au bureau, via FireWire

Et deux disques 500 Gb, deux…

Ah, mais je lis je ne sais plus sur quel site (ah oui, c’est sur MacG, à propos de leur test TimeCapsule) que Time Machine ne suffit pas en cas de problème système, pour redémarrer à toute vitesse depuis un autre disque…

Donc il me faut un clone de mon disque interne si j’ai bien compris. Partition d’un de mes autres disques? Non, pas assez de place, allez, un autre disque 500 Gb, pour être tranquille.

Seulement voilà…

Mes photos sont toutes sur un disque portable 2.5 pouces de 250 Gb. Bientôt plein d’ailleurs.

Ok.

Il va de soi qu’elles ne peuvent être que dans ma serviette. Au cas où je la perdrais.

Donc à l’école, j’ai une sauvegarde des photos sur un disque USB2.

Très bien.

Oui, mais si par hasard, pendant une séance, on me vole mon portable et le disque USB2 juste à côté…

Donc une autre sauvegarde pour mes photos à la maison est nécessaire…

Et deux disques de plus.

Je vous disais que j’étais en pleine restructuration de mes données numériques.

Ben oui. Il me reste ces fichues bandes DV.

Elles vont finir par coller, c’est sûr.

J’ai donc décidé de les mettre sur un disque dur (300 Gb d’un vieux FireWire qui traîne).

Pendant que je peux aussi les lire, vu que je suis passé sur un caméscope Full HD Sony HDR-SR12E au format AVCHD. Ma caméra DV va servir encore de lecteur, mais pour combien de temps?

Ok, je fais la capture de mes films (à l’aide d’iDive), ce qui prend du temps…

Et si mon disque dur pète, je fais quoi?

Donc il me faut sauvegarder ce disque, ce que je n’ai pas encore fait, vu que pour l’instant, je pars du principe que je vais garder mes cassettes, et que c’est elles qui vont faire sauvegarde. Oui, mais je vais perdre tout le travail d’indexation si ça saute.

Donc je pense que je vais devoir sauvegarder.

Reste mes montages FinalCut Express 4. Là aussi, ça prend de la place tout ça.

Je les fais sur un disque supplémentaire, un FireWire 250 Gb, un peu plus ancien donc, mais FireWire 800, pour que ça déménage.

Et quand on sait le temps que prend un montage, même amateur de chez amateur, on serait juste un peu triste de le voir perdu par une mauvaise manipulation, une panne ou un vol, sans parler d’un incendie (ouhla, je touche du bois…)

Donc il faudrait aussi penser à sauvegarder la chose.

Cela nous fait combien de disques externes tout ça, attendez que je compte…

10.

Ben oui, 10.

Dont 7 rien que pour la sauvegarde.

Et je ne vous parle pas de mon disque avec Windows Vista. Celui-là, il est en plus, et je ne le sauvegarde pas. De toute façon, je ne l’utilise pas

Ne croyez pas que je caricature, ce que je viens d’écrire, je le fais vraiment.

Et je fais quoi moi dans tout ça? Je passe ma vie à sauvegarder?

Heureusement, au niveau de mon portable, je n’y pense plus, merci Time Machine, mais pour tout le reste?

Quand je pense au Super 8, à nos albums photo…

Certes, ils risquaient moins d’être volés, mais en cas d’incendie ou d’inondation, voire même de cambriolage, on n’avait rien pour nous rappeler notre passé.

Que les souvenirs…

Pourquoi à notre époque, cela nous semble-t-il si inimaginable de tout perdre?

C’est le progrès qui veut ça?

Cela dit, je suis très très heureux de pouvoir en profiter à ce niveau-là, mais des fois, je me demande si l’on ne va pas trop loin.

42 commentaires
1)
6ix
, le 11.04.2008 à 00:20
[modifier]

François, là je crois que tu peux carrément te monter un serveur ;-) Et prévois directement quelques To, histoire d’être bien à l’aise!

Ah, mais je lis […] que Time Machine ne suffit pas en cas de problème système, pour redémarrer à toute vitesse depuis un autre disque…

Première question: est-ce vraiment probable? Je veux dire, se retrouver avec son disque dur interne “tout pété”, et avoir besoin dans la minute de son backup? Bon, supposons que oui… Pourquoi alors ne pas se faire une petite partition minimale, qui te prendrait donc uniquement 10Go sur un “coin” de disque, et utiliser ta sauvegarde TimeMachine histoire de récupérer le(s) fichier(s) nécessaire(s) sur le moment. C’est sûr, tu ne te retrouves pas avec ton environnement personnel, mais tu économises un disque…

2)
FT'e
, le 11.04.2008 à 00:57
[modifier]

La peur de tout perdre n’est pas nouvelle, loin s’en faut. Ma grand-mère conservait ses négatifs et ses photos papier dans des endroits différents.

