Profitez des offres Memoirevive.ch!
Quelques millilitres pour une grosse connerie

Je ne suis pas très orienté "jardin" et si j'en ai un, c'est plus dû à un concours de circonstance qu'une réelle volonté. À l’époque, j'avais confié son aménagement à mon paysagiste avec une seule consigne lors du projet: garder les choses simples dans le but que ça ne demande pas une grande attention de ma part y compris quand les chats du quartier passent par là:

Comme à la maison…

J'aime bien passer la tondeuse en musique, mais pour le reste, ça s'arrête là.

Normalement, une fois que le printemps pointe le bout de son nez, je m'amuse à arracher les mauvaises herbes à la main… c'est plus écolo et ça ne prend pas plus de deux heures.

Toutefois, suite à un hiver particulièrement clément, les mauvaises herbes ont eu tout le loisir de se développer et de proliférer dans mon jardin dans des proportions importantes. Je n'avais donc pas la patience d'effectuer cet "arrachage" habituel à la main et j'ai décidé, comme il y a quelques années en arrière, d'acheter un produit qui saurait "tuer" les mauvaises herbes et préserver mon gazon.

Ni une ni deux, début avril, je file dans un de ces temples du bricolage et achète, à la va vite, un produit qui ressemblait beaucoup à celui que j'avais utilisé avec succès il y a quelques années:

Deserpan en version 500 ml

Quand je dis "à la vite", j'ai surtout focalisé sur une phrase qui fait la couverture du produit: contre les mauvaises herbes et les graminées.

Après avoir payé dans les CHF 15.- (une dizaine d'euros), je suis rentré à la maison pour réaliser le mélange et le pulvériser. Je n'ai pas procédé à une pulvérisation générale mais ai focalisé sur les coins qui étaient infestés de mauvaises herbes.

Les jours passent et le produit commence à agir environ une semaine plus tard. Bizarrement, la dernière fois, les effets étaient visibles très rapidement sur les plantes que je "visais" mais là, c'est l'ensemble du gazon qui a commencé à jaunir… et qui a fini par mourir.

Un gazon mort à 50 %...

Le temps de réaliser ce qu'il se passait, je n'ai évidemment rien pu faire.

Courant mai, je demande à mon paysagiste de passer dans le but de faire une évaluation des dégâts… il me confirme la vision que n'importe qui pourrait avoir: le gazon est mort sur environ 50 % de la surface…

Il me confirme également que j'ai utilisé un "désherbant" total! Je lui fais remarquer que j'ai donc atteint une partie de mon objectif: tuer les mauvaises herbes! Oui… je cherche toujours les côtés positifs quand je fais une ânerie.

Bon, on n'est jamais à l'abri d'une bêtise ou d'une connerie mais là, on peut la quantifier à 50 %!

Je n'ai pas trop le choix, si je veux retrouver mon "green" de golf, il faut replanter! En gros, mon paysagiste me conseille de scarifier, étaler du terreau, semer, passer une espèce de "moissonneuse", semer encore et passer un rouleau.

Après quelques semaines de pluie qui ont retardé l'intervention de mon paysagiste, le temps permet enfin d'effectuer les travaux.

Tout d'abord, on passe un coup de tondeuse avec une hauteur de tonte la plus basse possible:

Une tondeuse qui a déjà bien servi…

Puis, on passe le scarificateur histoire d'aérer le terrain:

Un scarificateur de course…

À l’aide de râteaux, on nettoie l'ensemble de terrain en regroupant les déchets végétaux:

Quelques sacs végétaux de déchets…

À ce stade, mon paysagiste étale du terreau pour pelouse sur l'ensemble du terrain…à raison d'un sac pour quatre mètres carrés. J'ai commencé à avoir mal au dos dès le vingtième sac…

Des semences…

Après avoir semé une première fois, l'équipe du paysagiste a passé une espèce de double rouleau denté et appliqué une seconde fois des semences:

On arrive à la fin…

Enfin, un dernier passage avec un rouleau permet de compresser l'ensemble du terreau avec les graines de gazon.

Dans le but de permettre au gazon de pousser rapidement, un "zeste" d'engrais est réparti sur tout le terrain. Il ne reste plus qu'à arroser quelques minutes 2 ou 3 fois par jour:

Arrosage léger de quelques minutes…

Voilà, au final il aura fallu quelques heures, quelques personnes et quelques francs (aïe) pour réparer cette histoire qui a pour base une mauvaise lecture de l'étiquette et l'utilisation de 100 ml du mauvais produit!

Dans 3 ou 4 semaines, cette bêtise sera effacée!

66 commentaires
1)
iScarabee
, le 13.06.2007 à 00:14
[modifier]

lol la bêtise ! en plus tu auras un beau gazon en prime ^^

2)
fxprod
, le 13.06.2007 à 00:18
[modifier]

il faut voir le coté positif des choses, pas de tonte pendant plusieurs semaines et écouter pousser le gazon. smiley souriant.

3)
vibert
, le 13.06.2007 à 00:31
[modifier]

Je n’ai pas de gazon donc je m’abstiendrais de commentaires… mais mon père en a du gazon ! Ev avait, plutôt…

Puisque depuis des années, son gazon est devenu de l’herbe !

Je trouve ça aussi joli (enfin, pas plus vilain)… pas besoin de l’entretenir, pas besoin de l’arroser, pas besoin de désherbant (!) et je trouve ça beaucoup plus écolo…

4)
Leo_11
, le 13.06.2007 à 06:24
[modifier]

Attention…

• un arrosage de quelques minutes 2 à 3 fois par jour n’est pas adapté… tu risque de provoquer l’apparition d’une de ces merveilleuse maladie qui te ravage un gazon en l’espace de quelques heures…

• attends-toi à voir pousser des mauvaises herbes avant que ton gazon ne pointe le bout de ses feuilles… dans ce genre de travail on ressort un quantité de graines qui dormaient bien sagement dans la terre… il eût été judicieux d’appliquer un petit traitement préémergence…

• petit détail… la plupart des mauvaises herbes ne poussent que dans un gazon mal entretenu… si tu arroses, tonds et met de l’engrais correctement, tu ne risques pas grand chose… en outre un petit passage en novembre d’un engrais uniquement à base de potasse (k) évite bien des surprises au printemps…

• bien lire les instruction sur l’emballage évite aussi quelques déboires…

Pour le “pas trop d’attention” c’est pas vraiment ça… un gazon est la surface verte qui demande justement le plus d’attention et de trvaux durant la belle saison… c’est un mauvais choix de faire des surfaces de ce type pour n’avoir “pas grand chose à faire”… à moins bien sûr de laisser ce green se dégrader en simple pelouse qui ne demandera que quelques tontes (une 12aine, contre une 20aine au minimum et tout le reste pour un gazon…)

Jolie expérience TTE courrage avec ton epace détente…

6)
fxprod
, le 13.06.2007 à 07:44
[modifier]

“IL A PRIS UN LAXATIF AU LIEU DE PRENDRE LE TRAIN” ANTOINE

7)
Caplan
, le 13.06.2007 à 08:10
[modifier]

Quand j’ai lu le titre, j’ai cru que ça parlait d’un taux d’alcoolémie, moi! Je m’attendais au récit d’une joyeuse virée qui aurait mal tourné…

Mais c’est plutôt: “Là où Attila passe, l’herbe ne repousse pas”!

Milsabor!

8)
Inconnu
, le 13.06.2007 à 09:06
[modifier]

500 ml = quelques ml Quand organises-tu un apéro ? :-)

9)
Madame Poppins
, le 13.06.2007 à 10:53
[modifier]

François et toi partagez au moins une “passion” : tondre le gazon ! :-) Comme quoi, l’herbe n’est pas plus verte ailleurs !

10)
alec6
, le 13.06.2007 à 10:59
[modifier]

Pour une connerie, c’est une belle connerie !

J’ai déjà expliqué il y a qq semaine qu’il valait mieux laisser pousser l’herbe car des herbes hautes permettent la présence d’un biotope (hou le vilain mot qui commence par “bio”) qui crée, entretient et maintient toute une faune et une flore source d’humidité et d’engrais naturel permanent… et je le répète encore (mais je vais me faire mal voir) les herbes hautes protège le sol des ardeurs du soleil et donc d’une dessiccation accélérée en période de sècheresse. Les pelouses rases consomment une incroyable quantité d’eau, il n’est qu’à voir les conséquences désastreuses sur les ressources hydrauliques (nappes phréatiques, sources, rivières…) dans les régions du sud qui implantent des “golfs” !

La notion de “mauvaise herbe” est totalement subjective, voire marketing s’agissant de l’entretient d’un jardin d’agrément, mais le jardinier contemporain ne veut voir qu’une tête, qu’un alignement de bégonias comme à la parade sur les Champs Elysées (tient ? des champs !). Bref, le jardinier amateur est le plus gros consommateur d’herbicides, insecticides, fongicides et autres armes de destruction massive de biodiversité (encore un vilain mot, je sais).
Allez jeter un œil sur ce petit film fort instructif sur l’état des sols de la “grande” agriculture.

