Profitez des offres Memoirevive.ch!
Roomba 530 – Robot aspirateur de iRobot, par Alain Le Gallou

Comme ce lundi, c’est un gentil lecteur fidèle qui s’y colle aujourd’hui, pour vous parler d’Helmuth 2… enfin, d’iRobot-Roomba 530. Je veux parler d’Alain Le Gallou.

Merci de nous montrer que cet aspirateur aussi amusant qu’intelligent et efficace a bien évolué depuis l’article que j’avais écrit en 2005.

À toi Alain, et merci pour ton travail.

Roomba 530 – Robot aspirateur de iRobot

Test en milieu hostile

J’ai toujours classé les robots aspirateurs dans les gadgets probablement peu efficaces, sans jamais vérifier sérieusement. Je n’ai pas non plus la chance de connaître quelqu’un qui en a un. En plus, comme un imbécile, je n’ai pas vérifié les archives de CUK où il y avait déjà un test en octobre 2005 du modèle de l’époque.

C’est donc dimanche soir, au coin du feu, en lisant la rubrique “technofolies” des dernières pages de Science et Vie, que j’apprends, qu’un nouveau modèle lave aussi le carrelage.

Comme l’article était en dernière page, et qu’il me restait plus qu’à me lever pour aller chercher autre chose à lire, je passe réveiller mon iMac pour voir ce qu’en dit Google. Notez, Google est encore plus bête que moi, et lui, c’est un pro, il n’a pas d’excuse, car il ne donne pas l’article de CUK dans sa liste, ce qui m’aurait évité de fouiller le web pendant une heure.

J’apprends que c’est sur le marché depuis 5 ans, et que 4 millions d’exemplaires ont été vendus. Cela me fait penser que c’est peut-être sorti de la catégorie gadget, pour aller dans celle de “peut-être utilisable”.

Je trouve un forum, les commentaires ne sont pas dithyrambiques, mais n’indiquent pas que cela marche mal. Seuls des problèmes de durée de vie des accus NiMh, comme sur les ordinateurs portables, sont signalés.

De plus, j’ai trouvé peu de commentaires, et sachant qu’il faut prendre garde à ceux écrits par le marketing des commerçants se faisant passer pour un utilisateur, je restais dans le doute.

Alors, j’oublie comme par le passé, et je retourne au coin du feu, ou, je reste avec Google, et j’analyse de plus prêt pour un achat potentiel. Avec quid, celui qui lave, car j’ai du carrelage au rez-de-chaussée, et de la moquette à l’étage.

image

coin du feu honni par les aspirateurs, car plein de toutes sortes de saletés, scories et brindilles de bois qui tombent des bûches

Néanmoins, Google n’ayant donné moult adresses de marchand, je vois que le prix du modèle de base, aspirateur seul, est de 299 euros. Ce n’est pas cher comparé à un iPhone, et encore moins comparé à un MacBook Air, et même pas cher du tout comparé à un aspirateur avec traîneau à balais rotatifs pour moquette. Le modèle efficace de chez Miele vaut 529 euros.

Et puis Apple va râler, si je néglige un iMachin. Au fait, Steve sait-il qu’il y a une société iRobot qui utilise son concept en iMachin? Donc, je reste devant mon iMac et cherche des données techniques sur le Roomba530 de iRobot, sans attendre le modèle Apple iASPIR AIR piloté par wifi. Je découvre, dans l’ordre de mes préoccupations:

  • que la construction est très modulaire, d’un démontage facile pour la maintenance, pour remplacer entre autres, l’accu en cas de faiblesse.
  • qu’il a une base de recharge, et qu’il y retourne tout seul se recharger.

image

  • qu’il ne fait que 34 cm de diamètre et surtout 7 cm de hauteur, et donc se glissera sous mon lit. Moi qui ne passe l’aspirateur que lorsque le nombre de moutons, qui sortent de dessous le lit, font trop de bruit, je commence à être intéressé.
  • qu’il ne tombe pas dans les escaliers. Cela tombe bien, j’ai un escalier. Heu qu’est-ce que je dis, non, cela ne tombe pas, puisqu’il s’arrête, et repart en arrière. Enfin, quoi, c’est clair, cela tombe bien parce cela ne tombe pas. Qui dans le fond du web dit que c’est une dialectique “café du commerce enfumé”. J’en tombe par terre. Hop là, malheureux, il ne faut pas prononcer le mot “enfumé”, cela a donné 242 commentaires pour l’article du 21 janvier. Brisons là, et regardez la photo ci-dessous, vous voyez, il tâte où il va mettre ses roulettes.

image

Continuons, il a une brosse sur le côté pour la poussière dans les coins. Cela ne m’est jamais venu à l’idée que la poussière dans les coins gênait qui ou quoi que ce soit. “Damn perfectionist” comme il y disait dans MASH.

image

Qu’il passe du parquet au plus haut d’un tapis épais. Intéressant, il passera peut-être sans encombre sur les gros câbles de ma Hi-Fi, et sans les aspirer si possible.

image

Qu’il ne se bloque pas en avalant les franges du tapis. La rotation de la brosse s’inverse pour se libérer. Je n’ai pas de tapis, mais la fonction indique une conception plutôt sérieuse, renforçant l’option que ce n’est peut-être pas un gadget.

Qu’il a, fonction de base, la capacité d’éviter les obstacles. Un commentaire disait qu’il roulait un peu vite (28 cm seconde), et tapait néanmoins un peu dans les meubles. Probable qu’il va falloir que je perde l’habitude de poser sur la moquette des piles de CD, mes modèles réduits d’avion, des livres.

Son autonomie est prévue pour 80 m2 d’aspiration. Il lui faut trois heures pour recharger. Qu’importe, puisqu’il retourne seul en fin de charge à sa base. Il peut prendre son temps, et vivre sa vie.

