Profitez des offres Memoirevive.ch!
Chassez la poussière avec les pinceaux VisibleDust

Cet été, je suis parti avec mes deux reflex en vacances: mon 5D et mon 400D, armés d’une armada d’objectifs.

À Toulon, le week-end du 21 juillet a eu lieu la parade des vieux voiliers. Du coup, j’ai pensé qu’un petit test du tout nouveau 16-35 II L sur le 5D serait assez intéressant, je vous ai d’ailleurs expliqué tout cela ici.

La veille de notre départ vers Toulon, j’ai pris deux ou trois photos pour vérifier que tout allait bien, depuis notre balcon avec ce 16-35, histoire de ne pas avoir de surprises.

C’est qu’on finit par devenir prévoyant avec quelques petites mauvaises expériences.

Je n’ai pas eu tout à fait tort je pense, parce qu’au moment de regarder l’image dans Lightroom, paf, deux pétufles (des grosses poussières quoi!) une dans le coin en haut à gauche de l’image et l’autre en plein centres sont venues perturber ma douce quiétude.

En général, dans ce cas, je prends ma grosse poire Hama et je pompe tout ce que je peux sur le capteur en position de nettoyage, appareil regardant vers le bas.

image

Zut, poussières collées, poire inefficace.

Et je n’ai pas pris mon compresseur avec moi (je ne vous ai pas encore parlé de mon compresseur à air, celui avec lequel je vérifie la pression des pneus des autos? Faudra que je vous explique un jour, en attendant, que ça ne vous vienne pas à l’idée d’utiliser un machin comme ça tel quel, histoire de ne rien abîmer hein…)

Je sors alors l’arme fatale, que je n’avais jusqu’alors jamais utilisée mais que j’avais prise avec moi.

Faut dire que mon revendeur me l’avait fortement déconseillée (pour une fois, je n’avais pas acheté la chose chez lui).

L’arme fatale, c’est deux petits pinceaux Sensor Brush, de chez Visibledust.

image

Un petit coup de pompe Hama sur les poils, histoire de les charger en électricité statique (c’est le principe de ces pinceaux, une bombe à air comprimé sur les poils serait encore plus efficace, ou alors… mais lisez plutôt plus bas, ce que je dis du pinceau rotatif Arctic Butterfly® 724 Sensor Brush), et pan! sur le capteur.

Enfin, quand je dis “Pan!”, c’est tout doucement quand même n’est-ce pas, histoire que juste les poils touchent le capteur, pas le manche, bien sûr.

Je tenais le pinceau de la main droite, et dans la main gauche, j’avais une loupe lumineuse de type “pour philatéliste”.

Désavantage de la loupe lumineuse par rapport à la toute nouvelle Sensor Loupe de VisibleDust? On voit moins bien les poussières du premier coup. Pour ça, la Sensor Loupe est géniale, vraiment, je l’ai essayée.

image

La loupe avec laquelle vous voyez absolument toute poussière, même minime, sans passer par une photo d’un ciel gris à f22: la Sensor Loupe. Bien chère, malheureusement…

Avantage par contre: elle est immensément moins chère (la Sensor Loupe coûte près de 100 francs suisses (60 €)!), et surtout, on peut travailler tout en regardant à travers la loupe, ce qui est impossible avec la Sensor Loupe qui doit être plaqué à la baïonnette de l’appareil.

La première grosse poussière est partie pratiquement tout de suite (elle s’est collée au pinceau). Celle du centre par contre était bien accrochée. J’ai frotté un peu, en faisant un mouvement de va-et-vient, en n’hésitant pas à aller à rebrousse-poil (toujours avec ces poils d’une douceur infinie) et en quelques secondes, elle est partie à son tour.

J’en ai profité pour enlever tout ce que la loupe me montrait.

J’ai pris une photo d’un ciel bleu à F22: plus une poussière. Encore mieux que lorsque mon 5D était rentré de nettoyage, suite à mes essais lamentables avec les SensorSwab, que j’ai racontés là.

Déjà à cet instant, j’étais content, et un peu fier d’avoir enfin réussi à m’en sortir sans mettre encore plus de bronx sur mon capteur qu’il y en avait avant que j’y touche, bien au contraire.

