Profitez des offres Memoirevive.ch!
Test de l’Olympus µ 770 SW: un appareil vraiment différent

Vous le savez sans doute, j’ai un peu de peine avec les compacts.

Je n’ai testé que ceux qui me semblent faire faire un pas important, voire historique dans le genre…

J’ai des problèmes avec les compacts en premier lieu parce qu’ aucun ne m’apporte le plaisir de prise de vue d’un reflex, mais aussi parce que la plupart d’entre eux ne prennent pas d’images au format RAW, alors que lorsque l’on y a goûté, ce format est une telle merveille pour retoucher les éventuels problèmes (en particulier d’exposition) qu’il devient difficile de s’en passer.

Mais bon.

J’ai un Canon EOS 5D. (testé ici)

J’ai un Canon EOS 400D (testé ici)

Je les adore, autant l’un que l’autre, pour leur complémentarité.

N’empêche…

Jamais, au grand jamais, je n’ai sorti ces appareils sous la pluie.

Et voyez-vous, en Suisse, de temps en temps, il pleut.

Jamais, au grand jamais, je n’ai pris ces appareils à la plage, au bord de la mer.

Certes, j’ai pris un autre compact de temps en temps jusqu’au bord de l’eau pour prendre les gamins.

Vous voulez que je vous explique?

Alors, ça se passe comme ça.

J’accompagne la famille jusqu’au bord de la mer. J’ai dans ma main gauche la bouée de Juliette, dans la main droite un sachet en plastique, contenant un sachet en plastique, contenant mon appareil de photos.

Une fois tout le monde dans l’eau, je prends quelques photos.

Ces dernières dans la boîte, je quitte tout le monde, et retourne à la maison après avoir remis l’appareil dans le sachet interne, histoire surtout de ne pas poser l’appareil où que ce soit à moins de cent mètres d’un grain de sable.

Une fois à la maison, je retourne à la plage.

Au moment où tout le monde sort parce qu’ils en ont marre ou qu’ils ont froid.

Alors quand j’ai vu l’Olympus µ 770 SW, qui annonçait fièrement

  • Water Proof (étanchéité): 10 m.
  • Shock Proof (chute supportée): 1,5 m
  • Crush Proof (on peut marcher dessus), 100 kg
  • Opérationnel jusqu’à -10°

Eh bien, j’ai décidé, après quelque réflexion, de craquer.

l’Olympus µ 770 SW, un appareil avec plein de trucs en plus, qui ne se voient pas

Pour moi, appareil étanche signifie gros machin très très moche, plein de joints orange assez dégueu, et assez peu ergonomique. Ou alors caisson étanche, lui aussi bien peu pratique vu que les boutons sont inatteignables

Cet Olympus casse totalement mon image de la chose.

En effet, il ne se distingue aucunement d’un appareil compact standard.

D’ailleurs, avant de passer aux qualités particulières de l’appareil, en particulier son étanchéité, parlons si vous le voulez bien de ses qualités “d’appareil de photos normal”.

Plutôt petit, léger (155 g sans la carte ni la batterie, 15 de plus avec cette dernière), tenant dans une poche de chemise (ou d’un costume de bain!), il est assez joli.

Comme un compact quoi. Rien de plus, rien de moins.

J’ai choisi un alu brossé associé à un bleu foncé assez classe.

image

Madame Cuk, elle veut toujours que j’enlève les scotchs sur les appareils, elle dit que ça fait beauf de les laisser. C’est comme de mettre des chaussettes blanches dans des sandales qu’elle dit… (ce que je ne fais pas, je tiens à le préciser, je ne mets que des chaussettes rayées dans mes sandales).

Mais oui je les enlèverai, c’est juste pour laisser l’appareil comme s’il sortait du carton pour les lecteurs de Cuk ma chérie…

Le zoom 3X, équivalent à un 38-114 mm, est tout à fait dans la norme. Regrettons au passage l’absence d’un vrai grand-angle. Le mécanisme est interne, ce qui permet d’avoir un appareil très compact, que l’appareil soit en fonction ou pas.

L’objectif est protégé par un volet quand ce n’est pas le cas.

L’ouverture de 3.5-5-0 ne casse pas la baraque, loin de là, mais le piqué est bien présent pour un appareil de ce type. Un petit boost en post-traitement sera pourtant parfois fort utile.

Le capteur 1/2.3 (1 pouce, soit 2,54 cm/ 2.3, soit très petit, ce qui pourrait faire craindre le pire au niveau du bruit) contient 7.4 Mégapixels, pour 7.1 effectifs. Nous verrons que l’électronique ne s’en sort pas trop mal.

Les formats de sortie sont les suivants (JPEG, moins compressé en tête de liste (SHQ) et plus compressé en queue de liste:

  • SHQ 3072×2304
  • HQ 3072×2304
  • SQ1 2560×1920, 2304×1728, 2048×1536
  • SQ2 1600×1200, 1280×960, 1024×768, 640×480

Prise en main

image

  1. boutons du zoom
  2. bouton mode P, Stabilisé, Scènes
  3. bouton visualisation/favoris
  4. Pad avec fonctions aux 4 points cardinaux (voire plus bas) et fonctions principales au centre
  5. bouton Menu
  6. bouton d’impression

l’Olympus µ 770 SW est un appareil agréable à utiliser et cela en particulier parce qu’il est réactif.

Le zoom de l’appareil, comme je l’ai déjà écrit, est totalement interne. Cela permet d’éviter sa sortie lors de la mise sous tension de l’appareil. Grand avantage, l’Olympus est disponible bien moins d’une seconde après avoir appuyé sur le petit bouton “Power”.

Au niveau du déclenchement, si l’on n’est pas tout à fait au niveau d’un reflex la réactivité est assez bonne. C’est agréable, même si cela devrait être la norme. Heureusement, ça le devient, soit dit en passant.

image

Enfin, lorsque je dis que ça devient la norme… au niveau des appareils numériques, oui, mais ne me parlez pas des téléphones en cette année 2007! Autant mon Sony Ericcson K800 (pourtant donné comme l’un des meilleurs) que le Nokia N95 sont tout simplement lamentables à ce niveau.

L’écran de type Hyper Crystal LCD est censé être utilisable en pleine lumière. Certes, il est de bonne qualité mais… je trouve toujours très pénible d’utiliser ce type d’appareil sans viseur en plein soleil. Ses 6,4 cm permettent néanmoins, une fois rentré ou un peu à l’ombre, et en zoomant, de s’assurer de la qualité des images.