Il n’a pas de sac, mais un réservoir 400 cm3 Bien, pas bien, je ne sais pas, sauf que je ne trouve jamais au supermarché les bons sacs pour mes aspirateurs.

Je n’ai pas trouvé si il y a une détection réservoir plein. (Il n’y en a pas).

Son poids est de 2,9 kg batterie comprise. Soit, moins lourd et moins encombrant qu’un aspirateur classique.

Il y a une sécurité enfant et petit chat farceur. Le robot s’arrête si vous le soulevez.

Il est donné comme très efficace pour les poils d’animaux. Cela me semble normal, il a trois brosses, dont deux contre rotative, qui décollent la poussière et les poils. C’est le principe classique des aspirateurs traîneau pour moquette.

Son niveau de bruit est de 70 dB. C’est moins qu’un aspirateur normal qui est de l’ordre de 75 dB ou plus. Rappel, le bruit double tous les 3 dB, donc il est de l’ordre de quatre fois moins bruyant. C’est beaucoup moins, mais j’ai des craintes quand même. Heureusement, il travaille tout seul en votre absence.

Sa puissance, le web donne 1,2 m/sec de débit d’air, et 30 W d’aspiration. Mais sachant qu’il n’y a pas de déperdition dans un tuyau, car une aspiration très proche, je ne pense pas que l’on peut comparer cette valeur faible avec un aspirateur normal. Je n’en tire pas de conclusion. Il faut voir en réel.

De même pas bien clair s’il va dans la pièce d’à côté par une porte ouverte, va-t-il retrouver sa base, et s’il n’a pas assez de batteries pour finir la pièce, mémorise-t-il où il en était, ou recommence-t-il à zéro, risquant de ne jamais finir.

Il est vendu avec une barrière infrarouge pour justement l’empêcher d’aller dans la pièce à côté.

Mes sentiments en résumé, après cette ballade sur le web, c’est que cet aspirateur semble être plus qu’un gadget, avec des fonctionnalisés assez complètes, plutôt bien pensées sur le papier. Enfin vu que le prix est léger pour moi, et moins cher qu’un aspirateur haut de gamme.

J’achète.

Oui, mais quel modèle.

Le dernier iRobot Scooba qui lave à 400 euros et qui sera disponible courant février – Non, je n’attends pas, et je vais déjà tester le normal, celui qui aspire. Si c’est bon, je le mettrai à l’étage et verrai pour le rez-de-chaussée en carrelage après.

Le modèle normal iRobot Roomba 530 avec une seule barrière à 299 euros.

Le modèle haut de gamme iRobot Roomba 560 à 399 euros avec en plus une deuxième barrière, et la fonction de programmation. La fonction de programmation évitant uniquement à avoir à appuyer, avec le pied, sur le bouton “marche” avant de s’enfuir pour ne pas l’entendre. Je décide d’économiser 100 euros et tester déjà si le modèle 530 aspire correctement.

J’ai donc commandé, au pif pour le choix du marchand, un iRobot Roomba 530 à 299 euros, garantie deux ans.

En fait, je me suis “planté”. Je suis passé à côté de la différence des barrières entre le 530 et le 560. La barrière du 530 est juste une barrière, celle du 560 a en plus une fréquence radio permettant au robot de partager son temps entre deux pièces, et d’aller d’une barrière à l’autre pour rentrer à sa base. Je l’ai compris que plus tard en lisant la notice.

La barrière du 530 s’appelle “Virtual walls” et celle du 560 s’appelle “Virtual wall LightHouse”. le “Virtual wall LightHouse” ne peut s’utiliser que sur le 560.

Le 560, avec deux “Virtual wall LightHouse”, est donc capable de diviser sont temps de nettoyage entre trois pièces, 35 minutes dans la première pièce, 35 dans la deuxième et 35 minutes dans la troisième, et revenir à la base en passant d’un “Virtual wall LightHouse” à l’autre.

Les obstacles et risques de non-fonctionnement

Voyons un peu en photo, les obstacles de mon domicile, et pensez au vôtre. Vous avez quoi sur le trajet de ce bolide qui travaille seul sans surveillance.

Les vidéos de démonstration du net, sont toutes dans des pièces avec au plus, fauteuil et table que le robot ne peut renverser. La vraie vie, ce n’est pas “boom” comme dit Steve, et votre bureau est propre.

Vous avez quoi comme obstacle? Chez moi, des câbles en quantité, et des objets bizarres qui n’ont pas trouvé de place sur les étagères.

image

OK, je soulève l’hélico de 8cm, pas de difficulté un hélico cela sait faire du stationnaire. N’est-ce pas. Mais les câbles Hi-Fi, qui ne sont pas WAF, mais fondamentaux, et la multiprise à gauche. Qui n’a pas une multiprise par terre.

Là, je commence à m’inquiéter pour ma pièce Hi-Fi salon de lecture.

Et l’arrière des enceintes, ce n’est pas des choses à brutaliser. Je suis inquiet.

image

Idem pour mes piles de disques rangées le long du mur. Va-t-il foncer comme un fou sur Clara? Haskil pas Morgan, Morgan je ne me ferais pas de soucis. Et faire tomber un 180 Apo, parfaitement rangé à sa place dans sa chaussette? Tiens, Clara, en contrepèterie, cela fait. Non, stop, je ne dis rien, car c’est la perche tendue à qui vous savez, et qui va faire un commentaire politique de trois pages. Passons, sur la pointe des pieds.

image

Il y a aussi une tapette à souris. Je vous fais grâce de la photo, pas du risque. Je vous laisse imaginer la gueule du robot avec une tapette pincée sur un capteur, et couinant de douleur.

Voilà les risques pour l’étage, pour le rez-de-chaussée pas de risque a priori, un billard, des commodes, armoire, seul le rocking-chair avec ses pattes courbes peu coincer le robot, et les morceaux de bois abandonnés par les bûches de la cheminée.

Voilà, j’ai fait le tour des gros risques chez moi. Et, chez vous?

