Profitez des offres Memoirevive.ch!
La politique, c’est aussi sympathique…

Bon les amis, les amis français j’entends, vous avez une rude journée devant vous.

Remarquez nous aussi, parce que l’air de rien, on ne s’en fout pas, nous, les Suisses, en tout cas les Romands, de vos élections.

La seule chose que je me permets de vous demander, c’est de ne pas refaire la connerie de l’autre fois.

Histoire qu’au moins vous ayez un choix au deuxième tour…

Histoire qu’on ne tremble pas et qu’on n’ait pas envie de chialer pendant deux semaines.

Et contrairement au commentaire qu’a fait Okazou hier, sur l’humeur de l’annonce de l’exposition de mon papa, il me semble bien qu’il serait tout de même important de voter utile.

Voilà, c’est mon avis, vous vous en foutez et vous avez certainement bien raison.

Cela dit, la politique, ça peut aussi être moins stressant, et bien sympathique.

Hier dans notre village de moins de 170 habitants, la municipalité (formée de 5 membres, dirigée par Madame la Syndique, et qui représente le pouvoir exécutif au niveau communal), nous avons fait un acte politique important: nous avons réparé et repeint la place de jeu.

Si ce n’est pas être sur le terrain, ça…

Ce qui est génial chez nous, c’est que nous sommes cinq (ça, je l’ai déjà dit), mais je n’ai pratiquement aucune idée des opinions politiques de chacun, même si nous savons certainement de quel côté notre cœur balance. Nous devons résoudre des problèmes concrets, et en gros, nous sommes toujours d’accord.

L’ambiance est excellente, nous partons même en vacances ensemble… C’est dire!

Comme ça, la politique, c’est tout de même bien sympa. Et c’est utile. Parce que chacune des décisions que nous avons prises, nous l’avons prise en conscience en pensant non pas à nos intérêts personnels, mais au bien commun.

Cela dit, qu’est-ce que ça doit être terrible, au niveau de ceux qui combattent ce jour, et qui seront sous pression quotidiennement, pendant les cinq prochaines années…

254 commentaires
1)
GATTACA
, le 22.04.2007 à 00:15
[modifier]

Le plus rude, ce sera à partir d’après demain et pendant les 5 prochaines très longues années.

Bon les amis, les amis français j’entends, vous avez une rude journée devant vous

2)
Alexandre
, le 22.04.2007 à 00:37
[modifier]

je ne sais pas, mais avec un sujet pareil, je sens qu’on va battre un record dans le nombre de commentaires… ça promet!

3)
Port-Royal
, le 22.04.2007 à 01:18
[modifier]

Le premier commentaire peut paraître ambigu. A moins que, inspiré par trois mois de chiffrages sondagiers, il ne révèle un peu de défaitisme… Alors, à cette heure pâle de la nuit, et puisque nous sommes sur Cuk, un média “étranger”, prenons quelques libertés avec l’instant légal et annonçons dans l’ordre inverse l’arrivée : 4 – le vaincu du quatuor de tête a un beau cheval blanc ; 3 – l’heptagénaire éructant réalise un ultime tour de piste inquiétant ; 2 – l’Iznogoud de Neuilly pique une très grosse migraine ; 1 – la gazelle du Poitou finit la course en tête. Je pourrais aussi vous annoncer le thème du premier débat ce soir sur toutes les chaînes françaises, et même le contenu des déclarations des candidats 2, 3 et 4, et à qui ils s’en prennent. Mais vous ne me croiriez pas. Vous parleriez de fredaines et vous invoqueriez Madame Irma. Elle a bon dos, Madame Irma : c’est la concierge de l’Institut… Alors, courage, Gattaca, et haut les cœurs : le pire n’est pas du tout certain ! Le geste politique est un geste de volonté.

4)
GATTACA
, le 22.04.2007 à 03:04
[modifier]

Le problème, ce n’est pas un manque de courage à aller voter, c’est juste que j’ai déjà l’impression d’être au second tour des élections d’il y a 5 ans. C’est à dire sans avoir vraiment de choix si ce n’est celui d’avoir à voter pour le moins pire. Le plus difficile étant de trouver le/la moins pire. Et ça, c’est pas gagné…

5)
popin
, le 22.04.2007 à 03:41
[modifier]

Voter pour des idées, un programme. Avant tout. Les fachos qui votent Le Pen depuis 15 ans ne se posent pas la question du vote utile: à chaque scrutin, ils choisissent l’extrême droite. Aujourd’hui, le résultat est là, les deux grands partis se droitisent “grâvement” sur tous les sujets lepenistes (immigration, identité nationale et drapeau français, délinquance, libertés individuelles, et même économie). Si à gauche au sens large on était resté fidèle à nos idéaux, la gauche n’en serait pas là aujourd’hui. Moi, je choisis cette fois-ci d’arrêter de voter “utile”. Je vote pour des idées, c’est tout. Moustachu. José Bové.

On sera peu, mais au moins, la démocratie sert à ça: voter, mandater des gens en qui on croit. Pas pour une moyenne, pas contre, mais pour.

6)
Okazou
, le 22.04.2007 à 06:51
[modifier]

Bon, je la recolle ici, c’est plus simple.

Ségolène, d’accord, mais ne mettons pas la charrue avant les bœufs, notre système électoral à deux tours, assez génial et très démocratique contrairement au système anglo-saxon qui contraint à un très rudimentaire bipartisme (comme si seules deux visions du monde, sans finesse s’affrontaient), nous permet, à nous Français, d’exprimer avec une certaine accuité nos sensibilités politiques.

Il s’agit donc, pour l’heure (chaque chose en son temps), pour le plus grand bien de la démocratie et pour sa sauvegarde (elle ne s’use que quand on ne s’en sert pas), d’exposer notre opinion au plus près de nos valeurs, de notre idéal.

S’exposent à nos vœux et à notre censure, 4 aspirants de droite, un d’extrême-droite et 7 postulants de gauche.
Un regard plus affûté nous permet de discerner 4 postulants libéraux, 2 ultra-libéraux et 6 prétendants anti-libéraux.
Continuant de passer le tamis, on découvre 1 néoconservateur pro-américain, 2 ultra-nationalistes et 4 internationalistes.
En insistant un peu se révèlent 3 caractères pro-européens libéraux, 3 anti-européens nationalistes et libéraux, 5 pro-européens anti-libéraux et 1 raton laveur maçon.

Un vrai supermarché. On se voit devant les 25 mètres linéaires du rayon des yaourts en train de tenter de faire un choix. On aime la fraise mais on préfère la framboise, quoique la mûre soit bien attirante…

En tous cas, on a le choix et on aurait bien tort de se limiter aux deux produits les plus présents, les plus matraqués sur les écrans de télé, dans les revues et sur les affiches des publicitaires. Si on paie la part de pub à l’achat du produit, on ne la mange pas. Un produit conçu pour plaire au plus grand nombre tombe dans la banalité. L’originalité, la variété, le petit plus qui fait toute la différence passent à la trappe. Le goût se banalise pour le produit de grande consommation. Le consommateur est un conservateur effrayé par la nouveauté et l’originalité. Il a perdu toute curiosité et n’aspire qu’à un produit qui le rassure. Il est devenu peureux, paralysé par le changement même s’il pressent qu’il peut lui être favorable.

La peur est mauvaise conseillère, chacun le sait. Or, nous assistons aujourd’hui à une grande panique. Des électeurs, trop nombreux, vont abandonner leurs rêves, leurs idéaux, pour ce qu’ils imaginent représenter la sécurité. On dit qu’on vote « utile » alors qu’on vote contre ce que l’on a de plus cher, de plus intime.

Célakèloss !

Les deux grands partis ne rêvent que d’une chose : se débarrasser des petits partis pour rester entre eux. C’est la fin de la démocratie à la française et un pas de plus vers le mode de vie et de pensée anglo-saxons.

Chassons nos peurs, développons et exprimons notre idéal, nous sommes des démocrates exigeants !

Ségolène attendra bien une petite semaine…


Un autre monde est possible.

7)
fxprod
, le 22.04.2007 à 07:10
[modifier]

au premier tour vous avez le choix, c’est bien, au deuxième, vous serrez de droite ou de gauche, comme les anglo-saxons.

C’est pas tout çà, j’ai aussi une rude journée devant moi, il faut que j’aille conduire ma bourge…oise bérichonne au consulat de france

8)
Okazou
, le 22.04.2007 à 08:01
[modifier]

« […] parce que l’air de rien, on ne s’en fout pas, nous, les Suisses, en tout cas les Romands, de vos élections. »

C’est gentil.

« il me semble bien qu’il serait tout de même important de voter utile. »

Mais « voter utile », c’est voter selon ses idéaux, en citoyen courageux et cohérent, pour éviter de les perdre, ses idéaux, et de perdre avec eux la démocratie.

Il semble que tu ne te rendes pas compte, François, que l’enjeu premier d’une élection quelle qu’elle soit ce n’est pas qu’un nabot complexé prenne le pouvoir ou pas. Le vote est l’expression cohérente et honnête d’une opinion, pas un marchandage, ni un mensonge, ni une approximation grossière. Et surtout pas l’acceptation d’un chantage, bidon ou pas.

Quand la constitution offre à l’expression démocratique deux occasions de s’exprimer, ce n’est pas pour oublier qu’on a un cerveau, voter bêtement et démolir les avantages démocratiques acquis de haute lutte !

Si je ne voterai en aucun cas Ségolène Royal au premier tour, c’est que son projet est manifestement loin de satisfaire à mes aspirations pour ce pays. Si elle avait voulu mon vote il fallait qu’elle vienne vers moi et elle le sait pertinemment. Elle ne fait pas le pas nécessaire ? Je ne vote pas pour elle au premier tour. Point.

Bref, je ne suis pas un tricheur et je ne passerai pas outre la règle du jeu.

Et surtout, qu’on ne vienne pas me dire que si Ségolène Royal ne passe pas le premier tour je devrais en assumer la responsablité. C’est elle, par ses choix lors de l’élaboration de son projet qui perd ma voix. Elle ne l’ignore pas, au contraire.

En fait, avec l’arrivée du faux-derche Bayrou dans le quatuor des vedettes, certains électeurs trouillards qui se disent de gauche (!), faisant fi de la règle du jeu (et donc trichant avec elle) se font bourrer le mou par les néo-pythonisses, ces Madame-Irma que l’on nomme sondeurs qui leur affirment quasiment que seul Bayrou peut battre le nano-vibrion c(h)olérique et qu’il faut donc voter pour le Béarnais au deuxième tour plutôt que pour leur candidate naturelle. Ce sont eux qui feront échouer Ségolène Royal si elle échoue. Pas nous.

Quand on est de gauche, on ne vote pas pour un candidat de droite qui tente de survivre par des moyens pas nets et qui vole vers l’échec, même si le dépeçage de ses électeurs par les vautours vainqueurs commencera à 20 heures et une seconde très exactement, lui offrant une dernière fois, pour une semaine encore, une manière de vedette.

Foin des pétochards, des froussards et des couards ! Ce ne ne sont pas des démocrates. Ça tremble au vent d’un boulet qui n’a pas même quitté le canon. Voilà le danger réel.

Sur ce, je vais de ce pas défendre mes idées. C’est le meilleur service que je puisse rendre à la démocratie.


Rien n’est plus important que de défendre l’intégrité de son vote.

9)
Inconnu
, le 22.04.2007 à 08:12
[modifier]

Il faudra un jour qu’un français m’explique à quoi sert l’élection d’un président ? Qu’y a-t-il de démocratique dans un système majoritaire où le citoyen n’a que la rue (sauf 2fois/5ans) pour s’exprimer. Cela fait longtemps qu’ici nous avons perdu l’illusion de l’homme (la femme) providentiel(le) qui va changer notre monde et que nous faisons confiance à une politique de consensus, où nos hommes (femmes) politiques sont sous le contrôle des référendum citoyens. Cela dit, chers amis français aller voter et ne refaite pas la même co* d’y il y a 5 ans…

10)
marsupilami2
, le 22.04.2007 à 08:27
[modifier]

La seule chose que je me permets de vous demander, c’est de ne pas refaire la connerie de l’autre fois.

Histoire qu’au moins vous ayez un choix au deuxième tour…

Si tu penses à la présence de Le Pen au deuxième tour, il me semble qu’il n’a quasimment aucune chance d’y être cette fois ci. En effet en nombre absolu de voix son score a toujours été à peu près le même, et ici contrairement à avril 2002 il semble que les 2 candidats de tête soient loin devant en intentions de vote.

11)
Anapi
, le 22.04.2007 à 08:41
[modifier]

Comme disait Desproges : “L’adulte ne croit pas au Père Noël. Il vote.”

Le citoyen n’a que la rue pour s’exprimer ? Non, il vote, puis on lui demande d’assumer son choix pendant la durée du mandat correspondant. C’est effectivement parfois difficile de tenir la distance, mais c’est le principe de la démocratie représentative.

Le problème apparaît lorsque la majorité qui sort des urnes ne représente pas la majorité du pays, comme ce fut le cas il y a cinq ans (Chirac à moins de 20% au premier tour => majorité absolue pendant cinq ans à l’Assemblée Nationale). C’est pour ça qu’un peu de proportionnelle ne ferait pas de mal, mais si ça oblige le pays à faire face à ses démons (FN et autres révolutionnaires moyennement démocrates d’extrême gauche).

Quand à O. qui considère que vouloir battre Sarko fait d’un électeur un trouillard (si j’ai bien compris la partie concernant le vote Bayrou), j’assume : j’ai peur de Sarkozy, et je n’ai pas envie de l’avoir pour président pendant cinq ans. J’ajoute que je préfère avoir une majorité réformiste de centre-gauche à une droite qui met en oeuvre les idées du FN.

Bref, l’important est d’aller voter, et j’espère que le résultat du vote sera plus facile à accepter qu’il y a cinq ans.

12)
Okazou
, le 22.04.2007 à 08:54
[modifier]

 « Il faudra un jour qu’un français m’explique à quoi sert l’élection d’un président ? »

Nous sommes bien d’accord mais en démocratie il faut d’abord élire à la présidence la personne qui va saborder la présidence. Ubu est toujours roi ? Félicitons-nous au moins que la constitution ne soit pas un texte sacré.

Quant à risquer que le PS ne soit pas présent cette fois encore au deuxième tour, il faut dire une bonne fois que nous ne sommes pas du tout dans le cas de figure précédent.

D’abord, le candidat PS n’est pas le candidat sortant. Si Jospin a été boulé c’est qu’il avait gouverné à droite après s’être fait élire à gauche. Dehors le vilain traître ! Et si c’était à refaire, je ne voterais toujours pas pour lui.
Ensuite, le repoussoir absolu que représente l’agité du bocal agit comme un aimant attirant ceux qui le rejettent vers les urnes.
Enfin, il est possible que l’autre vilain se fasse voler quelques voix par son jumeau dizygote.

Le problème de résolution de cette élection tient en fait dans un jeu de vases communicants. Quid des voix dévolues à Royal qui pourraient s’égarer vers Bayrou ? Quid des voix destinées à Le Pen qui pourraient se dévoyer vers le Tsarkozy ?

13)
Saluki
, le 22.04.2007 à 08:55
[modifier]

J’ai effacé au lieu de poster, je me suis mal révéillé…

Pour François, dans notre commune, la population est passée en trois ans de 96 à 126 habitants. cela entraine que, ayant franchi la barre des 100 habitants, et même si nombre de ceux-ci sont des enfants, voire des nouveaux-nés, il va falloir passer de 11 à 13 conseillers minicipaux, et ce n’est pas si simple quand ils ne peuvent être ni frères et soeurs ni conjoints…

La liste est dite d’”intérêts communaux” et composée de gens qui, quand ils discutent d’”intérêts nationaux” autour de liquides pétillantsse, se révèlent de parti divers sans être encartés pour autant. Il y a un fort vote lepéniste, plutôt le fait du lumpenprolétariat local, car il y a aussi des ouvriers agricoles qui n’ont pas de conscience de classe, comme dirait l’”O”tre. Les paysans pensent évidemment à la politique agricole commune, mais comme l’essentiel de leurs revenus provient du Champagne et non des céréales, ils ont plutôt l’oeil tourné vers la courbe des exportations au Japon ou vers les nouveaux riches de Russie

La dernière action en date a été la décision de refaire l’abribus qui sert surtout au ramassage scolaire: il y a quelques années une intercommunalité des 5 villages de la vallée a construit un groupe scolaire moderne qui a regroupé les classes uniques pour en faire un groupe de classes primaires homogène.

Ce qui explique l’accroissement de population.

14)
Okazou
, le 22.04.2007 à 09:05
[modifier]

« Quand à O. qui considère que vouloir battre Sarko fait d’un électeur un trouillard (si j’ai bien compris la partie concernant le vote Bayrou), j’assume »

Et tu élimines ta peur au premier tour ? Personnellement, j’ai compris que c’est au second qu’on va le jeter, l’Américain. Le premier tour est donc libre à l’expression. Quand je te dis que la peur est mauvaise conseillère…

15)
Okazou
, le 22.04.2007 à 09:09
[modifier]

« il y a aussi des ouvriers agricoles qui n’ont pas de conscience de classe, comme dirait l’”O”tre.  »

Je te rends ton salut dominical, Ô, centriste bientôt déçu !

16)
Saluki
, le 22.04.2007 à 09:23
[modifier]

Je te rends ton salut dominical, Ô, centriste bientôt déçu !

Je te le réciproque, Ô, pour le moustachu déjà décu !

Edit: j’aime bien dans @14 le “Tsarkozy”

17)
donatello
, le 22.04.2007 à 09:28
[modifier]

Juste en passant, bravo pour tous ces commentaires intelligents et courtois. Pour ma part je dois passer voter en allant au marché et je suis toujours tiraillé entre ce foutu chantage au vote utile auquel j’essaie de ne pas céder mais qui fait entendre sa petite musique de manière entêtante depuis si longtemps que j’ai du mal à résister, et l’idée de voter pour ce que je crois juste à savoir un parti écolo qui ne dépassera pas 1%.

Je deteste l’idée que nos votes soient conditionnés par ce sinistre chantage au FN, car d’une part j’ai le sentiment qu’il s’agit d’une arnaque politique et d’autre part je refuse à ce parti le droit de manipuler le vote de toute une population. J’ai également peur, comme le notent certains, de ce à quoi pourrait ressembler un système politique furieusement biparti, d’où la complexité du monde serait exclue et dans lequel deux camps joueraient au plus con jusqu’à ce qu’il y en ait un qui gagne.

Bref, à 30 minutes de voter et après 8 mois de campagne je suis toujours dans le flou.

Merci en tout cas pour ces commentaires éclairants.

18)
AleX54
, le 22.04.2007 à 09:54
[modifier]

Salut,

bon, je ne veux pas être désagréable mais… (ça commence bien) … je crois que vous devriez regarder un peu ce que font les banques en Suisse.

Ça vous ferez un sujet politique moins consensuel peut-être mais surement plus utile en fin de compte. (C’était juste pour remettre les compteurs à zéro ;-) )

Sinon, je tente un pronostic simple : Le PEN première force politique de France, c’est pour ce soir. À mon avis il n’y a aucune raison pour que les mêmes causes ne produisent pas les mêmes effets.

Je vomis d’avance.

[Edit] : Ortho

19)
406
, le 22.04.2007 à 09:59
[modifier]

je connais pas trop la politique mais je remarque juste une chose. beaucoup plus de gens se sont inscrit comparé à 2002 et les dérogations sont en augmentation et pourtant, beaucoup de gens sont indécis (au premier adord, çà semble contradictoire). c’est comme si ces personnes avaient regretté de ne pas pouvoir participer à contrer le pen au second tour et ne voulaient pas que ca se reproduissent.

20)
François Cuneo
, le 22.04.2007 à 10:08
[modifier]

Okazou, d’abord, merci d’avoir collé en commentaires ce que tu as écrit sur l’humeur d’hier. J’ai hésité à coller dans l’humeur elle-même (en te nommant bien sûr), mais je préfère comme ça, ça fait moins polémique.

Je comprends bien ton envie.

N’empêche, avec votre système, normalement, vous pourriez montrer votre sensibilité au premier tour.

Il se trouve que nous avons vu il y a cinq ans à quel point cela pouvait être dangereux.

Si le premier tour était un moyen de voir les forces en présence, puis de voter ensuite au deuxième tour en suivant des alliances, même pour un candidat qui arriverait quatrième, le président étant vainqueur parmi x candidats au deuxième tour, alors d’accord.

Mais là, avec ce choix entre les deux premiers, il y a tout de même de quoi être un froussard.

Avoir peur de devoir choisir entre un mal et un pire, tu ne trouves pas ça un peu normal, toi?

21)
AleX54
, le 22.04.2007 à 10:11
[modifier]

Le PEN a fait 18% au 2e tour en 2002… Il ne fera pas moins, surement plus. Je voudrais bien que ToThEnd nous fasse des graphiques comme pour les comptes APPLE :-)

Si BAYROU fait des voix, ce sera au détriment de SARKO et de ROYAL…

Reste à savoir qui sera le 2nd.

Maintenant le jour ou le PS n’aura plus des idées, des programmes, des gouvernements, des éléphants, des actions et une campagne de droite, on aura peut-être une chance de voir des idées de gauche se développer, prospérer et s’opposer efficacement.

En attendant, LePEN se marre. Et je me demande pourquoi j’écris tout cela.

22)
François Cuneo
, le 22.04.2007 à 10:17
[modifier]

Alex54,

Mais il ne s’agit pas ici d’un combat Suisse-France que je sache!:-)

Quant à faire un sujet sur les banques suisses, j’y ai souvent pensé, mais je ne me sens pas du tout à la hauteur pour dépasser les clichés habituels de bistrot.

Je ne critiquais pas votre beau pays. C’est vrai par contre que je préfère notre système démocratique au vôtre, et sur ce point, j’abonde avec les propos de lilou.

23)
donatello
, le 22.04.2007 à 10:25
[modifier]

Arrêtons de nous amuser à nous faire peur avec le Pen.

Entendons nous bien : le Pen ne sera jamais président de la République. Voilà, c’est dit. Une fois ceci posé, votons tranquillement et refusons le chantage. Et ne renversons pas toutes les valeurs : un le Pen au second tour c’est mal, mais un le Pen balayé par 82% des Français c’est un honneur pour la France.

Donc qu’il se marre tant mieux pour lui mais ça ne le rendra ni plus beau, ni plus jeune, ni plus président de la République.

Le vrai problème aujourd’hui c’est bien la recomposition qui s’opère avec un rapprochement des deux droites issues de l’après guerre : une droite gaulliste triomphante et humaniste et une droite pétainiste honteuse. De fait, et comme le dit Philippe Val dans Charlie Hebdo, c’est moins un rapprochement qu’une dissolution du gaullisme dans la vieille droite des années 30. Et c’est bien un mouvement européen qui s’est opéré partout autour de nous, et dont Sarkozy n’est qu’un avatar de plus. La question est de savoir comment lutter contre cette recomposition, je n’ai pas la réponse.

25)
François Cuneo
, le 22.04.2007 à 11:47
[modifier]

Et chez les Américains, ça n’a été que 8 ans.

Finalement, ils n’ont eu le temps que de foutre en l’air un peu plus le Moyen-Orient, déclarer une guerre interminable, descendre toute la culture et le social de leur pays.

C’est vrai que ce n’est pas grave.

26)
Tom25
, le 22.04.2007 à 11:49
[modifier]

Ben le “problème” LePen fait que nous n’avons qu’un tour, puisque s’il y a lui et un autre au second tour ce sera l’autre. Mais en attendant, que ça vous fasse chier ou non, dégueler ou non, il y a des votes LePen qu’il faudra prendre en considération tôt ou tard. Ca a toujours été comme ça, quand on n’écoute pas des petites revendications de “petites gens”, ces derniers s’énervent et disent et font des choses bien au-delà de ce qu’il revendiquaient au départ car ils n’ont pas été écoutés. Si LePen a été au second tour en 2002, c’est qu’on l’a mérité.

J’ai lu les papiers de chacun, mais je crois qu’il me manque une page dans le programme de Bové. Ouais, il y a 4 pages dans lesquelles il donne tout à tout le monde, il arrêtent les centrales nucléaire etc. mais je n’ai pas la cinquième page dans laquelle il explique où il trouve l’argent et comment et par quoi il remplace les centrales etc. :•)

27)
François Cuneo
, le 22.04.2007 à 11:51
[modifier]

Okazou, je réfléchissais sur mon beau scooter au soleil, en allant à Orbe boire mon thé en lisant Le Matin dimanche.

Je me disais: mais qu’est-ce que tu en as de plus à dire que votre courant de pensée existe, face au danger, sachant que celui pour qui tu vas voter va peut-être dépasser les 2%? Au final, tout le monde s’en fout.

