Profitez des offres Memoirevive.ch!
Les femmes et les hommes sont-ils égaux ?
N'ayez crainte, je ne vais pas me lancer dans une diatribe sur le "chéri, pourquoi je dois toujours te demander de descendre la poubelle, tu vois bien qu'elle est devant la porte, tu viens de trébucher dessus, alors, descends-la !" : je sais que nombreux sont les lecteurs de cuk capables d'utiliser la machine à laver sans devoir tenir de l'autre main le mode d'emploi et de changer une couche les yeux fermés sans assistance téléphonique de la part de leur propre mère, participant activement, parfois même de bon coeur, à la tenue du foyer. De plus, étant totalement incapable de dépasser le stade de l'oeuf au plat, je suis quotidiennement reconnaissante à Mister d'être fin cuisinier.

Je ne vais pas non plus me lamenter sur les inégalités salariales qui existent encore et toujours dans certains secteurs, dans certaines professions où, à qualifications et expérience égales, les femmes gagnent moins d'argent : vous n'êtes pas responsables de cet état de fait.

En revanche, j'ai envie de partager avec vous une nouvelle fois quelques réflexions autour du choix de l'adolescent qui se trouve confronté à la question "qu'est-ce que tu vas faire quand tu seras grand ?"

J'ai une amie médecin, une copine docteur en physique, une copine juge d'instruction, tandis qu'une autre est commissaire de police. Je connais une femme pêcheur professionnel et une mère de famille qui, par choix, a gravi différents échelons dans l'armée suisse.

Tout le monde, à part quelques "dinosaures", salue la présence des femmes, de plus en plus nombreuses, sur les bancs de l'EPFL et il faudrait être aveugle pour ne pas réaliser que les études de droit sont devenues principalement féminines.

Les petites filles jouent au foot et s'inscrivent à des cours de judo, les adolescentes boivent autant que leurs copains, malheureusement d'ailleurs et certaines femmes osent affirmer, comme l'ont fait des hommes avant elles, que oui, le sexe sans amour peut être agréable, quittant le registre du "rose à volants et plein de paillettes romantiques".

A ce stade de mes élucubrations, je serais tentée de dire que "(presque) tout va bien dans le meilleur des mondes", Adolescente pouvant embrasser la profession de son choix, que ce soit mannequin anorexique (encore que ça, ça ne soit pas donné à tout le monde et c'est tant mieux) ou mécanicien de locomotive sans risque d'encourir les foudres du voisinage et du clergé.

Mais alors comment expliquer que certains métiers soient encore et toujours l'apanage des... femmes ? Pourquoi certaines professions sont-elles systématiquement écartées de la liste d'Adolescent quand il songe à son avenir professionnel ?

En d'autres termes, connaissez-vous un seul homme "assistant de direction", un seul mec "fleuriste", un seul gars "nurse" ou "esthéticien" ? Pourquoi l'homme, dans une salle d'accouchement est-il forcément ou le futur père ou gynécologue et non pas "sage-femme" ?

Pour quelles raisons l'aide et soins à domicile repose-t-elle encore sur les seules épaules des femmes et pourquoi aucun homme ne devient-il auxiliaire de vie ou infirmier scolaire ?

Il ne peut pas s'agir uniquement de questions pécuniaires : je suis bien placée, l'ayant été, pour savoir qu'une assistante de direction gagne plus qu'un employé de commerce. Qu'est-ce donc alors qui empêche un jeune de rêver d'un poste de réceptionniste-téléphoniste ?

J'ai ainsi passé en revue - et laissé tomber - différentes hypothèses pour expliquer ce désintérêt : "pénibilité du travail", "irrégularité des horaires" et "longueur des formations", aucun n'étant propre à un métier ou à une voie et tous peuvent s'appliquer à des métiers "de femmes" et à des métiers "mixtes".

"Qu'une femme fasse le même métier que moi, je veux bien; mais secrétaire médical, c'est un métier de gonzesse !"répondrait certainement mon neveu si je lui proposais cette formation.

Je pose donc l'hypothèse que l'égalité sera réalisée lorsque les métiers n'auront plus de sexe, que ce soit "charpentier" ou "représentant en Tupperware".

Qu'en pensez-vous ?

72 commentaires
1)
Moitah
, le 10.12.2007 à 00:37
[modifier]

Il faut prendre en compte les natures différentes des hommes et des femmes. Malgré ce que l’on essaye de nous faire croire.

2)
XXé
, le 10.12.2007 à 01:18
[modifier]

En d’autres termes, connaissez-vous un seul homme “assistant de direction”, un seul mec “fleuriste”, un seul gars “nurse” ou “esthéticien” ?

Ben dans l’ordre : oui, oui, non et non. Deux sur quatre, c’est grave ? :-)
En tout cas, les deux “oui” que je connais trouvent ça tout à fait naturel. Et avant que tu ne poses la question, ça ne m’avait pas frappé…

Didier

3)
levri
, le 10.12.2007 à 01:56
[modifier]

en réponse à la question précédemment citée de “l’auteuse de l’article”

non, oui, oui, non. Et ça ne m’avait pas frappé non plus.

En réfléchissant, il y a peut-être une certaine “logique”, les secrétaires de direction dépendent des patrons, qui sont majoritairement masculins, et les esthéticiennes s’occupent de leurs soeurs de sexe (mais de plus en plus d’hommes s’épilent et se bichonnent … donc ça va venir) … mais je connais un esthétichien … ça compte ?

Dans une salle d’accouchement, ça peut-être une sage femme, non ? je crois que je connais un homme sage femme d’ailleurs …

Maame Poppins, tu poses toujours de ces questions ! et puis tu triches, tu titres égalité des sexes, et tu enchaînes sur les choix de professions en fonction du sexe!

Et pourquoi ne voit on que des infirmières dans les salles de soins, et que des infirmiers dans les services ambulanciers ? Pourquoi les pilotes sont ils majoritairement masculins, alors que les hôtesses de l’air sont majoritairement féminines ?

Sinon pour répondre à la question titre, les femmes sont juste des hommes aussi égaux que les autres, mais avec quelques différences.

De toute façon “l’égalité” restera toujours une vue de l’esprit, il y a des gros et des maigres, des grands et des petits, des chauves et des chevelus, des sains et des malades, des génies et des débiles … des femmes et des hommes .

moralité : si t’es une femme petite, boulotte, chauve et conne et que tu veux devenir un homme grand, mince, chevelu et génial … y’a un sacré boulot en perspective !

j’éoute Dada Was Here de Soft Machine sur l’album Live at the Paradiso

4)
Inconnu
, le 10.12.2007 à 04:01
[modifier]

En d’autres termes, connaissez-vous un seul homme “assistant de direction”, un seul mec “fleuriste”, un seul gars “nurse” ou “esthéticien” ?

Ben dans l’ordre : oui, oui, non et non. Deux sur quatre, c’est grave ? :-)

oui! un “nurse” et ça s’appelle un infirmier…

Je connais même un “sage-homme” (accoucheur) : un homme qui fait les études de sage-femme (accoucheuse)

jeanb

5)
orangers
, le 10.12.2007 à 06:51
[modifier]

Nous sommes tous égaux… Même si certains sont plus égaux que d’autres !

6)
archeos
, le 10.12.2007 à 06:59
[modifier]

non, oui, non, non plus.

Et non, nous ne sommes pas égaux : notre éducation est différente, une petite fille reçoit plus d’encouragements et de sourires quand elle joue à la poupée que quand elle tape dans un ballon ou dans son camarade de classe. Un petit garçon est toujours moins réprimandé quand il est violent que sa camarade de classe. Tout ça commence très tôt, et n’est pas une question de nature, mais de culture.

7)
fxprod
, le 10.12.2007 à 07:32
[modifier]

“Je suis pour l’égalité des sexes, surtout s’ils sont de la même longueur”. Coluche

8)
Nept
, le 10.12.2007 à 07:33
[modifier]

En d’autres termes, connaissez-vous un seul homme “assistant de direction”, un seul mec “fleuriste”, un seul gars “nurse” ou “esthéticien” ?