Les tests en grandeur nature

Commandé dimanche reçu mercredi, c’est le délai normal, mais je suis pas content. À la commande je n’ai reçu que l’accusé du retrait de la banque, et aucun accusé de commande, ni le lundi l’indication de départ du colis. Le mardi, je passe un mail de questionnement à robot-aspirateur.com pour savoir si ma commande a été bien prise en compte. Je n’ai jamais eu de réponse. Je commanderai le modèle qui lave ailleurs.

Ouverture du colis, rien à dire, packaging, notice, du professionnel comme pour un MacBook.

Je mets en charge, et lis la notice. Oui, oui, je lis la notice. La première charge 16 heures, ce qui indique, les connaisseurs en modélisme électrique ou autre me suivront, une charge lente au 1/10, charge classique de rodage. Boum, une heure après le voyant vert de fin de charge s’allume. Conclusion, le chargeur ne fait que la charge rapide.

Et en plus, j’ai compris grâce à la notice la différence entre le 530 et 560. Comme je vous l’ai déjà expliqué, ce n’est pas que l’ajout de la télécommande et programmation. Les barrières infrarouges du 560 ont une émission radio supplémentaire pour permettre au robot de passer d’une pièce à l’autre pour retrouver sa base.

Il y a une démonstration vocale. J’oublie, et au travail immédiat. Je mets la bête au milieu de la pièce et j’appuie sur le bouton “Clean”.

Premier test: le test du bruit: Très agréable surprise. Il cliquette de temps en temps, mais à part cela pas vraiment bruyant, car le son n’est pas strident. Il n’est pas nécessaire d’élever la voix pour se parler dans la même pièce.

Test des chocs sur les objets. Il n’a même pas fait tomber le pied photo.

image

Et le poster posé par terre n’a pas bronché, et n’a pas de trace de choc. Le robot donne l’impression de rouler vite, mais s’arrête instantanément en douceur. Le site US indique qu’il y a un senseur d’approche pour ralentir avant le choc.

image

Il est notable, qu’après un choc, il repart doucement pour tester l’environnement. Il reprend sa vitesse maximum de 28 cm seconde qu’après avoir parcouru environs trente centimètres sans toucher un autre objet.

Test des câbles Hi-fi, c’est des gros. Mais pas de difficulté, il passe par-dessus. Juste, parfois, il s’accroche, et tire un peu sur le câble. J’ai attaché les câbles au pied de l’enceinte pour garantir que les câbles ne seront pas tiraillés.

image

Il est monté, pendant que j’avais le dos tourné, sur cet enchevêtrement de câbles en cour de connexion d’une ligne de téléphone. Un peu comme le hérisson qui monte sur une brosse. Hé, bien, comme, le hérisson, il s’est agité fortement, et il est redescendu en disant “tout le monde peu se tromper”, et est parti ailleurs la tête haute. Histoire classique de hérisson, pas pour le robot, je fus étonné qu’il n’a pas avalé les fils, et ne soit pas resté bloqué. Il était pourtant soulevé par les câbles.

image

Test de nettoyage: Travail parfait sur la moquette. Pour le salon, là, ce fut épique. Il est parti sous le coffre à bois, là où je n’ai jamais mis un poil de balai. Faut voir dans quel état il est ressorti, car l’environnement est hostile. Écorces de bois laissées par le panier à bûche que j’ai posé sur le coffre pour lui laisser la place, cendre, et le pied du support barbecue qui dépasse. Il tentera de monter dessus, oscillera dangereusement, mais repartira.

image

Le voilà dessous, notez qu’en entrant il a bien enlevé sur le carrelage les petits morceaux d’écorce, visible à droite le long du meuble.

image

Voyez dans quel état il ressort, couvert de toile d’araignée.

image

Au bout d’environ une demi-heure, j’ai pensé qu’il serait bon de venir à son aide et vider son sac. Bien, m’en a pris, une bonne décennie de saleté sous le coffre donna ceci: Brindilles, papier, bout d’écorce, et un plein de saleté. Il faut dire que ce petit robot est persévérant, car il y est allé quatre fois sous ce coffre.

image

Test de hauteur: Hallucinant, je n’en suis pas encore revenu. La volute du milieu de ce meuble est trop haute pour qu’il passe. Pire, elle touche sur sa courbure haute. Pour sortir à cet endroit le robot se coince, son arrière se soulève, mais il repart quand même, et va chercher une sortie ailleurs, et réussit. Je l’ai vu aller trois fois sous ce meuble. Il s’en est sorti à chaque fois.

image

Conclusion

J’en suis encore baba. Et vu la qualité de construction, je ne suis pas inquiet sur sa durée de vie.

Des regrets

Oui, que son socle n’intègre pas le transformateur, l’esthétique en prend un coup. Cette information est bien cachée sur les photos de tous les sites de vente et constructeur.

image

Et aussi, de ne pas l’avoir acheté plus tôt. Il bosse dans la pièce à côté pendant que je tape ce papier. Fini la corvée aspirateur.

Maintenance

Sachant que le robot va aller sous les meubles, où, peut-être vous n’avez jamais passé un aspirateur classique, je vous recommande, au début, de nettoyer votre robot à chaque utilisation.

J’ai pensé à vider le bac à chaque utilisation, me doutant qu’il ramassait beaucoup pour la taille de son réservoir en allant sous les meubles pour la première fois.

Je n’ai nettoyé la mécanique et le filtre, comme indiqué sur la notice, qu’après trois utilisations. Ce n’est pas suffisant au début, sauf si vous démarrez avec une maison propre sous les meubles. Les photos parlent d’elles-mêmes.

N’oubliez pas que pratiquement le seul risque de panne, c’est le blocage des parties en rotations par des filaments de fils, cheveux, moutons tassés.

Je recommande aux débuts de faire une vérification à chaque utilisation dans une nouvelle pièce. C’est très facile à ouvrir, car très bien pensé comme mécanique.

