Profitez des offres Memoirevive.ch!
Résultats financiers d’Apple, premier trimestre 2008

Introduction

Comme tous les 3 mois, Apple a annoncé les résultats financiers de son dernier trimestre.

Pour être précis, Apple a communiqué et commenté le 22 janvier dernier les résultats financiers du premier trimestre de son année fiscale 2008 qui s'étend du 1er octobre au 31 décembre.

C'est M. Peter Oppenheimer, Chief Financial Officer (CFO), qui, avec l'aide de M. Timothy D. Cook, Chief Operating Officer (COO), a présenté ces chiffres via une conférence téléphonique émise en QuickTime.

Pour ceux qui souhaitent avoir un historique ou une vue d'ensemble, je les invite à lire les précédentes humeurs que j'ai écrites sur les résultats financiers d'Apple pour le Q1 2004, Q2 2004, Q3 2004, Q4 2004, Q1 2005, Q2 2005, Q3 2005, Q4 2005, Q1 2006, Q2 2006, Q3 2006, Q4 2006, Q1 2007, Q2 2007, Q3 2007 et enfin Q4 2007.

Pour ceux qui sont plus ou moins habitués à lire cette chronique, ils ne seront pas dépaysés puisque je garde une présentation classique malgré des changements "flagrants" dans les graphiques:

  • Les résultats
  • Analyses des résultats par secteur d'activité
  • Conclusions

Les résultats

Pour tous les lecteurs qui viennent régulièrement ici tous les trimestres, je crains ne pas réussir à leur apporter une montagne de nouveautés ou de détails croustillants.

Comme vous le savez sûrement, Apple a encore présenté d'excellents résultats financiers. C'est donc une humeur sans trop de surprises qui vous attend à l'exception du futur...

Avant d'entrer dans le vif du sujet, il faut savoir que pour le 20ème trimestre consécutif (5 ans!), la "pomme" a annoncé un résultat positif. De plus, ce trimestre correspond aux fêtes de fin d'année et historiquement, Apple a toujours posté des bons résultats pour cette période.

En résumé, le chiffre d'affaires s'établit à 9.6 milliards de dollars (+35% comparé à la même période de l'an dernier) et le bénéfice net à 1.58 milliards de dollars (+57% comparé à la même période de l'an dernier)! De plus, la marge brute s'est arrêtée sur le chiffre impressionnant (indécent?) de 34.7% sur l'ensemble du trimestre!

Dans le but d'avoir une référence, il est important de confronter et comparer ces résultats avec le passé, soit jusqu'en 2000 (année extraordinaire pour Apple et l'ensemble de l'industrie informatique) :

Historique des premiers trimestres de 2000 à 2008

Même si ces dernières années, Apple ne focalise plus sa communication sur les Macs, je présente toujours les ventes "machines" en premier. Pour le premier trimestre 2008, Apple a écoulé 2.319 millions de machines, ce qui représente - encore une fois - un record historique sur les 30 ans de la marque!

Trimestre après trimestre, les ventes augmentent y compris pour les modèles de bureau qui n'avaient plus connu de croissance depuis des années! Ci-dessous, je vous propose une illustration des ventes entre les machines de bureau et les portables:

Historique des ventes par segment et par trimestre

Sans surprise, ce sont les portables (laptops) qui ont fait décoller les ventes ces dernières années aidés par les machines de bureau (desktops) depuis deux trimestres.

Période oblige, l'iPod a également connu un grand succès puisque le record de l'an dernier a été battu! Pour les trois derniers mois, ce sont plus de 22 millions de petits baladeurs qui ont trouvé preneur et qui ont rapporté à Apple pratiquement 4 milliards de dollars. Ce dernier exercice porte le total des ventes d'iPod à plus de 141 millions d'unités. Ci-dessous, un historique qui retrace les 6 premières années de la vie de l'iPod:

Après tout juste 6 ans d'existence, l'iPod se porte de mieux en mieux

On commence à bien reconnaître le pic caractéristique des fêtes de fin d'année... attendons de voir les résultats pour Noël 2008!

Enfin, un dernier produit est venu s'ajouter au catalogue de notre marque fétiche: l'iPhone. Bien que ce produit ne soit disponible qu'aux USA, Grande Bretagne, Allemagne et France, Apple a réussi à en vendre plus de 3.7 millions exemplaires. En moyenne, ça représente 20'000 iPhone par jour... et Apple a encore confirmé que pour 2008, quelque 10 millions d'exemplaires devraient trouver preneur.