TTE, tu as non seulement flingué quelques mètres carrés de pelouse, mais aussi toute une faune et une flore microscopique qui du coup vont te contraindre à user et abuser d’engrais et autres intrants pour faire “vivre” ta pelouse… pour le plus grand plaisir des commerçants et des fabricants.
Au passage, je ne peux m’abstenir de vous faire lire ce petit article sur l’action délétère à très long terme des fameux agents “oranges” utilisés pendant la guerre du Vietnam…

Je sais, je sais, je suis l’emmerdeur de service qu’une pelouse bien tondue fait gerber, l’écolo donneur de leçons qui fait qu’à vous zembéter à vous parler de choses pas sympathiques, de catastrophes à venir, qu’on voit toujours pô et qui en plus culpabilise les tondeurs de gazons et les agrochimistes du dimanche…

Pas grave !

11)
ToTheEnd
, le 13.06.2007 à 11:30
[modifier]

Mouais… je vois. Il y a autant de conseils, recommandations, avis et autres qu’il y a de gens.

Si vous saviez tout ce qu’on m’a dit de faire ou de ne pas faire avec ce gazon… une discussion sur le gazon est aussi intéressante que le sujet “partitionner son disque ou pas”.

Perso, je m’en fous mais comme pas possible et si mon terrain était assez grand (quelques hectares), je mettrais tout le monde d’accord en bétonnant toute la surface et en construisant un superbe circuit…

Las, je n’ai malheureusement pas la place (ni les moyens!) de faire ça.

Enfin, à en juger par le nombre de fourmis et autres bestioles qui vivent dans mon jardin, je n’ai pas l’impression que j’ai détruit grand chose dans ce jardin à l’exception de tout ce qui était végétal… mais les mauvaises herbes repoussent déjà, ce n’est donc pas mauvais signe.

Bref, peut être qu’un jour je bétonnerai tout quand même pour faire un circuit de voitures téléguidées…

L’avenir nous le dira.

T

PS: j’ai failli oublier! Les chats du quartier adorent le terreau puisque depuis 2 jours, ils viennent faire leurs besoins dans mon jardin… pour le gazon, je ne peux plus rien faire… mais pour les chats, je me suis acheté un accessoire 100% naturel. J’ai pris une photo de moi dans le jardin ce matin:

12)
Caplan
, le 13.06.2007 à 11:33
[modifier]

…l’action délétère à très long terme des fameux agents “oranges”

Alec6! Ne parle surtout pas de l’agent O ici! Ça va dégénérer!

Milsabor!

13)
Inconnu
, le 13.06.2007 à 11:42
[modifier]

Pour les chats, je te recommande plutôt le paintball. Il sera moins fier le chat quand il aura été repeint en vert fluo.

16)
Bigalo
, le 13.06.2007 à 14:34
[modifier]

Je sais, je sais, je suis l’emmerdeur de service qu’une pelouse bien tondue fait gerber, l’écolo donneur de leçons qui fait qu’à vous zembéter à vous parler de choses pas sympathiques, de catastrophes à venir, qu’on voit toujours pô et qui en plus culpabilise les tondeurs de gazons et les agrochimistes du dimanche…

Mais non, mais non ;-))

Ton commentaire me semble au contraire le plus raisonnable, et de loin.

Un gazon n’est pas un “espace vert”, mais un désert végétal (une seule espèce, bonjour la biodiversité ;-((

Quant aux mauvaises herbes, cela n’existe pas, à quelques exceptions près (gazon, thuya, …). Ce qu’on appelle mauvaises herbes sont les plantes naturellement adaptées au milieu, qui nourrissent des insectes phytophages, eux-mêmes source de nourriture pour d’autres insectes ou des oiseaux, eux-mêmes …

L’essemble constitue la chaine alimentaire.

Beaucoup de gens sont ravis d’avoir des papillons, de préférence colorés, dans leur jardin. Mais pour cela (à part les cas de migrations), il faut qu’il y ait à proximité les plantes nourricières des chenilles, et pas seulement du gazon.

Parmi les papillons courants les plus beaux, on trouve un groupe nommé Vanesses en particulier le paon de jour (Inachis io), la petite tortue (Aglais urticae), le Robert-le-Diable (Polygonia-c-album) et le vulcain (Vanessa atalanta).

Ces 4 espèces ont un point commun : la plante principale permettant à la chenille de se nourrir est l’ortie, dont personne, sauf les écolos ne veut chez soi ;((

En outre, les prétendues mauvaises herbes ont bien souvent de très belles fleurs.

Alors vive les prairies naturelles !

Un jardin devrait être un bout de nature, qu’on a le bonheur d’avoir à domicile.

Dernier point, on l’attend toujours – avec impatience – ton humeur, alec6 ;-))

17)
mouloud2005
, le 13.06.2007 à 14:42
[modifier]

Je rejoins un petit peu Alexis. Ca me désole un peu de vous voir tous parler de CO2, d’ampoule basse consommation et de civisme, et quand il s’agit de votre petit confort personnel, hop, on utilise tous les produits bien chimiques et bien néfastes pour votre santé et celle de l’environnement. Franchement, y’a 20 ou 30 ans, je dis pas, y’avait que les écolos barbus qui en parlaient, on pouvait ne pas trop leur faire confiance, et les alternatives étaient difficiles à trouver. Mais à l’heure d’aujourd’hui, il n’y a que les fabricants qui soutiennent encore que leurs produits sont indispensables et sans danger, et on trouve des alternative écologiques pour tout, pour à peine plus cher (et souvent, moins cher). Tout le monde, jusqu’à la FAO, reconnaît l’absurdité d’utiliser ce genre de produit. Les dégâts provoqués sont important, et de longue durée.

1. ce sont des produits issus de la pétrochimie, je vous raconte pas ce que ça pollue de les fabriquer.

2. la plupart des usines qui les fabriquent sont des usines classées Seveso, avec, en cas d’accident, au minimum un AZF.

3. ils sont fabriqués loin de chez vous, il faut donc les transporter sur de longues distances.

4. Ils sont hautement toxiques pour la santé. La plupart sont déjà interdits dans certains pays, et le seront à moyenne échéance dans les nôtres. Il faudrait porter une combinaison et un masque en les utilisant, en se méfiant du sens du vent pour ne pas empoisonner ses voisins (quoique des fois…)

5. Ils tuent toujours bcp plus de plantes/insectes qu’il ne faudrait, Alexis l’a mieux expliqué que moi.

6. Les mauvaises herbes et les parasites deviennent de plus en plus résistants, il faut donc mettre de plus en plus de produit

7. Ils polluent gravement les cours d’eau et les nappes phréatiques. Peut-être qu’en suisse vous avez pas trop de problème d’eau, mais en France, ça devient très dur de trouver une eau naturellement potables. Elles sont quasiment toutes polluées par ce genre de produit.

8. Ils engraissent des société sans scrupules, qui continuent à vendre dans le tiers-monde des produits encore plus toxiques qui sont interdits chez nous.

9. Et j’en oublie

Et tout ça vaut aussi pour tous les produits d’entretien.

Donc franchement, vous faites ce que vous voulez, mais parler d’écologie et de réchauffement de la planète tout en utilisant ces produits, c’est à la limite de la malhonnêteté… C’est facile de se sentir alter-mondialiste en critiquant total et en ne laissant pas sa télé en veille, ça donne bonne conscience.

Et lire sur cuk.ch un article qui vente les mérites des engrais et désherbant, ça me déçoit un peu.

Matthieu, un peu énervé, désolé. Après tout, il n’est écrit nulle part que Cuk est un site écologiste. C’est moi qui projette.

18)
Bigalo
, le 13.06.2007 à 14:48
[modifier]

D’accord avec toi, mouloud2005, mais ton commentaire serait + lisible si tu insérais un retour chariot avant chaque point (1, 2, 3, … pas la ponctuation ;-)).

19)
Caplan
, le 13.06.2007 à 15:19
[modifier]

Donc franchement, vous faites ce que vous voulez, mais parler d’écologie et de réchauffement de la planète tout en utilisant ces produits, c’est à la limite de la malhonnêteté… C’est facile de se sentir alter-mondialiste en critiquant total et en ne laissant pas sa télé en veille, ça donne bonne conscience.

Te fatigue pas, Mouloud:

Perso, je m’en fous mais comme pas possible et si mon terrain était assez grand (quelques hectares), je mettrais tout le monde d’accord en bétonnant toute la surface…

TTE, et si tu nous faisais une petite humeur sur la schizophrénie?

Milsabor!
20)
fxprod
, le 13.06.2007 à 15:32
[modifier]

Bref, peut être qu’un jour je bétonnerai tout quand même pour faire un circuit de voitures téléguidées…

bah une piste d’attérissage bien verte pour les petits navions de François c’est pas mal non plus.

21)
alec6
, le 13.06.2007 à 17:10
[modifier]

J’attendais ta réaction Bigalo, d’autant que j’empiète sur ton terrain en parlant de biodiversité, je ne suis pas un spécialiste de la bestiole, mais qu’un curieux emmerdeur (et non l’inverse).

Oui, oui je la prépare mollement… mais j’ai l’impression d’avoir déjà tout dit dans mes différentes réactions aux humeurs abordant peu ou prou le sujet.

Bien vu Mouloud2005…
pour un retour à la ligne il faut faire un < br > (sans les espaces) et
ça
marche !
sinon, un simple retour charriot ne donne rien, il en faut deux et ne me demandez pas pourquoi, je n’en sais rien ! François et ses proches acolytes de la cuk V3 le savent mieux que quiconque !