Respectivement oui, oui, oui (si tu parles bien d’infirmier) et non. Et moi-même, homme de mon état, j’ai brièvement travaillé comme téléphoniste puis comme garde d’enfants malade.

Pour ce qui est de l’aide et soins à domicile, je n’y connais personne, donc je ne sais pas trop. Je connais aussi des femmes et des hommes médecins, ingénieurs, infirmiers, conducteur de transport en commun,…

9)
Diego
, le 10.12.2007 à 08:25
[modifier]

Moi je connais pas d’homme “escort girl”, mais pas de femme “escort girl” non plus, notez, et c’est bien dommage.

Le monde est mal fait je vous dis.

Bon, d’ac’, je sors ->

10)
François Cuneo
, le 10.12.2007 à 08:48
[modifier]

Oui, oui (le fleuriste à Orbe), oui et oui.

Je dois dire que pour l’esthéticien, si je me rappelle bien de l’histoire, ça a été la croix et la bannière, parce que l’école ne le voulait pas.

Pour le reste, j’ai 4 fils et une fille. Y a pas à ch… ce n’est pas la même chose!:-)

11)
Jérémie
, le 10.12.2007 à 09:02
[modifier]

Bon, je sais pas pour les autres professions citées, mais dans le domaine médical, je connais plein d’infirmiers et d’accoucheurs. De ce côté, ça s’est bien démocratisé. Même le terme sage-femme à eu son pendant masculin ‘accoucheur’. Mais il reste que certain trucs intéressent plus les hommes ou plus les femmes. Pourquoi? mystère et boule de gomme.

12)
Emilou
, le 10.12.2007 à 09:34
[modifier]

Egalité de salaire, de droits, de dignité, de considération………… bien sur ! Mais Dieu merci femme et homme deux êtres tellement différents et tellement complémentaires. Le mot “Egalité”, est tellement ambigu qu’en l’utilisant abusivement on retire des êtres, tout ce qui en fait leur merveilleuse singularité. Dans l’enseignement à vouloir prôner l’égalité à tout prix on enferme dans un même moule tant d’intelligences si différentes mais dont la diversité est tellement indispensable. Notre erreur est de tout hiérarchiser, de juger l’autre en fonction de ses diplômes, de sa place dans la société…… etc… cela tue vraiment ce que nos différences ont de nobles. Cela étant dit, au diable ces considérations judéo-chrétiennes ou islamistes du style la femme au foyer, l’homme gagne l’argent du ménage ! ce type de différences avili !

13)
pioum
, le 10.12.2007 à 09:34
[modifier]

moi aussi j’y vais de ma petite réponse, pour pouvoir avoir un sondage digne de ce nom : oui, oui oui, non. Et puis tout les gouts sont dans la nature.

14)
ToTheEnd
, le 10.12.2007 à 09:36
[modifier]

Ahhh la fac de médecine ou droit.

Il y a longtemps, un copain me disait suite à un retour de voyage: “Je suis raide, je vais me prendre une année peinard et draguer tout ce qui bouge.”

Je lui ai demandé qu’elle était son plan et il me répondit: “J’ai pas un plan… je me suis déjà inscrit en psycho pour le prochain semestre.” Connaissant le gaillard je lui dis: “Mais tu veux aller foutre quoi en psycho?”

Sa réponse était mathématique mais tellement pleine de sens: “Les filles en psycho représentent plus de 80% de l’effectif…”

Il a effectivement passé une année très reposante sur le plan intelectuel… moins sur le plan physique et sentimental.

T

15)
6ix
, le 10.12.2007 à 09:42
[modifier]

Tout le monde, à part quelques “dinosaures”, salue la présence des femmes, de plus en plus nombreuses, sur les bancs de l’EPFL

J’ai toujours trouvé cette affirmation un peu faussée: si en effet le nombre de filles a augmenté ces dernières années pour se trouver aujourd’hui aux environs des 25%, c’est essentiellement dû à une raison: l’ouverture d’une nouvelle section nommée “Sciences de la vie”, qui attire énormément de filles. On ne trouve pas forcément plus de filles en informatique, électronique ou mécanique. Par contre les sciences de la vie comptent tout autant de filles que de garçons, ce qui est presque le cas en architecture et sciences de l’environnement.

Finalement, on remarque que les branches techniques pures sont toujours (et de loin) majoritairement choisies par des garçons. Et à mon avis, on pourra tout tenter, ça le restera pour encore longtemps…

Pourquoi? Sans doute que l’éducation y est pour quelque chose. Une poupée pour la fille, des legos pour le garçon. Mais je pense que cela va plus loin. Une femme recherche autre chose qu’un homme dans son travail (et pas que dans son travail d’ailleurs), de manière inconsciente peut-être, ce qui en résulte par des intérêts différents. Car nous sommes différents…

17)
Franck_Pastor
, le 10.12.2007 à 10:11
[modifier]

Gamin, je jouais sans complexes à la poupée avec ma sœur, aussi bien qu’aux Lego ou aux Playmobil, et à lire vos réactions j’ai encore l’impression d’être une anomalie… Et pour répondre aux questions de Madame Poppins, je connais un fleuriste (mon voisin !), j’ai croisé au téléphone un “assistant de direction”, mais pas eu connaissance de sage-homme ou d’esthéticien.

Patience, madame Poppins. Les images qu’on se fait de certains métiers évolueront, puisque justement ce ne sont que des images. Faites faire une série télévisée populaire ayant comme héros positif un esthéticien, par exemple, et vous verrez comment cette profession se masculinisera à la vitesse V (grand v) :-)

18)
Guillôme
, le 10.12.2007 à 10:14
[modifier]

Qu’est-ce donc alors qui empêche un jeune de rêver d’un poste de réceptionniste-téléphoniste ?

Ben, parce que ça ne fait pas rêver tout simplement, non?

On veut plutôt être écrivain, pompier, danseur(se), président, vendeur(se), chanteur(se)… quant on est ado, non? Quitte à être livreur de pizza après des études un peu mouvementées :p

19)
bens
, le 10.12.2007 à 10:17
[modifier]

Confusion endémique : être égaux et être semblables. C’est parce que nous ne sommes pas semblables que ces différences de “comportements” sociaux existeront toujours. Tant que l’on accepte pas que les différences objectives entre un homme et une femme font partie de notre nature et non de notre culture, on bute sur tout ce qui traduit autour de nous cette différence. Je ne parle pas ici de l’homme qui gagne plus que la femme pour le même travail (ce qui est injuste), mais par exemple de la profession que l’homme ne choisira jamais, sauf exception, l’exception qui précisément confirme la règle. Exemples typiques : nurse (ou gardienne d’enfants comme on dit ici en Belgique) étant donné l’instinct maternel, maçon étant donné l’importance de la force physique… * Faut-il y voir le mal?

Qu’est-ce qui nous dérange vraiment dans cette différence homme femme? Est-ce le fait que des métiers restent l’apanage de l’un ou l’autre sexe? ou bien est-ce l’ostracisme de certaines pratiques, gestes, paroles, habitudes? En d’autres termes ne nous trompons pas de combat : il y a à lutter contre l’injustice et la méchanceté en les dénonçant comme tels, plutôt qu’à les justifier par une soi-disant similitude homme / femme…

A rester dans la seconde attitude, on s’expose à lutter pour une chimère. Être homme ne sera jamais égal à être femme. Les différences physiques et psychologiques ne sont pas qu’apparentes. Et pourquoi donc ne pas les regarder comme bonnes, ces différences? Pour préparer des couples au mariage et m’être quelque peu formé sur le sujet (et vie de couple aidant :-D , je peux dire que notre principal manque est de ne pas connaître l’autre sexe (et pas qu’un peu), ce qui nous empêche de prendre son point de vue, atttitude salvatrice en cas de “décalage”. Une fois cette démarche faite (lire Homme viennent de Mars, femmes de Vénus, par exemple), déjà beaucoup de malentendus tombent. A aller plus loin, on découvre l’admirable complémentarité homme-femme, et la complicité qui peut en découler… Ça, c’est d’un point de vue “psychologique”.