Ils sont tellement chers ces pinceaux (là aussi, plus de 100 francs suisses, donc plus de 60 €, une honte d’ailleurs) que je me disais que par rapport à un nettoyage de chez Canon (comptez une centaine de francs), ils étaient déjà quasiment rentabilisés.

Mais voilà-ti pas que, toujours pour Cuk.ch, je me suis lancé dans le test d’un nouveau programme de panorama, Stitcher, que vous avez pu lire ici. Pour ça, ma tête Panosaurus est indispensable, et elle est réglée pour le 400D.

Je prends donc ce reflex, le monte sur le trépied via la tête, et fais quelques essais.

Oh mais non, ce n’est pas vrai? Une énorme poussière sur le tiers gauche de l’image, qui se répète à chaque fois…

image

Avant-après

Sur un 400D, avec nettoyage du capteur automatique en plus…

Je reprends ma loupe.

Tudju: l’énorme la poussière! Une espèce de comédon, je ne sais pas moi, mais un truc assez vilain.

Je prends ma poire Hama, rien n’y fait, elle est toujours là. Elle colle cette fichue poussière, ce qui explique que la secouée envoyée à chaque démarrage par le capteur du 400D n’y peut rien.

Il semblerait. d’après les tests des spécialistes, que cet anti-poussière du 400D ne serait pas vraiment efficace. Disons que depuis son achat, c’est tout de même la première fois que je vois une poussière…

Ni une ni deux, je sors le pinceau, et pratique à un nettoyage complet du capteur, toujours avec ma loupe.

C’est tout bon Mesdames Messieurs, capteur nickel en moins de deux minutes, tout compris.

Alors bon, vous faites ce que vous voulez. Moi, même si je peux avoir l’impression de m’être fait avoir niveau prix (et encore, je les avais payés bien moins cher parce que le vendeur n’arrivait pas à les vendre au prix normal), je ne regrette désormais pas une seconde l’achat de ces pinceaux très efficaces.

Ah… Vous vous demandez pourquoi mon revendeur habituel n’est pas très chaud pour l’usage de ces pinceaux? Simplement parce qu’il prétend que l’on risque de toucher les bords du capteur, et de mettre de l’huile sur ce dernier.

C’est possible (voir l’humeur sur le graissage un peu violent des 5D qui amèneraient des éclaboussures d’huile lors de la prise des premières images). Cela ne m’est pas arrivé en tout cas.

Et par rapport au SensorSwab, il n’y a pas photo. Parce que s’il y en a qui ont tout bousicraqué mon capteur de 5D, à l’époque, c’est bien eux.

Tandis que mes pinceaux, ils ont tout fait tout beau tout propre, eux!

Le pinceau sans bombe Arctic Butterfly® 724 Sensor Brush

Ah, mais juste après avoir fini cet article, un de mes bons amis travaillant chez Profot a mis à ma disposition le tout nouveau pinceau de VisibleDust: le Arctic Butterfly® 724 Sensor Brush

image

La chose dans son écrin, un peu trop luxe (voir plus bas) à mon goût.

Vous pouvez voir une vidéo de démonstration ici de ce pinceau, mais je vais vous expliquer en deux mots en quoi il est différent des deux miens.

D’abord, si j’ai bien compris, il semblerait qu’il soit le seul livrable désormais. Les deux pinceaux dont j’ai parlé dans cet article ne figurant plus sur le site de VisibleDust.

Ensuite, le principe de ces pinceaux, je vous l’ai déjà dit plus haut, consiste dans le fait qu’ils doivent être chargés en électricité statique pour attirer la poussière. Pour ce faire, il faut bombarder les poils avec de l’air, si possible avec une bombe à air comprimé ou alors une grosse poire.

Le nouvel Arctic Butterfly® 724 Sensor Brush se contente de lui-même, puisque dans son manche, une pile et un moteur font tourner très très vite les poils, ce qui a pour résultat de les charger en électricité statique justement, et d’éviter l’usage de la bombe ou de la poire.

En plus, selon le fabricant, le fait de tourner très vite nettoie le pinceau en plus de le charger (attention, ne surtout pas faire tourner le pinceau directement sur le capteur, ce qui pourrait l’endommager définitivement (le capteur donc, pas le pinceau!)).

