Profitez des offres Memoirevive.ch!
La lâcheté faite homme

Bayrou, candidat malheureux du premier tour de la Présidentielle, a appelé ses électeurs à ne voter ni pour l’une ni pour l’autre au second tour. Il a toutefois laissé entendre qu’il ne voterait pas pour Sarko.

Il y a quelques jours, Bayrou a proposé aux deux vainqueurs, de débattre avec lui. Ségo a accepté, pas Sarko. Selon le candidat de droite extrême, un débat entre les vainqueurs et un vaincu constituerait un véritable « déni de démocratie ». Un de ses suppôts est allé jusqu’à qualifier une telle rencontre d’« anticonstitutionnelle ».

Naturellement, il ne s’agit pas d’un déni de démocratie puisque le débat, c’est justement un outil de la démocratie dont il constitue la preuve. S’il y a débat, il y a donc démocratie. Il ne s’agit pas non plus d’un acte anticonstitutionnel, rien n’empêchant un candidat de discuter avec qui il veut. Et c’est heureux.

Il est alors légitime de se demander ce qui pousse le candidat de la droite extrême à refuser à Bayrou de débattre avec lui et à dénier à Ségolène le droit de débattre avec Bayrou.

On entend bien le petit Duce (ami du grand démocrate Berlusconi qui le soutient) avancer que lorsqu’un candidat est battu, il est exclu du débat mais on aimerait savoir quand le ministre de l’Intérieur a-t-il pu lâcher un tel décret qui serait retoqué illico par le Conseil constitutionnel qui défend et le droit de réunion et le droit d’expression. Encore une fois, ça ne tient pas. Et l’on peut lire et relire tous les propos d’Iznogoud sur le sujet, aucun ne tient la route, aucun n’est convaincant.

Il se trouve que dès lors que Bayrou et Ségolène ont décidé de se rencontrer pour débattre publiquement (pas pour comploter en douce chez Jacques Chancel) aucune chaîne de télé ne voulait les accueilir. Étonnant, non ?

Plus qu’étonnant, c’est absolument incroyable ! Vous pouvez imaginer, vous, qu’à l’époque où la politique est pain-béni pour les chaînes, un débat qui éclaterait littéralement les taux d’audience, qui collerait les Français au fenestron, soit refusé par toutes les grandes chaînes de télé dont c’est, au passage, le boulot de le retransmettre pour nous, les citoyens, pour que nous puissions construire ou afiner notre opinion ? C’est pas énorme, ça ?

Et quand les journalistes vont interroger un directeur de chaîne pour lui demander de s’expliquer là-dessus, ils s’entendent répondre que « cela poserait le problème de l’égalité du temps de parole entre les candidats » alors même que le CSA, l’organisme de contrôle de ce temps de parole a déclaré clairement que le temps de parole de Ségolène serait pris en compte sur son quota personnel. Surprenant, n’est-ce-pas, ce qui pousse ce directeur de Canal+ a répondre ainsi ? mais non, jamais au grand jamais il n’a subi de pressions de l’autre qualifié !

Faut-il que ces médias aient subi des menaces pour refuser une telle mâne !

Pour François Bayrou, il n’y a pas de doute, les chaînes ont subi des « pressions insensées », il a reçu des témoignages. « Quelle est cette démocratie où un simple candidat, fut-ce Nicolas Sarkozy, serait assez puissant pour empêcher un dialogue télévisé voulu par le peuple entre une femme et un homme politique qui ont réuni 45 % des voix ? », s’interrogeait-il auprès d’un journaliste de Marianne. Il n’est pas seul à accuser celui qu’il appelle « le Berluscony de Neuilly-sur-Seine » d’intimidations et de menaces sur les rédactions. Pour Ségo, l’analyse est identique : « Je crois que toutes les pressions qui ont eu lieu, notamment sur un système médiatico-financier auquel Nicolas Sarkozy est très lié, n’ont aucune raison d’être dans un pays démocratique. » Sarko les accuse en retour de monter contre lui un « procès stalinien », d’utiliser « les méthodes de Moscou » et : « Bientôt, tous ceux qui ne sont pas d’accord avec eux [Bayrou & Ségo] seront des fascistes ! » Il atteint le point Godwin, le surchauffé de la callebasse. Fermez-le ban, n’en rajoutons pas, la coupe est pleine.

Le courageux ministre de l’Intérieur qui avait déjà fait échouer un débat entre les candidats au premier tour refuse d’affronter Bayrou. Quel homme ! Le roi du déballonage. On l’attend toujours dans les quartiers populaires. Il a peur des jeunes. C’est vrai, cette « racaille » n’est pas fréquentable. Ce serait beau, un président qui ne pourrait pas aller où il veut sur le territoire ! Les medias dans sa poche par la menace (ils reçoivent des crédits publics) restent semble-t-il à son service, la lâcheté de l’un déteint sur les autres.

De lâcheté en lâcheté, de mensonge en mensonge, de menace en menace, le parcours du petit autoritaire se poursuit vers le pouvoir suprême.

Songeons que ces comportements infâmants ont cours alors qu’il n’est pas encore élu. Et quand il le sera…

312 commentaires
2)
Invite
, le 28.04.2007 à 00:13
[modifier]

Maitre Eolas explique à mackloug les « choses sensées, […] dit[es] calmement, pédagogiquement ».

Les journalistes sont encore plus veules que leurs caricatures dans Les guignols.

3)
chrisb
, le 28.04.2007 à 00:18
[modifier]

Mouais… Je pense que s’il y a eu des pressions cela finira bien par sortir. Je peux encore imaginer des pressions sur une chaine privée mais contre les chaines publiques mais parait plus difficile. Cela dit, à ce stade, 2ème tour, il n’y a que deux candidats et non trois. Ce serait plus intéressant d’entendre Sego – Sarko que Bayrou qui est, pour le moment, hors course. Les législatives, c’est après… De plus Mr Bayrou fait le forcing en s’invitant de force grace à ces 19% et ça c’est pas très démocratique à mes yeux… Je ne le trouve pas très bon joueur.

4)
Invite
, le 28.04.2007 à 00:32
[modifier]

Mr Bayrou fait le forcing en s’invitant de force grace à ces 19% et ça c’est pas très démocratique à mes yeux…

Certes, alors que toute l’action de M. Sarkozy n’est inspirée que par la démocratie.

5)
chrisb
, le 28.04.2007 à 00:38
[modifier]

Je ne veux certainement pas le défendre mais en l’occurence il a passé au 2ème tour. Si Sego veut avoir un débat avec Bayrou, grand bien lui fasse. On saura bientôt si c’est payant pour elle. Mais je pense également que c’est le droit de Sarko de refuser le débat avec Bayrou. Il aurait fallu faire ce débat au 1er et non au 2ème tour.

7)
Invite
, le 28.04.2007 à 00:45
[modifier]

Je ne veux certainement pas le défendre

Mais tu y réussis très bien.

Mais je pense également que c’est le droit de Sarko de refuser le débat avec Bayrou.

Le problème n’est pas là, c’est juste que M. Sarkozy refuse le débat entre Mme Royal et M. Bayrou.

Il aurait fallu faire ce débat au 1er et non au 2ème tour.

M. Sarkozy a tout fait, avec succès, pour que ce débat n’ait pas lieu au 1er tour.

9)
chrisb
, le 28.04.2007 à 00:54
[modifier]

Oui en plus il aura quand même bien lieu. Qui va gagner des points ? Sego des voix pour le 2ème tour ? Ou Bayrou des marchandages pour les législatives ?

Parce que la vraie motivation de Bayrou est bien là, les législatives ! Mais dangereux pour lui de trop fricoter avec la gauche alors qu’il l’a dit assez souvent NI DROITE NI GAUCHE.

A suivre donc

10)
Invite
, le 28.04.2007 à 01:04
[modifier]

Depuis quand M. Sarozy est-il d’extrême droite ???

« Ainsi Nicolas Sarkozy, qui, déjà (ceci explique cela), voulait faire repérer chez les marmots de 2 ans les bourgeons de la délinquance, avait pu, dans Philosophie Magazine, déclarer que, selon lui, la pédophilie et le suicide des adolescents étaient d’origine génétique, qu’on était en quelque sorte biologiquement programmé pour la déviance ou l’autodestruction, que l’action éducative ou sociale n’y pouvait rien, le rachat ou la miséricorde divine non plus – retour terrifiant du concept eugéniste du gène du crime – sans que, pendant dix jours, aucun journal quotidien ou hebdomadaire, aucune radio ou télévision réagisse. […] le Monde, que des dérapages de Le Pen qui allaient beaucoup moins loin faisaient immédiatement monter au créneau, n’avait même pas consacré 10 lignes réprobatrices à cette stupéfiante rémanence de l’idéologie socio-biologique de l’extrême droite païenne. » Le vrai Sarkozy, Marianne 14 au 20 avril 2007, téléchargeable en .pdf

Tu as raison, nantucket, n’insultons pas l’extrême droite.

11)
Inconnu
, le 28.04.2007 à 07:13
[modifier]

> On entend bien le petit Duce (ami du grand démocrate Berlusconi qui le > soutient)

Il rêve certes de contrôler les medias aussi bien que Berlusconi mais son grand ami italien est Gianfranco Fini, le duce des néo-fascistes qui a préfacé la traduction italienne de son livre.

13)
ysengrain
, le 28.04.2007 à 07:33
[modifier]

Cuk était un lieu où on entendait pas parler de politique. Il y en a d’autres. Je ne comprends la place de ce débat – ce débat là Bayrou-Ségo versus Sarko – ici, sur ce site, ce site là. Heureusement il rest Coluche : “Dans les milieux autorisés, on s’autorise à penser …” J’ai enfin compris ce qu’est un milieu autorisé: http://www.cuk.ch Et puis Desproges: on peut rire de tout mais pas avec n’importe qui. Pour aujourd’hui, je ne ris plus avec vous. Bonne journée.

14)
AppleMan
, le 28.04.2007 à 07:54
[modifier]

Je suis d’accord avec ysengrain. Cuk n’avait pas a mes yeux vocations a ce genre d’articles. Je ne comprends pas d’ailleurs comment Francois a laissé publier celà.

Si cuk.ch doit devenir une tribune ou les affrontements politiques sont légion, il est certain que je ne prendrais meme plus la peine d’y venir.

Et pour réagir a ce qui est dit dans cet article, si on estime que Sarko a été ratisser nombre de ses voix dans le camp du front national, que doit on dire de Ségo qui se prostitue a droite pour aller chercher les voix de Bayrou? Plus grand écart que çà, entre l’extreme gauche de la LCR et la droite de Bayrou, je connais pas. Sarko lui reste a droite, Ségo censée représenter la gauche se retrouve sur les genoux de Bayrou. Je ne suis pas certain que cela lui porte vraiment un crédit positif.

15)
Alias
, le 28.04.2007 à 07:58
[modifier]

Amusant de lire des diatribes anti-Sarkozy sur ce site… Pour ma part, je ne soutiens pas un débat Bayrou-Royal car je pense, comme Sarko, que la messe du 1er tout a été dite. Bayrou gigote tant qu’il peut pour maintenir son existence politique d’ici les législatives et “peser” sur le 2 ème tour. Je trouve qu’il manque singulièrement de classe et de respect pour les institutions politiques de la Vème République. Vous imaginez un tel débat ailleurs ? Lorsque l’on se présente au suffrage universel et que l’on perd, il faut avoir la dignité de disparaitre et de respecter le choix des électeurs. Je vous rappelle quand meme qu’il a renvoyé dos à dos Sarko et Royal durant toute sa campagne et que si il avait quelque chose à dire, il fallait le dire dimanche dernier. Evidemment, il entretient le suspense, il se rapproche à demi-mots de Ségolène car c’est la seule qui lui fera éventuellement une petite place à l’Elysée en échange d’une partie de ses 18%. Je n’aime pas plus Sarko que la plupart d’entre-vous et je ne voterai pas pour cet homme qui ne m’inspire aucune confiance démocratique mais pour ce qui est de son opposition au débat, je le soutiens. D’ailleurs lorsque l’on accuse de faire pression pour s’opposer à ce débat personne n’évoque les mêmes pressions qui s’exercent pour que ce débat se déroule ? Vivement le vrai débat de mercredi!

16)
adem
, le 28.04.2007 à 08:14
[modifier]

Il est intéressant de se replonger dans le passé et la jeunesse de ce personnage ainsi que dans celle des personnes qui lui sont le plus proche. Il est assez étonnant que la presse soit capable de ressortir la jeunesse Trotskiste de certain et pas celle néonazie de d’autre !!!

17)
Inconnu
, le 28.04.2007 à 08:23
[modifier]

A ceux qui se demandent pourquoi on parle politique sur Cuk, je voudrais juste signaler que des sujets graves ont déjà été abordés ici, que ce soit sur l’environnement ou sur l’euthanasie. Les élections française occupent beaucoup d’espace au coeur des discussions entre individus en ce moment, il me parait donc logique que cela soit le cas sur Cuk. Ici on parle de tout, et même parfois de Mac :)

Rassurez vous le 7 mai, ça ira beaucoup mieux, puisqu’un certain nombre de rédacteurs et de lecteurs iront demander l’asile politique en Suisse :)

18)
alarache
, le 28.04.2007 à 08:25
[modifier]

personne n’oblige personne àvenir lire cuk.ch.

Ici est publié ce qui intéresse les rédacteurs

il y a toujours eu de la politique dans les commentaires

la vie est politique

19)
crocro
, le 28.04.2007 à 08:26
[modifier]

Et J.S. dans tout cela ?

Pas Jésus Christ, mais Jobs, Steve…

Que vient faire cet article sur ce site ? De la part de gens qui refusent depuis des lustres leur intégration dans l’Europe, et dont la démocratie est au moins aussi malade que la nôtre, cela ne manque pas de sel.

De grace revenons vite à l’essentiel: comme Voltaire, qui s’était rapproché de votre frontière au cas où, l’écrivait: le superflu, chose trés nécessaire.

20)
languedoc
, le 28.04.2007 à 08:29
[modifier]

Cuk était un lieu où on entendait pas parler de politique. Il y en a d’autres. Je ne comprends la place de ce débat – ce débat là Bayrou-Ségo versus Sarko – ici, sur ce site, ce site là. Heureusement il rest Coluche : “Dans les milieux autorisés, on s’autorise à penser …” J’ai enfin compris ce qu’est un milieu autorisé: http://www.cuk.ch Et puis Desproges: on peut rire de tout mais pas avec n’importe qui. Pour aujourd’hui, je ne ris plus avec vous. Bonne journée.

+ 1

21)
Inconnu
, le 28.04.2007 à 08:33
[modifier]

Il y a une question que je me pose : n’est il pas extrêmement inquiétant qu’une (bonne ?) moitié de la population française adhère aux méthodes et au programme (explicite et implicite) de Sarkozy ? Je veux bien que certains soient entièrement et bêtement anti Ségolène/gauche, mais ça ne fait pas le total. Comment se fait il qu’il rallie à lui autant de monde quand on connait, à bien y réfléchir, son arrivisme, sa démagogie, son cynisme, ses mensonges, ses manipulations, ses omissions, sa violence, son instabilité, son mépris, ses forfaitures et j’en passe et des meilleures ? Certains, cyniques, crient à la diabolisation et à la victimisation du pauvre petit bonhomme ! Ces français sont ils à ce point aveugles ? Ne voient ils pas ce qu’il prépare ? Déjà, son programme est en marche, ne serait ce que contre nous internautes et informaticiens, qui donne l’accès à qui veut pendant un an à TOUTES nos données internet chez les FAI, ou, celui là, de la taxation à 12% des disques durs. Pourquoi j’ai une impression de plus en plus forte d’un parallèle avec la France de l’Occupation dans laquelle une grande partie de la population adhérait aveuglément (ou parce que ça l’arrangeait bien ?) à un collaborateur ? Parce que le petit caporal sus nommé est un collaborateur. Un collaborateur de l’ennemi occupant, à savoir ce qu’on appelle le Grand Capital (comme dit Arlette), de la Mondialisation, de l’Extrême Libéralisme. Mais, cette partie de français qui sont prêts à le suivre, ne voient ils pas que ce qu’il propose est immanquablement accompagné d’un état policier, de l’aggravation des fractures sociales et des inégalités, de communautarisation, d’un système d’emploi à l’anglo-saxonne, de la rentabilisation à outrance avec privatisations à la clef des services publics (hôpitaux, recherche fondamentale, écoles, transports, énergie), de la privatisation ou de la régression des protections sociales, de la soumission au libéralisme mondial piloté par les amerloques, de l’aggravation de la fracture « Nord-Sud », de l’ignorance des problèmes écologiques, etc., etc. ? Qu’ils regardent l’Amérique de Bush… Mais, peut être que ça les arrange…

22)
Alain Le Gallou
, le 28.04.2007 à 08:40
[modifier]

Pour être clair, je vote blanc au 2eme tour. Ceci dit. Je trouve que cette diatribe de Okazou proche de celle d’un intégriste musulman parlant de l’occident décadent n’a rien à faire sur Cuk. De plus Okazou ferait bien de ce relire, il a dit une grosse connerie facilement démontrable dans son texte. Je vous laisse chercher, si vous avez du temps à perdre.

Le ratio articles diatribes, articles utiles étant ce qu’il est, je ne vois plus l’intérêt de lire cuk. Bonsoir.

23)
François Cuneo
, le 28.04.2007 à 08:52
[modifier]

Mais l’on a de tout temps parlé de politique ici.

Chaque fois qu’il y avait un sujet important.

Ce n’est pas une tribune politique, c’est simplement que l’on parle de temps en temps d’autre chose que du Mac, et de choses qui nous touchent.

Comme je l’ai écrit en commentaires d’une autre humeur, j’ai été presque convaincu du fait que l’idée du débat Bayrou-Royal était une mauvaise chose par la prestation de Sarko l’autre soir sur TF1.

Et là, j’ai simplement l’impression qu’Okazou me montre que j’avais peut-être tort.

24)
charles
, le 28.04.2007 à 09:01
[modifier]

Je trouve étonnant que tous les partisans de Ségolène n’ont pour seule justification de leur engagement que la volonté de ne pas laisser passer Sarkozy. Je dis étonnant mais ça ne l’est pas tant que ça puisque le peu de programme qu’elle a annoncé est irréalisable. Même monsieur Besson (qui maintient son engagement à gauche) a détaillé point par point le ridicule de ses propositions. Quand à M. Bayrou, l’enjeu est le suivant. S’il soutient Sarkozy, puisque ce dernier a un programme clair, précis, censé qui ne peut qu’améliorer la santé financière de la France et ainsi réduire le chomage et la délinquance qui va avec, il est sur de ne pas être élu Président de la République dans 5 ans. En soutenant Royal qui n’a aucune chance de réussir, il se présentera comme l’alternative et pourra se faire élire.

Ensuite, ceux qui reprochent à Sarkozy d’avoir récupéré des voix de Le Pen devraient réfléchir aux voix de Besancenot, de Buffet, de Laguiller, vertus de démocratie.

Enfin, Sarkozy a été le seul capable de dire ouvertement qu’il fallait tout faire pour empécher l’Iran d’avoir la bombe nucléaire, que le Hezbollah est un groupe terroriste qu’il faut combattre, que la guerre en Irak est une erreur mais qu’il faut malgré tout maintenir un lien fort avec les Etats Unis (sans qui je le rappelle nous parlerions allemand aujourd’hui). Où est donc Ségolène.

Mon choix est fait.

25)
Gag
, le 28.04.2007 à 09:01
[modifier]

il y a d’autres blogs pour donner des humeurs politiques ne polluez pas svp

26)
Inconnu
, le 28.04.2007 à 09:07
[modifier]

Ah tiens oui, j’ai lu un truc grave sur les élections en cours…

L’élection présidentielle de samedi a été marquée par de violents incidents et par des soupçons de fraudes massives. Le principal candidat de l’opposition a annoncé dimanche qu’il ne reconnaîtrait pas le résultat du scrutin. Le plus important groupe d’observateurs, Transition monitoring group, a appelé à de nouvelles élections. Mais le gouvernement a affirmé qu’un complot était en préparation pour détruire la démocratie dans le pays, qui est le plus peuplé du continent.

Suis-je bête, ce ne sont pas les élections des Tartuffes d’outre Jura qui sont commentées là, mais celle du Nigéria

27)
AppleMan
, le 28.04.2007 à 09:07
[modifier]

Charles +1

Gag, c’est pas nous qui avons lancé le debat, mais la redac de Cuk (meme Francois approuve le truc, j’en reviens pas…)

28)
Tom25
, le 28.04.2007 à 09:13
[modifier]

Tu as raison, nantucket, n’insultons pas l’extrême droite.

:•))))) Excellent, mon écran est plein de postillons je peux à peine lire. Je poste puis je m’en vais le nettoyer.

Je ne suis pas vieux sur CUK, mais cela fait maintenant plusieurs jours qu’on y parle politique. Il y a quelques semaines on y a parlé Religion. J’ai l’impression que ce qui gêne ici, c’est justement que ce topic est moins politique que l’autre. On parle ici d’un homme politique, mais justement, malheureusement même, je ne vois pas d’idées politiques dans l’humeur d’Okazou. Il parle d’un homme et de sa manière de faire de la politique. Le débat d’idées c’est sur l’autre humeur.

En passant, merci CUK de laisser vivre ces humeurs, ce forum. J’ai quitté un autre forum ou justement on censurait une bonne partie des posts. Mais c’est le une bonne partie qui m’a fait le quitter, car tout n’était pas censuré. Tiens ??? ça me fait penser à quelqu’un ça ? Et je trouve que vu les sujets abordés, le ton est toujours resté très très très correct, alors je ne vois aucune raison pour interdire ces débats. Dernières choses, tant que j’y suis, une question à François : Je n’en ai pas l’impression mais vu que ça me serait invisible, t’arrives t’il de supprimer tout ou partie d’un post ?

29)
Inconnu
, le 28.04.2007 à 09:22
[modifier]

bq% Charles . Enfin, Sarkozy a été le seul capable de dire ouvertement qu’il fallait tout faire pour empécher l’Iran d’avoir la bombe nucléaire, que le Hezbollah est un groupe terroriste qu’il faut combattre, que la guerre en Irak est une erreur mais qu’il faut malgré tout maintenir un lien fort avec les Etats Unis (sans qui je le rappelle nous parlerions allemand aujourd’hui). %

Tu parles, Charles… Le coup de l’arme nucléaire iranienne est une couennerie de taille qu’on t’injecte dans la tête à coups de lobotomie télévisuelle: les Iraniens n’ont aucun intérêt à développer la bombe maintenant car s’ils ne l’ont pas déjà (ce que je crois), ils ont suffisamment d’alliés pour leur faire passer si le besoin s’en présente, mais seul un fou oserait s’en servir.

Note au passage que les Irakiens ont été envahi pour les mêmes motifs et avec l’accord d’un public aussi légitimement convaincu que tu sembles l’être.

Les Américains aimeraient bien s’approprier leur pétrole comme ils l’ont officiellement fait en Irak grâce à un vote du parlement irakien leur conférant la primeur de leurs ressources pour les 30 années à venir.

L’Iran dérange les néoconservateurs car ce pays constitue un phare d’influence chiite dans une zone qu’ils peinent à s’approprier… mais voilà: ils (les néocons) ont les media, et l’opinion, dont la tienne que je considère donc comme fabriquée, à ton insu, certes, mais c’est dommage.

30)
Dan DT
, le 28.04.2007 à 09:35
[modifier]

Je ne vois pas les raisons qu’un des 2 prétendants au trône de discutailler avec un perdant sauf … pour faire de la récup de voix. Que Sego dise alors franchement que si Mickey lui donne ses voix alors elle le prendra comme premier et qu’elle mettra des centristes dans son gouvernement, qu’elle aie au moins le courage de sa roublardise. Qu’elle vienne prendre des leçons en Belgique, les socialos sont partout dans les combines, détournements, petits arrangements, etc … Vous en reviendrez de ce social-démocrate “à la française” Hélas pour vous, mais partager les richesses, sauf les élus bien sûr, entre tous les démunis ne peut fonctionner dans un monde dominé par le fric. Si vous voulez du fric hé ben travaillez plus et ne soyez pas assistés par les retenues de ceux qui travaillent mais la France (et pas qu’elle) ne penses qux 35 heures (si pas moins) et un max de fric tout en faisant des grèves pour tous les motifs quitte à prendre les “vrais” travailleurs en otages C’est comme les manifestants qui défilent pour des logements pour les sans-papiers, combien accepterais de les loger chez eux ? AUCUN !!! Essayez d’aller au Canada, Australie, USA, pays démocratiques sans parler des autres et vous installer dans une église ou une mosquée, on verra ce qui vous arrivera :( La France et d’autres pays européens acceptent tous les malheurs du monde, ce que je trouve très bien, mais si c’est pour créer la pauvreté parmis les habitants ce n’est qu’agraver le problème et diminuer l’aide qu’on peut apporter à ces pays pauvres, pour ça nous devons être riches ce qui est de moins en moins vrai :(

31)
HeretPalil
, le 28.04.2007 à 09:38
[modifier]

Sarkozy, Bayrou et Ségo(lène), ça me gonfle… Donc, j’ai voté pour François au premier tour, et j’estime qu’il n’y a pas lieu d’avoir de débat télévisé entre Royal et lui. Qu’ils se rencontrent pour discuter entre eux, pourquoi pas, mais télévisé non : ce n’est pas nécessaire. Quant à Nicolas, comme l’a rappelé un invité, certaines de ses idées sont effectivement dignes d’un caporal autrichien.

32)
GATTACA
, le 28.04.2007 à 09:39
[modifier]

Déjà, voter blanc, ce n’est pas voter, puisque le vote blanc n’est pas comptabilisé et qu’il n’influence aucunement les résultats. De plus c’est accepter que d’autres choisissent pour soi. Certains diront que le vote blanc est un moyen de marquer sont mécontentement face au choix proposé, cependant, comme le vote blanc est n’est pas prit en compte, si ce n’est dans le taux de participation, il n’a aucune valeur si ce n’est celle du vote nul. Quelle belle position de n’être ni comptabilisé dans les abstentionnistes ni dans les votes exprimés. Voter blanc c’est avant accepter le choix des autres. Après les élections de 2002 et en voyant le taux de participation de ce premier tour, il m’avait semblé (peut de façon utopique) que c’est un message qui avait été compris par les français puisque le taux d’abstention était le plus bas depuis 1965. Mais visiblement le message n’est pas passé dans sa globalité. Il ne suffit pas de glisser un une enveloppe dans une urne pour s’exprimer. Encore faut il que cette enveloppe exprime un choix. Aussi réduit soit il. Ne pas exprimer son choix, que ce soit en votant blanc, nul ou pas du tout, c’est donner plus de poids au vote de ceux qui eux ont exprimé leur vote et glissant dans l’enveloppe un nom.

Donc voter blanc ou ne pas voter, c’est bonnet … blanc et blanc bonnet. C’est tout simplement accepter le choix de la majorité (donc de la loi du plus fort) et avoir l’honnêteté de ne pas venir raller, gémir, se plaindre lorsqu’on n’est pas satisfait de la politique de l’élu. Sa voix, il fallait la faire entendre avant lorsqu’on vous a demandé votre avis. Et non pas venir contester le choix qu’on a laissé aux autres de faire à sa place. D’aucun pourront toujours rétorquer : “je n’ai pas voté pour ce candidat” Certes, mais ceux là devraient ne pas oublier qu’ils n’ont voter pour aucun candidats. Qu’ils ont accepté que d’autres choisissent à leur place et que s’il ne sont pas satisfait du choix qui a été fait pour eux, qu’ils ne s’en prennent qu’à eux même.

Il y aurait encore beaucoup à dire sur le vote blanc. Ne serait ce que celui de se demander pourquoi en 2002 personne ne s’est posé la question de savoir s’il fallait voter blanc ou non au second tour, surtout parmi les militants de gauche alors qu’aucun ne se reconnaissait dans le choix qui leur était proposé. Je suis même convaincu que de tout ceux qui crie haut et fort que le vote blanc est un acte démocratique, une très forte majorité ont voté et peut être même appelé à voter au deuxième tour de 2002. De là penser que pour voter il ne faut plus avoir le choix qu’entre la peste et le choléra, il n’y a qu’un pas que je me garderai bien de franchir tant ce vote protestataire n’est en fait rien d’autre qu’un vote qui ne s’exprime pas. Je trouve cela aussi absurde que de faire un chèque en blanc, le donner à un parfait inconnu en espérant qu’il n’y inscrira pas un chiffre trop gros.

Pour en venir au débat Royal / Bayrou, même si ce dernier n’a pas donné de consigne de vote (ses électeurs seraient ils plus indépendant pour pouvoir faire leur choix sans qu’on le leur dise, ou juste des moutons qui une fois libre de leur choix sont incapable de prendre une décision ?), il me semble claire que le simple fait qu’il ait accepté un débat avec la Ségo, et que tout soit fait pour que ce débat ait lieu est déjà une indication implicite du choix qu’il fera. Surtout qu’il rajoute qu’il ne votera pas pour SSarko. D’ailleurs, le rejet d’un débat par le pittbul arguant d’un déni de démocratie (ce dont il est le premier à faire acte, mais tout cela a déjà été exprimé dans l’article d’Okazou) et l’acceptation de ce débat par la candidate de gauche, démontre bien à quel point la vision de la démocratie n’est pas la même et de ce qui attend la France selon que le candidat élu sera l’homme ou la femme ….

Bon, je m’arrête là, j’ai plein de choses à faire aujourd’hui ;-) Merci à ceux qui ont prit la peine de me lire jusqu’au bout de mon inspiration matinale…

33)
Più
, le 28.04.2007 à 09:40
[modifier]

Je rejoins ceux qui considèrent qu’un tel article n’a pas sa place sur Cuk.ch.

D’autant plus que comme d’habitude nos chers amis suisses de Cuk sont tout sauf objectifs, et citent comme source infaillible dans certains commentaires un article de Marianne absolument minable. Ce qui est remarquable, c’est que les critiques faites à l’encontre de Mr Sarkozy sont pour la GRANDE majorité faites sur son caractère ainsi que son comportement. Mr Sarkozy est arriviste ? Et alors ? Peu m’importe, pourvu que son projet pour la France me convienne. Mr Sarkozy est colérique ? Et alors ? Mr Sarkozy n’en est pas à sa première magouille ? Et alors ? Les autres hommes politiques, de tous temps, étaient-ils différents ? Les Bonaparte, les Louis XIV et autres étaient-ils de petits agneaux ? La raison d’Etat messieurs, la RAISON d’ETAT.

Enfin je comprends très bien qu’on préfère ne pas parler du programme présidentiel en lui-même puisque la comparaison PS / UMP serait assez désastreuse pour les premiers. Le débat Ségo / Sarko de la semaine prochaine s’annonce d’ailleurs comme un très grand moment, j’ai peur pour Ségolène.

En ce qui concerne Mr. Bayrou, il a certes réalisé un très beau score – 18% – mais il a malheureusement réalisé un score très inférieur aux deux premiers candidants – respectivement plus de 13% et 7% de moins. Il n’est donc pas convié au second tour. Je trouve absolument regrettable qu’il veuille rester aussi présent lors de ce second tour, il faut savoir perdre. Et pour conclure à son sujet : on parle beaucoup de Mr Bayrou mais à cette heure 21 députés UDF sur 29 ont rejoint Mr. Sarkozy, preuve que les magouilles politiques de Mr. Bayrou ce dernier mois ne sont pas du goût de tous.

Bien cordialement et au plaisir de lire des articles sur CUK qui concernent la PHOTO et le MAC, avec l’approche si particulière qui fait que ce site est excellent pour ces deux choses… pas pour le reste.

34)
Invite
, le 28.04.2007 à 10:04
[modifier]

Que Sego dise alors franchement que si Mickey lui donne ses voix alors elle le prendra comme premier et qu’elle mettra des centristes dans son gouvernement

Tu ne dois pas écouter de radio, car Mme Royal l’a déjà dit.

Par contre, ta diatribe combines/35 heures/grève/travailleurs en otage semble indiquer que tu regardes la télé, et que tu es friand des micro-trottoirs des “vrais” gens.

Più, je suis français, et si je cite Marianne c’est parce que le droit d’auteur implique de citer ses sources.

Mais j’ai constaté — moi aussi — que le presse prompte à se gausser des approximations de Mme Royal, est d’une discrétion exemplaire face aux énormités de M. Sarkozy.

Le Monde en particulier, qui bénéficie de l’intelligence hors du commun de M. Alain Minc, est redoutable pour débusquer la France moisie, mais silencieuse sur la France qui pus.

Que Sego dise alors franchement que si Mickey lui donne ses voix alors elle le prendra comme premier et qu’elle mettra des centristes dans son gouvernement

Je note au passage que tous les partisans de M. Sarkozy résument leurs interventions par « le débat ne doit pas avoir lieu (sur Cuk.ch) ».

Bel effet de mimétisme : un peuple, une élection, un Sarkozy.

35)
Bigalo
, le 28.04.2007 à 10:11
[modifier]

Comme d’autres ici, je suis surpris de l’humeur du jour.

La précédente avec ses presque 250 commentaires passait trés bien. Par contre les habitués de cuk sont bien placés pour savoir qu’Okazou a des opinions tranchées, pour le moins.

Lui proposer une humeur sur un thème non politique pourquoi pas ? Mais offrir une tribune a un ectrémiste politique paraît surprenant. Je réagirais de la même façon si l’humeur avait été écrite par quelqu’un soutenant ouvertement Le Pen.

Je n’ai pas de sympathie particulère pour Sarko, mais il est de droite, pas d’extrême-droite. L’extrême droite, c’est avant tout le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie, pas la discrimination positive.

Personnellement ce qui me gène le plus chez Sarko c’est une laïcité insuffisante.

Sur le thème du débat, la position de Sarko est logique : la tradition est un débat entre les 2 finalistes. Sego a envie de débattre avec Bayrou lui pas. S’il n’y a pas de débat Sarko-Bayrou, il est logique qu’il n’y ait pas non plus de débat Sego-Bayrou, en tout cas sur une “grande” chaine, à une heure de grande audience potentielle, dans la mesure où cela aurait pour conséquence d’offrir 2 fois plus d’”exposition médiatique” à Sego qu’à Sarko.

A partir du moment ou l’un des finalistes ne veut pas débattre avec Bayrou, il faut se cantonner au seul débat classique, c’est-à-dire Sego-Sarko

Ce qui n’empêche nullement une rencontre entre Sego et Bayrou, avec éventuellement leurs états-majors respectifs, suivie d’une déclaration à la presse ou d’une conférence de presse.

L’exigence de Bayrou que le débat avec Sego soit télévisé est excessive, et Sego en profite allègrement, car je ne crois pas qu’elle ait plus de scrupules sur un plan moral que Sarko. Je les considère tous les 2 comme des populistes, mus essentiellement par une ambition perso démesuée.

Un collaborateur de l’ennemi occupant, à savoir ce qu’on appelle le Grand Capital

La droite et la gauche s’opposent sur le plan économique. Etre de droite, c’est vouloir limiter le rôle de l’Etat et encourager l’initiative entrepreneuriale, ce que tu applelles “le Grand Capital” quand les entreprises ont atteint un certain seuil (Total, Apple ? …). Traiter de collabos les gens ayant voté à droite en leur reprochant de soutenir des positions de droite paraît léger.

36)
Dan DT
, le 28.04.2007 à 10:14
[modifier]

C’est vrai qu’on se surprend à entrer dans le débat avant de se rendre compte que ce n’est pas l’endroit pour :( Sans oublier les “alias” et “invité” qui ont peur d’afficher leur nom et qui viennent peut-être pour la première fois ici et nous polluent

François, je suis triste pour Cuk de devenir la tribune otique de la France :( Tant qu’on parlais des problèmes cantonnaux suisse cela nous intéressait car on ne connais pas, mais là …

37)
JMeng
, le 28.04.2007 à 10:15
[modifier]

Ma nièce Vinciane, qui sort de table tout le temps, qui ne veut pas manger sa soupe, refuse l’autorité de ses parents. Elle dit “non” sans arrêt, d’un air sévère et définitif. Elle finit par pleurer si on la gronde. C’est bien sûr du cinéma, tout les parents savent ça. Vinciane est adorable du haut de ses quatre ans.

Est-elle aussi impossible à l’école ? J’espère que non, car elle pourrai tomber sous le coup d’un “Projet de loi de prévention de la délinquance”, visant à surveiller à la maternelle, dès l’âge de trois ans, les enfants perturbés.

Heureusement, les spécialistes de la petite enfance ont fait entendre leur voix et ce projet a été rejeté. Je laisse Google vous faire découvrir qui est à l’origine de ce projet.

La politique peut toucher la chair de ma chair. Mon trésor le plus précieux, ma huitième merveille du monde. Je n’ai qu’un bulletin de vote et je vais l’utiliser.

38)
Dan DT
, le 28.04.2007 à 10:16
[modifier]

@ Renaud La pollution et l’écologie concerne toute la planète et tous ses habitants que des élections ne concernent que 60 millions de franco-français et qu’on en a rien à battre de vos querelles intestines :(

39)
Più
, le 28.04.2007 à 10:18
[modifier]

Cher “Invite”,

“Bel effet de mimétisme : un peuple, une élection, un Sarkozy.”

Quelle joie te procure le fait de dire des choses comme celle-là ?

“Più, je suis français, et si je cite Marianne c’est parce que le droit d’auteur implique de citer ses sources.”

Ça n’empêche pas que je trouve personnellement cet article inutile et stupide ?

“Je note au passage que tous les partisans de M. Sarkozy résument leurs interventions par « le débat ne doit pas avoir lieu “

C’est sûrement parce que les personnes dont tu parles terminent leurs interventions en répondant au sujet de l’article pour lequel ils écrivent un commentaire, non ?… C’est toujours mieux que de finir par une allusion nazie!

Pour ce qui est des allusions de la presse, quand tout le monde aura compris que non seulement on se fout des bourdes de Mme Royal mais aussi du caractère de Mr Sarkozy, peut-être que les choses avanceront et qu’on se décidera à parler du PROGRAMME des candidats.

J’ai tord ?

Merci.

40)
TxG
, le 28.04.2007 à 10:21
[modifier]

Je vois que certains quittent ce site à cause de cet article. Eh bien, moi, je le rejoins pour la même raison.

Simplement parce que je déteste ces espaces aseptisés où on ne veut pas parler de tout, bien confortables à ne parler que de choses au sujet desquelles les désaccords ne sont jamais que des avis, c’est à dire de simples produits dont l’analyse ne fait avancer que la société de consommation.

A ceux qui pensent que ce débat serait une entorse faite à la démocratie, je vais raconter une petite histoire.

Je vis dans un pays où ont lieu des élections régulièrement. L’élection du chef des chefs se fait en deux tours ; lors du premier, seuls les deux candidats avec le plus de voix sont qualifiés pour le deuxième tour à moins qu’un candidat n’obtienne immédiatement plus de 50% des voix. Il y a, aux élections en cours, 5 candidats. En gros, deux candidats sont du côté A, trois du côté B. Les candidats du côté A obtiennent respectivement 22% et 21%. Les candidats du côté B obtiennent respectivement 20%, 19% et 18%. Le second tour aura lieu entre les deux candidats du côté A. Le chef des chefs sera un A. Avec une représentativité maximale de 43%. Par contre, rien ne l’empêchera, au second tour, d’obtenir 83% des voix (ce qui n’arrive, rassurons-nous, que dans des pays exotiques), le fanfaron.

Le débat en question n’est pas une entorse à la démocratie mais au système lui-même. Et ça c’est bien. Car la principale vertu de la démocratie est de remettre en permanence le système en question. D’ailleurs, LE débat, celui prévu entre les deux finaliste n’est pas non plus prévu par le système. C’est une coutume. Un usage. Et heureusement que les coutumes et les usages évoluent ; on a fait du chemin depuis l’homme des cavernes.

Mais ça déplaît peut-être à l’homme des casernes ! ;)

41)
Gag
, le 28.04.2007 à 10:49
[modifier]

citation de 33 Piu

“Bien cordialement et au plaisir de lire des articles sur CUK qui concernent la PHOTO et le MAC, avec l’approche si particulière qui fait que ce site est excellent pour ces deux choses… pas pour le reste.”

bravo, bien entendu on peut toujours éviter de lire ce genre de contribution et continuer d’aller sur le ste qui est vraiment excellent, faudrait peut être brider un peu l’activité de certain “modérateur provocateur” bien cordialement à tous

42)
Invite
, le 28.04.2007 à 11:03
[modifier]

Bigalo-35, ce qui est en cause ce n’est pas le fait que M. Sarkozy soit contre un débat Mme Royal/M. Bayrou. Tout le monde l’autorise à être contre.

