Profitez des offres Memoirevive.ch!
Voitures de riches, voitures de pauvres, quelques questions

Il faut que je vous avoue un truc.

Depuis tout petit, j’adore lire aux toilettes (ben oui, c’est tout de même le seul endroit où l’on me fout la paix) des revues sur la photographie (Chasseur d’Images, Réponses Photo, Déclic Photo, Le Photographe et j’en passe), des revues sur le Mac, et…

Et… je ne sais pas si j’ose… Bon allez, je me suis lancé, faut que je fasse mon coming-out: la Revue Automobile.

J’y ai été abonné de longues années, puis me suis désabonné lorsque le journaliste sportif, Mario Luini, un vrai bon spécialiste dans le domaine, écrivant aussi dans 24 H, avait un parti pris trop Sena à l’époque de son combat avec Prost, alors que j’étais plutôt de l’autre bord, mais aussi et surtout lorsque je me suis rendu compte que la ligne éditoriale était vraiment trop en désaccord avec certaines de mes idées écologiques.

Le style “La bagnole c’est bien, les écologistes sont tous des cons”, ça va un moment, après, on se lasse… si l’on est un peu écolo, bien sûr.

Et puis, il y a deux ans, je suis retombé sur un numéro de ce journal, que l’éditeur m’avait envoyé en pub pour les cent ans de la revue.

Oh, la ligne éditoriale dont je parlais n’avait pas beaucoup changé.

Moi non plus, mais force m’a été de constater que des journaux sur l’automobile, paraissant chaque semaine, avec la qualité d’un mensuel, il n’y en pas dans la presse francophone. Comment? AutoPlus? Je parlais d’un journal de qualité (ne vous énervez pas, j’aime bien lire aussi ce journal, pour avoir des scoops parfois, ou pour rigoler un coup).

Oui, la Revue Automobile, pour ceux qui aiment la voiture, est vraiment un très très bon journal.

Alors, je me suis réabonné.

Tiens, ça me fait penser d’ailleurs… je me disais l’autre jour qu’il faudrait que j’écrive une humeur sur les voitures présentées et testées.

Parce que si je me fie à ce genre d’articles, je me dis que la Suisse (l’Europe?) doit vraiment être dans une période faste économiquement.

Plus de la moitié des modèles je pense, coûte plus de 50’000 francs suisses (divisez par 1.6 pour avoir le prix en Euros). Un tiers dépasse allègrement les 100’000 francs. Je sais bien que le but est aussi de faire rêver (moi, ça ne me fait rien, certains adorent), mais je sais également que ces voitures se vendent très bien.

Mais bon sang qui peut se payer des machines pareilles?

Lorsque j’écris un article sur un appareil de photo, on me dit que j’ai de la chance de pouvoir me le payer, tout ça… Mais il s’agit à chaque fois d’un investissement, après revente du précédent boîtier, d’au maximum 2000 francs, et encore, c’est tous les deux ans…

Là, 100’000 francs pour une voiture, mais comment on fait pour mettre autant d’argent là dedans. Ou plutôt pour avoir assez d’argent pour en mettre autant dans une voiture?

Vous me direz que c’est un peu la même chose avec les montres, sauf que je ne vois pas beaucoup d’Audmars Piguet ou une Patek Philippe au poignet des gens que je croise (et je suis attentif à ça), alors que je vois beaucoup de ces gros 4/4 qui coûtent la peau des fesses, beaucoup de ces cabrio Mercedes (ben tiens, ça me plairait, ça, faut avouer), coupés BMW sur l’autoroute.

Mais comment ils font pour se les payer, les gens, ces véhicules?

Ils appartiennent aux banques? Leasing? Je veux bien, mais faut les sortir alors, les mille, deux mille, (voire plus si entente) francs par mois pour payer les traites.

Bon.

En fait, ce qui m’a fait écrire cet article, ce n’est pas ça.

Vous venez de lire juste l’introduction. Ben oui, désolé, chais pas être court…

En fait, ce qui m’a fait tiquer, et qui m’inquiète au plus haut point, c’est l’article “Low Cost contre électronique”, à la page 15 du numéro 25 du 21 juin 2007 de L’Automobile Revue

On y parle du projet avancé de Renault, avec Mahindra, son partenaire local, de faire une voiture à 3000 € pour l’Inde, afin de faire face à Fiat, qui avec Tata (un autre partenaire local), va proposer une voiture ultra low cost pour 2600 €.

Évidemment, à ce prix-là, la Logan (de Dacia, via Renault) n’a qu’à aller se rhabiller.

L’article parle d’une étude de PriceWaterCoopers qui prévoit une augmentation de 9.5 millions de véhicules au niveau mondial, dont 4 millions de ce type de véhicules Low Cost.

Jusque-là, ça va.

Bon, on se pose bien deux ou trois questions au niveau du prix du pétrole, qui ne va pas vraiment tendre vers la baisse vu l’augmentation de la demande.

Cela dit, ce n’est pas à nous de faire la leçon à qui que ce soit. Je ne vois pas pourquoi un Indien, sous prétexte qu’il n’y a pas eu accès jusqu’à ce jour par sa situation pour le moins précaire, ne pourrait pas obtenir une voiture lui aussi maintenant.

Je pense même qu’il s’agit d’un progrès vers l’égalité entre les peuples, même si ces voitures sont vraiment très simples.

Le problème en fait se situe un peu plus loin dans l’article, et là, je ne sais pas vous, mais moi, ce que je lis me fait frémir:

Ces modèles ne feront pas apparition sur nos routes car leur prix tiré ne leur permettra pas de respecter les normes européennes. Leurs moteurs, notamment, ne devraient pas comporter de système complexe et coûteux de catalyseur réglé ou autre filtre à particules.

Et l’on peut se demander si l’accès à la motorisation des pays émergents peut et doit se faire au prix d’une nouvelle pollution considérable engendrée par des millions de voitures minimalistes primaires sur ce plan.

Au nom du développement, les pays émergents ont déjà été exemptés des dispositions du Protocole de Kyoto. Il vaudrait mieux saisir l’occasion pour inventer de nouveaux petits moteurs dits “propres”.

Alors là les bras m’en tombent…

En vrac, plein de choses se bousculent dans ma tête:

  • comment est-il possible, alors qu’on nous hurle que la planète va crever sous les problèmes d’effet de serre, que l’on parte dans la création de voitures qui vont polluer comme nos voitures le faisaient il y a vingt ans?
  • si je pourrais à la limite comprendre qu’une entreprise locale se lance dans ce genre de véhicules “sales”, par manque d’expérience ou je ne sais quelle bonne raison, comment est-il possible que de grosses entreprises comme Renault ou Fiat (et certainement d’autres) se permettent de mettre sur pied des véhicules pareils?
  • ces fabricants ne font-ils pas preuve d’un cynisme épouvantable, faisant passer leur profit, et peut-être, nous sommes d’accord, leurs places de travail, au détriment de la sauvegarde de l’environnement, qui, rappelons-le, n’a rien de local, mais se trouve être par définition planétaire?
  • comment, ces fabricants toujours, peuvent-ils faire preuve d’un tel double langage, montrant ici, en Europe, leur attachement à cette même sauvegarde de l’environnement, et là-bas, ce cynisme dont je viens de parler?
  • devons-nous permettre ce lancement de véhicules, sous prétexte de permettre à des pays pauvres de profiter de la mobilité, comme nous l’avons fait à l’époque où nous-mêmes les polluions sur leur dos?
  • et finalement (c’est peut-être le pire dans ma tête de me poser ce genre de questions), ne se fout-on pas de la gueule du monde lorsqu’on nous parle des centimes climatiques que nous devrions payer dans nos pays pour permettre d’investir dans des technologies propres, alors qu’à côté de chez nous, ou presque, nous sommes prêts à construire n’importe quoi, sous prétexte de ne pas perdre de parts de marché?

Voilà.

Je ne sais pas vous, mais moi, ça m’interpelle à mort quelque part, tout ça…

119 commentaires
1)
Yip
, le 26.06.2007 à 00:14
[modifier]

Et tu as tout à fait raison, entièrement d’accord avec toi, j’ignorais tout ça.

Ça fait bien longtemps que je pense qu’en effet “on se fout de la gueule du monde”, de la terre, de sa population et même de l’espace qui est déjà bien pollué, plein de débris en tous genres en orbite.

Où dois-je signer la pétition (probablement inutile comme 99,99% des pétitions) ?

2)
Franck_Pastor
, le 26.06.2007 à 00:18
[modifier]

Je n’aime pas les voitures individuelles, parce que ce sont des catalyseurs de bêtise humaine. Je ne suis vraiment pas riche, mais j’ai le privilège de pouvoir m’en passer et donc n’en ai pas.

À toutes tes questions, la réponse est désespérement simple : dans la tête des décideurs de ces firmes, les considérations écologiques passent bien après le fric que ces voitures vont leur faire gagner.

Et puisqu’on libéralise de plus en plus, tout en mondialisant, avec de moins en moins de garde-fous, personne ne va les empêcher de gagner leur fric de cette façon. Et surtout pas les ouvriers de Chine ou d’Inde, trop ravis qu’on leur fournisse du travail à fabriquer ce qui sera la tombe de leurs descendants.

3)
Saluki
, le 26.06.2007 à 00:20
[modifier]

François tu sais que quand on parle de bagnoles sur cuk, le record de commentaires est en ligne de mire…

Je rentre du Liban. Dans le centre commercial CityMall, de Beyrouth, galerie marchande d’un hyper Casino avec à l’autre bout un BHV qui ouvre ces jours-ci, on se croirait dans n’importe quel CC français, sauf que c’est propre comme en Suisse.

Dans le hall, il y a trois 4×4 chinois, d’un nom imprononçable et leur logo n’est pas plus clair. Ce qui l’est plus, c’est le prix du plus luxueux, cuir, clim etc pour 17500US$. Soit au cours du jour 13 000 euros. Ce sont de VRAIS 4×4, pas des SUV, avec boîte transfert, chassis et pas coque autoporteuse. Bien entendu, tu chercherais en vain un pot catalytique. Le moteur est un Mitsubishi essence.

Donc, on peut condamner le cynisme des constructeurs européens et américains, mais leur vraie concurrence a les yeux doublement bridés : les japonais vendent leurs “vieux” moteurs aux chinois , tout comme Daimlerchrysler vend encore des antiques 240D à Tata.

Bon, c’était mes deux balles pour dire que ce n’est pas simple, mais je n’ai pas la solution.

4)
pter
, le 26.06.2007 à 01:39
[modifier]

je passe sur le cliché vite fait du pasteur sur les Asiatiques et indiens..

On ne peut pas reprocher a qui que se soit de vouloir avoir du taff, gagner sa vie et de rouler en voiture!

En 1989, j’ai travaillé sur la twingo, le coût de PRODUCTION de la bagnole était:…..-(moins de) 20,000frs français de l’époque (2,000 Euros au cours du change a aujourd’hui). Si on pouvait le faire hier, on peut le faire encore moins cher aujourd’hui (surtout en Inde…), vu que les outils de production et de développements ont été largement amortis… mais ça mettrait le bronxe dans la tête des gens qui commencerai a comprendre que l’on se fout sévère de leur gueule et du portefeuille. Car moi j’achète tout de suite une twingo NEUVE a moins de 2,000 euros…pas vous? Donc le politique correct est de développer une bouse qui doit coûter ~400 euros en production et la vendre a 3,000, comme ça les Européens comprennent que le prix des bagnoles “propres” est justifié… on culpabilise et on en parle. En parler c’est faire du marketing. Et on accepte de payer des prix complètement dingue a aujourd’hui. Une voiture pollue, point. Et ceux qui en change tout les ans parce que le nouveau modèle est sortit, sont les pollueurs. pas les indiens, pas les chinois. Et les “vieux moteurs” japonais ne sont pas plus polluant que les “nouveaux” moteurs de chez Renault…

5)
PSPS
, le 26.06.2007 à 02:48
[modifier]

Quand je contemple à la TV les gerbes de flammes et les nuages de fumées que dégagent fusées et missiles qu’on lance aux quatre coins de notre terre qui ne tourne plus si rond, je me dis que la poillution automobile n’est pas près de diminuer. Ce qui ne m’empêche point de participer à l’effort collectif comme tout occidental moyen et bien-pensant : j’use des transports en commun ou je roule à vélo :-)

6)
Le Citadin
, le 26.06.2007 à 03:36
[modifier]

Vraiment, je sais que les petits gestes que l’on pose au quotidien valent la peine.

par contre, le discours écolo commence sérieusement à me tomber sur les nerfs. ici, au Québec, j,ai parfois l’impression que le discours écolo a remplacé le discours religieux des années cinquante, dans la mesure où le discours écolo et le discours religieux ont un but en commun: nous faire sentir coupable.

Et là, en lisant l’article ci-dessus, j,apprends en plus qu’à chaque geste que je pose, le “voisin” à l,autre bout du monde pollue deux fois plus.

Vraiment, je sais que ça vaut la peine de persister en faisant notre possible, mais le discours écolo, tant qu’à moi, devient redondant et, franchement, ne sert à rien…

7)
Okazou
, le 26.06.2007 à 06:01
[modifier]

François, t’es pas sympa de coller un tel sujet le jour où j’ai la tête prise dans l’étau d’un rhube de cerbeau carabiné qui m’a contraint à monter des essuie-glaces sur mes globes occulaires pour te lire. Alors, viens pas te plaindre si je ne suis pas trop aimable.