Mais en fait j’ai compris. C’est vrai que chez nous, nous avons l’occasion de le dire à toutes les occasions, aux diverses élections, lors de nos divers scrutins, tout ce que nous pensons.

Vous, vous n’avez que là ou la rue.

Donc quelque part, je te comprends.

Même si c’est bigrement dangereux.

28)
406
, le 22.04.2007 à 11:54
[modifier]

c’est exactement pour cela que je m’occupe pas de politique. ils sont tous à dire : çà, c’est pas bien. mais ils ne proposent rien à la place.

29)
François Cuneo
, le 22.04.2007 à 11:59
[modifier]

C’est encore moi, désolé.

Je me disais tout de même…

Quand je pense à ce que la gauche a fait pour faire passer Chirac contre l’autre horreur, il me semble incroyable de voir à quel point le gouvernement de ce dernier n’a rien fait pour la remercier, et prendre en compte quelques unes de ses aspirations.

La droite s’est montrée arrogante, comme si tout le monde avait voté Chirac par choix.

Ça aurait pourtant été l’occasion de partir dans une certaine collaboration.

Ça n’a pas été le cas à cette occasion incroyable. Comment alors va bien pouvoir faire Bayrou pour essayer de rassembler tout le monde, au cas où…?

30)
GATTACA
, le 22.04.2007 à 12:08
[modifier]

A propos du vote à deux tours, c’est De Gaulle (créateur de la Vè république) qui l’expliquait ainsi :
“Au premier tour on choisit, au second on élimine.”
Comprendre : au premier tour on vote pour le candidat qui est le proche de ses idées, au second tour on vote contre un candidat (on choisit celui qu’on considère comme le moins pire…)

33)
Tom25
, le 22.04.2007 à 13:19
[modifier]

Ah tiens Renaud ??? Moi je pensais que Bayrou piquaient plutôt des voix à Ségolène qu’à Sarko ! Ce qui est le cas dans mon entourage, pas mal de socialo vont voter Bayrou.

Mais je pense qu’on ne devrait pas dire pour qui on a voté, surtout avant la clôture. Il a été dit que beaucoup de Sarkoziste voteraient Ségolène au 1er tour pour qu’elle soit devant bayrou. En effet, certains analistes (devraient on dire pronostiqueur ?) s’accordent à dire qu’un match Sarko – Bayrou donnerait Bayrou mais que Sarko sortirait gagnant d’un match avec Ségolène. D’où l’intérêt des Sarzokistttte de voir Ségo au 2nd tour.

On parle du vote utile, ne pas voter pour son candidat favori lorsqu’on sait qu’il ne dépassera pas les 1% est une chose, mais le cas que je viens de décrire me gêne beaucoup plus. Voter pour Paul alors qu’on souhaite que ce soit Jacques pour éviter que Pierre, qui est “meilleur” que Paul ne batte Jacques … Putain, déjà beaucoup de pays ne comprennent pas qu’on ait autant de candidats, mais là il va falloir leur expliquer la tactique du vote : Faut pas voter pour ses idées, faut voter pour celui que notre candidat pourra battre au 2ième tour. En 2002, l’idée de passer le 2nd tour à 3 candidats a été soulevée … Enfin, si quelqu’un veut s’y coller, moi pour 2012 j’aimerai un programme de pronostique. Un programme qui va chercher les sondages sur internet, que je sache quel sera le candidat le moins dangereux pour MON candidat au 2nd tour.

34)
Inconnu
, le 22.04.2007 à 13:38
[modifier]

Tom25: j’espère que les lecteurs français ne se basent pas sur mon vote pour aller voter :)

J’ai hésité à voter Royal (comme quoi j’ai l’esprit ouvert, pour être de droite mais prêt à voter à gauche pour que le “candidat naturel” de mon camp ne passe pas).

Hésiter car je voulais un vrai débat gauche-droite au 2e tour, chose dont nous avons été privé en 2002. Mais je prends le pari (ou le risque) de l’utopie centriste. J’en parlais avec des proches qui ont vécu la 4e République et qui n’en ont pas gardé de bon souvenirs. Ceci dit, peut-être que cela peut marcher cette fois??? Attendons de voir, il faut d’abord que Bayrou passe le 1er tour.

Quand au nombre de candidats, on a déja fait des progrès, ils étaient 16 en 2002. On pourrait augmenter la difficulté d’accéder à la candidature, mais quelque part, n’est ce pas la démocratie qui y perdrait un peu? Cela ne ferait que conforter les “gros partis” dans leur absolutisme et leur suffisance.

Et si on votait à un seul tour? Pourquoi pas?

35)
Ant
, le 22.04.2007 à 15:26
[modifier]

François, pourrais-tu me donner ta définition d’un vote utile… Je ne vois pas trop en quoi voter pour les 4 ténors est utile, et que les autres ne sont pas utiles?!?

36)
Inconnu
, le 22.04.2007 à 15:29
[modifier]

le vote utile, c’est le vote tout court, à mon humble avis. En n’oubliant pas que des gens sont morts pour qu’on ait le droit de glisser un bulletin dans une urne.

37)
Saluki
, le 22.04.2007 à 15:36
[modifier]

En n’oubliant pas que des gens sont morts pour qu’on ait le droit de glisser un bulletin dans une urne.

… et que de ne pas voter c’est les enterrer une seconde fois.

38)
François Cuneo
, le 22.04.2007 à 16:11
[modifier]

Art, j’imagine que tu sais très bien de quoi je parle.

La gauche aurait dû s’entendre. Etre claire. C’est tout de même possible, nous en avons la preuve ici, en Suisse, de temps en temps (élections vaudoises).

Elle ne l’a pas été.

Ces petits, que j’aime bien (quoique la Laguillier, elle commence à me les casser) je les trouve tout de même bien peu responsables.

D’un côté, Hulot l’a été. Pourquoi ne pas avoir demandé (Bové par exemple) à Royal de signer une charte avec un certain nombre de points sur lesquels elle aurait pu s’aligner?

La gauche doit avoir des idées de gauche, se repositionner, en ingégrant certaines idées également de l’extrême gauche.

Et là, les gens risquent de revoter pour elle.

En attendant, pour éviter l’horreur, il ne faut pas se disperser. Voilà ce que j’appelle être utile en ce jour: ne pas se disperser.

Bon.

Après avoir poncé mon banc, je vais aller le repeindre maintenant.

La prochaine fois, j’en achèterai un en plastique…

39)
Inconnu
, le 22.04.2007 à 16:52
[modifier]

Oui, un banc en plastique, fabriqué en Chine. Bonne idée :)

41)
Franck_Pastor
, le 22.04.2007 à 17:40
[modifier]

Ai voté au Palais des Expositions de Bruxelles, là où le Consulat français de Bruxelles organise les élections (entre parenthèses, palais aussi moche que mastoc, heureusement que c’est juste en face de l’Atomium). Comme il fait beau et chaud, je suis rentré chez moi à pied, 2 petites heures de marche agréable. En attendant ce soir 20 h pour le début de l’étripage… pardon, du dépouillement.

42)
AleX54
, le 22.04.2007 à 17:41
[modifier]

@ François Cuneo Je ne voulais pas engager un “combat Suisse-France”, pas du tout. Ce que je voulais dire maladroitement peut-être, c’est qu’on ne peut pas comparer la gestion des affaires courantes et les questions politiques. Pour s’entendre sur la couleur de la peinture de la place de jeu, ce n’est pas trop difficile. Par contre choisir entre repeindre la place de jeu et rendre gratuit le paiement de la cantine pour les familles à faibles revenus (c’est pour l’exemple, comme les banques), alors c’est moins simple et les écarts…

@ donatello 23 Oui, le pb n’est pas LePEN mais la montée continue de ses idées depuis 30 ans. Je nai pas peur pour dans 15 jours, mais pour dans 15 ou 20 ans.

@ Renaud Laffont (36) “le vote utile, c’est le vote tout court, à mon humble avis. En n’oubliant pas que des gens sont morts pour qu’on ait le droit de glisser un bulletin dans une urne.” je suis bien d’accord.

@ François Cuneo (38) Le PS doit effectivement avoir des idées de gauche pour espérer quelque chose. En 2002 il nous ont fait une campagne sur l’insécurité… même Danielle Mitterrant les a engueulé. Et cette fois pareil. Comme ils ne se différencient pas sur les idées, ils ont choisi de se différencier par le sexe du candidat. Avec une campagne à droite… Certes la vrai gauche est multiple pour ne pas dire divisée. Mais tant que le PS est à droite, cela ne change rien . Il est inutile de voter PS si on est à gauche.

Au fait, être à gauche pour moi, c’est déjà lutter contre le système économique actuel basé sur le profit et la rentabilité et le dieu concurrence. J’ai voté LCR mais Laguiller ou Bové sont sur des logiques proches.

Il me tarde de savoir, j’ai un peu l’espoir de me tromper. (73,..% de participation à 17 heures) Allez, bonne soirée et merci pour votre site que je consulte quotidiennement.

43)
alec6
, le 22.04.2007 à 18:23
[modifier]

La famille “Barre à mine” est de retour ! comprenne qui pourra ! :-)

“A voté !” ça -y est ! j’ai fait mon devoir de citoyen… en espérant une future 6e république et non un IVe Reich !

Je n’ai pas tout lu, mais juste une petite remarque quand je lis “Quelque soit l’issue du scrutin, ça ne durera que 5 ans. Pas de quoi en faire un fromage.” Mouhai… il en faut beaucoup moins pour diviser un pays, briser ce qui reste à briser, casser des accords européens et internationaux et au final foutre un pays par terre ! Les exemples dans l’Histoire passée ou contemporaine de tous les pays ne manquent pas.

44)
Inconnu
, le 22.04.2007 à 18:27
[modifier]

alec6: vu la lenteur du fonctionnement parlementaire français, pour casser un pays, il faut tout de même un certain temps. Tiens, un retrait de l’Union Européenne, ça prendrait combien d’années à ton avis? Au moins 5 ans, non?

45)
Okazou
, le 22.04.2007 à 18:40
[modifier]

Bon, je viens d’accompagner ma mère (87 ans) au bureau de vote. Elle vote extrême-gauche, la frippone !

Énorme participation. C’est toujours ça de pris pour la démocratie. Encore faut-il savoir que 24 % des électeurs potentiels ne sont toujours pas inscrits sur les listes électorales.
Question subsidiaire : Tiens, pourquoi les grands partis ne font-ils rien pour s’attaquer à ce problème ?

« Je me disais: mais qu’est-ce que tu en as de plus à dire que votre courant de pensée existe, face au danger, sachant que celui pour qui tu vas voter va peut-être dépasser les 2%? Au final, tout le monde s’en fout. »

Il faut simplement savoir compter : Bové + Besancenot + Buffet + Laguiller ± 10 % des suffrages. C’est ainsi qu’il faut voir les choses et c’est pourquoi nous souhaitions une union qui n’a pu aboutir, non sur les projets, qui sont semblables, mais pour des problèmes de préséance, de refus d’une égalité entre les formations.

« La droite s’est montrée arrogante, comme si tout le monde avait voté Chirac par choix. »

Pis ! Il y avait plus d’électeurs de gauche à voter pour Chirac à cette occasion que d’électeurs de droite. La seule chose que l’on puisse porter au crédit de Bayrou est qu’il aurait probablement, lui, tenu compte de ce fait démocratique majeur. Sinon, Bayrou est bien, depuis 30 ans, un politique de droite qui a toujours soutenu la droite contre la gauche sauf depuis cette campagne où il joue les opportunistes pour ne pas disparaître du champ politique. Question de survie.

Bayrou représente la bonne solution pour l’électeur de droite, en aucun cas pour l’électeur de gauche.

Le problème de Bayrou, aujourd’hui, est de ne pas se retrouver derrière Le Pen.

« Ces petits, que j’aime bien (quoique la Laguillier, elle commence à me les casser) je les trouve tout de même bien peu responsables. D’un côté, Hulot l’a été. Pourquoi ne pas avoir demandé (Bové par exemple) à Royal de signer une charte avec un certain nombre de points sur lesquels elle aurait pu s’aligner? »

Arlette prend sa retraite de candidate. Elle sera remplacée par une candidate sans doute plus ouverte. On remarquera que les projets de LO d’Arlette se rapprochent de plus en plus des projets de la LCR de Besancenot. Fusion à venir lorsque les « chefs » historiques (Arlette n’est que porte-parole) auront rendu leur tablier ?

Hulot, comparé à Voynet, n’est qu’un gentil plaisantin. Du vent (pour les éoliennes ?) !

Quand tu verras le PS capable de s’ouvrir réellement, honnêtement et équitablement à une autre pensée, les poules auront des crocs. Le PS est dominateur. Pas un comportement de gauche, ça, on dirait du Sarko.

« Après avoir poncé mon banc, je vais aller le repeindre maintenant. La prochaine fois, j’en achèterai un en plastique… »

Le plastique ! Pas étonnant que tu aies des velléités de voter Bayrou !


Un autre monde est possible.

46)
Invite
, le 22.04.2007 à 18:52
[modifier]

Okazou, d’abord, merci d’avoir collé en commentaires ce que tu as écrit sur l’humeur d’hier. […] je préfère comme ça, ça fait moins polémique.

Je m’en serais voulu de polluer l’humeur consacrée (un peu) à Bobby Lapointe, même si Okazou en a profité pour faire la promotion d’Avanie et/ou François ; mais maintenant qu’il a assuré lui-même la collecte sélective de ses commentaires, on peut se lâcher.

Je n’arrive pas comprendre qu’un type qui est incapable de faire la différence entre une élection présidentielle et une élection législative vienne donner des cours de Démocratie comparée.

On devrait lui retirer le droit de vote.

Et si quelqu’un apprécie vraiment les histoires d’O, il serait gentil de le conduire à Roissy.

47)
François Cuneo
, le 22.04.2007 à 18:53
[modifier]

Okazou, je disais ma reconnaissance à Renaud de voter Bayrou à la place de l’autre.

Cela dit, ça m’intéresserait de voir ce qu’il peut faire. Les autres, on a déjà vu.

48)
Inconnu
, le 22.04.2007 à 18:56
[modifier]

je suis allé voir les premiéres estimations sur les sites belges. Mais je ne dirais rien avant 20h, pour que le site n’ait pas d’ennui (et moi non plus).

49)
Okazou
, le 22.04.2007 à 19:04
[modifier]

« Je n’arrive pas comprendre qu’un type qui est incapable de faire la différence entre une élection présidentielle et une élection législative vienne donner des cours de Démocratie comparée. »

Ton intervention a un goût de trop-peu. Explicite tes propos, s’il-te-plaît.


Un autre monde est possible.

50)
Okazou
, le 22.04.2007 à 19:08
[modifier]

« je suis allé voir les premiéres estimations sur les sites belges. Mais je ne dirais rien avant 20h, pour que le site n’ait pas d’ennui (et moi non plus). »

Je ne lis pas le belge dans le texte (!) alors laisse-moi deviner :

– Le Tsarkozy et Ségolène au coude-à-coude ;
– Bayrou au coude-à-coude avec Le Pen.

Ça ne doit pas être loin de ça.


Un autre monde est possible.

51)
Franck_Pastor
, le 22.04.2007 à 19:11
[modifier]

Un des gros journaux flamands est plus précis que ça sur son site… Je préfère pas donner l’adresse non plus (et puis, rares sont ceux ici qui lisent le néerlandais ;-))

52)
Inconnu
, le 22.04.2007 à 19:12
[modifier]

Okazou, je ne dirais rien. Bon allez, OK, je te le dis, on aura droit à Voynet contre Besancenot au 2nd tour (oui, c’est bon de réver).

53)
alec6
, le 22.04.2007 à 19:26
[modifier]

Renaud ! Tu oublies la perversité de l’individu et les pouvoirs données depuis 58 au président de la république. Il n’en faut pas moins pour se construire en moins de temps qu’il n’en faut pour s’en rendre compte, un POUVOIR sur mesure ! C’est le but affiché de Sarko !

Quant aux résultats, ils sont donnés sur tous les sites de journaux étrangers depuis plus de deux heures : le nabot 30% vs Ségolène 25% avec une participation de 84%…

Putain !

54)
Invite
, le 22.04.2007 à 19:27
[modifier]

@ Okazou – 49

Pas le temps, je dois partir sauver la démocratie (participer au dépouillement pour retarder l’arrivée des machines à voter électroniques).

Mais si tu faisais la différence tu comprendrais tout seul.

55)
Okazou
, le 22.04.2007 à 19:32
[modifier]

« Quant aux résultats, ils sont donnés sur tous les sites de journaux étrangers depuis plus de deux heures : le nabot 30% vs Ségolène 25% avec une participation de 84%… »

Il est plus que probable que les chiffres évolueront au cours de la soirée. Les campagnes ont voté (à droite) mais pas les villes et les banlieues, qui votent plus à gauche.

56)
François Cuneo
, le 22.04.2007 à 19:33
[modifier]

En Suisse, nous avons les résultats!

Ne lisez pas la suite si vous voulez le suspens

Bon, ben ce n’est pas la cata!

Le premier est celui qu’on attendait, la seconde dépasse le troisième centriste, et la bête est larguée.

57)
Okazou
, le 22.04.2007 à 19:35
[modifier]

« Mais si tu faisais la différence tu comprendrais tout seul. »

Désolé, je ne suis pas Œdipe.

58)
henrif
, le 22.04.2007 à 19:41
[modifier]

Pas de quoi pavoiser devant le total droite dure (euphémisme…) + extrême droite ! Y a quand même un gros malaise dans notre douce France…

Comment le centriste va-t-il négocier ses strapontins ??!!

62)
François Cuneo
, le 22.04.2007 à 20:34
[modifier]

Eh bien dites donc, le discours de Sarko, tu ne reconnais pas le bonhomme!

C’était presque incroyable! On aurait dit un humaniste, c’était presque beau.

Non c’était beau en fait.

Dommage que j’aie tellement de peine à le croire.

63)
Okazou
, le 22.04.2007 à 20:35
[modifier]

Manifestement, George W. Sarkozy a bien dragué du côté de l’électorat du borgne.
Il va falloir maintenant qu’il fasse le grand écart entre ses électeurs lepenistes – pour les conserver – et les électeurs du Béarnais – pour les attirer. Attention aux discours ! :)))

Pour son premier discours, le loup a revêtu la toison de l’agneau. Côté mensonges éhontés, ça promet…

65)
AleX54
, le 22.04.2007 à 20:59
[modifier]

Ben si Royal a dragué à gauche, je ne comprend plus rien, j’avais plutôt l’impression inverse.

Le % de LePen baisse compte tenu de la forte participation mais je ne sais pas encore ce que cela donne en nombre de voix. De toute façon, il y a vraiment trop de facho ou pseudo facho en france.

Du coup je ne prévoie plus rien pour la suite ;-).

67)
WhyNot
, le 22.04.2007 à 22:37
[modifier]

Hihihihi…

T

Je ne suis pas tout à fait dans le même état d’esprit ce soir..

Après avoir vu les 2 candidats restant en lice, je le sens mal ce 2nd tour.. Sarko a l’aise, hilare, encore plus démago. Et Ségo, grave commentait-on. Je l’ai plutôt trouvé coincée et hyper stressée. Ça ne me motive pas outre mesure. C’est pas bon, tout ça, pas bon du tout…. (pour rester poli)

68)
Inconnu
, le 22.04.2007 à 22:44
[modifier]

Elle est tendue parce que sa qualification pour le 2e tour, ce n’était pas gagné. Lui, il savait plus ou moins qu’il passerait ce cap difficile. Attendons demain ou mardi, que les choses s’organisent, pour nous faire une idée plus claire des compromis(sions) envisagées pour rassembler au dela de leurs électeurs respectifs.

69)
Mirou
, le 22.04.2007 à 22:52
[modifier]

Vous l’avez seulement trouvée tendue ???? Moi ca me faisait plutôt pensé à une prise d’otage… Elle avait à peine l’air plus heureuse que des otages forcés de faire un commentaire télévisé… En plus, son heure de retard sur l’horaire prévu, c’était vraiment bizarre…. Sans me la jouer “24 heures chrono”, je me dis qu’il du se passer un truc à Melle (rien de nécessairement dramatique, mais du genre “M… Mme Royale, les ordis on plantés, on a perdu votre discours !)

70)
François Cuneo
, le 22.04.2007 à 23:13
[modifier]

C’est vrai qu’elle parlait de ne pas tomber dans la déprime, mais à l’écouter, on ne devenait pas vraiment gai…

71)
Karim
, le 22.04.2007 à 23:15
[modifier]

Et voilà… Alors que plus de la moitié des français refusent l’un ou l’autre, on a malgré tout le seul choix entre la droite la plus dure et le socialisme le plus nul, avec aucune perspective puisque la proportionnelle est morte… Dites-moi vite quelque chose de drôle…

72)
ToTheEnd
, le 22.04.2007 à 23:23
[modifier]

Hihihihi /2

Et puis c’est pas grave hein, c’est que pour 5 ans après tout… ceux qui montent à chaque tour auront leurs chances dans 5 ans! Regardez Chirac et Miterrand, ils n’ont pas réussi au premier coup.

Patience pour ceux qui pensent que le sauveur de la France n’a pas encore eu sa chance…

T

73)
Invite
, le 22.04.2007 à 23:45
[modifier]

Quand je pense à ce que la gauche a fait pour faire passer Chirac contre l’autre horreur

Quand je pense à ce que l’autre horreur a fait pour faire passer Chirac contre la gauche…

Tiens, pas plus loin que sur ton site : « Si Jospin a été boulé c’est qu’il avait gouverné à droite après s’être fait élire à gauche. Dehors le vilain traître ! Et si c’était à refaire, je ne voterais toujours pas pour lui. »

Ben oui, c’est tellement plus passionnant et réconfortant de voter Chirac, de se cogner Raffarin, d’ouvrir une autoroute à Sarkozy puis de pousser des cris d’orfraie pendant cinq ans sur cuk.ch.

Alors, un conseil à Mme Okazou : Liliane, prépare les bulletins blancs pour le second tour. Faudrait pas risquer de voir Ségolène Royal élue.

74)
AleX54
, le 22.04.2007 à 23:51
[modifier]

En même temps, 5 ans au chômage, c’est long… Surtout lorsque tu arrives en fin de droit. Je m’en souviens encore, avant que je devienne fonctionnaire.

Et effectivement le discours de Royal était pathétique, au bout de 2 minutes, je parlais d’autre chose…

Bonne nuit

75)
Madame Poppins
, le 23.04.2007 à 00:42
[modifier]

J’espère juste que demain matin, sur la Radio Suisse Romande, nous aurons un débat plus passionnant que celui entendu il y a quelques semaines : “Sego et Sarko peuvent-ils avoir une réelle dimension internationale étant donné qu’ils ne parlent l’anglais ni l’un ni l’autre”.

Et moi de penser “logique, y sont français” ! (pardon)

Ceci étant, cela me sidère quand même un peu qu’il soit possible d’obtenir en France des postes “élevés” en politique sans maîtriser une langue étrangère de façon correcte !

76)
Invite
, le 23.04.2007 à 00:51
[modifier]

Certes, « Tout le monde doit être bilingue dans une langue et en parler une autre. » En foi de quoi on obtient : « Win… the yes… needs the no to win, again the no. »

78)
Tom25
, le 23.04.2007 à 09:04
[modifier]

Et bé ça en fait du monde qui vote à droite. J’ai retenu dans un mauvais film un dicton que je trouve très bien, c’était du genre : “Faîtes attention à ce que vous souhaitez (aux vœux que vous faîtes), parce que ça pourrait bien vous arrivez”.

Dans 5 ans je me présente parce je speak English very well et que ich speche Deutch sehr güt. Même le Français je me débrouille … … … à l’oral … :•)

Je ne suis pas d’accord pour dire qu’il y a tant de facho. Et pis les rares personnes que je connais qui ont déjà voté LePen voteront plutôt Ségolène sur ce coup là. Il ne faut donc pas ajouter les voix de LeCrayon (il devrait commencer par Franciser son nom celui-là) à celles de Sarzoki.

79)
AleX54
, le 23.04.2007 à 10:49
[modifier]

Renaud Laffont Ce qui m’a attiré dans la fonction publique ? Mais je n’ai pas eu le choix. J’ai cherché un boulot, c’est tout. J’ai d’abord été recruté en tant que contractuel et ensuite j’ai eu l’opportunité de passer un concours que j’ai obtenu. Mais je n’ai pas choisi réellement. Maintenant je n’en part pas parce que, effectivement, la sécurité de l’emploi, lorsque l’on a vécu la précarité et le RMI, ça compte. Contrairement à ce que certain veulent faire croire, vivre avec le RMI ce n’est pas simple, ce n’est pas un privilège. En France, un boulot ne se refuse pas si tu veux bosser.

