Profitez des offres Memoirevive.ch!
Recette de reset

Nous sommes installés, je vous le rabâche à chaque fois, depuis plus de trente ans dans un petit village de Champagne situé, pour les Tom-Tom, par 04°32’03”E et 48°08’06”N.

image

Blotti au creux de la vallée, ce village est typique de la région.

L’agriculture est la ressource principale, L’élevage était fort développé sur ces terres pauvres. Les quotas laitiers ont amené une très forte régression du cheptel, voire l’abandon pur et simple de la production. Evidemment, aujourd’hui, vous savez qu’on manque de lait. Certains ont intégré la production de fromage pour capter la valeur ajoutée, tel Le Champ sur Barse qui bénéficie de plus de sa situation au cœur du Parc Naturel Régional de la Forêt d’Orient.

image

La race charolaise n’est pas limitée au Nivernais…mais aussi une génisse n’est pas très laitière.

Evidemment, ce qui rend la région et le village prospère c’est la vigne pour le champagne.

image

Les couleurs sont chaudes ces jours-ci et on peut grappiller pour des clafoutis délicieux.

Les affaires vont bien du côté de la coopérative

image

La cour est majoritairement remplie de véhicules étrangers.

image

Les affaires tournent rond le samedi. Il y a même une Administratrice à la vente: coucou, Agnès!

Oui, mais dans un petit village l’école c’est une vraie galère.
Il ne peut y avoir de classe pour chacun des niveaux.
Alors durant des décennies il y a eu les classes uniques. Les élèves qui parvenaient à s’en extirper pour faire des études secondaires puis supérieures étaient forcément plus que bons. Ensuite, il y a eu dans notre vallée, comme dans les autres, des regroupements: un niveau dans un village, un niveau dans le village voisin, le ramassage scolaire collectait et distribuait les élèves matin, midi et soir. Mais le Maître d’Ecole était toujours un peu isolé. Les classes occupaient souvent une pièce de la mairie.

image

La classe était à droite, l’instit’ logeait à gauche, comme leur vote le traduit souvent.

Alec6, Frank, Okazou, Zit, je vous jure que je n’ai pas payé les deux cyclistes pour faire de la figuration intelligente. Aujourd’hui la cour ne retrouve un peu d’activité que lorsqu’on fait un méchoui le 14 juillet qui regroupe la majorité de la population et leurs amis. Nous sommes aussi en visite pour ramasser les cinq variétés de pommes qui, elles, continuent de prospérer sans le moindre traitement comme si de rien n’était.

image

Fut un temps nous étions les seuls à le faire… Ah,ces Parisiens !

Jusqu’à moins de cent habitants, le conseil municipal est composé, en France, de 9 membres qui élisent parmi eux, le maire. Les adjoints se voient attribuer des délégations. Notre premier adjoint a porté le projet de regroupement scolaire de la vallée.

image

Il a frappé à toutes les portes pour faire financer le projet.

Ils ont aussi, comme beaucoup d’agriculteurs, valorisé une partie de leur patrimoine immobilier en créant un gîte rural.

Et, donc, il y a quatre ans, le groupe scolaire a été inauguré dans le village qui est au centre de la Vallée

image

Le Groupe Scolaire de la Vallée de l’Arce.

Aujourd’hui, le groupe est déjà trop petit : bénéficier d’un réel confort d’enseignement, d’une salle informatique, d’une bibliothèque et surtout …d’une cantine apporte un développement de la population.

image

On construit beaucoup en ce moment !

La population de notre village a ainsi augmenté de…25 % ! en quatre ans, alors que le nombre d’habitants a régressé dans le département. Ce qui ne va pas manquer de poser un problème pour les élections municipales, non pas du du printemps prochain, mais les suivantes. En franchissant le seuil de 100 habitants, nous aurons besoin de deux conseillers supplémentaires. Il faut en effet, que les conseillers n’aient pas de lien de parenté direct: mari et femme, père et fils, etc. Parmi 120 habitants, les imbrications (je n’ai pas dit inimitiés, hein !) familiales sont développées et il n’est pas facile de composer une liste.
Le nombre pris en compte est l’effectif du recencement de 2005 et nous devions n’être que 99 ou un certain nombre n’étaient pas encore inscrits sur les listes électorales. Ne comptez donc pas sur moi, puisque madame Saluki est conseillère … mais je ne sais pas si elle compte se représenter.