L’ergonomie générale est bonne.

Les boutons tombent bien sous la main, même s’ils sont malheureusement (compacité de la chose oblige) bien petits; tout juste aurais-je préféré que les deux boutons de zooms (1 de la figure 3), actionnés par le pouce. le soient par l’index, mais c’est un détail. Il s’agit juste d’apprendre à tenir la chose avec les pouces à l’arrière sur les côtés, et pas sous l’appareil. Faut dire qu’il est tellement petit, cet appareil, lorsqu’on vient d’un 5D ou même d’un 400D (déjà un peu critiqué par sa petite taille par certains) que l’on ne sais plus trop où mettre les doigts!

image

Ah ben le doigt devant l’objectif, en particulier en mode portrait, ça arrive de temps en temps. Et comme en plein soleil, au milieu des vagues, on n’y voit pas grand-chose, le sujet est centré, le doigt n’est même pas remarqué…

image

Ah ben c’est mieux comme ça… un petit passage par Lightroom, et elle est belle. Bon, il ne s’agit pas de la meilleure des qualités prise avec cet appareil (qui a dit “on avait remarqué”?), j’explique pourquoi dans la partie finale de ce test.

Le bouton 2 de la figure 3 permet de passer du mode standard de prise de vue, au mode stabilisé (numérique) ou de choisir un des 24 modes scènes (dont trois modes sous-marins. Certains de ces modes scènes sont habituels (Feux d’artifice, paysage, scènes de nuit), d’autres plus rares (vitrine, cuisine, musée), et d’autres carrément uniques, vu les qualités de l’appareil, puisque nous avons trois modes sous-marins.

Un dernier mode permet de prendre des vidéos jusqu’au format 640/480 en 15 images par seconde. Les autres formats sont 320/240 et 160/120 sur 15 images par seconde toujours.

Ou disons qu’elle correspond à ma logique. Sans mode d’emploi, celui qui a un tant soit peu l’habitude de travailler avec un numérique ne sera pas dépaysé.

image

En plus des menus, bien ordonnés que l’on atteint par pression du bouton 5 de la figure 3, nous trouvons un pad (4 de la figure 3), qui permet:

  • à gauche, de régler le mode macro
  • à droite de régler le flash (auto, forcé, interdit, et anti-yeux rouges)
  • en haut, les corrections d’exposition, par tiers d’IL
  • en bas le mode retardateur

Un clic au centre affiche les réglages importants:

image

  • le mode d’exposition
  • la balance des blancs
  • la sensibilité ISO (Auto et de 80 à 1600 ISO)
  • le mode rapide
  • l’autofocus: intelligent (l’appareil décide ce qui doit être au point) ou l’autofocus sur le collimateur central

Le mode intelligent fonctionne assez bien, mais personnellement, je préfère toujours (d’ailleurs même sur des reflex haut de gamme) choisir la mise au point sur le collimateur que je choisis, quitte à prendre celui du centre, puis de recadrer juste avant de déclencher, pour surtout éviter ce fichu sujet plein centre de l’image.

L’exposition est de deux types: prenant en compte la globalité de l’image ou à prépondérance centrale. Le résultat n’est pas mal, mais lorsqu’une partie de la vue est très illuminée, l’autre un peu plus dans l’ombre, l’Olympus a tendance à se caler sur les hautes lumières pour éviter de les brûler, au détriment des sujets un peu plus dans l’ombre, qui paraissent souvent un peu ternes.

image

Pour ne pas brûler les pavés sur le haut de l’image et garder de la matière, Julette est un peu grise…

Pourtant, le flash automatique est bien parti. Toute la série d’images prises au même endroit est un peu de la même veine.

Un passage dans Lightroom arrange un peu les choses…

image

Eh oui, nous avons à faire à un capteur de compact, avec peu de dynamique, pas à un Canon 5D, EOS Mark 3 ou un Fuji SPro 5.

Enfin, ne comptez pas sur un si petit capteur pour avoir de beaux flous de profondeur de champ. De toute façon, il n’existe pas de mode “priorité au diaphragme”.

image

L’Olympus µ 770 SW permet de monter jusqu’à 1600 ISO. Mais si cette sensibilité est utilisable, elle doit être réservée pour les cas extrêmes.

À 800 ISO, le bruit est encore bien présent, mais facilement réductible via un logiciel dédié (Lightroom, NoiseNinja, Bibble et j’en passe).

image

800 ISO, sans flash, sous un couvert assez sombre. Pas mal non?

Et en 1:1, ça donne ça:

image

En dessous, cet appareil donne des résultats tout à fait satisfaisants, même s’il y a un grain présent à 400 ISO.

image

image

Ici, pas de flash, nous sommes à 400 ISO. Les couleurs sont justes, mais l’étiquette du goulot de la bouteille de Badoit est grillée au centre. Avec un Raw, j’aurais pu sauver certainement du contenu, pas en JPEG.

image

Ici en taille 1:1. Le bruit est bien maîtrisé. Le piqué n’est pas mauvais (pas de post traitement.

80 ISO maintenant, observons le piqué…

image

Les couleurs sont pétantes, mais elles le sont vraiment dans la réalité.

En mode 1:1, zoomons (même image) sur la voiture, nous avons

image

Les flèches ne sont pas d’origine:-) Mais l’on peut très bien lire l’immatriculation de la voiture blanche. Un peu trop bien d’ailleurs… raison des flèches. La définition est bien là!

Un petit comparatif maintenant d’une même image aux différentes hautes sensibilités:

image

400 ISO

image

Détail 400 ISO

image

800 ISO

image

Détail 800 ISO

image

1600 ISO

image

ISO 1600, détail 1:1

Vous l’avez compris, l’Olympus µ 770 SW n’est pas le Fuji F10, F11 ou F30, qui sont des appareils exceptionnels (pour des compacts) au niveau du bruit, mais il est très loin des catastrophes que l’on rencontrait et rencontre parfois chez d’autres… Voire de certains appareils du même fabricant, dans les modèles précédents.