C’est très pratique parce que l’on n’a pas toujours une poire ou une bombe à air comprimé en déplacement, et selon les tests que j’ai effectués quelques semaines après les premiers nettoyages dont je vous ai parlé plus haut sur le 5D, dans lequel, après bien des changements d’objectifs, une ou deux petites poussières étaient revenues (rien sur le 400D par contre), les poussières sont parties sans aucun problème, attirées par les poils du petit pinceau.

Cela dit ce pinceau coûte environ 120 francs suisses, ce qui est énorme, mais revient pratiquement le même prix que mes deux pinceaux “standard” semble-t-il plus livrables (pouquoi nous en vendait-on deux d’ailleurs? Hmm? Un seul à moitié prix m’aurait bien suffi…).

Il est livré dans une boîte en plastique solide, entourée d’un étui en similicuir (dont la fermeture éclair était cassée alors que le stylo était neuf, puis d’un carton “classieux”).

Franchement, l’étui en plastique suffirait, et l’on pourrait diminuer le prix du pinceau en n’ajoutant pas cette double couverture totalement superflue et qui ne doit pas être donnée.

Alors oui, ce pinceau est utile, j’insiste sur ce point. Mais son prix devrait être tout simplement divisé par deux, pour qu’il nous donne envie de l’acheter.

Mais il est vrai aussi, et je le répète, que par rapport à un nettoyage chez Canon, Nikon, Pentax ou même Olympus (même si leur système anti-poussière est très efficace), ces 120 francs (72 €) ne représentent en gros que le prix d’un nettoyage en SAV. Et vous le savez aussi bien que moi: au bout d’une semaine, quelques petites poussières sont à nouveau là.

Et même si vous avez le meilleur anti-poussière de la mort qui tue sur votre reflex, tôt ou tard, vous devrez nettoyer votre capteur. Oui oui, même sur un Olympus…

Alors… finalement, la solution VisibleDust tient peut-être la route, sachant qu’elle n’est tout de même pas une solution pour les taches sur le capteur qui ne sont pas des poussières (de la graisse en provenance de l’obturateur par exemple).

Certes, vous ne supprimerez pas complètement le SAV, ou, si vous y parvenez facilement (moi je n’y arrive pas), les nettoyages à base de liquides dédiés pour ces taches justement, mais ces pinceaux permettront de garder votre capteur propre dans la plupart des cas face aux poussières, qu’elles soient collées ou non.

À vous de voir si le jeu en vaut la chandelle (sachant que cette dernière n’est pas donnée).

47 commentaires
1)
Tony
, le 19.09.2007 à 00:19
[modifier]

Intéressant tout cela, cela dit balader un truc chargé en électricité statique à l’intérieur de la chambre reflex … j’espère qu’aucune décharge ne se produira.

2)
fxprod
, le 19.09.2007 à 00:26
[modifier]

Je vais encore me faire trucider par certains mais tous ces accessoires sentent la pompe à fric, aussi je me contente modestement d’un pinceau plat d’artiste peintre, prendre une bonne marque dans les magasins spécialisés, il y en a de toutes largeurs, après nettoyage à l’eau claire pour retirer les impuretés de fabrication et sechage, il suffit de le fixer dans une visseuse électrique sur batteries, ou un coup de bombe à air (faire attention qu’elle ne crache pas), l’oter de la visseuse et nettoyer en frottant tout pareil que rembrandt…….

simple non    ou bien. smiley pratique.
3)
Mitch
, le 19.09.2007 à 00:56
[modifier]

Rappel pour mémoire ;-)

Mode d’emploi des Nikon D70 page 194, D200 page 185 et D2XS page 257

Filtre passe-bas

Le capteur d’image qui capture les images dans l’appareil photo est équipé d’un filtre passe-bas pour éviter l’effet de moiré. Bien que ce filtre empêche les corps étrangers d’adhérer au capteur d’image, des impuretés ou de la poussière peuvent être visibles sur le filtre, dans certaines circonstances. Si vous avez l’impression que des impuretés ou de la poussière à l’intérieur de votre appareil photo affectent vos photos, vous pouvez vérifier le filtre passe-bas comme décrit ci-dessous. Remarque : attention, le filtre passe-bas est extrêmement fragile et peut être facilement endommagé. Nikon recommande de faire nettoyer le filtre exclusivement par des techniciens Nikon agréés.