22)
Bigalo
, le 13.06.2007 à 17:47
[modifier]

J’attendais ta réaction Bigalo, d’autant que j’empiète sur ton terrain en parlant de biodiversité, je ne suis pas un spécialiste de la bestiole, mais qu’un curieux emmerdeur (et non l’inverse).

;-))

mais j’ai l’impression d’avoir déjà tout dit dans mes différentes réactions aux humeurs abordant peu ou prou le sujet.

2 bonnes raisons de rédiger tout de même ton humeur : cela te permettra de présenter un ensemble cohérent, avec une synthèse qui manque dans la mesure où tes interventions sont éparpillées, et surtout, il y a vraisemblablement une forte majorité d’habitués de Cuk, qui lisent régulièrement les humeurs, mais pas forcément les commentaires, ou en tout cas pas avec la même régularité (ne serait-ce que par manque de temps).

Bien vu Mouloud2005… pour un retour à la ligne il faut faire un < br > (sans les espaces) et ça marche ! sinon, un simple retour charriot ne donne rien, il en faut deux et ne me demandez pas pourquoi, je n’en sais rien ! François et ses proches acolytes de la cuk V3 le savent mieux que quiconque !

”<Br>” fait partie des balises du HTML, utilisables avec Textile. En HTML, cela provoque un passage à la ligne, sans création d’un nouveau paragraphe, ce qui est pratique pour conserver des paramètres définis au niveau du paragraphe (centrage, police associée, …).

On obtient quelque chose de comparable avec Word, et probablement d’autres outils en faisant MAJ + Retour chariot (passage à la ligne, mais même paragraphe).

De même une succession d’espaces consécutifs est ignorée en HTML, comme avec Textile.

Dans Textile, contrairement à HTML, il faut 2 retours chariots consécutifs pour générer un changement de paragraphe. Cela vient peut-être des outils d’autrefois (outils de texte, je n’ose dire traitements de texte, avec une seule police, dans une seule taille, sans gras, ni italique, …), où la tradition était de laisser une ligne blanche entre chaque paragraphe, ce qui s’obtenait avec 2 retours chariot, comme dans Textile.

23)
Tom25
, le 13.06.2007 à 19:07
[modifier]

J’avais déjà dit dans un autre topic où le sujet avait été abordé que moi, ça m’arrange de lire que c’est mieux de laisser la nature se démerder. Voilà une photo prise de mon balcon, le terrain est assez pentu. Vous pouvez voir qu’il y a un peu de tout dans ma “pelouse” sauf du gazon (si un peu par endroit). J’ai ratiboisé mes thuyas ce week-end, ils faisaient plus de 5 m de haut (voir 6) et me bouffaient mes 2 arbres fruitiers. J’en ai coupé (de l’autre coté du jardin) 5 ou 6 qui était mort ou quasi mort. Comme mes voisins ont encore plus d’arbres que moi, les graines se baladent et j’ai des pousses chez moi, et je laisse pousser là où c’est. Parfois je replante là où ça m’arrange (donc là je modifie un peu la nature). Et quand il y a du liseron qui me fait crever mes plantes j’y arrache. Sinon pas grand chose, ça se débrouille.

Mon jardin

Maison vue d’avion

Ma baraque est sur la 2 ème rangée en partant du bas, et 3ième maison en partant de la gauche. On distingue la bâche bleue sur le tas de bois. Et on voit le “jardin” du voisin, 4ème maison, qui est une petite forêt. C’est vrai qu’un golfeur perdrait ses balles chez nous, déjà un footballeur aurait du mal… :•) .

Maintenant, si j’avais un terrain plat, peut-être que je laisserai un peu moins faire la nature et que j’essayerai plus d’avoir une belle pelouse, mais sans faire un gazon Anglais.

Tout ça me fait penser à une amie, maniaque de ménage. Ses chiottes sont plus propres que mes verres. A chaque fois qu’on y va je lui fais le coup, je pisse dans les toilettes mais contre le mur. Et quand elle m’engueule je lui répond que je n’ai pas voulu salir son wc. :•)))) Ce n’est pas vrai bien sûr, mais à chaque fois, quand je vois les 2 harpic qui font l’eau bleu, je me dis tout ça ça part à l’égou. Et elle doit y vider un canard WC tous les 2 jours. Pis c’est les pchits anti calcaire, anti graisse, anti tout qui défilent à tout va. A une époque, on mangeait dans des assiettes en cartons pour ne pas salir la vaisselle. Bon, elle s’est amélioré, maintenant on a droit aux assiettes. Il faut essayer de se débarrasser de ses habitudes, de vouloir que tout soit nickel. Sans pour autant tomber dans la crasse.

Edit : Tiens !?, ma photo vue d’avion contient une apostrophe ’ et ça marche sur mon site mais pas en lien direct depuis ici ???

24)
zitouna
, le 13.06.2007 à 19:09
[modifier]

J’en remet une petite couche:

Q:Et au niveau alimentaire de l’Occident ?
CB : La distanciation au niveau alimentaire est claire. Les gens ne veulent plus savoir qu’ils mangent la mort d’un animal. En conséquence, on leur propose une espèce de viande carnée, congelée, mise en sachet dans un bac. Les poissons ? Ils sont déjà panés. Les abattoirs sont présentés comme très hygiéniques. Les bêtes n’y souffrent plus… Il n’y a plus la moindre trace de meurtre. La personne peut donc manger la viande comme si c’était de la purée. Elle n’a pas l’impression de participer à un crime. Le steak haché type hamburger il faut beaucoup d’imagination pour rapprocher cela de la viande. Donc l’homme se sent complètement déculpabilisé et à ce moment il peut accepter que les bêtes soient élevées comme elles le sont : dans des camps de concentration absolument monstrueux. J’estime que tous les lycéens de France devraient aller voir au moins une fois comment on traite les cochons, les poulets, les veaux, etc. dans l’industrie intensive. Et ils devraient aller ensuite visiter un abattoir. C’est très impressionnant de voir des bêtes qui arrivent vivantes et qui, en moins de 15 mètres, sont déjà complètement saignées. La vitesse de transformation de la bête vivante.

C’est extraordinairement choquant ! Sans faire du passé un âge d’or, la notion de fête est perdue. Autrefois, la mort d’un animal était rare et festive. L’animal était un compagnon et sa mort était vécue, acceptée, transcendée, transformée par un acte touchant la vie et la mort. La source du sacré. L’animal était complice de la vie de l’homme, lorsque ceux-ci entretenaient un rapport d’amour respectueux de la nature. Maintenant la viande est devenue un produit totalement banal et pour pouvoir donner de la viande de façon banale à tout le monde, tous les jours de la semaine, on fait des camps d’élevage atroces. Les bêtes sont piquées tous les jours. Si on ne pique pas les cochons industriels aux tranquillisants ils meurent de crise cardiaque, etc. Ce qu’on arrive à faire dans les élevages industriels, c’est à vomir. A vomir. Et c’est accepté en toute impunité de la science, de l’hygiène, de la technologie. Vous savez je pense qu’une société qui traite la vie comme cela ne peut pas se traiter elle-même correctement. La société fait des guerres propres. C’est comme l’agriculteur qui passe dans son champ avec ses produits de mort à 400 grammes l’hectare. Après il a un champ nickel-chrome. Il n’y a plus un seul coquelicot pour le blé. Plus une mauvaise herbe. Propre. Rationnel. Enfin quelque chose de propre ! La mort est d’une grande beauté…

Bon appétit!
Et si l’article sur l’agent orange ne vous a pas complètement (bara)miné, l’intégralité de la prose de Mr Bourguignon ICI .
Sinon, pour se tenir informé de la lutte contre les agrotoxiques (monsanto et ses copains), l’association Kokopelli est une source intéressante.
z (Et méfiez vous, car “tout est devenu possible”, je répêêête: Et méfiez vous, car “tout est devenu possible”)

25)
alec6
, le 13.06.2007 à 22:10
[modifier]

Tom !

La vue de ton jardin me ravis ! rien que du bonheur et même si tes filles en étaient absentes, toutes occupées à goûter avec leur copines, celui-ci n’en serait pas moins plein de vie. Compare, pour rigoler, le coût d’arrosage de ta verdure avec celui d’une pelouse de même surface d’un voisin… et je ne parle pas des intrants puisque visiblement ils en sont absents.

26)
Tom25
, le 14.06.2007 à 09:00
[modifier]

Si une de mes filles y était avec une de ses copines lorsque j’ai pris la photo du jardin hier. Par contre sur celle prise d’avion non, vu qu’elles étaient avec moi dans l’avion (mon ancien voisin était pilote).

L’été dernier, j’ai soulevé la bâche du tas de bois, et … tssss une grosse couleuvre a disparu sous les bûches. Il y a plein de crotte de chauve-souris derrière mes volets. L’été dernier toujours, j’avais fermé mes volets le matin pour me couper du soleil et il en y avait une petite dizaine derrière. qui donc se sont retrouvées d’un coup en plein soleil. Certaines se sont envolées, d’autres sont repassées du coté “obscur” du volet :•) . Et enfin une mère et son chtiot étaient par terre, mais j’ai réussi à les faire revenir du coté obscur. J’ai des photos sur mon site. Rassurez vous, on y voit mon chat sur l’une d’elle regardant une chauve souris mais je ne l’ai pas laissé lui faire de mal. J’ai des oiseaux qui nichent dans mes maisonnettes. On laisse des toiles d’araignées dans la maison, mieux que les bombes pour éviter les moustiques. Bref, il y a des bestioles chez nous.