Le système TruePic Turbo, propre à Olympus fait ici du bon travail. Un petit exemple des possibilités macro?

image

Mon genou. Faudra que je songe à acheter un nouveau Lewis moi…

Un conseil encore…

Lorsque vous êtes au bord de la mer, ou dans des conditions de lumière particulières, n’hésitez pas à passer du mode P au mode scènes. En effet, il peut arriver dans ce cas que le programme surexpose les images en cas de forte illumination.

image

Un peu surex, celle-là…

En mode “Plage et neige”, tout rentre dans l’ordre.

image

Mode scène “Plage et neige”

Un autre exemple encore du même sujet?

image

Détail 1:1 de la photo précédente…

image

Dernier point avant de passer aux choses sérieuses: les rafales sont de deux types

  • 1.1 images par seconde, dans ce cas, en plein format
  • 3.5 images seconde mais j’ai constaté qu’en ce cas, l’appareil passe automatiquement en qualité SQ1

Un petit exemple en mode 1.1 images par seconde:

image

image

image

Purée, faudrait qu’elle arrête de tomber sur la tête, Juliette, ou alors que l’appareil soit capable de supprimer les bleus… Plus sérieusement, prendre un gamin est tout à fait possible avec cet appareil, même si la dernière image n’est pas d’une netteté parfaite.

Niveau visualisation des images (bouton 4 de la figure 2), je n’ai pas vu d’histogramme (dommage) mais les informations s’affichent automatiquement quelques secondes.

image

image

Vous pouvez bien évidemment zoomer sur l’image jusqu’à la voir en taille réelle, mais aussi afficher un écran de 4, 9, 16 ou 25 vignettes.

Plus étonnant, vous pouvez aussi afficher un calendrier affichant un mois, avec indication par une vignette du fait que des photos ont été prises à telle ou telle date.

Notez que l’appareil ne sait pas si l’on a pris l’image en mode paysage ou portrait, ce qui implique soit un retournement de 90° anti horaire (ou horaire selon votre tenue de l’appareil) de cette dernière dans l’appareil, soit un retournement de même type dans un logiciel de catalogage.

Et ses qualités uniques, à cet Olympus µ 770 SW, elles valent quoi?

Je ne vais pas m’étendre sur les innombrables gadgets proposés par l’appareil.
Comme la possibilité de créer un calendrier, d’entourer ses images d’un cadre, de voir un diaporama directement sur le boîtier accompagné de musique, ou l’édition des images en noir et blanc (sans possibilité de jouer avec les filtres), traitement anti-yeux rouges et j’en passe (saturation, luminosité). Remarquez… tiens, ça me fait penser que je n’en ai eu aucun, d’yeux rouges, sur mes photos, avec cet appareil. Incroyable…

Passons plutôt à ses qualités qui en font un appareil unique.

Petite histoire pas du tout romancée…

Lundi matin, départ à la plage.

Après nous être tous crémés mutuellement (purée ce que nous sommes blancs!), descente vers l’eau et le sable.

Je glisse, juste avant de partir, mon Olympus µ 770 SW dans la poche arrière de mon costume de bain, heureusement dotée d’un velcro.

Je constaterai très vite que ce velcro n’est pas de trop! Dans l’eau, les poches se gonflent et sans lui, l’appareil serait très vite au fond de l’eau.

Je prends une première photo, non sans passer au mode scène “Plage et neige”. Notez qu’à chaque mise extinction/ mise sous-tension de l’appareil, il vous faudra resélectionner le mode scène désiré, l’appareil passant en mode P

C’est sécurisant d’accord, mais ennuyeux dans mon cas: lorsque je sors mon appareil après avoir nagé un bout vers le large, pas pratique de resélectionner le mode “Plage” avec les vagues, tout en nageant.

Sans compter qu’il fait plein soleil, et que… l’on ne voit pas grand-chose! Heureusement, une fois dans le menu de choix des scènes, la dernière choisie est automatiquement sélectionnée: on peut y aller un peu à l’aveugle.

Je prends ma première photo!…Zut alors, carte pleine!

Et voilà! J’ai laissé la carte dans le lecteur dans l’appartement! Mais ce n’est pas vrai…

Heureusement, l’appareil est doté d’une mémoire interne de 18 Mb, ce qui permet, en mode qualité moyenne, de prendre quelques images. Pratique cette mémoire interne:-)

Je ressors prendre ma frite (vous savez, ce tube en mousse tellement génial, on le met entre les jambes il forme un U perpendiculaire à nous-mêmes et l’on flotte), et je vais faire quelques essais. Il y a pas mal de vagues, et je ne vois pas trop bien ce que je vise.

image

L’eau étant un peu trouble, je préfère ne pas prendre d’images sous l’eau.

Une fois la mémoire interne pleine, je remets l’appareil dans la poche du costume de bain. Attention purée, ne pas rater la poche, bien vérifier que le velcro croche correctement. Ça me ferait monstre mal tout de même de le faire tomber au fond de la mer, parce que je ne retrouverais jamais…

À ce propos, l’entrée dans l’eau, avec des vagues assez grosses, l’appareil dans les mains, était assez tangente: il est tellement petit cet appareil, que lorsqu’on le tient entre ses doigts pour prendre une image, on aurait vite fait de le lâcher.

image

la netteté est un peu trop au centre, sur la vague, désolé…

image

Ah ben ça gicle, hein, je vous avais bien dit!

image

Ça y est, je vais encore en ramasser une en pleine tronche…

Rigolo de voir la tête des gens, qui souriaient en me voyant prendre la flotte avec l’Olympus µ 770 SW! Ils devaient se dire que j’étais complètement fou, et que j’allais vite payer ce petit moment dans l’eau avec mon appareil. Ils n’ont pas tout compris non plus quand ils m’ont vu consciemment enfiler l’appareil dans ma poche, alors sous l’eau.

Allez, je vous montre tout de même (image prise ultérieurement) ce que donne l’appareil sous l’eau. Je plonge l’appareil sous l’eau (zut, je n’ai pas de masque, on visera donc au pif), et voyons ce que ça donne…

image

Purée, c’est quoi ce gros machin en haut à droite. Aaaaaah! Un poisson. Il y a des trucs comme ça sous l’eau, et je ne le vois même pô? J’y fous plus les pieds moi, à la mer…

Il y a même des trucs encore plus étranges:

image

Précautions d’usage

Une fois rentré, je relis vite mon mode d’emploi, pour voir comment rincer l’appareil.

Rien de plus simple: il faut le plonger dans le lavabo (ils disent un seau, mais je pense que le lavabo va bien aussi), objectif en bas, et mettre sous/hors tension plusieurs fois de suite l’appareil.