Je suis responsable de service Hygiène et Sécurité dans une université française, cadre A, 6 ans d’ancienneté, et je gagne 1600 € net par mois. Je n’ai pas l’impression de voler mes maigres avantages. J’ai une certaine sécurité de l’emploi mais j’ai un petit salaire alors ma retraite, fut-elle mieux calculée, sera maigre.

En France la part des salaires dans le PIB a fortement baissée ces dernières années (je n’ai pas les chiffres exacts) au profit de la part des revenus du capital. On a les moyens de conserver nos régimes spéciaux et d’améliorer notre régime général, à condition de faire des choix politique de gauche (imposition des revenus du capital, suppression ou limitation des exonérations de charges pour les entreprises par exemple)

L’égalité des citoyens ne doit pas se faire par le bas, sinon pourquoi ne pas s’aligner sur le niveau de vie du Bangladesh… Ce n’est pas vers les borgnes que les aveugles doivent se tourner, mais vers ceux qui ont des jumelles. ;-)

80)
Invite
, le 23.04.2007 à 10:59
[modifier]

Du coup, pour le second tour, je ne sais pas encore pour qui voter.

Qu’est ce qui t’a attiré dans la fonction publique? L’emploi à vie?

Renaud Laffont, on sent bien que tu es indécis, rien que dans ton style : « est ce que vous trouvez normal ». Cette antienne me rappelle un(e) candidat(e). Dès que j’ai retrouvé son nom je te le communique afin de faciliter la tâche. Oui, c’est le terme.

Bon, moi aussi je vais poser une question à AleX54 : Dis-moi, petit joueur, quelle a été ta motivation pour renoncer au Golden hello, au Golden parachute, à la retraite chapeau et aux stock-options aimablement consenties par ces travailleurs qui n’ont aucune ambition ?

83)
Karim
, le 23.04.2007 à 11:29
[modifier]

C’est ce qui est marrant avec des gens comme Laffont : quand on lui met sous le nez l’odeur de ses clichés éculés (les “avantages” des fonctionnaires versus ses revenus du privé), il feint de répondre en nous servant d’autres clichés sans rapport, mais à la même odeur (la fainéantise des enseignants cette fois). Quels seront les prochains ? J’ai ma petite idée mais je laisse venir, on s’amuse beaucoup (enfin 2 minutes, pas plus…)

84)
AleX54
, le 23.04.2007 à 11:30
[modifier]

Au fait : LePEN en 2002 : environ 4 800 000 voix (16,86%) LePEN en 2007 : environ 3 824 258 voix (10,51%) soit – 980 514 voix – 6,35%

la forte participation, les œuillades de SARKO, le vote utile et une campagne un peu plus douce du FN expliquent probablement le score. LePEN marque le pas mais pas forcément ses idées.

85)
Tom25
, le 23.04.2007 à 11:34
[modifier]

Il faut voir que si on impose trop durement le capital, il va se barrer dans d’autres pays, plus “cool”.

Ben c’est bien là qu’est un des problèmes il me semble, on oblige certaines personnes “prisonnières” à pas mal participer aux impôts, et d’autres qui sont libres d’aller ailleurs sont moins “embêtés”.

C’est ce que je n’aime pas dans Sarko, Sarko a toujours tapé là où c’était facile de taper. Il y a une morale, et il y a une réalité économique.

On dit aussi que la France est un pays de gueulard, mais dans quelles proportions ceux qui gueulent ont gain de cause ? Le % est assez élevé je crois, donc faut gueuler. Donc ils ont raison de gueuler … ?!

86)
Tom25
, le 23.04.2007 à 11:39
[modifier]

Renaud n’a pas dit que les enseignants étaient fainéants, il regrette que la motivation soit la sécurité de l’emploi plutôt que l’amour du travail qu’on va faire pendant 40 ans. C’est dommage pour les élèves, mais c’est aussi dommage pour ces profs qui auraient pu faire un travail qui leur convenait mieux.

Actuellement on prend le travail qu’on trouve. On ne prend pas un travail qui nous intéresse, on ne prend pas un travail pour lequel on est doué et efficace, on ne prend un boulot près de chez soi pour limiter les déplacements, on prend ce qu’on trouve. C’est dommage pour le salarié ET pour le patron.

87)
Stilgar
, le 23.04.2007 à 11:54
[modifier]

Bonjour à tous,

je vais aussi y aller de mon petit commentaire.

Commençons par la peur de Le Pen. Je ne suis pas inquiet à ce niveau. Je ne crains pas son arrivée au pouvoir car son côté caricatural est trop présent à l’esprit de la majorité des Français (et de nos voisins). De l’extrême droite, je pense que le danger vient avec Marine Le Pen. Elle a les mêmes idées (voire pire) que son père mais n’en a pas les travers. Elle est calme, réfléchie, posée, intelligente et est assez charismatique. Je sais que cela va faire grincer des dents, mais lors des rares débats télévisés où je l’ai vu intervenir face à nos vieux dinosaures de droite et de gauche, la demoiselle les a tous torché en beauté. A leurs « arguments » élimés jusqu’à la corde, qu’ils nous ressortent depuis plus de 50 ans et auxquels plus personnes ne croit (ni même eux), ni n’est dupe, elle opposait avec art et manière, des arguments et des idées qui j’ose le dire n’était pas toutes saugrenues loin s’en faut et avait le mérité de la nouveauté, de la fraicheur et de sortir des sentiers battus (même pas au niveau des leitmotivs du FN : immigrations, etc. mais plutôt au niveau économique). Hélas ces bonnes choses sont noyées dans les autres que tout le monde connait. Le danger pour moi vient du fait que ce reste (celui qui fait froid dans le dos) n’est plus caricatural avec elle, ni flagrant, il est sournois, en filagramme. Elle dit les mêmes « énormités » que son père mais sans heurter la sensibilité primaire, elle séduit plutôt d’éructer. Là est le vrai danger de l’extrême droite.

Ensuite, il y a « Tsarkozy » (bien vu Okazou, ce sobriquet) vs Royal. D’un côté un pantin qui en guise de programme se contente de surfer sur la vague et répéter ce que veulent entendre « les Français » et qui, hélas, et en fin de compte, s’il est élu, se contentera d’acquiescer à ce que lui demandera l’oncle Sam (je suis sûr que Sarkozy aurait fait comme Blair s’il avait été président à la place de Chirac (que je n’apprécie pas outre mesure mais dont je salue la position sur ce point précis), nous serions actuellement en Irak, et lui attendrait en remuant la queue, l’œil pétillant et reconnaissant, que l’autre agité du bocal d’outre atlantique lui donne son nosnos et lui flatte la tête). Quant à madame Royal… que dire… on pique quelques idées à la droite (voire plus loin) qui vont dans le sens du courant, pour montrer qu’on est pas tout à fait « out », on signe le « Pacte » écologique de Hulot pour se donner bonne conscience et éviter d’aborder réellement le problème (comme Sarko) et le reste… toujours les mêmes rengaines surannées, périmées et déprimantes.

Quant aux verts… Ils ont bien mérité leur score (si on peut encore appeler ça un score !). Certes j’ai voté pour eux (j’avoue que mettre le bulletin Voynet dans la petite enveloppe, a été un moment pénible tellement je me sens proche de la « dame » et de sa vision de l’écologie).

Concernant la gauche plus à gauche… je me demande, s’ils vivent sur la même planète et à la même époque que moi !

Donc si la citation qu’a faite Gattaca concernant la Vème République et De Gaulle : “Au premier tour on choisit, au second on élimine.” Est bien réelle, cela va être dur pour moi d’éliminer le moins pire des deux tellement je les trouve « pire » chacun à leur manière.

Cordialement

88)
Inconnu
, le 23.04.2007 à 12:07
[modifier]

Karim: les écarts entre le privé et le public sont ils aussi fort qu’on le pense? Coeff par coeff, pour les ETAM et pour les cadres, ce serait intéressant d’avoir un comparatif, car je n’ai pas de réponse, pour pouvoir faire une comparaison un tant soit peu éclairé. Quel serait le % de mon salaire du privé auquel je serais prêt à renoncer pour avoir un emploi à vie et la retraite qui va avec? Je ne sais pas, je ne me suis pas posé la question. De même, quel % d’augmentation un fonctionnaire serait il prêt à demander en échange de l’abandon de la garantie d’emploi à vie? Je ne sais pas non plus.

On pourrait envisager un systéme communiste, ou tout le monde gagnerait la même somme, mais cela n’encouragerait pas les meilleurs à donner encore plus, et à créer davantages de richesse (pour la communauté, pas que pour soi). Par contre, je pense que cela encouragerait des fainénants à ne rien faire et à se laisser vivre.

Tom25 a parfaitement résumé mon propos, qui ne visait pas la fainéantise des profs.

89)
Inconnu
, le 23.04.2007 à 12:09
[modifier]

en relisant mon dernier commentaire, je me rends compte que Karim va attraper le baton que je tends, en faisant référence à la valeur travail que prone Sarkozy (et Royal dans une certaine mesure, avec son gagnant gagnant). Mais qui aujourd’hui peut douter que l’homme travaille pour vivre et ne vit pas pour travailler? :)

90)
numerix
, le 23.04.2007 à 12:53
[modifier]

Depuis hier soir j’ai la boule au ventre.

Les USA ont Bush, les russes ont Poutine, les anglais ont eu Thatcher, les italiens ont eu Berlusconi. Quand on voit dans quel état chacun d’eux ont mis leur pays respectif ont ne peut que s’inquiéter de l’arrivée au pouvoir d’un assoiffé de pouvoir inféodé aux puissances de l’argent. Sarkozy est de la même trempe que cette brochette de bandit. On sait qui va payer. Ce sont toujours les mêmes: les petits, les faibles, les plus vulnérables.

J’ai perdu la foi en la démocratie et j’ai peur pour mon pays.

Si la France doit faire l’expérience du Sarkosysme et bien elle le fera, dans la douleur. Et moi j’entrerai en résistance contre la démagogie, le mensonge, la brutalité policière.

J’espère un sursaut démocratique dans moins de deux semaines.

à ceux qui hésitent encore écoutez ceci :

http://www.dailymotion.com/related/2392414/video/x1eb3z_edwy-plenel-sengage-contre-sarkozy/1 http://www.dailymotion.com/related/2347199/video/x1fjot_ariane-mnouchkine-antisarko/1 http://www.dailymotion.com/related/2008303/video/xzb0b_jeanpierre-azema-antisarko/1 http://www.dailymotion.com/perso-antisarko/video/x1q0f5_loic-wacquant-sengage-contre-sarkoz/1 http://www.dailymotion.com/related/2108146/video/x171m7_patrice-chereau-antisarko/1 http://www.dailymotion.com/perso-antisarko/video/x1gwmd_patrick-weil-sengage-contre-sarkozy http://www.dailymotion.com/perso-antisarko/video/x1al6z_thierry-pech-sengage-contre-sarkozy http://ns39947.ovh.net/~antisark/spip.php?article3152

91)
François Cuneo
, le 23.04.2007 à 13:09
[modifier]

Ce qui m’a fait bien rigoler hier soir, c’est ce con de Tapie, sur France 2.

Il était tellement bourré (de son propre aveux) qu’il confondait tous les noms.

Faut dire que c’était tard, qu’il avait beaucoup bu dans les loges.

Je ne comprends pas ce type, passer en quelques semaines de Royal à Sarko, c’est incroyable, même si l’explication qu’il donne n’est certainement pas toute fausse: il ne supportait plus de voir tous ses faux-culs du PS (sic) par devant dire qu’ils étaient pour la dame, et par derrière, n’avoir qu’un désir, qu’elle ne passe pas le premier tour.

Si son explication est l’envers de la langue de bois, je ne comprends pas comment on peut être socialo, et voter Sarko.

Je peux comprendre avec Bayrou. Sarko non.

C’est pareil d’ailleurs avec ces gens comme dit plus haut qui votent Le Pen au premier tour et Royal au second.

Mais c’est quoi la purée qu’ils ont dans la tête, ces gens?

92)
WhyNot
, le 23.04.2007 à 13:16
[modifier]

les écarts entre le privé et le public sont ils aussi fort qu’on le pense?

J’ai peut-être un élément de comparaison à te donner, du moins pour les cadres (je ne sais pas ce qu’est un ETAM). Je travaille dans la recherche (pour l’instant encore) publique, et ma femme dans un grand groupe pharmaceutique. Nous occupons des positions identiques et normales au regard de notre ancienneté dans nos emplois respectifs. Grosso modo, le privé paie 50% de plus que le public…

Cela vaut-il le coup? Sachant que ce que je fais n’a aucune chance d’être financé par le privé, pour moi la réponse est oui.

93)
Inconnu
, le 23.04.2007 à 13:31
[modifier]

ETAM = Employé – Technicien – Agent de Maîtrise C’est à dire tous les personnels qui ne sont ni OS (ouvrier spécialisé) ni cadre.

95)
ToTheEnd
, le 23.04.2007 à 13:41
[modifier]

Je propose à tous ceux qui sont “déçus” ou qui pensent que la démocratie est terminée d’aller visiter, au hasard, 70 pays qui vivent sous la dictature. Il y a le choix et c’est tout de même 1/3 de la planète qui vit sous ce régime.

Bref, la gauche a régné 15 ans (et de quelle façon…) et pas grand chose ne semble avoir changé. Penser que tel candidat ou tel autre serait meilleur me fait bien rire.

Chacun défend son ego surdimensionné et sa soif de pouvoir avec des arguments opposés dans le but de diviser les gens alors que dans le fond, tout le monde veut la même chose: vivre heureux.

François l’a bien dit: quand on parle concret dans une petite commune, on ne se fâche pas car chacun oeuvre pour le bien des administrés.

Passé un certain stade du pouvoir, c’est chacun pour sa gueule et pour ses “amis” (mot qui ne désigne un futur soutient dans la politique)…

Le peuple lui votera tous les 5 ans pour le même quinté, quarté, tiercé en se disant: cette fois, ça sera différent.

C’est sûr, les noms changent, comme “chômeur” devient “sans emploi” ou président “machin” devient président “truc”.

Mais à l’arrivée, on joue toujours avec les mêmes cartes et les mêmes personnes qui sortent du même moule.

Dans 2 semaines, il y aura un nouveau président (je ne mets pas de “e”) et toutes les réformes majeures qu’il lancera se heurteront probablement à l’opposition mais pas parce que les idées ne sont pas bonnes ou pas nécessaires, mais parce que c’est l’opposition.

Il s’agit de ne pas se faire oublier car dans 5 ans, il y a de nouveau un tour de manège et que le prochain à tourner pendant 5 ans, ça va être l’un de ceux qui a perdu hier (ou sa fille pour le borgne).

T

96)
archeos
, le 23.04.2007 à 13:53
[modifier]

à Lilou : un président élu sert à contrebalancer le pouvoir législatif. L’équilibre d’une constitution se jugeant à l’équilibre entre les trois pouvoirs (et pas à leur indépendance) cf Montaigne, la légitimité apportée par le suffrage universel sert à ça. Plus prosaïquement, elle mobilise le peuple pour les élections (quels pays peuvent afficher des participations de 85 % ; aux US, c’est 50 % à peine). Et enfin, en cas de crise politique, il est utile d’avoir une seule personne pour décider. C’est probablement ce qui a manqué en 1940, en 1958, et ce qui a été utile en 2003. De Gaulle a choisi ce système car il pensait que le peuple ferait toujours le bon choix (ce qui témoigne au minimum d’un optimisme démocratique que nos dirigeants actuels n’ont pas tous).

Ça sert aussi lors des négociations internationales : par exemple lors d’un sommet européen, quand un accord est trouvé, seul le représentant français est sur que ce qu’il a accepté ne sera pas contesté de retour dans son pays. Tous les autres ministres doivent ensuite faire accepter ou négocier avec leur majorité leur décision. D’ou, si on le désire, un plus grand poids dans ces réunions.

Donatello : bonne analyse, avec la disparition du gaullisme. C’est un contresens d’analyser le monde politique français à l’anglo-saxonne, il y a toujours eu trois familles à droite, plusieurs à gauche, un centre-gauche et centre-droit.

Pour ceux qui votent Bové : la chose qui m’empêchera de le faire, c’est qu’il accepte le voile, donc l’oppression de l’homme sur certaines femmes (si elles sont d’origine maghrebine). Si ces femmes-là sont moins égales que les autres, ça ne me semble pas juste.

à Renaud : bravo pour ton ouverture. Le risque de la IVe est écarté car le pouvoir du président est là pour contrebalancer celui d’un parlement divisé. Ta définition du vote utile est la mienne, et celle de 85 % de Français apparemment.

Et pour le second tour, pensez aussi qu’en général il y a quelques centaines de milliers, voire un million de votants en plus. Pour qui voteront-ils ?

Okazou, tu le sors d’où ton 24 % d’électeurs non-inscrits ? Car si les 44 millions d’inscrits (soit 75 % de la population) ne font que 75 % des électeurs potentiels, tu considères que les étrangers et les enfants au berceau doivent voter ?

A tous : les discours de Sarkozy, depuis trois semaines, sont écrits par Henri Guaino, un authentique républicain, et qui a déjà fait ceux de Chirac en 95

Et à TTE : le consensus de Washington est de plus en plus remis en cause (voir ici ), d’ou peut-être un changement dans le futur dans la répartition des richesses.

98)
archeos
, le 23.04.2007 à 15:37
[modifier]

J’ai mal lu ton commentaire 95 (je me les suis tous tapé d’un coup, désolé) et j’y ai lu un ’’De toute façon, rien ne changera ’’.

99)
jpp
, le 23.04.2007 à 15:58
[modifier]

Je suis très étonné que personne n’ait cité le blog de Michel Onfray avec, comme bien souvent un excellent papier! “titre”: feed://michelonfray.blogs.nouvelobs.com/atom.xml Quant à Tapie, c’était vraiment ubuesque! Et la petite beurette de Sarkosy? quelle emmerdeuse celle-ci! Bref c’était : “les guignols : le retour”. Pas du tout à la hauteur des 85% de votants.

100)
Atypo
, le 23.04.2007 à 15:59
[modifier]

@ Renaud Laffont : « J’aimerais bien qu’on ait un vrai débat sur les idées, plutôt qu’un débat sur des personnes. Ce sont des idées qui sauveront notre pays et améliorerons le quotidien de tous, pas des personnes. »

Tout à fait d’accord, à la différence près que des personnes, aussi, peuvent changer les choses. Ces personnes, ce ne sont pas les présidents passés et à venir, mais ce sont bien les citoyens que nous sommes. Nous ne sommes pas seulement des pions que l’on déplace sur l’échiquier. Nous faisons partie du système. Oh, pas à une place importante, mais c’est déjà ça.

101)
Okazou
, le 23.04.2007 à 16:06
[modifier]

« LePEN marque le pas mais pas forcément ses idées. »

Oui, au contraire ! Les idées nauséabondes de Le Pen sont désormais réintégrées dans certains esprits de droite, c’est ce que souhaitait Le Pen et que Sarko a réalisé. Retour aux années 1930 à l’extrême-droite triomphante.

Ceux qui ont voté Bayrou plutôt que l’agité par refus de ces « idées » puantes devront sans doute se rabattre sur le bulletin blanc (le troisième candidat) par soucis de rester propres. On ne peut tout de même pas leur demander de voter Ségolène comme nous avons pu voter Chirac en son temps même si le projet de Ségolène n’est teinté que de rose pâle, guère éloigné des velléités béarnaises.

102)
Okazou
, le 23.04.2007 à 16:09
[modifier]

« Mais c’est quoi la purée qu’ils ont dans la tête, ces gens? [qui passent de Le Pen à Ségolène] »

Ça s’appelle le désespoir, que ne comprennent pas les gens qui vivent à l’abri du besoin.

103)
Okazou
, le 23.04.2007 à 16:11
[modifier]

« J’aimerais bien qu’on ait un vrai débat sur les idées, plutôt qu’un débat sur des personnes. »

D’accord si les personnes sont saines, c’est un préalable incontournable ; or, il apparaît que la personnalité du candidat de l’UMP pose problème, et quel !

La lecture de ce document (facsimile à agrandir pour le lire) nous éclaire sur ce que nous pouvons penser du personnage. On ne peut plus douter.

Contrairement à toi, Renaud, je tiens toujours à savoir à qui j’ai à faire avant de m’intéresser à ce que la personne me propose. Passage obligé.

104)
Okazou
, le 23.04.2007 à 16:15
[modifier]

« Penser que tel candidat ou tel autre serait meilleur me fait bien rire. »

Tu dois être le seul.

« Passé un certain stade du pouvoir, c’est chacun pour sa gueule et pour ses “amis” (mot qui ne désigne un futur soutient dans la politique)… »

Ces propos sont typiques du cynisme de droite.

105)
Anne Cuneo
, le 23.04.2007 à 16:20
[modifier]

Tout d’abord, je proteste é-ner-gi-que-ment! On avait dit que le dimanche il n’y aurait rien sur Cuk. Alors moi qui ne vis pas branchée 24H/24, je n’ai pas ouvert mon ordinateur. Alors j’arrive à midi, et j’ai loupé le débat. D’accord, je me calme.

Je propose à tous ceux qui sont “déçus” ou qui pensent que la démocratie est terminée d’aller visiter, au hasard, 70 pays qui vivent sous la dictature. Il y a le choix et c’est tout de même 1/3 de la planète qui vit sous ce régime.

Pour une fois, je suis d’accord avec ToTheEnd, c’est ce que je dis toujours: tous pourris, peut-être, mais pas tous au même degré. Il y a eu quelques différences entre Clinton et Bush, entre Allende et Pinochet, entre… etc.

Et quoi que vous disiez, amis Français qui vous sentez désabusés, il y aura une différence de taille entre Sarkozy et Ségolène. Ce n’est pas la même chose, et Sarkozy, vous le sentirez passer bien plus douloureusement – il n’y a qu’à voir ce qu’il a fait ces cinq ans. Il n’arrête pas de faire des promesses sur des choses qu’il aurait pu faire avant – et en plus il fait semblant qu’il n’a pas pu les faire à cause de Chirac – sa rupture avec l’UMP, ne me faites pas rire, je n’en ai pas envie.

106)
Okazou
, le 23.04.2007 à 16:21
[modifier]

« Okazou, tu le sors d’où ton 24 % d’électeurs non-inscrits ? »

Du CEVIPOF (Sciences-Po/CNRS).

Tu peux écouter aussi Du grain à moudre du vendredi 20 avril sur le thème Ces inconnus qui ne vont pas voter. Très instructif.

« les discours de Sarkozy, depuis trois semaines, sont écrits par Henri Guaino, un authentique républicain, et qui a déjà fait ceux de Chirac en 95 »

Une référence reconnue dans le mensonge politique, Guaino, authentique républicain et menteur patenté. Ce type n’est pas du tout gêné de passer de l’écriture des discours très sociaux pour Philippe Séguin, gaulliste de gauche authentique, à l’écriture de ceux, antisociaux et atlantistes, de l’agité Sarko, pas du tout gaulliste et jumeau dizygote de Le Pen. Un mercenaire de la plume, sans foi ni loi. Ce que j’appelle un beurk.


Un autre monde est possible.

107)
Okazou
, le 23.04.2007 à 16:30
[modifier]

« Pour une fois, je suis d’accord avec ToTheEnd, c’est ce que je dis toujours: tous pourris, peut-être, mais pas tous au même degré. Il y a eu quelques différences entre Clinton et Bush, entre Allende et Pinochet, entre… etc. »

Ah non, Anne ! Tu tombes à deux pieds dans le panneau grossier de ToTheEnd qui détourne (toujours de la même façon, d’ailleurs) le débat sur « C’est pire ailleurs donc cessez de vous plaindre ! »

Cette façon de penser est minable (de chez « Minable ») puisque la logique qu’elle porte est on ne peut plus conservatrice quand elle n’est pas franchement réactionnaire. « Penser » comme ça c’est refuser toute exigence et tout progrès pour l’humanité.

C’est pire ailleurs ? Et alors ! C’est une raison pour bloquer toute exigence d’amélioration ? Quelle magnifique ambition humaine !

Trouve autre chose, ToTheEnd, tu n’es pas en progrès.


Un autre monde est possible.

108)
mackloug
, le 23.04.2007 à 16:55
[modifier]

Bon ben là, il faut que j’y aille de mon petit air de droite après tous ces discours de gauche, ne serait-ce que pour équilibrer un peu cette page de commentaire ;-)

Je fais d’abord un constat. Avec un taux de participation de 83,78 % personne ne pourra dire qu’il représente une majorité silencieuse qui s’est abstenue…

Je ne retiendrais qu’une chose : la gauche dans son ensemble fait 36,44% des voix et compte tenu du taux de participation, des français. Rajoutons les 50% que Bayrou a grugés à la gauche et on arrive à 45,73% La France est majoritairement de droite !

Les amis d’Okazou ne représentent pratiquement plus rien : 9% en les mélangeant tous…

Je le dis clairement, j’ai voté Sarkosy, car il me semble le plus à meme de conduire la France avec ses idées. Ce n’est certes pas sa personnalité qui m’a plu, j’ai encore en souvenir son image dans les guignols avant les élections de 2002, mais son programme.