Et pourtant, je ne suis pas un écolo barbu. Je ne pense pas être un fainéant non plus. Simplement je me rend compte que mon jardin me convient tout à fait tel qu’il est, et qu’en plus il ne me demande pas un travail énorme. Le plus dur aurait pu être de résister aux railleries des gens qui imposent les jardins au carré, désherbé etc. mais non, on ne me dit rien.

alec6, si un jour tu veux visiter la région la plus boisée de France tu es le bienvenu. Je t’enverrai des photos de l’intérieur de la maison, j’ai peur que tu t’imagines une tanière. C’est tout de même assez propre, mais pas autant que dans la pub pour Mr Propre. :•)

27)
François Cuneo
, le 14.06.2007 à 10:27
[modifier]

Bon.

Faudrait pas non plus pousser mémé dans les orties, c’est le cas de le dire.

Prétendre que l’on ne peut pas s’inquiéter du sort de la planète parce qu’on utilise du désherbant sélectif une fois par année dans son jardin (quand on ne se trompe pas…), c’est tout de même un peu exagéré.

Je suis persuadé que dans votre domaine, vous avez aussi des contradictions.

Personnellement, je laisse mon gazon se faire envahir de toutes sortes de plantes, je le tonds, je l’ai déjà écrit et je me suis fait massacrer pour ça, mais je fais d’autres conneries.

Et réfléchissez, vous aussi.

Je trouve l’histoire de TTE rigolote moi.

Au fait, je suis passé aux portes ouvertes de l’université de Lausanne. Plein de verdure et tout et tout. Il y a quelques années, tout était tondu. Maintenant, on fait des “saignées”, et on laisse tout le reste monter. C’est vrai que c’est joli, et que c’est certainement un cadeau pour l’environnement.

28)
Tom25
, le 14.06.2007 à 11:26
[modifier]

Ah mais oui, je ne fais le procès de personne. Je l’ai dit : Si j’avais un jardin plat je ferai peut-être autrement.

Pis quand j’ai acheté la maison, il y avait un … une sorte de glycine qui poussait dans un coin de la maison, puis qui s’entourait autour d’une barrière et qui la tordait. Et ça faisait un tas de lianes qui partaient dans tous les sens. On ne pouvait plus passer, alors je l’ai déracinée. Et comme ces trucs ça repousse toujours, ben j’ai mis de la saloperie dans le trou. Le gars qui avait la maison avant nous était militaire, et il a laissé plein de merdier dans le sous-sol et le grenier. Il y avait une bouteille avec une tête de mort marquée P4, dessus était écrit que pour une meilleure efficacité on pouvait le mélanger à du fioul. Ca tombait bien, le gars avait aussi laissé un jerricane de 20 litre d’essence qui devait avoir 20 ans, ce n’était plus que de l’huile. J’ai donc fait une mixture avec un bouchon de P4, un demi verre de vieille essence et de l’eau. Ca fait 6 ans et le machin n’a jamais repoussé :•)) . Faut dire qu’il y a des dalles au-dessus. Je n’ai pas osé réutilisé cette mixture depuis. Mais en bas de chez moi, derrière les thuyas que j’ai coupé, il y a encore 4 mètres de terrain qui donne sur la rue du bas. C’est une servitude, je dois l’entretenir mais je ne peux rien y faire. C’est très pentu, limite petite falaise de 2 mètres de haut par endroit. Il y pousse tout un tas de merdier, ronces etc. J’arrache, je ne coupe pas, j’arrache en me pétant le dos les plantes qui ont une sale gueule (ronce, liseron …) et je laisse le reste. J’avoue des fois être tenté d’y aller avec le jerrican d’essence et le P4, parce que ça me fait chier d’entretenir ce truc. J’ai laissé entendre aux voisins de la rue du bas que s’ils voulaient m’acheter ce terrain (qui est plus près de chez eux que de chez moi) pour y faire une jolie butte fleurie je leur cédais pour l’euro symbolique. Mais ils n’ont pas répondu à mon offre.

C’est comme pour tout, il ne faut pas tomber dans l’extrême. Mais Alec6 a raison, une pelouse genre stade de France coûte horriblement chère (en eau …). Alors on peut laver sa bagnole, on peut arroser sa pelouse, mais dans une certaine limite. Et puisque ce topic a démarré sur l’histoire de TTE que je trouve également rigolote, je précise que je n’accuse pas TTE d’avoir dépasser cette limite. Toutefois, je précise également que si TTE nous convie tous à un méchoui dans son jardin, je viendrais même s’il y a des mauvaises herbes. Il est donc inutile de te donner tant de mal TTE .

29)
Leo_11
, le 14.06.2007 à 15:56
[modifier]

Un gazon n’est pas un “espace vert”, mais un désert végétal (une seule espèce, bonjour la biodiversité ;-((

Rien de plus faux… un gazon est composé, pour le moins de 4 à 5 espèces de graminées différents qui sont elles mêmes représentées par 4 ou 5 variétés… faut pas confondre un gazon et un green de golf… au niveau biodiversité le gazon fait bien mieux que certaines plantations… (haies ou talus…) de plus un gazon est peuplé par une foultitude de bestioles et de mico organismes de tous genres…

30)
mouloud2005
, le 14.06.2007 à 16:28
[modifier]

Oui, je me suis peut-être un peu emporté, mais bon, les commentaires, c’est plus drôle quand on s’empaille un peu, non ? ;) Mais bon, je persiste à penser que ce genre de produits, même une fois par an, c’est nul.

Et sinon, cette histoire de retour chariot, c’est quand même bizarre. J’ai pas compris les explications. Moi dont le métier est de faire des sites web. A priori, rien n’empêche le plus basique des logiciels de transformer les retours chariot simples en < br > et les doubles en < p >. Je fais ça couramment. Mais bon, c’est moins grave que le désherbant :)

31)
Leo_11
, le 14.06.2007 à 18:35
[modifier]

3. ils sont fabriqués loin de chez vous, il faut donc les transporter sur de longues distances.

Heu… tu en est sûr… y’a pas mal de produits qui sont produits en Suisse (en valais entre autre)

4. Ils sont hautement toxiques pour la santé. La plupart sont déjà interdits dans certains pays, et le seront à moyenne échéance dans les nôtres. Il faudrait porter une combinaison et un masque en les utilisant, en se méfiant du sens du vent pour ne pas empoisonner ses voisins (quoique des fois…)

Encore une fois tu as faux… maintenant il est très rare de trouver des produits hautements toxiques (classe 2 et 3). De plus, le jardiniolet commun ne peux pas accéder à ces produits facilement… en outre les produits désherbants sont en classe 5, 5S voir hors classe… donc toxiques oui mais pas tant que ça.

En fin, les produits phitosanitaires sont dégradés très rapidement dans le sol (en 2 à 3 semaines pour les plus longs…) en Suisse il n’existe plus de produits rémanants.

6. Les mauvaises herbes et les parasites deviennent de plus en plus résistants, il faut donc mettre de plus en plus de produit

Vrai en ce qui concerne les parasites mais très facilement évitable en utilisant une palette de produits différents…

Faux en ce qui concerne les végétaux… du moins pour l’instant… si un produit désherbant (qu’îl soit total ou sélectif) est efficace a une certaine échelle de température (entre 10° nocture et 25° diurne) en dehors de ces températures le produit ne développera pas son efficacité totale et de ce fait beaucoup de personne pensent que la plante devient résistante ced qui est parfaitement faux évidement…

7. Ils polluent gravement les cours d’eau et les nappes phréatiques. Peut-être qu’en suisse vous avez pas trop de problème d’eau, mais en France, ça devient très dur de trouver une eau naturellement potables. Elles sont quasiment toutes polluées par ce genre de produit.

Si c’est comme ça en France c’est triste… en Suisse les lois sont bien foutues (même si elles entravent le travail des professionnels) comme je l’ai dit plus haut, les produits se dégradent dans la terre. S’il y a des produits qui se retrouvent dans les cours d’eau, cela peut venir de matériel de traitement qui est lavé dans un endroit duquel les eaux de surface se déverssent directement dans un cours d’eau…

Autre erreur fréquement par des non-professionnels c’est le surdosage des produits qui ne sert strictement à rien si ce n’est éventuellement de provoquer une (petite) pollution ponctuelle.

l’ortie, dont personne, sauf les écolos ne veut chez soi ;((

Grave erreur de la part de monsieur n’importe qui… l’ortie est une plante extrèmement utile qu’il faut certes canaliser… utile pour des traitements contre de très nombreux parasitese et qui renforce les résistances naturelles des végétaux… et en cuisine c’est divin…

De plus, contrairement à ce que l’on entend souvent… l’ortie est une plante très sensible qui ne s’implante pas n’importe où…

Quant aux mauvaises herbes, cela n’existe pas, à quelques exceptions près (gazon, thuya, …). Ce qu’on appelle mauvaises herbes sont les plantes naturellement adaptées au milieu, qui nourrissent des insectes phytophages, eux-mêmes source de nourriture pour d’autres insectes ou des oiseaux, eux-mêmes …

Non… le gazon ou les Thuja ne sont pas des mauvaises herbes… pas plus que n’importe quelle autre… une mauvaise herbe est une plante qui ne pousse pas dans un endroit oû elle est désirée… ce qui fait d’un semis spontané d’un arbre si majesteux et beau voir rare qu’il soit indésirable dans certains endroits…

Pour info… les pro’s parlent maintenant de plus en plus d’herbes “indésirables” ou “compagnes”

32)
Bigalo
, le 14.06.2007 à 19:22
[modifier]

Rien de plus faux… un gazon est composé, pour le moins de 4 à 5 espèces de graminées différents qui sont elles mêmes représentées par 4 ou 5 variétés…

Je prétendais que le gazon ne comportait qu’1 espèce. Je veux bien te croire, mais cela ne change pas grand chose. 4 à 5 espèces de graminées cela ne fait qu’un nombre extrêmement réduit d’espèces, appartenant qui plus est à une seule famille botanique. On est bien loin de la diversité d’une prairie naturelle, ou d’une pelouse calcaire.