Ensuite, une dernière fois, le mettre sous tension, le sortir, et le secouer (clapet ouvert).

Vous me croirez ou pas, mais c’est à ce moment-là, quand je l’avais sous l’eau, que j’ai vu apparaître ce petit pictogramme m’indiquant que ma batterie était faible…

J’essaie de mettre mon appareil sur OFF, tout va bien, et de le remettre sur ON, pour pouvoir “secouer la dernière goutte” (hem, eh oui…). Là, l’appareil me dit que ma batterie est vide! Impossible de finir mon nettoyage.

Cela me permet de vous dire que l’autonomie de l’appareil n’est pas du tout exceptionnelle. Nous étions lundi, j’avais chargé l’Olympus µ 770 SW le soir du vendredi au samedi, juste avant de partir. Pour le voyage, et pour le test, j’avais pris 94 images avant le clash.

Pas terrible hein? D’accord, j’avais regardé les menus, testé deux ou trois fonctions, mais faut pas pousser tout de même, rien de bien méchant. Même les transferts je les avais faits à l’aide du lecteur de cartes.

Sans compter le que la recharge de la batterie, via un chargeur quasiment aussi grand que l’appareil, avec un câble d’alimentation en plus (ben oui, eh oh, on n’a pas encore de sans-fil à ce niveau), n’est pas hyper rapide. Comptez largement quatre heures pour effectuer une recharge complète.

L’achat d’une batterie supplémentaire ne sera peut-être pas superflu, qu’on se le dise!

Pour en revenir à notre étanchéité, le fabriquant insiste sur le fait que deux endroits sont dangereux: la trappe de la carte mémoire et de la batterie, ainsi que la trappe vers le port USB / AV.

image

image

Il faut absolument faire attention qu’aucun cheveu ne vienne se prendre dans le rebord de la trappe (alors ça, ça ne risque pas de m’arriver!), sans quoi, l’eau pourrait s’infiltrer. Autant dire que le changement de carte est impossible avant que l’appareil ne soit parfaitement rincé et sec…

Vous m’excuserez, mais je n’ai pas testé une chute de 1,5 m, ni n’ai marché sur mon appareil, même si je pèse largement moins de 100 kg. J’aurais trop peur de le rayer.

Je n’ai pas testé non plus l’appareil à -10°. Je suis persuadé qu’il serait capable de fonctionner, mais j’ai de gros doutes sur l’efficacité de sa batterie: deux ou trois dans la poche près du corps, pour faire un tournus, ne me sembleraient pas de trop.

Facile à connecter

Le câble USB (un peu spécial me semble-t-il, je l’avais perdu, et malgré les cinq ou six câbles du même type (mini USB d’un côté, USB plat de l’autre), impossible de brancher l’appareil. Et soudain, paf, je retombe dessus, je ne sais pas comment.

Eh bien lorsque vous connectez l’appareil via l’USB donc, un menu apparaît vous demandant si vous voulez imprimer ou transférer (PC/Imprimer). L’appareil monte sur le bureau, comme un volume.

Lightroom (par exemple) reconnaît ce volume et propose automatiquement d’importer les images (et même d’éjecter l’appareil si désiré après importation).

En conclusion

Ce petit Olympus µ 770 SW est un appareil étonnant.

Il change la manière de prendre des photos: plus jamais peur de rien! La pluie? On y va…

La neige? L’eau? Le sable? On y va aussi.

Pour moi, c’est extrêmement important, ce changement. Certes, mes Nikon D2X, Canons EOS Mark 2, et d’autres gros reflex de l’époque étaient tropicalisés, et j’étais censé pouvoir photographier sous la pluie, avec les objectifs L chez Canon par exemple.

Mais bon, ça me faisait mal tout de même. Je l’ai fait, mais avec un parapluie, ce qui n’est pas pratique.

Avec ce petit appareil, même si l’on y tient, on ose plus (plussss donc, pas plu, sinon j’aurais mis un N’ avant ose, non mais…). D’abord, il est garanti pour les pires conditions, en plus, si par hasard c’est la cata, eh bien on aura perdu une belle somme d’argent, pas la peau des fesses tout de même.

Ah, au fait, puisque nous parlons gros sous:

  • En Suisse, l’Olympus µ 770 SW coûte environ 510 francs
  • En Europe (hors Suisse) vous le trouvez pour 350 €

Même si le plaisir de prise de vue n’est pas au rendez-vous, comme avec un reflex, même s’il impose sa fichue carte XD, que seuls Olympus et Fuji (à ma connaissance) continuent à utiliser, les résultats sont bons. Ah, au fait, en mode qualité maximale, l’Olympus vous offre, sur une carte de 1 Gb, une autonomie de 300 photos environ (294 pour être tout à fait précis, selon le compteur de l’appareil), en qualité SHQ, la meilleure possible donc, ce qui n’est pas mal du tout. Évidemment, pas de RAW, ça aide…

Ben tiens, puisqu’on en parle, un petit RAW ne serait pas de trop pourtant. Quand les fabricants grand public mettront-ils un format de ce type dans leur compact?

Bref, je pense que l’Olympus µ 770 SW risque de m’accompagner un peu partout, au cas où…

Et puis hé, vous voulez que je vous dise? Madame Cuk, pour la première fois, je dis bien et je le répète, pour la première fois, elle a trouvé cet appareil génial.

Alors ça, je peux vous dire, ça fait tout drôle, et Olympus, rien que pour ça, a fait très fort.

50 commentaires
1)
Aigle4
, le 03.08.2007 à 00:41
[modifier]

Salut François,

Cuk teste un compact, je rêve !!! C’est sûr que faire des photos sur la plage de sable, avec les galets, ça crain moins, sauf pour les fesses, et vouloir en plus rapporter des images des habitants marins… Le reflex aime pas bien.

A une époque j’ai fait ça aussi ;=)) j’avais acheté le baroudeur de chez Fuji. L’était pas mal, on pouvait descendre à un mètre sous le niveau ( garantie constructeur ). J’ai fait plus et pas de problème. Je pense qu’il est beaucoup plus gros que ton Olympus,et une fois il a failli m’échapper des mains. Alors un conseil, si tu as une dragonne ou autre, attache lui une petite bouée plastique qui l’empêchera d’aller dans les abysses, mais toi pauvre terrien tu ne seras pas derrière pour tirer le portrait de tes nouveaux amis.

