Profitez des offres Memoirevive.ch!
Time Machine, c’est tout simplement géant

J’aurais dû appeler cet article “retour sur Time Machine”, puisque Guillôme vous en a expliqué le principe il y a peu dans cet excellent article.

Je vais quant à moi me pencher sur son aspect pratique, n’étant pas trop théoricien dans l’âme.

J’ai déjà écrit de nombreux articles sur la nécessité de sauvegarder son disque.

Je ne vais pas y revenir.

Pourtant, vous n’êtes, selon certaines études, que 4% à sauvegarder régulièrement votre disque.

Non mais franchement, après tout ce que je vous ai avertis, c’est une honte.

Vous pouvez relire cet article, ou encore celui-là pour en savoir plus, et pour bien comprendre la différence fondamentale entre une sauvegarde de type Clone (permettant de redémarrer son Mac sur le disque de backup) et la sauvegarde incrémentale, en particulier avec historique, tellement pratique pour retrouver un document dans un état donné à une date qui l’est aussi (donnée).

J’utilise SuperDuper pour mes clones, testé ici et Backup d’Apple pour des sauvegardes incrémentales ciblées de mes documents importants.

Ce que nous propose Apple, dans son nouveau système, c’est un tout petit peu la symbiose des deux et bien plus encore.

Ce système proposé c’est Time Machine.

Le principe

Le principe a déjà été décrit par Guillôme dans son article. Je vais quant à moi, comme je l’ai déjà dit, rester plus terre à terre.

Time Machine sauvegarde votre disque

  • une première fois de manière tout à fait complète (sauf quelques fichiers de type “cache” pas nécessaires à la restauration de votre Mac. On peut imaginer qu’Apple sait ce qu’elle fait)
  • puis toutes les heures
  • tous les jours pendant un mois
  • toutes les semaines, jusqu’à remplir votre disque dur. S’il le devient, le programme vous avertira qu’il va supprimer des sauvegardes. Comment Que dites-vous? Mais les plus anciennes, bien sûr…

image

Seuls les fichiers modifiés sont enregistrés d’une sauvegarde à l’autre. Le reste est une affaire de liens, très compliqués en théorie, mais dont on ne voit strictement rien. C’est bien le principal.

Il vous est ainsi possible véritablement de remonter le temps, et de retrouver votre Mac comme il l’était il y a deux semaines, ou il y a une heure. Imaginez…

Vous voulez installer la nouvelle version Mac OS 10.5.3 alors que tout va bien avec la 10.5.2, mais que vous êtes du genre à vouloir être à jour toujours tout de suite?

Time Machine est fait pour vous! Il vous suffit d’installer votre mise à jour.

Tout va bien?

Tant mieux.

Vous avez de gros problèmes parce que soudain, Airport ne veut plus rien savoir (on a déjà vu ça vous savez…)?

Rien de plus simple. Hop, on active Time Machine, et on demande la restauration de son disque dans l’état où il l’était une heure avant.

Au pire? On perd une heure de travail.

Vous pouvez quand même… Ou bien?

Dans la pratique: la sauvegarde

Plus simple que Time Machine, tu ne peux pas.

  • on branche un disque externe
  • Time Machine s’active, et demande si vous voulez utiliser ce disque comme disque de sauvegarde

image

  • On répond “Effacer” à la question suivante (vous avez bien réfléchi? hmmm?)

image

On obtient une icône de ce type pour bien montrer qu’il s’agit d’un disque Time Machine.

image

  • On regarde ce qui se passe

image

Disons que là, j’ai été un peu déçu, parce que justement, il ne s’est rien passé. Le logiciel a décidé tout seul de commencer à l’heure suivante. Bon…

Ça tombait bien en fait, je voulais attendre de rentrer à la maison pour laisser faire la sauvegarde initiale tout tranquillement, sans interruption, pendant la nuit.

Remarquez qu’Apple insiste sur le fait que l’on peut interrompre sans problème la sauvegarde, le programme sachant très bien comment reprendre son travail dès que vous rallumerez votre ordinateur, le disque externe branché.

En fait, vous pouvez demander depuis le dock de forcer Time Machine à sauvegarder là, maintenant, tout de suite, et que ça saute.

image

C’est d’ailleurs au même endroit que vous appellerez les préférences du logiciel, puisque vous ne pouvez le faire en cliquant simplement sur Time Machine (nous verrons pourquoi ensuite).

Une autre manière d’atteindre les préférences peut-être?

Via les Préférences Système, tout simplement.

image

Les performances

Les sauvegardes Time Machine sont très rapides une fois que la copie proprement dite est partie (après préparation).

La première d’entre elles, qui consistait à sauvegarder mes 160 Go de disque dur interne a pris 4 heures, sur un MacBook Pro de première génération, soit doté d’un FireWire 400 (et pas 800, grrrr…).

Time Machine, tout au long de la sauvegarde, conserve sa vitesse de croisière de 40 Go de l’heure. C’est tout de même plus rapide que Super Duper, et à peu près équivalent à ce que fait Carbon Copy Cloner.

Les sauvegardes suivantes sont immensément plus rapides, toujours au niveau de la copie elle-même. De quelques secondes à quelques minutes, selon bien sûr les quantités de données changées entre deux sauvegardes (normalement espacées d’une heure au plus).

Mais il arrive également que le temps de préparation d’une sauvegarde soit un peu long, en particulier si vous rebranchez votre disque après quelques heures passées sans sauvegarde. Par exemple, ma dernière sauvegarde est partie après près de 18 minutes de préparation. Il était 23h30, alors que la sauvegarde précédente avait été faite à 06h30 le même jour.

Tout ça pour sauvegarder en quelques secondes ensuite 133 Mo.

image

Je tiens à préciser que la seule chose qui m’indique que mon Mac fait une copie en tâche de fond, c’est la lumière de mon disque Western Digital se mettant à clignoter et quelques petites vibrations de ce dernier. Faut dire que je l’ai à l’œil ces temps!

J’aurais bien aimé une petite icône dans le menu, m’indiquant que quelque chose se passe. Cela dit, on ne va pas se plaindre tout de même! Bon sang, notre Mac se protège tout seul, et l’on n’y voit rien… Mais que demande le peuple?

Les exclusions

image

Il vous est possible de sauvegarder tout votre disque (ce que je fais) ou d’en exclure certaines parties parce que

  • vous ne voulez pas sauvegarder trop “épais”
  • certains logiciels pourraient ne pas être compatibles

Aperture par exemple, dans sa version 1.5.6 n’est pas compatible avec Time Machine. Voici d’ailleurs la note Apple qui fait référence à ce problème.

Il semblerait d’ailleurs, que LightRoom risque de poser un ou deux problèmes aussi en version 1.2, une 1.3, disponible mi-novembre, devrait réparer ce problème.

Cela dit, ces incompatibilités passagères, qui sont relativement compréhensibles pour des sociétés extérieures, le sont moins lorsqu’on parle de produits Made In Apple, vous ne trouvez pas?

Quelques remarques qui pourraient répondre à d’éventuelles questions

Avant de passer à la restauration des données, répondons à quelques questions:

  • une sauvegarde peut être interrompue sans problème. Elle sera reprise, dès que le système le pourra, si vous n’avez rien demandé, mais par exemple simplement fermé votre portable, ou retiré (poliment) le disque. Elle reprendra manuellement par contre si vous avez demandé dans le dock une mise en pause du processus.
  • Apple prétend que même en cas de perte d’un disque par débranchement accidentel, Time Machine sait repartir là où il faut. Je ne veux pas tester ça.
  • Oui, vous pouvez Time Machiner plusieurs machines sur un disque dur.
  • Oui, vous pouvez Time Machiner plusieurs fois la même machine sur plusieurs disques.

Exemple: je suis à la maison, je veux profiter de Time Machine.

Ok, je le branche sur un disque.

Je vais à l’école, je veux également avoir une sauvegarde à cet endroit (important, les sauvegardes dans plusieurs lieux vous savez): je branche un autre disque.

Tout fonctionne très bien, même si, lors du retour sur le disque A après avoir Time Machiné sur le B, il faut un peu de temps au logiciel pour retrouver ses petits.

image

image

J’aurais tout de même bien aimé que Time Machine soit capable de passer sur la bonne sauvegarde tout seul lors de l’insertion d’un disque de son type.

  • Si vous voyez ça:

image

… c’est que vous avez bien branché votre disque dur, mais laissé votre portable sur batterie. Vous rebranchez votre alimentation et paf, la sauvegarde suivante est à nouveau annoncée.

  • Vous pouvez également déposer d’autres documents sur le disque “Time Machine”, mais Apple nous déconseille de le faire.
  • parfois, une sauvegarde annoncée à 16h10 peut partir à 15h55, je ne sais pas pourquoi, et vous voulez que je vous dise? Je m’en fiche un peu.
  • notez que j’ai redémarré une fois sous Tiger, pour une impression sur mon Epson R2400 pas encore reconnue par Leopard, en oubliant de débrancher le disque Time Machine. Ce dernier est parti me semble-t-il en indexation Spotlight, ce qui fait que lorsque j’ai redémarré mon Mac sous le dernier félin, il a fallu bien du temps (presqu’une demi-heure) à Time Machine pour tout remettre en place lors de la préparation de la sauvegarde.
  • si vous êtes pratiquement certain d’avoir copié l’intégralité de votre disque sous Time Machine, il se peut cependant que ce ne soit pas le cas semble-t-il, puisque Guillôme m’a glissé en mail que les programmeurs peuvent faire en sorte que certaines données de leur cru soient ignorées par Time Machine (on se demande bien pourquoi ils le feraient mais bon…).

de même comme je l’ai écrit plus haut, Apple ne recopie pas certains caches inutiles, par exemple.

