Profitez des offres Memoirevive.ch!
L’éthique des blogs en question, ou à propos du publi-reportage

Mise à jour du lundi 10 décembre, 19h18:

Avertissement: tant Macandphoto que DigitLife ont retiré certains articles cités ici de leur site.

Je ne supprimerai pas le mien, mais par contre, j’ai retiré une liste dans un commentaire dressant l’inventaire des sites touchés par le publi-reportage plus ou moins caché.

Je ne veux pas être du coup celui dont vient cette information, puisque le site qui la donne à l’origine, dont le responsable est également l’auteur du commentaire se retire.

Fin de la mise à jour

Mettons les choses au point avant d’attaquer le sujet

Pour commencer, sachez que j’ai réfléchi quelques jours avant d’écrire cet article.

Valait-il la peine de le faire? Oui? Mais alors, ne risque-t-on pas dans ce cas de lancer une polémique avec dérapage autour du site pris en exemple? Ou autour du nôtre?

Eh puis, il est de notoriété publique ici que je suis en mauvais termes avec le responsable du site en question, donc certains vont penser qu’il s’agit d’un règlement de compte.

Alors commençons par là.

Oui je suis en mauvais termes avec Thierry Lothon, de DigitLife, mais on s’en fiche ici complètement.

Malgré cette bisbille entre nous, je lis régulièrement son blog, et y trouve même quelques excellents articles, comme le dernier qu’il a écrit à propos de Nik Color Efex 3.0, que j’ai testé aussi.

D’ailleurs, nous arrivons aux mêmes conclusions, c’est dire:-)

Je suis même prêt à admettre que Thierry a eu peut-être raison quand il a annoncé la mort du concept d’iView. J’avais défendu à l’époque le produit, en lui rentrant dedans. Ce que je lui reprochais, c’était de dénigrer iView simplement parce qu’il était passé dans les mains de Microsoft. Cela me débectait aussi, mais ce n’était pas une raison pour dire que le produit était mort selon moi.

Et pourtant, même si Expression Media (le nouveau nom d’iView) garde de grandes qualités, force m’est de constater que LightRoom ou Aperture révolutionnent le genre.

Donc quelque part, Thierry avait raison.

Avant moi.

Dont acte.

Cela dit, au milieu d’excellents articles, parfois visionnaires, Thierry a un grand défaut selon moi (mais le “selon moi” dit bien que c’est mon avis personnel): il fait trop souvent du copier-coller de communiqué de presse, ce qui ne m’intéresse pas vraiment.

C’est depuis le jour où je lui ai fait remarquer la chose par mail que les choses se sont dégradées entre nous, et qu’il a commencé lui-même à faire des allusions insidieuses sur notre site.

Voilà, c’est dit.

J’aimerais que l’on mette maintenant cette introduction entre parenthèses.

Ce que j’écris ici, je l’aurais écrit à propos de n’importe quel autre site, dans la même situation.

J’irai même plus loin: ce n’est pas tant la pratique de DigitLife qui me dérange ici (quoiqu’un peut tout de même), mais ce qu’elle induit dans le raisonnement de certains lecteurs, je m’explique à ce propos plus bas.

Pas de bol que ça tombe sur lui, mais là, je me dois de dire ce que je pense, vu que je sens une certaine perte de confiance envers des sites Web comme le nôtre.

Les faits

Certains disent que ce qui suit est une tempête dans un verre d’eau.

Je ne trouve pas.

Au contraire, j’estime qu’il est très important d’en parler.

Cette semaine sont sortis, je ne sais pas trop dans quel ordre, trois articles qui sont en quelque sorte liés.

Je commence par un article de DigitLife à propos du Canon 40D.

Cet article décrit le 40D, de manière très positive et se trouve être sans grand intérêt pour moi, dans la mesure où, comme trop souvent à mon goût sur DigitLife, j’ai eu l’impression de lire une page Web de du fabriquant de l’appareil.

Je ne dis pas que ce n’est pas bien, je dis que ça ne me convient pas. Donc je lis en diagonale, et je passe. Personne ne me force à aller plus loin, ni même à me rendre sur ce site.

Je précise encore que j’ai juste été étonné du ton de l’article, mettant Canon tout en avant de la scène photographique, connaissant le grand amour qui lie le rédacteur à Olympus, mais bon…

Je dois dire que je n’ai pas été très attentif à une chose (et là, c’est mon problème): en rouge était indiqué en haut de l’article “Publi-reportage DigitLife”.

C’est en lisant un deuxième article intitulé DigitLife et le publi-reportage que j’ai compris:

  1. que l’article était en fait d’une pub de Canon rédigée par Thierry Lothon sous la même forme qu’un article traditionnel;
  2. que celui-ci s’expliquait sur sa démarche, pour répondre à une attaque puisqu’il y mentionnait: “Un site français qui parle aussi photo crie au scandale et prévient sa petite communauté du séisme qui s’annonce avec l’arrivée du publi-reportage.”

Thierry ne donne pas le nom du site, fait des sous-entendus, mais j’ai tout de suite pensé au site de Mac&Photo, de Jean-François Vibert, allez savoir pourquoi!:-)

Vite, un passage pour voir de quoi il en retourne, et en effet, Jean-François titrait ainsi un article assez virulent: Attention à la pub clandestine planquée sur certains blogs.

Je dois dire que sur le moment, j’ai été sonné.

Faut vous dire que lorsqu’on fait partie de cette petite communauté de gens qui écrivent en gros sur le même sujet, ce genre d’anecdotes, ça prend plus d’importance que si l’on est simple lecteur.

Le cœur du problème

DigitLife explique que tenir un site prend du temps (ah bon? Vraiment?), qu’écrire des articles est un travail qui peut prendre plusieurs jours (Noonn? C’est pas vrai?), et qu’il lui faut trouver un moyen pour s’y retrouver.

Très bien.

C’est parfaitement son droit après tout.

Même si je trouve personnellement bien dommage d’en arriver à de tels publi-reportages pour gagner quelques sous.

Bonjour la crédibilité ensuite.

Mais le vrai problème, c’est que visiblement, il y a ici un gros mélange dans ce que peuvent ressentir pas mal de lecteurs après avoir découvert cette nouvelle pratique.

Et c’est en lisant les commentaires sur les deux sites que je m’en suis rendu compte.

Parce que certains de ces commentaires m’ont laissé pantois.

Pour défendre Thierry, certains prétendent

  • que la pub a toujours existé sur les sites Web
  • que tous les sites Web sont des vendus à la solde des fournisseurs, et l’ont toujours été
  • que lorsque nous ne sommes pas achetés, nous sommes en plein copinage avec les éditeurs
  • que finalement, seul Monsieur Lothon aurait l’honnêteté d’écrire qu’il fait du publi-reportage.

Alors là c’est tout de même un comble!

Pour quelqu’un qui n’a jamais reçu le moindre centime pour écrire un article, qui est déjà un tantinet choqué par la méthode, c’est tout de même le monde à l’envers.

Ne mélangeons pas tout s’il vous plaît

Comment ça?

Cuk.ch qui dit qu’il n’a jamais touché un centime pour écrire un article?

Et c’est quoi alors ces deux pubs là en haut de la page?

C’est justement là qu’il y a mélange.

Que l’on soit soutenu par des sponsors, c’est parfaitement normal.

D’abord, vous pouvez faire des recherches, nous évitons de relayer les offres faites par ces magasins dans nos articles. Juste une fois, j’ai relayé, parce que je l’avais remarquée, une offre de Pumpkin en rapport avec le 400D et Aperture (gratuit si je me souviens bien en cas d’achat de l’appareil).

Une fois en six ans…

D’ailleurs pour vous dire, ces deux magasins ne nous ont jamais demandé de parler de leurs offres.

Jamais.

Ils ont une certaine tenue.

Mais il ne faut pas mélanger la pub séparée et le contenu rédactionnel. Ce n’est tout de même pas la même chose.

Je n’ai jamais fait la moindre remarque sur un site Web couvert avec de la pub dans tous les coins, jamais.

Par contre là… nous touchons le rédactionnel, et je suis un peu choqué.

Le copinage et ses pressions

C’est vrai que nous recevons des livres de certains éditeurs, Eyrolles en particulier. Mais envoyé par d’autres aussi.

C’est normal, tout journal reçoit des livres pour sa rubrique dédiée, de la part du service presse des éditeurs.

S’il fallait tout acheter en plus… Et Eyrolles fait ma foi fort bien son travail, envoie régulièrement des livres aux sites qui pourraient être intéressés par quelques titres. Une sorte de reconnaissance du moyen de communication que représente un blog.

Il ne s’agit pas là d’un cadeau, juste de matière à écrire un article.

Et voyez-vous, si un livre ne me plaît pas, je n’en parle pas.

S’il me botte, j’en fais un article (ce sera d’ailleurs le cas vendredi prochain, normalement).

Autre exemple: je suis en relation ces temps en relations étroites avec un éditeur bien connu, pour faire un test de son logiciel.

Il m’a offert la licence, de type NFR (une licence de presse, gratuite et non vendable ni transmissible), comme c’est l’habitude. Encore une fois, il nous est difficile de tout acheter pour tester les logiciels que nous testons sur Cuk.ch.

Eh bien cet éditeur sait très bien, parce que je le lui ai écrit (j’ai les preuves!) que je n’écrirai pas de test à leur propos avant que les bugs X, Y et Z soient résolus.

Je ne veux en effet:

  • ni passer sous silence ces bugs gênants
  • ni promettre qu’ils vont être corrigés dans une version suivante (j’ai donné une fois, merci beaucoup!)
  • ni démolir un produit sur ces bugs qui seront certainement corrigés un jour.

Donc j’attends, même si l’éditeur a été très gentil de me donner son programme, et que ça lui ferait bien plaisir que 8’000 lecteurs viennent lire des jolies choses à propos de son produit.

Encore un exemple.

Apple Suisse est sur le point de m’engager, via Mémoire Vive, pour faire des présentations des ses produits sur l’éducation.

Vous verrez si je deviens plus gentil avec la marque…

S’ils me font la moindre pression un jour, je me barre. C’est clair.

Je n’ai pas besoin d’eux pour vivre, et eux n’ont pas besoin de moi non plus pour gagner des clients en me forçant à dire des choses que je ne penserais pas.

Une suspicion terrible

Je ne veux absolument pas préjuger de savoir si le publi-reportage de DigitLife était le premier du genre, ou au contraire le premier à faire mention claire du contenu.

Ce que je sais par contre, c’est qu’en lisant les commentaires de certains, la plupart des articles sortis sur Canon dans le monde de la presse ou du Web seraient des articles achetés par la marque.

Comme je l’ai dit plus haut, que nous serions tous des vendus.

J’ai entendu dire en effet que Canon n’en était pas à son coup d’essai avec DigitLife. Que d’autres sites auraient été contactés par la régie qui s’occupe de la publicité de cette marque. Ce sont des bruits qui courent, je n’en sais rien, à la limite je ne veux même pas le savoir.

Pour vous dire, j’ai été tellement furax lorsqu’on m’a reporté cela, que j’ai téléphoné à mon revendeur photo préféré à Lausanne, pour vendre tout mon matos Canon, et prendre un Nikon 3D à la place. Faut dire que j’avais essayé la bête en début de semaine, et que n’importe quel prétexte pouvait être bon pour faire un petit retour vers cette marque et cet appareil tout bonnement exceptionnel:-)

Et puis finalement, je me suis calmé

  • n’ayant aucune preuve de cette stratégie de Canon (Mise à jour de samedi 7h40: je viens de lire le commentaire et l’article de Jean-François Vibert, zut, c’était donc vrai… voir en fin d’article)
  • n’ayant pas assez d’argent à remettre pour payer la différence:-)

Ce que je peux assurer

Ce que je veux que vous sachiez, c’est que jamais, au grand jamais, je n’ai été contacté par Canon (j’en serais presque vexé!:-)).

Que tous les tests que j’ai écrits à propos de la marque ou à propos de tout matériel ou logiciel, je les ai faits pour la raison que j’explique ici, en aucun cas parce qu’on nous aurait achetés.

Que chaque qualité, chaque défaut reportés dans mes tests (je parle de moi parce que c’est moi qui écris des articles sur les appareils Canon dans le cas précis), je les ai constatés dans le réel.

Que pas une fonction dont je parle, je ne l’ai pas testée.

Que c’est une tradition chez nous. Que tous les rédacteurs sur ce point suivent la même ligne.

Alors entendre dire qu’un site qui fait du publi-reportage est le seul qui finalement soit assez honnête parce qu’il est “clair avec ses lecteurs”, je peux vous dire que ça fait mal.

Voilà c’est dit, si l’on pouvait garder un peu de retenue dans les commentaires, ça me ferait plaisir.

Mise à jour de samedi, 8h00: c’était donc vrai

J’ai lu le commentaire 11 de Jean-François Vibert qui nous dirige vers cette page et vers son propre article

Alors comme ça, il s’agissait d’une campagne à large échelle de Canon?

C’est tout simplement incroyable.

Comment vais-je faire maintenant pour tester le prochain 5D Mark 2 (s’il s’appelle comme ça?)

Je vais passer des heures et des heures à le tester, faire un article qui va me prendre tout mon temps libre (on s’en fout, j’aime ça) pour le retrouver au milieu d’autres soi-disant tests payés par Caonon?

Et en plus, les gens vont croire que je suis payé aussi par la marque pour dire du bien de la chose?

Mise à jour de 8h13

Je vous invite à lire l’excellent article d’Urbanbike sur le sujet.

Très intéressante analyse.

J’hésite vraiment à tout revendre mon matos Canon, je suis dégoûté.

Pourtant, je l’aime bien moi, mon 5D, juste devant moi, là…

166 commentaires
1)
MarcOS
, le 08.12.2007 à 00:26
[modifier]

L’indépendance est quelque chose qui coûte.

Je sors d’une université, en Belgique, qui met en avance la pratique du Libre-Examen (l’université libre de Bruxelles). Combien de personnes ont lue l’article dont tu parles et n’ont pas vu où n’ont pas fait l’effort de voir que cet article c’est une publicité.

Le respect de la chose affirmée par une autorité est toujours dangereux. Je ne dis pas qu’il faut foncer dans l’anarchie, je suis très loin de cela. Je dis simplement qu’il faut rester attentif, et que ce n’est pas parce que c’est dans le journal, le journal télévisé, ma revue favorite… que quelque chose est vrai. Il faut toujours garder son libre examen.

Et si en plus on pratique le mélange des genres (mélange entre information et publicité). Cela ne fait pas sérieux ! Comment encore faire confiance ? Le prochain article ce sera de la publicité ou une information ?

Bien à toi

Voici un extrait de la page de présentation de l’ULB ULB Fondée sur le principe du libre examen qui postule l’indépendance de la raison et le rejet de tout dogme, l’ULB est restée fidèle à ses idéaux originels : une institution libre de toute tutelle, engagée dans la défense des valeurs démocratiques et humanistes (y compris dans son mode de gouvernance).

2)
Guillôme
, le 08.12.2007 à 00:31
[modifier]

En préambule, pour information et pour éviter toute polémique, je tiens à préciser que les rédacteurs de Cuk.ch sont rémunérés 300Frs par article grâce aux accords avec les éditeurs principalement1

Pas de publi-reportage sur cuk? Et pumpkin, c’est du poulet?

Y’a aussi ça et puis les Cuk-MemoireVive apéro qui vont avec :p

Sans compter le publi-reportage honteux et sans-scrupule sur l’apple expo ici

Alors, à quand la catégorie “publi-information” dans la rubrique admin pour les rédacteurs ?

Bon, 100% d’accord avec toi françois sur la nécessité d’une éthique sur le contenu rédactionnel et sur une séparation claire de la publicité et du contenu… Mais maintenant, à chacun d’être adulte en accordant son crédit à tel ou tel site, et aux “rédacteurs” de faire leur examen de conscience.

Maintenant, quand je vois le nombre de journaux payants qui pompent les dépêches AFP et qui s’étonnent que plus personne n’achète leur papier… alors que ce sont des professionnels, je me dis que François, tu t’emballes un peu et que c’est une tempête dans un verre d’eau ;)

Ensuite, ce cher monsieur qui fait DigitLife ne fait pas payer ses lecteurs, ne trompe pas ses lecteurs sur la marchandise… Bref, qu’on aime pas ok, qu’on l’insulte, qu’on le calomnie, qu’on lui intente un procès d’intention, je dis NON.

Bref, faire une humeur sur la tendance au contenu sans contenu (ce qui semble être l’objet du présent article), je dis OUI et je souscris à 100%. Que l’on ne se trompe pas de débat.

Maintenant, j’espère que ton illustration par l’exemple du cas DigitLife ne sera pas la cible des critiques dans les commentaires. Je ne pense pas que ce soit là l’intérêt. François, toi-même tu t’offusques des gens qui ne veulent même pas mettre 1$ dans un logiciel, ne t’offusques pas de celui qui tente de gagner 1$ avec son blog pour compenser le temps que cela lui prends ;)

1 Mais noooooon, je déconnnneuh :p

3)
Madame Poppins
, le 08.12.2007 à 00:47
[modifier]

Euhhh, pourquoi Guillôme, il est mieux payé que moi ? ;-)

François, je ne suis pas certaine d’avoir tout tout pigé mais je voulais juste te dire que je suis navrée de te sentir si “bouillonnant” et si “affecté” à la fois et je suis désolée que tout cela te touche autant.

4)
filfly
, le 08.12.2007 à 00:59
[modifier]

Très bien vu cet article. Lors de la sortie du 40D, j’ai été bien surpris de retrouver quasiment le même texte sur la plupart des sites annonçants un test sur ce boîtier. Je n’aurais pas imaginé que les publicitaires pouvaient aller jusqu’à ce grotesque point…

Merci d’avoir apporté un peu de clarté sur ces pratiques.

Filfly

5)
JMeng
, le 08.12.2007 à 01:01
[modifier]

J’ai lu plusieurs articles sur Cuk.ch au fil des mois. Quand je connais bien un logiciel ou un matériel testé, je peux constater les adéquations entre mon propre jugement et celui du rédacteur. C’est une démarche importante, une sorte de validation des critiques.

Il y a des sites que j’abandonne, car ça ne colle pas, je ne suis pas d’accord, j’estime qu’il manque des choses. Avec Cuk.ch, je constate très souvent que les critiques sont bien vues, qu’elles correspondent bien au produit testé et qu’elles sont détaillées juste comme il faut.

Mieux, il y a une âme dans ces critiques. Quelque chose qu’on ne trouve pas dans les plaquettes marketing. Une sorte de “vécu”, quelque chose qui fleure bon l’expérience dans les vraies conditons de l’utilisateur final.

A partir de là, je peux faire pleinement confiance aux articles de Cuk.ch à propos d’un produit que je ne connais pas. Voilà. Merci pour votre travail et pour votre passion partagée !

6)
pter
, le 08.12.2007 à 01:21
[modifier]

Pour moi dans “publi-postage” il y “pub”. Donc je passe mon chemin.

l’info (et s’en est une!) de ce nouveau genre de pratique marketeux qui s’infiltre de partout merite d’etre relayée.

Merci Francois. tu peut mettre en en-tete: CUK, Independant (comme un Suisse) ! ;-))

7)
chrisb
, le 08.12.2007 à 01:29
[modifier]

Mouais….

Bin au moins on est dans l’air du temps, du politiquement correct. Mais je pense que c’est très bien de mette les choses au point.

Maintenant, le publi reportage me dérange pas, la pub c’est de l’info ! Mais on est averti qu’on aura qu’un coté de la médaille. Cela n’empêche pas que, en lisant un article sur le 40D je puisse apprendre un tas de chose dessus et en indiquant clairement que c’est du publi reportage et bien je devrai chercher ailleurs les infos sur l’autre coté de la médaille.

Maintenant si c’est du copier coller, je ne sais pas j’ai pas vérifié.

Quant à Cuk, depuis le temps que je lis, il est clair que les deux cotés de la médaille sont donnés et c’est très bien comme ça.

Surtout ne change rien Boss !!!

8)
arno pier
, le 08.12.2007 à 01:34
[modifier]

Le véritable problème des blogs n’est pas de savoir s’ils sont “achetés” ou indépendants, c’est d’y trouver ce qu’on y cherche. Il est évident que certains blogs, si on sait lire, sont des vitrines, d’autres pas, certains sont des torchons, d’autres de vraies sources de renseignements et il est du libre arbitre de chacun de les utiliser comme bon lui semble. Je ne vais plus sur certains des blogs cités car il n’y a aucune obligation, ou, comme par exemple sur Cuk, je ne lis que les articles qui ont rapport avec la photo ou le Mac, les autres ayant une certaine tendance à m’exaspérer, je ne les lis pas, je n’interviens pas et Cuk reste un de mes blogs préférés. Sur un autre blog où j’interviens plus souvent je ne suis que très rarement d’accord avec son auteur sur ses choix mais je le lis quotidiennement, quand on vit très loin c’est une source d’informations indispensable pour la profession et il est agréable d’écouter des propos argumentés même et surtout s’ils sont différents.

Ce long préambule pour dire simplement que ces blogs sont destinés à des adultes censés avoir une certaine culture dans le domaine traîté, s’ils sont incapables de voir la différence entre un texte “commercial” et un avis, tant pis ! La culture du tout-gratuit sur le Net n’impose pas un ascétisme obligatoire des auteurs et qu’une rémunération n’a rien de choquant, un lien sur le site du logiciel dont parle l’article avec quelques piastres à la clé ou un lien “donation” ne signifie pas corruption, prévarication …

Comme ces blogs sont très personnalisés, Cuk, c’est François, d’autres c’est Pierre Paul ou Jacques, des esprits mal-intentionnés ou trop critiques ou moralisateurs se font un plaisir de jeter un doute sur leur honnêteté, imaginant des fortunes colossales générées par des moyens louches. Ca ne date pas d’aujourd’hui, mais cliquez sur le lien que ces paragons de vertu n’hésitent pas à mettre vers leur site et vous remarquerez que dans la plupart des cas ce sont des auteurs de sites ou de blogs sans passage et sans intérêt.

[Edit] et en relisant mon commentaire je vois afficher après ma dernière phrase critique un lien avec mon site, ça m’a bien fait rire, tel est pris …

9)
Skyper
, le 08.12.2007 à 01:53
[modifier]

D’accord avec ton analyse, François.

La recherche d’informations éclairées et de bonne foi, avant d’acheter un logiciel ou un produit, est sans doute la chose plus recherchée. Et la plus difficile à trouver, tant sur le web que dans les magazines. Le fait est connu, à cause d’une certaine paresse journalistique (pas de test véritable, mais réécriture du communiqué de presse), ou de sa prévarication relative (faire un bon faux test en échange de publicités).

Pour les blogs, mettre la même présentation pour le publi-rédactionnel que pour le rédactionnel, est bien fait pour induire en erreur, sinon ce ne serait pas fait. On veut cacher la publicité dans l’image d’impartialité du test fait par une personne supposée intègre et altruiste. La mention publi-rédactionnel est bien lisible, mais la confusion de fond est entière et sciemment développée. Comment avoir encore confiance ? Je tombe de haut pour ce site que je consultait occasionnellement avec confiance.