Je fais partie de ces petits patrons qui triment 3×35 heures dans la semaine pour des salaires inférieurs au SMIC, qui croulent sous les charges à payer, sous les impôts, etc., et qui en ont marre de voir des assistés profiter et abuser d’un système qui, s’il peut sembler juste au premier regard, ne tient pas compte de la nature humaine…

Il est temps de remettre l’individu au coeur du système et de le laisser assumer ses responsabilités. Je crois que la politique de Sarkozy c’est aussi un peu ça. Et avant que vous commenciez votre travail de sape avec vos discours tellement servis que je pourrais les écrire moi-même, je terminerais en rajoutant que je considère comme particulièrement imbu et prétentieux que de vouloir toujours considérer que son prochain est faible et qu’il faut l’aider.

Que l’on cesse une fois pour toutes de toujours vouloir s’occuper des autres. Si chacun s’occupait de soi, il y aurait déjà bien assez à faire… Il ne s’agit pas de ne pas aider son prochain, mais de l’aider à bon escient en le laissant se confronter aux épreuves qu’il subit. Il en sortira grandi, et tout le monde peut vaincre ses peurs et ses épreuves, que l’on cesse de croire qu’il y a des faibles qui n’en sont pas capables. Penser cela, c’est faire insulte à l’humanité !

Après plus de 20 ans de socialisme effréné pratiqué par ceux de gauche (ce qui est la moindre des choses), mais aussi la droite par un Chirac souvent plus socialiste que les socialistes eux-mêmes, les Français ont compris que les discours, vociférant et culpabilisant de la minorité de gauche, ne conduisaient qu’à vider les caisses et à créer encore plus de pauvreté.

ENFIN ! ! !

Mesdames, Messieurs, ouvrez le tir ! ;-)

109)
archeos
, le 23.04.2007 à 16:58
[modifier]

il y aura une différence de taille entre Sarkozy et Ségolène. Ce n’est pas la même chose, et Sarkozy, vous le sentirez passer bien plus douloureusement

:-D : comme l’a dit un Marseillais sur Marianne « Au moins, avec Ségolène, on ne se fera pas e…, elle n’est pas équipée pour. »

Le problème avec le PS (et c’est une des raisons pour lesquelles je n’ai pas voté Jospin) c’est que oui le gouvernement Jospin ne nous a pas e… en ne réformant pas les retraites, mais c’était nécessaire ; résultat, on a eu une réforme à la droite.

110)
archeos
, le 23.04.2007 à 16:59
[modifier]

Bon, on est bien parti pour battre le record de commentaires.

111)
ToTheEnd
, le 23.04.2007 à 17:04
[modifier]

Mais oui O, tous ceux à droite sont de vils menteurs et trainent le kit complet des casseroles Tefal, Seb et Rowenta réunis… alors que plus on va à gauche, plus c’est le blanc immaculé qui domine et rayonne sur l’ensemble des principes de vie des meilleurs penseurs de notre temps. Amen.

Yaka voir Bové… le pauvre innocent mais accusé et condamné, qui croit toujours que son père, directeur régional de l’INRA, n’a jamais travaillé sur des OGM (démenti par une copine qui a bossé dans un de ses labos)…

Bref, je ne pointe pas le pire pour justifier ce qui se passe ici, ça n’a jamais été mon style. Je corrige tout simplement quelqu’un qui est en plein “distortion filed reality” quand il parle que la France n’est plus démocratique… je rêve.

La “droite” – si je puis dire – a un seul avantage à mes yeux: elle ne rêve pas!

La France (tout comme d’autres pays) est malade et à besoin d’un remède de cheval. Quand Sarko sera élu (et il le sera) et qu’il voudra changer des choses, ça sera manifestations et lamentations.

Mais les enfants sont toujours les mêmes, quand on leur demande de se brosser les dents, d’aller dormir ou de faire les devoirs plutôt que de jouer, ils se roulent souvent parterre.

C’est comme ça… et Miguel ou O peuvent noircir autant de bits qu’ils veulent, ça ne changera rien.

T

112)
Inconnu
, le 23.04.2007 à 17:16
[modifier]

La France (tout comme d’autres pays) est malade et à besoin d’un remède de cheval.

Ouaip et si tu fiches dans les memes griffes neo-conservatrices le pouvoir executif, le legislatif, les corporations et les media, tu ressors du meme chapeau un vrai petit Berlusconi et si l’Italie etait malade avant d’avoir le sien, elle n’en a pas fini.

Quand on voit ce que ca a donne à la justice, merci bien monsieur Sarkozy et ses bilans truqués…

113)
Anne Cuneo
, le 23.04.2007 à 17:22
[modifier]

Ah non, Anne ! Tu tombes à deux pieds dans le panneau grossier de ToTheEnd qui détourne (toujours de la même façon, d’ailleurs) le débat sur « C’est pire ailleurs donc cessez de vous plaindre ! »

Non, Okazou! T’es un type que j’adore, et la plupart du temps je suis d’accord avec toi. Mais là, c’est toi qui détournes le propos. JE NE DIS PAS CESSEZ DE VOUS PLAINDRE. Plaignez-vous, au contraire. Mais ne vous abstenez pas! C’est ça que je dis. Car, soyons réalistes, pendant que vous vous plaindrez sous le règne de Sarkozy, vous n’atteindrez pas les mêmes résultats qu’en vous plaignant sous Ségolène! Je dis que, pendant qu’on bosse pour un monde meilleur, chacun à sa manière, le monde dans lequel on vit compte aussi. Et personnellement, je préfère un monde avec Ségolène qu’un monde avec Sarkozy, dans le présent. Ce n’est pas mon monde idéal, C’est le monde réel. En attendant l’autre (voir plus haut).

114)
Tom25
, le 23.04.2007 à 17:24
[modifier]

Ma femme est aide-soignante dans le public, en maison de retraite. Elles sont en sous effectif chronique, et c’est vraiment dur. Du coup elle a regardé pour partir dans le prive -> -20% environ ! Je pense que c’était vrai il y a 20 ans que les salaires du privé étaient plus haut que ceux du public. Je pense que c’est faux aujourd’hui.

115)
Franck_Pastor
, le 23.04.2007 à 17:42
[modifier]

Que l’on cesse une fois pour toutes de toujours vouloir s’occuper des autres. Si chacun s’occupait de soi, il y aurait déjà bien assez à faire… Il ne s’agit pas de ne pas aider son prochain, mais de l’aider à bon escient en le laissant se confronter aux épreuves qu’il subit. Il en sortira grandi, et tout le monde peut vaincre ses peurs et ses épreuves, que l’on cesse de croire qu’il y a des faibles qui n’en sont pas capables. Penser cela, c’est faire insulte à l’humanité !

Il y a pourtant des gens qui ne s’en sortent pas malgré tous leurs efforts. Tu les laisses crever en toute bonne conscience, pensant qu’ils n’ont que ce qu’ils méritaient ?

116)
Okazou
, le 23.04.2007 à 17:46
[modifier]

Allez, mackloug, je te réponds. Tant que l’agité Sarko sera soutenu par des dinosaures de la droite, tout ira bien.

« Les amis d’Okazou ne représentent pratiquement plus rien : 9% en les mélangeant tous… »

Va donc dire à tes amis Le Pen (à peine 2 % de mieux) et Sarko que 9 % des voix c’est pas grand chose… Tu peux retranscrire en nombre de votants pour avoir une idée humaine de ce chiffre abstrait.

« Je fais partie de ces petits patrons qui triment 3×35 heures dans la semaine pour des salaires inférieurs au SMIC, qui croulent sous les charges à payer, sous les impôts, etc., »

C’est le portrait exact de ceux qui ont tout intérêt à voter à gauche.
D’ailleurs les petits patrons qui ont compris (!) savent que la droite les dessert toujours. Si tu ne le sais pas, c’est dommage pour toi mais après tout, il est normal que tu paies le prix de ton idéologie puisque tu as l’air d’y d’y tenir. Tu dois faire partie de ces petits patrons qui s’admirent de l’être. Pur orgueil. Les autres, les petits patrons humbles, proches de leur employés/ouvriers et des gens en général, ils bossent par nécessité sociale, conscients de leur vrai rôle dans notre société. Nous les aimons, ces petits patrons intelligents et citoyens.

« Après plus de 20 ans de socialisme effréné pratiqué par ceux de gauche (ce qui est la moindre des choses), mais aussi la droite par un Chirac souvent plus socialiste que les socialistes eux-mêmes »

Toi, tu fais partie de ceux qui hurlaient en 1981 que si Mitterrand était élu, les chars soviétiques seraient dès le lendemain dans les rues de Paris.

Le ridicule ne tue pas, c’est pour ça que tu me lis encore.


Un autre monde est possible.

117)
Tom25
, le 23.04.2007 à 17:52
[modifier]

Il me semblait avoir déjà écrit ce qui suit mais … je ne retrouve pas.

J’ai quitté mon emploi il y a quelques temps. Je l’ai quitté parce que je me plaignais, et quand on n’est pas content, on ne fait systématiquement chier le monde dans la rue, on prend son courage à 2 mains et on va voir ailleurs. Je dis ça car je suis souvent agacé de voir certaines personnes râler depuis 30 ans et rester malgré tout cramponné à leur emploi ! Ceci dit il y a également des abus mais … Bref, ceux sont un peu toujours les mêmes en grève non ? Et combien ont démissionné de cette fonction (on devinera de qui je parle).

Maintenant moi je vais peut-être me retrouver dans la merde. Je ne touche pas les assedics, pas avant encore 1,5 mois (4 mois en tout). Pourtant, ils me collent déjà au cul pour que je cherche un emploi. C’est normal, mais j’ai quand même fait remarquer à la dame que j’aurais des comptes à lui rendre le jour où ils me paieront. Pour l’instant ils me considèrent en vacances, donc … qu’ils me foutent la paix. La dame m’a répondu qu’ils me “collaient au cul” à moi parce que j’avais un profil qui correspond à une demande. mackloug je suis assez d’accord avec toi, mais je suis loin de penser que Sarko améliorera notre quotidien. Ma femme est aide-soignante, boulot de merde que personne ne veut faire. Comme pour moi, si ma femme se retrouvait au chômage on lui imposerait tout de suite un emploi. C’est là où je ne suis absolument pas d’accord, pour moi, Sarko tirera à bouler rouge sur le travailleur potentiel. Le profiteur on lui foutra la paix. Ca veut dire quoi quand la dame me dit qu’elle me colle au cul à moi parce que j’ai des qualifs ??? ça veut dire qu’elle fou la paix aux autres !

Il y a 4 mois un gars a fait le fou contre moi sur l’autoroute, un étranger. Quand je suis allé chez les flics on m’a dit que ce n’était même pas la peine que je porte plainte, j’avais pourtant des témoignages dans mon sens. La justice ne rechercherait JAMAIS ce type. Moi quand je dépasse de 5 km/h j’ai le topic 3 jours après dans ma boîte aux lettres.

C’est pourça que j’ai dit que Sarko tapait là où il pouvait. Pour moi SArko c’est ça, c’est un gars qui fera payer ceux qui reconnaissent gentiment qu’ils ont fait une conneries. Il fera travailler encore plus ceux qui demandent à avoir un boulot, mais pas à vivre pour travailler. Et il ne fera rien contre ceux qui abusent vraiment, que ce soit des petits ou des gros ! Sarko est un roquet.

118)
alec6
, le 23.04.2007 à 17:55
[modifier]

Mackloug me fera toujours rire… jaune ! Trouver la politique de Chirac /Raffarin digne du PS “Après plus de 20 ans de socialisme effréné pratiqué par ceux de gauche (ce qui est la moindre des choses), mais aussi la droite par un Chirac souvent plus socialiste que les socialistes eux-mêmes” il fallait oser ! mais les Mackloug osent tout ! c’est d’ailleurs à ça qu’on les reconnais !

119)
Okazou
, le 23.04.2007 à 18:08
[modifier]

« Yaka voir Bové… le pauvre innocent mais accusé et condamné, qui croit toujours que son père, directeur régional de l’INRA, n’a jamais travaillé sur des OGM (démenti par une copine qui a bossé dans un de ses labos)… »

Manifestement, tu ne connais rien aux problèmes posés par les OGM puisque tu confonds travaux de labo et travaux de labo ainsi que travaux de labo et culture de plein champ. Quand on ne sait pas on ferme sa g… reste coi. Y’en a marre des zouzous qui colportent la désinformation. « Mentez, mentez, il en restera toujours quelque chose ! »

« La “droite” – si je puis dire – a un seul avantage à mes yeux: elle ne rêve pas! »

C’est dire qu’elle n’est pas humaine…

« La France (tout comme d’autres pays) est malade et à besoin d’un remède de cheval.  »

La France est malade du libéralisme (l’Europe est malade du libéralisme), elle n’a pas besoin de solutions équines mais humaines. L’avoinée, c’est aux libéraux de la prendre.

« Miguel ou O peuvent noircir autant de bits qu’ils veulent […] »

On les passe au cirage, les bits ?


Un autre monde est possible.

120)
Inconnu
, le 23.04.2007 à 18:08
[modifier]

Okazou: je te conseille la lecture du livre de Dale Carnegie “comment se faire des amis”. Non pas que tu ai besoin de te faire des amis ;) Mais tu y apprendras que chacun pense différement de l’autre, et qu’il faut accepter son opinion sans lui dire qu’il a tort, en essayant de comprendre son point de vue. Tu me lances des affirmations à l’emporte-pièce, alors que je cherche le débat, constructif et objectif. Sérieusement, j’ai lu ce bouquin il y a 2 semaines, et je me dis que j’aurais du le lire il y a 20 ans (l’édition originale date de 1936).

122)
Okazou
, le 23.04.2007 à 18:23
[modifier]

« Non, Okazou! T’es un type que j’adore, et la plupart du temps je suis d’accord avec toi. Mais là, c’est toi qui détournes le propos. »

Ça peut arriver :-)

Ne crains rien sur le potentiel abstentionniste de la gauche (la-mienne), nous voterons Ségolène des deux mains ; c’est après, effectivement, qu’elle risque de nous entendre si elle fait sa sourde.

Les craintes concernent les électeurs convaincus de Bayrou. Sauront-ils, eux les catholiques sincères (Bayrou presque partout derrière Ségolène et devant ou derrière Sarko en Bretagne, terre de la calote s’il en est), refuser d’entrer en communion avec la part nauséabonde désormais intégrée au projet de Sarko l’agité narcissique ? Il s’offre aujourd’hui à ces électeurs une solution blanche et une solution rosâtre. Ces gens d’ordinaire craintifs ne devraient pas être effrayés par une mère de famille qui leur ressemble mais c’est là que subsiste l’interrogation.

123)
Tom25
, le 23.04.2007 à 18:30
[modifier]

Maintenant que j’ai gueulé sur Sarko je vais tenter d’expliquer pourquoi ça me fait chier de voter Ségolène.

Il y a une queue de 20 personnes (au cinéma, chez le boucher ou ailleurs on s’en fou). Un gars arrive en disant qu’il est pressé. Vrai , pas vrai ? personne ne le sait sauf lui. Le bon socialiste qui est en 3ème position lui proposera de passer devant, sans rien demander aux 17 qui sont derrière, car il trouve ça normal et humain. C’est vrai, c’est gentil, mais si tout le monde fait ça le 20ème se retrouve 40ème. Je ne connais pas grand monde, malgré tout nos beaux discours, qui laisserait sa 3ème place au gars et qui partirait refaire la queue en 21ème position.

124)
Invite
, le 23.04.2007 à 18:30
[modifier]

tous ceux à droite sont de vils menteurs et trainent le kit complet des casseroles Tefal, Seb et Rowenta réunis…

Alors là, ToTheEnd, tu pourras repasser.

Tes propos sur les casseroles Rowenta® sont typiques du cynisme des mecs de droite qui confinent les femmes aux tâches pour lesquelles elles sont faites.

Maintenant que j’ai gueulé sur Sarko je vais tenter d’expliquer pourquoi ça me fait chier de voter Ségolène. […] Le bon socialiste qui est en 3ème position lui proposera de passer devant, sans rien demander aux 17 qui sont derrière, car il trouve ça normal et humain. C’est vrai, c’est gentil, mais si tout le monde fait ça le 20ème se retrouve 40ème.

C’est ce que tu as compris de l’ ordre juste ?

125)
Okazou
, le 23.04.2007 à 18:43
[modifier]

« Tu me lances des affirmations à l’emporte-pièce, alors que je cherche le débat, constructif et objectif. Sérieusement, j’ai lu ce bouquin il y a 2 semaines […] »

Puisque tu aimes lire, je suis sûr que tu as lu le lien que je te donne en 103. Non ? Si tu cherches le débat, ce texte de Kahn y incite bougrement, il me semble. C’est d’ailleurs très exactement le texte que les hésitants, dont tu nous dis faire partie, doivent lire. Le conseil vaut donc aussi pour Tom25. S’il reste l’ombre d’une hésitation après lecture, on peut alors s’inquiéter sur soi-même.

Et où vois-tu des affirmations à l’emporte-pièce ? Tu me fais un topo ? Merci.

126)
alec6
, le 23.04.2007 à 18:50
[modifier]

… on est bien d’accord ! LE PROBLÈME actuel n’est pas tant la droite que son représentant français : Sarkozy.

Quant aux vrais problèmes de fond dont tout le monde politique à de timides exceptions près se fout éperdument, ils sont passés à la trappe, mais nous sauteront à la gueule sans prévenir un de ces quatre :
– la fin programmée des énergies fossiles et leur renchérissement ;
– le réchauffement climatique et ses conséquences.

Les deux conjugués risquent d’être pour le moins explosifs, et les migrations redoutés de Sarko et consorts seront d’un type bien plus violent que les quelques barcasses échouées en méditerranée entre Afrique et Europe… La régularisation des sans papiers ne sera qu’un plaisant souvenir.
Tiens à ce propos on notera que la France est un des pays européens où le taux d’émigrés est aussi faible, loin derrière la Suisse, l’Allemagne, la Grande Bretagne ou l’Espagne…

Mais comme d’habitude et pour Sarko en premier lieu, nul ne serait faire obstacle à la fameuse CROISSANCE ! Pas de PIB, pas de chocolat ! affligeant ! Ségolène ne vaut guère mieux… même les Verts n’ont pas profité de la tribune offerte par cette campagne pour présenter ces deux problèmes (les nuls ! comme s’ils pouvaient croire à leur présence au deuxième tour). Seul Hulot est monté aux créneaux dans une mascarade à Bercy vite oubliée. Affligeant.

Désespérant même ! Mais de tout temps les Cassandre n’ont jamais fait rêver personne. Il est tellement plus rassurant de croire au père Noël libéral…

127)
Okazou
, le 23.04.2007 à 18:56
[modifier]

« Tiens à ce propos on notera que la France est un des pays européens où le taux d’émigrés est aussi faible, loin derrière la Suisse, l’Allemagne, la Grande Bretagne ou l’Espagne… »

C’est tout à fait vrai, la France est un pays de faible immigration mais nos clients de droite préfèrent croire à ce que Le Pen et son clone Iznogoud leur disent. À ce que ces deux affreux leur martèlent, devrais-je dire, s’adressant à la part la plus inhumaine de leur âme pour y fixer un message pourtant faux. Et on sait comme ça marche. C’est d’ailleurs ça, croire, refuser la réalité la plus évidente et vérifiable.

128)
Tom25
, le 23.04.2007 à 19:11
[modifier]

Okazou c’est con que tu n’es pas cité Alec6 à un post 106 ça aurait fait Alec6 106 . Alexis sans six , vachement drôle non ? :•) .

Tiens j’en ai une autre. Vu que je suis indécis, quoique vraiment je n’aime pas Sarko, je vais faire comme les maires qui vendaient leur signature, moi je vais vendre mon vote en signant une procuration. Avant que je ne me crée un compte sur ebay, si quelqu’un veut me faire un bon prix ici.

$$$$$$$$$$$$$$$$$€€€€€€€€€€€€€€€€€€$$$$$$$$$$$$$€€€€€€€€€€€€€€€€€ :•)))

130)
mackloug
, le 23.04.2007 à 19:37
[modifier]

Il y a pourtant des gens qui ne s’en sortent pas malgré tous leurs efforts. Tu les laisses crever en toute bonne conscience, pensant qu’ils n’ont que ce qu’ils méritaient ?

Le débat n’est pas vraiment où vous cherchez à le placer et c’est cela qui est à l’origine de la différence d’appréciation. Au-delà de la politique, c’est dans nos croyances que se fondent nos convictions. Sans vouloir entrer dans un autre débat, je crois que l’individu hérite d’une «mission familiale» à la naissance. C’est pourquoi par exemple je ne suis pas surpris de voir Okazou nous annoncer fièrement que sa mère vote à l’extrême gauche… Mais l’individu peut échapper à son destin en prenant conscience des «pressions familiales» auxquels il est soumis. La Vie se charge en général de remettre les gens sur la bonne piste, souvent dans la douleur et la crise, mais c’est une autre histoire… Il faut prendre ça au sens très large, hein, c’est du résumé de résumé.

Partant de cette conviction, je pense que chacun se place lui-même dans des situations desquelles il doit s’extirper lui-même pour «comprendre». Dès lors, l’assister, lui trouver mille excuses, la société, le chômage, le libéralisme acharné, etc. ne sert qu’à lui éviter sa confrontation avec lui-même et à l’enfoncer encore plus puisqu’il n’est pas obligé de se regarder dans un miroir, puisque la société reconnait que c’est elle qui est responsable de sa situation. Partant de là, la surenchère va se mettre en place.

Ceux-là, tu les rencontres encore au bord du canal Saint Martin parce qu’ils ont refusé toutes les offres d’hébergements proposées. Ceux-là font grève à Noël pour obtenir des Assedic une prime… qu’on leur a accordée en plus, ouvrant la porte à l’étape suivante. À ceux-là, il faut dire STOP et les mettre devant leur responsabilité. La société n’a pas vocation à les faire vivre au motif qu’elle est responsable de leur situation. Cessons de les alimenter, et tu verras qu’il n’y en aura pas un seul qui sombrera totalement.

Il en est d’autres qui choisissent de plonger plus encore. Tu les rencontres sous les cartons en plein hiver acceptant tout juste un café chaud, mais refusant les places chaudes qui leur sont réservées. À ceux-là, je dis “Respect” et comme j’aime mon prochain je les laisse choisir leur vie. Quand viendra le temps pour eux de se reconstruire, je serais là pour les aider à remonter la pente : mais quand eux l’auront décidé, pas avant, car avant, cela ne conduira qu’à la surenchère à laquelle Okazou, Alec6 et d’autres s’empressent de céder pour se sentir en paix avec eux-mêmes.

Inutile de me répondre que les salauds c’est les patrons qui licencient sans aucun souci de leurs employés, car si on en est là aujourd’hui, c’est parce que nos charges et notamment les charges sociales sur le travail sont devenues tellement lourdes que pour survivre et maintenir sa position il faut chercher à maintenir ses coûts de production où à les baisser. Il est des patrons salauds et pourris comme il est des ouvriers salauds et pourris… Ça, c’est la nature humaine. Et quand un ouvrier vole un outil dans son usine, fait les poches de ses collègues au vestiaire, je ne vais pas crier partout que tous les ouvriers sont des salauds et des voleurs… même si l’ouvrier en question pourrait avoir fait les gros titres de tous les journaux.

Je me sens beaucoup mieux avec moi-même depuis que j’ai intégré cette idée que je n’étais pas responsable de tous les malheurs de la planète, mais que nous en étions tous collectivement responsables. Et ce que j’ai écrit plus haut s’applique aussi à une nation. L’Afrique n’en est-elle pas à son niveau que parce qu’on a toujours pensé qu’elle n’était pas capable de s’en sortir seule et parce qu’on a toujours au fond de nous une petite culpabilité liée aux pratiques de nos ancêtres …

Mesdames et Messieurs, continuez le tir ! ;-)

131)
archeos
, le 23.04.2007 à 20:12
[modifier]

TMackloug, tu écris que les patrons ne sont pas des salauds, c’est la faute des cotisations sociales (charges sociales est connoté péjorativement, alors qu’en fait les cotisations c’est du bonheur, pas une charge).

L’année dernière, Pfizer a fait 50 milliards de chiffre d’affaire, et 20 milliards de bénéfice (40 % de bénéfice, pas mal non ?). Pourtant, 20 % des 50 000 employés vont être licenciés cette année, pour maintenir les marges ; le patron touche 180 millions en 2006. Je pense qu’avec 18 000 000, son travail serait encore généreusement rémunéré ; et on gagnerait 160 millions de charges salariales, soit 1600 € par futur licencié.