D’un point de vue physique ces différences sont si fondamentales qu’elles sont au centre du don de la vie. Est-ce à dire qu’elles ne seraient pas bonnes ?

(*) attention, ces deux exemples sont assez “bateau” car je n’ai pas pris le temps de réfléchir à des cas un peu plus subtils. Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit: mon propos n’est nullement de justifier une quelconque ségrégation ou d’exalter nostalgiquement un certain passé… Je plaide plutôt pour une approche nouvelle, positive et réconciliée des différences homme-femme, qui j’en suis convaincu, peut être source d’équilibre pour chacun(e) :-) Dernière précision : ma femme travaille et est très épanouie dans son boulot (médecin), ce qui me réjouit. Par contre ma mére était “maman au foyer”, et n’en a reçu aucune reconnaissance de l’Etat, alors qu’elle a fait un boulot de prévention extraordinaire en éduquant ses enfants. Je persiste à croire qu’une évolution est possible à ce niveau… lorsque notre société aura dépassé les démons du passé.

20)
XXé
, le 10.12.2007 à 10:41
[modifier]

levri (et suivants) : nurse = infirmier :
– ah ben en effet, l’ai loupé çui là !
Donc, pour moi c’est oui, oui, oui et non, finalement.
– Pour les femmes pilotes, il y a un argument : les femmes ont en général un moins bon sens de l’orientation (c’est pas du sexisme hein, c’est comme ça…). Mais aujourd’hui, c’est un argument un peu léger car je ne connais pas de pilote (professionnel) obligé de chercher sa route grâce à son sens de l’orientation ! :-)

@ jeanbscl :
– un sage-homme, je connais aussi. Il a même contribué à la naissance de ma fille unique et préférée (tu parles, 14 ans : l’horreur !!! :-D ).

@fxprod : “Je suis pour l’égalité des sexes, surtout s’ils sont de la même longueur”. Coluche :
– euh, on parle d’égalité hommes-femmes là ??? :-P

@Diego : Moi je connais pas d’homme “escort girl”, mais pas de femme “escort girl” non plus, notez, et c’est bien dommage.
Tu as regardé qui es signataire de l’article ? Tu aimes le risque dis-donc ! :-D

@Jérémie : Mais il reste que certain trucs intéressent plus les hommes ou plus les femmes. Pourquoi?
Ben, p’têt quand même pour des raisons physiques souvent non ? Esthétiques par exemple (je trouve les femmes bien plus jolies que les hommes et franchement, je suis heureux de ne pas connaître d’escort-boy ;-) ) ou de force physique (il existe probablement des “déménageuses” mais ça ne doit pas représenter la majorité, probablement pour ce critère.
Sinon, comme archeos et 6ix, je pense que l’éducation doit aussi y être pour pas mal.

Didier

21)
Diego
, le 10.12.2007 à 10:53
[modifier]

Tu as regardé qui es signataire de l’article ? Tu aimes le risque dis-donc ! :-D

Ciel, ma femme ! ;-))

22)
levri
, le 10.12.2007 à 10:58
[modifier]

@ XXé , jeanbscl & Nept : en France “nurse” est plutôt employé comme “garde d’enfants dans les familles bourgeoises” dans les familles plus “petites bourgeoises” on dirait “bonne d’enfants” par exemple …

edit : Assistante maternelle, Un article de Wikipédia,(Redirigé depuis Nurse)

Une nourrice (nounou) ou mère nourricière est une femme qui allaite ou s’occupe contre rémunération d’un ou plusieurs jeunes enfants qui ne sont pas les siens sur une durée limité dans le temps.

… donc le politiquement correct pour “nurse” de nos jours est “assitante maternelle” :D

@ 20. XXé : L’argument léger pour les pilotes est limite recevable de nos jours ! et pour les hôtesses de l’air, tu sèches ?

“je trouve les femmes bien plus jolies que les hommes et franchement, je suis heureux de ne pas connaître d’escort-boy ;-) “

Mais c’est qu’il serait limite sexiste le XXé ! :D

23)
levri
, le 10.12.2007 à 11:08
[modifier]

@ Diego ce n’est pas parce que tu ne connais pas d’escort girls ou d’escort boys que ça n’existe pas ! oui, il faut sortir! :D

Mme Poppins approchant de la perfection, je doute qu’elle te tienne rigueur de vouloir parfaire tes connaissances en expérimentant l’une ou l’autre prestation !

quoique … :P

24)
ysengrain
, le 10.12.2007 à 11:22
[modifier]

Dans l’établissement où je travaille, la maternité a eu dans son effectif une “sage-homme”. Il a dû quitter le service car les futures mères montraient plus que des réticences à se laisser examiner et aider au moment où …

A Paris, certains métros sont conduits par des femmes.

Coluche, l’immense mathématicien français a posé son fameux théorème: Nous sommes tous égaux, mais certains sont moins égaux que d’autres.

Après ça, il me parait que la synthèse est simple. Il est dans la nature humaine que des femmes s’occupent des femmes dans ce qui leur est de plus intrinsèque: dans des sociétés considérées moins évoluées médicalement, JAMAIS un homme n’aidera une femme entrain d’accoucher. Après se pose le problème de la limite, de la frontière: pas pour un accouchement, mais le métro, …

25)
Madame Poppins
, le 10.12.2007 à 11:28
[modifier]

Bonjour,

Bien sûr qu’il faut tenir compte de la nature différente des hommes et des femmes, mon propos n’étant pas de faire de tous les hommes des secrétaires médicaux mais juste d’essayer de saisir pourquoi l’homme, qui peut devenir gynécologue, ne souhaite pas plus souvent devenir “sage-femme” / accoucheur (je déplore que dans le terme “accoucheur”, il n’y ait plus cette notion de “sagesse”).

Cela dit, même au féminin, les termes sont source de confusion : quand j’ai écrit “nurse”, je pensais à ces femmes qui s’occupent d’un enfant qui vient de naître, pendant que le gynécologue, masculin, félicite le père et la jeune mère ;-) Mais quoi qu’il en soit, peu importe les termes, finalement parce qu’à mes yeux, ce qui contribue à ce que certaines professions sont restées féminines avant tout, c’est aussi de par l’image qu’on leur rattache.

Si on demande aux gens de réagir très spontanément à “secrétaire”, on parie que les gens vont répondre “qui se fait et les ongles et son patron” ?

Pour reprendre le fil, non, je ne veux pas que tous les hommes deviennent estéthiciens, j’aimerais juste que ces métiers-là puissent aussi figurer sur la liste d’un homme : ne me faites pas croire que les hommes ne deviennent pas “sage-femme” parce qu’ils n’ont pas l’instinct maternel, ils ont l’instinct paternel et quand je vois à quel point les hommes peuvent se battre pour leurs enfants, les câliner, les baigner et les chérir, je ne vois pas pourquoi ils ne pourraient pas en faire un métier.

Quant à vous, cher époux, soupir… je vais être obligée d’attendre que le repas soit prêt pour vous faire une scène, sous peine d’être privée de souper ! Décidemment, l’égalité n’a pas que du bon !

26)
levri
, le 10.12.2007 à 11:44
[modifier]

une petite fille reçoit plus d’encouragements et de sourires quand elle joue à la poupée que quand elle tape dans un ballon ou dans son camarade de classe. Un petit garçon est toujours moins réprimandé quand il est violent que sa camarade de classe. Tout ça commence très tôt, et n’est pas une question de nature, mais de culture.

Petite anecdote : allant rechercher un enfant à l’école, je trouvais la petite file en train de jouer assez brutalement avec deux garçons, la réplique d’un des garçons m’avait fait sourire : “attention Aline! tu sais bien que tu es plus forte que nous !”