Retirez la poussière et les peluches avec une soufflette. N’utilisez pas de pinceau soufflant car ses poils risquent d’endommager le filtre. La saleté qui ne peut pas être retirée par une soufflette doit être absolument retirée par un centre de service agréé Nikon. En aucune circonstance, vous ne devez toucher ou nettoyer le filtre.

4)
François Cuneo
, le 19.09.2007 à 06:42
[modifier]

Oui Mitch.

Mais à mon avis (mais qui n’engage que moi, suite à une discussion avec diverses personnes), il n’est pas si fragile que ça, ce filtre passe-bas. D’ailleurs faut voir comment les services techniques le nettoient. Tout comme nous, avec des systèmes encore plus basiques. Cela dit, faut faire gaffe, évidemment.

Et je pense que Nikon se protège, et voit également un moyen de faire tourner son SAV, comme les autres.

fxprod, j’avais entendu parler du pinceau de peintre. Mais c’est un pinceau bien particulier. Tu peux préciser?

C’est vrai que ça fait pompe à fric tous ces trucs contre la poussière. Si seulement ça faisait vraiment à 100% pompe à poussière:-)

Tony, je crois que l’on ne risque rien, vraiment. Sinon ça se saurait, puisque ces pinceaux sont sur le marché depuis des années tout de même.

6)
archeos
, le 19.09.2007 à 07:34
[modifier]

Je viens de tester la recherche dans Cuk, sur ’’poussière capteur’’. Elle est …achement améliorée ! Ça ressemble beaucoup à Spotlight, bravo à Noé !

8)
fxprod
, le 19.09.2007 à 07:45
[modifier]

J’uilise la marque davinci en 16 mm de large pinceau plat en

SYNTHETIQUE c'est important,

pour les souflettes les pharmacies en sont pleines et bien moins chères, pas prévues pour cet usage spécifiques et surtout regarder bien la tête du pharmacien quand vous lui expliquez l’utilisation… Et enfin la perceuse-visseuse, pas besoin de prendre une à percussion, une d’usage familial courant fait l’affaire du moment qu’elle tourne vite, je vous mets pas les marques.

Il y a un autre truc que j’utilise pour les pétouilles qui collent pas, je frotte la pointe d’un bic à capuchon (les originaux dont j’ai retiré la pointe d’écriture) sur mon jeans et je rentre la chose dans le boitier et sans toucher à rien je fais quelques va et vient. Vous pouvez vérifier l’efficacité de ce bidouillage ent déchirant un bout de papier minuscule il serra attiré par le bic. Tous les gosses font cela en classe surtout ceux qui comme moi préféraient être à coté du radiateur.

Intéressant tout cela, cela dit balader un truc chargé en électricité statique à l’intérieur de la chambre reflex … j’espère qu’aucune décharge ne se produira.

si il y avait des problèmes d’électricité statique cela ferrait le tour d’internet à une vitesse grand v et le système n’existerait plus.

9)
arno pier
, le 19.09.2007 à 08:13
[modifier]

J’utilise un pinceau extrêmement doux, un Camel 2000, taille 20, à la suite d’un article sur le Net (que je ne retrouve pas !). L’auteur donnait des précisions qui permettaient de choisir le type de poils. Je plonge le pinceau dans l’alcool à 90° (juste la moitié de la hauteur des poils) pendant 30 secondes, quand c’est sec un coup de bombe à air pour électriser. Après comme tout le monde, doucement sur le capteur. Pour les poussières résistantes, j’utilise un pinceau de nettoyage pour les boîtiers de chez Radio Shark (je pense que c’est le même que celui de Hama) au moins une minute de bombe à air dessus après un très court passage dans l’alcool. Le prix du pinceau “art plastique” est environ d’un euro …

Tout ça est très empirique mais ça fait deux que je pratique ça aec succès, je n’ai pas le choix, on ne trouve pas produits sophistiqués en Egypte.

fxprod : excellent le coup du Bic Cristal, je l’essai la prochaine fois, ça me paraît être LA solution pour les micro-poussières sans avoir à toucher quoique ce soit.