Il y a trois aspects nouveaux je pense : il est possible de faire des copies parfaites des documents numériques – impossible en argentique -, les supports numériques sont universels et réutilisables, donc intéressant à voler et enfin le plus important je présume, les supports numériques n’ont pas, et de très loin, la durée de vie et la perennité des “anciens supports”.

J’ajouterai encore un aspect. La dépendance numérique. Je sais pas vous, mais pour ma part je suis très clairement dépendant de tous ces gadgets pleins d’électrons. Je suis morose lorsque je n’ai pas ma dose. Je n’aime pas partir en vacances sans mon portable, je n’aime pas non plus partir sans mon réflex. Mais j’ai toujours mon Ixus. Il me faut ma dose.

Le pire, quand j’y pense, c’est que sur ces deux dernières années, je ne me suis rien acheté d’autre – achat plaisir je veux dire – que de l’électronique, informatique ou photo, mis à part des livres en quantité. Ce qui me sauve d’ailleurs, j’adore lire. Je dis deux ans, mais c’est possiblement bien plus, au point que j’ai du mal à trouver des exemples… un beau couteau, en 2001. Une veste en cuir l’année dernière. Ah oui, suis-je donc bête, des arbres ! Pour mon jardin, mes pots, des grands ou des très petits.

C’est dramatique quand j’y pense.

3)
r2d2
, le 11.04.2008 à 01:48
[modifier]

Ou alors sauver genre tous les mois sur des supports pas (trop) cher à haute capacité, genre bande magnétique, ou blueray, et foutre tout ça à la banque par exemple… Et il faut aussi décider si l’on sauvrgarde contre les risques de vols, de dégats, etc… ce qui implique des stratégies souvent différentes. Ainsi que la valeur que l’on accorde à ses données…

4)
Krynn
, le 11.04.2008 à 02:48
[modifier]

Pour la maison, j’ai fait ca plus simple.

Un boitier synology (il faudra peut-etre que j’en écrive un article pour Cuk une fois) avec un disque de 250Go (mais ca peut-etre plus gros).

Et je le backup env. tous les mois. Backup sur un disque USB que se pose au bureau. Pour les ordi, je ne fais pas de backup car les données sont sur le disque réseau. Et si je dois réinstaller, c’est a moindre mal. 2 ou 3 heures et en plus comme ca j’ai un système tout propre et sans les petites applications inutiles (ce qui ne m’est pas arrivé sur mon mac depuis mon achat)

Le disque eternet n’est évidement pas ultra rapide (mon modem wifi est en 802.11b, même pas du G et encore moins du N). Et lorsque j’accède dessus depuis l’extérieur, je suis limité à upload de l’ADSL (mais c’est tellement plus pratique d’avoir tous au même endroit).

5)
Karim
, le 11.04.2008 à 03:12
[modifier]

Et je fais quoi moi dans tout ça? Je passe ma vie à sauvegarder? [..] Pourquoi à notre époque, cela nous semble-t-il si inimaginable de tout perdre?

C’est le progrès qui veut ça?

Je dirais plutôt qu’il s’agit d’un avatar moderne d’une peur ancestrale, et du désir associé d’échapper à notre mortelle condition. Un succédané du backup du bonhomme lui-même… Avec comme résultat paradoxal que l’on ne vit plus que pour élaborer et sauvegarder sa “vie” virtuelle. Les publicitaires d’Apple qui évoquent notre “digital life” l’ont bien compris.

6)
Okazou
, le 11.04.2008 à 06:18
[modifier]

« Pourquoi à notre époque, cela nous semble-t-il si inimaginable de tout perdre? »

Pour nous apprendre à moins posséder.

7)
François Cuneo
, le 11.04.2008 à 06:36
[modifier]

Non non. Ce n’est pas une question de “tout perdre” du matériel, justement Okazou, bien au contraire, c’est du virtuel, nos souvenirs, notre travail, un peu notre vie quoi…

8)
Argos
, le 11.04.2008 à 06:50
[modifier]

“du passé faisons table rase” cela vous dit encore quelque chose? Je plaisante bien sûr, mais parfois il est bon de se séparer d’une partie de ses souvenirs et de considérer que la vie consiste dans ce qu’en garde la mémoire.