Enfin, comment le rédacteur du site évoqué peut-il vivre du travail de son blog, s’il ne fait que cela ? Sans doute en alternant des tests très poussés et payants (mais pas chers quand même), avec des résumés gratuits. Sinon, je ne sais pas, sauf que scier la branche sur laquelle il est assis, la confiance dans l’impartialité et l’intégrité, désintègre tout son travail.

10)
Spyro
, le 08.12.2007 à 01:57
[modifier]

Je suis tout à fait d’accord avec toi François. Mon avis est biaisé car j’ai de toute façon la pub en horreur, c’est vrai, mais même en admettant que ce soit un “mal nécessaire” (et ne me lancez pas sur ce sujet) je considère que la moindre des éthiques est de ne pas mélanger le contenu rédactionnel et la publicité. Surtout si l’auteur écrit un publi-reportage, mettant sa plume et son style apprécié de ses lecteurs au service d’un publicitaire pour faire passer des informations biaisées… Un seul coté de la médaille comme dit chrisb, qui considère naïvement la pub comme de l’information, alors que c’est bien souvent une médaille embellie, lustrée et vue dans un miroir déformant.

Tiens ça me rappelle une pratique encore plus insidieuse sur laquelle j’avais lu un article: un site qui propose une liste de sujets et qui rémunère les blogueurs qui font des articles sur ces sujets (après vérifications qu’ils collent aux critères du vendeur, celui-ci pouvant exiger ou non que l’article soit positif) http://www.red-sweater.com/blog/152/paid-placement

11)
vibert
, le 08.12.2007 à 02:26
[modifier]

Du nouveau ! Voyez ce que je découvre ce soir…

Oui il y a du publi rédactionnel planqué sur certains blog… Je suis tombé dessus en faisant une recherche sur “EOS 40D + publi rédactionnel”… Tout simplement une page de l’agence blogrider (celle qui a organisé ce buzz autour de l’EOS 40D, celle qui m’avait contacté) et qui est fière de s’être payé la crédibilité de tous ces bloggers :

NRLR par François Cuneo: comme Vibert a supprimé son article ce lundi en fin d’après-midi, je ne veux pas être celui dont l’information viendra au niveau de cette liste de sites qui était donnée ici. Je me permets de supprimer la liste de ce commentaire. Merci de votre compréhension FIN de la NLDR

Mélangeant gaiement ceux qui ont eu l’honnêteté d’annoncer la couleur (plus ou moins visiblement selon les cas mais cela reste selon moi tès grave d’un point de vue déontologique)… et ceux qui ont pris les tunes, en passant passant sous silence que leur article avait été rémunéré (ça les regarde) !

La suite est ici…

12)
Bob Janvier
, le 08.12.2007 à 04:01
[modifier]

@ François Cunéo François, j’ai bien lu et compris le sens de ton article. Mais j’ai surtout ressenti une angoisse de ta part d’être assimilé à ces Blogs qui font du publi-reportage. Mais mon opinion de lecteur de Cuk ( et je pense que d’autres, beaucoup d’autres ont la même) est que je viens sur ce blog parce que je sais ce que je vais y trouver. Un esprit particulier que je ne trouve sur aucun autre blog. (tout le monde sait de quoi je parle. Cuk, c’est pas un blog, c’est Cuk… ) Ici t’es chez toi et tu y parles (écris) comme si tu étais dans ton salon avec tes amis. Et tu parles en passionné. On sait tous que tu l’aimes ton 5D et ton MacBook Pro aussi. Et on sait aussi que tu es en contact avec les développeurs de DXO. Mais on peut comprendre la différence entre la passion et la pub.

Bon maintenant je suis content de ne pas trouver les blogs d’autres passionnés sur la liste de JF Vibert. Et puis comme Jean François a fait la pub de ceux qui font de la pub moi je fais ma pub aux autres qui ne trichent pas et qui sont aussi passionnés que François (ben ouais t’es pas le seul ;) )

Jean Christophe Courte d’Urbanbike

Jean François Vibert de Macandphoto

Gilles Théophile de Utiliser Lightroom

Benoit Marchal de Déclencheur

Volker Gilbert de Digital Photo Blog et de Questions Photo

Luc Saint Elie de audioblog

13)
coacoa
, le 08.12.2007 à 04:09
[modifier]

Ouais ouais, moi, je suis sûr que tu as reçu des millions pour parler de la pierre d’alun…

Vendu !

14)
vibert
, le 08.12.2007 à 04:16
[modifier]

Merci bob, c’est vrai que j’aurais pu commencer par citer ceux qui refusent d’en croquer (tu en oubli quelques autres)… Mais ils sont encore l’immense majorité heureusement !

Je tiens par préciser la chronologie des fait :

J’ai d’abord remarqué l’article de Tendance Bleu (Thierry Seray est un vieux copain et le reste même si on partage pas le même avis sur cette histoire et je lui en veux un peu car il a quand même eu une carte de presse durant des années), ensuite j’ai publié le mien

ET ce n’est que le lendemain que l’article de Digitlife sur l’EOS 40D est arrivé.

… cela a son importance François ! S’il n’y avait pas eu mon article dénonçant le système, peut-être y aurait-il eu plus d’articles rémunérés qui seraient restés “secrets” ?

EN tous cas… les commentaires nombreux et plutôt scandalisés de la plupart des lecteurs sont rassurants !

15)
Bob Janvier
, le 08.12.2007 à 04:58
[modifier]

Je sais que j’en oublie mais y qu’à continuer la liste… Je suis toujours curieux de découvrir de nouveaux sites ou blogs qui parlent sérieusement du Mac et de la Photo.

16)
François Cuneo
, le 08.12.2007 à 07:24
[modifier]

Guillôme, la présentation des partenaires, c’est la moindre des choses. Je l’ai faite une fois pour Pumpkin il y a trois ans (ou quatre déjà?), et pour Mémoire Vive cette année. C’est aussi pour expliquer aux gens le pourquoi d’une deuxième pub sur Cuk. Deux et puis c’est tout! Déjà, il a fallu me pousser.

Tu sais, Noé, depuis deux ans, me fait une bringue pas possible pour que nous mettions une pub Google sur Cuk.ch. Et depuis deux ans, je trouve tous les moyens possibles pour dire non.

Parce qu’une pub est quelque part une intrusion chez les gens, et ce que j’aime avec les nôtres, c’est que j’ai l’impression de maîtriser un peu. Si nous avions une pub Google, je ne saurais pas pour quoi ou qui nous faisons de la pub.

Pour la présentation des RSS de Pumpkin… eh bien c’était la présentation d’un portail d’un gars RSS qui fait ça gratuitement. Pas d’un produit. Pas d’un magasin, ou alors très indirectement.

D’ailleurs, ni pour Pumpkin ni pour Mémoire Vive, nous ne disons “c’est le meilleur magasin du coin, il faut vous y ruer”. Encore une fois, nous ne parlons jamais de leurs offres. S’il y en a, c’est en haut, dans le coin qu’elles vont s’y trouver. Nous ne mélangeons pas le rédactionnel et la pub.

Pour les apéros Cuk, qu’est-ce que je suis content d’avoir une salle (un jour, elle sera en ordre:-)) mise à disposition par le magasin (ma maison devenant trop petite), afin que nous puissions discuter. C’est clair qu’une fois par mois, ça implique de donner rendez-vous et de voir le nom de Mémoire Vive dans l’article.

La différence lorsque tu parles d’un 40D en publi-reportage, c’est que certains vont se diriger vers cet appareil s’ils te font confiance, plutôt qu’un autre, alors que toi tu as écrit un article pour te faire de l’argent.

Tu as une responsabilité quand tu écris un test.

Bon Dieu, le nombre de gens qui ont acheté un Canon G9 suite à mon test, tu ne te rends pas compte, le nombre de mails que j’ai reçus!

Eh bien je suis bien content d’en être pleinement satisfait moi-même, toujours, et de n’avoir pas dit du bien de cet appareil parce que quelqu’un m’aurait donné des sous pour le faire.

17)
François Cuneo
, le 08.12.2007 à 07:26
[modifier]

j’ai bien lu et compris le sens de ton article. Mais j’ai surtout ressenti une angoisse de ta part d’être assimilé à ces Blogs qui font du publi-reportage.

C’est exactement ça.

18)
François Cuneo
, le 08.12.2007 à 07:31
[modifier]

Oui il y a du publi rédactionnel planqué sur certains blog… Je suis tombé dessus en faisant une recherche sur “EOS 40D + publi rédactionnel”… Tout simplement cette page de l’agence http://blog.blogrider.fr (celle qui a organisé ce buzz autour de l’EOS 40D, celle qui m’avait contacté) et qui est fière de s’être payé la crédibilité de tous ces bloggers :

Ah ben merde alors! Tous ces sites contactés, et pas nous! C’est une honte:-)

J’ai pensé que c’était des sites français, mais pas seulement, il y en a même un en Suisse d’après ce que j’ai vu.

Nous devons être bien nuls pour qu’on n’ait pas pensé à nous!:-)

En tout cas je vous rassure, même contactés, nous aurions refusé sèchement, mais poliment.

19)
ysengrain
, le 08.12.2007 à 07:48
[modifier]

Charbonnier est maître chez lui. Au moins Digitlife a annoncé la couleur, il est clair, d’autres (je ne les lis pas tous) non. On sait à quoi s’en tenir. Et puis, tout le monde, “plus ou moins objectif” s’entend à dire que le 40D est une très bonne bécane. Ceci dit, François, on ne sait jamais ce que la vie propose. Peut-être un jour, une belle sirène ….

20)
François Cuneo
, le 08.12.2007 à 08:10
[modifier]

Bien sûr que Charbonnier est maître chez lui. Sauf que quand il fait de la poussière de charbon, si ce n’est pas très étanche, la saleté fout le camp chez les autres.

Je répète, DigitLife a annoncé la couleur, je vois que d’autres pas (c’est la honte, c’est la honte je vous dis!)

Ce qui m’inquiète, c’est qu’on puisse maintenant croire que ceux qui ont mis “publi-reportage” sont les seuls à avoir l’honnêteté de le faire.

Il y a ceux qui ont touché et qui n’ont rien dit (je le répète, honte à eux), et ceux qui l’ont dit.

N’oublions pas la catégorie de ceux qui n’ont rien à dire, parce qu’ils n’ont pas touché!!!

22)
felix-fi
, le 08.12.2007 à 08:29
[modifier]

Je soupconne meme DigitLife d’etre une taupe du Modem… il y avait une pub pour Bayrou durant la campagne electorale. Mais on n’a pas eu droit au publireportage sur le candidat.

Ceci etant, j’avais deja trouve le melange des genres particulier…

23)
zit
, le 08.12.2007 à 08:48
[modifier]

Quelle est la limite? Où se situe la différence entre un article qui dit “thirambique” d’un produit sans que son auteur ne touche quoi que ce soit et le même article grassement (?) rémunéré (de combien de brouzoufs s’agit–il, d’ailleurs? de quoi se payer un demi au comptoir ou rouler en béhaime?)…
Nouveau rédacteur sur cuk.ch, j’ai fait le tour du salon de la photo avec (entre autres) cette casquette pour demander à divers fabricants et autres distributeurs s’il leur était possible de me prêter du matériel en vue d’en faire des tests.
L’accueil a été en général plutôt bon (même s’ils ne connaissaient pas cuk, les malheureux!) et j’ai eu plusieurs réponses positives bien qu’à aucun moment il n’ait été question de phynance… Une charmante attachée de presse a même insisté sur le fait qu’ils aimeraient bien récupérer le matériel une fois le test réalisé (en me faisant comprendre que certains auraient tendance à penser que “prêter c’est donner”).
J’ai malgré tout senti à ce moment comme une gêne, un sentiment de “faire la pute”. Ça ne va pas m’empêcher d’écrire ces articles d’une part parce que ça m’intéresse de découvrir ce matériel que je n’achèterais probablement pas (soit parce que je n’en ai pas l’usage, soit pas les moyens, soit parce que j’ai déjà l’équivalent dans une autre marque) et d’autre part parce que je crois que ça peut intéresser les lecteurs.

PUBLIREPORTAGE CUK A L’ATTENTION EXCLUSIVE D’ARNO PIER:

Le merveilleux article Chouette, il pleut , paru hier 7 décembre sur le formidable site qu’est cuk.ch, malgré son titre peu explicite, son chapo non moins obscur et ses trois premiers paragraphes pas très clairs est bien un article de la rubrique “photo”. Magnifiquement illustré de 64 superbes photos exclusives et de 6 photos d’archive de grande qualité, son contenu rédactionnel original en fait un “must” à garder dans vos signets et à faire partager à toutes vos connaissances.

Une version “grand luxe” en coffret cadeau relié pleine peau et numéroté de la main de l’auteur lui même en personne sera disponible sous peu (cadeau de noël prestigieux)

FIN DU PUBLIREPORTAGE CUK

z (j’abhorre la pub, je répêêêête: Le merveilleux article “Chouette, il pleut!…)

24)
François Cuneo
, le 08.12.2007 à 08:53
[modifier]

:-)

Cela dit Zit, qu’on te prête du matériel, c’est la moindre des choses.

Tu crois que les journalistes-auto, ils achètent toutes les bagnoles?

25)
Halifirien
, le 08.12.2007 à 09:09
[modifier]

Une version “grand luxe” en coffret cadeau relié pleine peau et numéroté de la main de l’auteur lui même en personne sera disponible sous peu (cadeau de noël prestigieux)

Je veux ! Je veux ! :p

Trève de plaisanterie c’est un peu avec un choc que je découvre l’article de François. Ayant, il y a quelques mois de ça, passé plusieurs heures à chercher des articles sur le 400D (à peu près l’époque où il est sorti) ; ceci dans l’idée de me “documenter” sur la bête, considérant un achat (que j’ai finalement fait). Et maintenant j’en viendrais presque à me poser la question “et combien de ces sites ne faisait alors que de la pub ???”. (Heureusement que c’est cet article ci qui m’a décidé au final et je l’ai jamais regretté.)

Très intéressant aussi l’analyse d’Urbanbike, étant webmaster d’un certain nombre de site, je sais assez bien ce que c’est la guerre à la position Google. On cherche constamment à améliorer son contenu, à présenter des choses intéressante afin que d’autres sites en parle. On dirait que les grosses boites on trouvé un moyen de rêve pour monter dans les rangs sans trop se fatiguer ou se vider les poches à acheter des annonces Google…

Triste tout ça…

26)
yfic17
, le 08.12.2007 à 09:10
[modifier]

François, tu ne trouves pas que les gens du marketing ont bien travaillé ? Je ne suis pas contre le publireportage, seulement je ne le lis pas. De temps en temps, j’en voyais dans la revue Le Photographe. Alors maintenant c’est sur des blogs. Juste un glissement de média.

Après, c’est au responsable du site d’accepter ou non ce qu’on lui propose. Par contre, il faut l’indiquer. Je pense que je suis assez grand pour le lire ou pas.

27)
Argos
, le 08.12.2007 à 09:10
[modifier]

Le lecteur est généralement capable de faire la différence entre pub et non pub. Et la pub masquée se découvre relativement rapidement, disqualifiant son auteur. Et on l’affirme: Cuk a abondamment prouvé son indépendance, et on l’aime – aussi – pour ça. Les allez-et-retours de François entre Canon et Nikon le démontrent par ailleurs. A propos, François, plutôt que de mettre en danger le budget familial avec le D3, pourquoi ne feriez-vous pas un test du D300, que les lecteur de Cuk peuvent encore se procurer sans se ruiner et que beaucoup s’accordent à trouver exceptionnel?.

28)
Saluki
, le 08.12.2007 à 09:11
[modifier]

Halte au feu !

Pour ce qui est de la rémunération, chacun sait que à propos de mon article sur Timgad l’office de tourisme algérien m’a donné une poignée de dattes (mais des Deglet Nour). Quand à mon article de saison le canard n’a pas daigné me donner une plume pour parler de son foie.

On n’aime ou on n’aime pas, mais nous sommes cernés par les techniques marketing. L’optimisation du coût du contact est aussi un souci légitime de bon gestionnaire.

Ceci dit, prendre de la monnaie pour faire quelque chose qu’on ne ferait pas spontanément, en bonne logique ça s’appelle de la prostitution. Il y en a qui ne s’en cachent pas et il y en a qui le dissimulent comme les bigots qui trompent leur cher mari tendre épouse.

Maintenant, je sais que sur cuk on fait ce que l’on dit, comme le Patrond’Ici, qu’Alec6 n’est pas parrainé par Aréva et que si Zit, moi ou d’autres parlons de Leica c’est parce que nous n’avons touché aucune Solms sonnante et trébuchante (oui, c’est bien Solms que j’ai écrit)

Lien pas sponsorisé pour les parisiens : il y a encore trois croisières/concerts de jazz sur la Seine ce soir en faveur du Téléthon . Et je tiens la caisse…

29)
Guillôme
, le 08.12.2007 à 09:19
[modifier]

Tu crois que les journalistes-auto, ils achètent toutes les bagnoles?

On m’aurait menti? :p

Ceci dit, moi j’achète tous les logiciels que je teste, je trouve ça plus honnête et tant pis si ça me coûte cher. Hein? Quoi? Qui a dit que je ne teste que des gratuits et que ça me coûte que dalle??? :p

30)
FT'e
, le 08.12.2007 à 09:47
[modifier]

Je ne sais pas trop que penser de ça. Le publi-reportage je veux dire.

L’appellation. Commençons par ça peut-être. C’est de la publicité. Ça n’a rien d’un reportage. Éventuellement, publi-rapportage, au vu du copier-coller. Le nom de la chose vise à minimiser la chose. Normal. Je n’ai pas de problème avec ça dès lors que je le sais. C’est un peu comme les prix fixés à 9.95 au lieu de 10. Je trouve ça complètement ridicule. Mais c’est prouvé, ça marche. Je ne doute pas qu’appeler ces publicités reportages ait un effet similaire.

Le principe ensuite. C’est de la tête de gondole, pour le dire très simplement. Je ne jette pas la pierre à Canon, ni aux autres marques qui pourraient utiliser cette voie. Après tout, elles font leur job, elles vendent des produits. Qui serait assez naïf pour penser que le 40D est un produit fait pour l’art et vendu à perte ? L’objectif de Canon, la motivation initiale derrière le 40D, c’est le profit. Qu’ensuite des ingénieurs prennent leur pied à concevoir un superbe boîtier qui ravira (ou pas) ses utilisateurs, c’est une autre affaire. Puis vient la commercialisation et la motivation première refait surface, le profit. Bon bin voilà, on le sait tous. La plupart d’entre-nous travaille pour être payé. Parfois avec passion, certes, mais payé. Je n’ai pas non plus de problème avec ça.

La tendance. Voilà ce qui me gène. Internet, il y a longtemps, était une source d’informations inestimable, un sanctuaire de passionnés et d’intelligence. Internet s’est popularisé (bonne chose), est devenu l’internet (mvouais, je ne m’habitue pas), et n’est plus si différent de nos villes aujourd’hui. Des vitrines commerciales partout, de la publicité à tous les coins de rue, des supermarchés, et des journaux avec de la publicité. Et des têtes de gondole. Internet se commercialise. De plus en plus de commerce et de moins en moins (proportionnellement s’entend, en volume absolu, ça grimpe) d’information indépendante et passionnée. Dommage. Mais ce n’est que le reflet de notre société commerciale, somme toute.

Reste à faire le tri entre les vitrines de supermarché et les sites d’information indépendants et passionnés.

Cuk, Mac & photo, passionnés. DigitLife, supermarché.

Il y a des bonnes choses dans les supermarchés ! Les guides Fnac, je les trouve souvent intéressants. Dès lors que l’on sait ce que l’on mange et que l’on réfléchi un tant soit peu, bien sûr. C’est un supermarché, il faut juste s’en souvenir.

Il reste le problème de l’identification de qui est passionné et qui est supermarché. Dans les publications papier, on ne se pose en principe pas trop la question, la publicité est assez clairement identifiable. Il y a encore beaucoup de chemin à faire pour arriver à la même qualité d’identification sur le net.

Ce qui me ramène à l’appellation publi-reportage, au début de ce commentaire. Publi, publi. Publié sur le net ? Ah non, publicité. Zut. C’est trompeur, ça tend à minimiser, et certains vont jusqu’à se vanter d’identifier leur articles avec cette appellation trompeuse. C’est complètement ridicule !

C’est de la publicité. Rien de plus. Éventuellement de la publicité agrémentée.

Se faire payer pour une tête de gondole n’a, je pense, rien de honteux. Vous vendez une notoriété et une visibilité. C’est le jeu. Mais pensez à votre crédibilité bon sang ! Identifiez ces publicités comme telles, sans détours. Vous avez beaucoup à perdre, et trop peu à gagner si vous comparez vos rémunérations à un spot radio/télé ou à une pleine page magazine spécialisé. Raisonnez comme la presse spécialisée, soyez intelligents. Et tout le monde sera gagnant.

[EDIT] Lorsque je dis vous, je ne parle pas de Cuk. Formulation maladroite, désolé. Moi ingénieur, moi écrire Objective-C, guh.

31)
Bilbo
, le 08.12.2007 à 09:48
[modifier]

Tu t’angoisses parce que tu as peur d’être assimilé à ces blogs qui font du publi-reportage ! Si je puis me permettre François, tu t’es mis la pression tout seul. On va régulièrement sur un site parce qu’on a confiance et il faut bien plus que le développement de certaines pratiques ailleurs pour bousiller cette confiance. Regarde tes stats, regarde l’audience de Cuk, regarde les commentaires sur le site ; tant que tu auras cette qualité de retour tu pourras te raser en te regardant dans les yeux. Si un jour les pratiques de Cuk.ch devenaient douteuses cette confiance s’étiolerait très vite : on ne trompe pas ses lecteurs très longtemps. Le reste n’est que billevesées.

À+

32)
jokef
, le 08.12.2007 à 10:03
[modifier]

Il y a des jours où l’on se sent plus concerné que d’autres et c’est justement ce qui me plaît chez Cuk. L’analyse d’Urbanbike est intéressante et rejoint finalement la volonté de François de ne pas parler d’un objet s’il n’en vaut pas la peine. En bien ou en mal, les marques s’en fichent (c’est la même chose pour les livres, les films, etc.) : pourvu qu’on en parle.

À partir de là, en bien ou en mal, peu importe, pourvu qu’on ait décidé de le faire parce qu’on a trouvé la chose intéressante, sans y avoir été poussé, par un annonceur, par un politicien ou par d’autres encore. Mais il me semble évident que de produire des articles positifs en étant payé par une marque enlève toute crédibilité à l’auteur dès que cela se sait. Ou que cela se voit. Les mises en garde du genre « publireportage » ne servent finalement qu’aux moins attentifs des lecteurs. Et à faire le Ponce Pilate pour l’auteur. Mais la crédibilité est ruinée. Qui me dit que l’article non estampillé « publireportage » sur un même blog douteux n’a pas simplement été commandé à un prix supérieur et tourné comme un papier « maison » ?

C’est justement ce qui me plaît sur cuk. François y va de ses essais, de ses opinions et de ses coups de gueule quand ça le chante (ou quand il a les moyens de changer d’appareil…). Le ton est libre, le site aussi, et ça se voit.

