Profitez des offres Memoirevive.ch!
Aperture 2… bon, ben voilà quoi…

Petite humeur supplémentaire, pour la route. La vraie, la bonne, c’est celle de Sébastien, plus bas.

Comme je n’arrivais pas à dormir, j’ai téléchargé Aperture ce matin, très, mais alors très très tôt (faut pas dormir dans la même chambre qu’une petchote qui se réveille toutes les deux heures en vacances).

D’abord, soyons heureux qu’Aperture continue sa vie, nous sommes nombreux à avoir eu quelques doutes.

J’imagine bien que cette nouvelle version comblera tous ceux qui sont restés fidèles à ce programme magnifique, dont le plus gros défaut est d’être mal suivi par Apple.

Je me répète je sais, et je répète aussi ce que l’on dit partout: Apple a voulu nous sortir un logiciel de pointe pour la photographie, qui puisse satisfaire les utilisateurs les plus pointus, eh bien il faut que la marque assume…

La lenteur de la reconnaissance des boîtiers (le D3 et le D300 pour ne prendre qu’eux ne sont disponibles que depuis hier!) fait que je ne peux absolument pas faire confiance à ce logiciel.

Ou alors, il aurait fallu qu’il fasse un pas en avant magistral, reléguant Lightroom au rang d’antiquité.

Évidemment, et c’est bien normal, ce n’est pas le cas. On ne peut pas réinventer la roue à chaque fois.

image

Le chtit Achille! L’est chou hein? Bon, il est chou certes, mais je jure que je n’en veux plus, moi… Alors c’est encore plus chou quand il dort dans une autre maison, chez Mathieu et Gene.

La nouvelle interface est plaisante, moins fouilli, je peux afficher ma loupe avec le bon raccourcis clavier, et ça, pour un Romand, c’est important (cela dit, certains raccourcis restent indisponibles pour les gens de mon coin de pays) de nouvelles fonctions sont disponibles, que vous pouvez voir ici

image

Ah ben c’est sympa pour les Suisses romands, ces raccourcis!

Mieux, une version d’essai complètement fonctionnelle est téléchargeable ici.

Apple vous enverra une licence pour trente jours donc, et fait en sorte que vous puissiez toujours utiliser votre version ancienne d’Aperture, au cas où vous désireriez ne pas passer à la v2.

C’est très bien fait (le logiciel refuse de s’installer tant que vous n’avez pas renommé la version 1.5), en plus, vous travaillez même sur une base d’essai, si vous le désirez pour ne pas brusquer la vôtre.

Je n’ai importé que peu d’images, ce qui fait que je ne peux me prononcer sur la réactivité du logiciel avec plusieurs milliers de photos.

Vous me direz hein?

Parce que moi, je n’ai pas eu de flash en trois heures.

Alors je vais sagement rester sur mon programme Adobe, même si Aperture offre une intégration meilleure au monde Apple (mais Apple seulement, ce qui est certes une qualité mais aussi un défaut), et que sa table lumineuse, sa faculté de créer des livres de qualité avec facilité me manquent sur Lightroom.

Pour finir, j’imagine bien qu’un comparatif de ces deux logiciels que sont Lightroom et Aperture, points par points, serait assez sympathique, mais bon, là, si quelqu’un de bien au point veut s’y coller, c’est avec plaisir que je l’accueille!

Parce que c’est du boulot hein!

29 commentaires
1)
THG
, le 13.02.2008 à 07:50
[modifier]

Beaucoup de fonctions nouvelles sont présentes depuis longtemps dans Lightroom et, à première vue, les deux choses les plus intéressantes de cette nouvelle version sont le soft-proofing et les options d’accentuation à l’export. Le reste ( nouveau moteur de développement, Vibrance, récupération HL, micro-contraste local, remise à zéro en double-cliquant sur les curseurs !!!, etc… ) fait partie de la routine Lightroom, qui d’ailleurs est encore loin, très loin d’avoir dit son dernier mot.

2)
Madame Poppins
, le 13.02.2008 à 08:04
[modifier]

Je compatis pour tes nuits si difficiles : j’espère qu’une fois tout le chalet levé, tu peux retourner dans les plumes !

(pour le reste de l’article, je passe mon tour, salutations à ta dame !)