Ce qui pose problème, c’est que les télés obtempèrent, alors que Mme Royal avait bien précisé que ce débat serait décompté de son temps de parole.

Mais je te rejoins sur ta peur que « cela aurait pour conséquence d’offrir 2 fois plus d’”exposition médiatique” à Sego qu’à Sarko ». S’il fallait que Mme Royal ait le double de temps de parole de M. Sarkozy dans les radios et télés, temps calculé sur les cinq dernières années, ce serait abominable.

44)
Atypo
, le 28.04.2007 à 11:10
[modifier]

Mais j’ai constaté — moi aussi — que le presse prompte à se gausser des approximations de Mme Royal, est d’une discrétion exemplaire face aux énormités de M. Sarkozy.

Monsieur invité. Merci de ce constat. Je n’étais, jusqu’ici, pas tout à fait persuadé de l’existence d’un vaste complot visant à faire élire monsieur Sarkozy avec la complicité de la presse et, bien sûr, de la télévision.

45)
Franck_Pastor
, le 28.04.2007 à 11:16
[modifier]

Enfin, Sarkozy a été le seul capable de dire ouvertement qu’il fallait tout faire pour empécher l’Iran d’avoir la bombe nucléaire, que le Hezbollah est un groupe terroriste qu’il faut combattre, que la guerre en Irak est une erreur mais qu’il faut malgré tout maintenir un lien fort avec les Etats Unis (sans qui je le rappelle nous parlerions allemand aujourd’hui).

Si ce n’était que pour sortir des évidences pareilles, Sarkozy aurait tout aussi bien fait de se taire. Ça n’a fait que rendre son discours encore plus creux.

46)
ToTheEnd
, le 28.04.2007 à 11:21
[modifier]

Heu… pour ce qui est de l’Iran et de leur foutu nucléaire je vous invite à repasser par là car je sortirai quelque chose d’assez pointu là-dessus dans moins de 2 semaines…

T

48)
Inconnu
, le 28.04.2007 à 11:36
[modifier]

Ah, TTE, le spécialiste de la bourse va nous faire profiter de ses spéculations, stratégiques, cette fois-ci? J’attends ça également.

49)
Thierry F
, le 28.04.2007 à 11:45
[modifier]

Si je commente, alors forcément je deviens partial. Donc allons y.

Dans tout choix de candidat il y a une part d’attirance/répulsion. Etant un homme à peu près du même âge que Ségolène Royale, je suis, au premier abord “charmé”. :-)

Au delà, il y a les discours, les idées.

Aucun des candidats n’a réellement vécu dans sa chair la situation d’ouvrier.

Toutefois l’un des candidats tient un discours ouvriériste à la limite de la caricature. Lorsque revient à ma mémoire la période où je me levais tôt pour décharger le camion de livraison du supermarché, cela ne me tire pas des larmes dorées par la nostalgie. Lorsque je me rapelle les boulots d’intérimaire dans la construction automobile, je garde le souvenir de l’abrutissement lié aux conditions de travail (bruit, qualité de l’air).

L’autre candidat parle du rapport au travail et plus généralement au pouvoir, car il s’agit de pouvoir au final, qui peut et doit changer.

Deux visions :

L’une classique d’un retour à un (fantasmatique) âge d’or pré 1968. Vision rassurante pour la génération de mes parents, nouvelle pour celle de mes enfants ; impossible dans la réalité, le temps ne rebrousse pas chemin.

L’autre beaucoup plus hasardeuse, faite d’incertitude, de questionnement, de nouvautés ( débats participatifs ou délibératifs http://grit-transversales.org/article.php3?id_article=168), de changement d’organisation politique (VI république et réforme du sénat).

Deux modes de changements, un vers un modèle connu et stable qui replace les rapports sociaux dans un classique dominant/dominé vertical, l’autre vers quelque chose à construire de plus horizontal et aussi riche d’opportunités.

Aujourd’hui je me lève tôt pour “manager” des équipes et je reste dubitatif vis à vis de ceux qui ont réponse à tout.

Thierry F

50)
Invite
, le 28.04.2007 à 11:50
[modifier]

Merci de ce constat. Je n’étais, jusqu’ici, pas tout à fait persuadé de l’existence d’un vaste complot visant à faire élire monsieur Sarkozy avec la complicité de la presse et, bien sûr, de la télévision.

Monsieur atypo, de rien, votre ignorance est probablement due à votre jeune âge qui vous épargne d’avoir connu Jean-Pierre Elkabbach

Heureusement, ce journalise aux pratiques d’un autre âge n’officie plus ; ni dans la presse, ni à la télé, ni à la radio.

51)
Bigalo
, le 28.04.2007 à 12:01
[modifier]

Bigalo-35, ce qui est en cause ce n’est pas le fait que M. Sarkozy soit contre un débat Mme Royal/M. Bayrou. Tout le monde l’autorise à être contre.

Ce qui pose problème, c’est que les télés obtempèrent, alors que Mme Royal avait bien précisé que ce débat serait décompté de son temps de parole.

Pas d’accord avec toi. Naïveté et/ou mauvaise foi, je j’ignore, mais ce que tu présente comme équitable ne l’est pas :

Un débat télévisé fait la une de toute la presse. Si on décompte le débat de temps de parole de Sego, et que Sarko s’exprime aussi longuement dans le cadre de journaux télévisés, la répercussion des 2 interventions n’aura rien à voir.

Quant à «c’est que les télés obtempèrent», jusqu’à preuve du contraire, il ne s’agit que d’accusations de Ségo et Bayrou, dont l’honneteté intellectuelle prête tout autant à caution que celle de Sarko (ou n’importe quel politicien d’envergure nationale).

52)
Atypo
, le 28.04.2007 à 12:15
[modifier]

Monsieur atypo, de rien, votre ignorance est probablement due à votre jeune âge qui vous épargne d’avoir connu Jean-Pierre Elkabbach

Merci de m’avoir fait rire. Votre vision du monde et des gens est tout simplement incroyable. Figurez-vous que je viens d’avoir 60 ans. Que je me souviens très bien d’Elkabbach, à qui Georges Marchais intimait de se taire, après avoir tenté de nous convaincre une fois de plus que le bilan de l’URSS était « globalement positif ». Figurez-vous que ma mémoire est bonne. Que je me souviens des « événements d’Algérie » et d’un gars du village rentré entre quatre planches. Je me souviens de Gaulle (du Grand Charles) à qui les manifestants criaient : « Des sous, Charlot »… Bref, brisons-là. Vous ne m’amusez plus.

53)
alec6
, le 28.04.2007 à 13:07
[modifier]

Une bonne nouvelle :

Une de mes connaissances, foncièrement à droite, ma fait part ce matin par mail de sa décision de voter Royal au second tour… la honte au corps, certes, mais au delà de son programme économique auquel elle a toujours adhéré, elle a décidé de ne pas donner sa voix à un individu dangereux à ces yeux.
A la dictature de l’extrême, elle préfère une alliance des centres !

à + ;-))

54)
pter
, le 28.04.2007 à 13:19
[modifier]

Merci pour l’article. je viens de le decouvrir: ca se fout sur la gueule, on claque les portes, on jettes ses fausses verités,

Magnifique, c’est beau la Gaule!

Cet article est bien a sa place ici, vive la liberté et les differences d’opinions!

mon degout: c’est quand j’ai lu (charles #24): “il faut malgré tout maintenir un lien fort avec les Etats Unis (sans qui je le rappelle nous parlerions allemand aujourd’hui)”

Charles…Maman est Suisse-Allemande et mon Pere Italien, salopard de raciste, pour ta gouverne, c’est encore ces meme ricains qui ont fournit le pognon a Hitler…. Et que aujourd’hui ma femme parle une autre langue que la mienne, et nos fils encore une autre. Je ne vois vraiment pas en quoi un etre humain est dégradé s’il ne parle pas le Francais! Dire que je votait a droite me met le rouge au joues quand je lis ce genre d’horreur. Il y a bien un probleme chez les electeurs tzarkosistes! Amen.

55)
Inconnu
, le 28.04.2007 à 13:24
[modifier]

Invite (commentaire 50): Malheureusement Elkabbach sévit toujours, comme patron de radio (Europe 1).

57)
Bigalo
, le 28.04.2007 à 14:57
[modifier]

Préambule

Pour éviter d’éventuels malentendus, je précise que je suis métissé : parisien, j’ai un père Martiniquais et une mère métro élevée en Italie par des parents français. Coté maternel, j’ai également un arrière-grand-père hollandais, naturalisé français, qui vivait et travaillait à Paris.

J’ai encore de la famille en Italie, où mon cousin a épousé une turque de la communauté grecque d’Istanbul.

Je parle italien, mais pas créole, car mes grands-parents paternels (noirs) étaient tous les 2 instits-directeurs d’école à une époque où on considérait que la pratique du créole nuisait à la maîtrise du français. Voir l’excellent Rue Case Nègres

Tout cela pour dire que je me définis bien plus comme Homo sapiens que comme Français.

J’ai pas mal souffert du racisme, surtout quand j’étais adolescent. Pas subi de réelle agression à mon égard, mais une inquiétude diffuse et permanente. Jeune adulte, quand j’ouvrais un journal les premiers articles que je lisais étaient ceux consacrés à l’Afrique du Sud (à l’époque de l’apartheid).

mon degout: c’est quand j’ai lu (charles #24): “il faut malgré tout maintenir un lien fort avec les Etats Unis (sans qui je le rappelle nous parlerions allemand aujourd’hui)”

Charles…Maman est Suisse-Allemande et mon Pere Italien, salopard de raciste,

Il ne faut pas galvauder les mots : ce pourrait être de la xénophobie, en aucun cas du racisme, et cela change tout : quand on est Noir, c’est visible 24 heures sur 24, et le risque d’être victime de racisme est permanent; Il n’y a aucun répit. Un allemand peut se balader en France et croiser de nombreux individus xénophobes ; tant qu’il n’ouvre pas la bouche, il ne court aucun risque, sacrée différence !

Mais en l’occurrence, je pense que l’interprétation correcte n’a rien de xénophobe : Charles sous-entend seulement que sans les Américains, nous vivrions sous le régime nazi.

Pour compléter le préambule, je ne suis ni raciste, ni xénophobe, ni misogyne, mais plus les années passent, plus ma misanthropie se développe.

Je suis d’accord avec Alec6 sur le fait de ne pas tondre pour préserver la biodiversité, mais ma position est bien plus radicale : je considère que l’humanité n’est qu’une espèce parmi d’autres (plus d’un million), qui fait des dégâts considérables à l’environnement, et qu’on ne peut être à la fois écologiste et humaniste.

C’est comme si au Moyen Age, on avait voulu à la fois combattre la peste et protéger les rats.

Un monde idéal selon moi serait un monde d’où l’humanité aurait disparu. Sans aller jusque là, il me semble qu’il faudrait pour protéger la planète, que la population humaine soit divisée par 100, voire 1000.

C’est pourquoi aucun candidat ne m’enthousiasme beaucoup !

58)
Tom25
, le 28.04.2007 à 15:25
[modifier]

Bigalo, pourquoi pas Bygalo ? , tu me fais penser à mon cousin dont la père est Martiniquais que j’appelais parfois, maladroitement sûrement, mais affectueusement toujours, “mon cousin le nègre”. Ce dernier me répondait toujours de la même manière, il mettait son avant bras à coté du mien et me demandait “lequel est le plus bronzé ?”. :•)) . Puis suivant les cas il se moquait de ma tronche de Turc. Pourvoir se moquer de la couleur de peau de l’autre, et vice versa, sans aucune arrière pensée ça c’était le pied.

Il dit à peu près la même chose que toi concernant le “racisme” latent, sauf que lui souligne que plus il avançait dans les études (architecte) plus il rencontrait des gens de “bonnes familles” moins il était à son aise.

Je pense comme toi concernant le nombre d’individus sur cette planète.

Je garde ton site dans un coin, bravo au passage. Je développe un peu et notamment sous VBA Excel.

Concernant les ricains, merci à eux, enfin aux grands-pères, ceux qui sont venus à cette époque. Mais là c’est un autre vaste sujet. Je ne suis pas historien mais s’ils n’avaient pas combattu les nazis en Europe en 44, ils l’auraient fait chez eux en 50 ou 60 non ? Et puis les ricains se sont payés il me semble pour leur interventions. Je salue le courage de ces hommes, je les remercie, mais est-ce que les ricains d’aujourd’hui ont à voir avec leur aïeuls ? Tout comme les Allemands d’aujourd’hui avec leurs grands-parents nazis ? Bref, on va faire les moutons derrière les ricains combien de temps encore ?

60)
Atypo
, le 28.04.2007 à 15:57
[modifier]

François, ce fichu débat aura bien lieu, la démonstration est faite que Sarko n’est pas tout puissant et que la presse et la télé ne sont pas nécessairement à ses ordres.

Okazou avance, sans aucune preuve, que Sarko par sa supposée mainmise sur les médias, a empéché ce débat de se tenir. Alors oui, Okazou est extrémiste sur ce coup-là. Il l’est d’ailleurs la plupart du temps. Ne fais pas semblant de l’ignorer. ;-)))))

61)
Atypo
, le 28.04.2007 à 15:59
[modifier]

François, un extrait de vocabulaire :

le candidat de droite extrême, le petit Duce, le Berluscony de Neuilly-sur-Seine, le surchauffé de la callebasse, du petit autoritaire…

On vois bien là les propos d’un chroniqueur impartial, n’est-ce-pas ? ;-)))

62)
AleX54
, le 28.04.2007 à 16:00
[modifier]

@ 59. François Cuneo Moi non plus. Il ne dit que des évidences (mais ils les dit bien) ;)

Sarko a tout de même provoqué 15 jours d’émeute. Il aurait du être sanctionné, il l’a fait exprès, sachant que cela favoriserait les thèses de droite. Un pompier pyromane.

Quand a ceux qui ne souhaitent pas que l’on parle de politique… ils sont généralement de droite !

63)
AleX54
, le 28.04.2007 à 16:03
[modifier]

J’ajoute que SARKO n’a pas une proposition qui ne soit basée sur des idées fausses. Je tiens le pari.

64)
Atypo
, le 28.04.2007 à 16:03
[modifier]

Sarko a tout de même provoqué 15 jours d’émeute.

Ah bon ? Première nouvelle.

Quand a ceux qui ne souhaitent pas que l’on parle de politique… ils sont généralement de droite !

Ah bon ? Première nouvelle.

65)
Bigalo
, le 28.04.2007 à 16:45
[modifier]

Tom25,

En ce qui concerne les Américains et les Allemands, il s’agissait juste d’indiquer à pter que selon moi son accusation de racisme envers charles 24 me semblait injustifiée, dans la mesure où toujours selon moi, c’est le nazisme qui était attaqué et non les germnophones.

Par conséquent, c’est Charles qu’il faudrait interroger sur les Américains et les Allemands d’aujourd’hui.

Bigalo, pourquoi pas Bygalo ?

Bigalo est un surnom que j’avais autrefois dans le milieu des joueurs de go. Il était employé uniquement oralement. Quelques années plus tard, une amie a réagi ainsi : Big, oui (je fais environ 1m90 et 100 kilos), mais sûrement pas à l’eau (allusion au punch lié à mes origines antillaises), et j’ai eu un nouveau surnom, Big au Rhum. Voici pourquoi j’écris les 2 variantes avec un “i” :-))

Quant à mon ste, regarde le lien (modifié de ma signature). C’est plus en rapport avec l’écologie et la biodiversité que VBA.

66)
Gag
, le 28.04.2007 à 16:51
[modifier]

de 62 Alex54 Quand a ceux qui ne souhaitent pas que l’on parle de politique… ils sont généralement de droite !

a) je ne suis pas de droite b) je parle de politique dans les endroits constructfs c) et par endroits constructfs associations et implications pratiques d) ne pas èmettre de jugements de valeurs sans preuve (il y en a déja assez comme cela)

“le dénigrement exprime un malaise c’est une forme de désespoir” de Guy Corneau dans la revue ça m’interesse mai 2007 Page 42

bonne journée à tous

67)
François Cuneo
, le 28.04.2007 à 17:02
[modifier]

Okazou avance, sans aucune preuve, que Sarko par sa supposée mainmise sur les médias, a empéché ce débat de se tenir. Alors oui, Okazou est extrémiste sur ce coup-là. Il l’est d’ailleurs la plupart du temps. Ne fais pas semblant de l’ignorer. ;-)))))

J’ai écrit “sur ce coup-là!”

:-)

68)
François Cuneo
, le 28.04.2007 à 17:05
[modifier]

Atypo 61.

Je n’ai jamais dit qu’Okazou était impartial.

Qu’il soit d’un bord, on le sait.

Je dis que sur ce oup, il ne fait que poser de bonnes questions. Qu’une chaîne finisse par organiser ce débat n’est pas une preuve qu’il n’a pas fait de pression ou que les autres n’ont pas eu peur.

Encore heureux qu’il ne soit pas tout puissant. Je n’en doute pas une seconde, qu’il n’est pas tout puissant.

69)
Anne Cuneo
, le 28.04.2007 à 17:57
[modifier]

Encore un samedi où j’arrive un peu tard devant mon écran. Je bossais sur le terrain, comme on dit. Je crois que tout ce que j’aurais voulu dire a été dit, entre temps.

Cuk a toujours parlé de politique, moi sur Cuk comprise.

Il serait naïf de penser que parce qu’on est Suisses, on ne s’intéresse pas à ce qui se passe chez les voisins. Une majorité de votants suisses a refusé peut-être d’entrer dans l’Europe, mais il y a tout de même une forte minorité pour – particulièrement du côté francophone. On tient à vous, alors on s’informe et on exprime des avis (et dans cette perspective, je n’ai jamais digéré les reproches de tous ceux qui m’ont dit de me mêler de mes oignons lorsque, en septembre dernier, je me suis insurgée contre une des affirmations à l’emporte-pièce dont Sarkozy est le champion).

La seule chose que je puisse ajouter à l’article d’Okazou, moi qui suis journaliste de profession, et qui ai quelques amis dans les rédactions un peu partout entre Londres, Oslo, Stockholm. Berlin et Paris, c’est que de toutes parts, en me faisant jurer de ne jamais dévoiler mes sources (parce que si Sarko est élu, ils risqueraient… etc. – c’est tout dire), des collègues m’ont confirmé que OUI, il y a eu des pressions – ce que le CSA confirme indirectement en disant que “l’organisation d’un débat relève de la seule responsabilité éditoriale de la chaîne”.

Allez, je retourne au charbon.

70)
Okazou
, le 28.04.2007 à 18:11
[modifier]

Il était temps que je rentre, ce que je lis ici, en réaction à un exposé écrit en une heure (le temps nécessaire à la frappe et à une correction rapide), qui ne se voulait au départ qu’un commentaire parmi d’autres à la suite du long fil de François La politique, c’est aussi sympathique et qui se contente de reprendre ce que l’on peut trouver sur les sites d’info de la Toile – présenté à ma façon – est assez extravagant.

Un fait est criant et choquant. Beaucoup d’intervenants (beaucoup trop) ont une idée pour le moins médiocre de la démocratie. Je les baptise les « Yfôpâ ».

Selon les « Yfôpâ », on ne doit pas parler politique sur cuk.ch. On se demande même si on peut parler politique, tout simplement. On ne doit pas exposer des points de vue contraires aux leurs. On ne doit pas imaginer (même en rêve) une rencontre entre un candidat battu et un vainqueur. On ne doit pas critiquer les Américains qui nous ont libéré (en fait, ce sont les Alliés – 50 % d’Américains – et les Russes, l’autre mâchoire de la tenaille). On ne doit pas penser que les Américains sont les méchants puisque ce sont les Arabes qui le sont. On ne doit pas envisager un accord entre centre gauche (Ségo) et centre droit (Bayrou), seulement du centre-droit à l’extrême-droite. On ne doit pas faire le grand écart entre l’extrême-gauche et le centre droit, seul le grand écart entre le centre droit et l’extrême droite de Le Pen est autorisée. On ne doit pas établir de différence entre extrême-droite et extrême-gauche, même si les programmes de l’extrême-gauche ne projettent aujourd’hui que les idéaux du Front Populaire, Besancenot n’est même pas trotskyste, Bové non plus ! Le Pen, lui, est bien un facho.

Selon les « Yfôpâ », un autre monde n’est pas possible, ou alors en pire.

Les « Yfôpâ » n’ont pas intégré les « valeurs » du Tsarkozy, c’est le Tsarkozy qui est allé à la pêche dans leurs eaux pour se faire élire et s’est chargé, comme une éponge, de leur mentalité. Voilà pourquoi ils croient avec naïveté se reconnaître en lui. Les « Yfôpâ » ont une structure mentale particulière, ce sont des culs-serrés, des refoulés, des inhibés, les interdictions qu’ils voudraient infliger aux autres ils se les infligent d’abord à eux-mêmes et à leurs proches !

Les « Yfôpâ » ne sont pas des démocrates – défendant les libertés et les encourageant –, ils ont pour spécialité de n’intervenir , au contraire, que pour interdire. Bien sûr, ils dictent autoritairement ce que doit être cuk.ch et ce qu’il ne doit pas être. Un cuk.ch raccrapoté sur la photo et les Macintosh, ça va, c’est supportable, mais la pelouse, elle, est interdite ! Manquent pas d’air, les zozos, leur candidat n’est pas encore au pouvoir et ils se croient déjà chez eux. Ce comportement augure parfaitement de ce que les « Yfôpâ » sont capables d’imposer de restrictions dans les échanges humains et de contraintes autoritaires dans les propos et les comportements.

Les « Yfôpâ » sont des censeurs. Ils savent ce qui est bon pour nous et ce qui ne l’est pas. Ils sont nos maîtres à penser, eux qui ne pensent qu’à restreindre la pensée et son expression.
Les « Yfôpâ » ne sont donc pas démocrates, ils sont liberticides. Selon eux, l’homme dispose de trop de libertés, il faut les encadrer et les restreindre si nécessaire.

Les « Yfôpâ » ne sont rien d’autre que des staliniens de droite qui s’ignorent.

P.S. : Amusant tout de même que ceux qui contestent les pressions de Sarko sur les medias soient ceux-là même qui tentent de faire pression sur cuk.ch pour éliminer la politique des débats !

Faute de pouvoir s’inspirer de l’éthique du maître (éthique en toc), ils adoptent les tics du mètre (guère plus).…


Un autre monde est possible.

71)
TxG
, le 28.04.2007 à 18:17
[modifier]

Anne>>> Des pressions ? En tout cas, quand Bayrou a demandé au journaliste de BMFTV qui a fini par organiser ce débat, pardon, ce dialogue, ce dernier a, difficilement, avoué avoir été “contacté” (je ne me souviens plus des termes exacts mais c’est de cette veine).

En tout cas, cette rencontre pourrait être un tournant dans l’histoire politique française et je me félicite d’avoir hésité entre ces deux-là au moment de mettre mon bulletin dans l’urne.

72)
Tom25
, le 28.04.2007 à 18:33
[modifier]

Je l’avais déjà dit sur un précédent topic, à mes débuts sur CUK, ça me manque de ne pas mettre un visage sur mes interlocuteurs. D’ailleurs, il a été dit ici ou sur les topics parallèles que certains postaient en temps qu’Invités ou Alias. Le reproche qui est fait est qu’ils postent en inconnus.

Moi très très souvent je me demande “mais qu’elle gueule il a celui là ?” :•) . Et à plus forte raison en lisant tes derniers posts Okazou.

Quand je cherche des pseudos sur le forum, je ne trouve aucun lien vers un quelconque site :•( . Autant quand on parle technique je n’ai aucune envie de “voir” mon interlocuteur, autant dans ce genre de débat ça me démange. Suis-je le seul ? Je trouve qu’on est “plus gentil” quand on se dévoile un peu. Moi j’dis ça, hein, c’est pour détendre. En tout cas ma trogne est et on me voit ailleurs, notamment sur la page d’accueil. Je ne m’exhibe pas, je ne pousse personne à le faire. Mais je ne peux pas faire ce genre de remarque sans me montrer.

73)
Atypo
, le 28.04.2007 à 18:39
[modifier]

Je dis que sur ce oup, il ne fait que poser de bonnes questions. Qu’une chaîne finisse par organiser ce débat n’est pas une preuve qu’il n’a pas fait de pression ou que les autres n’ont pas eu peur.

Enfin, des questions… des questions… je dirais qu’il apporte sutout beaucoup de réponses… des réponses péremptoires et sans appel ;-)))

Non, ça n’est pas une preuve, mais ça ne prouve pas non plus qu’il y a eu des pressions. Et puis, je ne vais pas passer mon week end là-dessus, je m’amuse bien, mais j’ai aussi du jardinage à faire… Et puis pour être franc, ça ne m’intéresse qu’à moitié, ces histoires ;-)) Bon week end.

en me faisant jurer de ne jamais dévoiler mes sources (parce que si Sarko est élu, ils risqueraient… etc. – c’est tout dire),

Ah ! Bien sûr. On ne peux pas dévoiler ses sources, parce que Sarkozy, sinon… etc. etc.

Je me demande quand même ce qu’ils risqueraient ! De se faire virer ? Et alors ? S’ils ont leur conscience avec eux, je ne vois pas pourquoi ils ne le font pas. Ça serait courageux, il me semble. Pendant la dernière guerre, des tas de gens sont morts pour combattre les nazis, les duce, autrement dit, les Sarko. Dites-moi, elles ne risquent pas la mort quand même, vos sources, si ? Vous voulez dire qu’elles les foies, vos sources ?

Bon, allez je vais jardiner. Bon week end aussi, Anne. Et passez-leur le message, à vos sources…

74)
Più
, le 28.04.2007 à 18:55
[modifier]

En réponse au commentaire N°70:

Avec les extrêmistes, on n’aura jamais le dernier mot. Très bien, tu as raison Okazou.

Bonne fin de journée et surtout bonne continuation !

75)
Okazou
, le 28.04.2007 à 18:57
[modifier]

« Okazou avance, sans aucune preuve, que Sarko par sa supposée mainmise sur les médias, a empéché ce débat de se tenir. Alors oui, Okazou est extrémiste sur ce coup-là »

Si tu avais appris à lire, ça t’aurait évité de déblatérer de cette manière, c’est dans mon texte.

Contrairement à toi, j’ai entendu – de mes oreilles – François Bayrou interrogé sur RTL par l’inénarrable Jean-Michel Aphatie, affirmer qu’il a reçu des témoignages sur ces pressions. Sa réponse était nette et claire.

Vois-tu, l’extrêmiste que l’on suppose que je suis ne se serait jamais permis d’affirmer que Sarko fait pression sur la presse et les medias sans avoir quelques biscuits dans sa besace. En revanche, tu notes (et tu ne l’oublies pas, s’il-te-plaît) que l’extrêmiste que tu n’es pas ne se gêne pas, lui, pour affirmer une énorme contre-vérité. Qui est qui, au bout du compte ?

« le candidat de droite extrême, le petit Duce, le Berluscony de Neuilly-sur-Seine, le surchauffé de la callebasse, du petit autoritaire… »

Passons les termes en revue :

Le candidat de droite extrême. Ton œil objectif aura remarqué que je n’écris pas « Le candidat d’extrême-droite », définition dévolue – pour l’instant – au seul Le Pen. Mais quand on pêche dans les eaux du menhir borgne et qu’on dépasse parfois ses idéaux, on peut être qualifié sans erreur d’être de la droite extrême. Non ? J’attends ta contestation ;
— Le petit Duce. Là, c’est plus que clair. Quand on reçoit le soutien d’un Berlusconi, allié sans vergogne aux néo-fascistes italiens et maître absolu de la plupart des médias italiens, et que l’on fasse pression sur les medias français, on est un petit Duce, au moins en devenir. Petit Duce deviendra-t-il grand ? Tu peux peut-être nous le dire ;
— Le Berluscony de Neuilly-sur-Seine. Ici encore, il faut que tu réapprennes à lire car j’écris fort clairement que c’est le surnom dont Bayrou (cet extrêmiste chrétien) affuble le pauvre Tzarkozy dont tu défends les mérites ;
— Le surchauffé de la callebasse. Je le trouvais mignon, ce sobriquet. Tu dois relire le texte de Jean-François Kahn, le journaliste extrêmiste bien connu de Marianne. Retrouve le lien plus haut chez Invite puis apporte-nous ta contestation éclairée, étayée et documentée ;
— Le petit autoritaire. Idem.

Quant à ce que je me considère comme un « chroniqueur impartial », si tu as ce rêve de pureté (toujours inquiétant ça, la pureté), je ne l’ai pas. Désolé.

Tu ne dois pas souvent te plonger dans l’actualité car il ne t’aurait pas échappé que des flics à Sarko (quand Sarko est à l’Intérieur, certains flics se lâchent) ont poursuivi 3 gamins (ça aurait pu être tes mômes) qui rentraient de leur entraînement de foot, jusqu’à les pousser à pénétrer dans un transformateur d’EDF où deux d’entre eux sont morts et le troisième grièvement brûlé.

Suite à cet exploit policier (les gamins étaient colorés, si tu vois ce que je veux dire, ça incite !) deux semaines d’émeutes ont agité les quartiers populaires. Sarko a tout nié. Ses flics n’ont pas poursuivi les gamins, etc. Il n’a fait que mettre de l’huile sur le feu.

Pas de doute, tu es de ces « Yfôpâ » dont je parle plus haut. T’inquiète, ça se soigne, il suffit de s’imprégner d’esprit démocrate.


Un autre monde est possible.

76)
Caplan
, le 28.04.2007 à 18:59
[modifier]

Encore une fois, vu de Suisse, je peux dire que chacun va voter pour qui il veut et finalement les Français auront le président qu’ils méritent. De ce côté-ci de la frontière, le petit peuple a toujours voté contre ses intérêts, ce ne serait donc pas une nouveauté…

A part ça, une chose me frappe: la gestuelle des finalistes. Lorsqu’on voit des images plus anciennes de Ségolène, on est frappé aujourd’hui par son attitude complètement coincée. Elle avait un discours vif et léger. A présent, elle égrène des sentences sur un drôle de ton monocorde, au point qu’on dirait une homélie de Jean-Paul II dans ses derniers instants. Elle a aussi adopté une sorte de sourire à la Wallace & Gromit qui fait qu’elle ne laisse transparaître aucune émotion. Je ne sais pas si c’est ses spécialistes en communication qui le lui ont conseillé, mais je trouve que ce n’est pas très réussi.

Sarko, de son côté, a totalement adopté la gestuelle de la petite frappe. Quand on lui pose une question, regardez comment il hausse les épaules en allongeant les bras dans ses manches, jette un regard furtif de côté et entame invariablement sa réponse par un : “j’vais vous dire…”. Tout juste si il ne se bouche pas la narine du plat du pouce gauche tout en se remontant les joyeuses de la main droite…

Allez, courage! Vous savez de toute manière que nos portes vous sont grandes ouvertes. Nous avons hébergé Lénine comme Johnny. Vous avez donc toutes vos chances!

Milsabor!

77)
Okazou
, le 28.04.2007 à 19:10
[modifier]

« En réponse au commentaire N°70:

Avec les extrêmistes, on n’aura jamais le dernier mot. Très bien, tu as raison Okazou.

Bonne fin de journée et surtout bonne continuation ! »

Voilà l’exemple typique du gars qui n’a rien à dire d’autre qu’il n’a rien a nous dire.

De deux choses l’une, Più, ou bien je dis des conneries et alors c’est à toi de les dénoncer en les démontant et en exposant ce qui te fait dire que ce sont bel et bien des conneries, ou bien je n’en dis pas ou tu ne peux les démonter et ton « commentaire » est superflu. C’est comme ça que ça fonctionne, un débat.


Un autre monde est possible.

78)
Okazou
, le 28.04.2007 à 19:15
[modifier]

« Sarko, de son côté, a totalement adopté la gestuelle de la petite frappe. »

Idem pour moi. Dans mon for intérieur, je ne le surnomme pas Tzarkozy, le petit Duce, le nain non assumé ou autre nom de guerre fleuri, non, je l’appelle simplement : le voyou.

79)
Anne Cuneo
, le 28.04.2007 à 19:20
[modifier]

Ah ! Bien sûr. On ne peux pas dévoiler ses sources, parce que Sarkozy, sinon… etc. etc.

Je me demande quand même ce qu’ils risqueraient ! De se faire virer ? Et alors ? S’ils ont leur conscience avec eux, je ne vois pas pourquoi ils ne le font pas.

Un peu léger comme réaction… On n’écrirait jamais rien de nouveau, si on ne promettait pas QUOTIDIENNEMENT à ses sources de ne pas les citer nommément. Car cela arrive quotidiennement, qu’on soit journaliste ou autre chose, de se faire mettre à la porte pour avoir confirmé une information confidentielle que les intéressés niaient.

Pendant la dernière guerre, des tas de gens sont morts pour combattre les nazis, les duce, autrement dit, les Sarko. Dites-moi, elles ne risquent pas la mort quand même, vos sources, si ?

a) Les sources qui craignent pour leur job craignent le chomage. On veut bien confirmer officieusement une info, mais on a tout de même le sens des responsabilités, surtout si on a des enfants à nourrir. Cela se fait couramment. L’ironie est déplacée.

b) L’amalgame est franchement insupportable. En tout cas moi, qui voterais Ségolène si je pouvais, je n’ai jamais dit et ne dirai jamais que Sarko=les nazis. Jusqu’à preuve du contraire, c’est un républicain. De droite, trop à droite pour mon goût, mais enfin, jusqu’à preuve du contraire, pas un dictateur.

80)
Atypo
, le 28.04.2007 à 19:59
[modifier]

Ah ! Le lierre, c’est plus qu’envahissant ! Mais c’est mieux que le bitume ;-)

Si tu avais appris à lire, ça t’aurait évité de déblatérer de cette manière, c’est dans mon texte.

Contrairement à toi, j’ai entendu – de mes oreilles – François Bayrou interrogé sur RTL par l’inénarrable Jean-Michel Aphatie, affirmer qu’il a reçu des témoignages sur ces pressions. Sa réponse était nette et claire.

François bayrou a reçu des témoignages ? Peut-être. Pourquoi les témoins ne se manifestent pas un peu plus. Le papier de JFK est truffé de ces on-dit, les auteurs ayant peur de parler. Il faut arrêter. Je ne peux pas affirmer qu’il n’y a pas eu de pression, je ne suis pas dans les rédactions, mais si pressions il y a eu et si ces pressions mettent la patrie en danger comme beaucoup de personnes semblent l’affirmer, il faut que les témoins sortent du bois. Point. C’est trop facile.

Sarko est un petit Duce ? Amenons les témoignages. Ya pas à tortiller !

Et je vous (te) ferais gentiment remarquer que je ne fais partie des Yfôpa. Na;-)

Et je ne suis stalinien de rien. ReNa ! ;-)

81)
Théodore Besson
, le 28.04.2007 à 19:59
[modifier]

@ tout le monde

Eh ben, ces présidentielles auront vraiment eu un fort impact sur ce site. Finalement tant mieux, perso j’ai plaisir à lire vos commentaires, même si parfois on se balance trop de moulures en pleine poire pomme.

Mais n’oublions que 2007 sera aussi une grande année électorale pour la Confédération, et je sens qu’on est pas prêt de ne plus avoir ce type de débats houleux mais tout de même passionnants…

Amicalement

82)
Atypo
, le 28.04.2007 à 20:08
[modifier]

Jusqu’à preuve du contraire, c’est un républicain. De droite, trop à droite pour mon goût, mais enfin, jusqu’à preuve du contraire, pas un dictateur.

Au moins, c’est dit. Merci, Anne.

Pour les sources, je suis désolé, mais si les pressions sont réelles et que la « patrie est en danger », si c’est si grave que ça, alors, on ne peut pas se taire. Ou alors, ces pressions ne sont pas différentes de celles exercées par les pouvoirs précédents et alors, ça n’est peut-être pas la peine d’en faire une affaire d’État.

83)
François Cuneo
, le 28.04.2007 à 20:39
[modifier]

Atypo, les pressions sont ou ne sont pas. Le fait est qu’à un moment, comme l’écrit Anne, tu ne veux pas forcément jouer le Winkelried de service.

Moi, j’aurais risqué mon travail, je n’aurais pas passé le commentaire d’Okazou en humeur.

C’est un manque certain de courage, mais voilà, j’ai 5 gamins, dont trois pensions alimentaires à payer.

Et je veux pouvoir le faire.

84)
Atypo
, le 28.04.2007 à 20:56
[modifier]

Okazou, juste pour en finir avec les invectives, tu peux lire mes maigres commentaires ici, mais je n’ai jamais parlé de MSR, de FB, de FH, D’OB, d’AL, de JMLP, de NS, de PDV, de FN, de GS, de LF ni de JB en des termes désobligeants.

Quant à ce que je me considère comme un « chroniqueur impartial », si tu as ce rêve de pureté (toujours inquiétant ça, la pureté), je ne l’ai pas. Désolé.

Moi ? Pureté ? Non, il m’arrive d’être faux-cul. Je suis un être humain. ;-))

Tu ne dois pas souvent te plonger dans l’actualité car il ne t’aurait pas échappé que des flics à Sarko (quand Sarko est à l’Intérieur, certains flics se lâchent) ont poursuivi 3 gamins (ça aurait pu être tes mômes) qui rentraient de leur entraînement de foot, jusqu’à les pousser à pénétrer dans un transformateur d’EDF où deux d’entre eux sont morts et le troisième grièvement brûlé. Suite à cet exploit policier (les gamins étaient colorés, si tu vois ce que je veux dire, ça incite !) deux semaines d’émeutes ont agité les quartiers populaires. Sarko a tout nié. Ses flics n’ont pas poursuivi les gamins, etc. Il n’a fait que mettre de l’huile sur le feu

Évidemment, vu comme ça, c’est Sarko qui les a tués. Il a même dû cramer quelques caisses. ;-))

Pas de doute, tu es de ces « Yfôpâ » dont je parle plus haut. T’inquiète, ça se soigne, il suffit de s’imprégner d’esprit démocrate.

OK je vais m’adresser à José… est-ce que tu sais s’il donne des cours ? Il a du temps, ces jours-ci, non ?

85)
marief
, le 28.04.2007 à 20:59
[modifier]

Lâcheté ? Oh, s’il ne s’agissait que de cela. Et puis il faut être particulièrement courageux pour oser ceci

86)
Tom25
, le 28.04.2007 à 20:59
[modifier]

Ben peut-être aussi que ce n’est pas la peur qui empêche les sources de parler. Peut-être que simplement ils se disent “de toute façon y m’font chier, si je me dévoile ils vont me demander si j’ai des preuves, des photos mais faudra prouver qu’elles ne sont pas truquées, des enregistrements idem”. Et comme ils n’avaient pas 3 huissiers avec eux à ce moment là, et que leurs sources à eux se posent les mêmes questions. Peut-être qu’ils se disent bêtement que les faits parlent d’eux même et qu’ils n’ont pas besoin de se mouiller. Hein ? non ? Bon ben c’est que c’est qu’un ramassis de conneries, un Hoax comme on dit.

Par contre concernant l’histoire des jeunes dans le transfo, je n’irai pas jusqu’à dire que tous les flics s’amusent à courser des jeunes et à les enculer en haut d’une falaise non plus. Je suis persuadé que Sarko ment plus et use plus de ses pouvoirs que la moyenne et que de raisonnable, mais les flics … ? Qu’un seul soit con oui sûrement, mais plusieurs en même temps ? De quoi avaient-ils peur à ce point les jeunes ?

87)
fxprod
, le 28.04.2007 à 21:10
[modifier]

La seule chose que je puisse ajouter à l’article d’Okazou, moi qui suis journaliste de profession, et qui ai quelques amis dans les rédactions un peu partout entre Londres, Oslo, Stockholm. Berlin et Paris, c’est que de toutes parts, en me faisant jurer de ne jamais dévoiler mes sources (parce que si Sarko est élu, ils risqueraient… etc. – c’est tout dire), des collègues m’ont confirmé que OUI, il y a eu des pressions – ce que le CSA confirme indirectement en disant que “l’organisation d’un débat relève de la seule responsabilité éditoriale de la chaîne”.

Dans un pays qui pronne les libertés et surtout la liberté de la presse,ou les journalistes ont lancés “REPORTERS SANS FRONTIERES” si je comprend bien ,mais je peux me tromper ils gueulent quand cela ce passe ailleurs et ils la ferment quand cela ce passe chez eux, drôle de mentalité. Leur prochain périodique ou ils en parlent ils pourront ce le mettre ou je pense.