Je ne vous ai pas fait voir la rivière qui coupe le village.

image

Si nous en venions au sujet du jour ?

Mais nous y étions, mes amis, nous y étions…

Quand votre ordinateur vous fait un vilain crash, se fige, que le rectangle noir avec l’avertissement multilingue (à quoi bon?) s’affiche, que faites vous donc?
Vous forcez le redémarrage, ou vous foutez le bouzin par la fenêtre.

Oui, mais quand c’est VOTRE propre système d’exploitation qui part en vrille?
Nous sommes à 50 km du CHR, il y a un SAMU à 25 km, les médecins ont un territoire de chasse si vaste qu’il rebuterait un aigle…
Bref, ici, si ton coeur commence à battre en dépit du bon sens, je ne donne pas cher de ta peau (la tienne, pas la mienne).

Un autre adjoint au Maire est aussi pompier, mais encore instructeur national et opère dans tout notre département. Il a rang de Major. Il est le promoteur acharné de l’intallation de défibrillateurs et pense peut-être à soigner sa popularité.
Généralisés dans de nombreux lieux publics à l’étranger, ces outils sont encore trop rares en France. Cherchez sur Google, il y a plus de deux cent mille entrées !
Et notre village vient d’en acquérir un.
Samedi dernier une présentation/démonstration s’est tenue dans la salle polyvalente qui jouxte la mairie.

image

C’est facile à trouver, il suffit d’avoir le plan. D’accord, il est moins commode que sur un Palm mais sans doute plus solide.

Jolies, n’est-ce pas les armoiries du village?
Elles ont été retrouvées aux archives départementales et Catherine Hospitel la céramiste- plasticienne talentueuse qui a fait nos plaques de rue en a tiré parti.

image

Elles remontent aux croisades, les armoiries, pas nos plaques de rue. A ce propos, heureusement pour mes missions de l’autre côté de la Méditerranée que je n’habite pas dans la commune voisine: elle a accolé à son nom le suffixe “le-Croisé” : dur de leur donner mon adresse dans ce cas.

La presse était présente pour interviewer notre Major. Si la démonstration avait eu lieu le jeudi, on aurait peut-être moins parlé des grèves dans le secteur des transports et surtout de la vie (dé)privée de notre Président de la République.

image

image

Ah, l’ivresse de la médiatisation…Tiens, je ne l’avais jamais remarqué, Pierre et moi avons le même coiffeur.

image

ça ressemble à une petite mallette photo, non?

Cas du sauveteur isolé

Ici, il faut que je vous mette en garde : tout individu que vous rencontreriez inanimé, dans la rue, dans votre entreprise, chez vous n’est peut être pas inoffensif. Il faut absolument que vous inspectiez rapidement l’environnement. Y-at’il un fil électrique qui pend, qui traîne? Y-at’il une odeur suspecte? Bref,ne vous faites pas attraper par la même cause ! Si vous voyez un outil électrique, ne le touchez pas, mais débranchez-le, mieux coupez le disjoncteur, …s’il n’a pas déjà sauté.

Criez fort : “Au secours !”
Si on ne vous prend pas pour un fou, on vous aidera.
Un lointain cousin, gamin de huit ans, a vu son père tomber en syncope dans la rue à Strasbourg, en fin d’après-midi, et les quidams passer en insultant “l’ivrogne”. Il en est marqué à jamais.

image

Donc, observez avant tout contact.

La démonstration est conduite avec un mannequin.

image

Il faut mettre le corps à plat en un lieu non-humide. On dispose de 3 minutes dans le cas d’une fibrillation cardiaque.

image

Si la personne ne répond pas à la voix à la pression de la main, il faut s’assurer qu’elle (ne) respire (pas) en essayant de sentir son souffle et d’observer les mouvements du thorax.

image

Appeler immédiatement les secours !

On va voir plus loin que tout le monde n’est pas d’accord avec cette procédure. Elle recommande l’appel immédiat des secours, mais a-t’on le choix de le faire APRES avoir pratiqué la première tentative de défibrillation?
La malette sera en accès libre dans la mairie, mais quand même sous digicode.

image

On a utilisé ici un matériel de démonstration.