11)
Caplan
, le 11.04.2008 à 08:05
[modifier]

Question photo, je considère que celles qui sont importantes ont bénéficié d’un tirage papier. Les autres peuvent disparaître, ce n’est pas si grave.

Je viens de (re)feuilleter des albums photo de famille du début du XXème siècle. Il n’y a plus de négatifs, mais les photos sont là, comme au premier jour.

Quand je faisais de la photo de concerts en N/B, j’ai fait un album avec les meilleures. Maintenant, je peux regarder (montrer) mon album et je ne me casse pas la tête avec des sauvegardes électroniques.

Les souvenirs sont importants, je suis le premier à le dire, mais il ne faut pas qu’ils deviennent un motif d’anxiété…

Milsabor!

12)
POG
, le 11.04.2008 à 08:07
[modifier]

Ce qui me dépasse, c’est que tous ces supports sont très fragiles, un disque dur c’est de la mécanique, ca va finir un jour par casser. CD ou DVD pour des archives ? Difficile à gérer, car soit les capacités sont trop faibles soit les supports se dégradent tellement vite que l’on ne peut même plus les conserver dans un coin comme les négatifs…Et pour couronner le tout, vu la vitesse à laquelle les formats de support change… Franchement ça devient un peu du délire ces histoires.

13)
pbook
, le 11.04.2008 à 08:53
[modifier]

Oui mais si on devient comme ça anxieux, c’est peut-être justement parce qu’on à l’impression de pouvoir contrer dans une certaine mesure la fatalité. Le numérique, au moins, on peut le copier.

L’an passé, notre garage a été inondé. Quelques jours après avoir déménagé. Les cartons y étaient encore, les lourds avec les livres posés à même le sol. Ils ont pompé toute l’eau.

Tout mes livres profesionnels (vous savez, ceux qu’Amazon vous livre en 2 jours) étaient déjà au bureau, ils n’ont rien, merci.

Par contre, la très grande majorité des livres que je traînais depuis mon enfance, par exemple la collection de bande dessinée que j’avais récupérée de mes parents, mes bouquins d’étude, toutes ces choses que j’aurais tellement voulu partager avec mes filles quand elles sauront lire, foutu, pourri, moisi, irrécupérable.

Ca m’a bien déprimé.

15)
coacoa
, le 11.04.2008 à 09:17
[modifier]

Hilarant et effrayant à la fois…

J’ai un jour commencé à réfléchir un peu comme toi (il me faudrait des sauvegardes, des sauvegardes de sauvegardes pour être sûr, des sauvegardes de sauvegardes de sauvegardes afin d’assurer, etc… etc… mais mais si un des disques de sauvegarde de sauvegarde de sauvegarde de sauvegarde venait à lâcher ?…).

Bref. Ca m’a un peu inquiété. Du coup je n’ai rien fait (à ma part ma sauvegarde Time Machine et un petit back up des très très rares documents de travail “essentiels” à 100 km de chez moi).

Après tout, quand je pense à tout ce barda de souvenirs enfermés pendant des années dans le grenier de mes parents… L’été dernier, on a tout jeté. Leurs souvenirs, les miens… On a gardé les photos. On ne les regarde absolument jamais, mais on les a gardées. Ce nettoyage de trentaine (ma trentaine, leur cinquantaine) n’a pas changé notre vie le moins du monde. Enfin si… On s’est tous senti un peu plus légers :-)

16)
djtrance
, le 11.04.2008 à 09:17
[modifier]

Oui alors là, quelles questions existentielles… Mais, tu as parfaitement raison François, sauvegarder, c’est devenu la prise de tête!!

C’est pour ça que moi, j’ai choisi une solution radicale: je ne garde rien…!! Loool, non je blague, ça va pas!! Mais, j’en suis pas encore au stade de François, bien que, si je me met à scanner mes dias, photos argentiques, etc. j’en ai pour un moment!

6ix a raison, pars dans le montage d’un serveur avec plein de To… Ca sera bien plus pratique!