Ceci est sans doute le dernier commentaire que je ferrais sur cuk lorsqu’on y parle de politique, je me souviens d’un temps pas si lointain ou je me suis fait traité de tous les noms possible par un lecteur big..rement mal élevé.

les politiques me ferront jamais autant marrer qu'ils m'emmerde. COLUCHE
88)
Atypo
, le 28.04.2007 à 21:12
[modifier]

C’est un manque certain de courage, mais voilà, j’ai 5 gamins, dont trois pensions alimentaires à payer.

Et je veux pouvoir le faire.

OK, François. Je comprend tout à fait. Je peux te dire qu’il m’arrive de penser à ce que j’aurais fait si j’avais été jeune homme pendant la guerre (je suis né en 47). Est-ce que j’aurais été résistant. Je ne peux pas répondre et ma plus grande angoisse est que peut être je n’en n’aurais pas eu le courage. Je comprend tout à fait. C’est un choix et il est vrai que des choix sont difficiles à faire. Mais comme je le disais à Okazou et à Anne, s’il y a vraiment péril en la demeure, est-ce qu’on a le choix ? Y a-t’il péril en la demeure ?

Quoi qu’il en soit, François, merci de m’avoir fait connaître Winkelried. J’ai toujours aimé découvrir et apprendre (pas toujours de manière scolaire,mais bon), je ne sais pas pourquoi… pour remplir ma vie, peut-être ? pour ne pas mourir idiot, comme le disait une pièce de théâtre ? ;-))

89)
François Cuneo
, le 28.04.2007 à 21:35
[modifier]

Lu dans l’Hebdo (grand hebdomadaire suisse romand, pas vraiment à gauche), sous la plume d’un journaliste qui n’est pas le dernier des derniers (fondateur de divers grands journaux, dont l’Hebdo justement).

page 20 du numéro 17 (cette semaine) “Aux portes de Sarkoland”.

Nicolas Sarkosi ne cache pas ses intentions: il a menacé avec une brutalité inouïe maints journalistes trop critiques à son endroit. “Je vous casserai” a-t-il lancé plus d’une fois. Dans l’audiovisuel public, on s’attend à une reprise en main musclée.

Cette stratégie est bien plus habile que celle de Berlusconi.

Sarkozi ne possède pas de médias, mais il les contrôle à peu près tous.

Juste pour dire. Pilet est une pointure, qui ne parle pas dans le vide, en général.

90)
charles
, le 28.04.2007 à 21:42
[modifier]

Merci à Bigalo (57) et (65) d’avoir interprété mon propos. Il s’agissait bien évidemment du régime nazi dont je voulais parler. Je n’ai rien contre le peuple allemand qui a souvent une attitude très autocritique envers son passé et une amitié très sincère envers les français. J’ai pu le constater en vivant 3 ans à Cologne. Quand aux américains, je les plains d’avoir le président qu’ils ont, menteur, voleur et idiot mais comme dans tous les pays et dans toutes les cultures, il y a du positif et du négatif.

Pour revenir à l’humeur du jour et à tous ces commentaires anti sarko, je dirais aussi que je vote pour lui pour éviter une nouvelle montée du FN. Je rappelle qu’avant Mitterand, c’est un parti qui faisait moins de 5% des voix. On a vu le résultat à son départ. Et s’il est vrai qu’une partie de l’électorat qui a voté Sarko votait Le Pen, il y a aussi une partie des votes de l’extrème droite qui vient de ceux qui votaient communiste et qui vivent dans des banlieues où l’insécurité est quotidienne. Et quand on a un candidat qui parle de racaille en parlant d’une minorité qui sème le trouble, certains vont crier au scandale? Mais qu’ils aillent y vivre dans ces endroits, qu’ils comprennent que ne rien faire fait le jeu du FN et cause un préjudice plus grand à tous ces immigrés qui vivent et respectent notre pays et qui au final se font insulter pour leur seule appartenance à une religion ou origine.

Alors oui, je vote Sarko, oui je suis pour la discrimination positive , oui je combats toute forme de racisme, d’exclusion. Non je n’oppose pas systèmatiquement les riches et les pauvres, les patrons et les ouvriers. Oui je suis scandalisé par les indemnités de départ de M. Forgeard quand on accorde aux ouvriers d’Airbus 3 euros d’intéressement, oui je suis scandalisé par les 200 millions de M. Zacharias qui coule des jours paisibles à Genève (merci la Suisse). Mais les 17 milliards de fortune de M. Arnault ne me scandalisent pas plus que ça. Il a réussi, est propriétaire en grande partie de son entreprise, a créé des richesses.

Pour finir je répondrai à Petr que “the man the legend” mérite une autre prose

91)
François Cuneo
, le 28.04.2007 à 21:50
[modifier]

Mais les 17 milliards de fortune de M. Arnault ne me scandalisent pas plus que ça. Il a réussi, est propriétaire en grande partie de son entreprise, a créé des richesses.

Oui, relire ce que j’écrivais à propos de ses délocalisation en Pologne.

Il est très bien ce Monsieur.

Sa fortune, il se la fait sur le dos des femmes qui (je le répète), font des complets à 100€ tout compris, sortis d’usine, qui vont être vendus à 1000€ dans les boutique de luxe du Monsieur.

Mais ça ne lui suffit pas à ce con.

Il faut qu’il fabrique ses complets à 30 € pour les revendre toujours 1000€. Alors il ferme ses usines dans le Nord, et va faire fabriquer en Pologne.

Alors oui, la fortune de ce Monsieur me fait dégueuler.

Et ses arrangements avec Sarkosi aussi.

Il a créé des richesses… oui oui, bien sûr…

92)
WhyNot
, le 28.04.2007 à 21:53
[modifier]

Bonsoir,

Plusieurs petits commentaires rapides.

Merci François de proposer des humeurs comme celle-ci et de nous laisser nous étriper en discourant politique. C’est pour ça qu’on aime Cuk et qu’on y vient, même le week-end. Pour ma part, j’apprend souvent beaucoup lors des articles, humeurs et commentaires, et n’en ressors que moins ignare. Que du positif.

Pression ou pas pression (quoique j’ai des forts doutes dans cette dernière hypothèse). Quoiqu’il en soit, Sarko est le seul candidat majeur a avoir refusé tout débat au premier tour. Et après il se targue être le candidat du dialogue. Son analogie avec la coupe du monde, les finalistes et le 3ème qui n’a rien à y faire est totalement vaseuse, comme expliqué ce matin sur France Inter lors du 7-9h, par Guy Carcassone, spécialiste du droit constitutionnel. Ça ne tient pas, car lors de l’élection, tous les participants, les électeurs sont toujours en course. Si ils ne sont que 2 candidats en finale, tous les électeurs participent, et non pas seulement ceux des 2 qualifiés. On n’élimine pas 50% des électeurs..

Pour parler d’un peu d’autre chose, j’écoutais la fin de l’émission CO2 mon amour , toujours sur France Inter cette après-midi. Les invités au débat étaient Nathalie Kosciusko-Morizet, déléguée à l’écologie auprès de Nicolas Sarkozy, et Bruno Rebelle, le Conseiller environnemental de Ségolène Royal. Il faut que je reécoute l’émission calmement, mais j’ai été frappé du nombre de fois où Madame Kosciusko-Morizet dit ‘Nicolas Sarkosy pense que’, ‘d&clare que’, etc… Je n’ai pas noté cette personnalisation exprème de la part de Mr Rebelle, qui employait plus ‘nous’. L’impression à la fin était que Sarko est douée de pensée omnisciente, les autres en sont incapables. Dieu parle, et les autres rapportent sa parole. Je vais me répèter, mais cette personnalisation excessive, exagérée, déifiante est totalement malsaine.

94)
AleX54
, le 28.04.2007 à 22:44
[modifier]

b) L’amalgame est franchement insupportable. En tout cas moi, qui voterais Ségolène si je pouvais, je n’ai jamais dit et ne dirai jamais que Sarko=les nazis. Jusqu’à preuve du contraire, c’est un républicain. De droite, trop à droite pour mon goût, mais enfin, jusqu’à preuve du contraire, pas un dictateur.

Sarko n’est probablement pas un NAZI au sens ou il ne projette pas une “solution finale”. Mais ce n’est pas un républicain. C’est probablement un dictateur potentiel. En tout cas il en prend le chemin.

Il méprise les classes populaires en général (voir le % de logement sociaux à Neuilly), les immigrés en particulier et il n’a aucun respect de la parole donnée, ni des institutions.

Avant d’être un dictateur, c’est déjà un mafieux.

M’enfin, on dirait que l’on ne l’a pas vu à l’œuvre…

96)
Okazou
, le 28.04.2007 à 22:49
[modifier]

« tu peux lire mes maigres commentaires ici, mais je n’ai jamais parlé de MSR, de FB, de FH, D’OB, d’AL, de JMLP, de NS, de PDV, de FN, de GS, de LF ni de JB en des termes désobligeants. »

Mais c’est ton droit le plus strict et tu ne peux dire que je t’incite à faire le contraire de ce que tu estimes bon de faire.
Imagine seulement un instant, si tu le peux, que le fait que tu choisisses de ne pas user de ton droit d’appeler un chat un chat n’interdit en rien aux autres de le faire. Comprends-tu mieux l’esprit de tes propos, ce qu’ils dénotent et ce qu’ils masquent ?

Ce n’est pas sur ta conception de la liberté d’expression que s’aligne celle des autres. En clair, si tu tiens des propos sur quelqu’un et que je ne suis pas d’accord avec ces propos concernant cette personne, il ne me viendrait pas à l’idée – jamais au grand jamais ! – de te reprocher de les avoir tenus, de t’empêcher de les tenir et de me flatter de ne pas les avoir tenus ! Pour un démocrate, c’est contre-nature.
C’est là que le bât blesse, chez toi. En revanche, compte sur moi pour les contester, point par point s’il le faut. Capito ?

« Évidemment, vu comme ça, c’est Sarko qui les a tués. Il a même dû cramer quelques caisses. ;-)) »

Un smiley de bon aloi… Je suis sensible à l’expression de ta vive compassion pour ces gosses. Voilà une belle signature.


Un autre monde est possible.

98)
Okazou
, le 28.04.2007 à 22:55
[modifier]

« « Pour revenir à l’humeur du jour et à tous ces commentaires anti sarko, je dirais aussi que je vote pour lui pour éviter une nouvelle montée du FN. »

Sûr que pour éviter une montée du FN il faut voter au plus près du FN. Pas au plus loin. Pour éviter les brisants, il faut naviguer au plus près d’eux. On les voit mieux !

« […] qui vivent dans des banlieues où l’insécurité est quotidienne. »

Avec Sarkozy à l’Intérieur et les résultats qu’il affiche ? Je ne te crois pas !

« oui je suis pour la discrimination positive »

On sait les résultats que ça donné aux USA ! Tu ne savais pas que c’était un échec grave aux USA, la discrimination positive que tu appelles de tes vœux ? Tu ne savais pas que ton ami Sarko défend aujourd’hui ce que l’Amérique a testé il y a dix ans et qu’elle a abandonné aujourd’hui ? Pas fins, les Américains ? Plus que Sarko le Rétro !
Sarko veut nous imposer aujourd’hui les erreurs des USA d’hier. Il s’est fait une religion américaine il y a des années et en a fixé le dogme, depuis, il vit figé sur des illusions passées dans un monde qui bouge, sans cesse en mouvement. Il retarde, ton héros. « Has been ».

« Oui je suis scandalisé par les indemnités de départ de M. Forgeard quand on accorde aux ouvriers d’Airbus 3 euros d’intéressement, »

Et le gouvernement dans lequel Sarko, ministre multimaroquin, s’occupait de tout aurait autorisé ça ? Je ne te crois toujours pas.

« les 17 milliards de fortune de M. Arnault ne me scandalisent pas plus que ça. Il a réussi »

Au moins, tu es cohérent, tu soutiens la richesse incroyable d’Arnault mais tu n’es pas faux-derche puisque tu ne fais pas croire que tu éprouves en même temps la moindre commisération pour les pauvres qui auraient un besoin urgent d’une parcelle de sa richesse. C’est sûr, tu es clair et pas hypocrite.

Merci Charles de nous avoir dévoilé avec tant de candeur les pensées profondes et les valeurs défendues par les sarkozystes. Toi, au moins, tu n’hésites pas et tes sentiments pour ton héros ne sont pas en carton-pâte.

•••

Visitez de toute urgence le lien délivré par marief-85 et vous saurez à qui vous avez à faire.


Un autre monde est possible.

99)
Anne Cuneo
, le 28.04.2007 à 22:58
[modifier]

Sarko n’est probablement pas un NAZI au sens ou il ne projette pas une “solution finale”. Mais ce n’est pas un républicain. C’est probablement un dictateur potentiel. En tout cas il en prend le chemin

Tu auras remarqué mon JUSQU’A PREUVE DU CONTRAIRE appuyé, mais je suis d’accord qu’il est en route. Et je dois dire que j’ai regretté tout à l’heure, de ne pas avoir ajouté, après avoir dit que ce n’était pas un dictateur: “juste un mafieux”.

J’ai vu ce soir le mépris qu’il a affiché pour le débat entre Ségolène et Bayroux. Lesquels, ma chère, avaient eu l’outrecuidance d’aller dans un grand hôtel pour faire ça. Je ne comprendrai jamais comment on peut prêter foi à des numéros de ce genre.

102)
Thierry F
, le 28.04.2007 à 23:25
[modifier]

Assez de politique. Revenons à nos amours cukiennes qui sont le MAC et la PHOTO

Voici un petit sujet : Ami cukien peux-tu décrire les traitements photoshop appliqués à la photo ci-dessous? titre

104)
ToTheEnd
, le 29.04.2007 à 02:29
[modifier]

Entendu ce soir à une soirée: Sarko et Sego sont dans un bateau qui coule… la question est: qui est sauf? La France.

Anne: mais oui, ces gens ont peur du chômage. Mais je rêve. Ainsi donc, personne n’a les bolox de dénoncer, de prouver et donc de ne pas faire élire ce prochain Hitler, de sauver des milliers de gens et accessoirement, de ne pas se faire virer puisque ça sera un “bon” gouvernement qui reprendra le pouvoir. Ce n’est pas du courage, mais avoir le sens des responsabilités. C’est noté pour les prochaines excuses les plus nulles que je ne dirai jamais.

Que O nous fasse la même allégorie sur ces journalistes/médias qui ne valent pas mieux que Sarko et on en reparlera.

T (bourrer mais mort de rire)

105)
Okazou
, le 29.04.2007 à 07:38
[modifier]

« Que O nous fasse la même allégorie sur ces journalistes/médias qui ne valent pas mieux que Sarko et on en reparlera. »

Si tu connaissais mieux la réalité de la politique en France, ToTheEnd, je t’assure que tu comprendrais mieux mes interventions.

Le personnel politique est intimement lié au personnel médiatique. Et je ne parle pas des connivences au niveau des intérêts commerciaux. La Droite est un conglomérat confus d’intérêts dont on ne peut extraire le politique, tous sont soudés par les intérêts financiers. C’est assez immonde.

Sarko n’a pas besoin de faire des pressions sur TF1, par exemple. TF1 est relié directement au cerveau du petit Duce. Ils ont inventé la télépathie pour communiquer. Pas un mot n’est nécessaire. Une symbiose parfaite.

La menace principale qui guette le journaliste désobeissant ou simplement trop indépendant, c’est la placardisation. On ne le vire pas, on lui confie des reportages minables ou pas de reportages du tout. Il continue d’être payé mais sans produire le moindre papier. Une coutume parfaitement respectée dans le milieu des medias. Pour le reste, les menaces de non-financement suffisent à faire taire tout le monde. Des aides d’état sont distribuées aux medias.

Comme chez les Soviets ? Oui, mais c’est la Droite française qui joue à ça et Sarko est un expert.


Un autre monde est possible.

106)
AleX54
, le 29.04.2007 à 07:41
[modifier]

Anne: mais oui, ces gens ont peur du chômage. Mais je rêve. Ainsi donc, personne n’a les bolox de dénoncer, de prouver et donc de ne pas faire élire ce prochain Hitler, de sauver des milliers de gens et accessoirement, de ne pas se faire virer puisque ça sera un “bon” gouvernement qui reprendra le pouvoir. Ce n’est pas du courage, mais avoir le sens des responsabilités. C’est noté pour les prochaines excuses les plus nulles que je ne dirai jamais.

C’est un blague j’espère… Une situation ou la crise économique et les problèmes sociaux ont amené la population a voter à l’extrème droite et l’ensemble de la classe dirigeante à collaborer franchement au point de dénoncer ses voisins, d’envoyer des femmes et des enfants en camp, une telle situation est déjà arrivée et il n’y a pas longtemps.

Il n’y avait pas beaucoup de Jean MOULIN.

L’ouverture de capital, avec l’Etat qui reste fortement majoritaire, ça ne me semble pas être réellement une privatisation à proprement parler

Là aussi, on dirait que vous sortez de l’œuf… À chaque fois, c’est pareil et une fois que l’état n’a plus que 51%, il suffit de vendre 2%, c’est rien, et hop c’est fait en douceur. Alors faut arreter de nous prendre pour des imbeciles, même si la plupart du temps ça marche je dois bien le reconnaitre. C’est comme Sarko dans les usines…

107)
Anne Cuneo
, le 29.04.2007 à 07:47
[modifier]

Toutes les remarques sur les sources (en l’occurrence des journalistes) qui renseignent sans vouloir être nommées me font constater que la vision que vous avez en ligne générale des journalistes est – je ne sais trop quel est le meilleur mot pour la qualifier – erronée ou idéalisée. Pour moi il était évident que les collègues qui me donnaient un renseignement confidentiel – ç’auraient pu être des banquiers à propos des comptes occultes d’un homme politique, des policiers à propos des mauvaises actions d’un notable – font un geste généreux, et social.

Un de ces jours, je ferai une humeur sur la profession de journaliste, son quotidien et ses méthodes.

Je l’exerce depuis trente ans, et je suis désolée de ne pouvoir permettre à personne de dire que les journalistes, même quand ils ne veulent pas être nommés, ne sont pas courageux: nous avons tous reçu notre lot de menaces de mort, personnellement cela ne m’a jamais retenue de continuer une enquête.

Et la menace d’être renvoyés de rédactions où le rédacteur en chef est toutpuissant est réelle pour beaucoup. Dans ce sens, depuis que je travaille à la Télévision suisse, j’ai eu de la chance: j’ai toujours eu des rédacteurs en chef prêts à être solidaires, pour autant que les précautions d’usage aient été prises, bien entendu.

108)
Okazou
, le 29.04.2007 à 07:49
[modifier]

«  j’ai été frappé du nombre de fois où Madame Kosciusko-Morizet dit ‘Nicolas Sarkosy pense que’, ‘d&clare que’, etc… Je n’ai pas noté cette personnalisation exprème de la part de Mr Rebelle, qui employait plus ‘nous’. L’impression à la fin était que Sarko est douée de pensée omnisciente, les autres en sont incapables. Dieu parle, et les autres rapportent sa parole. Je vais me répèter, mais cette personnalisation excessive, exagérée, déifiante est totalement malsaine. »

C’est en effet très inquiétant. Pourquoi ? Sais-tu ce qu’est la caractéristique première, la constante de tous les partis fascistes ayant existé ? C’est le chef. Le Capo, le Caudilho, le Caudillo, le Duce, Le Fürher.

109)
Inconnu
, le 29.04.2007 à 09:04
[modifier]

AleX54; dis, tu permets que j’exprime mon avis? Merci, c’est gentil. Je ne prends personne pour un imbécile, j’écoute les arguments des uns et des autres, j’aimerais bien que tu en fasses de même à mon égard.

L’Etat reste actionnaire à 87% (tiens, presque comme le taux de participation). Privatisation, c’est quand c’est en dessous de 51%. On en est loin. Par ailleurs, la privatisation d’un tel groupe ne serait pas envisageable sous cette forme, pour tout un tas de raisons (tiens, allez donc lire cette page). Désolé, c’est de l’économie (mon domaine d’activité, au passage), pas de l’idéologie bornée.

112)
Karim
, le 29.04.2007 à 09:17
[modifier]

Entendu ce soir à une soirée: Sarko et Sego sont dans un bateau qui coule… la question est: qui est sauf? La France.

En fait, Sarko n’a pas coulé mais a tout de même eu la chance de retrouver Dieu. Il y avait déjà Saddam Hussein et Georges Bush (qui est en contact permanent avec Dieu comme vous le savez). Chacun s’inquiétait de l’avenir de son pays. J’y étais, je vous retranscris la rencontre.

Saddam demande le premier : À quoi ressemblera l’Irak dans dix ans ? Dieu lui répond que le pays aura définitivement sombré dans la guerre civile suite à l’intervention américaine. Alors Saddam s’assoit et se met à pleurer.

Georges s’avance à son tour et demande à quoi ressembleront les USA dans 10 ans. Dieu lui répond que l’écart entre riches et pauvres sera tel qu’une révolution ravagera tout le pays. Alors Georges s’assoit et se met à pleurer.

Nicolas demande à son tour : Comment sera la France dans dix ans, si je suis élu ? À ce moment Dieu s’assoit et se met à pleurer.

114)
Inconnu
, le 29.04.2007 à 09:57
[modifier]

Le problème c’est que le bateau qui coule, c’est mon pays.

115)
marief
, le 29.04.2007 à 10:07
[modifier]

Alors, si le premier film vous a plu, vous aimerez aussi celui-ci .

Je ne prise guère la plupart des videos de cette page, mais ces deux-là sont éloquentes, encore qu’il vaille mieux éviter la seconde juste après on bon repas, ce serait un beau gâchis !

116)
Bigalo
, le 29.04.2007 à 11:27
[modifier]

Si on regarde les règles du CSA (Égalité dans des conditions de programmation comparables pour le temps d’antenne) le débat Ségo-Bayrou implique un débat de même durée auquel participe Sarko.

Il y aurait pu y avoir également un débat Sarko-Bayrou, mais Sarko n’en a pas voulu, car comme le dit Olivier Pellerin dans son humeur, il n’a rien à y gagner.

Dans ces conditions, pour respecter les règles du CSA, il n’y aurait pas dû y avoir de débat télévisé Ségo-Bayrou

On peut reprocher à Sarko un éventuel manque d’élégance, mais la première vertu attendue en politique est l’efficacité, pas l’élégance.

Sur le thème du débat, la position de Sarko est logique : la tradition est un débat entre les 2 finalistes. Sego a envie de débattre avec Bayrou lui pas. S’il n’y a pas de débat Sarko-Bayrou, il est logique qu’il n’y ait pas non plus de débat Sego-Bayrou, en tout cas sur une “grande” chaine, à une heure de grande audience potentielle, dans la mesure où cela aurait pour conséquence d’offrir 2 fois plus d’”exposition médiatique” à Sego qu’à Sarko.

A partir du moment ou l’un des finalistes ne veut pas débattre avec Bayrou, il faut se cantonner au seul débat classique, c’est-à-dire Sego-Sarko

Ce qui n’empêche nullement une rencontre entre Sego et Bayrou, avec éventuellement leurs états-majors respectifs, suivie d’une déclaration à la presse ou d’une conférence de presse.L’exigence de Bayrou que le débat avec Sego soit télévisé est excessive, et Sego en profite allègrement, car je ne crois pas qu’elle ait plus de scrupules sur un plan moral que Sarko. Je les considère tous les 2 comme des populistes, mus essentiellement par une ambition perso démesurée.

Je suis surpris de n’avoir lu aucune réaction à ce qui aurait pu remplacer le débat télévisé, tout en respectant les règles de CSA.

Quant aux pressions qu’aurait exercé Sarko, (j’emploie à dessein le conditionnel car pour le moment on n’a pas de preuve), il faudrait en connaître la nature, car :

“Si vous organisez ce débat, je vais m’arranger pour que vous vous retrouviez au chomage.”

et

“L’organisation de ce débat n’est pas conforme aux règles du CSA (principe d’égalité). Cela me porte un préjudice important, et je vais vous attaquer en justice avec une demande de dommages et intérêts.”

ne me paraissent pas de même nature.

Qu’on ne me fasse pas croire que Ségo n’est pas consciente que le débat entre elle et Bayrou n’était pas conforme aux règles du CSA, en l’absence d’un débat entre Sarko et Bayrou

Se présenter en victime pour finir par obtenir un débat qui lui offre un avantage notable en matière d’exposition médiatique est un mélange de cynisme et de malhonneteté intellectuelle.

117)
Atypo
, le 29.04.2007 à 11:57
[modifier]

Sarko n’a pas besoin de faire des pressions sur TF1, par exemple. TF1 est relié directement au cerveau du petit Duce. Ils ont inventé la télépathie pour communiquer. Pas un mot n’est nécessaire. Une symbiose parfaite.

Ça ne s’arrange pas. Tu devrais arrêter les petites pilules blanches ;-)))

118)
ocas
, le 29.04.2007 à 11:59
[modifier]

La PQR nie toute pression de Sarkozy

Michel Comboul, président du Syndicat national de la presse quotidienne régionale (SNPQR), nie avoir subi des pressions de Nicolas Sarkozy pour renoncer à l’organisation vendredi du débat Royal-Bayrou et assure que c’est la candidate socialiste qui a inventé l’affaire.

119)
Atypo
, le 29.04.2007 à 12:04
[modifier]

La seule chose que je puisse ajouter à l’article d’Okazou, moi qui suis journaliste de profession, et qui ai quelques amis dans les rédactions un peu partout entre Londres, Oslo, Stockholm. Berlin et Paris, c’est que de toutes parts, en me faisant jurer de ne jamais dévoiler mes sources (parce que si Sarko est élu, ils risqueraient… etc. – c’est tout dire), des collègues m’ont confirmé que OUI, il y a eu des pressions

Reprenons un peu. Vos amis journalistes de Londres, Oslo, Stockholm et Berlin, peuvent être virés s’il témoignent ? Ceux de Paris, je veux bien, c’est d’accord. Mais les autres ?

Et je vous rappelle que le titre de l’humeur d’Okazou est : « La lâcheté faîte homme ». Quant aux difficultés des journalistes, que pensez-vous des difficultés des autres ? Que pensez-vous de mes propres difficultés de graphiste à mon compte, pensez-vous que le chômage et l’inactivité ne me font pas peur ?

François… Je suis allé voir le site de l’Hebdo. Curieusement, on y trouve la prose de Jean-François Kahn… la typo de la têtière est la même que celle de Marianne. CoÎncidence ?

120)
François Cuneo
, le 29.04.2007 à 12:16
[modifier]

Michel Comboul, président du Syndicat national de la presse quotidienne régionale (SNPQR), nie avoir subi des pressions de Nicolas Sarkozy pour renoncer à l’organisation vendredi du débat Royal-Bayrou et assure que c’est la candidate socialiste qui a inventé l’affaire.

Marrant!

J’ai pourtant cru que c’était François (Bayrou) qui gueulait le plus…

121)
WhyNot
, le 29.04.2007 à 14:30
[modifier]

La PQR nie toute pression de Sarkozy

Michel Comboul, président du Syndicat national de la presse quotidienne régionale (SNPQR), nie avoir subi des pressions de Nicolas Sarkozy pour renoncer à l’organisation vendredi du débat Royal-Bayrou et assure que c’est la candidate socialiste qui a inventé l’affaire.

Si surprenant quand on sait que Mr Comboul est aussi Directeur du quotidien et du groupe Nice-matin, qui fait lui-même partie du groupe Lagardère… donc propriété du ‘frère’ de Sarkozy… LE démenti est là pour protéger la ‘famille’…

122)
coacoa
, le 29.04.2007 à 15:06
[modifier]

Purée Marief, je suis allé voir les videos… La première, oui, c’est excellent, mais je crois que tous les politiciens/politiciennes pourraient se voir gratifier d’un pareil montage montrant des contradictions inhérentes au métier même…

Par contre, la seconde, elle, est effrayante…

Les Français vont voter Sarko comme les américains ont voté Bush : tout est sous leurs yeux, et malgré tout ils vont foncer dans le mur.

Après tout, comme dit Caplan, on a les dirigeants que l’on mérite (nous avons bien Blocher au gouvernement nous autres…).

123)
Thierry F
, le 29.04.2007 à 16:29
[modifier]

Coacoa,

Je ne connais pas bien votre système de représentation mais il me semble que Nicolas Sarkozy aura un bien plus grand poids que M. Blocher.

La fonction de Président de la République Française est une forme de royauté quasi-absolue à durée déterminée. Il est de droit “Irresponsable” au sens juridique du terme durant la durée de son mandat.

Passé les bornes, il n’y a plus de limites.

Bon dimanche

124)
ocas
, le 29.04.2007 à 16:33
[modifier]

Si surprenant quand on sait que Mr Comboul est aussi Directeur du quotidien et du groupe Nice-matin, qui fait lui-même partie du groupe Lagardère… donc propriété du ‘frère’ de Sarkozy… LE démenti est là pour protéger la ‘famille’…

Mais c’est bien sûr! Sans doute encore un facho menteur comploteur!

Quel naïf je fais…..

125)
Tom25
, le 29.04.2007 à 16:55
[modifier]

Merci Renaud, je ne sais pas qui était derrière l’appareil photo, mais ton petiot lui fait des yeux vraiment doux :•) . Il est tout mignon, ou elle, d’après les yeux je dirais elle, mais c’est toujours dur de deviner à cet age là.

Il aurait fallu faire 2 sondages, un avant et un après tous ces débats pour comptabiliser ceux qui ont changé d’avis.

Moi je retiens quand même que ce qui pousse à voter Sarko c’est “J’vais t’leur foutre un coup de pied au cul moi à tous ces putains de fainéants, et idem aux délinquants.”

Je suis moi aussi outré par ce que doivent supporter les habitants des banlieux. Pourtant, à Besançon en tout cas (pareil vers Montbéliard), c’est dans ce coin que Ségolène a fait le meilleur score. Pour ce problème là moi aussi j’aurais pu penser que Sarko serait plus prompt à le résoudre. Mais il semble que non puisque les gens qui vivent ces problèmes ne lui font pas confiances. Et comme moi, je vis comme vous dans un belle maison avec un beau jardin dans un petit village très sympathique, je me dis que je dois avoir moins d’éléments que les habitants des banlieux pour juger ! Non ? Ou alors c’est que Sarko a raison, ils ne votent pas pour lui car il n’y a QUE des casseurs dans les banlieux et ils veulent continuer de tout casser tranquillement.

126)
Thierry F
, le 29.04.2007 à 17:21
[modifier]

Revenons au incontournables de Cuk.ch.

Ami cukien, Nono le photographe de Match-Point a égaré ses données EXIF, peux tu l’aider?

La photo est ici

T

129)
Universal Tonton
, le 29.04.2007 à 19:43
[modifier]

J’ai beaucoup hésité avant de poster un réponse, d’autant plus qu’il s’agit de mon premier message sur Cuk, mais j’ai finalement décidé de me lancer.

Lorsque j’ai lu cette humeur et surtout les nombreux commentaires anti-Sarko, j’ai hésité entre deux mots : “démago” ou “misérable”. Au final, je crois que les deux adjectifs conviennent parfaitement.

Démago et misérable, parce que la GGBPO (Grande Gauche Bien Pensante et Omnisciente), en accusant Sarko de contrôler les médias, a des relants nauséabonds. Vous comprenez, les Juifs, las de comploter et de contrôler les médias pour mieux assoir leur domination sur le monde, ont finalement décidé de passer le relais à Sarkozy. Les sages de Sion ont mis la clé sous la porte ; pour les plaintes, adressez-vous désormais au 10 ue d’Enghien !

Démago et misérable parce que, la GGBPO, incapable d’apprendre du passé et de se rendre compte qu’elle n’est plus en phase avec une majorité de Français, se raccroche à la seule branche encore sa portée : la peur. Ironique, non ? Avant même que Sarkozy ne puisse obtenir “les pleins pouvoirs” et fonder son “Empire” sur un régime de “terreur”, la GGBPO nous menace : “Attention, vils et stupides Français qui soutenez Sarkozy ! Prenez peur ! Si vous votez Sarko, la potence vous attends !”

Démago et misérable, parce que la GGBPO refuse hypocritement de voir qu’une majeure partie des Français balayent le politiquement correct, qu’elle ne s’offusce pas quand elle entend le mot “racaille” pour désigner ceux qui pourrissent la vie de quartier. Que celui qui n’a jamais prononcé ce mot me jette la première pière.

Démago et misérable, parce que la GGBPO taxe de rascisme la seule personne à avoir fait reculer Le Pen depuis 20 ans, la seule personne qui ait mis en place la discrimination positive (qu’on soit pour ou contre le principe), la seule personne qui ait fait sortir l’Islam des caves en aidant au financement des mosquées (comme tous les autres lieux de cultes), la seule personne qui lutte contre l’extrémisation des mosquées, la seule personne, enfin, à avoir créé un conseil du culte musulman (même si on aurait pu se passer de l’UOIF).

Démago et misérable, parce que la GGBPO, très forte pour aller chercher les idées d’origine nod-américaines qui n’ont pas fonctionner, se garde bien de dire que le Ministère de l’Immigration et de la Citoyenneté ne pose de soucis à personne au Canada, tout comme l’immigration choisie dans nombre de pays occidentaux.

Démago et misérable, parce que la GGBPO, incapable d’avancer des arguments économiques valables, continue dans ce qu’elle sait faire de mieux : la diabolisation. Nous avons vu le résultat avec Le Pen. Ce faisant, elle dénigre 1/3 des Français. Pas étonnant, avec une candidate comme Ségolène Royale, notoirement hautaine, carrieriste et incompétente.

Démago et misérable, parce que la GGBPO tente de nous faire croire que les “mensonges” de Sarkozy sont un phénomène nouveau. La crise de confiance des Français envers ses homms politiques, installée depuis très longtemps maintenant, est arrivée toute seule, sans raison. La France n’a jamais connu autant de préviatisation que pendant les aires Mitterrand, belle preuve de promesses tenues ! La GGBPO ne ment pas, elle fait évoluer sa pensée : avant le 1er tour, Ségolène réfutait toute alliance avec Bayrou, il y avait DEUX camps, point final. En manque de voix, sa conception de l’échiquier politique français a subitement changé !

En tout cas, bravo le PS : en 30 ans, il a réussi ce qu’aucun autre parti n’avait fait avant lui : il n’a pas évolué d’un iota.

130)
Okazou
, le 29.04.2007 à 19:51
[modifier]

« ”Attention, vils et stupides Français qui soutenez Sarkozy ! Prenez peur ! Si vous votez Sarko, la potence vous attends !”
Démago et misérable »

Tu qualifies toi-même tes propos : démagos et misérables. On pourrait ajouter « délirants ».

Bienvenue tout de même !

132)
coacoa
, le 29.04.2007 à 20:17
[modifier]

Démago et misérable, parce que la GGBPO (Grande Gauche Bien Pensante et Omnisciente), en accusant Sarko de contrôler les médias, a des relants nauséabonds.

Formidable, formidable cette manière ahurissante de nier l’évidence, une évidence qui ne se base pas sur des impressions mais sur des faits (A moins que tu n’aies raison… Oui, c’est ça… C’est certainement la GGBPO qui a manigancé la mise au placard du rédac en chef de Paris Match après l’affaire “Cécilia”…).

Universal Tonton, je crois que Okazou a tout dit dans son post n°130…

Je me joins à lui pour te souhaiter à mon tour la bienvenue.

133)
ocas
, le 29.04.2007 à 20:30
[modifier]

Universal Tonton, je crois que Okazou a tout dit dans son post n°130…

  • la vérité est ailleurs* source 28 avril 2007

“La théorie du complot a séduit deux nouveaux adeptes : François Bayrou et Ségolène Royal. Dès le lendemain du premier tour, ils ont de concert décidé de dénoncer l’infâme manipulation médiatique ourdie par l’UMP. Selon nos Mulder et Scully béarno-charantais, les « forces industrialo médiatiques » rouleraient pour Nicolas Sarkozy.

La vérité est ailleurs.

Quelques jours avant le premier tour, deux journaux (Paris-Match et Marianne) ont organisé un vote au sein de leur rédaction. Dans ce contexte, il est intéressant d’analyser les résultats de ces consultations.

Lors d’un scrutin interne à la rédaction de Paris Match, où 90 personnes se sont exprimées (dont 3 votes blancs), le candidat de l’UDF a obtenu 29,88% des voix, Mme Royal 28,73% et M. Sarkozy 21,84%, a précisé la Société des journalistes (SDJ). Viennent ensuite Olivier Besancenot (8,05%), Arlette Laguiller (4,59%), Jean-Marie Le Pen (3,45%), José Bové, Frédéric Nihous et Dominique Voynet (1,15% chacun). Philippe de Villiers, Gérard Schivardi et Marie-George Buffet n’ont obtenu aucun suffrage.

Source http://www.jeanmarcmorandini.com/news.php ?id=4793

Quant aux journalistes de Marianne, ils ont procédé à une consultation interne organisée le 7 mars par la société des rédacteurs. Ce vote a donné les résultats suivants. Bulletins exprimés : 100%. François Bayrou : 36%. Ségolène Royal : 36%. Nicolas Dupont-Aignan : 8%. Nicolas Sarkozy : 2%. Dominique Voynet : 2%. Marie-George Buffet : 2%. Olivier Besancenot : 2%. Hésitent encore : 4%. Vote blanc : 6%. Refusent de se prononcer : 2%.

Source : http://www.marianne2007.info/Le-vote-de-la-redaction-de-Marianne-Bayrou-et-Royal-a-egalite-video-marianne2007-info-_a915.html

Surprise. Bien loin d’accréditer la thèse défendue avec force par Bayrou et Royal (et largement reprise par la presse !!!) d’une main-mise sarkoziste sur les médias, les résultats de ces consultations témoignent d’un réel soutien du microcosme médiatique pour ces deux candidats.

Il faut bien du talent et du culot à François Bayrou pour tenir devant les français sa posture de martyr médiatique alors même qu’il arrivait en tête des intentions de vote dans les rédactions, bénéficiant de près de deux fois plus de soutien chez les journalistes que parmi les Français.

Tout ce cirque afin de ne pas être oublié de ces médias par qui il prétend être détesté. François a son égo !

Quant à Ségolène, cela lui aura permis d’éviter tout débat sur son projet. Au fait, a-t-elle un projet ?

Alors qui manipule qui ?”

134)
François Cuneo
, le 29.04.2007 à 20:36
[modifier]

C’est toujours comme ça.

Plein de gens se disent fidèles, viennent nous lire et nous relire, mais quand est-ce qu’ils participent?

La première fois pour venir dire que nous ne pouvons pas écrire ce que nous avons à écrire quand nous en avons envie.

Je trouve ça super!

Qu’un lecteur qui commente souvent vienne nous dire qu’on ne peut pas parler politique, ça ne me dérange pas trop, comme Dan DT par exemple. Ça me dérange un peu parce que j’ai déjà expliqué vingt fois, mais bon, j’accepte.

Je ne suis pas d’accord avec lui, je le lui dis, mais vu qu’il participe à d’autres moments, je trouve qu’il peut se permettre éventuellement de nous dire ce que nous devons écrire ou pas. Je n’en tiens pas compte (ben non), mais je comprends son malaise.

Les lecteurs type droite dure, qui viennent nous faire la leçon, du type Universal Tonton, alors qu’ils n’ont jamais participé, ça commence à me les scier.

Cette droite dure qui ne participe jamais à rien, sauf à venir dire de nous que nous sommes de pauvres ploucs lamentables.

J’aurais préféré les lire à d’autres moments, aussi, ces gens.

135)
François Cuneo
, le 29.04.2007 à 20:38
[modifier]

ocas, il y a une grande différence entre ce que pensent les journalistes, et ce qu’ils sont autorisés à écrire ou ce qu’ils s’autorisent à écrire.

136)
Thierry F
, le 29.04.2007 à 20:51
[modifier]

A 127.ocas,

AH! Ah! tu n’as pas répondu mais ce n’est pas grave. J’ai visionné le petit film. Le fonds bof, mais ma question initiale (les données EXIF) portait sur un point technique. Alors ça echniquement? Mmh, “Pc Home movie” Un indice? better result

T

137)
Alain Le Gallou
, le 29.04.2007 à 20:54
[modifier]

J’ai toujours considéré que la France avait la droite la plus bête d’Europe et une gauche imbécilement utopique. C’est pour cela que j’ai voté au centre au premier tour, et comme je vous l’avais dit je comptais voter blanc, bien que je sache tous les défauts du vote blanc.

Mais, grâce à Okazou, j’ai changé d’avis. Merci Okazou. Je ne vais pas voter blanc.