En effet, le fait d’utiliser le DAI (Défibrillateur Automatique Indépendant) nécessite un remplacement de la batterie (qui a encore une autonomie de quelques usages). La machine indique vocalement les instructions à observer.

image

Dénuder le thorax, déserrer la ceinture, et sécher la sueur avec les lingettes du pack annexe: un arrêt cardiaque fait transpirer, paraît-il. Tirer la poignée rouge pour libérer les électrodes.

image

Appliquer les électrodes, c’est clairement indiqué comment les poser. Ceci est valable pour un individu de plus de 35 kg. Il y a très peu de cas chez l’enfant.

image

La première se pose sur la poitrine, la seconde sur le côté.

image

La machine évalue

Elle vérifie qu’il s’agit bien d’un arrêt cardiaque par fibrillation. Si ce n’est pas le cas, elle signale qu’elle ne délivrera pas de décharge. Elle peut intervenir trois fois de suite, en augmentant l’énergie délivrée 100, 200, 300 Joules. Entre-temps, il convient de faire des massages cardiaques et de pratiquer le bouche-à-bouche. Ici encore, la machine guide vocalement la marche à suivre.
Même moi j’en serais capable, !

image

Le Major a trouvé une première blonde volontaire pour répéter la manœuvre.

image

J’ai donc la certitude que je serai bien secouru si ça m’arrive, pour autant que Madame Saluki ne soit pas chez le coiffeur, dilapidant les économies du ménage dans les boutiques de mode, etc…

image

Oui, on désinfecte entre chaque démonstration.

Cas des secouristes multiples

C’est moins stressant et plus porteur de chances de survie.
Le premier commence immédiatement massages cardiaques et bouche-à-bouche tandis que l’autre donne l’alerte et va chercher le DAI.

Notre brigade de sapeurs volontaires comprend une dizaine de membres, en voici quatre.

image

Ils ont un bip qui les alerte, mais doivent arriver de leur lieu de travail…

image

image

L’un masse et pratique le bab pendant que l’autre installe le DAI

image

30 massages, deux insufflations, et ainsi de suite. C’est vite épuisant, et on permute après dix minutes. L’un peut aussi masser, et l’autre pratiquer la respiration artificielle.

Il ne faut jamais arrêter, même si la victime ne “repart pas” avant l’arrivée des secours. Il y a eu cet été un gamin qui s’est noyé dans une rivière et qui a été ramené à la vie de la sorte après plus d’une demi-heure d’efforts, et ceci sans séquelles.

image

Repérer où placer le centre de la paume pour le massage cardiaque.

image

A deux mains. Attention de ne pas appuyer trop fort sur un enfant !

Question : Appeler d’abord les secours ou placer le DAI ?

Christine travaille dans un centre de long séjour. Elle y a beaucoup de patients en état végétatif. Ils ont certes été ramenés à un rythme cardiaque et une respiration normaux, mais leur cerveau a souffert de manque d’irrigation oxygénée et est détruit.

image

Elle n’a pas un travail facile

Elle revendique chaque seconde gagnée pour la relance cardiaque et donc l’irrigation cervicale. Le Major soutient (c’est le protocole prescrit en France) qu’il importe d’appeler les secours avant tout.
Amis cukiens, que recommande-t’on dans vos contrées à ce propos?
Rappelons qu’il s’agit bien du cas du sauveteur isolé.

Ensuite on remballe vite fait car il se fait tard et il convient d’aller regarder les Boks mastiquer consciencieusement du rosbif…

image

Bas les masques !

image

L’affaire est dans le sac la valise.

Après tout, un feu, ça vaut bien une télévision, non? Je crois avoir lu ça en commentaire d’une humeur précédente.

image

Oui, il y a un récupérateur de chaleur, efficace, mais il faut du bois. Ici, il y en a, comme vous le vîtes sur la première photo. Et pour certains, c’est la preuve qu’elle ne fume pas…toujours.

