Profitez des offres Memoirevive.ch!
Un grand classique: les aventuriers du rail

Des remparts d’Edimbourg aux docks de Constantinople, des ruelles poussiéreuses de Pampelune aux quais gelés de la grande gare de Saint-Pétersbourg, les Aventuriers du rail en Europe vous emmènent à la découverte de l’Europe des années 1900.

Sauterez-vous à bord du premier train prêt à s’enfoncer dans les tunnels des Carpates ? Embarquerez-vous plutôt à bord d’un ferry sur les rives de la Mer Noire ? Ou préférerez-vous tout simplement bâtir la prochaine gare d’une des capitales de l’Europe ? Choisissez judicieusement, car de ces choix dépendra votre réputation de Baron du Rail !

Préparez vos malles, hélez un porteur, et montez à bord !

(Texte d’introduction des règles)

image

Le plateau de jeu des Aventuriers du Rail, Europe. Cette version se joue de 2 à 5 joueurs.

Les Aventuriers du rail est un classique des jeux de société. La première version, Les aventuriers du rail US, sortie en 2004 fait un carton. S’ensuit une foule d’extension et de nouvelles versions: Allemagne, Europe, Belgique, France… et Suisse!

Il s’agit de l’un des jeux les plus primés de ces dernières années: l’as d’or 2005, Spiel des Jahres 2004 (prestigieux prix allemand), jeu de l’année 2005 en Norvège, Finlande et Espagne, ...

Admettez que ça a l’air prometteur, non? Il serait dommage de passer à côté de ça!

Le but

Chaque version du jeu a de petites subtilités qui permettent de gagner différemment les points de la victoire mais, de manière générale, il faut gagner le plus de points en reliant des villes entre elles par des voies de chemin de fer selon les cartes objectifs qui nous ont été assignées.

imageimage

Voici le recto/verso d’une carte objectif de la version Suisse. Il faut relier Lausanne à Lucerne pour marquer 8 points.

Le matériel

Le plateau de jeu représente le pays ou la région de la version.

image

Le plateau de jeu de la version Suisse. Plutôt réussi! Cette version se joue de 2 à 3 joueurs.

Chaque joueur reçoit 45 petits wagons en plastique d’une même couleur, 3 gares et un pion marqueur de points.

Il y a également des cartes wagons à piocher qui permettront de construire les nouvelles voies et également des cartes objectifs.

Les règles

Je vais ici présenter les règles de la version Europe. Il n’y a que quelques variations d’une version à l’autre du jeu.

Chaque joueur pourra à son tour effectuer 4 actions:

  • Les cartes Wagons. Cinq cartes wagon, face visible, sont disposées à côté du plateau ainsi qu’une pioche de cartes wagon, face cachée. Le joueur peut piocher soit 2 cartes face visible, soit 2 cartes face cachée, soit 1 carte face visible et 1 autre face cachée.

imageimageimageimage

S’il prend une carte wagon de type locomotive, il ne peut pas piocher d’autre carte.

image

Les cartes Locomotive correspondent à des jokers et peuvent prendre la couleur de votre choix.

  • Une voie ferrée. Le joueur qui désire prendre une route sur le plateau doit poser des cartes de la même couleur que la route. Le nombre de cartes doit être équivalent au nombre de tronçons qui compose la route.

Pour symboliser la possession d’une route, le joueur pose ses wagons en plastique sur les tronçons de la route. Il n’a le droit de prendre possession que d’une route complète par tour et, bien entendu, il ne peut prendre une route qui a déjà été prise par un autre joueur!

Quelques précisions sur la prise de possession des routes sont fournies au chapitre suivant.

  • Les cartes objectifs. Le joueur peut décider de prendre des cartes objectif supplémentaires. Par exemple, s’il a terminé ses destinations précédentes ou s’il estime qu’il arrivera à terminer les nouvelles destinations avant la fin du jeu. Il doit obligatoirement piocher trois cartes objectif et en garder, au minimum, une.

imageimage

Sur la première carte, le joueur devra relier la ville de Lisbonne à la ville de Gdańsk par le chemin de son choix. S’il réussit son objectif, il gagnera 20 points, sinon il perdra le même nombre de points!

  • Les gares. Elles sont utiles souvent en fin de jeu lorsqu’on se rend compte qu’il nous manque une route pour arriver à relier deux villes selon notre carte objectif. Dans ce cas, le fait de poser une gare permet d’utiliser le chemin d’un joueur adverse. Pour poser une gare, le joueur doit se défausser la première fois d’une carte, la deuxième fois de deux cartes et pour la troisième gare de trois cartes. Il n’est pas permis de poser une gare dans une ville qui en possède déjà une. Les gares non utilisées permettent de gagner 4 points en fin de partie.

image

Le joueur jaune a placé une gare dans la ville de Berlin pour pouvoir utiliser le tronçon bleu de Vienne à Berlin. Il construit ainsi un chemin complet entre Varsovie et Rome.