Il y a du changement quand même ! Les petites filles ne demandent plus la protection des garçons … et SURTOUT, les garçons n’ont plus honte de reconnaître la supériorité d’une fille dans un domaine traditionnellement à eux réservé depuis des lustres …

Dans l’enseignement à vouloir prôner l’égalité à tout prix on enferme dans un même moule tant d’intelligences si différentes mais dont la diversité est tellement indispensable.

C’est vraiment dramatique en effet que de vouloir appliquer la “norme” à des enfants aux potentialités parfois si différentes ! résultat, les plus faibles deviennent des cancres, ne sachant pas suivre, les plus forts deviennent des cancres, se faisant chier à longueur de journée …

Je crois me souvenir de certaines initiatives comme “Summer Hill” il y a quelques dizaines d’années…

http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89cole_de_Summerhill

La liberté de pensée et l’autogestion égalitaire à l’école ! j’ai connu des enfants qui fréquentaient cette école … yapafoto …

27)
levri
, le 10.12.2007 à 12:37
[modifier]

Bien sûr qu’il faut tenir compte de la nature différente des hommes et des femmes

Oui et non, ou alors comme dans certains romans, on accepte l’à priori de races différentes (femmes vénusiennes / hommes martiens … ou autres) et il y a une troisième catégorie, les enfants.

Pourquoi tenir compte d’une “nature” supposée? certaines femmes ou certains enfants sont plus forts physiquement que certains hommes. Nous pourrions certainement avoir des relations plus saines et riches en acceptant tout simplement les “autres” tel qu’ils sont avec leur différences, faiblesses ou qualités, il ne s’agit pas d’une bête différence de sexe. Le problème vient juste des “étiquettes” qui concèdent une supériorité ou infériorité supposée à tel ou tel type d’humanité. “l’homme, chef de famille” détiendrait la Vérité absolue … foutaise ! à rester planté droit dans ses baskets (ou ses talons aiguilles), à tenir un rôle, on passe juste à côté de pleins de choses! C’est juste une manière d’éviter la controverse, par peur de perdre la face. Il est plus facile de jouer un rôle fixé par la société que de se remettre en question à tout moment en acceptant une variabilité permanente des rapports de “supériorité / infériorité” en fonction du contexte.

Il faut juste essayer d’être soi-même, et accepter l’autre avec ses différences, le problème “d’égalité” devient obsolète.

28)
Nouwanda
, le 10.12.2007 à 14:01
[modifier]

Bon moi aussi je connais des sages-femmes masculins (d’ailleurs sage-femme si je ne me trompe pas c’est “qui connaît la femme”, donc le terme n’a rien à voir avec le pratiquant mais avec la personne objet du soin. Pourquoi a t’on pondu ce terme d’accoucheur ?).

Bon si on fait des “statistiques”, je pense que les questions à se poser sont plutôt ?

Quel pourcentage de sage femmes sont des hommes ?

Et quel pourcentage de gynécologue sont des hommes ?

Si je ne me trompe pas, le gynécologue s’occupe des femmes dans ce qui leur est de plus intrinsèque. Bon après on me dira “oui mais moi je suis une femme et je veux pas d’un gynéco homme non plus”. Soit, il n’empêche que proportionnellement il y a plus de gynéco homme que de sage-femmes hommes et je pense que nous sommes tous d’accord pour dire que “ça choque moi les gens en général” (pas très scientifique comme affirmation je sais, bon disons que je suis de bonne foi). Pour moi, si répartition sexiste des “emplois touchant à la femme intrinsèquement” il y a c’est plus à ce niveau qu’il y a une curiosité sociologique. Bon après on me dira, oui mais en médecine y’a que des filles alors y’a pas tant que ça de gynéco homme. Ok ok j’ai pas les chiffres.

Bon après si on s’intéresse aux juristes, on peut constater qu’il y a une grosse majorité de filles en fac de droit. En affinant un peu les formations on constate que dans les filières type “droit de la santé” les femmes sont très majoritaire, alors qu’en droit fiscal il y a une grosse majorité d’hommes.

Bon tout ça est sans doute une question d’éducation, consciente ou non, tant des parents que de la société.

Bonne journée à tous Nouwanda

ps : idée cadeau :

http://www.amazon.fr/petites-filles-Elena-Gianini-Belotti/dp/2721004492/ref=sr_1_1?ie=UTF8&s=books&qid=1197291209&sr=8-1

29)
louis
, le 10.12.2007 à 15:23
[modifier]

quelques idée en vrac:

1.N’oublions pas nos origine “bestiale”… dominant/dominé (sans discrimination de sexe cela va de soit…). 2.Comme le regard/avis des hommes sur la camionneuse (mon dico ne connait pas ce mot – en passant), le regard des femmes sur un homme sage-femme, comment serait-il? 3.Le macho est mort? Non! La féministe? Non plus :-)

ce que je pense: au lieu d’essayer d’effacer les différence vivons avec…

30)
levri
, le 10.12.2007 à 16:04
[modifier]

N’oublions pas nos origine “bestiale”… dominant/dominé (sans discrimination de sexe cela va de soit…)

Il n’est pas question d’oublier, mais d’évoluer, après quelque milliers d’années, on peut quand même compter sur une évolution des mentalités, non ? Ce qui distingue l’être humain, n’est ce pas sa capacité à raisonner.

Le regard sur les professions “peu communes” n’est pas à mettre au conditionnel, j’ai déjà rencontré des femmes “cammionneuses”, et discuté sur IRC avec un homme “sage femme”. je peux juste te dire quel EST mon regard, il n’a juste rien à voir avec la profession !

Donc, pose toi juste la question : “quel EST MON regard” vis à vis de ces professions “inhabituelles.

pour ton idée 3 “Le macho est mort? Non! La féministe? Non plus :-)”

Peut-être, mais c’est à chacun de surmonter les comportements acquis !

Je ne me sent ni macho, ni féministe … quoique :D

Il y a quand même une différence, un macho est persuadé de la supériorité intrinsèque du mâle …

Une féministe lutte pour l’égalité des droits … ce que je supporterais facilement …

Mon opinion c’est que plus un mec est macho, moins il est sûr de sa “virilité”. Un mec qui n’a pas de doute sur sa masculinité n’a pas “besoin” de l’arborer comme un étendard. Il peut se permettre des tenues et des attitudes “non conventionnelles” sans honte et peur du “qu’en dira-t-on” … et se permettre d’accorder l’existence aux autres (dont les femmes).

31)
louis
, le 10.12.2007 à 16:37
[modifier]

Mon opinion c’est que plus un mec est macho, moins il est sûr de sa “virilité”. Un mec qui n’a pas de doute sur sa masculinité n’a pas “besoin” de l’arborer comme un étendard. Il peut se permettre des tenues et des attitudes “non conventionnelles” sans honte et peur du “qu’en dira-t-on” … et se permettre d’accorder l’existence aux autres (dont les femmes).

Tout à fait d’accord :-)

Par contre comme les animaux apprivoisé je ne crois pas sincèrement que nous pouvons échapper à notre coté animal…

Par exemple cela voudrais dire que nous ne pourrions plus assurer la continuité de l’espèce… même si certaines/certains assure le sexe sans amour l’acte (malgré le divers barrières latex et autre que nous luis mettons) n’a qu’un seul et unique but… c’est notre esprit et notre “civilisation” qui nous fait croire à autre chose…

Mais ce n’est que mon avis et peut être controversé ;-)

32)
zit
, le 10.12.2007 à 16:57
[modifier]

Les femmes sont–elles des hommes comme les autres?

Bin moi j’ai failli être hôtesse de l’air (quoique pour les personnes de mon sexe on utilise plutôt le mot anglais steward ;o), j’avais passé avec succès les épreuves du Certificat Sécurité Sauvetage (après un stage de formation d’un mois comprenant l’extinction d’un incendie, tout sur les joies des maladies tropicales, le sauvetage d’un mannequin en piscine, massage cardiaque et autres questions techniques liées à l’aviation civile), puis finalement, je n’ai même pas postulé et j’ai fait tout autre chose…

Quand à la plombière, je me souviens d’un épisode de “Dream on”… il devrait y en avoir plus, des plombières! ;–)

En ce qui me concerne, je ne fais pas de différence entre homme et femme (sauf pour ce qui concernes “certaines choses de la vie”, pour lesquelles ma préférence est exclusive;~).