Mais, t’es malade! :D

17)
Droopy
, le 11.04.2008 à 09:28
[modifier]

Concernant les souvenirs sur cassettes, je dispose de 90 h répartis en VHS sécam, Pal, 8 mm, 8 mm HiBand, DV et maintenant DVCam. Il y a un an, j’ai tout numérisé en qualité HQ avec un enregistreur numérique Sony. 1 DVD par heure. On reste dans la qualité d’origine, et il est possible ensuite de récupérer facilement une bout de séquence et de l’enregistrer dans un format reconnu par Final Cut. Je peux vous garantir que le résultat est superbe, et l’intérêt de cela, c’est que vos cassettes sont sécurisés. Parce que le problème qui va se poser, c’est la relecture de ces supports avec la disparition des magnétoscopes. Pour ma part, j’ai conservé un haut de gamme VHS et un autre 8 mm. Et sûrement un jour je repasserai ces images sur du Blue Ray, et ainsi de suite. Quand à mes photos, je gère plus de 8000 photos, dont plus de 5000 qui étaient en argentique. J’ai mis un an à les scanner, et maintenant j’ai un accès immédiat à ces souvenirs. Maintenant, c’est juste une question de suivi aussi bien en vidéo qu’en photo. Et ces souvenirs survivront au temps et seront vues par les générations futures. Jamais je n’aurai imaginé en 1978 lorsque j’ai acheté ma première caméra qu’un jour mes images seront numériques. Mais maintenant il faut essayer de leur faire passer les années et d’utiliser les technologies au fur et à mesure qu’elles arrivent. Tout le monde est fier de son patrimoine, et cherche à le préserver. Maintenant, il y a le revers de la médaille, et comme il s’agit juste d’appuyer sur un bouton pour faire une photo, il doit exister de millions de photos qui ne seront jamais vues, comme il doit exister des millions de pellicules qui n’ont jamais été développées. Mis ceci est une autre histoire.

18)
kilgore
, le 11.04.2008 à 09:29
[modifier]

Effectivement la problématique des sauvegardes est de plus en plus…problématique ! Espérons que l’augmentation rapide de la bande passante Internet pour les particuliers (et les entreprises) nous permette bientôt de tous stocker “en ligne” toutes nos données. En effet, une sauvegarde sur un système de stockage centralisé dans un centre de données réponds à quasiment toutes les normes de sécurités pour un coût modéré puisque le système est mutualisé entre plusieurs utilisateurs. C’est d’ailleurs sur ce genre de système que repose toutes les données des grandes entreprises et je pense sincèrement que d’ici quelques temps, ceci sera accessible à tout à chacun.

19)
cerock
, le 11.04.2008 à 09:30
[modifier]

Ca fait plaisir de voir que je ne suis pas le seul parano en matière de backup :)

Cependant, dans toute ta stratégie, il y a quand même un point qui me surprend ! C’est un disque de backup pour tes montages sur final cut express. Le fichier projet proprement dit de pèse pas énormément de Mo, pourquoi ne pas le garder sur un autre disque (qui lui est backuper)

J’ai un disque de 500 Gb que j’utilise justement pour les montages vidéo… c’est mon disque de travail. C’est sur celui la que je garde toute mes captures et mes rendus (mais pas mes fichiers projet FCE). Se disque n’est pas sauvegarder ! Il y a quelques semaines, ce disque a rendu l’âme, et m’a été remplacé (Cela dit par le nouveau modèle sans ventilateur). J’avais bien évidement trois montages en cours. J’ai simplement demander a FCE de réimporter mes bandes DV et de refaire le rendu de mon film… cela a prit des heures (pour l’ordi -> pas pour moi) mais je me retrouve avec le même disque qu’avant. Tout cela pour un total de 189Mo de fichiers projets. Et sa marche aussi avec ta nouvelle Sony HDR-SR12 et ses fichiers AVCHD (qui eux devront quand même être sauvegarder)… -> et moi qui voulait proposer a JP de faire un test de nos nouvelle HDR-SR11, je crois qu’on va laisser faire le grand chef.

20)
levri
, le 11.04.2008 à 09:32
[modifier]

… heureusement que les disques et le temps passé sont d’un coût moindre que les séances chez le psy … on peut encore parler de bilan favorable :D

J’écoute Too Much Paranoias de Devo sur l’album Q: Are We Not Men? A: We Are Devo!