10)
Blues
, le 19.09.2007 à 08:40
[modifier]

Et même si vous avez le meilleur anti-poussière de la mort qui tue sur votre reflex, tôt ou tard, vous devrez nettoyer votre capteur….

Ah là-là, à l’époque du numérique où normalement on se devrait de tout pouvoir maîtriser, ça fait tache :-) tout de même… c’est vraiment pas une avancée technologique.

Comment j’avais nommé ça déjà ? … ah oui L’arnaque des Reflex Numériques, ou les poussières inévitables ! (avec le recul, j’avoue que le titre était agressif et quelques phrases étaient exagérées) au final c’est vrai qu’il y a plus de peur de que de mal…

A part ça, je pense à celui qui part en vacances avec son réflex (OldGen-sans nettoyeur intégré), de plus on s’imagine une personne pas trop méticuleuse; de plus qui n’a aucun “outil”; de plus qui n’a pas non plus d’ordi pour zoomer et contrôler à mesure ? (bref, tous les paramètres réunis, quoi !) Le pauvre au retour de ses vacances, bonjour la déception, la scéance “retouches” risque de lui prendre un bon moment.

Oui je sais, à l’époque de l’argentique, c’était encore pire ;-)

11)
fxprod
, le 19.09.2007 à 09:34
[modifier]

fxprod : excellent le coup du Bic Cristal

merci j’avais oublié le nom de ce vénérable outil d’écriture.

Depuis que j’ai écris mon commentaires je m’imagine les cukiens au bureau:

lui: “Y a quelqu’un qui a un bic cristal”

eux: euh non, ah si Gertrude la petite secrétaire du 3ième, ben oui tu sais pas très jolie….

lui: ‘jour Gertrude tu as un bic cristal?

Elle: l’est jamais venu dans mon bureau celui-là!!! peut-être une ouverture, “oui le voici”

Lui: de retour au bureau: %¨*£?!° de pointe à retirer, avec les dents.grrrrrrr

Lui: enfin je l’ai eu: “qui c’est qui a un jeans”

eux: Gertrude!!!

lui: Ah non je vais pas frotter ce bic sur la cuisse à Gertrude,elle va finir par croire des choses……

12)
François Cuneo
, le 19.09.2007 à 09:37
[modifier]

Cela dit fxprod, le pinceau qui tourne grâce à une pile est pratique en vacances ou sur le terrain! Je n’ai pas trop envie de prendre avec moi ma perceuse!:-) (même qu’elle est sans fil).

13)
fxprod
, le 19.09.2007 à 09:41
[modifier]

e n’ai pas trop envie de prendre avec moi ma perceuse!

une bombe à air alors…

14)
A.DOU
, le 19.09.2007 à 10:08
[modifier]

Monsieur CUNEO, vous n’ êtes pas le seul à avoir acheté une ARTIC BUTTERFLY 724. Pour les amis belges, vous pouvez la trouvez, chez 2 importateurs : les maisons HOTZ et VAN DER HAEGEN . En espérant, avoir pu vous aider …

15)
Mitch
, le 19.09.2007 à 10:19
[modifier]

Mais à mon avis (mais qui n’engage que moi, suite à une discussion avec diverses personnes), il n’est pas si fragile que ça, ce filtre passe-bas.

Well… Le bricolage… Ou pourquoi je n’achèterai JAMAIS un reflex numérique de seconde main !

L’air comprimé dégraissé en bouteille à 2 – 3 atm à distance respectable de la chambre, y a que ça de vrai ! En déplacement une poire à lavement n’est pas inutile, CHF 15.- dans toute bonne pharmacie. Mais je me répète.

D’ailleurs faut voir comment les services techniques le nettoient.