Quant aux quelques variétés, cela ne change pas grand chose à la biodiversité du gazon.

au niveau biodiversité le gazon fait bien mieux que certaines plantations… (haies ou talus…)

Pas du tout d’accord ;-((

Dans une haie, on trouve couramment du pruneller, de l’aubépine, des ormeaux, du charme, du troène. Cela suffit à nourrir les chenilles de plusieurs dizaines d’espèces de papillons. En outre, cela offre un abri à de petits mammifères, et à des oiseaux qui peuvent y nicher.

Le gazon est bien loin d’apporter tout cela.

Quant aux talus, ils offrent souvent une variété importante de plantes, à condition, bien sûr, qu’on ne gaspille pas de l’argent à payer des cantonniers pour qu’ils tranforment les dits talus en désert (tontes trop fréquentes, trop tôt dans la saison, trop courtes, sans parler des plantes protégées qui sont couramment détruites de cette façon ;-((

Le Thuya (ou Thuja si tu veux) est une saloperie : il s’agit d’une plante “exotique”, ce qui n’est pas grave en soi, à condition que ce soit à petite dose.

Les plantes exotiques peuvent être décoratives, voire très belles, mais sont une catastrophe à forte dose, car elles ne font pas partie de l’écosystème local et ne nourrissent pratiquement aucun insecte.

A part la production de chlorophylle, heureusement encore, une haie de Thuya est l’équivalent d’un mur de béton, c’est un matérai inerte dans nos régions.

33)
Tom25
, le 14.06.2007 à 19:32
[modifier]

Euh , mes thuyas ils étaient là quand j’ai acheté la maison hein. C’est vrai que j’ai attendu que les oisillons soient sortis des nids avant des les ratiboiser (je guettais les nids dans mes cabanes à oiseaux) car je ne voulais pas risquer d’en détruire avec des oisillons dedans. Mais je n’ai vu aucun nid dans mes thuyas ?

34)
ToTheEnd
, le 14.06.2007 à 20:08
[modifier]

Donc franchement, vous faites ce que vous voulez, mais parler d’écologie et de réchauffement de la planète tout en utilisant ces produits, c’est à la limite de la malhonnêteté… C’est facile de se sentir alter-mondialiste en critiquant total et en ne laissant pas sa télé en veille, ça donne bonne conscience.

Mais putain… c’est le délire ou quoi?

Il y a peu, des discussions assez vives se sont déroulées sur le forum. Alors avant de bien te rentrer dans le cadre, j’aimerais bien que tu expliques un peu cette phrase et surtout “la limite de la malhonnêteté…” ça m’intéresse avant que je pète un câble.

Vu que la lecture et la compréhension de mes propos semblent t’échapper, sache que je ne me sens nullement alter-mondialiste et que malhonnête signifie:

A.− Qui va à l’encontre de la décence, de la pudeur.
B.− Qui enfreint les règles de la politesse.

A la lecture de la définition B, tu avoueras que pour le moment, le plus malhonnête c’est toi. Mais t’inquiète, j’ai des ressources.

T

35)
ToTheEnd
, le 14.06.2007 à 20:18
[modifier]

coacoa: on va attendre la signature hein… et puis après on verra! Dans tous les cas, si ce truc ouvre là, je propose de faire une sortie groupée juste en face histoire de se remplir le ventre avec une délicieuse bouffe mexicaine!

Je suis on ne peut plus d’accord avec l’intervention de François au 27… et rappelle que la dernière fois que j’ai fait ça, ce n’était pas l’année dernière, mais il y a 3 ou 4 ans. (Et avant qu’un autre n’intervienne en me disant que je suis limite en train de lécher le cul à François, il peut arrêter de respirer tout de suite, ça donnera une certaine paix à l’humanité.)

Tom25: un bbq… pourquoi pas. Mon record: 32 personnes… mais il y a de la marge pour plus.

T

36)
Tom25
, le 14.06.2007 à 20:25
[modifier]

sache que je ne me sens nullement alter-mondialiste

Oui je confirme, moi non plus je te sens pas alter-mondialiste ToTheEnd.

Ne m’en veux pas, mais je n’ai pas pu la laisser passer celle-là. Ceci dit Mouloud, si tout ceux qui ont utilisé une fois dans leur vie 100 ml de désherbant, qui sont monté une fois dans une bagnole, qui se chauffent à autre chose qu’au bois, qui s’éclairent à autre chose que la bougie … n’avaient pas le droit à la parole, ben ce serait vachement calme.

Dit TTE, j’ai voulu cliquer sur ton site dans ton profil pour voir ce qu’il y avait de beau mais rien Tu as désherbé, désinfecté, dévirussé ton site aussi ?

37)
Leo_11
, le 14.06.2007 à 22:02
[modifier]

Heu Bigalo je crois que tu mélanges un peu… moi je parle de haies et de talus de jardins et non pas de leurs pendants campagnards qui sont bien évidement bien plus intéressants… mais lorsque tu proposes des “trucs” de ce genre à des clients, ils ne le comprennent pas et veulent leurs “machins” (haies strictes et gazon bien tondus mais mals entretenus…)

Sache tout de même qu’une prairie dite “écologique” ce n’est pas moins de 7 à 10 ans pour en obtenir une qui soit “satisfaisante” avant ce laps de temps la grande majorité des clients qui en désirent une laissent tomber… de plus comme tu le soulignes l’entretien est compliqué et lié à certaines contraintes qui ne sont, hélas, pas compatibles avec les quartiers citadins… les forces de police exigeant que la fauche soit effectuée avant la fête Nationale (1er août) de façon à réduire les risques d’incendie dûs au fusées et autres joyeusetés pyrothechniques.

38)
ToTheEnd
, le 14.06.2007 à 22:12
[modifier]

Tom25: effectivement, mon site est pour le moment “down” car j’ai enlevé ma SGI qui se trouvait dans un centre de housing européen… si quelqu’un s’occupe d’un centre de housing et serait d’accord de me laisser 2U… je suis preneur!

T (qui a mal aux cheveux…)

39)
François Cuneo
, le 14.06.2007 à 22:17
[modifier]

Tom25: effectivement, mon site est pour le moment “down” car j’ai enlevé ma SGI qui se trouvait dans un centre de housing européen… si quelqu’un s’occupe d’un centre de housing et serait d’accord de me laisser 2U… je suis preneur!

Purée, je ne comprends rien…

T (qui a mal aux cheveux…)

Ah Ok, je comprends mieux…:-)

40)
drazam
, le 15.06.2007 à 05:44
[modifier]

Mais putaaain ToZiEnd, je t’ai déjà dit que le ricard et la bière ne sont pas des désherbants!

“Votre chaton est plein de vie, et ça Kwiskas l’a compris. C’est pour ça que Kwiskas-Chaton est plein des bonnes choses qui sont bonnes pour votre chaton qui est plein de vie. Ca a l’air dégueulasse comme ça à première vue, mais c’est plein de bonnes choses qu’on peut pas comprendre nous humains. Mais si on leur demandait aux chats, les chats ils achèteraient Kwiskas. Ils se lèveraient sur leurs p’tites pattes, ils se bougeraient le cul et ils iraient acheter du Kwiskas. Au lieu de ça, les chats dépensent leur pognon au baby-foot et ‘y passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond Les chats, c’est vraiment des branleurs !”

Mais bute moi toutes ces sales bêtes! Pis un vrai archi tendance minimaliste, y bétonne lui, y s’emmerde pas avec la nature! La verdure c’est comme les enfants, c’est joli, chez les autres.

Sinon Tom25, j’achète ton jerrican d’essence et le P4, ça a l’air d’une arme de destruction massive intéressante.

41)
Bigalo
, le 15.06.2007 à 08:10
[modifier]

Heu Bigalo je crois que tu mélanges un peu… moi je parle de haies et de talus de jardins et non pas de leurs pendants campagnards qui sont bien évidement bien plus intéressants… mais lorsque tu proposes des “trucs” de ce genre à des clients, ils ne le comprennent pas et veulent leurs “machins” (haies strictes et gazon bien tondus mais mals entretenus…)

Désolé, il y a eu un malentendu, effectivement. Je n’avais pas compris que tu parlais de haies de jardins demandées par les clients.