Quand au sondage, je ne connais pas un seul homme “assistant de direction”, un seul mec “fleuriste”, un seul gars “nurse” ou “esthéticien”, ni non plus une seule femme “assistante de direction”, une seule meuf “fleuriste”, une seule fille “nurse” ou “esthéticienne” , en fait je ne connais personne :o).

z (je déteste les machos, je répêêête: trop de féminisme tue la féminité)

33)
levri
, le 10.12.2007 à 17:22
[modifier]

Par contre comme les animaux apprivoisé je ne crois pas sincèrement que nous pouvons échapper à notre coté animal … Par exemple cela voudrais dire que nous ne pourrions plus assurer la continuité de l’espèce

Et pourquoi ? comme tu le dit, depuis 30 ans au moins, l’usage de la pilule, et de divers préservatifs s’est généralisé dans les sociétés occidentales. Et c’est tant mieux! Cela permet à nos populations de se stabiliser. Le “côté animal” a justement été laissé de côté pour une décision raisonnée de procréer … et (normalement) d’assurer l’éducation des enfants résultant de ce choix.

Que le sexe “n’existe que dans le but de procréer” … peut être au niveau de l’évolution … mais les humains comme les animaux lui ont depuis longtemps trouvé des usages annexes beaucoup plus agréables.

Le sexe sans amour ? Je suis méfiant et évite d’utiliser le mot “amour”, en effet je trouve que de par notre éducation il évoque beaucoup trop de chose irrationnelles et parfois malsaines. C’est un mot qui a une trop forte charge “d’absolu” et d’irrationalité.

Je dirais donc le sexe sans tendresse … l’autre mot ce n’est pas “masturbation” ? :D

Autant je pense que la masturbation, en tant que pratique solitaire est tout à fait saine, autant quand un autre humain est utilisé en tant qu’objet sexuel, je trouve ça avilissant (pour celui/celle qui utilise l’autre personne)

@ zit, un stewart n’est pas exactement un “hôtesse de l’air” ! :P

j’écoute Plastic Fantastic Lover de Jefferson Airplane sur l’album Bless Its Pointed Little Head

34)
Madame Poppins
, le 10.12.2007 à 19:32
[modifier]

Si seulement j’étais capable de faire des citations (merci, vous m’avez déjà montré au moins six fois, chaque fois que je crois avoir compris et hop, le coup d’après, j’ai oublié) : j’aurais cité Levri et l’homme sûr de sa virilité : combien de fois ai-je entendu des hommes dire “vous avez voulu l’égalité ? là voilà !” et de me claquer la porte au nez !

Dans ces cas-là, je disais tout le temps qu’un homme qui a bien accepté l’égalité des sexes peut se payer le luxe d’être galant !

Zit, pour un mec qui ne connait personne…. ;-)))) heureusement, il y a la télé !

Allez, à plus tard, ma modeste condition…. d’être humain m’imposant de consacrer la demi-heure qui suit exclusivement à mes enfants.

35)
levri
, le 10.12.2007 à 20:33
[modifier]

combien de fois ai-je entendu des hommes dire “vous avez voulu l’égalité ? là voilà !” et de me claquer la porte au nez !

Heu, tu veux parler au sens littéral (tenir la porte pour faciliter le passage de quelqu’un), ou au figuré ?

Parce que au sens littéral, je trouve que ça n’a RIEN à voir avec la “galanterie”, pour moi c’est juste de la gentillesse, et ça n’a rien à voir avec le sexe! … hier encore j’étais en queue de file (donc près de la porte) à la boulangerie, et j’ai ouvert et tenu la porte à toutes les personnes sortantes femmes, hommes et enfants … je ne me sentais pas “galant”, je n’avais juste rien d’autre à faire et les gens étaient encombrés de paquets, mmm c’est vrai qu’une noire m’a regardé drôle …

Donc un type qui te claque la porte au nez, dans une optique sexiste, c’est un mufle, pour le sens commun, c’est juste un pauvre con! … je ne sais même pas si c’est en rapport avec les machos ou ceux (in)certains de leur virilité …

pour mémoire, La galanterie est une forme de politesse pratiquée par un homme à l’égard d’une femme, donc effectivement une femme “libérée” ne devrait pas la considérer comme un dû … parce que, il ne faut pas être aveugle, c’est une forme de parade masculine, amorçant la drague (la séduction pour rester soft) …

Dans des relations “normales”, on peut très simplement remplacer la galanterie par la simple gentillesse, qui n’a cure de l’appartenance sexuelle. Si c’est la saison du rut, on peut reparler de galanterie, mais en l’étendant aux deux sexes, a moins que les femmes “n’aguichent” les hommes “galants” en revêtant leurs parures et peintures ad hoc?

36)
Madame Poppins
, le 10.12.2007 à 20:56
[modifier]

Parce que au sens littéral, je trouve que ça n’a RIEN à voir avec la “galanterie”, pour moi c’est juste de la gentillesse

Tenir la porte à une foule, est-ce exactement la même chose que de tenir la porte à une femme avec laquelle on sort une première fois au restaurant ? Peut-être pas… même si elle n’a pas déversé sur elle l’entier de sa palette de “peinture” !

PS: ça marche, là, la citation ? ;-)

38)
levri
, le 10.12.2007 à 21:56
[modifier]

Tenir la porte à une foule, est-ce exactement la même chose que de tenir la porte à une femme avec laquelle on sort une première fois au restaurant ?

M’enfin Maame Poppins, je ne tenais pas la porte “à une foule” mais à chaque personne de manière individuelle ! :P

Bon, la première sortie façon “drague” au resto, le mâle risque de témoigner d’un max de “galanterie” … et ce mot reprend toute sa signification … la parade qui précéde le rut (ou l’espoir du ci-devant) :D

ad minima, ce peut être une galanterie “sociétale”, mais s’il te claque la porte au nez, tu peux toujours le remercier façon sarcastique …

PS : évidemment que ça marche la citation! :)

39)
zit
, le 10.12.2007 à 22:33
[modifier]

Mâââme P, Je ne regarde pas la radio, n’écoute pas les journaux et ne lit pas la télé…

Quand à la galanterie: laisser sortir une personne en premier, ça n’est–il pas une mesure de sécurité, en ces temps troublés? (je la laisse passer, s’il ne lui arrive rien de fâcheux, je peux me risquer. ;o)

z (je ne connais personne! je répêêêête: même pas moi–même ;>)

40)
cerock
, le 10.12.2007 à 23:07
[modifier]

Je ne suis pas une femme, mais concrètement je comprendrais facilement qu’une femme n’est pas envie de se dévêtir devant un esthéticien pour recevoir un soin. Pareil devant un sage-femme homme. Ces deux professions touchent quand même à la pudeur des patientes.

41)
levri
, le 10.12.2007 à 23:17
[modifier]

@ cerock : la honte de son corps, je n’appelle pas ça de la pudeur, je trouve que ça releve de la maladie mentale !

… enfin juste mon opinion

42)
Jérémie
, le 10.12.2007 à 23:37
[modifier]

Ben… L’exemple type, c’est le gynéco : certaines femmes préfèrent que leur gynéco soit un homme d’autres que ce soit une femme. Chacun pour la même raison, souvent : parce que ça dérange moins leur pudeur. Comme quoi…

43)
louis
, le 11.12.2007 à 09:29
[modifier]

Que le sexe “n’existe que dans le but de procréer” … peut être au niveau de l’évolution … mais les humains comme les animaux lui ont depuis longtemps trouvé des usages annexes beaucoup plus agréables.

Si ce n’était pas agréable on ne serais plus là pour en parler ;-)

Je ne dis pas que le sexe est dans l’unique but de procréer, mais je dis que l’acte en lui-même, la pulsion si tu veux existe en nous pour cette raison uniquement… ensuite ce qui ce passe sur le plan pratique, latex ou pas, pilule ou pas, ce sont des artifice indispensable à notre époque.