21)
ysengrain
, le 11.04.2008 à 09:39
[modifier]

2 aspects relatifs à la sauvegarde: les données de 24 ans de dossiers médicaux et mes données personnelles. 1- les dossiers médicaux: tous les jours, sauf le Mardi (ça pourrait être un autre jour) clonage du serveur de données. Chaque jour sur un media différent. Chaque mardi, sur un media différents, en fonction du rang mensuel de la semaine dans le mois, clonage du serveur. Nous avons survécu sans aucune perte de données à 3 crash de disque dur du serveur et du serveurs lui même. Toute notre informatique nous a été volée durant un week-end en 1992. A chaque fois, après remplacement ou du serveur ou du disque dur, le redémarrage a eu lieu dans l’heure qui a suivi. 2- données personnelles. Time machine, (time capsule pas essayée) bof. Je reste fidèle à un clonage hebdomadaire du disque dur interne du MBP. Depuis 2002, j’ai crashé un disque dur. Pour les photos, tous les fichiers originaux sont copiés 2 fois sur 2 disques durs différents et encore une fois sur des DVD. Les fichiers “améliorés” de photo subissent le même traitement.

22)
levri
, le 11.04.2008 à 09:51
[modifier]

heu … pour en rajouter une couche, tout ça c’est du magnétique, quid d’un “Orage magnétique” qui polluerait toutes ces sauvegardes sur HDs ? … il faudrait les doubler sur support optique !

bon je >

J’écoute Memories de NOFX sur l’album Maximum Rock’n’Roll

sans oublier que You Can’t Put Your Arms Around A Memory de Guns n’ Roses sur l’album The Spaghetti Incident

23)
alec6
, le 11.04.2008 à 09:52
[modifier]

Vous faites pas d’illusion… restera rien de notre civilisation !

Que dalle ! ha si la radioactivité de nos centrales nucléaires… Mais je doute que dans quatre mille ans nos éventuels descendants aient autant de documents sur nous, que nos n’en avons aujourd’hui de l’Égypte pharaonique.

SIC TRANSIT GLORIA MUNDI

24)
Guillôme
, le 11.04.2008 à 10:04
[modifier]

Même s’il ne faut pas tomber dans l’excès, il y a encore trop de gens qui ne mesurent pas qu’ils peuvent tout perdre à cause d’un disque dur qui rend l’ame.

Pas plus tard que hier, la femme d’un ami a perdu 3 ans de photos car son disque a laché. Un drame pour elle… Après différentes tentatives, le seul espoir reste le très cher labo spécialisé en récupération. Si on peut s’en passer ce n’est pas plus mal…

Personnellement, je sauvegarde les données. Si l’on peut se passer de sauvegarder les systèmes/applications, ce n’est pas plus mal. Ça allège beaucoup même si le jour du pépin on doit tout réinstaller, ce n’est pas la fin du monde…

25)
THG
, le 11.04.2008 à 10:50
[modifier]

L’un dans l’autre, 10 disques dur externes contenant chacun un duplicata de la totalité des photos et vidéos tiennent largement dans le tiroir d’un meuble-classeur.

Alors que ma collection originale de diapos et négatifs – non dupliquée – demande trois tiroirs.

Vive le numérique.

Gilles.

26)
Saluki
, le 11.04.2008 à 10:58
[modifier]

François, à voir le nombre de supports, c’est plus de l’USB, c’est de l’UBS, non?

Je suis en train de scanner depuis plus d’un an, tranquillou, tranquillou en temps masqué, près de 15000 diapos sur un vieux 9600 accéléré et un QuickScan 35 Minolta SCSI2. J’en suis à la moitié. Je les mets en DVD x2, stockés en piles séparées par 200 km et on verra après sur un autre support.

27)
marcdiver
, le 11.04.2008 à 11:13
[modifier]

Depuis que je possède un fixe et un portable, j’ai l’habitude de synchroniser mon dossier documents régulièrement. Jamais eu de crash, aucun souci, tout juste si je me disais pas que j’était trop prudent ! Et soudain bingo ! Janvier dernier, le téléchargement d’une version pourrie d’Onyx m’a tout effacé… J’étais vraiment content pour les documents, mais des années de mail archivés, des fichiers sons et quelques photos ainsi que d’autres éléments ont disparu. Et c’est là qu’on se rend compte à quel point certains éléments de son ordi que l’on croit inutile peuvent soudain terriblement nous manquer… Depuis je ne jure plus que par Time Machine ! Et les CD’s pour Itunes et Iphoto en plus !

28)
Diego
, le 11.04.2008 à 11:27
[modifier]

Pas plus tard que samedi passé, appel angoissé d’un copain imprudent : mon PC a crashé, il refuse de démarrer, j’ai tout dessus, je fais quoi ?

Moi : Sauvegarde ?

Lui : Oui, septembre 2007

Moi : Bon, sort le disque dur de ta machine, saute dans ta voiture et vient voir le docteur …

Un petit coup de PTSDE pour trouver quelques secteurs inaccessibles au début, un petit coup de tomsrtbt pour le monter “à la hussarde”, un disque USB et une copie “bit à bit” qui nous a largement laissé le temps de partager un tartare et une bien bonne bouteille de Côte de Provence.