D’autre part je ne plaçais pas non plus dans une optique de relation client-fournisseur. J’ai un ami d’enfance qui a un poste élevé chez Oracle France et a acheté une maison dans un village à une cinquantaine de km de Paris. Il a mis en place une haie qui comporte une dizaine d’espèces végétales, et s’en est occupé lui-même, alors même qu’il aurait eu lesmoyens de faire appel à un professionnel.

Heu certaines contraintes qui ne sont, hélas, pas compatibles avec les quartiers citadins… les forces de police exigeant que la fauche soit effectuée avant la fête Nationale (1er août) de façon à réduire les risques d’incendie dûs au fusées et autres joyeusetés pyrothechniques.

Là enciore, nous ne sommes pas tout à fait sur la meme longueur d’onde : pourquoi se limiter aux quartiers citadins ?

Enfin, la contrainte liée au 1er août ne concerne que la Suisse.

Je sais bien qu’il s’agit de cuk.ch et pas de cuk.fr. J’aime beaucoup la Suisse, le Valais en particulier qui est le canton que je connais le mieux, mais le sujet sur les choix personnels en mat!ère de jardin et leurs conséquences, déborde largement le cadre d’un seul pays.

42)
Tom25
, le 15.06.2007 à 10:32
[modifier]

Drazam, j’ai essayé le P4 pour désherber la butte du bas du jardin :

Avant

Après

Je n’en ai mis que sur ma butte, mais ça a coulé vers le Doubs. Ouppps ?!

:•/

43)
ToTheEnd
, le 15.06.2007 à 14:24
[modifier]

Merde, pendant que j’étais dehors à attendre avec mon fusil, un chat s’est introduit chez moi et attend que je me montre:

Est-ce qu’il y a un négociateur pour chat dans le coin?

T

44)
mouloud2005
, le 15.06.2007 à 16:15
[modifier]

ToTheEnd, je suis désolé, je m’excuse, je voulais pas du tout être désagréable. C’est vrai que malhonnête (même si je ne l’entendais pas selon tes définitions) était de trop, c’est clair. Je suis pour qu’on s’empaille gentiment, mais je veux blesser personne, loin de moi cette idée. Donc encore une fois, franchement, je ne te voulais aucun mal, d’autant que j’apprécie beaucoup tes articles, d’habitude.

C’est juste que l’écolo en moi devient fou dès qu’on lui parle de désherbant, comme il devenait fou il y a 20 ans quand on lui disait “mais un petit peu d’amiante de temps en temps, ce n’est pas grave”.

Et j’ai bien envie de devenir fou aussi à la réponse de Leo_11, avec ses arguments comme quoi les produits phytosanitaire sont dégradés très rapidement. J’ai sur le bord des lèvres des mots très durs, comme vous en auriez tous si je vous disais “mon enfant fume du crack, mais ce n’est pas grave”. Mais bon, on va arrêter là, parce qu’après tout, tout le monde est de bonne foi, ici. Il y a juste ceux qui croient ce que disent les fabricants de produits, et ceux qui croient ce que disent par exemple les éminents professeurs qui ont signé l’Appel de Paris

Mais franchement, renseignez-vous les gars, et ce coup-ci, n’attendez pas que l’amiante soit interdite, et qu’on annonce des milliers de morts par an pour vous apercevoir que c’est un produit dangereux. Les informations sont accessibles, elles émanent de gens respectables. Vous n’aurez aucune excuse dans 20 ans quand les produits que vous utilisez aujourd’hui seront interdits.

Et pour je sais plus qui qui comparait l’utilisation de désherbant avec le fait d’utiliser la voiture, ça n’a rien à voir : la voiture, on a pas trop le choix, à notre époque. On est plus ou moins obligés de l’utiliser. Mais les désherbants, on peut totalement s’en passer. Même au niveau mondial. Même pour nourrir 20 milliards d’êtres humains.

Un peu de lecture :

un article du monde dont voici un extrait “L’AFSSA confirme qu’une “dizaine” de substances pesticides classées cancérigènes “possibles” ou “probables” restent autorisées en France.”

un bouquin

45)
Leo_11
, le 15.06.2007 à 17:52
[modifier]

la voiture, on a pas trop le choix, à notre époque. On est plus ou moins obligés de l’utiliser.

Ben non pas vraiment… les transports publiques sont très performants maintenant… à moins que tu ne vive au fin fond du désert…

Mais les désherbants, on peut totalement s’en passer

Et là ça dépend du jardin que tu veux… tout le monde a le droit de vouloir un jardin clean… Personnellement (qui suis en train de réaménager mon jardin) je ne peux pas consevoir dans le type d’aménagement que je prévois avoir les quelques 70 mètres carrés de gazon être envahis par des herbes “compagnes” bien que l’esprit général de mon jardin soit médiéval… je veux avoir un jardin qui me plaise et qui corresponde à mon idée que je me suis faite… et encore une fois je le dis haut et fort… si vous entretenez convenablement un gazon les “mauvaises” herbes ne viendront pas s’installer ce qui veut dire : donner à manger (mieux vaut mettre de l’engrais 6 à 8 fois par année en petites doses [moins voir pas de lessivage] qu’une grosse dose au printemps et rien après…), de l’arrosage régulier (pas 15’ tous les jours… mais plutôt 1 heure 1 à 2 fois par semaine [moins de pertes et renforcement des plantes]), une aération de temps à autre (scarification ou carrotage) pour favoriser la vie dans la terre de façon à éviter le feutrage qui va entraîner les maladies, insectes ravageurs et par la suite des herbes non désirées…

Un gazon peut être une surface très agréable pour autant qu’elle aie un tant soit peu de l’allure… par contre une prairie qui n’a de nom que le fait qu’elle n’est pas entretenue moi ça me débecte (non, non pas les vraies prairies de montagne que l’on ne croise jamais en plaine…)

46)
drazam
, le 15.06.2007 à 17:56
[modifier]

Mais t’inquiète pô Mouloud2005, il est connu ToZiEnd, il tire sur tout ce qui bouge…

47)
ToTheEnd
, le 15.06.2007 à 18:11
[modifier]

Je vois bien le problème, mais je trouve qu’il faut faire la part des choses.

Le fait de naître nous entraîne invariablement à la mort et ce n’est pas à cause de la pollution ou je ne sais quoi, même si on te faisait vivre dans une salle blanche et qu’on te nourrissait à la perfection, tu finirais par mourir.

Bien sûr, ça ne veut pas dire que puisque rien n’est inéluctable, autant en finir tout de suite.

Mais le fait est que personne n’est “parfait”, surtout quand on parle de notre influence sur l’environnement! Le simple fait de respirer produit du CO2…

A l’exception d’un type qui vit dans une grotte et qui ne mange que des trucs qui poussent autour de lui, personne ne peut franchement donner de leçons.

J’essaie, à ma faible échelle, de ne pas dégrader notre environnement. Certainement que des gens en font plus et d’autres moins. Mais il est un peu illusoire de penser qu’on peut réellement inverser le court des choses (faire test de “planète” pour comprendre).

Bref, pour ce qui est de mon gazon, pas de panique, ça pousse malgré toute l’eau qui est tombée ces derniers jours:

T

48)
Tom25
, le 15.06.2007 à 18:24
[modifier]

par contre une prairie qui n’a de nom que le fait qu’elle n’est pas entretenue moi ça me débecte

Ben comment ça ça te débecte ? Bon, mon jardin ne ressemble pas à grand chose mais justement, c’est ça qui peut plaire non ? Il y a des mauvaises herbes à grandes feuilles, à petites feuilles, à haute tige, basse etc. Et pis moi les taupes elles ne me gênent pas, elle font des talus moins haut que mes mauvaises qui les cachent alors. Les limaces et les escargots non plus. Quand ils sont là où on marche je les jette un peu plus loin, c’est tout. Le serpent que j’ai vu l’autre fois, je n’ai pas cherché à l’attraper et encore moins à le tuer, il ne me gêne pas.

Je lave quasiment jamais l’extérieure de ma bagnole, m’en fou. Mais l’intérieur est propre. Mais ça ne me débecte pas les voitures sales, enfin si des fois, quand tu as la marque de la ceinture sur ta chemise blanche c’est chiant, mais sinon ?

Bref, chacun fait comme il veut, mais laisses moi laisser mes “mauvaises herbes” et mes “parasites” tranquilles. Je suis sûr que tu as flingué tous les escargots et toutes les limaces de jardin, que les taupes l’ont désertés depuis longtemps. je le sais, elles sont chez moi. On (nous humains) prend de plus en plus de place et on tolère de moins en moins tout ce qui nous plaît pas, et on n’est de mieux en mieux armé pour arriver à nos fins. Alors bon, je comprends que tu veuilles une belle pelouse, ni les taupes ni les escargots ou les limaces ne sont en voie de disparition, mais laisse vivre avec ceux qui acceptent de vivre avec. Ce n’est ni par fainéantise ni par je m’en foutisme, ça nous convient très bien comme ça. Je préfère passer mon énergie dans du bricolage ou dans un tour de 60 km de VTT que de gratouiller mon jardin.

49)
alec6
, le 15.06.2007 à 19:08
[modifier]

Et là ça dépend du jardin que tu veux… tout le monde a le droit de vouloir un jardin clean…

Si je me permets de te reprendre sur cette citation c’est qu’elle est emblématique du problème actuel de la responsabilité des uns envers les autres… “J’ai bien le droit d’avoir un 4X4 et d’aller où je veux, de fumer quand je veux, où je veux, de couper les arbres de mon terrain si je le veux…” ad libitum !