Une utilisation c’est 60 mn environ, entre batterie à pleine charge à batterie vide, jusqu’à ce que le robot retourne à sa base pour recharge.

Pour ouvrir, appuyez sur les deux pattes jaunes, flèche rouge, visible en haut à la limite de l’image.

image

Bien visible, flèche verte, le risque de blocage des roulements.

image

Flèche rouge, des bouts de fil qui s’enroulent.

image

Un pinceau à poil dur, ou une brosse va vous nettoyer tout cela facilement.

Il est notable que la taille, le poids faible, et la facilité de démontage sont des atouts de plus pour ce robot pour effectuer le nettoyage. Ceux, qui ont déjà démonté un traîneau d’aspirateur à moquette, apprécieront.

Références sur le Net

UN article sur CUK en octobre 2005, d’une version précédente de l’appareil.

Un bon descriptif sur un site d’achat avec une vidéo

En anglais, incluant une bonne vidéo, le site du constructeur.

http://www.irobot.com/sp.cfm?pageid=122 vidéo en bas à droite

Comparaison des modèles globalement c’est télécommande, et programmation en plus.

Un article vieux, 2005, un test stupide”:http://www.linternaute.com/hightech/test/050824-vid-aspirobots.shtml fait avec de farine. La farine est l’une des pires choses à décoller et aspirer, et combien de fois avez-vous eu de la farine sur votre moquette? À se demander si ce n’est pas un test fait par des marchands d’aspirateurs pour tenter de discréditer ce robot concurrent.

NDLR

WAF = Woman Acceptance Factor. Valeur généralement proche de zéro.

Exemple: “Ces grosses enceintes Hi-Fi jamais dans mon salon”.

“damn Perfectionist” dans MASH: Je laisse les fanas trouver la séquence dans la série.

Excuse: Je suis habitué à faire des rapports techniques donc sec. Je me suis, donc, fait un exercice de rajout de commentaires style café du commerce pour être plus en adéquation à celui plus léger du web et CUK. mes excuses si j’ai raté.

Alain Le Gallou

34 commentaires
2)
macsteph
, le 15.02.2008 à 06:47
[modifier]

Bonjour Alain,

Très bel article, plein d’humour et sur le fond, très objectif.

En fait, j’aimerais bien avoir ce genre d’outil chez moi, surtout pour le fun. Mais ce qui me retient, ce ne sont pas “pleins de câbles” ou autres choses, mais juste que j’ai 3 enfants de 7, 4 et 1 an dans les parages… Est-ce que c’est compatible avec ce genre d’engin ? Il y a-t-il des utilisateurs(-trices) avec enfants en bas âge qui ont une bonne expérience avec un “iRobot” ? Comment faites-vous ?

Et deuxièmement, ça a l’air de demander beaucoup d’entretien, cette petite bébête… Le temps économisé sur le passage de l’aspirateur est-il “perdu” dans le nettoyage de ce iRobot ?

Macsteph

3)
RBGreg
, le 15.02.2008 à 08:08
[modifier]

Merci pur cet article qui met bien en évidence les avantages de cet appareil. Pour ma part, je suis possesseur du 560 depuis Noël, et dire que j’en suis enthousiasmé serait un euphémisme! Le robot qui retourne tout seul à sa station de charge, c’est juste incroyable!

Point de vue des différences avec le modèle présenté ici: 2 virtual walls au lieu d’un seul, c’est archi pratique pour empêcher le robot de sortir d’une pièce ou d’aller aspirer le sapin de Noël et sa multitude de cables électriques jonchant le sol! Avec un seul, sans doute aurais-je dû plus réfléchir. Qui plus est, cela permet de verrouiller une cuisine possédant deux seuils sans porte… J’ai vaguement testé la fonction lighthouse, tout semble marche parfaitement, mais généralement nous sommes plutôt du genre à laisser irobot dans une partie de la maison fermée pendant 45 minutes sans s’en soucier, et sans brancher ces utilitaires.

La programmation n’est pas franchement à la hauteur du reste de iRobot. Enfin… ce n’est pas moins pratique qu’un magnétoscope, mais j’ai besoin du manuel pour bien saisir le fonctionnement (et je suis informaticien). Maintenant, pouvoir dire à son aspirateur de passer lorsque l’on est pas là, c’est très sympa. Mais bon, si j’en reviens à ce que disait François dans l’un ou l’autre de ces tests: l’émerveillement que produit ce robot quad il passe, eh bien ça vaut tout l’or du monde. Même après 2 mois et demi, on ne peut s’empêcher de sourire quand on le voit arriver.

Point de vue temps gagné, y a pas photo. Le nettoyage est tellement simple, la construction tellement pratique que cela me prend 25 secondes après chaque grand nettoyage, et 5 minutes pour le gros entretien. Complètement négligeable par rapport au temps gagné quotidiennement. Qui plus est, nous avons un chat et un chien, et irobot ne laisse pas de poils derrière lui, rien, que pouïc! Incomparable en résultat face à mon côté flemmard…

Bref, ce robot, j’adore, mais je ne suis pas sûr que la version 560 soit un réel atout par rapport à la 530 (prix d’achat d’un deuxième virtual wall sur nextway: 55chf soit 35€ environ.)

4)
erom
, le 15.02.2008 à 09:08
[modifier]

Bonjour, Ça à vraiment l’air bien ce truc. Juste un truc, le son ne double pas à chaque 3db de plus, C’est plutôt la puissance d’émission sonore necessaire qui doit doubler pour gagner 3 db. Autrement dit, si avec 1 watts j’ai 80 db, il va me falloir 2 watts pour 83 db, 4 watts pour 86 db… Mais pour l’oreille la différence entre 80 et 83 db ne paraitra pas être doublée. A+ Erom

5)
tyranael
, le 15.02.2008 à 09:21
[modifier]

Bonjour,

Une question : est-ce que le transformateur est un 110/220 ? Car vu le prix aux US ça pourrait être intéressant de l’acheter sur place. qu’en est-il de la durée de vie de la batterie ? Sinon ce ibidule semble parfait pour s’éviter l’aspirateur trop régulièrement !