44)
levri
, le 11.12.2007 à 11:31
[modifier]

Je ne dis pas que le sexe est dans l’unique but de procréer, mais je dis que l’acte en lui-même, la pulsion si tu veux existe en nous pour cette raison uniquement…

Au niveau physiologique, d’accord, comme nos yeux, jambes, ou mains ne servent qu’à repérer, atteindre et saisir la nourriture, mmm les jambes peuvent servir à échapper à nos prédateurs aussi … mais sommes nous encore limité à cet usage ?

Nos organes sexuels, et les pulsions rattachées se sont certainement développés dans le but de la perpétuation de la race … mais encore une fois, n’avons nous pas évolué et trouvé des usages annexes ?

ensuite ce qui ce passe sur le plan pratique, latex ou pas, pilule ou pas, ce sont des artifice indispensable à notre époque.

Là je ne te suis pas! qu’est ce qui est “artifice indispensable”

Considérerais tu que tout ce qui n’est pas indispensable à la survie immédiate est “artifice indispensable” ?

Un artifice c’est “un moyen de cacher la vérité, de déguiser, de tromper sur la réalité” … comment un artifice peut il être indispensable ?

Si j’accepte cela, l’humanité n’est qu’une vue de l’esprit, mais l’esprit n’étant qu’une tromperie, et seul les fonctions matérielles ayant une réalité … outch! ça y est je me mords la queue !

Si j’interprète … veux tu dire que le plaisir sexuel, la tendresse sous jacente etc … enfin les relations d’un être humain avec un autre … ne sont qu’artifices sans intérêt ?

j’écoute Sex Objekt de Kraftwerk sur l’album Electric Cafe

45)
dulrich
, le 11.12.2007 à 16:46
[modifier]

Je pense que nous sommes simplement différents par nature (de corps par exemple, de fonction, etc) et par acquis (éducation, etc)… et que cela ne devrait déranger personne… Pour moi c’est une mauvaise question qu’on se pose de chercher les différences entre les sexes. Ce qui est important au final c’est qu’un gars qui veut devenir nurse puisse le faire et qu’une fille qui veut faire électricien de réseau aussi, sans pour autant être montré du doigt. Soit au final une égalité de traitement… et non pas dire que les hommes et les femmes sont égaux, car c’est tout simplement faux.

46)
louis
, le 11.12.2007 à 17:12
[modifier]

Là je ne te suis pas! qu’est ce qui est “artifice indispensable”

euh je crois que c’est un problème de français là ;-) “artifice” est un mot que j’aurais dû laisser de côté …

ceci dis ta réflexion me plait bien ;-) très Matrix je trouve (avis perso)…

veux tu dire que le plaisir sexuel, la tendresse sous jacente etc …

On parle bien de sexe sans amour… j’avoue que malgré que je soit un homme je n’arrive pas à me faire à ce concept…

47)
levri
, le 11.12.2007 à 17:43
[modifier]

Ce qui est important au final c’est qu’un gars qui veut devenir nurse puisse le faire et qu’une fille qui veut faire électricien de réseau aussi, sans pour autant être montré du doigt. Soit au final une égalité de traitement… et non pas dire que les hommes et les femmes sont égaux, car c’est tout simplement faux.

Que voilà un bon résumé ! :D

“L’égalité”, comme je le disais précédemment est une vue de l’esprit, et vouloir l’imposer ne ferait (et ne fait) que générer des effets pervers, les hommes n’étant pas égaux entr’eux, je ne voie pas pourquoi les femmes le seraient entr’elles ou vis à vis des hommes. Une égalité de traitement risque d’être tout aussi illusoire, voire dangereuse. Ce que nous pouvons exiger, c’est juste une liberté d’être et d’agir en fonction de nos différences, ou malgré elles.

On parle bien de sexe sans amour… j’avoue que malgré que je soit un homme je n’arrive pas à me faire à ce concept

Je t’ai dit ce que j’en pensais dans ma réponse précédente! (sans employer le mot “amour”)… et même dans ta citation, ou tu reprends une partie de mon post, tu as gardé “la tendresse sous jacente” au plaisir sexuel … c’est pas rien! aurais je du employer des gros mots et dire “l’AMOUR sous jacent” ???

“tendresse” “sentiments” etc sont aisément définissable … donne moi TA définition du mot “amour” ! Comme je l’ai dit précédemment ce mot a une charge trop indéfinissable à mon goût pour être employé sans définition commune préalable…

PS : penses tu que ce soit plus facile pour une femme de se faire au concept ? :P

j’écoute Children Of The New World de Daevid Allen sur l’album Good Morning

48)
joli participant
, le 11.12.2007 à 21:05
[modifier]

Ben moi je ne connais pas non plus de garçons “escort girl” ni de fille “escort boy”… mais je ne sais pas si c’est grave

49)
levri
, le 11.12.2007 à 21:15
[modifier]

@ joli participant : si, si, jai une fois rencontré un garçon “escort girl” … :D

50)
Madame Poppins
, le 11.12.2007 à 21:55
[modifier]

Dulrich, je ne vais pas citer levri qui te cite mais le coeur y est (levri, une citation par semaine, ça suffit, pardon pour le private joke)

L’effet pervers de “les femmes peuvent faire plein de métiers”, c’est que lorsqu’une femme décide, en son âme et conscience, qu’elle a envie de rester à la maison avec ses enfants, elle est mal vue… par les nanas qui se sont battues pour décrocher les postes auxquelles elles aspiraient. Et les nanas qui bossent dur, elles sont mal vues par celles qui s’éclatent à la maison avec leurs enfants…

Moralité, il y a toujours quelqu’un pour trouver qu’on a tout faux ! L’essentiel, c’est de pouvoir faire ce qu’on croit soi-même comme étant juste. Que ce soit esthéticien ou ingénieure en génie civil !

Merci pour vos échanges, je ne vais pas entrer sur le terrain du sexe sans amour… même si je suis ravie qu’il y ait des femmes astronautes et des hommes enseignants en maternelle, il y a d’autres choses auxquelles je n’arrive pas “à me faire…

51)
levri
, le 11.12.2007 à 22:14
[modifier]

je ne vais pas entrer sur le terrain du sexe sans amour… même si je suis ravie qu’il y ait des femmes astronautes et des hommes enseignants en maternelle, il y a d’autres choses auxquelles je n’arrive pas “à me faire..

Heu … il me semble que personne n’a promotionné le sexe sans amour ? Il y a juste eu quelques échanges pour définir son opposé !

… et à quoi n’arrives tu pas à te faire ?

52)
Madame Poppins
, le 11.12.2007 à 22:32
[modifier]

… et à quoi n’arrives tu pas à te faire ?

Ben, justement, au fait que le “sexe” soit si souvent considéré comme un “exercice physique”, “agréable même sans amour” : je ne me refais pas, je suis bien une fille… romantique avec du rose et des paillettes !

Et non, personne n’a “promotionné” le sexe sans amour, je l’ai mentionné dans l’article comme un de ces trucs que les filles / femmes peuvent faire maintenant, comme certains hommes, sans risquer pour autant tout de suite d’être considérées comme des “moins que rien”. Encore que…. un homme qui couche avec dix femmes (en principe pas en même temps), c’est un don juan; une femme qui fait de même a une certaine probabilité d’être qualifiée de “salope”…. égalité ?

53)
levri
, le 12.12.2007 à 00:17
[modifier]

Ben, justement, au fait que le “sexe” soit si souvent considéré comme un “exercice physique”, “agréable même sans amour”

Tout le monde ne le voie pas comme ça, certains l’idéalisent plus que de raison, d’autres sont plus nuancés, cependant ceux qui le pratiquent de cette manière (exercice physique) ne sont pas pour autant critiquables, tout est dans la manière.