Le copain est reparti avec ses données récupérées.

La morale de cette histoire :

– François a raison, sauvegardez ! sauvegardez ! sauvegardez !

– Si vous pouvez, sauvegarder sur du RAID 5

– Si vous pouvez vous faire une machine, mettez vos données en RAID 2

– Si tout est perdu, ne paniquez pas, les données, ça se récupère parfois

29)
djtrance
, le 11.04.2008 à 11:44
[modifier]

Moralité, faites crasher vos disques durs, ça vous fera décoller de devant l’écran et surtout, ça vous permettra de BIEN manger chez votre docteur :D

31)
Anne Cuneo
, le 11.04.2008 à 12:38
[modifier]

Bon, je ne vais pas discuter des mérites d’un disque plutôt que d’un autre, d’ailleurs je suis toujours sur 10.4.11 et n’ai donc pas encore expérimenté Time Machine (très bel outil pour booster la vente de DD externes, si j’ai bien compris).

Je peux seulement dire que j’ai toujours été une maniaque de la sauvegarde, que j’en ai toujours eu deux, pour le cas où… (du temps des disquettes, j’en avais même 4), et que quand je suis sur un job je le sauvegarde, en plus des deux DD complets, sur une ou deux clés USB, et même sur un serveur externe type Google, sans parler du fait que j’imprime tous les soirs.

En 20 ans de Mac, ça ne m’a servi qu’une fois.

Raconter cette unique fois, cela prendrait un temps que je n’ai pas. Mais je peux vous dire que, une fois que j’avais (avec la 2e copie, la 1ère m’ayant laissé tomber) tout restauré et retrouvé mon ordi supertop avec tout, tout, mais alors tout jusqu’à la dernière virgule, je me suis dit que cela avait valu la peine de sauvegarder pendant plus de 15 ans «pour rien».

Et je ne dirai presque rien de mon habitude d’imprimer. Là aussi, une seule fois, erreur de manip, j’ai jeté les dernières versions. Un petit scan de mes feuilles imprimées, et j’ai tout récupéré.

Je reste donc une parano de la sauvegarde.

32)
sui192
, le 11.04.2008 à 13:00
[modifier]

Tout le monde donne sa méthode, voici la mienne :

– un serveur Linux Ubuntu, avec 2 disques internes en RAID-0 (pour la vitesse)

– un disque USB externe

– copie du RAID-0 interne vers le disque USB externe avec rsync

– 2 fois par mois, un petit 250Gb 2.5” vient avec moi du boulot à la maison, reçoit son rsync, et repart avec moi au boulot le lendemain

Autres infos :

– mon serveur fait aussi plein de choses à part le backup (Samba, musique, vidéo, slimserver, MPD, mt-daapd, web, darwin-calendar, print, SquidGard/DansGuardian pour les gosses, etc)

– le disque portable utilise une partition encryptée, comme ça rien de valeur hors de mes murs

Il faut comprendre qu’un serveur ne doit pas être cher, voici un exemple qui tourne chez un collègue : http://www.stegcomputer.ch/details.asp?prodid=pc-k45

Chez moi, le serveur Ubuntu est un SC420 de Dell qui m’a coûté 400.- en liquidation à l’époque. J’ai remplacé son alimentation par un modèle sans ventilo, donc ça fait pas de bruit. Courant électrique : ~ 80.- par an.

Charles

33)
Mido
, le 11.04.2008 à 13:11
[modifier]

Ah ah ! Cela me rappelle un gag de Jannin dans “Germain et nous” (et oui, ça date …). Le type achète un disque qu’il trouve formidable. “Oui mais, si …”, alors il en achète un deuxième, puis enregistre sur bande, puis …

34)
François Cuneo
, le 11.04.2008 à 13:18
[modifier]

Et je ne dirai presque rien de mon habitude d’imprimer. Là aussi, une seule fois, erreur de manip, j’ai jeté les dernières versions. Un petit scan de mes feuilles imprimées, et j’ai tout récupéré.

Pas grave avec Time Machine, tu récupères de toute façon, et bien plus vite qu’en scannant le tout!

Et je ne dirai presque rien de mon habitude d’imprimer. Là aussi, une seule fois, erreur de manip, j’ai jeté les dernières versions. Un petit scan de mes feuilles imprimées, et j’ai tout récupéré.