J’ai écouté mes émissions favorites sur France Culture, la rumeur du monde samedi midi, et l’esprit public ce jour dimanche 11h. Et j’ai pas changé d’avis, la droite la plus bête d’Europe et une gauche imbécilement utopique.

Alors que choisir, comme je me refuse aux pile ou face dans l’isoloir. Je m’en remets à Okazou.

Le papier de Okazou étant sans argument et de la pure méthode stalinisme, soit insulte à toutes personnes n’étant pas de son avis. Je vais voter Sarkozy pour lui rappeler que ces méthodes d’intimidation sont passées d’âge, ceci même en France puisque Mitterrand a liquidé le parti communiste.

PS : Curieux, excepté par définition pour l’administrateur François Cuneo, il semble que je sois le seul à signer de mon nom avec référence à mon site. Au cas zou vous n’avez pas noté.

138)
François Cuneo
, le 29.04.2007 à 20:59
[modifier]

Le papier de Okazou étant sans argument et de la pure méthode stalinisme, soit insulte à toute personne n’étant pas de son avis. Je vais voter Sarkozy pour lui rappeler que ces méthodes d’intimidation sont passées d’âge, ceci même en France puisque Mitterrand a liquidé le parti communiste.

Heu, c’est après ça que tu ajoutes “na na nère”?

139)
ocas
, le 29.04.2007 à 21:00
[modifier]

ocas, il y a une grande différence entre ce que pensent les journalistes, et ce qu’ils sont autorisés à écrire ou ce qu’ils s’autorisent à écrire.

Ah bon? La direction de la TSR, par exemple, forcerait-elle ses journalistes dans les positions de gauche ? pour paraphraser l’agent O je pourrais ajouter “extrème” juste après “gauche” ;-)

140)
François Cuneo
, le 29.04.2007 à 21:01
[modifier]

PS : Curieux, excepté par définition pour l’administrateur François Cuneo, il semble que je sois le seul à signer de mon nom avec référence à mon site. Au cas zou vous n’avez pas noté.

Alain Le Gallou http://www.legallou.com/

J’avais écrit une humeur sur ce sujet un jour.

Je signe de mon nom partout où je vais.

Merci à toi de signer de ton nom complet.

Je viens d’aller voir ton site. Jolie maison!:-)

141)
François Cuneo
, le 29.04.2007 à 21:08
[modifier]

Ocas, la tv romande doit être assez correcte, vu que ceux qui sont de gauche la disent à droite, et ceux de droite à gauche. Personne ne parle d’extrême de toute manière:-)

142)
coacoa
, le 29.04.2007 à 21:18
[modifier]

Heu, legallou, certes, tu signes de ton nom complet, mais ici sur cuk, nous sommes tout de même plusieurs à avoir de nombreuses fois décliné nos identités.

Je l’ai fait pas plus tard qu’aujourd’hui en commentaire ET sur le forum (tu m’invites à me répéter, soit, mon premier spectacle est en tournée, tu peux le constater ici) :-))

Qui plus est, pour quelques-uns d’entre nous, nous nous sommes retrouvés “en chair et en os” lors de cuk day ou autres rendez-vous (voir forum).

Je salue le fait que tu signes de ton nom, mais de fait, tout le monde ne se réfugie pas dans l’anonymat sur ces pages…

143)
Atypo
, le 29.04.2007 à 21:23
[modifier]

ocas, il y a une grande différence entre ce que pensent les journalistes, et ce qu’ils sont autorisés à écrire ou ce qu’ils s’autorisent à écrire.

Nous sommes bien d’accord, François. Mais si un journaliste ne peux pas écrire ce qu’il veut, il peut, en revanche peut-être s’abstenir de dire ce qu’il faut faire pour être vertueux. Non ?

J’ai ajouté mon nom à ma signature… Histoire d’être honnête… et vunérable ;-)))

145)
Tom25
, le 29.04.2007 à 21:37
[modifier]

Jolie maison!:-)

Bien d’accord avec toi, sa maison Bretonne semble magnifique. Je l’avais déjà noté dans un autre post en précisant qu’on acceptait avec plaisir son invitation :•) . Mais LeGallou n’avait pas répondu :•( . De plus j’ai lu dans un autre fil qu’il avait un super bâteau en bois. A quand une réunion Suisse en Bretagne ? Je suis sûr qu’il a une tondeuse qui dépote en plus ! Le gars qui insiste ;•)) (j’déconne hein, pour l’invitation).

Sinon j’avais mis mon site en signature dès mon inscription (pour me présenter) mais je l’avais rapidement retiré car comme personne ne le mettait, je me suis dit que ce n’était pas dans les us et coutumes ici.

146)
Universal Tonton
, le 29.04.2007 à 21:41
[modifier]

_132. cocoa

Tu m’as mal compris (ou je me suis mal exprimé). Tu dis que le nie les évidences : je ne les nie pas, je m’en méfie. Les évidences ont tué des milliers de innoncents aux US et en Chine (pour ne citer qu’eux) alors, personnellement, je préfère des preuves que des évidences. Et des preuvres, dans le cas présent, il n’y en a aucune.

Même si l’absence de preuve n’est pas la preuve de l’absence, cette histoire n’aurais jamais du prendre ce tournant. Je dénonce cette tendance nauséabonde (je reprends ce mot exprès) à attribuer à Sarkozy tous les maux du monde, en particuliers en ce qui concerne le sujet qui nous intéresse.

Les billets comme celui d’Okazou, je les trouve dangereux : non pas pour ce qu’ils sont (chacun dit ce qu’il pense), mais pour ce qu’ils peuvent générer. Tous les journalistes sont d’accord pour dire ceci : les pressions existent et elles viennent de toute part. Alors arrêtons de diaboliser Sarkozy et surtout de ressortir la fameuse thèse du “contrôle des médias”. Ca, ça me fout sérieusement une trouille bleue, l’impression que les gens n’ont pas évolués depuis le début du siècle dernier.

J’en profite pour vous remercier, Okazou et toi, pour votre bienvenue :)

134. François Cuneo

La première fois pour venir dire que nous ne pouvons pas écrire ce que nous avons à écrire quand nous en avons envie.

Je n’ai JAMAIS écrit quoi que ce soit dans ce sens ! Tu as posté cette humeur délibérément, comme tu l’as expliqué par la suite, car le site a déjà traité de politique par le passé. Et, j’imagine, pour que tes lecteurs puissent en débattre. Maintenant, si Cuk est un espace où pour répondre, on doit forcément être d’accord avec l’auteur, alors je me suis trompé de site pendant tout ce temps.

Les lecteurs type droite dure, qui viennent nous faire la leçon, du type Universal Tonton

Ton propos me touche doublement :

1) Je ne pense pas être un lecteur de “droite dure”. Cela risque de surprendre, mais je suis fondamentalement quelqu’un de gauche. Malheureusement, la gauche n’a pas évolué et mes convictions sont que ses idées ne sont plus en phase avec la société actuelle. Le socialisme est une idéologie formidable, mais qui, à mon avis, n’est pleinement appliquable dans un pays très en forme économiquement.

2) Je ne viens faire la leçon à personne, juste exprimer mes idées, comme cela avait été fait 125 fois avant moi sur le sujet.

Cette droite dure qui ne participe jamais à rien, sauf à venir dire de nous que nous sommes de pauvres ploucs lamentables.

Encore une fois, je ne pense pas avoir dit quoi que soit en ce sens. Si le ton de mon message était caustique, sarcastique voire un brin provocateur, c’était pour exprimer un ras-le-bol. En effet, si tu as pu te sentir traité de “pauvres ploucs lamentables”, dis-toi bien que tu ressens ce que ressent un juif quand on le traite de facho, un musulman ou noir de traitre, avec comme seul argument le fait qu’il vote Sarko…

Et puis, le bon côté de choses : j’ai maintenant un compte sur Cuk et je pourrai participer aux autres nouvelles :)

147)
ocas
, le 29.04.2007 à 21:45
[modifier]

UNIVERSAL TONTON

Je crois que tu me confonds avec COCOA (132)

Je me désolidarise formellement de ses propos délirants!

149)
charles
, le 29.04.2007 à 21:53
[modifier]

Très belle demeure Alain. Ces maisons en pierre sont indémodables. Bravo pour ton choix. Quelqu’un a-t’il tenu le décompte des intervenants “de gauche” et de ceux “de droite”?

150)
François Cuneo
, le 29.04.2007 à 22:06
[modifier]

Et puis, le bon côté de choses : j’ai maintenant un compte sur Cuk et je pourrai participer aux autres nouvelles :)

Eh bien au moins la politique a du bon parfois.

151)
François Cuneo
, le 29.04.2007 à 22:09
[modifier]

UNIVERSAL TONTON

Je crois que tu me confonds avec COCOA (132)

Je me désolidarise formellement de ses propos délirants!

Ah ben c’est gentil ça, magnifique.

153)
Anapi
, le 29.04.2007 à 22:22
[modifier]

Pas étonnant, avec une candidate comme Ségolène Royale, notoirement hautaine, carrieriste et incompétente.

Il faut excuser les réactions épidermiques que ton intervention a provoquée, mais ta prise de partie pour Sarkozy avec des arguments aussi fins que ceux-là n’aide pas le lecteur moyen à écouter ton propos.

Si on les reprend :

– hautaine : soit, c’est vrai que NS est chaleureux, il a le sens du contact et sait se mettre au niveau de tous les électeurs, même les pires

– carriériste : ça me semble évident pour la plupart des candidats à la présidentielle, en quoi NS est-il différent ?

– incompétente : un classique pour désigner une femme (t’es sûr que tu es de gauche ?). C’est donc là-dessus que la différence se fait : est-ce la compétence de NS au ministère de l’intérieur (augmentation de l’insécurité vue par tous les indicateurs, sauf ceux transitants par son ministère) ou à l’industrie (record de croissance de la dette de la France en si peu de temps) que tu préfères ?

Bienvenu dans le débat.

155)
Universal Tonton
, le 29.04.2007 à 23:21
[modifier]

Réactions épidermiques provoquées par mon intervention, elle-même provoquée par le ton et les (absences d’) arguments de l’humeur… C’est le serpent qui se mord la queue. J’ai peur de comprendre que des électeurs de Sarkozy doivent s’en prendre plein la gueule sans devoir broncher, tandis qu’à l’opposé…

Concernant mes propos sur Ségo, tu les sors de leur contexte. Je disais cela par rapport à toutes ses attaques gratuites vis à vis de Sarko. Et qu’en traitant à demi-mot Sarko de raciste, elle s’en prenait à 1/3 des Français, de tout horizon…

De plus, je ne me base pas que sur ce qu’on peut entendre ça et là dans les média, mais sur le vécu de deux cousines travaillant au PS : une conseillère de la vice-présidente PS de l’assemblée nationale (qu’on “oblige” à travailler sur la campagne de Ségo) et une ancienne conseillère de Claude Allègre, quand il était ministre de l’éducation.

Car il faut savoir que jamais, malgré les apparances, une candidate du PS n’avait aussi peu fait l’unanimité au sein même du parti. Ségo a été choisie grace à sa montée miracle de popularité après l’affaire CPE (alors même qu’elle était restée sagement dans son coin), pas pour sa capaité à diriger le pays. En témoingne son début de campagne calamiteux truffé de boulettes (heureusement qu’elle a stoppé l’hémoragie), une partie de son programme remis sur clé USB par DSK, le retour annoncé mais jamais réel des éléphants, le nombre de deffections au sein du PS (Besson, Allègre, les 11 hauts fonctionnaires…).

PS : Par contre, autant je suis très ouvert sur le débat d’idée, autant je n’apprécie pas du tout ton insinuation concernant les compétences de Ségo vis à vis de sa féminité.

156)
coacoa
, le 29.04.2007 à 23:56
[modifier]

Je me désolidarise formellement de ses propos délirants!

J’avoue modestement n’avoir jamais compté sur ta solidarité, ocas…

159)
ocas
, le 30.04.2007 à 00:59
[modifier]

On décomptera nos délires le dimanche prochain ;-))

PS: Libé…. c’est pas Rotchild?

160)
Dimitri B
, le 30.04.2007 à 01:30
[modifier]

Mon cher François, dans nos tout récents échanges suite à ton article “Allez, encore une couche (…)”, tu as fait allusion à la fatigue. Grosse fatigue en effet pour ce qui te concerne !! Repose-toi donc un peu, fais-nous un joli truc sur Photoshop CS3, retourne prendre quelques jolis clichés DxOtisés, enfin fais ce que tu veux, mais arrêtons les délires nauséabonds initiés par Okazou et renchéris par Coacoa, toi et d’autres. Je te disais qu’un blog politique made in Cuk pourrait être sympa, je retire tout après avoir lu ce torchon d’Okazou et certains commentaires hallucinants dont les tiens. Autant pour moi !

Oui, je vous en supplie, cliquez sur ce lien donné par marief.

Comme d’autres l’ont d’ores et déjà souligné, le lien proposé par marief et sur lequel tu insistes au point de nous supplier, propose une compilation qui pourrait être réalisée pour tout autre personnage politique, Ségolène Royal comprise ; il suffirait juste de compiler ses propos d’avant 22 avril sur Bayrou pour rire un bon coup, même si c’est à pleurer. Alors, malhonnêteté partisane, ou fatigue ?

Les lecteurs type droite dure, qui viennent nous faire la leçon, du type Universal Tonton, alors qu’ils n’ont jamais participé, ça commence à me les scier.

Cette droite dure qui ne participe jamais à rien, sauf à venir dire de nous que nous sommes de pauvres ploucs lamentables.

Là, je crois que tu as sérieusement dérapé avec ce commentaire qui me semble totalement inqualifiable. Tu nous expliques ailleurs que si Cuk veut parler politique, c’est son droit le plus absolu et que tu es fatigué (cqfd) de le répéter et de t’en défendre. Ce même droit, tu le refuses pourtant à un lecteur (Universal Tonton) sous prétexte que c’est son premier commentaire (y’a un quota ?) et qu’il serait de type droite dure !!! Quel est donc que ce procédé digne de la pire des extrêmes (de droite comme de gauche) ?! Est de droite dure qui n’est pas d’accord avec toi ou avec celui dont tu as cautionné le torchon ? Où apparaît donc cette droite dure dans le commentaire ? C’est sûr, Tonton est à droite (tout comme l’illustre), mais défendre Sarkozy en fait-il un dur (et quand bien même) ? Ta tante a fait preuve de plus de clairvoyance en concédant que Sarko était bien républicain et pas extrêmiste. Non, franchement, c’est une durite qui a été scié chez toi ! Vilipender Sarko de la sorte et faire preuve de certains des mêmes pires défauts que tu lui reproches, châpeau bas.

Inutile pour moi de commenter dans le fond un article aussi malhonnête que celui qui aura généré tous ces commentaires. Je me rappelle juste qu’en 81 les gens de droite utilisaient les mêmes procédés pour mettre en garde contre le “péril Mitterrand”… Mitterrand qui, soit dit en passant, fit mettre de très nombreux journalistes au placard dès son arrivée… okazou cela vous avait échappé !!

A bon entendeur, sans rancune, et au plaisir de continuer à tout lire sur ce site, sauf ce qui n’est pas digne de celui-ci.

P.S. Amis Suisses, à quand un bon papier sur Blocher ou sur la Lega désormais majoritaire au Tessin ?…

161)
coacoa
, le 30.04.2007 à 01:41
[modifier]

…les délires nauséabonds initiés par Okazou et renchéris par Coacoa…

“Délires nauséabonds” ??

Pour ma part, je me suis relu, et je crois rêver…

“Délires nauséabonds” ???

Dimitri, libre à toi de penser que Sarko n’a jamais fait pression sur des groupes de presse.

Il y a des évidences troublantes, des faits (entre autres, la pression sur Le Monde et la manière dont Plantu, un caricaturiste dont le rôle est de caricaturer, dessine le Petit Nicolas, voir lien en commentaire 158), et je me suis permis de les indiquer.

De là à parler de “Délires nauséabonds”, alors là, très sérieusement, Dimitri, c’est un peu l’hôpital qui se fout de la charité !

Quant à Blocher, je n’ai pas attendu ton commentaire pour dire qu’en Suisse nous n’étions pas mal lotis non plus (commentaire 122). Je crois que François non plus n’a pas attendu ton commentaire pour parler de Blocher

163)
Bigalo
, le 30.04.2007 à 03:13
[modifier]

PS : Curieux, excepté par définition pour l’administrateur François Cuneo, il semble que je sois le seul à signer de mon nom avec référence à mon site. Au cas zou vous n’avez pas noté.

Alain Le Gallou http://www.legallou.com/

Nous sommes au moins 2, même si je signe Bigalo au lieu de Gaboly. C’est assez transparent !

164)
Okazou
, le 30.04.2007 à 06:10
[modifier]

Bigalo et legallou sont en train de lancer une opération « outing » sur l’identité des intervenants sur cuk.ch.

Ça vous a une odeur de « AUSWEISS ! » et « PAPIER ! ». Faire pression, toujours les pressions. Ça pue.

S’ils savaient comme en s’en fout, nous, de qui ils peuvent être…


Un autre monde est possible.

165)
François Cuneo
, le 30.04.2007 à 06:42
[modifier]

Mon cher François, dans nos tout récents échanges suite à ton article “Allez, encore une couche (…)”, tu as fait allusion à la fatigue. Grosse fatigue en effet pour ce qui te concerne !! Repose-toi donc un peu, fais-nous un joli truc sur Photoshop CS3, retourne prendre quelques jolis clichés DxOtisés, enfin fais ce que tu veux, mais arrêtons les délires nauséabonds initiés par Okazou et renchéris par Coacoa, toi et d’autres. Je te disais qu’un blog politique made in Cuk pourrait être sympa, je retire tout après avoir lu ce torchon d’Okazou et certains commentaires hallucinants dont les tiens. Autant pour moi !

Eh bien voilà, on va être d’accord sur un point: pas de blog politique!

P.S. Amis Suisses, à quand un bon papier sur Blocher ou sur la Lega désormais majoritaire au Tessin ?…

Regarde par exemple ça

Décidément, tu ne fais pas beaucoup d’efforts pour vérifier certaines choses. Il suffisait de taper Blocher dans le champ de recherche. Il y a d’autres résultats d’ailleurs.

Quant aux dérapages… Il n’y a pas de quota. Mais je vois par exemple ocas, qui participe 30 fois (à l’heure où j’écris ce commentaire) en 2005, toujours pour le même sujet. C’est son droit remarque, mais bon…

166)
François Cuneo
, le 30.04.2007 à 06:44
[modifier]

“Délires nauséabonds” ??

Pour ma part, je me suis relu, et je crois rêver…

“Délires nauséabonds” ???

Ne t’inquiète pas, moi aussi je t’ai relu… Et moi aussi je crois rêver.

Au fait alors, ce spectacle?

167)
Anapi
, le 30.04.2007 à 07:06
[modifier]

Par contre, autant je suis très ouvert sur le débat d’idée, autant je n’apprécie pas du tout ton insinuation concernant les compétences de Ségo vis à vis de sa féminité.

Accepte mes excuses, et merci d’avoir étayé ton propos. Il y a un certain passif sur le sujet

Ceci dit, j’attends toujours les preuves de la compétence de NS. De mon point de vue, il a surtout réussi la prise de l’UMP et son noyautage en tuant les différents courants qui existaient du temps du RPR.

C’est un cancre en économie, et il a mis cinq ans pour comprendre à quoi servait la police de proximité. Ses déclarations sur la recherche, la science en général et tout ce qui touche à l’économie de la connaissance sont inquiétantes. Il manque également de mon point de vue de structures dans ses idées : la séparation des pouvoir lui est inconnue, et déclarer qu’il utilisera sa charge de ministre pour régler des comptes personnels lui est naturel. Enfin (pour ce post), sa conception de la liberté de la presse fait frémir.

Donc non, il n’est par Hitler, et non, Ségolène Royal n’est pas la nouvelle Jeanne d’Arc, mais il y a tout de même de quoi s’inquiêter.

168)
Bigalo
, le 30.04.2007 à 09:03
[modifier]

Bigalo et legallou sont en train de lancer une opération « outing » sur l’identité des intervenants sur cuk.ch.

Ça vous a une odeur de « AUSWEISS ! » et « PAPIER ! ». Faire pression, toujours les pressions. Ça pue.

S’ils savaient comme en s’en fout, nous, de qui ils peuvent être…

T’es complètement parano mon pauvre vieux ;-((

J’ai simplement réagi à une remarque de legallou qui sembait croire être le seul dans son cas.

Je me fous également complètement de savoir qui tu es. Je suis Noir, J’ai horreur du racisme, et je n’ai sûrement pas moins de goût que toi pour la liberté.

C’est un peu facile de prétendre deviner les motivations des gens sur des bases aussi légères, et ce type d’attitude rend un peu moins surprenantes tes outrances habituelles.

Je te te salue pas.

169)
François Cuneo
, le 30.04.2007 à 09:44
[modifier]

Bigalo et legallou sont en train de lancer une opération « outing » sur l’identité des intervenants sur cuk.ch.

Ça vous a une odeur de « AUSWEISS ! » et « PAPIER ! ». Faire pression, toujours les pressions. Ça pue.

S’ils savaient comme en s’en fout, nous, de qui ils peuvent être…

Sur ce point, nous ne sommes pas du tout d’accord.

Moi aussi j’aimerais bien savoir la tête que tu as:-)

Et moi aussi, je trouve assez courageux de signer les commentaires et les articles de notre nom.

Cela n’a rien à voir avec ce que tu dis.

Voilà, j’avais dit que je finirai par m’engueuler avec tout le monde:-)

170)
Alain Le Gallou
, le 30.04.2007 à 09:46
[modifier]

Bigalo est-ce nécessaire de répondre à au cas zou le grand soir revenait. Tout le monde à compris qu’il utilise les insultes pour imposer ces idées. Vieilles méthodes du KGB, et feu PCF. Je pense qu’il faut laisser les extrêmes de droite ou de gauche cracher leurs diatribes sans relever. Ils se déconsidèrent eux-mêmes.

172)
Alain Le Gallou
, le 30.04.2007 à 10:09
[modifier]

(j’déconne hein, pour l’invitation).

Plusieurs dizaines de personnes appartenant aux forums où je suis actif (modélisme, photo, mac) sont venues me rendre visite. Et même des Suisses et Allemands, car en modélisme planeur il y a de bon site à côté de chez moi.

Donc, tu fais comme eux. Une mail en privé “je passe en Bretagne nord, ….”

Pour ta plaisanterie sur la tondeuse :-) la réponse est oui, j’ai une tondeuse tracteur, car j’ai un grand jardin, et pas de mulching c’est trop humide en Bretagne. Je fais assez souvent du faux mulching en ne ramassant pas, mais c’est long à se décomposer. Ma pelouse est toujours verte, jamais jaune. Je l’arrose jamais même en pleine sécheresse. Par contre elle est pleine de mousse qui tue l’herbe, soit le problème opposé au vôtre. Scarificateur régulièrement obligatoire.

173)
jdmuys
, le 30.04.2007 à 10:47
[modifier]

Je n’ai même pas lu tous les commentaires. Le mien est simple: la lacheté faite homme, c’est de calomnier un homme (ou une femme), sans apporter le moindre début de commencement de preuve. S’en sont rendus coupables dernièrement: Sego, Bayrou, et toi même.

Ca me dégoute.

Ne vous reste-t-il donc plus que les attaques ad hominem? Votre bassesse en est-elle arrivée là? Et portez-vous un tel mépris envers la presse pour penser qu’elle pourrait totallement, comme un seul homme, se mettre au garde à vous le petit doigt sur la coutûre du pantalon, devant Sarko?

Rien que pour cela, pour ne pas me sentir dans le même camp que ceux qui font preuve d’une telle bassesse, dont toi, je ne voterai pas Sego dimanche prochain.

Jean-Denis

175)
Universal Tonton
, le 30.04.2007 à 12:34
[modifier]

Accepte mes excuses, et merci d’avoir étayé ton propos. Il y a un certain passif sur le sujet

Excuse acceptée, la situation est quelque peu tendue :)

De mon point de vue, il a surtout réussi la prise de l’UMP et son noyautage en tuant les différents courants qui existaient du temps du RPR.

Question de point de vue. On peut aussi dire qu’il a réussi là où tout le monde avait échoué auparavant : réunir tous les courants au sein d’une seule candidature. La vérité est très probablement entre les deux.

C’est un cancre en économie

Non. Si tu lis ce qu’écrivent nombre d’observateurs étrangers (et c’est d’ailleurs ce qu’a dit Bayrou), le programme économique de Sarko est infiniment plus réaliste que celui de Ségo.

Maintenant, loin de moi l’idée de dire que Sarko est LE sauveur de la France et que tout ira mieux dans le meilleur des mondes d’ici 5 ans. Je ne suis pas d’accord sur certaines de ces idées et il y a probablement un peu de vrai dans tout ce que tu cites (même si beaucoup de points peuvet être applicables à quasiment tous ls politiques français…).

Qu’on soit d’accord avec ses idées et ses actes, c’est une chose. Mais on ne peut nier qu’il a tenté des choses pendant son passage au gouvernement (cf mon premier post). Peut-être s’en mordra-t-on les doigts plus tard comme la GGBPO nous le crie dans les oreilles. Mais mon point de vue est qu’avec Ségo au pouvoir, on s’en mordra les doigts à coup sûr. Il est d’autant plus facile de critiquer Sarko sur ses actes passés que Ségo n’a jamais eu de véritables fonctions gouvernementales importantes impliquant des prises de décisions importantes.

Et que dire du débat Lang/Devedjian hier sur iTélé, pendant lequel Lang nous a resassé les fameux “pleins pouvoirs” de la droite. Le même discours que tenait, il y a presque 15 ans, Ségo face à Sarko. Déjà incapable de se demander pourquoi la droite contrôlait toutes les instances exécutives (il me semble que cela résultait du vote des Français), la GGBPO n’a, aujourd’hui, non seulement toujours pas la capacité à se remettre en question, mais en plus elle ne prend aucun recul par rapport aux 15 ans passés !

Pour dire vrai, pendant longtemp j’ai pensé voter Bayrou : un mec conscient des enjeux économiques tout en essayant de conjuger libéralisme modéré et socialisme modéré. Malheureusement, la campagne avançant, il a troqué ses propositions concrètes contre des attaques personnelles et des déclarations aussi inutiles que démago (supprimer l’ENA, ça c’est primordial pour les Français !). Son soudain changement de cap à gauche et surtout ses promesses cachées de placer un 1er ministre de gauche n’ont fait qu’accéler les choses.

Pour résumer, non, je ne pense que Sarko soit l’homme providentiel. Il me parait cependant le mieux placé pour diriger ce pays. Certains diront que c’est un vote par défaut, il y a probablement un peu de vrai.

Je m’apperçois que mes propos ont peut être été trop partisans, ce qui n’était pas mon but initial. Je m’en excuse (mais j’assume leur contenu à 100%). J’ai surtout commenté cette humeur et ses commentaires pour dénnoncer l’obscurantisme qui y transpire. Nous connaissions déjà celui des extrêmes, nous devons maintenant faire face à celui de “modérés”, beaucoup plus pernicieux par nature, puisqu’accompagné de la légitimité des personnes qui l’utilise…

176)
Dimitri B
, le 30.04.2007 à 16:31
[modifier]

François, Okazou, Coacoa et les autres, planquez-vous, Sarko arrive dans vos Macs :

Subrosasoft commercialise un logiciel qui risque de faire froid dans le dos à beaucoup de personnes. MacLockPick, fourni sur une clé USB, permet à l’insertion de cette dernière de récupérer tous les mots de passe présents sur une machine, que ce soient ceux qui verrouillent un disque Filevault ou tous les mots de passe utilisateur des applications, des comptes mail, des comptes utilisateurs… Il va encore plus loin et fouille les historiques des navigateurs, de QuickTime… pour tout savoir sur l’utilisateur. Ce logiciel qui coûte 499$ ne sera vendu qu’aux forces de l’ordre et autres personnes habilitées à des investigations. Mais l’enfer étant pavé de bonnes intentions, il suffira qu’une seule des personnes l’ayant à sa disposition légalement ne joue à le balancer sur le réseau pour qu’il échappe à tout contrôle et ne tombe entre des mains malveillantes. Souhaitons qu’Apple réagisse fermement à ce qui n’est pour le commun des mortels qu’une faille de sécurité majeure de son système.

N’empêche, pas cool du tout !!!

177)
Okazou
, le 30.04.2007 à 17:24
[modifier]

« Sur ce point [l’outing sur les pseudos], nous ne sommes pas du tout d’accord. »

Dans un autre contexte, je te suivrais. Dans ce contexte-ci, je persiste et signe. Je connais trop ces oiseaux de droite.

178)
Okazou
, le 30.04.2007 à 17:30
[modifier]

« Question de point de vue. On peut aussi dire qu’il a réussi là où tout le monde avait échoué auparavant : réunir tous les courants au sein d’une seule candidature. La vérité est très probablement entre les deux. »

La vérité est ailleurs. Ce n’est pas du tout Sarko qui a fait ce boulot, ce sont Chrirac et Juppé qui voulaient tuer toute concurrence à droite (UDF) hormis à l’extrême-droite.

Sarko s’est contenté, lui, de prendre le pouvoir de la machine UMP après la condamnation de Juppé.

« Non. Si tu lis ce qu’écrivent nombre d’observateurs étrangers (et c’est d’ailleurs ce qu’a dit Bayrou), le programme économique de Sarko est infiniment plus réaliste que celui de Ségo. »

Tu veux sans doute parler d’observateurs étrangers (des milieux autorisés, sans doute !) qui continuent de défendre, contre toute raison, l’économie ultralibérale. Tu parles d’une référence objective ! Et c’est là-dessus, sur ce vent, cette illusion, que tu tiens le discours qui suit comme un architecte bâtirait sur du sable.

« Lang nous a resassé les fameux “pleins pouvoirs” de la droite. »

Tu plaisantes encore, là, je suppose.
La présidence de la République, la Chambre des députés, le Sénat, Le Conseil constitutionnel (6 membres de droite contre 1 seul de gauche), le CSA (instance de contrôle des medias), et bien d’autres organismes de pouvoir, voilà ce dont dispose la droite aujourd’hui. Quand on sait que le Sénat sera toujours de droite sans réforme, la droite dispose bien des pleins pouvoirs.

Heureusement que tu t’excuses d’être trop partisan…

179)
Okazou
, le 30.04.2007 à 17:52
[modifier]

« la lacheté faite homme, c’est de calomnier un homme (ou une femme), sans apporter le moindre début de commencement de preuve. »

Heureusement que tu commences par nous dire :

« Je n’ai même pas lu tous les commentaires. »

Ceci expliquant cela.

180)
Dan DT
, le 30.04.2007 à 19:09
[modifier]

J’en arrive à vous souhaiter que votre égérie gagne et vous fiche (une fois de plus dans le caca) sans compter que votre politique intérieure et malheureusement extérieure risque de nous emmerder nous européens que vos votes ne voulaient pas. Quittez Sheghen viiite, si vous pouviez savoir comme on en serait heureux.

Si vous voulez un bel exemple de ce qui attend la France “socialiste” tapez “Charleroi magouille” dans goggle Belgique et vous verrez ce qu’est la gauche caviar, les combines, les petits arrangements entre amis, les détournements, etc

Vous allez me dire que la droite fait la même chose ? Ben je suis d’accord mais eux au-moins ils annoncent la couleur et ne se cachent pas derrière des belles phrases. Mais cela vous indiffère puisque vous allez revoter pour eux :( Le socialisme et les syndicats ont fait beaucoup pour les ouvrier … il y a 50 ans mais vous vous y croyez toujours et je suis certain que si pas malheur (pour vous) Mr Sarkozy gagne vous vous empresserez de déclencher grève sur grève, obstructions, etc … pour espérer dans 5 ans enfin gagner et c’est même pas certain.

Je remarque aussi dans vos participations, ici comme ailleurs, que vous attaquez l’homme et pas son programme, que vous ne contrez pas ses propositions (elles sont ce qu’elles sont mais au moins lui il en fait) par des idées neuves mais pas le rabaissement par le bas. Vous lui donnez plein de noms d’oiseaux, d’insultes, lui attibuez des mensonges, des trafics d’influence mais je n’ai pas vu une seule intervention de droite traitant Mme Royale de …….., ……., …… etc (remplir selon affinités) sauf Cantelou hier dans “Vivement Dimanche”.

C’est toujours facile de prendre aux travailleurs pour donner aux fénéants, offrir les 35 heures en sachant que ce n’est pas suffisant pour s’en sortir. Vous êtes (nous sommes) des pays d’assistés, de bons à rien, de jeanfoutre et de passéistes. Quand on voit que les chômeurs gagnent autant qu’un travailleur on comprend qu’il préfère ne pas travailler, alors quand Mr Sarkozy propose +on travaille +on gagne alors LA, ça vous fait ch.. :)

Viendez, viendez les p’tits moutons rouges, on va pour tondre un peu plus.

Moi qui pensais prendre ma retraite et apporter mes p’tits roros dans le sud-ouest, je vais attendre qlq années pour voir comment tout ça tourne :-/

181)
Dimitri B
, le 30.04.2007 à 21:39
[modifier]

La présidence de la République, la Chambre des députés, le Sénat, Le Conseil constitutionnel (6 membres de droite contre 1 seul de gauche), le CSA (instance de contrôle des medias), et bien d’autres organismes de pouvoir, voilà ce dont dispose la droite aujourd’hui. Quand on sait que le Sénat sera toujours de droite sans réforme, la droite dispose bien des pleins pouvoirs.

Je voudrais juste signaler que les trois premières institutions citées résultent d’un choix démocratique fait par les électeurs ; ou bien ? comme dirais les Hélvètes. J’oublie que pour certains à gauche de la gauche, la démocratie n’est qu’abomination !

Pour qui concerne le CSA notamment, sont-ce des membres de droite, ou ont-ils été choisis par des gens de droite ? Je pense que la nuance vaut d’être prise en considération ; je n’ai par exemple aucune certitude sur les penchants politiques de Rachid Arab bien qu’il fut choisi par Chirac. En l’espèce, je me réjouis juste qu’un beur soit là où il serait temps que d’autres “minorités” fussent aussi, n’en déplaise aux ennemis de la discrimination positive, tous bien blancs évidemment … Je signalerais enfin quand même qu’en d’autres temps où la gauche était au pouvoir la situation était parfaitement comparable (cf. la Haute Autorité, ancêtre du CSA). Comme je l’ai dis précédemment, Okazou et consors, par courage sûrement (puisque la lâcheté n’est que l’appanage des gens de droite, Sarko en tête), ne s’attarde pas non plus davantage que ça sur la chasse aux sorcières dans les rédactions des télés publiques au lendemain du 10 mai 81 ; siècle dernier, trop loin sûrement…

Le Conseil Constitutionnel ? La constitution n’étant ni de droite ni de gauche, la provenance polititique de ses représentants n’a donc aucune espèce d’importance au sens partisan du terme ; preuve en est que des lois ont été rejetées à gauche par un CC “de gauche” et vice-et-versa.

L’équilibre des pouvoirs dans les institutions est pourtant un vrai problème, et quel que soit le poids alterné et passagé de l’une ou l’autre tendance, gauche et droite devraient être également représentée a tout moment (sans leurs extrêmes, un représentant LCR ou FN ne pouvant être acceptable). En cela comme en beaucoup d’autres points, Bayrou a parfaitement raison. Mais nous faire croire qu’avec Ségo tout va changer, c’est un pari qui me semble pour le moins précipité…

182)
Dimitri B
, le 30.04.2007 à 22:04
[modifier]

P.S. Amis Suisses, à quand un bon papier sur Blocher ou sur la Lega désormais majoritaire au Tessin ?…

Décidément, tu ne fais pas beaucoup d’efforts pour vérifier certaines choses. Il suffisait de taper Blocher dans le champ de recherche. Il y a d’autres résultats d’ailleurs.

Quant à Blocher, je n’ai pas attendu ton commentaire pour dire qu’en Suisse nous n’étions pas mal lotis non plus (commentaire 122). Je crois que François non plus n’a pas attendu ton commentaire pour parler de Blocher

Autant pour moi les gars, z’avez raison, le point est pour vous !

Mais svp, pas d’amalgame entre Blocher et Sarko. Blocher serait en France dirigeant du Front National, et donc jamais où il en est arrivé en Suisse. Et encore moins aujourd’hui, où quoi qu’on en pense, Sarko aura contribué à faire nettement reculer le FN, ce qui est l’autre bonne nouvelle du premier tour avec celle de la participation et le recul de l’extrême gauche

Bon, mais la Lega tessinoise ? Parce que là vous m’aurez pas, j’ai bien cherché :-). Mais surtout parce que c’est quand-même dramatique pour ce canton qui mérite mille fois mieux !!

183)
Bigalo
, le 30.04.2007 à 22:34
[modifier]

Citation de François-169

« Sur ce point [l’outing sur les pseudos], nous ne sommes pas du tout d’accord. »

Dans un autre contexte, je te suivrais. Dans ce contexte-ci, je persiste et signe. Je connais trop ces oiseaux de droite.

Prétentieux en plus. Tu n’as probablement pas la moindre idée de mes idées politiques.

Je ne te salue toujours pas

184)
François Cuneo
, le 30.04.2007 à 23:52
[modifier]

Bon, mais la Lega tessinoise ? Parce que là vous m’aurez pas, j’ai bien cherché :-). Mais surtout parce que c’est quand-même dramatique pour ce canton qui mérite mille fois mieux !!

Je ne connais pas assez le problème très local pour en parler. Désolé.

Mais ce que je sais d’eux fait que je n’ai aucune envie de m’y intéresser.

186)
TxG
, le 01.05.2007 à 00:35
[modifier]

Universal Toton. « le programme économique de Sarko est infiniment plus réaliste que celui de Ségo »

Réaliste. Ça veut dire quoi, réaliste ? Pragmatique ? Comptablement équilibré ? Bénéficiaire ?

Une bonne partie du problème est justement que l’économique dirige tout. Alors que l’économie n’est rien d’autre qu’un outil au service de l’Homme, le pragmatisme veut mettre l’homme au service de l’Economie.

C’est oublier que toute l’action de l’Homme depuis la nuit des temps est de se soustraire aux dures lois de la nature, à commencer par la sélection naturelle, et que son outil principal est la solidarité.

Aujourd’hui, alors que jamais un être vivant n’a atteint ce niveau d’indépendance vis-à-vis de la nature (nature qui commence au passage à le payer cher), faut-il que l’homme se réinvente une nouvelle loi de la jungle nommée Economie ?

L’idée du réalisme économique, pire, de l’efficacité, me dégoûte.

Pourquoi ? Parce que le réalisme (et son alter ego, le pragmatisme) est un manque total d’ambition (alors que ce mot dégouline de la bouche des éco-réalistes). Pas l’ambition personnelle, quelle horreur, mais l’ambition collective, celle qui fait que le faible sera pris en charge, peu importe ce que ça coûte, simplement parce que c’est notre condition d’homme.

Pourquoi ? Parce que l’efficacité est une atrocité. La kalashnikov est efficace. Les chambres à gaz sont efficaces.

Le réalisme et l’efficacité font que les Etats-Unis relocalisent chez eux de plus en plus d’activités précédemment délocalisées au Mexique. Mais pas dans les ateliers ou les bureaux d’origine, non, dans les prisons.

Et un, et deux, et un, deux, trois.

Un je délocalise ; les travailleurs se retrouvent au chômage. Deux, les chômeurs survivent comme ils peuvent ; certains tombent petit à petit en délinquance. Trois, je mets tous ces traîne-misères en prison ; je relocalise. Jackpot : le tolard fait pour moins cher que le méxicain un super boulot (c’est un ancien salarié de la boîte d’origine) sans se plaindre (plus de droits, de syndicat et toutes ces emmerdes collatérales). Plus fort : je fais construire les prisons… par des tolards (après tout, ce n’est que justice). Je passe quand même par la case départ pour encaisser. Le rêve américain : pénaliser la pauvreté. Et ça fait son chemin chez nous.

Non. Décidément, je ne peux pas me résoudre à tenir pour souhaitable le réalisme et l’efficacité.

Pour finir : je hais ces hold-up sémantiques qui veulent nous faire prendre le réalisme pour la réalité et le libéralisme pour la liberté.