3)
Clyde
, le 13.02.2008 à 08:11
[modifier]

Il faut noter la baisse du prix et le “recadrage” vers les utilisateurs moins professionnels.

199 € désormais…

4)
rolando
, le 13.02.2008 à 08:42
[modifier]

Pour moi, c’est trop tard. Je ne vais pas faire l’essuie-glace du switch tous les 6 mois et m’habituer à une nouvelle interface à chaque fois. Je laisse ça aux testeurs. Comme la plupart (enfin, je crois), une fois habitué à un programme qui répond bien à mes attentes, par paresse, confort, jusqu’au-boutisme, persévérance, appelez-ça comme vous le voulez, je reste avec mon LightRoom.

C’est comme Quark. J’ai switché pour Indesign à l’époque où Quark nous a fait un gros sur place (sauf en tarif délirant). Maintenant, Quark peut gesticuler comme il veut, mon cerveau est réglé en Indesign qui continue d’évoluer. Même gratuit, je ne fais plus demi-tour. Idem pour Aperture.

5)
Leo_11
, le 13.02.2008 à 08:53
[modifier]

La lenteur de la reconnaissance des boîtiers (le D3 et le D300 pour ne prendre qu’eux ne sont disponibles que depuis hier!) fait que je ne peux absolument pas faire confiance à ce logiciel.

Note qu’il faudra attendre autour du 25 février au plus tôt pour que DxO propose une Béta publique et la reconnaissance des derniers boîtiers (40D et 1Ds MIII pour Canon et D300 et D3 pour Nikon)… la version définitive est prévue pour le printemps…

Le pire c’est que le retard est dû à l’autre monde…

Les photographes utilisant la plateforme Macintosh l’auront remarqué : nous avons été confrontés à d’importants retards dans le développement de la version Macintosh de DxO Optics Pro v5. Ces délais sont dûs, pour une grande part, aux ressources supplémentaires qu’a nécessité le développement de la version Windows.

MEUH…

6)
XXé
, le 13.02.2008 à 10:09
[modifier]

pour le reste de l’article, je passe mon tour

Pfff…
Alors que François demandait justement quelqu’un pour faire le comparatif entre l’Ail Troum et Ah Pertcheur !
Mais qui va s’y coller alors ???

Didier

7)
Tony
, le 13.02.2008 à 10:33
[modifier]

Beaucoup de fonctions nouvelles sont présentes depuis longtemps dans Lightroom et, à première vue, les deux choses les plus intéressantes de cette nouvelle version sont le soft-proofing et les options d’accentuation à l’export. Le reste ( nouveau moteur de développement, Vibrance, récupération HL, micro-contraste local, remise à zéro en double-cliquant sur les curseurs !!!, etc… ) fait partie de la routine Lightroom, qui d’ailleurs est encore loin, très loin d’avoir dit son dernier mot.

Le soft-proofing existe depuis la première version d’Aperture.

Les options d’accentuation ont dès le départ était plus complètes sur Aperture que sur Lightroom qui a apporté plus de possibililtés dans la version 1.2 il me semble pour coller à celles de CameraRAW.

D’après Apple, le retard de cette mouture est dû à la refonte du moteur RAW au sein du système (bon, c’est eux qui disent ça, mais le problème est surment le même que chez DxO, les ressources de dévelloppement limitées qui naviguent entre différents projets).

Le nouveau tampon magique est très utile pour éliminer des imperfections des images sans devoir exporter vers Toshop ou autre.

Bref, c’est un bon cru à mon sens mais des améliorations sont encore possibles.

Une autre chose qui me semble intéressante et qui reste à prouver (trouver sur le site apertureprofessional :

_Plug-In Your Edits

I think it’s important to mention one of the greatest new features of Aperture 2.0, but the one that’s likely (at first) to be overlooked. Apple has added the ability to create editing plug-ins for Aperture, which will, over time, revolutionize the program. Having an edit plug-in interface means that Aperture users will be able to do just about anything to their images. It’ll be possible to create plug-ins that replicate film effects, add borders, allow for selective edits like dodging and burning—the possibilities are pretty endless. For the purist who only wants to focus on Aperture’s image editing tools, there’s no need to ever add a plug-in, but for those who have been hankering to extend the program’s capabilities—your wish has been granted._

8)
Mitch
, le 13.02.2008 à 10:37
[modifier]

CHF 279.- en suisse

Après avoir “tryouté”, en son temps, Aperture One puis Lightroom One, j’ai téléchargé l’ultime gadget: Aperture version Two.