Pour Guillôme, c’est tout de même assez différent des journaux qui « pompent » les dépêches AFP (et ceux qui le font le plus sont justement ceux que le lecteur n’a pas besoin de payer, mais c’est un autre débat). Un quotidien suisse romand et ses 50’000, 100’000 ou même 200’000 lecteurs, n’a pas les moyens d’entretenir seul un correspondant dans chaque pays du monde, ni même dans chaque canton suisse. C’est pourquoi il existe des agences comme AFP, AP, Reuters, qui ont une envergure mondiale, et des agences nationales comme l’ATS en Suisse. En vendant leurs dépêches (car les journaux les paient et ne le « pompent » pas) à plusieurs journaux, ces agences peuvent financer leur réseau de correspondants. Et les journaux, avec l’inconvénient d’avoir le même article que le voisin, peuvent mettre leurs forces ailleurs, comme dans la couverture d’événement plus régionaux par exemple.

Pour revenir aux blogs, ils ont offert la possibilité à tout le monde d’atteindre un public. Après chacun fait ce qu’il veut, mais si on a la prétention de faire son boulot sérieusement, on s’y tient. Des verseurs de pots de vin et autres agences bien intentionnées il y en aura toujours. Ceux qui les acceptent, on les reconnaît assez vite. Et si François n’a été contacté par personne, c’est peut-être bien parce que même l’agence de com ne le voyait pas accepter… C’est aussi cela la crédibilité.

33)
fxprod
, le 08.12.2007 à 10:37
[modifier]

Tu crois que les journalistes-auto, ils achètent toutes les bagnoles?

Ou que les usines automobiles leur refilent des produits non finalisés comme souvent je le lis dans la presse papier parlant de photo” ceci est un sample non finalisé “caniolpeso” (2 premières lettres de certaines marques, je fais pas de pub).

Imaginez-vous “voici les clés mais les freins ne sont pas finalisés….” et en plus je lis de temps en temps le photographe untel a reçu un boitier pour faire des tests lors de telle ou telle manifestations!!! il est fou le mec et si cet appareil non finalisé foire, il va vivre avec quoi? vous me répondrez il utilise encore ses anciens appareils et il double toutes ses prises de vues, mais c’est humain il aura quand même tendance à utiliser le nouveau jouet.

François ne te tracasses pas pour si peu, cuk est une grande famille ou tous se sentent chez eux et confiant, et se disent que même si le discrédit a été jeté sur certains sites par des pratiques peu louables, ce sont eux qui s’en mordront les doigts par une baisse de fréquentation et de revenus.

35)
6ix
, le 08.12.2007 à 10:56
[modifier]

Là où j’ai beaucoup de mal à suivre les personnes qui tentent d’argumenter en faveur de telles manières de faire, c’est dans le fait de dire “vous ne vous rendez pas compte, cela prend du temps, cela coûte de l’argent, c’est beaucoup de travail”.

J’ai simplement envie de répondre: oui, et qu’est-ce que cela peut faire?!

Un blog ou un site personnel n’a rien de professionnel. S’il existe, c’est d’abord grâce à la passion de son auteur. Lorsque l’on crée un tel site, on sait que cela demande du temps (et un peu d’argent). Certains de ces sites deviennent un jour connus, appréciés, et voient leur nombre de lecteurs grandir énormément. Que ce soit Cuk ou MacBidouille (pour ne citer que ces 2 parmi tant d’autres), il aura fallu quelques articles de qualité pour lancer réellement le mouvement.

Alors bien sûr, lorsque l’on sait que des milliers de visiteurs passent chaque jour sur son site, on a alors une part de responsabilité. Il devient souvent obligatoire d’améliorer quelque peu son site.

Qu’un tel site s’offre alors l’appui de sponsors ou quelques publicités afin de pouvoir se payer l’hébergement, c’est tout à fait compréhensible et n’intervient absolument pas dans le contenu rédactionnel. Cela permet simplement de faire vivre le site avec sa dimension actuelle (qu’il n’avait pas le jour où son auteur l’a créé).

Mais en-dehors du minimum logistique permettant de faire tourner le site, le temps passé par son auteur (et les rédacteurs) pour un article ne change pas fondamentalement. Pourquoi, parce qu’un jour son site marche du tonnerre, faudrait-il recevoir de l’argent pour le contenu que l’on y met?

Alors bien sûr, c’est tentant, et après tout pourquoi pas. A chacun sa vision des choses. Chacun gère son site comme il le veut. Mais l’excuse “du temps” pour de l’argent n’en est pas vraiment une, désolé. Si quelqu’un veut se faire de l’argent avec son site, libre à lui de le faire, mais qu’il ne trouve pas de fausse excuse. Et si le temps vient réellement à manquer à son créateur, rien ne l’empêche de modifier sa façon de gérer son site pour que cela lui laisse plus de temps.

A partir de là, lier la publicité au contenu rédactionnel, je trouve cela déplacé. J’entends par là que la dimension qu’avait le site n’est plus du tout la même. Il y avait au début quelqu’un de passionné qui partageait à la communauté ses idées, ses coups de coeur ou coups de gueule, il y a après quelqu’un qui profite de cela pour se faire de l’argent en oubliant presque pourquoi il a créé ce site. Ce n’est pas très honnête par rapport aux lecteurs.

Si j’invite quotidiennement des gens chez moi pour mon plaisir, et qu’un jour en arrivent des milliers au lieu de dizaines, je devrai alors demander un sponsor afin de pouvoir louer une salle plus grande et satisfaire tout le monde. Mais il ne s’agit là que d’adapter l’environnement, et pas changer le contenu. Le jour où je fais payer chaque invité car je trouve qu’après tout cela demande beaucoup de temps, c’est oublier que c’est moi-même qui ai lancé cette initiative car j’en avais envie. Soit je fais autrement pour que cela me prenne moins de temps et garde le même état d’esprit, soit je change ma structure et professionnalise le tout en maison d’accueil dont un des buts est de se faire de l’argent. C’est comme ça que je vois les choses…

36)
Tom25
, le 08.12.2007 à 11:17
[modifier]

Ma télé à tube cathodique donne des signes de faiblesses. Je vais l’emmener en réparation. Hier je me suis promené dans deux magasins pour me faire une idée du prix d’une télé LCD, histoire de comparer au coût de la réparation.
Le vendeur m’a vanté les mérite d’une télé largement mieux que les autres, alors je lui ai posé la question : “Cette télé, elle est vraiment mieux ou alors vous en avez plein la cave et vous devez écouler le stock avant noël ?”. Le gars n’a pas du tout apprécié. Il était peu être honnête allez savoir, mais ce genre de pratique s’est déjà vu, on peut donc légitimement avoir un doute.
Cela fait déjà un bout de temps que les gens sont écœuré par cette manière de travailler, de vendre plutôt.

Moi, en plus de m’énerver, lire ce genre de chose me pousse à encore moins consommer. Et je suis bien d’accord pour dire que cette manière de faire s’apparente à de la prostitution. Et j’ai du mal à comprendre qu’on puisse trouver des excuses à ces méthodes. Cf la blague que j’avais sortie sur un autre sujet : “Dans un monde de con, faut être le plus con, sinon c’est toi qui va au fond !”.

37)
406
, le 08.12.2007 à 12:00
[modifier]

marrant. je fais un peu la même chose avec les potes. quand l’un d’eux arrive en me disant. tiens, y’a ce produit, il est super bien etc…. je lui demande : “qui te l’a dit ? , un vendeur ?” dans 95% des cas, c’est un vendeur donc pour moi, 0 crédibilité. il veut (souvent) vendre même si le produit est naze ou rapport qualité/prix médiocre. (qui a dit “comme B&O” ??) ps : c’est idiot ce bordel qu’a fait canon. le 40D semble avoir de bons arguments et n’avait pas besoin d’être aussi buzzer pour se vendre….

38)
Modane
, le 08.12.2007 à 12:17
[modifier]

Je n’ai pour ma part plus aucun doute sur la nature de la société qui nous entoure, et ce, depuis les années 80 : l’argent roi et la recherche forcenée d’avantages de toutes sortes sont la règle, voire la norme. Cette recherche perpétuelle, monomaniaque et forcenée d’argent s’appelle la Corruption.

Depuis ces années 80, donc, je vis dans ce monde où le marchand grappille, voire ratiocine, et où les services marketing n’en finissent plus de ratisser et d’instrumentaliser jusqu’à la dernières de nos plus petites envies de dépenser, au moyen des études les plus évoluées, et des procédés les plus douteux, et les plus déloyaux.

En voilà un nouveau… Il était prévisible, dans la vénalité générale… Je ne suis pas étonné… On avait entendu parler, de ces propositions faites aux googleproclamés “meilleurs blogueurs”.

Le premier effet était de leur avoir retiré le respect et la crédibilité, qu’ on pouvait, très éventuellement, leur accorder. On savait que cela allait faire tache d’huile…

“Chacun se bat pour ce qui lui manque”, disait Surcouf, opposant l’argent et la gloire. Le monde a choisi. Il se bat pour l’argent. Le monde ne travaille pas pour le roi de Prusse…

Les exceptions sont rares. Et utopiques. J’ai décidé d’en être. Et j’écris chez Cuk, et nulle part ailleurs…

39)
Inconnu
, le 08.12.2007 à 12:30
[modifier]

Je viens de lire l’article. Dans le même ordre d’idées que Mme Poppins. C’est vrai ça qu’il en est tout rouge de colère et tout indigné not’ bon François. Mais, ce qui est sûr, c’est que si l’on le connaît un tant soit peu (au fil des articles et des commentaires pour ma part), son honnêteté, sa droiture ne peuvent être remises en question. Et c’est pour cela entre autres choses, même si c’est parfois un peu énervant et c’est ce qui en fait l’authenticité, qu’on apprécie ce site et qu’on lui fait confiance.

Il est évident que nous sommes nombreux (ceci dit sans trop me mouiller) à t’apporter notre soutien et nos remerciements pour ton œuvre.

40)
Scal
, le 08.12.2007 à 12:31
[modifier]

François,

on sait bien nous que tu n’es pas payé par une marque … c’est justement ton intégrité qui fait que tes articles sont aussi appréciés. Par contre il est vrai que je découvre maintenant que cette pratique existe et que j’ai un peu honte d’avoir été aussi naïf …

On ne sait plus qui croire.

Pour cuk.ch, on sait très bien que si tu n’aimes pas un appareil, tu le diras. Mais c’est vrai, pourquoi se casser les pieds à écrire un article durant plusieurs jours gratos alors que d’autres sont payés pour faire un moins bon travail de fond ?

Je n’ai pas la réponse …

màj: François, tu n’as aucun souci à te faire, si on compare la qualité de son article sur le 40D et le tiens sur le 400D , il n’y a pas, et de loin, photo ;-)

41)
BlackFire
, le 08.12.2007 à 12:35
[modifier]

Là, cela devient ridicule !

Je suis du même avis vous concernant le publi-rédactionnel dans les blogs. De manière un peu moins tranchée tout de même, j’admets que certains blogeurs “professionnels” (cf. Presse-Cirtron) aient besoin de faire un peu d’argent au même titre qu’un journaliste travaille, tant que cela reste clairement signalé, le plus indépendant possible et peu fréquent)

Ce que je regrette, c’est de voir des “petits” blogs, tenus par des gens qui ont décidé d’écrire pour leur passion céder à la trop facile tentation de l’argent. En faisant ceci, ils portent atteinte à la crédibilité d’autres, comme Cuk. S’ils ne peuvent pas continuer à alimenter leur blog avec leur passion & un peu de pub Google, qu’ils arrêtent simplement. Sans compter que certains de ces articles sont écrits de façon minable & puent le contenu tout formaté…

42)
Caplan
, le 08.12.2007 à 12:58
[modifier]

De mon côté, je suis tranquille par rapport à l’honnêteté de Cuk. François me parle pendant des heures du produit qu’il va tester et c’est du vécu. Quand le soft va de travers, je peux vous dire qu’il harcèle l’auteur jusqu’à que ça marche. Si des programmeurs ont amélioré leur création, c’est bien grâce à François, l’impitoyable testeur!

Chez Canon, par contre, je ne crois pas qu’ils l’écoutent…

Milsabor! le blog qui ne doit rien à personne!

43)
crocro
, le 08.12.2007 à 13:29
[modifier]

Omar m’a tuer

Extrait de la conclusion de “l’article” de Digit life:

Dans cet optique, Canon ne sait pas trompés sur les choix technologiques apportés au 40D…

Par contre le correcteur orthographique n’est pas fourni :-)

44)
Tartopom
, le 08.12.2007 à 13:34
[modifier]

C’est en lisant un deuxième article intitulé DigitLife et le publi-reportage que j’ai compris:

que l’article était en fait d’une pub de Canon rédigée par Thierry Lothon sous la même forme qu’un article traditionnel

Pour moi tout est là. Quand la pub se donne l’air d’être une information, une analyse, un test, c’est là qu’on ne peut plus vraiment avoir confiance. Alors oui, c’est clairement écrit “publireportage”. Mais ça veut dire quoi, un publireportage? Quand vous regardez le Téléachat, vous considérez ça comme du reportage ou comme de la pub? Eh bien voilà, un publireportage sur un site de tests, c’est ça: c’est le Téléachat au beau milieu d’un émission de consommation. On croyait voir “50 millions de consommateurs” et on se retrouve avec Laurent Cabrol. Vous n’êtes plus quelqu’un qu’on conseille, qu’on aide, qu’on guide, mais quelqu’un à qui on veut vendre quelque chose. Bien sûr, la frontière est parfois floue, mais si un site ne fait plus clairement la distinction entre “journalisme” (car d’une certaine manière, ça en est) et publicité, alors la méfiance s’installe et le site perd toute crédibilité. Que cuk reste comme il est, que les tests restent des tests et la publicité désignée comme de la publicité. Ça rapporte moins (même si ce n’est pas le but), mais la confiance est à ce prix.

45)
lstelie
, le 08.12.2007 à 13:42
[modifier]

Bonjour,

En regardant les « refer » de mon site, je suis tombé sur ce fil de messages dans lequel je suis cité. Je l’ai lu avec grand intérêt, car il synthétise de façon assez naïve l’antédiluvien débat du « journaliste vendu » replacé dans l’univers de la publication personnelle.

Des « blogueurs » se sont fait payer pour publier un article. Le terme lui-même de « blogueur » est ridicule, et participe de cette gigantesque farce. Un « blogueur c’est juste un type normal qui publie à ses frais une page personnelle avec des notes en liste chronologique et un menu sur le côté, je ne vois pas trop pourquoi il faudrait inventer un terme spécifique.

Un type normal n’a pas de raison particulière de refuser qu’on le paie pour ce que de toute façon il aurait probablement fait.

À titre personnel je n’ai jamais été payé pour ce que j’ai publié sur internet, mais TOUS les matériels sur lesquels j’ai publié des points de vue sur mes différents sites m’ont été prêtés dans le cadre de mon activité de journaliste.. pour laquelle je suis payé .

Elle est où la différence ?

T. Lothon a été payé pour écrire sur le 40D, j’ai été payé par un canard pour écrire sur le 40D et à cette occasion j’en ai profité pour écrire un truc sur un site perso .. Elle est où la différence ?

(c’est juste une illustration théorique, parce que je n’ai pas testé le 40D)

Bref, tout ça est assez enfantin, il faudra un jour admettre que le pognon n’est pas forcément sale, qu’on ne vit pas tous d’amour et d’eau fraîche plus quelques banalités du genre.

La question n’est pas « T. Lothon a-t-il ou pas été payé pour écrire sur le 40D » mais « T. Lothon a-t-il ou pas été honnête dans ce qu’il a écrit ? ». Si la réponse est « oui il l’a été» alors le fait qu’il ait été payé pour ça est simplement anecdotique. Si la réponse est « non T. Lothon n’a pas été honnête» alors ce qu’il a fait n’est pas bien, mais le fait qu’il ait été payé n’est pas le plus important, car il aurait pu ne pas l’être pour une foule d’autres raisons, ce qui est important ce n’est donc pas qu’il ait été payé, mais la façon dont il a écrit sur l’appareil.

En arrière-plan de tout ça, il y a le slogan hypocrite et fatiguant sur la gratuité.

Il faudra bien qu’un jour tout le monde épingle au-dessus de son lit la phrase suivante : “la gratuité, ça n’existe pas, lorsque quelque chose est gratuit pour moi cela veut juste dire que quelqu’un d’autre paie pour moi”.

C’est la raison pour laquelle je n’ai aucun problème à avoir des pubs Google sur mon site. C’est moi qui paie l’hébergement, pas mes visiteurs, c’est moi qui paie le nom de domaine, pas mes visiteurs, c’est moi qui paie les dépassements de bande passante (il y a un mois j’ai publié une petite vidéo sur Adobe, laquelle a eu un retentissement un brin délirant, résultat j’ai du payer au total plus de 110 euros de bande passante supplémentaire) pas mes visiteurs.. donc merci Google de financer tout ça, et j’ignore si mes lecteurs le sont , mais ils devraient être reconnaissants à Google de leur payer tout ça.

Comme la gratuité n’existe pas (Cuk.ch est payé par l’employeur de François Cunéo ou ses clients s’il est indépendant, si par malheur il se trouvait sans ressources le site s’arrêterait), je préfère savoir d’ou vient le financement, qui paie pour moi.

Pour ma part, je l’ai explicitement indiqué ici : http://audioblog.fr/a-propos/financement/ et il serait bien que tous les sites fassent de même plutôt que de prêcher une soi-disant « gratuité » assez illusoire et donc potentiellement trompeuse.

À ce moment de mon commentaire, le début peut sembler agressif, il ne l’est pas, loin de là, je veux juste insister sur un truc que je connais bien ( entre autres parce que ça va faire 25 ans que c’est mon métier) : les choses sont toujours plus compliquées que ce qu’elles paraissent, la vérité, ça n’existe pas, l’objectivité non plus.

Ce qui me gène dans ce fil de messages, ce n’est pas que l’on en veuille aux gens qui se font payer pour publier des choses (c’est compréhensible qu’on leur en veuille), ce qui me gène c’est la conclusion qui semble se dessiner, à savoir qu’il y a d’un côté des « menteurs payés » et de l’autre « la vérité, désintéressée ».

Le plus désintéressé des auteurs peut écrire des mensonges éhontés et tromper en toute bonne foi son lecteur.

Pour ma part, je suis vieux, et j’ai été photographe à l’époque des Rolleiflex et autres Leica M. Lorsque j’ai reçu le Ricoh GR j’ai été emballé par ce petit appareil qui me rappelait l’esprit de la photo telle que je l’avais pratiquée.

J’ai été effaré par les réactions à la présentation que j’en ai faite, j’ai été effaré par les messages du genre « j’en ai acheté un après avoir lu ce que tu en avais dit ».. Dans le lot il doit y avoir aujourd’hui des gens qui pensent que je suis un parfait salopard. Pourquoi ? parce que ce que j’ai dit/écrit du Ricoh s’applique à moi, à mon histoire, à mes habitudes, etc…. En aucun cas ça n’est La vérité. En un sens j’ai forcément trompé des gens, je n’ai pas été payé pour ça, mais le résultat est le même.

La meilleure illustration de ce que je viens d’écrire se trouve dans l’article de François Cunéo (que je ne connais pas, contre qui je n’ai vraiment rien, ce qui suit est un exemple théorique, pas une agression et encore moins une accusation) qui écrit « Pour vous dire, j’ai été tellement furax lorsqu’on m’a reporté cela, que j’ai téléphoné à mon revendeur photo préféré à Lausanne, pour vendre tout mon matos Canon, et prendre un Nikon 3D à la place. ».. doit-on en déduire que le prochain article favorable à Nikon sera téléguidé par la rancœur contre Canon ?

Ce serait amusant parce que Nikon procède exactement de la même façon.

En tant que journaliste je n’ai pas pu accéder aux Nikon D300 et D3. Les présentations ont été faites en cercles restreints « réservés» à la presse photo, or le magazine photo dont je m’occupais venait de fermer et à l’époque de leur sortie je travaillais au guide de l’hebdo le Point (classé par Nikon dans la presse généraliste et pas spécialisée, même si le guide en question met en œuvre plus de moyens, comme un labo dédié, que la plupart des magazines photo).

Alors donc qu’officiellement il ne m’était pas possible d’accéder à ces deux appareils j’ai reçu de Nikon un mail envoyé au webmaster de Audioblog.fr (moi donc) mail signé du responsable produit des deux appareils suscités mis forcément pas envoyé par lui parce qu’il me connaît personnellement et donc aurait réalisé qu’il y a un truc bizarre.

Ce mail (que j’ai conservé) disait en substance :

« _Bonjour,

Nikon a récemment annoncé deux nouveaux reflex numériques, le Nikon D300 et le Nikon D3. Cette actualité très attendue marque la volonté de Nikon de proposer aux photographes professionnels des boîtiers qui correspondent à leurs attentes.

Bien entendu, le Salon de la Photo sera une occasion privilégiée de prendre en main ces nouveautés, mais nous souhaiterions vous donner l’opportunité de découvrir ces produits en amont de ce grand événement.

De par votre activité sur le Web, nous reconnaissons une influence importante des informations que vous apportez aux photographes. C’est pour cette raison que nous souhaiterions vous inviter à une présentation de ces nouveautés.

Quand : le xxxx Où : xxx Qui : la présentation sera animée par xxxx et xxx _» .. ce mail a dû fort probablement donc être envoyé par une agence spécialisée.

Cela veut dire concrètement que les weblog parlant de photo ont eu droit à une séance de marketing de la part de Nikon avant même que la presse généraliste ait accès aux appareils. Lorsque ladite presse y a eu accès, il y avait déjà des articles dithyrambiques (écrits à partir d’appareils non finaux, à l’époque les firmware étaient en bêta et à la suite d’un invitation personnelle de Nikon dans les locaux de Nikon, de quoi impressionner…) sur pas mal de weblogs, ce qui forcément influe sur l’image que les journaleux recevant plus tard l’appareil ont pu avoir…..

Le message précédent signé Tartopom reflète bien ce contre quoi je veux mettre en garde. Personne, aucun site, ni celui-ci ni le mien n’est un site qui « conseille, aide, guide », ce sont des sites qui publient l’avis personnel de leur auteur, lequel avis est basé sur son expérience, sa façon de prendre les choses, sa propre subjectivité et prendre tout ça comme quelque chose d’absolu est une erreur.

A ceci s’ajoute pour ce qui concerne les appareils numériques, qu’un avis, outre donc le fait qu’il ne concerne que celui qui l’écrit, n’a de valeur qu’à une époque donnée dans un contexte donné.

Mon premier appareil numérique a été un Nikon D70. J’en avais écrit du bien à l’époque. Aujourd’hui si je devais réécrire un test du D70 j’en écrirais pis que pendre.

Mieux encore, à l’époque un ami avait créé quelque émoi en écrivant que le D70 qu’il venait de s’acheter donnait des photos pires que son petit compact numérique. Il avait parfaitement raison, un reflex ne donne de bonne photos que si on est un utilisateur de reflex, utilisé comme un compact il est pire qu’un compact.

Etc etc…

Bref la vie c’est pas comme les westerns avec les gentils d’un côté et les méchants de l’autre….