  • certains gros fichiers pourraient être recopiés à chaque moindre petit changement, toujours selon Guillôme. Par exemple une base Entourage.

Ce que j’ai constaté, c’est que ma base Lightroom (je sais, je ne devrais pas la Time Machiner avant la prochaine sortie de la 1.3, mais je l’ai fait quand même) n’est pas entièrement recopiée lorsque je lui apporte une modification.

Visiblement, Time Machine sait aller dans le “paquet” du fichier, et ne changer que ce qui est nécessaire.

  • les fichiers Time Machine sur le disque de sauvegarde sont transparents. Vous pouvez les utiliser directement sans problème.

image

  • pour l’instant, il n’est pas possible d’utiliser un disque AirPort comme réceptacle pour une sauvegarde Time Machine. Je viens de lire que cette fonctionnalité pourtant promise par Apple a été retirée au dernier moment, pour une question de bug. Gageons que dès qu’il sera résolu, cette possibilité nous sera rendue.

Dans la pratique: la restauration

La restauration dans Time Machine, j’avais vu deux trois démos à son sujet, comme tout le monde.

Sauf que quand c’est dans votre Mac, vous hurlez de joie, tellement c’est beau.

Et tellement c’est incroyable.

Ok, vous avez déjà tous vu comment on remonte dans le temps, grâce au navigateur intégré, que l’on obtient par un appel de Time Machine (un clic sur son icône dans le dock).

Bon sang, quand votre fenêtre se baisse, pour passer au premier niveau d’une pile en 3D, c’est vraiment trop beau.

image

Notez que les captures d’écran ne sont pas toutes simples dans Time Machine!

Vous remontez dans le temps soit en cliquant sur une des fenêtres en arrière-plan, soit en utilisant le système génial de déplacement dans le temps, qui parle de lui même:

image

Vous retrouvez votre fichier, votre dossier, à un état donné.

Vous cliquez sur “Restaurer” en bas à droite.

Si votre fichier, votre dossier, ou que sais-je, existe déjà, Time Machine vous propose de garder l’original, les deux, ou le petit nouveau seulement.

image

Si vous demandez de garder les deux, le résultat sera, sur votre disque actuel, ceci:

image

Ce que vous devez comprendre à propos de la restauration

Certes, comme tout logiciel de sauvegarde incrémentiel, Time Machine sait retrouver les fichiers manquants dans différents états. Il le fait simplement plus simplement que les autres (et comment!) puisqu’il vous suffit (par exemple) de vous trouver dans la fenêtre du fichier manquant (par exemple votre dossier “Mes courriers importants”, pour voir cette fenêtre partout dans Time Machine. Mieux, vous pouvez ouvrir une fenêtre n’importe où dans Time Machine, et toutes les autres suivent.

Certes, vous pouvez restaurer tout votre ordinateur en passant par le DVD d’installation, en demandant de repartir à partir d’une sauvegarde Time Machine.

Mais là, nous n’en sommes que face à un système traditionnel de sauvegardes incrémentales, bien mieux fichu que ces derniers soit dit en passant d’ailleurs.

En fait, Time Machine va immensément plus loin puisqu’avec les programmes qui le supportent, c’est les données mêmes que vous allez pouvoir retrouver.

Exemple: dans Carnet d’adresses, j’efface par erreur trois contacts.

image

image

Oh zut, je viens de cliquer sur “Supprimer”, quelle cloche, mes contacts Apple… Pfouit, perdus!

Perdus? Meuh non!

Je me place dans le logiciel , par exemple quelques heures, quelques jours, ou quelques semaines après, je vois que je n’ai plus ces trois contacts.

image

Que faire? Simplement appeler Time Machine depuis le carnet d’adresses.

Ce que va vous afficher Time Machine, ce sont les différents états de l’intérieur du Carnet d’adresses. Vous retrouvez votre contact vous les sélectionnez, vous cliquez sur “Restaurer” en bas à droite

image

image

... et bing, la fiche est replacée dans la fenêtre actuelle de votre carnet d’adresses.

image

Idem avec Mail par exemple. Vous allez retrouver un mail effacé dans une boîte aux lettres Mail spéciale “Time Machine”.

image

C’est incroyable.

J’ai essayé de faire de même avec iPhoto, aucun problème.

Par contre, iCal et iTunes n’offrent pas cette fonction de l’intérieur. Dommage.

Notez que vous pouvez encore utiliser Spotlight pour trouver un document dans un quelconque état de votre disque.

image

Et même Quick Look, ce qui rend la chose encore plus pratique, puisque vous voyez immédiatement si la version du fichier que vous recherchez est la bonne.

image

Remarque importante

Time Machine, c’est bien, mais il faut savoir malgré tout ce que l’on fait lorsqu’on restaure ses données.

Imaginons que je restaure ma base de photos Lightroom. Je reprends la base de la semaine passée. Il se peut cependant que mes images aient été déplacées entre cette sauvegarde et la version actuelle.

Vous allez avoir de la peine à vous y retrouver peut-être.

De même, si vous liez des documents “Image” à un document XPress, situés ailleurs sur le disque, et que dans l’intervalle ces fichiers ont changé de place, pas sûr que vous retrouviez vraiment vos petits. À vérifier.

En conclusion

Ceux qui disent que Leopard n’est que de la poudre aux yeux ne l’ont pas essayé. Mais de ça, je vais vous en reparler très bientôt.

Time Machine n’est qu’un élément de MacOS 10.5, mais alors quel élément!

Une véritable réussite, qui ne mérite de ma part que des éloges.

Mais franchement, que demander de plus que ce qu’il nous offre? Je me le demande bien.

Vraiment, les utilisateurs de Mac n’ont plus aucune raison, j’ai bien dit plus AUCUNE raison de ne pas sauvegarder. Et ceci régulièrement.

Bon, eh bien moi je vais diminuer mon espace .Mac, j’ai moins besoin de Backup maintenant.

Parce que la surprotection, d’accord, mais bon… Faut pas pousser non plus!

image

Quoique… Le fait d’avoir mes documents à jour en ligne, dans un endroit sécurisé… Je vais réfléchir!:-)

77 commentaires
1)
François Cuneo
, le 02.11.2007 à 06:30
[modifier]

Et voilà que je me suis trompé d’heure pour mettre en ligne cet article. Il n’arrive que maintenant, désolé…

4)
Benoit29
, le 02.11.2007 à 06:55
[modifier]

Pour modifier l’intervalle entre les sauvegardes. Il suffit d’éditer le fichier /System/Library/LaunchDaemons/com.apple.backupd-auto.plist et modifier la valeur “StartInterval”. L’intervalle est donné en secondes. Par défaut, il est d’une heure (3600s).

5)
THG
, le 02.11.2007 à 07:13
[modifier]

Ce genre d’outil me pose un problème si je passe sur Mac : il va falloir que je trouve un truc pour continuer à cacher les mails de mes innombrables maîtresses…

6)
Pat'Jay68
, le 02.11.2007 à 07:35
[modifier]

’aurais bien aimé une petite icône dans le menu, m’indiquant que quelque chose se passe

Dans le menu je ne sais pas, mais si tu regardes une fenêtre du finder pendant une sauvegarde, tu remarqueras, à droite de l’icone du disque de Time Machine ( celle sur la barre latérale ), une roue flêchée qui tourne.

7)
Anapi
, le 02.11.2007 à 07:43
[modifier]

Quid de SuperDuper! ? Est-ce complémentaire, ou juges tu que Time Machine le remplace complètement ?

THG, il va falloir repasser aux petits papiers et aux pigeons voyageurs, c’est tellement plus romantique en plus…

8)
François Cuneo
, le 02.11.2007 à 08:02
[modifier]

patg68, je n’ai pas toujours une fenêtre du Finder ouverte devant les yeux. Cela dit, c’est possible.

Anapi: je vais garder un clone disponible de type SuperDuper toujours prêt également.

Donc mes sauvegardes:

1. Time Machine à la maison

2. Time Machine à l’école

3. Backup sur .mac depuis n’importe où

4. SuperDuper à l’école

9)
Scal
, le 02.11.2007 à 08:05
[modifier]

Excellent article François. De loin la meilleure analyse de ce fabuleux logiciel !

10)
Olympe
, le 02.11.2007 à 08:09
[modifier]

Autant j’adore Time Machine autant je pense que pour le gens habitué à sauvegarder cela ne révolutionne pas grande chose. Mais les “plus” apporter change un peu la donne en terme de gain de temps. Ce que j’aime également, c’est la suppression d’une application, SuperDuper, iBakup et compagnie, il ne restera bientôt plus d’excuse(s) à ne pas produire avec sa machine ;-)

11)
stal
, le 02.11.2007 à 08:17
[modifier]

Bonjour,

quelle place est nécessaire pour que Time Machine fonctionne correctement?

Je travail aussi sur iMovie et je crains qu’une sauvegarde incrémentale devienne trop lourd. Il m’arrive en effet d’importer mon filme qui va prendre une bonne dizaine de Go puis de supprimer tous ce qui n’est pas intéressant. Si Time Machine sauvegarde toute la bande original, le disque risque de se remplir très rapidement.

12)
Caplan
, le 02.11.2007 à 08:24
[modifier]

Hier soir, lors du premier apéro Cuk chez Mémoire Vive, j’ai pu voir une démonstration de Time Machine. C’est effectivement bluffant. Vous pouvez faire toutes les c…ries possibles, il y aura toujours moyen de retourner à une version non bousillée, même après avoir enregistré et éteint le Mac.

