Profitez des offres Memoirevive.ch!
Sa vie est tout à fait fascinante

Parfois, en surfant de site en site, on découvre une vraie perle…

C’est un peu ce qui m’est arrivé récemment, en atterrissant sur le site de Pénélope Jolicoeur. Cette graphiste de 26 ans (de son vrai nom Pénélope Bagieu), offre à ses lecteurs un dessin par jour, illustrant sa vie quotidienne.

Shopping, maladie, soirées, lendemain de soirées, chéri, … autant de sujets qui peuvent paraître bien banals, mais qui se révèlent tordants une fois croqués par Pénélope.

Plutôt que d’en dire trop, voici quelques exemples (cliquez sur les images pour les voir en grand), tous tirés du site de Pénélope Jolicoeur :

Merci, Maman

image

Les garçons sont prévisibles

image

T.O.C

image

Personnellement, j’adore! Cela fait quelques mois que je suis quotidiennement les aventures de Pénélope, avec un plaisir grandissant.

Nombreuses sont les personnes qui apprécient son talent : un éditeur lui a proposé de publier un livre de dessins, qui est disponible sur Amazon.fr et dans de nombreuses librairies.

image

Je ne peux que vous conseiller d’acquérir ce concentré d’humour! Il trône dans mon salon depuis quelque temps et a eu beaucoup de succès auprès de mes proches.

Allez, deux petits derniers :

Si c’est pas malheureux

image

Youpi! Ils passent ABBA chez Franprix

image

Bonne journée à tous!

41 commentaires
1)
POG
, le 12.03.2008 à 00:28
[modifier]

Excellent en effet, merci pour le lien Allez, je vais me coucher maintenant

PO

2)
Madame Poppins
, le 12.03.2008 à 00:33
[modifier]

J’adore, merci pour cette découverte : je ne connaissais pas, je sens que je vais devenir accro en peu de temps !

3)
DonaldDuck
, le 12.03.2008 à 02:05
[modifier]

Je suis fan depuis plusieurs mois! J’adore. :D

7)
Filou53
, le 12.03.2008 à 10:02
[modifier]

J’étais déjà tombé dessus un peu par hasard

mais j’avais perdu de vue…

Merci pour le rappel, j’y retourne de ce pas ;-)

16)
BlackFire
, le 12.03.2008 à 14:29
[modifier]

Hehe, depuis que je connais ce blog ne ne peut plus m’en passer! ;)

19)
Saluki
, le 12.03.2008 à 15:36
[modifier]

louvreblondeau

Merci pour ce lien. Je connais une seule autre Evelyne, le style est différent: elle est carmélite…

20)
Ziquet
, le 12.03.2008 à 15:56
[modifier]

Pour ceux, qui comme moi, achètent le Matin Dimanche parce qu’il y a les programmes télé inclus, Pénélope signe chaque semaine une pleine page dans le Femina avec son héroïne Joséphine. J’aime bien aussi.

21)
Zallag
, le 12.03.2008 à 17:45
[modifier]

Beaucoup de ceux qui s’expriment sur le sujet du jour n’ont, je le pressens, pas vraiment une connaissance des dessins et albums d’une Claire Brétécher, qui est à des années-lumière loin devant des rigolottes qui gribouillent à la va-vite, avec une certaine laideur même, des personnages insignifiants bafouillant des lieux communs d’une immense banalité et d’une lourdeur intellectuelle certaine, mais de ce fait à la portée du plus grand nombre. Mais bon, si vous vous en contentez, je n’ai rien à dire à ça…

22)
Sadique de la forêt
, le 12.03.2008 à 18:56
[modifier]

Ben dis donc, il y en a qui ne doute vraiment pas de leur niveau , bien évidemment largement supérieur à la moyenne ici…

Je les aime bien aussi moi, ces gribouillages insignifiants, même s’ils ne sont pas toujours à ma portée…

24)
François Cuneo
, le 12.03.2008 à 19:32
[modifier]

Je trouve justement ces dessins adorables.

Je ne me prononcerai pas sur Claire Brétécher que je connais depuis… mon enfance ou presque…

C’est autre chose, pas besoin de toujours comparer, et surtout pas besoin de se montrer méprisant et de dénigrer ce que les autres aiment, en les rabaissant comme tu le fais ici, Zallag…

25)
Caplan
, le 12.03.2008 à 21:11
[modifier]

Zallag 21, moi aussi j’adore Brétécher, mais j’ai trouvé un dessin de Reiser qui me semble bien résumer ta pensée:

Milsabor!