Cordialement

Luc

46)
François Cuneo
, le 08.12.2007 à 13:59
[modifier]

Par contre le correcteur orthographique n’est pas fourni :-)

Comme quoi, Antidote, dont DigitLife met à juste titre les qualités en avant dans son dernier article, ne peut pas tout!

:-))

47)
François Cuneo
, le 08.12.2007 à 14:06
[modifier]

T. Lothon a été payé pour écrire sur le 40D, j’ai été payé par un canard pour écrire sur le 40D et à cette occasion j’en ai profité pour écrire un truc sur un site perso .. Elle est où la différence ?

Mais enfin istelle, elle est immense la différence! Voyons, je rêve ou bien?

Comme la gratuité n’existe pas (Cuk.ch est payé par l’employeur de François Cunéo ou ses clients s’il est indépendant, si par malheur il se trouvait sans ressources le site s’arrêterait), je préfère savoir d’ou vient le financement, qui paie pour moi.

Ah bon, elle est bien bonne celle-là!

Le plus désintéressé des auteurs peut écrire des mensonges éhontés et tromper en toute bonne foi son lecteur.

Et c’est quoi son intérêt? Alors que lorsqu’on est payé par une marque pour en dire du bien, il me semble être évident, l’intérêt…

La meilleure illustration de ce que je viens d’écrire se trouve dans l’article de François Cunéo (que je ne connais pas, contre qui je n’ai vraiment rien, ce qui suit est un exemple théorique, pas une agression et encore moins une accusation) qui écrit « Pour vous dire, j’ai été tellement furax lorsqu’on m’a reporté cela, que j’ai téléphoné à mon revendeur photo préféré à Lausanne, pour vendre tout mon matos Canon, et prendre un Nikon 3D à la place. ».. doit-on en déduire que le prochain article favorable à Nikon sera téléguidé par la rancœur contre Canon ?

En effet, tu ne me connais pas… Pas tout à fait le genre de la maison.

Ce serait amusant parce que Nikon procède exactement de la même façon.

Le pire, c’est que c’est peut-être le cas.

Le message précédent signé Tartopom reflète bien ce contre quoi je veux mettre en garde. Personne, aucun site, ni celui-ci ni le mien n’est un site qui « conseille, aide, guide », ce sont des sites qui publient l’avis personnel de leur auteur, lequel avis est basé sur son expérience, sa façon de prendre les choses, sa propre subjectivité et prendre tout ça comme quelque chose d’absolu est une erreur.

A ceci s’ajoute pour ce qui concerne les appareils numériques, qu’un avis, outre donc le fait qu’il ne concerne que celui qui l’écrit, n’a de valeur qu’à une époque donnée dans un contexte donné.

C’est parfaitement vrai tout ça.

Bref la vie c’est pas comme les westerns avec les gentils d’un côté et les méchants de l’autre….

Tout à fait, bien sûr, mais il ne faut pas accepter n’importe quoi sous ce prétexte.

48)
crocro
, le 08.12.2007 à 14:19
[modifier]

Texte

La question n’est pas « T. Lothon a-t-il ou pas été payé pour écrire sur le 40D » mais « T. Lothon a-t-il ou pas été honnête dans ce qu’il a écrit ? ». Si la réponse est « oui il l’a été» alors le fait qu’il ait été payé pour ça est simplement anecdotique. Si la réponse est « non T. Lothon n’a pas été honnête» alors ce qu’il a fait n’est pas bien, mais le fait qu’il ait été payé n’est pas le plus important, car il aurait pu ne pas l’être pour une foule d’autres raisons, ce qui est important ce n’est donc pas qu’il ait été payé, mais la façon dont il a écrit sur l’appareil.

Texte

Le seul problème c’est que la conclusion de l’article en cause ne fait pas le pendant entre les points forts et les points faibles du boitier, comme mégapixels par exemple.

La VERITE assénée brute de décoffrage ne convainct plus grand monde de nos jours…

49)
Guillôme
, le 08.12.2007 à 14:33
[modifier]

Istelie, je suis dans l’ensemble d’accord avec tes propos posés et développés pour exprimer, si j’ai bien compris, que rien n’est blanc, rien n’est noir ;)

Mais par contre, je veux intervenir sur un point idéologique ou politique :

En arrière-plan de tout ça, il y a le slogan hypocrite et fatiguant sur la gratuité. Il faudra bien qu’un jour tout le monde épingle au-dessus de son lit la phrase suivante : “la gratuité, ça n’existe pas, lorsque quelque chose est gratuit pour moi cela veut juste dire que quelqu’un d’autre paie pour moi”.

Là aussi, ce n’est pas aussi simple ;).

Et contrairement à ce que tu penses, le gratuit existe! Oui, c’est fou, il y a des gens qui sont prêts à aider d’autres gens, à donner du temps sans demander un sou et sans arrière pensée! Un truc de dingue. Avant, on les appelait communistes je crois et on les brûlait (ceci dit, on va pas les plaindre si on en croit le livre noir du communisme).

Quant à la théorie : “si je n’ai pas de ressources financières, alors je cesserai de faire du gratuit”, c’est complétement faux. D’une part, les études ont montré à l’époque de Coluche en France que c’était les plus pauvres qui donnaient le plus (d’où la loi fiscale en France pour les dons) et d’autre part, j’ai croisé et je croise des gens sans ressources qui sont les premiers à faire du gratuit!

Un jour, peut-être, je ferai une humeur sur ce sujet, mais avant tout je tiens à dire que le gratuit, aussi fou que cela puisse paraître pour certains, existe et est même souhaitable ;)

Un autre monde est possible ;)

50)
Blues
, le 08.12.2007 à 14:47
[modifier]

Oulàlà – on est bien en hiver ? Mais qu’est-ce qu’il fait chaud sur Cuk aujourd’hui! ;-)

Ouais ouais, moi, je suis sûr que tu as reçu des millions pour parler de la pierre d’alun… Vendu …

Mauvaise intuition mon brave :-P

Car c’est sur mon initiative que notre CukBoss est passé d’Axe à Alun, et le fait de lui avoir conseillé-proposé ce magasin là (dont je suis garant) aura permit à notre CukBoss de conserver toute son intégrité, puisque ce magasin là travaille à perte – ou presque bénévolement, c’est dire … d’ailleurs et en plus (et d’après mes informateurs) SA pierre ne lui a même pas été offerte :-*

(PS; vous aurez remarqué que je n’ai même écrit en toutes lettres le nom de ce magasin là qui est situé à La Sarraz et qui à part des pierres d’alun et des savons, vend pleins de bonnes choses à manger)

--

Pour le publi-reportage, perso aucun avis (ou si, mais je me tais) je préfère partir en courant, car ça ne sent pas bon :’(

51)
Thierry F
, le 08.12.2007 à 14:54
[modifier]

Hmm… La vie pas un western?

Non, bien entendu, le contexte actuel n’est pas le même.

N’empêche, les moeurs actuelles en France, c’est pas loin du chacun pour soi et je tire d’abord, je discute ensuite.

T

52)
François Cuneo
, le 08.12.2007 à 15:06
[modifier]

Mauvaise intuition mon brave :-P

Car c’est sur mon initiative que notre CukBoss est passé d’Axe à Alun, et le fait de lui avoir conseillé-proposé ce magasin là (dont je suis garant) aura permit à notre CukBoss de conserver toute son intégrité, puisque ce magasin là travaille à perte – ou presque bénévolement, c’est dire … d’ailleurs et en plus (et d’après mes informateurs) SA pierre ne lui a même pas été offerte :-*

(PS; vous aurez remarqué que je n’ai même écrit en toutes lettres le nom de ce magasin là qui est situé à La Sarraz et qui à part des pierres d’alun et des savons, vend pleins de bonnes choses à manger)

Excellent!:-)

Merci!!

53)
Saluki
, le 08.12.2007 à 15:46
[modifier]

Je connais même le webmesre de ce magasin là Il est payé en chocolats pour le vanter sur cuk, faire de la réclâââme, non ? A propos, le code semble propre.

T. Lothon a été payé pour écrire sur le 40D, j’ai été payé par un canard pour écrire sur le 40D ……Elle est où la différence ?

Je suis fort inquiet que l’auteur ne voie pas où est la différence. Pour moi elle saute aux yeux comme un coup de pied au culte ;°(( Pour T.Lothon le financement vient de Canon, pour Istelle le financement vient de son journal qui, jusqu’à plus ample informé n’appartient qu’à Pinault, pas encore à Canon.

Edit: C’est exactement la problématique de la cession des “Echos” comment les journalistes pourraint être crédibles en écrivant un papier sur LVMH – quand même le premier groupe mondial du luxe – pour lequel ils se doivent de donner quelqu’info assez souvent dans l’année si Bernard Arnault c’est le mec qui les paye à la fin du mois?

54)
Le Zolive
, le 08.12.2007 à 15:50
[modifier]

Je fais partie (tout du moins, je pense…) de ceux qui font attention à ce qu’ils lisent. Je veux dire par là que sur internet, il y a de tout, vraiment de tout, et ce n’est pas un scoop. C’est un peu comme la presse, il y a de bons supports, et des bien moins bons. Pourquoi ces blogs cités seraient différents?

Les publi-reportages (c’est la base de cette douce polémique), personnellement, ne me choquent pas. À partir du moment où les choses sont claires, ça le fait. Et comme de toutes façons, le texte est tellement caricatural au niveau éditorial, que cela ne devrait pas inciter qui que ce soit à changer d’avis…

Et en faisant la comparaison avec ton site, François, qui fait partie de mes préférés, de mes influences (je ne cache pas que je suis très content de ton test du G9 , même si je regrette son bruit dès 400 iso), mais je ne prendrais jamais de décision sans avoir multiplié mes sources d’infos, plus un test en main, même rapide (l’avantage de ces tests étant aussi qu’on peut prendre les points cités comme base de référence afin de savoir si tel ou tel point négatif est rhédibitoire ou pas…)!

Mais je pense (et suis même certain!) que ta manière de composer tes tests, François, fait qu’il me semble difficile (voire très difficile) de les confondre avec des publi-reportages…

En tout cas, pour certains sites cités dans “l’affaire Canon”, même si la mention publi-reportage n’était pas indiquée, cela était tellement flagrant que cela fait longtemps que ces blogs ont été virés de mes favoris… Et je trouve personnellement également que pour le site de Lothon, la différence de contenu est tellement flagrante (c’est vrai que cet article était carrément caricatural!) que pour l’instant, je continuerai à le lire, autant que celui de Vibert, de Volker Gilbert, etc.

55)
Cyril Bruneau
, le 08.12.2007 à 15:56
[modifier]

Etant auteur d’un blog sur la photographie j’ai été contacté pour faire du publi reportage sur mon blog. Je peux vous dire je me longuement posé la question car le temps passé pour faire vivre un blog est énorme et que l’on se pose la question comment rémunéré tout ce travail. J’ ai décidé de ne pas le faire finalement et la question m’a tellement trotté dans la tête que j’en ai écris un article sur le blog. J’ai été agréablement surpris de voir que je ne suis pas le seul à m’être posé cette question. Merci François pour ton article plein de franchise et de sincérité.

56)
Inconnu
, le 08.12.2007 à 16:09
[modifier]

Merci François pour ton lien vers urbanbiquette…!

J’ai ajouté un autre billet tout à l’heure avant de venir vous lire (cela va sans dire mais c’est mieux au cas ou d’aucuns pourraient penser que tout est incroyablement orchestré de main de maître :-)…

Je ne vais pas vendre mon Canon 5D (tout le monde s’en fout mais je le dis quand même :-)…

Pourquoi ? Mais tout simplement parce que nous sommes en plein dans une nouvelle approche et, si elle fonctionne (et comment mon neveu…), tout le monde va suivre…! Même Nikon :-)

Cela se nomme razzia sur le poids des mots googlesques…!

Ce sont les moyens mis en œuvre qui sont désagréables. Mais rien de bien nouveau sous le soleil. Je comprends l’attitude de JFV mais sa grève ne sert pas à grand chose, le lecteur ira chercher l’info ailleurs, point barre. Bref, voici une nouvelle donne et à nous d’apprendre à vivre avec. Après discussion au téléphone ce matin avec Volker, nous restons persuadés que l’honnêteté (mot totalement désuet) paye sur le long terme… Ok, on risque de devoir attendre longtemps :-)

Voilà Bon WE

57)
François Cuneo
, le 08.12.2007 à 16:14
[modifier]

L’honnêteté…

Elle paie déjà je me dis.

Mais à long terme… Ça va continuer?

Je commence à douter.

Il y a aussi le côté référence.

Volker, dont tu parles Jean-Christophe, c’est un peu Dieu pour moi:-)

J’aurai toujours confiance en lui.

Il m’aurait semblé impossible qu’il se lance dans un truc pareil.

Tout comme toi d’ailleurs.

Mais allez allez, on se congratule là, bientôt, on va essuyer une petite larme.

Mais ça fait du bien, après tout ça.

58)
ManiX
, le 08.12.2007 à 16:56
[modifier]

La bonne question, concernant le salaire de M. Lothon, n’est pas “M. Lothon a-t-il été payé” mais “PAR QUI a-t-il été payé”, puisque visiblement il attend de l’argent de DigitLife.

La presse photo est dans une situation double : elle retire autant d’argent de la vente de magazines que de la vente de pages de pub, donc ils naviguent toujours entre deux eaux, entre loyauté vers les lecteurs et loyauté envers les annonceurs.

Pour les blogs j’avais tendance à croire jusqu’ici que bcp de tenanciers de sites, comme François de Cuk, ou d’autres, se nourissaient de leur passion, et de la reconnaissance de leurs lecteurs. Donc la loyauté allait vers les lecteurs. Dans le cas de DigitLife pour moi c’est très clair. Ses clients sont les annonceurs, la loyauté des rédacteurs ira vers les clients, pas vers les lecteurs, qui eux sont gratuits.

Luc St Elie (lstelie) vit, lui, de ses pubs Google, donc de ses lecteurs, c’est très différent, et m’inciterait plus à la confiance que le business tordu du publi-reportage. Parce que c’est très bien d’écrire “publi-reportage” en haut de UN article, mais quid des autres ? et que penser à l’avenir des billets traitant de matos photo, puisque au moins un des fabricants est un CLIENT de M. Lothon ?

Mes préférés resteront de toute manière Cuk, et Urbanbike (dont je regrette en passant qu’il ne parle pas plus de son usage PERSO de la photo, de son 5D, de ses optiques, mais bon, il est libre, il fait ce qu’il veut). Longue vie à vous, permettez-nous de nous informer avec plaisir, avec du contenu de qualité, fouillé, HONNETE, avec un beau style bien personnel, PARTAGEZ avec nous, nous ne demandons que ça !!

Merci à vous encore, et honte à ceux qui vendent la confiance de leurs lecteurs pour trois queues de cerise.

59)
Okazou
, le 08.12.2007 à 16:59
[modifier]

C’est le docteur Faust qui passe, le poing fermé sur une liasse de talbins, entouré des parfums délétères de la corruption. Plaignons-le.

Le petit jeu du type dont tu parles, François, et des types comme lui qui mènent le même jeu, est proprement abominable (et dans abominable il y a…)

On appelle ces gens des vendus, des jaunes. Voilà des gens qui ont attiré à eux des lecteurs et établi un rapport de confiance avec eux qui explose en vol lorsqu’ils ont décidé, parce qu’ils ont ces lecteurs, de se vendre pour 30 deniers au premier aigrefin (Méphistophélès) qui se présente, sans consulter lesdits lecteurs. La trahison est manifeste, indiscutable.

Chez ces gens-là, monsieur, l’honnêteté a un prix.

Le pire, dans ces affaires glauques, est que l’aigrefin qui brandit les biftons n’est pas venu pour acheter le type qui est prêt à se vendre et qui, par là-même, est méprisable d’entrée de jeu (le talent éventuel du vendu, celui qui soudoie s’en tamponne allègrement le coquillard) l’intérêt unique pour l’aigrefin, sa cible et ce qu’il achète, ce sont les lecteurs ! C’est le lecteur qui est visé et lui seul qui se transforme, sans l’avoir choisi, en loucedé, du jour au lendemain en objet d’un jeu commercial qui ne respecte rien, qui renie toute valeur humaine à commencer par l’honnêteté, qu’elle soit intellectuelle ou simplement morale.

Maintenant, si les mots ont un sens, les blogs qui jouent ce jeu-là ne sont plus des blogs mais des sites dédiés à la publicité. Les affairistes ont ainsi décidé de répondre à la liberté d’expression sur les blogs en les éliminant avec une pincée de pognon (le seul pouvoir dont ils disposent) mais ils vont perdre ce combat. Si nous fréquentons les blogs c’est aussi parce qu’ils ont pourri les autres moyens d’expression (télés, radio, presse…) et que nous avons un besoin absolu d’information non commerciale, de rapports humains éloignés et à l’abri de toute vénalité. Tiens, je viens de définir cuk.ch !


Le monde n’est pas une marchandise.

60)
Inconnu
, le 08.12.2007 à 17:16
[modifier]

@ Saluki (53) et à tous les lecteurs…

Hummmm… Merci de ne pas confondre feu MacDigit.com (site mort en juin 2006 et pointant pour le moment sur urbanbike.com — merci Dominique, rapide explication lundi :-) et le site Digitlife.fr cité par François dans ce billet…

@ François (57)…

Si, si… Soyons utopistes. on est nombreux à continuer contre vents et marées l’aventure du blog malgré une “chronophagie” aiguë (sic !) pour des tas de raisons dont une toute conne que l’on oublie de mentionner dans nos billets, c’est que l’on y trouve du plaisir…!

Si le lecteur qui passe y prend autant de plaisir que nous, pire, reviens nous lire, c’est que ce machin 100 pour 100 virtuel fonctionne un peu.

Je ne crois pas qu’il faille désigner du doigt les bloggers qui ont accepte ses sollicitations. Certains ont déjà mesuré la part d’indicible que cette opération a provoqué. Nous sommes face à un truc qui va , qu’on le veuille ou non, s’amplifier.

Aussi, camarades bloggers, quitte à accepter ces aimables sollicitations, augmentez vos prix et écrivez le minimum…! Transformez vous en Adwords, deux mots, une phrase et un lien…!

Je galèje…!

NB : François, tes tarifs ont vachement baissé, Guillôme annonce 300 FS… Du temps de l’8tre, tu me réglais 500 euros en liquide en billets de 3 euros usagés… NB2 : je fais quoi des ces billets, ils se décolorent tous sur leur unique face imprimée…

61)
Inconnu
, le 08.12.2007 à 17:21
[modifier]

@ ManiX

Tsssss, j’ai déjà du mal à commenter que, paf… vous causez de moi. Envoyez moi un petit courriel (je ne sais pas qui vous êtes :-), je me permettrais de vous répondre en direct car votre sympathique remarque n’est pas dans l’axe du billet de François… D’accord…?

62)
Saluki
, le 08.12.2007 à 17:27
[modifier]

60 jcc

Mille excuses, je te prie, j’ai rectifié, ma plume clavière a fourché. Je regrette MacDigit tous les matins que le monde fait. Et je suis du coin de l’oeil urbanbike avec intérêt.

Bon sang ! mais je suis d’accord avec Okazou: The Times They Are’a Changing !

63)
Tom25
, le 08.12.2007 à 17:34
[modifier]

C’est quoi cette histoire d’avoir le droit de se faire payer d’une quelconque manière pour un travail qu’on avait annoncé gratuit au départ ?
Un gars fait un site gratuit, de critique objective, très bien. Si un jour il veut se faire payer pour ça il l’annonce clairement. Pas en trompant ces lecteurs sous prétexte qu’ils n’ont rien payé. C’était l’accord de départ.
Je fais des petits logiciels gratuits, certains sont pas mal utilisés. Le jours où je voudrais me faire un peu d’argent avec, j’afficherai SHAREWARE clairement ! Parce que si je voulais procéder comme ces blogueurs, je vendrais les emails de tous les utilisateurs qui m’ont écrit. Pire, mon programme m’enverrait l’adresse email des utilisateurs pour que je les vende.
Rien n’est blanc, rien n’est noir, tout est vaste merdier de gris chiasseux. C’est marrant comme cette phrase est systématiquement utilisée dès qu’on parle de commerce.

64)
Okazou
, le 08.12.2007 à 17:56
[modifier]

« Nous sommes face à un truc qui va , qu’on le veuille ou non, s’amplifier. »

Ça m’a toujours scié, ce genre de propos.

Qu’on veuille que ça s’amplifie et que, dans les faits, ça s’amplifie, d’accord (il suffit de dire que la guerre est inéluctable pour qu’elle le devienne). Mais le « ou non » est de trop. Cette passivité est la négation même de toute volonté de l’homme d’agir sur son destin. De plus, c’est nier que l’histoire est toute construite de ces refus d’être ballottés par des volontés néfastes et notamment par les forces d’argent.

L’homme comme un bouchon sur la mer qui va au gré des flots ? Et puis quoi encore !

65)
pilote.ka
, le 08.12.2007 à 18:05
[modifier]

Cette recherche perpétuelle, monomaniaque et forcenée d’argent s’appelle la Corruption.

Quelqu’un qui écrit un publireportage sur le Canon 40D ne peut plus le critiquer. Dans ce genre de site il manque une chose essentielle: la liberté d’expression, l’honnêteté.

Ici la pub pervertit les gens pour de l’argent. Et c’est bien à cause de la cupidité des bloguers que la liberté d’expression est mise à mal.

Je suis très attentifs aux tests de François parce que l’on sent un vécu, une subjectivité humaine qu’il nous fait partager.

66)
jeanba3000
, le 08.12.2007 à 18:15
[modifier]

Salut les gens !

Anecdote imaginaire 1 : J’ai un hobby, je fais un blog. Depuis le temps il a pris de l’ampleur, j’ai 5000 visiteurs par mois. Mais voilà, tout ça me prend du temps et me coûte de l’argent, alors pourquoi ne pas le rentabiliser un peu ? Hop je vends mon espace à de la publicité pour des entreprises qui vont faire leur beurre grâce à moi !

Anecdote imaginaire 2 : J’ai un hobby, je fais de la photo. Depuis le temps j’ai amassé un paquet de clichés, j’ai une base de 10.000 photos dont tout mon entourage estime qu’elles sont vraiment belles. Mais voilà, tout ça me prend du temps et tout ce matériel me coûte de l’argent, alors pourquoi ne pas le rentabiliser un peu ? Hop je vends ma photothèque sur un site bien connu puisque Cuk en a parlé et qui va faire son beurre grâce à moi !

On pourrait continuer comme ça longtemps :

Je fais des maquettes d’avion, ça me prend du temps et de l’argent, pourquoi ne serais-je pas payé pour ? Je vais à la piscine chaque semaine, ça me prend du temps et de l’argent, pourquoi ne pas serais-je pas payé pour ? Je m’achète des vêtements neufs, ça me prend du temps et de l’argent, pourquoi ne serais-je pas payé pour ? Je téléphone à mon entourage, ça me prend du temps et me coûte de l’argent, pourquoi ne serais-je pas payé pour ? Ah les opérateurs GSM y ont déjà pensé avec le coup des forfaits moins chers incluant des pubs dans les conversations, heureusement il semble que ça n’ait pas pris, du moins… pour l’instant !