Mais attention à ne pas aller trop loin:

Milsabor!

13)
Jean.meyran
, le 02.11.2007 à 08:29
[modifier]

“Vous pouvez également déposer d’autres documents sur le disque “Time Machine”, mais Apple nous déconseille de le faire. “

On sait pourquoi ?

Je voulais utiliser mon iPod pour mon Alu17 (juste pour les documents) ; quelqu’un a testé ? dangerous or not dangerous ?

Bonjour chez vous

14)
Mido
, le 02.11.2007 à 08:43
[modifier]

“Vous pouvez également déposer d’autres documents sur le disque “Time Machine”, mais Apple nous déconseille de le faire. “

Est-ce que cela veut dire que le disque dur externe ne peut servir que pour Time Machine ?

15)
6ix
, le 02.11.2007 à 09:02
[modifier]

Mido: Il suffit de créer plusieurs partitions sur ton disque et d’en choisir une pour Time Machine.

Pour ma part, je pense que Time Machine va remplacer totalement les clônes bootables que je faisais avec SuperDuper!, même si dans certain cas cela se révèle un poil moins pratique (besoin du dvd pour restaurer, copie non bootable j’imagine (?)).

Le seul “embêtement” que je verrais est, comme le dit stal, lorsque l’on a des fichiers “temporaires” assez gros, qui remplissent le disque inutilement. A moins d’être assez rapide pour les utiliser et supprimer avant une sauvegarde.

16)
zeemil
, le 02.11.2007 à 09:20
[modifier]

On peut toujours augmenter le temps entre 2 sauvegardes.

Pour ma part, j’utilise un disque externe qui n’est pas dévolu qu’a Time machine. En effet, Time machine me fait juste un dossier dans le disque. A ce moment, pas besoin de faire plusieurs partitions. Peut-être qu’Apple le déconseille à cause des performances (genre acquisition vidéo sur le disque Time machine qui risquerai de faire planter l’acquisition vidéo en cas de mise en route de TM)

17)
Emilou
, le 02.11.2007 à 09:25
[modifier]

Est-il possible, sachant que sur mon disque de sauvegarde j’ai trois partitions dont une pour le clone du système, que Time machine sauvegarde à la fois le système sur la partition dédiée et les autres fichiers sur les différentes partitions attribuées ? Si oui,quelles instructions faut-il donner à Time machine pour en arriver là ? le système sauvegardé par TM est t-il directement “reboutable” ? Bref, je voudrais que la sauvegarde ait la même structure que le disque dur sauvegardé. Merci pour vos réponses.

18)
Crifan
, le 02.11.2007 à 09:35
[modifier]

Y a-t-il une possibilité pour que la sauvegarde Timemachine soit en accès protégé ? Dans le souci de faire des sauvegardes décentralisées, cela peut être bien d’en faire sur son lieu de travail. Mais il peut être ennuyeux que tout un chacun puisse accéder à ses données confidentielles en branchant simplement le disque dur…

19)
François Cuneo
, le 02.11.2007 à 09:44
[modifier]

Jean, je te déconseille l’usage d’un iPod pour Time Machine. Il faut tout de même de gros disques, même pour ne sauvegarder que les documents.

20)
François Cuneo
, le 02.11.2007 à 09:47
[modifier]

Je ne sais pas si c’est possible de protéger les données.

Il faudrait aussi que je branche le disque sur une autre machine pour voir si l’on a accès comme ça aux données.

Je vais le faire dès que j’ai une deuxième machine sous Leopard. Je ne veux plus le brancher sur un système Tiger, avec l’indexation et tout et tout qui va se mettre en fonction.

21)
Saluki
, le 02.11.2007 à 11:23
[modifier]

Je vais le faire dès que j’ai une deuxième machine sous Leopard.

ça ne saurait tarder ;°)

22)
François Cuneo
, le 02.11.2007 à 11:34
[modifier]

Faut juste que je convainque Madame.

Bon, normalement, elle n’a rien à dire, mais si c’est pour m’entendre dire “c’était mieux avant” ce qu’elle me fait à chaque fois, je préfère convaincre…

Ça, c’est cette semaine. La semaine prochaine, je ne dis plus rien, je fais.

23)
Emilou
, le 02.11.2007 à 11:54
[modifier]

Est-il possible, sachant que sur mon disque de sauvegarde j’ai trois partitions dont une pour le clone du système, que Time machine sauvegarde à la fois le système sur la partition dédiée et les autres fichiers sur les différentes partitions attribuées ? Si oui,quelles instructions faut-il donner à Time machine pour en arriver là ? le système sauvegardé par TM est t-il directement “reboutable” ? Bref, je voudrais que la sauvegarde ait la même structure que le disque dur sauvegardé. Merci pour vos réponses.

Ma question (17) est elle vraiment stupide qu’elle ne trouve pas de réponse ?

PS : je ne suis pas grand connaisseur en informatique.

24)
François Cuneo
, le 02.11.2007 à 12:27
[modifier]

La réponse a été donnée quant aux partitions.

Bien sûr que l’on peut partitionner le disque.

La partition interne sera copiée sur la partition Time Machine.

Je ne sais pas si la partition du milieu sera traitée. De toute manière, je ne partitionne pas.

Je crois que la norme est de moins en moins de partitionner d’ailleurs.

Pour le reste NON, la partition Time Machine ne sera pas bootable.

Pour recréer un système à partir d’une partition ou d’un disque Time Machine, le DVD d’installation est obligatoire.

25)
Colargol
, le 02.11.2007 à 12:55
[modifier]

Hello,

est-ce que qqun à réussi à monter un volume sur un nas dans time machine. Lorsqu’il me demande de choisir sur quel disque lors de la config je ne vois pas mon volume réseau qui est pourtant présent dans le finder.

Su qqun à une solution ce serait génial.

26)
bens
, le 02.11.2007 à 13:09
[modifier]

Actuellement, si l’on désire restaurer entièrement un disque, on le fait avec un clone. Time Machine peut-il à ce titre, remplacer les clones? Ceci dit, je vois encore une utilité aux clones fait par CCCloner ou Super Duper. Pour booter.

Qu’en pense François?

27)
FTH
, le 02.11.2007 à 14:26
[modifier]

Sauvegardes incrémentales et gros fichiers temporaires: travailler sur ces gros fichiers dans un répertoire exclu de la sauvegarde ou mettre Time Machine en pause durant le traitement. Dans les deux cas, il faut penser à déplacer le résultat ou relancer Time Machine à la fin de l’opération.

Le probleme n’est pas spécifique à Time Machine mais commun à toutes les solutions de backup, d’ailleurs.

28)
FTH
, le 02.11.2007 à 14:35
[modifier]

Disques pour Time Machine:

François en parle indirectement dans son article. En clair: Time Machine utilise un système de fichier particulier proposé uniquement par Leopard -> Time Machine ne peut faire de backup que sur des disques controlés par Leopard (ou qui supportent les fonctions particulières nécéssaires). Et donc Time Machine fonctionne en réseau sur des disques partagés par Leopard. Dans le futur, ca marchera aussi sur des disques Airport Extreme.

Mais pour du non Apple, il faudra attendre que le support nécéssaire soit incorporé dans le soft du NAS, si il l’est jamais.

En passant, c’est cette dépendance sur un système de fichier spécifique qui donne a Time Machine ses qualités et ses performances.

29)
François Cuneo
, le 02.11.2007 à 15:03
[modifier]

Je garde un disque bootable.

Tout ça me fait trois disques externes simplement dédiés à la sauvegarde de mon portable!:-)

30)
Robin
, le 02.11.2007 à 15:07
[modifier]

Pour la restauration d’une sauvegarde Time Machine sans le DVD sous la main, voici la solution de macosxhints (que je n’ai pas testée).

– partitionner le disque de sauvegarde en deux partitions. – cloner le disque d’installation de Léopard sur la première partition. (Utiliser SuperDuper ou CCC). Il semble que la copie bootable d’un DVD Léopard avec Utilitaire Disque soit plus compliquée…* – utiliser la deuxième partition pour la sauvegarde.

Il devrait être possible de démarrer sur le disque de sauvegarde et de lancer la restauration.

*

macosxhints « >clone du DVD Léopard sur le disque dur avec Utilitaire disque : If you want to be able to ‘clone’ your Leopard install DVD to a bootable hard disk, you will need to do a couple of things.

– First, ensure that your target disk is in fact bootable. Check. – Next, open up the Disk Utility and choose File>>New>>Disk Image from Folder. I have read that choosing (if available) New>>Disk Image from (Select a Device) actually does not copy everything, especially the niggling boot bits. (Feel free to correct me on this out there.) – Once you have your Disk Image clone, Use Disk Utility to ‘restore’ it to your target drive. (Select your target drive in the left column list, choose the ‘Restore’ tab, set the Source to your newly created disk image, and the destination to your target disk.)

31)
alec6
, le 02.11.2007 à 15:34
[modifier]

Heureusement, grâce à Wells et Caplan, I shall orbit into the fantastic future ;-)

Merci néanmoins François pour cet article, il ne me reste plus qu’à attendre la version 10.5.3 pour en profiter. En effet je reste sur mon 10.4.10 pour le moment, laissant aux aventuriers du temps et de l’espace le plaisir d’essuyer les plâtres.

32)
JPO1
, le 02.11.2007 à 16:05
[modifier]

Merci à tous je vais essayer Time Machine, merci en particulier FTH j’ai compris pourquoi je ne pouvais pas utiliser des disques du réseau pour utiliser Time Machine (l’uc support doit être sous 10.5), j’ai fait un essai et miracle ça fonctionne, bien même.