6)
jibu
, le 15.02.2008 à 09:30
[modifier]

le fait qu’il ce recharge tout seul est bien, ça serait vraiment utile si il repartait nettoyer ensuite tout seul

7)
Clyde
, le 15.02.2008 à 09:57
[modifier]

Merci pour ce test que j’attendais depuis un moment.

Ya t’il des déçus de ce robot dans le coin ? C’est toujours bon d’avoir des avis contraire…

8)
Alain Le Gallou
, le 15.02.2008 à 09:57
[modifier]

ça a l’air de demander beaucoup d’entretien, cette petite bébête…

Non, absolument pas.

Le vider, c’est appuyer sur un bouton et tirer le bac, durée 30 secondes, défaut la saleté est à l’air libre en tombant dans votre poubelle. Ma poubelle de cuisine étant petite j’en mets cinq pour cent à côté. Je le fais maintenant dans la grande poubelle dehors.

Le nettoyage des rouleaux c’est mettre le robot sur le dos, appuyer sur les deux boutons jaunes, soulever la trappe. Les rouleaux sont très intelligemment encochés. Leurs sorties sont instantanées. Il n’y a rien à deviser ou autre manoeuvre. Temps global trois minutes maximum. Mais idem, la saleté se répand.

Les enfants : Je ne vois pas de risque, le robot s’arrête dès qu’il est soulevé. De plus, la puissance de rotation des rouleaux est faible, pas de risque de piéger des petites mains. Le risque je le vois plus dans les petits jouets type légo que le robot risque d’avaler. Là, aussi peut de risque. J’ai eu le cas avec un morceau de charbon de bois sorti de la cheminée. Il était pratiquement rond, de l’ordre de 14mn de diamètre. J’ai retrouvé le robot arrêté au milieu de la pièce, et quand je lui ai demandé de marcher j’ai eu un message en trois langues “nettoyer les rouleaux”.

Il m’a fait tomber ma lampe de chevet de lit en tirant sur le fil. Pas eu de dégât. J’ai bien fait d’attacher mes câbles hifi.

@tyranael : Si aux US c’est le même transformateur, c’est bon. Il est marqué : Input 100-240VAC 50/60Hz 0.68A – Output 22.5VDC 1.25A

@jibu : Repartir tout seul, serai intéressant que si il va dans une autre pièce.

@RBGreg : merci pour ce complément, confirmant que le modèle de base est le plus intéressant. Comme deuxième “virtual wall” pour les portes. J’utilise un morceau de bois que je stocke dans mon coffre à bois. Il en faut un assez lourd. Le mien est du 5×5cm sur la largeur d’une porte.

9)
Guillôme
, le 15.02.2008 à 10:20
[modifier]

J’avoue être assez sceptique sur ce genre de produit… S’il faut préparer le terrain avant son passage (enlever les chaises, obstacles, fils…) et s’assurer qu’il reste dans telle ou telle pièce, je ne suis pas sûr que ce soit moins contraignant que la corvée d’aspirateur.

Ensuite, ce type de produit n’est pas adapté à une petite surface, j’en conviens mais j’ai du mal à imaginer son efficacité dans une grande! La maison de campagne c’est de mon côté étages, escaliers, petites pièces et grandes pièces. Dans les grandes pièces, c’est multiples pieds de chaises, obstacles et compagnie. Je vois mal comment ce petit robot pourra faire son travail…

Alors, est-ce vraiment une bonne solution autonome ou est-ce une bonne solution si on accepte les contraintes qui vont avec son utilisation?

10)
jibu
, le 15.02.2008 à 11:01
[modifier]

> Guillôme: t’as pas tord, on a le premier modèle et le temps de faire de la place, t’as passé l’aspi standard. Du coup me femme ne l’utilise pas beaucoup. La batterie à tenu 1 an ensuite on avait une autonomie de 10 minutes donc nul. On a acheté une nouvelle batterie et c’est pas donné. Bref c’est pas mal mais c’est pas une femme de ménage.

11)
Alain Le Gallou
, le 15.02.2008 à 11:40
[modifier]

@Guillôme : personne ne t’a dit qu’il faut enlever les chaises et obstacles. Nous avons parlé uniquement des fils risquant de tirer sur des objets légers, et risque d’avaler de très petits objets comme les légo des enfants. Ce qui n’a pas de gravité puisqu’il s’arrête.

Il passe très bien entre les pieds d’une chaise, et il sait tourner autour. Pourquoi déplacer les chaises. C’est de la psychologie dure à combattre, comme celle de prélaver la vaisselle avant de la mettre dans le lave-vaisselle. Qu’est-ce que cela peu foutre qu’une assiette sur 20 ressorte un peu sale. Il sera toujours temps de la laver si cela arrive.

Personne n’a dit qu’il n’était pas adapté à une petite pièce, pas plus qu’à une grande. la contrainte c’est la durée de la batterie, environ 45mn. c’est trop pour une petite pièce. Et après, il aspirera une partie déjà propre, c’est tout, qu’est ce que cela peut te faire. Pour une très très grande. Tu le feras fonctionner deux fois.

Chez moi, j’ai des grandes pièces et des petites. Je fais en même temps, ma chambre et salle de bain contiguë. Il passe plusieurs fois de l’une à l’autre suivant ces trajectoires, et lui il va sous le lit parfaitement, pas toi. Mon salon billard est grand, je le limite à ce salon.

Et surtout il travail quand je ne suis pas là, donc pas de bruit pour moi. Pas d’aspirateur lourd à sortir d’un placard, une minute pour l’emmener dans la pièce que je veux nettoyer et appuyer sur un bouton. C’est tout.