•••

On s’en fout, de la poignée d’Indiens et de Chinois qui pourront s’acheter une voiture, même pas chère. Sur 1,2 milliards de Chinois, devinez donc combien ont franchi, même un peu, la porte des paradis de la consommation.
Vous ne savez pas ? Au grand maximum 80 millions. Soit 1 sur 15 à peine. Encore moins en Inde. Les autres sont archi-pauvres et le resteront… un certain temps. De plus, quand on achète une voiture dans ces pays-là – mentalité de pauvres – c’est pour bosser et tenter d’améliorer la pauvre qualité de vie de sa famille et payer l’école pour les enfants, pas pour faire le zouzou ni le m’as-tu-vu, encore moins pour étaler son orgueil sur l’indécent objet de son désir, non plus pour prendre des vacances. Il n’y a pas de vacances à prendre après avoir acheté une voiture ; ou un âne et sa carriole. On bosse !

Le problème n’est pas là-bas mais ici, il ne les concerne pas, il nous concerne, nous le phare du monde qui doit se montrer exemplaire, il se situe à un niveau, un seul : Tant que l’homo occidentalis (ce gros con qui se prend pour un grand porteur de vérité universelle) opposera à toute critique et surtout à toute demande un « C’est mon droit » et jamais un « C’est mon devoir » (ou alors pour rebasculer très vite sur un « C’est mon droit » — chassez le naturel…), nous accuserons tel ou tel, comme ici, mais jamais nous-mêmes, et la planète continuera sa route vers le grand mur à pleine vitesse. Merciiiiiiii !

Les droits dont nous disposons et dont nous usons abondamment, nous donnent des devoirs, pour atteindre à l’harmonie. Toute chose, tout acte, ayant son prix.

Malheureusement, l’homo occidentalis est con au point d’imaginer qu’il a payé le droit de rouler dans sa tuture (toujours polluante ! — oublions ce discours sur les voitures plus ou moins polluantes) le jour où il a signé son chèque pour son tas de ferraille (faut pas dire « tas de ferraile », ça lui fait de la peine). Vous voyez, il n’a même pas compris ça, je n’exagère pas quand je dis que c’est un gros con, un con monumental !

Va donc essayer de lui dire, au barbare qui se prend pour un humaniste et un exemple pour l’humanité (si, si !), que ce qu’il a payé ne représente que le droit de possession, pas le droit d’usage, pour lequel il existe bien d’autres coûts qu’il faudrait tout de même qu’il paie. Du moins si c’est un honnête homme (c’est là qu’il faut rire !) D’ailleurs, nous parlons de la voiture mais c’est valable pour à peu près tout ce que nous achetons, y compris la bouffe, les fringues et le reste. Acheter, consommer sont des actes à grande responsabilité.

Y’a un truc tordant, avec la voiture. Pointe-toi à la sortie d’une ville entre 17 et 19 heures et regarde. Tu vois rentrer tous les mecs qui bossent à l’extérieur et sortir tous les mecs qui dorment à l’extérieur. Et réciproquement. Des milliers de types qui revendiquent tous bien haut que travailler hors la ville et coucher intra-muros, réciproquement travailler intra-muros et coucher à la campagne, c’est un de ces droits qui ne se discutent même pas.
Un immense gâchis facile à erradiquer ? Certainement mais n’oublie pas que tu parles de gros cons qui ne défendent que leurs droits et font l’impasse sur leurs devoirs.

Un devoir – quand nous savons que les ressources se tariront très vite – que de vivre dans la cohérence en limitant ses déplacements, notamment en voiture ?

Y’a un autre truc tordant, avec l’avion. Si tu fréquentes les aéroports de province au petit matin, tu assistes à la noria des petits avions d’affaire qui, dès potron-minet, s’envolent vers la capitale. Le TGV serait une meilleure solution ?
Et quand tu es à Roissy, tu assistes à la même noria de gros avions qui décollent dans une incroyable gabegie de kérosène, vers des destinations lointaines. Les mètres cubes de carburant grillés à jamais chaque matin que le libéralisme fait doivent être indispensables au marché. Si, si !
Quoi ? Tu es commercial, tu disposes de ton Macintosh que des ingénieurs musclés ont fait pour toi et iChat que d’autres ingénieurs futés ont conçu pour que ton homologue commercial aux zuessa et toi-même puissiez rester chez vous, en tête-à-tête et sans fatigue, bien au chaud, la clope dans la main gauche, la chope de thé dans la droite, et tu prétends qu’en y ajoutant un fax tu n’as aucun besoin sérieux de te déplacer au bout du monde pour faire le point, discuter le bout de gras et signer tes contrats ? Incroyable ! Et tu dis que tu ne crains pas le ridicule en avouant ne jamais bondir à l’aéroport prendre le vol Tartempion de 5 heures pour le terminal des prétentieux et que tu n’as pas baisé l’hôtesse ? Ça te pose son gros niais, ça, pourtant.
Mais, dis-moi, tu ne mettrais pas un peu trop ton devoir social en avant, pour le coup ?

Devoir social.  « Vous avez dit social ? », nous lancent distraitement les libéraux et leurs complices, tous innocents (bien sûr !)

Quel est le véritable coût de NOS voitures ? Je parle bien des nôtres car il a sans doute échappé aux plus distraits d’entre vous que les voitures indiennes et chinoises qui nous terrorisent par le niveau de pollution de leurs effluents, non seulement ne roulent pas sur les routes aujourd’hui mais les usines pour les construire ne sont pas encore bâties.
Tandis que les nôtres, de voitures, elles sont incroyablement nombreuses et sont déjà responsables de bien des dégâts écologiques, bien réels, bien palpables. C’est tellement plus chouette d’accuser la poignée de futurs acheteurs de vilaines caisses polluantes de nous gâter la vie, à nous et à nos centaines de millions de caisses tellement moins polluantes. Pour l’instant, m’a hurlé dans le tuyau de l’oreille (que j’ai bouché) l’incroyable Monsieur de Lapalisse : « Les seules voitures qui ne polluent pas sont celles qui n’existent pas. »

« Mais voyons, Okazou, ce ne sont pas les pauvres Indiens et Chinois, qui nous choquent et que nous accusons mais les fabricants occidentaux qui vont lâcher sur le marché des quantités de saloperies très polluantes. »
Ce sont donc des constructeurs de chez nous, nous sommes alors responsables et il nous faut chercher quel est notre devoir pour répondre aux actionnaires des fabricants cyniques.

Il y a plusieurs réponses, sans doute. On lance une grande campagne de boycottage de Renault ? Ceux qui ont une Renault s’en débarrassent et ceux qui voulaient en acheter une prennent une marque qui ne joue pas à ce petit jeu de la pollution. Ça, c’est la vision neuneu.
Ou alors – mais là on se heurtera à notre indécrottable homo occidentalis –on s’attaque à son économie libérale transnationale et on contraint Renault à fournir, à prix coûtant, sa technologie à l’Inde pour la fabrication indienne en régie nationale de voitures non polluantes. Si tu n’as pas à verser de dividendes à l’actionnaire, si tu fabriques sans chercher à faire le plus possible de bénéfices (si tu te débarrasses du credo libéral), si tu es au service des hommes, tu développes des produits de meilleure qualité et tu développes l’économie locale. À terme, la planète a tout à gagner. Il devrait tout de même être clair que le problème posé ne l’est que dans le cas d’une recherche maximale de bénéfices pour le profit de gens qui ne travaillent pas, qui ne produisent pas et imposent au monde cette dictature de l’actionnariat.

Vive la délocalisation humaniste ! Partageons les savoirs !

Pas de bol, on a voté pour le plus libéral des candidats ! On doit être très cons, tout de même, ou alors très cyniques. On n’est certainement pas des braves gens, ça, c’est sûr.

Le bruit des moteurs, le gâchis définitif de carburant, le coût humain des guerres de maîtrise du pétrole, le coût financier des accidents, le coût humain des accidents, le coût financier de la pollution, le coût humain de la pollution…

Ayons une pensée chaleureuse pour l’abruti qui a jugé de son devoir d’homme responsable de ne pas posséder de voiture et qui paie pour ceux qui en ont une. Solidarité vicelarde. Pollueur, payeur ? Ben voyons ! Une grosse vignette ? Et puis quoi encore, seuls les riches pourront la payer. On nationalise les milliardaires ? Tiens, ça ne doit pas être bien difficle, ils sont si peu nombreux. On les colle à des Tâches d’Intérêt Général ? Libérons les riches du capitalisme qui les emprisonne !

Tout ira subitement mieux lorsque la colonne « devoir » sera aussi bien remplie que la colonne « droits » au livre de la démocratie. C’est pas pour demain ; homo occidentalis liberalus veille. Homo horribilis.


Consommons moins pour travailler moins.
Et vivre plus, eh, banane !

9)
François Cuneo
, le 26.06.2007 à 06:41
[modifier]

Okazou.

Nous polluons.

Nous exploitons.

Je le sais bien, mais nous n’allons pas changer le système. C’est toujours la même chose avec toi, faudrait tout faire péter puis recommencer autrement. Pour autant qu’on soit d’accord (je dis pas que je ne le suis pas), tu sais bien qu’on ne le fera pas.

Donc la seule solution (je sais bien que tu n’es pas d’accord mais dans les 20 prochaines années, tu n’y changeras rien), c’est de faire un maximum AVEC le système pour qu’on pollue le minimum.

Je suis peut-être un gros con, mais je ne me sens pas responsable en tant que personne de ce qui se passe en Inde au niveau des futures voitures construites dont je parle dans l’article. Cela dit, je me sens responsable de polluer pour aller bosser à 30 km de chez moi, ça commence à me poser un vrai problème de conscience.

Le système étant ce qu’il est, c’est vrai que nous les avons pollués avec nos voitures existantes pendant des années.

Alors quoi Okazou? C’est bien leur tour?

Faut pas pousser tout de même, on peut empêcher ça. C’est le genre de dérive du système que l’on peut stopper, c’est du CONCRET Okazou.

Et ne t’inquiète pas, ce n’est pas une question de partage de savoir. Les Indiens en savent plus que nous sur bien des points (on engage qui comme développeurs informatiques maintenant, et pas seulement parce qu’ils sont moins cher)?

Le savoir, ils l’ont, et s’ils ne l’ont pas encore tout à fait dans certains domaines, ils l’auront dans les trois prochaines années.

11)
Okazou
, le 26.06.2007 à 06:55
[modifier]

« Nous polluons.

Nous exploitons.

Je le sais bien, mais nous n’allons pas changer le système. »

Tu vois, François, le problème, il est là. Nulle part ailleurs.

Maintenant, si tu parviens à m’expliquer, après l’avoir afrfirmé, pourquoi il ne faut pas changer le système, la discussion pourra commencer. Et pourquoi pas fertile ?

« Faut pas pousser tout de même, on peut empêcher ça. C’est le genre de dérive du système que l’on peut stopper, c’est du CONCRET Okazou. »

Le concret commence toujours par une analyse sérieuse des causes. Bizarrement, la secte libérale s’en abstient toujours.

Cela me rappelle un coup de chaud avec Théodore quand j’essayais de faire comprendre que lorsqu’il faut amputer pour rester en vie, rien ne serait pire que des soins cosmétiques.

Le monde entier sait désormais que la voie économique libérale entraîne le monde à sa perte. J’ai cité ici des ouvrages d’économistes libéraux qui prouve que les théories libérales n’ont rien de scientifique et tout de la croyance et de la méthode Coué. Il existe d’ores et déjà d’autres voies qu’il est temps d’emprunter. Comme il existe d’autres façons de vivre. De multiples. Alors le coup du cautère sur la jambe de bois, c’est comme la politique des petits pas et réciproquement.

Tu me rappelles un gars contre qui je jouais au billard hier soir. Nous lui disions ce qu’il fallait faire pour ne pas perdre, il nous répondait qu’il ne le sentait pas. C’était pourtant ça et rien d’autre qu’il fallait faire. Il a donc perdu.


L’énergie la moins polluante est celle que l’on ne consomme pas.

12)
nautilebleu
, le 26.06.2007 à 06:55
[modifier]

Outre la pollution de leur moteur, je me suis toujours posé la question de la sécurité de ces modèles. Alors que Renault vante sa gamme de véhicules qui ont presque toutes obtenues 5 étoiles au crash test EuroNCAP, il reste étonnament silencieux pour la Logan (et même dans les magazines, je n’ai jamais eu de retour à ce sujet, les journalistes seraient-ils complices ?)

13)
Madame Poppins
, le 26.06.2007 à 07:05
[modifier]

C’est dans ces moments-là que j’aime particulièrement les forums de nana, où on cause de mascara, de crèmes et de baume démélante pour les cheveux….

Bonne journée, je pars…. en voiture !

14)
Inconnu
, le 26.06.2007 à 07:08
[modifier]

Un moyen efficace de changer (un peu) le système est de reconsidérer le besoin permanent d’une voiture et, en dessous de 15’000km par an de prendre les dispositions qui coulent de source. Je crois que ce système existe aussi en Belgique et peut-être en Allemagne… en tous cas, je ne peux plus vivre qu’avec

15)
Okazou
, le 26.06.2007 à 07:12
[modifier]

Pourquoi pas, Mirko-14 ? Et puis vider la ville de ses voitures et imposer le transport en commun. Il existe tout un éventail de mesures efficaces. Le seul écueil, c’est la voiture et ses foutus admirateurs.

17)
Inconnu
, le 26.06.2007 à 07:25
[modifier]

En tant que citadin, vivant à 500m de la gare de Bern, j’ai, grâce à Mobility et aux CFF, les chances suivantes:

1) Accès au meilleur réseau de transport du monde (sauf il y a quelques années où les Japonais ont dépassé la moyenne des trajets annuels en transport en commun des Suisses de 10km ou quelque chose comme ça) + possibilité de réserver un véhicule dans une gare située à l’autre boût du pays

2) Aucun souci d’assurance à payer, de garage à gérer, de changement de pneus en hiver, de voiture à laver, de plein à faire…

3) J’ai des prix chez Hertz et Avis en Europe en cas de vacances lointaines

4) Si je me gare sur un parking où un con me fait le coup de la clef saur la portière, je m’en fiche quand même vu que la voiture est ramenée à son rôle utilitaire.

5) Ca me donne l’occasion de faire des découvertes rigolotes.