33)
zit
, le 02.11.2007 à 17:09
[modifier]

C’est magnifique, je vais pouvoir continuer à mettre ma base iThune à la poubelle tous les 6 mois!

Bon, va d’abord falloir changer de félin…

En tout cas, ça donne envie!

z (MIAOUUU, je répêêêête: GroaââRRR)

34)
iLooo
, le 02.11.2007 à 18:08
[modifier]

Bonjour, qu’en est-il des déplacements de fichiers? Si je déplace 1Go de photos d’un dossier vers un autre et puis quelque temps après je crée des sous-dossier où je classe mes 1Go de photos par thèmes, vais-je avoir sur le disque Time Machine n fois mes 1Go, ou bien sait-il reconnaître que seul l’emplacement a changé ? Merci :-D

35)
Tartopom
, le 02.11.2007 à 18:10
[modifier]

J’utilise aussi Time Machine depuis quelques jours et je trouve ça tout simplement fabuleux. Je n’ai pas encore utilisé la fonction “restauration”, mais sauvegarder son disque dur si rapidement (à part la première fois), c’est le pied. Avec Tri-Backup, c’était plus lent.

La toute petite chose que je regrette, c’est qu’en effet il n’y ait pas d’icône dans la barre des menus: on ne peut faire de “sauvegarde immédiate” qu’à partir du Dock. Or moi je n’aime pas le Dock, encore moins sous Leopard, j’utilise DragThing. Mais j’espère que DragThing va faire une mise à jour qui permettra d’utiliser Time Machine depuis une palette!

Sinon, j’adore le look général de Leopard, surtout les fenêtres à la Itunes, et QuickLook est juste génial! Je n’ai plus besoin d’ouvrir mes fichiers Excel!

36)
François Cuneo
, le 02.11.2007 à 18:13
[modifier]

iLoo, je ne sais pas, mais comme TM fonctionne passablement à base de liens, je pense qu’il les change tout simplement.

Tartopom, j’aime bien aussi le look des fenêtres. Cela dit, Tiger était plus… gai? Plus lumineux en tout cas. Ça vient peut-être du fond d’écran que je n’ai pas changé, mais aussi des barres grises.

37)
Chichille
, le 02.11.2007 à 19:01
[modifier]

Bon, eh bien ! quand j’achèterai une nouvelle bécane, avec un léopard inside, je profiterai de la petite merveille parmi mes autres solutions de sauvegarde (je ne dirai jamais assez combien mon Personnal Backup X4 qui fait ce que je veux, quand je veux, et sans se faire remarquer) me satisfait.

Pour l’instant, mon vieux G4 amélioré (6 ans, pas tout à fait l’âge de raison) tourne bien (à 1,47 GHz, ce qui n’est pas si mal pour la bête).

Sans vouloir trop donner dans le vieux machin rabat-joie, il me semble que finalement, ce Time Machine, c’est essentiellement un logiciel de sauvegarde incrémentale, avec conservation des différents états des fichiers.

Est-ce que ça n’existait pas déjà il y a (au moins !) dix-douze ans ? Ou est-ce mon Alzheimer qui récidive ?

38)
Leo_11
, le 02.11.2007 à 19:18
[modifier]

Ben alors… J’ai fait avant-hier une sauvegarde TM sur un DD WesternDigital…

J’ai déjà expliqué à qui voulait bien l’entendre que depuis l’installation de Leopard mon AluBook ne pouvait plus se connecter à mon DD WD via le réseau AirPort… en désespoir de cause j’ai réinitialisé la borne et recréé la config et maintenant ça marche… mon portable voit le DD sur le réseau… et tout à coup comme par magie alors que je viens de débrancher le DD externe… TM se met en branle et me sauvegarde mon DD interne via le réseau AirPort… comme Apple l’avait annoncé… c’est magique… et TM foctionne parfaitement lorsque je clique dessus à partir du Dock…

Essayez pour voir si je suis le seul chanceux ou si ça se reproduit chez vous aussi…

39)
Leo_11
, le 02.11.2007 à 19:22
[modifier]

… et je viens de découvrir un truc…

Mon DD WesterDigital de 350Go est partitionné et 3… une sauvegarde pour l’ordi de Madame, 1 sauvegarde bootable du mien et une partition TimeMachine…

Ben depuis ce que je vous ai expliqué plus haut lorsque je connecte le DD physiquement j’ai 2 partitions TM qui montent… celle AirPort et celle FW… ça c’est trop drôle… non ???

40)
henrif
, le 02.11.2007 à 19:47
[modifier]

A peine une semaine de Leonard et déjà un article de 10 pages. François, c’est tout simplement géant.

Questions

Apple va t-il livrer ses iMac avec un second disque interne pour temps-machiner sans mettre des disques usb et des fils plein son bureau ? (on a bien eu la souris à 3 boutons avec 20 ans de retard)

si un reset de la date système se produit (le retour du 1er Janvier 1970), Time Machine peut elle parcourir le futur ?

Time Machine peut elle taillemachiner son propre volume de sauvegarde ?

[edit] encore une fois, pourrait on faire quelque chose au sujet de cette syntaxe hasardeuse des commentaires ?

41)
Chichille
, le 02.11.2007 à 19:54
[modifier]

Apple va t-il livrer ses iMac avec un second disque interne pour temps-machiner sans me

Ah !!! voilà une question qu’elle est vraiment bonne !

Et la réponse serait encore meilleure.

D’une manière générale, l’iMac est une machine vraiment séduisante mais qui souffre de son disque unique, avec ou sans Time Machin.

42)
Guillôme
, le 02.11.2007 à 20:06
[modifier]

Sans vouloir trop donner dans le vieux machin rabat-joie, il me semble que finalement, ce Time Machine, c’est essentiellement un logiciel de sauvegarde incrémentale, avec conservation des différents états des fichiers.

Est-ce que ça n’existait pas déjà il y a (au moins !) dix-douze ans ? Ou est-ce mon Alzheimer qui récidive ?

bof ! bof ! bof !

Ah là là, ca fait mal de lire ça, ça fait mal…

Bon si c’est pas du second degré, je t’invite à me lire , apparemment tu n’as pas eu le courage de le faire…

43)
Chichille
, le 02.11.2007 à 21:06
[modifier]

Guillôme 1. Lancement de Time Machine quand le disque cible est disponible et si possible toutes les heures ; 2. Etablissement de la liste des modifications depuis la dernière sauvegarde (Instantané) ; 3. Sauvegarde Totale (rapide) qui n’utilise sur le disque cible que la place prise par les nouveaux fichiers ;

(citation de l’article de Guilôme du 17/10)

Oui, oui, j’ai bien lu.

Et alors ?

1. Le réglage toutes les heures, je peux le demander à mon Personnal BackUp si je veux. Et effectivement, pour l’une de mes 3 (trois) sauvegardes totales (clonage), sur 3 (trois) disques différents, dont un interne (d’où ma remarque au sujet de l’iMac), je le demande. L’autre sauvegarde est faite toute les 24 heures. Et la 3e ne concerne que les dossiers de travail, sur un 2,5” que je peux transporter facilement.

2. Établissement de la liste des modifs : basique…

3. : Sauvegarde totale, ben oui, comme je le fais.

Résumons :

Avec Personnal Backup, je peux faire la même chose que Time Machine, à une (regrettable) exception près, sauf erreur de ma part : l’incrémental avec conservation des versions successives des dossiers modifiés. Mais cela existait autrefois (chez Norton, je crois bien). J’ai eu ça à l’époque du “noir et blanc”. Par ailleurs, Personnal BackUp travaille en arrière plan en fichant la paix à l’utilisateur, mais au rythme que celui-ci lui a indiqué. Bref, je ne dis pas que TM ce n’est pas bien, mais quand on regarde les fonctions de près, je vois mal la “révolution”.

Donc, quand je l’aurai (y’a pas le feu), je l’utiliserai pour l’avantage de la conservation des versions successives. Et je trouverai cela bien pratique. Mais pas révolutionnaire.

44)
Ishar
, le 02.11.2007 à 21:08
[modifier]

Hello,

L’utilisation d’un disque connecté en WiFi était prévue par Apple, cette fonction a été supprimée au dernier moment. J’ai lu sur Macbidouille (il me semble), qu’il suffit de faire le premier backup en connectant son disque à l’aide d’un câble et qu’ensuite il sera reconnu par TM en mode WiFi. L’article précisait (et ce n’est pas rien) que si Apple a supprimé la possibilité c’est qu’il existait un risque. Je ne retrouve plu la ref. de l’article, désolé.

A+

45)
Ishar
, le 02.11.2007 à 21:25
[modifier]

Ce qui est pour moi révolutionnaire avec TM, c’est que ce programme soit livré en standard avec le système et surtout qu’il soit très simple d’emploi. La programmation d’un backup a toujours été perçue comme une galère par les gens normaux. Ici c’est facile, il n’y a rien à paramètrer. C’est aussi le défaut de TM, le manque de souplesse mais on a rien sans rien… Et l’interface est superbe non ? La fenêtre du présent qui s’efface pour laisser voir sous elle tout ce que le temps laisse derrière lui : la poésie métaphysique fait ainsi son entrée dans le monde austère des interfaces informatiques.