Ou comment sacrifier l’intérêt général de polluer le moins possible sur l’autel de la liberté individuelle sacrée de faire ce qu’on VEUT quand et où on le VEUT.

L’individualisme comme pierre angulaire de notre civilisation.

Même si ce n’est pas inscrit dans les textes, si aucune loi ne nous y oblige, si aucune coutume ne nous y contraint implicitement, il n’est pas interdit de se poser la question des conséquences de ses actes au quotidien. Nous en sommes tous capables ici. Certes on peut rejeter la responsabilité du gâchis généralisé (surexploitation des ressources, pollutions, destructions…) sur des instances plus élevées, les world cie, le capitalisme, le communisme et bien sûr le vosin (l’enfer c’est les autres ! n’est-il pas ?), mais on peut aussi FAIRE à son petit niveau… Avoir fait des erreurs avant n’est pas gênant, continuer en connaissance de cause l’est d’avantage !

50)
drazam
, le 15.06.2007 à 21:02
[modifier]

Mais arrête Alec6, on t’a vu dans ton gros Range Rover V8turbo, conduisant à Paris sans ceinture et mobile en main pour aller à un meeting de Sarko! Quoi, t’as un mac, donc t’es riche et tu votes à droite!

52)
Leo_11
, le 15.06.2007 à 22:17
[modifier]

Ben comment ça ça te débecte ? Bon, mon jardin ne ressemble pas à grand chose mais justement, c’est ça qui peut plaire non ?

Si c’est ton goût pas d’prob’s pour ma part… je te dis ce que je ressens vis-à-vis de ce genre de “prairie” qui n’en est pas une…

Et pis moi les taupes elles ne me gênent pas… Les limaces et les escargots non plus… Le serpent que j’ai vu l’autre fois

Ben je ne crois pas avoir dit que ce genre de bestioles me génaient… je n’ai jamais chassé qui ou quoi que ça soit… j’évite que les limaces et autres escargots ne viennent trop dans mon patager afin qu’il me reste encore quelques unes à manger… Pour les autres bestioles indésirables (pucerons et consorts) je préfère utiliser du purin d’ortie ou une décoction de tanaisie ou de prêle… D’ailleurs j’ai croisé il n’y a pas longtemps une famille de hérisson qui se promenait dans mon jardin et ça m’a bien fait plaisir… les araignées et consort sont les bienvenues chez moi, je (nous) ne les chassons pas… bon ok on les force à refaire de temps à autre leurs toile… mais bon…

Je lave quasiment jamais l’extérieure de ma bagnole, m’en fou.

Tout comme celle de ma femme (car pour ma part je n’ai plus de voiture, j’utilise le train et mes petites jambes pour aller au travail…) je prends une voiture comme utilitaire qui ne doit en aucuns cas me prendre du temps pour son entretien… tiens comme mon jardin en fait… car je ne passe pas (contrairement à ce que certains pourraient penser) beaucoup de temps à l’entretenir, mais je pratique un entretien ciblé et très précis par rapport à ce que je désire comme résultat… bon je l’avoue pour ceux qui ne l’ont pas encore compris… je suis un pro des jardins… et je ne fais rien de ce qui n’est pas indispensable et ça ne m’enpêche pas d’avoir un gazon au sens propre et non une pelouse car je veux ça (ou éventuellement une prairie qui n’est pas possible d’obtenir où je vis…)

54)
Leo_11
, le 16.06.2007 à 11:03
[modifier]

Ben oui GerFaut… c’est comme ça que tout le monde imagine une prairie… mais ça n’est que très diffilement réalisable en plaine car le sol est pour la majorité des cas beaucoup trop riche en matière organique, les températures ne sont pas adaptées pour la majorité des végétaux, l’entretien est (contrairement à ce que l’on peut imaginer) très contraignant (je n’ai pas dit important, hein…) ce qui fait que à chaque fois que l’on essaye de faire ce genre de prairie, il faut durant 5 à 7 ans au minimum d’une part combattre les herbes indésirables (oui oui ça existe également dans les prairies : semis spontanés d’arbres et arbustes, rumex, chardons et autres plantes colonisatrices…) et resemer des graines de fleurs souhaitées (graines qui coûtent leur pesant de cacahuètes…)

Comme je l’ai dit plus haut, avec des soins appropriés, de la persévérence… et beaucoup de chance il faut compter 7 à 10 ans pour que cette image idilique puisse éventuellement se voir dans ton jardin…

55)
mouloud2005
, le 16.06.2007 à 12:17
[modifier]

Leo_11, franchement, question transports en public, hors de la ville, je ne vois pas. Dès qu’on habite à la campagne (et en général, quand on a un gazon, on habite pas en centre ville), il n’y a pas le bus qui passe pile devant chez toi et qui s’arrête pile devant l’endroit où tu travailles, surtout avec les horaires qui te permettent d’être à l’heure et au boulot et à la crèche, etc. Et je te parle même pas des courses. Je n’habite pas dans un désert, mais le premier arrêt de bus est à 1km, et il doit y avoir 3-4 bus par jour. Lesquels bus sont de vieux diesels très polluant, avec 5-6 personnes à bord, que je ne suis pas sûr de plus polluer tout seul dans ma voiture. Donc je persiste, la voiture, pour le moment, on a pas trop le choix (sauf quand on habite en centre-ville). Et les produits phyto-sanitaires, je persiste, on a le choix. Car ton gazon idéal, c’est une question de confort, et le confort, on a toujours le choix.

TTH, je suis d’accord avec toi, et je suis content que tu ne soit pas fâché. En fait, tout ça, c’est très subjectif. On est d’accord que fumer une cigarette 2 fois par an, ce n’est pas grave, et que Bhopal , c’est grave. Bon. Mais entre ces deux extrêmes, il y a mille cas de figure. Le tout est de savoir où on met la limite. Pour moi, sachant ce que je sais, les pesticides, ça fait partie des trucs graves, d’où mon énervement (Bhopal fabriquait des pesticides). Mais pour toi, ça fait partie des trucs pas grave, d’où ton incompréhension.

(je triche un peu dans mes exemples, parce que Bhopal fabriquait des pesticides, tout comme Seveso d’ailleurs.)

56)
ToTheEnd
, le 16.06.2007 à 13:10
[modifier]

Heu… faut pas déconner, je trouve Bhopal extrêmement grave… mais il faut dissocier deux choses: un accident dramatique dans une usine (parce que les mesures de sécurité étaient faibles) et le but de cette usine.

Dans le but de produire de l’électricité et suite à la catastrophe de Tchernobyl, on pourrait aussi dire: “On arrête le nucléaire!”… tout comme on pourrait le dire pour les barrages (des milliers de morts à travers le monde)… tout comme on pourrait le dire aussi pour le charbon ou le pétrole (des milliers de morts à travers le monde aussi dans l’extraction et l’exploitation)… et puis quoi après? On ressort les bougies?

Bref, il faut dissocier…

De plus, les insecticides et autres ne sont pas franchement un problème chez les particuliers (c’est comme la dépense d’électricité), mais c’est un problème pour les grosses exploitations agricoles. En électricité, ce n’est même pas 30% de la consommation qui est utilisée par les foyers. Quid au niveau agricole? Sur l’ensemble des engrais et pesticides fabriqués et utilisés dans le monde, je parie (bon, pas beaucoup) que 80% ou plus le sont à l’attention du secteur agro-alimentaire… et pas pour le loisir du jardinage.

Enfin, pour l’histoire de la mobilité, tu confonds un peu les époques. Avant, les gens qui vivaient en campagne étaient principalement des paysans et ils vivaient de leur terre en se rendant très rarement en ville en voiture ou autre. Aujourd’hui, tu parles des gars qui vivent à la campagne mais qui fondamentalement sont des citadins de part leur travail, étude et habitude alimentaire! Par conséquent, d’un point de vue purement écologique, ce choix de vie est mauvais…

T

57)
mouloud2005
, le 16.06.2007 à 14:43
[modifier]

Non non non, tu m’as pas compris du tout TTH. Relis moi, tu verras que je n’ai jamais dit que tu pensais que Bhopal c’était pas grave. Au contraire, je dis que sur les extrêmes, on est d’accord. Que c’est juste sur les cas intermédiaires, à l’endroit ou ce n’est ni noir ni blanc mais gris, que nos avis divergent. Et je précisais bien qu’en choisissant comme exemple Bhopal, mon comparatif était un peu biaisé. J’aurai du choisir l’Erica, par exemple. Et quand à la voiture, là, c’est moi qui ne te comprends pas. On est quand même encore des millions à vivre et travailler à la campagne, mais pas forcément au même endroit (sans parler de l’école des gosses), sans être des paysans. Et il y a des dizaines de milliers d’entreprises implantées dans des petits bleds ou des zones artisanales. Et même les gens qui vivent à la campagne et travaillent à la ville, ils ont pas toujours de transport en commun adaptés (on sait bien que la sncf ferme la plupart des petites lignes), et on ne peut pas loger tout le monde dans les villes. Il n’y a pas la place, et c’est trop cher.