Au fait, as tu compté que 3×35 heures par semaine, ça fait 15 heures par jour, week-ends compris ? Sors prendre un demi de temps en temps, ça te détendra.

132)
henrif
, le 23.04.2007 à 20:58
[modifier]

Mince alors, hier soir à 20 h c’était 29%, ce matin 31% ! A l’intérieur, ils ont du patcher les urnes électroniques pendant la nuit !

On n’est plus à ça près, après les faux emplois de la mairie de Paris, les électeurs morts de Tiberi, la reélection de Juppé avec l’assentiment de l’UDF, les frais de bouche chiraquiens, la campagne électorale de l’UMP protégée par les forces de l’ordre aux frais de la princesse, la main-mise sur les médias, le tripatouillage des chiffres du chômage…

12 ans de Chiraquie, 4 ans de raffarinnades, autant du nain à l’intérieur avec les résultats que l’on sait, sans oublier son passage à Bercy. Au moins le bon peuple français a voté en connaissance de cause. Il ne pourra pas dire qu’il n’a pas été prévenu.

Dans mon patelin du Var, le pétainisme a pris la majorité dès le premier tour avec 34,7 + 15,7 ! N’oubliez pas votre pince à linge Mr Cunéo quand vous viendrez en vacances par chez nous…

133)
mackloug
, le 23.04.2007 à 21:09
[modifier]

La répartition n’est pas celle-là, mais effectivement, ma semaine de 35 heures est souvent faite à midi, le mercredi… Je peux juste t’assurer que je ne suis de loin pas le seul. C’est pourquoi, si un jour j’en arrive à gagner un gros salaire, j’aurais certainement du mal à admettre d’en reverser plus de 60% à l’état pour les impôts et les charges.

Après tout, maintenant que c’est la galère, je suis juste bon à bosser pour payer les salaires et les charges de mes employés… qu’importe si je n’arrive pas à prendre un salaire, hein ? Après tout, j’ai choisi mon camps et j’ai signé ! N’est-ce pas ?

Je me doutais un peu qu’un exemple de ce type viendrait sur la table. Il est l’arbre qui masque la forêt, car pour un, deux, allez… 10 patrons que tu décris, il y a en des milliers d’autres qui savent se soucier de leurs employés, qui s’inquiètent pour eux, qui veillent à leur bien être et qui pensent à développer un esprit de collaboration. Evidemment, il plus facile de gueuler sur l’exception qui confirme la règle.

Enfin, si Ségolène passe, on s’installera en Suisse… sont intelligent de ce côté de la frontière ;-) Bon grâce à Cuk, j’ai la liste des dangereux agitateurs de gauche :-)))

134)
ToTheEnd
, le 23.04.2007 à 21:49
[modifier]

Purée O… on dirait que l’élection d’hier t’a mis un sacré coup aux intestins! Demande un suivi médical, dans 2 semaines, c’est la colique hépatique assurée…

Tu as dû te plaindre ces 20 dernières années et je peux t’assurer que si ton coeur tient le coup, tu te plaindras pour les 20 ans à venir. Certains aiment les petits trains, d’autres les coquillages et toi te plaindre d’un système qui ne changera pas puisque c’est les gens qui veulent ça. A 31% hier et probablement dans les 52% dans 14 jours.

Je te dis ça pour que tu te prépares hein… et pas besoin de me dire que la France va emmerder un mec qui a été élu, vous faites ça depuis 1789.

Invite: comment as-tu deviné les causes de mes 3 derniers divorces?

T

135)
alec6
, le 23.04.2007 à 22:03
[modifier]

Fais gaffe mackloug ! les émigrés en Suisse représentent je crois, pratiquement 20% de la population ! et je ne parle pas des Jeannot Vocances de Gratz les Bains.

Au fait, j’aimerais bien que tu réponde à mon post 126 ! Je suppose que ton Führer enverra ses troupes casquées pour maîtriser les coûts du pétrole et faire marcher au pas notre climat trop tenté par le désordre brownien de son réchauffement galopant !

A ce propos je vous enjoins à jeter un œil sur le site de Météo France et à cliquer (car il n’y a pas de liens direct) dans la case “Cartes” l’onglet ” écart à la normale des tempértures moyennes”. Il faut ensuite choisir un mois et une année avant de voir s’afficher de belles cartes de France colorées. Oui je sais, il faut faire un effort… cliquer, chercher, choisir, regarder, lire et essayer de comprendre… c’est pas facile la démocratie, ça demande du temps, de la patience, des recherches, de la compréhension et pourquoi pas de l’intelligence… Mais vous découvrirez que les douze derniers mois sont les plus chauds jamais enregistrés à ce jour (à deux petites exceptions près).

Que va faire le Maréchal Nouvoila ? Une politique RÉALISTE de droite, n’est-ce pas TTE et Mackloug ? Business As Usual !
Au fait, bientôt la deuxième et troisième partie du 4e rapport du GIEC… Mais bon, c’est bien gentil tout ça, mais ces scientifiques nous emmerdent bien la vie avec leurs cris d’orfraie au moindre degré Celsius de trop !

136)
ToTheEnd
, le 23.04.2007 à 22:18
[modifier]

Heu… je ne comprends pas très bien ton amalgame…

Parce que Sego ne ferait pas un truc “as usual”? Ne me dis pas que tu penses ça!

T

137)
François Cuneo
, le 23.04.2007 à 22:37
[modifier]

Je fais partie de ces petits patrons qui triment 3×35 heures dans la semaine pour des salaires inférieurs au SMIC, qui croulent sous les charges à payer, sous les impôts, etc., et qui en ont marre de voir des assistés profiter et abuser d’un système qui, s’il peut sembler juste au premier regard, ne tient pas compte de la nature humaine…

Je suis sur le cul…

Parce que tu crois que tu intéresses Sarkosi une seconde?

Tu crois vraiment qu’il va t’aider?

Celui qui l’intéresse, celui avec qui il a vraiment envie d’être frère, comme il disait hier soir, c’est le patron de LVMH, qui a été son témoin de mariage.

Qui délocalise, alors qu’il gagne des milliards. Ce salaud de Bernard Anault, qui fout à la porte des femmes qui bossent pour lui depuis 30 ans et qui sortent un complet à 90 € qu’il vend 1000 € et qu’il préfère sortir en Pologne à 30 €. (Magnifique émission l’autre jour de Daniel Mermet sur Inter).

Salaud.

Il a bougé son cul, Sarko, pour faire changer d’avis son petit copain?

Tu parles.

Il s’en fout de toi, et tu ne comprends même pas.

Comment pouvez-vous le croire alors qu’il est au pouvoir depuis cinq ans?

COMMENT!!!

138)
Franck_Pastor
, le 23.04.2007 à 22:51
[modifier]

Sur France Inter se trouvait aussi le très libéral Jean-Marc Sylvestre (il y est toujours ? Ça fait un bail que je n’écoute plus que rarement France Inter). Je me rappelle comment lui aussi pourfendait les charges sociales… Et puis il y a quelques années, relatait le Canard Enchainé, il a eu de sérieux problèmes de santé, et là comme par hasard a dû admettre que la Sécurité Sociale (financé par les charges sociales, non ???), c’était quand même quelque chose…

140)
mackloug
, le 23.04.2007 à 23:02
[modifier]

Hey François,

Et vous, comment pouvez-vous croire une Ségolène qui a aussi été au pouvoir… Elle s’en targue assez d’ailleurs, de sa fantastique expérience ! C’est surement à cause de son glorieux bilan que Lionnel a appelé à voter Chirac au second tour la dernière fois.

Que ferait-elle une fois au pouvoir ? Un ordre juste fait de bravitude et de France présidente. Des mots sans signification, des phrases sans proposition concrète et c’est cela que l’on devrait élire ?

Ecoutez Sarkosy parler, il dit des choses concrètes, tangibles, réalistes… Ségolène reste sur des conceptions vagues de justice juste, d’ordre ordonnée, et connenies connes comme cette conception utopiste que le travail se partage… Dire que ça a fait les grandes écoles et que ça nous sort des mesures qui ont foutu le pays par terre. Et en plus vous souhaitez encore que l’on vote pour elle. Pour une fois les français n’ont pas été dupe… en plus, elle est d’un naturel quand tu l’as regarde. Par exemple hier soir au moment de son discours qu’elle a pondu à des fans, avec plus d’une heure de retard quand même la femme libre, raide comme une statue et pas foutu de faire une déclaration aussi importante sans que les lumières s’éteignent… C’est avec ça que vous voulez réformé la France ?

Sarkosy n’a peut-être pas la réponse à toutes les questions, mais des propositions concrètes et sa seule mesure de dispenser de charges les heures supplémentaires va créer un paquet d’emplois. Cette possibilité de transmettre à nos enfants sans se faire ponctionner au passage par l’Etat, etc.

Je vous donne rendez-vous dans cinq ans quand il sera réélu au premier tour et que les derniers adhérents du PS seront encore 1 ou 2%… L’opposition sera alors une réelle sociale démocratie que Bayrou aura mise sur pied. Alors on parlera d’alternative crédible… Mais la gauche avec ses mamouths, on devrait les exposer au musée de ceux qui ont fait prendre 20 ans de retard à la France !

Ça y est François, je suis reparti pour un tour ;-)

141)
François Cuneo
, le 23.04.2007 à 23:05
[modifier]

Oui tu as raison mackloug, Sarkosi est mieux que Royal, les lumières ne se sont pas éteintes (panne? sabotage?) quand il a fait son discours.

C’est en effet à ça que l’on reconnaît un grand homme politique.

144)
mackloug
, le 23.04.2007 à 23:13
[modifier]

La capacité de prévoir l’incident et de l’éviter, surtout à un moment aussi important, démontre ses capacités… on les a ou on ne les a pas ;-)

Tiens, je viens de trouver ceci dans un journal. Je pense que demain, ça sera partout. Ça parle d’un certain Eric Besson qui parait-il connaît bien votre amie :

“Dès l’automne 2006, il était déjà limpide pour beaucoup d’entre nous que si la confrontation portait sur (…) les idées et sur la capacité à gouverner, alors Ségolène Royal n’avait guère de chance de l’emporter face à Nicolas Sarkozy”, a-t-il dit. “Il fallait donc, pour espérer le battre, le diaboliser, le caricaturer en espérant parvenir à ce qu’il fasse peur.

Bien entendu, maintenant qu’il a compris, il va devenir votre nouveau petit canard noir, n’est-ce pas ? Le traitre de service. Vous noterez que Sarko aussi en a eu dans l’équipe, mais au moins ceux là sont allez chez Bayrou… comme quoi !

145)
François Cuneo
, le 23.04.2007 à 23:13
[modifier]

Je vous donne rendez-vous dans cinq ans quand il sera réélu au premier tour et que les derniers adhérents du PS seront encore 1 ou 2%… L’opposition sera alors une réelle sociale démocratie que Bayrou aura mise sur pied. Alors on parlera d’alternative crédible… Mais la gauche avec ses mamouths, on devrait les exposer au musée de ceux qui ont fait prendre 20 ans de retard à la France !

Ça me rappelle un lecteur qui nous prédisait que nous verrions, pauvres gauchistes que nous étions, ce que serait l’Amérique après le mandat de Bush. Que les démocrates seraient écrasés. Que l’Amérique serait triomphante, et que nous ne pourrions que fermer notre gueule.

On devrait réfléchir, avant d’écrire, parfois, parce qu’on a l’air un peu con après coup…

147)
mackloug
, le 23.04.2007 à 23:21
[modifier]

Tiens, spécialement pour toi François.

Je viens de lire le classement des communes qui ont voté le plus pour votre démon préféré. Je te dédie celle-là, car c’est là qu’on s’est marié avec ma petite femme au mois de mai dernier. Elle a la particularité d’être à moitié française et à moitié suisse. Je vous laisse apprécier le score ;-)

2. Lucelle (Haut-Rhin) 88,89%

Un peu de légèreté pour finir un débat si passionné, c’est bon pour la digestion :-))

148)
coacoa
, le 24.04.2007 à 00:02
[modifier]

Mackloug, tu as des idées qui ne sont pas les miennes, mais bon, il faut de tout pour faire un monde, nous n’allons pas ici combler le fossé qui oppose gauche et droite. Par contre, dire que Ségolène reste sur des propositions vagues et n’a pas de proposition concrète, c’est faux. C’est de bonne guerre, je te le concède, elle n’est pas ta candidate. Mais c’est tout bonnement faux. Tellement qu’à force, oui, on se demanderait si certaines personnes savent lire, réfléchir ou écouter.

Ségolène a un programme. Si on tend l’oreille, elle l’explique volontiers, en long, en large, avec soin. Et elle connaît son affaire ! Un programme complexe (pas compliqué, attention), et c’est tout à son honneur. Parce que la politique n’est pas une chose simple, sauf lorsqu’elle est présentée par des démagogues à des gens qui ont soif de phrases simplistes (parfois simplettes, et Ségo est parfois tombée dans ce panneau).

Les populistes ont de tous temps craché des phrases simples tandis qu’en face d’honnêtes politiciens (de gauche comme de droite d’ailleurs) ont essayé d’expliquer. Expliquer prend du temps, et c’est en soit (“publicitairement parlant”), sans doute, auprès de nombre d’électeurs, le bas qui blesse chez Ségolène. Elle explique et prend le temps d’expliquer. Aux mimiques de l’autre, elle préfère un ton sérieux, sachant que diriger n’est pas faire du vélo avec Drucker, demander un marche pied pour appaître aussi grand que le “géant” Tom Cruise sur des photos ou marier Johnny Hallyday.

Je ne partage pas toutes les idées de Ségolène, je le dis de suite. Mais des idées, elle en a, ainsi qu’un programme, ainsi qu’une conception du monde. Complexe, comme l’est le monde. Un monde qui ne se limite pas au frontières françaises, d’ailleurs. Un monde qui n’est pas fait que “de saleté que l’on nettoie” ou de beaux quartiers que l’on chérit.

Ceux qui sont décidés à réduire Ségolène en caricature en ont le droit. Une grande dame peut se laisser réduire sans disparaître. Par contre, je le répète, dire qu’elle n’a pas de programme est un mensonge.

149)
archeos
, le 24.04.2007 à 00:05
[modifier]

Dans les trucs formidables que Sarkozy n’a pas fait, c’est visiter les banlieues depuis six mois, et aller aux Antilles pendant la campagne. Ça va être dur d’avoir un président qui ne peut pas aller ni aux Antilles, ni dans les banlieues. On avait ça au Moyen Âge, le roi devait à son avènement reconquérir les fiefs insoumis…

Dans les trucs formidables qu’il a promis et tiendra, c’est la suppression de l’imposition de l’héritage, ce qui va nous constituer des familles encore plus très riches (bravo l’égalité et la fraternité) ; il va aussi construire aux frais de l’État des lieux de cultes aux religions qui lui demanderont (mosquées, mais pas seulement, Église de Scientologie, bouddhisme, etc.). Tout ça pour acheter la paix dans les banlieues, avec les imams comme en novembre 2005 : mais qu’il se réveille, les musulmans ne sont que 3 à 4 % (selon les sondages de début 2007), soit à peine 1,8 à 2,5 millions de personnes, et moins d’un tiers de pratiquants.

151)
archeos
, le 24.04.2007 à 00:07
[modifier]

à François 145 : avec la généralisation des machines à voter, il ne faut douter de rien !

153)
Invite
, le 24.04.2007 à 01:53
[modifier]

Après plus de 20 ans de socialisme effréné pratiqué par ceux de gauche (ce qui est la moindre des choses), mais aussi la droite par un [ … ] souvent plus socialiste que les socialistes eux-mêmes, les Français ont compris que les discours, vociférant et culpabilisant de la minorité de gauche, ne conduisaient qu’à vider les caisses et à créer encore plus de pauvreté.

Je vois bien à qui tu fais allusion : au Ministre du Budget de 1993 à 1995 ; celui qui — pour présenter un budget en pseudo-équilibre — a fait exploser la dette publique française comme jamais aucun socialiste de gauche n’avait osé le faire et n’osera le faire par la suite ; le même qui couvrait les lobbies, les groupes de pression, les manifestants, de subventions ; le tout grâce à un Emprunt fait d’obligations à fort rendement, qui n’ont servi en rien dans la construction ou la restructuration de quoi que ce soit concernant l’avenir.

Je suis d’accord avec toi : un mec comme cela, il faudrait lui interdire de se présenter à une élection. Il fait le désespoir des petits patrons qui n’ont pas fini de rembourser ces deux ans de bombance.

@ ToTheEnd, fin de commentaire 134

Une intuition, je me suis dit qu’elles ne devaient pas être très différentes des 3 premiers.

154)
pter
, le 24.04.2007 à 02:09
[modifier]

allez hop, un comments de plus.

heu, quoi dire? entre une huitre (royale) et un protozoaire…je vais plutot voter l’huitre: ca reste commestible! et puis cinq ans, ça passe…tres vite!

Je prefere une bonne droite apres cinq années de “prés(id)ence” feminine, qu’une niaise apres cinq année de fascisme a la Tsark. Un moindre mal de gagné.

155)
Okazou
, le 24.04.2007 à 06:09
[modifier]

« Okazou: déclaration à l’emporte-pièce: commentaire 103, dernier paragraphe. »

« Contrairement à toi, Renaud, je tiens toujours à savoir à qui j’ai à faire avant de m’intéresser à ce que la personne me propose. Passage obligé. »

C’est cette phrase qui te fait écrire en 120 : « Tu me lances des affirmations à l’emporte-pièce, alors que je cherche le débat, constructif et objectif. »

Si exposer un avis contraire au tien, ce qui est exactement le cas ici, te défrise, c’est sur toi qu’il faut t’interroger, Roger. Là, tu abuses, Mabuse (en un seul mot, tu auras bien lu, Lulu.)

156)
Okazou
, le 24.04.2007 à 06:19
[modifier]

« Quand au texte de Kahn, je ne peux pas adhérer à ses propos. Il fait uniquement un document à charge. Bref, on est loin d’un vrai travail journalistique. Pour moi, le fond est discrédité par la forme. »

Là, tu te fous carrément du monde, Edmonde. Dans le genre : « Je suis de mauvaise foi et je le prouve », tu remportes le cocottier. Si tu veux un document à décharge, il te suffit de lire tous les autres journaux de France et de Navarre (excepté le Canard enchaîné et le Diplo, bien sûr) qui n’en pensent pas moins mais ont déjà peur du tyranneau de basse-cour. Il terrorise les journalistes, ton bouffon, c’est certainement pourquoi tu attaques le seul journaliste qui ait eu le courage de son éthique. Tu les aimes soumis, les journalistes ? Charmant, Armand.

Jean-François Kahn, que l’on soit d’accord à son soutien à Bayrou ou pas, est un des tous meilleurs journalistes de ce pays et il écrit aussi bien qu’il parle. Tiens, au passage, ton héros, il t’est arrivé de l’écouter éructer ? Vulgaire au possible et je retiens ma plume ! Tu aimes les mecs « classe », apparemment.

En fait, il est évident que tu ne fais que te donner une raison de voter pour un type innommable. Je m’abstiendrais de choquer ta sensibilité par un qualificatif, tu sembles si délicat…

Relis ton bouquin, tu n’as pas dû tout comprendre.


Un autre monde est possible.

157)
Okazou
, le 24.04.2007 à 06:37
[modifier]

« Au fait, 146 commentaires, moi je voulais juste dire que c’était chouette de repeindre la place de jeux… »

On sait tous que tu voudrais battre le score de ton Pôpâ !

Rassure-toi, deux semaines de présidentielle et on passe aux législatives, les troisième et quatrième tours de la présidentielle. Tu sais, ces deux tours qui permettent aux Français de déshabiller Iznogoud, de foutre à poil le Tzarkozy, en lui refusant une majorité à l’assemblée, et d’en faire un roi nu.

On est fort, chez nous, en politique. Seuls les Italiens peuvent nous comprendre. Et eux, ils ont pu le jeter, leur monstre (qui gouvernait avec les néofascistes), et soutient d’ailleurs notre Nabotléon national.

158)
François Cuneo
, le 24.04.2007 à 06:44
[modifier]

Puisqu’on en est au nombre de commentaires, et que l’on me demande le record, voir l’humeur de samedi, elle dit tout sur ce sujet.

159)
Okazou
, le 24.04.2007 à 06:47
[modifier]

« mais qu’il se réveille, les musulmans ne sont que 3 à 4 % (selon les sondages de début 2007), soit à peine 1,8 à 2,5 millions de personnes, et moins d’un tiers de pratiquants. »

Oui, mais le VRAI problème c’est que l’Islam est en train de dépasser en nombre de fidèles celui des cathos qui décroît d’année en année, inexorablement. Et ça, mon ami, ça leur reste en travers de la gorge. Les libéraux ont l’esprit de compétition chevillé au corps. Tant qu’ils gagnent, ils pavoisent, du jour ou ils sont derrière, ils trichent en n’acceptant pas leur défaite.

160)
mackloug
, le 24.04.2007 à 06:54
[modifier]

Finalement, on est une bande de naze…

Coluche disait que ce n’est parce que la majorité a tort qu’elle doit avoir raison, n’est ce pas ?

Dès lors, quand 84 % des français s’expriment et qu’il votent à plus de 31 % Sarkosy au premier tour, plaçant l’ensemble de la gauche à 36 % ( je parle de la gauche archaïque que beaucoup défendent ici ) c’est sans doute parce qu’ils ont oublié le bien qu’elle leur a fait cette gauche là quand elle dirigeait le pays…

Coacoa, je suis désolé, mais je me suis donné la peine de lire son pseudo programme. Je n’y ai rien vu ! Des mesurettes financées par l’argent public, des impôts à la hausse, encore et encore et un carcan administratif resserré d’un cran : le voilà son programme.

Je me souviens du débat quand Johnny s’est installé en Suisse. Je peux vous dire que chez nous, à côté de Bâle, il y en a de plus en plus qui sont des frontaliers inversés, c’est à dire qui partent le matin de Bâle pour aller bosser à Mulhouse. Ces avocats, chefs d’entreprise, commerçant et assureurs que je connais sont bien français, travaillent en France, mais se sont installés en Suisse pour payer moins d’impôts… Il paraît que du côté belge, c’est pas mal non plus. Qu’en est-il du côté de la vallée Joux, de Genève, etc ? Ils sont certes beaucoup plus discret que Johnny, mais ils fuient la France.

Cette réalité là, est-elle prise en compte ? BIen sûr que non, il est beaucoup plus simple de gueuler au salaud, qui profitent de la France, etc. ! Quand donc allez-vous ouvrir les yeux et réaliser que votre société de solidarité solidaire, de fraternité fraternelle à l’emporte-pièce c’est une usine de fabrication d’assistés, de frustrés et de revendicateurs qui en veulent toujours plus. Et après tout pourquoi en serait-il autrement puisqu’ils sont encore 36 % à penser que c’est la société qui est responsable de leur situation ?

Heureusement, le peuple de France sort de la longue létargie dans laquelle la gauche l’avait plongé à coup d’argent public et de déficit chronique (dans cette gauche là, je mets celle de Chirac, à laquelle celui que vous décriez tant à participé, c’est vrai…)

Bon finalement c’est amusant de discuter comme ça entre gens qui ne changeront pas leurs idées, c’est clair. Mais je garde espoir, car des gens de gauche qui arrivent à comprendre et a devenir de droite, j’en connais plein… l’inverse : aucun.

C’est un peu comme l’histoire du PC et de Mac. Tant que tu travailles sur PC sans connaître le Mac, tu vis dans le meilleur des mondes et du pense compliqué (démarrer pour arrêter par ex.) Mais une fois que t’a essayé le Mac, tu ne veux plus travailler sur un PC ;-)

Voilà qui devrait vous inciter à voter Sarkosy le 6 mai. Vous verrez, après vous ne comprendrez plus comment vous avez fait pour être de gauche et vous en rigolerez même !

161)
archeos
, le 24.04.2007 à 08:00
[modifier]

Euh,

au Ministre du Budget de 1993 à 1995 ; celui qui — pour présenter un budget en pseudo-équilibre — a fait exploser la dette publique française

en 93, on était en récession, peut-être un peu à cause de la gauche ; donc il est logique de laisser filer le déficit.

163)
Tom25
, le 24.04.2007 à 08:14
[modifier]

Mais je garde espoir, car des gens de gauche qui arrivent à comprendre et a devenir de droite, j’en connais plein… l’inverse : aucun.

C’est tout simplement parce que la plupart des gens deviennent plus riche en vieillissant, et ont un boulot bien établi. Quand tout tes amis deviendront un peu plus vieux, et malades, ils repasseront à gauche !

164)
Inconnu
, le 24.04.2007 à 08:30
[modifier]

je m’aperçois qu’il m’est difficile de débattre avec Okazou, puisqu’il a une ouverture d’esprit trop limitée à mon gout. Du coup, je ne commenterais plus sur ce sujet.

165)
arjuna
, le 24.04.2007 à 08:53
[modifier]

Bonjour à tous !