46)
Gilles Dubochet
, le 02.11.2007 à 22:15
[modifier]

Eh bien moi, je ne suis pas du tout, mais alors pas du tout impressionné par Time Machine. Je suis content pour François que Time Machine lui soit utile, mais en gros, j’ai l’impression qu’Apple à tout fait pour que sa machine temporelle soit utile au moins de monde possible, et en particulier pas à moi, ce qui m’énerve. Je m’explique.

Le fait de restreindre le disque cible à être un disque connecté directement sur une machine Léopard est un show stopper. Je travailles dans une université, avec un service informatique qui se lache complètement quant au matériel (ah, les EPF suisses). J’ai donc accès à des tera-octets de disque sur des serveurs super-performants, en environnement sécurisé et sur gigabit Ethernet. Dommage, Apple ne pense pas que ce soit un bon endroit pour sauvegarder. Par contre, un disque externe à 30 cm de son ordinateur, c’est optimal. Surtout en cas de vol ou d’incendie, je suppose.

Bien sûr, il me suffirait d’avoir accès à un serveur sur Leopard. Seulement voilà, allez convaincre de ça un administrateur système pour qui un iMac sous sa responsabilité est déjà une tache indélébile à sa réputation. C’est super sympa pour le Mac en université ou en entreprise. Et à la maison, je paye déjà plus de 3000.– pour mon MacBook pro, alors encore 1500.– ou plus pour une seconde machine de sauvegarde, il faudrait pas rêver quand même. Et bien sûr, le vieux PC qui traîne ne fera pas l’affaire: il ne tourne pas sur Léopard.

Pour ceux qui me diront que je n’ai qu’à utilise rsync si je ne suis pas content: eh bien oui, je l’avoue, l’interface de Time Machine est super bien, le concept de sauvegarde automatique avec sélection instantanée des fichiers modifiés est génial. C’est justement pour ça que je suis tellement fâché qu’Apple aie aussi lamentablement échoué la partie technique de la chose.

Pour ceux qui me diront que c’est “techniquement impossible” de faire autrement, il faudra me donner de bons arguments. Que le disque backupé doive être sous Léopard pour bénéficier de l’aide du système de fichier pour trouver les fichiers modifiés, c’est crédible. Par contre, le disque de destination ne fait que stocker des fichiers, rien de réactif là-bas. Point Mac Backup qui fait passablement la même chose que Time Machine — à l’exception de l’interface spatio-temporelle et de la sélection instantanée — pouvait très bien sauvegarder sur un disque Samba (Windows en réseau) par exemple.

A ça s’ajoute un certains nombre d’agacement que l’on pourrait supporter s’il n’y avait qu’eux, mais pas comme ça. C’est très bien d’avoir des préférences simples, mais pour Time Machine c’est carrément des préférences de nain ! Le fait d’avaler la librairie Aperture (heureusement qu’il y a File Vault), n’est quand même pas banal. En parlant d’Aperture, ils auraient quand même pu faire l’effort de rendre Time Machine compatible avec leur logiciels pro: ou peut-être savent-ils que ce n’est pas de la sauvegarde crédible et veulent éviter des catastrophes à leurs utilisateurs pro.

Vous m’excuserez de ce commentaire d’assez mauvaise humeur, mais contrairement à François, en une semaine d’utilisation, j’ai de la peine à voir en quoi Mac OS 10.5 est autre chose que de la “poudre aux yeux”.

P.S.: Je m’abstiendrai de parler de l’absence de click-droit dans les stacks, de l’absence de Java 6, de la présence des “stationery” dans Mail ou du nouveau Dock. Je m’abstiendrai aussi de rappeler que M. Jobs avait annoncé, il y a longtemps de ça, une nouvelle fonctionnalité “Top Secret” dans Léopard qui attend toujours de se manifester.

47)
BlackFire
, le 02.11.2007 à 22:16
[modifier]

Ce qui m’embête, moi, avec Time machine c’est bien ceci :

Vous pouvez également déposer d’autres documents sur le disque “Time Machine”, mais Apple nous déconseille de le faire.

Ah ben mince alors, je fais quoi moi, je rachète un deuxième disque dur ? Il est vraiment impossible de demander à time machine d’utiliser un disque utilisé pour d’autres usages également ? Parce que mon 100GB interne suffit pas pour mes photos, d’où la nécessité de les mettre ailleurs !

Concernant le look de léopard, eh bien j’aime pas du tout. Apple a fait beaucoup de changements, pour le moins discutables sur le plan esthétique (j’aime pas, mais c’est personnel) mais là n’est pas le problème. Puisque certains changements sont simplement irréfléchis d’un point de vue “interface utilisateur”.

Un bon résumé de ceci (parfait en fait, le résumé) dans la review de ars techniqua de léopard. C’est en pages 2 et trois.

48)
icaro
, le 02.11.2007 à 22:36
[modifier]

J’ai essayé à deux fois de lancer Time Machine…mais à chaque fois il me dit que le disque de sauvegarde de TM n’est pas assez grand pour Timemachiner mon disque de travail…ce qui est pas vrai au niveau du nombre de données effectives. Questions: On a besoin de deux disques de même capacité ? Peut-on utiliser un disque interne ? où y a t’il une manière d’utiliser un disque interne ‘ Merci pour votre aide, j’aimerais bien tester ce fameux TM Pat

49)
Guillôme
, le 02.11.2007 à 22:40
[modifier]

Oui, oui, j’ai bien lu.

Ok, mais alors on s’est pas compris à cause de la technicité des idées exposées ;) Je vais essayer de répondre point par point :)

1. Le réglage toutes les heures, je peux le demander à mon Personnal BackUp si je veux.

Mais que se passe-t-il si ton disque est absent, indisponible…?

Moi avec les autres logiciels, j’ai un message d’erreur et la sauvegarde est reportée à la prochaine fois.

TM ne dis rien du tout, il se debrouillera pour sauvegarder dès que le disque sera là… et si tu oublies le disque, au bout d’un moment (env. une semaine), il te dira que ce serait sympa de lui brancher le disque ;)

2. Établissement de la liste des modifs : basique…

Oui mais combien de temps cela prends à ton logiciel? 10s, 30s, 1mn, 10mn? Moi avec retrospect, j’en ai pour quelques minutes où il mouline ;)

Avec TM, c’est instantané, 0s, nada! Tu te rends compte? Instantané!

3. : Sauvegarde totale, ben oui, comme je le fais.

Oui mais combien de temps cela prends à ton logiciel? 20mn, 1h ?

Moi avec Retrospect, ça prend environ 4h et ça prends une place importante.

Avec Time Machine, c’est quelques minutes maxi … et ça prends juste la place des nouveaux fichiers. Tu peux avoir 5 sauvegardes totales d’environ 100Go qui prendront 110Go sur ton disque!

Avec Retrospect ca me prends, ben 500Go !!!

Et je trouverai cela bien pratique. Mais pas révolutionnaire.

J’avoue, je suis techno enthousiaste :)

Mais, je t’assurer, la technologie de sauvegarde mise en oeuvre par Time Machine n’existait pas à disposition du grand public.

Maintenant, si tu es satisfait de Personnal Backup, c’est bien là l’essentiel :)

50)
Guillôme
, le 02.11.2007 à 22:57
[modifier]

Time Machine (…) pouvait très bien sauvegarder sur un disque Samba (Windows en réseau) par exemple.

Et non… Toujours cette fameuse histoire des “hard link” ou “lien dur” dépendant du système de fichier… Lire mon article ;)

51)
Mirou
, le 03.11.2007 à 00:33
[modifier]

TM ne dis rien du tout, il se debrouillera pour sauvegarder dès que le disque sera là… et si tu oublies le disque, au bout d’un moment (env. une semaine), il te dira que ce serait sympa de lui brancher le disque ;)

Tu veux dire que si on branche pas le disque, TM sauvegarde quand même ? Je veux dire: – J’efface aujourd’hui un fichier par erreur sans remarquer. – Demain je m’en rends compte alors que le disque TM n’a pas été branché depuis

—> TM le retrouve quand même ?

52)
Gilles Dubochet
, le 03.11.2007 à 00:35
[modifier]

Et non… Toujours cette fameuse histoire des “hard link” ou “lien dur” dépendant du système de fichier… Lire mon article ;)

Bon d’accord, j’ai lu ton article … et l’article d’AppleInsider. Et ton explication paraît convaincante, en tous cas en ce qui concerne l’utilité d’avoir des multi-liens pour implanter le stockage incrémental de Time Machine. En réalité, avec ça et le service de suivi des changements de fichiers dans le système, tout Time Machine devient vraiment assez simple comme logiciel.

Qu’est-ce qu’ils ont bien pu faire en deux ans chez Apple ?

Par contre, ma critique reste entièrement valide à mon avis: oui, ça aurait certainement été plus complexe d’implanter un système qui permet les sauvegardes sur tous les supports, mais non, ce n’est pas une excuse. A la limite, s’ils dépendent d’une fonction de HFS+, pourquoi ne pas faire la sauvegarde dans une image disque (comme Backup) ? Ou au moins le permettre. Ça m’a tout l’air d’être une question de facilité. En fait, c’est exactement ce que je disais dans mon commentaire: le look & feel est super, la technique dessous est à l’arrache.

On aurait pensé qu’Apple aie appris du iPod qui doit certainement une bonne partie de son succès à ce qu’il est compatible avec toute la musique du monde (hors DRM, bien sûr), contrairement aux Walkmans Sony (jusqu’à il y a peu). Visiblement, la tendance sur le Mac est de fermer. Où est passé l’esprit d’ouverture du Mac OS X original (UNIX, Darwin, PDF, Samba et tous les autres) ?