À croire qu’il n’y a plus que ça dans la vie, l’argent pour l’argent, que tout doit rapporter, tout doit être rentabilisé, « monétisé »…

Un type que j’admire et qui savait prendre la vie par le bon bout, Hugo Pratt, a intitulé sa biographie Le Désir d’être inutile.

67)
ysengrain
, le 08.12.2007 à 18:59
[modifier]

Un visiteur “nouveau” de Cuk, qui parcourt tout ce qui vient d’être écrit va forcément vouloir aller voir Digitlife, pour se faire une idée. A l’évidence, l’article “Publi-reportage” sera lu, vu, parcouru, analysé. Je me demande si sur cet aspect Canon, ou tout autre commanditaire ne gagne pas encore un peu plus que prévu par la simple diffusion première. Non ?

68)
henrif
, le 08.12.2007 à 19:30
[modifier]

Ce matin, les classes de la ville ont couru pour le Téléthon, puis regroupées sur la place plus de 200 enfants ont fait un lâcher de ballons multicolores avant que chacun glisse quelques pièces dans les urnes. “A voter” disait en souriant un bénévole derrière l’urne, sensibilisant au lien du don aux autres avec la citoyenneté. Un moment de partage, des parents et des enfants bien vivants et beaucoup d’espoir.

Le même jour, un journaleux du Point arpente les “refer” de son blog pour aller répandre la nauséeuse propagande libérale contre la gratuité. Seul sur son clavier et sans aucune espérance.

69)
Smoo
, le 08.12.2007 à 20:05
[modifier]

Cuk.ch, Urbanbike, Macandphoto, et tout ceux de la même veine, celle du simple bon sens et du respect du lecteur: CHAPEAU BAS! Chacun sanctionnera comme il le voudra les autres.

70)
fxprod
, le 08.12.2007 à 20:16
[modifier]

Personnellement je suis heureux qu’existe des blogs gratuits et honnêtes qui pompent le travail des pisses-copies payés, c’est juste une évolution due à l’internet et je m’en réjouis!!!

71)
Inconnu
, le 08.12.2007 à 22:41
[modifier]

@ Okazou (64)

Que cela vous scie ou non, c’est ainsi. Et cette révolution est de votre fait (je ne vais pas écrire ce qui est sur urbanbiquette)…!

En résumé, les utilisateurs d’internet préfèrent se fier aux premières pages de Google pour trouver des infos plutôt que de suivre les bannières, les annonceurs comprennent la situation et en jouent…

La volonté de l’homme et autres belles idées…? “Mon cul” dirait Zazie. Là, le Dieu se nomme PageRank…

Amicalement.

NB : Ceci explique ma suggestion révolutionnaire (je me cite) : Camarades bloggers, quitte à accepter ces aimables sollicitations, augmentez vos prix et écrivez le minimum…! Transformez vous en Adwords, deux mots, une phrase et un lien…!

72)
Inconnu
, le 08.12.2007 à 22:41
[modifier]

groummphhh… Noé, j’ai eu un message (de ruby) et j’ai posté à nouveau : arrrghhhhh : coup double (donc je transforme ce second commentaire :-)

73)
Bob Janvier
, le 08.12.2007 à 23:00
[modifier]

Vu sur Wisibility.com en commentaire de l’article Publi-reportage OUI ou NON ?

le samedi 8 décembre 2007 à 20:33 Ne vous posez pas tant de question face à ces accusation provenant de ce site que peu de gens fréquentent “Cuk.ch” .
Son propriétaire est suffisamment riche pour ne pas avoir besoin de faire appel à la pub pour faire vivre son site !

J’en connais un qui va apprécier…

En gros: t’es suisse, t’as un EOS 5D et un MacBook Pro, et tu fais pas trop de pub pour faire vivre ton site, t’es riche…

74)
Okazou
, le 09.12.2007 à 00:49
[modifier]

« Que cela vous scie ou non, c’est ainsi. Et cette révolution est de votre fait (je ne vais pas écrire ce qui est sur urbanbiquette)…! »

Et il insiste ! Manque pas d’air !

« C’est ainsi », affirme-t-il, alors que le combat n’a pas été engagé. On aurait pu s’attendre à un minimum de résistance, mais non. Il n’y a rien à faire, vous dit-on ! On vous mange sur le dos, on veut réduire votre espace d’expression, on veut transformer ce monde, vous compris, en marchandise et il nous dit que le combat est inutile, perdu d’avance, mieux vaut se vendre à un bon prix ! Signons l’armistice et plions-nous aux desiderata des marchands ! Courbons l’échine et vendons ce qui nous reste d’âme au plus offrant pourvu qu’il paye bien !

« Karl » dixit ! :-(

« Et cette révolution est de votre fait (je ne vais pas écrire ce qui est sur urbanbiquette)…! »

C’est pourtant la moindre des politesses quand on est en visite. Tu es en débat sur cuk.ch, nulle part ailleurs, alors ne t’appuie pas sur une argumentation que tu aurais publiée ailleurs.

« Que tu le veuilles ou pas », tu es tout en affirmations et en déficit d’arguments. Relis-toi, tu es effrayant de nihilisme. Une Madame Irma qui aurait une telle piètre idée sur le genre humain, et sur elle-même, et une telle ignorance de l’histoire (pour ne pas parler de sa négation), qu’elle aurait lâché la rampe en préférant jouer le « noir c’est noir, il n’y a plus d’espoir ». L’espoir, il se travaille et s’entretient. Du moins pour certains d’entre nous, maintenant, si tu préfères le défaitisme…


Le monde n’est pas une marchandise.

75)
lstelie
, le 09.12.2007 à 01:01
[modifier]

Bonsoir,

Il est dommage de n’avoir retenu de ce que j’ai écrit que ce qui peut nourrir l’angoisse (voire la vindicte) ambiante, alors qu’avant tout je mettais en cause la confiance qu’on prétendait pourvoir m’accorder (la vie est parfois rigolote).

Pour préciser les choses :

- je n’ai jamais été payé pour écrire sur mes sites

- je ne suis pas journaliste du Point, je suis indépendant, ce qui est extrêmement facile à vérifier pour un lecteur soucieux de savoir qui est celui qu’il lit, mon activité est extrêmement publique (http://luc.saint-elie.com), j’ai en revanche travaillé au guide de fin d’année de cet hebdo, ce qui est très différent

- pour répondre à un des commentaires amusants, non, je ne vis pas de Google (les pubs sur mon site me rapportent environ 50 euros par mois.. je mange bien plus que ça, mes mômes aussi), ces pubs de Google me permettent en revanche de ne pas payer pour mes sites (et c’est une très bonne chose).

Je vais présenter les choses autrement.

La position du public vis-à-vis de la publicité est au choix d’une naïveté ou d’une hypocrisie peu commune (je pèse mes mots), parfois, souvent, par méconnaissance des principes économiques de base (cela dit il suffit de réfléchir deux minutes pour comprendre les choses).

Dans ma chienne de vie, j’ai été amené à gérer un certain nombre de magazines et donc à côtoyer un certain nombre de confrères dans le même cas que moi. Je n’en connais pas un seul (je peux me tromper, je ne connais pas tout le monde loin de là) qui ne serait pas ravi de pouvoir se passer de la pub. Je n’en connais pas un seul qui rêverait que son canard ne vive que de ses lecteurs.

Vous rêvez d’un monde sans pub ? c’est simple, il vous faudra payer les journaux environ trois fois le prix que vous payez actuellement.

Comme je l’ai écrit, la vie est différente des westerns avec les bons d’un côté les gentils de l’autre.

Il y a peut-être (il y a forcément) des rentiers, de riches héritiers, etc… mais pour la majorité des gens « normaux » (j’en suis), je le répète lorsque quelque chose est gratuit c’est que quelqu’un d’autre paie pour vous et pour que ce quelqu’un d’autre paie pour vous il faut qu’il en ait des moyens, conséquence logique, le jour ou ces moyens disparaissent, la publication gratuite disparaît aussi.

J’avoue ne pas avoir saisi le rapport entre un site personnel essayant de publier quelques informations qui pourront peut-être constituer une partie de ce qui va enrichir la réflexion d‘un acheteur et le Téléthon (encore moins avec le fait d’être ou non communiste).

Je le répète, je crois que se laisser berner par l’apparent confort que peut procurer l’absence de publicité est dangereux.

Je n’avais pas lu l’article de Thierry Lothon sur le 40D (et comme je le disais dans mon message précédent j’ai découvert ce débat en regardant les refer de mon site), j’ai depuis lu cet article, il est clairement badgé « publi reportage » et par ailleurs n’a strictement aucun intérêt.

Qu’on fustige l’auteur de cet article soit, je n’ai pas d’avis là-dessus,mais qu’on en profite pour, par contre coup, encenser les autres me gène (moi compris, parce que pour la petite histoire, ce qui a motivé mon message original c’est que j’étais cité dans les gens crédibles, je ne vois pas trop au nom de quoi je le serais plus que Thierry Lothon).

C’est là qu’est le vrai danger, pas dans les gens qui claironnent faire des publireportages parce que là, il n’y a pas de tromperie possible, mais dans les autres (moi compris donc) dont on ne connaît ni l’histoire, ni les pratiques, ni les motivations.

Pour répondre à Saluko qui fait une excellente remarque (quoique sur des bases erronées) a propos de ma remarque volontairement provocatrice sur l’absence de différence entre T. Lothon payé par Canon et moi (payé par un groupe de presse) :

« Je suis fort inquiet que l’auteur ne voie pas où est la différence. Pour moi elle saute aux yeux comme un coup de pied au culte ;°(( Pour T.Lothon le financement vient de Canon, pour Istelle le financement vient de son journal qui, jusqu’à plus ample informé n’appartient qu’à Pinault, pas encore à Canon. »

.. ça c’est une analyse certes juste mais a trop courte vue. On peut également considérer que vous savez qui a payé le papier de T. Lothon, mais que vous ne savez pas qui m’a payé.. et ça n’est pas forcément quelque chose de rassurant et en tous cas, ça n’est pas quelque chose qui me confèrerait une légitimité, une compétence ou une honnêteté supplémentaire.

Pour finir en clair, je ne suis pas en train de défendre T. Lothon, je dis simplement que le pendre ne fait pas des « autres » des saints.

En ce qui me concerne les choses sont assez claires, du fait de mon statut, je ne peux pas être payé par une boite pour écrire sur elle, et, c’est un accord entre moi et moi, je me suis toujours dit que le jour ou je quitterai ce statut (ce qui risque fort de se produire sous peu) mon site s’arrêtera.

Mais pour autant, cela ne vous donne en aucun cas, aucune garantie sur le fait que je suis un type honnête, aucune garantie que je suis un type compétent etc….

Si j’ai réagit sur ce forum (promis, après ce message j’arrête) c’est parce que j’y étais cité par quelqu’un que je ne connais pas et donc qui ne me connait pas , comme quelqu’un de crédible, et ça, c’est extrêmement dangereux.

Avec la publication personnelle, internet a changé les pratiques des auteurs, il serait temps qu’il change aussi les pratiques des lecteurs.

Avouez qu’il est amusant d’avoir à se défendre alors que le fond de mon message est « vous faites erreur, les gens comme moi qui ne sont pas payés directement pour, moi compris donc, ne sont pas forcément plus crédibles que les autres au simple titre qu’ils ne sont pas payés pour écrire » , j’aurais du écrire « je suis un type super parce que que moi contrairement à Thierry Lothon, je n’ai jamais été payé pour écrire une note et en outre du fait de mon statut aucune boite n’aurait de toutes façons osé me le proposer ».. si j’avais écrit ça tout le monde aurait trouvé que j’étais décidément un type formidable…

J’insiste, la vie est parfois rigolote.

Luc

76)
Claude Mouginé
, le 09.12.2007 à 01:17
[modifier]

Bonsoir à tous,

Comme j’arrive en dernier, je ferai court : personnellement, je n’ai jamais supposé une seconde que les test de cuk étaient des publis reportages, parce que ça se sent, ce genre de chose. Et puis, pour certains d’entre eux, je les trouve plus aboutis que la plupart de ceux que je lis dans la presse spécialisée. Pour conclure, un homme (je parle de François) qui m’a amené au 350D, puis au 400D et au G9 ne peut pas être foncièrement mauvais :-).. Seule mon épouse est d’un avis contraire… Je voudrais juste ajouter une chose : c’est la première fois que je trouve qu’Okazou n’exagère pas, c’est dire…. Allez, bon vent à tous, et longue vie a Cuk….

77)
François Cuneo
, le 09.12.2007 à 01:34
[modifier]

Si j’ai réagit sur ce forum (promis, après ce message j’arrête) c’est parce que j’y étais cité par quelqu’un que je ne connais pas et donc qui ne me connait pas , comme quelqu’un de crédible, et ça, c’est extrêmement dangereux.

Je ne te demande pas de te taire, au contraire! Tu peux continuer:-)

Mais le but de cet article n’est ni de dire que Thierry Lothon est un méchant, ni de dire que les autres sont gentils.

Il est juste de rassurer les lecteurs sur le fait que nous ne faisons pas d’articles de type publi-reportage caché.

Parce que c’est ce qui est sous-entendu dans certains commentaires sur d’autres cites “Thierry est le seul à être assez honnête pour avouer, les autres sont tous des vendus”.

Nous ne sommes peut-être pas gentils, nous nous trompons parfois, peut-être souvent dans nos avis, mais nous ne sommes pas payés pour ça.

C’est tout ce que je veux dire.

ysengrain, le risque est en effet de faire de la pub à Canon (et à DigitLife) par cet article. Eh bien tant pis, il faut dire ce qu’il y a à dire.

Bob Janvier, merci de m’avoir signalé la chose:-)

J’apprécie en effet ce qui est dit dans cette citation:-).

Allez hop, j’y ai répondu sur le site de Wisibility. On ne a pas se laisser marcher dessus non plus, ou bien:-)

78)
Laplume
, le 09.12.2007 à 01:42
[modifier]

Bien entendu, si Canon paie (grassement) une agence pour qu’elle démarche des « tenanciers » de blogs pour qu’ils publient des publireportages, contre rémunération, c’est parce que ça ne marche pas. C’est bien connu, moi lecteur je suis intelligent et je ne me laisse pas avoir. Même si c’est (peut-être) vrai, il doit bien y avoir des lecteurs moins malins, sans quoi où serait l’intérêt de Canon d’avoir recours à de tels procédés. Pense-t-on à ces lecteurs ?

En fait, c’est encore plus tordu qu’on croit, puisque les blogueurs sont sélectionnés en vertu de leur réputation, réelle ou supposée, et que les publicités sont déguisées en « publireportages ». Vous savez ce que ça veut dire, vous, des publireportages ? La pub, c’est clair, je connais. Un reportage, c’est quelqu’un (un journaliste, si ce mot a encore un sens) qui donne son point de vue subjectif sur ce qu’il constate. Un publireportage, c’est, d’après le Petit Robert un « message publicitaire dans un magazine, présenté sous la forme d’un reportage normal », bref une arnaque où on essaie de faire passer une carpe pour un lapin.

Un blog, c’est fait par des passionnés qui paient de leur personne, pas des comptables (je n’ai rien contre les comptables de profession…) qui se paient le lecteur.

C’est parce qu’il est tenu par des passionnés subjectifs qu’on aime Cuk, qu’on y revient tous les jours, qu’on apprécie les essais, mais aussi le style, les partis-pris. C’est comme de retrouver des gens qui partagent les mêmes centres d’intérêt, les mêmes passions, des copains d’une certaine manière. C’est d’ailleurs pour ça que vient un jour l’envie de se rencontrer. On n’a pas envie d’apprendre que ces copains ont, dans notre dos, vendu leur âme aux fabricants, sans doute pour pas grand-chose.

Les Canons de ce monde savent que s’ils continuent, les blogs vont souffrir, ils vont perdre de leur crédibilité, petit à petit, insidieusement. Ils scient la branche sur laquelle ils sont assis. Ils s’en foutent.

Allez, François, ta colère est saine, elle fait plaisir à lire, comme tes essais, d’ailleurs. Merci.

79)
Laplume
, le 09.12.2007 à 01:52
[modifier]

François,

Ca me ferait de la peine que tu vendes tout ton matos Canon à la Grande Scie, pour apprendre un peu après que Nikon se paie des blogueurs. Doivent bien être pareils, leurs cadres sortent des mêmes écoles de mercatique. Maintenant, si tu passes chez la marque jaune parce que le D3 te fait de l’oeil, là, c’est autre chose.

80)
vibert
, le 09.12.2007 à 02:14
[modifier]

… dernière remarque interessante ! D’autant que le courrier que j’avais reçu de blogrider faisait état de deux campagnes en cour : Canon et Nikon ! ! !

Cette dernière n’a semble-t-il pas encore commencé. Espérons que blogrider y renonce !

81)
Okazou
, le 09.12.2007 à 07:05
[modifier]

> lstelie
Ne crois pas que je veuille t’attaquer sur la moralité, il m’est arrivé de visiter ton site (ça m’arrivera sans doute encore) et, si je puis me permettre, je suis sûr que tu es quelqu’un de bien. Non, simplement, je ne suis pas en accord avec ce que tu prétends de la relation entre presse et pub, notamment lorsque tu sembles admettre que désormais la presse et les médias ne pourront plus se passer de pub, comme si tout était figé dans le marbre, à jamais. Ça, c’est le plus grave. Ou c’est plus léger si je dis que tu vois la société de trop près, au jour le jour, sans une perspective plus large et plus longue, plus ouverte.

Ce point de vue d’une presse définitivement acquise aux financierts (une presse « Fatalitas ! ») tend malheureusement à se généraliser. Nous sommes dans un tel bourbier et les têtes sont si irrésolues, confuses et désorientées (on appelle ça « perdre la boussole ») que l’opinon générale oublie que la société a une histoire, que celle-ci est en mouvement permanent et qu’elle le sera jusqu’à la fin des temps. Rien n’est vraiment stable et rien n’est jamais acquis ni arrêté, notamment en matière d’économie. Les systèmes économiques, quels qu’ils soient, ne sont que transitoires et, partant, ce qu’ils induisent et génèrent est également transitoire. Cette façon de vivre que nous subissons aujourd’hui disparaîtra infailliblement laissant place à d’autres modes de vie plus adaptés à la fois aux circonstances, à nos moyens et à nos souhaits. C’est inéluctable. C’est tellement vrai que la machine est déjà en route même si rien n’est trop visible pour l’instant. Le vent tourne.

Il est donc formidablement erroné d’imaginer un présent reconductible ad libitum dans le futur et de prétendre que la société s’est figée dans un mode de vie qu’elle subira à jamais. Au contraire, nous ne vivrons plus ce que nous avons vécu ces 30 dernières années. La vie comme éternel recommencement est également une vue de l’esprit qui ne résiste pas un instant à l’analyse historique.

Ceci étant posé, il est plus que possible, et souhaitable pour notre sauvegarde, que les valeurs et les exigences de la démocratie nous fassent connaître un retour de balancier, sans doute spectaculaire mais certainement salutaire, vers une indépendance réelle de la presse et des medias vis à vis du monde des affaires et de la bourse et une réappropriation des journaux par des sociétés de rédacteurs et de lecteurs et d’autres structures civiles non commerciales. L’histoire nous dit encore une fois que l’homme ne peut s’éloigner trop ni trop longtemps de ses valeurs essentielles et vitales, qui sont tout sauf commerciales ou financières.

« Je n’en connais pas un seul [journal/magazine] qui ne serait pas ravi de pouvoir se passer de la pub. Je n’en connais pas un seul qui rêverait que son canard ne vive que de ses lecteurs. »

J’en connais au moins un (hebdomadaire) qui ne rêve pas du tout de chasser la pub de ses pages puisqu’il est indépendant : Le canard enchaîné. Huit pages d’information politique et culturelle en toute liberté, excellentes pages sur le théâtre, la littérature, le cinéma, le cabaret, l’opéra, la musique, le tout servi par des journalistes de qualité à l’éthique rigoureuse, un journal qui déçoit rarement et qui ne gâche pas quatre pages de papier dédiées à la pub et liberticides en plus des pages rédactionnelles. Résultat : des lecteurs fidèles sensibles au respect mutuel, gourmands et confiants, mais non dénués d’esprit critique, une santé financière solide.

« Vous rêvez d’un monde sans pub ? c’est simple, il vous faudra payer les journaux environ trois fois le prix que vous payez actuellement. »

Faux. Le canard enchaîné se vend aujourd’hui en kiosque (le mercredi) pour 1,20 €. Ce n’est pas ruineux.

De plus, l’argent versé à la presse par les marchands est récupéré par les mêmes sur le prix de vente de leurs produits.
Alors, où es-tu le plus couillon ? Quand tu payes plus cher ton journal sans pub (mais indépendant et d’expression libre), ou quand tu rembourses le marchand qui a payé une partie de ton journal en achetant ses produits (que le journal ne peut plus critiquer librement) ?

On ne mord pas la main qui vous nourrit.

Pour revenir au sujet qui occupe cuk.ch ce week-end tout en restant sur ce qui serait, selon toi, notre « rêve d’un monde sans pub », il faudrait peut-être revenir aux fondamentaux.

Les fondamentaux, qui sont absolument incontournables, c’est d’abord que les médias ont un rôle social à tenir qui est d’informer le public, en aucun cas le rôle des médias n’est de vanter des produits commerciaux !

Il semble échapper à certains (en particulier au type dont parle Fançois) que le mélange des genres ne peut que tuer le rôle social des médias et c’est exactement ce qui se passe aujourd’hui tant dans la presse qui est très mal (quand elle n’est pas à l’agonie) que dans les médias télévisuels qui donnent dans les programmes de plus en plus affligeants.

Ces deux effets funestes ont pour cause l’incapacité d’une société à assumer ce que commande la démocratie en matière de médias, tant pour la qualité de la liberté d’expression (notamment politique) que pour la qualité en matière de développement de la culture populaire.

« On n’a plus d’argent ! », nous répètent à l’envi les coquins qui nous gouvernent. Qu’auraient donc dit ceux qui, dans un pays ruiné à l’après-guerre, ont inventé la sécurité sociale, la SNCF, les grandes entreprises d’état pour garantir l’indépendance énergétique, etc. et qui ont rétabli pour la presse « la pleine liberté de pensée, de conscience et d’expression; la liberté de la presse, son honneur et son indépendance à l’égard de l’État, des puissances d’argent et des influences étrangères » ?

Tout cela a été réalisé, réellement, dans un pays exangue. Nous serions incapables aujourd’hui, dans un pays dont le PIB croît chaque année, de restaurer la liberté de la presse en lui rendant son indépendance vis à vis des puissances financières ?


Un autre monde est possible.

82)
arno pier
, le 09.12.2007 à 07:13
[modifier]

“Pas de liberté pour les ennemis de la liberté”

Constituons un Comité de salut public, nous avons des noms donnés par des Camarades, mais ce n’est pas assez ! Cherchons encore, faisons une liste en tête de site pour dénoncer ces écarts. Allons chez eux, rasons leurs têtes et peignons dessus le sigle de l’euro. Brûlons leurs sites, le premier autodafé numérique, c’est bien. Ne lisons que les sites dont la pureté de pensée est attestée et validée par nos chefs. Il ne s’agit pas de dire que des têtes tomberont mais lesquelles et quand ! Alors, et seulement alors, l’internet sera pur pour mille ans !