Le seul problème que je vois c’est la durée de la batterie comme jibu signale, que ce soit pour lui ou un ordinateur portable. D’une part, nous en sommes à de meilleures générations de batterie maintenant. D’autre part, les batteries étant en meilleurs forment si elles travaillent. Je laisse mon robot travailler jusqu’à épuisement. Nous verrons dans un an le résultat.

Un point est sûr, j’ai une maison propre maintenant, ce qui n’était pas le cas avant.

12)
Caplan
, le 15.02.2008 à 12:30
[modifier]

Merci pour ce test très complet!

Si on nous avait dit que le futur, ce serait d’avoir des soucoupes volantes qui nettoient sous nos meubles…

A propos de soucoupes volantes, j’ai mis en ligne une version française très réussie de la pièce radiophonique d’Orson Welles. Vous pouvez l’écouter ici:

La Guerre des Mondes

Milsabor!

13)
borelek
, le 15.02.2008 à 14:09
[modifier]

Je me suis, donc, fait un exercice de rajout de commentaires style café du commerce

et moi de ne lire que cela.

C’est parfait.

Quant à la contrepèterie de Clara ! Je sèche.

15)
Guillôme
, le 15.02.2008 à 17:32
[modifier]

Il passe très bien entre les pieds d’une chaise, et il sait tourner autour. Pourquoi déplacer les chaises.

On ne doit pas avoir les mêmes tables et chaises alors :D Moi, c’est genre une table 12 personnes avec 12 chaises donc, 48 pieds de chaises sous la tables, soit un labyrinthe de pieds où seul une souris peut s’en sortir :D

Personne n’a dit qu’il n’était pas adapté à une petite pièce, pas plus qu’à une grande. la contrainte c’est la durée de la batterie

Ben la petite pièce, ça va tellement vite avec un vrai aspirateur que je suis dubitatif.

Apparemment tu as l’air convaincant et convaincu alors je vais y penser et si jamais j’offre cet aspirateur et qu’il ne sert à rien, je viendrai me venger :p!

16)
caesar morituri
, le 15.02.2008 à 18:10
[modifier]

WAF = Woman Acceptance Factor. Valeur généralement proche de zéro.

Comment faire pour influer sur le WAF? Peine perdue ? Quelqu’un a-t-il une piste ?

17)
fxprod
, le 15.02.2008 à 18:27
[modifier]

Comment faire pour influer sur le WAF? Peine perdue ? Quelqu’un a-t-il une piste ?

Un truc que j’utilise depuis longtemps:

elle: ” tiens c’est nouveau cela!!!!”

moi: ” mais non il y a longtemps que je t’en ai parlé, mais comm’d”hab. tu ne m’a pas écouté!!!!”

bon résultat prouvé, fonctionne plus de 2 fois sur 3

18)
Alain Le Gallou
, le 15.02.2008 à 19:50
[modifier]

c’est genre une table 12 personnes avec 12 chaises donc, 48 pieds de chaises sous la tables, soit un labyrinthe de pieds où seul une souris peut s’en sortir

Ta phrase me semble contenir l’indication que la femme de ménage avec son aspirateur ne peut pas résoudre le problème non plus, puisque seule une souris peut s’en sortir.

Dit autrement, tu voudrais que le robot fasse ce qu’une femme de ménage ne sait pas faire non plus. Sérieusement, voyons comment elle fait ?

La solution de ta femme de ménage c’est de déplacer toutes les chaises pour aspirer sous la table, après avoir aspiré autour. Tu fais pareil avec ton robot. Laisse-le bosser les chaises sous la table, reviens 30 minutes après, et déplace tes chaises. Egalité humain – robot.

Avec un avantage pour le robot dans ta configuration avec tes chaises bien alignées, quand le robot va se glisser sous une chaise, sauf coup de chance d’être pile perpendiculaire et ressortir en face, il va probablement cogner sur un pied, virer de 30 degrés, rebuter, revirer avec un angle plus faible, rebuter plus loin, et te faire comme cela toute la longueur sous tes chaines. C’est à peu près la même configuration que mon vaisselier où il est bloqué sur trois côtés. Il se cogne, il se cogne, mais fini par ressortir sur le petit coté, et pendant tout ce temps-là, il nettoie.

Il y a certainement un nombre de petits angles morts où il n’a pas aspiré. Mais, comme il va y revenir régulièrement, le résultat sera très correct. Ce que je crains par contre c’est qu’il utilise beaucoup d’énergie dans ces changements de direction trop fréquents, ce qui peut diminuer son temps de travail.

Mais là encore, ce n’est pas trop grave, car il faut changer la notion espace-temps dans notre tête. Pas celle de Einstein, je veux parler du temps en nombre de fois où vous passez l’aspirateur vis-à-vis de la taille de la pièce. Vous ne faites plus le ménage quand c’est sale une fois par semaine en râlant, vous déclencher votre robot à chaque fois que vous quittez votre appartement. Avec tes chaises déplacées de temps en temps.

Cet après-midi, mon robot à nettoyer mon bureau qui n’était pas sale pour moi, mais lui a trouvé de la poussière, pendant que j’étais au chantier voir mon bateau. Hier, il a fait la cuisine toujours pendant mon absence, car je n’aime pas le bruit.

Le seul grand problème qui peut bloquer c’est le WAF qui a souvent la règle “je veux tout propre tout de suite”. Désolé @Caesar Morituri il n’y a pas de solution. A ma connaissance la valeur d’un WAF est encore plus inaltérable que la constante de Planck

19)
RBGreg
, le 15.02.2008 à 20:02
[modifier]

Pour le WAF, ma méthode:

L’homme a une vision du ménage plutôt curative: faut que ça soit franchement crade pour qu’on veuille bien se bouger et apprécier la différence. La femme est plutôt préventive, autant que ça ne soit jamais dégeu, histoire de ne pas avoir honte si quelqu’un passe à l’improviste. Evidemment, je ronchonne quand il faut faire le ménage, ce qui diminue — j’y travaille — le nombre de fois où l’on se charge de cela. le roomba permet justement de pallier cette déficience masculine, puisque l’on peut commencer à passer l’aspirateur de manière préventive!