Voilà pour les faits...

Analyse des résultats

Je ne vais rien dire de neuf: Apple va bien et ça se voit!

Globalement, les revenus générés par la vente des machines doivent être comparés au reste des ventes d'Apple, soit les périphériques (iPod notamment) et les logiciels. Ci-dessous, une illustration faisant la comparaison des troisièmes trimestres entre le segment machines de bureau (iMac, Mac mini et Power Pro), portables (iBook et PowerBook), iPod, périphériques (Airport, Cinema HD Display, etc.), logiciels (Mac OS X, iLife, iWork, etc.), l'iTunes Music Store et enfin, l'iPhone:

Revenus générés par premier trimestre de 2000 à 2008

Pour ceux qui sont attentifs, ils remarqueront un nouveau segment: l'iPhone. Celui-ci paraît ridicule puisqu'il n'affiche que 241 millions de dollars... mais il est en pleine croissance. Cette courbe sera certainement plus significative dans 6 ou 12 mois.

Il y a néanmoins une courbe qui est plus significative que toutes les autres: l'iPod. Avec l'introduction de l'iPod touch, Apple a fait un véritable tabac puisque comme les graphiques suivants le montrent, le prix moyen de l'iPod vendu a connu une forte progression:

Pour le dernier trimestre, le prix moyen remonte la pente

Après une baisse constante depuis début 2006, on retrouve le prix moyen de l'iPod à 181 dollars contre 159 pour le trimestre précédent. Cette hausse de 14% ne peut être expliquée que par le succès d'un modèle comme l'iPod touch.

Personnellement, j'attends la sortie de la version 32GB pour franchir le pas et remplacé mon iPod "classic"... c'est dire si ce produit m'intéresse.

Et les Macs dans tout ça? Et bien ça va! Les ventes sont en hausse et avec le petit dernier MacBook Air, je m'attends à voir ce segment décollé encore plus. J'ajoute également que c'était le moment qu'Apple ajoute une nouvelle machine à sa gamme même si cette dernière est très spécifique à un marché de niche... mais qui est en pleine croissance!

Il ne reste plus qu'à introduire un petit Mac Pro mini et je serai heureux (mais oui, après la paix dans le monde, la pollution et une nouvelle copine).

Enfin, il y a également un résultat très positif et il concerne l'iTunes Store:

Revenus par trimestre de l'iTunes Store depuis 2003

Avec le lancement de la "location", on verra si ce segment prendra encore plus d'importance dans les mois et années à venir... personnellement, je n'ai aucun doute sur ce point.

Conclusions

Apple continue son bonhomme de chemin comme si rien ne pouvait gripper la machine... et ce n'est pas les commentaires "prudents" qu'Apple a faits et que le titre à perdu 20% sur quelques jours qui vont changer le destin de la compagnie.

Malgré tout, j'aime rappeler qu'Apple reste un acteur mineur en terme de volume de machines si on compare la marque au reste de l'industrie. Ci-dessous, un petit tableau pour illustrer mes propos sur l'année 2007 qui vient de se terminer pour toute l'industrie informatique:

Comme on peut le voir, la progression absolue de machines vendues est excellente mais quand on compare ce résultat au reste du secteur, ce n'est pas aussi extraordinaire que ça. Et puis surtout, Apple reste loin derrière des constructeurs connus et moins connus comme HP, Dell, Acer, Lenovo ou Toshiba qui ont respectivement écoulé 49, 38, 24, 20 et 11 millions de modèles en 2007.

Bien sûr, je ne nie absolument pas l'influence qu'Apple a sur cette industrie! Au contraire, je suis même convaincu que sans Apple, ça serait vraiment beaucoup plus ennuyeux. Je tenais simplement à relativiser le succès de la marque.

Comme d'habitude, je compare également ce que le Mac représente dans les revenus d'Apple:

Le Mac compte pour 38% des revenus d'Apple

Dans le but de mieux montrer l'évolution des revenus de la marque, j'ai également affiné cette image en la divisant par segment:

Trimestre après trimestre, l'évolution de chaque segment

Avec un cash toujours plus indécent (18 milliards de dollars!), une valeur boursière qui s'est un peu effritée (114 milliards de dollars), Apple n'a rien à craindre et continue son chemin.