187)
zitouna
, le 01.05.2007 à 00:43
[modifier]

Pfoulalaaaa!
Quelle ambiance!
Je viens de finir l’enfilade (oui, j’ai tout lû! ;o)
Et franchement, je plussoye +++ avec François, que des “droitistes” régulièrement pratiquants (les commentaires et la rédaction de Cuk) fassent connaître leur opinion sur le sujet de la chose publique, soit, on est habitué, on se fréquente quasiment quotidiennement, on s’apprécie plus ou moins mais ça reste correct, mais, chaque fois! que le sujet est politique, des “nouveaux qui suivent le site depuis longtemps, mais là, je ne peux pas ne rien dire c’est plus fort que moi” débarquent et font la morale:
– Cuk, c’est mac et photo, qui vous permet de faire de la politique?!
– Vous raccontez n’importe quoi, NS, il est beau, il est fort et puis c’est pas un fachô non non non de toutes façon si t’est pas d’accord tartagueule à la récré!
– C’est à ce moment là qu’apparait généralement l’insulte suprême: “STALINIENS!” et autres “nauséabonds” (évidement, si l’on est contre “la liberté d’entreprendre de licencier, de délocaliser, d’exploiter, d’esclavagiser, de boursicoter, de fliquer… on est un partageux (à prononcer la bouche en cul de poule, dédaigneusement))
Alors oui, bienvenue sur Cuk, si c’est pour y intervenir régulièrement et courtoisement, justement dans les humeurs qui traitent du mac et de la photo par exemple (ah, vous n’y connaissez rien et ça vous gonffle?), mais sinon, CASSEZ VOUS, ALLEZ JOUER AILLEURS!!!!! Comment est-il possible de lire des commentaires qui reprochent à Cuk d’être ” gôchisant”?
Et alors, seules les opinions “droitistes” sont aurorisées sur le ouaibe?

Kesta, à me regarder comme ça, tu veux ma photo?

Ah, c’est pour ma fiche, aux RG? Suffisait de demander gentiment…

La voilà

Z (bravo François, tiens bon!)

188)
pat3
, le 01.05.2007 à 02:59
[modifier]

bq%Dimitrib180%. Et encore moins aujourd’hui, où quoi qu’on en pense, Sarko aura contribué à faire nettement reculer le FN %% J’ai bien tout lu, et, au final, ça en devient amusant. Sauf quelques contre-vérité qu’il serait bon de rectifier, comme celle-ci dessus. Le vote FN reste stable en nombre d’électeur, c’est seulement le pourcentage de votants qui le minimise (et c’était tout l’enjeu du premier tour: jamais on n’avait autant parlé de politique dans la population française, jamais on n’avait invité les gens à aller voter à tous les concerts et manifestations publiques, et l’inquiétude des états-majors étaient de savoir ce qui allait ressortir des urnes avec ces électeurs non panellisés). Et deux, parce que cet argument me fatigue, stop aux “ces gens qui vivent dans les banlieues et qui en ont assez de l’insécurité”. Je vis dans ces banlieues, j’y travaille, et j’y mets mes enfants à l’école (le Mirail, à Toulouse), et Sarko y est venu dire à sa police de proximité qu’elle n’était pas là pour jouer au foot avec les gamins, répression, pas prévention: sauf que les surveillances accrues demandent du personnel supplémentaire qu’ils n’ont jamais eu. Résultat: moins de policiers dehors la nuit, des syndicats de la police qui s’opposent à leur ministre, et une tension exacerbée. Le bilan de Sarko à l’intérieur, c’est la politique du quotas d’affaire réglée, avec les arrestations de petits dealers en augmentation, au détriment de la possibilité de démantèlement des gros bonnets (les petits dealers sont indéfiniment remplaçables, par chez moi). Enfin, pour les pressions sur les journalistes, il y a des gens qui causent:toi, on te cassera Quant à Cuk.ch, j’étais de ceux qui pensaient qu’il valait mieux qu’on y parle que de Mac, mais je me trompais: plus on parle de politique partout, même à s’y empailler comme on dit à Toulouse, mieux c’est. Et si cette humeur ne plaît pas, on n’a qu’à la sauter (moi, sur Cuk, je saute les humeurs DXO et autre EOS contre Nikon, qui me paraissent toujours des appareils hors de prix pour un “pauvre” fonctionnaire français chargé de famille ;-)

191)
Okazou
, le 01.05.2007 à 06:11
[modifier]

Un peu de culture populaire pour défendre la démocratie

Un peu long mais ça vaut sans doute le coup d’être lu ce 1er mai symbolique.

« Je voudrais juste signaler que les trois premières institutions citées résultent d’un choix démocratique fait par les électeurs »

« juste signaler » ? Ah oui ? C’est tout ? Tu crois sérieusement répondre par ces deux pauvres petites lignes creuses ? Ta vision de la démocratie est à la fois faiblarde et grossière et on comprend que ce n’est pas ton souci premier, ce qui ne me surprend pas, vu l’ensemble de tes interventions ici.
Eh bien je vais en remettre une petite couche, pour que les lecteurs ne soient pas abusés par tes propos et puissent ne pas mourir complètement idiots.

1 – Le président de la République actuel a été élu par une majorité de voix de gauche et n’a gouverné (Raffarin puis Villepin – et Sarkozy omniprésent comme premier ministre bis) qu’à droite et durement à droite, contrairement à tout esprit et toute logique démocratiques. Ça t’arrange de l’oublier ?
2 – Le Sénat est à droite de manière absolument permanente sans espoir de le voir un jour, même temporairement, passer à gauche. Cette haute cour est totalement verrouillée. Quand la gauche l’emporte à la Chambre, la droite contrecarre sa politique par le Sénat. Quand la Droite est au pouvoir, il n’y a aucun contre-pouvoir pour tempérer ses ardeurs. Je comprends que tu t’en accomodes.
3 – La composition du Conseil constitutionnel, selon toi et c’est effarant de lire de telles âneries, n’a « aucune espèce d’importance au sens partisan du terme » car « la constitution n’est ni de droite, ni de gauche. »
Rappelons à ceux qui l’ignoreraient que la Constitution de la Ve République est l’œuvre de Michel Debré, homme-lige très à droite et quelque peu allumé de Charles de Gaulle qui n’était lui-même, comme chacun sait, ni de droite, ni de gauche. Toute la gauche a critiqué cette constitution parce qu’elle avait été faite sur mesure pour le pouvoir de ce grand homme neutre (Suisse, certainement) dont cette gauche combattait la politique de droite. Elle a depuis été amendée, cette constitution droitière, mais touche par touche, sans rien de marquant sur le fond.

Qui nomme les 9 membres de cette puissante institution ? Le président de la République – de droite –, le président de l’Assemblée nationale (députés) – de droite – et le président du Sénat – définitivement de droite.
Les membres du Conseil sont élus, comme les sénateurs, pour neuf ans et Pierre Joxe (dont le mandat s’achève dans deux ans) représente, à lui tout seul, la France de gauche qui constitue pourtant à peu près la moitié de l’électorat du pays. Les 9 autres membres sont de droite, dont Giscard, membre de droit sur son strapontin d’ancien président.

« Pour qui concerne le CSA notamment, sont-ce des membres de droite, ou ont-ils été choisis par des gens de droite ? Je pense que la nuance vaut d’être prise en considération ; je n’ai par exemple aucune certitude sur les penchants politiques de Rachid Arab bien qu’il fut choisi par Chirac. »

Tu oses parler de nuance à prendre en considération ? Tu te moques du monde ! Pour ce qui est du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), qui est l’instance de régulation de la radio et de la télé notamment chargée de nommer les directeurs des chaînes publiques, tu en es réduit à râcler les fonds de tiroirs dont tu parviens à extraire, soulagé, l’excellent Rachid Arab. Bel effort. Les 9 membres qui le composent sont nommés pour 6 ans par ? Allez, je vous le donne en mille ! Oui, le président de la République, le président de l’Assemblée nationale et le président du Sénat, toujours la même droite, pour 1/3 chacun. Si la droite dispose du pouvoir de nommer des membres du CSA quelle que soit la couleur politique de l’Assemblée et du président, puisqu’elle tient de Sénat ad vitam æternam, la gauche, elle, fait ceinture lorsqu’elle n’a ni la Chambre, ni la présidence puisqu’elle n’a et n’aura jamais la majorité au Sénat.

Tu es donc parvenu à dégotter le seul membre au CSA qui n’a pas d’accointances avec la droite, en la personne de Rachid Arab qui, contrairement à ce que tu avances, n’a pas été nommé par Chirac mais par Jean-Louis Debré mais c’est, j’en conviens, à peu près la même chose puisque de toute façon il n’y a que la droite qui puisse désigner depuis 5 ans.
Pourquoi Debré a-t-il désigné Rachid Arab à ce poste ? Il y a deux raisons. Ceux qui ont pu voir une émission de ce journaliste dans l’âme auront compris que ses balades à la rencontre des gens — sur les trottoirs et devant les échoppes – pour discuter de sujets qui touchent la vraie vie des vrais gens n’est pas vraiment ce que la droite veut voir projeter sur les petits écrans. Pas lénifiants pour deux ronds, ses reportages vivants, à Rachid, ils éveillent trop les esprits. La seconde raison est beaucoup plus intéressante car elle permet à la droite pas partageuse du tout de prétendre qu’elle l’est en offrant à un représentant de l’autre bord de la société civile, de figurer parmi les 8 autres membres amis. L’équilibre vu de la droite. Des rogattons de démocratie jetés à l’opposition politique.

C’est ainsi que le CSA, organisme de contrôle majeur bien… contrôlé par la droite, veille sur l’expression démocratique (pluralité et véracité de l’info), organise les campagnes électorales et attribue les autorisations d’émettre aux nouvelles radios et télés. Si vous dites qu’il en font profiter les gros capitalos de droite (à gauche, ils sont rares) plutôt que des structures associatives sans but lucratif, vous choppez un procès en diffamation. Alors, ne le disons pas.

Pour ne pas alourdir une démonstration qui n’en a pas besoin, nous ne parlerons pas ici du Conseil d’État ni de la Cour de cassation pas plus que des postes occupés par les amis dans tous les rouages de la justice, nous ne parlerons pas non plus de la Cour des comptes mais partout, absolument partout, la droite occupe les postes les plus importants et les plus décisifs. En toute démocratie, bien sûr.

Alors, ça y est ? On comprend mieux pourquoi le très autoritaire (le privilège des petits qui ne s’assument pas) Sarkozy, qui risque d’être élu à la présidence, fout la trouille à tout le monde ? Et comprend-on pourquoi il est temps de réduire le rôle du président et de démocratiser la nomination des membres de tous ces organismes d’état tout en leur offrant l’indépendance dont ils ont besoin pour agir dans la sérénité et la justice, non sous la contrainte et dans la magouille ?

Tu n’es vraiment pas gêné, DimitriB, de nous présenter ce point de vue qui est le tien et celui de tes amis de la droite dure. Tu ne manques pas d’air même si tu les roules (ou pas). Ta vision des principes démocratiques est, on le voit, grossière jusqu’à la caricature. Tu es aussi approximatif et brutal que ton candidat mais il faut bien reconnaître que c’est logique.

On comprend soudain mieux la démarche de Bayrou pour casser cet État UMP (Union pour une Minorité de Privilégiés) comme celle de Royal, qui refusent l’un et l’autre cette politique aux dés pipés de bloc contre bloc et veulent donner à la France une organisation simplement plus juste et plus saine. Il y a du travail.

Une bonne VIe République, revue et corrigée, ne ferait de mal à personne, ce me semble. Mais Sarkozy n’en veut pas. On ne se demande plus pourquoi : Tout ! Il veut tout !

Trop, c’est trop. Voilà pourquoi il faut renvoyer le paltoquet au terminus des prétentieux.

Le seul changement qui vaille c’est virer la droite UMP ! On sort d’en prendre 5 ans et ils ont déjà à moitié flingué ce pays qu’on aime.


Une autre France est possible. Pour nous, les gens.

192)
Okazou
, le 01.05.2007 à 06:17
[modifier]

Addenda

« quoi qu’on en pense, Sarko aura contribué à faire nettement reculer le FN, ce qui est l’autre bonne nouvelle du premier tour avec celle de la participation et le recul de l’extrême gauche »

Il y a ceux qui ne veulent pas comprendre et ceux qui ne le peuvent. Je ne sais de quelle option tu ressortis (et je m’en moque comme de ma première verrue) mais si tu penses sérieusement que Sarkozy s’est emparé durablement des voix du Front National, il y a quelque chose que tu n’as pas compris. De même, si tu penses que les suffrages de l’extrême-gauche ont été durablement absorbés par Ségolène, il y a encore quelque chose que tu n’as pas compris.

Dans les deux cas, tu déchanteras. Pourquoi ?

Outre l’explication donnée par pat3-88, parce que tu n’as pas compris (têtu, peut-être ?) que ce premier tour d’élection (et pas un autre) est tout à fait singulier, parfaitement atypique et qu’il a fort peu de chance de se reproduire. Nous venons de vivre une action de vote exceptionnelle et tu n’y vois que du commun, de l’habituel, du banal. Tu poses sur cette élection la même grille de lecture que celle des élections passées. La routine, très conservatrice (à ton image ?), ça piège son homme.

Demande-toi seulement quelles sont les raisons réelles, exactes qui ont poussé une partie des électeurs de Le Pen à voter Sarkozy plutôt que Front National et pose-toi la même question sur la partie des électeurs d’extrême-gauche qui ont voté Ségolène plutôt qu’Arlette, Besancenot ou Bové et tu comprendras que le Front National comme l’extrême-gauche retrouveront leurs résultats de naguère au prochain scrutin classique.

Il s’agit dans les deux cas d’électeurs piégés, pas d’électeurs convaincus.
Cela signifie par retour que la candidate Ségo et le candidat Sarko « pèsent » moins que les chiffres que tu lis. Et dis-moi ce que tu fais quand tu as été piégé… Tu réponds au proverbe « Chat échaudé craint l’eau froide. » On ne t’y reprendra plus.

On vit dans l’illusion, chez Sarko, ces temps-ci. Nous ne nous en plaindrons pas. Ton héros n’est décidément l’homme d’aucun exploit. Que de la gueule et des effets de manche.


Une autre France est possible.

193)
Okazou
, le 01.05.2007 à 06:36
[modifier]

« Pour finir : je hais ces hold-up sémantiques qui veulent nous faire prendre le réalisme pour la réalité et le libéralisme pour la liberté. »

Ton texte est superbe et cette phrase qui le conclut est un joyau. Ce sera mon brin de muguet pour ce 1er mai.

Merci.

196)
Dan DT
, le 01.05.2007 à 09:52
[modifier]

Citation de Dan DT-180

Blabla rageurPète un coup, t’es tout pâle. Ça ira mieux, tu verras.

Décidément tes réponses sont au raz du caniveau … comme tes arguments d’ailleurs :-)

Et je vais très bien quoique tu penses ;) Et comme d’haitude pas d’argument que ça en deviens triste

197)
coacoa
, le 01.05.2007 à 09:56
[modifier]

TxG, merci pour ton commentaire 186, et pour cette phrase en particulier :

l’ambition collective, celle qui fait que le faible sera pris en charge, peu importe ce que ça coûte, simplement parce que c’est notre condition d’homme

Elle répond bien mieux que je n’aurais su le faire à ceux qui se plaignent de voir nos pays devenir “des pays d’assistés, de bons à rien, de jeanfoutres…”.

En revenir à notre condition humaine, comme une évidence qui ramène le débat à la hauteur de l’enjeu.

Merci.

198)
Dan DT
, le 01.05.2007 à 10:34
[modifier]

@ coacoa

Il est parfois plus difficile de dire merci en étant assisté que de donner en ayant les moyens.

Il ne faut pas mettre tout le monde dans le même panier, beaucoup méritent d’être aidés mais pas les profiteurs

@ la gauche racoleuse

Il y a plusieurs milliers d’emplois vacants et on ne trouve personne pour les prendre. Rien n’est fait (du moins pas assez) pour motiver/inciter les gens à travailler (ce que propose Sarkozy avec les heures sup) Normal quand on reçoit la même somme comme chômeur que comme travailleur et ce jusqu’à vos 65 ans et la retaite jusqu’à la fin de votre vie on va pas aller se fatiguer à travailler ou alors au noir pour gagner 2 salaires. ET pourtant cette région est sous “domination” socialiste depuis 30 ans et rien n’a changé, au contraire, mais à part faire des grèves et empêcher ceux qui veulent travailler d’aller à leur boulot transport en commun), de menacer le patronnat de grève pour “parfois” des futilités, toujours faire les grèves le vendredi, la veille d’un jour férier (ce qui motive les “travailleurs”).

Mais les édiles socialistes ne manquent pas de moyens grâce à leurs combines, détournements, fausses factures, voyages d’affaires, utilisation du personnel communal pour effectuer des travaux dans leurs splendides villas et maisons de campagnes dans le sud Varrois au frais de la princesse, etc Comme dans tous les partis, il y a la classe ouvrière et la classe dirigeante sauf que les autres partis ne se disent pas “socialiste”

Mais surtout n’oubliez pas de cotiser à votre syndicat, je me demande d’ailleurs (mais c’est impossible bien sur) le montant de leur trésor de guerre amassés depuis tant d’années

Ah, j’oubliais, cela se passe en Gelbique, ça ne saurait arriver chez vous, les socialistes français sont tellement plus mieux :-) Pas du temps de Mitterrant peut-être mais maintenant ils sont tous gentils et braves surtout les éléphants qui attendent d’avoir les places promises pas la royale pour de nouveau recommencer leur combines et vous ouvriers vous ferez 35 h, pas une de plus mais c’est pour le bien de la France.

Liberté, Egalité, Fraternité vous dites ?

199)
François Cuneo
, le 01.05.2007 à 10:40
[modifier]

Et comme d’haitude pas d’argument que ça en deviens triste

Alors ça c’est un comble, reprocher à Okazou de n’avoir pas d’argument.

200)
alec6
, le 01.05.2007 à 10:49
[modifier]

Il ne faut pas mettre tout le monde dans le même panier, beaucoup méritent d’être aidés mais pas les profiteurs

T’as parfaitement raison, le CAC40 a affiché un bénéfice de 100 milliards d’€ en 2006… et Sarko va baisser les impôts de 4% ainsi que supprimer les taxes et impôts sur les successions… Histoire de valoriser le TRAVAIL ! Travailler plus pour gagner plus !

Chercher l’erreur !

201)
François Cuneo
, le 01.05.2007 à 10:57
[modifier]

Cela dit, que les socialistes se soient comportés comme des cons et qu’on en soit déçu, je comprends bien.

Cela ne m’empêche pas d’avoir peur de l’autre.

202)
alec6
, le 01.05.2007 à 11:02
[modifier]

Au fait, merci à Zit pour son lien, j’avais déjà lu l’article sur le site ASPO, mais seul le résumé en était encore disponible, le lien vers l’article originel étant rompu. Quant au site “contre-info”, je ne le connaissais pas, même si la plupart des articles ne m’étaient pas totalement inconnus.

Merci aussi à O pour son commentaire 191… effectivement, comme le dit Dan DT, O n’a aucun argument ! ben voyons !

203)
Dan DT
, le 01.05.2007 à 11:04
[modifier]

Citation de Dan DT

Et comme d’haitude pas d’argument que ça en deviens triste

Alors ça c’est un comble, reprocher à Okazou de n’avoir pas d’argument.

Si tu considères la propagande, les insultes, les contres-vérités, les dénni de facièce, la mauvaise foi, la provocation comme des arguments alors ok, il en a :)

Mais si vrais arguments il y a, non seulement je les ai ratés (faute à mon niveau politique trop bas sans doute ou mes œillères libérales) mais rien dans ce qu’il dit ne m’a convaincu ni même douter des mes idées.

Mais je vais arrêter là cette discussion qui de toute façon ne fera pas changer les fidèles et puis de quoi je me mêle moi qui suis même pas français …

Mais je continuerai à vous lire, surtout après la confrontation de demain et après les élections de dimanche

204)
Universal Tonton
, le 01.05.2007 à 11:30
[modifier]

Okazou

– Bon alors, à la GGBPO, faudrait voir à accorder vos violons : d’abord vous nous dites que Sarko a étouffé tous les courants de pensée de l’UMP, pour nous dire finalement que c’est Chirac… Une diabolisation qui part en fumée, une !

– Pas uniquement (cf Espagne, pays scandives), mais comme apparemment dans ta façon de pensée, il semblerait qu’il n’y ait que deux façons possibilités : GGBPO et méchante droite ultralibérale, on va dire que t’as raison.

– Président de la Rébublique : élu par les Français. Si plus aucun président n’est de gauche de puis 1995, il serait peut-être temps de se remettre en question – Assemblée Nationale : élue par les Français. – Sénat : élus majoritairement par les maire, donc indirectement par les Français – Conseil Constitutionnel : nommés par le Pdt, le pdt du sénat et de l’assemblée nationale, donc indirectement par les Français – CSA : idem

Le base de toutes ces instituions est donc le vote des Français. Encore une fois, au lieu de se remettre en question, la GGBPO préfère critiquer, critiquer et critiquer… Bizarre, le contre-pouvoir, ils n’en parlaient jamais sous Mitterrand.

205)
Universal Tonton
, le 01.05.2007 à 11:38
[modifier]

Désole TxG, mais je n’ai rien compris de ce que tu essayais de me dire. Ton raisonnement doit être trop évolué pour moi, car personnellement je ne vois qu’un méli-mélo d’idées aussi diverses et variées que la nature, les armes, l’efficacité, les délocalisations…

Juste pour répondre à ta question : pour moi un programme économique réaliste c’est un programme qui permettra d’augmenter le niveau de vie des Français, tout en prenant en compte les contraintes actuelles. Pas des mesures en trompe l’oeil comme le SMIC à 1500€ dans 5 ans, auquel on arrivera quoi qu’il arrive si le coût de la vie augmente à son taux actuel.

Si l’idée du réalisme économique tu dégoutes, dis-toi bien que tu ne serais pas en train de consulter Cuk s’il n’existait pas.

206)
Atypo
, le 01.05.2007 à 11:39
[modifier]

Un je délocalise ; les travailleurs se retrouvent au chômage. Deux, les chômeurs survivent comme ils peuvent ; certains tombent petit à petit en délinquance. Trois, je mets tous ces traîne-misères en prison ; je relocalise. Jackpot : le tolard fait pour moins cher que le méxicain un super boulot (c’est un ancien salarié de la boîte d’origine) sans se plaindre (plus de droits, de syndicat et toutes ces emmerdes collatérales). Plus fort : je fais construire les prisons… par des tolards (après tout, ce n’est que justice). Je passe quand même par la case départ pour encaisser. Le rêve américain : pénaliser la pauvreté. Et ça fait son chemin chez nous.

Pas bête, tout ça ! Enfin quelqu’un qui a de l’imagination…

207)
Dan DT
, le 01.05.2007 à 11:41
[modifier]

@ Alec6

Et ces milliards d’où viennent t’il ? Des bénéfices fait pas la vente de produits fabriqués par les ouvriers (pas tout bien sûr)

Et faire revenir les capitaux en France donc créer de l’emploi quitte à remonter les taxes plus tard … quand les socialistes seront revenus au pouvoir :-) Cela vaut pour toutes les démocraties, les libéraux relancent la machine et capitalisent et les sociaux distribuent et quand les caisses sont vides on repars pour un tour, gauche, droite, gauche, droite, …

Mais bon, je suis juste un consommateur basique qui en a marre de payer l’état (quel qu’en soit l’appartenance) et de vois cette montagne de fric dilapidée en aides pour les fainéants, les magouilleurs, une frange d’étrangers qui profitent du système pour s’en mettre plein les poches, des politiques combinards, etc …

Et je ne crois pas au changement socialiste, ils continueront comme avant hélas

208)
ocas
, le 01.05.2007 à 11:45
[modifier]

Jacques Séguéla votera Sarkozy au 2e tour Le publicitaire Jacques Séguéla, qui avait participé aux campagnes électorales de François Mitterrand, a annoncé mardi qu’il voterait pour Nicolas Sarkozy au second tour de l’élection présidentielle, après avoir voté pour Ségolène Royal au premier. “Ségo m’a fait rêver et Sarko l’a fait”, a ajouté en forme de slogan le publicitaire âgé de 73 ans, qui revendique la formule “La force tranquille”, choisie lors de la campagne victorieuse de François Mitterrand en 1981.

;-)

209)
Dan DT
, le 01.05.2007 à 11:45
[modifier]

Cela dit, que les socialistes se soient comportés comme des cons et qu’on en soit déçu, je comprends bien.

Cela ne m’empêche pas d’avoir peur de l’autre.

C’est bien ce que je disais, vous allez vôter “contre” Mr Sarkozy et non pas “pour” Mme Royale … tout un programme :-)

Est-ce cela ton argument ? La peur ?

210)
Dan DT
, le 01.05.2007 à 11:47
[modifier]

@ ocas

Mouais, mais bon, les publicitaires c’est pas une référence non plus :-) Ils voteraient socialistes s’ils ne pouvaient gagner autant de fric à te faire prendre des vessies pour des lanternes :)

211)
Atypo
, le 01.05.2007 à 11:50
[modifier]

Cela ne m’empêche pas d’avoir peur de l’autre.

On ne sait toujours pas, au fond, de quoi tu as peur… Et puis, mes parents m’ont apprit qu’on ne disait pas « L’autre »… ;-)

212)
ocas
, le 01.05.2007 à 11:50
[modifier]

@ Dan DT

Séguéla est loin d’être pour moi un idôle….

mais pour le symbole je trouve ça pas mal! ;-)

213)
Universal Tonton
, le 01.05.2007 à 11:53
[modifier]

Il faut arrêter tes délires. Si tu avais lu, comme tu le dis, tous les commentaires, tu aurais vu que je me suis déjà expliqué sur mon commentaire initial (post #146).

1) Je ne viens faire la morale à personne, juste exprimer mes idées sur une humeur que je juge dangereuse. Quand cette idée se retrouve sous la forme d’une autre humeur, ça ne choque personne.

2) Qui nous permet de faire de la politique ? Et bien ceux qui postent les humeurs politiques ! Tu contredis toi-même ce qu’à dit François là-dessus.

3) Je n’ai insulté personne, par contre je maintiens le terme “nauséabond”.

4) Je n’ai pas accusé Cuk d’être un site gauchisant, les commentaires actuels portent sur l’humeur d’Okazu, pas sur tout le site

5) Si je ne suivais pas le site depuis longtemps, tu crois que je serais intervenu ? Tu crois que je passe mon temps à rechercher des sites sur le Web pour faire de la propagande droitière ? Tsss… Il faut aussi savoir accepter le fait que bcp de gens consultent des sites informatifs sans forcément sentir le besoin de participer aux commentaires. Comme je le disais, je n’avais pas de compte sur Cuk, maintenant c’est fait, je pourrai m’en servir quand les news me concerneront et quand j’en aurai le temps.

214)
Universal Tonton
, le 01.05.2007 à 12:10
[modifier]

Encore une fois, tout vient, à la base, du vote des Français aux élections présidentielles, législatives, municipales et cantonales. Mais ça, Ségo et Bayrou se gardent bien de le préciser dans leur diatribes anti-système. J’en serai presque à espérer que Ségo soit élue et que la gauche gagnes les législatives pour que vous vous rendiez compte, qu’une fois la gauche au pouvoir, elle ne changera pas le système d’un angström.

Enfin, je dois doit dire que pour la 1ère fois j’ai trouvé UN argument qui tient (presque) la route dans ton discours : oui, Chirac a été élu avec des voix de gauche et ne l’a honteusement jamais pris en considération. Mais encore une fois, tu ne t’attaques qu’à l’effet du problème et non à la cause : si la gauche avait su ralier autour de ses idées, Jospin aurait été au 2nd tour.

215)
François Cuneo
, le 01.05.2007 à 12:48
[modifier]

Le publicitaire Jacques Séguéla, qui avait participé aux campagnes électorales de François Mitterrand, a annoncé mardi qu’il voterait pour Nicolas Sarkozy au second tour de l’élection présidentielle, après avoir voté pour Ségolène Royal au premier. “Ségo m’a fait rêver et Sarko l’a fait”, a ajouté en forme de slogan le publicitaire âgé de 73 ans, qui revendique la formule “La force tranquille”, choisie lors de la campagne victorieuse de François Mitterrand en 1981.

C’est marrant ocas.

Il y a deux jours, ce type aurait été le roi des cons parce que de gauche, et maintenant, tu le cites en exemple.

Qu’est-ce qu’on rigole mon pote!

216)
François Cuneo
, le 01.05.2007 à 12:52
[modifier]

Et faire revenir les capitaux en France donc créer de l’emploi quitte à remonter les taxes plus tard … quand les socialistes seront revenus au pouvoir :-) Cela vaut pour toutes les démocraties, les libéraux relancent la machine et capitalisent et les sociaux distribuent et quand les caisses sont vides on repars pour un tour, gauche, droite, gauche, droite, …

Comme le patron de LVMH, qui délocalise alors qu’il n’a jamais fait tant de bénéf?

S’il te plaît, s’il te plaît…

Mais bon, je suis juste un consommateur basique qui en a marre de payer l’état (quel qu’en soit l’appartenance) et de vois cette montagne de fric dilapidée en aides pour les fainéants, les magouilleurs, une frange d’étrangers qui profitent du système pour s’en mettre plein les poches, des politiques combinards, etc …

Vous savez quoi? Des fois, j’ai l’impression que vous êtes de grands frustrés.

Vous en voulez au monde entier.

Franchement, je trouve ça tellement moche…

L’état, c’est aussi l’école, l’éducation, la recherche, les soins, les services.

Ce n’est pas que de la merde, l’état, bordel!

217)
coacoa
, le 01.05.2007 à 13:18
[modifier]

L’état, c’est aussi l’école, l’éducation, la recherche, les soins, les services.

Et, en partie tout au moins, la culture, parent pauvre des politiques de droite, la culture qui, comme le dit Edgar Morin, “relie les savoirs et les féconde”.

(Personnellement, je me réjouis de voir la culture qui se réunit autour de Nicolas Sarkozy… Christian Clavier, Jean Reno, Doc Gynéco, Pascal Sevran, Didier Barbelivien, Véronique Genest… Miam !!!)

218)
zitouna
, le 01.05.2007 à 13:49
[modifier]

Coacoa, n’oublies pas le vacancier de Gstaat ;-) z (qui préfère les lubrifiants)

219)
François Cuneo
, le 01.05.2007 à 13:56
[modifier]

Excuse-moi coacoa, j’avais oublié la culture.

Tcheu la honte:-)

Bon, cela dit il y a Henri Salvador aussi, pas QUE des … miam!:-))

Christian Clavier…

Quand je le vois, je ne sais plus qui est l’autre. J’ai l’impression de voir Sarkozy dans Clavier et Clavier dans Sarkozy.

Attention: c’est une image hein!:-)

Cela dit, Clavier me faisait bien plus rire que son sosie.

Avant, il y a de ça… pfouh, du temps des bronzés un et deux.

220)
Universal Tonton
, le 01.05.2007 à 14:18
[modifier]

Comme le patron de LVMH, qui délocalise alors qu’il n’a jamais fait tant de bénéf?

C’est vrai qu’il y a des situations choquantes, celle-ci en fait partie et personne ne dis le contraire, y compris à droite. Sarko s’est d’alleurs lui-même exprimé sur la situation d’Airbus, le golden parachute de l’ex-PDG et les minables 2€ d’interessement des salariés.

Mais ton propos n’expose cependant qu’une partie de problème. Si en France, les entreprises du CAC ont très probablement les moyens de ne pas délocaliser, tout du moins celles qui ne sont pas sujettes à la concurrence internationale. On peut tout de même soulever deux questions/remarques :

– je ne sais plus qui disait cela lors d’un débat, mais les délocaisations, si elles sont très médiatisées pour le problème “moral” qu’elles soulèvent, sont responsable d’une part très faible du chômage en France.

– si les profits des très grandes entreprises françaises ont augmenté, n’est-ce justement pas parce qu’elles ont augmenté les marges en délocalisant ? Attention, je ne dis pas que c’est “moral”, je dis qu’il faut peut-être nuancer les propos “méchantes entreprises qui délocalisent alors qu’elles font plein de bénef”.

– qu’en sera-t-il dans 10 ans ? dans 20 ans ? 50 ans ? Pour l’instant, la Chine est surmédiatisée, mais l’Inde suit de très près. Puis, dans une moindre mesure, certains pays d’Europe de l’Est. Les bénéfices seront-ils suffisants pour assurer l’investisement, la R&D, la formation, le développement et, bien sûr, la rémunération des actionnaires ?

– les PME, que tout le monde s’accorde à dire qu’elles sont l’avenir de l’entreprise en France, sont les entreprises qui souffrent le plus de la concurrence déloyale des pays dits émergeants. Empêcher de délocaliser ? Oui mais cela conduit à terme aux fermetures des entreprises (ce qui pénalise d’ailleurs souvent les régions rurales).

C’est justement sur tous ces points économiques que la candidature de Ségo ne m’a apporté aucune réponse. Au contraire, Sarko a proposé la TVA sociale, système qui a, semble-t-il, été la base du succès de plusieurs pays européens. Le principe : déduire le montant de la TVA sociale des charges que payent les entreprises locales et l’ajouter à celles qui n’en payent pas (dumping social) : au final, les prix des deux types d’entreprises auront tendance à se rapprocher, sans mécanisme d’inflation.

221)
Universal Tonton
, le 01.05.2007 à 14:27
[modifier]

Et, en partie tout au moins, la culture, parent pauvre des politiques de droite, la culture qui, comme le dit Edgar Morin, “relie les savoirs et les féconde”.

(Personnellement, je me réjouis de voir la culture qui se réunit autour de Nicolas Sarkozy… Christian Clavier, Jean Reno, Doc Gynéco, Pascal Sevran, Didier Barbelivien, Véronique Genest… Miam !!!)

Aaahhh, ls revoilà les argumens historiques ! Comme quoi j’avais raison, les critiques de la GGBPO n’ont pas évoluées d’un iota en 30 ans ! Quelle attitude hautaine et méprisante pour des gens qui se disent “sociaux” et “humains” !

Excusez-nous, nous qui sommes cons et incultes, nous nous prosternons devant votre intelligence supérieure, votre grandeur et votre savoir infini !

222)
Bigalo
, le 01.05.2007 à 14:32
[modifier]

Alors ça c’est un comble, reprocher à Okazou de n’avoir pas d’argument.

Où vois-tu des arguments chez Okazou ? Il a un certain talent littéraire, qui semble suffire à certains ;-(( Sur la forme pas mal, sur le fond, essentiellement de la malhonneteté intellectuelle, des interprétations abusives, des attaques personnelles et une présentation caricaturale de ceux qui ne partagent pas ses idées, et c’est à peu près tout.

Quelques exemples :

1 – MALHONNETETÉ INTELLECTUELLE

La présentation de l’humeur tout d’abord est une pure escroquerie intellectuelle : selon les règles du CSA (bien évidemment contraires selon Okazou à la démocratie la plus élémentaire), les 2 candidats pour le second tour doivent avoir un traitement quasi identique de la part des media. En clair si Ségo participe à 2 débats, ce soit être pareil pour Sarko. Or Sarko n’a aucune envie de débattre avec Bayrou. L’applcation de la règle aurait dû conduire à l’annulation du débat Ségo-Bayrou.

Personne n’a répondu quand j’ai émis l’opinion que ce débat télévisé aurait pu être remplacé par une rencontre et/ou une conférence de presse

Trop simple, Ségo et Bayrou, tout en sachant pertinemment que ce débat n’est pas conforme à la règle, se présentent alors comme des victimes, parlent de pression et un débat est tout de même organisé.

Quelle était leur vraie motivation ?

Pour Ségo augmenter son exposition médiatique par rapport à Sarko (il y a des électeurs qui vont voter pour celui ou celle qui aura le plus parlé, tout le monde n’a pas des idées politiques précises), tout en présentant comme Sarko comme un antidémocrate faisant ainsi d’une pierre deux coups, alors que c’est elle qui sciemment n’a pas respecté les règles. Cela s’appelle tricher.

Pour Bayrou, c’est un moyen de surfer sur son résultat de premier tour, en restant au cœur de l’actualité. C’est de l’opportunisme.

Ce débat aurait dû n’avoir lieu qu’après le second tour, pour les législatives.

Quant à Sarko, ce n’est as un ange loin de là, mais faire une humeur sur sa lâcheté pour une fois que c’est lui la victime, ça pue ;-((

Citation de Atypo-60-61-62-64

« Okazou avance, sans aucune preuve, que Sarko par sa supposée mainmise sur les médias, a empéché ce débat de se tenir. Alors oui, Okazou est extrémiste sur ce coup-là »

Si tu avais appris à lire, ça t’aurait évité de déblatérer de cette manière, c’est dans mon texte.Contrairement à toi, j’ai entendu – de mes oreilles – François Bayrou interrogé sur RTL par l’inénarrable Jean-Michel Aphatie, affirmer qu’il a reçu des témoignages sur ces pressions. Sa réponse était nette et claire.

En clair l’attaque d’un adversaire politique serait une preuve ? Le Pen a accusé Sarko de ne pas être Français depuis assez longtemps : il est donc immoral qu’il se présente à l’élection présidentielle, bien sûr.

Variante : “J’ai entendu – de mes oreilles – Sarko interrogé sur XYZ par ABC affirmer que Ségo était incompétente. Sa réponse était nette et claire.”

François, tu trouverais valable ce genre d’argement pour justifier une humeur sur l’incompétence de Ségo, pas moi.

Citation de Più-74

« En réponse au commentaire N°70:

Avec les extrêmistes, on n’aura jamais le dernier mot. Très bien, tu as raison Okazou.Bonne fin de journée et surtout bonne continuation ! »Voilà l’exemple typique du gars qui n’a rien à dire d’autre qu’il n’a rien a nous dire.De deux choses l’une, Più, ou bien je dis des conneries et alors c’est à toi de les dénoncer en les démontant et en exposant ce qui te fait dire que ce sont bel et bien des conneries, ou bien je n’en dis pas ou tu ne peux les démonter et ton « commentaire » est superflu. C’est comme ça que ça fonctionne, un débat.

Tout le monde n’a pas nécessairement envie de consacrer son temps à te répondre point par point

Citation de Charles-90

« « Pour revenir à l’humeur du jour et à tous ces commentaires anti sarko, je dirais aussi que je vote pour lui pour éviter une nouvelle montée du FN. »

Sûr que pour éviter une montée du FN il faut voter au plus près du FN. Pas au plus loin. Pour éviter les brisants, il faut naviguer au plus près d’eux. On les voit mieux !

En 1974, Le Pen a fait 0,74% à la présidentielle ; en 1988, 14,37% (référence : tempsperdu.fr)

Je ne crois pas que le nombre de racistes et antisémites ait été multiplié par 20 en si peu de temps. L’explication est ailleurs :

Entretemps, Mitterrand que les scrupules n’étouffaient pas, a mis en place la proportionnelle en 1986 aux législatives pour légitimer le Front National et tenter d’empêcher ainsi la droite classique d’avoir la majorité absolue. Résultat, l’extrême-droite qui n’avait jamais atteint 1% entre 1962 et 1981 a fait 9,9% en 1986 ! (référence : francepolitique.free.fr)

Compte tenu du système de financement des partis, avec 10 à 17% des voix depuis près de 20 ans, c’est un véritable pactole qui se déverse sur le Frant National

Il s’agit principalement d’un vote protestataire (beaucoup d’ouvriers, d’artisans, …). Si le fait de parler de sécurité (qu’il s’agisse de Sarkozy ou de Royal) permet d’abaisser le score du Front National en ramenant des électeurs vers des partis plus respectables, tant mieux.

2 – INTERPRETATIONS ABUSIVES

L’histoire de l’outing par exemple.

Je pourrais donner d’autres exemples (les yfôpa est le plus simple, sans devoir se taper la corvée de relire tous les commentaires d’Okazou), mais je n’ai pas envie de passer la journée sur ce commentaire.

3 – ATTAQUES PERSONNELLES

Si tu connaissais mieux la réalité de la politique en France, ToTheEnd,

Pète un coup, t’es tout pâle. Ça ira mieux, tu verras.

Tu crois sérieusement répondre par ces deux pauvres petites lignes creuses ? Ta vision de la démocratie est à la fois faiblarde et grossière

Vous en voulez d’autres ?

4 – PRÉSENTATION CARICATURALE

Tout le commentaire 70 sur les Yfôpa (en gros tous ceux qui ne sont pas d’accord avec lui), quelques extraits :

Selon les « Yfôpâ », on ne doit pas parler politique sur cuk.ch.

Bien sûr qu’on doit pouvoir parler politique sur Cuk. Ce qui est inattendu c’est d’avoir offert une humeur sur ce thème à Okazou, pour moi l’équivalent à gauche d’un militant du Front National.