Ah non! Si tu veux le faire, tu le fais! Pas de différence majeure entre la 11 et la 12, sauf le HD. Et j’aime autant qu’un spécialiste s’y colle!

Cela dit en FullHD, sur un écran FullHD, c’est juste grandiose, ces caméras!

35)
Jar Jar
, le 11.04.2008 à 13:44
[modifier]

Je crois que la question doit être posée différemment. On peut constater que la taille des données numériques augmente de manière quasi exponentielle. Non seulement on accumule plus de documents numériques, mais le document lui-même augmente en taille. C’est particulièrement le cas pour les photos et la vidéo. J’ai l’impression que cette progression dépasse l’augmentation de la taille des supports (pour un prix donné). Il faut encore prendre en compte, comme cela a déjà été mentionné, qu’un support d’archivage (je ne parle pas de sauvegardes) doit être changé au plus tard tous les cinq ans, sous peine de ne plus pouvoir lire les documents (dégradation ou changement de technologie). Je pense donc qu’il faut d’abord distinguer les données que l’on souhaite sauvegarder de celles que l’on archive. Puis, ou en même temps, il faut se poser la question qui me semble cruciale, à savoir décider ce que l’on veut archiver ou sauvegarder. Il me semble évident qu’à court terme, la masse de données à “traiter” ne permettra plus de tout sauvegarder ou archiver à un “coût” raisonnable. La réponse à ces questions n’est bien évidemment pas les mêmes si l’on se trouve dans un cadre professionnel ou familial. Par exemple, je fais environ 5’000 photos par année dans un cadre non professionnel. Je garde au final, pour les archives, une ou deux photos par événement que j’imprime et une fois par année je fais un album. Idem pour la vidéo, je ne garde que quelques minutes par événement.

36)
FT'e
, le 11.04.2008 à 14:07
[modifier]

Puisque nous parlons de stratégie de sauvegarde…

J’ai deux types de sauvegardes: les archives et les backups. Différence ? Les archives contiennent les vieilleries, les backups les choses courantes.

Mes archives sont réparties sur 3 disques. Le premier, un gros, contient tout. Deux disques contiennent des copies du premier. Ils ne sont pas stoqués au même endroit.

Les backups, j’en ai plusieurs, c’est un peu anarchique. J’ai souvent changé de système, pour diverses raisons. En déplacement – je pars parfois travailler fort loin pendant plusieurs semaines – j’utilise un petit 2.5” de 250 Gb pour le backup et pour transporter diverses choses non essentielles. Au bureau qui se trouve être dans ma maison, j’ai un gros disque de backup plus ma time capsule. Mais j’ai encore deux clés USB de grande capacité avec des trucs dessus, j’ai plusieurs machines dont les documents sont plus ou moins synchronisés…

Pour en rajouter une couche, j’ai une sauvegarde distante en Californie, tant pour les archives (importantes, pas tout) que pour le backup courant, incrémental.

J’ai perdu des documents il y a longtemps. En 1993. J’ai perdu mon mémoire de diplôme quelque mois après l’avoir rendu (heureusement !), suite une malheureuse conjonction d’évènements : la mort du disque interne de mon Mac de l’époque, et une fausse manipulation préalable lors d’un backup sur Syquest si je me souviens bien. Lorsque je m’en suis apperçu, pas moyen de récupérer quoi que ce soit. J’avais la version papier, ouf. Je n’ai plus rien perdu depuis.

Je compte sur les doigts de deux mains les copains qui ont paumé des choses importantes faute de backup. J’ai arrêté de compter les pertes dans le cadre professionnel.

Dans 1000 ans, les gens d’alors penseront que notre époque devait être bien sombre tant il ne restera rien pour comprendre notre époque.

37)
ocroquette
, le 11.04.2008 à 16:54
[modifier]

Voilà quant à moi ma méthode:

1. une sauvegarde incrémentale chiffrée de mon répertoire perso contenant toutes mes photos sur un NAS à la maison (avec Duplicity)

2. cette sauvegarde est dupliquée sur un site distant (http://www.hostmonster.com/ 1.5To pour 7$/mois)

3. de temps à autre, un clone de mon disque complet sur un disque externe

Ca m’apporte la sécurité suivante:

– avec (1), j’ai un filet au cas où j’écrase ou efface un fichier par erreur, avec une récupération rapide

– avec (2), je peux récupérer mes photos même si ma maison brule entierement

– avec (3), je peux redémarrer rapidement en cas de mort soudaine de mon disque dur principal

Avec cette solution, j’ai très peu de manipulations manuelles (juste le disque externe à connecter de temps à autre), et une sécurité à plusieurs niveaux.