27)
FromStart
, le 12.03.2008 à 22:34
[modifier]

Zallag, je partage EN-TIERE-MENT votre point de vue! Entre nous soit dit, je m’étonne meme que vous ayez pris la peine d’écrire ces lignes. Vous le constatez vous-meme, c’est peine perdue: ces gens de peu de culture ne vous sont meme pas reconnaissants. Enfin, que voulez-vous? Nous nous comprenons et cela est bien suffisant, n’est-ce pas.

Tenez, je vais quand meme tenter à mon tour d’amener un peu de finesse: le blog de M. Le Chien, saison 2005 en particulier, vous connaissez? Par exemple: http://monsieur-le-chien.fr/index.php?planche=9

Et aussi Martin Vidberg? Excellent! Surtout “Le journal d’un remplaçant”, c’est ici: http://bluecity.free.fr/instit/index.htm

30)
FromStart
, le 13.03.2008 à 08:52
[modifier]

Merci François. Je n’ai que la moitié du mérite: le commentaire était tellement “self-inspiring”…

Ceci étant dit, c’est tout à fait sérieusement que je recommande le blog de monsieur le chien, blog qui a démarré en 2005 de façon brillante, mais (à mon avis) l’inspiration de son auteur s’est épuisée par la suite. Et Le journal d’un remplaçant est vraiment vraiment excellent.

31)
Zallag
, le 13.03.2008 à 22:04
[modifier]

Ben ça alors… Je déteste être un détonateur, mais je vais faire attention maintenant à être moins vif, et peut-être un peu moins vrai aussi, afin de me formatter un rien dans le bon sens, le sens un poil plus consensuel je crains…

@ 27. FromStart. C’est un peu gros, un peu forcé aussi, mais bon tu as le mérite d’avoir tenté un truc et tu feras mieux une autre fois sans doute, mais pour des prunes, vu que je suis insensible à toute tentative de provocation. J’en souris franchement quand j’y vois du talent et de la finesse. Tu sais, je serais même capable de faire des fautes d’orthographe pour mieux passer certaines fois par ici sans trop me faire remarquer…

Chiche que tu retrouverais avant moi, afin de me la servir et de me rappeler que je ne suis pas parfait malgré des efforts méritoires – vive Google – une phrase qui dit à peu près : “C’est un ravissement (ou une jouissance) de fin gourmet que de passer pour un abruti aux yeux d’un imbécile”. Sacha Guitry? Oscar Wilde? Jean-Marie Bigard?

@ François, ci-dessus c’est une tentative de me rappeler une citation, mon idée est de la retrouver, pas de juger une personne. Tu saisis?

@ François. Ça me navre que tu imagines que je dénigre des personnes, parce qu’elles apprécient des choses que je n’aime pas. Tu fais erreur, tu n’amalgames pas un peu, là? Je n’aime pas manger des tripes comme mon voisin, je trouve pas bon, mais c’est mon meilleur pote quand même, tu sais. Je le dénigre pas en lui disant que j’aime pas manger comme lui. Mais j’ai goûté.

32)
Okazou
, le 14.03.2008 à 06:19
[modifier]

« moins vif, et peut-être un peu moins vrai aussi, afin de me formatter un rien dans le bon sens, le sens un poil plus consensuel je crains… »

Tu aurais tort.

Sur ce coup, je ne suis pas vraiment éloigné de ton point de vue. Les BD qui regradent le nombril de leur auteur à la loupe, ça devient lassant.

33)
Zallag
, le 14.03.2008 à 08:11
[modifier]

Allez, je vais m’efforcer de rester moi-même. Fais pareil Okazou. Je sais bien qu’il y a ici de la place pour tous, j’en ai été convaincu plusieurs fois, mais pour cette occasion, j’avoue, je balançais une prose qui ressemblait à celle d’un instituteur retraité et formé à l’ancienne (ce n’est pas mon cas), avec des mots un peu choisis (mais je peux rapper mes commentaires) sans faute d’orthographe (actuellement ça passe encore, parce que personne ne le remarque).

Mais note que j’ai évité de mettre certains verbes au passé simple ou à l’imparfait du subjonctif…. J’aurais été radié à vie pour cause d’attitudes bourgeoises, voire facho. Si ce n’est pas fait à partir de ce matin et ad aeternam pour avoir écrit ces derniers mots!