Well… L’utilité de cette famille de logiciels m’a jusque là échappé…. P’être que cette fois…

9)
Guillôme
, le 13.02.2008 à 11:10
[modifier]

Mouaiis…

Au final, c’est pas plus simple, plus rapide, moins couteux et de qualité relativement comparable pour l’amateur de base avec son reflex numérique de tout shooter en format .jpg?

Je dis ça mais bon, je ne voudrai pas choquer tout ce petit monde qui a besoin de remplacer la chambre de développement et la cuvette dans la baignoire par Aperture, Lightroom et consort :p

10)
zit
, le 13.02.2008 à 11:20
[modifier]

Mmmmm, les DSC 0622 (et 20 ou 21) sentent le 14-24 à plein nez, avec ce beau ciel bien noir… Hâte de voir le test de la Baîîîîte!

z (alors, la dynamique de ce nouveau jouet? je répêêêêête: c’est de la dynamite?)

12)
fxprod
, le 13.02.2008 à 12:05
[modifier]

Alors je vais sagement rester sur mon programme Adobe

jusqu’à quand car un exemple récent, vu dans ces pages, me fait penser à “fontaine il ne boira pas de ton eau” mais je crois bien qu’il aura soif sous peu.

Quelle idée de partir en vacances avec une insomniaque, elle est tellement mignonne qu’il faut lui pardonner.

Hâte de voir le test de la Baîîîîte!

pour cela il faudra attendre un peu il faut d’abord assimiler les 444 pages du mode d’emploi qui vous expliquent comment marier vitesse, sensibilité, diaphragme et mise au point…. smiley pavé plus lourd que la baîîîîîîîîîîîîîîîîîîte

13)
François Cuneo
, le 13.02.2008 à 13:19
[modifier]

Eh oui, 444 pages, mais je le consulte en PDF la plupart du temps.

Sinon pas de risque que je change pour Aperture, je t’assure. Et je ne dis pas ça pour me rassurer ou quoi que ce soit. C’est simplement que je ne vois pas vraiment ce qui permettrait de switcher de LR vers A. Aucune envie, vraiment.

14)
fxprod
, le 13.02.2008 à 13:32
[modifier]

Eh oui, 444 pages, mais je le consulte en PDF la plupart du temps.

l’ordinateur dans le sac photo pour lire le pdf avant la prise de vue, je préfèrereais faire des photos et puis j’suis pas sur que le manuel soit plus lourd….

j’ai intérêt à sortir …… d’ailleurs c’est fait.

15)
benoit
, le 13.02.2008 à 13:45
[modifier]

Au final, c’est pas plus simple, plus rapide, moins couteux et de qualité relativement comparable pour l’amateur de base avec son reflex numérique de tout shooter en format .jpg?

C’est vrai si ta photo et ton appareil sont parfaits sur tous les critères. Mais par expérience (et je l’ai fait par jeu, puisque les reflex numériques ont la possibilité d’enregistrer une même prise de vue au deux formats simultanément) tu ne développes jamais un jpeg de manière aussi fine qu’un RAW.

16)
FT'e
, le 13.02.2008 à 14:06
[modifier]

Au final, c’est pas plus simple, plus rapide, moins couteux et de qualité relativement comparable pour l’amateur de base avec son reflex numérique de tout shooter en format .jpg?

Bigres comme tu y vas ! :) Mais tu as raison ! J’ai lu quelque part, et je le vérifie dans mon entourage, qu’il y a eu un changement de comportement majeur avec l’arrivée du numérique. Avant, la quasi-totalité des photos argentiques sortaient tirées sur papier. Aujourd’hui, une infime portion des photos numériques sont imprimées. Et une portion encore plus infime est tirée au delà de 10×15. Un expert souhaitera trifouiller ses images, un amateur ne le fera jamais ou presque jamais. Peut-être ajouter un cadre ou un bout de texte, ou ajuster l’exposition. Le Jpeg convient alors très bien, pour une place occupée bien plus raisonnable et un “flux” grandement simplifié. La différence de qualité est de plus réellement minime si on se limite à ces quelques ajustements, surtout en 10×15.