Pour un petit format ( taille ) qui plus est étanche, elles ne sont pas trop mal tes photos. Je parle technique pas artistique.

Personnellement, j’utilise un bridge Canon le S1is qui date un peu mais, j’en avais marre de traîner un reflex ( 2 boîtiers ) avec les objectifs, 24, 50, 80-200 et 400mm le tout dans une sacoche en cuir qui pesait plus de 10 kg à vue de nez. A la fin je ne le prenais plus, donc plus de photos.

Avec le bridge et son zoom large, tu as presque tout sous la main dans un format ridiculement petit. Mon petit 3 mégapixels me suit partout. Je l’ai tous les jours sur moi. Alors je fais des photos souvent.

Surtout pour les bricolages que je présente sur mon site. Le rapport qualité poids me convient très bien et les bridges n’ont pas le soucis que je sache de poussières qui penètrent lors du changement d’optiques, forcément… Evidemment c’est moins pointu qu’un réflex, le viseur est déplorable, et si t’essaies de photographier par grand soleil, c’est au jugé. Le déclencheur un peu lent, y’ a pas de test de profondeur de champ cher à Chasseur d’images, et sur le S1 is y’ a pas de position dite macro.

C’est bien ce qui me gêne le plus, et si je change pour le S5 ce sera pour ça.

Pour les puristes c’est une abomination qu’un bridge, mais je m’en contente maintenant.

Voili, voilou mon témoignage suite à ton essai Olympique.

Aigle4 ;=))

2)
Jérémie
, le 03.08.2007 à 01:36
[modifier]

Ce n’est pas la première fois que Cuk teste un compact, il me semble… Mais c’est certainement la première fois qu’il est aussi élogieux. Il fait envie ce petit… Sauf pour la durée de vie des batteries. Je cherche (très passivement) un remplaçant pour le Konica-Minolta E500 qui nous sert pour les photos souvenirs (par opposition au KM Dynax 5D qui a plus une vocation artistique (hum! toutes les vocations ne sont pas nécessairement réalisées…)). Un des critères déterminant sera la durée des batteries. Donc là il pèche un peu.

Mais sinon, il est effectivement impressionnant.

3)
archeos
, le 03.08.2007 à 07:11
[modifier]

En vacances, tu disais… Hum

ils disent un sceau, mais je pense que le lavabo va bien aussi

Il résiste aussi à la cire chaude alors ? ;-)

Sinon merci pour le test : moi qui ne suis qu’un amateur, j’ai le choix entre Fuji 10, 11 ou 30 et celui-ci. Pour la carte XD, qu’est-ce que tu as contre : c’est justement elle qui permet la prise de vue rapide ?

4)
fxprod
, le 03.08.2007 à 07:22
[modifier]

deux ou trois dans la poche près du corps, pour faire un tournus,

je remets l’appareil dans la poche du costume de bain

le quizz suisse continue…

Le costume, c’est avec la chemise, la cravate, les chaussettes à rayures ou cela ressemble plutôt à ces vètements portés sur les plages au début du siècle passé, cela ne m’étonne pas que niveau photo il n’y en aille que pour Juliette et le fiston, jamais une image du patron.

5)
pioum
, le 03.08.2007 à 07:32
[modifier]

Du temps de l’argentique j’avais un reflex. Un minolta 800qquchoses.Un viseur fantastique, et un plaisir a prendre des photos…Mais par contre des qu’on part se balader pour faire des photos, c’est 10kg de matériel à se mettre sur le dos, en plus du picnic. De plus, faisant pas mal d’escalade, je me sentais pas trop d’emporter le reflex dans les voies. J’ai donc acheté un compact argentique à l’époque. Il était pas prévu contre les chocs et contre la pluie, mais il a tenu le coup accrocher au baudrier et j’ai pu faire des photos un peu partout sans peur. Depuis je suis passé au numérique, et j’ai choisi un petit lumix qui se faufile dans ma poche sans m’embéter. j’ai surement perdu en plaisir de faire de la photo, (au niveau réglages, viseur,…) mais je fais des photos. C’est bien ca le plus important.

6)
François Cuneo
, le 03.08.2007 à 08:25
[modifier]

Archeos, je ne pense pas qu’il résiste à la cire chaude, raison pour laquelle, finalement, j’ai enlevé le C à Sceau pour le faire redevenir Seau.

Merci:-)

Ah, au fait, pour “les vacances, hum”… J’ai un peu compté: l’écriture de deux tests et de trois ou quatre petites humeurs m’a pris environ 6 heures par jour, tous les jours, pendant ces vacances (on se couchait tard et je me levais tôt, avant tout le monde). Mais j’aime bien ça, alors…

La carte XD est embêtante parce que pas un standard. La CompactFlash ou la SD, d’accord, pas la XD.

Et pour te dire, nous avons un F11 de Fuji, et un Olympus. Je préfère l’Olympus dehors, et le Fuji dedans!:-)

fxprod, que veux-tu, on ne se refait pas!

Aigle4, c’est clair que les bridges ont leurs qualités. Cela dit, vaudrait mieux que leur zoom soit étanche à la poussière (sur un reflex, c’est aussi par là qu’elle entre), parce qu’une fois qu’elle est dedans, tu fais comment pour l’enlever?

epuis je suis passé au numérique, et j’ai choisi un petit lumix qui se faufile dans ma poche sans m’embéter. j’ai surement perdu en plaisir de faire de la photo, (au niveau réglages, viseur,…) mais je fais des photos. C’est bien ca le plus important.

C ‘est vrai, mais c’est aussi autre chose. Ton appareil devient un calepin toujours sur toi. C’est très bien pour profiter de tout ce que tu vois. Mais pouvoir choisir comment on veut en témoigner, autrement que par un cadrage (souvent aléatoire), c’est aussi important, raison pour laquelle je préfère le poids au final à un compact.

Sauf quand le reflex ne peut pas venir avec moi, parce qu’il craint les éléments natuels.

Jérémie, comme tu l’écris, j’ai écrit de nombreux tests sur les compacts. Le dernier en date était le Fuji F10. Mais c’est vrai que depuis deux ou trois ans, ce n’est plus trop ce qui est testé ici.