Je n’ai jamais eu l’opportunité d’assister au nettoyage d’un numérique dans un SAV

Dernière remarque, un boîtier reflex numérique ça s’obture ! Mieux vaut éviter de le laisser “tête en l’air” miroir relevé sans bouchon ni objectif à proximité de la friteuse…

16)
François Cuneo
, le 19.09.2007 à 10:39
[modifier]

Mitch, pour moi, rien de pire que la bombe à air dans la chambre, même de très haute qualité, avec air dégraissé et tout et tout! Il y a presque toujours de très très fines gouttelettes d’eau, même si on fait très très gaffe.

Dernière remarque, un boîtier reflex numérique ça s’obture ! Mieux vaut éviter de le laisser “tête en l’air” miroir relevé sans bouchon ni objectif à proximité de la friteuse…

Pas besoin de ça pour que la chose se salisse!:-)

18)
Mitch
, le 19.09.2007 à 10:52
[modifier]

Il y a presque toujours de très très fines gouttelettes d’eau.

Je n’ai jamais eu de problème d’aérosol avec l’air comprimé dégraissé.

19)
XXé
, le 19.09.2007 à 11:10
[modifier]

Dernière remarque, un boîtier reflex numérique ça s’obture ! Mieux vaut éviter de le laisser “tête en l’air” miroir relevé sans bouchon ni objectif à proximité de la friteuse…

Mouais. T’as beau l’obturer, la poussière finit toujours par s’y coller. Je n’y croyais pas trop… au début. J’ai vite déchanté.
Je n’ai jamais laissé mon 20 D ouvert plus de quelques secondes (faut tout de même enlever un objectif avant d’en remettre un autre hein ;-) ) et jamais au grand jamais avec la tête en l’air. Je lui file même une chtite claque (pas fort hein) quand il regarde le plancher et qu’il ne me voit pas. Mais bon, j’ai beau faire, la poussière s’y colle.
Je commence même à soupçonner Gertrude (tu sais, celle du 3ème… demande à fxprod, il la connaît) de mettre volontairement de la poussière pour qu’on aille lui emprunter son Bic ! :-)

Et Gertrude, elle m’a même collé 3 petites tâches sur le capteur, pas des poussières. Et ça, c’est pas top pasque le coup du stylo chargé même à 300.000 volts, ça les enlève pas.
Je suis en train de chercher comment les effacer, celles-là. Y a quelques articles sur le net qui conseillent certains chiffons zet liquides_qui_vont_bien. Faut que je vois ça de plus près.
Heureusement, ces 3 schtruplf sont en bas des photos, là où y a pas de ciel normalement. Elles ne se voient donc pas trop… Mais bon, faut les virer quand même hein.
Donc, là aussi, si quelqu’un à un truc_de_la_mort_qui_tue, je suis preneur.

Didier

20)
bibi.frikotin
, le 19.09.2007 à 11:29
[modifier]

j’ai essaye ces pinceaux magiques. helas, si on lit bien les notices, on decouvre qu’il existe un gros risque, celui d’entrainer les cochoneries et surtout les traces de graisses presentes dans la chambre reflex sur le capteur ! et le “fabricant” de nous vendre un autre kit de nettoyage de la chambre reflex a utiliser AVANT le pinceau pour capteurs. je n’avais pas, j’ai essaye, au bout de quelques minutes le pinceau immacule avait attire un truc gras et l’avait depose gentiment sur le capteur !!! hop, poubelle… (enfin, facon de parler, je l’ai juste rendu au revendeur qui me l’avait donne a tester) j’ai lu des tonnes d’aneries sur internet la-dessus, les pros utilisent betement des “tissues” genre nettoyage de lunettes et surtout de l’ethanol a 96%, pas d’alcool ou autres gris-gris qui laissent TOUS des traces apres evaporation ! le kit Sinar/Fuji vendu tres cher, c’est ca et des bouts de non-tisse a coller sur une spatule metallique.

21)
alec6
, le 19.09.2007 à 12:32
[modifier]

Zit… non ! pas le Mir Couleur ! le Paic citron ! Mais comme le dit Caplan, faut vraiment avoir un grain ;-))

23)
fxprod
, le 19.09.2007 à 13:22
[modifier]

non ! pas le Mir Couleur ! le Paic citron

et le dreft d’outre Quiévrain!!!!

24)
zitouna
, le 19.09.2007 à 14:35
[modifier]

pas le Mir Couleur ! le Paic citron !

et le dreft d’outre Quiévrain!!!!