38)
ekami
, le 11.04.2008 à 19:50
[modifier]

Bon, j’y vais de mon petit opus. Voici comment je fais, même si j’ai bcp moins de données que François, je considère mes données, quelles qu’elles soient, comme étant de 2 valeurs différentes.

1 Mes données de travail et tout ce qui doit être accessible immédiatement sont en local sur mes Mac.
– Un disque dur externe firewire 800 partitionné en deux sur lequel je fais mes clones bootables tous les 15 jours. J’ai essayé de rapprocher les sauvegardes mais le temps passe trop vite. Ce disque est stocké dans mon vestiaire perso à mon travail. En cas de vol à la maison, mes clones sont saufs.

– Pour le reste des données à stocker, elles sont simplement stockées (mais pas sauvegardées) dans un boitier multidisques ( Stardom ST5610-4S-SB2) en mode JBOD contenant 2 disques sata et que je connecte tantot en e-sata ou en USB2. Avantages : la vitesse et la transportabilité, et aussi la robustesse et la ventilation des disques. Désavantages : le bruit, et si on me le vole, j’suis mal, c’est sur ! Pour bien faire il faudrait que je clone ces 2 disques sur deux autres disques dans un autre boitier identique, mais je considère que c’est trop coûteux et trop chronophage. Un jour peut-être…

Je n’ai aucune confiance dans les sauvegardes via un service mail car je n’aurais jamais l’assurance que quelqu’un n’ira pas fouiller dedans.

– Sinon, pour les petits budgets qui veulent éviter la multiplication des boitiers externes, une bonne solution consiste a n’avoir qu’un boitier et à multiplier les disques “nus”. Il faut choisir un bon boîtier, ventilé ET silencieux. J’ai opté depuis longtemps pour le ST-2316C (IDE to FireWire 400 et USB2) et le nouveau 23DSUES ( SATA to eSata et USB2). On trouve d’autres boîtiers ventilés, mais pas aussi silencieux que ceux fabriqués par SNT (vendus sous la marque SNT, connectland ou Jou-Jye en Europe)

ceci dit, si j’avais autant de données à sauvegarder que François, j’opterais pour un vieux G4 gigabit ethernet évidé, équipé de cartes pci sata,et de 4 à 6 disques formatés en HFS+, planqué dans un coin (mais bien ventilé) et accessible comme un banal NAS via ethernet.

J’ai vécu l’incendie d’une partie de ma maison familiale dans ma jeunesse. Cela fait mal de retrouver des albums photos à moitié cramés.
Autant je comprends l’interêt de numériser nos sources analogiques, autant je en comprends pas l’angoisse de ne plus pouvoir les relire dans 20 ans. Le codec JPEG (par exemple) ou le PDF seront probablement encore lisibles d’ici là, pas de souci.

39)
henrif
, le 11.04.2008 à 21:45
[modifier]

Monsieur Cunéo, j’adore le style de vos articles, mais là j’ai pas réussi à suivre. Heureusement l’illustration injecte un peu d’humour là dedans.

Je pense que ça ne tourne pas à la paranoïa, mais à l’addiction sévère. La surenchère technique pour pallier les manques de la technique (D’avoir les quantités d’choses-Qui donnent envie d’autre chose).

Allez 15 jours de vacances sans aucun appareil numérique, marcher, respirer, faire du bateau, un trek dans le désert ou en Inde,…vivre tout simplement…

40)
Argos
, le 11.04.2008 à 22:26
[modifier]

En la matière, je semble être le seul à rester zen. Si je perdais tout, cela n’aurait aucune importance et ne changerait en rien la face du monde.

41)
Divoli
, le 12.04.2008 à 03:21
[modifier]

Que l’on soit soucieux de faire des sauvegardes est parfaitement normal.

Par contre, à ce point là, il y a effectivement un problème.

Je pense que notre cher François souffre de ce que l’on appelle des SOC (Sauvegardes Obsessionnelles Compulsives), que certains cliniciens appellent également sauvegardites chroniques, et que seule la psychiatrie pourrait réussir à résoudre.

Un long travail sur vous-même (et sur votre politique de sauvegarde) vous attend, cher François.

Soignez-vous bien.

42)
sylko
, le 12.04.2008 à 17:16
[modifier]

Encore une preuve de plus, que je trouve ces caméras à disque dur, complétement débiles.