84)
Tom25
, le 09.12.2007 à 09:46
[modifier]

En gros: t’es suisse, t’as un EOS 5D et un MacBook Pro, et tu fais pas trop de pub pour faire vivre ton site, t’es riche…

Non seulement il paye 300 F ceux qui écrivent les articles, mais il paye 10 F ceux qui les lisent. François j’ai tout lu jusqu’ici, vu le nombre de commentaires je réclame 20 F :•) .

Quand je vois comme l’état (Français, je parle pour moi) tient à tout légitimer. Qu’il grimpe aux rideaux parce qu’on boutonneux a téléchargé un titre et que son auteur n’en sera pas justement rétribué. Je me demande tout de même pourquoi le fait de tromper les gens sur leur libre arbitre ne le fait même pas sourciller.

85)
François Cuneo
, le 09.12.2007 à 10:26
[modifier]

Non seulement il paye 300 F ceux qui écrivent les articles, mais il paye 10 F ceux qui les lisent. François j’ai tout lu jusqu’ici, vu le nombre de commentaires je réclame 20 F :•) .

Tom25! Ça, on avait dit qu’on disait pas! J’ai l’air de quoi maitenant!:-)

Eh puis, ce n’est pas vraiment la citation de Bob Janvier, c’est une citation d’un commentaire qu’il a trouvé sur Wisibility.

86)
lstelie
, le 09.12.2007 à 10:35
[modifier]

Bonjour,

J’avais promis d’arrêter, mais « Okazou » fait plusieurs remarques intéressantes :

« Non, simplement, je ne suis pas en accord avec ce que tu prétends de la relation entre presse et pub, notamment lorsque tu sembles admettre que désormais la presse et les médias ne pourront plus se passer de pub, comme si tout était figé dans le marbre, à jamais. Ça, c’est le plus grave. Ou c’est plus léger si je dis que tu vois la société de trop près, au jour le jour, sans une perspective plus large et plus longue, plus ouverte. »

Disons que cela fait 21 ans que je fais ce métier à plein temps et au total sans doute à peu près 25 ans, je peux dire qu’il n’y a sans doute pas grand-chose que je sais avec certitude, mais pour ce qui de la perspective sur l’évolution de la presse je ne me sens pas trop mal à l’aise.

Non seulement les choses sont figées dans le marbre à jamais, mais elles sont pires, la presse est lentement en train de disparaître (les journaux ne vont pas disparaître, en revanche les journalistes si) et de se faire remplacer par des services internet dont la majorité sont avant tout des machines à débiter du lien vers des sites marchands (je caricature, mais pas tant que ça).

Ça n’est pas le cas de tout le monde, je ne dis pas que c’est le cas de Cuk par exemple, je dis simplement qu’hier le lecteur avait quelques sources bien repérées, dont il pouvait évaluer l’objectivité. Demain, aujourd’hui déjà, le lecteur fait la moyenne d’une infinité de sources sur lesquelles il n’a plus aucun contrôle, dans le lot il y en a de non biaisées, mais combien ? lesquelles ?.. mystère.

À tout prendre je préférais de loin « l’ancien système ». J’ai de fait, indirectement été payé pendant plus de 20 ans par des publicitaires, je peux jurer la main droite sur ce que vous voulez que jamais aucun ne m’a jamais demandé de faire quoique ce soit qui lui soit favorable (j’ai une trop grande gueule pour ça). On peut parfaitement mordre la main qui vous nourrit, désolé. Dans un contexte électronique où il ne s’agit plus de sources et donc de gens, clairement identifiés, les choses vont devenir floues, très floues, infiniment floues.

Les journalistes n’étaient pas des gens parfaits, pas plus que les boulangers, les plombiers zingueurs, les informaticiens ou les revendeurs de machine à laver, mais au moins il était possible de savoir qui écrit, demain (aujourd’hui dans pas mal de cas) ce ne sera plus le cas, et ce sera bien pire.

Aussi étrange que cela puisse paraître (étrange tant qu’on ne se plonge pas dans un calcul simple) les médias ne pouvaient pas se passer de pub. Vous me citez le Canard Enchaîné, c’est le contre-exemple classique qu’on ressert à toutes les sauces, soit, basons-nous sur le Canard Enchainé. Je vous recommande d’attraper une calculette et d’évaluer ce que coûterait un magazine photo sur la base que vous citez, à savoir 1,20 euro les 10/12 pages en noir et blanc par semaine, soit donc 4,80 euros les 40/50 pages /mois en noir et blanc. Faites le calcul, pour un magazine photo en couleur qui doit faire dans les 100/120 pages et vous allez voir que lorsque je parlais de multiplier le prix des magazines par trois j’étais très optimiste.

Enfin, il faudrait ramener les choses à des proportions plus réalistes, et éviter les grandes envolées lyriques un peu faciles. j’entends parler de démocratie, de gouvernements, hier de Téléthon ou de communisme, de choix de société etc…

Les gars, nous sommes en ce moment en train de parler de conseils d’achat pour des gens qui, juste pour se faire plaisir, vont signer un chèque représentant ce que d’autres gens vont dépenser pour se loger, se vêtir, se nourrir pendant plusieurs mois (un 40D, ça représente combien de mois de salaire minimum ? juste pour rire, un D300 ou mieux un D3 ça en représente combien ?).

À titre personnel ça ne me choque pas que quelqu’un qui est près à payer l’équivalent de plusieurs mois de salaire minimum pour ses loisirs (ce n’est pas du tout une critique) paie, quelle qu’en soit la forme (achat d’un magazine, affichage d’un bandeau de pub sur un site, etc…) pour obtenir une partie des conseils qui consolideront sa démarche d’achat.

Si on n’arrive pas à faire la part des choses, à regarder froidement comment fonctionnent les circuits d’informations, comment et qui alimentent ces circuits, qui sont les gens que l’on lit, pourquoi croit-on machin plutôt que truc, si on apprend pas à comprendre comment tout ça marche, alors qu’on parle en ce moment, de luxe, de rêve, de choses tout à fait dispensables, nous sommes plutôt mal partis pour le faire lorsqu’il s’agira de problématiques vraiment sociétales.

Luc

87)
Couilloux
, le 09.12.2007 à 12:23
[modifier]

J’arrive un peu tard et je suis déjà presque épuisé d’avoir lu les 86 commentaires qui me précèdent. J’avoue que le débat et passionné et intéressant! On n’est plus simplement en train de remettre en cause le publi-reportage mais carrément toute la société! On pourrait continué comme ça encore longtemps et on finirait par se croire en pleine séance des Chambres Fédérales… J’aimerais cependant éclaircir quelques points et recentrer le sujet sur l’essentiel.

Je lis quotidiennement ce qui se passe sur Cuk. Mais pourquoi donc sur cuk et non pas ailleurs? Et bien la raison est simple : LA PASSION! Je ressens de la passion sur ce site, dans les articles et les commentaires ainsi que sur le forum. Exprimée par un ensemble de personne qui viennent et qui se retrouvent autour de sujets des plus divers. Nous ne sommes pas ici simplement pour savoir quel Reflex je vais pouvoir m’acheter, non! Nous partageons nos expériences, nos acquis, nos envies et nos attentes avec sincérité et honnêteté. Pourquoi? Car nous y gagnons beaucoup! Aucun sous, mes clics ne sont de loin pas rémunérés.. Je serais déjà millionnaire sinon ;-) Mais nous gagnons humainement beaucoup! Le plaisir de partager, de discuter, d’argumenter . A chaque visite sur Cuk, j’ai appris quelque chose. Et c’est là toute la différence entre un site comme Cuk et un blog qui parle de photo comme cité plus haut. Cuk n’est pas uniquement une source de renseignements ou de comparaisons entre les produits X et Y, Cuk est une communauté! Et les gens qui écrivent des articles pour cette communauté ou le soucis d’apporter leur pierre à l’édifice! Oui, cela prend du temps, oui cela coûte de l’argent! Mais l’objectif est uniquement d’apporter quelque chose à son prochain! Et c’est là l’aspect remarquable et fort qui me fait revenir tous les jours sur Cuk!

Je tiens à vous remerciez vous tous, lecteurs, rédacteurs et commentateurs! Car grâce à vous, une communauté est née. Merci François d’être au coeur de ce petit monde et de faire de ton mieux pour la faire vivre!

C’est pourquoi cette question de publi-reportage est certes fondée, mais n’aie crainte François, la sincérité de ce site ne sera, pour ma part, jamais remise en question. Continuez, vous rédacteurs, à nous proposer de beaux articles sur vos passions et ne prenez pas trop à coeur les mauvaises langues qui cherchent à vous déstabiliser car jaloux de vos oeuvre.

Amicalement.

Julien

88)
levri
, le 09.12.2007 à 13:19
[modifier]

Je n’avais rien dit jusqu’à présent, vu que le sujet ne me passionne pas. Rien de nouveau sous le soleil, on n’a jamais pu être certain de l’objectivité d’un article, l’auteur peut être un “vendu”, il peut être incompétent, mais de bonne foi, ce peut être un vendeur avec des stocks à écouler, un ami qui conseille ce qu’il a lui même comme étant ” le meilleur” … ou quelqu’un qui essaye d’être objectif, mais étant humains, nous n’avons pas la connaissance absolue … donc c’est au lecteur de trier et d’interpréter.

Dans un contexte électronique où il ne s’agit plus de sources et donc de gens, clairement identifiés, les choses vont devenir floues, très floues, infiniment floues.

Bin, on vivait dans un monde pourri de certitudes, il était temps de relativiser :D

si on apprend pas à comprendre comment tout ça marche, alors qu’on parle en ce moment, de luxe, de rêve, de choses tout à fait dispensables, nous sommes plutôt mal partis pour le faire lorsqu’il s’agira de problématiques vraiment sociétales.

Wai, nous sommes mal barrés! … mais la chose publique tenant de plus en plus du marketing, c’est un bon entraînement …

A la niche le levri !

j’écoute Lost In the Supermarket de Clash sur l’album London Calling

“I’m all lost in the supermarket I can no longer shop happily “

ensuite j’écouterai Koka Kola …

89)
François Cuneo
, le 09.12.2007 à 14:16
[modifier]

À tout prendre je préférais de loin « l’ancien système ». J’ai de fait, indirectement été payé pendant plus de 20 ans par des publicitaires, je peux jurer la main droite sur ce que vous voulez que jamais aucun ne m’a jamais demandé de faire quoique ce soit qui lui soit favorable (j’ai une trop grande gueule pour ça). On peut parfaitement mordre la main qui vous nourrit, désolé. Dans un contexte électronique où il ne s’agit plus de sources et donc de gens, clairement identifiés, les choses vont devenir floues, très floues, infiniment floues.

Embêtant lorsqu’on parle photo!:-)

Cela dit, toute cette histoire m’a permis de découvrir ton site.

Magnifique.

Allez Hop, erressessé!:-)

Jean-François Vibert: alors Nikon aussi…

Purée…

90)
Inconnu
, le 09.12.2007 à 15:28
[modifier]

Quand Luc dit qu’il a une grande gueule, je confirme :-) Son analyse est on ne peut plus logique. Quand je bossais comme pigiste dans la presse micro il y a 20 ans, même quand je flinguais les produits MS (ou autres), c’était l’argent de leurs pubs qui payait ma prestation…

C’est pourtant la moindre des politesses quand on est en visite. Tu es en débat sur cuk.ch, nulle part ailleurs, alors ne t’appuie pas sur une argumentation que tu aurais publiée ailleurs.

NB : Monsieur Okazou, merci d’essayer de m’allumer mais à mon âge, je ne prends plus feu…!

91)
vibert
, le 09.12.2007 à 16:46
[modifier]

François,

Le courrier faisait référence à deux campagnes en préparation… Canon et Nikon !

La première est lancée. Espérons que la seconde ait été annulée, car je n’ai encore rien vu !

Mais je vais guetter…

92)
François Cuneo
, le 09.12.2007 à 17:40
[modifier]

Juste pour dire Okazou, Jean-Christophe est ici chez lui.

C’est l’un des trois premiers amis qui a écrit sur Cuk.ch à l’époque.

Juste pour préciser:-)

93)
Okazou
, le 09.12.2007 à 17:50
[modifier]

« Monsieur Okazou, merci d’essayer de m’allumer mais à mon âge, je ne prends plus feu…! »

Môssieur Karl, j’avais cru m’en rendre compte. Éteint. J’en connais pourtant de bien vivants, même à ton âge.

94)
Saluki
, le 09.12.2007 à 18:23
[modifier]

A la niche le levri !

Non mais? Où va-t’on, là ! Un lévrier dans une niche? Nos salukis n’en ont jamais vu le toit d’une: un grand panier au cellier, un grand panier dans un coin de la pièce à vivre suivant le lieu. Et défense de monter sur les canapés. Je connais des whippets qui ne céderaient pas un bout de leur boukhara à quiconque, des PLI qui dorment sous les draps de leur mamie, des afghans qui se blottissent contre les chameaux de la caravane quand il gèle à pierre fendre.

Une niche? A quand un publi-reportage sur çà ?

95)
levri
, le 09.12.2007 à 18:51
[modifier]

Un lévrier dans une niche?

Meuh nan ! levri n’a aucun rapport avec le lévrier ! (mmm ptet les cheveux dans les yeux ?)

… et puis, tu fais encore plus pire que moi dans le off topic ! :P

PS : pour combien t’es tu vendu aux “Cages de transportavion” … j’ai juste servi de prétexte à la fourniture du lien ?

96)
coacoa
, le 09.12.2007 à 20:26
[modifier]

Hum…

Mode “off topic” ON

François, puisque nous sommes dans le publi-reportage… Tu te souviens de ce produit de vaisselle qui fait “peeeeurrrrrkkkkkkk” (bien que moi, j’ai toujours trouvé que ça faisait “poooouuuuiiiiikkkk”) ?

Hé bien on a trouvé un produit de vaisselle labellisé Ecolo qui fait le même bruit quand la vaisselle est rincée…

Si, si, si.

Et pour boucler la boucle, c’est la même marque qui commercialise les fameuses noix de lavage.

C’est ici pour commander, sachant qu’on trouve aussi tous les produits de cette marque chez eux.

Désolé pour la digression, mais puisqu’on parlait de publicité…

(Un peu tiré par les cheveux mon argument, je sais).

Mode “off topic” OFF

97)
FT'e
, le 09.12.2007 à 21:10
[modifier]

J’hésite vraiment à tout revendre mon matos Canon, je suis dégoûté.

Pourtant, je l’aime bien moi, mon 5D, juste devant moi, là…

Je ne citerai pas la marque concernée (pas Canon), il faut d’abord que je retrouve l’information pour confirmation. Ma mémoire n’est ps parfaite.

Or donc il y a un ou deux ans, une marque a utilisé le spam de commentaires comme moyen de promotion, sur les forums de DPReview. Je ne me souviens pas avec certitude de la maque justement parce que ce n’est pas Canon. Non pas que je sois inféodé à Canon, j’ai été chez Minolta beaucoup beaucoup plus longtemps, c’est jusque je suis l’actu Canon avec un peu plus d’intérêt que les autres marques.

Vous devriez assez facilement retrouver des références dans les dits forums.

Si ça s’est fait une fois, je ne serais pas surpris que ce se soit fait plusieurs fois, et pour le compte de plus d’un fabriquant. Je ne sais pas si tous les moyens sont bons, mais ce moyen là, je ne l’apprécie pas du tout.

98)
Couilloux
, le 09.12.2007 à 21:16
[modifier]

J’étais hors-sujet ou bien?… (commentaire 87..)

99)
didierr
, le 09.12.2007 à 21:16
[modifier]

Bonsoir, des remarques:

- j’observe que pas mal de créateurs de blogs intéressants se froissent assez vite dans les discussions – je trouve aussi en photo que ces mêmes personnes qui écrivent correctement et ont des choses à dire ne deviennent pas de bons journalistes. Peut-être faudrait-il dire ” écrivent pour un lecteur de blogs qui n’a rien payé.

Ce débat est intéressant car on voit un presse professionnelle qui ne se transforme pas , et un modèle de blog qui n’évolue pas . Mon avis est que les blogs devrait se professionnaliser et que la situation actuelle n’est pas tenable.

Par exemple je ne lis plus Cuk.ch car pour moi le style éditorial pourrait être qualifié de ” noble dilettantisme ” et non de style professionnel .

101)
François Cuneo
, le 09.12.2007 à 21:40
[modifier]

J’étais hors-sujet ou bien?… (commentaire 87..)

Mais pas du tout!

Merci beaucoup pour ta confiance couilloux.

Par exemple je ne lis plus Cuk.ch car pour moi le style éditorial pourrait être qualifié de ” noble dilettantisme ” et non de style professionnel .

Tu as:

1. le droit de ne plus nous lire (il ne manquerait plus que ça que tu ne l’aies pas)

2. parfaitement raison: nous ne sommes pas des professionnels

Il y a juste un truc qui me gêne un peu même s’il y a “noble” devant: quand tu dis dilettantisme, c’est quelle partie de la définition d’Antidote que tu nous donnes?

“Caractère de la personne qui néglige ou fait les choses avec fantaisie.”

“néglige” ou “fait les choses avec fantaisie”.

La deuxième me va mieux, parce que je peux t’assurer que nous ne vous négligeons pas. On passe pas tant d’heures sur un truc dans l’idée de négliger ses lecteurs.

coacoa, merci du tuyau, on va commander ça!

102)
alec6
, le 09.12.2007 à 22:08
[modifier]

Salut !

Difficile d’en remettre une couche sans digresser à nouveau, d’autant que l’exercice m’est familier, n’est-ce pas?
Une remarque simplement en passant. La différence entre professionnel et amateur est toute simple : l’amateur dépense de l’argent pour une activité qui permet au professionnel d’en vivre. Et c’est tout ! la qualité n’a rien à voir là dedans ! Ca se saurait ! mais les mauvais professionnels font croire le contraire !
La différence était cependant bien plus flagrante il y a une quinzaine d’années encore, mais l’avènement de l’informatique familiale et d’internet a bouleversé la donne. L’outil a changé le “métier” alors que traditionnellement depuis des millénaires, c’était plutôt l’inverse.

J’en veux pour preuve (entre autres) les logiciels libres qui sont de qualité “professionnelle” et pourtant “gratuits”… en dehors du système économique traditionnel. A ce propos, à l’heure de la mondialisation triomphante l’économie dite non commerçante ou informelle est de jours en jours plus présente, sous toutes les latitudes ! Les blogs et autres sites informatifs et collaboratifs comme celui qui nous accueille ici, n’en sont finalement qu’une expression supplémentaire au même titre que les échanges “cours de violon contre repassage” et autres.

C’était ma contribution à deux kopecks du dimanche !

103)
levri
, le 09.12.2007 à 22:08
[modifier]

je ne lis plus Cuk.ch car pour moi le style éditorial pourrait être qualifié de ” noble dilettantisme ” et non de style professionnel .

Bah … ça tombe bien, moi qui suis un dillentante de la lecture de cuk, je trouve qu’ils sont trop sérieux … ils doivent donc être dans la moyenne … tout va bien ! :D

PS : si tu ne les lis plus, comment peux tu commenter le style éditorial ?

PS2 : “noblesse oblige”, limite je préférerais ce style que celui d’un pisse copie ””professionnel”

PS3 : hors sujet : je préfére quelqu’un qui a quelque chose à dire et le dit sans style avec ses tripes, plutôt que la lecture d’élégantes et stylée platitudes … mais bon …

PS4 : c’est tout ! j’avais juste décidé de dire le contraire du post 99 … :P

105)
gbuma
, le 09.12.2007 à 22:14
[modifier]

Pas de souci !

Je n’ai jamais pensé que François écrivait ses articles pour une quelconque autre raison qu’une passion incroyable. J’espère juste qu’il lui reste du temps pour vivre en dehors de tout ça.

Gaspard

106)
didierr
, le 09.12.2007 à 22:22
[modifier]

Le second choix est le mien, j’ai mis “noble” par peur des réactions sur le sens ” néglige ”.

Par rapport au sujet et par exemple au contenu de Cuck.ch. Ce que je veux dire c’est que vous réduisez votre audience en agglutinant vos centres d’intérêt et un contenu qui a un niveau professionnel ( informatif ). Je pense que ce n’est pas viable par essoufflement . Je crois aussi que les professionnels pourraient très bien piller le contenu des blogs . Ça va finir par arriver .

Ce que m’inspire ce débat provoqué par les avances des agences de marketing c’est que si je pensais avant que les blogs allaient se professionnaliser , je n’en suis plus certain. La presse professionnelle semble tétanisée. On peut imaginer que des professionnels éjectés des médias invente un modèle en s’inspirant de la presse pro et de la blogosphère.

Ce qui me paraît évident par contre c’est que le retour à terme du contenu payant.

108)
Inconnu
, le 09.12.2007 à 22:26
[modifier]

François, quand je pense que tu avais dit au CukApéro que tu n’écrirais pas un article comme celui-là… Te voilà récompensé ! :-)

Fatigant de lire tous ces commentaires… Je ne sais plus quoi ajouter. Je me risquerai à dire une chose. Une personne, payée par l’entreprise créatrice du produit à tester pour écrire un article sur ce produit, devrait, à mon sens, avoir un sens critique encore plus aigu. Et puis, après tout, payer une personne pour trouver les défauts de ce produit, à court terme c’est économiquement peu favorable, mais à long terme, si l’entreprise rectifie le tir, c’est largement en leur faveur.

Dire que des gens sont vendus car ils sont payés pour écrire des articles, je trouve cela osé. On peut éventuellement le supposer. Il est clair que demander à un “Mac Geek” de tester le dernier MacPro, c’est peu objectif car il risque d’être émerveillé par la bête et en “oublier” les défauts. Certes, je le reconnais, je suis un peu pro-Apple et donc anti-Microsoft. Mais cela ne m’empêche pas d’avoir Office et une Xbox 360… Il faut savoir reconnaître la qualité la où elle est et les défauts là où ils se trouvent. Tant Leopard que la Xbox 360 ont des qualités indéniables, mais ils ne sont de loin pas exempts de défauts. Et pour moi, critiquer ces deux produits ne remet pas en question le fait que je les ai achetés et que j’en suis globalement content. Il faut voir à qui on demande d’écrire l’article critique. On ne peut demander à l’entreprise conceptrice, ni à sa concurrente directe…

Bref, je m’égare un peu… Mais en admettant qu’Apple m’offre un MacBook Pro pour que je le teste, je me sentirai “obligé” de me montrer sévère et le plus objectif possible, de ne pas me montrer trop élogieux et ni trop critique. Et malgré tout, je pense que c’est ce que fait la majorité des journalistes. Du moins je l’espère, car même si nous vivons dans une société un peu pourrie, le rôle des médias me semble encore assez distinct de celui de la pub.