Hé, les gars, vous faites la lessive avec du produit vaisselle???
( à moins que vous ne fassiez jamais la lessive…)

Et le savon d’Alep

Lui, au moins, il sait ce que c’est…

z (Velvia, Velvia, pour des couleurs pêtantes! je répêêête: Velvia, Velvia, pour des couleurs pêtantes!)

25)
Mitch
, le 19.09.2007 à 15:40
[modifier]

Exhaustif et même… illustré avec des images… regard d’azur et nerfs d’acier pré-requis

Pros & Cons in english – Demystifying D-SLR Sensor Cleaning – The Different Cleaning Methods

Les 24 méthodes de nettoyage d’un capteur, suivie des 36 vues du Mont Fuji pour changer un peu…

in le lien cité, en pied de page – Only Kodak, Leica and Fuji support the consumer in using the same method that they themselves use for cleaning the low pass filter. All the others manufacturers only support the non-physical contact use of a hand blower.

Trad: “Seuls Kodak, Leica et Fuji approuvent l’utilisation par des tiers de la méthode qu’ils emploient eux-mêmes pour le nettoyage du filtre passe-bas. Tous les autres fabricants recommandent exclusivement l’utilisation d’une soufflette à main.”

Tout pareil – Nikon […] Several forums have posts where readers have been to Nikon Service outside the USA and reported seeing the technicians using Sensors Swabs and Eclipse

Trad: “Plusieurs forums rapportent que certains techniciens du SAV Nikon, en dehors de USA, utilisent les produits “Sensors Swabs and Eclipse”

Sensors Swabs and EclipseClick here for the most current list of camera models, sensor types & the recommended cleaning supplies – Last Updated September 12, 2007

Trad: “Liste des produits “Sensors Swabs and Eclipse” recommandés en fonction du type et de la marque du reflex numérique”

PfouuuuuuuuuuHHH ! Suivant

26)
icaro2005
, le 19.09.2007 à 15:51
[modifier]

La loupe m’intéresse…il s’en vend en suisse ? Une adresse ? merci pour votre aide.

Patrick

27)
Blues
, le 19.09.2007 à 16:27
[modifier]

La loupe m’intéresse…il s’en vend en suisse ?

Quelle mane cette poussière … à croire que c’est fait exprès pour que tout le monde s’en mette plein les poches :-D (puisque même avec ls vibreurs et autres nettoyeurs intégrés, ça n’a pas l’air 100%)

28)
XXé
, le 19.09.2007 à 16:43
[modifier]

Quelle mane cette poussière … à croire que c’est fait exprès pour que tout le monde s’en mette plein les poches

Les poches, les poches… Demande donc à Gertrude, tu verras si ce sont les poches !

Didier (désolé, je sors, je suis déjà dehors !… :-p )

29)
Lindes
, le 19.09.2007 à 17:08
[modifier]

Vous avez fini de parler de moi à tout bout de champ ! Et savez-vous ce que veux dire “jeter une poussière” en espagnol ? Hein ? Je ne prête plus mon bic.

Gertrude Haffon

34)
Nouwanda
, le 19.09.2007 à 19:51
[modifier]

Sinon moi pour tout ce qui est écran et optique j’utilise ces produits ( http://www.xptrade.com ). Ils ont vraiment révolutionné mon quotidien.

Bonne soirée à tous.

Clément

35)
asterpin
, le 19.09.2007 à 21:26
[modifier]

Bah, moi, sur mon 20D, j’emploie coton-tige et alcool isopropylique. Jamais de souflette qui déplace les poussières -> risque de les mettre ailleurs.

37)
XXé
, le 19.09.2007 à 23:38
[modifier]

Bah, moi, sur mon 20D, j’emploie coton-tige et alcool isopropylique. Jamais de souflette qui déplace les poussières -> risque de les mettre ailleurs.

Ben le voilà le truc_de_la_mort_qui_tue !
Je savais bien que ça devait être simple ! J’aurais dû penser à te demander, André ! :-)

Bon, l’alcool iso, noprob, j’en ai un litre. Mais les coton-tige (euh, comment ça se met au pluriel, ça ?…), tu utilises n’importe lesquels ?
C’est l’alcool iso qui retient leurs propres poils ?