Liberté, Égalité, Fraternité.

Rêves !

Je te manipule, tu me manipules, …

Il y a quelques fois des arguments.

Sans donner dans l’angélisme, tout sue la haine : les politiques Sarko, Le Pen, Sego, Bayrou et les autres de même les pauvres électeurs avec leur hochet.

166)
alec6
, le 24.04.2007 à 09:12
[modifier]

@ TTE 136… si si tu as bien lu, je ne fais aucune confiance à Ségo pour ce qui concerne l’environnement et les déplétions à venir des énergies fossiles… Comme je l’ai dit – l’ai-je peut-être mal exprimé ? – ces deux sujets n’ont pas été du tout au centre de cette campagne. Quant aux diverses solutions proposées elles tournent toutes sans exception autour de la CROISSANCE ! Or, tout le monde sait ou devrait savoir, qu’une croissance infinie dans un monde fini est une abération. Que l’on mâtine ce dogme de social démocratie ou de national libéralisme ne changera rien à l’affaire ! RIEN !

Si tu veux tout savoir, j’ai voté Bayrou au premier tour sans hésiter car il est de loin le moins mauvais de tous et particulièrement sur ce sujet… mais celui-ci n’étant pas au centre des préoccupations de tous les autres, il était difficile de rassembler sur ce qui demeure, pour l’instant, un danger potentiel aux probabilités très élevées certes, mais non frontal.

Je me réjouis simplement de penser que ce c…ard de nabot risque de se prendre ces bouleversements dans la tronche pendant son mandat ! triste consolation quand on sait que nous serons tous dans le même caca… on se console comme on peut !

167)
Franck_Pastor
, le 24.04.2007 à 09:41
[modifier]

Bon finalement c’est amusant de discuter comme ça entre gens qui ne changeront pas leurs idées, c’est clair.

Tu sais qu’on peut te retourner le compliment ? :-)

Mais je garde espoir, car des gens de gauche qui arrivent à comprendre et a devenir de droite, j’en connais plein… l’inverse : aucun.

Ce phénomène a un nom : l’aigreur. Heureusement, certaines personnes gardent leur ouverture d’esprit et leur empathie pour ceux qui souffrent, même (surtout) en vieillissant. Car alors certains gros problèmes apparaissent, et on s’aperçoit que la solidarité nationale, via la sécurité sociale et les indemnités, n’est pas de l’argent gâché, cf. Jean-Marc Sylvestre.

168)
archeos
, le 24.04.2007 à 09:58
[modifier]

Mais je garde espoir, car des gens de gauche qui arrivent à comprendre et a devenir de droite, j’en connais plein… l’inverse : aucun.

Pourtant, avant la Révolution, tout le monde était royaliste. Et pourtant ce sont des nobles qui ont lancé la Révolution aux Etats généraux, puis permis l’établissement de la République. De même, Sarkozy a commencé par dire qu’il était fier d’être de droite, avant de nous vanter des figures de gauche !

169)
Atypo
, le 24.04.2007 à 10:07
[modifier]

je m’aperçois qu’il m’est difficile de débattre avec Okazou, puisqu’il a une ouverture d’esprit trop limitée à mon gout.

Vous vous en apercevez seulement maintenant ? ;-)) Ceci dit, j’aime bien le lire. Il est agaçant, il a toujours raison, il a des références incontestables, je ne suis pas d’accord avec lui, mais sa prose est fluide et agréable à lire. Et puis, il a une tchatche sans pareille. ;-)) Je dirais volontiers qu’il a tort sur toute la ligne, mais qui suis-je pour avoir raison ?

170)
François Cuneo
, le 24.04.2007 à 10:09
[modifier]

Renaud, n’abandonne pas stp…

Merci.

Okazou, essaie de ne pas rentrer, STP, dans le cadre de tout le monde. Ça bloque un peu non?

171)
mackloug
, le 24.04.2007 à 10:23
[modifier]

Vous vous en apercevez seulement maintenant ? ;)) Ceci dit, j’aime bien le lire. Il est agaçant, il a toujours raison, il a des références incontestables, je ne suis pas d’accord avec lui, mais sa prose est fluide et agréable à lire. Et puis, il a une tchatche sans pareille. ;)) Je dirais volontiers qu’il a tort sur toute la ligne, mais qui suis-je pour avoir raison ?

+ 1 ;-)

172)
mackloug
, le 24.04.2007 à 10:24
[modifier]

Euh, désolé, je ne sais pas d’où sortent les barrés ???

Atypo, je souscrits pleinement !

173)
Invite
, le 24.04.2007 à 10:36
[modifier]

Euh,

Citation de INvite

au Ministre du Budget de 1993 à 1995 ; celui qui — pour présenter un budget en pseudo-équilibre — a fait exploser la dette publique françaiseen 93, on était en récession, peut-être un peu à cause de la gauche ; donc il est logique de laisser filer le déficit.

Justement, je n’ai pas parlé de déficit, j’ai parlé de dette. Le trucage intégral était de mettre tout sur le compte de la dette, pour présenter un budget pas trop en déficit. De ce fait, je le répète, la dette publique a explosé pendant ces deux années et on met cela sur le compte de la gauche.

De même, si l’emprunt Balladur-Sarkozy avait servi à aider une reconversion industrielle, financer des grands travaux pour sortir de la récession… on aurait pu admettre la critique « c’est la faute à la gauche »¹ ; mais là il n’a servi que pour la campagne électorale du duo. Et on la paye encore aujourd’hui.

¹ On aurait pu… en se forçant. C’est tout de même fort, quand ça va mal sous la droite : c’est la faute de la gauche qui était là juste avant ; quand ça va bien sous la gauche (alors que ça allait très mal sous la droite juste avant) : c’est grâce à la conjoncture internationale.

Exemple : “Mesures Juppé” (un catalogue à la Prévert brocardé dans le Canard Enchaîné) en 1996 pour relancer la consommation et la croissance, puis dissolution en 1997 car la situation est tellement grave que le Président a besoin d’une majorité soudée pour cinq ans.

Un Trotskiste (mais d’une tendance concurrente à celle de Okazou (d’où sa haine ?)) devient Premier ministre. Cela va tellement bien pendant cinq ans qu’on en arrive à parler de cagnotte. Mais évidemment c’est dû au hasard de la conjoncture internationale.

Épilogue : le 21 avril 2002, Okazou et Mamère (qui vote extrême gauche à 87 ans cette friponne) plantent un piolet dans le dos de Jospin pour lui rappeler sa condition, et que le plus urgent c’était d’autoriser le mariage gay et l’adoption d’enfant par les couples homosexuels ainsi que de donner des papiers à tous les sans-papiers.

174)
Franck_Pastor
, le 24.04.2007 à 10:38
[modifier]

Un essai de texte barré

Pour barrer son texte avec Textile (qui “gouverne” ces commentaires), il suffit apparemment de le placer entre trait d’unions (-), sans espaces entre le premier trait et le premier mot barré, ni entre le dernier mot barré et le second tiret.

Ah, les joies du textile… ;-) Moralité, si vous voulez faire des incises, placez des tirets plus longs (—) !

175)
mackloug
, le 24.04.2007 à 10:41
[modifier]

bq%Franck_Pastor%. ;- Un essai de texte barré. ;-)) %% Un autre essai…

Sera t-il plus concluant ?

176)
mackloug
, le 24.04.2007 à 10:42
[modifier]

bq%Franck_Pastor%. ;- Un essai de texte barré. ;-)) %% Un autre essai…

Sera t-il plus concluant ?

C’est un peu la cata… désolé.

178)
ToTheEnd
, le 24.04.2007 à 10:45
[modifier]

O écrit très bien, ça ne fait pas de doute… de là à dire qu’il a raison et que ses références sont incontestables, voilà une affirmation que je ne suis pas car elle est tout simplement aberrante.

Peut être que la raison pour laquelle beaucoup sont d’accord, c’est parce que toutes les théories de O sont théoriques, y compris les références.

On m’a repris plus haut en me faisant remarquer que si on ne rêve pas, on n’est pas humain.

La réalité dans notre société, c’est que s’il faut de la théorie, il faut aussi et surtout de la pratique. Les gens qui crèvent de faim ne survivront pas simplement avec des mots… je pense que les survivants de différentes famines, y compris dans l’ancienne URSS (pas besoin d’aller en Afrique) pourraient apporter leur témoignage.

Pour le reste, je vais regarder passer tranquillement ces prochains jours… et me détendre car dans le fond, on a le gouvernement qu’on mérite, non?

T

179)
mackloug
, le 24.04.2007 à 10:45
[modifier]

[HS] Je suis vraiment de droite… je viens seulement de remarquer maintenant que l’on pouvait éditer les commentaires ! Merci Franck_Pastor pour ta correction qui m’a mis la puce à l’oreille ;-) [/HS]

180)
mackloug
, le 24.04.2007 à 10:49
[modifier]

O écrit très bien, ça ne fait pas de doute… de là à dire qu’il a raison et que ses références sont incontestables, voilà une affirmation que je ne suis pas car elle est tout simplement aberrante.

S’il est écrit qu’il a toujours raison et que ses références sont incontestables, ce n’est valable que pour lui, il croit dur comme fer à ce qu’il dit et il ne lit que ce qui va dans le sens de ce qu’il croit, ce qui en fait des références incontestables… Si ce n’était pas ironique, je retire mon +1 ;-)

181)
Atypo
, le 24.04.2007 à 10:56
[modifier]

@TTE… Vous m’avez mal lu, je disais que, de son point de vue, O. a toujours raison, etc. Pas du mien.

182)
Inconnu
, le 24.04.2007 à 11:14
[modifier]

Okazou est d’accord avec lui même? C’est déjà un exploit?

183)
fxprod
, le 24.04.2007 à 11:49
[modifier]

entendu su rtl

Boris Eltsine est mort en entendant les résultats de Marie-George Buffet

184)
Anne Cuneo
, le 24.04.2007 à 11:51
[modifier]

O écrit très bien, ça ne fait pas de doute… de là à dire qu’il a raison et que ses références sont incontestables, voilà une affirmation que je ne suis pas car elle est tout simplement aberrante.

Okazou est CONVAINCU de ce qu’il affirme, il a un système de références, c’est normal. A lire TTE, mackloug et queques autres, on dirait que ceux qui ne sont pas d’accord avec eux et persistent (c’est le cas d’Okazou) sont des arrogants qui croient toujours avoir raison. Je pourrais vous renvoyer le compliment, vous êtês là avec vos affirmations, et vous n’arrêtez pas de nous faire comprendre qu’elles sont incontestables, TTE a affirmé maintes fois que la gauche ne comprend rien etc. etc.

Le combat d’idées, c’est entre gens convaincus, mais arrêtons de traiter les autres d’«arrogants». Chacun, lorsqu’il défend ses idées, est convaincu. Ce n’est pas de l’arrogance, c’est de la cohérence avec soi-même.

Okazou est véhément dans la défense de ses idées. Il est probablement le plus articulé de nous tous, mais il corrige aussi parfois son tir. Dernier ex. l’échange que nous avons eu, commentaires No 113 et 122.

Ceux qui sont décidés à réduire Ségolène en caricature en ont le droit. Une grande dame peut se laisser réduire sans disparaître. Par contre, je le répète, dire qu’elle n’a pas de programme est un mensonge.

Je prefere une bonne droite apres cinq années de “prés(id)ence” feminine, qu’une niaise apres cinq année de fascisme a la Tsark.

TOUTES les femmes qui ont fait des campagnes électorales pour des postes de grande responsabilité l’ont fait «sans programme» – c’est à dire que l’on était SOURD au programme qu’elles ne cessaient de détailler. Toutes se sont fait traiter de niaises – à tel point que, lorsque je pense à elles, je finis par me dire qu’être traitée de niaise par certains, cela finit par être un titre de noblesse, que je revendique et porterai désormais avec fierté. J’ai fait une analyse du phénomène dans Politique au féminin le mois dernier

185)
ToTheEnd
, le 24.04.2007 à 12:45
[modifier]

Je ne m’en prends pas à la gauche en général… au contraire, j’essaie de me porter à la hauteur de mes interlocuteurs car ils voient encore un combat gauche/droite de tous les instants alors que dans le fond, il y a de bonnes idées à gauche comme à droite.

Dans le fond, il est beaucoup plus facile de critiquer négativement des femmes et des hommes que d’y voir des gens qui apportent une solution.

Il n’y a qu’à voir ce qui se passe ici, chacun pense avoir plus raison que l’autre tout simplement parce qu’il est CONVAINCU.

A ce moment-là, tous les terroristes qui se font sauter sont les plus convaincus de la Terre car ils vont vraiment au bout de leur idée.

A ce rythme, de belles années je nous prédis.

T

186)
Anne Cuneo
, le 24.04.2007 à 12:48
[modifier]

A ce moment-là, tous les terroristes qui se font sauter sont les plus convaincus de la Terre car ils vont vraiment au bout de leur idée.

Ouaou!!!! L’amalgame…!!! Bravo ToThe End!

187)
mackloug
, le 24.04.2007 à 13:02
[modifier]

Ce qui ne colle pas dans ton propos Anne, c’est qu’à t’écouter, toutes les femmes sont des reines qui portent la juste parole. Comme je crois te l’avoir écrit en commentaire dans Politique au féminin, le meilleur respect que l’on peut avoir pour une femme, c’est de la traiter comme un homme…

Tout cela pour dire que si Ségolène est une belle femme, je ne me sens pas obligé pour autant d’adhérer aux inepties qu’elle déballe… La politique est un monde de brute, c’est connu. Mais cessez de penser que nous sommes des misogynes de la pire espèce parce qu’on n’adhère pas aux idées auxquelles nous ne croyons pas.

Quant au programme qu’elle ne cessait de détailler, vous pouvez me donner un exemple, peut-être que sous votre plume (clavier) j’arriverai à trouver quelque chose…

Pour le reste, je trouve que le débat est assez correct. Arrogant n’est pas une insulte, mais une façon de percevoir ;-) Il n’y a pas d’insultes, de noms d’oiseaux et tout cela se fait dans la bonne humeur. C’est la force de cuk.ch ses débats d’idées ou plutôt ces oppositions d’arguments.

Heureusement que nous sommes là pour donner aux CONVAINCUS que vous êtes de quoi vous persuader que vous n’avez peut-être pas raison. Au moins pouvez-vous intégrer le fait que tout le monde ne pense pas comme vous et qu’il y a d’autres systèmes de référence… Si tout le monde était d’accord comment pourrait-on atteindre un nombre aussi important de commentaires ?

188)
ToTheEnd
, le 24.04.2007 à 13:18
[modifier]

Ouaou!!!! Je sais pas trop (Ouaou!!!!) ce que j’ai dis d’aussi faux (Ouaou!!!!) mais merci pour le commentaire (Ouaou!!!!)…

J’en viens presque à regretter les commentaires de JCV.

T (Ouaou!!!!)

189)
alec6
, le 24.04.2007 à 17:14
[modifier]

Bon, je reste imperturbable dans mon discours que d’aucun décrieraient comme écolo !
Deux petites nouvelles à mettre en parallèle et qui nourrissent mon inquiétude :
Tout d’abord un article du Independent (c’est en anglais) et cela concerne la fonte accélérée du Groenland.
Puis un autre du Monde ou l’on apprend comment nos deux candidats préférés envisagent de relancer la fameuse “Croissance”… on est pas sorti de l’auberge. Les célèbres passages du Nord-Ouest et du Nord-Est risquent d’être libres de glace plus rapidement que prévu… Alors nos fameux libéraux de droite ou de gauche se réjouiront de pouvoir faire passer leur zolis batos sur l’eau arctique sans s’émouvoir des causes et de ses conséquences…

Mai si vous ne voyez pas de rapport entre les deux évènements…

190)
alec6
, le 24.04.2007 à 17:33
[modifier]

Bon…

Comme je vois que mon discours eschatologico-climatico-économique n’intéresse personne, voici dans un tout autre domaine le PDF d’un livre établissant le bilan du petit Führer dont la parution est reportée sine die allez donc savoir pourquoi !

Ce livre est écrit par Serge Portelli membre du Syndicat de la magistrature et devait être publié chez Michalon (je n’ai vérifié aucune source, mais simplement lu une partie du livre en travers). Cela s’adresse surtout aux indécis tentés par le vote noir du second tour !

191)
mackloug
, le 24.04.2007 à 17:46
[modifier]

Et Alec6, tu arrives en retard. O avait déjà fait la promotion de cet ouvrage référence. Pas plus que celui de Besson sur Ségo, celui-ci ne rejoindra la liste des livres de ma bibliothèque, même virtuelle.

Je dois dire que je partage entièrement tes craintes écolos. Mais à la différence de ce que tu avances, je crois qu’au point où nous en sommes, nos élus ne pourront pas échapper à leur responsabilité dans ce domaine. A vrai dire, je vois mal comment ce débat là pourra être évité.

Je sais bien que l’on en fait pas assez, mais j’estime que les choses commençent à bouger. Le film d’Al Gore qui a été présenté dans un article sur ce site est d’ailleurs éloquent. Regarde chez l’intégriste de Bush, c’est les ricains qui lui bottent le cul pour qu’il bouge. Les états mettent en place les critères de Kyoto un par un… Ça bouge, c’est indéniable. Et il vaut mieux un mouvement qui démarre en douceur et qui perdure qu’un effet de mode qui fait long feu…

Te voilà devenu le Nicolas Hulot de ces commentaires ;-)

192)
guru
, le 24.04.2007 à 17:48
[modifier]

Je pense que le petit roquet sera élu, à mon grand dam, mais Ségo, qui a effectivement le mérite d’être une femme, mais aussi le grand tort de l’être – demandez à Edith Cresson, descendue en flamme injustement par ses petits camarades (complètement blanchie par les tribunaux belges qui généralement ne sont pas tendres avec la Commission) – me semble trop raisonnable pour une nation qui a toujours aimé les hommes forts au point de leur vouer un culte (Napo, de Gaulle, Pétain). J’aimerais que la France prenne un peu de notre culture du compromis qui permet aux diverses tendances de s’exprimer, y compris en dehors des élections. Car, enfin, le vote tel que la France le vit impose une bipolarisation peu propice à la nuance. Adieu donc Ségo, je t’aimais bien. On va entrer dans 5 années difficiles et, même ici en Belgique, on en payera les pots cassés…

193)
Anne Cuneo
, le 24.04.2007 à 18:07
[modifier]

Ce qui ne colle pas dans ton propos Anne, c’est qu’à t’écouter, toutes les femmes sont des reines qui portent la juste parole.

Non, mon bon Monsieur, tu dois avoir mal lu, je n’ai jamais dit cela. Je dis qu’il y a des préjugés contre nous quand on entre en politique, voir Edith Cresson, c’est vrai, je l’avais oubliée, merci de me la rappeler guru, mais voir aussi Mme Alliot-Marie, en ai-je entendues sur elle, quelle c…e nullissime c’était. Je n’aime pas ses idées, je n’aime pas son ministère, mais force est de reconnaître qu’elle fait correctement son job. Que quoi qu’on pense d’elle, elle dit des choses qui ont du sens. Que ce soient celles qu’on dirait à sa place ou pas. Qu’on aime MAM et l’armée ou pas. Je dis aussi qu’il y a une surdité par rapport au programme proposé par les femmes candidates. Je n’ai pas dit pour autant que le programme en lui-même est de l’évangile. Il y a du bon, il y a du mauvais. Mme Merkel n’est pas ma tasse de thé, mais alors pas du tout. Je suis pourtant forcée de constater que quand elle faisait campagne, on a dit d’elle les mêmes choses que de Ségolène aujourd’hui, notamment qu’elle n’avait pas de programme. Or elle gouverne, assez adroitement même – et je dis cela en dépit du fait que je suis en désaccord avec elle sur un tas de choses. Sur la plupart des choses, même.

194)
fxprod
, le 24.04.2007 à 18:21
[modifier]

J’aimerais que la France prenne un peu de notre culture du compromis

les compromis ne sont chez nous que les 3 premières syllabes de compromission. Et comme disait Coluche un compromis est une chose due.

195)
alec6
, le 24.04.2007 à 19:03
[modifier]

C’est triste à dire Anne, mais il faut se rendre à l’évidence, la France est totalement misogyne, preuve en est la faible représentation parlementaire des femmes en ce beau pays ou encore ces lois qui leur interdisaient d’avoir leur propre compte bancaire jusqu’à la fin des années 60 !

196)
mackloug
, le 24.04.2007 à 19:53
[modifier]

Il faut arrêter de raconter ces conneries ! La France n’est pas plus misogyne que la Suisse ou la Belgique. La misogynie est une apparente réponse à une question bien plus complexe.

Par définition la femme est diplomate, tolérante, ouverte et compatissante. Un homme, étant équipé d’attributs distribuant de la testostérone est plus agressif, plus violent ce qui conduit souvent à penser qu’il réfléchit avec sa b…

La politique est un monde rude où il faut se battre pour faire sa place. La frontière est souvent tangible entre les coups “honorables” et les coups bas… Dans ce monde de brute, les femmes, n’étant pas équipées de distributeurs de testostérone, sont plus exposées que les hommes. Ce n’est pas leur valeur qui les met en faiblesse, mais l’agressivité et la violence des hommes. Mais ne nous leurrons pas, cette violence ils se l’appliquent aussi soigneusement entre eux. Un homme faible ne peut pas réussir en politique… C’est peut-être pas l’idéal, mais le système présente l’avantage que ceux qui sont en place sont quelque part plus aptes que d’autres à diriger un pays et c’est rassurant.

Pour moi, Ségolène, Edith, la MAM, et le bouledogue d’Aubry, pour ne citer qu’elles, y sont parvenus et ça, je le respecte. Mais qu’elles soient des femmes et devraient à ce titre bénéficier d’un régime de faveur, je ne suis pas pour. Et ce n’est parce que Ségolène est une femme que je trouve son programme dénué de tout contenu, mais parce qu’il l’est effectivement.

Qu’il existe encore des idiots qui ont du mal à accepter qu’une femme soit meilleure qu’eux est indéniable, mais ils se font de plus en plus rares, car leur connerie est tellement grande qu’on les remarque vite et qu’ils ne font pas de vieux os… Au passage, je dirai que ceux-là sont paradoxalement de son propre camp… mais ce n’est peut-être qu’une impression.

Enfin, quand Ségolène joue sur le refrain de la mère de famille, la femme fragile, etc. elle use d’armes qui par ailleurs sont décriées comme étant ses faiblesses… Donc quelque part, elle sait y faire et ce n’est que justice.

Donc oui, il reste des misogynes et non, ce n’est plus à l’échelle d’un pays ou d’une région qu’on les trouve, mais éparpillés par ci et par là. Qu’on se rassure, ceux là ne se reproduirons pas ;-)

197)
fxprod
, le 24.04.2007 à 21:35
[modifier]

J’aimerais que la France prenne un peu de notre culture du compromis qui permet aux diverses tendances de s’exprimer, y compris en dehors des élections

toutes ?

198)
WhyNot
, le 24.04.2007 à 21:45
[modifier]

@ alec6 ( 190 )

D’après ce que j’ai lu sur certains blogs, le livre de Protelli n’a pas été censuré, mais refusé par son éditeur, car mal écrit. C’était sur le blog de Daniel Schneidermann, sur big bang blog

Bon, je m’aperçois que depuis ma dernière visite, les commentaires ont évolués puisque Serge Portelli donne une version différente de son éditeur sur la non-parution de son livre. Bref, censure, pas censure, pression ou pas, je ne sais pas.

Ce qui ne m’empêche pas que l’excité de Neuilly est tout à fait capable d’avoir exercé des pressions…

199)
Inconnu
, le 24.04.2007 à 22:17
[modifier]

oui, je pense qu’il a du exercer des pressions. Si ce n’est pas sur ce coup là, on sait au moins qu’il l’a fait auprès d’Arnaud Lagardère pour faire virer le rédac chef de Paris Match. Et qu’il aurait aussi “convoqué” un éditeur qui devait sortir un bouquin sur sa femme.

Rien que ça, ca me débecte et ça anéantit mon envie de voter pour son programme, qui sur le fond me plait pas trop mal (à part certains points comme le communautarisme). Royal a peut-être des squelettes dans son placard, mais peut-être sont ils mieux rangés?

200)
henrif
, le 24.04.2007 à 22:23
[modifier]

Je profite de la 200ème pour rectifier à propos de Jean Marc Sylvestre. Il s’est bien remis de son épisode pro-sécu et ses chroniques sur France Inter résonnent à nouveau des bienfaits du libre échangisme, du marché et de la bourse. Et il a été décoré en Juillet 2004 par un certain ministre de l’économie et des finances.

L’important c’est de critiquer le système tout en en profitant à fond.

201)
Okazou
, le 24.04.2007 à 23:03
[modifier]

Pas de pitié pour les pythies !