109)
Saluki
, le 09.12.2007 à 22:33
[modifier]

“dilettante” …

Moi, je me souviens d’un mec qui signait ainsi ses oeuvres:

Musico dilettante veneto

Edit: j’avais mis le portrait de Vivaldi à sa place…

110)
didierr
, le 09.12.2007 à 22:34
[modifier]

merci de me lire correctement . Je n’ai pas opposé le pro et l’amateur photographes. Je dis simplement que je ne crois pas au modèle ( je n’ai en rien remis en cause le travail ). Et cette offensive des agences de marketing ( vers les blogs photos ou pas ) ne tombe pas du ciel.

Le sujet est sérieux, la presse professionnelle se portent mal et c’est justifié.

112)
Madame Poppins
, le 09.12.2007 à 23:00
[modifier]

François, je l’avoue, si j’ai tout lu, c’est en diagonale : je cherchais un post de ta part qui me dirait comment tu te sens après tous ces échanges….

113)
zit
, le 09.12.2007 à 23:00
[modifier]

On peut imaginer que des professionnels éjectés des médias invente un modèle en s’inspirant de la presse pro et de la blogosphère.

Ce qui me paraît évident par contre c’est que le retour à terme du contenu payant.

C’est en train de se passer, entre arrêt sur image qui va tenter de renaître de ses cendres sur la toile, rue 89, et bientôt MediaPart… @si et MediaPart seront payants.

Pour ce qui est de la gratuité: en ce qui me concerne, le temps que je donne pour écrire dans cuk (et faire les photos), c’est du plaisir… Plaisir d’écrire, de prendre des photos, de faire des découvertes, et de les partager avec le plus grand nombre. Il est évident que je ne pourrais pas le faire sans avoir, à côté, diverses activités pour lesquelles je monnaye mon temps, afin de pouvoir nourrir, loger, vêtir, et divertir ma famille et moi–même.
Mais je fais ça gratuitement aussi par conviction politique, dans la mesure du possible, je suis plus partisan du troc que du dieu ¥€$ que j’abhorre.
Ici, je troque de la connaissance contre de la connaissance, un sourire contre un rire…

z (un autre monde est possible, je répêêêête: de toute façon, il est inéluctable)

114)
alec6
, le 09.12.2007 à 23:04
[modifier]

Le sujet est sérieux, la presse professionnelle se portent mal et c’est justifié.

Tout à fait ! et cela ne va pas s’arranger, mais ce ne sont pas les seuls… La “mécanisation” au pouvoir en marche depuis deux siècles et son expression immatérielle actuelle via internet, la numérisation de l’information (sonore, écrite et visuelle) et la copie parfaite qui en découle, bouleversent radicalement un modèle de société hérité de l’antiquité et des Lumières ! Aujourd’hui, la frontière entre amateur et professionnel disparait totalement dans certains domaines, l’ordinateur et ses successeurs à venir “les robots” (je mets cela entre crochet en référence volontaire à Azimov), détruisent à leur tour les frontières des métiers et des spécialistes. tout le monde aujourd’hui EST photographe, cinéaste, journaliste, graphiste, ingénieur, comptable, dactylo et j’en passe… C’est un nouvel Eldorado et comme dans toutes courses au trésor qui se respectent, ceux qui gagnent et gagneront demain ne sont pas les chercheur d’or et même ceux qui trouveront les pépites, mais ceux qui vendent les pelles !

115)
zit
, le 09.12.2007 à 23:19
[modifier]

C’est un nouvel Eldorado et comme dans toutes courses au trésor qui se respectent, ceux qui gagnent et gagneront demain ne sont pas les chercheur d’or et même ceux qui trouveront les pépites, mais ceux qui vendent les pelles !

Superbe, Alec6 ;o)

z

116)
alec6
, le 09.12.2007 à 23:32
[modifier]

Pour abonder dans ton sens Zit, je dirais que nous sommes entrain de voir sous nos yeux une révolution économique et monétaire qui dans l’histoire a vu passer l’échange du troc (produit, contre produit), à l’équivalent Or, puis à la monnaie fiduciaire (les billets et les pièces qui n’ont aucune valeur intrinsèque), à la monnaie scripturale (le chèque) puis électronique, puis… sans contrepartie immédiate et garantie.

C’est ce que l’on appelle aujourd’hui la gratuité. Neo Office est gratuit, mais je dois avoir un ordinateur pour m’en servir, Google est gratuit mais je dois avoir un abonnement internet pour faire mes recherches. Accessoirement on me balance de la pub, que de toute manière JE vais bien payer un jour ou l’autre en faisant mes courses…

Au final, quand j’écris un article ou contribue par mes interventions à faire avancer le schmilblick, je me paye le droit de lire ce que d’autres ont écrit. Plus besoin d’acheter un journal et de flinguer quelques arbres au passage pour obtenir l’information. Le résultat est le même qu’auparavant, la création de PIB en moins…

117)
nic
, le 10.12.2007 à 00:47
[modifier]

tout ça est tres passionant! difficile d’y voir trés clair…

mais il me semble qu’il y a quand meme une difference entre un publi-reportage payé par X pour promouvoir le produit X45, et un article ecrit par un journaliste sur un journal dans lequel on trouve aussi des pub payé par X.

je me rappelle d’avoir lu des articles elogieux vers InDesign et presque à coté un pub de Xpress… donc dans ce cas Quark mettait bien de l’argent dans le magazine, mais n’avait pas de mot à dire dans le contenu

françois continu comme ça! avec passion!

ciao, n

ps: et au fait… le G9 tu le garde? ;-) il est à combien chez ton petit magasin preferé sous-gare?

118)
François Cuneo
, le 10.12.2007 à 06:30
[modifier]

Ce que m’inspire ce débat provoqué par les avances des agences de marketing c’est que si je pensais avant que les blogs allaient se professionnaliser , je n’en suis plus certain. La presse professionnelle semble tétanisée. On peut imaginer que des professionnels éjectés des médias invente un modèle en s’inspirant de la presse pro et de la blogosphère.

C’est parti d’ailleurs, et je me réjouis de lire le journal s’il vient en Suisse.

Cela dit, tu as raison sur le fait qu’à long terme, les blogs non pros vont à l’essoufflement. Un jour, Cuk.ch s’arrêtera, comme la plupart des autres blogs le feront.

La passion s’émousse à la longue, on a peut-être parfois l’impression d’avoir tout dit.

Faudra voir…

119)
François Cuneo
, le 10.12.2007 à 06:40
[modifier]

Pas mal comme réflexion, Alec6!

Couilloux, le record est à a 454, on a encore de la marge.

Madame Poppins: comment je me sens? Je ne sais pas trop.

Un peu rassuré certes, mais quand je lis le dernier article de DigitLife, je ne sais plus. Visiblement, le Monsieur a pété les plombs.

Comme toujours, il ne dit pas qui est qui, fait des allusions (c’est clair que c’est Jean-François Vibert qui est visé principalement), mais je commence à avoir peur quand je lis ça.

120)
THG
, le 10.12.2007 à 07:12
[modifier]

Bon, finalement, après ce WE agité, il n’y a pas eu mort d’homme.

C’est l’essentiel.

121)
alec6
, le 10.12.2007 à 10:02
[modifier]

Pour finir ce que j’écrivais hier soir, je rajouterais que cette “évolution” monétaire et comportementale se traduit aussi à travers ce que d’aucun critiquent ici… le piratage, ses conséquences et la manière de luter contre ! Vaste programme.

Ce qui se sont penchés intelligemment sur le sujet en ont conclu que la parade au sens sarkozien du terme, la Schlage donc, était stupide et surtout inutile voire néfaste. La solution est de s’adapter et donc de prendre l’argent là où il se trouve : sur le tuyau, ie le réseau internet et par voie de conséquence l’abonnement. Vous l’aurez deviné il s’agit de la fameuse “licence globale” qui part du constat (mais il faut de la réflexion pour parvenir à cette conclusion, or nos dirigeants n’en ont guère…) qu’il est plus facile de gagner un million de fois un euro qu’une seule fois un million d’euros sur internet.

122)
didierr
, le 10.12.2007 à 10:23
[modifier]

Ce qui me gêne vraiment c’est l’opposition entre la vertu et l’argent.

Pour alec6:

- le contenant c’est le passé.

- pour l’avenir c’est le contenu qui prime, tout le monde est d’accord la-dessus: l’or, le pétrole, l’acier, le savoir-faire etc ….

si on revient au sujet : les blogs créent du contenu .

123)
Photovive
, le 10.12.2007 à 10:35
[modifier]

Bonjour

Je suis attristé par la polémique soulevée par cette affaire de Publi-Reportage. Attristé parce que j’admire les personnes qui ont le courage et la volonté de se lancer dans la tenue régulière d’un blog, avec toutes les contraintes et l’implication que cela suppose. Et je vous en suis très reconnaissant car vous nous apportez tellement dans notre passion commune pour la photo.

Oh bien sûr, je ne suis pas toujours d’accord avec vous, Mr Cuneo, surtout quand parfois vous étalez vos états d’âme sur des résultats d’élections qui ne sont forcément ceux que vous souhaiteriez, mais bon, vous le faites généralement avec beaucoup d’humanisme et je ne vous en veux pas. J’ai trop de respect pour la démocratie pour ne pas l’accepter quand rlle ne me convient pas.

Par contre, je vous remercie du fond du coeur pour tout ce que vous nous apportez dans votre approche à la fois passionnelle, technique et didactique de la photo et l’informatique. Merci mille fois.

Cette affaire Digitlife et JF Vibert remonte à un certain temps déjà, semble-t-il. J(ai souvenir d’une autre tempête soulevée encore par JF Vibert conte DigitLife, quand Lothon s’est permis de critiquer la reprise de iView par Microsoft. Quelle virulence chez Vibert, quelle hargne… Et pourtant vous reconnaissez aujourd’hui que DigitLife n’avait pas forcément tort.

Et voilà que Vibert remet le couvert sur cette affaire de publi-reportage.

Je dois vous avouer que j’avais depuis quelque temps supprimé Macandphoto de la liste de blogs que je suis régulièrement, son sectarisme et son arrogance avaient fini par me lasser.Ce monsieur est sûrement un bon photographe, mais son ouverture d’esprit esr trop limitée.

Aussi, Mr Cuneo, je ne comprends pas qu’il vous ait entraîné dans cette polémique stérile. Laissez JF Vibert régler ses comptes tout seul, et surtout continuez à nous servir vos articles passionnants sur la photo.

124)
alec6
, le 10.12.2007 à 11:27
[modifier]

Heu… Didierr… je ne comprends pas trop où tu veux en venir, “développez vos idées… contenu trop abscons, 7/20”

Désolé de jouer le prof de français que je ne suis pas d’ailleurs ;-))

125)
François Cuneo
, le 10.12.2007 à 11:30
[modifier]

Photovive, je peux vous assurer que, contrairement à ce que prétend DigitLife, Vibert ne m’a entraîné dans rien du tout, moi pas plus qu’un autre.

Il m’a juste fait découvrir dans Macandphoto, que je consulte quotidiennement tout autant que DigitLife, cette nouvelle pratique sur les blogs qu’est le publi-reportage, en même temps que je la découvrais sur DigitLife

Et c’est dans les commentaires de son article et ceux de DigitLife que j’ai remarqué qu’on commençait à tout confondre.

D’où la raison de cet article.

Ce n’est d’ailleurs pas directement DigitLife qui est critiqué ici.

Si je ne me trompe, l’article de Vibert est sorti la veille de celui de DigitLife, c’est bien la preuve que ce n’est pas son publi-reportage directement qui était touché.

Si maintenant Monsieur Lothon veut passer pour la grande victime (il faut lire son dernier article plus le croire…), c’est son problème.

Mais alors par pitié, qu’il ne se compare pas à un juif déporté, comme il le fait.

C’est juste absolument immonde comme comparaison.

Je ne suis pas d’accord non plus sur la stérilité du débat, qui a été, et j’en suis reconnaissant à tout le monde, d’assez haute tenue je trouve.

Il n’est pas question de régler des comptes, comme je l’ai écrit dans l’article.

Cela dit, je suis très heureux que nous puissions vous apporter quelque chose au niveau de notre passion à tous.

Amicalement

126)
tioneb
, le 10.12.2007 à 13:04
[modifier]

tu arrives le lundi matin au job…et PAF….126 commentaires à lire, je vais me faire virer moi:-)

non sérieux, sur le fond, je suis d’accord à 200% avec toi Francois, ce que je retiens de ton message, c’est la dangerosité de l’insertion de la pub sous une forme qui peut prêter à confusion, et ce d’autant plus si l’”auteur”, ne le mentionne pas expressément…Il aurait quand meme l’air un peu con, l’auteur, de mettre en tête de message, « l’article que vous aller lire est en fait rédiger par Canon »

c’est une histoire de fric, qui l’emporte sur une certaine forme de conviction…cela ne va à mon avis pas plus loin…dommage que ca puisse induire certaines personnes en erreur

Mais c’est tout le débat de l’information sur internet qui est là remis en cause, qui contrôle le gars qui écrit les articles webs ? le lecteur fait un choix, et un des risques est que l’information ne soit pas complète, ou pire fausse…

Moi je dis vive le vrai journal papier….et vive cuk.ch pour sa franchise, que l’on soit d’accord avec lui on non !

127)
franckL
, le 10.12.2007 à 13:51
[modifier]

Mais alors par pitié, qu’il ne se compare pas à un juif déporté, comme il le fait. C’est juste absolument immonde comme comparaison.

Merci de le souligner car pour le leur avoir dit je me suis fait traiter de Staliniste ! par le commentaire suivant ! et j’irais plus loin que vous, aucun massacre humain quel qu’il soit (et il sont nombreux) ne peut supporter la comparaison.

128)
François Cuneo
, le 10.12.2007 à 15:12
[modifier]

Et ceux en général qui ne sont pas trop d’accord avec lui, nous nous faisons traiter de fascistes je crois, si j’ai bien lu.

129)
tioneb
, le 10.12.2007 à 15:20
[modifier]

Et ceux en général qui ne sont pas trop d’accord avec lui, nous nous faisons traiter de fascistes je crois, si j’ai bien lu.

si si, bien lu!

…si Staline savait ca…une image également utilisée par Monsieur…’fin, on est pas à une imprecision près!

130)
Bertrand
, le 10.12.2007 à 16:24
[modifier]

Les deux personnes en cause ont effacé leurs billets sur leurs blogues respectifs et c’est bien ainsi. L’un a sorti des bêtises et l’autre a répondu en étant acculé.

Reste l’exceptionnel Cuk.ch qui ne vend rien et ne veut rien sauf nous faire partager sa passion.

Merci François.

132)
Saluki
, le 10.12.2007 à 16:58
[modifier]

Oui, Not Found, ça a été nettoyé.

C’est pas plus mal comme ça, car ça “schmektait” un peu trop ce matin. (moi ausi, je peux parler un peu yiddish, je travaille dans la schmatès…)

Karcherisé ?

133)
Blues
, le 10.12.2007 à 16:59
[modifier]

The requested URL /2007/12/je-vous-cris-ju.html was not found on this server.

Ne pas oubliez qu’avec google on peut revenir en arrière, grace au mode “cache” … voici donc tout de même l’article en cache>

NDLR: lien supprimé par François Cuneo, j’explique en post 136 pourquoi. FIN DE NDLR.

sans vouloir juger qui-ou-quoi-que-soit / ben-dit-donc-c’est-pas-triste, y’a des mots durs :-( la pensée fasciste ; une attitude particulièrement dangereuse, perverse, manipulatrice.

134)
François Cuneo
, le 10.12.2007 à 18:11
[modifier]

Ça se calme dirait-on.

Tant mieux.

Content de voir que le dernier article à disparu. Il était un peu trop dur.

Tout à l’honneur de Thierry.

135)
François Cuneo
, le 10.12.2007 à 18:13
[modifier]

Blues, oserais-je te demander d’enlever le lien?

Si Thierry Lothon a enlevé son article, c’est qu’il s’est peut-être rendu compte de son erreur.

Je trouve correct de ne pas le trahir.

EDIT: finalement, j’espère que tu me pardonneras, je l’ai fait moi-même. J’estime que s’il a voulu retirer son article, c’est son droit. Il a réfléchi est c’est très bien ainsi.

Calmons le jeu.

Merci de ta compréhension.

Amicalement

F

136)
vibert
, le 10.12.2007 à 19:03
[modifier]

Pour répondre à Photovive : Vous n’y êtes pas du tout et je tiens à rétablir la vérité que vous déformez (sans doute par ignorance des détails de l’affaire)…

Je n’ai jamais attaqué Monsieur Lothon, ni son site Digitlife ! Mon article critiquant le principe du publi rédactionnel est sorti 24 heures qu’il ne publie son article rémunéré sur l’EOS 40D…

Et je ne faisais pas du tout référence à l’article sur son site (qui n’existait pas encore)… Mais je m’inquiétais (et m’inquiète toujours) de l’invasion des publi-reportage… Qui décrédibilisent tous les blogs.

J’ai parlé longuement avec monsieur Thierry Lothon cet après-midi au téléphone. Nous avons des divergences sur la forme… Mais pas sur le fond, lui et moi partageons les mêmes convictions sur l’indépendance des blog. Simplement lui accepte le principe du publi reportage, pas moi car j’estime que c’est sacrifier toute crédibilité (il n’y a pas de demies-mesures possibles)…

Lui et moi avons donc décidé de prendre un peu de recule et de retirer nos articles respectifs… Les commentaires excessifs et disproportionnés de personnes tiers étant le problème principal !

Des gens agressifs qui l’ont critiqué ouvertement chez moi (alors que ne j’ai pas écrit une ligne à son propos)… idem chez lui.

Je tiens à préciser que je n’ai jamais, dans aucuns articles récents ou plus anciens attaqué le travail de monsieur Lothon… Et j’ai même régulièrement supprimé les commentaires qui l’attaquaient et le dénigrait comme je le fais à chaque fois qu’une personne franchi la ligne rouge…

Dans ce sens on peut dire que les commentaire sont peu démocratiques chez moi ! Oui j’assume : je vire les rares personnes qui ne savent pas se comporter (c’est rare mais c’est arrivé ce week-end)… Libre à elles de créer leur propre blog et de s’exprimer.

Quand au débat autour de iView… Il fut vif, mais intéressant et restant dans certaines limites… Il y a malheureusement toujours de gens qui vont trop loin.

Ce n’est certainement pas mon cas… Merci de prendre note de tout ça !

137)
Jar Jar
, le 10.12.2007 à 20:40
[modifier]

François, je ne suis pas certaine d’avoir tout tout pigé mais je voulais juste te dire que je suis navrée de te sentir si “bouillonnant” et si “affecté” à la fois et je suis désolée que tout cela te touche autant.

Je ne connais pas François Cuneo personnellement, mais la lecture de ses articles me fait penser que c’est une personne honnête, respectueuse et d’honneur. Il a conscience de l’impact qu’il peut avoir sur les gens. Il donne l’exemple de l’article sur le Canon G9. Je suis persuadé que chaque fois qu’il met en ligne un nouvel article, il doit se prendre la tête pour s’assurer qu’il est bien objectif. Mélangez tout cela et l’on peut comprendre qu’il soit “si affecté” et que cela le “touche autant”. Lorsque l’on met un point d’honneur à être intègre et respectueux dans ce que l’on entreprend, le “tous pourris” est difficile à accepter. Finalement, je pense que son seul salaire, c’est la reconnaissance de son intégrité.

Apple Suisse est sur le point de m’engager, via Mémoire Vive, pour faire des présentations des ses produits sur l’éducation.

Vous verrez si je deviens plus gentil avec la marque…

Je ne suis pas un spécialiste du droit du travail, mais il me semble que l’on a un devoir de réserve envers celui qui nous engage ou qui nous mandate. M. Cuneo, comment concilier ce devoir avec une totale liberté d’expression. Ici, je pense que vous devriez choisir, soit “travailler” pour Apple et laisser le soin à d’autres de s’exprimer sur les produits de la marque, soit renoncer purement et simplement à Apple. Non pas que j’imagine que vous puissiez donner suite à des pressions, mais je pense que c’est une question de principe. Et je suis persuadé, M. Cuneo, que vous êtes une personne de principes.

138)
Madame Poppins
, le 10.12.2007 à 20:50
[modifier]

Jar Jar, du commentaire de François, il n’est pas possible de déterminer qu’il s’agit avec certitude d’un contrat de travail : il pourrait tout à fait s’agir d’un contrat de mandat, dont les termes doivent être négociés entre les parties et qui peuvent expressément prévoir une certaine liberté d’expression et une liberté d’expression certaine. Finalement, même le contrat de travail laisse une certaine marge de manoeuvre au collaborateur, dans la mesure où les intérêts légitimes de l’employeur ne sont pas violés.

139)
Jar Jar
, le 10.12.2007 à 21:15
[modifier]

Madame Poppins, vous avez parfaitement raison. C’est pour cela que j’ai mentionné également le mandat. Je pense cependant que s’il faut bétonner un contrat, c’est l’indice qu’à la base il y a un problème potentiel. J’ai été, dans un autre domaine, confronté à la même question. On peut discuter pendant une éternité pour savoir si l’on a violé les intérêts légitimes de l’employeur ou du mandant. C’est pour cette raison qu’il me semble que c’est une question de principe et non pas une question juridique. Finalement, cette question n’est, dans le cas présent, que de la compétence de M. Cuneo,

140)
François Cuneo
, le 10.12.2007 à 22:24
[modifier]

Jar Jar, sur le contrat que j’ai pu voir (je ne l’ai pas encore signé), il est noté qu’on ne doit pas dévoiler des éléments en notre connaissance (exemple, parler du système 10.6 avant qu’il ne sorte).

Je me suis entraîné cette année, j’ai tenu jusqu’à un jour avant la sortie officielle.

La prochaine fois, c’est bon!:-)

Merci pour vos compliments.

Cela dit, ce n’est pas un contrat de travail. Je n’aurais pas le droit d’en avoir un en travaillant à l’Etat de Vaud.

141)
didierr
, le 10.12.2007 à 22:26
[modifier]

On est en plein dans le sujet. Voilà pourquoi il faut parler argent et assurer des revenus pour faire ce qu’il faut bien appeler un travail.

Certes le Wall Street Journal a choisi la gratuité , mais on sait bien que quand les parts de marché seront plus stables sur le secteur du web ils repasseront sur le contenu payant.

Si la blogosphère n’évolue pas, ceux qui font déjà de l’argent avec quelques serveurs musclés et un contenu indigent ou presque par exemple aufeminin.com n’auront qu’à se baisser pour acheter à vil prix du contenu de qualité.

142)
pm
, le 10.12.2007 à 22:45
[modifier]

À mon humble avis internet est simplement à l’image du monde, donc des femmes et des hommes qui le composent. Parfois nous croisons des personnes merveilleuses, d’autres fois non.

Mais même les personnes merveilleuses, dont celles qui nous offrent des blogs exceptionnels (je pense à cuk, urbanbike…) ne sont pas parfaites (je pense à JCC si j’en crois les planches de Lukino dans leur ouvrage commun posé sur mon bureau ;-)) et, finalement, c’est heureux ;)

Pour en revenir au sujet : je ne pense pas que le fait que certains mettent en ligne des publi-reportages soit très important.