J’allais oublier un autre avantage essentiel de ce robot: plus besoin de s’embêter à trouver la prise la plus centrale possible; plus besoin de débracher et rebrancher l’aspirateur à chaque changement de pièce; plus besoin de ranger l’aspirateur… Mon côté flemmard est très sensible à cela :-D

20)
zit
, le 15.02.2008 à 22:19
[modifier]

C’est vrai que c’est tentant, ce truc (et je suis sûr que ça plairait aux chats ;o), quand mon Miele de 20 ans sera vraiment mort, peut être?

Sinon, le 28mm n’a pas l’air bien à sa place non plus…

z (prêt pour le Roomba 5523780, je répêêêete: dans 20 ans, quand l’aspi sera DCD)

21)
caesar morituri
, le 15.02.2008 à 22:19
[modifier]

Désolé @Caesar Morituri il n’y a pas de solution. A ma connaissance la valeur d’un WAF est encore plus inaltérable que la constante de Planck

Je pense que je vais devoir faire deuil de mes illusions…

Au fait, as-tu acquis cette conviction en construisant ta salle de home cinéma? Et as-tu maintenant terminé les finitions de ce local ?

Editus moderatus : Pour commenter correctement, clique ici ;)

22)
caesar morituri
, le 15.02.2008 à 22:21
[modifier]

Oups ! je vois que je ne sais pas inclure une citation… Mille excuses aux lecteurs dont j’aurai écorché les yeux à la vision de mon commentaire précédent!

23)
Guillôme
, le 15.02.2008 à 22:27
[modifier]

Ca y est, j’ai compris!

En fait legallou est un revendeur de Roomba 530 qui se fait passer pour un rédacteur :p

Mon Dieu, du publi-reportage sur Cuk, mais que fais la police?

24)
zit
, le 16.02.2008 à 08:16
[modifier]

Ah, mais c’est clair comme de l’eau de roche! (j’ai toujours eu envie d’employer cette expression;-) Et évidemment, il a lâchement profité de l’absence de François pour perpétrer son forfait! (pas mal, ça non plus, hein?;o)

z (et l’agent O qui ne dit rien, je répêêêête: et l’agent A qui ne dit rien non plus!)

25)
Roger Baudet
, le 16.02.2008 à 09:07
[modifier]

A ma connaissance la valeur d’un WAF est encore plus inaltérable que la constante de Planck

Ben mon vieux, il n’y a que sur CUK qu’on arrive à placer ça en parlant d’aspirateur :-)

26)
PhilSim
, le 16.02.2008 à 09:12
[modifier]

J’ai acheté il y a 4-5 ans ce qui semble avoir été le premier modèle de la soucoupe Romba que j’ai vu dans le commerce. Un peu moins performante sur le plan technologique que celle qui circule actuellement, mais tout à fait efficace pour ce qui concerne l’aspiration (ce qu’on lui demande, finalement). Eh bien, savez-vous, ce qui a provoqué son décès (car le bidule est mort et probablement recyclé, puisque je l’ai déposé à l’endroit ad hoc)? Je vous laisse deviner: La batterie?: elle n’était plus très vaillante mais permettait encore le déplacement du Romba durant une dizaine de minutes… Et puis ça se change. Une panne mécanique ou électrique? Nenni que non point… Alors quoi? Les PNEUS. En effet, un jour, en nettoyant l’appareil, j’ai découvert que les pneus commençaient à être “cuits” avec l’apparition de fissures, et constaté alors que, sous leur profil bien marqué, ils étaient (sont encore?) en fait constitués d’une bande de caoutchouc plutôt mince recouvrant une “jante” tout à fait lisse… Et puis très vite, la rupture totale, laissant l’appareil complètement incapable de se déplacer… J’ai essayé d’obtenir des pneus de rechange, mais ça n’a pas été possible, et de toute façon l’opération nécessiterait le démontage avancé du Romba, car les roues sont parties intégrantes des deux unités motrices et ne sont pas démontables simplement. Exit donc le Romba, et je suis revenu à mon aspirateur conventionnel, qui, finalement, ne fonctionne pas si mal…

27)
ToTheEnd
, le 16.02.2008 à 10:00
[modifier]

Ben moi je suis très intéressé par ce machin car tout ce qui est ménagé me saoul comme vous pouvez même pas l’imaginer!

Et ce nouveau modèle a failli me convaincre car il apporte quelques nouveautés intéressantes…

Heureusement, Internet existe et j’ai pu trouver la vidéo d’un enrager qui a eu un problème avec le Roomba 570 (haut de gamme donc). Il a tout démonté et il explique où se trouve un problème en particulier… et c’est pas jojo.

Comme dit le mec à la fin de la vidéo, iRobot devrait un peu mieux soigner la finition de ses engins…

Démonstratioin simple des problèmes Roomba

T

28)
mff
, le 16.02.2008 à 12:40
[modifier]

Cela semble-être intéressant pour des personnes ayant des problèmes de mobilité!