On ne doit pas critiquer les Américains qui nous ont libéré (en fait, ce sont les Alliés – 50 % d’Américains – et les Russes, l’autre mâchoire de la tenaille)..

Il y a eu en tout et pour tout un argument sur le thème de la libération par les Américains (charles 24) mal interprété par pter 54 qui a traité charles de raciste, alors que celui-ci n’avait attaqué que le nazisme.

la guerre en Irak est une erreur mais qu’il faut malgré tout maintenir un lien fort avec les Etats Unis (sans qui je le rappelle nous parlerions allemand aujourd’hui).

Ce même charles dit explicitement que la guerre en Irak est une erreur et qu’il faut garder une relation forte «malgré tout» avec les États Unis. On est loin de la présentation qu’en fait Okazou.

On ne doit pas penser que les Américains sont les méchants puisque ce sont les Arabes qui le sont.

Si on est pas d’accord avec Okazou, on est forcément raciste, même quand est Noir soi-même.

Quant aux Arabes qui seraient les méchants, qui a dit cela ? Personne. Le même Charles a parlé du Hezbollah. Personnellement je suis d’accord avec lui, mais je pense aussi que les gouvernements successifs en Israël ne valent pas mieux. La façon dont les Palestiniens sont traités me rappelle trop l’apartheid. Sans parler du mur de séparation, ni de la destruction du Liban l’été dernier sous prétexte qu’un soldat avait été enlevé.

Là encore si Israël n’avais pas toujours eu un soutien inconditionnel ou presque des États-Unis, on n’en serait pas là.

Mais j’oubliais, moi qui suis sans aucun doute classé par Okazou parmi les yfôpa, je suis incapable de dire du mal des États-Unis, bien sûr. Un moment d’égarement sans doute.

On ne doit pas envisager un accord entre centre gauche (Ségo) et centre droit (Bayrou),

Qui a dit cela ? La seule chose contestable est l’exigence, contraire aux règles du CSA, d’un débat télévisé, qui est en l’occurrence une tricherie.

CONCLUSION

Je persiste et signe : c’est une curieuse idée d’avoir offert une tribune politique à Okazou, extrêmiste malhonnête qui manie l’anathème, les attaques personnelles, la malhonneteté intellectuelle et masque sous un certain talent littéraire l’absence d’arguments respectables.

223)
ocas
, le 01.05.2007 à 14:51
[modifier]

@ ocas

Mouais, mais bon, les publicitaires c’est pas une référence non plus :-) Ils voteraient socialistes s’ils ne pouvaient gagner autant de fric à te faire prendre des vessies pour des lanternes :)

@ Dan DT

Séguéla est loin d’être pour moi un idôle….

mais pour le symbole je trouve ça pas mal! ;-)

Citation de ocas

Le publicitaire Jacques Séguéla, qui avait participé aux campagnes électorales de François Mitterrand, a annoncé mardi qu’il voterait pour Nicolas Sarkozy au second tour de l’élection présidentielle, après avoir voté pour Ségolène Royal au premier. “Ségo m’a fait rêver et Sarko l’a fait”, a ajouté en forme de slogan le publicitaire âgé de 73 ans, qui revendique la formule “La force tranquille”, choisie lors de la campagne victorieuse de François Mitterrand en 1981.

C’est marrant ocas.Il y a deux jours, ce type aurait été le roi des cons parce que de gauche, et maintenant, tu le cites en exemple.Qu’est-ce qu’on rigole mon pote!

Alors là, si ce n’est pas de la mauvaise foi, mon pote….., c’est quoi? De la dialéctique révolutionnaire?

224)
Bigalo
, le 01.05.2007 à 15:04
[modifier]

Pour compléter le message précédent, encore un exemple de la malhonneteté chronique de Okazou :

1 – Le président de la République actuel a été élu par une majorité de voix de gauche et n’a gouverné (Raffarin puis Villepin – et Sarkozy omniprésent comme premier ministre bis) qu’à droite et durement à droite, contrairement à tout esprit et toute logique démocratiques. Ça t’arrange de l’oublier ?

Dans la Vème République, le Président n’est réellement au pouvoir que s’il détient une majorité à l’Assemblée. Sinon il y a cohabitation.

Or dans la foulée, les électeurs ont donné à Chirac une majorité absolue de droite. Il est donc logique qu’il ait mis en place une politique de droite. S’il avait voulu faire une politique de gauche, les textes n’uraient pas été votés, en l’absence de majorité correspondante.

Accessoirement, si la situation inverse (Jospin élu avec une majorité de voix de droite contre Le Pen) s’était présentée, quelqu’un croit-il sérieusement que Jospin aurait droitisé sa politique ?

225)
pat3
, le 01.05.2007 à 15:08
[modifier]

Si en France, les entreprises du CAC ont très probablement les moyens de ne pas délocaliser, tout du moins celles qui ne sont pas sujettes à la concurrence internationale. On peut tout de même soulever deux questions/remarques :

– je ne sais plus qui disait cela lors d’un débat, mais les délocaisations, si elles sont très médiatisées pour le problème “moral” qu’elles soulèvent, sont responsable d’une part très faible du chômage en France.

– si les profits des très grandes entreprises françaises ont augmenté, n’est-ce justement pas parce qu’elles ont augmenté les marges en délocalisant ? Attention, je ne dis pas que c’est “moral”, je dis qu’il faut peut-être nuancer les propos “méchantes entreprises qui délocalisent alors qu’elles font plein de bénef”.

Je crois qu’il faut être clair sur sa position. La plaie actuelle du capitalisme, la baisse du pouvoir d’achat et la situation économique terrible des salariés n’ont q’une cause: le passage de 10 points des bénéfices des entreprises du réinvestissement dans l’entreprise à la valorisation boursière. Dans le premier cas, tout le monde en profitait, dans le second, seuls les actionnaires en profite. Le même discours a été tenu pour l’allongement du temps de cotisation pour les retraites, qui n’a qu’une seule cause: le reversement des pensions des retraités anglais et suisses qui partaient massivement à la retraite et dont la pension est un manque à boursicoter qu’il fallait à tout prix combler en Europe en forçant l’épargne des pays qui ne l’avait pas déjà forcé. Et c’est tout.

Quand le capitalisme prend le virage boursier qu’il a pris ces presque trente dernières années, c’est-à-dire le virage spéculatif, toutes les sociétés doivent être fragilisées et insécurisées pour que chaque individu veuille se protéger en épargnant et permettent ainsi aux investisseurs de boursicoter. La bourse ne fabrique pas d’argent, et pour pouvoir spéculer sur les valeurs de l’économie de l’immatériel comme elle l’a fait, elle a dû aller chercher son argent dans les poches des entreprises et des salariés, par rebond.

C’est tout simplement une stratégie à échelle mondiale, élaborée dans les différents G8 et organisée par la Banque Mondiale qui dicte ses lois aux pays riches (via la Banque Européenne pour nous, qui a préconisé une harmonisation du système des retraites dont on a vu l’application en France, pour ne donner que cet exemple), et le FMI qui dicte ses lois aux pays émergents (on vous aide, mais vous privatisez tous vos services, de manière à ce que nos entreprises puissent investir et faire du profit chez vous à long terme, quitte à ce que vous y perdiez toute souveraineté, mais ça, ça nous arrange, ça vous assujettit ad vitam – j’appelle ça la colonisation économique).

Donc, Universal Tonton, soit tu ne sais pas cela, soit tu ne veux pas le savoir, mais on ne peut discuter gentiment des conséquences locales de cette stratégie mondiale sans dire si on est d’accord ou pas avec elle. Moi, je ne le suis pas, et c’est de ce point de vue que je critique les pseudos raisons économiques qui nous sont assénées.

De longue date, un économiste américain comme Tobin (très loin d’être un socialiste) a proposé de moraliser la capitalisation boursière en taxant les transactions au profit des états, mais cela, qui représenterait 1 pour cent du bénéfice des transactions, est inimaginable pour les places boursières et les gros investisseurs: c’est dire en quelle estime ils tiennent la société et les gens qui la composent. Elle n’est que l’organisme sur lequel ils plantent leur dard de parasite et qu’ils dirigent au mieux de leurs seuls intérêts.

Il y a plusieurs milliers d’emplois vacants et on ne trouve personne pour les prendre. Rien n’est fait (du moins pas assez) pour motiver/inciter les gens à travailler (ce que propose Sarkozy avec les heures sup).

Il faut se pencher sur les conditions d’application de ces propositions, sur leur réalité de terrain; déjà, aujourd’hui, on fait dans le tertiaire des heures sup qu’on ne veut pas faire et qui ne nous sont pas payées (si tu as une caissière, une vendeuse ou un vendeur dans tes connaissances, pose lui la question – c’est ce que j’ai fait), mais le plus souvent sont récupérées non pas au moment voulu par l’employé, mais au moment qui arrange l’employeur.

Où sera le choix pour l’employé quand ses heures sup seront institutionnalisées?

À chaque rachat d’une maison-mère par une plus grosse multinationale, les contrats de travail des salariés sont revus à la baisse – plus d’intéressement individuel, par exemple (du coup, quand on bosse, on assume le chiffre de ceux qui ne bossent pas – je croyais que travailler pour les “fainéants” était le mal de la seule administration?); – les objectifs de vente croissent d’une année sur l’autre (pas la population ni ses salaires). Un bon vendeur de mes connaissances (chez Planet Saturn, magasin d’électroménager) a vu son salaire baisser de 15000fr français à 9000 en moins de dix ans, au fur et à mesure que les objectifs de vente augmentait (mais son crédit, lui, n’a pas baissé, et il doit maintenant payer sa maison sur 25 ans au lieu de 15). Aujourd’hui, il passe son temps en congés-formation acquises de longue lutte auprès de son employeur (qui, au bout de trois demandes motivées, est encore obligé – mais pour combien de temps – de les lui donner) en essayant de se reconvertir dans la production vidéo (son hobbie – mais le marché, dans ce domaine, n’est pas tendre).

Crois-tu que les retraités américains qui reprennent le travail après leur retraite ont le choix? Non. Et crois-tu que les bas salaires actuels, qui auront connu qui plus des périodes plus ou moins grandes de chômage, auront le choix de partir ou non à la retraite? Non plus.

Quelles mesures du programme Sarkozy tiennent la route face à cette réalité? Comment croire un instant à sa fibre sociale quand on voit son bilan à l’intérieur (où est le positif), quand on voit (c’est inédit, il me semble), que des magistrats osent s’opposer publiquement à lui parce qu’ils craignent un assujettisssement de la justice à l’intérieur (et on a déjà vu le parapluie ouvert par Chirac à ses amis, Guy Drut, etc. et à lui-même)? Quel candidat dit qu’il faut que les entreprises rendent des comptes sur l’argent public qu’elles reçoivent? Que les aides aux entreprises ne doivent plus être distribuées unilatéralement, mais en fonction de la taille et de l’état de l’entreprise (en croissance)?

Alors c’est peut-être, certainement même, difficilement réalisable, mais je n’ai aucun autre espoir de voir ces questions se poser un jour chez Sarkozy, pour qui l’argument premier est la menace, en privé comme en public, la stigmatisation, et j’en passe…

Et je n’ai rien dit sur la politique sociale, l’éducation et la recherche (je suis enseignant-chercheur en sciences humaines), mais j’ai déjà été trop long.

226)
François Cuneo
, le 01.05.2007 à 15:14
[modifier]

Alors là, si ce n’est pas de la mauvaise foi, mon pote….., c’est quoi? De la dialéctique révolutionnaire?

Tu m’excuseras, je réagissais à ton commentaire 208, pas au 212 que je n’avais pas encore lu. Je n’arrive plus à suivre.

Mais il n’empêche: Séguéla était un sale con de gauchiste pour toi hier encore, le fait qu’il vienne vers Sarko devrait plutôt t’inquiéter que te faire marrer.

Moi, je n’aime pas trop voir les cons se rallier à ma cause…

En tout cas, je ne m’en vanterais pas, et je n’en ferais pas un symbole.

Paf… Oh purée que c’est beau ce que j’ai écrit:-)

229)
coacoa
, le 01.05.2007 à 15:35
[modifier]

Aaahhh, ls revoilà les argumens historiques ! Comme quoi j’avais raison, les critiques de la GGBPO n’ont pas évoluées d’un iota en 30 ans ! Quelle attitude hautaine et méprisante pour des gens qui se disent “sociaux” et “humains” !

Excusez-nous, nous qui sommes cons et incultes, nous nous prosternons devant votre intelligence supérieure, votre grandeur et votre savoir infini !

M’enfin, Universal, si la culture n’est pas l’apanage des gens de gauche, je te le concède (d’ailleurs, le ministère de la culture a été créé par Malraux sous De Gaulle), tout de même…

En France, comme en Suisse, comme en Belgique (où j’ai étudié), l’éventail et l’importance de l’offre culturelle sont plus importants dans les programmes de gauche que dans les programmes de droite.

Tu peux faire preuve de mauvaise foi si cela te chante, mais sur ce coup-là, il ne faut pas me la raconter.

Je me bats au quotidien depuis la fin de mes études (études artistiques en grande partie subventionnées par l’Etat, comme pour un universitaire, sous l’impulsion des mouvements de gauche, d’ailleurs) pour faire exister mon travail artistique. Je sais, dans ce domaine, où se trouve la majorité des défenseurs d’une culture pointue et subventionnée afin que le plus grand nombre puisse y avoir accès !

En France, n’est-ce pas Jack Lang qui a fait doubler le budget du ministère de la Culture en 82 ? N’est-ce pas sous son impulsion que la France a vu se développer, à l’époque, le plus formidable vivier culturel d’Europe ? Les gouvernements de gauche ont soutenu la création de centres culturels régionaux, de centres d’arts vivants dans les 4 coins de la France, suscitant l’admiration des artistes ailleurs en Europe.

Je le répète, il se trouve des politiciens (et des gens) de droite non seulement cultivés mais engagés. Dans le Canton de Fribourg, en Suisse, par exemple, Isabelle Chassot est la personnalité politique qui aura le plus soutenu un art professionnel à la portée de la majorité des bourses. Toutefois, je le redis, la majorité des gouvernements de droite en Europe réduisent les budgets des enveloppes culturelles une fois installés, ou alors en changent les affectations.

Je crois personnellement que l’idée défendue par Sarkozy de rapprocher le Ministère de la culture avec l’Education Nationale est une erreur. Ce sont des domaines reliés, j’en conviens, mais les distinguer a été fondamental (grâce à Malraux, je répète), pour la démocratisation culturelle en affirmant son autonomie.

Quant à mon attitude “hautaine et méprisante”, excuse-moi. Je n’ai jamais dit que “vous étiez cons et incultes”. Je dis que si je soutiens fondamentalement une culturelle populaire, je ne défends certainement pas celle qui est représentée par les “people” qui se rassemblent autour de Nicolas Sarkozy. Julie Lescaut n’est pas Manon Lescaut, tout de même, un peu de sérieux !!!

Alors tu peux me railler, mais j’ai la culture en très très haute estime. Et je ne crois pas que c’est mépriser les gens que de leur proposer une alternative à la Chance aux chansons de Sevran ou aux Bronzés 3.

D’ailleurs je vous invite à lire cette lettre d’Ariane Mnouchkine, fondatrice du Théâtre du Soleil, un lieu formidablement populaire, où l’art se pratique à hauteur d’homme (et de femme, bien entendu). Désolé de paraître “hautain” en préférant cette parole-là à celle de Christian Clavier.

230)
pat3
, le 01.05.2007 à 15:43
[modifier]

bq%Bigalo 225%. 1 – MALHONNETETÉ INTELLECTUELLE

La présentation de l’humeur tout d’abord est une pure escroquerie intellectuelle : selon les règles du CSA (bien évidemment contraires selon Okazou à la démocratie la plus élémentaire), les 2 candidats pour le second tour doivent avoir un traitement quasi identique de la part des media. En clair si Ségo participe à 2 débats, ce soit être pareil pour Sarko. Or Sarko n’a aucune envie de débattre avec Bayrou. L’applcation de la règle aurait dû conduire à l’annulation du débat Ségo-Bayrou.

%%

Non, sur ce point (pour le reste, la verdeur du langage d’Okazou n’engage que lui, et je continue de croire qu’elle ne sert à rien et dessert son propos). Ce qui sanctionne le CSA, c’est le temps de parole, pas la forme, et que je sache, un tel équilibre a été proposé à Sarko sous la forme d’une conférence de presse ou d’une tribune.

Bien sûr que le débat est une ruse – mais à n’être pas rusée, que ferait-elle là, Ségolène? Et, si cette ruse ne peut qu’être préjudiciable à Sarko, elle permet à Ségo d’exposer plus encore ses idées? Il y a mal à celà? Enfin, Sarko, en traitant ce débat de petite finale, montre une nouvelle fois son mépris à l’égard de ses concurrents, mais ça n’est que l’enième avatar de ce trait de caractère.

231)
Dan DT
, le 01.05.2007 à 15:45
[modifier]

@ pat3

Plus c’est long plus c’est bon :-) Que je sois d’accord avec toi .. ou pas n’est pas la question, avec toi “au moins” c’est instructif et pas dénué de sens ou d’arguments

Merci de continuer tes analyses

N’empêche qu’il y a du boulot et que personne n’en veut, je parle même pas des grosses sociétés mais de TOUS les emplois dans constructions par exemple où il y a une très forte demande et comme on en veut pas c’est pas grave, c’est les ouvriers des pays de l’est qui viennent.

Ca me fait penser aux années 50 ou les italiens (en autres) venaient travailler dans nos mines Un genre de délocalisation à l’envers quoi

C’est vrai que ce n’est pas valorisant de faire maçon pendant 35h, on gagne moins qu’au chômage, si par contre on peut faire +d’heures si on en a envie/besoin …

Quand à la taxe Tobin, c’est très bien mais comment l’imposer ? C’est un rêve :(

Mais bon, je ne suis que l’avis d’un p’tit sans connaissances “spéciale” ni diplôme qui à toujours travaillé et presque à la retraite, donc le ouvoir d’achat qui se dégrade je connais hélas :(

Comme je l’ai dis je sais plus dans quel sujet, les socialistes et les syndicats on fait beaucoup mais c’était il y a 50 ans et ils n’ont pas évolués et ne se sont pas adaptés aux critères actuels. Si on les écoutait les startup n’auraient pu exister.

Mais je sais pas tout sur tout, d’où le plaisir de te lire :-)

232)
Dan DT
, le 01.05.2007 à 15:52
[modifier]

En clair si Ségo participe à 2 débats, ce soit être pareil pour Sarko. Or Sarko n’a aucune envie de débattre avec Bayrou. L’applcation de la règle aurait dû conduire à l’annulation du débat Ségo-Bayrou%

Bien sûr que le débat est une ruse – mais à n’être pas rusée, que ferait-elle là, Ségolène? Et, si cette ruse ne peut qu’être préjudiciable à Sarko, elle permet à Ségo d’exposer plus encore ses idées? Il y a mal à celà? Enfin, Sarko, etc …

Toi tu es socialiste :-))

Quand on dit Sego, Segolaine pour la candiate de gauche et Sarko/Bayrou pour les autres on voit ou sont les affinités :-))

233)
Bigalo
, le 01.05.2007 à 16:12
[modifier]

Ce qui sanctionne le CSA, c’est le temps de parole, pas la forme, et que je sache, un tel équilibre a été proposé à Sarko sous la forme d’une conférence de presse ou d’une tribune.

C’est plus compliqué que cela, pat3. Voici un extrait d’un article Libé de vendredi, «L’absurdité des règles duCSA» :

«Depuis le 9 avril, et jusqu’au 6 mai, c’est l’égalité stricte et aux mêmes horaires : une minute de Sarkozy à 20 heures égale une minute de Royal à 20 heures».

Par conséquent, selon les règles en vigueur, une conférence de presse de Sarko, ou une tribune n’équivaut nullement à un débat Ségo-Bayrou.

Que ces règles soient contestables, voire absurdes, comme le dénonce Libé, peut-être, mais en principe, en démocratie, les candidats sont censés les respecter, quitte à les modifier pour l’élection suivante s’ils ont été élus, et non les bafouer ouvertement, en traitant de non-démocrate celui qui les respecte !

234)
Bigalo
, le 01.05.2007 à 16:24
[modifier]

Toi tu es socialiste :-))

Quand on dit Sego, Segolaine pour la candiate de gauche et Sarko/Bayrou pour les autres on voit ou sont les affinités :-))

Le premier paragraphe que tu attribues à Pat3 est de moi, et j’emploie effectivement Ségo, et Sarko, qui me semblent des diminutifs équivalents.

Quant à la conclusion, il faudrait savoir : je serai socialiste selon toi, et sarkozyste selon Okazou ;-((

Je suis avant tout écolo. L’argument dont je me suis senti le plus proche ces derniers jours est celui-ci (commentaire 76 de l’humeur Allez, encore une couche, pour ceux qui n’aiment pas (MAJ 10:04)

Il est impossible de convaincre un libéral pur jus (et même les autres d’ailleurs) de l’inadéquation entre une production/consommation/gaspillage infini et un univers forcément fini. A fortiori à l’échelle d’une petite planète en orbite autour d’un petit soleil quelque part en bordure de notre galaxie… Mais ce concept est trop abscons pour leur petite cervelle égoïste et/ou naïve.

Il est physiquement impossible de faire partager ce mode de vie au quart de la population qui n’en dispose pas aujourd’hui. Mais ce n’est pas grave ! Just do it comme dit le crédo !On aura beau le leur dire sur tous les tons avec tous les rapports possibles et films imaginables… rien n’y fera. Il n’est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir ! Et la cécité, c’est comme la connerie chère à Audiard, à ce niveau là ça devient gênant. Ha ! chers zamis… la croissance ! LA CROISSANCE, vous dis-je, LA CROISSANCE ! on dirait du Molière…Bande d’abrutis !

235)
ocas
, le 01.05.2007 à 16:27
[modifier]

… j’ai la culture en très très haute estime. Et je ne crois pas que c’est mépriser les gens que de leur proposer une alternative à la Chance aux chansons de Sevran ou aux Bronzés 3.

Certes, je ne suis pas non plus très fan des “œuvres” que tu cites, mais, question naïve: Le degré de la “culturitude” serait-il inversement proportionnel à l’audience at au succès commercial?

En France, comme en Suisse, comme en Belgique (où j’ai étudié), l’éventail et l’importance de l’offre culturelle sont plus importants dans les programmes de gauche que dans les programmes de droite.

Le subventionnement général de tout et, quelquefois, de n’importe quoi est-il vraiment le rôle de l’état? Ne devrait-on pas plutôt favoriser fiscalement le mécénat privé (oh, le vilain mot..)?

New York et Londres n’offrent-elles pas un vivier culturel au moins tout aussi “formidable” que le doublement du budget de l’acro à la flute de mousseux? ;-)

236)
Dan DT
, le 01.05.2007 à 17:12
[modifier]

@ Bigalo

Corrigé :-)

Heu pour Okasou, celui qui n’entre pas dans sa ligne de pensée est de droite :-)

Tu dois être écolo tendance “centriste”, c’est la mode pour le moment le centrisme décalé gauche ou droite :-)

Mais ça se soigne :-)

237)
coacoa
, le 01.05.2007 à 17:15
[modifier]

Je vais t’étonner ocas, mais je comprends bien ce que tu dis, c’est justement les principaux “reproches” faits aux artistes et que j’entends souvent.

Le degré de la “culturitude” serait-il inversement proportionnel à l’audience at au succès commercial?

Non. Par contre, les médias, et principalement la télévision, nous induisent souvent en erreur. Est jugé “succès”, par exemple, une pièce de théâtre parisienne avec Michèle Bernier à l’affiche parce qu’elle occupe tous les samedis le plateau d’Arthur sur TF1. Par contre, où a-t-on parlé, à la télévision, de “La Chambre d’Isabella” de la needcompany, une pièce de théâtre formidable, une révélation du Festival d’Avignon et qui tourne dans le monde entier depuis plus de 3 ans, remportant partout un formidable succès ? C’est une pièce magnifique, populaire, avec une audience incroyable, mais on n’en parle pas à la télé.

J’ai plein d’exemples de la sorte pour qui veut.

Le subventionnement général de tout et, quelquefois, de n’importe quoi est-il vraiment le rôle de l’état? Ne devrait-on pas plutôt favoriser fiscalement le mécénat privé (oh, le vilain mot..)?

Le mécénat privé doit être un partenaire, mais certainement pas remplacer l’état. Favoriser fiscalement le mécénat, c’est une idée qui me plaît, mais dégager l’état de cette responsabilité, c’est à mon sens peu considérer la culture, culture qui, entre nous soit dit, a toujours été au coeur des grandes civilisations humaines. L’état a un rôle primordial parce qu’il permet l’accès à la culture au plus grand nombre et garantit l’indépendance de l’artiste (qui, pour résumer, n’est pas obligé de libérer du temps de cerveau disponible pour Coca-Cola).

Par contre, je vais peut-être t’étonner, mais je suis favorable à un “mandat” de l’état vis-à-vis de l’artiste, un mandat clair et public qui indiquerait ce que l’état peut attendre en contrepartie de la subvention (genre, pour un théâtre, un pourcentage de pièces d’auteurs vivants ou l’assurance d’engagement de jeunes ou de vieux acteurs, un pourcentage de pièces pour jeune public, etc… Plus la subvention étant élevée, plus les exigeances étant fortes…).

New York et Londres n’offrent-elles pas un vivier culturel au moins tout aussi “formidable” que le doublement du budget de l’acro à la flute de mousseux?

Heu… Eh bien, nous pouvons distinguer deux ou trois choses. Au niveau théâtral, par exemple, New York ne brille guère par son originalité. Pour un wooster group, combien de comédies musicales ultra commerciales ? C’est du divertissement, certes, mais si nous parlons de culture, disons que je préfère “Les Misérables” version Hugo plutôt qu’Andrew Lloyd Weber. La nécessité du “rendement” n’est pas conciliable avec l’idée de culture, en tout cas pas au sens stricte (il est cependant prouvé qu’un euro investi dans la culture en rapporte 7 à la collectivité).

EDIT : Un franc investi dans la culture en rapporte 3 à la collectivité :-)) J’ai exagéré…

Au niveau des arts plastiques, à New York, c’est différent, mais si tout finit par arriver à New York, depuis quelques années, ce n’est plus de là que partent les courants. Idem pour ce qui est de la création musicale.

A Londres, au niveau théâtral comme plastique, la situation n’est pas franchement formidable non plus. Comédies musicales, “Les Misérables – The Musical” encore et encore, Harry Potter nu sur la scène, mais des auteurs importants comme Pinter ou Edward Bond sont toujours montés avec peine.

La scène des arts vivants aujourd’hui est en effervescence à Berlin, Madrid, Bruxelles, pas dans la City ni dans la Big Apple. Je te l’accorde, on peut, dans ces villes, tout voir. Mais ce n’est pas forcément là “que ça se passe”.

Je peux t’assurer que ce qu’a permis “l’accro à la flûte de mousseux” en France est prodigieux. Et ce ne sont pas les milliers d’adeptes de la Fête de la Musique qui diront le contraire.

N.B. Pour en revenir à la needcompany, elle bénéficie de l’aide extraordinaire du gouvernement flamand, comme d’autres troupes qui rayonnent dans le monde entier (les ballets C de la B, TG Stan, Ultima Vez). Les flamands ont compris qu’ils avaient tout à gagner en soutenant des “ambassadeurs culturels” qui représentent la Flandre autour du monde, mais pas seulement. Ainsi j’ai assisté à une représentation de “Iets op Bach” de Alain Platel (une pièce contemporaine, extrêmement “pointue”) dans une salle communale de Flandre, devant un public archi populaire. A la fin, tout le monde s’est levé en applaudissant à tout rompre. Le public, quel qu’il soit, pour peu qu’on le considère, est mille fois plus ouvert à la culture qu’on aime à le faire croire. Il faut deux choses : garantir un accès et permettre la qualité.

238)
Dan DT
, le 01.05.2007 à 17:21
[modifier]

Le public, quel qu’il soit, pour peu qu’on le considère, est mille fois plus ouvert à la culture qu’on aime à le faire croire. Il faut deux choses : garantir un accès et permettre la qualité.

Une troisième chose la connaissance de l’existence, comment veux-tu qu’on aille voir un spectacle si personne n’en parle, c’est ça qui est triste :( Ah, si vous étiez sponsorisé par un boisson pétillante ou une chaîne de télé alors là on saurait …

239)
coacoa
, le 01.05.2007 à 17:35
[modifier]

Une troisième chose la connaissance de l’existence, comment veux-tu qu’on aille voir un spectacle si personne n’en parle, c’est ça qui est triste :(

Oui. Il faut regarder les invités des émissions de télé “à la mode” (Ruquier, Ardisson, Arthur, Bern,…). TOUS ont à vendre quelque chose.

Pourquoi n’y a-t-on jamais invité Omar Porras, par exemple, qui chaque année présente à Paris et en province des spectacles qui font salle comble, et qui a remporté un énorme succès à la Comédie Française il y a peu ?

Pas assez people ?

Pas assez trash ?

Soit, Cervantès est moins sexy que Paris Hilton, mais surtout, il n’a rien à vendre. Pas de pression possible sur la chaîne (vous croyez que les artistes Universal sont sur toutes les chaînes parce qu’ils chantent mieux que les artistes des labels indépendants ?). Qui plus est, le patron de TF1 nous l’a rappelé, l’addiction à l’intelligence n’est pas vendeuse.

Enfin, en même temps, si c’est ainsi, c’est sans doute “parce que nous le valons bien”.

240)
alec6
, le 01.05.2007 à 17:35
[modifier]

@ OCAS 235

Juste une petite remarque concernant les subventions et le mécénat. Tu n’as pas tout à fait tort… à un détail près cependant : la mentalité des chefs d’entreprises anglo-saxons et principalement des américains n’a rien à voir avec celle des français. Si jouer le mécène est une tradition outre atlantique, elle ne l’est pas chez nous. Le mythe du “self-made man” (dont on peut discuter, mais c’est un autre sujet), joue dans ce sens là. Essaye en France d’aller voir une entreprise et son PDG ou un banquier en lui disant que tu as une idée formidable à développer, mais pas un kopeck pour le faire et effectue la même démarche 6000 km à l’ouest de Paris. La différence sera flagrante et la cause n’est pas à chercher du côté des rmistes qui en profitent ou de l’Etat qui fait tout… Non, les mentalités sont à la base différentes (même s’il faut nuancer…). Ici les grands chefs d’entreprises veulent bien que l’on prenne des risques, du moment qu’eux même n’en prennent pas. Un peu comme la guerre des tranchées, les officiers généraux se pavanent à l’arrière, pendant que les pioupious se font trouer la peau sur le front…

Mais il est plus facile de dénoncer l’Etat, ses aides, ses impôts, ses taxes et son interventionnisme que de changer les mentalités de l’ouest parisien !

241)
coacoa
, le 01.05.2007 à 17:40
[modifier]

Avec ça, j’avais une journée de congé et j’ai passé mon temps à écrire sur cuk… Pfiou… Si après ça on dit encore que les jeunes ne s’intéressent pas à la politique :-))

242)
Bigalo
, le 01.05.2007 à 17:43
[modifier]

@ Bigalo

Corrigé :-)

La correction n’était pas nécessaire; En plus elle n’est pas bonne ;-))))

Ce que tu cites n’est pas intégralement de moi : il s’agit d’un extrait d’un commentaire de pat3 (230) me citant. Le premier paragraphe est de moi, le second de lui.

Mais cela n’a pas grande importance ;-)))

243)
ocas
, le 01.05.2007 à 17:47
[modifier]

@ cocoa

Merci pour ta réponse! Sincérement bravo, on sent un vrai professionnel et, surtout, un passionné.

C’est la première fois que on ne me rétorque pas CAC40, Sarko facho lâche etc.

244)
François Cuneo
, le 01.05.2007 à 17:52
[modifier]

Avec ça, j’avais une journée de congé et j’ai passé mon temps à écrire sur cuk… Pfiou… Si après ça on dit encore que les jeunes ne s’intéressent pas à la politique :-))

Moi je ne peux plus là, pas le temps.

Entre la préparation du spectacle et le tout venant habituel, les écritures d’articles entre midi et deux heures, je ne peux plus suivre, et prendre le temps de répondre à chacun.

Ne croyez surtout pas que c’est:

• parce que les vieux ne s’intéressent pas à la politique

• parce que je n’ai plus d’arguments

Il faudrait tous les développer, les vôtres, d’arguments, et ce n’est simplement plus possible.

En plus, parfois, je suis si las…

245)
ocas
, le 01.05.2007 à 17:57
[modifier]

la mentalité des chefs d’entreprises anglo-saxons et principalement des américains n’a rien à voir avec celle des français

Surtout ils peuvent pratiquement tout déduire des impôts…Propose ça aux patrons français, ils vont marcher! C’est humain, quand le fisc “prend” t’as plus le contrôle de tes $, si tu peux choisir t’as l’impression de maîtriser….

Et ça revient pratiquement au même

247)
alec6
, le 01.05.2007 à 18:39
[modifier]

@ Bigalo… merci.
Il faudra d’ailleurs que je prépare une humeur sur le sujet un de ces jours.

Quelques points à traiter :
– Déplétion et énergies fossiles : on s’en rapproche à grands pas, le gaz devrait être le premier choc, suivi par le pétrole. Pour certains spécialiste de l’ASPO le peak oil a été atteint fin 2005. A développer
– Réchauffement climatique : le GIEC rend cette semaine la troisième partie de son rapport 2007 (le 4e du nom). Première partie, constat, modèles et prévisions ; deuxième partie, conséquences sur l’environnement (climat, biodiversité, montée des eaux, déplacements humains, famines, conflits…) et en troisième partie les propositions pour lutter contre (actuellement en cours d’élaboration). A développer.
– Que fait-on aujourd’hui ? Que devrions nous faire demain ?

Sur ce dernier point, le constat est rude. La France pour ne citer qu’elle s’est donnée pour objectif le fameux plan “facteur 4” qui consiste à diviser par 4 nos émissions de GES (gaz à effets de serre) d’ici 2050. La solution est simple : division par deux des gaz émis et division par deux de la consommation (2×2=4). Or, comme tout le monde a pu le constater le sujet était absent de la campagne, d’un côté comme de l’autre (tu vois Mackloug, je te rejoins dans ton analyse du programme de Ségolène).

Business as usual. La croissance et la science nous sauveront ! Amen ! Mais la réalité physique est plus sévère.

Quelques mythes à descendre au passage : les bio carburants, les OGM, l’hydrogène, le développement durable (c’est une excellente idée, mais qu’il fallait mettre en place dès… la fin du XVIIIe siècle… raté !), l’enfouissement du CO2, la voiture électrique, la Prius, le recyclage, le problème de l’eau, le gaz, le charbon… Au risque de surprendre certains le nucléaire a un statut à part : s’il faut choisir entre le nucléaire et le renouvelable + les économies d’énergies, yapafoto. Mais s’il faut choisir entre le nucléaire, le barrage des trois Gorges et la centrale au charbon… le nucléaire est de loin la moins mauvaise des solutions. Loi des 5C (c’est con et c’est comme ça). A développer encore !

En dernière analyse : le capitalisme est-il à l’origine de tout cela ? Faut-il le clouer au pilori pour sauver la planète et les bientôt 7 milliards de clampins qui la peuplent ?
Même pas, comme je l’ai déjà expliqué avant et ailleurs dans une autre humeur, le communisme, le socialisme et cie se sont tout autant foutu de l’environnement que son concurrent à la main invisible (Adam Smith), la schlage en plus. La rentabilité/productivité de l’un n’a rien à envier au stakhanovisme de l’autre…
Faut-il alors retourner à l’age de pierre pour nous sauver ? Non, mais si on continue comme ça on y retournera sans l’avoir demandé. Les problèmes énergétiques qui s’annoncent d’ici quelques petites années et peut-être même avant, vont exacerber les tensions internationales et lorsqu’on constate la course aux armements continue qui anime TOUS les pays (à l’exception du Costa Rica qui n’a plus d’armée),nous sommes réellement mal barrés !

Si le fasciste va-t-en guerre de l’ouest parisien arrive au pouvoir, il ne fera qu’accélérer le processus… Sachant ce schizophrène en possession des codes nucléaires et connaissant son penchant pour l’extrême droite israélienne et américaine, il va falloir s’attendre au pire !

Si le tandem Royal/Bayrou passe l’épreuve, nous aurons des chances de nous en sortir, du moins sur le plan international et guerrier. Pour l’environnement, tout dépendra du rôle de la France en Europe… ce n’est pas gagné pour autant, le mythe de LA CROISSANCE est ancré tout autant dans leur façon de penser.

Quand je dis “Bandes d’abrutis” on est pas obligé de se sentir visé…

248)
ocas
, le 01.05.2007 à 18:43
[modifier]

Si le fasciste va-t-en guerre de l’ouest parisien arrive au pouvoir, il ne fera qu’accélérer le processus… Sachant ce schizophrène en possession des codes nucléaires et connaissant son penchant pour l’extrême droite israélienne et américaine, il va falloir s’attendre au pire !

François Cunéo, mon pote, au secours, là ce n’est plus tolérable…..

249)
Atypo
, le 01.05.2007 à 19:03
[modifier]

Franchement, je trouve ça tellement moche…

L’état, c’est aussi l’école, l’éducation, la recherche, les soins, les services.

Ce n’est pas que de la merde, l’état, bordel!

Non, François, tu as raison, l’État ça n’est pas que de la merde, au contraire. Une société sans état, c’est même quelque chose d’épouvantable. On l’a vu au Liban il y a quelques années. On l’a vu au Libéria et ailleurs.

Ce que je veux, c’est un État responsable, moins gourmand et plus tourné vers les citoyens. Un État qui ne se regarde pas uniquement le nombril et qui emploie des gens avec le même statut que tout un chacun, un statut de droit privé, tout bêtement.

Repose-toi bien…

250)
Atypo
, le 01.05.2007 à 19:11
[modifier]

Enfin, en même temps, si c’est ainsi, c’est sans doute “parce que nous le valons bien”.

Très juste ;-))

251)
Bigalo
, le 01.05.2007 à 19:33
[modifier]

@ Bigalo… merci. Il faudra d’ailleurs que je prépare une humeur sur le sujet un de ces jours.

De rien ;-))

J’attends ton humeur avec impatience.

Selon moi, la seule solution pour réduire les GES et le gaspillage, c’est de réduire la population humaine : réduire la consommation individuelle de 15 ou 20 %, ce dont nous ne sommes même pas capables à court ou moyen terme n’aura qu’un effet marginal si la population mondiale continue à s’accroitre.

Des émissions et des tests ou des articles disponibles sur Internet, sur le site de l’Unesco par exemple montrent que généraliser notre mode de vie à l’ensemble de la polulation mondiale nécessiterait les ressources de plusieurs planètes comme la nôtre.

Par conséquent, il faut inverser de nombreux aspects de la politique : certains se réjouissent que le taux de natalité par femme atteigne 2 enfants par femme en France. C’est en fait une catastrophe; Il faudrait descendre à 0,2 ou mieux à 0,02 !

Pour ce faire, il faut considérer dorénavant que faire des enfants, même si c’est un désir banal, devient, compte tenu de la prise de conscience des conséquences de notre mode de vie sur la biodiversité et sur le changement climatique, un acte égoïste de la part des futurs parents, à décourager autant que possible.

Pour ce faire, il faut modifier profondément le système fiscal afin que personne n’ait les moyens d’avoir 2 enfants ou plus, et que le moyenne par couple soit nettement inférieure à un enfant.

Les problèmes sont nombreux : ce genre de mesure serait extrêmement impopulaire, n’a aucun sens au niveau d’un seul pays et implique de nombreuses remises en cause comme le système de financement des retraites.

Ce n’est pas demain la veille que ce genre d’approche sera acceptée, mais je ne vois aucune autre façon de réduire l’empreinte énergétique d’Homo sapiens sur la planète.

Quant à moi, je vais me faire assassiner, au moins verbalement.

253)
alec6
, le 01.05.2007 à 20:30
[modifier]

Effectivement, Bigalo, la réduction de la population mondiale est une priorité… cependant, quand on voit le succès de l’entreprise en Chine, qui, avec un contrôle des naissances très strict depuis des lustres a tout de même doublé sa population en trente ans.

En revanche, la réduction de la population mondiale risque de s’effectuer d’une manière bien plus violente !

Ocas, ma description te choque ? La réalité sera pire ! Eu égard les réactions sur ce forum et les discussions autour de moi, ici ou là, l’ambiance délétère qui pésera sur nous dès le 6 mai au soir risque d’accoucher des pires conséquences…
N’a-t-IL pas dit quelque part “Vous êtes avec ou contre Moi” ? Jamais un républicain démocrate (de droite ou de gauche) n’oserai le dire. Un dictateur fasciste, oui !