Conclusion

Pour abonder dans le sens d’Alec6, dans son bel article mieux vaut être malade à la ville qu’à la campagne.
Oui, mais je sais où est le DAI de mon village, comme tout le monde ici, mais qui saurait me dire où il y en a près du Square de la Butte du Chapeau Rouge, à Paris? Ah, il n’y en a pas… Alors, vive l’habitat dispersé, mais au bon endroit.

Epilogue

La pipolisation de la vie politique commet ses ravages jusqu’au coeur de la France profonde. Voici le résultat apparu mardi dans tous les kiosques:

image

Pratiquer une demi-heure d’exercice régulier, manger des fruits et légumes de manière quotidienne, peu salé, gras, sucré vous évitera de vous retrouver à la perpendiculaire du sauveteur, fut-ce notre Major.

17 commentaires
1)
Aigle4
, le 27.10.2007 à 00:19
[modifier]

Bouche à bouche, massage cardiaque externe, PLS, tout le monde devrait savoir pratiquer ces gestes essentiels qui peuvent sauver la vie de tout un chacun y compris de ses proches.

Savoir mettre en pratique aussi le PAS lorsque l’on arrive sur les lieux d’un accident.

– Protéger

– Alerter

– Secourir.

Ces connaissances de bases du secourisme devraient être intégrées dès le plus jeune âge en milieu scolaire et obligatoires lorsque l’on passe son permis de conduire.

Merci Saluki d’en parler aujourd’hui.

2)
Okazou
, le 27.10.2007 à 01:01
[modifier]

Voilà un chouette papier qui met le nez des urbains que nous sommes dans la bouse de leur égocentrisme.

Les villes grossissent à vue d’œil, elles font du gras sur le dos des campagnes qui se dépeuplent mais ne cessent pourtant pas d’exister. On ne leur rend pourtant pas la vie facile avec les fermetures promises, annoncées et tenues des services publics à commencer par les petites structures de santé locales. mais aussi les écoles, les bureaux de poste, les perceptions, etc…

Pas rentables, les campagnes, elles peuvent crever !

« La question est donc Qui va payer pour la jolie bibliothèque,
Qui va payer un médecin pour venir s’installer par ici, sans 4×4, ni secrétaire (Il y a deux ans j’ai ravitaillé la zone car j’étais le seul à passer les congères ou à les contourner). Comme l’hôpital est à plus d’une heure, Qui va payer le poste de radiologie?

Qui va payer pour ça? Sûrement pas les parisiens. »

Eh bien, pour un gauchiste comme moi il est clair, et même très clair, que la réponse tient dans un mot : solidarité. Bien sûr, que les Parisiens doivent payer. Et les Champenois, les Basques, les Corses et les Bretons. Tout le monde ! Le plus bel outil de la solidarité n’est pas la charité privée — surtout pas ! –mais l’impôt public.

Depuis 35 ans que les libéraux (de gauche et de droite) ont mis la main sur le pays, ils n’ont de cesse que de vouloir tuer toute la fibre solidaire qui est en l’homme. Peine perdue, ils n’y arriveront pas, en tout cas, pas chez nous. Les « costumes-trois-pièces » des cabinets ministériels ne savent rien de la vraie vie. Sarkozy et Royal n’étaient que deux grosses erreurs de programmation. Surtout Royal et les errances dirigées du PS vers la droite les mènera encore une fois à l’échec, même s’ils décrochent le pouvoir. Il reste tout de même à aider Sarko à retourner d’où il vient : Neuilly-sur-Seine, haut-lieu de la solidarité entre bourgeois. « Charité bien ordonnée commence par soi-même », devise de la ville de Neuilly.

Ce reportage vivant nous apprend que les hommes isolés cherchent et trouvent les moyens de survivre. Leur volonté fait plaisir à voir, nous rassure et mériterait un autre régime économico-politique. Par simple respect.

Très bons conseils, Saluki, sur l’urgence de bien manger et de pratiquer de l’exercice régulièrement. « Une Didine sous la main vous garantit de beaux lendemains », proverbe cycliste.


Un autre monde est possible.