Disons qu’en shootant Jpeg, il faut régler la balance des blancs correctement, choisir parmi les styles d’images ou autres réglages d’accentuation ou de contraste, avant de faire la photo. Et de ne pas trop se planter dans l’exposition, ce sera plus délicat à rattraper plus tard.

Le Raw permet des rattrapages assez incroyables, de sortir de belles images à partir de photos complètement foirées, et on peut penser à la balance des blancs plus tard.

Curieux, dit comme ça, le RAW semble plus adapté à l’amateur qui peut plus facilement rattraper des bourdes et le Jpeg à l’expert qui sait ce qu’il fait pour obtenir des images au poil dès la prise de vue… :))

17)
Mathieu Besson
, le 13.02.2008 à 16:21
[modifier]

Mais ce qu’il est beau, mon fils, c’est pas possible…

Il faudra vraiment que je m’achète un D3, pour que je puisse prendre des photos de lui aussi belles que celles de François…

18)
fxprod
, le 13.02.2008 à 17:42
[modifier]

Je suis revenu

Au final, c’est pas plus simple, plus rapide, moins couteux et de qualité relativement comparable pour l’amateur de base avec son reflex numérique de tout shooter en format .jpg?

et surtout comment peut-on rater des photos avec des appareils à plusieurs milliers d’euros……c’est vraiment cela qui m’étonne…

19)
Guillôme
, le 13.02.2008 à 18:46
[modifier]

et surtout comment peut-on rater des photos avec des appareils à plusieurs milliers d’euros……c’est vraiment cela qui m’étonne…

Pour faire une comparaison tordue, c’est beaucoup plus difficile d’écouter un cd sans saut, sans coupure ou grésillement sur une chaine hi-fi haut de gamme que sur un banal lecteur cd à 100eur…

20)
Tony
, le 13.02.2008 à 20:37
[modifier]

En même temps ce n’est pas le boîtier qui choisi le sujet, le cadrage, etc.

21)
fxprod
, le 13.02.2008 à 23:43
[modifier]

En même temps ce n’est pas le boîtier qui choisi le sujet, le cadrage, etc.

si mes souvenirs sont bons et je crois qu’ils le sont le nikon fa ( je le vendais…) avait dans sa mémoire plus que minimale à l’époque plusieurs centaines de configurations d’images possible( contre-jour, neiges , etc…), pour ce faire les ingés nikon de l’époque avaient tout simplement été dans un labo de tirages photos et analysés les photos des clients lambdas et sorti un algorithme dans la micro puce de l’époque gérant la cellule qui reconnaissait les lumières rentrant sur celle-ci, 99% de photos plus que correctes. Le fa devait coûter de 500euros à 800 euros à l’époque.

P.S. je sais que sur ce sujet je suis un em….. de 1° classe et j’assume ce fait….

22)
Tony
, le 14.02.2008 à 09:03
[modifier]

Mais il me semble que cela n’a pas changé. Les algorithmes de calculs d’exposition sont toujours basés sur ce principe : le processeur compare la scène qu’il “voit” avec une base interne de milliers de cas et prend l’option qui lui semble la plus juste (ceci est valable pour Nikon du moins).

Après, vu la complexité d’un D3, lorsqu’on ne maîtrise pas tout ça peut faire des dégâts j’imagine (moi je préfère l’ergonomie Canon, c’est plus à la portée de ma personne :p).

Encore une fois, même si la photo est techniquement nickel/chrome avec un joli histogramme en forme de colline verdoyante, cela ne veut pas dire qu’elle n’est pas ratée.

P.S : et tu as raison de pinailler sur le sujet puisque l’investissement est conséquent.

23)
zit
, le 14.02.2008 à 10:12
[modifier]

si mes souvenirs sont bons et je crois qu’ils le sont

Il me semble que le FA, c’était 25 images en mémoire…

;^)

z (c’était quoi le prénom d’Alzheimer, déjà? je répêêêêête: heuuu, quoi, j’ai oublié…)

24)
fxprod
, le 14.02.2008 à 10:50
[modifier]

Il me semble que le FA, c’était 25 images en mémoire…

ben même avec 25 le résultat était là….. le 1% de photos ratées était dû au photographe…..

Alois était et est toujours le prénom d’Alzeimer, par contre j’ai oublié ce qu’il a inventé en photo avec son copain Scheimpflug.