7)
Yip
, le 03.08.2007 à 09:06
[modifier]

J’ai bien ri _

Et comme souvent sur Cuk, mystérieusement ce test donne envie (de faire des photos, d’acheter ce compact sous-marin, de vacances…)

Merci François (moi je me souviens du test du Canon Ixus 400, normal j’en ai un) et pis après avoir failli acheter un 400D mon budget ne m’a autorisé que le 850i qui me convient très bien. Canoniste je suis, photographe de famille je reste.

8)
dbregnard
, le 03.08.2007 à 09:52
[modifier]

Citation de François: “Mon genou. Faudra que je songe à acheter un nouveau Lewis moi…”

Lewis….. Carroll??? Sans malice (au pays d’Alice),

9)
Atypo
, le 03.08.2007 à 09:52
[modifier]

Super ce petit appareil. Ça donne envie de se balader tout le temps avec.

11)
alarache
, le 03.08.2007 à 10:00
[modifier]

tout à fait d’accord avec madame Cuk: ça me fait dresser les poils de voir des autocollants sur un camescope, un appareil photo etc… ça fait le bof de première

Pense à une chose: il y a un designer qui a bossé à fond pour que le produit soit le plus esthétique possible. Là dessus, il y a un commercial qui vient poser 3 – 4 autocollants ventant les qualités techniques invisibles de l’appareil. Selon moi ces autocollant sont là uniquement pour l’appareil de démo qui tronera derrière la vitre. MAIS ils sont collés sur TOUS les modèles et gachent le design de tous les modèles o(((

Alors par pitié, par respect pour le designer, parce qu’une fois acheté on ne possède pas un objet publicitaire: enlever les autocollants des appareils que vous voyez à porté de main!! o))

12)
Madame Poppins
, le 03.08.2007 à 10:31
[modifier]

fxprod, tu dis comment, toi, pour “costume de bain” ? Maillot ? C’est pas top non plus, tu admettras : maillot de corps, genre marcel ;-)

Quant au tournus, voyons, comment pourrait-on dire autrement ?

(bon, comme je n’ai rien à dire sur la photo, manquant totalement de talent dans ce domaine, fallait bien que je ramène ma fraise pour souhaiter le bon retour à la cuk-family).

13)
Caplan
, le 03.08.2007 à 10:32
[modifier]

Photographier son genou… Voilà un truc auquel je n’avais pas pensé… On est créatif ou on ne l’est pas…

Cet appareil permet vraiment toutes les audaces! ;-)

Milsabor!

15)
Guillôme
, le 03.08.2007 à 11:12
[modifier]

Test très intéressant qui me fait découvrir un numérique dont je n’avais pas idée. Très sympa :)

Maintenant, pourquoi les fabricants ne poussent-ils pas le concept jusqu’au bout ?

– une liaison sans fil pour le transfert des photos = exit la trappe usb risquée pour l’étanchéité

– une batterie intégrée à la ipod ou à la iphone qui évite la trappe risquée pour la batterie

– un mode de rechargement à induction ou par contact sans besoin de prise = exit la trappe pour le chargement

– une grosse mémoire intégrée (genre 2Go) et pas de carte à changer (luxe inutile sur un compact) = exit la trappe risquée pour le changement de carte

Au final, cela ferait un appareil 100% étanche et surement moins cher. Qu’en penses-tu?

En tout cas, il fait envie ce compact, dommage que je trouve la qualité ignoble (je parle parle de la définition) de la photo de ton fils dans la mer avec ses brassards même si ce n’était pas le mode SHG. Je dois être trop exigeant (y’en a ils ont l’oreille, moi c’est plutôt les yeux :D même avec mes lunettes).

Avant de passer au numérique de toute façon, il faut que je change l’ordinateur, l’écran puis que j’ai le budget logiciel genre lightroom. Et après, il faut que je trouve un boitier reflex numérique Nikon avec un capteur taille 24×36 pour éviter de modifier le comportement de mes objectifs! Bref, pas gagné!

16)
Guillôme
, le 03.08.2007 à 11:13
[modifier]

Ah, au fait, pour “les vacances, hum”… J’ai un peu compté: l’écriture de deux tests et de trois ou quatre petites humeurs m’a pris environ 6 heures par jour, tous les jours, pendant ces vacances (on se couchait tard et je me levais tôt, avant tout le monde). Mais j’aime bien ça, alors…

C’est clair que tu aimes bien ça car en cette période de congé, le nombre d’article en attente d’être publié n’a jamais été aussi élevé et tu aurais presque pu prendre des vacances totales sans qu’il n’y ait un jour sans. D’ailleurs, à se demander si Cuk est en vacances :p

18)
993flo
, le 03.08.2007 à 11:28
[modifier]

Encore un super test, bravo François!! Bien qu’il soit résistant à tout, je crois que j’aurais peur de l’emmener dans l’eau et encore plus dans l’eau salée… Hé oui, j’ai jamais de bol alors moi c’est sûr qu’il y aurait un pb une fois dans l’eau^^

19)
François Cuneo
, le 03.08.2007 à 13:42
[modifier]

Guillôme: pas mal ton idée d’appareil “fermé”.

Cela coûterait pourtant certainement cher, et on reprocherait à l’appareil de ne pas pouvoir changer de batteries. Cela dit c’est vrai que pour l’usage…

Quoi? Je la trouve super moi, au niveau définition la photo du petit sous l’eau.

N’oublions pas qu’il s’agit d’une capture d’écran d’une image adaptée à la fenêtre du programme de catalogage. C’est normal que ce ne soit pas top, la définition pour moi n’était pas importante ici, raison pour laquelle je n’ai pas mis d’extrait 1:1.

Caplan, dbregnard il n’est pas bien, mon genou avec mon LeVis?:-)

Hello Madame Poppins!

ET A TOUS: J’AI ENLEVE MES AUTOCOLLANTS!

20)
un collègue
, le 03.08.2007 à 13:57
[modifier]

François, tu n’as plus aucunes excuses pour ne pas venir faire le photographe dans les vagues de la Barbade … faut juste prendre un bon tube de crème pour ton crâne ….

21)
XXé
, le 03.08.2007 à 14:02
[modifier]

Quant au tournus, voyons, comment pourrait-on dire autrement ?

Ok, on dit tournus. Soit.

Bon, et maintenant, pour les français incultes (enfin, au moins moi), tu veux bien expliquer ce qu’est un tournus ?…

fxprod, tu dis comment, toi, pour “costume de bain” ? Maillot ?