D’autre part, Il serait intéressant de pouvoir le tester

29)
Claude Mouginé
, le 21.02.2008 à 09:39
[modifier]

Bonjour à tous,

Et bien ça y est, suite à l’article d’Alain, j’ai craqué ! Je suis allé cherché Firmin (c’est le nom qu’on lui a donné) chez Robotdom, dans le nord de Paris. Accueil très sympa, démonstration, etc.. Et, en prime, démonstration de robots de gravure de CD. Ca m’a ouvert des horizons pour mon travail. Après deux essais, je témoigne : l’article d’Alain n’est pas un publi-reportage ! Tout se passe comme il l’a dit dans son article. Le WAF doit frôler les 200 % … Quant au CAF (cat acceptance factor), il est voisin de zéro. Je n’ai pas encore testé le nettoyage dans plusieurs pièces avec les murs virtuels, ce sera pour demain. Mais pour l’ensemble salon/cuisine (parquet et carrelage), résultat correct à 99%. Seul problème rencontré : il y a un escalier hélicoïdal dans le salon. Le profil des marches n’est pas rectangulaire, mais légèrement trapézoïdal. Firmin se coince dessous, parce qu’il y a va par la partie fine de la marche, sous laquelle il passe, et se bloque, roues soulevées, sous la partie épaisse, sous laquelle il ne passe pas.. On cherche une solution…

Bonne journée à tous

30)
mff
, le 21.02.2008 à 20:01
[modifier]

J’ai demandée par mail s’il y avait une possibilités de le tester chez soie, pas de réponse :(

31)
hbourj
, le 13.04.2008 à 22:32
[modifier]

Bonjour, j’ai acheté hier en France (tiens, un français) un Roomba 530 avec une garantie supplémentaire de 3 ans ce qui m’a coûté 300 + 49 = 349 €. En 1 jour 1/2 d’utilisation je ne peux bien sûr rien dire sur la fiabilité et la durabilité de l’engin. Par contre je peux dire que : – L’endurance de la batterie est suffisante pour mon logement (100 m2, mais on ne nettoie jamais tout en même temps. J’ai fait le tout en trois séances de netoyage, deux auraient suffit). – Les enfants (12 et 14 ans) l’adorent, ils ne nettoyaient le sol que si on le leur demandait. Maintenant si ils voient de la poussière ils vont chercher le robot, le posent et le mettent en marche. – Avec 9 cm de haut il passe sous la plupart des meubles. – Ne laissez par traîner les chaussons par terre, il peut les pousser sous les meubles. – Si vous voulez un bon nettoyage, il faut bien sûr ranger un peu, enlever les tapis légers que le robot soit repousse en accordéon, soit (les petits) tire avec lui. Mais on range bien avant de passer un aspirateur normal. – Je passais l’aspirateur peu souvent, moins d’une fois par semaine. Résultat la maison pouvait être sale pendant plusieurs jours. Là il suffira de poser l’engin, de le mettre en marche chaque fois que c’est sale, sans contrainte par rapport à la fatigue, et avec une contrainte mineure par rapport au bruit. – C’est peu bruyant mais c’est très lent, vu que l’algorithme de nettoyage est plutôt un programme de type “statistique” et passe-partout qu’une planification adaptée au cas par cas. – Le nettoyage du robot provoque les mêmes contraintes que celles du nettoyage de tout aspirateur sans sac et avec brosses tournantes. Un inconvénient supplémentaire : La fréquence de vidange nécessité par la taille pas très importante des réservoirs à débris et à poussières (il y en a deux). Pour éviter des détériorations et blocages dus aux enroulements de cheveux autour des divers axes, il faut je pense les enlever soigneusement et très régulièrement. Un problème favorisé par les longs cheveux de mon épouse et de ma fille. – Le retour à la base, ça paraît être plus un gadget qu’autre chose. Mais c’est mieux que si, à la fin de son travail, le robot reste caché sous un meuble quand il a fini. – Pour nettoyer une zone réduite rapidement, je recommande le mode SPOT + l’usage d’une balayette pour expédier sous ou devant le robot les poussières et saletés qui sont hors de portée du robot dans ce mode (En mode SPOT il aspire un cercle d’un mètre de diamètre).

En résumé : + fonctionne, pas trop bruyant, le travail sera fait plus souvent : maison plus propre. – nécessite un entretien/nettoyage soigneux, aussi cher qu’un aspirateur beaucoup plus puissant.

Nota : Ne fonctionnera pas bien sur de la moquette épaisse.

33)
hbourj
, le 10.05.2009 à 18:45
[modifier]

Suite de mon commentaire (n° 31) j’ai mon Roomba 530 depuis un an et j’en, suis toujours satisfait. Il nécessite pas mal d’entretien (démontage complet) à cause de la poussière qui va causer des problèmes aux contacts des moteurs électriques.

Depuis une semaine j’ai aussi un robot Scooba 385, maintenant en vente en France : Il lave le sol après avoir aspiré sommairement les poussières et débris. J’en suis satisfait, il fait son travail même si c’est encore plus lent que le Roomba :

Moins rapide

Ne peut pas laver à raz des murs

Plus encombrant : ne passe pas toujours entre les pieds des chaises Plus haut : passe moins bien sous les meubles

Nécessite plus de préparation avant : dégager les tapis, les chaises, remplir d’eau

Moins indépendant après : Pas de retour à sa base(pas de base), vider l’eau sale, rincer les réservoirs, nettoyer le filtre et le circuit d’aspiration, enlever le module qui contient la brosse, l’ouvrir, sortir et nettoyer la brosse (autour de laquelle les cheveux s’enroulent serré), remonter le tout, brancher pour charger. Et attendre que le sol sèche…

Plus cher : 429 € minimum, contre 275 + envoi pour le Roomba 530.

Le sol est bien lavé car il passe 5 fois de suite au même endroit. S’il y a de la poussière, des moutons, il faut impérativement balayer ou aspirer avant (même problème qu’avec une serpillère…).

La batterie et de grande capacité. La construction et la garantie sont sérieux. Il faut savoir que la marque produit encore la version précédente sous le nom Roomba 5900, qui a une batterie de moindre capacité et une fiabilité moindre (surtout des problèmes d’étanchéité).

Le bruit est différent et d’un niveau comparable au Roomba 530 : Pas de tac-tac dû aux moteurs pas à pas d’avancement, mais un bruit de frottement assez net.

34)
Nept
, le 01.01.2012 à 09:48
[modifier]

Bonjour,

Qu’en est-il après bientôt 3 ans? Toujours aussi content?

Parce que si oui, je crois que je vais me faire plaisir :-)

Et bonne année!