Nous pestons tous contre les officines de sondages et leurs oracles mais nous ne nous donnons généralement pas la peine de vérifier, après le vote, la qualité de leurs pronostics. Cette fois, je m’y suis collé.

J’ai recueilli vendredi soir les ultimes prévisions sondagières publiables des 6 grandes officines de voyance politique et j’en ai extrait les données concernant les candidats ayant obtenu plus de 10 % des suffrages. Seules les courbes d’évolution des intentions de vote restent disponibles aujourd’hui malheureusement. Volonté délibérée ?

Nos alchimistes clament haut et fort qu’il ne sont pas des voyants, qu’ils emploient des méthodes sérieuses et même scientifiques et que les chiffres qu’ils proposent sont valables dans une fourchette de 3 % en plus ou en moins. C’est-à-dire que lorsqu’ils affichent 50 %, nous devons comprendre que le chiffre réel se situe à coup sûr entre 47 % au minimum, et 53 % au maximum. Écart de 6 % déjà énorme puisque la plupart des seconds tours de présidentielle, par exemple, se jouent à l’intérieur de cette fourchette, à 48/52 quant ce n’est pas plus serré. Une manière de prétendre que « on a donné les bons résultats » ?

Je me suis donc employé à vérifier que nos pythonisses remplissent bien leur engagement sur leur marge d’erreur et justifient ainsi leur raison d’être. Chaque élément du tableau (excusez sa qualité, Textile est un peu raboteux) contient donc pour chaque candidat et chaque sondeur la prévision affichée suivie de la différence entre cette prévision et la réalité du vote.

Les résultats pour les candidats ayant obtenu plus de 10 % des voix sont :

Sarkozy : 31,18 % Royal : 25,87 % Bayrou : 18,57 % Le Pen : 10,44 %

% voix BVA IPSOS IFOP  CSA Sofres
Sarko 29 / -2,18 30 / -1,18 28 / -3,18 26,5 / -4,68 28 / -3,18
Royal 26 / +0,13 23,5 / -2,37 22,5 / -3,37 25,5 / -0,37 24 / -1,87
Bayrou 17 / -1,57  17 / -1,57 20 / +1,43 16 / -2,57 19,5 / +0,93
Le Pen 12,5 / +2,06 13,5 / +3,06 13 / + 2,56 16,5 / +6,06 14 / +3,56

Une analyse rapide permet de constater que sur les 24 données disponibles 7 dépassent, parfois scandaleusement (6,06 % pour une donnée CSA), les limites maximales de 3 % soit plus de 1 sur 4, ce qui est énorme.

Si l’on estime qu’une prévision parlante ne devrait pas dépasser les 2 % de marge d’erreur, faute de perdre sens et utilité, seules 8 données entrent dans le cadre, soit 1 sur 3 seulement. Deux données sur trois sont parfaitement bidon. Mauvais augure…

Seule BVA dispose d’un pifomètre correctement étalonné. Reste à savoir quelle est la part de hasard dans ses résultats. Les 4 autres officines d’aruspices feraient aussi bien de lire l’avenir dans la tripe de poulet ou la frisure de poil de cul.

C’est sur cette inaptitude, cette inefficacité, cette incapacité patente des officines de sondages à délivrer des résultats crédibles, que les journaux vendent leur soupe et établissent « analyses » et « prospective ». C’est sur cette supercherie que nombre d’électeurs choisissent leur vote. À cette aune, un architecte qui bâtirait sur du sable ne serait plus architecte. Les sondeurs, eux, continuent de constituer l’aréopage savant et souvent arrogant des « spécialistes » que les journaleux télévisés continuent d’inviter (on est si bien entre soi, n’est-ce pas ?) pour que nos cerveaux restent bien crédules, malléables et disponibles aux publicités. Si l’on croit aux sondages, alors on croit à tout.

Il est certain que la marge de garantie de 3 % doit être urgemment augmentée à 4 % au moins. Mais avec une telle marge, aucun sondage n’aurait plus aucun sens puisque 46 % auraient autant de signification que 54 % pour une annonce à 50 %. 8 points d’écart entre une vérité sondagière minimale et une même vérité sondagière maximale. Car c’est bien cela qu’on nous sert. Quant un marchand de prévision nous dit 50, il nous vend aussi, avec la même valeur de pronostic, 47, 48, 49, 51, 52 et 53. Jouez donc ça au Loto avec pour complémentaire le 0, niveau réel de nos Madame Irma de la sonde. Le problème est que tous les gogos ne retiennent que le chiffre médian.

Rappelons que 1 % des voix c’est au bas mot 350 000 personnes (450 000 inscrits) qui expriment leur opinion. Une ville moyenne.
Rappelons surtout, que jadis, les électeurs potentiels étaient sondés par paquets de mille à domicile, entre quat’ zyeux. La marge d’erreur de 3 % pouvait être alors suffisante. Aujourd’hui, on les appelle sur leur téléphone portable. On imagine le sérieux de réponses données sur le trottoir en allant chercher les gosses à l’école dans la cohue.

Ajoutons enfin que les officines avouent appliquer sur les données brutes une cuisine dont personne ne connaît ni les ingrédients ni les tournemains. Tout cela est secret. Le sondeur, ce nouvel alchimiste et sa pierre philosophale…

Mon Astérix préféré a toujours été Le devin, chef-d’œuvre d’exquise subtilité bien de chez nous, de regard critique et d’ironie sur les prévisionnistes de tout poil et la crédulité en général. Pensée reconnaissante à Gosciny & Uderzo. Je vous engage à le relire avant chaque campagne de sondages politiques pour affûter votre conscience et mettre en éveil votre sens de la réalité.


Un autre monde est possible. Moins débile.

203)
Okazou
, le 24.04.2007 à 23:26
[modifier]

« Il faut arrêter de raconter ces conneries ! La France n’est pas plus misogyne que la Suisse ou la Belgique. »

Parole de misogyne ! Qui a pris soin, notons-le, de ne pas comparer la France à la Finlande ou à la Suède.

« Donc oui, il reste des misogynes et non, ce n’est plus à l’échelle d’un pays ou d’une région qu’on les trouve, mais éparpillés par ci et par là. »

L’éparpillement des misogynes, à l’Assemblée nationale et au Sénat, forme un sacré amas, une concentration, une agglutination. Ségolène, reine de cet essaim-là ? Pour un meilleur miel et une surproduction de gelée… royale.

204)
ToTheEnd
, le 24.04.2007 à 23:27
[modifier]

C’est bien O, tu évolues puisqu’il y a quelque temps, tu me disais: “Les chiffres te grisent, n’est-ce pas ? Moi, ils me dégriseraient plutôt.”

Mais dans le fond, cette intervention m’échappe parce que je ne vois pas très bien où tu veux en venir. Les erreurs de ces sondages me paraissent normales et équilibrées puisqu’on va de +6% à -4.7%.

Serais-tu en train de nous dire que si ces sondages n’existaient pas, le gros Bové serait au second tour?

Heureusement, maintenant qu’il ne risque plus la présidentielle et qu’il le réclame, on va peut-être pouvoir le foutre en taule histoire d’avoir la paix quelque temps.

T

205)
Okazou
, le 24.04.2007 à 23:39
[modifier]

« Mais dans le fond, cette intervention m’échappe parce que je ne vois pas très bien où tu veux en venir. »

Si tu ne comprends pas, ce n’est pas à ton avantage… Essaie pour voir de changer de direction de lecture.

Quant à ton souhait d’embastillement pour Bové, il est étonnant de ta part. Méchanceté pure ?

206)
Okazou
, le 24.04.2007 à 23:44
[modifier]

« Ce qui ne m’empêche pas que l’excité de Neuilly est tout à fait capable d’avoir exercé des pressions… »

C’est en effet ainsi qu’il a coutume d’agir. La mise-à-pied de Genestar, la mise au pilon d’un livre sur sa femme… N’oublions pas la censure non réclamée dont nombre de rédacteurs en chef de ses amis décident d’eux-mêmes par une mise au panier anticipée d’articles « inconvenants » pour le personnage.

Quelle force de caractère, cet homme-là ! Vaut pas un clou rouillé, ce petit mec.

207)
bob
, le 25.04.2007 à 00:20
[modifier]

Allez, un peu de détente :

SOCIALISME : Vous avez 2 vaches. Vos voisins vous aident à vous en occuper et vous partagez le lait.

COMMUNISME : Vous avez 2 vaches. Le gouvernement vous prend les deux et vous fournit en lait.

FASCISME : Vous avez 2 vaches. Le gouvernement vous prend les deux et vous vend le lait.

NAZISME : Vous avez 2 vaches. Le gouvernement vous prend la vache blonde et abat la brune.

DICTATURE : Vous avez 2 vaches. Les miliciens les confisquent et vous fusillent.

FÉODALITÉ : Vous avez 2 vaches. Le seigneur s’arroge la moitié du lait.

DÉMOCRATIE : Vous avez 2 vaches. Un vote décide à qui appartient le lait.

DÉMOCRATIE REPRESENTATIVE : Vous avez 2 vaches. Une élection désigne celui qui décidera à qui appartient le lait.

DÉMOCRATIE DE SINGAPOUR : Vous avez 2 vaches. Vous écopez d’une amende pour détention de bétail en appartement.

ANARCHIE : Vous avez 2 vaches. Vous les laissez se traire en autogestion.

CAPITALISME : Vous avez 2 vaches. Vous en vendez une, et vous achetez un taureau pour faire des petits.

CAPITALISME DE HONG KONG : Vous avez 2 vaches. Vous en vendez 3 à votre société cotée en bourse en utilisant des lettres de créance ouvertes par votre beau-frère auprès de votre banque. Puis vous faites un « échange de lettres contre participation », assorti d’une offre publique, et vous récupérez 4 vaches dans l’opération tout en bénéficiant d’un abattement fiscal pour l’entretien de 5 vaches. Les droits sur le lait de 6 vaches sont alors transférés par un intermédiaire panaméen sur le compte d’une société des îles Caïman, détenues clandestinement par un actionnaire qui revend à votre société cotée les droits sur le lait de 7 vaches. Au rapport de ladite société figurent 8 ruminants, avec option d’achat sur une bête supplémentaire. Entre temps, vous abattez les 2 vaches parce que leur horoscope est défavorable.

CAPITALISME SAUVAGE : Vous avez 2 vaches. Vous vendez l’une, vous forcez l’autre à produire comme quatre, et vous licenciez l’ouvrier qui s’en occupait en l’accusant d’être inutile.

BUREAUCRATIE : Vous avez 2 vaches. Le gouvernement publie des règles d’hygiène qui vous invitent à en abattre une. Après quoi, il vous fait déclarer la quantité de lait que vous avez pu traire de l’autre, il vous achète le lait et il le jette. Enfin, il vous fait remplir des formulaires pour déclarer la vache manquante.

ÉCOLOGIE : Vous avez 2 vaches. Vous gardez le lait et le gouvernement vous achète la bouse.

FÉMINISME : Vous avez 2 vaches. Le gouvernement vous inflige une amende pour discrimination. Vous échangez une de vos vaches pour un taureau que vous trayez aussi.

SURRÉALISME : Vous avez 2 vaches. Le gouvernement exige que vous leur donniez des leçons d’harmonica.

CAPITALISME EUROPÉEN : On vous subventionne la première année pour acheter une 3ème vache. On fixe les quotas la deuxième année et vous payez une amende pour surproduction. On vous donne une prime la troisième année pour abattre la 3ème vache.

MONARCHIE CONSTITUTIONNELLE BRITANNIQUE : Vous tuez une des vaches pour la donner à manger à l’autre. La vache vivante devient folle. L’Europe vous subventionne pour l’abattre. Vous la donnez à manger à vos moutons.

CAPITALISME À LA FRANÇAISE : Pour financer la retraite de vos vaches, le gouvernement décide de lever un nouvel impôt : la CSSANAB (Cotisation sociale de solidarité avec nos amies les bêtes). Deux ans après, comme la France a récupéré une partie du cheptel britannique, le système est déficitaire. Pour financer le déficit on lève un nouvel impôt sur la production de lait : le RAB (Remboursement de l’ardoise bovine). Les vaches se mettent en grève. Il n’y a plus de lait. Les Français sont dans la rue : « DU LAIT, ON VEUT DU LAIT ». La France construit un lactoduc sous la manche pour s’approvisionner auprès des Anglais. L’Europe déclare le lait anglais impropre à la consommation. On lève un nouvel impôt pour l’entretien du lactoduc devenu inutile : le IDLQV (l’Impôt du lactoduc qu’est vide), etc., etc.

RÉGIME CORSE : Vous avez deux cochons qui courent dans la forêt. Vous déclarez 20 vaches et vous touchez les subventions.

Bonne nuit ! :-)

209)
François Cuneo
, le 25.04.2007 à 06:27
[modifier]

Intéressante Okazou, ton analyse des sondages.

Il est clair que malgré cela, nous n’arriverions plus à vivre sans eux, comme nous n’arrivons plus à vivre sans la météo.

Qui elle me semble plus exacte.

Et qui elle n’influe pas sur le temps.

211)
marief
, le 25.04.2007 à 08:37
[modifier]

C’est-à-dire que lorsqu’ils affichent 50 %, nous devons comprendre que le chiffre réel se situe à coup sûr entre 47 % au minimum, et 53 % au maximum. (…) Si l’on estime qu’une prévision parlante ne devrait pas dépasser les 2 % de marge d’erreur, faute de perdre sens et utilité, seules 8 données entrent dans le cadre, soit 1 sur 3 seulement.

Non, non, si on a fait un peu d’études statistiques, on sait que cela ne se passe pas de cette façon. Si tu as raison pour les intervalles, il faut ajouter qu’on leur donne la probabilité de 95%. Et si on voulait plus de précision, ce n’est pas doubler les échantillons qu’il faudrait, mais leur donner une taille invraisemblable. Les instituts voudraient bien donner tous ces chiffres mais les médias refusent (c’est la première fois qu’ils donnent les intervalles de confiance), disant que c’est trop compliqué pour l’électeur.

Au fait, quel est celui des deux prochains candidats qui a dit : “Le contribuable n’a pas forcément à payer vos études de littérature ancienne si au bout il y a 1 000 étudiants pour deux postes. (…) Les universités auront davantage d’argent pour créer des filières dans l’informatique, dans les mathématiques, dans les sciences économiques. Le plaisir de la connaissance est formidable, mais l’Etat doit se préoccuper d’abord de la réussite professionnelle des jeunes.” ? Quand on sait ce qu’il est advenu ces dernières années des mathématiques à l’Université, ça promet !

213)
alec6
, le 25.04.2007 à 17:47
[modifier]

Voici un extrait de la déclaration de Bayrou :

Or, parlons franchement : Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal, dans le face à face sempiternel de la droite sempiternelle et de la gauche sempiternelle, vont non pas réparer mais aggraver l’un ou l’autre de ces maux.

Nicolas Sarkozy, par sa proximité avec les milieux d’affaires et les puissances médiatiques, par son goût de l’intimidation et de la menace, va concentrer les pouvoirs comme jamais ils ne l’ont été. Par son tempérament, et les thèmes qu’il a choisis d’attiser, il risque d’aggraver les déchirures du tissu social, notamment en conduisant une politique d’avantage au plus riche.

Ségolène Royal paraît mieux intentionnée en matière de démocratie, encore que le parti socialiste n’ait rien fait quand il était au pouvoir pour corriger ces maux, plus attentive à l’égard du tissu social, mais son programme, multipliant les interventions de l’État, perpétuant l’illusion que c’est à l’État de s’occuper de tout, et qu’il peut s’occuper de tout, créant je ne sais combien de services publics, va exactement à l’encontre, en sens contraire, des orientations nécessaires pour rendre à notre pays et à son économie leur créativité et leur équilibre.Les deux candidats ont de surcroît promis une augmentation absolument délirante des dépenses publiques, de l’ordre de 60 milliards d’euros chacun, dans un pays endetté comme le nôtre, l’un des deux ajoutant une baisse totalement improbable des prélèvements obligatoires dans une proportion que ni Reagan ni Mme Thatcher n’ont jamais approchée même en rêve.Notre pays a un problème de démocratie, un problème de fracture sociale, un problème d’économie, un problème de dette. Nicolas Sarkozy va aggraver les problèmes de la démocratie et la fracture du tissu social, Ségolène Royal, par son programme, va aggraver durablement les problèmes de l’économie et l’un comme l’autre vont déséquilibrer le déficit et la dette.De surcroît, par leur choix de l’affrontement camp contre camp, ils affaiblissent durablement la France.

216)
alec6
, le 25.04.2007 à 20:00
[modifier]

Pour faire bref, je conçois très bien, même suis je n’y adhère pas du tout, que l’on puisse trouver dans le capitalisme et son avatar actuel et mondialisé “l’ultra libéralisme” une réponse à notre vie sociale et économique sur notre planète. En revanche je n’accepte pas qu’un individu dérangé prenne le pouvoir au risque de plonger la France dans un chaos social et finalement économique…

Voter au premier tour pour NS est tout à fait légitime et rejoint les votes extrémistes quels qu’ils soient. Par contre, persévérer au second tour c’est accepter l’idée d’avoir un dictateur en lieu et place du Président de la République. Je conçois très bien que l’on ne veuille pas ensuite voter pour Ségo au second tour dans l’unique espoir de sauver la République et la Démocratie, mais s’abstenir signerait un comportement adulte et réfléchi.

Sarkozy battu, l’UMP ne résistera pas et implosera dans la foulée. Aux législatives Bayrou récupèrera l’électorat de centre droite et de centre gauche, mettant à mal au passage le PS et les Verts principalement. Ségolène élue, elle ne pourra rien faire sans les troupes de Bayrou… et devra remettre à plat le système électoral.

Une nouvelle donne en vue ?

218)
Anne Cuneo
, le 25.04.2007 à 21:49
[modifier]

J’écoute à la Une sur TF1 avec Sarkosi.

Il est très fort.

Je pense qu’il sera élu.

J’écoute Ségolène Royal sur France2. Elle est forte aussi, va… Je ne me hasarde pas encore aux pronostics.

219)
WhyNot
, le 25.04.2007 à 21:57
[modifier]

il est très fort

Oui Sarko est très fort. C’est bien là le problème, car en plus d’être doué pour la communication, il est fortement démagogue.

Et je prend un engagement devant les français par ci, et un autre par là. Et bien sur, je ne vous dis pas que l’engagement, la loi que je vais promouvoir d’ici cet été sera retoquée par le conseil constitutionnel, car opposée à notre constitution.

Si j’ai bien compris, c’est ce qui risque de se passer pour l’atténuation de responsabilité pénale des délinquants ayant entre 16 et 18 ans, mais peut-être aussi pour les peines plancher. Voir par exemple sur le site betapolitique.fr l’analyse de Serge Portelli ( dont alec6 nous a parlé plus haut dans son commentaire 190 ) dans ses chapitres XIII et III.

Alors ce soir je vous le demande. A quoi ça sert de proposer des projets de lois qui n’ont aucune chance d’être appliquées? A tromper l’électeur pour se faire élire… C’est ça être un homme politique intégre et honnête? Est-ce digne d’un homme qui postule à la plus haute fonction de l’état? Et bien, je vais vous le dire, je n’accepterai pas que l’on abuse ainsi de la confiance des français, qu’on les trompe de façon aussi grossière. Si je suis élu, je propose, et ce soir je m’y engage solennellement devant les français, je propose de doter tous les électeurs français d’un buzzeur qui actionnera un siège qui éjectera le président de la République ainsi pris en flagrant délit de je m’en foutage de gueule..

Je regarde aussi Ségolène sur France2. Elle est plus convaincante que dimanche soir, surtout lorsque elle se laisse emporter ( enfin pour le moment )

220)
Tartopom
, le 25.04.2007 à 22:16
[modifier]

Personnellement, comme beaucoup ici, Sarkozy me répugne. Ce n’est pas tant ses idées qui me choquent (je suis plutôt de droite) que sa personnalité, sa violence, son mépris des autres, la volonté de détruire tout ceux qui ne sont pas d’accord avec lui, etc. etc. J’éprouvais la même répulsion à l’époque pour Bernard Tapie. Ces gens-là sont des escrocs, il ne faut pas avoir peur des mots.

Ce soir encore, sur France 2, au JT, il suffisait de voir comment il parlait aux ouvriers d’un chantier pour comprendre le personnage. Oui, la mafia, c’est ce qui me vient à l’esprit comme analogie. Les grandes phrases (“Ma jé suis oune bienfaiteur, moi”), et derrière ça, la brutalité, la violence, la haine (pensez avec quel mépris il a parlé d’Azouz Begag quand celui-ci a démissioné).

Philippe Meyer avait publié à l’époque, 1995 je crois, un livre de portraits très bien écrits sur quelques hommes politiques (dont Ségolène Royal). Celui sur Sarkozy est absolument assassin. “O honnête Iago…” est le titre, qui dit déjà tout.

221)
WhyNot
, le 25.04.2007 à 22:39
[modifier]

En tout cas, les débats animés par des journalistes sont plus intéressants que si 100 personnes choisies ‘au hasard’ posent les questions sans avoir la possibilité de répondre…

222)
François Cuneo
, le 25.04.2007 à 23:22
[modifier]

Peut-être Tartopom, moi aussi il me fait peur, mais quand tu l’écoutes comme ce soir, il se montre rassurant comme ce n’est pas permis. C’est tout simplement incroyable. Ce n’est pas le même homme que celui que je connaissais.

Il a pris des cours avec un très grand professeur, c’est sûr.

223)
guru
, le 26.04.2007 à 00:07
[modifier]

J’ai regardé Ségo et je l’ai trouvée bien et convaincante. Elle a repris son ton d’avant. Allez courage tout n’est peut-être pas perdu…

224)
Inconnu
, le 26.04.2007 à 00:21
[modifier]

Moi je n’ai regardé ni l’un ni l’autre, j’attends la confrontation le 2 mai prochain. Ca va être chaud et je pense que Ségolène peut faire un coup d’éclat. Dans un combat, c’est toujours le plus fort qui a le plus à perdre.

225)
François Cuneo
, le 26.04.2007 à 06:30
[modifier]

Sur un point bien précis, je trouve que Sarko a raison.

Pas de débat avec Bayrou. Ce dernier n’est pas en question, mais le choix, c’est entre les finalistes maintenant.

Ça fait arrangement avec racolage, ce que fait Ségolène, lui refuse tout de go, je trouve que ça montre une certaine détermination. Il suit sa ligne.

Cela dit, je regarderai le débat Royal-Bayrou tout de même hein, j’aime trop ça.

226)
Tartopom
, le 26.04.2007 à 07:58
[modifier]

Tout à fait d’accord, je ne vois pas le sens d’un débat Bayrou-Sarkozy, ou Bayrou-Royal ?!? Il est éliminé, Bayrou, non? Personne ne comprendra. Pas moi en tout cas.

Ce n’est pas que Sarko me fait peur, mais je n’aime pas ses méthodes. “L’intimidation” dont parle Bayrou à propos de Sarkozy, je trouve ça insupportable dans une démocratie. Mais bien sûr, rien n’interdit de penser qu’une fois élu s’il est élu, Sarkozy va se calmer, devenir un bon président, ouvert au dialogue, etc. Qui peut savoir? Mais j’en doute. La véritable personnalité des gens reprend toujours le dessus à un moment ou un autre. Là, il est en pleine vague de succès, tout va bien pour lui.

227)
Atypo
, le 26.04.2007 à 09:04
[modifier]

Je crois qu’il ne faut pas se tromper de débat. Bayrou vs Ségo, c’est un débat pour une possible alliance. Au départ, il ne devait même pas être télévisé. C’est B. qui a demandé ça. Ségolène a simplement dit OK. Il ne s’agit donc pas d’un débat qui entre dans le cadre du deuxième tour.

Autre chose. Les adversaires de Sarkozy sont nombreux ici, ça ne me dérange pas, chacun ses idées, par contre j’ai du mal à comprendre la frayeur qu’il inspire à beaucoup d’entre-vous. C’est un homme comme beaucoup d’autres, il est loin d’être parfait, même comme politique, mais ça n’est sûrement pas le monstre que certains décrivent. Que ceux qui sont parfaits, sur ce forum lèvent le doigt… ;-))

Bonne journée à tous

228)
mackloug
, le 26.04.2007 à 10:15
[modifier]

J’ai regardé l’une et l’autre aussi.

Concernant Sarko, c’est vrai qu’il s’améliore de jour en jour et que ses arguments portent avec des exemples précis. Il n’élude aucune question et dit les choses clairement.