53)
Inconnu
, le 03.11.2007 à 01:06
[modifier]

Je m’abstiendrai aussi de rappeler que M. Jobs avait annoncé, il y a longtemps de ça, une nouvelle fonctionnalité “Top Secret” dans Léopard qui attend toujours de se manifester

Je te conseille de regarder la vidéo suivante:

http://www.apple.com/quicktime/qtv/wwdc06/

C’est la première vidéo de présentation de Leopard (la fameuse où on été annoncée les fameuses “top secret” features) et compare ce qui est dit là à ce que Leopard contient maintenant. Considérant que tout ce qui n’a pas été dit dans cette vidéo était considéré comme “Top secret”, on peut dire qu’il y en beaucoup… (Allez, un indice, pas de Stacks, pas de Quicklook, pas de contrôles parentaux, pas de Preview)

Sinon les backups Time Machine sur support réseau se font sur des images disques.

Visiblement, la tendance sur le Mac est de fermer. Où est passé l’esprit d’ouverture du Mac OS X original (UNIX, Darwin, PDF, Samba et tous les autres) ?

Leopard est un pas en avant en matière d’ouverture et d’utilisation de standards ouverts Exemples: abandon de netinfo pour OpenLDAP pour la gestion des utilisateurs, ajout de Ruby et Python dans les langages de script. Les technos à la base de Time Machine sont aussi ouvertes à tout développeur. Autre exemple, pour Leopard Server, Apple a pris part au groupe de travail CalDAV plutôt que de faire un protocole à eux. Et il y en encore bien d’autres.

L’esprit d’ouverture est très très présent dans OS X, mais comme ça n’est pas “vendeur” ils n’en parlent pas sur les pages grand public, je te conseille de visiter l’apple developer connection. Maintenant, c’est vrai que je suis d’accord avec toi pour tout ce qui concerne l’écosystème iPod.

54)
Ishar
, le 03.11.2007 à 01:25
[modifier]

@ Gilles Dubochet.

Hello,

Quand je travaillais à l’EPFL comme informaticien, nous assurions la sauvegarde des “Cubes” des secrétaires à l’aide d’un robot de sauvegarde. Nos propres serveurs étaient sauvegardés sur un robot géant relié avec de la fibre optique. Il aurait été totalement impensable que chaque poste ait son propre logiciel de sauvegarde et que nous nous bornions à fournir les bandes magnétiques. La sauvegarde à ce niveau est nécessairement centralisée et les postes sont des clients, pas le contraire.

Apple sait tout ça et propose un logiciel de sauvegarde personnel. Time Machine a été conçu pour ma maman et mon frère qui ne désirent pas se casser la tête à paramètrer Retrospect ou Tri-backup. Pour eux, Time Machine est une perle. Il ne faut pas oublier que le client type d’Apple n’est pas l’EPFL mais ma maman ou mon frère. Ok, dans une certaine mesure il n’est pas recommandé de poser son disque de backup à côté de l’ordinateur. Encore une fois, le client Apple n’a pas à disposition une salle sécurisée au troisième sous-sol, son disque sera donc à côté de son ordi point barre. Bien-sur la possibilité de sauvegarder depuis Time Machine sur un NAS serait un plus indéniable. Ce sera certainement possible un jour mais ce ne devait pas être une priorité chez Apple.

Le bug Aperture, là je reconnais que c’est maladroit, c’est même inexcusable. Mais récupérer un fichier perdu en exactement 4 clics de souris fallait le faire et c’est joliment fait en plus.

Leopard de la poudre aux yeux ? Bon, si tu le prends comme ça. Tout n’est pas parfait et (en ce qui me concerne) un Spotlight qui n’est même pas capable de faire une recherche dans la bibliothèque de l’utilisateur, c’est simplement pas un logiciel de recherche, c’est rien. Pour le reste je la trouve bien agréable cette poudre et elle plaît bien à mes yeux ;-)

55)
François Cuneo
, le 03.11.2007 à 01:43
[modifier]

Pas de problème pour exclure Aperture. Elle est où la limite des préférences, à ce niveau?

Et pour ceux qui ne veulent pas consacrer un disque dur à Time Machine, tant pis pour eux. Ils ne sont pas obligés d’utiliser ce système. Je rappelle juste au passage qu’un disque de 500 Gb USB2 revient à un peu plus de 120 €.

56)
François Cuneo
, le 03.11.2007 à 07:24
[modifier]

Sans vouloir trop donner dans le vieux machin rabat-joie, il me semble que finalement, ce Time Machine, c’est essentiellement un logiciel de sauvegarde incrémentale, avec conservation des différents états des fichiers.

Est-ce que ça n’existait pas déjà il y a (au moins !) dix-douze ans ? Ou est-ce mon Alzheimer qui récidive ?

Chichille, j’ai attendu quelques heures avant de répondre, vu le choc que m’a produit cette remarque, de la part d’un gars comme toi:-)

Mais Chichille, tu te rends compte de ce que tu as écrit?

Ton Mac, il fait tout ce que fait un PC, tout, rien de tellement plus!

Et pourtant, tu as un Mac, même si ça a pu avoir (c’est quasi fini maintenant) quelques inconvénients, par exemple des programmes pour certaines professions qui n’existent que sur Windows, les jeux un peu absents de la plateforme, mais aussi l’absence d’une machine très bon marché.

Et pourquoi as-tu un Mac?

Mais parce que c’est autrement.

Parce que tout ce que l’autre fait, toi tu le fais avec du plaisir, avec de l’attachement pour ta machine.

Parce que c’est beau.

Bien pensé.

Limpide.

Eh bien Time Machine c’est tout ça.

C’est une manière d’appréhender la sauvegarde incroyablement facile, agréable, presque ludique.

Et c’est aussi des fonctions innovantes, comme le fait de sauvegarder à l’intérieur de quelques programmes (exemple donné dans le Carnet d’adresses), ou de suivre la fenêtre dans laquelle tu te trouves en remontant dans le passé.

Chichille, j’ai fonctionné pendant une année avec Personnal Backup, j’ai tout essayé ces derniers temps.

Time Machine n’a rien à voir, c’est autre chose. Personnal Backup est beau, c’est vrai, mais, outre le fait qu’il ne fonctionne pas très bien chez moi (et chez des amis aussi, je sais que chez toi c’est bon, tant mieux), il ne fait que de la sauvegarde totalement traditionnelle, sans incrémental comme tu le dis.

Dis donc, un iPod, c’est un baladeur MP3.

L’iPhone, c’est un téléphone avec baladeur MP3.

D’autres en font aussi, parfois même plus riches au niveau fonctionnalités.

Dis Chichille, pourquoi y a-t-il un tel engouement autour des produits Apple?

Simplement pour la même raison qui fait que je trouve Time Machine génial: Apple sait rendre les choses a priori difficiles simples, faciles, et belles.

57)
Chichille
, le 04.11.2007 à 12:35
[modifier]

@ François.

Merci à François d’avoir pris le temps avant de me répondre, d’autant que, in fine, je crois que nos réactions montrent bien ce qui nous rapproche et ce qui nous éloigne.

François est un fan de belle technologie à l’enthousiasme communicatif. (Et puis, c’est le créateur et l’animateur de ce site, ce qui incite à tout lui pardonner). Grâce à lui, j’ai testé je ne sais combien de logiciels aussi obligatoires qu’inutiles dont j’espérais, en les faisant disparaître, que je n’avais oublié aucun sous-sous dossier plus ou moins invisible prêt à pourrir mon bon vieux G4. Avec, de temps en temps, une vraie petite découverte capable de me me réconcilier avec ce monde bête et hostile (de ce point de vue là, ça risque plutôt de s’aggraver, comme Alec6 nous l’a, hélas! trop bien montré).

Ce que je demande à la technique en générale, à mon outil informatique en particulier, c’est de me rendre le service attendu de la manière (dans l’ordre) la plus fiable, la plus efficace, la plus pratique, la plus complète, la plus agréable possible. J’aime bien les logiciels qui me “foutent la paix”, c’est à dire pas trop bogués, travaillant vite et bien, et de préférence de manière invisible pour les opérations automatiques. D’où par exemple, ma préférence pour Personnal Backup X4 plutôt que pour CCC3, parce que, entre autres, le premier tourne sans rien dire aux moments prévus alors que ne second ne peut s’empêcher d’empêcher d’encombrer mon écran d’une fenêtre intempestive lorsqu’il se déclenche. J’ai autre chose à faire que de fermer des fenêtres qui ne servent à rien.

Mon grand rêve, déjà exprimé il y a (au moins !) dix ans, et qui a fait bien du mal aux porteurs de lèvres gercées, ce serait une “trêve” de un, deux, voire trois ans, pendant lesquels les programmeurs du monde entier s’acharneraient à supprimer tout bogue, toute faiblesse, de leurs œuvres sans ajouter de nouvelle fonctionnalités. C’est dire l’insondable profondeur de ma naïveté (comme si je voulais convertir les financiers au respect de l’environnement et des êtres humains…).

Apple ne nous paraît si extraordinaire qu’à cause des défauts du monde-d’en-face. C’est en somme, une qualité relative, pas une qualité absolue. La grande force d’Apple réside dans un choix stratégique (l’importance accordé au design, aussi bien matériel que logiciel) et, plus récemment, le lancement de produits grand public capables de revaloriser la marque auprès de PCistes qui en ont seulement “entendu parler”. L’adoption de la plateforme Intel va dans le même sens : faciliter le “switch”.

Quand je parle de design, il s’agit bien de conception complète d’un produit, pas seulement d’esthétique ou de cosmétique.