L’idéalisation de l’amour, style conte de fée ou roman courtois, me laisse quelque peu dubitatif. Peut il toujours être le même après vingt ans de vie commune? face aux problèmes, et même en regard de l’évolution mentale de chacun des partenaires ?

Je trouve même que cet “amour” idéalisé a un côté malsain, allant souvent de pair avec la possession et la jalousie. La personne aimée peut se trouver asphyxiée par l’‘aimant, qui ne sait pas lui lâcher les baskets.

Il y a plus d’une manière d’aimer, et elles n’impliquent pas forcément l’exclusivité ou l’éternité.

Au niveau du contact physique, depuis tout petit, je n’ai jamais aimé l’accorder systématiquement. L’horreur c’était d’embrasser les tantes et autres lors des rares meetings familiaux auxquels je n’avais pas réussi à échapper (j’ai toujours eu horreur des joues couvertes de fond de teint ou autre !). je ne serre pas systématiquement la main, par contre je n’ai aucune réticence pour le cercle des amis proches. Et s’ils sont vraiment proches c’est vraiment aucune.

Le sexe impliquant un contact physique intégral (oui je sais il y a eu des tenues spéciales pour le permettre avec un contact minimum…), je n’envisage pas personnellement cette pratique de manière mécanique et anonyme avec des inconnus de passage. Cependant si je suis de passage chez une amie, et qu’elle m’invite dans son lit, ce ne serait pas très amical de ma part de refuser je trouve ! il y aurait donc rapport , peut être sans le “grand amour” des contes de fée … mais avec la tendresse le don de soi et l’amitié de la vie réelle. Est ce moins honorable que “l’AMOUR” de ceux qui passent toute leur vie ensemble et ne connaitront jamais ce don de soi à d’autres personnes?

Bon, comme tu l’as sûrement remarqué, je ne cite pas, et je jette juste ici quelques réflexions au fur et à mesure. c’était l’entracte de mon film, je me fais un café et j’y retourne :D

Encore que…. un homme qui couche avec dix femmes (en principe pas en même temps), c’est un don juan; une femme qui fait de même a une certaine probabilité d’être qualifiée de “salope”…. égalité ?

mmm si c’‘est en même temps c’est un sportif de haut niveau ! sinon, on peut dire une tête de noeud et une chatte en chaleur par exemple, ou ne rien dire, vu qu’après tout c’est leur problème …

j’écoute Love Is How Y Make It de Gong sur l’album Angel’s Egg

54)
louis
, le 12.12.2007 à 08:29
[modifier]

J’ai testé le métier d’esthéticien hier j’ai fait le vernis à ongle des filles de ma famille ;-)

…fallait tout de même que je tente le coup… ah et mon chauffagiste est une chauffagiste si jamais, elle bosse super bien et a un sens professionnel que aucun corps de métier masculin avec lequel j’ai travaillé n’a eu jusque là…

L’autre truc qui me turlupine c’est pourquoi y à t’il aussi peu de femmes informaticienne?

55)
Madame Poppins
, le 12.12.2007 à 09:54
[modifier]

’ai fait le vernis à ongle des filles de ma famille ;-)

Tu nous mettrais pas une petite photo du résultat, non ? Pour les femmes informaticiennes, je peux te répondre, voyant le niveau général de mes copines en informatique : parce qu’on n’a pas le cerveau formaté de la même manière, les mecs et nous ! Je ne connais pas une seule femme qui se demande “comment” fonctionne la bécane, elles veulent toutes savoir “si” ça fonctionne !

Qu’est-ce que j’aurais voulu être capable de devenir informaticienne : l’idée d’être entourée de mecs à longueur de journée, moi qui baigne dans un monde de nanas depuis quatre ans !

56)
louis
, le 12.12.2007 à 11:01
[modifier]

heu, pour la photo j’y ai pas pensé …

Moi je penche aussi pour un léger manque de patience en ce qui concerne les capacité informatique féminine…

Au risque d’attirer les foudres de déesse vous trouvez pas que les femmes sont moins patiente? Ou c’est juste moi…

… et dire que tout al on parlait d’égalité… on est pas sorti de l’auberge moi j’vous’l’dis :-)

57)
Madame Poppins
, le 12.12.2007 à 12:53
[modifier]

Louis, si j’affirmais que les femmes sont patientes, je ne pourrais parler que… des autres femmes, étant pour ma part l’incarnation de l’impatience ! Mais peut-être faut-il tout simplement se méfier des phrases comme “les femmes sont ou ne sont pas…”, “les hommes sont ou ne sont pas….”.

Dommage pour la photo ! Quel a été le commentaire des dames aux jolis ongles ?

58)
Tom25
, le 12.12.2007 à 15:42
[modifier]

Je lirai plus tard, pour une fois je poste AVANT de tout lire. Mais j’ai des soucis avec mes programmes et je dois les régler. Juste une chose donc :
Il y a quelques semaine, ma grande fille est rentrée du collège (elle est en 6 ième) en nous annonçant qu’elle s’était battue avec 4 garçons parce qu’ils voulaient “y piquer son ballon”. Et malgré le nombre d’adversaires, elle a gardé le ballon. :•)) .
(par battu il faut entendre un peu plus que chamaillerie de jeu, enfin j’espère).

60)
louis
, le 13.12.2007 à 09:01
[modifier]

Dommage pour la photo ! Quel a été le commentaire des dames aux jolis ongles ?

Elles étaient épatée du résultats et ma copine m’a dis qu’a l’accouchement (elle attend un petit :-)…) elle aura les plus beaux pieds… ben oui elle me dis que bientôt elle arrivera plus à les atteindre pour les peindre hihihihihi…

61)
levri
, le 13.12.2007 à 12:11
[modifier]

@ louis : peintre en batiment, c’est une spécialité masculine non ? pour peindre les ongles de pieds, il n’y avait qu’un pas à franchir … ce que tu as fait ! … j’espère que tu peinturlures avec amour! :D

j’écoute Barefoot Beauty de Joe Zawinul sur l’album Faces & Places

Il était question des différences d’éducation en fonction du sexe, hier soir je regardais un petit film indé U.S, (drame familial – thriller) et justement deux scènes illustraient bien le sujet :

Vers le début du film, deux enfants se baignent, le pére force le plus jeune des frères à plonger, le gamin fait un “à plat”

le gosse : “ça fait mal”

le père : “non, je veux que tu gardes le sourire, conduis toi comme un homme , pas comme une femmelette” (sissy)

et vers la fin du film, lors d’une engueulade :

le frère aîné (adulte) : “enfant, j’essayais de te plaire surtout parce que j’avais peur que tu me traites comme tu traitais mon frère” …

j’écoute Wild Child de The Doors sur l’album Boot Yer Butt

“Natural child, terrible child

Not your mother’s or your father’s child”

62)
louis
, le 13.12.2007 à 14:38
[modifier]

j’espère que tu peinturlures avec amour! :D

toujours, toujours ;-) … Moi en tant que homme “traditionnel” (hihihi) je suis accroc aux voitures peintre en carrosserie est encore plus proche, même l’odeur de la laque est la même ;-)

63)
dulrich
, le 13.12.2007 à 14:40
[modifier]

Dulrich, je ne vais pas citer levri qui te cite mais le coeur y est (levri, une citation par semaine, ça suffit, pardon pour le private joke)

L’effet pervers de “les femmes peuvent faire plein de métiers”, c’est que lorsqu’une femme décide, en son âme et conscience, qu’elle a envie de rester à la maison avec ses enfants, elle est mal vue… par les nanas qui se sont battues pour décrocher les postes auxquelles elles aspiraient. Et les nanas qui bossent dur, elles sont mal vues par celles qui s’éclatent à la maison avec leurs enfants…

Moralité, il y a toujours quelqu’un pour trouver qu’on a tout faux ! L’essentiel, c’est de pouvoir faire ce qu’on croit soi-même comme étant juste. Que ce soit esthéticien ou ingénieure en génie civil !

On en revient à la question de tolérance… en particulier sur ces sujets qui sont au final complètement personnel à chacun et à leur aspiration.