Le jeu se termine lorsque l’un des joueurs ne possède plus que deux wagons ou moins. On finit le tour et on comptabilise les points.

Quelques précisions

Route grise

Si le joueur choisit un chemin de couleur grise, il pourra décider de poser des cartes de la couleur de son choix. Par exemple, le chemin gris comporte 4 tronçons. Il doit poser 4 cartes de la même couleur.

Ferries

Les routes de type Ferries sont celles contenant un tronçon avec au moins un symbole Locomotive. Pour pouvoir occuper ce type de chemin, il faut simplement défausser les cartes wagon de la couleur demandée et des cartes Locomotives, selon le nombre indiqué.

image

On voit bien ici par exemple que le chemin reliant Brindisi à Palerme nécessite une carte Locomotive et deux cartes Wagon. On voit également entre Vienne et Zagreb un chemin gris qui peut prendre la couleur de votre choix. N’hésitez pas à cliquer sur l’image pour l’agrandir!

Tunnels

Les tunnels sont représentés par des tronçons avec un contour noir bien distinct. Lorsqu’un tunnel est creusé, il est difficile de prévoir combien de temps vont réellement prendre les travaux.

image

Il faut creuser de nombreux tunnels dans les Alpes!

Pour cela, lorsque le joueur veut acquérir un tunnel, il doit se défausser, comme d’habitude, du nombre de cartes wagon indiquées. Ensuite, les trois premières cartes de la pioche wagon sont montrées face visible. Lorsque l’une de ces cartes est de la même couleur que le tunnel, le joueur doit se défausser d’une carte supplémentaire (toujours de la même couleur). S’il n’y arrive pas, il reprend les cartes qu’il a jouées et devra tenter sa chance lors d’un autre tour. S’il réussit, il peut poser ses wagons sur le tunnel.

Le comptage des points

Il y a différentes manières de gagner des points.

  • Pour chaque voie ferrée construite, le joueur gagne des points. Plus le tronçon est long, plus il gagnera de points. Par exemple, pour une route contenant 3 wagons, il gagne 4 points. Pour une route de 6 wagons, il gagne 15 points.

image

  • Pour chaque carte objectif réussie, c’est-à-dire que le joueur a bien relié les deux villes, il reçoit le nombre de points indiqué sur la carte. Par contre, s’il n’a pas réussi, il perd le nombre de points indiqué!
  • Pour chaque gare non-bâtie, le joueur remporte 4 points.
  • Enfin, le joueur possédant le trajet le plus long gagne 10 points supplémentaires.

La piste des scores autour du plateau de jeu permet de comptabiliser facilement le nombre de points de chaque joueur.

Le site de l’éditeur: Days of Wonder

Toutes les règles dans leur intégralité et selon les versions peuvent être trouvées sur le site de l’éditeur Days Of Wonder. Une vidéo explique aussi les règles de la version US.

Vous pouvez également tester en ligne le jeu en vous inscrivant sur le site de l’éditeur. Un intermédiaire pratique avant d’acheter le jeu. Méfiez-vous tout de même car parfois les joueurs en ligne sont de fin connaisseurs et très rapides. Il n’est pas forcément aisé de comprendre ce qu’il se passe et le plaisir du jeu peut donc être faussé.

Conclusion

De test en test je me répète, mais ici aussi, il faut souligner le très joli matériel qui nous rappellera notre enfance avec ses petits wagons en plastique.

Les aventuriers du rail est le jeu parfait pour introduire les personnes qui ne sont pas habituées au jeu de réflexion et de stratégie. Simple au niveau des règles, il est le bon intermédiaire entre les joueurs débutants et chevronnés. Une bonne dose de stress s’installe au fur et à mesure de la partie et, secrètement, nous prions pour que personne ne vienne nous piquer notre chemin. On reste zen et on se lance dans l’aventure!

ATTENTION

Les jeux Les aventuriers du rail US et Europe peuvent se jouer indépendamment. Par contre, pour la version Suisse entre autres, il faudra posséder aussi une version de base (Europe ou US) car les wagons en plastique ne sont pas fournis dans la boîte de jeu Suisse.

15 commentaires
1)
Saluki
, le 26.03.2008 à 01:39
[modifier]

Je rêve d’une semaine en Transsibérien ou d’un Northern Belle ou d’un train andin… Ce jeu est peut-être le début de l’aventure?