Je pense qu’une personne sur quatre n’utilise pas Mobility parce qu’elle ne sait pas à quel point ça marche bien. Il faut donc passer le message.

18)
Caplan
, le 26.06.2007 à 07:35
[modifier]

Il y a deux aspects dans ton article:

1. (Grosse) bagnole/pas de bagnole.

2. Bagnole pour les civilisés/Bagnole tout juste bonne pour les sauvages (sans cata et sans filtre).

Je crois que c’est le deuxième qui me révolte le plus…

Milsabor!

19)
marcdiver
, le 26.06.2007 à 07:52
[modifier]

Merci pour l’article ! Suis assez estomaqué effectivement que le problème de l’écologie soit si important en Occident… Et que d’un autre côté nous allons faire n’importe quoi ailleurs sous prétexte de parts de marché. Ahurissant !

21)
Cosmike
, le 26.06.2007 à 08:23
[modifier]

Caramba ! voilà un sujet qui va “donner” !

François : j’ai eu la même réaction que toi en lisant cet article.

Okazou : j’aime ta véhémence, on dirai Léo…

=========

La RA est un bon journal, dans le sens ou il est bien écrit. A mon sens il y a trop d’essai de voitures à plus de 50’000.- CHF et ils sont vraiment trop anti-écolo. Reste les articles techniques qui sont d’un excellent niveau, mais il y en a trop peu. D’‘ailleurs je me demande si je ne vais pas résilier mon abonnement et me rabattre sur des sites du genre :

http://www.auto-innovations.com/site/dossier/dtorotrak856.html

Pour le sport, il y a 35 ans que je lis la RA et 35 ans que je ne lis pas cette partie…

========

Pour le reste certains disent que nous sommes au bord du précipice, mais on ne sait pas à quelle distance…

22)
François Cuneo
, le 26.06.2007 à 08:24
[modifier]

Outre la pollution de leur moteur, je me suis toujours posé la question de la sécurité de ces modèles. Alors que Renault vante sa gamme de véhicules qui ont presque toutes obtenues 5 étoiles au crash test EuroNCAP, il reste étonnament silencieux pour la Logan (et même dans les magazines, je n’ai jamais eu de retour à ce sujet, les journalistes seraient-ils complices ?)

Ils en parlent dans l’article. Pas d’airbag pour les pauvres.

23)
6ix
, le 26.06.2007 à 08:25
[modifier]

C’est effectivement assez triste de voir ça. On remarque assez de nos jours à quel point il est difficile de changer et faire évoluer un système bien en place. Pourquoi donc ne pas profiter de faire les choses “comme il faut” dès le début dans des pays comme la Chine ou l’Inde?

Oui mais non… Toutes ces entreprises qui se voient contraintes d’améliorer leurs produits en Europe profitent de ces nouveaux marchés pour se refaire une santé.

Une belle occasion de ratée!

25)
François Cuneo
, le 26.06.2007 à 08:31
[modifier]

Bon une dernière, après je me barre (par lâcheté mais pour pas rater le train aussi).

Okazou: tu sais que tu ne vas pas le changer le système.

Tu le sais.

Et pourtant tu continues à dire que faire avec, au mieux, c’est du délire.

Moi je pense que ton discours est peut-être très joli, je ne juge pas, j’estime seulement qu’il est totalement inefficace, parce qu’il n’est pris par personne au sérieux.

C’est ça le problème. J’aimerais bien qu’un gars comme toi parte dans l’efficace, et là, ce serait… efficace:-)

Mais bon, le sujet n’est pas Okazou hein…

26)
kostoglotov
, le 26.06.2007 à 08:35
[modifier]

François s’est dit “il fait moche, donnons du grain à moudre à ceux qui reste à la maison !” Bon bref, concernant l’écologie, la sauvegarde de la planète et bien d’autres choses en général, ça fait un petit moment que j’essaie de m’en tenir à une règle simple : il n’est pas recevable de justifier sa propre connerie par la connerie des autres.

… Concernant le pétrole, et plus particulièrement sa déplétion, dont on a déjà parlé ici : bon nombres d’analystes (certains diraient “d’alarmistes”) sont d’accord pour dire que les chinois et les indiens n’atteindrons jamais notre niveau de vie, faute de ressources naturelles (énergie et matériaux) suffisantes … Ces bagnoles au rabais en sont déjà l’illustration. Tiens, ça me rappelle ce texte.

27)
THG
, le 26.06.2007 à 08:40
[modifier]

“Mode troll ON”

Eh bien moi, au risque de passer pour un réactionnaire, je propose une solution radicale : interdisons aux Indiens et aux Chinois, et aux pauvres en général, d’avoir une voiture.

Ca fera moins de pollution, moins de morts sur les routes, etc… Ils se prennent pour qui, ces pauvres ? Acheter une bagnole alors qu’on peine à nourrir ses enfants ?

Je suis pour ce que disait Desproges :

“Les riches auront le droit de prendre la sueur au front des pauvres, et les pauvres auront le droit de prendre la place des riches… au front”.

Ou encore Coluche :

“Dieu a dit je partage : les riches auront de la nourriture et les pauvres de l’appétit”.

“Mode troll OFF”

Plus sérieusement, la voiture est un outil qui favorise l’expansion économique. On ne peut donc pas reprocher aux pays émergents de mettre sur le marché des véhicules adaptés. La pollution a bon dos. Au risque de me fâcher avec les Suisses – surtout les Alémaniques toujours prompts à mettre la pollution sur le dos des diesels des frontaliers français – je rappelle que la confédération a eu une bonne longueur d’avance pour l’emploi des pots catalytiques mais, à l’inverse, je suis sidéré par l’invraisemblable et permanente publicité pour le tabac sur les affiches, dans les magazines et les salles de cinéma…

28)
Stilgar
, le 26.06.2007 à 08:41
[modifier]

Réponse d’un gros con à la personnification des gros cons :

Y’a un truc tordant, avec la voiture. Pointe-toi à la sortie d’une ville entre 17 et 19 heures et regarde. Tu vois rentrer tous les mecs qui bossent à l’extérieur et sortir tous les mecs qui dorment à l’extérieur. Et réciproquement. Des milliers de types qui revendiquent tous bien haut que travailler hors la ville et coucher intra-muros, réciproquement travailler intra-muros et coucher à la campagne, c’est un de ces droits qui ne se discutent même pas. Un immense gâchis facile à erradiquer ? Certainement mais n’oublie pas que tu parles de gros cons qui ne défendent que leurs droits et font l’impasse sur leurs devoirs.

Et il ne t’ai jamais venu à l’idée que ce n’ai pas forcément un choix mais plutôt une contrainte ? Je ne connais pas beaucoup de gros cons qui aiment passer des heures dans leur voiture de gros cons pour aller gagner leur pain quotidien. Par contre, j’en connais pleins qui préféreraient ne mettre que 10 minutes à pied pour aller travailler et 10 minutes pour rentrer chez eux. Hélas, ils sont trop cons pour ne pas travailler à côté de chez eux.

Un gros con qui a trouvé son maitre !!!

29)
THG
, le 26.06.2007 à 08:51
[modifier]

Okazou, t’en a d’autres comme ça ?

Tu crois que ça me fait plaisir de me taper quotidiennement 80 km pour aller bosser ? Sans parler du coût que ça induit ?

Et mon épouse infirmière libérale qui se tape des 100 à 150 km / jour pour aller chez ses patients ? Elle le fait en vélo ?

De la part d’un autre gros con.

30)
Inconnu
, le 26.06.2007 à 09:01
[modifier]

THG, n’as tu pas la possibilite de concilier train et voiture pour aller bosser? J’ai 3-4 collegues qui le font entre les Hauts de Fribourg et Bern.

Et Madame THG, est elle rétribuée pour ses kilomètres ou a-t-elle fait le choix d’accepter toutes ces prises en charge, auquel cas, elle a ce qu’elle a choisi, non?

Bon, je sais, c’est pas avec mes 7 minutes à vélo, malgré l’antipathie évidente d’Alexander Tschäpätt à l’égard des cyclistes, que je vais donner des leçons mais voilà, on est dans un troll, donc il n’y a pas de raison pour qu’il n’y ait que les autres qui profèrent des couenneries.

31)
THG
, le 26.06.2007 à 09:05
[modifier]

Autre exemple de ta connerie

Y’a un autre truc tordant, avec l’avion. Si tu fréquentes les aéroports de province au petit matin, tu assistes à la noria des petits avions d’affaire qui, dès potron-minet, s’envolent vers la capitale. Le TGV serait une meilleure solution ? Et quand tu es à Roissy, tu assistes à la même noria de gros avions qui décollent dans une incroyable gabegie de kérosène, vers des destinations lointaines. Les mètres cubes de carburant grillés à jamais chaque matin que le libéralisme fait doivent être indispensables au marché. Si, si !

Sauf que si on divise par le nombre de passagers, ou le poids du fret, par rapport à la distance parcourue, on arrive à une conso très nettement inférieure à tout autre moyen de transport.

C’est bien joli de nous endormir avec des textes à rallonge, surtout pour y proférer des idées qui ne font que prouver que tu ne sais pas de quoi tu parles et surout que ton système de pensée reste à un niveau très superficiel…

Gilles.

32)
jp
, le 26.06.2007 à 09:08
[modifier]

C’est drôle un article automobile justement le jour ou je change de voiture…

Vous pensez pas qu’ils y a d’autre chose que les voitures qui polluent dans ces pays ?

33)
THG
, le 26.06.2007 à 09:10
[modifier]

Mirko

Pour aller bosser en train, il me faut 3 fois plus de temps. De plus, l’aéroport ou je travaille doit être à peu près le seul au monde à avoir une voie ferrée qui passe à proximité – quelques centaines de mètres – mais sans qu’il y ait de gare ou de station pour les passagers et le staff ! Donc concrètement, je dois prendre la voiture pour chercher le tram le plus proche, puis aller à la gare, et reprendre un bus pour joindre mon lieu de travail. Je ne vois donc pas le gain – y compris écologique.

Quant à ma femme, oui elle a chois et on ne s’en plaint pas mais il y a ici un timbré qui pourrait insinuer que c’est une grosse conne d’utiliser sa voiture pour assurer les soins…

Gilles.

34)
louis
, le 26.06.2007 à 09:12
[modifier]

Hehehe… ça fait longtemps que je n’ai pas réagis sur CUK mais là… que dire le sourir est jusqu’au deux oreilles lol!

En Suisse la voiture “Low cost existe”… oui oui…

Les voitures d’occasions en Suisse doivent être parmis celle en meilleures état dans le monde et les moins chers!

Pour l’anecdote j’ai acheté pour les 90 ans (oui oui) de mon grand-père une Renault Clio de 1994 expertisée que j’ai exporté en Grande Bretagne. Une fois arrivé là bas, lors du contrôle technique anglais (MOT), les experts ne voulais pas me croir que la voiture avait 13ans!

Je l’ai payé 1400.- CHF (875 euro env.)

Si ça c’est pas du Low Cost ;-)

36)
Inconnu
, le 26.06.2007 à 09:16
[modifier]

OK, c’est plus clair comme ça: tu es dans un cas rare qui ne laisse pas de marbre (ça c’est pour relever le niveau de ce thread plein de noms d’oiseaux avec un jeu de mots laid pour gens bêtes)…

<konnerie>Bon, puisqu’il devient tabou de taper sur les caisseux, est-ce que je peux au moins traiter les motareux de fainéants bruyants ? ;-)</konnerie>

37)
kostoglotov
, le 26.06.2007 à 09:24
[modifier]

Stilgar : “Et il ne t’ai jamais venu à l’idée que ce n’ai pas forcément un choix mais plutôt une contrainte ? Je ne connais pas beaucoup de gros cons qui aiment passer des heures dans leur voiture de gros cons pour aller gagner leur pain quotidien. Par contre, j’en connais pleins qui préféreraient ne mettre que 10 minutes à pied pour aller travailler et 10 minutes pour rentrer chez eux. Hélas, ils sont trop cons pour ne pas travailler à côté de chez eux.”

Je pense qu’Okazou faisait référence aux gens qui choisissent d’habiter 120 m2 à la “campagne”, faire 2 à 3H d’embouteillages tous les joursde la semaine et un barbecue le w-e, plutôt que d’habiter 40 m2 à la ville, faire 45 minutes de vélo tous les jours de la semaine (par tous les temps) et se taper les embouteillages dans les expos et les supérettes le week-end … :-)

38)
THG
, le 26.06.2007 à 09:29
[modifier]

@ kostoglotov

Intéressant, bien sûr, mais il faut aussi se projeter dans l’avenir et savoir que les nouvelles générations d’avions et de moteurs font des progrès spectaculaires. D’autre part, les moteurs actuels pourraient employer de l’hydrogène, le principal problème étant le stockage. J’ai moi-même travaillé sur le sujet des moyens de transport alternatifs comme les véhicules à effet de sol qui permettraient de transporter beaucoup, loin et vite, avec une conso jusqu’à 5 fois inférieure.

Mais je dois être honnête : l’avion pollue aussi mais ma tirade était surtout pour taper sur la tête de l’autre naze.

Gilles.

39)
kostoglotov
, le 26.06.2007 à 09:37
[modifier]

L’hydrogène ! Le stockage ! Tu le sais mieux que moi sans doute : H est une des plus petites particules, qui passe entre les mailles de beaucoup d’autres (surtout sous pression). Donc pour construire un réservoir d’hydrogène pour un moteur qui fera voler un avion, il te faudra qqch d’énorme, de sacrément étanche … hmm, on n’y est pas encore ! Et puis l’hydrogène n’est pas natif, il faut le produire ; et ça bouffe de l’énergie … sans parler du transport, de la mise sous pression … etc. Je ne te parle pas des contraintes liées aux vols en haute altitude (température, variation de pression) …

Rien à faire, le pétrole est (“était” serait plus exact) LE miracle géologique, LE cadeau de la terre à nos générations … et nous l’aurons complètement épuisé en moins de 2 siècles.