Ça m’empêche pas de taper sur mon Mac des demandes d’emploi ou des lettres à des syndicats pour aider un réfugié Kurde illettré (en français seulement) de mon quartier qui se fait exploiter par un petit patron profiteur, tu sais. J’ai le coeur à gauche, comme tout le monde. Mais voilà, je crois que mon cerveau est un peu de droite, lui…

C’est clair que je parlais d’une auteure de BD qui croquait de ses dessins expressifs la gauche caviar parisienne de salon dans un journal de gauche – sacré défi, à la demande de ce journal, tu te rends compte, défi réussi avec maestria – et une ironie et un don d’observation comme on n’en a rarement vu.

Tu imagines qu’il pourrait exister un journal très à gauche, qui offrirait un espace à un ou une dessinatrice de presse pour faire rire ou réfléchir ses lecteurs avec des dessins, non pas sur les inquiétants nazillons de France ou de n’importe où, ni sur les directeurs des banques suisses, mais, simple supposition, sur les grévistes de la SNCF ou des CFF ou du corps enseignant d’un peu partout?

Brétécher l’a fait souvent…. Je me souviens de celui-ci par exemple : on voyait des intellos, genre sociologues télévisuels à la BHL, abordant des prostituées afin de récolter leurs témoignages pour une émission télé sur l’exploitation des femmes par notre société.

Et l’une d’elles leur répondait : “Comme ça, vous allez y passer tout le matin? Et pendant ce temps je parie que ta nana fait les courses, amène les gosses à la garderie, te prépare à manger, repasse tes chemises, passe l’aspirateur, et va ensuite se taper une heure de métro pour aller bosser jusqu’à ce soir”…

Peut-être que c’est le choix de cette dessinatrice clairvoyante et percutante qui a agacé?

34)
nicos
, le 14.03.2008 à 10:00
[modifier]

Donc, cher Zallag, si je comprends bien, tu n’aimes pas les tripes, tu apprécies, magnanime, néanmoins ton meilleur pote et voisin qui, lui, les aime. Mais si tu adoptes la meme attitude envers lui que sur ce forum, tu devrais lui mettre le nez dans son plat de tripes, et la main sur sa nuque, lui rigoler à l’oreille “mais mon pauvre ami, comment peux-tu te régaler de telle ripaille. Les ortolans au fenouil d’antan sont tellement meilleurs. Quel dommage que tes papilles ne soient pas à la hauteur”. Comme ils disent, who needs ennemies with friends like that?
Mais par contre j’aime bien comme tu te la donnes sur l’orthographe ou sur le passé simple. Personne ne t’a rien dit, mais tu te flagelles quand meme. Très drole.
J’ai maintenant 2 requetes: s’il te plait arrete de te justifier et de nous raconter toutes les choses “bien” que tu fais, franchement, ca n’est pas très intéressant, et ca ne te rend ni plus aimable ni plus crédible. La deuxième, je voudrais bien effectivement que tu rappes tes commentaires, mais que tu les rappes au subjonctif ou passé simple. Ca ca serait du changement, et la je dirai humblement “respect man” parce que de ca j’en suis bien incapable.

35)
Zallag
, le 14.03.2008 à 16:50
[modifier]

Tu dis juste, Nicos. Tu as raison. mais j’ai été surpris (ça ne m’est jamais arrivé avant) par la réaction en chaîne qui a suivi, même si j’ai bien ri de passer pour un bourgeois pincé qui aurait pu se présenter au casting du film Les Visiteurs… Si tu me connaissais, tu créverais de rire! Mais bon ça me confirme que le langage est un outil qui semble permettre à beaucoup de classer leurs congénères. A tort ou à raison. Je vais m’inspirer de ce qu’on dit aux gamins dans mon coin de village. “Ça suffit maintenant. Qui répond appond”. Je vais cesser d’appondre. Bon week-end.

36)
Okazou
, le 14.03.2008 à 17:09
[modifier]

« Tu imagines qu’il pourrait exister un journal très à gauche, qui offrirait un espace à un ou une dessinatrice de presse pour faire rire ou réfléchir ses lecteurs avec des dessins, non pas sur les inquiétants nazillons de France ou de n’importe où, ni sur les directeurs des banques suisses, mais, simple supposition, sur les grévistes de la SNCF ou des CFF ou du corps enseignant d’un peu partout? »

Quand on est de gauche on a tout intérêt à être critique avec la gauche. Ne serait-ce que pour éviter les dérives vers la droite, l’homme, notamment le politique, ayant une fâcheuse tendance à choisir la facilité d’une vie bourgeoise contre une vie de rigueur passée à tenter d’améliorer la condition de ses frères humains les plus démunis. La critique de la droite, tellement facile aujourd’hui, ne peut être effective que si l’on n’est absolument pas de droite.