3)
Filou53
, le 26.03.2008 à 09:21
[modifier]

Pour moi qui déteste la voiture, voici un bon moyen de voyager ;-)

Merci pour ton test.

5)
Madame Poppins
, le 26.03.2008 à 10:15
[modifier]

J’ai plusieurs connaissances qui travaillent dans le monde ferroviaire : je vais de ce pas leur envoyer le lien vers ton article, Puzzo. En général, on croche volontiers sur des jeux qui nous rappellent un peu notre boulot (dans la mesure où ledit boulot n’est pas uniquement alimentaire, ce qui est rarement le cas chez les cheminots).

Merci une fois de plus pour ton billet, une fois de plus il donne envie.

6)
Fabien Conus
, le 26.03.2008 à 10:45
[modifier]

Je ne peux que confirmer que sous ses allures calmes, ce jeu devient parfois diabolique quand plusieurs joueurs s’intéressent aux mêmes tronçons.

C’est un jeu facile d’accès, avec des règles plutôt simples, mais qui procure beaucoup de plaisir.

8)
Daffou
, le 26.03.2008 à 13:49
[modifier]

Merci pour ce test…

des années que j’y joue… vraiment à recommander pour tout âge, l’apprentissage est vraiment très rapide… j’ai personnellement une préférence pour la carte des Etats-Unis…

et vive les jeux de société…

9)
jpp
, le 26.03.2008 à 13:51
[modifier]

Ce jeu a l’air sympa. Perso, je joue depuis de nombreuses années à Railroad Tycoon (le magnat du chemin de fer), un jeu (en version mac) de très bonne facture avec scénarios progressifs de découverte de l’aventure ferroviaire aux US, en Europe, en Chine, en Australie… avec simulation économique intégrée. Il existe aussi avec un mode “bac à sable”. Les paramètres peuvent varier pour chaque scénario et le jeu est quasiment infini. Construction de lignes, ponts, tunnels, de gares, de convois, transports marchandises, voyageurs, troupes… Vous avez tout en main. Si ça vous intéresse, je vous fais un article.

10)
Inconnu
, le 26.03.2008 à 14:06
[modifier]

J’adore les trains, d’ailleurs je n’ai pas de voiture mais il faudrait à ce jeu une version XXIe siècle.
Moi je joue à Pépy-SNCF, ça consiste à :
– supprimer les arrêts dans les sous-préfectures
– faire rouler des trains vétustes sur les lignes secondaires puis fermer la ligne quelque temps plus tard parce qu’il n’y a plus de voyageurs
– remplacer les trains de nuit qui arrivent tôt le matin par des TGVs qui arrivent à midi
– brader les billets Paris-Marseille en doublant les tarifs sur Paris-Strasbourg
– annoncer le démantèlement du fret pendant le Grenelle de l’environnement

11)
zit
, le 26.03.2008 à 17:18
[modifier]

Super! J’ai un voisin cheminot, je connais son prochain cadeau…

Comme ça je pourrais y jouer aussi…

@ Haddock ouais, vivement la privatisation, ça marche vraiment de mal en pis (smiley rire jaune ;~)

z (qui aime bien les trains aussi, je répêêêêêête: tchou, tchou, tchou, tchou tchou, pouîîîît!)

13)
Puzzo
, le 26.03.2008 à 19:06
[modifier]

Merci pour vos commentaires!

@ François, Haddock

C’est fou comme les jeux de société font parler de “politique” finalement :-)

@ zit, Madame Poppins

Si vos amis testent ce jeu, n’hésitez pas à venir nous dire ce qu’ils en ont pensé.

@Daffou

Tu viens d’où? Si tu es aux alentours de Genève, n’oublie pas ces soirées

@jpp

Perso, ça m’intéresserait mais le grand boss doit donner son accord préalable :-)

@henrif

Génial, je connaissais pas. J’ai bien ri.

14)
Saluki
, le 26.03.2008 à 23:15
[modifier]

@Haddock

Même l’Eurostar tombe en panne en rase campagne. Vécu.

En dehors des TGV et encore, il y en a de gratinés la vétusté du matériel de la SNCF est dantesque.
Notre ligne Paris-Troyes-Bâle n’est pas électrifiée et tourne avec d’antiques locos diesel poussivo-polluantes.

15)
djtrance
, le 27.03.2008 à 07:51
[modifier]

Ahhh, un bon jeu de patriote Suisse ça!!

Très intéressant ce jeu mine de, perso c’est mon beau-père qui travaille au CFF, un joli jeu à lui offrir, il sera ravi!

merci pour la découverte!