Néanmoins, dans tout ce tableau idyllique, il y a tout de même une fausse note. À la fin de la conférence, Apple a refroidi les attentes des investisseurs pour le prochain trimestre... pas de beaucoup mais ça a suffi pour faire souffler un petit vent de panique sur les actions Apple.

Enfin, si une récession intervient ou que l'économie se trouve fortement ralentie, je suis certain qu'Apple saura tirer son épingle du jeu car contrairement à beaucoup d'autres, elle a pris le virage du numérique et a su en tirer des bénéfices.

À dans 3 mois pour voir la suite!

19 commentaires
1)
fxprod
, le 28.01.2008 à 00:35
[modifier]

Avec un cash toujours plus indécent (18 milliards de dollars!),

je me suis toujours demandé à quoi pouvait bien servir ce cash, protection contre une opa ou autre….

2)
rupi
, le 28.01.2008 à 01:29
[modifier]

Avec un cash toujours plus indécent (18 milliards de dollars!)

TTE, ça fait 21 ans que la pomme me croque mon budget, que je “résiste” aux colibets, bref, à tous ce qu si passe dans la tronche d’un PC iMan.. j’ai tenu, j’ai bossé, fais de tests et retest, changer de Mac, bu kasi aveuglement le jus que cette pomme nous offrais (bien évidemment à ceux qui ont la saveur du goût ;o)

Alors, aujourd’hui, je suis partagé avec tes chiffres… Bien… Super… Extra.. Le monde commence à s’arracher , non pas la technologie, mais le marketing (design) Apple.

En tant que cobaye, j’ai un peu l’impression de m’être fait entub…

Lorsque je pense que ma première config, un IICX

Tu rajoute un scanner extraordinaire, si ce n’est , que pour la couleur, il te fallait 3 passages, soit le rouge le vert, puis le bleu….. On était à Photoshop 1.0. Illustrator 88 , Page Maker était la seule altérnative de mise en page (Word et l’arsenal du Billy existaient déjà (facile, commencer son entreprisee avec la moitié, le tier..? du code Apple…!) et je gérais mes polices avec Font Manager :-((. Mes copies de sauvegarde étaient faites sur des “Cardrige 40 MG. Le prix en 1988 avec une imprimante laserwriter II et quelques susucres : CHF 60’000.-!!!

Bref, aujourd’ui, je suis heureux, qu’Apple distille du 90°, que la jeunesse et autre (Appel Air) redécouvre la simpliciter, et surtout ce côté tellement intuitif qu’ Apple m’a apporté.

20 ans de lutte, de plaisirs, de coups de geules, d’investiements..

Tien, l’on y reviens !

TTE, en dehors des chiffres qu’Appel nous sort, penses-tu qu’il y a encore du jus dans le présoir, et que le défi technolologique, ne va pas l’emporter sur le design/marketing ? (rarement vu un film ces temps sans avoir un iMac ou autre Mac planté sur le bureau de l’inspecteurrr, trice…!!!)

Question lancée : Apple, ou les pépins ? (trognons, c’est selon)

Belle et douce journée.

Rupi

3)
6ix
, le 28.01.2008 à 01:38
[modifier]

Merci pour cette traditionnelle et non moins intéressante analyse!

En complément (et en anglais), je vous suggère cet artice très intéressant à propos de “l’univers” qu’Apple est en train de construire autour de son système (Mac OS X).

Apple à désormais largement de quoi (en plus d’améliorer ce qu’elle fait déjà bien sûr) compléter gentiment mais sûrement ses gammes, que ce soit d’un point de vue technologique comme d’un point de vue monétaire (même un éventuel flop sur un produit ne la freinera pas réellement).

4)
gbuma
, le 28.01.2008 à 04:06
[modifier]

Merci beaucoup pour ces statistiques très instructive. Tout les 3 mois, c’est un vrai plaisir. J’aime particulièrement sentir l’importance relative des différents ségments.

À quand un petit graphique qui nous montrerait l’évolution relative des ventes (ventes de l’un moins ventes de l’autre) dell (ou HP ou autre) avec Apple pour sentir si on s’éloigne ou si Apple devient un produit informatique de masse ?