Quand François me dit que mon Mac ne fait pas grand chose de plus qu’un PC, nous sommes tout à fait d’accord. Et je dois avouer que je n’ai pas choisi de devenir MacUser. À l’époque, c’était pratiquement obligatoire dans le monde de l’édition. Un très mauvais point pour Apple, au passage, que d’avoir perdu des parts de marché dans ce secteur-là. Et je ne cherche pas à avoir un ordinateur “autrement”, mais un ordinateur “bien”.

J’admets qu’être devant une fenêtre PC ce n’est pas la joie et que tout un tas de manœuvres simplissimes “chez nous” sont abominables “chez eux”. Donc, en l’état a actuel des choses, c’est le Mac qui correspond le mieux à mon idée d’ordinateur bien.

Quand François écrit que : « Dis donc, un iPod, c’est un baladeur MP3. L’iPhone, c’est un téléphone avec baladeur MP3», et qu’il ajoute :« D’autres en font aussi, parfois même plus riches au niveau fonctionnalités.», nous sommes on ne peut plus d’accord ! Et quand je lis des tests comparatifs, ce ne sont pas forcément les produits Mac qui sortent en tête, même s’ils sont plutôt plus jolis et plus sympas que les concurrents. Les gens qui ont fait la queue pour acheter les tout premiers iPhone me paraissent avoir un léger grain.

« Dis Chichille, pourquoi y a-t-il un tel engouement autour des produits Apple?». Design et marketing remarquables avant tout. Pas vraiment supériorité intrinsèque. Ce sont des produits “mode” et la mode, c’est le panurgisme. Le jour où les concepteurs de Windows livreront un produit efficace et agréable, (on peut toujours rêver…), y aura-t-il une bonne raison de s’accrocher à Apple ?

À noter d’ailleurs que la pauvreté graphique de certains logiciels libres utilisés sur Mac n’en décourage pas les amateurs, ce qui tend à montrer que leur attitude n’est pas totalement rationnelle, même s’agissant d’un outil de travail.

A propos de “Time Machine”, j’ai lu quelque part, (sur Cuk?) un regret d’un utilisateur sur les trous de la gamme Apple, en particulier entre l’iMac et le Mac Pro. Une machine raisonnablement puissante, mais dans laquelle on soit libre de mettre les disques, lecteurs et cartes de son choix. Avec l’iMac, le 2e disque est nécessairement externe alors que la machine est faite pour tenir le moins de place possible. Avec Time Machine, il faut un 2e DD, le plus gros possible. Il y a là un “petit” manque d’homogénéité marketing et technique.

Finalement, la réaction de Zit (post n° 5 du sujet “Time Machine, une précision importante d’un lecteur”) : «on vous donne un truc magique, c’est formidable!», me paraît un (tout petit) peu excessive mais traduit assez bien mon attitude.

Bref, je suis Macophile parce qu’un Mac, c’est nettement plus sympa qu’une autre bécane. Mais pas Macolâtre. J’essaie de garder mon sang-froid face aux “innovations” et de ne pas trop me laisser abuser par les marketeurs, surtout quand ils connaissent bien leur métier.

Euh… J’ai peu être été un peu long… Si seulement j’ai été clair, je me pardonne.

58)
François Cuneo
, le 04.11.2007 à 14:30
[modifier]

Non non, pas trop long!:-)

Mais tu sais bien que moi non plus je ne suis pas Macolâtre non plus hein!:-)

Pour le reste, nous sommes assez d’accord. Moi non plus je ne comprends pas cet engouement vers les programmes libres qui ont une esthétique PC triste.

Plus que le trou dans la gamme dont tu parles, c’est l’entrée de gamme qui me semble manquer. Pas pour moi, mais pour attirer des gens qui ont envie de changer, mais qui n’ont pas la somme voulue pour le ticket d’entrée.

59)
Guillôme
, le 04.11.2007 à 15:00
[modifier]

Moi non plus je ne comprends pas cet engouement vers les programmes libres qui ont une esthétique PC triste.

Tout simplement parce qu’ils sont libres, non? ;)

60)
Anne Cuneo
, le 04.11.2007 à 15:21
[modifier]

je reste sur mon 10.4.10 pour le moment, laissant aux aventuriers du temps et de l’espace le plaisir d’essuyer les plâtres.

Moi aussi, allez-y, les gars et les quelques filles. Personnellement, je suis une fanatique de la sauvegarde depuis les débuts du Mac, et depuis que j’utilise Nisus, je n’ai jamais perdu plus de 5 minutes de travail. Du temps où tous les travaux tenaient sur une ou deux disquettes, je faisais des sauvegardes complètes des travaux que je gardais, et je recommençais le lendemain avec une nouvelle disquette. J’ai ainsi gardé jusqu’à trois mois d’états précédents du disque. Je ne m’en suis, si mes souvenirs sont bons, jamais servie. Alors maintenant j’ai deux sauvegardes bootable complètes que je fais tous les deux ou trois jours, plus les travaux en cours sur deux ou trois clés USB et sur Mozy. Je n’ai même plus besoin d’effort pour les faire, c’est devenu la routine.

Aussi Time Machine (dont j’entends le meilleur, mais aussi le pire) m’excite moins que vous-ôtres qui l’avez testé, et pour qui la sauvegarde ne faisait peut-être pas partie du premier et du dernier geste devant l’ordinateur. On verra.

Et puisqu’on y est, que c’est dimanche, et que vous trouverez bien cinq minutes pour rigoler, j’aimerais vous conseiller de jeter un coup d’oeil à ceci après quoi vous pouvez compléter votre information en regardant ceci

Après quoi, je ne doute pas une seconde que vous serez au clair!

61)
legoupil
, le 04.11.2007 à 21:26
[modifier]

Bonsoir à tous. je suis tout nouveau sur ce site. j’ai une question qui me trotte dans la tête… j’ai déjà installé Leopard (trop vite selon moi) sur mon MBP qui tournait sous Tiger. je souhaite faire une clean install. puis-je utiliser time machine pour faire “un backup” et ensuite faire une install de leopard (via l’option effacer et installer) puis utiliser ensuite time machine pour ré-installer ma maison (toutes mes données utilisateurs) ? si oui, est ce que je pourrai aussi récupérer mes emails de entourage 2004 après avoir ré-installé office ? merci pour votre aide car là je me sens paumé. Bravo pour votre site qui m’a été conseillé par un ami “mac”. legoupil

62)
legoupil
, le 04.11.2007 à 21:41
[modifier]

Bonsoir, j’ai une question qui me taraude.

J’ai installé leopard sur mon mbp. je regrette d’avoir été trop vite car j’aurai préféré faire une clean install. Puis-je utiliser time machine pour faire un “backup” de mon leopard actuel pour ensuite ré-installer leopard en clean install et ensuite utiliser time machine pour récupérer point par point ma maison et installer après les logiciels qui m’intéressent vraiment ? autre question : est-ce que time machine me permettra de récupérer tous mes emails de entourage après que j’aurai ré-installé office 2004 pour mac ?

merci pour votre aide et bravo pour votre site.

63)
Chichille
, le 05.11.2007 à 08:53
[modifier]

Tout simplement parce qu’ils sont libres, non? ;)

Ben, ce n’est pas tout a fait suffisant… L’existence des logiciels libres et généralement gratuits est moralement sympa, et rend bien service à une Éducation Nationale (française) qui râcle ses fonds de tiroirs, mais, au niveau pratique, ce n’est pas suffisant. Le critère primordial, en tout cas en usage professionnel, est celui de l’efficacité et de la fiabilité, avec en plus celui de l’agrément. Un logiciel de bureautique qui quitte parce que l’on ferme le fichier ouvert, ça ne me paraît pas vraiment pratique.

Perso, j’utilise régulièrement Camino et Firefox, Thunderbird, NeoOffice pour la partie base de donnés, Onyx, ToolsX3, à l’occasion CCC3, voire Fink… (si, si). Je ne suis donc pas sectaire, dans un sens ou dans l’autre, mais le plus pragmatique possible.

Combien de logiciels libres dont on lit : «logiciel agréable mais hyperbogué ! »Ce qui me frappe, par ailleurs, c’est qu’un même logiciel peut avoir une appréciation et un comportement très différents selon l’utilisateur et la configuration dans laquelle il tourne.

Pour terminer (presque court), je suis bien content que François et moi soyons à peu près d’accord. Et bravo à Anne pour son intervention !

64)
Inconnu
, le 05.11.2007 à 10:14
[modifier]

[Pour patg68 & François Cuneo]

Je confirme que pendant la sauvegarde, TimeMachine ajoute une flèche circulaire dans le Finder à côté du disque de sauvegarde.

Je profite de ce message pour ajouter qu’une autre “perle” de Leopard est, de mon point de vue, le nouveau Aperçu/Preview :

– possibilité de supprimer, ajouter, réordonner les pages d’un fichier pdf ; – et surtout, mise à jour du fichier pdf quand celui-ci est modifié. Tous les utilisateurs de TeX me comprendront : plus besoin de TeXniscope…

Laurent

65)
Chichille
, le 05.11.2007 à 10:21
[modifier]

– possibilité de supprimer, ajouter, réordonner les pages d’un fichier pdf

Ah ! ça ce n’est pas mal (même s’il existe de jolis petits logiciels libres dans ce domaine. Je n’avais pas cité PDFLab dans ma panoplie, tout à l’heure).

66)
Inconnu
, le 05.11.2007 à 11:10
[modifier]

Bof bof pour PDFLab : les quelques fois que je l’ai utilisé ne m’ont vraiment pas convaincu.