25)
nlex
, le 14.02.2008 à 23:51
[modifier]

Des fois avec Aperture VS. Lightroom j’ai l’impression de revivre le débat – pénible- Indesign VS. Xpress… Mais pourquoi donc les ‘gens’ sur le web veulent absolument prouver que LEUR choix est le MEILLEURS CHOIX pour le reste de la planète ?

26)
Tony
, le 15.02.2008 à 17:25
[modifier]

Parce qu’il faut bien se rassurer et justifier l’investissement ainsi que la pertinence de la chose et plein d’autres aspects psyco-socio-technologiqes ;)

27)
FT'e
, le 17.02.2008 à 10:31
[modifier]

Parce qu’il faut bien se rassurer et justifier l’investissement ainsi que la pertinence de la chose et plein d’autres aspects psyco-socio-technologiqes ;)

Et comme les autres se justifient et qu’on ne peut raisonnablement pas les traîter (ouvertement) de tas de cons, on se justifie à son tour. :)

Bon, après expérimentations sur une semaine, Aperture 2 est en très grand progrès. La qualité de conversion est superbe. J’ai sorti des tirages BW tels que je n’ai pu obtenir l’équivalent avec Lightroom. Mais il me manque certains outils de Lightroom, tels que la courbe ajustable visuellement. L’anti-bruit est des plus basics et peu efficace (il floute beaucoup, c’est pas terrible). L’ajout de plug-ins laisse espérer l’intégration de Noise Ninja ou de Nik Dfine, mais en attendant… Vu que je shoote énormément entre 800 et 3200 ces temps… Bref. Les fonctions de cataloguage sont toujours aussi brillantes, remarquables.

Mais de là à rechanger de catalogueur, non. Ma librairie Lightroom est bien ordonnée et mon workflow comme on dit est bien rôdé maintenant. Il y aurait une fonction d’importation directe du catalogue Lightroom, pour récupérer un maximum d’information dont les copies virtuelles avec autant d’ajustements que possible… Mais voilà, il n’y a pas.

Ce manque de suivi d’Apple, qui a laissé un boulevard grand ouvert à Adobe, a tué Aperture pour beaucoup d’utilisateurs. C’est pas si évident de changer de catalogueur lorsqu’on a des dizaines de milliers de photos avec plétore de photos ajustées. C’est vraiment très très dommage car ce logiciel est supérieur à Lightroom en ce qui me concerne. Jusqu’à Lightroom 1.5 ou 2.0.

28)
zit
, le 17.02.2008 à 11:06
[modifier]

Ce manque de “pugnacité” d’Apple ne s’expliquerait–il pas par une volonté d’enterrer la hache de guerre (sans pour autant fumer le calumet de la paix) avec la maison en pisé? Apple ne peut pas se permettre de trop se fâcher avec eux, déjà qu’il y a le contentieux Final Cut… Quand on voit que les ventes de machines avec “Intel inside” n’ont vraiment démarré qu’avec la compatibilité de la “Creative suite”… Et Apple a encore un peu besoin de vendre des machines, de moins en moins, certes quand on voit les humeurs trimestrielles de TTE, mais encore quand même…

z (bon, c’était ma vision à 2 balles, je répêêêête, de toute façon, je n’utilise ni l’un ni l’autre, étant allergique à l’idée de la “librairie” captive d’un logiciel, ma mésaventure avec ithune m’a suffit!)

29)
gaucho
, le 19.02.2008 à 22:23
[modifier]

J’hésite,…… j’hésite

Désolé par la reprise de iView par MS, je ne suis pas très convaincu de l’évolution de ce catalogueur dans le giron de MS. J’en cherche donc un autre – pour développer mes “négatifs”, j’utilise Nikon Capture NX. Aperture me servirai donc principalement pour les autres fonctions: cataloguer, évt. partager, publier et créer des photo-books (là je ne sais pas si ce logiciel facilite aussi la mise du texte en page avec les photos).

J’ai téléchargé la version d’essai mais pas encore eu le temps de vraiment essayer.

Ce qui m’effraye particulièrement, c’est le volume que prend le fichier photothèque créé par Aperture après importation – et là je me suis bien gardé de cocher l’option qui recopie tout, … (env. 1/10 du volume original de toutes les photos)

Qu’en pensez-vous ?