40)
alec6
, le 26.06.2007 à 10:16
[modifier]

@ Madame Poppins ! reviens! on ne parle pas de bagnole mais de transports, de pollutions, de bêtise plus ou moins bien partagée, de responsabilité des uns et des autres et des conséquences de choix (très) personnels sur SA vie et sur CELLE des AUTRES ! Je pense que tu as qq chose à dire la dessus non ?

@ Franck-Pastor… tout pareil… rien à rajouter

@ Tout le monde…
Des nouvelles du front : grâce à tous ces GES (gaz à effet de serre, GHG en anglais) le climat se réchauffe, mais ça on le savait, plus rapidement que prévu (3% d’augmentation en lieu et place des 1% espérés par les précédents modèles du GIEC), les glaciers fondent plus vite que prévus (Gange, Meckong et cie à sec en été d’ici 20 ou 30 ans…), les océans sont plus chauds et plus acides que prévus… et absorbent donc moins de CO2 que souhaité… phyto-plancton et zoo-plancton y sont en chute libre (donc moins de poissons…), le pôle nord sera libre de glace en été d’ici 2020-2030 avec des conséquences (par rétroaction) sur le réchauffement et sur le climat que l’on ne peut imaginer aujourd’hui…

Mais à part çaaaaaa, madaame la Marquiiseuuuu, tout va très bien, tout va très bieeennn !
Les questions que tu te poses François sont donc légitimes et les poser te donne la réponse !

41)
alec6
, le 26.06.2007 à 10:24
[modifier]

L’hydrogène, les agro-carburants, les voitures hybrides…

HA HA HA HA HA ! je me marre ! quelle blague ! quelle arnaque !

Comme le dit Kostoglotov, le pétrole est irremplaçable ! Certes, au cas par cas, ponctuellement et brièvement… mais au global , Nada ! Nitchevo ! Nichts ! Que dalle !

42)
Leo_11
, le 26.06.2007 à 10:26
[modifier]

Okazou : j’aime ta véhémence, on dirai Léo…

MEUH ?¿?!

@ Okazou… Une solution… jette ton ordi, ton confort et tout ce qui va avec… vas vivre dans une caverne… ça c’est du concret… Des tirades comme celle dont tu nous a fait cadeau aujourd’hui ne valent rien si ce n’est à agacer et peut-être à te donner un semblant de conscience… (ha ha ha)

La voiture est un mal nécessaire pour beaucoup de personnes et fait irrémédiablement partie de notre vie… alors à quoi ça peut bien servir de prendre la tête pour ça ?? Tant que la mentalité liée au travail n’a pas changé c’est peine perdue…

Biensûr les transports publics sont là… mais ne correspondent qu’à une très faible proportion des travailleurs… par chance j’en fais partie depuis 5 ans, mais avant il ne m’était tout simplement impossible ne serait-ce que d’imaginer les utiliser et je faisais pour le moins 600km par semaine…

Un ami architecte [si si un de ces cons prétentieux ;o))) ] a essayé pendant un mois de ne pas utiliser sa voiture… donc pour ses déplacements chez des clients ou des rdv de chantier transports publics et dans certains cas l’amabilité des maîtres d’état… ben c’est pas vivable…

43)
alec6
, le 26.06.2007 à 10:30
[modifier]

Merci Kostoglotov pour les liens, il faut toujours le rappeler en espérant que les autres lecteurs du site iront faire un tour ! On peut relire aussi Ivan Illich…

44)
Dan DT
, le 26.06.2007 à 10:33
[modifier]

Comme par hasard ce jour dans mon quotidien “Belch”

Le vendeur de voiture Cardoen à décidé de retirer de la vente la Brilliance BS6 de la vente. La voiture chinoise à récolté de très mauvais résultats lors des crash-tests. 9 voitures avaient déjà été vendues en 1 semaine, les acheteurs seront remboursés. Je serais curieux de savoir ce qu’il en est des taux de pollution (inconnus) de cette voiture :-/

Que les avions polluent c’est un fait même si divisé par le nombre de passager …

Mais amener fruits et légumes d’Afrique du Sud ou du Kenia cça ferait “il parait” l’équivalent en Co par Kg transporté, commençons par consommer des fruits/légumes de saison bien de chez nous. J’ai encore vu hier que les haricots princesses d’origines “éloignée” coûtaient nettement moins cher que les indigènes (les haricots hein !).

Idem pour ce qui remonte d’Espagne en camion d’ailleurs :((

Peut-être faudrait-il commencer par ces petites choses ?

45)
ToTheEnd
, le 26.06.2007 à 10:36
[modifier]

Ahhhh… une humeur qui devrait permettre un bon dérapage… contrôlé!

Tout d’abord, pour apporter une réponse à tes premières interrogations, la Suisse jouit d’un certain niveau de vie et son salaire médian (autour de CHF 5’500.- par mois) permet d’acheter de “jolies” choses. Je ne parle même pas des gars qui prennent un leasing et bouffent des pâtes tous les jours. Chez BMW, il y a 3 ou 4 ans, un peu plus de 50% des clients prenaient un leasing.

Au-delà des différents avantages fiscaux qui peuvent être tirés d’un leasing, force est de constater que cela permet surtout à des gars qui ne gagnent pas des masses de se payer des bagnoles à 50K.

Maintenant sur le fond… pourquoi penses-tu que des constructeurs font ce genre de bagnoles “low cost”?

La question peut paraitre triviale et pourtant, c’est là qu’on trouve la raison de ce développement.

Les pays émergents, tout émergeant qu’ils soient, voient les salaires de leurs habitants croitre d’une manière importante année après année. Toutefois, pour le moment, on est encore très loin d’un salaire occidental. Or, tous nos véhicules ou presque sont “développés” pour le marché occidental et ce, pour les gens qui gagnent un salaire occidental et qui ont des exigences “hautes”.

La Chine et l’Inde sont attractives pour tous les industriels, mais tout le monde se rend bien compte que ça ne sert à rien d’essayer de vendre des bagnoles à 10, 20 ou 30K là-bas car les gens qui pourront se payer de telles bagnoles sont rares (même si l’Inde ou la Chine ont 2 milliards d’habitants). Les types qui peuvent dépenser des ronds pour une caisse “occidentale” n’ont pas un salaire “émergeant”, mais il veulent acheter une marque “prestigieuse” comme Ferrari ou BMW.

En 2006, Ferrari a vendu 5’700 bagnoles dans le monde dont 120 en Chine (2% des ventes totales)… le chiffre double chaque année depuis 4 ans. Pour BMW qui a fabriqué 1.37 million de caisse en 2006, c’est plus de 36’000 bagnoles qui ont été écoulées en Chine. C’est 50% de plus qu’en 2005.

Comme on peut le voir, ces chiffres reflète une croissance importante, mais avec des volumes faibles en comparaison à la production mondiale.

Les constructeurs cherchent donc à être présents sur ces marchés avant tout le monde avec des bagnoles qui sont à la portée des bourses des autochtones.

Pour atteindre cet objectif, bien sûr que le côté qualité, sécurité et écologique sont mis de côté… mais dans ces pays là, tout est mis de côté.

Enfin, et ce n’est pas être péjoratif que de dire ça, je vois d’un bon oeil tous ces développements car pour moi, la hausse inéducable des matières premières comme le pétrole va bien nous obliger à revoir certaines choses dans notre monde occidental.

Plus que jamais, des projets d’envergure doivent être lancés pour anticiper la pénurie qui s’annonce ainsi que les problèmes écologiques qui vont avec.

T

46)
alec6
, le 26.06.2007 à 10:43
[modifier]

Quant à la bagnole, le problème n’est pas son existence, mais l’usage qu’on en fait ! Il en est de même de toutes choses : les bombes atomiques, les couteaux de cuisines, le vin rouge, le chocolat…

47)
Anne Cuneo
, le 26.06.2007 à 10:44
[modifier]

Je n’aime pas les voitures individuelles, parce que ce sont des catalyseurs de bêtise humaine. Je ne suis vraiment pas riche, mais j’ai le privilège de pouvoir m’en passer et donc n’en ai pas.

Idem ici, après avoir beaucoup conduit, j’ai liquidé la bagnole, loué un appartement légèrement plus cher au centre ville et pris un abonnement général au chemin de fer. Ça fait près de 20 ans, et les 12 fois (plus ou moins) où j’ai eu besoin de voiture, j’en ai loué une pour une journée ou une demi-journée. En plus de tout le reste, en dépit de l’abonnement, de l’appartement légèrement plus cher, qu’est-ce que j’ai économisé comme fric – dingue!

…con… l’autre con… le naze… etc., etc.

On dirait des automobilistes au volant qui s’insultent pour savoir qui a la priorité. Encore une raison pour laquelle j’ai abandonné la bagnole. Aussi vous seriez bien aimables d’éviter un tel langage ici, on peut être en désaccord sur qui a la priorité (à tous les niveaux) sans s’insulter. Merci pour nous.

48)
THG
, le 26.06.2007 à 10:49
[modifier]

Aussi vous seriez bien aimables d’éviter un tel langage ici, on peut être en désaccord sur qui a la priorité (à tous les niveaux) sans s’insulter. Merci pour nous.

Mouais, je pense qu’il serait plus judicieux de contrôler dès le départ les propos de ce monsieur car c’est quand même lui qui a allumé la mèche…

49)
ToTheEnd
, le 26.06.2007 à 10:52
[modifier]

L’hydrogène, les agro-carburants, les voitures hybrides… HA HA HA HA HA ! je me marre ! quelle blague ! quelle arnaque !

Héhéhé… je pense comme toi sur ces points et me réjouis de lire ta prochaine contribution!

T

50)
Origenius
, le 26.06.2007 à 11:03
[modifier]

Ce matin, comme tous les mardis, ma journée a commencé à 6 heures 30.

Je sais ce n’est pas une heure très chrétienne comme on dit, enfin certains. Comme d’habitude, à 6 heures 15, je sors de chez moi pour m’engouffrer dans mon 4×4. On va me tomber dessus à bras raccourcis, mais dans l’autre pays asiatique de la voiture, même les 600 cm3 à roues sont souvent des 4×4, hiver oblige ! Bon, ma voiture ne fait pas 600 cm3 mais 2000, je l’avoue, quoiqu’elle ne grimpe pas aux arbres non plus. Enfin bref, je tente de démarrer et rien ne se passe. Plus de batterie. J’avais laissé le plafonnier allumé. Bon ce n’est pas grave, je vais prendre ma moto, depuis le temps que l’hiver est fini je vais m’y remettre. Sauf que sa batterie n’a pas passé l’hiver, elle. Il me reste donc plus que dix minutes pour ne pas être en retard, car l’heure c’est l’heure… ici. Le vélo ? Il y a bien longtemps que je n’en ai plus : il faudrait peut-être que je reconsidère la chose. Donc dernière solution, le taxi. 30 secondes pour le héler, et 7 minutes plus tard j’étais opérationnel.

Mon sentiment après cette expérience :

Je suis allé plus vite en taxi qu’avec ma voiture habituellement, car je ne me suis pas occupé du stationnement. Ce n’est pas vrai pour la moto… J’ai donné du travail au chauffeur de taxi qui aurait de toute façon brûlé son carburant, sans doute à vide en cette heure matinale. Je n’ai pas brûlé mon propre carburant plus polluant que le sien, car lui, je sais qu’il est au gaz. Je suis arrivé à l’heure en me laissant conduire. Je suis revenu chez moi à pied, 45 minutes, ça m’a fait le plus grand bien et j’ai découvert des coins de ma ville que je ne connaissais pas encore : j’y retournerai avec mon D200 qui ne pollue pas a priori.

Que des avantages !

Alors pourquoi est-ce que je garde cette bagnole et cette moto ?

C’est peut-être bête à dire, mais je les aime, j’y suis attaché, elles sont complices de ma liberté. Je ne suis ni suffisamment engagé, ni suffisamment convaincu, ni suffisamment sensibilisé pour les abandonner : il faut sans doute du temps pour opérer cette conversion.

51)
ToTheEnd
, le 26.06.2007 à 11:14
[modifier]

Sauf que si on divise par le nombre de passagers, ou le poids du fret, par rapport à la distance parcourue, on arrive à une conso très nettement inférieure à tout autre moyen de transport.

C’est partiellement vrai. Les avions “modernes” comme l’A380 consomme 20% de moins que ses prédécesseurs. Mais ça représente encore environ 2.5 litres par passager au 100km (pour un avion plein à 100% de passagers ce qui est rarement le cas sur une année).

Le prochain avion carbone de Boeing (787) sera principalement contruit en fibres de carbone et autres… il promet encore un gain de 20% par rapport à la ligne actuelle qui tourne autour de 2.8 litres par passager par 100km.

Bref, tout ça pour dire qu’avec une petite citadine, comme la Lupo ou Smart, tu n’est pas loin de ça (entre 3 et 5 litres) au 100km.

T

52)
Atypo
, le 26.06.2007 à 11:37
[modifier]

Évidemment, on peut faire le choix de vivre en ville, avec tous les avantages mais aussi tous les inconvénients de celle-ci. Mais, peut-on TOUS vivre en ville, près d’une gare ou d’un arrêt de bus ?

Toutes les années ou j’ai vécu et travaillé à Paris, point de voiture… Maintenant je vis en Normandie, plus éloigné des rares transports en commun. Difficile de se passer d’une automobile…

J’ai quitté Paris car y loger devenait très difficile financièrement. Les logements urbains « vivables » sont réservés aux personnes qui en ont les moyens, malheureusement. Les donneurs de leçons habituels n’y changeront rien !