Bretécher renforçait donc, consciemment ou pas, par ses planches critiques, les repères de la gauche. Son talent est indéniable, il ne faut pas oublier non plus que Bretécher est la première femme à être parvenue à pénétrer le monde très masculin, et un tant soit peu macho, de la BD. Les lecteurs de Polite ¡ (Mâtin, quel journal !) s’en souviennent. Le Nouvel Obs ne s’est intéressé à notre Nantaise (restée nantaise) que lorsque son succès fut manifeste, via le Sauvage (surgeon écolo du Nouvel Obs), ce qui limitait la prise de risque. Les frustrés, dont tu parles, ne sont apparus qu’ensuite, ils signaient l’apparition de la gauche « bobo », qui n’est donc pas d’hier.

On est donc loin, effectivement, du nombrilisme affiché par certains dessinateurs à l’univers restreint, voire étroit, qu’on nous présente aujourd’hui qui ne se penchent vraiment que sur les problèmes de leurs petites personnes. C’est d’ailleurs symptômatique de notre société de retrouver dans tous les domaines de l’expression artistique cette courte vue, cette pensée courte qui portent les artistes à ne parler que d’eux-mêmes. Il n’est que d’écouter les paroles des chansons de chanteurs à succès d’aujourd’hui pour y constater l’omniprésence du « je ». Partir à la chasse au « je » est devenu, pour moi, un… jeu. J’élimine sans pitié de ma mémoire ceux qui en abusent. Et ils sont nombreux les Sarkozy de la chanson !

Quant à ta revendication d’avoir le cœur à gauche et la tête à droite, c’est simplement schizophrénique. Maintenant, utiliser une tête de droite pour retrouver une harmonie de vie, une logique de comportement, ne devrait te porter qu’à aligner ton cœur sur ta pensée, pas l’inverse. Mais si tu préfères claudiquer en ne changeant rien à ta situation présente, je dirais que ça m’arrange. C’est le boulet de leur conscience qui rend les gens de droite vulnérables.

37)
Zallag
, le 14.03.2008 à 22:36
[modifier]

Je vais méditer sur ton dernier paragraphe, qui m’apparaît riche et complexe. Peut-être aussi me suis-je mal exprimé. Est-ce une claudication? L’empereur Claude avait une jambe plus courte que l’autre, dit l’histoire romaine, ce qui est un handicap. J’essaie quant à moi de marcher droit, et j’y arrive en oscillant de gauche et de droite pour garder mon équilibre tout en progressant, j’espère. J’éclaircirai un peu de cela durant le week-end, merci de me donner ton interprétation, ça sert toujours, un point de vue de ce genre. Tes considérations sur nombre de dessinateurs correspondent aux miennes, c’est clair. Je n’ai rien à en retrancher. Et je relis parfois des numéros entiers de Pilote, comme toi peut-être. Ah! Gotlib et tous les autres aussi… Mes enfants ont adoré. Il y a de l’espoir, comme tu vois.

38)
FromStart
, le 15.03.2008 à 00:10
[modifier]

Zallag, Comme le dit Nicos de façon imagée, le problème n’est pas que vous ayez un avis différent (et je pense que la communauté Cuk est un exemple d’ouverture d’esprit et de tolérance), ni un ton de “bourgeois pincé”, mais bien que vous dénigriez et méprisiez les personnes, qui ayant des goûts différents et une autre perception, en sont réduites à l’état de simplets. Itou de la “rigolotte” qui “gribouille”.

Vous affirmez ne pas vouloir dénigrer qui que ce soit, et pourtant tout le monde le perçoit comme tel. De deux choses, l’une: soit vous vous êtes fort mal exprimé, ce dont je ne crois pas vu que vous maîtrisez si bien le verbe (sans ironie); soit vous avez délibérément méprisé les lecteurs et intervenants du site.