J’ai eu de nombreux échecs dans la création d’un PDF à partir de plusieurs sources, et il fallait récupérer le fichier dans un sous-dossier obscur de mon dossier Library.

En outre, j’ajoute que Aperçu/Preview a une interface on ne peut plus simple pour ce genre de manipulations ; et que son mode d’affichage plein écran me permet de faire mes cours sur vidéo-projecteur de façon bien agréable.

Décidément, je l’apprécie de plus en plus, mon Aperçu/Preview !

67)
Chichille
, le 05.11.2007 à 12:24
[modifier]

@ Laurent Chéno :

Je ne suis pas sûr d’avoir bien compris. Il est possible de prélever certaines pages d’un pdf pour en faire un autre fichier (ou de supprimer les pages superflues), ou encore d’associer plusieurs pdf dans un seul fichier, le tout avec Aperçu ?

Je viens de chercher désespérément la commande ad hoc, et j’ai interrogé le dossier d’Aide, mais je n’ai rien trouvé.

Ça doit être être mes yeux qui fatiguent…

PS : Pour ce qui est du fonctionnement aléatoire de PDFLab, il y a du vrai là-dedans. Mais si quelqu’un connaît mieux ou sait faire avec Aperçu, merci par avance.

68)
François Cuneo
, le 05.11.2007 à 13:40
[modifier]

legoupil, j’ai des doutes.

Cela dit, je ne sais pas quelles sont les propositions d’installation depuis le DVD lorsqu’on choisit une restauration Time Machine.

A la limite, essaie, et dis-nous!:-)

Merci d’avance

69)
Guillôme
, le 05.11.2007 à 15:00
[modifier]

Ah ! ça ce n’est pas mal (même s’il existe de jolis petits logiciels libres dans ce domaine. Je n’avais pas cité PDFLab dans ma panoplie, tout à l’heure).

Tu as l’air de confondre, libre et gratuit. Onyx, ToolsX3, PDFLab sont gratuits mais pas libre, sauf erreur…

Le gratuit n’est qu’une conséquence (possible) du libre.

Concernant les professionnels, il y en a quelques uns qui semblent utiliser MySQL, QT de Trolltech… juste les plus grosses entreprises quoi :p

Côté utilisateur, le libre est, je te l’accorde, un concept. Du côté de celui qui achète, maintient, développe et déploie un applicatif, la question du libre peut être un critère déterminant.

Enfin, l’idée reçue logiciel libre = logiciel buggé, compliqué ou moins performant est bien entendue fausse. Tu as des exemples de logiciels libres pourris. Tu as des exemples de logiciels propriétaires pourris. Ne faisons pas de généralité.

Enfin, n’oublions pas que OsX est truffé de logiciels libres qui assurent son fonctionnement.

70)
Inconnu
, le 05.11.2007 à 16:40
[modifier]

Pour Aperçu, je confirme :

1. ouvrir deux fichiers pdf : disons a.pdf et b.pdf ; 2. ouvrir (si ce n’est pas déjà fait) la barre latérale (menu Présentation, au besoin) ; 3. faire glisser l’icône de la page 3 de a.pdf entre les pages 1 et 2 de b.pdf ; 4. supprimer la page 1 de b.pdf par pomme-suppression ; 5. réorganiser les icônes de pages dans l’ordre voulu ; 6. sauvegarder le résultat.

C’est-y pas joli, ça ? Même pas besoin de mode d’emploi !

Laurent

71)
Chichille
, le 05.11.2007 à 17:47
[modifier]

& Guillôme

Le fait est, j’ai causé un peu trop vite dans le poste et j’ai commis l’erreur impardonnable : confondre libre et gratuit. Je me couvre la tête de cendres.

@ Laurent

J’ai failli hurler d’admiration, mais voilà, mon Aperçu 3.0.9 sous OSX 10.4.10 (au cas où il y aurait un pb de version), refuse absolument de modifier quoi que ce soient aux icônes de la barre latérale : ni pour changer de place, ni pour pour aller voir ailleurs si l’herbe est plus verte. Quand à pomme-suppression, je n’ai droit qu’à un cri sauvage de protestation. Drame et emberlificotements ! Où est l’erreur ?

72)
Inconnu
, le 05.11.2007 à 18:14
[modifier]

@ Chichille

M’enfin, Chichille, je chantais les louanges de la nouvelle version (4.0) d’Aperçu, qui vient avec Leopard, et dont personne ne parle – à ma grande surprise – alors qu’il répond enfin à tous mes besoins !

Ne disais-je pas, (post 64) :

une autre “perle” de Leopard est, de mon point de vue, le nouveau Aperçu/Preview

73)
Chichille
, le 05.11.2007 à 18:40
[modifier]

Désolé de ne pas avoir révisé mes classiques !

Mais c’est vrai, un Aperçu qui sait faire çà me paraît bien sympathique. Mais je suppose qu’il ne complaît pas pas en présence d’un gentil petit tigre ?

Tant pis pour moi et pour l’instant…

Cela dit, je partage ta surprise.

74)
legoupil
, le 05.11.2007 à 22:17
[modifier]

François,

merci pour ta réponse. En fait, mon idée est de refaire mon install de leopard mais via le troisième choix = effacer et installer. puis, utiliser time machine pour aller sur mon disque externe récupérer les fichiers qui m’intéressent.

donc, ma question : time machine pourra-t-il me permettre de récupérer certaines fichiers et pas d’autres ?

bien à toi,

le goupil

75)
Lafaboune
, le 08.11.2007 à 15:06
[modifier]

“Je vais le faire dès que j’ai une deuxième machine sous Leopard. Je ne veux plus le brancher sur un système Tiger, avec l’indexation et tout et tout qui va se mettre en fonction.”

Pourquoi ne pas exclure le disque dur externe Time Machine pour ton OS Tiger ? Onglet Confidentialité des prefs Spotlight de Tiger

76)
Gilles Dubochet
, le 09.11.2007 à 16:13
[modifier]

Au sujet de mes commentaires très mécontents (n° 46 et 52) sur Time Machine, je vais un peu modérer mes propos:

En effet, il semblerait que Time Machine soit en fait tout-à-fait capable de sauvegarder sur des disques réseau non-HFS+ (par exemple Samba ou NFS).

Ce n’est simplement pas activé par défaut.

Il suffit d’exécuter

defaults write com.apple.systempreferences TMShowUnsupportedNetworkVolumes 1

dans le Terminal, et tous les disques réseaux connectés apparaissent comme destinations possibles pour Time Machine.

Et ça marche: je viens de sauvegarder mon ordinateur sur un disque réseau Samba, c’est rapide, la restauration marche, tout est au mieux dans les meilleur des mondes (et Time Machine a une interface qui tue sa race (si vous me permettez l’expression)).

Comme je l’avais mentionné dans mon commentaire n° 52 en râlant à quel point il aurait été simple de permettre la sauvegarde réseau, Time Machine va faire la sauvegarde sur une image disque si le système de fichier n’est pas supporté. Le coût de l’image est assez élevé: l’image fait 4GB alors que je sauvegarde 3.3GB (avec 4 sauvegardes incrémentales quasi-vides). Il sera intéressant de voir si il y a 700MB de coût fixe, ou si la taille de l’image augmente 1.2x plus vite que la taille de ce qui est sauvegardé. Ou alors c’est la sauvegarde incrémentale qui est plus chère que je ne pensais.

La finition est par contre un peu rugueuse (ce qui n’est pas étonnant pour une fonctionnalité normalement pas disponible): par exemple, un disque Time Machine est virtuellement impossible à déconnecter. Ce qui est bizarre, c’est qu’une partie des finitions est quand-même faite: il y a par exemple un icône spécial pour un disque Time Machine réseau, etc.

Je me demande quand même pourquoi Apple n’a pas activé cette fonction par défaut:

– Si ça est pour des questions de stabilité (aïe, aïe, aïe … mais ça à l’air de marcher pour le moment).

– Ou si ça est pour des raisons de politique commerciale, pour favoriser l’achat du Léopard serveur.

Si c’est la seconde raison qui s’applique, j’ai l’impression qu’Apple se tire un balle dans le pied: mon administrateur système pourtant particulièrement haineux envers les Macs à du avouer que c’était “pas mal” et même “pratique”. Si Apple veut gagner en crédibilité dans l’entreprise (ou les grandes organisations) et gagner le jackpot (des machines haut-de-gamme vendues en lots de dizaine ou de centaines de machines), des choses comme Time Machine sont certainement utiles … à condition de s’intégrer dans l’infrastructure de l’entreprise.

77)
labon
, le 09.12.2007 à 21:09
[modifier]

bonjour tout le monde. Petit retour sur Time Machine. Il y a 4 jours, mon Macbook à un une panne de barette mémoire. Il a falut de nombreuses tentatives de démarrages avant de comprendre le problème, fusillant au passage la partition système. Heureusement la veille, Time machine était passé par là.

Donc, reboot sur le DVD de léopard, puis restauration depuis TM = Erreur de restauration au bout d’environ 25% Je retente depuis le volume TM du macbook Pro, et là ça marche. Mais reboot cyclique du macbok arrivé au milieu du démarrage. Idem si le macbook est en mode target, le Macbook PRO démarrant avec le disque du macbook.

Bref, restauration impossible malgrès réparation des autorisations et du volume.

La seule solution fut une réinstalle fraiche de léopard avec récupération des données depuis un volume TM (au lieu d’un autre mac ou autre partition de ce mac).

Il me reste à tout vérifier, réinstaller certaines applications (missing sync, parallel desktop) etc. Bref, pour moi, TM c’est la galère au lieu d’être fabuleux.