Concernant Ségolène, je dois avouer l’avoir trouvé convaincante, en tout cas plus décoincé que lors de son discours d’après le premier tour. Par contre je suis désolé, mais elle n’est pas crédible. Dès qu’elle sent qu’elle risque de coincer sur une question elle monopolise la parole dans des phrases d’une longueur interminable… Un exemple : quand le journaliste allait lui parler du temps de travail… elle est partie dans un monologue et le journaliste a oublié la question ! Ensuite, elle est incohérente. Sur la question de la régularisation des parents d’enfants scolarisés, son cas par cas basé sur des critères eux-aussi au cas par cas ça revient à dire : à la gueule du client ! Où pour ceux qui ont compris : Tous. Sur la question de la sanction à ceux qui refuse deux emplois proposés par Sarkosy. Elle a passé 20 minutes à nous expliquer qu’il s’agit d’êtres humains, blablabla… pour finir par dire qu’il n’y aura que QUELQUES rares cas ! C’est là que nous autres les employeurs on rigole… si vous saviez le nombre de personnes à qui l’on propose un poste et qui le refuse parce qu’il touche autant ou à peine moins au chômage ! Quand TotheEnd parle d’une droite réaliste, ceci est un exemple type.

Enfin, il y a un truc gonflant, mais gonflant… Elle ne défend pas un programme, elle positionne des propositions qu’elle sait intenable par rapport à Sarkosy. Je crois qu’elle en parle tant que finalement elle lui fait plus de pub qu’autre chose… Ne pas parler de son concurrent et surtout ne pas le dénigrer reste une des règles de base du commerce. On verra ici si c’est aussi vrai en politique.

Je crains pour elle lors de la confrontation des idées du 2 mai… Sarko ne se laissera pas endormir et la poussera à expliquer…

Enfin, je l’ai trouvé assez crédible sur l’écologie, même si je ne suis pas d’accord avec tout.

229)
François Cuneo
, le 26.04.2007 à 10:22
[modifier]

Ce n’est pas que Sarko me fait peur, mais je n’aime pas ses méthodes. “L’intimidation” dont parle Bayrou à propos de Sarkozy, je trouve ça insupportable dans une démocratie. Mais bien sûr, rien n’interdit de penser qu’une fois élu s’il est élu, Sarkozy va se calmer, devenir un bon président, ouvert au dialogue, etc. Qui peut savoir? Mais j’en doute. La véritable personnalité des gens reprend toujours le dessus à un moment ou un autre. Là, il est en pleine vague de succès, tout va bien pour lui.

J’ai pensé ça d’un de nos conseillers fédéraux, Christophe Blocher (Le Pen le prend en exemple, c’est dire…). C’est un gars d’extrême droite, mais quand il a été élu, notre seul espoir a été qu’il devienne consensuel.

Tu parles, il en a profité comme une bête, toute la politique suisse se calque sur lui maintenant.

230)
Tom25
, le 26.04.2007 à 13:10
[modifier]

C’est là que nous autres les employeurs on rigole… si vous saviez le nombre de personnes à qui l’on propose un poste et qui le refuse parce qu’il touche autant ou à peine moins au chômage !

C’est le chômage qui est trop haut ou les salaires qui sont trop bas ? Je suis d’accord avec toi, un artisan qui bosse en ce moment chez mes parents expliquait qu’un de ses gars était CDD et malgré ses propositions (du patron) l’employé ne voulait surtout pas d’un CDI. Il préférait LARGEMENT un CDD de temps à autre … Ce n’est pas normal MAIS je lisais dernièrement un très long article qui parlait de la planche à billet générée par le système d’actionnariat actuel. Il n’y a plus de corrélation entre les valeurs d’actions et les entreprises. Enfin bref faut lire l’article. Aussi, depuis 10 ans, les revenus générés pour les actionnaires ont augmenté de 35%, les salaires de 1% Si un actionnaire profite du système sur des millions d’euros, pourquoi un pauv’péquin n’en profiterait pas sur quelques centaines ? Il y a 2 extrémités qui tirent chacune la couverture à elles. J’en reviens aux patrons qui parlent souvent de leur maigres salaires et qu’ils ne gagnent pas tellement plus que leurs salariés, j’en connais j’en côtoyais beaucoup dans mon métier. Ils oubliaient toujours de prendre en compte les primes sur bénéfices (actions), et la valeur de l’entreprise qui leur fera tout de même un jolie pactole à leur départ en retraite.

231)
alec6
, le 26.04.2007 à 15:27
[modifier]

Fais gaffe Tom ! avec des discours pareils la Gestapskozy va te tomber dessus dès le 7 mai pour discours anti libéral… ! ;-))

Comme nous partagerons la même paille humide, j’en profite au passage pour étendre tes remarques aux impôts dont on ne voit systématiquement que le mauvais côté : ce qu’il faut payer, mais jamais le côté productif : investissements, infrastructures, école, santé, recherche…
Bref avant de critiquer populistement le premier versant, on ferait mieux de critiquer constructivement le second et se demander par exemple s’il est justifié d’investir dans un armement nucléaire sophistiqué plutôt que dans la recherche, les économies d’énergies ou tout ce qui vous plaira de voir développé, pour votre petit nombril si vous êtes totalement égoïstes (ce ne sont pas les exemples qui manquent) ou pour le bien commun…

232)
ocas
, le 26.04.2007 à 17:43
[modifier]

Extrait de l’éditorial du Temps: “Or, certaines des solutions proposées par le centriste s’apparentent à une grande tasse d’eau tiède tendue à un malade en phase terminale: dans le domaine économique, son programme paraît bien léger, notamment parce qu’il ne dit rien de la réforme du marché du travail, enjeu vital dans ce pays rongé par un chômage massif et résistant aux «mesurettes» avancées jusqu’ici.” ;-)

233)
Okazou
, le 26.04.2007 à 18:00
[modifier]

« Ça fait arrangement avec racolage, ce que fait Ségolène, lui refuse tout de go, je trouve que ça montre une certaine détermination. Il suit sa ligne. »

Tu n’en rates pas une, François. Quelle naïveté !
Un politicard (qui a trahi Bayrou et son parti pour Sarko – vive les traîtres !) est allé jusqu’à dire qu’une rencontre d’entre deux tours entre un candidat battu et un candidat vainqueur est anticonstitutionnelle. On ne trouvera évidemment rien dans la constitution à ce sujet, ce type voulait seulement faire croire aux naïfs, aux crédules que cette rencontre contrevient à la loi. « Mentez, mentez, il en restera toujours quelque chose ! »

Et tu suis dans la même ligne. Ainsi, en acceptant un débat avec Bayrou, Ségolène se comporterait en vile racoleuse tandis que l’excité, lui, en le refusant « tout de go » (!) montre quelle détermination et quelle cohérence l’anime. L’image à conserver : la racoleuse contre l’homme intègre et courageux.

Plus médiocre dans l’analyse, tu meurs !

As-tu seulement, avant d’afficher « tout de go » ton point de vue, essayé au préalable de le construire en imaginant, par exemple, ce que serait la réalité d’un débat entre l’agité et Bayrou ?

Si Iznogoud est parvenu à ce niveau de l’élection c’est en force, en rejetant toute contradiction, notamment à droite. « Tu te plies ou je te casse ». Bayrou nous apprend ainsi que la dernière fois qu’il a rencontré l’agité c’est en privé, chez Chancel, pour se faire proposer un complot contre Chirac, il y a trois ans. Refus de Bayrou. Ils ne se sont pas rencontrés depuis.

Si tu as bien écouté le refus de Bayrou d’appeler ses électeurs à voter pour l’une et pour l’autre, tu as dû remarquer que si le programme de Ségolène recevait sa part de critique, Sarko et son programme en prenaient plein la tronche, niveau d’attaque rare chez un centriste. Tellement saqué, l’excité, que France-3 a fait l’impasse sur cette partie du discours de Bayrou. C’est beau la télé qui a peur de Sarko ! Il n’est pas encore au pouvoir et ils les terrorise déjà… Ça promet !

Si un débat avait eu lieu entre les deux hommes, Bayrou aurait développé ses critiques contre la politique menée par le candidat sortant depuis cinq ans et contre ses méthodes. Bayrou aurait été cru, Sarko était cuit.

C’est par lâcheté que ce matamore de contrebande a refusé le débat et toi, tu nous dis que c’est par détermination. Je vois qu’il a réussi sa manipulation. Tu es un excellent client pour ce genre d’illusioniste, tu ne marches pas, tu galopes !

Si Sarko passe, je te dédierai le premier coup de matraque que je prendrai sur la tronche. Tu m’enverras la Croix Rouge !

Il existe aujourd’hui deux droites. L’une a rencontré les valeurs de Le Pen et les a assimilées, l’autre s’est battue contre la première pour rester fréquentable.

P.S. : Tiens, accessoirement, j’entends que la Ligue des droits de l’homme s’oppose à l’agité du bocal et à son programme destructeur. Mais ils doivent se tromper…


Un autre monde est possible.

234)
Okazou
, le 26.04.2007 à 18:38
[modifier]

Ping-Pong

Ping
Pour répondre au mot d’ordre colporté par les pitbulls de l’agité qui prétend que Ségolène devra faire le grand écart entre la conviction des électeurs de Bayrou à emporter et l’amarrage des votes de l’extrême-gauche, je voudrais dire ici haut et fort que nous, ceux qui ont voté Bové, Besancenot, Buffet ou Laguiller, nous n’hésiterons pas à voter pour Ségolène Royal au second tour. Sans état d’âme, qu’elle rosisse encore plus son projet avec Bayrou ou pas. No Problem !

Pong
En revanche, rappelez-moi donc le nom du candidat prêt à tout pour obtenir enfin le pouvoir suprême, le vilain Iznogoud qui veut, par tous les moyens (et surtout par le mensonge), devenir calife à la place du calife. C’est lui qui devra faire le grand écart (et il a de bien petites jambes !) entre la clientèle de Le Pen détroussée au premier tour et celle de Bayrou à conquérir.
Il va bien falloir qu’il parvienne à expliquer aux chrétiens centristes qu’il ne faisait que semblant quand il draguait à l’extrême-droite. Mais il va falloir qu’il ne le dise pas trop fort car si ses électeurs d’extrême-droite entendent qu’il se foutait de leur poire et qu’en fait il revient dans le giron de la droite fréquentable ils vont se presser de s’abstenir, voire de voter Ségolène.

Une déchirure de l’entrejambe, ça se soigne ?


Un autre monde est possible.

235)
Tom25
, le 26.04.2007 à 18:59
[modifier]

“la Gestapskozy” :•)))) , ma foi, s’il passe de toutes façons je suis perdu, étant à la recherche d’un emploi je n’en ai pas conséquent pas. Et en plus je ne suis même pas un bon consommateur, ma télé a 7 ans, mes 2 Macs autant, la voiture de ma femme 12 ans, mes baskets ont 3 ans, etc. BREF, JE NE SERS À RIEN !

Un petit truc que j’ai envie de dire car tout récent, je rentre du ciné avec ma femme et mes filles voir Le secret de Tébichna. Vous avez remarqué comme moi que les politiques ont décidé de s’attaquer au problème de l’obésité. Ben tous les gosses de la salle (sauf mes filles) avaient des seaux de popcorn, ils ne vendent plus de cornets, mais des SEAUX. Je les soupçonne de bientôt les vendre dans des brouettes, c’est pour ça qu’ils élargissent les allées de cinéma, pour qu’on puisse s’asseoir chacun avec notre charrette de popcorn. Le rapport avec ce sujet sur la politique ? Ben des spots publicitaires c’est bien, mais éviter de faire baver des gosses avec des popcorn aux cinés ce serait pas mal. Et en plus c’est chiant, mon dernier film pareil, mon voisin a bouffé pendant tout le film. Scrontch, scrontch, … Il n’avait même pas fini son seau à la fin du film. Et je passe sur l’état de la salle, je suis que le gars il revide le sac d’aspirateur dans le distributeur de popcorn !

236)
Okazou
, le 26.04.2007 à 19:14
[modifier]

« Et en plus je ne suis même pas un bon consommateur, ma télé a 7 ans, mes 2 Macs autant, la voiture de ma femme 12 ans, mes baskets ont 3 ans, etc. BREF, JE NE SERS À RIEN ! »

Tom25, tu es sur la voie d’avoir tout compris. Respect !

237)
alec6
, le 26.04.2007 à 19:36
[modifier]

@ Okazou 233… rien à redire ! Désolé François, mais sur ce coup là, tu te plante complètement !

238)
Tom25
, le 26.04.2007 à 19:48
[modifier]

J’hésite depuis un moment à écrire ce que je vais écrire plus bas de peur d’être mal compris, mais j’y vais quand même : Tout comme Alec6 et d’autres je me pose des questions sur notre société de consommation, vis à vis de l’environnement et d’un tas d’autres choses. Et je me demande, lorsqu’on parle d’économie et d’emploi, quel est le % d’emploi en France vraiment indispensable ? J’y mets les agriculteurs sans qui on ne boufferait pas, le personnel soignant, etc. Ensuite une bonne partie des gens du bâtiment, mais seulement ceux du logement, pas du stade de France etc. Les industrie pour les tracteurs et les autos, mais pareil, pour ce qui est nécessaire. Alors je précise bien, de peur de ma faire lapider, tout comme Eddy Mitchel je ne voudrais pas d’un monde sans musique. Ce que je veux dire, c’est on change de machine (quelle qu’elle soit, machine à laver, télé ou bagnole) quand elle est rapée, pas avant.

Quelle pourcentage des travailleurs suffiraient à nous faire vivre comme nous vivons tous, là tout de suite à cette seconde ? On n’achètera pas le dernière téléphone GSM ni le dernier lecteur DVD dolby surround.

Je ne veux pas d’un monde comme ça j’insiste bien, je pose juste la question : Combien de personnes suffiraient à faire tourner la boutique ? Cette question amène, vous l’avez devinez, la suivante : Pourquoi trouver un travail à tous ceux qui n’en ont pas actuellement ? Ce qu’ils vont produire est-il vraiment nécessaire ?

239)
alec6
, le 26.04.2007 à 19:50
[modifier]

@ TOM 25… t’en fait pas, tu n’es pas seul, depuis plusieurs années nous vivons fort correctement à 5 avec moins de 2 SMIC par mois, sans aide aucune, étant tous les deux free lance ou profession libérale si tu préfères.

Tu imagines bien que la consommation dans ce cas là est réduite à sa plus simple expression : logement et nourriture (nous n’avons pas de bagnole). Les affaires reprenant nous nous sommes payés exceptionnellement d’extraordinaires vacances de printemps dont le coût peut se résumer au transport seul…

Alors tu comprends bien que lorsqu’on me parle des joies du libéralisme et du capitalisme…

241)
ocas
, le 26.04.2007 à 20:17
[modifier]

“deux free lance ou profession libérale si tu préfères.

Tu imagines bien que la consommation dans ce cas là est réduite à sa plus simple expression : logement et nourriture (nous n’avons pas de bagnole). Les affaires reprenant nous nous sommes payés exceptionnellement d’extraordinaires vacances de printemps dont le coût peut se résumer au transport seul…

Alors tu comprends bien que lorsqu’on me parle des joies du libéralisme et du capitalisme…”

Non, Alec6, je ne comprends pas…..

242)
alec6
, le 26.04.2007 à 22:05
[modifier]

ocas… tu oublies les 2 smics et moins ! Je me suis peut-être mal exprimé, mais je sous entendais que les classes moyennes avaient vu leur revenus dégringolés depuis une paire d’année maintenant car je ne suis pas seul dans mon cas, loin de là ! Même topo pour toutes les professions de “l’image”, du graphisme au cinéma en passant par les intermittants, les designers, les photographes et cie…

Critiquer l’ultra libéralisme ne signifie pas automatiquement faire l’article du… de… je ne sais trop quoi d’ailleurs, vu qu’il n’y a rien d’autre en face pour s’opposer à ce Mollok financier froid.

Il n’y a que l’envie de faire autre chose autrement, à commencer par consommer tout simplement moins comme le dit si bien TOM25… je ne vais tout de même ps repartir sur mon discours habituel…

243)
François Cuneo
, le 27.04.2007 à 00:07
[modifier]

Je me plante sûrement.

Il n’empêche que le gars est fort puisqu’il arrive à me convaincre sur ce coup-là (je parle du débat avec Bayrou).

Et naïf je suis, je sais. Je n’arrive pas à croire qu’un gars mente aussi effrontément que tu le dis, Okazou. Mais tu as certainement raison.

Il ment. Mais tellement bien, que je risque bien de ne pas être le seul à tomber dans le panneau.

C’est bien ça le problème.

244)
mackloug
, le 27.04.2007 à 08:22
[modifier]

En même temps, faut peut-être arrêter de voir le Diable partout. S’il est vrai que pour arriver à ce niveau en politique il ne faut pas être un tendre et savoir donner des coups, je crois qu’il en a aussi pris des coups le Sarko… et dans son propre camps.

J’ai regardé la prestation de nos compères hier soir… Il n’y a pas une grande différence avec la veille. Sarko toujours naturel, Ségo à l’aise, mais pas naturel…

Alors il ment peut-être, mais il dite des choses sensées, il les dit calmement, pédagogiquement et on sent qu’il est sincère et qu’il y croit, même si par moment on sent qu’il s’asseoit sur sa bouche pour ne pas en dire plus (surtout quand il parle de Bayrou).

En plus, il est cohérent. Il drague les électeurs de Bayrou, mais il ne va lui lècher les bottes comme le fait une autre que je connais. Or c’est là que le bât blesse, cette dernière, toute la langue autour des chevilles de Bayrou nous explique encore que non, non, elle ne lui lèche pas les bottes, que c’est sa responsabilité, etc. Je suis désolé, mais il lui manque le naturel d’une démarche en phase avec ses convictions, on sent qu’elle ne crois pas à ce qu’elle dit.

J’ai l’impression qu’elle s’enfonce toute seule par manque de cohérence…

245)
Inconnu
, le 27.04.2007 à 23:06
[modifier]

Bon allez un deux cent quarante cinquième commentaire, pour faire plaisir à François. Comme dirait Coluche “ni pour, ni contre, bien au contraire”.

246)
Okazou
, le 27.04.2007 à 23:08
[modifier]

Ça bégaie un peu mais c’est pas grave !

•••

La lâcheté faite homme

Bayrou, candidat malheureux du premier tour de la Présidentielle, a appelé ses électeurs à ne voter ni pour l’une ni pour l’autre au second tour. Il a toutefois laissé entendre qu’il ne voterait pas pour Sarko.

Il y a quelques jours, Bayrou a proposé aux deux vainqueurs, de débattre avec lui. Ségo a accepté, pas Sarko. Selon le candidat de droite extrême, un débat entre les vainqueurs et un vaincu constituerait un véritable « déni de démocratie ». Un de ses suppôts est allé jusqu’à qualifier une telle rencontre d’« anticonstitutionnelle ».

Naturellement, il ne s’agit pas d’un déni de démocratie puisque le débat, c’est justement un outil de la démocratie dont il constitue la preuve. S’il y a débat, il y a donc démocratie. Il ne s’agit pas non plus d’un acte anticonstitutionnel, rien n’empêchant un candidat de discuter avec qui il veut. Et c’est heureux.

Il est alors légitime de se demander ce qui pousse le candidat de la droite extrême à refuser à Bayrou de débattre avec lui et à dénier à Ségolène le droit de débattre avec Bayrou.

On entend bien le petit Duce (ami du grand démocrate Berlusconi qui le soutient) avancer que lorsqu’un candidat est battu, il est exclu du débat mais on aimerait savoir quand le ministre de l’Intérieur a-t-il pu lâcher un tel décret qui serait retoqué illico par le Conseil constitutionnel qui défend et le droit de réunion et le droit d’expression. Encore une fois, ça ne tient pas. Et l’on peut lire et relire tous les propos d’Iznogoud sur le sujet, aucun ne tient la route, aucun n’est convaincant.

Il se trouve que dès lors que Bayrou et Ségolène ont décidé de se rencontrer pour débattre publiquement (pas pour comploter en douce chez Jacques Chancel) aucune chaîne de télé ne voulait les accueilir. Étonnant, non ?

Plus qu’étonnant, c’est absolument incroyable ! Vous pouvez imaginer, vous, qu’à l’époque où la politique est pain-béni pour les chaînes, un débat qui éclaterait littéralement les taux d’audience, qui collerait les Français au fenestron, soit refusé par toutes les grandes chaînes de télé dont c’est, au passage, le boulot de le retransmettre pour nous, les citoyens, pour que nous puissions construire ou afiner notre opinion ? C’est pas énorme, ça ?

Et quand les journalistes vont interroger un directeur de chaîne pour lui demander de s’expliquer là-dessus, ils s’entendent répondre que « cela poserait le problème de l’égalité du temps de parole entre les candidats » alors même que le CSA, l’organisme de contrôle de ce temps de parole a déclaré clairement que le temps de parole de Ségolène serait pris en compte sur son quota personnel. Surprenant, n’est-ce-pas, ce qui pousse ce directeur de Canal+ a répondre ainsi ? mais non, jamais au grand jamais il n’a subi de pressions de l’autre qualifié !

Faut-il que ces médias aient subi des menaces pour refuser une telle mâne !

Pour François Bayrou, il n’y a pas de doute, les chaînes ont subi des « pressions insensées », il a reçu des témoignages. « Quelle est cette démocratie où un simple candidat, fut-ce Nicolas Sarkozy, serait assez puissant pour empêcher un dialogue télévisé voulu par le peuple entre une femme et un homme politique qui ont réuni 45 % des voix ? », s’interrogeait-il auprès d’un journaliste de Marianne. Il n’est pas seul à accuser celui qu’il appelle « le Berluscony de Neuilly-sur-Seine » d’intimidations et de menaces sur les rédactions. Pour Ségo, l’analyse est identique : « Je crois que toutes les pressions qui ont eu lieu, notamment sur un système médiatico-financier auquel Nicolas Sarkozy est très lié, n’ont aucune raison d’être dans un pays démocratique. » Sarko les accuse en retour de monter contre lui un « procès stalinien. » Et : « Bientôt, tous ceux qui ne sont pas d’accord avec eux [Bayrou & Ségo] seront des fascistes ! » Il atteint le point Godwin, le surchauffé de la callebasse. Fermez-le ban, n’en rajoutons pas, la coupe est pleine.

Le courageux ministre de l’Intérieur qui avait déjà fait échouer un débat entre les candidats au premier tour refuse d’affronter Bayrou. Quel homme ! Le roi du déballonage. On l’attend toujours dans les quartiers populaires. Il a peur des jeunes. C’est vrai, cette « racaille » n’est pas fréquentable. Ce serait beau, un président qui ne pourrait pas aller où il veut sur le territoire ! Les medias dans sa poche par la menace (ils reçoivent des crédits publics) restent semble-t-il à son service, la lâcheté de l’un déteint sur les autres.

De lâcheté en lâcheté, de mensonge en mensonge, de menace en menace, le parcours du petit autoritaire se poursuit vers le pouvoir suprême.

Songeons que ces comportements infâmants ont cours alors qu’il n’est pas encore élu. Et quand il le sera…


Un autre monde est possible.

247)
Okazou
, le 27.04.2007 à 23:11
[modifier]

« Alors il ment peut-être, mais il dite des choses sensées »

Des mensonges crédibles, en quelque sorte. Les plus efficaces.

249)
François Cuneo
, le 27.04.2007 à 23:46
[modifier]

Okazou, j’ai mis ce commentaire en humeur pour ce soir minuit.

Je trouve dommage que seuls les gens qui lisent les commentaires lisent ce que tu as écrit.

J’espère que tu ne m’en veux pas.

Il y a des urgences comme ça, où je n’ai pas vraiment le temps d’attendre.

251)
Okazou
, le 28.04.2007 à 06:18
[modifier]

« J’espère que tu ne m’en veux pas. »

Si, bien sûr !

Cela dit, une version plus complète est dispo à côté de la tondeuse – commentaire 62. Si tu pouvais éditer et corriger…

252)
François Cuneo
, le 28.04.2007 à 09:10
[modifier]

Si, bien sûr !

Cela dit, une version plus complète est dispo à côté de la tondeuse – commentaire 62. Si tu pouvais éditer et corriger…

Je viens de voir ton commentaire, j’ai corrigé à cette heure, désolé.

254)
henrif
, le 29.04.2007 à 22:11
[modifier]

Meeting de NS à Bercy

Extraits de l’article :

Les héritiers de mai 1968 sont même responsables, selon Nicolas Sarkozy, de la “dérive du capitalisme financier”. “La contestation de tous les repères éthiques a préparé le terrain des parachutes dorés et des patrons-voyous.”

Gaargggllll !! Mai 68 à l’origine du libéralisme, fallait l’oser !

“La proportionnelle n’est pas un bon système, car il donne le pouvoir aux partis”, a affirmé Nicolas Sarkozy, avant de s’engager à “introduire un peu de proportionnelle, à l’Assemblée nationale ou au Sénat, sans créer le risque d’une instabilité gouvernementale”.

Re-Gaarggllll !! qui cumule déjà tous les pouvoirs : assemblée, sénat, CSA, et qui place ses pions à la justice ? Ne serait-ce pas un certain parti politique ?