3)
MacAque
, le 27.10.2007 à 02:19
[modifier]

Monsieur Saluki,

je suis moi-même depuis peu enraciné dans un petit village (200 habitants) du Kochersberg ; pas loin de Strasbourg, la ville de ceux qui laissent crever les gens sur le trottoir (sans rancune ;-). Je suis tout à fait d’accord que nous sommes en passe d’annoncer à nos enfants, ou futurs enfants, que nous avons connu des villages où la poste postait, ou nous trouvions un boulanger qui boulangeait, un boucher qui bouchait et un épicier qui pi… bon j’arrête, sans parler des métiers de la santé qui sent… non, vraiment j’arrête. Je disais annoncer… à la veillée de la Noël pendant qu’ils nous regardent avec des yeux évermeillés. Nous sommes peut-être la première génération qui verra ses enfants vivre moins bien qu’elle (je ne parle pas des guerres, hein). Bon, c’est pas tout ça, mais il faut que je me couche, pour que demain je puisse travailler plus pour gagner plus !

4)
MacAque
, le 27.10.2007 à 02:26
[modifier]

euh, le Kochersberg, c’est vers 48°39’45.90”N 7°32’14.06”E (à trois mètres près environ).

5)
Antoche
, le 27.10.2007 à 08:46
[modifier]

Joli article Saluki. J’habite à 1 km de l’entreprise qui fabrique ces appareils. Donc, dans ton village, il y a au moins deux appareils qui sauvent la population: le DAI (Défibrillateur Automatique Indépendant) et le quatquat……. Le premier toute l’année, et le deuxième seulement certains hivers.;-)

6)
alec6
, le 27.10.2007 à 09:17
[modifier]

Merci Saluki pour cette humeur salvatrice !

Okazou ! tu vas encore te faire taper sur les doigts par les zélateurs du Maréchal et de la main invisible du marché qui seule peut répondre à nos besoins de façon optimale, n’est-ce pas ?

Ha ! la HAINE de la solidarité à laquelle la droite rance et égoïste préfère la charité… il est vrai que la charité se voit, se montre même, sans ostentation, certes, mais tout de même cher ami… (à lire avec l’accent du baron Ernest-Antoine ou de Giscard).
Ha ! le retour à l’Ancien Régime !

Hé oui ! encore une fois je fais de l’anti capitalisme primaire, de l’anti libéralisme de bas étage, de l’anti droitisme de base… mais franchement, la société française (entre autres) vers laquelle on se dirige me fait gerber.

Les test ADN qui vont nous protéger des hordes déferlantes de nègres, de bougnoules et autres bazanés et niakoués pas de chez nous, seront-ils remboursés par la sécu ?

7)
Saluki
, le 27.10.2007 à 09:30
[modifier]

La matinée commence bien: pas d’ADSL. C’est la campagne? Non ça arrive autant à Paris. Je ne m’éternise donc pas en RTC…

Alec6 L’humeur n’est pas très salvatrice, c’est le geste qui compte comme Aigle4 le rappelle.

MacAque Je n’ai rien contre les Strasbourgeois quoique les cousins soient de St Hippolyte…

A+ peut-être, si vous le voulez bien.

9)
Lebarron
, le 27.10.2007 à 10:51
[modifier]

2 chiffres: sans l’appareil 4% de chances de survit avec le défibrillateur 40% Evidemment qu’il faut prévenir les secours immédiatement, sinon les 40% tombent à zéro, la prise en charge doit être la plus rapide possible. Dans l’avenir, il y a de fortes chances que cet appareil soit miniaturisé à la taille d’un iPod, pour un usage unique, il permettrait de l’avoir sur soit, en randonnée en montagne par exemple.

10)
Saluki
, le 27.10.2007 à 11:08
[modifier]

Evidemment qu’il faut prévenir les secours immédiatement, sinon les 40% tombent à zéro, la prise en charge doit être la plus rapide possible.

C’est ce que je pensais également, mais la dégradation du cerveau se joue en quelques instants: vaut-il mieux différer l’appel d’une minute, sachant que le secours en zone rurale c’est TOUJOURS au moins 20 minutes et brancher au plus tôt la machine ou brancher la machine une minute trop tard? Effectivement on ramène à la vie plus de victimes, mais avec des séquelles irréversibles.

11)
Inconnu
, le 27.10.2007 à 11:47
[modifier]

Le plus dur c’est de mettre la victime dans la valise. :-)

12)
Saluki
, le 27.10.2007 à 12:22
[modifier]

Il est amusant de rapprocher les commentaires sur le site et les e-mails reçus en privé.