De pollué, je suis devenu pollueur… ;-(

53)
Argos
, le 26.06.2007 à 11:48
[modifier]

Je ne vais pas entrer dans un débat idéologique au sujet de la voiture, juste apporter un témoignage. Quand je suis arrivé à la toute fin du siècle passéd ans le pays ex-soviétique où je réside depuis lors, les Lada et Volga se disputaient les routes plutôt dégagées avec des Opel ou des BMW âgées souvent de plus de dix ans. Aujourd’hui, le parc automobile a été multiplié par dix. Les Porsche Cayenne le disputent aux Hummer, les Mercédès sont de cette année. Le revenu est toujours officiellement le même, cent dollars par famille et pas mois et le pays en plein marasme, est soutenu par des aides occidentales. Et pourtant… Contrairement à ce qu’imagine Okazou, la Chine et l’Inde vont dans la mêne direction et le parc automobile des deux pays dépassera l’Europe dans quelques années. Bonjour les dégâts! Lorsque je vivais en Europe, je n’utilisais que les transports publics. Mais ici c’est impossible, vu leur quasi absence. Pour me déplacer, j’utilise donc par nécessité un 4×4, en raison de l’état lamentable des routes. Le mien est cependant bien modeste en comparaison de ceux que je croise. Conclusions : Il serait bon d’analyser un peu mieux les conditions réeles avant de se lancer dans des théories, et au-delà de toute théorie, nous courons droit au suicide, parce que personne n’y changera rien

54)
alec6
, le 26.06.2007 à 11:48
[modifier]

Bonne remarque Atypo, voilà pourquoi aussi surprenant que cela puisse paraître de prime abord, il est plus écologique de vivre en ville qu’à la campagne !
1- économies de chauffage (logements contigus)
2- économies de transports car même les “Gros Cons” (sic!) ne prennent pas leur voiture pour aller chercher le pain en bas de chez eux alors qu’à la campagne… il est souvent difficile de faire autrement !
Ce ne sont que des exemples à la limite caricaturaux, mais globalement, le “bilan carbone” par individu est en moyenne meilleur en ville (dixit l’ADEME)!

55)
Madame Poppins
, le 26.06.2007 à 12:13
[modifier]

Alec6, c’est pas que je ne souhaite pas participer au débat, j’adore débattre mais je dois être un peu trop terre à terre : je ne suis pas douée pour comparer des consommations au 100 km, je ne sais rien du tout sur les voitures hybrides et je déteste quand “on” en est à se traiter de tous les noms….

En revanche, ma famille (papa-maman) n’ayant pas de voiture, ayant su lire un horaire (papier à l’époque) des CFF avant de distinguer deux marques de véhicule, je suis restée sensible à la notion d’écologie et celle d’aller acheter mon pain à pieds.

N’empêche, je vais bosser en voiture pour plein de bonnes et au moins tout autant de mauvaises raisons…

Bref, je vais me contenter de faire la “voyeure”, je vais juste vous lire et probablement apprendre plein de choses intéressantes. Il y en a une que j’ai déjà acquise, avant même la lecture du billet de François : je ne vais pas m’abonner à une revue de voitures ! :-) Ca serait polluer pour rien !

56)
graffati
, le 26.06.2007 à 12:49
[modifier]

Perso je trouve qu’on devrait interdire à la Chine de produire des ordinateurs dans des usines où l’électricité est produite par des centrales à charbon…. Quoi ? ils font des iPhone ?… alors je retire tout ce que j’ai dit… ;-))

57)
ToTheEnd
, le 26.06.2007 à 13:08
[modifier]

On pourrait tout faire à pieds et avec les transports en commun. Le problème, c’est le facteur temps.

J’avais lu une étude qui disait que 98% de la population en Suisse est à moins de 15 minutes à pieds d’un bus, train ou je ne sais quel moyen de transport en commun.

Le problème c’est que si tu gères ta vie au travers des transports en commun, tu sacrifies automatiquement du temps… et par les temps qui courent, le temps n’égal pas seulement de l’argent, mais directement le temps qu’il te reste pour les autres activités (famille, loisir, etc.).

Le télétravail est une partie de la solution, mais ça ne résoudra pas tout car la vie sociale (sport, famille, loisirs, etc.) reste, pour beaucoup, un facteur important de déplacement et donc, de perte de temps.

T

58)
Anne Cuneo
, le 26.06.2007 à 13:41
[modifier]

On pourrait tout faire à pieds et avec les transports en commun. Le problème, c’est le facteur temps.

Je confirme. On peut. Je le fais. Et si je compte l’entretien, le parking, les bouchons, etc, il est très rare que je dépense plus de temps à pied qu’en voiture. J’ai fait ces bilans-temps à l’époque où j’envisageais d’abandonner la bagnole personnelle. En plus, l’économie en argent que j’ai faite m’a permis de prendre tous les taxis, de louer toutes les voitures nécessaires (car des voitures il en faut parfois – ce qui est discutable c’est qu’il en faille une pour chacun de nous), et de mettre de l’argent de côté par-dessus le marché.

59)
mathias
, le 26.06.2007 à 13:57
[modifier]

À mon tour d’apporter ma modeste contribution à l’édifice…

Primo, concernant le réchauffement climatique, j’ai eu l’occasion de lire un livre (…) écrit il y a bien des années (pour moi c’est vieux, certainement beaucoup moins pour certains ^^) et qui disait que les scientifiques du début du siècle passé (19XX) avait peur, sur les bases de relevés de température du siècle d’avant (18XX) de voir arriver une nouvelle aire glacière…

Une fois cette parenthèse refermée, cet article, et une bonne partie des commentaires qui y sont associés, rappellent que seul le profit compte dans notre société actuelle, et que, a mes yeux tout du moins, il semble que l’écologie ne soit prise en considération que lorsqu’il y a profit financier relativement rapidement. À un niveau très personnel, je viens de me rendre compte que je pourrai pas mal utiliser les transports en communs, mais étant en recherche d’emploi, je me doit de mettre l’accent sur une certaine flexibilité qui ne m’est pas forcément permise par ce biais.

Pour la “domination” du “tout puissant pétrole”, je crois que vous y allez un peu fort quand même… Certes, le pétrole joue un rôle de premier plan dans notre économie actuelle, mais il semble que le “pétrole carburant” ne soit pas aussi indispensable que ça, en prenant pour exemple l’Islande, pays certes petit, peu peuplé et se prêtant bien à ce genre de choses, l’Islande donc qui a décidé de se passer de “pétrole carburant” d’ici à 2015 (il me semble). Le gros problème actuellement, c’est qu’aucune alternative “propre” au “pétrole carburant” ne propose autant de facilité. L’hydrogène est certes très intéressant, mais ce n’est toujours qu’un vecteur, pas un producteur, tout du moins en l’état actuel des choses.

(utopie…) Ce que je verrai bien moi pour diminuer la pollution, c’est de construire une immense centrale nucléaire sur la face cachée de la lune, centrale qui s’emploierai a produire de l’hydrogène qui pourrait être utilisé de manière relativement propre sur terre. (le transport n’est pas forcément un problème…) (…utopie)

Pour terminer, et ceci afin d’ôter le semblant de crédit qu’il me reste ici, je vais vous parler du Projet Disclosure . En effet, une équipe d’américains quelque peu “illuminé” (quoique???) on émis l’hypothèse que le gouvernement américain (et d’autres aussi peut être) détiendraient la clé d’une source d’énergie entièrement propre et renouvelable, utilisable dans l’immédiat… d’origine extraterrestre. Je ne sais pas vraiment qu’en penser, mais quelques coïncidences pour le moins étranges dans des faits historiquement avérés me feraient dire qu’ils ne sont peut être par autant dans le tort que ça…

Maintenant que je n’ai absolument plus aucun crédit aux yeux des lecteurs de cuk (dont j’aime beaucoup les articles), je m’éclipse en vous souhaitant une bonne journée!

60)
ToTheEnd
, le 26.06.2007 à 14:23
[modifier]

Anne: c’est peut être ton cas et je ne le mets pas en doute… mais comme je le disais, ce n’est pas le cas de beaucoup de gens. Rien que faire ses courses à seulement 2km de la maison (on ne parle donc pas de quelqu’un habitant en plein centre à 20 pas d’un magasin) et qui doit acheter de quoi manger à une famille de 3 ou 4 personnes, c’est sport. Je ne parle même pas des déplacements à cette famille pour les loisirs, écoles et autres.

dariolym: ce n’est pas que le profit qui compte, certains pays ont le choix d’avoir ou non une politique “écologique”. Tous les pays émergeants ou presque s’assoient dessus, tout simplement.

De plus, il serait plus facile de faire une couronne de panneaux solaires autour de la Terre qui nous donneraient une énergie propre, constante et inépuisable que de mettre un truc sur la Lune.

Enfin, probablement qu’il existe une vie ailleurs qui est bien supérieure à la notre… mais de là à dire que nous avons leurs technologies et qu’elles sont secrètement rangées dans une armoire d’un 20ème sous-sol! Ce n’est pas de “crédit” dont tu as besoin, mais d’un peu de bon sens. Mais tout le monde peut croire en quelque chose hein…

T

61)
louis
, le 26.06.2007 à 14:29
[modifier]

Le jour ou je peux faire chez-moi <-> Genève avec ma famille (6 personnes) moins cher en transport commun qu’avec mon 4×4 V6 qui à 17 ans ben la je reviens discuter de tout ça…

Mais dite-moi aurrais-je eu meiileure temps de pas faire d’enfants et d’être riche…. hmmmm… ah et vivre dans 40 m2 à 10 min à pied de mon job… peut-être est-ce là la vonlonté de l’état moderne???

62)
Atypo
, le 26.06.2007 à 14:29
[modifier]

Ce ne sont que des exemples à la limite caricaturaux, mais globalement, le “bilan carbone” par individu est en moyenne meilleur en ville (dixit l’ADEME)!

Oui, dixit l’Ademe… car rouler à 50 dans un village et rouler dans les embouteillages des grandes villes, ça n’est pas la même chose. La pollution n’est peut-être pas la même. Mais j’imagine qu’ils utilisent des modèles pour calculer ce genre de choses, alors, je ne discute pas. ;-))

Et puis pendant qu’on parle bagnole, on ne parle pas des pollutions agricoles. Ni des pollutions domestiques, peintures, moquettes, plastiques, etc

Et puis, je ne veux plus vivre en ville. J’ai assez donné. Vive le calme (même avec beaucoup de vent)

63)
Lindes
, le 26.06.2007 à 14:39
[modifier]

Bonjour à tous, Ce qui moi me sidère, et même m’éxaspère, c’est de voir que dans une société où la bagnole est pour l’instant impossible à remplacer, ce soient ceux qui en ont les moyens, qui polluent et prennent la place. Je m’explique. Dans la ville où je vis (Bruxelles), ce sont les habitants des communes les plus riches qui achètent et circulent avec les plus grosses et polluantes voitures: monstres 4×4, la plupart du temps. Or, quitte à utiliser une voiture, si tu as les moyens, achète la voiture “écologique” (donc chère) et laisse les 4×4 à ceux qui en ont vraiment besoin: déserts et régions difficiles d’accès. C’est le paradoxe qui me tue: les 4×4 devraient être en Afrique, dans les pays où les voies d’accès sont difficiles. Pas en ville, où ils nous agressent, tant en terme de pollution que de vitesse. Dans mon entourage, ce sont les plus humbles économiquement parlant, qui font le plus d’efforts en terme d’écologie, et ce de manière consciente. Bonne journée à tous

Lindes

65)
Modane
, le 26.06.2007 à 15:08
[modifier]

Là, 100’000 francs pour une voiture, mais comment on fait pour mettre autant d’argent là dedans. Ou plutôt pour avoir assez d’argent pour en mettre autant dans une voiture?

J’avais posé la question à mon banquier, un jour de rogne, et il m’avait répondu texto : “Vous savez, Monsieur Modane, il y a des gens qui gagnent de l’argent?!…”

66)
Leo_11
, le 26.06.2007 à 15:12
[modifier]

Le jour ou je peux faire chez-moi <-> Genève avec ma famille (6 personnes) moins cher en transport commun qu’avec mon 4×4 V6 qui à 17 ans ben la je reviens discuter de tout ça…

Ben alors reviens vite

J’ai laissé tomber ma voiture (une Hyundai Trajet 2.0) il y a quatre ans pour prendre un abonnement général des CFF et de profiter de l’offre “Familly” pour en offrir un à mes enfants… bilan pour l’année 4800.- environ alors que je dépensais au moins 150.- par mois pour l’essence, plus je ne me souviens plus très bien mais ça devait rôder autour des 3000.- pour les impôts et les assurances donc au niveau purement pécunier c’est la balance parfaite… MAIS… je me trouvais dans le 95% du temps seul dans ma voiture alors que mes enfants utilisaient les transports publiques pratiquement tous les jours à mes frais… et dans ce calcul n’est pas prise en compte l’entretien (services et pneus en tête) ni l’amortissement du véhicule (si on veut pouvoir le changer un jour) ou le facteur risque qui n’est pas à sous estimer… (je fais 60 km aller 60 km retour pour aller bosser… non je n’habite pas en raze campagne)

Donc pour ma propre petite expérience perso… les transports publiques me font économiser pas mal de sous et de soucis…

Bon d’accord j’ai encore une voiture que ma femme utilise tous les tremblements de terre… c’est une petite 1.4 qui ne consomme que 5l/100km et qui est classifiée en catégorie de randement énergétique en “A”…

67)
Karim
, le 26.06.2007 à 15:17
[modifier]

Sans doute faut-il prendre le gros con dépeint par Okazou comme un générique occidental résultant d’un système (mais aussi de choix individuels bien sûr), et ne pas reprendre comme attaque personnelle toute description dans laquelle on reconnaîtrait l’un de ses comportements. À chacun d’apprécier la part de ses choix et celle des contraintes pesant sur lui…

Il va de soi que le fait d’habiter loin de son lieu de travail n’est pas toujours un choix.