Caleçon de bain ?…

(Quelle horreur ! Ok, je sors… :-D)

Didier

22)
fxprod
, le 03.08.2007 à 14:10
[modifier]

Bon, et maintenant, pour les français* incultes*,

enfin un qui le reconnait…

Pas frapper, je ne suis qu’un pôvre petit belge qui défend ces amis suisses, et pis aussi je vais à la cukday.

23)
Madame Poppins
, le 03.08.2007 à 14:17
[modifier]

fxprod, le seul risque, c’est de te faire frapper parce que tu as publié six fois le même message ;-))))))

Tournus, je sais pas comment on peut dire autrement… bougez pas, je reviens…

24)
Madame Poppins
, le 03.08.2007 à 14:18
[modifier]

Merci : là, c’est moi qui passe pour une radoteuse : je vous JURE qu’il y avait six fois le même message il y a dix secondes ! (et j’ai pas bu, promis)

25)
XXé
, le 03.08.2007 à 14:34
[modifier]

Eh ben !

Entre les français incultes, les belges moqueurs et les suisse(sse)s qui radotent…

Et je ne sais toujours pas ce qu’est un tournus !

Pis d’ailleurs, le correcteur d’OS X non plus, y sait pas !

Pfff… Quel site !

:-D

Didier

26)
XXé
, le 03.08.2007 à 14:34
[modifier]

Bon, y a bien un truc qui coince par ici et qui nous fait poster plusieurs fois le même message… Et comme je ne sais pas comment en supprimer un, ben je ruse et j’écris autre chose dedans ! :-D

Didier

PS : euh, sais pas si je vous ai déjà demandé mais… c’est quoi un tournus ?…

:-P :-P

27)
Claude Mouginé
, le 03.08.2007 à 14:34
[modifier]

Bonjour à tous..

Soit dit sans vouloir porter le moins du monde ombrage à la dignité de Madame Poppins, à 14h15, le message de fxprod n’était visible qu’en un seul exemplaire… Pour le sujet du test de François, il y a ce mois ci dans CI un article sur 3 numériques “tous temps tous terrains”, dont le Ricoh que j’ai eu en mains… Il est tellement enveloppé de caoutchouc qu’on se dit que si on l’envoie au sol, il va rebondir comme un ballon de basket. Bon, d’accord, j’ai pas essayé de marquer un panier avec… Certes, les tests de CI ne rivalisent pas avec celui de François, mais ça donne une idée pour ceux qui sont tentés.. Bon week à tous

28)
Madame Poppins
, le 03.08.2007 à 14:45
[modifier]

Claude, rappelez-moi de ne plus jamais vous parler ;-)))

Tournus, bon, j’ai réfléchi, c’est une espèce de “rotation” : avoir deux ou trois choses pour faire un tournus, c’est utiliser durant un certain temps l’un puis l’autre puis l’un puis l’autre… enfin, un truc du genre…

Mais si j’en crois mon petit robert, c’est pas exactement rotation… mais y a l’idée de “tourner”, dans tournus, voyons !

Bref, c’est plus clair, là ?

PS: mais quoi alors, j’ai eu une illusion d’optique, moi, avec cette multiplication des messages ? Faut que j’arrête la verveine ?

29)
François Cuneo
, le 03.08.2007 à 14:59
[modifier]

Merci Madame Poppins d’avoir expliqué.

François, tu n’as plus aucunes excuses pour ne pas venir faire le photographe dans les vagues de la Barbade … faut juste prendre un bon tube de crème pour ton crâne ….

Purée… moi qui pensais que j’étais tranquille encore une bonne semaine, voilà qu’il faut que je lise des trucs pareils… Ah misère… Bon travail au fait, mon grand!:-)

30)
Menalb
, le 03.08.2007 à 15:18
[modifier]

TOURNUS ??? Alors francophones et francophiles de tout et tous bord(s), on n’utilise plus “Antidote”, le dictionnaire canadien, pour se documenter ?

Définition de TOURNUS, nom masculin ◆ [Suisse] Ordre de succession.

31)
fxprod
, le 03.08.2007 à 15:21
[modifier]

Madame Poppins, non vous n’avez pas bu, oui il y a bien eu multiplication des messages totalement indépendante de ma volonté et je me suis battu avec cuk.ch pour les éliminer.

L’est méchant le Claude.

Quant au “tournus” tant décrié je ne m’attendais pas à une telle déferlante de me( r )ssages (normal pour un appareil insubmersibles ou vendu comme tel puisqu’il coule apparemment)), je pourrais dans mon patois semi-français traduire ce mot par faire une tournante de batteries, quoique le mot tournante à mauvaise presse auprès des jeunes.

32)
Gabet12
, le 03.08.2007 à 15:46
[modifier]

Y’a pas que Mme Cuk qui trouve que cela fait “beauf”, les chaussettes (blanche ou autres…) dans les sandales. – La mienne aussi.

J’ai donc viré…

– les sandales !

33)
Madame Poppins
, le 03.08.2007 à 15:48
[modifier]

fxprod, merci, me voilà rassurée sur ma santé mentale ! Quant au tournus – tournante, c’était volontairement que je n’ai pas utilisé le second pour expliquer le premier…

34)
Inconnu
, le 03.08.2007 à 16:23
[modifier]

Me plaît bien cet appareil. Question: les photos sous l’eau sont très très verte et la poisson est en noir-blanc. Existe-t-il un réglage “sous l’eau” ?

35)
tferon
, le 03.08.2007 à 16:52
[modifier]

Bonjour,

Lecteur quotidien mais timide de cuk, je propose une éventuelle tentative hypothétique (peut-être) : tournus : alternance ? Pour éviter la mauvaise presse de tournante.

Tant que j’y suis bravo, à tous, pour tout.

My 2 cents

Thomas

36)
Madame Poppins
, le 03.08.2007 à 17:02
[modifier]

Ah mais c’est bien sûr : alternance ! Merci beaucoup, tferon, je vous décerne le prix du vocable, option helvétie !

37)
François Cuneo
, le 03.08.2007 à 17:30
[modifier]

Lilou, je suis en mode sous-marin là. mais l’endroit était vraiment très vert.

tferon, va pour l’arlternances. Dorénavant, je ferai un tournus entre alternance et tournus.:-)

38)
Claude Mouginé
, le 03.08.2007 à 20:07
[modifier]

Citation de fxprod

L’est méchant le Claude.