6)
Mirou
, le 28.01.2008 à 08:59
[modifier]

Merci pour cette analyse TTE. Pour moi tout ça reste un peu magique, mais je crois que tous les 3 mois j’en capte un peu plus….

7)
quark
, le 28.01.2008 à 09:26
[modifier]

Bin, c’est juste pour dire (une fois) merci à TTE pour ces analyses régulières et fort instructives. Voilà.

8)
bens
, le 28.01.2008 à 10:03
[modifier]

Une autre raison qui pourrait éviter à Apple de subir la crise qui semble venir, c’est qu’elle s’adresse à un segment “aisé” de consommateurs. Or dans une telle crise, ce sont les “petits” consommateurs qui commencent par souffrir et se serrer la ceinture, à savoir ceux qui achètent plutôt du non-Apple. Je me trompe?

9)
PowerMike
, le 28.01.2008 à 10:28
[modifier]

Et une comparaison des ventes en valeur avec les autres constructeurs ça donnerait quoi ?

Me for the rest of us

10)
jpp
, le 28.01.2008 à 10:28
[modifier]

Mon Dieu, si les graphiques étaient repris dans “numbers” pour les rendre un peu plus jolis que ceux d’excel, ce serait le summum! (clin d’oeil)

13)
fred73
, le 28.01.2008 à 16:19
[modifier]

Vous signalez, à juste titre, qu’Apple avec 2,92 % de part de marché mondiale ne représente pas grand chose. Toutefois, en calculant l’évolution de la production au niveau mondial avec celle d’Apple sur les deux dernières années, vous constaterez que la part de marché de la pomme croît de 19 % en 2006 et de 37 % en 2007 pour respectivement 13 et 10 % pour la production mondiale. Si l’élan actuel se produit, Apple a des chances de redevenir un acteur important. Pour ce qui concerne le cash dont dispose la société, je ne crois pas que cela la mette à l’abri d’un rachat comme l’imagine un de vos commentateur. Des articles sont sortis ces derniers mois relativement à l’intention prêtée à Apple, comme à Google, de faire une offre dans le domaine de la téléphonie (aux USA, des licences seront à vendre dans les mois ou les années à venir). J’ignore si économiquement cela tient la route, mais Apple serait une société contrôlant son OS, sa base matérielle, sa plate-forme d’achat de contenu (musique, clip, cinéma, séries TV) et qui par cette opération, contrôlerait aussi un réseau (le moins de mettre à disposition le contenu). Merci enfin d’avoir poursuivi votre analyse des résultats, vous restez le plus intéressant. Cordialement,

14)
fxprod
, le 28.01.2008 à 17:35
[modifier]

Pour ce qui concerne le cash dont dispose la société, je ne crois pas que cela la mette à l’abri d’un rachat comme l’imagine un de vos commentateur.

Je ne suggère rien je pose la question et je n’ai point de réponse.

Je sais où vont mes sous maintenant. Pour plus de 30% dans la marge.

il faudrait savoir aussi quelle est la marge du revendeur final qui à mon humble avis ne doit pas correspondre au 30% d’apple.

15)
levri
, le 28.01.2008 à 18:10
[modifier]

il faudrait savoir aussi quelle est la marge du revendeur final qui à mon humble avis ne doit pas correspondre au 30% d’apple.

Ca dépend de quel revendeur final il est question … L’AppleStore, la FNAC … ou le petit revendeur au coin de ta rue ?

Ce dernier “touche” entre 2 et 3 % selon les modèles s’il vend au prix AppleStore. S’il commande un iMac sec par exemple, le port sera de 30 euros HT … prenez vous calculettes, il a déjà perdu son temps et de l’argent, raison pour laquelle il y a des revendeurs Apple à tous les coins de rues :D

16)
zit
, le 28.01.2008 à 19:15
[modifier]

Merci pour la nalyse, T.
Le dernier graphique est éloquent! La proportion d’ordinateurs vendus par la marque, bien qu’en légère augmentation depuis deux ans et malgré les “chiffres records” ne cesse de perdre du terrain par rapport au “reste”. On comprend mieux le changement de nom de l’année dernière: Apple est une marque qui fait “aussi” des ordinateurs…
La part de l’iPod est particulièrement ahurissante.
C’est une diversification brillamment menée.
Qu’en est–il du budget R&D?

z (quand à la marge, quel scandale, je répêêêêête: pas envie de m’acheter une machine neuve!)