254)
ocas
, le 01.05.2007 à 23:36
[modifier]

Ocas, ma description te choque ? La réalité sera pire ! Eu égard les réactions sur ce forum et les discussions autour de moi, ici ou là, l’ambiance délétère qui pésera sur nous dès le 6 mai au soir risque d’accoucher des pires conséquences… N’a-t-IL pas dit quelque part “Vous êtes avec ou contre Moi” ? Jamais un républicain démocrate (de droite ou de gauche) n’oserai le dire. Un dictateur fasciste, oui !

T’es un grand malade, stade final

256)
François Cuneo
, le 02.05.2007 à 01:04
[modifier]

Quand on lit ce qu’il s’est passé au meeting de Mme Royal, on se dit que tout n’est pas perdu.

Pourtant, vu de l’extérieur, j’avais l’impression que c’était comme quand on critiquait Berlusconi en Italie. Tout le monde savait, seuls les Italiens ne comprenaient pas.

La même chose qu’avec les USA, on pleurait de voir Bush être élu, alors que le monde entier ou presque se rendait compte de qui il était.

Pourtant, des millions d’Américains étaient contre Bush, des millions d’Italiens avaient honte de Berlusconi.

Je sais maintenant que c’est pareil en France, des millions de gens refusent de penser comme certains cyniques le font ici.

Ça fait du bien au moral, même si la dame n’est pas élue.

L’histoire est cyclique, ce cynisme finira bien par être balayé à nouveau par de belles idées, un jour.

257)
François Cuneo
, le 02.05.2007 à 01:09
[modifier]

ocas, j’ai aussi une petite question.

Puis-je te demander comment il se fait que depuis deux ans, tu n’apparaisses ici que pour critiquer la gauche, et jamais pour un test de photo ou de Mac par exemple.

Tu es en veille permanente pour nous surveiller, et pour venir inonder ce site de tes messages à chaque fois?

Nous en avions d’autres un temps, ils sont partis.

T’as été désigné pour les remplacer?

Merci de me renseigner.

258)
ocas
, le 02.05.2007 à 01:12
[modifier]

Citation de Alec6

“Si le fasciste va-t-en guerre de l’ouest parisien arrive au pouvoir, il ne fera qu’accélérer le processus… Sachant ce schizophrène en possession des codes nucléaires et connaissant son penchant pour l’extrême droite israélienne et américaine, il va falloir s’attendre au pire !”

Quand on doit subir et lire ça, tout est perdu… quelque soit le résultat….

259)
ocas
, le 02.05.2007 à 01:25
[modifier]

François, je ne critique pas seulement la gauche, loin s’en faut. ;-)

La photo ne m’intéresse qu’en tant que outil, je lis quand même pratiquement tout les sujets que tu publies.

Le Mac, par contre, me passionne, je me branche sur ton site et sur d’autres quasi quotidinnement! Oui, je l’avoue, c’est Steve qui m’a demandé de t’avoir à l’oeil depuis que t’avais commencé à douter du Mac!

260)
ocas
, le 02.05.2007 à 01:30
[modifier]

Je crois même que on s’est croisé quelques fois chez Pomme A (ça nous rajeunit pas…) et déjà à l’époque je t’avais à l’oeil…, mais les motivations étaient différentes, tu me plaisais! ;-))

261)
Dimitri B
, le 02.05.2007 à 02:05
[modifier]

Un peu long mais ça vaut sans doute le coup d’être lu ce 1er mai symbolique.

Prétention, vanité, ou les deux mon capitaine ?

« juste signaler » ? Ah oui ? C’est tout ? Tu crois sérieusement répondre par ces deux pauvres petites lignes creuses ? Ta vision de la démocratie est à la fois faiblarde et grossière et on comprend que ce n’est pas ton souci premier, ce qui ne me surprend pas, vu l’ensemble de tes interventions ici. Eh bien je vais en remettre une petite couche, pour que les lecteurs ne soient pas abusés par tes propos et puissent ne pas mourir complètement idiots.

(…) c’est effarant de lire de telles âneries

Tu te moques du monde (…) tu en es réduit à râcler les fonds de tiroirs

Il est formidable de constater, comme c’est malheureusement souvent le cas, comment les gens perdent toute mesure dans leurs propos et en arrive très rapidement au dénigrement, à l’invective grossière et in fine à l’insulte personnelle. C’est évidemment dommage et lamentable mais malheureusement le propre d’une absence de maîtrise sans doute provoqué par le manque d’arguments, le jusqueboutisme dogmatique de propos improbables et l’incapacité absolue à accepter toute opinion contraire. Une illustration claire ? La citation ci-après :

Tu n’es vraiment pas gêné, DimitriB, de nous présenter ce point de vue qui est le tien et celui de tes amis de la droite dure. (…) Ta vision des principes démocratiques est, on le voit, grossière jusqu’à la caricature.

Je devrais donc être gêné ! Okazou peut présenter son point de vue et ceux de ses camarades de la gauche la plus réac (pas la noble) sans aucune gêne – ce qui est bien normal – mais moi et d’autres, ici et ailleurs, NON ! L’intolérance dont il fait preuve est superbe et confortée par la suite de son propos : ma vision des principes démocratiques est effectivement diamétralement opposée à la sienne, bien que pour être opposé encore faudrait-il qu’il en ait une de vision des principes démocratiques : ses continuels dénies de démocratie émergeant de beaucoup de ses propos me paraissent pour le moins handicapants pour une vision sérieuse ! Mais comme le monsieur intitule (pompeusement) son commentaire “Un peu de culture populaire pour défendre la démocratie”…

Tu es aussi approximatif et brutal que ton candidat mais il faut bien reconnaître que c’est logique

Sarkozy mon candidat ? C’est logique puisque je m’oppose à Okazou, donc forcément de “droite dure”, donc fidèle et naturel supporter de Sarkozy. CQFD ! Au fait, pourquoi n’aurais-je pas droit au grade de Lepéniste (sans jeux de mots, Sarkoziste c’est peut-être un peu petit) ? Ceux qui me connaissent seraient morts de rire à la lecture de ces lignes. Et moi dont les lectures quotidiennes sont Le Monde, El Paìs et La Reppublica (journaux tout trois notoirement et durement à droite comme chacun sait), je dois être schizophrène ! Je précise par ailleurs que suite à des problèmes d’inscription sur les listes électorales (je n’habite plus en France), je ne peux voter : toujours ça de moins pour Sarko doit se féliciter Okazou… Et bien il a raison, puisque non, Sarko n’est pas “mon” candidat, mais oui j’aurais voté pour lui dimanche prochain. Par adhésion à 40%, par rejet de la dame à 60 autre pourcent. J’aurais pourtant largement préféré voter pour un Strauss-Kahn s’il avait passé les primaires, comme j’aurais voté si j’avais été Américain, Espagnol ou Britanique pour Kerry, Zapatero ou Blair. Désolé mon gars, on peut s’opposer à toi (ce qui est sain et souhaitable) sans être là où tu places arbitrairement tes détracteurs !

Bon, la suite :

1 – Le président de la République actuel a été élu par une majorité de voix de gauche et n’a gouverné (Raffarin puis Villepin – et Sarkozy omniprésent comme premier ministre bis) qu’à droite et durement à droite, contrairement à tout esprit et toute logique démocratiques. Ça t’arrange de l’oublier ?

Première nouvelle ! Dire que Chirac a été élu par une majorité de voix de gauche est une contre-vérité absolue. Il a été élu par 82% des votants, dont pratiquement tous les électeurs de gauche bien évidemment au regard de l’adversaire, mais de là à asséner cette vérité qui n’en est pas une, il y a de la marge. Comme l’a déjà signalé Bigalo (224), si cette majorité de voix de gauche avait existé, les legislatives qui ont suivi auraient évitées ces salauds de Raffarin et de Villepin, en toute logique démocratique ! J’ajoute que si cette majorité de gauche avait existé, Jospin aurait été au second tour et en toute logique démocratique élu à la présidence…

3 – La composition du Conseil constitutionnel, selon toi et c’est effarant de lire de telles âneries, n’a « aucune espèce d’importance au sens partisan du terme » car « la constitution n’est ni de droite, ni de gauche. » Rappelons à ceux qui l’ignoreraient que la Constitution de la Ve République est l’œuvre de Michel Debré, homme-lige très à droite et quelque peu allumé de Charles de Gaulle qui n’était lui-même, comme chacun sait, ni de droite, ni de gauche. Toute la gauche a critiqué cette constitution parce qu’elle avait été faite sur mesure pour le pouvoir de ce grand homme neutre (Suisse, certainement) dont cette gauche combattait la politique de droite. Elle a depuis été amendée, cette constitution droitière, mais touche par touche, sans rien de marquant sur le fond.

Je réitère mes propos selon lesquels à gauche comme à droite des lois ont été rejetées alors même que le CC était “du même bord”. Je rajoute que cette constitution est venue remplacée une IV République ingouvernable et qu’elle n’a pas été dessinée pour favoriser la droite et empêcher l’accession de la gauche au pouvoir ; Mitterrand a été élu deux fois et en a profité plus que tous les autres en terme d’années (mais pas seulement…). Il l’avait pourtant violemment combattue mais n’a ensuite strictement rien fait pendant 14 ans pour la changer…

Tu es donc parvenu à dégotter le seul membre au CSA qui n’a pas d’accointances avec la droite, en la personne de Rachid Arab qui, contrairement à ce que tu avances, n’a pas été nommé par Chirac mais par Jean-Louis Debré

Pourquoi Debré a-t-il désigné Rachid Arab à ce poste ? Il y a deux raisons. Ceux qui ont pu voir une émission de ce journaliste dans l’âme auront compris que ses balades à la rencontre des gens — sur les trottoirs et devant les échoppes – pour discuter de sujets qui touchent la vraie vie des vrais gens n’est pas vraiment ce que la droite veut voir projeter sur les petits écrans. Pas lénifiants pour deux ronds, ses reportages vivants, à Rachid, ils éveillent trop les esprits. La seconde raison est beaucoup plus intéressante car elle permet à la droite pas partageuse du tout de prétendre qu’elle l’est en offrant à un représentant de l’autre bord de la société civile, de figurer parmi les 8 autres membres amis. L’équilibre vu de la droite. Des rogattons de démocratie jetés à l’opposition politique.

Rachid Arab a été nommé officiellement par Debré qui n’a fait que suivre les indications de Chirac. Peu importe. En revanche, quel grand moment d’analyse politique à la lecture de la première raison de la nomination d’Arab : mettons-le au “placard” comme cela il fermera sa gueule et les “vrais gens” ne pourront plus l’ouvrir. Mais bien sûr l’ami ! La théorie du complot chère à ceux qui sont vraiment à court de tout !!! Splendide. Je ne m’attarderai pas sur la seconde qui est toute aussi absurde.

Allez, finissons-en :

Pour ne pas alourdir une démonstration qui n’en a pas besoin

… depuis quand ce qui n’est qu’un point de vue, extrêmement discutable de surcroît, est-il élevé au rang de démonstration ? Depuis que Sa Suffisance (voir par ailleurs) l’a décrété, sûrement…

Alors, ça y est ? On comprend mieux pourquoi le très autoritaire (le privilège des petits qui ne s’assument pas) Sarkozy, qui risque d’être élu à la présidence, fout la trouille à tout le monde ?

Oui Papa, ça y est, grâce à toi, à tes nombreuses démonstrations sans lesquelles on se fourvoierait, nous voyons enfin la lumière. Merci ô Oukazou. “Fout la trouille à tout le monde” ? Le tout le monde, c’est Okazou et quelques autres, moins le tiers d’inconscients du premier tour et la moitié (+/-) du second ? Plus grand monde tout d’un coup.

On comprend soudain mieux la démarche de Bayrou pour casser cet État UMP (Union pour une Minorité de Privilégiés) comme celle de Royal, qui refusent l’un et l’autre cette politique aux dés pipés de bloc contre bloc

Non, non M’sieurDame, Royal n’a pas défendu une stricte bipolarisation avant le premier tour, et n’avait pas non plus allégrement craché sur Bayrou. Si c’est Okazou qui vous le dit !

Trop, c’est trop. Voilà pourquoi il faut renvoyer le paltoquet au terminus des prétentieux.

Je retourne le tout à son auteur, qui aura d’abord naturellement fait escale aux arrêts : “Okazou et la Lumière Fut”, “Mémorial Briguades Rouges” et “Amicale Fraction Armée Rouge”. Après “prétentieux”, je rajoute donc “et des dangereux”.

Une autre France est possible. Pour nous, les gens.

Du lourd pour terminer… Vous qui n’êtes pas des gens, puisque cette France d’Okazou ne vous est pas souhaitable, passez votre chemin et allez en enfer !

263)
Dimitri B
, le 02.05.2007 à 02:51
[modifier]

Un dernier pour la route

J’avais écrit : « quoi qu’on en pense, Sarko aura contribué à faire nettement reculer le FN, ce qui est l’autre bonne nouvelle du premier tour avec celle de la participation et le recul de l’extrême gauche »

Il y a ceux qui ne veulent pas comprendre et ceux qui ne le peuvent. Je ne sais de quelle option tu ressortis (et je m’en moque comme de ma première verrue) mais si tu penses sérieusement que Sarkozy s’est emparé durablement des voix du Front National, il y a quelque chose que tu n’as pas compris. De même, si tu penses que les suffrages de l’extrême-gauche ont été durablement absorbés par Ségolène, il y a encore quelque chose que tu n’as pas compris.

Trop con pour comprendre me dit-il. C’est sympa, mais il faut d’abord lire : DURABLEMENT, qui fait toute la différence, est un adverbe qui n’apparait pas dans ce que j’ai écrit. J’ai dit NETTEMENT pour ce qui concerne le recul du FN, et rien pour celui de l’extrême gauche. Contre-vérité et manipulation, quand tu nous tiens…

parce que tu n’as pas compris (têtu, peut-être ?) que ce premier tour d’élection (et pas un autre) est tout à fait singulier, parfaitement atypique et qu’il a fort peu de chance de se reproduire. Nous venons de vivre une action de vote exceptionnelle et tu n’y vois que du commun, de l’habituel, du banal. Tu poses sur cette élection la même grille de lecture que celle des élections passées. La routine, très conservatrice (à ton image ?), ça piège son homme.

Trop con d’abord et toujours, têtu maintenant. Soit. Mais le Monsieur continue à ne pas lire : il me semble que si je souligne le recul des extrêmes et la forte participation c’est bien que j’y ôte toute banalité ou routine. Je crois par ailleurs pouvoir affirmer qu’aucun premier tour n’est banal et commun, ne serait-ce que le dernier et l’avant-dernier. Mais ne contrarions pas trop Okazou, Onsèjamet…

Demande-toi seulement quelles sont les raisons réelles, exactes qui ont poussé une partie des électeurs de Le Pen à voter Sarkozy plutôt que Front National et pose-toi la même question sur la partie des électeurs d’extrême-gauche qui ont voté Ségolène plutôt qu’Arlette, Besancenot ou Bové et tu comprendras que le Front National comme l’extrême-gauche retrouveront leurs résultats de naguère au prochain scrutin classique.

Trop con pour me poser la question. J’attends que tu m’éclaires ô Maître. A commencer par ta définition de “scrutin classique”.

ça piège son homme (…) Il s’agit dans les deux cas d’électeurs piégés (…) Et dis-moi ce que tu fais quand tu as été piégé…

Un vrai parcours du combattant : des pièges partout, le grand complot de toute évidence…

Et dis-moi ce que tu fais quand tu as été piégé… Tu réponds au proverbe « Chat échaudé craint l’eau froide. » On ne t’y reprendra plus.

Ben alors les gars, encore piégés, c’était pas assez chaud en 2002, vous êtes encore tombés dans le panneau la semaine dernière ? Mais fais quelque chose Okazou, pour avril 2012, un joli mode d’emploi à l’attention de tous ces cons qui ne comprennent jamais rien !

Décidément…

264)
Dimitri B
, le 02.05.2007 à 03:06
[modifier]

@ ocas

Chut ! Déjà que t’es dans le collimateur du patron !…

266)
Okazou
, le 02.05.2007 à 06:37
[modifier]

J’ai écrit plus haut :

« Sarko n’a pas besoin de faire des pressions sur TF1, par exemple. TF1 est relié directement au cerveau du petit Duce. Ils ont inventé la télépathie pour communiquer. Pas un mot n’est nécessaire. Une symbiose parfaite. »

Et je me suis vu répondre :

« Ça ne s’arrange pas. Tu devrais arrêter les petites pilules blanches ;-))) »

Dommage pour Atypo mais comment peut-on supposer qu’à 5 jours de l’élection finale TF1 programme une émission du très droitier Charles Villeneuve consacrée à un des thèmes les plus racoleurs du Tzarkozy et sa courroie de transmission sur cuk.ch Dan DT : les faux chômeurs, les RMIstes fraudeurs et les faux malades si votre très honnête candidat n’avait pas, comme je le prétends, mis au point une véritable et très efficace communication télépathique avec la direction de TF1 ?

Nul besoin de faire pression sur TF1, ils vont au-devant des désirs de leur grand ami qui saura les récompenser de leur prévenance s’il atteint le pouvoir suprême.

Journal chrétien le magazine chrétien de la Toile, titre à ce sujet : Bienvenue en Sarkozie ! Si les chrétiens eux-mêmes commencent à faire du mauvais esprit, Sarkozy va leur confisquer leurs ciboires.

Reste à savoir quelle sera la réaction du CSA chargé de veiller à l’équité pendant la période électorale.

Une chose est certaine, pour tenter d’équilibrer et retrouver l’équité, Le droit de savoir ne dispose pas dans ses archives du moindre reportage sur l’enrichissement des bourgeois, pour la bonne raison, nous dit Sarko, qu’ils se sont toujours enrichis honnêtement, par leur mérite personnel et leur travail harassant. N’oublions pas que ce sont eux qui enrichissent le pays et donnent du travail aux gens.

Plus sérieusement, laisser à penser, en montrant une poignée de salopards qui profitent effectivement du RMI, des allocations chômages et des faux arrêts maladie, que les centaines de milliers de chômeurs en souffrance, le gros million de RMIstes qui vivent grassement chaque mois avec 440,86 €/mois (747,09 CHF) soit 14,70 €/jour (24,90 CHF) un peu moins les mois de 31 jours (mais c’est l’aubaine en février d’année bissextile), stigmatiser le malheur et le mal-vivre de ces pauvres gens en ajoutant à leurs misérables conditions de vie l’accusation (pour le moins le soupçon) de voler ce fric au gens qui, eux, ont la chance de travailler et vivent bien, c’est tout simplement abominable.

Il est triste, et même scandaleux, de lire ici-même des diatribes contre ces pauvres qui ne sont jamais accompagnées de diatribes sur les salauds de bourgeois (et sur le système libéral) qui ont intérêt à ce que la population craigne le chômage et ferme sa gueule. Plus il y aura de chômeurs, moins il y aura d’augmentations de salaires. Dans un second, temps, les bourgeois diminuent les salaires en jouant du chantage au chômage.

Les néolibéraux de Sarko ont inventé le néoesclavage. Un beau programme politique.

Sur le même sujet, on peut lire ici des propos intéressants.


Une autre France est possible.

267)
Okazou
, le 02.05.2007 à 06:56
[modifier]

Soutenu par des traîtres, il en est fier.

« Le traître, fuis-le ! » C’est dans la cour de l’école, très tôt, que l’on apprend qu’un traître trahira encore. Qui ne revoit pas le regard sournois de celui qui a trahi ou s’apprête à le faire ? Trahir, c’est se déconsidérer à jamais et il ne viendrait à l’idée de personne de sensé de s’appuyer sur un traître et encore moins de l’afficher. À fortiori une bande de traîtres.

La trahison commence avec l’hypocrisie, se développe dans l’infidélité, se paufine dans la déloyauté et aboutit à la forfaiture. Elle est le fait de gens sans foi ni loi, perfides, qui placent leurs intérêts au-dessus de la morale, de l’honnêteté, de leur parole. Le traître est payé de sa trahison qui n’est jamais gratuite. Le traître monnaie sa trahison au mieux de ses intérêts et de ses espoirs.
Le dépit, l’envie, l’ambition, la jalousie, la vengeance, le pari, la peur, la faiblesse, le vice, l’orgueil sont autant de moteurs de la trahison.
Qui trahit-on ? Le plus célèbre des traîtres, Judas, trahit son maître à penser, Alcibiade trahit sa patrie, Brutus poignarde son père adoptif à qui il doit tout, Ganelon trahit son gendre qu’il hait, Iago trahit son ami Othello par dépit.

Accepter un traître dans ses rangs, outre que c’est moins que glorieux ou honorable, c’est aussi s’exposer à être trahi par lui. Qui a trahi, trahira. Seul le faible courtisera le traître pour un bénéfice réel ou chimèrique. Faute de talents, on prend ce qu’on trouve.

Le Brutus (je ne vais tout de même pas dire le César !) de la plus belle trahison de cette élection revient sans conteste à Besson (ça rime avec trahison), ancien secrétaire chargé des finances au PS.

Jugeant que l’équipe de Ségo ne donnait pas assez d’importance à sa petite personne et à ses compétences alors qu’il avait participé à l’évaluation financière du projet de ladite Ségo, Besson claque la porte en jetant du même coup sa carte du parti. Rien à dire sur cette décision qui était peut-être, après tout, justifiée.

En revanche, une poignée de semaines plus tard, il annonce qu’il s’acoquine avec Sarko pour d’excellentes raisons : « Des deux candidats en lice, il me paraît le mieux préparé, le plus qualifié et le plus cohérent. »

Ainsi, pour Besson, il suffit d’être bien préparé (à quoi ?), qualifié (pour quoi ?) et cohérent (en quoi ?) pour être un bon candidat. Et une mauvaise candidate est celle qui ose lui tenir tête, évidemment.

Pour Besson, il n’y a pas d’engagement politique qui tienne, encore moins de convictions, il suffit de défendre celui des candidats qui paraît, en somme, le plus athlétique (!), celui qui obtient les meilleurs sondages et celui qui ouvre le mieux sa grande gueule.

Besson est, de fait, un mercenaire au service de celui qui le flatte le mieux. Un traître par orgueil.

Il faut savoir que cet honnête homme, ce fidèle parmi les fidèles, avait pondu pour le PS un brûlot anti-Sarko qui me rendrait jaloux si je ne souffrais pas de cette tenace allergie aux traîtres qui me provoque des nausées. Cet opuscule est disponible dans son intégralité sur la Toile, à la lecture et au téléchargement en pdf. J’en conseille chaudement la lecture à tous les lecteurs de cuk.ch qui auraient encore (mais en reste-t-il hormis la poignée d’acharnés) des velléités de voter pour Bushinet. Son titre, presque suave, Les inquiétantes ruptures de M. Sarkozy est beaucoup plus aimable que son contenu.

Je ne me tiens pas de vous en communiquer un aperçu via son sommaire en 4 chapitres bien développés, pour vous mettre l’eau à la bouche et déguster la perspicacité des analyses de cet ouvrage sur le personnage qui voudrait tant devenir une personnalité du Petit Larousse.

Chapitre 1 : Nicolas Sarkozy ou l’apologiste du modèle communautariste religieux
où son projet de réguler la société par les religions, par le biais d’une stratégie marketting d’inspiration américaine devant ouvrir sur le retour des religions dans la vie publique française est analysé et les risques induits, comme la remise en cause du modèle laïque français, la promotion des sectes et la rupture avec le modèle français républicain sont exposés.

Chapitre 2 : Nicolas Sarkozy ou le sécuritaire dangereux et inefficace
où l’on voit que sa pensée, une conception manichéenne de la sécurité, place la sécurité au-dessus des libertés, entraîne l’abandon de la prévention pour le tout répressif et la « solution » américaine du tout carcéral (règlement des problèmes sociaux par l’incarcération) et l’inféodation du pouvoir judiciaire au ministère de l’Intérieur.
Tandis que son action le pousse à la création de nouveau délits, à la stigmatisation des jeunes (salauds de jeunes !), des prostituées (les clients sont tranquilles), des mendiants et des clandestins avec, encore et toujours, la volonté de copier les Américains.
Où l’on voit également une communication triomphaliste masquer ses mauvais résultats, l’illusion médiatique de l’efficacité, le discours mystificateur sur la baisse de la délinquance et la réalité cachée des résultats : Violences contre les personnes + 27 %, Infractions aux stupéfiants + 58 %. Enfin, on découvre un chapitre méconnu des talents de l’ancien ministre de l’Intérieur dans sa responsabilité occultée par les medias lors de la canicule de 2003.

Chapitre 3 : Nicolas Sarkozy ou le vrai libéral sous couvert d’un faux pragmatique
où son piètre bilan économique et social est documenté, son caractère de libéral pur et dur camouflé derrière un pragmatisme de façade est révélé (improvisation, libéralisme débridé, France volontairement décriée). L’orchestration de l’effacement de l’État pour que les riches s’enrichississent davantage et la précarisation du travail. Les dangers d’une révolution libérale d’où il ressort que l’élection de Sarko constitue une menace pour la sécurité économique des personnes.

Chapitre 4 : Nicolas Sarkozy ou le clone de Bush
où l’on compare rêve américain et rêve européen en mettant l’accent sur le reniement du modèle européen et l’adhésion au modèle américain aux fondements fragilisés et aux performances contestables : ascenseur social bloqué, marché du travail artificiellement efficace, intégration faussement performante, société malade et système social réduit aux acquêts.
L’on y developpe enfin l’adhésion au conservatisme de Bush, l’américanisme de Sarko (fier de son sobriquet de Sarko l’Américain), son atlantisme et son soutien inconditionnel à la guerre en Irak (depuis, il nous a menti), son conservatisme dans le style, le discours moral d’essence religieuse et sa tentative de redéfinir le credo conservateur.

Voilà du beau travail d’avant trahison. Comment Besson va-t-il désormais prendre le contrepied de ce qu’il écrivait ? Il a déjà pondu un brûlot anti-Ségo que l’on peut trouver dans la bibliothèque des Sarkozystes les plus acharnés.

Pour une fois que le travail d’un traître peut être utilisé contre son nouveau maître, on aurait eu tort de se gêner !

Et puis, bien sûr, pour le plaisir de lire les attaques que ne manqueront pas de porter sur l’ouvrage de ce traître ceux qui l’ont accueilli et qui désormais s’en vantent et le louent. Je leur souhaite bien du plaisir.


Une autre France est possible.

268)
Okazou
, le 02.05.2007 à 07:19
[modifier]

Juste un petit mot à ceux qui confondent Okazou avec le sujet ou qui prennent Okazou pour sujet.

Qu’il soit bien clair que l’avatar Okazou ne peut être un sujet (ce serait d’ailleurs plutôt un verbe !) alors cessez donc de croire que vous répondez aux propos que je tiens en multipliant les citations et en postant des tartines d’une effrayante stérilité, vous perdez votre temps et nous faites perdre le nôtre lorsqu’on vous lit. Bref, je ne personnalise pas le débat, me contentant de saisir ici ou là un de vos propos sur lequel je m’appuie pour développer autre chose qu’une simple réponse. Du moins, j’essaie.

Pour être plus clair, lorsque, selon moi, vous écrivez une connerie grosse comme vous, c’est la connerie qui m’intéresse (à laquelle je m’attache à répondre), pas vous.

Faites-en autant. Okazou n’est pas un attrape-mouches.

269)
Okazou
, le 02.05.2007 à 07:31
[modifier]

« Trop con pour comprendre me dit-il. »

Non même pas. Pas trop mon style de prendre les autres pour des cons. D’ailleurs, c’est toi qui extrapole, je n’ai jamais dit (et répété, c’est vrai) que : « si tu ne comprends pas », ce qui ne fait en rien de toi un con, n’est-ce-pas ?

Si tu y tiens, disons que sur ce coup tu étais un « mal comprenant ». :-)

Tiens, au passage, il sera intéressant de voir si le mot d’ordre de le Pen de ne voter pour personne va être suivi et à quel point. Quoi qu’il en soit, vous avez tort de considérer que les voix des électeurs frontistes vous sont acquises. Au mieux, elle ne le seront que de façon temporaire et partiellement.

271)
Dan DT
, le 02.05.2007 à 09:06
[modifier]

Dommage pour Atypo mais comment peut-on supposer qu’à 5 jours de l’élection finale TF1 programme une émission du très droitier Charles Villeneuve consacrée à un des thèmes les plus racoleurs du Tzarkozy et sa courroie de transmission sur cuk.ch Dan DT : les faux chômeurs, les RMIstes fraudeurs et les faux malades si votre très honnête candidat n’avait pas, comme je le prétends, mis au point une véritable et très efficace communication télépathique avec la direction de TF1 ?

Tu sais, étant Belge je vois ce qui se passe chez nous avec les “socialistes” et je que deviendra(it) l’Europe “sociale”. La province du Hainaut, la région de Charleroi et Mons dont Elio Di Ruppo (encore un fils d’émigré) sont les régions les plus sinistrées “d’EUROPE” malgrès un pouvoir socialiste depuis plus de 30 ans, alors si le président du parti socialiste ne fait/sait rien pour une provinces et même SA ville qu’en sera-t-il pour le pays s’il devient comme il le veut 1er ministre à la tête d’une coallition rouge-orange-verte ? C’est ça que je crains pour VOUS les français :(( Quand à l’émission de TF1 qui comme toi je juge inoportune entre 2 tours elle reflète bien la réalité de chez nous (mon épouse travaille à la direction de l’ONEM, équivalent de votre ASEDIC) qui est la même qu’en France

Donc loin de moi d’être la voie (Okasou c’est exprès !!!) de Mr Sarkozi je suis juste inquiet de l’avenir de l’Europe quelque soit la personne qui sera présidente de 50,001% (ou plus) des français.

Mais il faut avouer que tu voles vraiment ras des paquerettes, que tu développes peu d’arguments positifs et que l’impolitesse ne t’étouffe pas mais bon c’est une question de culture politique sans doute …

Et moi qui ne regarde QUE très peu d’émissions sur la TV française (vu le niveau)je ferai l’effort de regarder ce soir pour espérer y voir développer des arguments valables (pas comme les tiens) par Mme Royale mise au front par son concubin et qlq vieux dinosaures infoutu d’avoir bien su gérer la France quand ils en avaient les moyens.

Tiens je vous souhaite presque de gagner et les regarder s’entre-déchirer pour avois des miettes de pouvoir mais surtout le fric qui va avec.

Pas évident d’être socialiste et friqué et de faire distribuer l’argent des travailleurs gagné en 35h seulement aux assistés magouilleurs.

J’aurais bien mis l’histoire de Mr Bouziane (vraie ou pas) mais tu te dépécherais de me taxer de raciste et autres mots doux qui sont la base de ton expression militante :-)

Mais je peux te la mettre si tu veux ;-)

272)
Dan DT
, le 02.05.2007 à 09:12
[modifier]

Tiens, au passage, il sera intéressant de voir si le mot d’ordre de le Pen de ne voter pour personne va être suivi et à quel point. Quoi qu’il en soit, vous avez tort de considérer que les voix des électeurs frontistes vous sont acquises. Au mieux, elle ne le seront que de façon temporaire et partiellement.

Tiens, au passage, il sera intéressant de voir si le mot d’ordre de Bayrou de ne voter pour personne va être suivi et à quel point. Quoi qu’il en soit, vous avez tort de considérer que les voix des électeurs centristes vous sont acquises. Au mieux, elle ne le seront que de façon temporaire et partiellement.

Celui qui dit qui l’est :-)

273)
Dan DT
, le 02.05.2007 à 09:26
[modifier]

@ Dimitri

C’est tellement mieux dit quand c’est toi et remarque que les réponse 266 et 267 du Che de Cuk est de nouveau sans argument comme d’habitude

Il ne serait pas de gauche il ne dépareillerait pas à l’extrème-droite :-)

274)
François Cuneo
, le 02.05.2007 à 15:01
[modifier]

Qu’il soit bien clair que l’avatar Okazou ne peut être un sujet (ce serait d’ailleurs plutôt un verbe !)

?

Pour être plus clair, lorsque, selon moi, vous écrivez une connerie grosse comme vous, c’est la connerie qui m’intéresse (à laquelle je m’attache à répondre), pas vous.

Okazou, là, tu dépasses les bornes…

En fait, je pense que ce qui rend les gens tellement agressifs avec toi, c’est ce ton que tu emploies. C’est dommage.

Quand je disais que je finirai par m’engueuler avec tout le monde.

275)
Okazou
, le 02.05.2007 à 17:00
[modifier]

« Okazou, là, tu dépasses les bornes… »

Comme si je m’adressais à des perdreaux de l’année ! Mes contradicteurs sont rompus à l’exercice et si l’un d’entre eux considère que je le traite de con alors que je me contente de dire qu’il n’a pas compris quelque chose sur un sujet, c’est lui qui se baptise ainsi, pas moi.

Dans la seconde phrase que tu cites, François, il y a un « selon moi » qui n’est pas là par hasard.

Et puis, franchement, je ne me plains pas d’être agressé. Simplement, quand on répond sur Okazou non pas sur le sujet, en écrivant des tartines, il est impossible de répondre et c’était donc pour moi une façon de m’excuser de ne pouvoir le faire ! :-)

Ah oui ! Sur ta première citation (?) j’aurais dû écrire « le verbe, plutôt que le sujet ». Une manière d’inciter à me répondre que j’étais effectivement verbeux. On s’amuse comme on peut.

276)
François Cuneo
, le 02.05.2007 à 17:03
[modifier]

Le “selon moi” dans ta phrase signifie que tu penses toi que c’est une connerie, sur ce point tu laisses le choix de penser autrement, mais pas sur le “grosse comme vous”.

277)
Okazou
, le 02.05.2007 à 17:09
[modifier]

C’est une expression courante par chez nous. Dire à quelqu’un qu’il ferait mieux de se taire ou réfléchir avant de dire « une connerie grosse comme lui ». On jette ça comme ça, sans plus de manière et ça ne grossit rien du tout..

En fait, j’ai entendu ça de temps en temps quand j’étais môme. ma mère employait la formule : « une ânerie grosse comme toi. », ce qui devait m’inciter à réfléchir à ce que je venais de dire ou proférer. L’expression « tourne 7 fois la langue dans ta bouche avant de parler » revenait aussi de temps en temps.

Voilà, tu sais tout.

278)
Okazou
, le 02.05.2007 à 17:25
[modifier]

« remarque que les réponse 266 et 267 du Che de Cuk est de nouveau sans argument comme d’habitude »

Si tu connaissais la vie du Che, tu éviterais de m’associer à lui. C’était vraiment un type bien. Appelle-moi plutôt « Lider maximO », ce serait plus crédible et plus rigolo.

Cela dit, j’attends que tu m’expliques ce que tu entends par « argument » car nous ne devons pas avoir les mêmes références lexicales sur ce mot.

279)
Okazou
, le 02.05.2007 à 18:04
[modifier]

Pour se détendre un peu (lu ici et là)

L’alphabet SMS du Sarkozysme :

La République ……………………….. A. B. C.
La démocratie ……………………….. D. C. D.
La présidence ………………………… A. J. T.
La liberté de la presse …………….. F. A. C.
Le coût de la vie ……………………. L. V.
L’opinion publique ………………… O. Q. P.
Le peuple …………………………….. É. B. T.
Les lois ………………………………… L. U. D.
La justice ……………………………… H. T.
Les droits de l’homme …………… F. M. R.
L’école  ………………………………. K. C.
Les services publics ………………. C. D.
Sécurité sociale  ………………. O. T.
Profits financiers ………………. 1.D.100
Indices boursiers  …………….. 7.13.O.
Délocalisations ………………… H.A. i.2.
Droit de grêve …………………… 20.Q.
La droite …………………………… N.R.V.
Le centrisme …………………….. C.K.C.
Tout le pouvoir …………………… 7.A.E.
Atlantisme pro-Bush …………… 1.100.C !
Culpabilisations des pauvres .. 1.6.T.
L’image de la France …………… L.Fu.M.é.I.R.
La liberté de penser ……………. L.C.Lé.C.K.C., H.T.
Les haines ………………………… M.R.G.
Les violences ……………………. 1.100.10., K.0.
Une science officielle …………. R.é.10.T.
L’autoritarisme …………………. R.I.G.
Des barbelés ……………………. R.I.C.
La dignité …………………………. L.U.V.Q.
Ventes d’armes et corruptions F.I.K.6.T.
Couvre-feu obligatoire ………… D.6.D.
Travail – Famille – Profits ……… S.9. ?

Mais l’espoir ………………………… R. S. T.

280)
Dimitri B
, le 02.05.2007 à 18:58
[modifier]

@ Okazou

Pas trop mon style de prendre les autres pour des cons. D’ailleurs, c’est toi qui extrapole, je n’ai jamais dit (et répété, c’est vrai) que : « si tu ne comprends pas », ce qui ne fait en rien de toi un con, n’est-ce-pas ?

La répétition a dû m’enduire d’erreur ; quand on dit deux fois de suite à quelqu’un qu’il ne comprend pas, on lui prépare en général pour la troisième salve un “Putain, mais t’es con ou quoi ?!”. Je veux bien pour cette fois, mais je te rappelle qu’à la base tu avais mal lu mes propos qui n’invoquaient aucune durabilité même si elle est évidemment souhaitable. A ton “mal comprenant”, je te rétorque tout naturellement et objectivement un “mal lisant” certes pas des plus français. ;-)

@ tous

Pour ce qui est des “conneries grosses comme vous”, je propose un outing généralisé de tous les intervenants au niveau des tours de taille, permettant les débuts d’une cotation permanente (capitalisme quand tu nous tiens) des indices de connerie potentielle de chacun. A bas le Q.I. vive le T.d.T. L’été étant proche, il faut espérer que ceux qui souhaitent réduire leur bande de roulement abdominale soient les bons, et qu’ils contribueront ainsi à une baisse, au moins saisonnière, des valeurs “conneries” sur Cuk. Avant d’exploser tous les records lors des prochaines fêtes si j’ai bien saisi la logique !! :-)

Allez, la grande soirée approche. Le match va être chaud ; je pense que Manchester à toutes ses chances chez les Milanais ! Ah, on me dit qu’il y a un autre match ? Bon ! L’after risque d’être chaud sur Cuk (un after chaud en Suisse, c’est quand-même pas si fréquent). Bonne vision.

281)
alec6
, le 02.05.2007 à 20:30
[modifier]

Tiens, pour essayer d’élever le débat et de jeter un œil sur l’avenir, vous savez, le réchauffement, et tout et tout… bon, je sais, tout le monde sait, mais tout le monde s’en fout… voici donc un petit article en lien du très britannique journal The Gardian. Attention, c’est en VO, mais je ne doute pas que tout un chacun sortira son dico si nécessaire de sa retraite poussiéreuse.

A ce propos je ne doute pas que lors de mon prochain exposé sur le sujet, les prolixes intervenants qui ne s’illustrent généralement que dès qu’il s’agit de politique française et du sinistre Caudillo en particulier, viendront débatte de GES, de CO2, de GIEC et autres… leurs interventions seront les bienvenues. Merci d’avance.

282)
Tom25
, le 02.05.2007 à 21:15
[modifier]

Vingt Dieux !!!! J’avais 150 posts de retard et j’ai les yeux explosés. Sur ce qui est de signer de notre nom, je crois que c’est moi qui avait parlé au début en disant que j’aimais bien mettre des visages sur les personnes. Ce n’est en aucun cas pour “fliquer” les gens. Je rappele que je n’aime pas trop sarko pour ceux qui, comme moi, ont du mal à suivre. Ouais parce que des fois je suis obligé de remonter pour voir ce qu’avait écrit la personne pour savoir de quelle bord elle est. Je suis à 2 doigts de prendre une feuille et d’y faire 2 colonnes et de mettre Sarko / Ségo en titre et de remplir chaque colonne avec les pseudos :•)))) . Oui je disais ce n’est pas pour fliquer, c’est parce que quand on est debout en fasse de quelqu’un, on “cause toujours mieux” que quand on est au téléphone ou anonyme derrière un écran. Ou au moins soyez franc, écrivez “Machin t’es un con” plutôt que “tous ceux qui votent bidule sont des cons”.

… j’avais d’autres trucs à dire mais j’ai oublié en lisant ces 150 posts. En tout cas les gars chapeau, vous prenez non seulement le temps de tout lire et d’écrire, mais en plus vous avez le temps de lire des articles de plusieurs pages sur d’autres sites. Moi vous m’épatez. Ce n’est pas moqueur, c’est sincère.