Pour montrer à quel point il est complexe d’apprécier ces parts, si l’on fait le choix d’habiter en centre ville en s’endettant beaucoup (ou en payant un loyer plus élevé) pour un mode de vie plus écologique (comme le souligne Alec’6 : moins de transports, de chauffage…), on transfère une partie de la richesse que l’on produit dans les mains de banquiers, promoteurs, etc. qui peut-être l’utiliseront à rouler en 4×4 ou prendre l’avion pour tremper leurs pieds outre-mer. C’est pourquoi Okazou a raison de marteler qu’une solution salutaire (pas à la marge à base de “développement durable” ou autre joyeuse rigolade qui nous permet de continuer à rouler droit vers le mur les yeux bandés, ou y envoyer nos petits-enfants) ne peut-être que globale. Il me semble qu’elle ne passera que par la loi. Mais c’est là un choix démocratique qui n’a pas encore été fait par les peuples occidentaux (la Suisse est incontestablement en avance dans ce domaine)…

68)
Karim
, le 26.06.2007 à 16:07
[modifier]

Concernant le temps soi-disant gagné en voiture, de nombreuses expériences menées dans de grandes ou moyennes villes ont montré la supériorité du vélo, des rollers ou des transports en commun (il faut tenir compte des embouteillages bien sûr, mais aussi du temps mis à rejoindre sa voiture puis à se garer alors que l’on fait souvent du porte à porte en vélo). Mais plus intéressant encore est le concept de “vitesse généralisée” développé par Ivan Illitch et que l’on trouve repris dans l’ouvrage déjà cité ici, en lien sur ce site (pdf “pour en finir avec la société de l’automobile”).

69)
François Cuneo
, le 26.06.2007 à 16:17
[modifier]

Le jour ou je peux faire chez-moi <-> Genève avec ma famille (6 personnes) moins cher en transport commun qu’avec mon 4×4 V6 qui à 17 ans ben la je reviens discuter de tout ça…

Le problème, c’est que ça te coûte peut-être moins cher, mais qu’est-ce que les autres paient au niveau pollution…

70)
François Cuneo
, le 26.06.2007 à 16:20
[modifier]

Sans doute faut-il prendre le gros con dépeint par Okazou comme un générique occidental résultant d’un système (mais aussi de choix individuels bien sûr), et ne pas reprendre comme attaque personnelle toute description dans laquelle on reconnaîtrait l’un de ses comportements. À chacun d’apprécier la part de ses choix et celle des contraintes pesant sur lui…

Excellent Karim, ça éviterait des insultes qui deviennent personnelles.

71)
François Cuneo
, le 26.06.2007 à 16:22
[modifier]

En ce qui concerne l’avion et ses coûts au kilomètre par personne, le problème n’est pas là. En effet, depuis les Low Cost (style Easyjet) tout le monde fout le camp un we à Londres, un autre à Nice.

On a créé un besoin, et des gens qui n’auraient pas consommé avant consomment maintenant.

François qui est revenu de course d’école en train.

72)
louis
, le 26.06.2007 à 16:32
[modifier]

OK alons y pour les calcules:

je dépense 4424.- par année pour mon 4×4 V6 de 17 ans (tout compris assurance, taxes, entretien, essences) il transporte toujours 6 personnes je ne suis jamais seul.

CFF: pour le parcour uniquement c’est 4752.- avec 20 min de marche de chaque côté (ce qui me dérange pas…)

…à savoir que là dessus ce rajoute le coût de l’assurance la voiture de toute façon car je cherche mon bois de chauffage avec, je par en vacances avec… en parlant de ça juste pour exemple: coût d’un voyages au bord de la mer env. 2000km:

Voiture: 500.- d’essence et pour mesure 160.- de péage si on roule en France soit 660.- pour 6 personnes

Avions: selon easyjet aujourd’hui env. 2700.- pour les mêmes 6 personnes

Euh je continue?

74)
louis
, le 26.06.2007 à 16:36
[modifier]

Ah mais moi je parle des deux si j’ai pas les moyen de me payer un prius 7 places je fais comment?

75)
louis
, le 26.06.2007 à 16:39
[modifier]

je me donne les moyens avec ce que j’ai c’est ça… maintenant si avec les même moyen on m’aide à ne pas polluer alors chui partant… mais là c’est pas gagné…

76)
Modane
, le 26.06.2007 à 16:40
[modifier]

Bravo, Louis! Ca c’est pragmatique! A chaque trajet son calcul, et son meilleur rendement…

Cela me semble faire le distingo entre consommation et gâchis, raison et dogmatisme… Tout à fait ma tasse de thé… (Madame Poppins, n’en profitez pas, je vous prie…)

77)
louis
, le 26.06.2007 à 16:43
[modifier]

Excuse François j’ai zappé qulques messages entre deux poste ;-)

78)
ToTheEnd
, le 26.06.2007 à 17:22
[modifier]

Je trouve que l’argumentaire tourne trop autour de “moi je fais ça” avec un message sous-jacent qui peut se résumer par “si moi je peux, les autres aussi et s’ils ne le font pas, c’est de la mauvaise volonté!”

Je serai bien étonné de voir le résultat d’une étude sur la vie de ceux qui pensent être dans le bon camp quand on parle “pollution” ou épuisement des ressources.

Si l’exemple tient à des gens qui vivent seuls, en aillons, lèchent les parois pour boire et chassent un peu en cultivant des terres à la seule force des bras… le tout sans jamais faire un feu! Je m’incline.

Sorti de cette description de l’homme de Cro-Magnon, je suis à peu près certain que tous, même les plus respectueux de l’environnement, consomment plus que ce que la Terre ne peut offrir.

Le problème? Sans aucun doute, il tient en un mot ou en un chiffre: notre nombre.

Perso, je suis coupable. Si je ne devais prendre que des transports en commun pour mes activités professionnelles et privées, je devrais changer de job et renoncer à au moins 2/3 de mes loisirs.

Bien sûr, la question pourrait être “dois-je faire ce métier et ai-je besoin de tous ces loisirs?”. J’ai “envie” de dire oui car la vie de l’homme de Cro-Magnon ne m’attire guère.

Quand on rentre dans le suggestif du “moi, je, ma, mon” il devient difficile de dire qui est juste ou faux sans avoir une évaluation globale de son “bilan” énergétique. Je parle bien sûr des déplacements, mais également du chauffage, de la bouffe, des loisirs, des appareils électriques employés à la maison, des fringues, de sa santé, etc.

Ne nous leurrons pas, l’idée n’est pas de vivre entre l’homme de Cro-Magnon et le type qui roule en 4×4 tous les jours en ville, ce milieu ne nous mènerait nulle part.

Nous sommes trop nombreux sur Terre et même si les pays industrialisés faisaient 50% d’économie, on ne s’en sortirait quand même pas. Et pas la peine de parler des pays émergents, ils veulent eux aussi leurs “golden age” de la bagnole et tout ce qui va avec! Je ne me vois pas leur foutre des bombes sur la gueule histoire de calmer leur enthousiasme énergétique…

T

79)
Dan DT
, le 26.06.2007 à 17:43
[modifier]

Et dire que les gros quad-quad sont polluants c’est un peu retrograde vu qu’ils ont les même moteurs que les berlines et ne consomment qu’un ou deux litres en plus conséquence de leur cx et train roulant. Je ne vois jamais critiquer les berlines ayant le même moteur :( C’est tellement facile de taper sur le quad-quad :-/

Comme on dit “Chacun voit midi à sa porte”

80)
Franck_Pastor
, le 26.06.2007 à 18:02
[modifier]

Ne nous leurrons pas, l’idée n’est pas de vivre entre l’homme de Cro-Magnon et le type qui roule en 4×4 tous les jours en ville, ce milieu ne nous mènerait nulle part.

Nous sommes trop nombreux sur Terre et même si les pays industrialisés faisaient 50% d’économie, on ne s’en sortirait quand même pas. Et pas la peine de parler des pays émergents, ils veulent eux aussi leurs “golden age” de la bagnole et tout ce qui va avec!

Et bien, que suggères-tu ? Laisser courir ? Ne rien faire puisque tout serait déjà joué ?

Parce que comme ça, on est au moins sûr d’une chose, c’est de ne rien résoudre.

Si tu penses que chaque effort dans le bon sens est une goutte d’eau dans la mer, dis-toi aussi que la mer est faite de gouttes d’eau (elle est pas de moi, celle-là).

81)
manu7
, le 26.06.2007 à 18:10
[modifier]

La problématique des émissions polluantes est globale, même à l’échelle de l’individu. Les transports sont multiples: travail, loisirs, vacances. Dans l’habitation: chauffage, eau-chaude, électricité, alimentation

Une réponse optimale sur un seul poste par exemple le “transport pour se rendre sur le lieu de travail” ne garanti pas à elle seule un comportement exemplaire. Inutile donc de se créper le chignon entre citadins et campagnards.

Je vous encourage à faire un petit saut sur un petit calculateur CO2. Par exemple http://www.actioncarbone.org, et faire un petit calcul global de vos émissions.

Et oui, un petit voyage transatlantique en avion équivaut à l’utilisation de votre voiture annuellement. Votre maison Minergie est très bien, mais vos deux véhicule émettent 2x plus par ans.

On a tous du boulos avant de regarder le jardin du voisin. Cet été, j’oublie l’avion pour les vacances.

Chacun peut et doit faire selon ces possiblités: lors de l’achat d’une voiture, d’une maison, d’un frigo, d’une ampoule. C’est vrai à l’échelle individuelle, et aussi au niveau des pays. Le québéquois “le Citadin” déserpéré à l’idée des émissions polluantes des chinois 2x plus grande se trompe lourdement. Par habitant, la consommaition d’énergie primaire au Canada est de 13800 Watt (en puissance moyenne annuelle par habitant, les maisons sont isolées comme au US avec -30°C en hiver..), elle est de 2000W en Chine (certes en augmentation) ! En Suisse, c’est un peu moins de 6000W, pour être “durable”, notre société doit viser 2000W: alors au boulos.

82)
Madame Poppins
, le 26.06.2007 à 18:32
[modifier]

Modane ;-)

Alors, François, pas trop de regret d’avoir été en course d’école toute la journée ? Dis, tu y es au moins allé en train ? ;-)

83)
Lindes
, le 26.06.2007 à 19:03
[modifier]

Et dire que les gros quad-quad sont polluants c’est un peu retrograde vu qu’ils ont les même moteurs que les berlines et ne consomment qu’un ou deux litres en plus conséquence de leur cx et train roulant. Je ne vois jamais critiquer les berlines ayant le même moteur :( C’est tellement facile de taper sur le quad-quad :-/

Toutes les études le prouvent. Energivores et polluantes en chef. Mais le pire, c’est de les voir arriver en trombe en ville. C’est une aberration. Ces engins sont faits pour les terrains difficiles par pour nos cités occidentales. Je te rejoins cependant sur les grosses berlines. Ce n’est plus un luxe, par les temps qui courrent et la fin du pétrole qui s’annonce, continuer à rouler avec des grosses cylindrées est une insulte à l’intelligence et à nos descendants.

84)
Leo_11
, le 26.06.2007 à 19:07
[modifier]

Yess, Manu7 j’ai testé ton site et c’est rigolo…

Avec ma petite voiture et mon chauffage électrique mon résultat n’est pas trop alarmant… 2048 kgEqCO2 soit 1.1 fois ce que la terre peut supporter… compensation (j’comprends pas bien c’truc…) 30.72€ soit 10.44€ après déduction des impôts.

De plus tous les travaux de réaménagement de mon jardin je les fais seul tout à bras… à l’ancienne quoi…

Bon d’accord j’ai une tondeuse à essence pour tondre mon lopin de gazon… mais c’est une neuve dernier cri…

85)
manu7
, le 26.06.2007 à 20:54
[modifier]

Oui Leo_11,

c’est rigolo, mais ne perd pas de vue que il s’agit d’une première approche. Nos activités génèrent indirectement encore d’autres émissions liées à l’agriculture, au transport de marchandises et à l’industrire.

Pour le chauffage électrique, aie !, non c’est pas un très bon plan, à moins que tu sois équipé avec une pompe à chaleur. La part CO2 liée à la production d’énergie électrique dépend de son mode de production. Si c’est thermique (gaz ou fiul ex: italie), alors tu auras 3x plus d’émission CO2 pour faire 1kWh électrique que pour faire 1kWh thermique en brûlant le gaz directement, si c’est hyraulique (à 60% en suisse), oui c’est bon, mais cette énergie pourrait être mieux exploitée que pour faire du chauffage direct. Si c’est nucléaire, alors il ne faut pas oublier l’énergie pour extraire et acheminer l’uranium, qui est également une ressource limitée, et les autres émissions que le CO2 à considérer (déchets).

86)
ToTheEnd
, le 26.06.2007 à 21:02
[modifier]

Si tu penses que chaque effort dans le bon sens est une goutte d’eau dans la mer, dis-toi aussi que la mer est faite de gouttes d’eau (elle est pas de moi, celle-là).

Moi aussi j’aime bien les analogies! Pendant que certains économisent des goûtes, de l’autre côté de la planète, 2x fois plus de monde ouvrent les vannes de leur baignoire. La question n’est pas d’économiser des gouttes… mais d’inverser une tendance qui est, selon moi, irréversible au niveau mondial.

En ce qui concerne l’avion et ses coûts au kilomètre par personne, le problème n’est pas là. En effet, depuis les Low Cost (style Easyjet) tout le monde fout le camp un we à Londres, un autre à Nice. On a créé un besoin, et des gens qui n’auraient pas consommé avant consomment maintenant.

Ce n’est pas vraiment ça… Easyjet n’aurait pas vraiment fait mieux que les autres compagnies aériennes mais ce qu’elle a “inventé”, c’est de vendre les premières places à un prix très bas en partant d’un constat simple: la plupart des vols sont pleins à 70 ou 80%. Par conséquent, pourquoi ne pas remplir les 20 ou 30% restants avec des billets à moitié prix, voire même à 20 balles?