FromStart. C’est un peu gros, un peu forcé aussi, mais bon tu as le mérite d’avoir tenté un truc et tu feras mieux une autre fois sans doute,…

Ô, Merci de croire en moi…

…mais pour des prunes, vu que je suis insensible à toute tentative de provocation.

Caramba, encore raté!

Tu sais, je serais même capable de faire des fautes d’orthographe pour mieux passer certaines fois par ici sans trop me faire remarquer…

Et hop, encore un petit coup de mépris condescendant pour tous. Mais peut-être était-il plus particulièrement destiné à ma personne?

“C’est un ravissement (ou une jouissance) de fin gourmet que de passer pour un abruti aux yeux d’un imbécile”. Sacha Guitry? Oscar Wilde? Jean-Marie Bigard? @ François, ci-dessus c’est une tentative de me rappeler une citation, mon idée est de la retrouver, pas de juger une personne. Tu saisis?

Je pense que tout le monde a parfaitement saisi: on nous prend vraiment pour des bobets (pour les non-Vaudois, la définition se trouve ici: http://www.topio.ch/dico.php).

39)
FromStart
, le 15.03.2008 à 00:11
[modifier]

Zallag, Comme le dit Nicos de façon imagée, le problème n’est pas que vous ayez un avis différent (et je pense que la communauté Cuk est un exemple d’ouverture d’esprit et de tolérance), ni un ton de “bourgeois pincé”, mais bien que vous dénigriez et méprisiez les personnes, qui ayant des goûts différents et une autre perception, en sont réduites à l’état de simplets. Itou de la “rigolotte” qui “gribouille”.

Vous affirmez ne pas vouloir dénigrer qui que ce soit, et pourtant tout le monde le perçoit comme tel. De deux choses, l’une: soit vous vous êtes fort mal exprimé, ce dont je ne crois pas vu que vous maîtrisez si bien le verbe (sans ironie); soit vous avez délibérément méprisé les lecteurs et intervenants du site.

FromStart. C’est un peu gros, un peu forcé aussi, mais bon tu as le mérite d’avoir tenté un truc et tu feras mieux une autre fois sans doute,…

Ô, Merci de croire en moi…

…mais pour des prunes, vu que je suis insensible à toute tentative de provocation.

Caramba, encore raté!

Tu sais, je serais même capable de faire des fautes d’orthographe pour mieux passer certaines fois par ici sans trop me faire remarquer…

Et hop, encore un petit coup de mépris condescendant pour tous. Mais peut-être était-il plus particulièrement destiné à ma personne?

“C’est un ravissement (ou une jouissance) de fin gourmet que de passer pour un abruti aux yeux d’un imbécile”. Sacha Guitry? Oscar Wilde? Jean-Marie Bigard? @ François, ci-dessus c’est une tentative de me rappeler une citation, mon idée est de la retrouver, pas de juger une personne. Tu saisis?

Je pense que tout le monde a parfaitement saisi: on nous prend vraiment pour des bobets (pour les non-Vaudois, la définition se trouve ici: http://www.topio.ch/dico.php).

41)
Zallag
, le 15.03.2008 à 21:56
[modifier]

Comme disent les Vaudois, tu n’as pas tout tort, ce qui revient à dire que tu as raison.

Mais pour l’orthographe, là je reste de marbre. Ce sont des fautes, point barre. Ce n’est pas particulièrement adressé à une personne ou une autre. Mais je les vois facilement, ne serait-ce qu’à force d’avoir pris l’habitude de veiller à ce que j’écris.

Comme il y a des fautes de calcul, des fautes de raisonnement, des fautes de diagnostic, des fautes de programmation, des fautes de circulation. Et là où tu dis ressentir mon attitude comme méprisante, c’est partiellement faux aussi.

Mais par contre, je ne serais pas du tout d’accord avec une personne qui me soutiendrait que c’est sans importance, qu’on comprend tout de même (ça reste à voir, on lit se réfugier dans son repère, tirer sur les rennes…), que ça va bien comme ça, et ne chercherait pas à se corriger. Ça, c’est capital.

Je ne sais pas si j’aurais du mépris pour cette attitude, mais je trouverais, à la limite, qu’on me force à accepter du travail à moitié fait. Quand je me relis, par exemple, c’est comme si je jetais un dernier regard sur mon boulot de la journée, tout bien terminé, ma place de travail nette, surtout sans laisser des trucs en plan pour les collègues qui vont prendre la suite. Presque une marque de respect pour les autres. Le souci du boulot bien terminé, de la finition.