Tu n’as pas arrangé Marcel

Effectivement, ce n’est pas moi qui l’ai obligé à mettre ce survêt’…

Le groupe scolaire n’est pas à Eguilly.

…confuses… Je me suis mal exprimé: je voulais dire que le lieu de l’implantation est sis équidistant des deux extrémités de la vallée, à Chervey donc.

Si cela doit m’arriver un jour, j’espère être pris en charge par une jeune et jolie pompière, plutôt que par le Major !

Le petit couplet sur la Maison de vignerons est fort sympathique !

Le prochain ne sera pas gratuit, tu sais que nous aimons le millésimé…

je trouve que ton Leica est très bon, mais je lui trouve une légère tendance à surexposer un tout petit peu tout le temps, c’est donc voulu.

Ce n’est pas le Leica. C’est le bon vieux Canon 30 du siècle dernier: eh oui, je n’avais pas assez de recul et le 17-35 s’imposait… ET un écran mal calibré + DPP + Fireworks (pour le traitement en lots) ont fait le reste.

13)
Tom25
, le 27.10.2007 à 13:13
[modifier]

Ce qu’il manque à cette machine, c’est un testeur ADN et un lecteur de carte bleue. Car c’est très bien de vérifier si le cœur bat encore avant d’envoyer les joules, mais il vaudrait mieux également vérifier qu’il s’agit d’un “BON” Français, et que la carte bleue est bien fournie. Quitte à, si ce n’est pas le cas, pomper les derniers joules qui restent chez la victime pour terminer le travail.

Vous n’arrêtez pas de parler de sociabilité, c’est quoi ça ??? Une machine comme ça coûte chère, c’est de rentabilité qu’il faut parler.

Il s’agit d’humour noir pour ceux qui auraient des doutes ;•) Merci pour cette humeur.

14)
JCP
, le 27.10.2007 à 14:31
[modifier]

Dans un autre ordre d’idée, c’est la théorie du “reset” qui a conduit à l’utilisation massive des électrochocs (tiens, faudrait tester ça sur les 4 que tu cites) en psychatrie.

Et dans certains cas précis (plus nombreux que je n’aurais pu l’imaginer) ça marche!…

… mais on ne sait pas vraiment pourquoi.

15)
pat3
, le 27.10.2007 à 18:50
[modifier]

surtout de la vie (dé)privée de notre Président de la République

dépravée? Ok, je sors ;-)

Bouche à bouche, massage cardiaque externe, PLS, tout le monde devrait savoir pratiquer ces gestes essentiels qui peuvent sauver la vie de tout un chacun y compris de ses proches.

Savoir mettre en pratique aussi le PAS lorsque l’on arrive sur les lieux d’un accident.

– Protéger- Alerter- Secourir.Ces connaissances de bases du secourisme devraitent être intégrés dès le plus jeune âge en milieu scolaire et obligatoire lorsque l’on passe son permis de conduire.

Je ne peux qu’aquiescer, moi-même (trop) ancien secouriste. Et ça vaudrait tellement mieux de passer deux heures dans tous les établissements scolaires (et mieux, aussi dans les entreprises) que de lire la lettre d’un si jeune Guy pour lequel on ne peut hélas plus rien…

16)
zit
, le 28.10.2007 à 08:46
[modifier]

Pratiquer une demi-heure d’exercice régulier, manger des fruits et légumes de manière quotidienne, peu salé, gras, sucré vous évitera de vous retrouver à la perpendiculaire du sauveteur, fut-ce notre Major.

Ne pas oublier une consomation quotidienne de jus de la treille fermenté, de préférence, cépage Cabernet–Sauvignon, les tanins ayant pour vertu (entre autre ;o) de récurer les artères.

z (avec modération, bien sûr! pas plus d’un cubi par jour, je répêêêête: n’est–ce pas, Le Patron d’Ici? ;^)

17)
Saluki
, le 28.10.2007 à 11:24
[modifier]

dépravée? Ok, je sors ;-)

Et tu as bien raison: loin de moi l’idée de comparer les palais de la République avec le réseau SNCF et d’y chanter quelque glose sur le chef de gare…