Ainsi, on pense que tout le monde prend plus l’avion pour 20 balles et se rendre à 1’000 bornes d’ici… mais ce n’est pas vraiment ce qui se passe. La réalité, c’est qu’au lieu que des avions décollent plein à 70-80%, ils partent avec un taux de remplissage qui frise les 85% pour 2006… ce taux est de 80% pour Swiss sur la même période. On dirait que c’est rien, mais Easyjet a transporté 33 millions de passagers l’année dernière… je te laisse faire le calcul de billet à 20, 50 ou 100 balles que 5% de 33 millions de personnes ont pris. C’est des millions de francs en plus pour “rien” puisque ces avions auraient de toute façon décollés. Et Easyjet n’est pas une compagnie “lowcost” au sens stricte du terme puisque je t’invite à essayer toi-même d’aller sur leur site et de voir pour un billet dans le cadre des vacances qui arrivent maintenant… à tous les coups, tu trouveras des billets moins chers chez d’autres compagnies.

T

87)
François Cuneo
, le 26.06.2007 à 21:08
[modifier]

Sûrment, n’empêche que je suis certain que les gens volent plus qu’avant. Pas seulement pour remplir les vols, mais en créant bien d’autres.

88)
ToTheEnd
, le 26.06.2007 à 21:27
[modifier]

Bon ben si tu es certain… j’imagine que toute argumentation serait veine…

Le fait que le trafic aérien augmente est une réalité, mais il augmente bien plus grâce aux “personnes” qui accèdent à un certain revenu et qui peuvent se payer des billets qu’à cause d’Easyjet… sans parler des coûts d’achats des avions qui chutent tout comme leur maintenance.

T

90)
Alexandre
, le 26.06.2007 à 23:11
[modifier]

Et dire que les gros quad-quad sont polluants c’est un peu retrograde vu qu’ils ont les même moteurs que les berlines et ne consomment qu’un ou deux litres en plus conséquence de leur cx et train roulant. Je ne vois jamais critiquer les berlines ayant le même moteur :( C’est tellement facile de taper sur le quad-quad :-/

c’est hors-sujet mais j’y vais quand même: je préfère me faire renverser par une bmw série 3 que par un x5, par une audi a3 que par un q7…

91)
fxprod
, le 26.06.2007 à 23:22
[modifier]

La voiture c’est démodé, et si on parlait un peu photo….. jusqu’il y a peu j’employais 2 torches 650 watts style mandarine(lumières artificielles 3600 degrés kelvin) pour mes prises de vues photos et vidéos, dans mon mini studio, je vous dis pas la chaleur étouffante hiver comme été, et puis j’ai trouvé des spots “made in china” qui font 36 watts en ampoules économiques lumières du jour(5600 degrés kelvin) qui me donnent 200 watts chacune de belle lumière avec comme corollaire que je ne n’ai plus besoin de me casser la tête avec la balance des blancs changeante en fonction de l’usure des lampes tungstène, je ne l’ai pas fait par soucis écologique mais par esprit pratique, le résultat de mon petit test j’ai changé toutes les ampoules éco de la maison par les mêmes puissances en lumière du jour, un vrai confort pour la vue, c’est peut-être pas de l’automobile, ce dont je me tamponne royalement actuellement, j’ai donné étant plus jeune, ni de l’avion, je suis agoraphobe. Je ne me vois pas transporter mon matériel photo dans les transports en commun, pied photo, pieds de lampes, sacs divers et variés.

Et pour parler automobile un petit peu quand même, étant très vieille france j’ouvre tous les jours la portière de ma compagne, cela vous étonnes, moi pas, j’ai une peugeot 1007. smiley souriant

92)
drazam
, le 27.06.2007 à 06:13
[modifier]

Salut les gros cons, ça va? ;o)

Tu as parlé de sport dans la RA François. Qui regarde encore les GP de F1 sauf pour faire la sieste aujourd’hui? Maintenant, au lieu de causer longueur… d’ailerons, supprimons les ravitaillements comme du temps de Prost et Senna, imposons une consommation basse. Il parait que le sport auto est vecteur d’émotions et d’innovations.

Quoi, les autos, les avions, consomment et polluent moins, mais sont plus nombreux? Menfin, que les ricains consomment, que les indiens et les chinois consomment. Que le pétrole devienne rare et cher. Bref, que l’on passe aux alternatives au plus vite. Combattons le mal par le mal, qu’il soit libéral. Les zUSA ont un (vrai) gros con de président (…eux aussi?), n’empêche l’initiative et l’investissement privé est tout aussi efficace que nos tonnes de règlements en Europe, y compris environnemental (c’est un constat, pas un jugement).

Le hic? Le monde émergent copie l’occidental puisque c’est un “modèle” sauf qu’il n’en pas tous les moyens (transports en commun, états des routes, indépendance énergétique, volonté politique etc.). Comment feront-ils demain pour appliquer et bénéficier des évolutions (mode de consommation, transports, respect de l’environnement) auxquels nous souhaitons et devons tendre? A quel prix? Une abération qu’acheter loin car moins cher chez “eux” mais si demain on ne leur achète plus sous prétexte que c’est plus éthique de produire et consommer sur place? Selon M. Sylvestre de la World Cie, “le monde est mondial” mais ne le répétez pas, c’est un secret libéral…

93)
drazam
, le 27.06.2007 à 06:29
[modifier]

Pour marquer le coup, je vous propose de brûler nos symobles, en commençant lors de la prochaine cukday par le premier katkat ou ducat’ venu (pas la laguna break)…

94)
Modane
, le 27.06.2007 à 08:05
[modifier]

@ Fxprod : Tu peux m’en dire plus sur tes spots? Parce que pour les mandas, je partage ton avis…

95)
louis
, le 27.06.2007 à 08:23
[modifier]

Eh en passant… ya pas qqn peut me prêter 8000.- CHF pour installer le Gaz Nat sur mon 4×4 de 17 ans???

… à savoir que la même installe en Grande Bretagne coûte environ 1000 à 2000.- CHF

Bon Ok j’arrête avec les thunes… mais bon c’est aussi une réalité pour certain…

96)
Tom25
, le 27.06.2007 à 09:02
[modifier]

Je pencherai plutôt du coté de François pour le voyage en avion, on part loin une première fois parce qu’on a trouvé un billet à -60% pour remplir un avion. Puis l’année suivante, on ne trouve qu’à -30% parce qu’on a moins de chance mais on part quand même car c’était trop bien l’année passée. Puis la 3ième année on ne trouve aucune réduc, mais comme on s’est psychologiquement à partir, on part. Le besoin est créé.

Les guerres ont souvent eues pour but d’agrandir son territoire. La bombe atomique y a mis un frein car il n’y a aucun intérêt à “gagner” un territoire qu’on aurait atomisé. Maintenant ce ne sont plus les terres du voisin qu’on veut, c’est l’air qu’il respire, et l’énergie qu’il consomme. Rien n’empêche de l’atomiser avec la partie de la planète sur laquelle il se trouve. Ça a été dit plusieurs fois, il y a un gros gâteau et tout le monde veut sa part, voir plus que sa part. Comme des gosses. Et encore, j’arrive à comprendre que chacun veuille sa part, parce que y en a marre d’être le baisé de service. Mais j’ai du mal avec ceux qui veulent plus que leur part. Et je ne suis pas le seul, d’où ces critiques du “riche” qui roule en gros 4×4. Soit ils le font pour afficher qu’ils ont eu droit à une part plus grosse que les autres, soit tout simplement parce qu’ils aiment ça. En tout cas, il y a déjà du mieux dans notre comportement car avant on admirait ces type, on les enviait, maintenant on les méprise plutôt. Et l’homme veut être admiré, aimé, envié. On affichera donc sa réussite d’une autre manière. Je préfère voir les choses comme ça et garder de l’optimisme.

Me concernant, je roule en Passat mazout. Enfin je roulais quand je travaillais, je ne roule quasiment plus. Mais j’ai une question à vous poser : Si je venais sonner à la porte de votre usine pour vous vendre telle machine ou telle service en tenue crado de VTTiste qui vient de se taper 60 km dans des chemins boueux, me recevriez-vous ? Ou serais-je obligé de rentrer chez moi, de me doucher de m’habiller tout beau et de repasser avec ma Passhsshat ?

97)
fxprod
, le 27.06.2007 à 09:29
[modifier]

@ Fxprod : Tu peux m’en dire plus sur tes spots? Parce que pour les mandas, je partage ton avis…

c’est mon avis aussi et je le partage

http://foto-walser.biz/shop/default.aspx?TY=item&ST=1&IT=187 (ampoules équivalentes 150w)

eBay : a.t.-shop c’est là que j’ai acheté les miens, ils sont plus puissants(ampoules éqivalentes 200w), société tchèque mais marchandises en allemagne, ne vend rien pour l’instant, à vérifier…..

99)
Divama
, le 27.06.2007 à 10:13
[modifier]

Il ne faudrait pas tout mélanger quand on parle de voiture. Soit on parle de politique de mobilité et chaque citoyen a bien le droit à la meilleure mobilité possible, soit on parle d’un produit de consommation polluant et on se demande, légitimement, si on ne peut pas faire moins cher, plus simple et moins polluant.

Quand j’habitais en ville, je n’avais pas besoin de voiture, les transports en commun offerts par ma commune étant largement suffisants. Et les trains très pratiques pour aller d’une ville à l’autre. Maintenant que j’habite à la campagne, il n’y a pas de ligne de bus ou de gare à moins de quatre kilomètres de chez moi. Et quand je m’y rend, c’est pour constater qu’il n’y a qu’un bus ou un train toutes les deux heures ! En terme de mobilité, la question des transports en commun est celle-ci : qui va payer pour que les ruraux puissent avoir la même offre de mobilité que les citadins ?

Il est faux de croire que la demande (si on s’y met tous) va provoquer l’offre. Car la mobilité échappe aux termes des marchés commerciaux; il s’agit bien plus d’un choix de société et donc il s’agit de politique au sens large du terme. Car quand il s’agit de payer, chacun (moi aussi ?) préférera SE payer une 4X4 rutilante que payer POUR qu’un type qui habite dans un trou perdu puisse prendre le bus comme n’importe quel citadin (avec la même offre d’horaire et de confort). Vous voyez, quand je dis politique, je ne parle pas de nos élus et des partis mais bien de la conscience que nous avons chacun de l’organisation du bien commun.

Quant à la voiture en elle-même, oui elle pourrait être moins chère ET moins polluante. La future voiture low cost prévue pour les marchés indiens devrait être motorisée par un moteur essence de 600 cm3 qui sera moins gourmand et moins polluant en rejet de CO2 qu’un 1900 turbo-diesel et en plus ce moteur n’aura pas besoin de filtre à particules (puisque non diesel). Et comme cette voiture sera légère (pas d’électronique, pas de climatisation, pas de vitre électrique, moins de résistance aux crash-test, …), elle consommera aussi moins de pneumatique, moins de frein, etc… et aura des performances largement suffisantes pour un déplacement normal. Après tout, pourquoi nos voitures ont-elles besoin de rouler à 200 km/h.

Alors, oui, si cette voiture est moins polluante que les nôtres, elle va tout de même participer à l’augmentation de la pollution mondiale puisque de nouveaux utilisateurs vont voir le jour. Mais si il y a un si fort lobbying contre cette voiture en Occident, c’est juste pour ne pas donner envie aux consommateurs que nous sommes d’en acheter une. Car à ce prix-là, les marges des constructeurs sont forcément réduites (mais faut ce qui faut pour envahir un nouveau marché, n’est-ce pas ) et leur chiffre d’affaire plongerait à coup sûr : un million de voiture à 2000 euros, ça n’est pas comparable à un million de voitures à 15 000 euros.

Le jour où l’essence sera tellement chère (l’essence ou tout autre énergie alternative) que la voiture ne sera plus considérée que sous son aspect “mobilité”, alors la voiture low cost aura sans doute son heure de gloire. Ce sera un peu (j’exagère, mais j’aime bien l’image) comme les imprimantes d’ordinateurs qui coûte surtout ce que coûte les cartouches d’encre…

En attendant, la voiture reste une “vitrine de soi”, une manifestation de notre place imaginée dans la société, de notre envie de puissance ou de pouvoir… bref, nos voitures, au contraire des futures voitures chinoises ou indiennes, ont plus à voir avec le prestige ou l’image qu’avec la mobilité.

Pour encore combien d’année ?

100)
Dan DT
, le 27.06.2007 à 10:41
[modifier]

@Tom25

Crois-moi, les “vrais” riches ne s’affichent pas en 4×4, d’ailleurs ils ne s’affichent pas ;-) Dans mon patelin et environs (qui n’est pas Monaco) mais il y a même qlq français, il y en a pas mal mais si tu ne le sais pas tu ne les vois pas :-) Ils sont discrets les riches :)

Mais les “nouveaux” riches, les parvenus, les arrivistes, etc, alors là ils en ont des grosses … limousines et/ou 4×4 et aiment se la péter :-/

101)
ToTheEnd
, le 27.06.2007 à 10:50
[modifier]

Crois-moi, les “vrais” riches ne s’affichent pas en 4×4, d’ailleurs ils ne s’affichent pas ;-)

Bien d’accord avec cette remarque et j’ai bien ri en lisant la remarque de François sur les montres…

Je connais un CEO qui gagne plus d’un million par an et qui s’est acheté une Rolex à plus de 100K pour ses 50 ans… pourtant, quand il est au bureau, il se pointe avec une vieille Golf et porte une Swatch au poignet.

T

102)
louis
, le 27.06.2007 à 11:58
[modifier]

J’ajoute un petit mot sur les 4×4:

Ceux qui ce la pête avec de 4×4 de luxe n’ont de 4×4 que la transmission aux 4 roues… sinon ce son de grosses berlines…

Il ne faut pas confondre avec les vrais 4×4 tout terrains qui on eux aussi un transmission au 4 roues mais qui sont eux utilitaires. Tracter, transporter, voyager et atteindre des lieu reculer… en plus ces derniers sont généralement équiper de motorisations plutôt sobre et peu gourmands…

Je pense qu’il y a souvant un amalgame (orth??)