17)
pm
, le 28.01.2008 à 21:30
[modifier]

Ah, j’ai bien cru que TTE n’avait plus assez de temps pour son analyse ;)

18)
XXé
, le 28.01.2008 à 22:58
[modifier]

Très intéressant en effet. D’autant plus qu’on peut reprendre les articles précédents et sentir l’évolution…

Merci TTE.

Quand à la marge, même si bien entendu j’apprécierais des prix plus bas, tant que le tarif correspond à ce qui me convient, qu’ils fassent 5 % ou 30 %, bof…
Je préfère une machine à 2.000 € et une marge à 30% qui va permettre à la marque de bien vivre et de continuer à me donner ce que j’attends à une machine à 2.000 € et une marge à 5 % pour une compagnie qui va être quelconque.
Quand à une marque géniale, évolutive et tout et tout et une machine à 200 €, il y a longtemps que je ne crois plus au beurre et à son argent :-)

Didier

19)
ToTheEnd
, le 29.01.2008 à 00:01
[modifier]

Merci!

fxprod: le cash sert à plein de choses mais d’une façon générale, voici l’ordre pour lequel les réserves sont utilisées: litige (les clopes par exemple), les achats (genre OPA amicales ou non), les périodes difficiles (récession et autres). Mais encore une fois, 18 milliards ça commence à être délirant!

rupi: tu poses une question très large. Je pense que l’innovation aura toujours une place de choix dans n’importe quelle entreprise et encore plus dans les technologies de l’information. Toutefois, tous les entrepreneurs te le diront, le plus dur c’est de gérer la croissance… et pas la croissance pour la croissance. Pour moi, l’innovation est synonyme de changement, de révolution… pas de fabriquer 10x, 100x ou 1’000x un même truc. Donc oui, il y a encore de l’innovation à revendre dans le cerveau d’ingénieurs et d’autres, encore faut-il savoir la transposer dans la réalité.

gbuma: Apple fait déjà de la masse même s’ils ne produisent “que” 5 millions de machines. C’est tout de même le 10ème constructeur informatique au monde… ce n’est pas rien. Mais il reste encore pas mal de chemin pour arriver aux cheville de HP ou Dell… par contre je n’est pas compris ta question de “relativité”.

pilote.ka: c’est la marge avant impôt et autre amortissement. C’est très élevé pour ce secteur puisque sauf erreur, Dell et HP sont entre 18 et 22%. La marge nette est également anormalement élevée (16%!) et signifie que la “fortune” d’Apple rapporte énormément.

bens: bien sûr, Apple souffrira d’un ralentissement comme les autres marques si l’économie ralenti… mais dans quelle proportion? C’est un mystère…

PowerMike: bof, c’est difficile à faire puisque Dell ou HP par exemple propose beaucoup d’autres services qu’Apple n’a pas. Mais pour l’exemple, Apple a fait 26.5 milliards de dollars en 2007, Dell 56.1 et HP 104 milliards… des mondes très différents.

jpp: j’accepte les dons puisque François refuse mes notes de frais!

fred73: c’est bien pour contrer ta citation que j’ai mentionné ces chiffres! Ferrari a vendu 20% de voitures en plus l’année dernière… est-ce que ça veut dire qu’il vont concurrencer Renault (mort de rire!)?? Non, la réalité c’est que quand tu as un “petit” volume, tu fais immédiatement des étincelles quand tes ventes augmentent. Enfin, pour mieux te faire comprendre ce que je veux dire, prenons par exemple une croissance de 2% chez HP; ça fait 1 million de machines (ou presque). Pour faire la même chose, Apple doit croître ses ventes de 15%!!!

levri: on a arrêté d’en parler mais c’est clair qu’Apple a eu une attitude lamentable envers ses revendeurs car sans eux, Apple serait mort entre 95 et 98.

zit: c’est simple, j’en avais parlé la dernière fois… petit graphique

XXé: ok, mais entre 34% et 5% je trouve qu’il y a de la marge pour avoir un prix plus “juste”.

J’aurais bien d’autres choses à dire mais je viens de rentrer de Copenhague et demain je pars pour Madrid… alors que je couve une crève. Le lit me tend les bras…

T