64)
Tom25
, le 14.12.2007 à 09:44
[modifier]

Ayé j’ai tout lu, je fais une apuse programmation.
Hier je suis allé chercher ma fille et ses copines au collège car des profs étaient absents et c’était aussi bien que de rester en étude, vu que j’avais le temps. J’ai été choqué de la différence de taille de tous ces jeunes. Il y a des garçons (au moins de 6ième vu que c’est un collège) plus petits que ma 2ème fille qui est en CE2 (qui suit la 1ère sur la courbe Taille/Age). D’autres font une tête de plus que ma grande, qui est déjà grande, soit plus de 2 têtes de plus que les petits!!! Je me trompe peut-être, mais je me souviens de plus d’uniformité quand j’étais petit.
En plus de ces différences de tailles, surement les moins embêtantes, il y a des différences de potentialités comme cela a été dit au post 26.
Alors pour ce qui est de la différence homme/femme, cela fait un moment que les deux points ci-dessus se sont tassés. Les hommes ont toujours été un peu plus grands, ça c’est sûr. Plus intelligent je ne sais pas, mais vu qu’on ne mesurait que la leur…

Enfin, la bonne taille, c’est quand les 2 pieds touchent bien par terre. Le bon boulot, c’est quand on est content de se lever le matin.

Quand au sexe “rapide”, j’aurais du mal même avec un mannequin s’il n’y avait aucune attirance “intellectuelle”. Je parle au conditionnel car jamais un mannequin ne s’est intéressé à moi. Ceux qui connaissent des escorts Girls, si vous pouvez me brancher avec quelqu’une, que je puisse répondre à cette question existentielle :•) .

65)
levri
, le 14.12.2007 à 11:22
[modifier]

@ dulrich : plutôt que de parler de tolérance… je préférerais parler d’acceptation,

@ Tom25 : je crois que tu te trompes effectivement, je me souviens d’avoir été souvent le plus grand de ma classe, tout en étant le plus jeune. j’avais une photo de mon équipe aux scouts, il y a bien 30 cm à dire entre les 2 minus de la bande et les 2 plus grands, alors que la différence d’âge tenait dans une année.

Ceci dit, je connais des gamins de 14 ans qui approchent le deuxième mètre … et j’ai l’impression qu’il y en a de plus en plus … :)

Mais comme tu le dis, ”, la bonne taille, c’est quand les 2 pieds touchent bien par terre.” :D

Pour ce qui est de l’intelligence (pure), je serais étonné qu’il y ait une différence, par contre pour les “aptitudes” il y a sûrement des différences dues à la socialisation différente selon les sexes.

Et oui, toutes les comparaisons sont faites en prenant le mâle pour référence, même dans les revendications féministes par exemple … ce qui frise l’hérésie! ;)

Quand au sexe “rapide”, j’aurais du mal même avec un mannequin s’il n’y avait aucune attirance “intellectuelle”

Pour l’attirance intellectuelle envers ton mannequin, attends encore un peu … Y’a des chances que les Japs nous sortent ça sous peu … pour l’heure le sexe avec un mannequin relève du domaine de la masturbation … ;)

Il ne faut pas confondre le “sexe rapide” et le sexe anonyme” ! quoique …

Ceux qui connaissent des escorts Girls, si vous pouvez me brancher avec quelqu’une, que je puisse répondre à cette question existentielle

J’ai déjà dit, je connaissais UN Escort girl, personnellement, pas professionnellement, mais nous nous sommes perdus de vue. En fait c’était “la” copine d’un copain, et peu regardant comme je suis il a fallu des mois et qu’un copain me fasse remarquer qu’elle était “il” pour que je compute. ça n’a rien changé pour moi remarque il/elle était très sympa, je n’ai jamais pensé à lui demander s’il/elle était trans ou juste travelo, donc si tu veux toujours le RdV, tu auras la surprise … :P

PS: étonnant, qu’un sujet comme celui-i qui devrait intéresser la majorité des deux parties les plus importantes de l’humanité intéresse si peu de gens par rapport à un sujet sur la politique …

66)
Tom25
, le 14.12.2007 à 14:28
[modifier]

Quand je dis “rapide” je ne parle pas de l’acte, mais du temps passé à faire connaissance. Tu me diras, moins on est intéressant, plus on a intérêt à passer rapidement à l’acte de peur de ne pas plaire à l’autre :-D . Ceci explique peut-être cela.

Pour en revenir aux métiers homme/femme, je dois aussi avouer que si j’amenais ma bagnole en révision et que ce soit une femme qui s’en occupe… Euhhh, je ne dirais rien, mais peut-être serais-je un peu plus inquiet. Quoiqu’il me soit arriver plusieurs fois de devoir refaire le niveau d’huile après passage chez mon concessionnaire, et la vidange avait été faite par un mec.

67)
louis
, le 14.12.2007 à 15:42
[modifier]

Les garagiste sont des arnaqueurs donc c’est pour ça qu’il n’y a jamais de femmes ;-)

J’ai amené ma voiture dans un garage Genevois pendant longtemps géré par une femme qui faisait tout des changement de moteur à la vente en show room en tailleur… jamais eu de problème.

Par contre les mécano homme ya toujours un truc à refaire mais je suis parano…

Maintenant j’applique la méthode: on n’ai jamais mieux servis que par soi-même…

68)
levri
, le 14.12.2007 à 15:49
[modifier]

Pour en revenir aux métiers homme/femme, je dois aussi avouer que si j’amenais ma bagnole en révision et que ce soit une femme qui s’en occupe… Euhhh, je ne dirais rien, mais peut-être serais-je un peu plus inquiet.

Mauvaise langue ! avant j’avais des Peugeot, et de tous les mécanos de l’atelier, le seul valable était une fille! .. et ce n’est pas le seul exemple que je connaisse..

Quand je dis “rapide” je ne parle pas de l’acte, mais du temps passé à faire connaissance.

Et le “coup de foudre” ? tu n’y crois pas ?

69)
Tom25
, le 15.12.2007 à 08:19
[modifier]

On peut avoir un coup de foudre sans pour autant que tout s’enchaine très vite.

Je poste surtout car je ne pouvais pas laisser un sujet Homme/Femme ne pas atteindre le message 69 ;•) .

70)
levri
, le 15.12.2007 à 10:58
[modifier]

On peut avoir un coup de foudre sans pour autant que tout s’enchaine très vite.

Tout à fait d’accord, c’était juste un exemple …

Je poste surtout car je ne pouvais pas laisser un sujet Homme/Femme ne pas atteindre le message 69

Mais c’est que tu serais quelque peu tordu! tu risques de choquer des yeux innocents!

Perso, j’ai une certaine “innocence” dans ma tordutude … et je ne pense pas spontanément à ce genre de répartie.

NB : le 69 n’est pas spécifique aux relations H/F, aurais tu juste sauté sur une occasion facile de le placer ? :D

71)
Tom25
, le 15.12.2007 à 12:22
[modifier]

Oui j’ai sauté sur une occasion facile :•D . Et pour reprendre une citation de Coluche puisqu’il a déjà été cité plus haut : “C’est d’un gout ! :•/ ”.

72)
levri
, le 15.12.2007 à 12:53
[modifier]

@ Tom25 : … des goûts et des couleurs … mais non rien de dégoûtant :)

Comme beaucoup de choses les goûts viennent de l’éducation, de la société etc. Certains peuvent trouver peu ragoûtant le caviar (laitance de poissons que les paysans consommaient, parce qu’ils n’avaient pas les moyens de la jeter jusqu’au siècle dernier), les huîtres (un mollusque glaireux consommé vivant!), les escargots; alors qu’ils trouveraient succulents les sauterelles, asticots et autres bestioles du même genre (vivantes ou cuisinées)

Tu remarqueras que la première partie de la liste est particulièrement intéressante à l’approche des fêtes de fin d’année… ;)

j’écoute You Just Can’t Stop It des Doobie Brothers sur l’album What Were Once Vices Are Now Habits