Sur un tout autre plan tout ce dont on parle je trouve souvant qu’on oublie le concept de liberté dans la mobilité… et c’est là que le bas blesse car avec les véhicules individuels nous avons aquis une telle liberté que le retour au transports en commun peut être ressentie comme une perte de cette liberté… un peu comme si on vous disais que votre patron (avec ou sans rolex) vous réduit votre salaire…

Comme résoudre ce problème là…???

104)
Tom25
, le 27.06.2007 à 12:06
[modifier]

Oui c’est sûr, quand je disais “riche” je parlais des petits bourgeois qui sont au-dessus de la moyenne des salaires. D’ailleurs, aux yeux de certains (qui gagnent (encore) moins que je ne gagnais), je suis un “riche petit bourgeois” qui se la pète avec sa Passat.

Autant je pense que chacun de nous doit réfléchir à son comportement afin de ne pas “trop” polluer, autant il ne faut pas non plus prétexter de l’écologie pour cracher notre jalousie. Moi, je l’avoue, j’envie les possesseurs de belles bagnoles, même si je me dis que c’est con. Mais j’aime conduire.

Ah oui tiens ça y est, une expression m’est revenue. Celle d’un concessionnaire d’auto haut de gamme qui avait avoué à un de mes collègues : “Si vous saviez le nombre de voitures qui roulent sur des traites plutôt que des des pneus !”.

Une question : Quelle est la part, tous sous-traitants inclus, de l’économie de l’automobile en France. Demain on ne fabrique plus une bagnole, et plus aucun accessoire, de combien baisse le PIB ? Si on transférait ce manque dans la construction de transport en commun, combien cela représenterait-il ?

Dernière chose, je suis extrêmement surpris que le bâteau soit aussi bas dans le coût de transport/personne. Plus que le train ! L’eau est sacrément dure à vaincre (viscosité). Il faudrait faire ce même calcul en pondérant les résultats d’après la vitesse de transport (y compris le temps de chargement, d’enregistrement etc.) car parler transport aujourd’hui sans parler vitesse …

105)
kostoglotov
, le 27.06.2007 à 13:23
[modifier]

Si l’eau est si dure à vaincre, faudrait m’expliquer comment faisaient les bateliers pour faire tracter leurs péniches remplie jusqu’aux écoutilles par leur femme et leurs enfants ? Une péniche Freycinet (standard de 38 * 5 m) bien pleine, ça fait plusieurs centaines de tonnes … Evidemment, il y a la vitesse, mais il faut compter différemment : imagine que j’ai 200 Tonnes de truc à faire livrer à 300 Km de Paris … En péniche, ça va prendre genre 10 jours pour faire le voyage (dépend des écluses, etc.). OK, c’est long … Mais pendant ce temps-là, tu ne paies pas le stockage … ! Par ailleurs, en comparaison au tonnage déplacé, un moteur de bateau c’est rien du tout … Certains convois constitués d’un pousseur et plusieurs barges déplacent jusqu’à 10 ou 20.000 tonnes d’un coup …

[Edit] Ce que je trouve sur Pnich.com

“Un convoi fluvial de 3 800 t équivaut a 66 wagons de ch. de fer de 58 t ou à 127 camions semi-remorques de 30 t (longueur estimée en caravane sur autoroute: +de 6 Km.)

Le transport fluvial consomme cinq fois moins de carburant que le transport routier.

Les équipes de mariniers logent sur le bateau et celui-ci navigue en continu avec l’aide de radars la nuit et par temps de brouillard, ce qui le rend concurrentiel pour la vitesse du transport comme en Allemagne, Pays-Bas, Belgique et Usa. Il peut faire office d’entrepôt industriel provisoire (quelques heures) d’une grosse quantité de marchandises, principe très pratiqué en Allemagne et Pays-Bas dans le cas du flux tendu.

Comparaison (par t/km). Prix de revient:

– Convoi pousse ou automoteur de 38,50 m: 7 a 11 centimes

– Train complet SNCF: 14 centimes

– Camion: 23 centimes

(fin de citation)

106)
Tom25
, le 27.06.2007 à 13:56
[modifier]

Oui c’est bien dû à la vitesse (E = viscosité x le carré de de la vitesse x …). Il y a un autre truc auquel je n’avais pas pensé, en fait l’eau c’est plat (sisi j’vous assure) et quand la péniche doit grimper, elle le fait via une écluse en utilisant la force de l’eau qui s’écoule. Jamais une femme et ses 2 gosses ne pourrait faire grimper une péniche sur une hauteur de 10 mètres même sur une très longue distance. Le coût du stockage ça je savais. Et les coût que tu donnes sont bien loin (en ratio train = 3 / bateau = 0,2) du lien donné plus haut. Ca m’épate quand même que le train émette 15 fois plus que le bateau.

107)
fxprod
, le 27.06.2007 à 14:08
[modifier]

parti en reportage dans le grand sud tunisien en jeep il y a qlq années, la traversée Marseille tunis fut longue et paniquante pour qlq qui ne sait pas nager, mon plaisir fut d’aller parler avec l’équipage et j’ai pu ainsi visiter tout le bateau et a ma grande surprise ce n’est pas du fuel qui fait avancer ces mastodontes mais bien les résidus de pétrole quand on en a tout retirés, essence, fuel, composant de plastiques, produits de beautés etc. ils sont obliger de réchauffer cette masse gluante pour la fluidifier avant de l’injecter dans les moteurs.

108)
Tom25
, le 27.06.2007 à 14:38
[modifier]

Oui c’est le fuel lourd je crois. D’ailleurs, petite anecdote, j’ai travaillé pendant 5 ans comme chef de centre. On installait et/ou démontait les stations services, dépots pétroliers, mais aussi cuve fioul des particuliers ou école ou … Et quand on démontait, il fallait bien sûr nettoyer les cuves. Ben on en sortait de la merde, moins des cuves de pétroliers (Total, Shell, Esso etc.) que des grandes surfaces. Dû à moins de débit ou carburant plus propre je ne répondrais pas, je ne suis pas certains. Bref, cette boue nous coûtait la peau du cul à faire détruire, et je me suis rendu compte que ceux qui nous faisaient payer pour la retraiter la vendaient aux cimenteries qui les brûler. Bref le pétrole est une vrai merde, mais qu’est ce qu’on en fait des trucs avec !

Quand on sort du pétrole de terre, il y a 5% qui feront de l’essence, 10% du fioul, 7% du plastique, 10% du gaz etc. (chiffres donnés au pif je ne sais pas). À une époque pas si lointaine on brûlait le gaz sur place car peu rentable car pas vendu. Je ne saurais dire si aujourd’hui on exploite 100% du pétrole extrait ou si on continue de faire l’impasse sur une partie pour cause de mauvais rendement économique ?

109)
zitouna
, le 27.06.2007 à 16:20
[modifier]

La bagnole? Je n’en ais pas, citadin que je suis.
Un petit reportage sur mon moyen de transport
à visionner en mode diaporama, pour les commentaire (avec la voix de Léon Zitrone)
Désolé, les photos sont assez pourries, mais essayez d’en faire autant à poil, le guidon dans la main gauche, les doigts sur le frein, concentré sur le rythme du peloton et l’appareil (argentique, bien sûr ;^) dans la main droite… D’autant que je n’avais pas trop envie de trop préceder ou de trop me faire distancer, (dés)habillé comme je l’étais…
Un grand merci à l’agent A pour m’avoir transmi l’info la veille!
z (qui fera mieux la prochaine fois, je répêêête: qui fera mieux la prochaine fois)
PS: en plus le scanner a merdé, c’est ça, les trainées sur certaines images.
PPS: Alexandre 90, je préfère, pour ma part, me faire renverser par une poussette, un(e) pieton(ne) voire un vélo!

110)
iMax
, le 27.06.2007 à 22:41
[modifier]

…et les Porsche Cayenne, Mercedes ML, Range Rover, BMW X5, Jeep Grand Cherokee etc, c’est écologique ?

111)
Dany
, le 27.06.2007 à 22:59
[modifier]

Je n’ai pas de voiture, et lorsque j’en ai besion d’une, je fais appelle au service Mobility (j’y suis abonné depuis de nombreuses années).

Pour info, ayant vécu pendant 2 ans dans le nord de l’Inde dans une région pauvre, CHF 3400 (env. 1 lakh, soit RS 100,000, le montant à partir duquel les Indiens commencent à payer des impôts… avant rien!) représentent le salaire annuelle d’une informaticien, tout frais moulu avec son certificat. Un professeur d’une école primaire gagne RS 75’000. Un litre d’essence coûte env. CHF 1 si ma mémoire est bonne.

Je vous laisse comparer, mais la voiture en Inde reste un luxe pour la très grande majorité des gens!

113)
alec6
, le 29.06.2007 à 14:52
[modifier]

Sans rapport avec la choucroute ou presque… zavez vu les zaméricains faire la queue pour l’iphone… ?

Pour acheter le dernier truc qui fait biiip ? pour acheter ? pour consommer ?

Quel abîme !

114)
Tom25
, le 29.06.2007 à 15:27
[modifier]

Non je n’ai pas vu pour l’iPhone, par contre j’ai vu la queue dans les stations services en Iran (ou ailleurs je ne sais plus) car l’état va augmenter les prix et restreindre la consommation. Même “là-bas”, pays producteur, ils prennent des mesures.

J’ai consommé, pas tapé mais ça faisait longtemps que je voulais changer mon APN de 1,3 MPixels.

115)
ToTheEnd
, le 29.06.2007 à 15:45
[modifier]

Même “là-bas”, pays producteur, ils prennent des mesures.

Rien à voir… l’Iran a des gros problèmes de raffinage, pas de pétrole! Pour mieux se rendre compte, il faut savoir qu’il importe pour 8 milliards de dollars d’essence… le comble.

Au lieu de s’exciter avec leur nucléaire, il ferait déjà mieux d’investir un peu dans le raffinage.

T

116)
Af1664
, le 29.06.2007 à 16:19
[modifier]

Les petits boîtier en plastique qui servent a faire des mines à charges dirigée (le moyen détourné de faire des mines-antipersonnel) sont fabriqués par… Fiat..

Alors des voitures polluantes.. ça ne surprend guère..

117)
alec6
, le 29.06.2007 à 17:15
[modifier]

A propos de raffinage, j’ai cru comprendre qu’une raffinerie ne se construisait pas en quelques mois mais sur plusieurs années (10 ? à vérifier). Il semblerait donc que, déplétion prochaine aidant (d’ici à dix ans a priori), il ne soit plus beaucoup rentable d’investir aujourd’hui dans la construction d’une raffinerie nouvelle où que ce soit dans le monde. Les raffineries existantes faisant encore leur office pendant ce temps là. Au risque certes de voir les cours des produits raffinés augmenter… ce qui permet de faire baisser la consommation.

Ce n’est que mon analyse d’économiste à la petite semaine !

118)
alec6
, le 29.06.2007 à 22:50
[modifier]

Pour en revenir aux gros cons, aux gros connards qui sillonnent les villes dans leur bagnoles de merde quels qu’en soit le modèle avec 4 roues motrices ou non, fiers comme seuls les cons savent l’être au volant de leur tas de ferraille, piètres faire valoir aux yeux d’autres abrutis qui n’ont d’autre “valeurs” que le foot et TF1… L’un de ces sous-hommes donc viens d’expédier une copine de classe de ma fille à l’hosto pour quelques mois…

Comme tous les sous-hommes de sa catégorie il avait bien entendu toutes les raisons du monde de ne pas pouvoir se déplacer autrement, de rouler à plus de 70 km/h dans une rue limitée à 30 et bien sûr de ne pas respecter le code de la route et encore moins les piétons qui font chier… c’est bien connu !

Personne ici ne se reconnaîtra, bien évidemment, mais à tous ceux dont le moindre déplacement ne peut par habitude, flemme ou sombre bêtise se faire autrement que motorisé, à tout ceux là, je leur demande d’imaginer (ce sera déjà beaucoup) que la marche à pied existe, que le vélo a bien deux roues et que les transports en commun permettent aussi d’aller d’un point à un autre… Je ne me fais cependant pas d’illusion, seul un baril à 300$ mettra un frein à leur vanité assassine !

Désolé de ce coup de gueule, mais constater quotidiennement que ce genre de nouvelle est moins importante que le jogging de l’autre crétin ne me met pas de bonne humeur !

Si la justice s’en mêle, il sortira du tribunal avec une petite amende et quelques mois de retrait de permis…

La bagnole est vraiment une plaie !
Notre civilisation en crèvera ! Bon débarras !

119)
Tom25
, le 30.06.2007 à 09:20
[modifier]

Ah c’était ça TTE ? J’avoue je n’entendais pas les commentaires, je devais être de me brosser les dents quand j’ai vu les images. C’est juste un problème technique donc…

Alec6 je suis désolé pour l’amie de ta fille, mais bon, tu ne sais pas plus que moi pourquoi ce gars était en auto (travail ou je ne sais quoi). Moi aussi je serais furax, mais je pense que je calquerais mon attitude sur celle du gars, suivant si je sens un repenti, une culpabilité, ou au contraire “putain elle m’fait chier c’te petite conne, en plus d’avoir sali mon pare-choc elle me fait perdre mon temps avec les autorités.” C’est plus ça qui m’horripile moi, les accidents les erreurs nous ne sommes pas à l’abri, que ce soit au volant de notre bagnole ou ailleurs.

Je dis tout ça mais ce n’est pas une de mes filles qui s’est retrouvé à l’hosto, ni une copine. Mais si j’essaye de m’imaginer ce que je pourrais ressentir si ça arrivait, j’essaye aussi de m’imaginer ce que je ressentirais si MOI je foutais un gosse sur mon capot.