283)
Invite
, le 03.05.2007 à 00:00
[modifier]

Je n’étais, jusqu’ici, pas tout à fait persuadé de l’existence d’un vaste complot visant à faire élire monsieur Sarkozy avec la complicité de la presse et, bien sûr, de la télévision.

Trouvé dans la presse bourgeoise.

Ben oui, l’actionnaire majoritaire est un Rothschild.

Cela me rappelle les noyaux durs de Balladur de 1986 à 1988. Sauf que les journalistes de Antenne 2 avait bêtement eu une crise de conscience, et du coup avaient fait leur boulot.

Cela avait donné un magnifique graphique avec toutes les entreprises fraîchement privatisées, les participations croisées, et surtout le nom des personnes qui devenaient chefs des Conseils d’administration.

Il y avait les noms, et les qualités de ces vaillants capitaines d’industrie¹ : en gros ils étaient soit gendre, soit beau-frère, soit ex-directeur ou ex-membre de cabinet, soit cousin du neveu de Balladur.

On appelait cela l’État RPR, mais il y avait des gens qui disaient que l’État RPR était pure affabulation.

Le complot, ça n’existe pas.

¹ Ne comptez pas sur moi pour citer les noms de MM. Messier et Jaffré. Les bras cassés aussi ont le droit à l’oubli.

284)
JCP
, le 03.05.2007 à 00:27
[modifier]

Je viens de voir le débat, y a pas photo : y en a un qui maîtrise, qui propose, qui argumente et y en a une qui attaque, qui agresse et qui ergote.

Je ne voterais pas pour celle-là (si je pouvais voter).

286)
TxG
, le 03.05.2007 à 02:21
[modifier]

>> Universal Tonton 205 >>

Navré que ma prose te soit inaccessible ! Mais je doute que ce soit vrai… puisque tu y réponds ! J’y vois plutôt, sans être capable de départager ces deux possibilités, soit une tentative de rabaisser un interlocuteur ou, pire, de joindre ta voix à ceux qui veulent dénigrer les intellectuels. Mais je te prête peut-être des intentions que tu n’as pas. Restons-en là à ce sujet et revenons au réalisme économique.

Vois-tu, ton intervention est typique de ces glissements dangereux qui aujourd’hui mènent le monde. En à peine quelques lignes, tu parles d’un « programme économique réaliste » puis du « réalisme économique ».

Comme tout un chacun, je sais qu’il y a des réalités économiques dont il obligatoire de tenir compte. On ne peut pas dépenser l’argent que l’on n’a pas. Mais je me doute que tu ne voulais pas insinuer que ces mathématiques de classe maternelle m’étaient inconnues.

Pour autant, tenir compte des réalités n’est pas se soumettre au réalisme. Le réalisme est une idéologie, pas une science ou une technique. C’est une idéologie qui voudrait nous faire croire que des “réalités” (je mets des guillemets parce que ces “réalités” ne sont que sous entendues, simplement incluses dans la racine du mot réalisme, terme choisi à dessein pour berner les gens) s’imposent sans qu’il soit possible de s’y soustraire. Autrement dit, sans que la politique ait son mot à dire. Bref, le réalisme est une négation du choix. Le réalisme, c’est la négation du programme, même réaliste. Le réalisme nie cette chose tout simple : la possibilité de choisir, d’arbitrer comment et pourquoi on va dépenser. Pire, il veut résumer la totalité du débat à cette seule question en imposant la réponse qui plus est.

Voilà pourquoi je hais le réalisme comme tous les totalitarismes. Encore que celui-ci soit plus dangereux encore car, par sa terminologie même, il cherche à être librement consenti, en se présentant comme “réel”, donc forcément vrai.

Continuons. Résumer notre ambition collective à l’augmentation du niveau de vie, et des seuls Français de surcroît, est un idéal qui n’est pas suffisant pour moi. Si on traduit augmentation du niveau de vie par pouvoir d’achat, c’est nier le citoyen et le réduire au consommateur. Si on traduit augmentation du niveau de vie par élévation des valeurs collectives de partage et de solidarité, élévation des valeurs morales, spirituelles et intellectuelles, alors dans ce cas, oui.

Dans ces derniers mots, on sent poindre l’utopie.

Ce sont les utopies qui ont fait toutes les grandes avancées ; le réalisme n’est qu’un prédateur qui veut récupérer ces avancées pour en tirer profit, rien de plus. Je veux dire profit financier, bien sûr, car, aux yeux du réalisme économique, il n’y a de profit que financier.

Pour terminer, l’internet, qui abrite Cuk, n’est pas né du réalisme. L’internet est né des fonds militaires et universitaires américains. Le web est né de travaux au Cern. Les infrastructures réseau en place ont été financées sur fonds publics et, en France au moins, en assurant une péréquation géographique totalement étrangère aux idéaux de l’économisme. L’économie de marché a mis la main sur ce trésor sur le tard ; jamais elle n’aurait financé une telle utopie.

Sans l’utopie, avec le réalisme pour seul guide, Christophe Colomb serait resté au bord de la plage.

287)
Tom25
, le 03.05.2007 à 09:44
[modifier]

Z’avez vu, je signe de mon nom désormais :•) .

Je n’ai regardé qu’une partie du débat, vers la fin. Ca doit être fatigant tout de même, presque 3 h sur le qui vive, le cerveau bouillant à réfléchir à sa réponse tout en écoutant l’autre ! Personnellement j’ai trouvé qu’ils étaient tous deux de bonne tenue.

Merci LeGallou, c’est noté.

Dant DT @180, j’ai quitté mon emploi et ne touche pas encore l’assedic, mais je sais combien je toucherai, environ 72% de mon salaire. Je ne gagnerai pas plus ???! Moi aussi je suis énervé par les fainéants et les combinards sans qui j’aurais sans doute encore mon boulot aujourd’hui. Mais je connais presque plus de gens aisés qui magouillent que de chômeurs, et ils le font pour d’autres montants.

290)
Okazou
, le 04.05.2007 à 06:04
[modifier]

Pourquoi mettre la charrue avant les bœufs ?

L’univers est un jeu d’équilibres. La physique aime l’ordre et fuit le chaos. Il en va de même pour la société des hommes et son environnement. L’équilibre est difficile à atteindre, facile à rompre. L’arrivée d’un apprenti-sorcier ne présage donc jamais rien de bon.

Au centre de tout il y a les hommes et leurs besoins. La politique permet aux hommes de choisir comment ils souhaitent vivre. Une politique générale est mise en œuvre pour réaliser les souhaits des hommes. Parmi les voies qui s’ouvrent à eux, les hommes optent pour : un modèle de développement, un modèle industriel, un modèle économique, un modèle social, un modèle éducatif, un modèle de transport, un modèle culturel, un modèle de santé publique, un modèle énergétique, etc.

Tu vas me dire, lecteur, que ce n’est pas du tout comme ça que ça se passe. Et tu as raison. Ce n’est plus du tout comme ça que ça se passe. C’est le gros hic de la période contemporaine, depuis 30 ans déjà, et les cinq dernières années, au lieu de montrer un début de rectification de trajectoire ont vu au contraire le pouvoir en place accélérer vers le chaos avec force coups de gueule d’un de ses dirigeants un peu agité.

Aujourd’hui, le centre de tout n’est plus les hommes et leurs besoins. Au centre se trouve l’argent, le pouvoir financier, les actionnaires et leur avidité insatiable. Ce n’est plus la politique des hommes qui impose ses choix à l’économie mais l’économie qui impose les siens aux hommes. L’économie n’est plus tournée vers l’homme mais contre lui. L’économie, outil au service de l’homme, n’est plus, l’homme est un outil au service de l’économie avec les droits que l’on confère à l’outil : on l’entretient quand c’est nécessaire et il exécute les tâches qu’on lui impose. Avec l’économie aux commandes, ça va très mal pour toute une partie de la société qui est sacrifiée par pur calcul économique. Le chômage est une variable économique d’un usage confortable puisqu’il suffit de virer des hommes (de supprimer des salaires) en imposant leur part de travail à ceux qui restent pour augmenter la part exigée par les financiers, les actionnaires.

Il ne faut pas être grand clerc pour comprendre que cette situation aberrante ne durera pas encore longtemps et que l’élastique est au bord de la rupture.

Deux issues, fort différentes, s’offrent aux décideurs.

La première façon de faire consiste à durcir cet état de fait, en augmentant la part du travail pour produire plus et en sacrifiant le confort et les acquis sociaux des hommes. On serre la ceinture du plus grand nombre en n’augmentant les salaires que pour ceux qui acceptent de travailler plus chaque jour, chaque semaine, chaque mois : « Tu veux une augmentation ? T’as qu’à bosser plus, feignasse ! » On casse le droit du travail, on crée des journées de travail – donc de production – supplémentaires en supprimant des jours chômés (vacances) ; on ouvre les magasins le dimanche (d’abord avec des volontaires puis on reproche aux autres de ne pas l’être et on les vire) pour augmenter le chiffre d’affaires – donc les bénéfices – des commerçants avides ; on cède le secteur santé à l’économie privée en conservant un service public pour les indigents (on n’est pas des bêtes) ; on baisse les impôts mais ce que l’on ne verse plus à l’État sera désormais versé aux entreprises privées d’assurances, de retraite (fonds de pension boursiers) ce qui pousse à travailler plus pour ne pas se retrouver chez les indigents ; on incite donc à prendre plusieurs emplois pour conserver un niveau de vie décent et continuer de payer ses charges et assurances de santé ; on réduit les services publics ou on les cède à l’économie privée qui les transformera en services au public qui ne conservera que les services rentables économiquement avec augmentation des tarifs garantie ; on fait entrer le commerce dans les écoles pour en abaisser les coûts ; on crée une école pour les riches, les élites, une pour les modestes et les fauchés ; on explose la carte scolaire pour permettre aux enfants de bourgeois ne vivant pas près du lycée Henri IV de s’inscrire au lycée Henri IV ; on transforme à fond l’enseignement dans les collèges populaires pour former directement au travail en entreprise ; on place les lycées et universités en concurrence en ouvrant une compétition où il y aura des perdants là où il n’y avait que des gagnants ; on ne fabrique plus de logements sociaux ouverts à la location ; on mise sur les logements à vendre, il faut devenir propriétaire (alors qu’on a déjà du mal à trouver et payer une location) ; on diminue les aides publiques tous azimuts ; on n’impose plus l’héritage (pour accentuer le mérite des héritiers, puisqu’on entre dans la société du mérite) ; on ne subventionne plus la culture, on la privatise en faisant appel au seul mécénat, etc.
Toutes ces mesures créatrices de grosses économies publiques et privées (et pour cause) devant créer une situation nouvelle : le changement. On casse et on construit autre chose.

Bien sûr, on aura pris soin de façonner les cerveaux en rabâchant sans cesse que la France est en déclin et complètement fauchée (alors qu’elle ne cesse de s’enrichir) ; on aura chargé la dette publique pour seriner que la France va crever de son déficit (même niveau que les USA, inf. à Italie, Grèce, Portugal, Allemagne, Canada) ; on aura aggravé le déficit de la Sécurité sociale (pour mieux la vendre aux assurances privées) ; on aura creusé le chômage (pour que les demandeurs d’emploi mendient leur emploi devenu si rare) ; on aura diabolisé les banlieues et leurs habitants (racailles), les immigrés (qui ne parlent même pas français et accaparent tous les sales boulots que réclament les Français de souche), les fonctionnaires (fainéants), la gauche (laxiste et incapable), les RMIstes (qui touchent aussi un salaire), les chômeurs (fainéants qui ne cherchent pas de travail), les juges (laxistes) ; on aura réduit le personnel et les moyens dans les services publics pour que les usagers se plaignent de sa perte de performance et sa baisse de qualité ; on aura diminué le nombre d’enseignants du secteur laïc pour abaisser la qualité de l’enseignement à cause des classes saturées et produire une population peu critique. Mais on augmentera les compagnies de CRS pour quand ça pètera.

Bref, on aura saboté en règle tout ce que la société solidaire de l’après-guerre avait bâti. Lire le texte de l’appel des résistants pour le soutien au programme du Comité National de la Résistance « Créer, c’est résister. Résister, c’est créer. »

Un dictionnaire d’idées reçues est donc désormais disponible, gravé dans les cerveaux pendant des heures de journaux télévisés sur les chaînes privées populaires. Ceux que l’on a bombardés de ces idées fausses sont dès lors intimement persuadés que le pays est au bord du gouffre.
On aura ainsi créé artificiellement une situation telle que les gens pensent qu’il est temps qu’un homme providentiel, à poigne, avec des idées bien carrées assénées avec conviction et fermeté, appuyé par ses actions spectaculaires – parfaitement relayées par des medias serviles – et soutenu par des formules choc, vienne mettre un peu d’ordre dans cette accumulation de gabegie, d’incompétence, de malhonnêteté, de mauvaise gestion que l’on aura entretenue à dessein.
On aura provoqué sur le long terme un environnement psychologique permettant l’avènement d’un régime dur où l’autorité se veut indiscutable, où l’obéissance devient sens civique, où le chacun pour soi remplace la solidarité et où la précarité fait norme. Une société où l’homme plie, se couche, s’abaisse, se soumet, subit, ferme sa gueule.

Les plus perspicaces d’entre vous :-))) auront reconnu dans cette liste à la Prévert la stratégie, l’action et l’engagement d’un des candidats.

La seconde façon de sortir de l’ornière consiste à revenir vers l’homme, à le replacer au centre de la vie.

Selon le principe qu’une entreprise ne sert pas à combler les poches de ses actionnaires mais à produire des biens ou des services utiles à la société et que l’homme ne peut en aucun cas être son esclave, même rémunéré. On remet la charrue derrière les bœufs et on creuse le sillon. On replace la politique au-dessus de l’économie. On reprend le gouvernail des mains des financiers internationaux et de leurs laquais. Barre à bâbord, on fait cap sur l’homme. Et même si l’embarcation n’est pas une vedette rapide et vogue sur son erre, l’important, c’est le cap.


Une autre France est possible. À l’endroit.

291)
adem
, le 04.05.2007 à 07:52
[modifier]

Tous cela est une évidence pour tous ceux qui sont encore capable de réflexion. Mai voilà l’entreprise de démolition a déjà fait son oeuvre la majorité de nos concitoyens ne plus capable de cette réflexion car il ont acquit des croyances. Cette chose bien connus des religieux qui pendant des millénaires a permis une saine domination des populations par les pouvoirs dont ils étaient les associés. Or si tout ce qui est issu d’une réflexion peut être remis en question par ce même biais une croyance n’est détrôné que par une autre croyance en bref une religion par une autre. Ce qui a été un travail de longue haleine a fini par porter ses fruits et malheureusement je pense que nous ne verront pas de si tôt la tendance changer. Les personnes qui détiennent les rênes du pouvoir a travers le temps ne sont plus d’avis que celui-ci recommence a leurs échapper. et la stratégie est bien rôdé. Après un essais de passage en force une stratégie plus subtil a été mise en place aussi tôt après la guerre et seule l’épisode de la guerre froide en a retardé la complète mise en oeuvre. l’esprit humain a de toujours eu besoin de croire. Les personnes n’ayant pas besoin de croyance pour se structurer mentalement ne sont qu’une infime minorité. J’espère toujours avoir tord mais j’était arrivé a cette conclusion il y as déjà plus de 20 ans, et le temps ne m’a pas fait changer d’avis bien au contraire.

292)
zitouna
, le 04.05.2007 à 11:53
[modifier]

Un sondage IFOP (ça vaut ce que ça vaut) donne SR au dessus de 50% dans toutes les tranches d’âge sauf les plus de 65 ans où elle tombe à 25% d’intentions de vote!
NS, le président des vieux…
Confirmé par une discussion hier soir avec un cinquantenaire:

-” Moi, si je vote sarko, c’est pasque je suis patron, et je veux pouvoir donner plus à mes salariés et associés… T’as quel âge? non, pasque mes gosses, ils sont généreux, ils votent comme toi, comme moi quand j’étais jeune aussi, je suis de gauche, mais si je vote à droite, c’est pasque c’est mon intérêt. Ah, quand même 40 ans! normalement à cet âge là, t’aurais déjà dû faire une croix sur tes idéaux, être moins généreux, plus penser à toi…”

En fait, c’est ça le vote de droite: on vote pour ses intérêts, pas pour les autres. C’est vrais que les promesses du genre “Plus de droits de succession, bouclier fiscal à 50%” elles ne s’adressent pas à des gamins, elles touchent le portefeuille (près du coeur!) des possédants, qui sont souvent, après une vie de rude labeur, plus près du cimetière que de la maternité. Et c’est vrai que si je n’écoutais que mon portefeuille, je voterais sans doûte à droite… Mais j’éxecre l’argent, et donc, je continue de voter avec mon coeur, bêtement contre mes intérêts particuliers… En fait, à droite, vous avez raison: les gens de gauche c’est vraiment trop con!

z (heureux les simples d’esprit…)

293)
alec6
, le 04.05.2007 à 14:52
[modifier]

Bon résumé Adem ! je souhaiterais que tu ais tort en effet…

Comme je l’ai dis plus haut, la seule chose qui me réjouisse est de voir cette civilisation destructrice crever par son flanc d’ici peu, par son incapacité à remettre en cause sa quête insatiables du toujours PLUS et de la croissance infinie…

294)
zitouna
, le 04.05.2007 à 18:53
[modifier]

Je viens de recevoir ça , qu’est-ce-que ça fait du bien!

z (33cdb dans la poire)

295)
alec6
, le 04.05.2007 à 22:03
[modifier]

Je suis nul à ces jeux et même en caricature, le fielleux me fout la nausée !

Sans rapport, ou presque, j’ai noté depuis qq temps une recrudescence des rapports envenimés entre personnes dans la rue, le métro, le bus… pour un rien, une remarque, un comportement ou… tout simplement une incivilité de tout les jours, plus ou moins xénophobe, plus ou moins raciste… le pauvre même blanc, est à montré du doigt, n’est-ce pas ? on appelle ça du racisme social…

L’avenir promet !

296)
Okazou
, le 05.05.2007 à 07:06
[modifier]

On ne vote pas pour soi. On vote pour les autres

Cette façon de concevoir le vote démocratique n’est sans doute pas partagée par les électeurs de droite dont l’individualisme (souvent fruste et brutal) et la nécessité de posséder sont issus en droite (!) ligne de l’égoïsme le plus sommaire ou de l’évolution la plus primaire, comme on voudra. Le comble étant atteint par le dirigeant de l’extrême-droite quand il crache sa formule : « Je préfère mes filles à mes nièces, mes nièces à mes cousines et mes cousines à mes voisines. » pour lancer l’idée nauséabonde de « préférence nationale » ou, plus justement, de discrimination nationale. Cette formule qui fit flores fut reconnue à droite, sans plus d’analyse, comme parole de bon sens.

Je n’y vois pour ma part que logique grossière de proximité l’emportant sur toute autre considération sociale, confinant même à une véritable myopie sociale. Plus les problèmes sont éloignés de soi, moins on y est sensible et moins on s’en souciera ; si on s’en soucie. Plus on vote à droite et plus on vote pour soi et ses intérêts propres. Le vote de droite est un vote plus égoïste qu’il n’est un vote idéologique.

On devine que Le Pen, maillon extrême de la droite, vote à l’extrême-droite pour ses intérêts proches. On sait également que le candidat Sarkozy est avant tout le candidat de son propre orgueil, de sa propre ambition. Regarder au-delà de lui-même lui semble quasiment extravagant. Il vote à droite pour son incommensurable et maladif ego et s’il pouvait voter 2 fois ce n’est pas un autre que lui qui recevrait son vote.

Sans doute le souci de la considération pour d’autres que soi et les siens proches commence-t-il à émerger au centre droit puisque la morale commence à devenir partageuse avec les chrétiens qui, sans aspirer à l’oblation la plus gratuite pensent au moins à la charité. On ressent de la commisération pour l’autre, on lui porte un intérêt humain.

La gauche, même libérale, est encore plus engagée dans ce sentiment de la communauté et le vote devient franchement moins personnel, moins « intéressé ». Comme dit la droite avec une moue de dégoût plus ou moins prononcé : « Le vote se politise. » Quand on atteint l’extrême-gauche, le vote n’est plus que politique, l’électeur s’oubliant dans le vote, et c’est sur ce flanc de l’éventail politique que ma formule s’exprime avec le plus de sens et le plus de détermination : « On ne vote pas pour soi, on vote pour les autres. »

Un enième sondage, dont on m’a posté la référence et que zitouna-292 évoquait hier, vient de paraître qui montre que la droite n’est pas seule à voter pour ses intérêts propres au détriment de ceux des autres, au détriment de la communauté et notamment au détriment de ceux qui ont le plus besoin que l’on vote pour eux. Il est une catégorie d’électeurs, de personnes, qui vote à une majorité absolument écrasante de la même façon très personnelle que la droite : les vieux. Car les vieux votent massivement à droite.

Je dis les vieux par commodité, il s’agit en fait des électeurs de plus de 65 ans.

Ventilation par classe d’âge du vote Royal :

–  18/24 ans 53 %
–  25/34 ans 54 %
–  35/49 ans 56 %
–  50/64 ans 51 %
–  65 ans et plus 25 %

Seule la classe d’âge des 65 ans et plus vote majoritairement à droite.

Pourquoi les vieux votent-ils à droite ? Voilà des gens retraités, qui ont généralement des besoins réduits, qui se limitent dans les excès, des gens qui ont fait leur vie, qui ont des enfants et des petits-enfants. Ces enfants et petits-enfants, qui sont « les forces vives de la nation », étudiants ou travailleurs en poste, ou en espoir d’un emploi ont leur vie à construire et choisissent préférentiellement de ne pas voter à droite. Ils refusent clairement de confier leur avenir à un politicien de droite. Mais leurs parents votent contre leurs aspirations. Les vieux seraient-ils des vieux sages qui, pour le bien de leur descendance, ne veulent pas les laisser « commettre » un vote contraire à leurs intérêts de jeunes non sages ? Les vieux seraient-ils poussés par la peur ? Les vieux tomberaient-ils soudain dans l’avidité ?

Cela me rappelle cet énorme scandale déclenché il y a quelques années autour de General Motors qui appartenait alors à des fonds de pensions américains. Les vieux, dont certains avaient travaillé toute leur vie pour General Motors, avaient, avec les fonds de pension, acheté General Motors pour que les bénéfices de cette firme mettent du beurre dans les épinards de leur retraite. Et comme il voulaient mettre beaucoup de beurre, ils avaient des exigences qui les ont poussés à vouloir délocaliser une grande partie de la production de General Motors vers des contrées ou l’ouvrier est moins exigeant sur le salaire et la part des actionnaires plus importante. Les ouvriers de General Motors se sont mis en grève, au moins trois mois, ce qui est tout à fait exceptionnel aux USA et les retraités ont battu… en retraite.

Cette histoire met en évidence une mutation de la société et un défaut d’adaptation à cette mutation. Les vieux, de plus en plus nombreux, peuvent nuire à leur progéniture plutôt que lui apporter du bien-être. Les vieux aujourd’hui peuvent faire échouer les projets des plus jeunes. Le système économique est parvenu à créer un conflit d’intérêts entre deux groupes sociaux qui, naguère, partageaient des intérêts communs en toute solidarité. Aujourd’hui, les vieux font la guerre aux jeunes.

C’est un équivalent de cette situation que nous retrouvons lors de cette élection. Toutes les tranches d’âge sauf une aspirent à voir Ségolène élue et la seule classe d’âge des électeurs de plus de 65 ans risque de donner le pouvoir à Sarko dont les moins de 65 ans ne veulent pas.

Sarko, représentant des « forces vives de la nation » ? Non. Sarko, le président des électeurs du 3e âge.
La gérontocratie est née et Sarkozy est son prophète.


Une autre France est possible. Solidaire.

297)
alec6
, le 05.05.2007 à 11:09
[modifier]

Ces vieux n’ont strictement rien à foutre du changement climatique dont les effets délétères ne seront catastrophiques que d’ici qq décennies, ces vieux se foutent des pics de productions des énergies fossiles comme de leur première liquette, et auront traversé le Stix depuis belle lurette quand le pétrole coutera la peau des roubignoles avec les conséquences sur notre civilisation shootée au baril que peu de nous osent imaginer…

Finalement, les canicules ne sont que justice divine !

298)
Tom25
, le 05.05.2007 à 11:14
[modifier]

Je n’avais pas posté hier suite à ce sondage qui donnait les “vieux” massivement pro-Sarko car j’essaye de ne pas être agressif. Mais là, si je commence à parler d’eux… Ils m’énervent, c’est simple quand je les vois ouvrir leur grande gueule et vouloir jouer les “jeunots” j’ai envie de leur taper sur la tronche. Pour leur rendre service bien sûr, pour les aider à se sentir jeune. Quand j’entends des vieux hurler contre ces jeunes qui ne savent pas écrire, et nous alors, que doit on penser de ces queues interminables devant les machines à voter ? Il n’y avait pas de machine à voter dans mon patelin, et je ne parle pas de leur bien fondé, mais des vieux incapables de s’en servir. Pourtant j’imagine que c’était un écran tactile, avec les 12 noms, on touchait un nom puis une fenêtre apparaissait “Vous avez voter pour Bidulle, tapez Oui pour Valider et Annuler pour modifier votre choix.” S’il y a matière à fouetter ceux qui ne savent pas écrire, je ne vois pas pourquoi il n’y aurait pas matière à fouetter des gens incapable d’utiliser un système rendu aussi simple. Je comprends bien que ça les rebute, mais qu’ils traitent les jeunes de fainéants parce qu’ils s’y intéressent. Ca leur est inconnu alors c’est de la perte de temps, c’est du racisme pour moi. Le temps que les jeunes passent à apprendre l’informatique, les langues étrangéres, les mathématiques et la physiques qui ont largement évoluées, ils ne le passent pas à apprendre le Français. En début de semaine il y avait l’oncle de ma femme chez nous, fraîchement retraité d’une grosse boîte. Je lui ai demandé si s’il avait été remplacé (son poste maintenu), il m’a répondu que oui, par un bac +2 (lui n’avait pas le bac) et il a ajouté “ça me fait chier car il est tout jeune et il va gagner autant que moi en fin de carrière”. Puis après dans la discussion il a dit “je suis bien content de quitter la boîte, le travail devenait pénible,la pression etc. Pis fallait se servir des ordinateurs et j’y comprends rien, pis on avait des réunions en Anglais, et j’y panais rien.”. Pour moi c’est caractéristique, il gagnait 2400 € net, et quand je lui ai dit que son jeune remplaçant n’avait sans doute même pas la moitié, et qu’en plus il parlait Anglais et savait sûrement utiliser l’informatique… Alors oui, le jeune soude sûrement moins bien que lui, c’est vrai que je l’ai vu souder des cartes électroniques c’était nickel. Mais pour ça il faut une certaine habitude. Là où les jeunes sont doués c’est de la merde, et ce sont des cons car ils n’ont pas d’expériences. Quand j’étais gosse, mes parents avaient une voiture et pas mes grands parents (paternelles), pour beaucoup de mes amis c’était pareil. Mes parents alors qu’on était tout petit partaient aussi loin (sinon plus) en vacances que mes grands parents (plus cher). Idem pour pas mal de mes copains. Maintenant tous les amis que je connais ont un pouvoir d’achat largement inférieur à leur parents. Mon père et certains de leur amis le reconnaissent, l’un d’eux m’a même dit “j’ai eu honte quand j’ai vu à quel salaire avait été embauché mon jeune remplaçant.”. Mon père dit lui-même que si on traçait une courbe des richesses par rapport à la tranche d’age… Je n’entends que ça dans la bouche de beaucoup trop de vieux “les jeunes sont des fainéants.” Oui, c’est vieux-là, ceux qui sont partis en pré-retraite à 55 ans ! Partout où je vais, et je vois beaucoup de boîte, y compris celles où j’ai travaillé, j’entends la même chose de ceux qui sont en fin de carrière “fait chier cette ambiance de merde, cette pression et cette façon de travailler, vivement que je me casse en retraite.”

Alors bon, si moi aussi, d’un autre coté, ça me fait chier de voir certains jeunes ne rien vouloir foutre, il me suffit d’écouter les vieux pour comprendre ces jeunes.

299)
Atypo
, le 05.05.2007 à 11:27
[modifier]

Ils m’énervent, c’est simple quand je les vois ouvrir leur grande gueule et vouloir jouer les “jeunots” j’ai envie de leur taper sur la tronche. Pour leur rendre service bien sûr, pour les aider à se sentir jeune.

Alec6 te prêtera une barre de fer. Il me semble que tes propos s’appellent du « racisme social (alec6 – 295).

Heureusement que je n’ai que 60 ans. :-))

300)
Tom25
, le 05.05.2007 à 11:27
[modifier]

Ah Alec6 écrivait en même temps que moi. Oui tu as raison, le concorde en est la preuve, le monde est censé évoluer, plus vite et tout, ben là non, on se rend compte qu’on (on = vieux d’aujourd’hui puisque c’était avant) a vécu trop vite, qu’on a été trop gourmand, qu’on ne plus se permettre de faire cons avec des véhicules qui sont des gouffres à énergie et tout autant pollueur.

Et maintenant ces vieux viennent faire la morale aux jeunes. “Faites pas si faîtes pas ça !”. En gros, comment je traduis leurs paroles moi à tous ces vieux … “On a été de gros cons pendant 60 ans, on a gaspillé, alors maintenant vous les jeunes faut surtout être aussi con que nous, la planète a résisté à une génération d’abrutis, elle ne resistera pas à 2!”. Les vieux fumaient et buvaient, et aujourd’hui ils assassinent un jeune qui fume un joint. Je n’ai jamais fumé, quand je vois un fumeur qui explique les méfaits de la clope je suis ravi, quand je vois un ancien fumeur qui traite de cons les jeunes fumeur et qui veut interdire la cigarette ça me fou hors de moi. L’expérience, on l’apprend des autres, mais on l’apprend de ses propres erreurs. Et ce n’est pas parce que la génération 68 a fait des bourdes énormes qu’il faut interdire aux jeunes d’en faire une seule. Les pauvres, ils auront suffisamment de chose à subir comme ça.

J’approche des 40 ans, je suis un peu jeune, mais je fais aussi pour moitié parti des vieux cons que je décris. Mais moi je ne me permet pas de me foutre de la gueule de quelqu’un qui fait des erreurs que j’ai faîtes il y a 20 ans. Des donneurs de leçons, rien de plus, des donneurs de leçons… Qu’on se le dise une bonne fois pour toute, “LES JEUNES NE SONT PAS RESPONSABLES DE LA SITUATION ACTUELLE !” Comment le pourraient-ils du reste ?

Allez j’arrête, mon Mac a mal au clavier. :•)

301)
pat3
, le 05.05.2007 à 13:58
[modifier]

Eh les gars, vous n’allez pas vous mettre au racisme anti-vieux ou au jeunisme béat? Des vieux cons, il y a, des jeunes aussi, comme des femmes connes, des arabes et des noirs cons… La connerie est la chose la mieux partagée, mais on peut regarder du côté de la bouteille à moitié pleine: la générosité aussi est partagée (moins, mais partagée quand même). On m’a appris, dans mon éducation camerounaise, à respecter les “anciens”. J’ai bien vu des anciens abusifs, cupides, voire concupiscents, mais il suffit de regarder ce qui est bien chez l’ancien – et ça, c’est toujours bon à prendre: le vécu, le recul. Bien sûr, l’idéologie consumériste fait du dégât même chez les anciens, mais discutez avec un ancien quelconque de son expérience, vous verrez: on apprend toujours quelque chose, et toujours quelque chose sur soi-même et sur son temps. Je ne peux pas souscrire à votre discours anti-vieux parce que s’il y a des vieux râleurs, qui certes se manifestent plus que les autres, il y a plein d’autres vieux, que leur vieillesse met au rebut, si bien qu’ils n’osent plus se manifester. Allez vers des vieux modestes (au sens moral du terme) et faites les parlers, et sans doute commencerez-vous à comprendre l’incroyable éthique du renoncement à laquelle toute vie humaine est contrainte. Vieillir, c’est accepter (cela ne veut pas dire se soumettre), et accepter, c’est commencer à comprendre.

Bon d’accord, je sors de partiel avec un groupe d’étudiants très sympathiques (et qui l’ont été toute l’année), l’émulation a été grande et le niveau de réflexion est allé de pair avec l’ambiance générale; c’est peut-être pour ça que j’ai envie d’aimer tout le monde? En tout cas, ce discours anti-vieux (il y a eu des nuances, hein, Tom25 300, par exemple) me heurte, et je ne le trouve pas constructif – il me fait même assez flipper…

302)
Karim
, le 05.05.2007 à 14:14
[modifier]

Moi, qui balance entre deux âges/ Je leur adresse à tous un message/ Le temps ne fait rien à l’affaire/ Quand on est con, on est con/ Qu’on ait vingt ans, qu’on soit grand-père/ Quand on est con, on est con/ Entre vous, plus de controverses/ Cons caducs ou cons débutants/ Petits cons de la dernière averse/ Vieux cons des neiges d’antan/

(Du grand Georges, toujours jeune)

303)
Tom25
, le 05.05.2007 à 16:54
[modifier]

Oui Pat3, j’ai d’ailleurs plus d’amis de plus de 55 ans que de plus jeune que moi, largement même. Et oui j’apprends beaucoup d’eux, oui l’expérience des autres est utile, je l’ai écrit d’ailleurs. Mais certains vieux veulent, comment dire, en quelques sortes imposer leur expériences en interdisant à d’autres de ce faire la leur. Mes parents, que j’aime beaucoup, ont les moyens d’avoir leur maison et 2 apparts au ski. Le hic, c’est qu’il y a une maison de retraite là-haut qui ne peut pas embaucher, elle ne peut pas car les jeunes qu’elles trouvent ne peuvent pas se loger. Le village est composé à plus de 50% de maisons secondaires. Je n’en veux pas à ces gens d’avoir réussis, de profiter de leur argent. Et je profite moi même autant que je peux de leur appart. Ce que je veux dire, et là je ne parle pas pour mes parents mais pour d’autres personnes que je côtoie, c’est que quand on a la gueule pleine on ne râle pas. Ca me fait le même effet quand je vois une bourgeoise parler de l’insécurité des banlieux alors qu’elle n’y a pas mis les pieds depuis 30 ans. Je ne regarde pas souvent les infos, mais à chaque fois que j’y vois un vieux parler d’un jeune c’est toujours du négatif. Y a des cons partout je suis d’accord, mais chaque génération a son lot de problèmes, à entendre certains tout est rose pour ceux qui ont 20 ans aujourd’hui. Actuellement des jeunes s’endettent sur 35 ans pour avoir une maison, 35. Alors que pas mal de vieux achètent des appartement comptant. On dira ce qu’on veut, il y a 40 ans, les vieux de l’époque n’étaient pas responsable d’une telle inflation. Alors je répète, ils profitent, très bien, mais je préférerai les entendre dire “On a vécu une époque pas mal, sans guerre, on trouvait du boulot en 2 heures etc.” comme le concèdent un paquet de jeunes retraités, plutôt que “les jeûûûnes y veulent riiiiiien foutre.”

Les dernières lois sont discriminatoires, les jeunes n’ont pas le même nombre de points sur leur permis, une infraction leur coûte le double. C’est très caricaturale je trouve, ils n’ont pas l’expérience, mais ils doivent déjà tout savoir 2 fois mieux que les autres. Alors on me dit “les jeunes font 2 fois plus de conneries!”. Bon ben voilà, ça suffit, ils seront déjà 2 fois plus sanctionnés. Et le CPE, moi j’étais d’accord, mais à condition que ça s’applique à tout le monde, jeunes ou vieux, ayant déjà un emploi ou non (un gars qui avait 30 ans de boutique avait les mêmes droits qu’un jeune embauché).

Je me doutais bien que j’allais passé pour un “anti-vieux”, mais j’m’en fous des vieux moi. Qu’ils fassent leur vie. Simplement qu’ils arrêtent un peu de vouloir régenter à ce point celles des jeunes. C’est aux jeunes d’aller chercher l’expérience des vieux, pas aux vieux de la leur imposer.

Pis pour finir, je passe un paquet de temps à aider des vieux en informatique, ils ont pourtant un ordinateur depuis plus de 10 ans maintenant. Ce n’est pas pour autant que je me permet des remarques désagréables. Moi aussi j’ai un air dans la tête :”chacun sa route, chacun son destin, chacun ses goûts, chacun …”.

304)
Tom25
, le 05.05.2007 à 17:51
[modifier]

Je viens de recevoir ça de ma petite sœur qui vit au State, notez bien que l’objet de l’email était : Humour, mais elle est rigolote et en plus les Suisses sont cités alors… :•) :

Lorsque Dieu créa le monde, il décida de concéder deux vertus aux hommes de chaque peuple afin qu’ils prospèrent. Par exemple il rendit:

-Les suisses précis et pacifistes,

-Les anglais flegmatiques et ironiques-Les japonais travailleurs et réalistes-Les italiens joyeux et humanistesQuant aux français, il dit :-“Les français seront intelligents, honnêtes et sarkoziens.”Lorsque le monde fut achevé, l’ange qui avait été chargé de la distribution des vertus demanda à Dieu :“Seigneur, tu as dit que tu octroyais deux vertus à chaque peuple, mais les français en ont trois. Est-ce pour cela qu’ils se placent au dessus des autres ?”“En vérité, Je te le dis, chaque peuple a deux vertus y compris les français, car chacun d’entre eux ne pourra en posséder que deux à la fois. Ce qui veut dire que :- si un français est sarkozien et honnête, il ne sera pas intelligent,- s’il est sarkozien et intelligent, il ne sera pas honnête,- s’il est intelligent et honnête, il ne peut pas être sarkozien.”C’est ainsi que Dieu agit dans son infinie sagesse…In. « L’évangile selon Saint JOEL V. »

306)
gbuma
, le 06.05.2007 à 00:08
[modifier]

Oui, je n’ai pas tout lu, mais il y a un élément qui me choque depuis le début de toute cette campagne présidentielle:

Pourquoi parle-t-on de Ségolène et de Sarkozy, utilisant le prénom de la première et le nom du second ? Au nom de quelle familiarité avec la candidate, l’usage de son prénom s’est répandu ?

J’en ai marre de notre culture misogyne. Vous entendez la différence entre “le secrétaire” et “la secrétaire” ? “le professionnel” et “la professionnelle” ?

On a bien besoin de femmes au pouvoir. Tout plein, pas qu’une.

307)
Okazou
, le 06.05.2007 à 03:46
[modifier]

Misogynie ? Non point. C’est ainsi, tout simplement, sans artifice et sans malice.

Nicolas Sarkozy, président ou pas, c’est désormais familièrement Sarko et on n’y changera rien. S’il est président, on entendra un jour dans les manifs : « Sarko, facho, le peuple aura ta peau ! » Rien que de bien naturel.

Pour Ségolène Royal, nous souffrons en France d’un manque d’habitude d’être gouvernés par une femme (depuis Catherine de Médicis ?) Appeler une femme par son nom propre n’est pas correct. Et puis, la nommer Royal, en république, ça ne passe pas toujours facilement. Choisir Ségolène voire Ségo, c’est infiniment plus sympa. Et puis, si elle est présidente, les bourgeois pourront s’essayer à la manif en gueulant :  « Ségo, gaucho, les bourges auront ta peau ! » Mais ce serait surréaliste.

308)
gbuma
, le 06.05.2007 à 10:08
[modifier]

Appeler une femme par son nom propre n’est pas correct. Et puis, la nommer Royal, en république, ça ne passe pas toujours facilement.

C’est assez royal comme arguments. J’abonde.

Ma conclusion sur le besoin de femmes au pouvoir reste pertinente.

310)
gbuma
, le 06.05.2007 à 13:31
[modifier]

Appeler une femme par son nom propre n’est pas correct. Et puis, la nommer Royal, en république, ça ne passe pas toujours facilement. Choisir Ségolène voire Ségo, c’est infiniment plus sympa.

Finalement, je ne suis pas d’accord. Un homme, on l’aurait appelé Royal, sans problème, et puis ne pas nommer les femmes par leur nom propre est une absurdité. On dit bien “Arendt” et pas “Hannah” que je sache.

Appeler Ségolène Royal, “Ségolène” est le résultat de notre culture misogyne. Penser que “ben non, c’est inoffensif” en est un autre.

312)
zitouna
, le 06.05.2007 à 23:26
[modifier]

Non, Tom25, ne commets pas l’irrémédiable! restes avec nous! plus que 144 commentaires pour faire tomber le record de Roger ;o)
z (même pas envie de me bourrer la gueule ce soir)