Non, j’ai vu UN message. Et pourtant, j’avais assez bu à midi pour en voir plusieurs.

Ceci dit, vous me filez le tournis, avec votre tournus :-)

Madame POPPINS, je vous demande humblement pardon d’avoir pu faire croire à la population cukienne que vous voyez sextuple…

Sur ce, bon week à tous

39)
fxprod
, le 03.08.2007 à 22:33
[modifier]

tournus : alternance ?

une batterie, -->  pas de batterie/
une batterie, -->  pas de batterie/
une batterie,--> pas de batterie,
Le patron d'içi  travaille donc en alternance électrique, de là vient
l'alternateur sans doute.

Vais finir par me faire virer de cuk moi, tout celà pour un ….”belgicisme”, cela c’est ce que l’on dit chez nous des mots qui a que nous qu’on les comprends.

En suisse on dit un suississisme?

j’ai même inventé un mot plein de s encore plus que dans suissesse et même au pluriel il y en aura plus, c’est fou hein.

je vais en prendre le 8 septembre. J’en frémis

40)
fxprod
, le 03.08.2007 à 22:51
[modifier]

La prochaine fois, c’est promis, lorsqu’un “suississisme” aparaîtra dans une phrase, je dirais plus rien. ou bien.

41)
XXé
, le 03.08.2007 à 23:36
[modifier]

En suisse on dit un suississisme?

Excellent :-)

Citation de xxé

Bon, et maintenant, pour les français* incultes*,

enfin un qui le reconnait…

Les autres le sont beaucoup trop (incultes) pour en avoir encore conscience ! ;-)))

Madame Poppins :

1) dans mon message 26, je confirmais bien qu’il y avait un truc pas clair et que moi aussi j’avais eu un message en double… En fait, le 26 était un double du 27. Bon, j’ai moins bégayé qu’fxprod mais de justesse…

2) Tournus : argh ! Que n’y ai-je pensé ! Maintenant, ça paraît évident… On est toujours plus malin… après ! Merci de l’explication :-)

Didier

42)
Madame Poppins
, le 04.08.2007 à 00:47
[modifier]

Claude, je vous pardonne, dans ma grande mansuétude mais pour votre peine, prenez donc le temps de répondre à cette question ici, ça m’aiderait pour la semaine prochaine ;) Ah non, encore une autre question : vous aviez bu quoi ? ;)))

Merci XXé, je me sens moins seule d’avoir vu des “bégaiements” !

Bonne soirée à toutes et tous,

43)
fxprod
, le 04.08.2007 à 07:09
[modifier]

La nuit porte conseil dit on et je vais vous expliquer un belgicisme, nous disons septante et nonante, ce qui doit faire un belgicisme-suississisme puisqu’il parait que nos amis suisses disent comme nous.

Ma compagne est française et lorsque elle me dicte un n° de téléphone, je cite:”quatre vingt dix neuf, soixante seize etc… ” et bien je commence par tapper un huit pour les 99 et un 6 pour 70. smiley énervé

45)
fxprod
, le 04.08.2007 à 09:10
[modifier]

Je trouve mon mot plus joli et je suis content d’apprendre qu’il en existe un officiel.

46)
Karim
, le 04.08.2007 à 15:12
[modifier]

La nuit porte conseil dit on et je vais vous expliquer un belgicisme, nous disons septante et nonante, ce qui doit faire un belgicisme-suississisme puisqu’il parait que nos amis suisses disent comme nous.

Ma compagne est française et lorsque elle me dicte un n° de téléphone, je cite:”quatre vingt dix neuf, soixante seize etc… ” et bien je commence par tapper un huit pour les 99 et un 6 pour 70. smiley énervé

C’est d’ailleurs un calvaire pour les petits français de 5 à 7 ans (disons un certain nombre) qui apprennent la numération. Ils se coltinent déjà onze à seize (où la logique de la numération décimale n’apparaît pas comme avec 17 18 19), de même que les petits suisses et belges pour le coup, et ils retombent sur ce genre d’aberration avec 70 et 90. Si mes souvenirs sont bons septante et nonante avaient pourtant cours en France jadis, la Révolution ayant généralisé ce qui n’était qu’un parisianisme. Ah ces parigos…

47)
Hervé
, le 05.08.2007 à 00:08
[modifier]

Et pourquoi c’est-y que vous sautez au-dessus de quatre et vingt (80). Parce que là, le “huitante” il est vaudois et un peu fribourgeois et uniquement à eux !!!

48)
zitouna
, le 05.08.2007 à 20:20
[modifier]

Encore un test fleuve comme on les aime!
J’ai longtemps hésité, l’année dernière, entre le 720 SW et un Panasonic FX01, fini par offrir à ma moitié le Panasonic pour son 28mm et parcequ’il était “made in Japan” (comme elle)…
De toute façon, on n’a pas trop les phynances pour aller à la mer, alors…
le prochain sera un Olympus!
z (quand à ces affreux autocollants, je suis bien d’accord, c’est d’un laid! je répêêête: quand à ces affreux autocollants, je suis bien d’accord, c’est d’un laid!)

49)
lafs72
, le 27.08.2007 à 15:45
[modifier]

Bonjour, très interessant ce test sur le terrain de l’oympus 770 sw ! cela change des tests qui ne sont que des descriptions ou commentaires de photos …

Un autre appareil était aussi intéressant c’est le Pentax W30 étanche également.

il a quelques avantages par rapport à l’Olympus :

– moins cher de 100 euros – objectif protégé (pas de cache amovible) – il affiche vitesse ouverture et histogramme en lecture et prise de vue – il utilise les cartes SD – il a une macro 1 cm (mais trop pres de l’objectif) avec un mmode flash adouci ! – il dispose de modes de mise au point infini et hyperfocale – il a un mode intervallometre.

Bref, des caracteristiques plus complètes que celles de l’Olympus.

à quand un test comparatif ?

50)
jacques v
, le 05.11.2007 à 20:56
[modifier]

C’est comme de mettre des chaussettes blanches dans des sandales qu’elle dit… (ce que je ne fais pas, je tiens à le préciser, je ne mets que des chaussettes rayées dans mes sandales).

moi je ne mets jamais de chaussettes dans mes sandales

plus sérieusement : à quand un test sur un réflex olympus ? ces appareils au standard “quatre tiers” m’ont l’air très intéressants

jacques