Profitez des offres Memoirevive.ch!
A propos de la taxe sur les MP3… hé, ho, faut pas pousser

Avertissement: cette humeur est suivie d’une réponse bien sentie d’Anne Cuneo.

Pour éviter les confusions, je vous prie d’utiliser l’humeur Hé ho, faut pas pousser, commentaires pour commenter ce que dit Anne, ou ce qui suit ici.

Ce sera bien plus simple de suivre le même fil de discussion sur le même sujet. Merci de jouer le jeu.

Le Matin de juste avant de partir en vacances m’a bien énervé.

Bon, pas le journal lui-même, mais la nouvelle relatée dans cet article.

En résumé:

Le Tribunal fédéral a tranché: il y aura bien une redevance sur les supports numériques. En clair, les baladeurs (MP3, iPod) seront taxés au nom des droits d’auteur. Tout comme les magnétoscopes avec disque dur (graveurs de DVD).

...

Le montant de la taxe sera fonction de la taille de la mémoire. Pour les baladeurs, différents taux existent, mais plus on peut enregistrer de chansons, plus la taxe sera lourde. Pour les magnétoscopes, il faudra compter 0,346?centime par giga de mémoire.

Ayant dans ma famille deux artistes auteurs, je peux comprendre le problème du manque à gagner dû au piratage.

Raison d’ailleurs pour laquelle je ne pirate jamais rien.

Raison pour laquelle la musique sur mon Mac, et celle sur mon iPod est intégralement payée sous forme sonnante et trébuchante à la caisse de mon discaire ou de ma grande surface.

Alors bon, qu’on fasse quelque chose contre les pirates, je suis le premier d’accord. J’ai souvent écrit ici que je ne comprenais pas ce vol permanent plus ou moins entré dans les moeurs.

Mais là, cette taxe (totalement rejetée par les associations de consommateurs) commence à m’énerver sérieusement.

En effet, parce que je suis honnête, je vais payer deux fois des droits d’auteur, et personnellement, je ne vois pas pourquoi je le ferais.

Pire, les associations craignent que les ordinateurs deviennent également soumis à la même taxe.

Je paierai donc une première fois des droits via mon CD, une deuxième fois une taxe parce que j’ai un ordinateur, et une troisième fois parce que je veux profiter de ma musique sur mon iPod.

Hé! Ho! Ça va la tête?

Le pire, c’est qu’il me semble bien que les auteurs se tirent une balle dans le pied.

En effet, j’ai un ou deux gamins qui téléchargent de temps en temps des musiques illégalement.

Je passe beaucoup de temps à leur expliquer que cela ne se fait pas, que s’ils veulent de la musique, il faut qu’ils paient pour cela, même si c’est tellement facile d’avoir tout gratos.

Mais alors qu’est-ce que je vais bien pouvoir leur dire moi, maintenant, à mes gamins?

Hein?

Ils vont me répondre “Papa, je paie déjà via mon iPod des droits, je peux maintenant télécharger ce que je veux comme bon me semble, et arrête de nous emm… avec ta morale.”

Par cette taxe, les sociétés de droits d’auteurs en arrivent à me dire que finalement, mes enfants n’ont pas si tort.

Par cette taxe, les sociétés d’auteurs vont finir par m’enlever mes complexes, et me pousser à télécharger gratuitement.

Même si cette pratique reste du piratage.

Et cette logique de se plaindre d’une plaie et en même temps d’en tirer bénéfice en ponctionnant tout le monde, j’ai de la peine à supporter.

Cela dit, je sais qu’Anne n’est pas de mon avis. Je vous laisse lire ses arguments dans l’humeur ci-dessous.

Un commentaire
1)
Aigle4
, le 26.07.2007 à 00:26
[modifier]

Bonjour,

Hé oui François, les usagers de l’informatique rejoignent les usagers de la route en tant que vache à lait… Tu as tout faux si tu cumules. Les majors se sont faits des co…. en or pendant des années, n’ont pas vu le vent tourner et font cracher au bassinet pour sauver les meubles. Bien sûr c’est pas bien de pirater, pour ma part maintenant j’achète mes CD audio deux fois dans l’année à l’époque des soldes, en janvier et en juillet. Ce mois ci j’ai acheté pas moins d’une cinquantaine de galettes entre 1 et 6 euros. Evidemment ce ne sont pas des nouveautés, mais l’âge m’ayant appris la patience… Les anciennes étiquettes affichaient des prix entre 12 et 22 euros pour certaines oeuvres !!! Quand on sait que les grandes surfaces ne peuvent pas vendre à perte parce que c’est interdit, ça en dit long sur les marges des enseignes.

Si je veux vraiment une nouveauté, j’achète le morceau sur iTunes music store. Pour des enfants attendre deux ou trois ans le CD avant de l’acheter n’est certes pas facile. A mettre des taxes partout sur tous les supports de stockage, de plus en plus de monde achète sur le net en allemagne par exemple leur lot de CD et DVD sans payer l’impôt supplémentaire. Si ca continue ce sera de même pour les disques durs et autres supports. En France, j’en ai un peu marre de me faire tondre alors voilà comment j’opère maintenant.

P.S. Ne pas oublier non plus les bibliothéques et CD thèques qui vous prètent des oeuvres pour une cotisation annuelle très modeste.

Bonne fin de vacances…,=))