En effet l’avis qu’un internaute, moi, peut se faire d’un blog n’est pas instantané. Bien sûr lors d’un premier surf on peut être attiré par l’esthétique d’un site, un article intéressant, la découverte d’un produit… mais l’addiction vient d’un sentiment de découvrir au fil des jours des informations de qualité, de la passion, voire de découvrir de nouvelles choses dont certaines totalement inutiles… (D’ailleurs, je ne consulte jamais mes sites préférés au travers d’abonnements RSS).

Alors, je vais retourner la question aux éditeurs de blogs : pensez-vous que vos lecteurs soient si bêtes pour ne pas faire la différence entre un bon et un mauvais blog, la différence entre un financement légitime ou pas, au travers de bandeaux intrusifs ou non, ceci afin de couvrir une partie du temps passé, des frais, en utilisant des licences presse, faire de la pub pour son activité… ou du publi-reportage en particulier lorsqu’il est dissimulé ?

Ah, oui, c’est vrai, il en est des lecteurs comme des éditeurs, certains ne méritent pas d’être lu, d’autres d’avoir des lecteurs, mais là ça devient compliqué, je crois !

PS : n’allez pas imaginé que je sois naïf, simplement j’ai décidé de ne garder que le coté positif de mes pensées. En un mot : longue vie aux sites que j’aime.

143)
AleX54
, le 10.12.2007 à 23:36
[modifier]

Personnellement, je regrette fortement que les blogueurs interviennent sur les commentaires (pour les modifier ou les retirer) et encore plus sur leurs propres articles !

Ou sont la responsabilité, l’engagement et le sérieux si l’on peut à tout bout de champs publier et censurer des articles. Finalement la vérité, ce que l’on pense ou ce que l’on est varie en fonction de l’évolution de la situation ? Des girouettes, voilà ce qu’ils sont, et des apprentis sorciers. Pour qui se prennent-ils pour modifier la réalité de la sorte ? MAC&PHOTO avait mis les pieds dans le plat d’un vrai problème éthique. Et c’est maintenant la faute des internautes si la mayonnaise à pris ! Et c’est “entre blogueur” qu’aura lieu la “concertation” et que les “conclusions” seront tirées.

J’ai honte pour eux et j’ai peur pour les autres et moi.

C’est vraiment “BigBrother” à la portée des premiers venu. (Edit : forme)

144)
François Cuneo
, le 11.12.2007 à 06:49
[modifier]

AleX54, je comprends très bien ce que tu écris.

Je crois que les deux protagonistes ont eu une explication, ils ont retiré leurs billes parce que sinon, ça aurait été très loin.

J’ai réfléchi trois minutes: je ne peux absolument pas supprimer mon article, qui a le malheur de parler de trucs supprimés, mais qui met tout de même en avant un problème d’éthique important.

D’abord parce qu’il n’est insultant pour personne, mais surtout parce que je ne vois pas comment d’un clic, supprimer tous les commentaires de qualité des gens qui ont pris du temps pour les écrire. Ces 144 commentaires vont avec la chose écrite au départ.

Je n’en suis plus propriétaire.

Donc voilà… J’ai enlevé deux liens directs (celui de Blues et la liste de Vibert) pour ne pas rajouter de l’huile sur le feu. Mais j’ai laissé le principal.

En quelques clics, vous trouverez ce dont ils parlent. Je ne veux simplement pas être celui qui sème le trouble à nouveau entre eux.

145)
AleX54
, le 11.12.2007 à 09:44
[modifier]

J’ai réfléchi trois minutes: je ne peux absolument pas supprimer mon article, qui a le malheur de parler de trucs supprimés, mais qui met tout de même en avant un problème d’éthique important.

D’abord parce qu’il n’est insultant pour personne, mais surtout parce que je ne vois pas comment d’un clic, supprimer tous les commentaires de qualité des gens qui ont pris du temps pour les écrire. Ces 144 commentaires vont avec la chose écrite au départ.Je n’en suis plus propriétaire.

J’apprécie cette conscience, ce respect de l’autre en général et du lecteur en particulier sur Cuk.

Je pense qu’un blog ou un forum, même privé, reste une publication … publique.

Et qu’effectivement, une fois publié, on n’en est plus tout à fait propriétaire. Les exceptions sont celles prévues par la loi (diffamation, insultes, incitation à la haine…)

La démocratie, c’est l’inverse de la pile WONDER, cela ne s’use que si l’on ne s’en sert pas

Que l’on ne s’y trompe pas cette pratique de suppression des contenus et des commentaires est monnaie courante sur le web ; J’en ai été victime deux ou trois fois alors que je n’intervient que peu.

Encore merci.

146)
Inconnu
, le 11.12.2007 à 11:05
[modifier]

@pm !!!

Comment cela, je ne suis pas merveilleux !? Hormis cette remarque, je partage à fond ce point :

Alors, je vais retourner la question aux éditeurs de blogs : pensez-vous que vos lecteurs soient si bêtes pour ne pas faire la différence entre un bon et un mauvais blog, la différence entre un financement légitime ou pas, au travers de bandeaux intrusifs ou non, ceci afin de couvrir une partie du temps passé, des frais, en utilisant des licences presse, faire de la pub pour son activité… ou du publi-reportage en particulier lorsqu’il est dissimulé ?

C’est d’ailleurs la position de François et de Volker, mais aussi de Thierry Seray et de plein d’autres rédacteurs de site… Nos lecteurs ne sont pas des imbéciles !!!!

147)
Mitch
, le 11.12.2007 à 13:09
[modifier]

C’est pas moi c’est les autres…

@ Thierry Lothon

Un peu facile, non ? Je ne suis pas intervenu sur votre site que j’ai découvert ce week-end, mais si j’ai bien lu et compris l’humeur qui a été supprimée les maladresses n’étaient de loin pas du seul fait des internautes posteurs.

148)
bokehfr
, le 11.12.2007 à 14:11
[modifier]

bonjour,

je suis éditeur d’un blog de photo. Je suis purement amateur. Sur mon blog, je parle de mon évolution, et tente d’expliquer la technique que j’ai apprise au fil du temps. Je montre mes quelques modestes photos. Je propose de l’actualité avec à chaque fois une note personnelle. Et grande fierté, je propose des interviews de photographe amateur très talentueux.

Denièrement, j’ai publié un post sponsorisé (publi rédac) pour Canon. La mention était clairement inscrite : titre + corps du texte. Je ne suis pas dupe. Mes lecteurs savent si c’est de la pub ou pas. Il voient dans le ton du post que c’est de la pub.

J’ai choisi de faire ce post sponsorisé pour plusieurs raisons. – J’aime beaucoup canon et le 40D. Donc il est façile de faire de la pub à ce propos. – la rémunération sympa pour un article. – il rentrait dans la ligne éditoriale du site

Par ailleurs j’ai refusé un autre publi rédac qui ne répondait pas aux points 1 et 3. Donc le rémunération ne fait pas tout.

J’ai suivi les 2 blogs qui ont fait du bruit sur la toile ce week end.

Et je me rends compte d’un truc simple : je me sens mieux dans ma peau en ayant publié un post sponsorisé que d’avoir supprimé des posts et des tonnes de commentaires.

Bref, tout ça est une histoire stérile (tempête dans un verre d’eau pour reprendre une phrase connue !). Publi rédac sur les blogs bien ou pas bien. Chacun est en droit d’avoir son avis personnel. Et chaque éditeur est en droit de publier ce dont il a envie à condition de respecter ses lecteurs.

Ca fait 5 mois que mon blog est ouvert. J’ai publié près de 150 posts, et 1 seule publicité. J’ai aussi créé un guide noel en partenariat avec un magasin online avec qui j’entretiens de bonnes relations. Mes lecteurs bénéficient d’un cadeau pour chaque achat dans la boutique. Perso je touche rien et c’est bien comme ça. Je considère pas cela comme de la pub, mais un modeste cadeau de noel pour mes lecteurs.

Pour vous prouver que mon blog est bien au-dessus de ces histoires, je vous invite à lire mon dernier post consacré à un photographe amateur très talentueux.

Dernier point : cuk.ch est un superbe site que j’ai découvert depuis le test du 350D .Les articles sont longs, mais on y trouve de la bonne info.

149)
nic
, le 11.12.2007 à 14:25
[modifier]

Pour vous prouver que mon blog est bien au-dessus de ces histoires, je vous invite à lire

oui, volentier, avec un lien ça va etre plus facile ;-)

cuk.ch est un superbe site (…) .Les articles sont longs, mais on y trouve de la bonne info.

de mon point de vue c’est plutot: Les articles sont longs, ET on y trouve de la bonne info.

ciao, n

151)
Tom25
, le 11.12.2007 à 16:12
[modifier]

Dernièrement, j’ai publié un post sponsorisé (publi rédac) pour Canon. La mention était clairement inscrite : titre + corps du texte.

Je parle pour moi, mais il me semble que c’est pareil pour pas mal de monde. Ce ne sont pas trop les PubliPostages affichés comme tels qui dérangent, mais les PubliPostages qu’un blogueur fait passer pour ses propres articles.

Dire qu’un lecteur peut se rendre compte tout seul qu’il s’agit d’un publipostage, là je ne suis pas d’accord. C’est trop facile de berner les gens qui nous font confiances et de se retrancher en se disant “Bahhh ils auraient bien du voir!”.
De plus, cela crée une atmosphère de suspicion permanente envers tout et tout le monde et c’est fort désagréable.
Et pour finir, pour ma part, j’ai toujours préféré un incompétent honnête qu’un compétent mal-honnête. Les premiers se repèrent bien plus vite, et surtout ils ne demandent qu’à s’améliorer.

152)
François Cuneo
, le 11.12.2007 à 16:43
[modifier]

De plus, cela crée une atmosphère de suspicion permanente envers tout et tout le monde et c’est fort désagréable.

c’est bien là le problème…

153)
Okazou
, le 11.12.2007 à 17:46
[modifier]

« blablabla j’ai vendu mes lecteurs et c’est pas grave, j’en serais même presque fier… » pcc Okazou

Une toute petite chose t’échappe : si cuk.ch suivait ta « philosophie », nous serions nombreux à n’en plus saisir l’intérêt et à aller voir ailleurs.

Les lecteurs ne sont pas des imbéciles !

So long !

154)
didierr
, le 11.12.2007 à 17:55
[modifier]

Je ne pense pas que cela soit le problème dans la mesure où la suspicion est justifiée.

La presse nationale a des difficultés pour faire son travail : Pour les subprimes on le savait depuis assez longtemps par le web et non par la presse.

Les sites web dont nous parlons comme le montre cette histoire recherche des revenus. Ou une reconnaissance qui peut prendre différentes formes.

Il suffit de penser aux interviews de cadres du marketing de sociétés du monde mac , sur un site bien connu.

On peut dire que les lecteurs ne sont pas naïfs mais les choses ne sont pas claires , et elles ne sont pas claires pour des questions d’absence de revenus.

155)
Okazou
, le 11.12.2007 à 18:29
[modifier]

« La presse nationale a des difficultés pour faire son travail : Pour les subprimes on le savait depuis assez longtemps par le web et non par la presse. »

« La presse nationale a des difficultés pour faire son travail. » Ça, c’est vraiment tordant. Qu’est-ce qui empêche donc la presse nationale de nous apprendre, dès qu’elle le sait, que le système économique invente des pièges bien véreux pour piquer l’argent des pauvres ? L’éthique libérale selon laquelle on ne peut nuire aux aigrefins parce qu’ils procurent des emplois ? L’éthique journalistique dans les grands médias est bel et bien partie en espèces sonnantes et trébuchantes. Voilà pourquoi nous réagissons comme nous réagissons maintenant que les journalistes sont vendus (et bien vendus) et que les aigrefins s’attaquent désormais aux animateurs de blogs.

« On peut dire que les lecteurs ne sont pas naïfs mais les choses ne sont pas claires , et elles ne sont pas claires pour des questions d’absence de revenus. »

L’important, ce n’est certainement pas la recherche de revenus des créateurs de blogs mais l’impérieux besoin qu’éprouvent des millions de citoyens à trouver quelque part un espace respirable, un lieu où l’oxygène n’a pas encore été remplacé par les remugles du monde marchand. C’est la fonction sociale qui prime, toujours, pas les biftons.

Il ne faut pas aller loin pour entendre la voix de ceux qui en ont vraiment marre de ne pouvoir échapper, ne serait-ce que quelques instants, à la vénalité de la société marchande.

Ces espaces de liberté vitale, de respiration nécessaire, les citoyens en avaient découvert dans les blogs et voilà que les vautours ouvrent leurs serres et fondent sur ces ultimes espaces de liberté et d’expression. Ils estiment que le monde leur appartient, que tout s’achète et tout se vend, jusqu’à la dernière parcelle d’âme humaine. C’en est trop et le souhait que l’on peut formuler en cette fin d’année est bien que le monde des hommes reprenne sa juste place, que les vautours soient tenus à distance et que ceux qui s’imaginent pouvoir vendre l’âme de leurs lecteurs (sans lesquels ils n’existent pas) en même temps que la leur vivent un futur au niveau de leur état : médiocre.


Le monde n’est pas une marchandise.

156)
didierr
, le 11.12.2007 à 18:51
[modifier]

L’avantage cette vision du monde c’est qu’elle est simple : le monde est plan avec un recto et un verso.

157)
Okazou
, le 11.12.2007 à 18:59
[modifier]

Explique-toi dans un langage clair, on peut tout comprendre et son contraire avec cette formule. Pure langue de bois.

158)
didierr
, le 11.12.2007 à 19:13
[modifier]

Ma réponse au message 155 est parfaitement claire.

Restons dans le sujet .

Je vais essayer de reformuler ce que je dis depuis de début en supposant que le débat peut encore avancer.

160)
vibert
, le 11.12.2007 à 23:22
[modifier]

Juste pour préciser… Digitlife et moi-même avons préféré retirer nos post respectif (y compris les commentaires) car tout était allé trop loin, trop vite… Désolé pour les commentaires disparus (mais ils faisaient vraiment parti du problème).

Cela dit ça ne change rien à la question… Ni à nos convictions radicalement opposées, qui resteront ce qu’elles sont…

Il y a ceux qui pensent qu’un petit publi rédactionnel de temps en temps ne mange pas de pain et n’est pas bien grave… C’est leur avis.

Et les autres qui pensent (c’est mon cas), que rédiger des articles rémunérés est mettre le doigt dans un engrenage désastreux…

Quand à ceux qui pensent… au milieu ! C’est à dire ni oui, ni non… J’estime que cette position est absolument intenable. C’est vraiment la position que je comprends le moins ! ! ! Soit le publi rédactionnel est acceptable (et dans ce cas tout est permis), soit il ne l’est pas (dans ce cas on en fait pas) !

Mais je ne vais pas relancer la polémique ! Chacun son avis… On en reparlera sans doute en 2008 !

161)
Okazou
, le 11.12.2007 à 23:27
[modifier]

> bokehfr-159

En hypercondensé on n’est pas loin. Si tu saisissais à la fois les tenants et les aboutissants de la problématique, tu l’admettrais sans peine.

Franchement, on pourrait facilement penser que tu t’imagines que ton blog n’existe que par toi (cela dit sans chercher à nier ton travail, ton courage et ta volonté) alors que ce blog, sans ses lecteurs, c’est-à-dire sans sa fonction sociale, n’aurait qu’un parfum de néant.

Or, tu as effectué avec un marchand une transaction commerciale qui portait, dans le plateau de la balance du marchand, quelques biftons, et dans le-tien des lecteurs (qui ne t’appartiennent pas !) sans qu’il te soit venu un instant à l’idée que tu les vendais comme une vulgaire marchandise à une firme dont la seule raison d’être est de faire de l’argent pour ses actionnaires. Les firmes d’aujourd’hui ont elles aussi oublié qu’elles n’existent que par le service qu’elles rendent aux citoyens, elles ne sont pas là pour leur tondre la laine sur le dos comme on le fait d’un troupeau captif de moutons.

Un blog, c’est un peu de la chimie. Quand deux atomes d’hydrogène rencontrent un atome d’oxygène se crée une molécule d’eau que tout autre apport troublera. Le blog (aqua simplex) n’existe que par la rencontre entre deux éléments : un créateur et des lecteurs. Note que j’écris « des », non pas « ses ». Le créateur n’est pas plus propriétaire des lecteurs que ceux-ci ne le sont du blog. Tout est tacite. « Tope-là ! », disait-on à une époque où rien n’aurait été pire qu’un manquement à sa parole, à une entente, un accord, un arrangement entre hommes de confiance. Les maquignons le font encore. Toi, tu vends un bétail qui ne t’appartient pas en même temps que tu pervertis ton œuvre. Que tu gâches ton travail ne regarde que toi, même si tu peux décevoir les lecteurs de ton blog, que tu te permettes de disposer des lecteurs à ta guise, c’est inqualifiable.

Est-ce l’atome d’oxygène qui est captif du double atome d’hydrogène ou l’inverse ? La question n’a pas de sens. Si ces éléments ne se rencontrent pas, il n’y aura tout simplement pas d’eau et si des éléments étrangers s’en mêlent, ce n’est plus d’eau que l’on parle (pas de whisky non plus). C’est pour cette raison que j’écrivais plus haut qu’un blog qui fait la part belle à la publicité – et avec le publireportage c’est la part la plus belle qui s’en va : le rédactionnel – ce blog n’est plus un blog, c’est un authentique site de publicité qui prend sa place.
Le score : Publicité : +1, Blogs -1.

Ce vilain Canada dry, tu crois sérieusement que quelqu’un va le boire ?

162)
bokehfr
, le 12.12.2007 à 10:02
[modifier]

@Okazou : Ok, j’ai saisi mais je ne partage tout de même pas cet avis. Si tu veux n’appelons pas mon blog un blog mais un site web. Cela ne me dérange pas.

Dire que mes lecteurs ne m’appartiennent pas, pourquoi pas oui. J’ai lancé ce blog pour apporter un peu de mon modeste savoir sur la photo sur la toile. Me lisent ceux qui en ont envie. Je n’oblige absolument personne. Ceux qui jugent que la pub est de trop, peuvent aller lire d’autres sites sur la photo. C’est pas un soucis.

Pour le partenariat, je ne partage pas ton avis. A l’approche de noel j’ai initié moi meme un guide noel personnel sur des produits que je connais et dont je peux faire une note personnelle. Et quand on propose des produits, la moindre des choses c’est de proposer un marchand qui va avec afin de finir la démarche. Mais comme c’est marchand, c’est forcément payant. On ne peut pas avoir des produits gratuits, hein !

Par contre, je comprends ton opinion face au blog. Tu parles d’alchimie entre un éditeur et des lecteurs. Mais ça ce sont les blogs idéaux. Je ne sais pas s’il en existe beaucoup.

Enfin, je continue à maintenir que tu n’aurais pas du déformer mes propos en modifiant la citation dans ton poste. Ca me porte préjudice.

163)
Augury
, le 12.12.2007 à 21:26
[modifier]

Il y a un autre coté positif pour Canon. Bien sur, il y a du buzz autour des publi-reportages, mais dans le fond cela ne nuit pas trop à l’image du 40D, un bon boîtier malgré tout ( enfin j’imagine, je n’ai pas d’avis sur la question, j’ai un Nikon) . Tout le monde se focalise sur la campagne de la marque, et cela occulte les problèmes sur d’autres boîtiers ( comme un boîtier pro qui aurait des soucis d’autofocus).

Quelques bloggeurs passent un sale, un moindre mal pour Canon

164)
vibert
, le 13.12.2007 à 00:02
[modifier]

Je ne suis pas tout à fait d’accord avec toi…

Le canon EOS 40D est un excellent boîtier (c’est mon choix avec le 5D), Il est sans doute le meilleur avec le Nikon 300D…

Et bien il se pourrait que tous ces articles rémunérés le désservent… Quelqu’un m’a posé cette question : ” Si Canon a besoin d’acheter la parole des bloger pour faire parler de son produit, est-ce parcequ’il est moins bon que ses concurents ? “

Par ailleurs ce type de communication “non éthique”… du moins qui pose problème, n’est pas vraiment à l’honneur de Canon. N°1 du marché !

165)
Augury
, le 13.12.2007 à 19:02
[modifier]

Je suis bien d’accord sur le coté non éthique de cette communication.

Mais Can0n fait du commerce, pas de l’humanitaire, donc le coté éthique, est vite oublié, pourvu qu’au final, il rapporte plus. Alors j’imagine mal les stratèges de Can0n, ne pas avoir penser aux effets négatifs de cette campagne, ou alors ils ont sous-estimé l’honnêteté (trop rare) de certain bloggeurs.

Là ou Can0n a réussi son coup, c’est qu’on passe au pilori certains blogs ( il n’y a qu’à voir le titre du billet ), et la marque fautive passe en second plan, alors qu’à mon humble avis, c’est l’inverse qu’il faudrait faire.

166)
alexandre jenny
, le 16.12.2007 à 10:33
[modifier]

Je reviens sur l’article posté par François n’ayant pas le temps de lire tous ces commentaires ( surement très pertinents, en plus, c’est dommage … ). Mes commentaires en tant qu’éditeur de logiciel. Voila, étant éditeur, je devrais me trouver dans la même position que canon. Mon but est d’abord de faire de la communication pour que mon produit se vende et évidement un bon article est toujours bienvenu. C’est apparemment l’approche de canon : J’ai un bon boitier, le 40D et je le fais savoir. Mais comment peut-on croire qu’une telle campagne peut être valide et avoir un sens. C’est prendre les utilisateurs et les rédacteurs de blog pour des imbéciles : – 1. Les rédacteurs : s’ils acceptent ce genre de publi-reportage, c’est définitivement une perte de crédibilité. Certains ont eu l’honnêteté préciser que c’était un publi-reportage, bien. Mais il aurait fallu utiliser le bon terme : Publicité ! Car publi-reportage, ca essaie de cacher la vérité sous des termes plus ronds. – 2. les lecteurs : alors, là, chapeau. Comment mettre le doute chez les lecteurs et d’un coup balayer tous les efforts de rédacteurs honnêtes ! Voila. Je suis lecteur aussi et ben là du coup, je suis perdu : qui croire, qui ne pas croire ? Est-ce un vrai article ? Est-ce une pub ? … Hum, pas facile. (Je tire mon chapeau à Mr Vibert qui a la bonne solution : un gros sticker 1ere page qui explique sa position simplement : Pas de publi-reportage ici. Note que ce sticker par son design pourrait être repris par tous les blogs qui s’alignent sur la même conduite. Ca pourrait donner une marque de sérieux identifiable rapidement sur chaque blog refusant ce type de publi-reportage, si Mr Vibert permet l’utilisation du logo, évidement. Idée : “AB” pour le bio, “pas de publireportage ici” pour les blogs).

En tant qu’éditeur. Je suis évidement totalement contre ce genre de pratique. Tous les contacts que nous avons avec la presse ou avec les rédacteurs de blog sont tous transparents : nous fournissons le produit et vous dites ce que vous pensez du logiciel, bon ou mauvais. Du bon, nous sommes content :), mais du mauvais, nous apprenons ! Une mauvaise critique que très n’est que rarement injustifiée : elle peut venir d’un bug qui est encore caché, ou d’une fonction dont le design fait qu’elle n’est pas facilement compréhensible. A nous de faire ce qu’il faut pour que la prochaine fois cela soit parfait.