58)
Tom25
, le 16.06.2007 à 17:28
[modifier]

Oui Léo d’accord. Mais j’ai réagi à ton “ça me débecte”. Justement, chacun ses goûts, ses loisirs etc. Par ton “ça me débecte” j’avais cru comprendre que tu trouvais inimaginable qu’on puisse avoir un jardin sans en faire un gazon Anglais. Je n’en suis pas à la prairie de la photo de Gerfaut mais j’ai pas mal de fleur des champs. Malheureusement les pissenlits prédominent mais il y en a d’autres. :•)

Le hic chez moi, on ne s’en rend pas compte sur la photo mais c’est très pentu, on pourrait poser un escalier “standard” à même le sol. Quand c’est humide, on tient à peine debout (on glisse). Et c’est que de la roche, la terre (enciron 30 cm) a été apportée (parait-il) par camion lors de la construction de la maison. Enfin par camion, je m’entends, ce n’est pas la terre d’Argentine ou autre, elle devait venir d’ailleurs dans le village. Et c’est exposé plein sud (la pente). Donc bref, même si j’en avais envie ce serait très difficile de faire une belle pelouse.

59)
Leo_11
, le 16.06.2007 à 19:03
[modifier]

TTE

Tom25… mon débecte était destiné à ces immondes endroits nommés pompeusement “prairie” alors que ce n’est qu’un endroit non entretenu et infesté de végétaux qui sont plus des plaies que des plantes

60)
ToTheEnd
, le 16.06.2007 à 19:10
[modifier]

Ah ok…

Pour la voiture, je faisais référence à des statistiques suisses (les françaises ne doivent pas être très différentes) sur le fait qu’au siècle dernier, 70% de la population vivait dans un environnement rural et travaillait dans le secteur primaire (principalement agricole).

En 1992 ou 1998, nous avons exactement franchi l’inverse! Soit 70% de la population vivait dans un milieu urbain et travaillait dans le secteur tertiaire.

Par conséquent, là où je voulais en venir, c’est qu’avant, dans 70% des cas, les gens vivaient dans la “brousse” et ne venait que rarement en ville. Aujourd’hui, 70% vit en ville mais pour les 30% à l’extérieur, la grand majorité, travail ou étudie en ville… ce qui crée une pollution inutile ou demande des réseaux de transports inadaptés (6 dans un bus de 50 places comme tu le disais avant).

Ce qui d’un point de vue écolo n’est pas bon du tout. Est-ce plus clair?

T

61)
alec6
, le 17.06.2007 à 10:45
[modifier]

Tout à fait d’accord TTE, il est malheureusement plus écologique au global de vivre dans un immeuble récent (donc relativement bien isolé) en milieu urbain dense que d’habiter à la campagne ou dans un secteur pavillonnaire excentré.
Vivre écolo (ou pas d’ailleurs) doit se considérer de deux point de vue : en tant qu’émetteur de “pollutions” (thermiques, chimiques et autres) et en tant que “consommateur” de ces mêmes trucs… Mais comme à l’ordinaire on juge toujours la nuisance comme venant de l’autre, du voisin.

Cela me fait penser à une pub chez Leroy-Merlin (bricolage, matériaux, aménagements… pour le bâtiment) à propos d’un isolant phonique qui bien sûr prémuni du bruit du voisin… Jamais le produit ne vous est présenté comme pouvant isoler votre salle de répétition de batterie et cors de chasse de vos voisins et proches.
Ce détail à la marge est caractéristique de notre vision du monde… L’enfer c’est toujours l’autre ! Je devine d’ailleurs le haussement d’épaules de beaucoup à cette lecture ! n’est-ce pas ?

62)
Tom25
, le 17.06.2007 à 13:34
[modifier]

Alec, tu as tout à fait raison. Mais qui irait dépenser un tas de pognon pour ne pas faire chier son voisin ? Y a bien des fois ou, au contraire, les gens dépensent du pognon pour le faire chier !

Le plus malheureux exemple est la bagnole. Un autre est l’antivirus sur Mac, je participe parfois à ce genre de débat car je traduis et teste ClamXav, et je lis souvent comme argumentaire : “Rien à branler d’un antivirus, y en a pas sur Mac. Et si je transmets un virus reçu d’un PC à un autre PC ben c’est à l’autre PC de se protéger.” Ceci dit qu’on ne veuille pas s’encombrer d’un antivirus sur Mac (ou sur PC) je le conçois tout à fait, c’est l’argumentaire que je déplore.

L’enfer c’est les autres, mais aussi, le malheur ça DOIT être les autres. Quand je vois des gens se “casser un ongle” et pleurer “Pourquoi ça m’arrive à moi … ?”. J’y ai pensé quand j’étais malade, et ça va beaucoup mieux quand on se dit “Pourquoi je n’ai que ça ? Pourquoi ça m’arrive à moi et pas à ma fille ? Pourquoi je n’ai pas plutôt un cancer du foie ? Pourquoi … ? ”. Là aussi, on nous présente l’assurance maladie, les mutuelles etc. en nous disant que ça pourrait nous arriver, jamais pour soutenir ceux à qui ça arrive.

C’est le commerce, et ce genre de commerce moi je l’apparente à une certaine idée de la politique.

Sur ce, je vais continuer le muret que je suis en train de faire pour éviter que mon talus s’écoule chez mon voisin. Et vous l’aurez compris, j’en ai personnellement rien à cirer que mon talus s’étale chez mon voisin.

63)
Leo_11
, le 17.06.2007 à 18:50
[modifier]

Et vous l’aurez compris, j’en ai personnellement rien à cirer que mon talus s’étale chez mon voisin.

Et sur ce coup c’est un problème de responsabilités… car le propriétaire du fond supérieur est responsable de la stabilité de son terrain…

64)
Tom25
, le 17.06.2007 à 19:45
[modifier]

Oui c’est assez logique. De toute façon je m’entends très bien avec mes voisins. Ceux sont des gens biens, et intelligents. Ils taillent de temps à autre les thuyas de leur coté. Chez mes voisins de droite et de gauche, c’est moi qui fait la délimitation par le muret, le petit grillage et les thuyas (encore une fois c’était comme ça avant). Mais tout ça me bouffe entre 1,50 et 2 mètres, plus l’entretien de couper les thuyas crevés etc. Et heureusement ils font leur coté, sans que j’ai eu besoin de leur dire. Après c’est toujours pareil, tu tombe sur des cons alors t’es encore plus con. t’arrache tout et tu fais un mur en moellons dégueux de 2 mètres de haut.

J’ai vu ça plusieurs fois chez des amis qui été en train de construire. Tout le monde aime bien délimité son terrain, être un peu caché etc. pour avoir un peu d’indépendance. Puis chacun attends que l’autre fasse le muret, car quand on construit, c’est une somme à rajouter non négligeable. Chacun attend que l’autre plante une haie, pareil à cause du coût, mais aussi parce qu’on sait quel entretien ça demandera 10 ans après. Bref, y a des lois, plus ou moins logiques, et des comportements, plus ou moins con.

65)
mouloud2005
, le 19.06.2007 à 11:14
[modifier]

TTH, oui c’est sûr que vu de ma campagne, j’ai tendance à oublier que tout le monde vit et travaille en ville. Et c’est sans doute vrai que pour cela, les transports en communs sont bcp plus écolo que la voiture.

Par contre, Alexis, je suis pas certain qu’il soit complètement plus écolo de vivre en ville dans un immeuble récent qu’à la campagne dans un pavillon. En fait, ça doit être très variable, selon en effet la qualité de la construction. Et malheureusement, à notre époque, malgré tout le battage méditatique, les nouvelles normes, et quelques constructions pilotes à gauche à droite, la majorité des maison et immeubles continuent à être construits en dépit du bon sens, en priviliégant toujours l’économie du matériaux à l’économie d’énergie. Je me rappelle plus la part des cimenteries dans la production mondiale de CO2, mais c’est énorme.

66)
ToTheEnd
, le 20.06.2007 à 17:32
[modifier]

Cette dernière intervention m’avait échappé.

A moins de faire un pavillon qui coûterait une fortune, l’enveloppe thermique dont bénéficiera un immeuble de plusieurs appartements mis les uns sur les autres offre un excellent rendement comparé à une seule maison (constituée d’un seul logement).

Par conséquent, vivre dans un immeuble bien conçu (donc bien chauffé et bien isolé) et bien plus économique (énergétiquement parlant) que de vivre dans une maison… et par un énorme coefficient.

Dans ce sens, j’ai même une petite anecdote: il y a pas mal d’années, un petit immeuble de 20 appartements a été légèrement rénové dans le but d’installer (entre autre) des compteurs de consommation d’eau chaude pour chaque appartement. Pourquoi? Parce que certains locataires/proprios avaient l’impression que certains abusaient…

Ces vannes coûtent quelques centaines de francs.

A la suite de cette installation, les frais liés au chauffage de l’eau (sanitaire et chauffage) ont été réduits de 30%… tu te rends compte?

Quand tout le monde payait la facture d’une façon globale, c’était un peu “on s’en fout”. Mais quand chacun a vu sa note de consommation, ça a vraiment rendu tout le monde attentif.

C’est pour ça que selon moi, si le coût du kW/h était fortement augmenté, on verrait des baisses drastiques de consommation… mais bon, c’est pas pour tout de suite.

T