Didier

38)
asterpin
, le 20.09.2007 à 00:36
[modifier]

Bah, oui, tu passes délicatement -> t’arraches pas. Eventuellement il y a des petits bâtons avec de la mousse (éponge), mais plus cher, et la mousse se conserve moins bien…

39)
bibi.frikotin
, le 20.09.2007 à 09:38
[modifier]

“André Sterpin : Bah, oui, tu passes délicatement -> t’arraches pas”

M. Sterpin, autant je vous remercie pour vos topics sur le démontage des Mac, autant je ne suis pas d’accord avec vous sur ce conseil :

– l’alcool isopropylique laisse des traces apres evaporation (et ca se voit sur un ciel bleu uni)

– les coton-tiges standard rayent les capteurs !!!!

coton-tige, pourquoi pas, mais recouverts de lingettes optiques, sans appuyer, et je le repete, imbibees d’ethanol qualite maximum de purete, soit 96%.

40)
406
, le 20.09.2007 à 09:45
[modifier]

au siècle dernier, j’utilisais du Varn comme produit pour nettoyer mes cylindres rempli d’ekta monter à l’huile sous un célo à fin d’être scanner sur un rotatif. une fois, j’ai utilisé de l’alcool. résultat, plein de rayure sur le célo. depuis, j’ai toujours trouvé l’alcool abrasif sur le plastique… mais pas sur le verre. d’ailleurs, il suffit de taper “alcool abrasif” sur gogole pour avoir la confirmation de ce … fait.

41)
mff
, le 21.09.2007 à 17:57
[modifier]

Appareil tourné en bas Poire à lavement

tcou tchou

Changement rare d’objectif ( 17-55 )

Ne laisse pas traîner l’appareil sans une petite housse etc…..

Pour l’instant et depuis 3 ans pas de problème, 1 pixel mort mais là c’est une autre histoire

Bonne journée

42)
XXé
, le 21.09.2007 à 20:38
[modifier]

Changement rare d’objectif ( 17-55 )

Le fait est que je me sens (un peu) mal à l’aise à chaque changement d’objectif à cause de cette satanée poussière.
Mais c’est quand même sidérant d’en arriver à ce genre d’états d’âme alors que si on achète un reflex, c’est tout de même d’abord parce qu’on peut changer les objectifs !
Il serait urgent que les grands constructeurs se penchent sérieusement sur le problème…

Didier

PS : pas la peine de réagir à la dernière phrase, je me doute bien qu’il y a longtemps qu’ils se sont penchés, les constructeurs, et que si l’un d’eux trouvait LA solution, ça lui ferait une promo d’enfer…

44)
asterpin
, le 21.09.2007 à 23:39
[modifier]

Perso, j’ai 7 objectifs, des bagues allonges et un doubleur. J’ai toujours mon 20D à la ceinture, il m’arrive, lors d’une journée “normale” (boulot, pas balade photo ou “événement”) de changer 7 à 8 fois. -> en vacances, là, je compte même plus, mais tous les soirs test et vérification à l’écran du macbook, pour éviter d’avoir une série “à oiseaux” le lendemain Je n’ai pas peur de changer et, n’en déplaise à Bibi.frikotin, je nettoie dès apparition, aux coton-tiges et à l’alcool isopropylique. L’alcool c’est comme pour d’autres usages, hein, avec modération! PS: quand je bossais en photogravure, on avait une solution qui ne laissait aucune trace, même si l’on était très généreux, mais j’ai oublié le nom. :-(

45)
Leo_11
, le 22.09.2007 à 11:42
[modifier]

le Mir Couleur ! le Paic citron ! le dreft d’outre Quiévrain… le savon d’Alep

Hé, les gars, vous faites la lessive avec du produit vaisselle??? ( à moins que vous ne fassiez jamais la lessive…)

Ca alors… on peut laver nos réflex dans la machine à laver la vaissalle… ou le linge ???

47)
asterpin
, le 24.09.2007 à 01:22
[modifier]

| 406 > Ça ne me dit rien ce nom, et à ce prix là, on en aurait pas mis trop ;)